ÉPREUVE : EP2 CAP AGENT DE SÉCURITÉ ÉPREUVE CERTIFICATIVE : CONTROLE EN COURS DE FORMATION SESSION Nom et prénom du candidat :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉPREUVE : EP2 CAP AGENT DE SÉCURITÉ ÉPREUVE CERTIFICATIVE : CONTROLE EN COURS DE FORMATION SESSION Nom et prénom du candidat :"

Transcription

1 CAP AGENT DE SÉCURITÉ ÉPREUVE CERTIFICATIVE : CONTROLE EN COURS DE FORMATION SESSION 2016 Nom et prénom du candidat : ÉPREUVE : EP2 Désignation de l épreuve : PROTECTION DES PERSONNES ET DES BIENS CCF Situations 1 et 2 Page 1 /.

2 FICHE DE SUIVI DES GESTES TECHNICITÉ SITUATION 1 : C4-01, C4-02, C4-03 : Capacité à agir en matière de protection des risques liés aux personnes Module 1 : Équipier en Prompt Secours Nom et prénom du candidat :.. Techniques Fait techniques Fait Partie : les bilans Examiner la fonction neurologique Appréciation de la respiration LVA chez un malade LVA élévation du menton LVA victime assise Mesure de la saturation Prise du pouls carotidien Prise du pouls radial Prise du pouls fémoral Prise du pouls pédieux Mesure de la TA manuellement Mesure de la TA avec appareil Mesure du temps de recoloration cutanée Mesure de la température Partie : l oxygénothérapie Utilisation d une bouteille d oxygène Réalise une inhalation d oxygène Partie : Obstruction des voies aériennes Claque dans le dos (adulte et enfant) Compression abdominale (adulte et enfant) Compression thoracique (obèse, femme) Claque dans le dos chez le nourrisson Compression thoracique chez le nourrisson Partie : Les hémorragies Compression manuelle directe Mise en place pansement compressif MI/MS Mise en place compressif au niveau du cou Mise en place du garrot tourniquet Partie : la victime inconsciente Retournement d une victime seul PLS à un secouriste Utilisation d un aspirateur de mucosité Retournement à 2 secouristes Retrait du casque seul Retrait du casque à 2 secouristes PLS à 2 secouristes Maintien tête Mise en place collier cervical Partie : l Arrêt Cardiaque Les compressions thoraciques adultes Les compressions thoraciques enfant Les compressions thoraciques nourrisson Utilisation de l insufflateur manuel Mise en place de la canule oro pharyngée Utilisation du DAE Bouche à bouche Bouche à bouche nez Partie : Traumatismes des os et articulations Réalignement de la tête dans l axe Plan dur - victime sur le ventre (position tête) Plan dur - victime sur le ventre (retournement) Plan dur - victime sur le dos (position tête) Plan dur - victime sur le dos (retournement) Pose du collier cervical victime debout Plan dur - victime debout (position tête) Plan dur - victime debout (maintien latéral) Mise en place écharpe et contre écharpe Immobilisation d un membre inférieur Immobilisation d un membre supérieur Partie : Initiation au brancardage Brancardage d une victime terrain plat Sortir un brancard du VSAV Rentrer le brancard avec victime dans VSAV CCF Situation 1 Page 2 /.

3 FICHE DE SUIVI DES GESTES TECHNICITÉ : GRILLE CERTIFICATIVE SITUATION 1 : C4-01, C4-02, C4-03 : Capacité à agir en matière de protection des risques liés aux personnes Module 1 : Équipier en Prompt Secours Date : Évaluateur n 1 Évaluateur n 2 Nom : Nom : Candidat Thème de la manœuvre Nom :. Prénom : Critères à observer Entourer le choix Justifications I P B TB SAVOIR FAIRE Barème de la grille : TB : Conforme B : Efficace P : Des erreurs ou incomplet I : dangereux ou non réalisé Participe à la sécurité individuelle et/ou collective 0 0,5 1 2 Réalise un bilan d urgence vitale Réalise un bilan complémentaire 0 1 1,5 2 Réalise un ou des gestes de secours efficaces Utilise correctement du matériel de 1 er secours 0 0,5 1 2 Surveille la victime 0 0 0,5 1 Respecte une conduite à tenir 0 0 0,5 1 SAVOIR ÊTRE Barème de la grille : TB : Très bien - B : Bien P : Passable I : Insuffisant Agit rapidement 0 0,5 1 2 Adapte son comportement à la situation 0 0 0,5 1 Rend compte au chef d agrès 0 0 0,5 1 Tient sa place au sein du VSAV 0 0,5 1 2 Note Totale / 20 NOTE :./40 APPRÉCIATION FINALE : INAPTE (note <= 12) APTE (note >12) Remarques particulières Appréciation générale CCF Situation 1 Page 3 /.

4 FICHE DE SUIVI DES GESTES TECHNICITÉ Situation 2 :C4-04, C4-05, C4-06 : capacité à agir en matière d intervention Module 2 : Secouriste en équipe Nom et prénom du candidat :.. techniques Fait techniques Fait Partie : Les relevages Préparer un brancard Pont néerlandais à 3 porteurs Pont simple à 3 porteurs Sangler une victime sur un brancard VSAV Utilisation du portoir souple Pont néerlandais à 4 porteurs Pont amélioré Utilisation du brancard cuillère Relever une victime en PLS Relever une victime en position demi assise Utilisation chaise d escalier Partie : Les immobilisations Sur matelas coquille (position à la tête) Sur matelas coquille (relevage) Pose collier cervical victime assise Mise en place attelle cervico thoracique Plan dur victime sur le ventre Plan dur victime sur le dos Plan dur victime debout Partie : le brancardage Passage par une fenêtre Franchissement d un obstacle Passage étroit Brancardage dans des escaliers Brancardage en terrain accidenté Partie : Diabète et hypoglycémie Mesure de la glycémie Partie : Préparation d une perfusion Prépare le matériel pour une perfusion Partie : Surveillance cardiaque Positionne les électrodes sur une victime Partie : Situation avec de multiples victimes Effectue le repérage secouriste Partie : La cueillette de victime Participation à une sortie latérale Participation à une sortie par l arrière Participation à une sortie de poids lourds Prise en charge enfant dans un siège auto Partie : La sécurité et l hygiène Lavage des mains eau + savon Friction des mains Retrait des gants usage unique Mettre des gants stériles Règles d hygiène matériel VSAV CCF Situation 2 Page 4 /.

5 FICHE DE SUIVI DES GESTES TECHNICITÉ : GRILLE CERTIFICATIVE Situation 2 : C4-04, C4-05, C4-06 : capacité à agir en matière d intervention Module 2 : Secouriste en équipe Date : Évaluateur n 1 Évaluateur n 2 Nom :.... Nom :.... Grade :... Candidat Thème de la manœuvre Nom :. Prénom : Critères à observer Entourer le choix Justifications I P B TB SAVOIR FAIRE Barème de la grille : TB : Conforme B : Efficace P : Des erreurs ou incomplet I : dangereux ou non réalisé Respect des règles d hygiène des équipements et 0 0 0,5 1 du matériel du VSAV Respect de règles de sécurité des équipements du VSAV Réalise un ou des gestes de secours efficaces Utilise correctement du matériel de 1 er secours Assure un relevage et un brancardage Respecte une conduite à tenir SAVOIR ÊTRE Barème de la grille : TB : Très bien - B : Bien P : Passable I : Insuffisant Réagit de façon adaptée devant plusieurs victimes Rend compte au chef d agrès 0 0 0,5 1 Tient sa place au sein du VSAV 0 0 0,5 1 Note Totale. / 20 NOTE :./40 APPRÉCIATION FINALE : INAPTE (note <= 12) APTE (note >12) Remarques particulières Appréciation générale CCF Situation 2 Page 5 /.

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1

La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1 La Lettre du Formateur Modifications SST et PSC1 SOMMAIRE Introduction... 1 SST... 1 PSC1... 4 Matériel minimal nécessaire pour le PSC1 et le SST... 8 INTRODUCTION Plusieurs textes modifient les aspects

Plus en détail

CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com

CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com CESU04 AFGSU Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence http://cesu04.asso-web.com Dr Yann Coulon - SAMU 04 1 MODULE A URGENCES VITALES Enseignement le plus pratique possible (7h) - Préambule,

Plus en détail

AFGSU 1. I PROTECTION et ALERTE. Autres numéros d urgence : II REGLES D HYGIENE

AFGSU 1. I PROTECTION et ALERTE. Autres numéros d urgence : II REGLES D HYGIENE AFGSU 1 I PROTECTION et ALERTE Protection : pour la victime, le sauveteur et toute autre personne menacée par le danger. Il faut éviter d aggraver l état du patient, de provoquer un sur accident et/ou

Plus en détail

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E)

COEUR ET ACTIVITES PHYSIQUES SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE (D A E) PLAN PROPOSE LES GESTES DE PREMIERS SECOURS L'UTILISATION DU DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE EXTERNE ( SAVOIR UTILISER UN DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01

Plus en détail

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire

La chaîne de survie résume les étapes qui conditionnent la survie à l arrêt cardio-respiratoire Grâce au don du Rotary Club de Pont sur Yonne (http://www.rotary-pont-sur-yonne.com/), la commune dispose d un défibrillateur entièrement automatisé (DEA), en libre accès au magasin petit casino VIVAL,

Plus en détail

Attestation de Formation aux Gestes & Soins d Urgence. Niveau II

Attestation de Formation aux Gestes & Soins d Urgence. Niveau II POLE DE MEDECINE D'URGENCE ET MEDECINE PREVENTIVE Centre d'enseignement des Soins d'urgences CESU du Cantal : 04.71.46.82 41- : 04.71.46.82 47 : Sau@ch-aurillac.fr Dr Laurent CAUMON Directeur Médical Fabrice

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 2

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 2 PARTIE 7 LES PANSEMENTS ET LES BANDAGES 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de protéger une lésion de la peau à l aide d un pansement. Plus précisément, il s agit de : Indiquer les

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise

Toute personne motivée par l évolution de l entreprise Toute personne motivée par l évolution de l entreprise La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes (Si le groupe compte plus de 10 personnes, la durée de la formation est majorée d une heure

Plus en détail

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014

SOINS RESPIRATOIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 SOINS RESPIRATOIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 I / L oxygénothérapie II / L aérosolthérapie III / L aspiration IV / Les soins de trachéotomie Mars 2012 2 I L oxygénothérapie Définition: L oxygénothérapie

Plus en détail

(extrait du dossier de formation «Formation Gestes et Postures en Secours à Personnes»)

(extrait du dossier de formation «Formation Gestes et Postures en Secours à Personnes») (extrait du dossier de formation «Formation Gestes et Postures en Secours à Personnes») - Conseils pour la réalisation de la formation - S assurer que les lieux où seront dispensés la formation gestes

Plus en détail

Janvier 2011. Département Formation

Janvier 2011. Département Formation Janvier 2011 Département Formation PLAN D INTERVENTION SST 2 PREVENIR Face à une situation de travail, le SST doit être capable de : Repérer des dangers, des situations dangereuses, des risques. Identifier

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

CHAPITRE 10 LES BRANCARDAGES ET LE TRANSPORT

CHAPITRE 10 LES BRANCARDAGES ET LE TRANSPORT CHAPITRE 10 LES BRANCARDAGES ET LE TRANSPORT Objectifs Indiquer les positions d une victime sur un brancard Appliquer les règles de base d un brancardage Installer dans un véhicule de premiers secours

Plus en détail

REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION PSC 1. Table des matières. Préambule... 3. Avant propos... 5. Définitions et termes...

REFERENTIEL INTERNE DE FORMATION ET DE CERTIFICATION PSC 1. Table des matières. Préambule... 3. Avant propos... 5. Définitions et termes... Table des matières Préambule... 3 Avant propos... 5 Définitions et termes... 7 Cahier des charges... 10 Techniques pédagogiques... 13 Découpage de la formation... 21 Le déroulement pédagogique... 24 Cas

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel

Baccalauréat Professionnel Baccalauréat Professionnel EPREUVE de PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (P.S.E) par CONTROLE EN COURS DE FORMATION (C.C.F). D après le BOEN n 20 du 20 mai 2010 Ensemble documentaire Dossier CCF à destination

Plus en détail

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise.

Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné. Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. Formation Initiale: Sauveteurs Secouristes du Travail Nouveau programme (selon circ. 53/2007 de la CNAMTS du 3 décembre 2007) Public Concerné Toute personne motivée par l évolution de son entreprise. La

Plus en détail

Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale. Par Valeria Martinez. Titre. Nouveau programme d enseignement des urgences à

Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale. Par Valeria Martinez. Titre. Nouveau programme d enseignement des urgences à Universités Paris Descartes, Pierre et Marie Curie, Paris Sud et Paris-Est Créteil Val de Marne Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale Par Valeria Martinez Titre Nouveau programme

Plus en détail

6.2 Equipements de relevage et de brancardage du patient

6.2 Equipements de relevage et de brancardage du patient Le matériel embarqué conforme à la NF EN 1789 défini plusieurs type de lots de matériels (définis dans l arrêté du 10 février 2009). - Equipements de relevage et de brancardage du patient (cf. /.2). -

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Sophie BAREUX IADE - Laurent HUGUET IADE Enseignants CESU Décret n 2012-565 du 24 avril 2012 relatif à la Commission nationale des

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

Formation Gestes et Postures en Secours A Personnes

Formation Gestes et Postures en Secours A Personnes Formation Gestes et Postures en Secours A Personnes - 1 - - 2 - Préambule Ce document a été inspiré par les formations gestes et postures mises en place par le SDIS78 et le SDIS13. L ergonome de l organisme

Plus en détail

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation

BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation BLS AED-SRC COMPLET Basic Life Support Automated External Defibrillation Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé «Le Défibrillateur» Swiss Resuscitation Council 2010 tous droit réservé Compétences

Plus en détail

URGENCES. Prise en charge primaire d un arrêt cardiaque chez l enfant (BLS) Chapitre 14. Points essentiels J. NAUD

URGENCES. Prise en charge primaire d un arrêt cardiaque chez l enfant (BLS) Chapitre 14. Points essentiels J. NAUD Chapitre 14 Prise en charge primaire d un arrêt cardiaque chez l enfant (BLS) J. NAUD Points essentiels Le basic life support (BLS) est une étape primordiale de la chaîne de survie. Un BLS suboptimal offre

Plus en détail

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214

3. Aviser le Service de Médecine hyperbare de l Hôtel-Dieu de Lévis : Tél. : 418-835-7121, poste 3812. Cell. : 418-835-7214 1/8 A. ORDRE DES ÉTAPES À SUIVRE 1. Évaluation de l état du sujet Évaluation primaire - Contrôler l environnement, enlever les sources de danger persistantes - Contrôler la température - État de conscience

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL OBJECTIFS PEDAGOGIQUES PROFIL PARTICIPANTS Tout public. 1. Permettre à un membre du personnel ou à plusieurs d acquérir les compétences nécessaires afin de pouvoir

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Direction des Services Départementaux de l Edcuation nationale du Morbihan (D.S.D.E.N.) Service Académique des Examens Professionnels (SA.E.P.) S.A.E.P.6 Annie PICAUD LE CLANCHE Téléphone : 02.97.01.86.33

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité

Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CENTRE HOSPITALIER De La Rochelle CATALOGUE FORMATIONS CESU 17 2012 Des compétences au service de la formation Pour un soin de qualité CESU 17 - CENTRE HOSPITALIER LA ROCHELLE 17019 LA ROCHELLE CEDEX 1

Plus en détail

Questionnaire Médical

Questionnaire Médical Nom et prénom(s) de l élève: Date de naissance: Questionnaire Médical Ce formulaire est à compléter, avant de commencer l année scolaire, pour les nouveaux élèves ainsi que pour les élèves poursuivant

Plus en détail

Copyright 2015. Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est strictement interdite. Photographies BESSON Emmanuel

Copyright 2015. Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est strictement interdite. Photographies BESSON Emmanuel . VIARD.F Photographies BESSON Emmanuel CONDITIONNEMENT DE LA SANGLE Présenter la sangle mousqueton en haut. Saisir la came à griffe, placer la boucle avec le mousqueton sur un des côtés et rouler la sangle

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL

PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL PROGRAMME DE FORMATION des SAUVETEURS-SECOURISTES DU TRAVAIL La formation s adresse à un groupe de 4 à 10 personnes et sa durée est de 12 heures auxquelles il faut ajouter, si nécessaire, le temps pour

Plus en détail

se blessent gravement à la maison

se blessent gravement à la maison Chaque jour en France se blessent gravement à la maison Les enfants sont curieux, ne savent pas encore reconnaître et éviter les dangers : il faut donc les protéger en les surveillant très attentivement.

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail (SST)

Sauveteur Secouriste du Travail (SST) Sauveteur Secouriste du Travail (SST) OBJECTIFS Intervenir efficacement face à une situation d accident Intervenir dans le respect des procédures fixées par l entreprise en matière de prévention. CONTENU

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

Service Privé d ambulances 2010

Service Privé d ambulances 2010 FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Service Privé d ambulances Codification NAA : 85.16 Codification ONS : 85.17 Codification Agriculture : / Codification Artisanat : / Codification CNRC

Plus en détail

25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages. Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte

25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages. Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte 25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte Plan A. Introduction B. Donner l'alerte I. L'alerte en milieu

Plus en détail

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 6 G R OSSESSE ET ACCOUCHEMENT INOPINÉ 7 L ENFANT EN DÉTRESSE 8 U RGENCES

Plus en détail

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B

Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. Décembre 2006-SAMU 76B Le Défibrillateur semi-automatique ou D.S.A. 1 La mort subite Affections cardio-vasculaires : 1ere cause de mortalité en France (32% des décès) Problème de santé publique «c est une mort non prévisible

Plus en détail

Le premier et le seul Défibrillateur Entièrement Automatique équipé d une réelle assistance au massage cardiaque Intègre la technologie Un Défibrillateur Automatisé Externe (DAE) 100% utile. En cas

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif au transport sanitaire

CAHIER DES CHARGES relatif au transport sanitaire REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif au transport sanitaire (Arrêté

Plus en détail

CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL

CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL CARNET de SUIVI de la FORMATION en MILIEU PROFESSIONNEL S. MEUNIER IEN S.B.S.S.A. Juin 2006 IDENTIFICATION du STAGIAIRE NOM :... Prénom :... DATE et LIEU de NAISSANCE :... Photo... ADRESSE :...... Téléphone

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1

PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR. ARCO 2009-2011 Blois, Chartres, Dreux, Orléans, Saint Malo 1 PRISE EN CHARGE DE L ARRÊT CARDIO RESPIRATOIRE AVANT L ARRIVEE DU MEDECIN REANIMATEUR ARCO 2009-2011 1 INTRODUCTION Première rencontre en octobre 2009 dans le cadre de l A.R.C.O. Après intervention du

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à plat dos, inconscient Glasgow 3, à 20 mètres d une

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ. RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP RISQUES BIOLOGIQUES et travaux d assainissement Certains travaux vous exposent à des agents infectieux qui peuvent avoir des conséquences sur votre santé : bactéries,

Plus en détail

Sauveteur Secouriste du Travail

Sauveteur Secouriste du Travail PROGRAMME DE FORMATION SÉCURITÉ & SANTÉ AU TRAVAIL Sauveteur Secouriste du Travail Formation Sauveteur Secouriste du Travail RECYCLAGE FORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Formation SST Initiale Formation Incendie

Plus en détail

Extraits et adaptations

Extraits et adaptations Extraits et adaptations Guide de prévention des troubles musculo-squelettiques (TMS) en clinique dentaire - 2007 MOYENS DE RÉCUPÉRATION MUSCULAIRE Il est difficile de donner des soins dentaires en évitant

Plus en détail

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant

Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Réanimation de l arrêt cardiorespiratoire chez l enfant Définition : Inconscient Sans mouvements respiratoires = ACR RCP I. RÉANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE ÉLÉMENTAIRE Débuter réanimation cardio-pulmonaire

Plus en détail

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S.

SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Cette action est conforme aux préconisations de l I.N.R.S. OBJECTIFS : Former les salariés des associations adhérentes afin qu'ils soient capables de porter secours à un

Plus en détail

Vous accueille et vous informe. Place du Dr Baylac - TSA 40031-31059 Toulouse Cedex 9. Livret d informations sur le centre de médecine hyperbare

Vous accueille et vous informe. Place du Dr Baylac - TSA 40031-31059 Toulouse Cedex 9. Livret d informations sur le centre de médecine hyperbare L équipe de soins Vous accueille et vous informe Centre de Médecine Hyperbare Professeur Michèle GENESTAL, Chef de Service Hôpital Purpan Place du Dr Baylac - TSA 40031-31059 Toulouse Cedex 9 Livret d

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

ANALYSER et PROTÉGER.

ANALYSER et PROTÉGER. 1/ Analyser et Protéger Alerter 2/ Secourir. 3/ PLS Inconscience 4/ RCP Réanimation cardio-pulmonaire 5/ Malaises plaies 6/ brûlures traumatisme noyade ANALYSER et PROTÉGER. Être rapide et calme 1/ Analyser

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt)

Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) Effectuer la mise au sein Serrer les fesses du bébé contre votre corps avec le côté de votre avant-bras (celui du petit doigt) - Ceci vous permettra de l'amener au sein en pointant le mamelon vers son

Plus en détail

3.3. Techniques d installation. 3.3 Installation à bord du VSL. Quand Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger.

3.3. Techniques d installation. 3.3 Installation à bord du VSL. Quand Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger. L auxiliaire ambulancier 3e édition 3.3. Techniques d installation 3.3 Installation à bord du VSL Installation du patient à bord du Véhicule Sanitaire Léger. A Malgré que le transport en VSL soit destiné

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction des Services de Secours et des Sapeurs-Pompiers - DDSC 9 - JANVIER 1999 Date de mise

Plus en détail

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue

Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue Fiche EN 10 : ARRÊT CARDIAQUE Il s agit de l urgence absolue I. LES SIGNES D UN ARRÊT CARDIAQUE La survenue d un arrêt cardiaque (AC) se traduit par : Une perte de connaissance de la victime, parfois accompagnée

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Formation des sauveteurs secouristes du travail

Formation des sauveteurs secouristes du travail Formation des sauveteurs secouristes du travail Référentiel technique à l usage des formateurs SST Document applicable à partir du 1 er janvier 2012 L Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Plus en détail

BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE

BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE BEP ACCOMPAGNEMENT, SOINS ET SERVICES A LA PERSONNE DOSSIER D EVALUATION PAR CONTROLE EN COURS DE FORMATION Session 2013 EP1- UP1 Techniques de services à l usager EP1.A Techniques de services à l usager

Plus en détail

Société Française de Médecine d Urgence

Société Française de Médecine d Urgence Société Française de Médecine d Urgence et Société Française d Anesthésie et de Réanimation Société de Réanimation de Langue Française Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire Club des Anesthésistes-Réanimateurs

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751

PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL. Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 PROGRAMME D'EXERCICES POUR ÉVIDEMENT CERVICAL ORL Nom de la physiothérapeute : Téléphone : 418 649-5751 Programme d exercices pour évidement cervical : Les exercices qui vous sont proposés ont pour but

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN EQUIPE DE NIVEAU 2

PREMIERS SECOURS EN EQUIPE DE NIVEAU 2 PARTIE 9 LES RELEVAGES 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable d assurer, en équipe, le relevage d une victime et son installation sur un moyen de transport. Plus précisément, il s agit

Plus en détail

Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi

Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi Liste des soins appris par les étudiants Bachelor En Emploi Site: http://guts.hevs.ch Nom: Prénom: Hygiène et confort 1 Toilette au lit 1 Toilette au lavabo 1 Bain du nouveau-né 1 Douche + Bain 1 Soins

Plus en détail

LES PRINCIPES DU PORTAGE PHYSIOLOGIQUE

LES PRINCIPES DU PORTAGE PHYSIOLOGIQUE LES PRINCIPES DU PORTAGE PHYSIOLOGIQUE Avez-vous déjà entendu parler de portage physiologique, de portebébés physiologiques C est un terme qui revient souvent lorsqu on aborde la thématique du portage

Plus en détail

Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation

Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation Mise en œuvre du Contrôle en Cours de Formation CAP Agent de Prévention et de Médiation Diplôme Intermédiaire du Baccalauréat Professionnel Service de Proximité et Vie Locale Septembre 2015 Laurence GALLAND

Plus en détail

PRESENTATION DE L ADPC

PRESENTATION DE L ADPC PRESENTATION DE L ADPC 90 Association Départementale de Protection Civile du Territoire de Belfort Des bénévoles professionnels au service de la population Jean-Pierre KUNTZ Fiche signalétique : NOM :

Plus en détail

Dossier individuel. Contrôle en Cours de Formation ELEVE : PROMOTION : CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie

Dossier individuel. Contrôle en Cours de Formation ELEVE : PROMOTION : CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Dossier individuel Contrôle en Cours de Formation ELEVE : PROMOTION : CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Sommaire Règlement d examen Extrait du référentiel - Capacités et compétences requises - Définition

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT

PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT PROTOCOLE DE CHARGEMENT ET DE DECHARGEMENT -Arrêté du 26 avril 1996 1. OBJECTIF PROTOCOLE DE SÉCURITÉ Adaptation des règles de sécurité prévues par le décret de 1992 (92-158 du 20.02.92) pour les opérations

Plus en détail

GUIDE DU MONITEUR EN SAUVETAGE

GUIDE DU MONITEUR EN SAUVETAGE GUIDE DU MONITEUR EN SAUVETAGE CERTIFICATS BRONZE ET JEUNE SAUVETEUR Publication réalisée par Société de sauvetage Rédaction Danny Brosseau, coordonnateur des programmes, Société de sauvetage Collaboration

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie

Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie (Modalités : Epreuves Ponctuelles Terminales) SESSION 2014 Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

Formation aux Premiers Secours

Formation aux Premiers Secours MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SECURITE CIVILE Formation aux Premiers Secours

Plus en détail

SCORES ET MOYENS MNEMOTECHNIQUES

SCORES ET MOYENS MNEMOTECHNIQUES Avril 2005 SCORES ET MOYENS MNEMOTECHNIQUES A V P U A = patient Alerte V = répond à la stimulation Verbale P = Pain (douleur), répond à la douleur U = Unresponsive, aucune réponse GLASGOW Adultes - Enfants

Plus en détail

Mort Subite du Sportif

Mort Subite du Sportif Mort Subite du Sportif 3 minutes et un défibrillateur pour sauver une vie Dr Olivier CAPEL-SAMU de Lyon Médecine d Urgence Médecine du Sport et de la Plongée Médecin du LOU Rugby 11 janvier 2009, fédérale

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles GL5 GLS5 Lève-personnes mobiles Lève-personnes mobile GL5 Les lève-personnes mobiles GL5 sont les alternatives au sol des appareils de levage fixés au plafond de la gamme de produits Guldmann. Depuis plus

Plus en détail

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l

SeSa. Dossier de présentation. Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. S e S a a s b l Dossier de présentation SeSa S e S a a s b l Formations reconnues par l ADEPS et la Fédération Wallonie Bruxelles. C h a u s s é e R o m a i n e, 2 8 7 0 8 0, N o i r c h a i n 0 4 9 3 / 1 9. 95. 16 w

Plus en détail

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au En 2008 27 rue du Docteur Lettry, BP 2233 56 322 LORIENT cedex Par L Péron I. Ce dispositif repose sur plusieurs axes : Une procédure d appel simple

Plus en détail

Date d élaboration : Date de reconduction :

Date d élaboration : Date de reconduction : PROJET D ACCUEIL INDIVIDUALISÉ DIABÈTE INSULINO-DÉPENDANT Date d élaboration : Date de reconduction : Nom : Prénom : Né(e): Poids : Classe : Fréquente : garderie cantine activités périscolaires transports

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

FICHES FORMATIONS 2013

FICHES FORMATIONS 2013 FICHES FORMATIONS 2013 Comment faire? Pour visualiser les formations qui vous intéresse, il vous suffit de cliquer sur le nom de la formation lorsqu une main apparait. Vous aurez la possibilité de revenir

Plus en détail

Cahier des charges académique du CCF

Cahier des charges académique du CCF CAP Coiffure Cahier des charges académique du CCF Ces consignes concernent les candidats scolaires et apprentis des établissements publics et privés sous contrat. Académie de Besançon février 2011 SOMMAIRE

Plus en détail

Situations de retour au calme pour les séances d E.P.S

Situations de retour au calme pour les séances d E.P.S Situations de retour au calme pour les séances d E.P.S Thibaut Le Bolloch (Personne Ressource en EPS DDEC/UGSEL 22) Février 2013 Introduction : Déroulement d une séance : Mise en train (prise en main +

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

FI SPV - Module TOP 1 ACQUISITION DU SAVOIR. «Échelle à coulisse»

FI SPV - Module TOP 1 ACQUISITION DU SAVOIR. «Échelle à coulisse» FI SPV - Module TOP 1 ACQUISITION DU SAVOIR «Échelle à coulisse» Objectif : Amener tous les apprenants au minimum de performances demandés. Savoir mettre en place une échelle à coulisse en binôme en toute

Plus en détail

Atelier gestes d urgences

Atelier gestes d urgences Atelier gestes d urgences L arrêt cardio-respiratoire Pré-test 1- Question à choix multiples: A- L arrêt cardio-respiratoire est plus souvent d origine respiratoire chez l enfant. B- L arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

Le Kin-AP Évaluation des Aptitudes paramédicales

Le Kin-AP Évaluation des Aptitudes paramédicales Le Kin-AP Évaluation des Aptitudes paramédicales Le Kin-AP est une évaluation qui se déroule à travers un parcours comprenant différentes stations qui simulent les tâches que le technicien ambulancier-paramédic

Plus en détail

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS

NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS. Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS NE LUI TOURNEZ PAS LE DOS Exercices pratiques pour diminuer le mal de dos OS ET ARTICULATIONS Le mal de dos s améliore en bougeant Ce que vous devez savoir En général, le mal de dos n est pas causé par

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE DE SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES SAISONNIERS AU CORPS DEPARTEMENTAL DU GARD

AVIS DE VACANCE DE POSTE DE SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES SAISONNIERS AU CORPS DEPARTEMENTAL DU GARD AVIS DE VACANCE DE POSTE DE SAPEURS-POMPIERS VOLONTAIRES SAISONNIERS AU CORPS DEPARTEMENTAL DU GARD Dans le cadre de la couverture des risques liés à la saison estivale, le corps départemental des sapeurs-pompiers

Plus en détail