signalisation directionnelle cyclable

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "signalisation directionnelle cyclable"

Transcription

1 signalisation directionnelle cyclable La signalisation directionnelle cyclable en Wallonie Principes et recommandations Cette fiche s adresse principalement aux communes wallonnes et auteurs de projets concernés par la mise en place d une signalisation directionnelle cyclable à l échelle communale. Elle se veut un outil pratique dont le contenu reprend les recommandations émises dans ce domaine par le Service Public de Wallonie mais adapté ici au contexte communal. Pour remarque, cette fiche ne traite pas du balisage des itinéraires à vocation touristique, tels que les réseaux à points-nœuds, qui font l objet d un décret spécifique du Gouvernement wallon. 1. Définition La signalisation directionnelle cyclable est destinée à informer les cyclistes de leur position et de l itinéraire emprunté. Elle indique les destinations proches et lointaines avec, dans certains cas, une mention de distance (confirmation, et pré-signalisation complètes, cf. point 6.3 b) et prévient des changements de direction. 2. Objectifs guider le cycliste vers des localités ou des lieux d intérêts économique, social, culturel ou touristique ; encourager la pratique du vélo ; promouvoir et rendre visible les itinéraires cyclables communaux, intercommunaux, régionaux ou encore internationaux. 3. Critères de qualité Pour être de qualité, la signalisation directionnelle doit être : placée de manière cohérente, rationnelle et être facilement repérable ; facilement reconnaissable par les usagers concernés ; facile et peu coûteuse à entretenir et à remplacer ; exempte d ambiguïté ; de dimensions aussi réduites que possible en tenant compte des besoins de l usager. Photo 1 : Signalisation directionnelle cyclable - RAVeL, ligne 142 Version octobre 2016

2 4. Pour qui? les cyclistes qui se déplacent à des fins utilitaires ou récréatives ; les piétons ; les cavaliers sur les tronçons où leur présence est autorisée. 5. Quand? Quand l itinéraire est adapté au cycliste, c est-à-dire : lorsque la praticabilité de l itinéraire est bonne ; lorsque la sécurité est assurée sur l ensemble de l itinéraire. Si ce n est pas le cas, une signalisation directionnelle peut néanmoins être placée mais il est alors conseillé de prévenir les usagers en utilisant un panneau additionnel. 6. Comment? Photo 2 : Panneau additionnel informant les cyclistes de la présence d un trafic important sur l itinéraire 6.1 Le réseau cyclable L étape préliminaire à la pose de toute signalisation directionnelle est la définition du ou des itinéraires cyclables communaux à signaler. Soit la commune dispose d un réseau cyclable. Elle peut alors rapidement définir les itinéraires présentant une bonne praticabilité et un bon niveau de sécurité et où une signalisation directionnelle peut être posée. La priorité sera donnée aux itinéraires se connectant aux réseaux cyclables régionaux. Soit la commune ne dispose pas d un tel réseau cyclable. Dans ce cas, elle doit d abord concevoir son réseau en tenant compte des itinéraires cyclables régionaux prédéfinis, des contraintes physiques de son territoire, des pôles générateurs de déplacements, de l offre cyclable existante Une méthodologie pour la conception d un réseau cyclable est proposée dans le «Guide de bonnes pratiques pour les aménagements cyclables, SPW, 2009» (pages 14 à 17). Le Roeulx Mons MONS Binche Ecaussines Le Roeulx Manage Morlanwelz Strépy Braquegnies Gare de La Louvière-Centre Haine-Saint Paul BINCHE ECAUSSINES MANAGE Carte 1 : Exemple du réseau cyclable communal de La Louvière constitué de neuf itinéraires cyclables 6.2 Les panneaux Les panneaux à utiliser s inspirent du modèle F34b2 avec fond bleu prévu au code de la route, mais avec une identification colorée distincte pour renforcer leur visibilité. Ces panneaux n ont donc pas de valeur réglementaire au sens du code de la route. a. Le type de panneau Comme décidé par le Gouvernement Wallon le 4 juillet 2013, ces panneaux doivent répondre aux prescriptions suivantes : modèle type F34b2 mais avec un fond vert (référence couleur : Pantone 348c équivalent RAL6024) ; film rétro-réfléchissant de type II ; fabriqué et posé selon les prescriptions du cahier des charges type Qualiroutes C.53 «Matériaux de signalisation verticale». 2/12

3 Deux types de panneaux peuvent être utilisés : pré-signalisation complète ou confirmation complète (de type F34b2 révisé) ; pré-signalisation simplifiée ou confirmation simplifiée (de type F34b2 simplifié). Il existe une méthodologie pour définir le type de panneau à utiliser sur l itinéraire à signaler (voir point 6.3). Il est à signaler que les panneaux F34b2 avec fond bleu déjà implantés sur toute une série d itinéraires en Wallonie conservent leur valeur réglementaire. Les panneaux bleus seront progressivement remplacés par des panneaux sur fond vert. b. Le contenu du panneau Panneau complet : le symbole «vélo» (accompagné éventuellement du symbole piéton et/ou cavalier dans le cas par exemple d itinéraire empruntant une voie verte) ; une ou plusieurs destinations lointaines ; une ou plusieurs destinations proches ; le cas échéant, la destination représentée par un symbole (ex : gare, piscine ) ; la ou les distance(s) ; le numéro d itinéraire s il y a lieu ; une ou plusieurs flèches directionnelles ou un diagramme selon le cas. Panneau simplifié : le symbole «vélo»; au maximum : le (les) numéro(s) d itinéraires s il y a lieu ; ou une destination en l absence de numéro d itinéraire ; ou un symbole (ex : gare, piscine ) ; une flèche directionnelle. La destination sera indiquée uniquement si elle est atteignable par le cycliste via un itinéraire ou une succession d itinéraires adapté(s) et dûment signalé(s). Dans le cas où le panneau renseigne plusieurs destinations, celles-ci seront indiquées de haut en bas, de la plus lointaine à la plus proche. Des recommandations précises sur le contenu des panneaux (nom de la destination, distance à mentionner, ) ont été rédigées par le SPW. Voir «Signalisation directionnelle des itinéraires cyclables et voies vertes, SPW, 2015», pages 10 à 15. Panneau complet Panneau simplifié Panneau diagrammatique c. Position des panneaux sur le fût Hauteur sous-panneau recommandée : 2 m en et hors agglomération pour des raisons de réglementation (Art. 24 du code de la route), de visibilité, pour pemettre le passage des piétons et cyclistes, pour éviter le vandalisme. Hiérarchie des panneaux sur un même fût de haut en bas, et en fonction du type d itinéraire à baliser : 1. F34b2 avec fond vert identifiant les directions à suivre pour l itinéraire principal ; 2. plaquette d identification de l itinéraire (ex. EuroVelo, itinéraire régional 4 ) suivant la même direction que le F34b2 ci-dessus ; 3. F34b2 avec fond vert signalant un itinéraire s écartant du tracé de l itinéraire principal. Attention, le positionnement du F34b2 ne doit pas nuire à la lecture ou à l interprétation des signaux déjà présents. photos 3 et 4 Exemples d agencement de panneaux sur un même fût 3/12

