Être compétent, détenir des compétences: au cœur de la réforme du système d enseignement québécois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Être compétent, détenir des compétences: au cœur de la réforme du système d enseignement québécois"

Transcription

1 Être compétent, détenir des compétences: au cœur de la réforme du système d enseignement québécois Yves Lenoir, D. sociologie, Commandeur de l Ordre de la Couronne, Professeur titulaire, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention éducative Faculté d éducation, Université de Sherbrooke Note liminaire Ce texte, conçu comme un dialogue entre un élève du primaire et son grand-père, a pour intention de présenter de manière vulgarisée un éclairage sur la notion de compétence. Il ne préjuge pas de l adhésion de son auteur à l approche par compétences qui est au cœur des curriculums actuels de l enseignement primaire et secondaire au Québec. Si la notion de compétence est sans nul doute porteuse d aspects positifs dans le processus d enseignement-apprentissage par exemple, l affirmation de la responsabilité de l élève vis-à-vis de ses apprentissages, la nécessité d une mise en œuvre de processus coopératifs, interactifs, la prise en compte de la complexité, la suppression de l enseignement frontal, linéaire, prescriptif, descendant, la nécessité du recours à des démarches à caractère scientifique, la nécessité d une actualisation des savoirs et d une contextualisation des situations d enseignement-apprentissage, etc., elle est aussi porteuse de plusieurs dangers de dérives: l illusion de l inédit de la compétence; la dimension opératoire comme seul salut de l apprentissage; le renvoi de la responsabilité des apprentissages au seul sujet, vision profondément individualiste entraînant une déresponsabilité de l État et de la société et niant la fondamentale intersubjectivité indispensable dans tout processus d apprentissage; une perspective essentiellement utilitariste étroite de l école; une réduction des démarches à la seule résolution de problèmes; un oubli fréquent des savoirs comme l une des composantes essentielles; etc. À cela doit s ajouter que la logique des compétences, par ses visées d adaptabilité et de flexibilité, véhicule une idéologie économiciste prônant la production de capital humain. Bref, face à ces aspects positifs et négatifs, il importe de manier avec prudence la notion dans le champ de l éducation. De nombreuses publications font le point sur cette question en portant un regard distancié et critique, de manière à faire ressortir les apports comme les limites de l approche par compétences dans l enseignement. * * * Premier jour de classe d une année scolaire, jour radieux et enchanteur s il en est pour la plupart des élèves du primaire. Christophe arrive de l école où il vient de passer cette première journée de classe en 6 e année. Papa, papa, je suis content, ma nouvelle enseignante a l air très gentille. Si tu avais vu comment elle a bien accueilli tous les élèves. 1 de 9

2 Voilà une bonne nouvelle, mon fils, car tu ne t entendais pas très bien avec celle de l an dernier si j ai bonne mémoire. Tu sais, papa, ce n était pas de ma faute. Elle disait toujours que je n écoutais pas. Il me semble pourtant qu elle avait bien raison. Tu es si souvent dissipé. Et tu crois, mon fils, que cela va changer cette année? Oui, papa, bien sûr. Qu est ce qui te fait croire que ce sera différent, que tu vas avoir de meilleurs résultats? Eh bien, j ai entendu ce matin à l école une maman d un ami qui disait à une autre maman que mon enseignante était très compétente. Les deux mamans avaient l air très contentes et elles se disaient très heureuses que leurs fils soient dans la même classe que la mienne. Mais je n ai pas compris. Qu est-ce que tu n as pas compris? Papa, elle ont employé un mot bizarre: compétente. Qu est ce que cela veut dire? Tu devrais aller poser la question à ton grand-père qui travaille dans son bureau. Il pourra te donner toutes les explications parce qu il fait de la recherche sur l enseignement. [Reprise par Christophe de ce qui précède auprès du grand-père] Christophe, si tu as bien appris tes leçons, tu sais que le mot compétent est un adjectif. Quand on utilise le substantif, on parle alors de compétence. Grand-père, je t écoute, mais ce que tu viens de me dire ne m aide pas. Je ne comprends pas plus ce que veut dire compétent ou compétence. C est vraiment un mot étrange. Bon, on va s asseoir. Tu vas d abord aller prendre ta collation, puis je vais essayer de t expliquer ce que cela signifie. [Quelque 15 minutes plus tard] Christophe, es-tu toujours intéressé à ce que je t explique ce que veut dire le mot compétence? Oh oui, bien entendu! Je t écoute, grand-père. 2 de 9

