Du suivi de l élève à la validation du socle commun

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Du suivi de l élève à la validation du socle commun"

Transcription

1 Du suivi de l élève à la validation du socle commun

2 Comment évaluer? Comment valider une compétence? Comment saisir les informations dans LPC? Que faire en cas de non maîtrise du socle? Quel suivi de l élève grâce au LPC? > 2/8

3 Comment évaluer? Les principes de l évaluation Toutes les disciplines contribuent à la construction et à l évaluation des compétences Une discipline ne participe pas à l évaluation de tous les items La plupart des items peuvent être évalués par plusieurs disciplines L équipe pédagogique, le conseil pédagogique et/ou les conseils d enseignement veillent à l approche pluridisciplinaire des items L évaluation dans la classe Chaque professeur évalue dans le cadre habituel de son enseignement, le professeur documentaliste et le CPE au cours d activités pédagogiques Chaque professeur se réfère au niveau d exigence et aux indications donnés pour chaque item par les grilles de références L évaluation d une compétence doit passer par la résolution de situations complexes. Une situation complexe est une situation qui mobilise, en les imbriquant, plusieurs items (rédaction, problème mathématique ) > 3/8

4 Comment valider une compétence? Une décision collégiale Pour valider une compétence, le professeur principal consulte l équipe enseignante La décision de valider est prise au regard des items évalués, sans pour autant exiger que l intégralité d entre eux soit renseignée : une compétence n est pas une somme d items Une compétence est déclarée maîtrisée lorsque l élève est capable de mobiliser, à bon escient, de façon autonome, différents items de la compétence pour accomplir une tâche complexe Existe-t-il un seuil? Non, la validation doit rester une décision collégiale et non un automatisme lié à un nombre ou pourcentage d items > 4/8

5 Comment saisir les informations dans LPC? Saisir les acquis dans l application nationale LPC Renseigner les items : cette action peut s effectuer au fil de la scolarité de l élève. Chaque discipline peut enregistrer une date d évaluation positive pour chacun des items, chaque année Valider les compétences : le professeur principal effectue la validation après une décision collégiale Importer les saisies de GIBII ou OBII Il existe une procédure automatique de transfert des éléments du B2I pour les équipes qui utilisent ces applications Le chef d établissement effectue ce transfert à la fin des saisies Saisir à nouveau dans LPC les items renseignés dans d autres applications Pour l année , il n existe pas d interfaces entre le LPC et les autres applications (privées, académiques ou locales) > 5/8

6 Que faire en cas de non maîtrise du socle? Le Diplôme National du Brevet Tout élève peut se présenter au DNB même s il ne maîtrise pas le socle commun. Le jury, souverain, statue sur son dossier au moment de la délibération. Le livret personnel de compétences de l élève Il est transmis en seconde sous forme électronique ou papier afin de permettre aux équipes de continuer à le renseigner et de mettre en place l accompagnement personnalisé Si une compétence n est pas validée, tous les items évalués positivement dans cette compétence doivent être renseignés > 6/8

7 Quel suivi de l élève grâce au LPC? Le multi renseignement d items L item peut être renseigné une fois par an et par discipline Il est possible de visualiser les disciplines et les dates d évaluation de ces items dans l application Sconet-LPC Le suivi de scolarité Le livret personnel de l élève va suivre l élève du CP à la fin de scolarité obligatoire Les enseignants du primaire pourront voir les attendus du palier 3 Les élèves de CM2 arrivent en 6 e avec leur livret personnel de compétences renseigné (actuellement en version papier) Les enseignants du secondaire pourront continuer à renseigner les items des paliers 1 et 2 Les enseignants «post 3 e» pourront continuer à renseigner les items de tous les paliers et valider le socle > 7/8

8 Des outils pour la mise en œuvre Le site Eduscol présente diverses aides à l évaluation des compétences du socle commun Fiches Repères Documents d appui Grilles de références Diaporamas de présentation Textes règlementaires Banque de situations d évaluation > 8/8

Outiller le Brevet informatique et internet. SERIA Rennes - projets nationaux Octobre 2011

Outiller le Brevet informatique et internet. SERIA Rennes - projets nationaux Octobre 2011 Outiller le Brevet informatique et internet SERIA Rennes - projets nationaux Octobre 2011 1 Le B2I Brevet Informatique et Internet OBii est un produit ministériel qui permet la gestion du B2i des niveaux

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

Note utilisateurs. Service suivi établissement

Note utilisateurs. Service suivi établissement Note utilisateurs Service suivi établissement guide_notanetetablissement_2013.doc 16 Avril 2013 Sommaire 1. PRESENTATION GENERALE... 1 1.1. OBJECTIF... 1 2. LE SERVICE ETABLISSEMENT ET MENU GENERAL...

