Recherche de parenté entre les vertébrés

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recherche de parenté entre les vertébrés"

Transcription

1 1 CHAPITRE A Recherche de parenté entre les vertébrés

2 2 Chapitre A : Recherche de parentés entre les êtres vivants Tous les êtres vivants présentent des structures cellulaires et un fonctionnement commun qui traduisent une origine commune. La biodiversité du monde actuel résulte d une évolution qui a débuté il y a 3,8 milliards d années. Les relations de parenté entre les êtres vivants actuels et fossiles sont établies à partir de caractères embryologique, anatomique, moléculaire. On établit ainsi des arbres phylogénétiques qui rendent compte des relations plus ou moins étroites de parenté des organismes. 1. Biodiversité et unité du vivant Actuellement, on décrit environ 1,7 millions d espèces. Les spécialistes pensent que le nombre réel d espèces de la biosphère pourrait se situer entre 10 et 100 millions. Malgré la diversité des formes de vie observées, c est l unité qui se dégage du monde vivant : - unité d organisation (tous les êtres vivants sont constitués de cellules) - unité de fonctionnement (le métabolisme cellulaire est le même pour toutes les cellules procaryotes ou eucaryotes). L ADN est toujours le support de l information génétique, le génotype détermine toujours le phénotype moléculaire, selon les mêmes principes de synthèse protéique et en utilisant toujours le code génétique. Cette unité suggère une origine commune pour tous les êtres vivants qui ont donc tous un même ancêtre commun inconnu, le premier organisme unicellulaire baptisé LUCA (Last Unicellular Ancestor). L unité du plan d organisation des Vertébrés suggère une parenté plus étroite entre ces organismes qu avec d autres être vivants. Tous les êtres vivants actuels et fossiles ont donc des relations de parenté plus ou moins étroites. Comment les représente-t-on? 2. La recherche de parenté chez les Vertébrés l établissement de phylogènies a) Notions de phylogénie et d homologie On appelle phylogénie l établissement des relations de parenté entre les espèces. La phylogénie est différente d une généalogie car elle s interesse aux espèces et non aux individus. L établissement des relations de parenté entre espèces se fait par la recherche de ressemblance héritées d un même ancêtre commun : ces ressemblances sont appelées caractères homologues. On appelle caractères homologues, des caractères anatomiques qui, chez des espèces ayant le même plan d organisation, dérivent d une même structure embryonnaire ou d une même structure ancestrale, même si au cours du développement ou de l évolution, ces structures ont acquis des fonctions différentes. Ces homologies peuvent être trouvées au niveau des organes, des étapes de développement embryonnaire, des organites, des molécules (séquence d ADN ou de protéines).

3 3 Exemple : les membres des vertébrés tétrapodes actuels ont une organisation similaire : on parle d organes homologues, ils présentent la même structure mais pas la même fonction (Document 1). Remarque : Les caractères analogues sont des caractères qui se ressemblent et présentent la même fonction mais ont une origine embryologique différente. Exemple : aile de chauvesouris et aile de libellule. A partir des homologies, on établit un portrait robot de l ancêtre commun hypothétique. Ce dernier possède tous les caractères homologues partagés par la totalité des espèces considérées. b) Exemples d établissement de phylogénies Les Vertébrés possèdent un certain nombre de caractères homologues qu ils sont seuls à partager. Tous les Vertébrés possèdent le même plan d organisation, les invertébrés ne possèdent pas ce plan d organisation. Ceci constitue la preuve que tous les Vertébrés sont issus d un ancêtre commun qui possédait ce plan d organisation. Le groupe des Vertébrés est dit monophylétique. Un groupe monophylétique comprend des individus possèdant tous un même caractère homologue particulier. Il est constitué d un ancêtre commun et de tous des descendants. c) Notion de caractères dérivés A l intérieur du groupe des Vertébrés, les espèces sont plus ou moins apparentées entre elles. Quels sont les caractères qui doivent être retenus pour établir des phylogénies entre les espèces de Vertébrés? Ce sont les caractères dérivés. Un caractère dérivé est un caractère possédé par une ou plusieurs espèces et différant du caractère ancestral. La présence de poils est un caractère dérivé permettant de définir le groupe monophylétique des Mammifères. On dit que la présence de poils est une innovation évolutive. Celle-ci est un caractère de l ancêtre commun hypothétique du groupe des Mammifères et peut être placé sur l arbre phylogénétique. d) La réalisation des arbres phylogénétiques (= arbres phylogéniques) La réalisation d un arbre phylogénétique s établit à partir d une matrice des caractères (ou à partir d une matrice de distances) dans laquelle seront placés les caractères dérivés (Document 2). On constate que tous les vertébrés possèdent des vertébres : ils dérivent donc d un même ancêtre et l innovation évolutive «vertébres» a été acquise avant l apparition de cet ancêtre. Le caractère vessie gazeuse ou poumons est partagé par tous les Vertébrés sauf les requins et les raies. Le groupe comprenant tous les vertébrés sauf les requins et les raies est donc un groupe monophylétique qui descend d un même ancêtre possèdant une vessie gazeuse ou un poumon. Les requins et les raies n ont pas cet ancêtre commun avec les autres.