3 Mon petit-fils, il ne suffit pas que tu m écoutes Il faut que tu fasses l effort de comprendre. D accord, d accord! C est ce que je voulais dire, tu sais. Bon, voilà! Tu dois le savoir, ton enseignante, celle de cette année comme toutes celles que tu as déjà eues, ont suivi, avant de commencer à enseigner ou pour se perfectionner par la suite, des cours à l Université pour apprendre beaucoup de choses: elles ont dû entre autres étudier les matières scolaires qu elles doivent t enseigner, comme le français, les mathématiques, les sciences, l histoire et la géographie, et toutes les autres matières. Ça, grand-père, je comprends bien. Toutes les enseignantes de mon école doivent connaître le contenu de toutes les matières qu elles enseignent. Sinon, elles ne pourraient pas bien les enseigner. Mais tu ne m expliques toujours pas ce que veut dire le mot compétence. Tu es bien impatient, mon petit-fils. Je veux que tu comprennes bien de quoi il s agit. Bon, bon, continue Ce dont je viens de te parler, c est ce qu on appelle les disciplines d enseignement que les enseignantes doivent apprendre et bien connaître pour pouvoir concevoir des situations d enseignement-apprentissage qui te permettront à ton tour d acquérir de nouvelles connaissances. Mais elles doivent, en plus, apprendre comment toi, mais aussi les autres élèves de ta classe font pour apprendre. Elles doivent également apprendre à faire la discipline en classe, à élaborer et à bien gérer les activités, à aider les élèves qui ont de la difficulté, à utiliser pédagogiquement l informatique, à adapter les contenus des programmes pour que vous puissiez apprendre, à évaluer le travail de leurs élèves et leur progression dans leurs apprentissages, et encore bien d autres choses. Elles doivent apprendre à bien enseigner, à mettre en place toutes les conditions les plus favorables qui vont te permettre, ainsi qu à tous les autres élèves, quelles que soient leurs capacités, de faire les apprentissages prévus par les programmes d études. Que c est compliqué tout cela! Être un enseignant, mon petit-fils, c est certainement un métier compliqué, mais c est surtout un métier complexe, car chaque enseignant, et ton enseignante également, doit être capable de maîtriser beaucoup d aspects en même temps afin de bien t enseigner pour que tu puisses faire les apprentissages qui vont te permettre de devenir un homme responsable, autonome, réfléchi et compétent. Et comme tu n es pas le seul en classe, elle doit pouvoir s adapter à chacun des élèves. Certains apprennent rapidement; d autres ont plus de difficultés pour apprendre; d autres encore comme toi 3 de 9