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES Académie d Aix-Marseille Année scolaire LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES NOM : Prénom : Livret de suivi de scolarité en SEGPA Préambule à l attention des enseignants L objectif

Plus en détail

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences La notion de tâche complexe TÂCHE COMPLEXE? La tâche présentée est-elle complexe? Pourquoi? 2 TÂCHE COMPLEXE? À partir de la lecture des différents documents,

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Accueil, inclusion : outil d'aide au pilotage

Accueil, inclusion : outil d'aide au pilotage éduscol Ressources pour le Français Langue de Scolarisation L'enseignement du Français Langue de Scolarisation Accueil, inclusion : outil d'aide au pilotage Ressources FLSco Groupe de travail national

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Bienvenue. REUNION D'INFORMATION SUR LA CLASSE DE 3ème Collège Marcel Anthonioz Divonne-les-Bains

Bienvenue. REUNION D'INFORMATION SUR LA CLASSE DE 3ème Collège Marcel Anthonioz Divonne-les-Bains Bienvenue REUNION D'INFORMATION SUR LA CLASSE DE 3ème Collège Marcel Anthonioz Divonne-les-Bains Ordre du jour L'organisation Le générale DNB Le socle commun L orientation Le calendrier, vos interlocuteurs

Plus en détail

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82

Conférence - Débat. «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 Conférence - Débat «Notes ou pas notes?» «Quelle évaluation pour les élèves?» vendredi 29 mai 2015 Montauban FCPE 82 1/50 Brève présentation 2/50 Thomas CRESPIN 3/50 professeur de mathématiques en collège

Plus en détail

SIECLE BASE ELEVES ETABLISSEMENT

SIECLE BASE ELEVES ETABLISSEMENT SIECLE Base Elèves Etablissement (BEE) Version 12.1 Mars 2012 SIECLE BEE 1/21 Table des matières Introduction...3 Les apports de BEE version 12.1...4 L amélioration de l ergonomie.........4 La réorganisation

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

Présentation de l application Livret personnel de compétences

Présentation de l application Livret personnel de compétences Présentation de l application Livret personnel de compétences Sommaire Ce diaporama a pour objet de présenter des copies d écran de l application «Livret personnel de compétences». Il pourra être utilisé

Plus en détail

L enseignement scolaire en France

L enseignement scolaire en France DOSSIERS DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE L enseignement scolaire en France 2012 2012 EDUSCOL. EDUCATION.FR/ DOSSIERS Sommaire Les grands principes Les domaines de compétence Les enseignants Le socle commun

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Compte rendu issu du questionnaire bilan de la première année de mise en place du Socle Commun

Compte rendu issu du questionnaire bilan de la première année de mise en place du Socle Commun Compte rendu issu du questionnaire bilan de la première année de mise en place du Socle Commun Une enquête a été réalisée auprès des équipes ayant mis en place le Socle Commun au cours de cette année.

Plus en détail

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences Animation pédagogique Mise en œuvre du LPC 87 Un principe majeur! L école maternelle n est pas un palier du socle commun de connaissances

Plus en détail

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs

Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Les nouveaux concours de recrutement de professeurs Afin de mieux répondre aux besoins du ministère de l Education Nationale, le processus de recrutement des enseignants est réformé, dans le premier degré

Plus en détail

Enseigner par tâches complexes

Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes Enseigner par tâches complexes pour permettre aux élèves d'acquérir les compétences du socle commun et favoriser la différenciation pédagogique. 1. Pourquoi enseigner par

Plus en détail

LE COLLEGE FRANCOIS VILLON. 18 Rue COURENCQ 13011 MARSEILLE http://www.clg-villon.ac-aix-marseille.fr

LE COLLEGE FRANCOIS VILLON. 18 Rue COURENCQ 13011 MARSEILLE http://www.clg-villon.ac-aix-marseille.fr LE COLLEGE FRANCOIS VILLON 18 Rue COURENCQ 13011 MARSEILLE http://www.clg-villon.ac-aix-marseille.fr Un environnement agréable Le collège est tout proche du Bd St Marcel, au calme, à l écart de la circulation.