4 4 Si on procède ainsi pour chaque caractère, on peut établit l arbre phylogénétique (Document 3). Les crocodiles et les oiseaux sont plus apparentés entre eux que les oiseaux et les serpents. Plus l ancêtre commun à deux espèces est récent, plus les espèces sont étroitement apparentées. e) Utilisation de données moléculaires comme caractères homologues On peut utiliser les séquences en nucléotides des gènes et les séquences en acides aminés des protéines pour établir des phylogénies La forte ressemblance entre les séquences en nucléotides d un gène ou les séquences en acides aminés d une protéine partagée par deux ou plusieurs espèces souligne leur homologie. Exemple : Comparaison des séquences des premiers acides aminés du cytochrome C chez quatre Vertébrés. Afin d utiliser ces données moléculaires, on calcule la distance évolutive entre deux séquences. Elle est calculée comme le rapport entre le nombre d acides aminés ou de nucléotides qui diffèrent entre 2 séquences et le nombre total d AA ou de nucléotides. Avec l exemple ci-dessous, on obtient : Mouton 5/50 = 10% Carpe 10/50 = 20% 6/50 = 12% Euglène 37/50 = 74% 36/50 = 72% 37/50 = 74% Homme Mouton Carpe La plus forte homologie de séquence se trouve entre le cytochrome C de l homme et du mouton. Ces 2 séquences possédent un ancêtre commun récent qu ils ne partagent pas avec les autres espèces. Le cytochrome de la Carpe montre une homologie plus faible avec ceux du Mouton et de l Homme mais celle-ci est supérieure à celle de l Euglène. On peut ainsi reconstituer une phylogénie de ces 4 espèces.

5 5 Conclusion : Les caractères communs possédés par un groupe d espèces sont hérités d une population ancestrale. Pour établir les phylogénies, on recherche les caractères dérivés commus (homologies) à différents groupes d espèces. Les arbres phylogénétiques sont en constante évolution. Nombreux sont le cas où les données moléculaires et morphologiques ne s accordent pas. Il faut alors élargir le champ de comparaison afin d avoir une approche plus diversifiée et choisir l arbre le plus représentatif parmi les différents arbres possibles : on parle du principe de parcomonie. La parcimonie est un principe consistant à n utiliser que le minimum de changements évolutifs pour expliquer des relations phylogénétiques.

PARENTÉ ENTRE LES ÊTRES VIVANTS ACTUELS ET FOSSILES- PHYLOGENÈSE

PARENTÉ ENTRE LES ÊTRES VIVANTS ACTUELS ET FOSSILES- PHYLOGENÈSE PARENTÉ ENTRE LES ÊTRES VIVANTS ACTUELS ET FOSSILES- PHYLOGENÈSE Le constat est que les caractéristiques cellulaires et moléculaires communes des êtres vivants traduisent une origine commune. La phylogénie

Plus en détail

La recherche de lien de parentés parmi les Vertébrés. I. Tous les être vivants ont des caractéristiques communes

La recherche de lien de parentés parmi les Vertébrés. I. Tous les être vivants ont des caractéristiques communes Parenté entre les êtres vivants fossiles et actuels Phylogénèse Evolution La recherche de lien de parentés parmi les Vertébrés Voir feuille de révision. Introduction Le vivant : procaryotes (bactéries)+

Plus en détail

Chapitre 1 La recherche de parentés chez les Vertébrés. L établissement de phylogénies. I Critères de comparaison. A Données embryologiques

Chapitre 1 La recherche de parentés chez les Vertébrés. L établissement de phylogénies. I Critères de comparaison. A Données embryologiques Chapitre 1 La recherche de parentés chez les Vertébrés. L établissement de phylogénies. Les êtres vivants, très diversifiés, partagent pourtant des propriétés communes : - une structure cellulaire - un

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Chapitre 2 La diversification du vivant

Chapitre 2 La diversification du vivant Chapitre 2 La diversification du vivant 1 Introduction Méiose et fécondation : sources de diversité Mutations germinales : processus fondamental de diversification génétique, générateur de biodiversité

Plus en détail

Connaissances scientifiques à propos de l échantillon «A la ferme 2»

Connaissances scientifiques à propos de l échantillon «A la ferme 2» Connaissances scientifiques à propos de l échantillon «A la ferme 2» Présentation de l échantillon 10 espèces ont été choisies : oie, canard, coq, lapin, cheval, cochon, vache, chèvre, chat, chien. 8 caractères

Plus en détail

LB1231: Biologie animale, Diversitéet évolution. Menu du jour: -Classification phylogénétique, cladistique -Evolution: concept, mécanismes et preuves

LB1231: Biologie animale, Diversitéet évolution. Menu du jour: -Classification phylogénétique, cladistique -Evolution: concept, mécanismes et preuves LB23: Biologie animale, Diversitéet évolution Menu du jour: -Classification phylogénétique, cladistique -Evolution: concept, mécanismes et preuves Vous vous souvenez de mon assistant personnel, mon très

Plus en détail

PROGRAMME DE L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE TERMINALE DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE

PROGRAMME DE L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE TERMINALE DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE PROGRAMME DE L ENSEIGNEMENT DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE EN CLASSE TERMINALE DE LA SÉRIE SCIENTIFIQUE I.2 PARENTE ENTRE ETRES VIVANTS - PHYLOGENESE ÉVOLUTION (3 SEM) A partir d un réinvestissement

Plus en détail

La variabilité de l ADN est responsable de la diversité des espèces

La variabilité de l ADN est responsable de la diversité des espèces La variabilité de l ADN est responsable de la diversité des espèces Nous avons vu que les mutations, en créant de nouveaux allèles, permettent la diversification des individus au sein d une même espèce.

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

Microbiologie BIOL 3253. L évolution, la taxinomie et la diversité microbienne

Microbiologie BIOL 3253. L évolution, la taxinomie et la diversité microbienne Microbiologie BIOL 3253 L évolution, la taxinomie et la diversité microbienne Introduction générale et vue d ensemble Taxinomie Science de la classification biologique. Constituée de 3 parties séparées

Plus en détail

Module de formation. Présentation de la classification du vivant. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription. Enseignement des sciences

Module de formation. Présentation de la classification du vivant. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription. Enseignement des sciences Module de formation à destination des équipes de circonscription Présentation de la classification du vivant Enseignement des sciences et de la technologie à l école primaire Cycle 3 MENJVA / DGESCO -

Plus en détail

I.2 Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles. Phylogenèse. Evolution.

I.2 Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles. Phylogenèse. Evolution. SVT CLASSE DE T ale S ANNEE 2009/20010 LYCEE DESCARTES I.2 Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles. Phylogenèse. Evolution. Introduction. Les êtres vivants partagent des propriétés communes (cellule,

Plus en détail

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction

La synthèse des protéines transcription code génétique traduction CEC André-Chavanne BIO 3 OS La synthèse des protéines transcription code génétique traduction I. La «Transcription» : de l ADN à l ARNm. L'adresse suivante permet d accéder à une ANIMATION sur la TRANSCRIPTION.

Plus en détail

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines

THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE. CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines THÈME 3 : DU GÉNOTYPE AU PHÉNOTYPE CHAPITRE 1 : la relation entre ADN et protéines Les caractères d un individu dépendent de plusieurs facteurs : certains dépendent des caractères présents dans la famille

Plus en détail

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 4 - LA COMPLEXITÉ DES RELATIONS ENRE GÈNES, PHÉNOTYPES ET ENVIRONNEMENT Introduction Tous les individus de la même espèce possèdent le même patrimoine génétique, cependant chaque individu est

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Le vivant. A. Les êtres vivants sont composés de cellules

Le vivant. A. Les êtres vivants sont composés de cellules Le vivant Les êtres vivants partagent de nombreux caractères qui témoignent d une origine évolutive commune. Ces caractères partagés définissent aussi ce que l on appelle l unité du vivant. Les êtres vivants

Plus en détail

Sujet corrigé de l'épreuve du BAC S 2009 de SVT. Partie I. Résoudre un problème scientifique (8 points)

Sujet corrigé de l'épreuve du BAC S 2009 de SVT. Partie I. Résoudre un problème scientifique (8 points) Sujet corrigé de l'épreuve du BAC S 2009 de SVT Partie I Résoudre un problème scientifique (8 points) Sujet Corrigé Toutes les espèces vivantes actuelles et fossiles sont apparentées mais elles le sont

Plus en détail

DM N 1 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution Chapitre 1

DM N 1 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution Chapitre 1 DM N 1 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution Chapitre 1 Partie I Restitution organisée de connaissances La diversité du monde vivant a amené les biologistes à proposer

Plus en détail

Dans le groupe des primates, on précisera la place de l Homme parmi les Hominoïdes.