4 par exemple ont une tête de linotte, sont continuellement distraits. Je ne sais pas si tu t en rends compte, mais être enseignant est une tâche lourde, difficile, qui demande d être très bien formé, d avoir de solides connaissances, d être compétent pour être capable de bien en faire usage. Là, grand-père, tu viens d utiliser deux fois le mot compétent. Tu vois, j écoute attentivement tout ce que tu me dis. Mais je ne comprends toujours pas ce qu il signifie. Je l ai fait exprès pour voir si tu me suivais bien. Pour que tu comprennes bien, je vais devoir faire plusieurs distinctions. La première, c est d établir une différence entre les compétences, quand on emploie le mot au pluriel, et la compétence, quand on l utilise au singulier. Quand on parle de la compétence, ainsi que les mamans que tu as entendues ce matin l ont fait en disant que ton enseignante de cette année est compétente, elles jugent que la personne dont elles parlaient possède toutes les qualités et toutes les capacités requises pour bien exercer son métier ou sa profession. Rappelle-toi, hier, ta maman a aussi employé le mot tu n as sans doute pas fait attention alors pour indiquer que le plombier qui avait réparé rapidement et parfaitement la fuite d eau à la cuisine était un ouvrier compétent. Je crois que je commence à comprendre: maman voulait dire que le plombier est compétent parce qu il avait fait du bon travail. C est exact, mon petit-fils. C est la même chose si je dis que le médecin qui te soigne est compétent. J ai confiance en lui parce que je pense qu il est un bon médecin. Je porte alors un jugement global qui relève de l évaluation que je fais de son activité professionnelle. Dire de quelqu un qu il est compétent, c est donc porter une jugement social, une appréciation, une estimation: c est croire qu il détient les compétences requises pour remplir convenablement sa profession ou son métier. Grand-père, si je t ai bien entendu, tu viens d utiliser le mot compétences au pluriel. En effet, si tu as compris le sens de compétence au singulier, sens qui suppose mais ne le garantit pas que la personne détient des compétences, il faut maintenant que je t explique ce que signifie compétences» quand on l emploie au pluriel. Parce que ton enseignante, comme tout professionnel, doit détenir des compétences professionnelles, c est-à-dire des compétences qui sont liées à son travail. Vas-y, je t écoute toujours. Ici, c est un peu plus compliqué, car je dois faire une autre distinction. On pourrait dire tout d abord que c est, de manière générale, comme le mentionne Bernard Rey de l Université libre de Bruxelles, «une disposition à accomplir un certain type de tâche» ou à proposer une situation d apprentissage. Par exemple, pour ton ensei- 4 de 9

5 gnante, évaluer le travail d un élève, identifier les difficultés qu un élève rencontre, obtenir le silence en classe, préparer une activité d apprentissage faisant appel à la résolution de problèmes, utiliser les erreurs que vous faites pour vous aider à apprendre, organiser le travail en classe, maintenir le calme en classe, vous poser des questions qui vous obligent à réfléchir, utiliser efficacement l ordinateur, sont des exemples de tâches et de situations pour lesquelles elle doit acquérir des compétences et les développer tout au long de sa carrière d enseignante. Toutes ces compétences impliquent qu elle détienne des connaissances et des habiletés, qu elle soit capable de les mobiliser pour les mettre en œuvre et qu elle acquière des attitudes favorables. Ton enseignante doit posséder un certain nombre de ressources et, d autre part, être capable de mobiliser un ensemble de ressources, cognitives, techniques, sociales, affectives, etc., d une manière qui convient à la tâche ou à la situation qu elle te propose en classe, ainsi qu à tes camarades. Est-ce que tu comprends ce que je viens de t expliquer jusqu à présent? Je pense que oui. Je commence à voir que le travail de mon enseignante lui demande de posséder beaucoup de compétences. Mais continue, grand-père. Je pourrai te dire après si j ai bien compris. Je continue alors mes explications. C est ici que je dois faire la deuxième distinction que je t annonçais quand on utilise les compétences au pluriel. D une part, tout comme toi, ton enseignante, quand elle avait ton âge, a dû apprendre, par exemple, à compter jusqu à dix, à former les lettres de l alphabet, à additionner comme à multiplier, à colorier sans dépasser les limites du dessin, à tracer une ligne droite, à se taire quand une autre personne parle. Ton enseignante doit savoir écrire au tableau avec une craie, faire démarrer un ordinateur, se servir de l intercom, etc. Ce sont là toutes compétences, mais elles ont ceci de particulier, que lorsqu elles ont été apprises, elles deviennent routinières, automatiques; elles peuvent être répétées facilement sans que l on ait besoin d y vraiment penser. Un chercheur qui s appelle Bernard Rey et que j ai déjà mentionné les appelle des «procédures de base». On pourrait aussi dire qu il s agit beaucoup plus d habiletés que de compétences. On peut aussi dire que ce sont des compétences de base qu on pourrait aussi appeler des compétences comportementales. D autre part, la plupart des compétences que doit détenir ton enseignante sont complexes parce qu elles doivent faire appel à plusieurs ressources plusieurs compétences de base à la fois, des connaissances, des informations, des habiletés ou savoir-faire, des attitudes, les intentions poursuivies, les choisir et les combiner, c est-à-dire les mobiliser dans des situations toujours différentes. Ce qui caractérise également cette deuxième catégorie de compétences c est qu elles doivent donc continuellement s adapter à ce qui se passe en classe. Tu le sais très bien, chaque jour est différent à l école et ton enseignante doit continuellement s adapter à des situations nouvelles et souvent imprévisibles. C est pourquoi Bernard Rey dit alors que ces compétences requièrent une mobilisation «à bon escient» des ressources. 5 de 9