4 408 d. Autres règles à respecter Taille des panneaux (largeur * hauteur) : Panneaux complets : Unidirectionnel : 400 mm * 600 (ou 800) mm Multidirectionnel : 400 mm * 800 (ou 1000) mm Diagrammatique : 400 (ou 600) mm * 600 (ou 800) mm Panneaux simplifié : 200 à 300 mm * 400 mm Une base de données des modèles côtés des différents panneaux standards est disponible sur le site Web du RAVeL (voir Modèles côtés). TYPE NORMAL * * Nombre maximum de panneaux sur un même fût : Aucune règle n est prévue par le code du gestionnaire pour les panneaux de type F34b2. Le gestionnaire veillera néanmoins à assurer une bonne perception de l information par l usager en limitant le nombre de panneaux (Art du code du gestionnaire). Lorsque l itinéraire communal se superpose au RAVeL, la plaquette d identification de ce dernier comprendra la mention «RAVeL» complétée du n de la ligne ferroviaire ou du cours d eau. Les indications type RAVeL 1, 2 ne sont plus autorisées. Exemple de plaquette d identification Dans certaines circonstances, le numéro ou la lettre identifiant un itinéraire de longue distance ou EuroVelo par exemple peut être indiqué sur le le panneau directionnel F34b2 proprement dit, si la dimension de ce dernier le permet. La plaquette d identification RAVeL ne sera jamais insérée dans le F34b Le plan de signalisation a. Objectif Photo 5 : Panneau F34b2 reprenant l EuroVelo 5 Le plan de signalisation d un itinéraire cyclable détaille de manière précise la localisation, l orientation ainsi que le contenu exact de chaque panneau à installer. b. Méthodologie de placement de la signalisation Une méthodologie pour déterminer le type de panneau et l endroit où il doit être placé a été développée par le SPW. Celle-ci est fonction de la présence ou non sur l itinéraire d une signalisation complète à moins de 2 km. 4/12

5 Cas 1 : Cas 2 : 5/12

6 Sur base des localisations, quelques principes sont à respecter pour déterminer l endroit exact où le panneau doit être placé : écarter le panneau du bord de la chaussée de telle manière qu un espace de minimum 35 cm soit dégagé entre le bord extérieur du panneau et le bord de chaussée ; laisser un cheminement libre dans la mesure du possible d 1,50 m mais avec un minimum 1,20 m au droit du fût lors d un placement sur trottoir ; privilégier les endroits où un fût est déjà présent (prévoir des rallonges dans certains cas). Attention, le panneau ne doit pas nuire à la lecture ou à l interprétation des signaux déjà présents (Art. 24 du code de la route); profiter du mobilier déjà présent (ex : garde-corps) ; orienter le panneau de telle manière que le cycliste puisse l apercevoir suffisamment tôt et anticiper ainsi la direction qu il va suivre ; vérifier que le panneau n est pas masqué en amont par de la végétation (se mettre à la place du cycliste) ; privilégier les zones où un éclairage public est présent. Photo 6 : Bonne orientation du panneau destiné uniquement aux cyclistes allant vers la droite. Photo 7 : Mauvaise orientation du panneau ne permettant pas au cycliste d anticiper la direction à suivre. Si malgré la prise en compte des recommandations, le placement de la signalisation n est pas optimal pour le cycliste, l information peut être complétée par un marquage au sol. c. Les documents à intégrer dans le cahier des charges La fourniture et éventuellement la pose des panneaux par une entreprise privée nécessitent un marché public. Dans les clauses techniques, le maître d ouvrage fournira entre autres choses : une fiche d identification pour chaque panneau. Des modèles de panneaux (format «PowerPoint») pouvant être adaptés sont disponibles sur demande à l adresse une carte avec l identification des carrefours ; Aller (vers Namur) Retour (vers Charleroi) N Lieu Support ou remarque Contenu du panneau ou remarque Support ou remarque Contenu du panneau ou remarque 112 Km Sambre 85,44 Écluse de Salzinnes, rive gauche Sur fût à ajouter H = 4 m au pied du talus face à la passerelle. Sol meuble. Face du F34b2 parallèle à l axe du RAVeL. Hauteur sous panneaux : 1,5 m. Sur le même fût, à angle droit avec le panneau précédent. 6/12

7 une carte générale de l itinéraire à signaler ; un exemple côté de panneau à reproduire ; un exemple de plaquette d identification à reproduire. Un métré estimatif fera également partie du cahier des charges. Un exemple de cahier des charges ainsi que d un métré estimatif sont disponibles à l adresse 6.4 La cohérence entre les réseaux cyclables existants A l échelle de la Wallonie, il existe différents réseaux cyclables : internationaux : la Vennbahn qui suit la ligne de chemin de fer des Fagnes ; l EuroVelo 3 (EV3) qui passe par Liège, Namur et Charleroi ; l EuroVelo 5 (EV5) qui passe par Lille, Bruxelles, Namur, Marche-en-Famenne, Martelange et Luxembourg ; la Meuse à vélo. La plupart de ces itinéraires (sauf quelques sections des EuroVelo) sont déjà équipés d une signalisation directionnelle. régionaux : les itinéraires de longue distance : au total 10 itinéraires numérotés de 0 à 9 (W0 à W9) s étendent sur l ensemble du territoire wallon ; le réseau des voies vertes (RAVeL et voies vertes communales) qui constitue l ossature de base des itinéraires régionaux et internationaux de longue distance. Il est consultable en ligne sur le portail cartographique du Schéma Directeur Cyclable pour la Wallonie. Toutes les sections du RAVeL aménagées sur d anciennes lignes de chemin de fer et le RAVeL de Meuse et de Sambre sont également pourvues d une signalisation directionnelle complète ; le Schéma Directeur Cyclable pour la Wallonie (SDCW) qui permet de définir les zones nécessitant une réelle prise en compte des besoins des cyclistes quotidiens et de loisirs. Le SDCW, est constitué : des principaux pôles en Wallonie et dans les pays limitrophes ; de liaisons cyclables entre les pôles ; de voiries régionales complémentaires à haut potentiel cyclable. Tous ces itinéraires constituent la colonne vertébrale sur laquelle les différents réseaux communaux viennent se greffer. Afin d éviter la confusion entre l itinéraire communal signalé et les itinéraires régionaux/internationaux, l identification des itinéraires communaux s effectuera de préférence en mentionnant le nom des destinations. LILLE KORTRIJK COMINES-WARNETON MOUSCRON TOURNAI Itinéraires de longue distance Vennbahn EV3 EV5 La Meuse à Vélo RONSE PERUWELZ VALENCIENNES ATH BAVAY MONS NINOVE ENGHIEN MAUBEUGE SOIGNIES HIRSON HALLE LA LOUVIERE BRUXELLES WATERLOO NIVELLES THUIN BEAUMONT CHIMAY CHARLEROI WAVRE LEUVEN PHILIPPEVILLE COUVIN ROCROI ± GEMBLOUX TIENEN JODOIGNE NAMUR GIVET DINANT HANNUT BEAURAING GEDINNE CINEY BOUILLON CHARLEVILLE-MEZIERES Km SEDAN SINT-TRUIDEN WAREMME HUY CARIGNAN TONGEREN LIEGE ESNEUX DURBUY MARCHE-EN-FAMENNE LIBRAMONT-CHEVIGNY FLORENVILLE MONTMEDY MAASTRICHT HERVE EUPEN VERVIERS SPA LA ROCHE-EN-ARDENNE VIRTON BASTOGNE VIELSALM MALMEDY MARTELANGE REDANGE ARLON LONGWY WILTZ AACHEN SANKT-VITH TROISVIERGES MONSCHAU BULLINGEN LUXEMBOURG Carte 2 : Itinéraires régionaux et internationaux de longue distance en Wallonie PRUM 7/12

8 Principe à appliquer : En terme de signalisation directionnelle, il est recommandé d éviter de superposer le balisage de l itinéraire communal avec celui des itinéraires internationaux et régionaux. Dans le cas d une superposition, c est le balisage régional et/ou international qui prime. Il n est donc pas nécessaire que la commune vienne ajouter une identification. Seul l identifiant de l itinéraire régional et/ou national sera indiqué. 6.5 La mise en œuvre Le placement de la signalisation doit suivre de manière stricte le plan de signalisation. Il est effectué soit par la commune, soit par une entreprise privée. Dans ce dernier cas, l implantation des panneaux se fera idéalement en compagnie du gestionnaire de voirie/fonctionnaire dirigeant. Au terme de la mise en œuvre, il est conseillé de parcourir tout l itinéraire à vélo pour vérifier en condition réelle le bon placement, l orientation, la visibilité, la cohérence et la continuité de la signalisation installée. Dans le cas où, pour diverses raisons, l implantation du panneau ne correspond pas à celle précisée dans le plan, le poseur réalisera une photo de ce panneau et déterminera avec précision le nouvel emplacement. Cela permettra à la commune de disposer d un cadastre à jour de sa signalisation. 6.6 L entretien Assurer l entretien de la signalisation directionnelle est primordial pour en garantir la qualité et l utilité. En effet, un panneau manquant ou masqué par la végétation peut désorienter le cycliste, déprécier l itinéraire cyclable et la signalisation directionnelle mise en place. Il est dès lors important que le gestionnaire de voirie dispose d une information continue et actualisée sur cette signalisation. Il est à noter que des initiatives collectives faisant appel à l usager ont été mises en place en Flandre. Voir «Processus d entretien de la signalisation recommandations, SPW, 2013». 7. Le coût/bénéfice d une signalisation directionnelle cyclable L installation d une signalisation directionnelle cyclable a notamment pour objectif de favoriser la pratique du vélo qui, à l échelle d un territoire, est économiquement intéressante. Le fait de connecter un territoire à un réseau d itinéraires cyclables régionaux voire internationaux de longue distance permet également de capter un public large. D après un dossier de presse réalisé par IDETA 1 sur «La Wallonie picarde à vélo : 1600 km de réseau cyclable», ce public se compose : des touristes en balade (dépense journalière entre 6 et 25 ) ; des touristes de séjour (dépense journalière entre 60 et 70 ). Photo 8 : Panneau de signalisation dégradé et nécessitant un entretien Les retombées pour des itinéraires de longue distance sont évaluées en moyenne à /km/an. En contrepartie, la mise en place d une signalisation directionnelle cyclable requiert des moyens humains et financiers. Si certaines communes ont la possibilité de faire réaliser le plan de signalisation en interne, la plupart devront faire appel à des auteurs de projets extérieurs. Dans tous les cas, la fabrication des panneaux devra être confiée à une entreprise, de même que leur placement dans la majorité des cas. A titre d exemple, on peut évaluer le coût de fabrication et de placement des panneaux par une entreprise à environ 380 TTC par carrefour à signaler (2015). 1. Agence intercommunale de développement. 8/12

9 8. La communication La signalisation d un itinéraire cyclable doit s accompagner d une bonne communication vers la population. Celle-ci a pour but de promouvoir l itinéraire signalé tout en informant les usagers potentiels sur ses spécificités : signification des panneaux, des signaux utilisés, des connexions possibles vers d autres itinéraires, des règles à respecter par tous les usagers, Les communes disposent de plusieurs outils de communication : Le bulletin communal Le site web de la commune La presse locale La télévision locale Les réseaux sociaux L organisation d événements La publication de cartes papiers ou téléchargeables est l élément qui viendra parachever le balisage des itinéraires cyclables et les fera connaître du public. Des cartes spécifiques peuvent être éditées en fonction de publics cibles différents : scolaires, cyclotouristes, etc. Il est important d anticiper les besoins d actualisation de ces cartes par le choix d outils flexibles et d un format peu onéreux pour les versions imprimées. Il est également recommandé de disposer d une base de données ouvertes (open data) et régulièrement mise à jour afin de permettre à des partenaires d exploiter les informations sous des formats divers : intégration à un plan d accès, calculateur d itinéraire, etc. Aux endroits stratégiques du réseau cyclable (exemple : croisement entre plusieurs itinéraires) des panneaux d informations (RIS Relais Information Service) reprenant l ensemble du réseau peuvent constituer un outil de communication efficace bien que plus coûteux. Enfin, des campagnes d informations sur ces itinéraires peuvent également être mises en place par la commune soit par exemple au sein des écoles ou lors de grands évènements cyclables (semaine de la mobilité, Beau Vélo de RAVeL, ). Je rijdt niet alleen! Let op! Het fietspad vanaf de Della Failledreef tot aan de Leieoever en het fietspad aan de Leieoever zelf zijn niet verlicht. Zorg ervoor dat je zichtbaar bent! Dat kan met goede fietsverlichting, een fluohesje of kledij in heldere kleuren. Durf fietsen! Schave Laat je zien! Della Failledreef Vaart Linkeroever Burgemeester Van Crombrugghelaan Kouter - Westaarde Dorpsstraat - Pontstraat Geplande aanleg Fiets veilig! Oude Heirbaan In de zomer is het fietspad langs de Leie Rechteroever een mooie fietsroute. In de winter fiets je best langs de Machelenbinnenweg om zo via de Machelenstraat en het Antoon van Parijspad naar het centrum te fietsen. Legende Aanbevolen schoolfi etsroute Fietsers: goed opletten Remmen OK? Lichten OK? Op de Oudenaardse Steenweg is er een dubbelrichtingsfietspad aan één kant van de weg. Automobilisten die uit één van de zijstraten komen, verwachten geen fietsers. Let goed op en maak oogcontact zodat je zeker weet dat hij je gezien heeft. Oudenaardsesteenweg Fiets in groep! Gaversesteenweg Boomstraat Krekelstraat Gevaarlijk voor fi etsers Spoorweg Aandachtspunt: extra opletten! Gemachtigde opzichter Scholen (BO - SO) Station Carte 3 : Exemple de carte cyclable à destination des scolaires, commune de Deinze 9/12

10 Carte 4 : Exemple du calculateur d itinéraire GeoVelo, Nantes Photo 9 : Exemple de panneau d informations placé le long de la ligne /12

11 Photo 10 : Exemple de panneau d informations placé le long de la Vennbahn. 11/12

12 Sources d informations : Documents SPW : SPW - Signalisation directionnelle des itinéraires cyclables et voies vertes recommandations, 2015 SPW - Plan Wallonie Cyclable Schéma Directeur Cyclable pour la Wallonie et Réseau Wallonie Cyclable, 2010 SPW Guide de bonnes pratiques pour les aménagements cyclables, 2009 SPW Processus d entretien de la signalisation recommandations, 2013 SPW Définition du réseau d itinéraires cyclables à vocation touristique en Wallonie et critères de sélection d un itinéraire cyclable touristique, 2012 SPW Itinéraires pour usagers non motorisés itinéraires verts et schéma de signalisation, 2007 SPW Evaluation économique de la pratique du vélo en Wallonie, 2014 Autre document : IDETA La Wallonie picarde à vélo, 1600 km de réseau cyclable dossier de presse projet, 2014 Photos : Espaces-Mobilités (photos 1, 3, 4, 6, 7 et 8), SPW (photos 2, 5, 9 et 10) Cartes : ville de La Louvière (carte 1), SPW - RAVeL, (carte 2), ville de Deinze, (carte 3), Geovelo - Nantes, http ://www.geovelo.fr/#/nantes (carte 4) Des modèles de panneaux (format «powerpoint»), de cahier spécial des charges et métré peuvent être obtenus sur demande à l adresse Personne de contact Isabelle Dullaert Tél. : Courriel : Adresse générale SPW-DGO1 Boulevard du Nord, Namur Tél. : http ://pouvoirslocaux.wallonie.be Déplacements doux et Partenariats communaux DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DES ROUTES ET DES BÂTIMENTS Boulevard du Nord 8 B-5000 Namur Tél. : +32 (0) Mél : http//routes.wallonie.be http//wallonie.be

Sécurité civile Livraisons de matériel 2011

Sécurité civile Livraisons de matériel 2011 Sécurité civile Livraisons de matériel 2011 Types de Matériel Commune (SI) / Unité P.C. Date des réceptions provisoires Groupe électrogène 5 kva Lo Reninge 17/05/2011 Oostkamp 17/05/2011 Kortrijk 17/05/2011

Plus en détail

«BASISMOBILITEIT» : FAUT-IL SUIVRE L EXEMPLE FLAMAND ET ASSURER UNE MOBILITE DE BASE EN TRANSPORT EN COMMUN EN WALLONIE?

«BASISMOBILITEIT» : FAUT-IL SUIVRE L EXEMPLE FLAMAND ET ASSURER UNE MOBILITE DE BASE EN TRANSPORT EN COMMUN EN WALLONIE? «BASISMOBILITEIT» : FAUT-IL SUIVRE L EXEMPLE FLAMAND ET ASSURER UNE MOBILITE DE BASE EN TRANSPORT EN COMMUN EN WALLONIE? Véronique Boniver, Delphine Daxhelet et Jean-Marc Lambotte Véronique Boniver, Delphine

Plus en détail

Réseaux cyclables à points-nœuds Lignes directrices

Réseaux cyclables à points-nœuds Lignes directrices Réseaux cyclables à points-nœuds Lignes directrices Version d octobre 2013 Document élaboré dans le cadre du Plan Wallonie cyclable 1. Qu est-ce que le balisage par points-nœuds Les Pays-Bas, la Flandre,

Plus en détail

IGN Cartes Topographiques Manuel et questions fréquentes

IGN Cartes Topographiques Manuel et questions fréquentes IGN Cartes Topographiques Manuel et questions fréquentes INTRODUCTION...4 CONFIGURATION NECESSAIRE...5 PC...5 CONFIGURATION CONSEILLÉE...5 POCKET PC...5 CONFIGURATION MINIMALE...5 INSTALLATION...5 EXAMPLE

Plus en détail

Vous cherchez un emploi? Trouvons-le Ensemble

Vous cherchez un emploi? Trouvons-le Ensemble Vous cherchez un emploi? Trouvons-le Ensemble LE VOUS PLUS CHERCHEZ BEAU MÉTIER UN EMPLOI C EST CELUI TROUVONS-LE QUE VOUS ENSEMBLE POUVEZ EXERCER 3 Trouver des offres d emploi p. 3 Rédiger votre CV et

Plus en détail

SRDC. de Développement Commercial. Approuvé par le Gouvernement wallon le 27 novembre 2014. Photo : Sylvain Antoine

SRDC. de Développement Commercial. Approuvé par le Gouvernement wallon le 27 novembre 2014. Photo : Sylvain Antoine SRDC Schéma régional de Développement Commercial Approuvé par le Gouvernement wallon le 27 novembre 2014 Photo : Sylvain Antoine Conception et mise en page : SPW / SG / DIP - Jean-G. Dermine Photos : SPW

Plus en détail

Première mise en route des GPS

Première mise en route des GPS 1. Première mise en route page 2 2. Utilisation du GPS page 3 3. Récupérer un tracé page 5 4. Création d une route sur le GPS page 7 5. Création d une route sur PC et transfert sur GPS page 9 6. Naviguer

Plus en détail

PHASE III: PROGRAMME DE GESTION DE LA MOBILITE. Document final Novembre 2007

PHASE III: PROGRAMME DE GESTION DE LA MOBILITE. Document final Novembre 2007 PLAN COMMUNAL DE MOBILITE DE LA COMMUNE DE ANHEE PHASE III: PROGRAMME DE GESTION DE LA MOBILITE Document final Novembre 2007 Commune de Anhée Place communale, 6 5537 Anhée Bureau d études Survey & Aménagement

Plus en détail

Pour une piste cyclable le long de la nationale N4

Pour une piste cyclable le long de la nationale N4 Pour une piste cyclable le long de la nationale N4 Dossier de presse 1. Place au vélo, au quotidien! Pourquoi promouvoir le vélo comme moyen de locomotion utilitaire? Pour son utilisateur : souplesse et

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés

Patrimoine classé. Restauration - Intervenants. Pour tous les monuments classés Restauration - Intervenants Lancer un projet de restauration d un monument classé : principaux intervenants Pour tous les monuments classés Le Ministre Le Ministre du Patrimoine définit et oriente la politique

Plus en détail

LISTE DE PRIX 2014 SYSTÈMES DE CHEMINEES

LISTE DE PRIX 2014 SYSTÈMES DE CHEMINEES LISTE DE PRIX 2014 SYSTÈMES DE CHEMINEES BOISSEAUX Isostatiques avec manchon Boisseaux isostatiques avec manchon exterieure boisseau Hauteur 66 cm Poids kg/ Poids kg/ Hauteur 100 cm Poids kg/ Poids kg/

Plus en détail

La Signalisation de chantier. Ing Lionel Voos

La Signalisation de chantier. Ing Lionel Voos La Signalisation de chantier Ing Lionel Voos Qualiroutes Généralités, Qualiroutes : le Chapitre L. Qualiroutes : les choix stratégiques. Qualiroutes : les configurations Les inspections de chantiers. Qualiroutes

Plus en détail

fiches techniques juin 2006 Les chemins ruraux Un nouveau statut pour une meilleure cohabitation dans nos campagnes

fiches techniques juin 2006 Les chemins ruraux Un nouveau statut pour une meilleure cohabitation dans nos campagnes 3 fiches techniques juin 2006 Les chemins ruraux Un nouveau statut pour une meilleure cohabitation dans nos campagnes Les chemins ruraux 2 Or, ces chemins présentent souvent de mauvaises conditions de

Plus en détail

FAQ. Comment peut-on contrôler la visibilité d'un affichage

FAQ. Comment peut-on contrôler la visibilité d'un affichage L ' A F F I C H A G E M A G A S I N S Il s'agit d'un outil de communication dit de proximité. Il consiste en la mise en place de vos affiches dans les commerces des zones déterminées. Ainsi, votre public

Plus en détail

Les outils de diagnostic mobilité du SPW

Les outils de diagnostic mobilité du SPW Salon MOBIL IDEES Centre d économie sociale de Huy 30 mai 2013 Les outils de diagnostic mobilité du SPW DETRAIT Emilien SUPLIS Erich Direction de la Planification de la mobilité 1 Salon MOBIL IDEES Centre

Plus en détail

Formation continue des CeM. 26 avril 2012

Formation continue des CeM. 26 avril 2012 Formation continue des CeM 26 avril 2012 Déplacements domicile-travail et gestion de la mobilité au sein de l entreprise DETRAIT Emilien Direction de la Planification de la mobilité 1 Formation continue

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Le vélo, une alternative

Le vélo, une alternative Tous vélo-actifs . Le vélo, une alternative pour les déplacements du domicile au lieu de travail sur de courtes distances en complément des transports publics pour les déplacements de service Mode de transport

Plus en détail

Formation continue des CeM Pôles d activités et mobilité : quelles dynamiques?

Formation continue des CeM Pôles d activités et mobilité : quelles dynamiques? Formation continue des CeM Pôles d activités et mobilité : quelles dynamiques? Christiane CHERMANNE 1 ère attachée économiste 1 13/01/2015 Actions de Mobilité dans le cadre de la déclaration de politique

Plus en détail

Calendrier du rhétoricien et des évènements d information 2012-2013

Calendrier du rhétoricien et des évènements d information 2012-2013 Version juillet 2012 Calendrier du rhétoricien et des évènements d information 2012-2013 Septembre 2012 A partir du 3 septembre 2012 : Examen d admission aux études de bachelier en sciences de l ingénieur

Plus en détail

MOBISTAR ANTWERPEN HUIDEVETTER

MOBISTAR ANTWERPEN HUIDEVETTER Antwerpen / Anvers MOBISTAR ANTWERPEN HUIDEVETTER MOBISTAR ANTWERPEN MEIR MOBISTAR ANTWERPEN DE KEYSERLEI MOBISTAR CENTER ANTWERPEN ABDIJSTRAAT MOBISTAR MEDIA MARKT CENTURY CENTER NV MOBISTAR CENTER BRASSCHAAT

Plus en détail

Note explicative concernant le tableau récapitulatif des candidats par élection et par circonscription

Note explicative concernant le tableau récapitulatif des candidats par élection et par circonscription 1/14 Note explicative concernant le tableau récapitulatif des par élection et par circonscription PARTIE I. VOTE AUTOMATISE PRESENTATION DES ECRANS pour la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale (à

Plus en détail

GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS

GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS GEOLOCALISATION DES PRODUITS PANORAMA DES ENVIRONS Cette extension du programme «VisualQie Entreprise» vous permet des visualisations graphiques immédiates de la situation géographique de tous vos produits

Plus en détail

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007

Inventaire. des signaux routiers SIGNALER MOINS MAIS MIEUX. avril 2007 4 SIGNALER MOINS MAIS MIEUX avril 2007 Inventaire des signaux routiers Pour pouvoir gérer correctement la signalisation routière, le gestionnaire de la voirie doit avoir un bon aperçu de la tâche qui lui

Plus en détail

Artisans et conjoints d artisans, salariés et tout autre public

Artisans et conjoints d artisans, salariés et tout autre public Public : Pré-requis : Artisans et conjoints d artisans, salariés et tout autre public Aucun Objectif(s) : Améliorer l utilisation de l outil informatique en acquérant progressivement les compétences clés.

Plus en détail

10,3% 5,0% 5,7% 1,5% 0,4% 2,3% <0,40 0,41-0,80 0,81-1,20 1,21-1,60 1,61-2,00 2,01-2,40 2,41-2,80 >2,80

10,3% 5,0% 5,7% 1,5% 0,4% 2,3% <0,40 0,41-0,80 0,81-1,20 1,21-1,60 1,61-2,00 2,01-2,40 2,41-2,80 >2,80 Fréquence relative des communes Indicateur 1 : Nombre d accidents de la route par km de voirie Définition Rapport entre le nombre d accidents de la route ayant eu lieu durant une période de trois ans et

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SPECIALISE SECTION 3. LES CERTIFICATS DELIVRES FIN 2010-2011 3.1. Niveau primaire spécialisé

ENSEIGNEMENT SPECIALISE SECTION 3. LES CERTIFICATS DELIVRES FIN 2010-2011 3.1. Niveau primaire spécialisé 3.1. Niveau primaire spécialisé Tableau 3.1.1. CEB délivrés à l'issue du niveau primaire par région, province, arrondissement et par réseau, sexe Région Bruxelles- Capitale Total Communauté française Officiel

Plus en détail

telle offre? Évaluer l él de la population afin de :

telle offre? Évaluer l él de la population afin de : Approche locale de l é état de santé de la population : Photographie de la situation de la zone Entre Sambre et Meuse Boussu-lez lez-walcourt, le 17 octobre 2011 Marie Thys et Paul Berra Une demande de

Plus en détail

Cambriolage dans habitation (sens strict) Trimestre 1 20/09/11

Cambriolage dans habitation (sens strict) Trimestre 1 20/09/11 Nombre de cambriolages enregistrés (strict) au niveau national pour les trois premiers mois de 2011 - répartition en fonction de la destination de lieu. Cambriolage dans habitation (sens strict) 2011 Trimestre

Plus en détail

DES PATROUILLES POUR GÉRER LES INCIDENTS DE COURTE DURÉE SUR LE RÉSEAU AUTOROUTIER

DES PATROUILLES POUR GÉRER LES INCIDENTS DE COURTE DURÉE SUR LE RÉSEAU AUTOROUTIER 1 DES PATROUILLES POUR GÉRER LES INCIDENTS DE COURTE DURÉE SUR LE RÉSEAU AUTOROUTIER Ing Jacques DUVIVIER, Directeur Service public de Wallonie Direction de la Gestion du trafic routier Résumé Samenvatting

Plus en détail

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains

Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Session Conception, exécution et suivi des projets urbains Journées techniques «Routes 2007» du LCPC «conception, exécution et suivi des projets» Jeudi 8 février 2007 Audit voirie Direction de l espace

Plus en détail

Règlement officiel de l action promotionnelle «Essuie Aquarius»

Règlement officiel de l action promotionnelle «Essuie Aquarius» Règlement officiel de l action promotionnelle «Essuie Aquarius» Clauses générales 1. L'action "Essuie Aquarius" est une action organisée par Coca-Cola Services S.A. (ci-après dénommée "Coca-Cola ). Cette

Plus en détail

Nourrir l humanité, c est un métier photographies le regard de Daniel Fouss.

Nourrir l humanité, c est un métier photographies le regard de Daniel Fouss. COMMUNIQUE DE PRESSE Nourrir l humanité, c est un métier photographies le regard de Daniel Fouss. Un projet du GAL RoMaNa soutenu le fonds européen pour le développement rural Leader, la Fédération Wallonie

Plus en détail

Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires

Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires Depuis 2004, PROENERGIE.be est actif dans le domaine de la guidance énergétique au bénéfice des ménages et collectivités en se basant sur une expertise

Plus en détail

La Banque de données routières (BDR) et le PICC

La Banque de données routières (BDR) et le PICC La Banque de données routières (BDR) et le PICC Ir Fr. Plumier Namur, le 27 février 2015 1 3 Le réseau routier régional wallon Le réseau routier régional wallon Coup d œil général Au 01.01.2015 : 8 321

Plus en détail

SCHEMA DU SECTEUR 8 : SERVICES AUX PERSONNES (SaP)

SCHEMA DU SECTEUR 8 : SERVICES AUX PERSONNES (SaP) SCHEMA DU SECTEUR 8 : SERVICES AUX PERSONNES (SaP) 1. TABLEAU GENERAL page 2 Structures (Ordinaire de Plein exercice, Ordinaire en Alternance, Spécialisé) Formes (Technique, Professionnel, Professionnel

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION

COURSE D ORIENTATION COMPETENCE SPECIFIQUE "Adapter ses déplacements à différents types d'environnement" COMPETENCE GENERALE "Mesurer et apprécier les effets de l activité" Cycle 3 COURSE D ORIENTATION - module n 2 - OBJECTIFS

Plus en détail

Acheter vos voyages internationaux. en gare, par internet ou par téléphone

Acheter vos voyages internationaux. en gare, par internet ou par téléphone Acheter vos voyages internationaux en gare, par internet ou par téléphone En gare Info Vous souhaitez obtenir des renseignements? Nʼhésitez pas à vous rendre au guichet des gares mentionnées dans cette

Plus en détail

Demande d'intervention

Demande d'intervention N Awiph : Réservé à l Administration jaune Demande d'intervention en matière d Aide individuelle. IMPORTANT : Ce formulaire doit être introduit à l Agence avant l achat de matériel, l aménagement du logement

Plus en détail

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014 École secondaire Alphonse -Desjardins Laval Avril 2014 1 Table des matières MISE EN CONTEXTE... 3 SOMMAIRE DU RAPPORT DE VISITE... 4 1. ÉTAT DES LIEUX... 5 1.1. EMPLACEMENT ET ENVIRONNEMENT DE L ÉCOLE...

Plus en détail

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE 03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La circulation à la campagne présente des dangers spécifiques. La signalisation est moins importante. Les passages protégés pour les piétons

Plus en détail

FAQ. Qu est-ce qu un état des lieux? Un contrat de bail, pourquoi?

FAQ. Qu est-ce qu un état des lieux? Un contrat de bail, pourquoi? FAQ FAQ 41 42 Un contrat de bail, pourquoi? Le bail est un contrat entre un bailleur (SLSP) et un locataire, qui fixe les droits et obligations de chaque partie. Il est obligatoire de conclure le contrat

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION SFR NAVIGATION BY MAPPY (APPLICATION JAVA)

MANUEL D UTILISATION SFR NAVIGATION BY MAPPY (APPLICATION JAVA) (APPLICATION JAVA) SFR Navigation by Mappy - La navigation pour tous Bienvenue sur SFR Navigation by Mappy. Ce document est la description détaillée du logiciel édité par Mappy SA dans le cadre du service

Plus en détail

Etablir un compte transport fiche1

Etablir un compte transport fiche1 Mémento de la mobilité Etablir un compte transport fiche1 Méthode Le compte transport regroupe toutes les recettes et dépenses inscrites dans le budget annuel de l entreprise, au démarrage du PDE, et imputables

Plus en détail

CYCLISTES BRUXELLOIS, QUELS SONT VOS ITINÉRAIRES?

CYCLISTES BRUXELLOIS, QUELS SONT VOS ITINÉRAIRES? CYCLISTES BRUXELLOIS, QUELS SONT VOS ITINÉRAIRES? Rapport de l'enquête menée en 2012 d le cadre de l'observatoire régional du vélo www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte

Plus en détail

Consultation pour la réalisation de supports de promotion de l Avenue Verte Londres <> Paris

Consultation pour la réalisation de supports de promotion de l Avenue Verte Londres <> Paris Consultation pour la réalisation de supports de promotion de l Avenue Verte Londres Paris - Cahier des charges - Page 1 sur 9 Préambule Objet de la consultation Le présent cahier des charges définit

Plus en détail

guide pratique pour les collectivités

guide pratique pour les collectivités guide pratique pour les collectivités Introduction Dans un contexte de croissance urbaine et de développement des services de proximité, les citoyens doivent pouvoir prétendre à la facilité d accès à leur

Plus en détail

RENCONTRE ANNUELLE DES CEM CERTIFICATS - 12 JUIN 2015

RENCONTRE ANNUELLE DES CEM CERTIFICATS - 12 JUIN 2015 RENCONTRE ANNUELLE DES CEM CERTIFICATS - 12 JUIN 2015 1 GONTRAN BALBEUR «Ingénieur industriel, je suis Chef de projets techniques pour le bureau d études de la SRWT. Je suis chargé de l étude préalable,

Plus en détail

N Dénomination adresse téléphone fax places agréées. maison d accueil (55) Brabant wallon (6) Accueil pour Familles 42

N Dénomination adresse téléphone fax places agréées. maison d accueil (55) Brabant wallon (6) Accueil pour Familles 42 Institutions relevant du Code Wallon de l'action sociale et de la Santé (art.66 à 117) Accueil, Hébergement et Accompagnement des personnes en difficultés sociales Agent traitant : Pascal Degaillier (081

Plus en détail

La démographie des entreprises

La démographie des entreprises La démographie des entreprises Fabienne Verduyn Introduction Le présent article procède à une analyse des évolutions démographiques des entreprises belges entre 2001 et. À l image de la démographie classique,

Plus en détail

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie de l application cartographique IDENTIFICATION Projet : Agoracités Auteur : Amélie Ledent Type de document : Ref. NSI: Version: 1.1 Ref. Client: Date : 17/03/2010 Statut:

Plus en détail

Situation 1 : Note :...

Situation 1 : Note :... Situation 1 : Adhérence sur les pavés et positionnement en entrée de giratoire pour aller à gauche à noter un rampant aigu descendant de plateau ralentisseur en sortie du giratoire Situation 2 : Adhérence

Plus en détail

PRECOMPTE PROFESSIONNEL. à partir du 1 janvier 2015. www.cgslb.be

PRECOMPTE PROFESSIONNEL. à partir du 1 janvier 2015. www.cgslb.be PRECOMPTE PROFESSIONNEL à partir du 1 janvier 2015 www.cgslb.be E.R. : Jan Vercamst Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles 2015/02 Précompte professionnel à partir du 1er janvier 2015 Les barèmes du précompte

Plus en détail

Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert

Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert Décret DT / DICT le Rôle du Géomètre-Expert Expérimentation de l Observatoire Régional Midi-Pyrénées Intervenant : P Bezard-Falgas,Géomètre expert Président de la Commission Information géographique Les

Plus en détail

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée

Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT. Marché public à procédure adaptée Commune de Senonches Curage et inspection télévisée du réseau d assainissement de Senonches - CCTP 1 Commune de Senonches CURAGE ET INSPECTIONS TELEVISEES DU RESEAU D ASSAINISSEMENT Marché public à procédure

Plus en détail

Manuel d utilisation TS Identification. Version 5 Màj 02/2013. www.talentsoft.com

Manuel d utilisation TS Identification. Version 5 Màj 02/2013. www.talentsoft.com Manuel d utilisation TS Identification Version 5 Màj 02/2013 www.talentsoft.com SOMMAIRE Introduction Rechercher une information 1 RECHERCHE TEXTUELLE... 4 2 RECHERCHE PAR LISTE... 4 3 RECHERCHES AVANCEES...

Plus en détail

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES Colloque sur les achats publics durables 18 novembre 2014 LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice en pratique. Les maisons de justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice en pratique. Les maisons de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice en pratique Les maisons de justice Chaque arrondissement judiciaire dispose d une Maison de Justice. La Maison de Justice

Plus en détail

www.imprimermonlivre.com

www.imprimermonlivre.com 0 www.imprimermonlivre.com Composition d une couverture avec Word L objectif de ce guide est de vous proposer un mode opératoire pour créer une couverture avec Word. Nous vous rappelons toutefois que Word

Plus en détail

La signalisation horizontale

La signalisation horizontale La signalisation horizontale Louis NICOLLET CETE de Lyon DES 04 72 14 31 41 louis.nicollet@developpement-durable.gouv.fr Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en

Plus en détail

L hébergement des personnes âgées en Wallonie : Etat des lieux

L hébergement des personnes âgées en Wallonie : Etat des lieux L hébergement des personnes âgées en Wallonie : Avant-propos Cette brochure a pour objet de vous familiariser aux règles de programmation, d agrément et de subventionnement des lits en maisons de repos

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Configuratie van de Wifi adapter en Envoy: Configuration d adaptateur Wifi et L Envoy: Configuring the Wifi adapter and Envoy :

Configuratie van de Wifi adapter en Envoy: Configuration d adaptateur Wifi et L Envoy: Configuring the Wifi adapter and Envoy : Configuratie van de Wifi adapter en Envoy: Configuration d adaptateur Wifi et L Envoy: Configuring the Wifi adapter and Envoy : Verbind de Envoy met de router in uw kantoor voor de installatie op de werf.

Plus en détail

Soutenir les familles touchées par la pauvreté. 3 = 1 repas chaud.

Soutenir les familles touchées par la pauvreté. 3 = 1 repas chaud. Soutenir les familles touchées par la pauvreté. 3 = 1 repas chaud. Faites don de un (ou plusieurs) Ticket Compliments Supreme Award. Edenred s engage à rembourser la totalité du montant aux épiceries sociales.

Plus en détail

VITA INVEST.2 - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN

VITA INVEST.2 - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN VITA INVEST.2 - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES 30.30.023/00 10/14 Vita, Fonds et Save Plan FR DEF 2014.indd 3 21/10/14 11:15 VITA INVEST.2 - FONDS INVEST.2 - SAFE

Plus en détail

Phase 3 : Synthèse du Plan d Actions

Phase 3 : Synthèse du Plan d Actions Mise Mise à jour à jour et et finalisation du du Plan Plan Local Local des des Déplacements Phase 3 : Synthèse du Plan d Actions z www.item-conseil.fr Document soumis à enquête publique 1 Arrêter une hiérarchisation

Plus en détail

les projets d infrastructures et de services de transport en Nord-Pas de Calais

les projets d infrastructures et de services de transport en Nord-Pas de Calais les projets d infrastructures et de services de transport Au cœur de près de 80 millions de consommateurs, située à moins de 300 kilomètres de six centres économiques et décisionnels d envergure mondiale

Plus en détail

Eléments affectant la précision du GPS RTK

Eléments affectant la précision du GPS RTK Eléments affectant la précision du GPS RTK Gilles Wautelet Unité de géomatique Formation continuée ARGELg Liège, le 18 avril 2013 Quelle est la précision de la technique GPS-RTK? Annoncée : Horizontal

Plus en détail

Didacticiel n 11 - Créer un demi-niveau

Didacticiel n 11 - Créer un demi-niveau Architecte d intérieur 3D 2006 - Manuel d utilisation Didacticiel n 11 - Créer un demi-niveau Les didacticiels précédents ont permis d acquérir les bases indispensables pour la modélisation de projets

Plus en détail

10 CONSEILS POUR AMÉLIORER SA PRÉSENCE WEB

10 CONSEILS POUR AMÉLIORER SA PRÉSENCE WEB LAD C. MENES / Shutterstock 10 CONSEILS POUR AMÉLIORER SA PRÉSENCE WEB Loire-Atlantique développement - Direction de l'action touristique - 1 LES BONNES PRATIQUES DE BASE! 1. INSPIREZ CONFIANCE Certains

Plus en détail

Il est important d'assurer la continuité des accotements revêtus aux intersections (photos 1 et 2 ).

Il est important d'assurer la continuité des accotements revêtus aux intersections (photos 1 et 2 ). 1. Les aménagements type bandes : a) L'accotement revêtu L'accotement revêtu est une bande dite de refuge ou de récupération. Partie intégrante de la chaussée, de part et d'autre des voies de circulation

Plus en détail

Quand l'open Data profite à OpenStreetMap, quand OpenStreetMap profite aux citoyens et entreprises. Julien Fastré

Quand l'open Data profite à OpenStreetMap, quand OpenStreetMap profite aux citoyens et entreprises. Julien Fastré Quand l'open Data profite à OpenStreetMap, quand OpenStreetMap profite aux citoyens et entreprises Julien Fastré Plan 1. Qu'est-ce qu'openstreetmap? 2. Quand OSM profite de données ouvertes 3. Quand OSM

Plus en détail

Symboles de nos cartes

Symboles de nos cartes 2011 Cartes nationales de la Suisse Symboles de nos cartes Supplément illustré de la légende des signes conventionnels des cartes nationales (CN) de la Suisse Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération

Plus en détail

Enquête sur la mobilité Fête de la Pomme 2008 CRIE de Modave

Enquête sur la mobilité Fête de la Pomme 2008 CRIE de Modave Enquête sur la mobilité Fête de la Pomme 008 CRIE de Modave Dans le but de pousser plus loin notre réflexion en matière d impacts sur l environnement, nous avons décidé de mener une enquête sur la mobilité

Plus en détail

Consultation. BROBA II 2003 Projet de décision de l Institut belge des services postaux et des télécommunications

Consultation. BROBA II 2003 Projet de décision de l Institut belge des services postaux et des télécommunications Consultation BROBA II 2003 Projet de décision de l Institut belge des services postaux et des télécommunications Aspect Basic SLA - Provisionning Timer Escalation Interpretation Pour répondre aux exigences

Plus en détail

EXPRESSO MOBILITÉ LISTE UN MOT MAGIQUE? UN MOT TABOU? CP 218 MARS 2008 N 14

EXPRESSO MOBILITÉ LISTE UN MOT MAGIQUE? UN MOT TABOU? CP 218 MARS 2008 N 14 EXPRESSO CP 218 MARS 2008 N 14 LISTE MOBILITÉ UN MOT MAGIQUE? UN MOT TABOU? EDITO * Les chiffres utilisés dans cette brochure sont issus du Diagnostique triennal pour le chemin du travail. Ce questionnaire

Plus en détail

Les communes de la Montagne et de Bouguenais

Les communes de la Montagne et de Bouguenais Contribution d'un groupe de citoyens et d'élus réunis le mercredi 1er avril 2015 Les communes de la Montagne et de Bouguenais Envoyé le 08/04/2015 Deux communes de l agglomération nantaise : LES AUTEURS

Plus en détail

C.C.A.P. Réfection des plots Salle MATISSE. (Cahier des Clauses Administratives Particulières)

C.C.A.P. Réfection des plots Salle MATISSE. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Réfection des plots Salle MATISSE C.C.A.P. (Cahier des Clauses Administratives Particulières) Maître d ouvrage : Observatoire de la Côte d Azur (Établissement Public à Caractère Administratif. Décret 88

Plus en détail

Instantie. Onderwerp. Datum

Instantie. Onderwerp. Datum Instantie Hof van Beroep te Luik Onderwerp Assurance. Garantie R.C. après livraison. Contrat. Mauvaise exécution du contrat. L'obligation de délivrance n'est pas couverte par la garantie souscrite auprès

Plus en détail

SE FORMER. C EST SE DONNER plus de chances DE TROUVER

SE FORMER. C EST SE DONNER plus de chances DE TROUVER SE FORMER C EST SE DONNER plus de chances DE TROUVER L EMPLOI ADÉQUAT LE Se PLUS former BEAU C est MÉTIER se donner C EST CELUI plus de QUE chances VOUS POUVEZ de trouver EXERCER l emploi adéquat 3 LES

Plus en détail

Les règles de priorités:

Les règles de priorités: Les règles de priorités: Remarques générales Lors du franchissement d une intersection, l automobiliste doit : Ralentir en côntrôlant son rétroviseur intérieur. S assurer que la route est libre. Observer

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Imprimerie. durable. com

Imprimerie. durable. com Pour que les travaux que vous nous confiez soient réalisés dans les meilleures conditions, merci de verifier les quelques points essentiels de ce petit guide avant de nous faire parvenir vos fichiers.

Plus en détail

CC Privas Rhône Vallées CC Barrès-Coiron Notice Projet de Véloroute VIARHONA Le Pouzin-Rochemaure C 1

CC Privas Rhône Vallées CC Barrès-Coiron Notice Projet de Véloroute VIARHONA Le Pouzin-Rochemaure C 1 C NOTICE C 1 SOMMAIRE TITRE I - NOTICE EXPLICATIVE page C 3 1 - OBJET DE L OPERATION page C 3 1.1 Un schéma national des véloroutes et des voies vertes 1.2 L itinéraire du Léman à mer «ViaRhôna» 1.3 Les

Plus en détail

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue.

LA ZONE 30. La «zone 30» est un ensemble de voiries à vitesse inférieure à 30 km/h. Elle peut être plus ou moins étendue. LA ZONE 30 DEFINITION 1 «zone 30» section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30km/h.

Plus en détail

Club Itinéraires -ATELIER INFRASTRUCTURES -

Club Itinéraires -ATELIER INFRASTRUCTURES - Club Itinéraires -ATELIER INFRASTRUCTURES - Paris : 15/11/2012 Les véloroutes et voies vertes en Europe et en France 2 VVV, définitions Véloroute : ITINÉRAIRE cyclable à moyenne ou longue distance, linéaire,

Plus en détail

Instelling. Onderwerp. Datum

Instelling. Onderwerp. Datum Instelling Hof van Cassatie Onderwerp Demande de pension alimentaire après divorce. Décision à titre définitif. Datum 8 juni 2012 Copyright and disclaimer De inhoud van dit document kan onderworpen zijn

Plus en détail

Initiation WORD. Module 3 : La mise en forme d un document

Initiation WORD. Module 3 : La mise en forme d un document Initiation WORD. Module 3 : La mise en forme d un document Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 21

Plus en détail

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES...

OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT... 6 LES TITRES ET LES SOUS-TITRES... Diffusion de l information dans Internet Guide de création de documents Word accessibles 5 novembre 2009 OBJECTIFS DE CE GUIDE... 5 QU EST-CE QU UN DOCUMENT ACCESSIBLE... 5 LA STRUCTURE D UN DOCUMENT...

Plus en détail

PORTE DE GARAGE À REFOULEMENT PLAFOND

PORTE DE GARAGE À REFOULEMENT PLAFOND PORTE DE GARAGE À REFOULEMENT PLAFOND PORTE DE GARAGE DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION AVEC UNE TECHNIQUE DE ROULEMENT PARFAITE N O U S V O U S O U V R O N S L E S P O R T E S D U P R O G R È S Portes de garage

Plus en détail

Plans stratégiques de développement touristique de territoires

Plans stratégiques de développement touristique de territoires Références 2013 Plans stratégiques de développement touristique de territoires Région Wallonne: Commissariat Général au Tourisme - Provinces de Namur, Liège et Luxembourg 2001-2002 - Exploitation des massifs

Plus en détail

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir :

CODE DE LA ROUTE. Points particuliers à savoir / à retenir : CODE DE LA ROUTE Points particuliers à savoir / à retenir : - Distance écart avec un cycliste ou un piéton que l on double : 1,5 m en campagne, 1 m en ville. - Les lampes bleues dans un tunnel sont des

Plus en détail

Le Sphinx Millenium Modes opératoires d'analyse de données Traitements et analyses avec Le Sphinx Plus²

Le Sphinx Millenium Modes opératoires d'analyse de données Traitements et analyses avec Le Sphinx Plus² Le Sphinx Millenium Modes opératoires d'analyse de données Traitements et analyses avec Le Sphinx Plus² Le Sphinx Développement Parc Altaïs 74650 CHAVANOD Tél : 33 / 4.50.69.82.98. Fax : 33 / 4.50.69.82.78.

Plus en détail

Grille de contrôle Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les loueurs et réparateurs professionnels de vélos

Grille de contrôle Référentiel de qualité ACCUEIL VELO Pour les loueurs et réparateurs professionnels de vélos p.1/8 Date de Visite : Nom du loueur / réparateur professionnels de : Commune : Géo localisation : Critères discriminants : - Le professionnel doit pouvoir proposer la location de à moins de 5 km d un

Plus en détail

ÉLECTIONS DU 25 MAI 2014 POUR LE PARLEMENT EUROPÉEN, LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET LES PARLEMENTS DE COMMUNAUTÉ ET DE RÉGION

ÉLECTIONS DU 25 MAI 2014 POUR LE PARLEMENT EUROPÉEN, LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET LES PARLEMENTS DE COMMUNAUTÉ ET DE RÉGION ANNEXE 2 ÉLECTIONS DU 25 MAI 2014 POUR LE PARLEMENT EUROPÉEN, LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET LES PARLEMENTS DE COMMUNAUTÉ ET DE RÉGION FORMULAIRE DE DÉCLARATION GLOBAL POUR LES ÉLECTIONS SIMULTANÉES DU

Plus en détail

LE GIRATOIRE ET LES CARREFOURS AU SERVICE DE LA SECURITE Présentation : Pierre CHASTELLAIN

LE GIRATOIRE ET LES CARREFOURS AU SERVICE DE LA SECURITE Présentation : Pierre CHASTELLAIN Ingénieur ITEP/EPFL, Chef de projet au bureau Transitec Ingénieurs-Conseils, Lausanne-Suisse Vème CONGRES INTERNATIONAL SUR LA POLITIQUE EUROPEENNE DE TRAFIC Présentation : Pierre CHASTELLAIN Pécub 8089_03-f00-ch-1-27.10.08

Plus en détail

Imprimerie durable depuis 1920. imprimerie de bourg. Guide PAO UNE VISION GLOBALE POUR TOUTES VOS RÉALISATIONS

Imprimerie durable depuis 1920. imprimerie de bourg. Guide PAO UNE VISION GLOBALE POUR TOUTES VOS RÉALISATIONS Imprimerie durable depuis 1920 Guide PAO UNE VISION GLOBALE POUR TOUTES VOS RÉALISATIONS FORMATS Pour que les travaux que vous nous confiez soient réalisés dans les meilleures conditions, merci de verifier

Plus en détail

L AIRE PIETONNE. Le caractère permanent ou temporaire

L AIRE PIETONNE. Le caractère permanent ou temporaire L AIRE PIETONNE DEFINITION 1 «aire piétonne : section ou ensemble de sections de voies en agglomération, hors routes à grande circulation, constituant une zone affectée à la circulation des piétons de

Plus en détail

Statistiques. Centrale des crédits aux particuliers - 2010

Statistiques. Centrale des crédits aux particuliers - 2010 Statistiques Centrale des crédits aux particuliers - 2010 Banque nationale de Belgique, Bruxelles Tous droits réservés. La reproduction de cette publication, en tout ou en partie, à des fins éducatives

Plus en détail