Plus en détail

Candidats libres - CAP petite enfance. Questions - Réponses

Candidats libres - CAP petite enfance. Questions - Réponses Candidats libres - CAP petite enfance Questions - Réponses Rentrée 2015 Où peut exercer le titulaire du CAP petite enfance? Le titulaire du C.A.P Petite enfance est un professionnel qualifié compétent

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE"

Note à l'attention des candidats CAP PETITE ENFANCE Note à l'attention des candidats CAP "PETITE ENFANCE" (Modalité : Épreuves Ponctuelles Terminales) SESSION 2014 Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS

Plus en détail

SIECLE Services en ligne

SIECLE Services en ligne SIECLE Services en ligne Guide à l usage des établissements Version 14.3 Juillet 2014 Services en ligne Guide à l usage des établissements 1/15 Table des matières 1. Généralités... 3 1.1 Offre de «Services

Plus en détail

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée

Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée Programmes EPS, Compétences attendues dans les APSA et socle commun de connaissances et de compétences Activité : ½ Fond Compétence Propre n 1 : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Contenu de l action de formation BTS Comptabilité et Gestion des Organisations INTITULE DE L ACTION DE FORMATION PUBLIC Brevet de Technicien Supérieur en Comptabilité et Gestion des Organisations L action

Plus en détail

Consultation 2014-2015

Consultation 2014-2015 Consultation 2014-2015 Synthèse des résultats de la consultation nationale sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Mise en œuvre du socle commun

Mise en œuvre du socle commun Mise en œuvre du socle commun Bilan des résultats de l École - 2011 Mise en œuvre du socle commun SOMMAIRE I. UNE AMBITION NOUVELLE POUR L ÉCOLE 5 II. UNE REFONDATION DU SYSTÈME ÉDUCATIF AUJOURD HUI EN

Plus en détail

MODALITES ET PROCEDURES DE PREINSCRIPTION AU LIAD POUR LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2015

MODALITES ET PROCEDURES DE PREINSCRIPTION AU LIAD POUR LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2015 MODALITES ET PROCEDURES DE PREINSCRIPTION AU LIAD POUR LA RENTREE DE SEPTEMBRE 2015 Madame, Monsieur, Vous souhaitez inscrire votre enfant au Lycée international Alexandre Dumas d Alger à la rentrée scolaire

Plus en détail

leo > Présentation du Cycle 2 Information aux parents Degré primaire www.vd.ch/scolarite Années 5P à 8P

leo > Présentation du Cycle 2 Information aux parents Degré primaire www.vd.ch/scolarite Années 5P à 8P leo > Degré primaire Années 5P à 8P DÉPARTEMENT DE LA FORMATION, DE LA JEUNESSE ET DE LA CULTURE Présentation du Cycle 2 Information aux parents L école obligatoire se déroule sur onze ans. Elle vise à

Plus en détail

Année scolaire 2015-2016 Calendrier de l'orientation en troisième

Année scolaire 2015-2016 Calendrier de l'orientation en troisième Au sommaire: -Le planning de l année de 3ème. -Le diplôme national du brevet. -Le livret personnel de compétences. -L orientation, les filières après la troisième. -Election des délégués parents Année

Plus en détail

B2i et GiBii dans l'académie de Bordeaux. B2i et GiBii 2007-2008 jm - CATICE

B2i et GiBii dans l'académie de Bordeaux. B2i et GiBii 2007-2008 jm - CATICE B2i et GiBii dans l'académie de Bordeaux Le B.O. Du 20 juillet 2006 Article 2 - L'évaluation des connaissances, capacités et attitudes des élèves s'effectue dans le cadre des horaires et des programmes

Plus en détail

Pour être certain de recevoir les courriels, nous vous invitons à ajouter l adresse électronique no-reply@cerise-collection.com à vos contacts et, si