6 Grand-père, Je comprends bien maintenant la distinction que tu viens de faire entre la compétence et les compétences. Je comprends bien aussi que l on peut distinguer entre deux grands types de compétences. Tu peux constater que ce mot est aujourd hui très important, pas uniquement dans le monde du travail, mais aussi dans l enseignement. Il est même le mot le plus important pour caractériser l orientation principale du nouveau programme d études que tu suis à l école. C est ce que le ministère de l Éducation appelle l approche par compétences. En écoutant tes explications je me suis rappelé avoir entendu l an dernier, à la télévision, que des parents n étaient pas d accord avec le programme du primaire. Or, tu viens de me montrer combien avoir des compétences est important pour être un bon enseignant. Là, tu vois, je ne sais plus quoi penser. Tu sais, mon petit-fils, on vit dans une démocratie et les gens ont le droit d exprimer leurs accords et leurs désaccords, de défendre leurs points de vue. Ce serait trop long de t expliquer maintenant un autre tantôt peut-être les oppositions d une partie de la population du Québec, car il y a beaucoup de motifs et des intérêts, souvent cachés, sinon même parfois inconscients, qui guident les prises de position. Je vais toutefois, avant d arrêter mes explications, attirer ton attention sur trois derniers points qui me paraissent fort importants quand il est question des compétences. Grand-père, j espère que ce ne sera pas compliqué, car je commence à être fatigué. Non, pas du tout. D abord, je voudrais te dire qu il n est pas possible de mettre en œuvre des compétences si elles ne reposent pas sur des connaissances bien établies. Les connaissances, ce qu on appelle aussi des savoirs disciplinaires, sont indispensables. Il est des personnes qui croient ou craignent, parfois à juste titre, que les compétences s appliquent sans recours à des savoirs. Or, les savoirs sont au cœur des compétences. Il est donc inconcevable de parler de compétences si elles n intègrent pas des savoirs. L important ici, c est de bien comprendre que tu ne vas pas à l école pour apprendre par cœur des savoirs, mais pour pouvoir les utiliser quand tu réfléchis, quand tu lis le journal par exemple pour comprendre ce que le texte ne dit pas, pour mieux communiquer avec les autres, pour poser des actions réfléchies On sait bien aujourd hui qu il est indispensable que ce que tu apprends soit contextualisé. Les spécialistes parlent de cognition située pour décrire cette nécessité. Mais il faut aussi, à l école, que tu puisses décontextualiser les savoirs que tu apprends dans des situations spécifiques pour pouvoir les généraliser, les intégrer et t en servir. Par exemple, en te servant d une boussole, tu devrais apprendre ce qu est un angle et qu il peut y avoir des angles droits, aigus, obtus si ton enseignante te faisait passer de la recherche de points cardinaux avec la boussole à la production d angles de divers types en mathématiques. C est pourquoi plusieurs chercheurs qui se penchent sur la question des compétences sont amenés à la définir ainsi: une compétence vise l efficacité, est 6 de 9