Dans le groupe des primates, on précisera la place de l Homme parmi les Hominoïdes. TP15- LES RELATIONS DE PARENTE ENTRE L HOMME ET LES PRIMATES Mise en situation et recherche à mener l Homme (Homo sapiens) a une histoire évolutive qui s inscrit dans celle plus large des Primates. l Homme

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution. Marche à suivre à l attention des enseignants/es

Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution. Marche à suivre à l attention des enseignants/es Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution Marche à suivre à l attention des enseignants/es 1. Introduction Pour cette séance de travaux pratiques, nous avons choisi

Plus en détail

CORRECTIONS EXERCICES CHAPITRE VIII

CORRECTIONS EXERCICES CHAPITRE VIII CORRECTIONS EXERCICES CHAPITRE VIII I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Questions issues de différents concours a) La ressemblance entre organes analogues est liée à une fonction commune (aile de libellule

Plus en détail

Différences entre Homme et singes?

Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Différences entre Homme et singes? Apparition de l œil? Apparition du vol? Apparition des hémoglobines? Molécule d hémoglobine HEME Chaîne polypeptidique de type 2 Chaîne

Plus en détail

Chapitre 5: Evolution de la biodiversité

Chapitre 5: Evolution de la biodiversité Chapitre 5: Evolution de la biodiversité Constat: Tous les êtres vivants ont la même structure (cellules, MO) et pourtant ils ont beaucoup évolué au cours des temps géologiques. Problème: Par quels mécanismes

Plus en détail

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment.

Séquence 6. Mais ces espèces pour autant ne sont pas identiques et parfois d ailleurs ne se ressemblent pas vraiment. Sommaire Séquence 6 Nous avons vu dans les séances précédentes qu au cours des temps géologiques des espèces différentes se sont succédé, leur apparition et leur disparition étant le résultat de modifications

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Variation génétique de la couleur des grains de maïs. Chaque grain représente un individu de constitution génétique distincte. La sélection

Plus en détail

Fiche technique : Phylogène (classification des animaux et végétaux)

Fiche technique : Phylogène (classification des animaux et végétaux) Fiche technique : Phylogène (classification des animaux et végétaux) Objectifs de la fiche : 1. Ouvrir une collection d animaux / végétaux. 2. Construire / compléter une matrice (choix des espèces et des

Plus en détail

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations

Capacités et attitudes Activités Compétences Tâche complexe Extraire et organiser des Informations Constat : la méiose produit des gamètes génétiquement différents qui parfois comportent des anomalies qui peuvent empêcher l embryon de se développer ou de se développer normalement et entraîner alors

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358)

Nom : Groupe : Date : 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) CHAPITRE 811 STE Questions 1 à 17, A, B. Verdict 1 LES RESPONSABLES DES CARACTÈRES CHEZ LES ÊTRES VIVANTS (p. 350-358) 1. Observez les deux cellules ci-contre. a) Sous quelle forme apparaît l ADN dans

Plus en détail

CLASSE PREPARATOIRE TD n 64... Biologie, Phylogénie et évolution humaine QCM 1. Si un individu présente les caractères suivants, à quel groupe appartient-il? Capacité crânienne : 900cm 3, bourrelets au-dessus

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

PLACE DE l'homme DANS L'EVOLUTION (1 ES)

PLACE DE l'homme DANS L'EVOLUTION (1 ES) PLACE DE l'homme DANS L'EVOLUTION (1 ES) Objectif du thème Montrer que la parenté entre les êtres vivants est le fruit d une longue histoire jalonnée d innovations génétiques, issues de restructurations

Plus en détail

Devoir à la maison n 2 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution (Chapitres 1 et 2)

Devoir à la maison n 2 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution (Chapitres 1 et 2) Devoir à la maison n 2 : Parentés entre les êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse - Evolution (Chapitres 1 et 2) Partie I : Restitution de connaissances La diversité du monde vivant a amené les

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

EXAMEN DE BIOLOGIE. 35m 12

EXAMEN DE BIOLOGIE. 35m 12 EXAMEN DE BIOLOGIE La concision, la qualité de l'expression et de l'orthographe des réponses seront particulièrement appréciées. L'attention portée aux schémas et dessins ainsi que le respect des conventions

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

La phénétique est l étude des relations entre un groupe d organisme basée sur leur degré de similarité

La phénétique est l étude des relations entre un groupe d organisme basée sur leur degré de similarité La phénétique est l étude des relations entre un groupe d organisme basée sur leur degré de similarité La similarité peut être moléculaire, phénotypique, anatomique, comportementale Un arbre exprimant

Plus en détail

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde

Tutoriel pour les enseignants de lycée. Rappel du contenu des programmes au lycée en classe de seconde Tutoriel pour les enseignants de lycée Ce document sert à l enseignant pour préparer différentes séquences pédagogiques afin d aborder : les questions de la génétique, des maladies génétiques, et les métiers

Plus en détail

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

Série : STL Spécialité biotechnologies SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNLGIQUE Série : STL Spécialité biotechnologies SESSIN 2014 CBSV : sous épreuve coefficient 4 Biotechnologies : sous épreuve coefficient 4 Durée totale de l épreuve: 4 heures Les sujets

Plus en détail

Chapitre 14: La génétique

Chapitre 14: La génétique Chapitre 14: La génétique A) Les gènes et les protéines, ça te gêne? 1) a) Quel est l élément de base des vivants? Les cellules b) Qu a-t-elle en son centre? Un noyau c) Qu y retrouve-t-on sous forme de

Plus en détail

CH2 : PARENTES ET EVOLUTION

CH2 : PARENTES ET EVOLUTION CH2 : PARENTES ET EVOLUTION INTRODUCTION La théorie de l évolution est une explication possible de la diversité des formes vivantes actuelles et passées. Elle suppose l existence de parentés et de filiation,

Plus en détail

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés

TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés TP Etude d un vertébré, la souris : correction. Pb : Quels sont les caractères communs à tous les vertébrés Pour étudier méthodiquement les animaux, on étudie leur construction dans l espace : leur plan

Plus en détail

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences?

Comment expliquer nos ressemblances et nos différences? Chez l espèce humaine, comme chez toute espèce, il existe des ressemblances et des différences entre les individus, y compris à l intérieur d une même famille. Comment expliquer nos ressemblances et nos

Plus en détail

1A 01 Brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Ex 2.1 SUJET 1

1A 01 Brassage génétique et sa contribution à la diversité génétique Ex 2.1 SUJET 1 SUJET 1 On réalise deux croisements expérimentaux chez la drosophile afin d étudier le devenir de deux caractères : la couleur du corps et l aspect des ailes au cours de la reproduction sexuée La longueur

Plus en détail

Chapitre 2 : LA DIVERSIFICATION DES ÊTRES VIVANTS

Chapitre 2 : LA DIVERSIFICATION DES ÊTRES VIVANTS Chapitre 2 : LA DIVERSIFICATION DES ÊTRES VIVANTS MUTATIONS héréditaires création de nouveaux allèles Méiose (brassages chromosomiques) + fécondation création de nombreuses combinaisons alléliques DIVERSITE

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Problématique: Les êtres vivants sont I. Les éléments chimiques des êtres vivants Le non vivant Le vivant Un méduse

Plus en détail

Construire des phylogénies au muséum TS. Josiane Moreau Professeure SVT Service éducatif muséum

Construire des phylogénies au muséum TS. Josiane Moreau Professeure SVT Service éducatif muséum Construire des phylogénies au muséum TS Josiane Moreau Professeure SVT Service éducatif muséum Documents enseignants: La place d une visite muséum dans le programme TS Relations programmes scolaires/visite

Plus en détail

Université du Québec à Montréal

Université du Québec à Montréal RECUEIL D EXERCICES DE BICHIMIE 6. Les acides nucléiques 6.2. Réplication, transcription et traduction P P P CH 2 H N H N N NH NH 2 Université du Québec à Montréal 6.2. Réplication, transcription et traduction

Plus en détail

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Au sein d une espèce, la diversité entre les individus a pour origine les mutations, sources de création de nouveaux allèles,

Plus en détail

Chapitre 4 : un regard sur l'évolution de l'homme Objectif : l'évolution de l'homme - B2I

Chapitre 4 : un regard sur l'évolution de l'homme Objectif : l'évolution de l'homme - B2I Objectif : l'évolution de l'homme - B2I Observation : l Homme (Homo sapiens) a une histoire évolutive qui s inscrit au sein d'autres espèces en particulier les Primates. Problème : comment placer l'homme

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation.

A- Exploiter des animations pour repérer une mutation et étudier son mécanisme de réparation. THEME 1A : Expression, stabilité et variation du patrimoine génétique Chapitre 2 : Variabilité Génétique et Mutation de l ADN TP-3-: Réparation de l ADN, mutations et polyallélisme Les mutations de l ADN

Plus en détail

Livret Pédagogique. «Trivial Evolution»

Livret Pédagogique. «Trivial Evolution» Livret Pédagogique «Trivial Evolution» Présenté par Développé et créé par 1. La classification : Aujourd hui, le nombre d espèces vivantes recensées dépasse les 2 millions. En fait, il en existerait, selon

Plus en détail

Analyse in silico de génomes, protéomes et transcriptomes. «Génomique comparative» V.2012.1. Protocole TD

Analyse in silico de génomes, protéomes et transcriptomes. «Génomique comparative» V.2012.1. Protocole TD Magistère Biotechnologies Analyse in silico de génomes, protéomes et transcriptomes «Génomique comparative» V.2012.1 Protocole TD Notes : Scripts et données sur : http://rna.igmors.u-psud.fr/gautheret/cours/analinsilico

Plus en détail

QCM «Stabilité et variabilité des génomes et évolution» 1. Au cours du cycle sexuel de tous les êtres vivants à reproduction sexuée : A- Le caryotype

QCM «Stabilité et variabilité des génomes et évolution» 1. Au cours du cycle sexuel de tous les êtres vivants à reproduction sexuée : A- Le caryotype QCM «Stabilité et variabilité des génomes et évolution» 1. Au cours du cycle sexuel de tous les êtres vivants à reproduction sexuée : A- Le caryotype des cellules somatiques de l espèce est toujours conservé.

Plus en détail

TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS

TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : BIODIVERSITÉ ET PARENTÉS ENTRE LES VERTÉBRÉS classe : 2 durée : 60 minutes Manipuler et expérimenter.

Plus en détail

PARTIE I (10 points) Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse évolution

PARTIE I (10 points) Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse évolution PARTIE I (10 points) Parenté entre êtres vivants actuels et fossiles Phylogenèse évolution La diversité du monde vivant a amené les biologistes à proposer des outils permettant d'établir des relations

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

Présentation ADN Fishbase. Jolien Bamps

Présentation ADN Fishbase. Jolien Bamps Présentation ADN Fishbase Jolien Bamps Les lois de Mendel et la transmission de l hérédité Gregor Mendel Moine et botaniste hongrois (1822-1884), en charge de maintenir le potager de son monastère Considéré

Plus en détail

Fiche technique : étudier les protéines avec UniProt

Fiche technique : étudier les protéines avec UniProt Fiche technique : étudier les protéines avec UniProt http://www.uniprot.org/ Objectifs : ce site en ligne «UniProt», pour Universal Protein Resource, permet d étudier les protéines dans un cadre évolutionniste.

Plus en détail

TD Bioinformatique : Sequence Alignment. Pourquoi faire une recherche par similarité?

TD Bioinformatique : Sequence Alignment. Pourquoi faire une recherche par similarité? TD Bioinformatique : Sequence lignment Pourquoi faire une recherche par similarité? - Savoir si ma séquence ressemble à d'autres déjà connues. - Trouver toutes les séquences d'une même famille. - Rechercher

Plus en détail

Thème 2 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant, une planète habitée

Thème 2 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant, une planète habitée Thème 2 : La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant, une planète habitée Chapitre 2 : La nature du vivant, unité structurale et chimique Quelles sont les caractéristiques communes aux vertébrés

Plus en détail

LA CLASSIFICATION DES ANIMAUX (CYCLE 3)

LA CLASSIFICATION DES ANIMAUX (CYCLE 3) LA CLASSIFICATION DES ANIMAUX (CYCLE 3) Ce module est une version modifiée du module «Classer les animaux» de l école des sciences de Bergerac. Vous trouverez le module complet à l adresse suivante : http://www.perigord.tm.fr/~ecolescienc/pages/activite/monde_vivant/classer_animaux_pdf/classer_animaux.p

Plus en détail

Chapitre 2. Les mutations, source de variabilité génétique

Chapitre 2. Les mutations, source de variabilité génétique Chapitre 2 Les mutations, source de variabilité génétique Les allèles sont dus à des modifications delaséquencedesgènes:lesmutations. Quelle est l origine de ces mutations? I. Les mutations sont des modifications

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Structure générale d'une particule virale de type herpès

Structure générale d'une particule virale de type herpès Virus de type herpès et coquillages 1 - Caractéristiques des virus de type herpès infectant les coquillages Des infections à virus de type herpès sont associées à des mortalités massives chez différentes

Plus en détail

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES

LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES LA SYNTHÈSE DES PROTÉINES La transcription Information : dans le noyau (sous forme d'adn) Synthèse des protéines : dans le cytoplasme (au niveau des ribosomes du reticulum endoplasmique) L'ADN ne sort

Plus en détail

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3.

AP SVT. Exercice 1. Exercice 2. Exercice 3. Exercice 1. AP SVT On cherche à comprendre le mode de transmission de deux caractères chez la Drosophile, organisme diploïde. Effectuez une analyse génétique pour expliquer les résultats des croisements

Plus en détail

Données anatomiques utilisables pour établir des relations de parenté : membres antérieurs de quelques Vertébrés c: grenouille (batracien) d: mésange

Données anatomiques utilisables pour établir des relations de parenté : membres antérieurs de quelques Vertébrés c: grenouille (batracien) d: mésange Introduction - grand nombre de formes de vie différentes : + de 2 millions d espèces vivantes (en se limitant aux formes de vie actuelles eucaryotes) - unité de structure : la cellule - unité de fonctionnement

Plus en détail

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique)

Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6- Structure et organisation des génomes 6-1 Génomes eucaryotes Dans chaque cellule: -génome nucléaire -génome mitochondrial (-génome chloroplastique) 6-1-1 Génomes nucléaires 6-1-1-1 Nombre d exemplaires

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

MUTATIONS et : Pandémies virales, évolution, génétique, environnement et cancer

MUTATIONS et : Pandémies virales, évolution, génétique, environnement et cancer MUTATIONS et : Pandémies virales, évolution, génétique, environnement et cancer évolution moléculaire ELEMENTS D UN ARBRE PHYLOGENETIQUE RECONSTRUCTION DE L HISTOIRE PAR COMPARAISON DE SEQUENCES (phylogénie

Plus en détail

Où sont les Hommes? Représentation de l arbre généalogique de Cuénot

Où sont les Hommes? Représentation de l arbre généalogique de Cuénot Où sont les Hommes? Fiche enseignants Public visé : élèves de lycée (Terminale S). Durée : 1h Lieu : galerie de zoologie Pré-requis : Notions de caractère homologue, d arbre phylogénétique, de groupe monophylétique

Plus en détail

Exercice «Evolution des gènes de la famille du NPY»

Exercice «Evolution des gènes de la famille du NPY» Stabilité, variabilité des génomes et évolution Niveau Terminale S Exercice «Evolution des gènes de la famille du NPY» Par Hervé Tostivint Professeur au MNHN, Paris Evolution des Régulations Endocriniennes

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du mercredi 5 /11/2003. ZAP MERIGNAC -PESSAC ARCACHON TALENCE. C. Crestey- Lycée F. DAGUIN. I. DOSSAR-Lycée NORD BASSIN.

Compte rendu de la réunion du mercredi 5 /11/2003. ZAP MERIGNAC -PESSAC ARCACHON TALENCE. C. Crestey- Lycée F. DAGUIN. I. DOSSAR-Lycée NORD BASSIN. Compte rendu de la réunion du mercredi 5 /11/2003. ZAP MERIGNAC -PESSAC ARCACHON TALENCE. C. Crestey- Lycée F. DAGUIN I. DOSSAR-Lycée NORD BASSIN. Thème : Utilisation des logiciels PHYLOGENE- ANAGENE-RASMOL

Plus en détail

Vivant ou non vivant?

Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? Vivant ou non vivant? BACTERIE Cellule animale Cellule végétale Les êtres vivants sont constitués de cellules. Problématique: Quels sont les constituants de la matière du vivant?

Plus en détail

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN

Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Chapitre 2 - VARIABILITÉ GÉNÉTIQUE ET MUTATION DE L ADN Les organismes ne peuvent survivre que si leur ADN est soigneusement répliqué et protégé des altérations chimiques et physiques qui pourraient changer

Plus en détail

EVOLUTION ET CLASSIFICATION DU VIVANT

EVOLUTION ET CLASSIFICATION DU VIVANT Corrigé EVOLUTION ET CLASSIFICATION DU VIVANT Question 1 : les points communs qui font l unité des espèces vivantes D une façon générale, est vivant tout être organisé qui naît, se développe, se reproduit

Plus en détail

Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique

Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique Chapitre 3 : L expression du patrimoine génétique Les allèles des gènes présents dans les populations humaines sont apparus suite à des mutations d allèles préexistant. Ces mutations, transmises, sont

Plus en détail

Pour établir des liens de parenté entre les organismes vivants on se base sur le partage de caractères dérivés (homologues) ou innovations évolutives.

Pour établir des liens de parenté entre les organismes vivants on se base sur le partage de caractères dérivés (homologues) ou innovations évolutives. Correction Bac 2009 Introduction : Les principes de la phylogénie : Pour établir des liens de parenté entre les organismes vivants on se base sur le partage de caractères dérivés (homologues) ou innovations

Plus en détail

L'ordre et la nature des acides aminés (ou séquence) d un polypeptide dépend de la séquence des nucléotides de l ADN du gène qui le code.

L'ordre et la nature des acides aminés (ou séquence) d un polypeptide dépend de la séquence des nucléotides de l ADN du gène qui le code. L'ordre et la nature des acides aminés (ou séquence) d un polypeptide dépend de la séquence des nucléotides de l ADN du gène qui le code. Une mutation, peut entraîner une modification de la séquence des

Plus en détail

La réplication de l ADN:

La réplication de l ADN: Lors de chaque division cellulaire la totalité de l'adn doit être dupliquée. La duplication d'une molécule d'adn parent en deux molécules d'adn fille est appelée réplication. 1. ADN à répliquer 2. Séparation

Plus en détail

TP6 : Le support de l'information génétique

TP6 : Le support de l'information génétique Objectifs : TP6 : Le support de l'information génétique (notionnel) : comprendre le codage de l'information génétique comprendre la variabilité de l'information génétique connaître la structure de la molécule

Plus en détail

Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009

Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009 Proposition de correction de l épreuve SVT filière scientifique 2009 La mesure du temps dans l histoire de la Terre et de la Vie. A partir de la coupe géologique synthétique de la carrière de Laize La

Plus en détail

Historique des classifications

Historique des classifications Historique des classifications! La classification phylogénétique en théorie?! Pour nous autres... qu est-ce que ça change?! Comment faire? La science de la classification : la systématique 1) Identification,

Plus en détail

1 Des innovations génétiques favorables

1 Des innovations génétiques favorables ACTIVITÉ 1 Des innovations génétiques favorables ou défavorables Les mutations sont des innovations génétiques qui apparaissent de manière aléatoire dans le génome des organismes. Elles peuvent avoir des

Plus en détail

LA THÉORIE CELLULAIRE ET LA VIE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy

LA THÉORIE CELLULAIRE ET LA VIE. Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy LA THÉORIE CELLULAIRE ET LA VIE Gilles Bourbonnais / Cégep de Sainte-Foy "Tout ce qui est généralement commun aux végétaux et aux animaux comme toutes les facultés qui sont propres à chacun de ces êtres

Plus en détail

Séquence 6. Un regard sur l évolution de l homme. Sommaire

Séquence 6. Un regard sur l évolution de l homme. Sommaire Séquence 6 Un regard sur l évolution de l homme Sommaire Chapitre 1. Pré-requis Chapitre 2. L histoire évolutive de l homme Synthèse Exercices Glossaire Annexe : Utilisation de phylogène 1 Chapitre 1 Pré-requis

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15

TABLE DES MATIÈRES. Avant-propos 11. Remerciements 13. Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos 11 Remerciements 13 Chapitre 1 - Les molécules organiques 15 I. Les glucides 15 1. Les oses ou monosaccarides 15 2. Les diholosides ou disaccharides 15 3. Les polyholosides

Plus en détail

I Les caractères de l'individu :

I Les caractères de l'individu : Partie 1, Chapitre 1 LES CARACTÈRES DE L'INDIVIDU ET LEUR TRANSMISSION Rappels : Un être vivant : c'est un être qui naît, grandit, mange, rejete des déchets, se reproduit et meurt. Il est constitué de

Plus en détail

Chapitre 3 La biodiversité, résultat et étape de l évolution

Chapitre 3 La biodiversité, résultat et étape de l évolution Chapitre 3 La biodiversité, résultat et étape de l évolution Introduction 1- La diversité des milieux et des écosystèmes 2- La diversité des espèces 3- La diversité des gènes 4- L évolution de la biodiversité

Plus en détail

Titre de la leçon? Les mutations

Titre de la leçon? Les mutations Titre de la leçon? Les mutations I. La drépanocytose Globules rouges d un sujet normal Globules rouges d un sujet atteint de drépanocytose Circulation des globules rouges dans les capillaires (sujet atteint

Plus en détail

TP 10 : Diversification des êtres vivants

TP 10 : Diversification des êtres vivants TP 10 : Diversification des êtres vivants I. Une diversification du vivant par une diversification des génomes A) Les hybridations suivies de polyploïdisation Activité 1 Doc 1a p 36 Paspalum quadrifarium

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007

Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Cours de Biologie Cellulaire L1 2006/2007 Qu est ce que la biologie cellulaire? La biologie cellulaire étudie les cellules et leurs organites, les processus vitaux qui s'y déroulent ainsi que les mécanismes

Plus en détail