Pour être certain de recevoir les courriels, nous vous invitons à ajouter l adresse électronique no-reply@cerise-collection.com à vos contacts et, si Pour être certain de recevoir les courriels, nous vous invitons à ajouter l adresse électronique no-reply@cerise-collection.com à vos contacts et, si possible, de la mettre dans la liste des expéditeurs

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Ministère de l'éducation nationale ABSENCES * * * PHASE 2 le fil conducteur de l UTILISATION

Ministère de l'éducation nationale ABSENCES * * * PHASE 2 le fil conducteur de l UTILISATION Ministère de l'éducation nationale ABSENCES * * * PHASE 2 le fil conducteur de l UTILISATION Diffusion Nationale SCONET Novembre 2009 SOMMAIRE GENERALITES...5 1- UTILISER LE PLEIN ÉCRAN DANS SCONET-ABSENCES...6

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT

PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT PROJET D ETABLISSEMENT 2013-2016 COLLEGE GEORGES CHARPAK BAZANCOURT AXE 1 AXE 2 AXE 3 Objectifs prioritaires Gérer l hétérogénéité - Valoriser le travail et l effort pour l ensemble des élèves du collège

Plus en détail

Plan lutte. contre la difficulté scolaire. tout au long de l école du socle

Plan lutte. contre la difficulté scolaire. tout au long de l école du socle Plan lutte de contre la difficulté scolaire tout au long de l école du socle Rentrée 2012 Sommaire Présentation... 3 I - Mettre en œuvre «l école du socle»... 1 - Permettre à chaque élève de maîtriser

Plus en détail

7 place Joffre - 68800 THANN 03 89 37 91 06 03 89 37 41 15 Site :www.remyfaesch.fr Mail : ce.0681541f@ac-strasbourg.fr

7 place Joffre - 68800 THANN 03 89 37 91 06 03 89 37 41 15 Site :www.remyfaesch.fr Mail : ce.0681541f@ac-strasbourg.fr 1 MAJ 12 06. 2012 2 1 NOURRIR L AMBITION SCOLAIRE PAR LA MISE EN ŒUVRE D ACTIONS DYNAMIQUES ET INNOVANTES. Axe de progrès 1.1. Amener chaque élève à élever son niveau d ambition scolaire Axe de progrès

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

ANALYSE DES GRILLES DE REFERENCE, BANQUE D OUTILS etc CENSEES AIDER LES ENSEIGNANTS A VALIDER LE SOCLE COMMUN

ANALYSE DES GRILLES DE REFERENCE, BANQUE D OUTILS etc CENSEES AIDER LES ENSEIGNANTS A VALIDER LE SOCLE COMMUN Secteur contenus du SNES Mars 2011 contenus@snes.edu ANALYSE DES GRILLES DE REFERENCE, BANQUE D OUTILS etc CENSEES AIDER LES ENSEIGNANTS A VALIDER LE SOCLE COMMUN Le ministère a mis en ligne sur le site

Plus en détail

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables

Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes d EPS : Nouveautés et incontournables Les programmes du collège - Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Idées clés et sens Harmoniser l offre de formation au profit des usagers Construire

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9

Module 6 heures. Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 Module 6 heures Rappel 2 I. Les points de passage obligés 4 II. Les ressources et points d appui 9 VADE-MECUM - Découverte professionnelle - Module 6 heures 1 Rappel Le module de découverte professionnelle

Plus en détail

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT D ÉTABLISSEMENT POUR LES USAGES PÉDAGOGIQUES DU NUMÉRIQUE LETTRE DE MISSION ACADÉMIQUE Vous avez accepté d être le référent pour les usages pédagogiques du numérique de votre

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 6 ème FONCTIONS Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2006 2010

PROJET D ETABLISSEMENT 2006 2010 PROJET D ETABLISSEMENT 2006 2010 Le projet d établissement s articule autour de 3 grands axes, adoptés lors du Conseil d Administration du 26 septembre 2006. Les trois axes ainsi retenus sont : - Axe 1

Plus en détail

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques)

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) TITRE: De la proportionnalité aux statistiques, pour une efficacité individuelle et collective. I Caractéristiques

Plus en détail

Socle commun leviers pour le pilotage

Socle commun leviers pour le pilotage mai 2010 Socle commun Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr GTI socle COMMUNICATION Préambule Ce mémento est principalement destiné aux chefs d établissement. Conçu à l issue