7 orientée vers une finalité, car elle n existe que dans son effectuation (action réflexion): elle s accomplit dans l action et dans un contexte spécifique. Elle se caractérise par plusieurs connaissances ou savoirs mis en relation, car elle mobilise en situation différentes ressources cognitives, affectives, sociales, sensorimotrices, procédurales, etc., ce qui témoigne de son caractère complexe et singulier. Dirigée vers l action, elle s applique à une famille de situations, non à une situation singulière. Bon, voilà le premier point. Quel est le deuxième? Détenir une compétence ne signifie pas la mettre en œuvre. Ce n est pas parce que je sais conduire une auto en connaissant parfaitement le code de la route que je vais la conduire en le respectant. Ce n est pas parce que je sais quelque chose et que je sais faire ce quelque chose que je vais le faire. Pour le dire autrement, ce n est pas parce que tu connais les règles de grammaire sur l accord du participe passé et que tu es capable de les appliquer quand tu écris que tu le fais. Ça c est vrai ce que tu dis, grand-père! Si j applique cette remarque à l enseignement, ce n est pas parce qu un enseignant est compétent qu il met en œuvre ses compétences en classe. Il faut qu il mobilise à bon escient ce que j ai appelé tantôt les ressources nécessaires qu il a appris à maîtriser. Il importe donc que les enseignants possèdent les ressources requises des savoirs, des procédures de base, des attitudes, etc., comme je te l indiquais précédemment, qu ils soient capables de les mobiliser d une manière qui convient à ce qu ils vont faire et à la situation et au contexte dans lesquels ils se trouvent, et, de plus, qu ils les mettent en œuvre en classe. C est la raison pour laquelle il importe de pouvoir décontextualiser les savoirs appris et de les théoriser par un retour réflexif et métacognitif dans une situation donnée pour être capable de les mobiliser à bon escient dans d autres situations, dans d autres contextes. Si je saisis bien ce que tu cherches à m expliquer, pour apprendre je dois d abord apprendre quelque chose de nouveau dans une situation ancrée dans la réalité, puis chercher à l appliquer à d autres réalités et, enfin, réfléchir sur ce que j ai appris et sur la manière avec laquelle j ai appris: qu est-ce que j ai appris et comment l ai-je appris? C est exactement ça, mon petit-fils. Et ta troisième remarque, grand-père? Je m arrête ensuite. Beaucoup d auteurs et de chercheurs insistent sur le caractère inédit des compétences. Ils déclarent que l apprentissage requiert la résolution de problèmes complexes et inédits, c est-à-dire tout à fait nouveaux. Cela voudrait dire que les compétences ne s appliqueraient que dans des situations toujours nouvelles, 7 de 9

8 uniques, pour ne pas dire exceptionnelles. Et il faudrait aussi, en conséquence, que l évaluation porte sur une situation jamais rencontrée par les élèves. C est une conception de l enseignement très dangereuse comme le montre un professeur de l Université de Genève, Marcel Crahay. L illusion de l inédit conduirait, par exemple, à dire qu un chirurgien qui réussit ses opérations de la cataracte ou une transplantation cardiaque pour la 100 e fois ne serait pas compétent! Être compétent, comme j ai essayé de te l expliquer, c est bien plutôt être capable de mobiliser à bon escient et de mettre en œuvre les ressources requises, ressources qui comportent des savoirs et des procédures, mais aussi des attitudes, en fonction d une intention, d un but, dans un contexte et dans une situation particulière. Réussir une fois, c est souvent dû au hasard et ce n est certainement pas l assurance d une compétence. Merci beaucoup grand-père. Je crois que j ai tout compris! Il n y a pas de doute, tu es un grand-père compétent. * * * Références pour qui voudrait en savoir plus Bellier, S. (1999). La compétence. In P. Carré et P. Caspar (dir.), Traité des sciences et des techniques de la formation (p ). Paris: Dunod. Chauvigné, C. et Lenoir, Y. (dir.). (2010). Les référentiels en formation. Enjeux, légitimité, contenu et usage. Recherche et formation, 64, Colardyn, D. (1996). La gestion des compétences. Perspectives internationales. Paris: Presses universitaires de France. Crahay, M. (2006). Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation. Revue française de pédagogie, 154, De Terssac, G. (1996). Savoirs, compétences et travail. In J.-M. Barbier (dir.), Savoirs théoriques et savoirs d'action (p ). Paris: Presses universitaires de France. Dolz, J. et Ollagnier, E. (dir.). (1999). L énigme de la compétence en éducation. Raisons éducatives, 2, Lenoir, Y., Larose, F., Biron, D., Roy, G.-R. et Spallanzani, C. (1999). Le concept de compétence dans la formation à l enseignement primaire au Québec: un cadre d analyse. Recherche et formation, 30, Perenoud, P. (1997). Construire des compétences dès l école. Paris: ESF Éditeur. Perrenoud, P. (1999). Dix nouvelles compétences pour enseigner. Paris: ESF Éditeur. Ropé, F. et Tanguay, L. (dir.). (1994). Savoirs et compétences. De l usage de ces notions dans l école et l entreprise. Paris: L Harmattan. Rey, B. (1996). Les compétences transversales en question. Paris: ESF Éditeur. Rey, B. (2006). Les compétences professionnelles et le curriculum: des réalités conciliables? In Y.Lenoir et M.-H. Bouillier-Oudot (dirs), Savoirs professionnels et curriculum de formation (p ). Québec: Presses de l Université Laval. Rey, B. [sous presse]. Que peut-on faire d un référentiel de compétences professionnelles d enseignants? In Y. Lenoir et M. Bru (dir.), Concevoir et mettre en œuvre des référen- 8 de 9

9 tiels dans la formation professionnelle à l enseignement: regards critiques. Toulouse: Presses universitaires du Sud. Talbot, L. et Bru, M. (dir.). (2007). Des compétences pour enseigner. Entre objets sociaux et objets de recherche. Rennes: Presses universitaires de Rennes. 9 de 9

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Math 5 Dallage Tâche d évaluation

Math 5 Dallage Tâche d évaluation Math 5 Dallage Tâche d évaluation Résultat d apprentissage spécifique La forme et l espace (les transformations) FE 21 Reconnaître des mosaïques de figures régulières et irrégulières de l environnement.

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Ma représentation du problème

Ma représentation du problème Niveaux : 6 e et 8 e année, secondaire 3 Ma représentation du problème (Collecte de données) Matières scolaires : sciences de la nature, français, mathématiques Objectifs de l ERE : les connaissances,

Plus en détail

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé... Normes de performance de la Colombie-Britannique Document d accompagnement Mathématiques de la 1 re à la 8 e année Exemples de tâches et corrigés 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer 5 MOTIV ACTION Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer André Bélanger, psychologue au collège Bois-de-Boulogne Diane Da Sylva, psychologue au cégep de Saint-Laurent André Grégoire,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Niveau B1

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Niveau B1 Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Session de : MAI 2012 Niveau

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours.

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours. Les ID Comment vas-tu? Questionnaire pour les enfants Bonjour! Ce questionnaire est composé de plusieurs parties. Tes réponses nous sont nécessaires pour mieux comprendre ce qui, à ton avis, est important

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

Guide d exploration de métiers et de professions. Approche orientante

Guide d exploration de métiers et de professions. Approche orientante Guide d exploration de métiers et de professions Approche orientante Document rédigé par Yves Jutras Direction régionale d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal, 2012 Exploration de métiers et de professions

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie et éducation Faculté des lettres et sciences humaines Espace Louis-Agassiz 1 CH-2000 Neuchâtel La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie

Plus en détail

Travailler par compétences?

Travailler par compétences? DOSSIER XYZep Numéro 34 Mai 2009 Travailler par compétences? Depuis quelques années et notamment depuis l introduction du socle commun de connaissances et de compétences en 2006, il est souvent fait référence

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école

Jeu questionnaire Es-tu prêt(e) pour le secondaire? Ma future école Est-ce que je suis prêt ou prête? C est sûrement une des questions que tu te poses! Voici une activité qui te permettra de savoir où tu en es dans ton cheminement. Ma future école Je connais le nom de

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

à quoi sert de cartographier votre réseau?

à quoi sert de cartographier votre réseau? Orange Campus module 4 cette fiche méthode vous propose une démarche concrète pour construire et cultiver votre réseau. avant-propos contrairement à beaucoup d idées reçues, le networking basé sur des

Plus en détail

Unité 10. Vers la vie active

Unité 10. Vers la vie active Nom Unité 10 Vers la vie active PARTIE 1 WRITING ACTIVITIES A 1 Les études Les lycéens pensent à leurs professions futures Dites à vos amis ce qu ils devront étudier pour faire le métier dont ils rêvent

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

E-Forum sur l Approche par les Compétences

E-Forum sur l Approche par les Compétences E-Forum sur l Approche par les Compétences Exposé liminaire Deux conceptions de l approche par compétences BIEF / 05.09.19 1 Quand on parle d approche par les compétences dans les curriculums, on pense

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

3 e année (approximativement)

3 e année (approximativement) 3 e année (approximativement) 1. L élève s approprie les technologies de l information et de la communication en utilisant efficacement les outils informatiques 1.1 Avec aide, l élève manipule adéquatement

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP

APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Résumé du rapport de recherche destiné au Centre Alain Savary, INRP APPRENDRE LA CHIMIE EN ZEP Martine Méheut, Olivier Prézeau INRP, Centre Alain Savary Apprendre la chimie en ZEP Résumé 1 Dans une perspective

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

L homme versus machine

L homme versus machine L homme versus machine 15. Juin 2015, Cedres réflexions Espaces des Terreaux Défense de l homme, par Wulfram Gerstner (EPFL) Je pense donc je suis! Cela me plait de commencer ma défense de l homme avec

Plus en détail

LE PLAISIR D APPRENDRE POUR APPRENDRE

LE PLAISIR D APPRENDRE POUR APPRENDRE Ville-École-Intégration, n 119, décembre 1999 LE PLAISIR D APPRENDRE POUR APPRENDRE Jean-Pierre ARCHAMBAULT (*) Les TICE favorisent le travail collectif et aident au travail individuel, ont l attrait de

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Étude de cas 11. Il fut un temps où nous étions amis. Apprentissage Professionnel Continu

Étude de cas 11. Il fut un temps où nous étions amis. Apprentissage Professionnel Continu Étude de cas 11 Il fut un temps où nous étions amis Apprentissage Professionnel Continu Introduction Le cas dans cette publication fut écrit par un membre inscrit de l Ordre des éducatrices et des éducateurs

Plus en détail

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR

MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR MON LIVRET DE MINIBASKETTEUR LE MOT DU PRESIDENT Cher jeune basketteur ou basketteuse Je te félicite d avoir choisi ce sport. Tu verras, il te permettra de t épanouir,de trouver des copains et d apprendre

Plus en détail

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005)

Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Questionnaire sur la formation PLC2 en mathématiques (NOVEMBRE 2005) Ces résultats correspondent à 18 questionnaires parmi les 26 stagiaires du groupe Amiens. Le total des réponses ne fait pas toujours

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

http://je-serai-trader-pro.fr/ Page 1

http://je-serai-trader-pro.fr/ Page 1 Introduction... 4 Par où commencer?... 4 Qui suis-je pour t apprendre le trading?... 4 Pourquoi ce guide?... 5 Trader avec l analyse technique... 5 Savoir lire un graphique... 6 Déterminer la tendance

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

N 45 Du 15 avril au 19 avril 2013

N 45 Du 15 avril au 19 avril 2013 N 45 Du 15 avril au 19 avril 2013 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE 19 avril 2013 à 10:39 par Muriel Valin Est-ce bientôt la fin de l écriture à la main? LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE

Plus en détail

Activité 1. Compter les points Écriture binaire des nombres. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériel

Activité 1. Compter les points Écriture binaire des nombres. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériel Activité 1 Compter les points Écriture binaire des nombres Résumé Les données de l ordinateur sont stockées et transmises sous la forme d une série de 0 et de 1. Comment peut-on représenter des mots et

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Commence à explorer les carrières pendant tes études secondaires Alors que tu te prépares à la transition vers le secondaire, tu

Commence à explorer les carrières pendant tes études secondaires Alors que tu te prépares à la transition vers le secondaire, tu Que veux-tu faire après le secondaire? Section 3 Commence à explorer les carrières pendant tes études secondaires Alors que tu te prépares à la transition vers le secondaire, tu dois répondre à la question

Plus en détail

Ma tablette et moi. Guide à l usage des élèves et des parents

Ma tablette et moi. Guide à l usage des élèves et des parents Ma tablette et moi Guide à l usage des élèves et des parents Tu viens de recevoir une tablette tactile pour travailler dans ton établissement scolaire et à la maison... La question de la sécurité est très

Plus en détail

Jeune et au chômage Que faire?

Jeune et au chômage Que faire? Jeune et au chômage Que faire? C est le printemps... Que comptes-tu faire après l apprentissage au fait? Je ne sais pas encore. Je verrai cet été. STOP! Stop! Cet été, il sera trop tard Tu dois planifier

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail