Être compétent, détenir des compétences: au cœur de la réforme du système d enseignement québécois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Être compétent, détenir des compétences: au cœur de la réforme du système d enseignement québécois"

Transcription

1 Être compétent, détenir des compétences: au cœur de la réforme du système d enseignement québécois Yves Lenoir, D. sociologie, Commandeur de l Ordre de la Couronne, Professeur titulaire, Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention éducative Faculté d éducation, Université de Sherbrooke Note liminaire Ce texte, conçu comme un dialogue entre un élève du primaire et son grand-père, a pour intention de présenter de manière vulgarisée un éclairage sur la notion de compétence. Il ne préjuge pas de l adhésion de son auteur à l approche par compétences qui est au cœur des curriculums actuels de l enseignement primaire et secondaire au Québec. Si la notion de compétence est sans nul doute porteuse d aspects positifs dans le processus d enseignement-apprentissage par exemple, l affirmation de la responsabilité de l élève vis-à-vis de ses apprentissages, la nécessité d une mise en œuvre de processus coopératifs, interactifs, la prise en compte de la complexité, la suppression de l enseignement frontal, linéaire, prescriptif, descendant, la nécessité du recours à des démarches à caractère scientifique, la nécessité d une actualisation des savoirs et d une contextualisation des situations d enseignement-apprentissage, etc., elle est aussi porteuse de plusieurs dangers de dérives: l illusion de l inédit de la compétence; la dimension opératoire comme seul salut de l apprentissage; le renvoi de la responsabilité des apprentissages au seul sujet, vision profondément individualiste entraînant une déresponsabilité de l État et de la société et niant la fondamentale intersubjectivité indispensable dans tout processus d apprentissage; une perspective essentiellement utilitariste étroite de l école; une réduction des démarches à la seule résolution de problèmes; un oubli fréquent des savoirs comme l une des composantes essentielles; etc. À cela doit s ajouter que la logique des compétences, par ses visées d adaptabilité et de flexibilité, véhicule une idéologie économiciste prônant la production de capital humain. Bref, face à ces aspects positifs et négatifs, il importe de manier avec prudence la notion dans le champ de l éducation. De nombreuses publications font le point sur cette question en portant un regard distancié et critique, de manière à faire ressortir les apports comme les limites de l approche par compétences dans l enseignement. * * * Premier jour de classe d une année scolaire, jour radieux et enchanteur s il en est pour la plupart des élèves du primaire. Christophe arrive de l école où il vient de passer cette première journée de classe en 6 e année. Papa, papa, je suis content, ma nouvelle enseignante a l air très gentille. Si tu avais vu comment elle a bien accueilli tous les élèves. 1 de 9

2 Voilà une bonne nouvelle, mon fils, car tu ne t entendais pas très bien avec celle de l an dernier si j ai bonne mémoire. Tu sais, papa, ce n était pas de ma faute. Elle disait toujours que je n écoutais pas. Il me semble pourtant qu elle avait bien raison. Tu es si souvent dissipé. Et tu crois, mon fils, que cela va changer cette année? Oui, papa, bien sûr. Qu est ce qui te fait croire que ce sera différent, que tu vas avoir de meilleurs résultats? Eh bien, j ai entendu ce matin à l école une maman d un ami qui disait à une autre maman que mon enseignante était très compétente. Les deux mamans avaient l air très contentes et elles se disaient très heureuses que leurs fils soient dans la même classe que la mienne. Mais je n ai pas compris. Qu est-ce que tu n as pas compris? Papa, elle ont employé un mot bizarre: compétente. Qu est ce que cela veut dire? Tu devrais aller poser la question à ton grand-père qui travaille dans son bureau. Il pourra te donner toutes les explications parce qu il fait de la recherche sur l enseignement. [Reprise par Christophe de ce qui précède auprès du grand-père] Christophe, si tu as bien appris tes leçons, tu sais que le mot compétent est un adjectif. Quand on utilise le substantif, on parle alors de compétence. Grand-père, je t écoute, mais ce que tu viens de me dire ne m aide pas. Je ne comprends pas plus ce que veut dire compétent ou compétence. C est vraiment un mot étrange. Bon, on va s asseoir. Tu vas d abord aller prendre ta collation, puis je vais essayer de t expliquer ce que cela signifie. [Quelque 15 minutes plus tard] Christophe, es-tu toujours intéressé à ce que je t explique ce que veut dire le mot compétence? Oh oui, bien entendu! Je t écoute, grand-père. 2 de 9

3 Mon petit-fils, il ne suffit pas que tu m écoutes Il faut que tu fasses l effort de comprendre. D accord, d accord! C est ce que je voulais dire, tu sais. Bon, voilà! Tu dois le savoir, ton enseignante, celle de cette année comme toutes celles que tu as déjà eues, ont suivi, avant de commencer à enseigner ou pour se perfectionner par la suite, des cours à l Université pour apprendre beaucoup de choses: elles ont dû entre autres étudier les matières scolaires qu elles doivent t enseigner, comme le français, les mathématiques, les sciences, l histoire et la géographie, et toutes les autres matières. Ça, grand-père, je comprends bien. Toutes les enseignantes de mon école doivent connaître le contenu de toutes les matières qu elles enseignent. Sinon, elles ne pourraient pas bien les enseigner. Mais tu ne m expliques toujours pas ce que veut dire le mot compétence. Tu es bien impatient, mon petit-fils. Je veux que tu comprennes bien de quoi il s agit. Bon, bon, continue Ce dont je viens de te parler, c est ce qu on appelle les disciplines d enseignement que les enseignantes doivent apprendre et bien connaître pour pouvoir concevoir des situations d enseignement-apprentissage qui te permettront à ton tour d acquérir de nouvelles connaissances. Mais elles doivent, en plus, apprendre comment toi, mais aussi les autres élèves de ta classe font pour apprendre. Elles doivent également apprendre à faire la discipline en classe, à élaborer et à bien gérer les activités, à aider les élèves qui ont de la difficulté, à utiliser pédagogiquement l informatique, à adapter les contenus des programmes pour que vous puissiez apprendre, à évaluer le travail de leurs élèves et leur progression dans leurs apprentissages, et encore bien d autres choses. Elles doivent apprendre à bien enseigner, à mettre en place toutes les conditions les plus favorables qui vont te permettre, ainsi qu à tous les autres élèves, quelles que soient leurs capacités, de faire les apprentissages prévus par les programmes d études. Que c est compliqué tout cela! Être un enseignant, mon petit-fils, c est certainement un métier compliqué, mais c est surtout un métier complexe, car chaque enseignant, et ton enseignante également, doit être capable de maîtriser beaucoup d aspects en même temps afin de bien t enseigner pour que tu puisses faire les apprentissages qui vont te permettre de devenir un homme responsable, autonome, réfléchi et compétent. Et comme tu n es pas le seul en classe, elle doit pouvoir s adapter à chacun des élèves. Certains apprennent rapidement; d autres ont plus de difficultés pour apprendre; d autres encore comme toi 3 de 9

4 par exemple ont une tête de linotte, sont continuellement distraits. Je ne sais pas si tu t en rends compte, mais être enseignant est une tâche lourde, difficile, qui demande d être très bien formé, d avoir de solides connaissances, d être compétent pour être capable de bien en faire usage. Là, grand-père, tu viens d utiliser deux fois le mot compétent. Tu vois, j écoute attentivement tout ce que tu me dis. Mais je ne comprends toujours pas ce qu il signifie. Je l ai fait exprès pour voir si tu me suivais bien. Pour que tu comprennes bien, je vais devoir faire plusieurs distinctions. La première, c est d établir une différence entre les compétences, quand on emploie le mot au pluriel, et la compétence, quand on l utilise au singulier. Quand on parle de la compétence, ainsi que les mamans que tu as entendues ce matin l ont fait en disant que ton enseignante de cette année est compétente, elles jugent que la personne dont elles parlaient possède toutes les qualités et toutes les capacités requises pour bien exercer son métier ou sa profession. Rappelle-toi, hier, ta maman a aussi employé le mot tu n as sans doute pas fait attention alors pour indiquer que le plombier qui avait réparé rapidement et parfaitement la fuite d eau à la cuisine était un ouvrier compétent. Je crois que je commence à comprendre: maman voulait dire que le plombier est compétent parce qu il avait fait du bon travail. C est exact, mon petit-fils. C est la même chose si je dis que le médecin qui te soigne est compétent. J ai confiance en lui parce que je pense qu il est un bon médecin. Je porte alors un jugement global qui relève de l évaluation que je fais de son activité professionnelle. Dire de quelqu un qu il est compétent, c est donc porter une jugement social, une appréciation, une estimation: c est croire qu il détient les compétences requises pour remplir convenablement sa profession ou son métier. Grand-père, si je t ai bien entendu, tu viens d utiliser le mot compétences au pluriel. En effet, si tu as compris le sens de compétence au singulier, sens qui suppose mais ne le garantit pas que la personne détient des compétences, il faut maintenant que je t explique ce que signifie compétences» quand on l emploie au pluriel. Parce que ton enseignante, comme tout professionnel, doit détenir des compétences professionnelles, c est-à-dire des compétences qui sont liées à son travail. Vas-y, je t écoute toujours. Ici, c est un peu plus compliqué, car je dois faire une autre distinction. On pourrait dire tout d abord que c est, de manière générale, comme le mentionne Bernard Rey de l Université libre de Bruxelles, «une disposition à accomplir un certain type de tâche» ou à proposer une situation d apprentissage. Par exemple, pour ton ensei- 4 de 9

5 gnante, évaluer le travail d un élève, identifier les difficultés qu un élève rencontre, obtenir le silence en classe, préparer une activité d apprentissage faisant appel à la résolution de problèmes, utiliser les erreurs que vous faites pour vous aider à apprendre, organiser le travail en classe, maintenir le calme en classe, vous poser des questions qui vous obligent à réfléchir, utiliser efficacement l ordinateur, sont des exemples de tâches et de situations pour lesquelles elle doit acquérir des compétences et les développer tout au long de sa carrière d enseignante. Toutes ces compétences impliquent qu elle détienne des connaissances et des habiletés, qu elle soit capable de les mobiliser pour les mettre en œuvre et qu elle acquière des attitudes favorables. Ton enseignante doit posséder un certain nombre de ressources et, d autre part, être capable de mobiliser un ensemble de ressources, cognitives, techniques, sociales, affectives, etc., d une manière qui convient à la tâche ou à la situation qu elle te propose en classe, ainsi qu à tes camarades. Est-ce que tu comprends ce que je viens de t expliquer jusqu à présent? Je pense que oui. Je commence à voir que le travail de mon enseignante lui demande de posséder beaucoup de compétences. Mais continue, grand-père. Je pourrai te dire après si j ai bien compris. Je continue alors mes explications. C est ici que je dois faire la deuxième distinction que je t annonçais quand on utilise les compétences au pluriel. D une part, tout comme toi, ton enseignante, quand elle avait ton âge, a dû apprendre, par exemple, à compter jusqu à dix, à former les lettres de l alphabet, à additionner comme à multiplier, à colorier sans dépasser les limites du dessin, à tracer une ligne droite, à se taire quand une autre personne parle. Ton enseignante doit savoir écrire au tableau avec une craie, faire démarrer un ordinateur, se servir de l intercom, etc. Ce sont là toutes compétences, mais elles ont ceci de particulier, que lorsqu elles ont été apprises, elles deviennent routinières, automatiques; elles peuvent être répétées facilement sans que l on ait besoin d y vraiment penser. Un chercheur qui s appelle Bernard Rey et que j ai déjà mentionné les appelle des «procédures de base». On pourrait aussi dire qu il s agit beaucoup plus d habiletés que de compétences. On peut aussi dire que ce sont des compétences de base qu on pourrait aussi appeler des compétences comportementales. D autre part, la plupart des compétences que doit détenir ton enseignante sont complexes parce qu elles doivent faire appel à plusieurs ressources plusieurs compétences de base à la fois, des connaissances, des informations, des habiletés ou savoir-faire, des attitudes, les intentions poursuivies, les choisir et les combiner, c est-à-dire les mobiliser dans des situations toujours différentes. Ce qui caractérise également cette deuxième catégorie de compétences c est qu elles doivent donc continuellement s adapter à ce qui se passe en classe. Tu le sais très bien, chaque jour est différent à l école et ton enseignante doit continuellement s adapter à des situations nouvelles et souvent imprévisibles. C est pourquoi Bernard Rey dit alors que ces compétences requièrent une mobilisation «à bon escient» des ressources. 5 de 9

6 Grand-père, Je comprends bien maintenant la distinction que tu viens de faire entre la compétence et les compétences. Je comprends bien aussi que l on peut distinguer entre deux grands types de compétences. Tu peux constater que ce mot est aujourd hui très important, pas uniquement dans le monde du travail, mais aussi dans l enseignement. Il est même le mot le plus important pour caractériser l orientation principale du nouveau programme d études que tu suis à l école. C est ce que le ministère de l Éducation appelle l approche par compétences. En écoutant tes explications je me suis rappelé avoir entendu l an dernier, à la télévision, que des parents n étaient pas d accord avec le programme du primaire. Or, tu viens de me montrer combien avoir des compétences est important pour être un bon enseignant. Là, tu vois, je ne sais plus quoi penser. Tu sais, mon petit-fils, on vit dans une démocratie et les gens ont le droit d exprimer leurs accords et leurs désaccords, de défendre leurs points de vue. Ce serait trop long de t expliquer maintenant un autre tantôt peut-être les oppositions d une partie de la population du Québec, car il y a beaucoup de motifs et des intérêts, souvent cachés, sinon même parfois inconscients, qui guident les prises de position. Je vais toutefois, avant d arrêter mes explications, attirer ton attention sur trois derniers points qui me paraissent fort importants quand il est question des compétences. Grand-père, j espère que ce ne sera pas compliqué, car je commence à être fatigué. Non, pas du tout. D abord, je voudrais te dire qu il n est pas possible de mettre en œuvre des compétences si elles ne reposent pas sur des connaissances bien établies. Les connaissances, ce qu on appelle aussi des savoirs disciplinaires, sont indispensables. Il est des personnes qui croient ou craignent, parfois à juste titre, que les compétences s appliquent sans recours à des savoirs. Or, les savoirs sont au cœur des compétences. Il est donc inconcevable de parler de compétences si elles n intègrent pas des savoirs. L important ici, c est de bien comprendre que tu ne vas pas à l école pour apprendre par cœur des savoirs, mais pour pouvoir les utiliser quand tu réfléchis, quand tu lis le journal par exemple pour comprendre ce que le texte ne dit pas, pour mieux communiquer avec les autres, pour poser des actions réfléchies On sait bien aujourd hui qu il est indispensable que ce que tu apprends soit contextualisé. Les spécialistes parlent de cognition située pour décrire cette nécessité. Mais il faut aussi, à l école, que tu puisses décontextualiser les savoirs que tu apprends dans des situations spécifiques pour pouvoir les généraliser, les intégrer et t en servir. Par exemple, en te servant d une boussole, tu devrais apprendre ce qu est un angle et qu il peut y avoir des angles droits, aigus, obtus si ton enseignante te faisait passer de la recherche de points cardinaux avec la boussole à la production d angles de divers types en mathématiques. C est pourquoi plusieurs chercheurs qui se penchent sur la question des compétences sont amenés à la définir ainsi: une compétence vise l efficacité, est 6 de 9

7 orientée vers une finalité, car elle n existe que dans son effectuation (action réflexion): elle s accomplit dans l action et dans un contexte spécifique. Elle se caractérise par plusieurs connaissances ou savoirs mis en relation, car elle mobilise en situation différentes ressources cognitives, affectives, sociales, sensorimotrices, procédurales, etc., ce qui témoigne de son caractère complexe et singulier. Dirigée vers l action, elle s applique à une famille de situations, non à une situation singulière. Bon, voilà le premier point. Quel est le deuxième? Détenir une compétence ne signifie pas la mettre en œuvre. Ce n est pas parce que je sais conduire une auto en connaissant parfaitement le code de la route que je vais la conduire en le respectant. Ce n est pas parce que je sais quelque chose et que je sais faire ce quelque chose que je vais le faire. Pour le dire autrement, ce n est pas parce que tu connais les règles de grammaire sur l accord du participe passé et que tu es capable de les appliquer quand tu écris que tu le fais. Ça c est vrai ce que tu dis, grand-père! Si j applique cette remarque à l enseignement, ce n est pas parce qu un enseignant est compétent qu il met en œuvre ses compétences en classe. Il faut qu il mobilise à bon escient ce que j ai appelé tantôt les ressources nécessaires qu il a appris à maîtriser. Il importe donc que les enseignants possèdent les ressources requises des savoirs, des procédures de base, des attitudes, etc., comme je te l indiquais précédemment, qu ils soient capables de les mobiliser d une manière qui convient à ce qu ils vont faire et à la situation et au contexte dans lesquels ils se trouvent, et, de plus, qu ils les mettent en œuvre en classe. C est la raison pour laquelle il importe de pouvoir décontextualiser les savoirs appris et de les théoriser par un retour réflexif et métacognitif dans une situation donnée pour être capable de les mobiliser à bon escient dans d autres situations, dans d autres contextes. Si je saisis bien ce que tu cherches à m expliquer, pour apprendre je dois d abord apprendre quelque chose de nouveau dans une situation ancrée dans la réalité, puis chercher à l appliquer à d autres réalités et, enfin, réfléchir sur ce que j ai appris et sur la manière avec laquelle j ai appris: qu est-ce que j ai appris et comment l ai-je appris? C est exactement ça, mon petit-fils. Et ta troisième remarque, grand-père? Je m arrête ensuite. Beaucoup d auteurs et de chercheurs insistent sur le caractère inédit des compétences. Ils déclarent que l apprentissage requiert la résolution de problèmes complexes et inédits, c est-à-dire tout à fait nouveaux. Cela voudrait dire que les compétences ne s appliqueraient que dans des situations toujours nouvelles, 7 de 9

8 uniques, pour ne pas dire exceptionnelles. Et il faudrait aussi, en conséquence, que l évaluation porte sur une situation jamais rencontrée par les élèves. C est une conception de l enseignement très dangereuse comme le montre un professeur de l Université de Genève, Marcel Crahay. L illusion de l inédit conduirait, par exemple, à dire qu un chirurgien qui réussit ses opérations de la cataracte ou une transplantation cardiaque pour la 100 e fois ne serait pas compétent! Être compétent, comme j ai essayé de te l expliquer, c est bien plutôt être capable de mobiliser à bon escient et de mettre en œuvre les ressources requises, ressources qui comportent des savoirs et des procédures, mais aussi des attitudes, en fonction d une intention, d un but, dans un contexte et dans une situation particulière. Réussir une fois, c est souvent dû au hasard et ce n est certainement pas l assurance d une compétence. Merci beaucoup grand-père. Je crois que j ai tout compris! Il n y a pas de doute, tu es un grand-père compétent. * * * Références pour qui voudrait en savoir plus Bellier, S. (1999). La compétence. In P. Carré et P. Caspar (dir.), Traité des sciences et des techniques de la formation (p ). Paris: Dunod. Chauvigné, C. et Lenoir, Y. (dir.). (2010). Les référentiels en formation. Enjeux, légitimité, contenu et usage. Recherche et formation, 64, Colardyn, D. (1996). La gestion des compétences. Perspectives internationales. Paris: Presses universitaires de France. Crahay, M. (2006). Dangers, incertitudes et incomplétude de la logique de la compétence en éducation. Revue française de pédagogie, 154, De Terssac, G. (1996). Savoirs, compétences et travail. In J.-M. Barbier (dir.), Savoirs théoriques et savoirs d'action (p ). Paris: Presses universitaires de France. Dolz, J. et Ollagnier, E. (dir.). (1999). L énigme de la compétence en éducation. Raisons éducatives, 2, Lenoir, Y., Larose, F., Biron, D., Roy, G.-R. et Spallanzani, C. (1999). Le concept de compétence dans la formation à l enseignement primaire au Québec: un cadre d analyse. Recherche et formation, 30, Perenoud, P. (1997). Construire des compétences dès l école. Paris: ESF Éditeur. Perrenoud, P. (1999). Dix nouvelles compétences pour enseigner. Paris: ESF Éditeur. Ropé, F. et Tanguay, L. (dir.). (1994). Savoirs et compétences. De l usage de ces notions dans l école et l entreprise. Paris: L Harmattan. Rey, B. (1996). Les compétences transversales en question. Paris: ESF Éditeur. Rey, B. (2006). Les compétences professionnelles et le curriculum: des réalités conciliables? In Y.Lenoir et M.-H. Bouillier-Oudot (dirs), Savoirs professionnels et curriculum de formation (p ). Québec: Presses de l Université Laval. Rey, B. [sous presse]. Que peut-on faire d un référentiel de compétences professionnelles d enseignants? In Y. Lenoir et M. Bru (dir.), Concevoir et mettre en œuvre des référen- 8 de 9

9 tiels dans la formation professionnelle à l enseignement: regards critiques. Toulouse: Presses universitaires du Sud. Talbot, L. et Bru, M. (dir.). (2007). Des compétences pour enseigner. Entre objets sociaux et objets de recherche. Rennes: Presses universitaires de Rennes. 9 de 9

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture.

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture. SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Titre : Club de lecture à l écran Contexte : Les classes ciblées vivront une aventure virtuelle à l aide du Club de lecture à l écran de la Commission scolaire

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 Auteur: Rédaction: Thomas Mösch / Katrin Ogunsade Traduction: Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur)

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Enquête sur la double cohorte. 10 e année

Enquête sur la double cohorte. 10 e année Ministère de l éducation Enquête sur la double cohorte 10 e année (Cohorte de 9 e année 2000-2001) (Also available in English) école : RÉSERVÉ À L ÉCOLE N o d identité de l école : NIM de l élève : label

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. ( Section I Listening) Transcript 2015 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners ( Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FE Chouette j ai anglais maintenant et après la récréation mes matières favorites. Vraiment

Plus en détail

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 2 ... Comment surfer en toute sécurité. Ces icônes indiquent pour qui est le document

Tous connectés, de 9 à 99 ans. Leçon 2 ... Comment surfer en toute sécurité. Ces icônes indiquent pour qui est le document 2... Comment surfer en toute sécurité Ces icônes indiquent pour qui est le document Professeurs WebExperts Seniors Elèves 2 Pour être sûr, ton ordinateur doit employer un bon antivirus. Pour un profane,

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon

Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Entrée de Simon. Acte 1 Scène 6 : Rebecca, Edith, Agathe, Simon Agathe : Simon, mon chéri! Simon (embrassant sa mère) : Salut maman. Mais tu es en pleine forme dis-moi! (embrassant Rebecca) Toi, par contre,

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Déroulement de l activité

Déroulement de l activité Enseignement des habiletés sociales au primaire Groupe 4 : Solutions de rechange à l agression Habileté 42 : Accepter des conséquences Chantal Thivierge Fiche de planification Habileté sociale : ACCEPTER

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

Guide de lecture. Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona

Guide de lecture. Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona Guide de lecture Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona 1 1. Introduction et contextualisation. 2. Pourquoi lire ce livre? 3. Questions et activités

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Math 5 Dallage Tâche d évaluation

Math 5 Dallage Tâche d évaluation Math 5 Dallage Tâche d évaluation Résultat d apprentissage spécifique La forme et l espace (les transformations) FE 21 Reconnaître des mosaïques de figures régulières et irrégulières de l environnement.

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Champ Compétence Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Séance 0 : Entretien individuel avec l élève Séance 1 : Se repérer dans l établissement Objectifs : - Mettre en confiance l'élève. - Mise

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION

APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION APPROCHE PAR COMPÉTENCES ET ÉVALUATION (Gérard Scallon, 2005) PLAN DE FORMATION À L ÉVALUATION Introduction L évaluation des apprentissages est sans contredit un élément clé de tout programme de formation.

Plus en détail

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer 5 MOTIV ACTION Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer André Bélanger, psychologue au collège Bois-de-Boulogne Diane Da Sylva, psychologue au cégep de Saint-Laurent André Grégoire,

Plus en détail

Stratégies métacognitives. Leur intégration dans la classe de FLE (1) 1- Introduction 2- Domaine d action 3- L apport théorique

Stratégies métacognitives. Leur intégration dans la classe de FLE (1) 1- Introduction 2- Domaine d action 3- L apport théorique Stratégies métacognitives. Leur intégration dans la classe de FLE (1) Raquel Partemi rpartemi@logos.uncu.edu.ar María Cristina Azcona sanchere@speedy.com.ar Noemí Jiménez castellotejimenez@yahoo.com.ar

Plus en détail

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits J assume mes responsabilités Page 1 de 7 Le journal de bord et je journal personnel Types de textes prescrits Domaine Écriture Lecture Com. orale Participer à une discussion libre 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre?

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? 6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? Avoir une bonne méthode de travail nécessite plusieurs étapes qu il ne faut pas négliger : - D abord, pendant le

Plus en détail

RECADRER UN COLLABORATEUR

RECADRER UN COLLABORATEUR RECADRER UN COLLABORATEUR Le recadrage du collaborateur s effectue en entretien individuel. Ses objectifs sont nombreux : Il permet au manager d exprimer son désaccord afin de faire évoluer positivement

Plus en détail

Guide du cyber apprenant

Guide du cyber apprenant Guide du cyber apprenant GÉNÉRALITÉS Bienvenue à l école virtuelle du Conseil scolaire francophone (CSF). Avec cette nouvelle façon de suivre un cours, tu vas avoir l occasion d utiliser les nouvelles

Plus en détail

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE 1- Cohérence de l élaboration du projet Activité 1.6 VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités,

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation

Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Consignes Page 1/12 Évaluations diagnostiques - Consignes de passation Partie 1 Exercice 1 : La consigne est «Observe les images. Elles appartiennent toutes à un même thème sauf une. Entoure-la.» Tu (vous)

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois.

Amina : Je suis vraiment fatiguée Sara. Sara : Moi aussi, Amina. Il nous faut marcher plus loin à chaque fois. SCÈNE UN Dans un petit village rural d Afrique, sous la chaleur écrasante de la mi-journée. Les femmes et les fillettes ramassent le bois nécessaires pour cuisiner. Sara et son amie Amina, deux écolières,

Plus en détail

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise

INDUSTRIE ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du Fonds

Plus en détail

Ma représentation du problème

Ma représentation du problème Niveaux : 6 e et 8 e année, secondaire 3 Ma représentation du problème (Collecte de données) Matières scolaires : sciences de la nature, français, mathématiques Objectifs de l ERE : les connaissances,

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2

Cajou. Je joue à chat perché. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou Je joue à chat perché Objectifs : Parler des membres de la famille et nommer des activités. Nommer des jeux. Décrire les règles d un jeu. Age : 8-10 ans Niveau : A1.2-A2 Cajou : Je joue à chat perché.

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés.

L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. L anglais intensif : pistes de réflexion et modèles proposés. Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec se poursuivent

Plus en détail

Un jeu solide! Concours La Relève APSQ. Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay

Un jeu solide! Concours La Relève APSQ. Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay Un jeu solide! Concours La Relève APSQ Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay Table des matières Introduction 3 Informations générales 4 Liens avec le programme de formation 5 Préparation 7

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE E Projet d écriture Texte analytique : Mon robot a des puces FLA 20-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : D Mon robot favori Lecture E Mon robot a des

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Faculté d éducation 5 e Congrès de l AMSE, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc, 2-6 juin 2008 Communication présentée dans le cadre du colloque Le rapport aux ressources de l Internet dans le processus

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Leçon 35 Audioscripts. Unité 9 PE AUDIO. URB p. 97. CD 5, Track 18 Vidéo-scène, p. 506. Discovering French, Nouveau! Blanc

Leçon 35 Audioscripts. Unité 9 PE AUDIO. URB p. 97. CD 5, Track 18 Vidéo-scène, p. 506. Discovering French, Nouveau! Blanc LEÇON 35 PE AUDIO En panne CD 5, Track 18 Vidéo-scène, p. 506 CLAIRE: Dans l épisode précédent, Jérôme a proposé à Pierre de lui donner une leçon de conduite.pierre a accepté l offre de son frère, mais

Plus en détail

ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR!

ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR! Collège ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR! par Sébastien HACHE, IREM de Strasbourg Co-responsable de projet «Mathenpoche papier» Modestement mais résolument, Sésamath fait son Manuel

Plus en détail

Kawan Village Château le Verdoyer

Kawan Village Château le Verdoyer Kawan Village Château le Verdoyer Cahier de Vacances de :.. Bonjour, Nous sommes content que tes parents aient choisi le Château le Verdoyer pour tes vacances tu vas voir, tu vas vraiment t amuser! Ce

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

Je construis «Mon tableau de visualisation»

Je construis «Mon tableau de visualisation» Pour construire ton tableau de visualisation, donne-toi des conditions qui vont t aider : Choisis un moment où tu as du temps devant toi (au moins une heure). Installe-toi dans un endroit où tu as de l

Plus en détail

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT

SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT SEMAINE DE PRÉVENTION DE LA TOXICOMANIE ALCOOL / DROGUES / JEUX DE HASARD ET D ARGENT TU ES ACTIF SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. MAIS CONNAIS-TU TON PROPRE RÉSEAU SOCIAL? QUELLES SONT LES PERSONNES DE TON ENTOURAGE

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE

LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Ville-Ecole-Intégration, n 114, septembre 1998 LA RÉUSSITE SCOLAIRE EN MILIEUX POPULAIRES OU LES CONDITIONS SOCIALES D UNE SCHIZOPHRÉNIE HEUREUSE Bernard LAHIRE (*) L enfant de milieu populaire en difficulté

Plus en détail

Fiche descriptive - Clip vidéo anglais : Observation des formes tridimensionnelles en vue de résoudre des problèmes trigonométriques

Fiche descriptive - Clip vidéo anglais : Observation des formes tridimensionnelles en vue de résoudre des problèmes trigonométriques Fiche descriptive - Clip vidéo anglais : Observation des formes tridimensionnelles en vue de résoudre des problèmes trigonométriques Informations générales Année de production : 2009 Pays : Langue : Age

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Lauriane T., Belge, étudie à l Université de Strasbourg (La Psychologie). 2) L (les) école(s) européenne(s) que

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

www.professions-construction.ch

www.professions-construction.ch Journal de stage en entreprise En suivant un stage en entreprise, tu pourras t informer en toute simplicité sur une profession de la construction en vivant la pratique au quotidien. Tu poses des questions,

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

F a c e à l a p o l i c e

F a c e à l a p o l i c e Face à la police Si tu as besoin d aide. Parfois, les choses ne se passent pas comme nous l expliquons. En général, il y a moyen de réagir. Fais-toi aider. Une des premières personnes qui peut t aider

Plus en détail

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours.

Comment vas-tu? Quand tu réponds, essaie de penser à la semaine dernière, c est à dire aux sept derniers jours. Les ID Comment vas-tu? Questionnaire pour les enfants Bonjour! Ce questionnaire est composé de plusieurs parties. Tes réponses nous sont nécessaires pour mieux comprendre ce qui, à ton avis, est important

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle. Augmente. tes chances de réussite!

La réforme de la formation professionnelle. Augmente. tes chances de réussite! La réforme de la formation professionnelle Augmente tes chances de réussite! Tu ne le sais peut-être pas encore : la formation professionnelle dans les lycées luxembourgeois a commencé à changer. Elle

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Les animaux. Les métiers

Les animaux. Les métiers Les animaux Les métiers Les moyens de transport Les fruits Je pratique mon truc de la catégorie: je retrouve les mots dans ma tête. Tu connais maintenant dans quelle catégorie est chacun des mots qu il

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript

2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Beginners. (Section I Listening) Transcript 2010 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Familiarisation Text FEMALE: Allô, Monsieur Ledoux? Madame Chavignol à l appareil, la maman de Maxime. Je voudrais

Plus en détail

Je rentre en 6 ème. Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé. Laxou. Mot du président Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé de Laxou

Je rentre en 6 ème. Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé. Laxou. Mot du président Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé de Laxou Mot du président Conseil local FCPE du collège Victor Prouvé de Laxou Bientôt tu vas entrer en 6 ème, avec beaucoup de nouveautés, d abord de nouveaux camarades qui viennent des autres écoles, un nouvel

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement

Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Transition du 1 er au 2 e cycle du secondaire : Une période de changement Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : B 9.11 V 9.1 V 9.6

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Enseignement des mathématiques au primaire

Enseignement des mathématiques au primaire Enseignement des mathématiques au primaire Quelles interventions de l enseignant lorsque la résolution d un problème n avance plus? Laurent Theis, Université de Sherbrooke Nicole Gagnon, école «L Écollectif»,

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Commentaires pour le premier trimestre

Commentaires pour le premier trimestre Commentaires pour le premier trimestre Elèves en progrès Après un début d année décevant,. semble s être ressaisi. Ses résultats sont convenables dans la Maîtrise de la Langue voire satisfaisants en Mathématiques.

Plus en détail

Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario

Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario Ressource sur les médias sociaux du PCO Notes pour le personnel enseignant et les animateurs, et liens avec le curriculum de l Ontario Bienvenue à la Ressource sur les médias sociaux du Passeport-compétences

Plus en détail