Plus en détail

2010-2014. Projet d école. Ecole publique Marie Carpantier

2010-2014. Projet d école. Ecole publique Marie Carpantier Ecole publique Marie Carpantier 2010-2014 Projet d école 0 Ecole publique Marie Carpantier 2010-2014 1 Indicateurs 2 3 ... Nom de l école : Primaire Marie Carpantier Nbre de classes : 8 Circonscription

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

ERFAN COMITE REGIONAL ILE DE FRANCE

ERFAN COMITE REGIONAL ILE DE FRANCE ORGANISATION BREVET FEDERAL 1 er DEGRE ERFAN-Île de France 2015-2016 La formation se déroule soit avec le CD75 - soit avec le CD78 Date limite du dépôt des dossiers d inscription Vendredi 25 septembre

Plus en détail

ECTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS

ECTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS ECTS COMPTABILITE ET GESTION DES ORGANISATIONS SOMMAIRE CHAPITRES PAGES A- DEFINITION 2 B- DEBOUCHES 2 C- LES UNITES 2 1- LES UNITES OBLIGATOIRES 2 2- UNITES FACULTATIVES 5 3- UNITES COMMUNES A PLUSIEURS

Plus en détail

CHARTE DYSLEXIE. en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit. Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012

CHARTE DYSLEXIE. en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit. Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012 CHARTE DYSLEXIE en faveur des élèves du secondaire présentant des troubles spécifiques du langage écrit Collège Grégoire de Tours Marlenheim 2012 Préambule Les élèves présentant des troubles du langage

Plus en détail

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1 OMBRES ET LUMIÈRES Ecole primaire «LES MURIERS», Alignan du Vent GS - CP période 5 - DDM vendredi après-midi du 27/04 au 01/06 Références aux instructions officielles : CYCLE 1 Enjeux d apprentissage :

Plus en détail

Participer à la formation en alternance école/entreprise d'un Pharmacien-Ingénieur de l'école des Mines d'albi-carmaux

Participer à la formation en alternance école/entreprise d'un Pharmacien-Ingénieur de l'école des Mines d'albi-carmaux Ecole des Mines d'albi-carmaux Direction des études / Alternance Campus Jarlard, route de Teillet 81000 ALBI Admissions : 05 63 49 30 45 Scolarité : 05 63 49 31 01 http://www.mines-albi.fr/formation-ingenieur-alternance

Plus en détail

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4

LE PROJET D ANIMATION UC1- UC2 UC3 UC4 LE PROJET D ANIMATION UC1 UC2 UC3 UC4 Ceci est un document de travail, un outil qui doit vous aider dans la construction de votre réflexion et de votre analyse de l environnement professionnel, en vue

Plus en détail

CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie

CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Session 2015 Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT PRIVE HORS CONTRAT CANDIDAT RELEVANT

Plus en détail

La mise en œuvre du livret personnel de compétences au collège

La mise en œuvre du livret personnel de compétences au collège Rapport n 2012-094 août 2012 Inspection générale de l éducation nationale Inspection générale de l administration de l éducation nationale et de la recherche La mise en œuvre du livret personnel de compétences

Plus en détail

Environnement Numérique de Travail (ENT) Des outils pour se former et travailler en réseau

Environnement Numérique de Travail (ENT) Des outils pour se former et travailler en réseau Environnement Numérique de Travail (ENT) Des outils pour se former et travailler en réseau Les TIC au quotidien l utilisation des TIC s amplifie Sommaire I. Les actions mises en place par le Ministère

Plus en détail

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 Documents de référence : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif au référentiel de compétences professionnelles

Plus en détail

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE REFERENTIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION...3 2. STATUT ET MISSION DE L ASSISTANT...3 2.1. CADRE LEGISLATIF ET REGLEMENTAIRE...3 2.2. PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT...4

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

Sciences-technologies-santé. Protection de l environnement TRAITEMENT DES EAUX ET DES DÉCHETS

Sciences-technologies-santé. Protection de l environnement TRAITEMENT DES EAUX ET DES DÉCHETS 01-016 Niveau : LICENCE PROFESSIONNELLE eme année Domaine : Mention : Spécialité : Sciences-technologies-santé Protection de l environnement TRAITEMENT DES EAUX ET DES DÉCHETS LP 180 ES Volume horaire

Plus en détail

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est BATIR et UTILISER DES IMAGIERS EN CLASSE MATERNELLE Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est Quelques définitions

Plus en détail

Schéma Stratégique des Systèmes et Technologies de l Information et de la communication

Schéma Stratégique des Systèmes et Technologies de l Information et de la communication Une stratégie numérique pour l éducation S3IT 2013 Schéma Stratégique des Systèmes et Technologies de l Information et de la communication MEN Le S3IT 2013 : une stratégie > S CHÉMA S TRATÉGIQUE DÉFINITION

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Livret Candidat Examen ponctuel terminal des Baccalauréats généraux, technologiques, professionnels Brevets des métiers d Art, BEP et CAP EPREUVE ADAPTEE NATATION Année scolaire

Plus en détail

DEES COMMUNICATION DEESCOM

DEES COMMUNICATION DEESCOM Fonction DEES COMMUNICATION DEESCOM Diplôme Européen délivré par la Fédération Européenne des Ecoles 1 ; www.fede.org NIVEAU BAC+3 Le DEESCOM prépare les étudiants aux fonctions de chef de produit junior,

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Équipe Académique Mathématiques - 2009

Équipe Académique Mathématiques - 2009 25 ans après l apparition des premiers PC dans les foyers, 10 ans après la disparition de l option informatique, l algorithmique prend une l prend une place non négligeable dans le programme de seconde.

Plus en détail

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année

CLASSE DE 3 ème. Présentation de l année CLASSE DE 3 ème Présentation de l année Quelques points de repères pour l année de 3 ème 1 er trimestre Informations La classe rencontre la conseillère d Orientation Réunion d information parents / direction

Plus en détail

Les finalités du B2i. Médiapôle d Argenteuil. Philippe da Silva

Les finalités du B2i. Médiapôle d Argenteuil. Philippe da Silva Les finalités du B2i Les TIC font désormais partie du paysage économique, social, culturel et éducatif. Elles sont largement utilisées tout au long de la vie professionnelle et privée. «Il appartient à

Plus en détail

SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION. METIERS DE L'ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION 1 er DEGRE (MEEF 1 er DEGRE)

SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION. METIERS DE L'ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION 1 er DEGRE (MEEF 1 er DEGRE) Niveau : MASTER année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Mention : Parcours : SCIENCES TECHNOLOGIE SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M METIERS DE L'ENSEIGNEMENT, DE L EDUCATION

Plus en détail

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES III

BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES III COMMUNAUTE FRANÇAISE MINISTERE DE L'EDUCATION, DE LA RECHERCHE ET DE LA FORMATION ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS SCIENCES

Plus en détail

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015)

Forum : Evaluer Autrement (mai 2015) LA LOI DU 8 JUILLET 2013 La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République a affirmé le principe d une évolution nécessaire des modalités

Plus en détail

2. Bilan de la session 2013

2. Bilan de la session 2013 RAPPORT DE JURY DE L EXAMEN DE CERTIFICATION COMPLEMENTAIRE DNL ANGLAIS SESSION 2013 1. Cadre réglementaire 1.1. Textes réglementaires L examen visant l attribution d une certification complémentaire est

Plus en détail

REGLEMENTATION FEDERALE DU B.F. UFA septembre 2012

REGLEMENTATION FEDERALE DU B.F. UFA septembre 2012 F.F.A.A.A. 11, rue Jules Vallès 75011 PARIS 01.43.48.22.22 01.43.48.87.91 REGLEMENTATION FEDERALE DU B.F. UFA septembre 2012 Livret de formation BF UFA 2012-2013 1 Qu est ce que le Brevet Fédéral UFA?

Plus en détail

Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie

Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Note à l'attention des candidats CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie (Modalités : Epreuves Ponctuelles Terminales) SESSION 2014 Cette note concerne les candidats suivants : CANDIDAT RELEVANT D UN ETABLISSEMENT

Plus en détail

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION Niveau : MASTER année 15-16 Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M2 Mention : Parcours : METIERS DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

ADMINISTRATION TÉLÉSERVICES

ADMINISTRATION TÉLÉSERVICES ADMINISTRATION TÉLÉSERVICES Guide de l ouverture des Téléservices Version pré 14.3 juillet 2014 SIECLE Module «Administration Téléservices» SIECLE Module Administration Téléservices Guide d ouverture 1/14

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

Pourquoi évaluer? L évaluation nuit au plaisir d apprendre et peut Inhiber la performance!!!

Pourquoi évaluer? L évaluation nuit au plaisir d apprendre et peut Inhiber la performance!!! Pourquoi évaluer? L évaluation nuit au plaisir d apprendre et peut Inhiber la performance!!! Pourquoi évaluer? Pour diagnostiquer : autoriser ou interrompre une sortie (DP) Organiser des groupes Adapter

Plus en détail

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable»

PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» PROCEDURE DE REALISATION DE LA VAE «Manager du déploiement opérationnel du Développement Durable» Objet : Ce document a pour objectif de fournir au candidat les informations nécessaires pour réaliser une

Plus en détail

8 Résultats, diplômes, insertion

8 Résultats, diplômes, insertion 8 Résultats, diplômes, insertion 8.1. Les compétences du socle en fin d école et en fin de collège 220 8.2. Les compétences du socle commun en fin de CE1 222 8.3. Les compétences en mathématiques en fin

Plus en détail

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves

Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves Séminaire inter-académique LYON (12-13 décembre 2007) Expérimentation en mathématiques, épreuve pratique de mathématiques : formation des élèves (atelier animé par l académie de Besançon) Le fil conducteur

Plus en détail

EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS

EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS UN DISPOSITIF : 3 OBJECTIFS COMPLEMENTAIRES Apprendre... et habituer les enfants aux Apprendre... bonnes

Plus en détail

Travailler par compétences

Travailler par compétences Travailler par compétences Equipe de la circonscription de Cluses (74) : Delsaut Marie-Ghislaine (PEMF) Laporte Jean-Paul (PEMF) Richard Gérald (CPAIEN) Sonzogni Eric (CPC) Martinez Richard (IEN) Animations

Plus en détail

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc)

FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) 87 FORMATION CONTINUE SUR L UTILISATION D EXCEL DANS L ENSEIGNEMENT Expérience de l E.N.S de Tétouan (Maroc) Dans le cadre de la réforme pédagogique et de l intérêt que porte le Ministère de l Éducation

Plus en détail

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale EN BP Validation des Acquis d Expérience (VAE) Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale 1 Bases juridiques

Plus en détail

Contribution à la mise en œuvre du socle commun des connaissances et des compétences

Contribution à la mise en œuvre du socle commun des connaissances et des compétences Contribution à la mise en œuvre du socle commun des connaissances et des compétences Des fiches et des outils pour répondre à certaines questions autour de la mise en œuvre, le suivi et la validation du

Plus en détail

UM2 IUFM de l Académie de Montpellier. Bienvenue. Journées Portes Ouvertes, Montpellier, 15 mai 2013

UM2 IUFM de l Académie de Montpellier. Bienvenue. Journées Portes Ouvertes, Montpellier, 15 mai 2013 UM2 IUFM de l Académie de Montpellier Bienvenue Journées Portes Ouvertes, Montpellier, 15 mai 2013 à l IUFM de l académie de Montpellier bientôt FACULTE D EDUCATION Pourquoi ce changement? Rentrée 2013

Plus en détail

Socles de compétences de. mathématiques. Enseignement secondaire 1 er degré

Socles de compétences de. mathématiques. Enseignement secondaire 1 er degré Enseignant Choisir un compte d épargne I Socles de compétences de mathématiques Enseignement secondaire 1 er degré COMPTE D'ÉPARGNE + INTÉRÊT ALEX 230 Porte d entrée Banque Compétences Opérer et fractionner

Plus en détail

Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège

Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège Correspondance ancien / nouveau référentiel B2i pour le collège Domaine Items B2i Réf 2006 1 s'approprier un environnement informatique de travail C.2.1 : connaître la charte d usage des TIC et la 2 adopter

Plus en détail

Les résultats, anonymés au niveau des élèves, sont transmis au ministère par l'intermédiaire d'une application Web académique.

Les résultats, anonymés au niveau des élèves, sont transmis au ministère par l'intermédiaire d'une application Web académique. Evaluations nationales CM2 - Janvier 2009 Saisie et remontée des résultats Les résultats des évaluations CM2 sont saisis et traités à l'aide d'une application informatique spécifique de type tableur (Microsoft

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail