DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :"

Transcription

1

2 DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri métalliqu à l xclusion ds ntrpriss d srrurri travaillant dirctmnt n vu d la pos dans ls bâtimnts ; la fabrication d élémnts d charpnt n fr, à l xclusion ds ntrpriss ou établissmnts travaillant dirctmnt à la construction d bâtimnts ou à l xécution d travaux publics ; la fabrication d maisons métalliqus, la fabrication t l montag d élémnts métalliqus, lorsqu la fournitur t la pos n nécssitnt pas l intrvntion d autrs corps d état du bâtimnt ; ls constructions t réparations navals ; la construction t la réparation d véhiculs automobils, motocycls t cycls ; la fabrication, la réparation, l ntrtin d matéril t apparils élctriqus. ARRETE D EXTENSION :

3 CLAUSES GENERALES ENTRE LES ORGANISATIONS SYNDICALES CI-APRES : D un part : - ls Syndicats industrils d la «Mécaniqu Général» affiliés à l Union Intrsyndical d Entrpriss t d Industris d l Afriqu Occidntal français ( UNISYNDI) : D autr part : - ls Syndicats d ouvrir t d mployés d l industri, affiliés aux Unions trritorials ou locals d syndicats «Confédération Général du Travail» - ls Syndicats d ouvrir t d mployés d l industri, affiliés aux Unions trritorials ou locals d syndicats «Confédération Général ds Travaillurs d Afriqu» ; - ls Syndicats d ouvrirs t d mployés d l industri, affiliés aux Unions trritorials ou locals d syndicats «Union Africain ds Travaillurs ds Croyants» ; - ls Syndicats d ouvrirs t d mployés d l industri, affiliés aux Unions trritorials ou locals d syndicats «Confédération Général du travail- Forc Ouvrièr»; - l Syndicat ds Cadrs, Agnts d Maîtris, Tchnicins t Assimilés du Bâtimnt t d l Industri d l Afriqu Occidntal français (S. C. A. M. T. A.); Il a été convnu c qui suit : TITRE PREMIER DISPOSITIONS GENERALES Articl prmir Objt t champ d application d la convntion La présnt convntion règl ls rapports d travail ntr ls mployurs t ls travaillurs dans ls établissmnts dont ls activités principals, xrcés dans ls trritoirs du Group d l Afriqu Occidntal français, rlèvnt d la branch profssionnll «Mécaniqu général». Sont notammnt compriss dans cs activités : - ls atlirs d la mécaniqu général ; - ls activités d transformation d métaux ; - la fabrication d articls métalliqus ; - la fabrication d mnuisri métalliqu à l xclusion ds ntrpriss d srrurri travaillant dirctmnt n vu d la pos dans ls bâtimnts ; - la fabrication d élémnts d charpnt n fr, à l xclusion ds ntrpriss ou établissmnts travaillant dirctmnt à la construction d bâtimnts ou à 2

4 l xécution d travaux publics ; - la fabrication d maisons métalliqus, la fabrication t l montag d élémnts métalliqus, lorsqu la fournitur t la pos n nécssitnt pas l intrvntion d autrs corps d état du bâtimnt ; - ls constructions t réparations navals ; - la construction t la réparation d véhiculs automobils, motocycls t cycls ; - la fabrication, la réparation, l ntrtin d matéril t apparils élctriqus. Dans tout établissmnt fonctionnant dans l cadr normal ds activités principals ds établissmnts visés ci-dssus, l nsmbl ds travaillurs st soumis aux dispositions d la présnt convntion collctiv, sauf accord particulir plus favorabl au travaillur. Ds annxs, formant complètmnt d la présnt convntion, continnnt ls clauss particulièrs aux différnts catégoris d travaillurs : - ouvrirs, - mployés, - agnts d maîtris, tchnicins t assimilés, - ingéniurs, assimilés t cadrs. Au ss d la présnt convntion, l trm «travaillur» st clui défini à l articl 1 r, alinéa 2 d la loi n du 15 Décmbr 1952, instituant un Cod du Travail dans ls trritoirs d outr-mr. Dans ls dispositions qui suivnt l xprssion «Cod du Travail» s rapport à ladit loi. Articl 2 Pris d fft d la convntion La présnt Convntion prndra fft à partir du jour qui suivra clui d son dépôt au scrétariat du tribunal du Travail d Dakar, par la parti la plus dilignt. (1) Sont notammnt abrogés, n c qui concrn ls ntrpriss régis par la présnt Convntion, ls convntions collctivs ci-après énumérés : - la convntion collctiv du 26 Décmbr 1945, fixant ls règls générals d mploi ds travaillurs uropéns ds ntrpriss adhérnts aux syndicats affiliés à l Unisyndi ; - ls convntions collctivs trritorials réglant ls conditions d mploi ds mployés ( Sénégal t Dahomy : 1 r Sptmbr 1938 ; Guiné : 2 Avril 1946 ; Côt d Ivoir : 24 Juin 1948 ; Haut-Volta : 26 Juin 1949 ; Soudan : 23 Juillt 1945 ; Nigr : 21 Janvir 1949 t l 18 Octobr 1949) ; - ls convntions collctivs régionals t trritorials réglant ls conditions d mploi ds ouvrirs ( Sénégal : 12 Décmbr 1946; Côt d Ivoir : 19 Sptmbr 1947 ; Guiné : Décmbr 1947 ; Haut-Volta : 30 Juin 1948 ; Soudan : 23 Mars 1950 ; Nigr : 9 Mars 1951 ; Dahomy : 11 Janvir 1952) ; 3

5 Articl 3 Abrogation ds convntions collctiv antériurs La présnt Convntion annul t rmplac touts ls convntions xistants (1) t lurs avnants, n c qui concrn ls mployurs t travaillurs désignés à l articl prmir. Ls contrats individuls d travail, qui intrvindront postériurmnt à la signatur d la signatur d la présnt Convntion, sront soumis à ss dispositions qui sont considérés comm conditions minima d ngagmnt ; aucun claus rstrictiv n pourra donc êtr inséré valablmnt dans lsdits contrats individuls. La présnt Convntion s appliqu d plin droit aux contrats n cours d xécution, à comptr d la dat d sa pris d fft. Articl 4 Avantag acquis La présnt Convntion n put, n aucun cas, êtr la caus d rstrictions d avantags individuls acquis, qu cs avantags soint particulirs à crtains salariés ou qu ils résultnt d l application dans l ntrpris d dispositions collctivs. Il st précisé qu l maintin d cs avantags n joura qu pour l prsonnl n srvic à la dat d application d la présnc Convntion. Ls avantags rconnus par la présnt Convntion n puvnt, n aucun cas, s intrprétr comm s ajoutant aux avantags déjà accordés pour l mêm objt, dans crtains ntrpriss, à la suit d usag ou d convntion. Articl 5 Duré, dénonciation d la convntion La présnt Convntion st conclu pour un duré indétrminé. Ell pourra êtr dénoncé n tout ou parti, à tout époqu, par l un ds partis contractants moynnant un préavis d un mois signifié aux autrs partis contractants, par lttr rcommandé, dont copi sra adrssé à l autorité administrativ compétnt (1). Cll ds parti qui prndra l initiativ d la dénonciation dvra accompagnr sa lttr d un nouvau projt d accord sur ls points mis n caus, afin qu ls pourparlrs puissnt commncr sans rtard t dans un délai qui n xcédra pas un mois après récption d la lttr rcommandé. (1) L Inspctur général du Travail t ds lois socials n Afriqu Occidntal français. Ls partis signatairs s ngagnt formllmnt à n rcourir, ni à la grèv, ni au lock-out, à propos ds points mis n caus pndant l préavis d dénonciation ou d révision. 4

6 Ls dmands d révision d salair n sont pas soumiss aux prscriptions cidssus, rlativs au préavis. D tout façon, la présnt Convntion rstra n viguur jusqu à l application d la nouvll convntion signé à la suit d la dénonciation formulé par l un ds partis. Articl 6 Adhésions ultériurs Tout syndicat ou groupmnt profssionnl d travaillurs, tout mployur ou tout organisation syndical d mployurs, ou tout groupmnt d mployurs rlvant ds activités profssionnlls définis à l articl 1 r, put adhérr à la présnt Convntion, n notifiant ctt adhésion, par lttr rcommandé, aux partis contractants t au scrétariat du tribunal du Travail d Dakar. Ctt adhésion prndra fft à comptr du jour qui suivra clui d la notification au scrétariat du tribunal dudit tribunal. Si l caractèr rprésntatif, au sns d l articl 73-4 du Cod du Travail, st rconnu sur l plan fédéral à l organisation adhérant après coup, ll jouira ds mêms droits qu ls organisations signatairs. Si ll n possèd pas c caractèr rprésntatif sur l plan fédéral, ll n pourra ni dénoncr la convntion, ni n dmandr la révision, mêm partill ; ll n pourra qu procédr au rtrait d son adhésion. Dans c drnir cas, ls organisations signatairs n sront pas tnus d fair un plac à l organisation adhérnt dans ls organisms ou commissions paritairs prévus par la présnt Convntion. Tout organisation syndical, signatair d la présnt Convntion, qui fusionnra avc un autr organisation syndical, consrvra ls droits attachés à la qualité d signatair d la convntion, à la doubl condition qu ll ait notifié ctt fusion aux autrs partis contractants, t qu ll ait consrvé son caractèr rprésntatif dans la branch d la «Mécaniqu général» au sns d l articl 73-4 du Cod du Travail. L mêm droit acquis st rconnu, sous ls mêms conditions, aux organisations nés d la scission d un organisation signatair. TITRE II EXERCICE DU DROIT SYNDICAL Articl 7 Rspct réciproqu ds droits syndicaux 5

7 t d la librté d opinion Ls partis contractants rconnaissnt l droit pour tous d s associr t d agir librmnt pour la défns collctiv d lurs intérêts profssionnls. L ntrpris étant un liu d travail, ls mployurs s ngagnt : - à n pas prndr n considération l fait d appartnir ou non à un syndicat, d xrcr ou non ds fonctions syndicals; - à n pas tnir compt ds opinions politiqus ou philosophiqus, ds croyancs rligiuss ou d l origin social ou racial ds travaillurs, pour arrêtr lurs décisions n c qui concrn l mbauchag, la rémunération, la conduit ou la répartition du travail, ls msurs d discipls, d congédimnt ou d avancmnt. Ils s ngagnt égalmnt à n fair aucun prssion sur ls travaillurs n favur d tl ou tl syndicat. Ls travaillurs s ngagnt d lur côté à n pas prndr n considération dans l travail : - ls opinions ds autrs travaillurs ; - lurs adhésions à tl ou tl syndicat ; - l fait d n appartnir à aucun syndicat. Ls partis contractants s ngagnt à villr à la strict obsrvation ds ngagmnts définis ci-dssus t à s mployr auprès d lurs rssortissants rspctifs pour n assurr l rspct intégral. Si l un ds partis contractants stim qu l congédimnt d un salarié a été ffctué n violation du droit syndical, tl qu défini ci-dssus, ls dux partis s mploiront à rconnaîtr ls faits t à apportr au cas litigiux un solution équitabl. Ctt intrvntion n fait pas obstacl au droit pour ls partis d obtnir judiciairmnt réparation du préjudic causé. Articl 8 Absncs pour activités syndicals Pour facilitr la participation ds travaillurs aux assmblés statuairs d lurs organisations syndicals, ds autorisations d absnc pourront lur êtr accordés sur présntation, un smain au moins avant la réunion prévu, d un convocation écrit t nominativ, émanant d l organisation intérssé. Ls partis contractants s mploiront à c qu cs absncs n apportnt pas d gên à la march normal du travail. Ls absncs n sront pas payés mais n vindront pas n déduction d la duré du congé annul. Chaqu fois qu ls travaillurs sront applés à participr à un commission paritair, décidé ntr ls organisations signatairs ou clls qui lur sont affiliés, il appartindra aux syndicats patronaux t d travaillurs ayant organisé la réunion d détrminr d qull façon t dans qulls limits ( nombr d participants, duré, tc...) il convindra d facilitr ctt participation. 6

8 Ls travaillurs sont tnus d informr préalablmnt lurs mployurs d lur participation à cs commissions t d s fforcr d réduir au minimum la gên qu lur absnc apportra à la march normal du travail. L tmps d travail ainsi prdu sra payé par l mployur comm tmps d travail ffctif ; il n sra pas récupérabl t sra considéré comm tmps d srvic ffctif pour la détrmination ds droits du travaillur au congé payé. Ls travaillurs applés à participr aux organisms consultatifs paritairs réglmntairs ( commissions consultativs fédérals ou trritorials du travail, comités tchniqus consultatifs d hygièn t d sécurité fédéral t trritoriaux ) ou dvant siégr comm assssurs au tribunal du Travail dvront communiqur à l mployur la convocation ls désignant, dès qu possibl, après sa récption. Articl 9 Pannaux d affichag Ds pannaux d affichag n nombr suffisant sont mis, dans chaqu établissmnt, à la disposition ds organisations syndicals d travaillurs pour lurs communications au prsonnl. Ils sont apposés à l intériur d l établissmnt, dans un ndroit proch d l ntré ou d la sorti du prsonnl ou à un autr ndroit jugé plus favorabl d accord partis. Ls communications doivnt avoir un objt xclusivmnt profssionnl t syndical t n rvêtir aucun caractèr d polémiqu. Ells sont affichés par ls soins d un rprésntant du syndicat travaillant dans l ntrpris, après communication d un xmplair à l mployur TITRE III CONTRAT DE TRAVAIL CHAPITRE PREMIER FORMATION ET EXECUTION DE CONTRAT Articl 10 Embauchag t rémbauchag Ls mployurs font connaîtr lurs bsoins n main d ouvr aux srvics d maind ouvr. Ils puvnt, n outr, rcourir à l mbauchag dirct. L prsonnl st tnu informé, par voi d affichag, ds mplois vacants t ds catégoris profssionnlls dans lsqulls ils sont classés. L travaillur congédié par suit d supprssion d mploi ou d comprssion d prsonnl consrv, pndant un an, la priorité d mbauchag dans la mêm catégori d mploi. 7

9 Passé c délai, il continu à bénéficir d la mêm priorité pndant un scond anné mais son mbauchag put êtr subordonné à un ssai profssionnl ou à un stag probatoir d huit jours. L travaillur bénéficiant d un priorité d mbauchag st tnu d communiqur à son mployur tout changmnt d son adrss, survnu après son départ d l établissmnt. En cas d vacanc, l mployur avis l intérssé par lttr rcommandé avc accusé d récption, nvoyé à la drnièr adrss connu du travaillur. Clui-ci dvra s présntr à l établissmnt dans un délai maximum d huit jours après récption d la lttr. Ls dispositions ci-dssus, concrnant la priorité d mbauchag, sont étndus au travaillur qui a quitté son mploi pour xrcr un mandat syndical. La priorité d mbauchag à son profit pourra jour à comptr du jour où il aura avisé l mployur qu son mandat syndical a pris fin. Articl 11 Périod d ssai L mbauchag définitif du travaillur put êtr précédé d un périod d ssai, stipulé obligatoirmnt par écrit, t dont la duré vari slon la catégori profssionnll à laqull appartint l travaillur. Ctt duré st précisé dans ls annxs. Pndant la périod d ssai, l travaillur doit rcvoir au moins l salair minimum d la catégori profssionnll dont rlèv l mploi à pourvoir. Pndant la périod d ssai, ls partis ont la faculté réciproqu d rompr l contrat, sans indmnité ni préavis. Articl 12 Engagmnt définitif Lorsqu l mbauchag définitif n st pas stipulé par écrit, l mployur rmt au travaillur, dans ls 48 hurs qui suivnt, un doubl d la «déclaration d mouvmnts d travaillurs» prévu par l arrêté n 5488 du 13 Juillt 1955 du Haut Commissair d l Afriqu Occidntal français. Lorsqu l mployur a fait subir au travaillur un périod d ssai, t qu il s propos d l mbauchr définitivmnt, à ds conditions autrs qu clls stipulés pour la 8

10 périod d ssai, il doit spécifir au travaillur l mploi, l classmnt, la rémunération projté, ainsi qui sra signé par l travaillur, s il accpt ls conditions. Articl 13 Modifications aux clauss du contrat d travail Tout modification d caractèr individul apporté à l un ds élémnts du contrat d travail doit, au préalabl, fair l objt d un notification écrit du travaillur. Pour ds raisons tnant à l incapacité physiqu du travaillur, à la situation économiqu ou à la réorganisation d l ntrpris, l mployur put proposr à un salarié un modification d son contrat d travail, mportant réduction d crtains avantags. Si l salarié donn un accptation d princip, ctt modification n put intrvnir qu à l issu d un périod équivalant à la périod d préavis, dans la limit maximum d un mois. Si l travaillur rfus ctt modification, la ruptur du contrat d travail sra considéré comm résultant d l initiativ d l mployur, c drnir étant dès lors tnu d obsrvr ls règls du préavis t d accordr ls avantags prévus par la présnt convntion n cas d licncimnt. Au cas où l ancin mploi du travaillur, supprimé par suit d la situation économiqu ou d la réorganisation d l ntrpris, srait rétabli, l travaillur consrvra pndant un an un priorité pour l réoccupr. Articl 14 Promotion Pour pourvoir ls mplois vacants ou créés, l mployur fait appl, par priorité, aux travaillurs n srvic dans son ntrpris, désirux d améliorr lur classmnt hiérarchiqu. L travaillur postulant un tl mploi put êtr soumis à la périod d ssai prévu pour ct mploi. Au cas où l ssai n s avérrait pas satisfaisant, l travaillur sra réintégré dans son ancin post. Ctt réintégration n saurait êtr considéré comm un rétrogradation. Articl 15 Changmnt d mploi, mutation provisoir dans un catégori infériur En cas d nécssité d srvic ou pour évitr du chômag, l mployur pourra affctr momntanémnt un travaillur à un mploi rlvant d un catégori infériur à cll d son classmnt habitul. Dans c cas, t par dérogation à l articl 33 d la présnt convntion, l travaillur consrvra l bénéfic du salair prçu précédmmnt pndant la périod d mutation qui, n règl général, n xcédra pas six mois. 9

11 Articl 16 Changmnt d mploi, intérim d un mploi supériur L fait pour l travaillur d assurr provisoirmnt ou par intérim un mploi comportant un classmnt supériur dans la hiérarchi profssionnll n lui confèr pas automatiqumnt l droit aux avantags pécuniairs ou autrs attachés audit mploi. Toutfois, la duré d ctt situation n put xcédr : - 1 mois pour ls ouvrirs t mployés ; - 4 mois pour ls cadrs, agnts d maîtris, tchnicins t assimilés, sauf dans ls cas d maladi, accidnt, survnu au titulair d l mploi, ou rmplacmnt d c drnir pour la duré d un congé. Passé c délai, t sauf ls cas visés ci-dssus, l mployur doit réglr définitivmnt la situation du travaillur n caus, c st-à-dir : - soit l rclassr dans la catégori corrspondant au nouvl mploi jusqu là, - soit lui rndr ss ancinns fonctions. En cas d maladi, accidnt ou congé du titulair, l intérimair prçoit : - après 1 mois pour ls ouvrirs t mployés ; - après 4 mois pour ls cadrs, agnts d maîtris, tchnicins t assimilés, un indmnité égal à la différnc ntr son salair t l salair minimum d la catégori du nouvl mploi qu il occup. Articl 17 Mutations ds fmms n état d grossss Ls travaillurs n état d grossss, mutés à un autr post n raison d lur état, consrvront l bénéfic d lur salair antériur pndant tout la duré d lur mutation. Articl 18 Affctation à un autr liu d mploi Lorsqu ls mutations n sont pas prévus dans ls conditions d ngagmnt, aucun travaillur n put êtr muté dans un établissmnt d l mployur situé dans un commun ou un localité autr qu cll d son liu d travail habitul sans consntmnt. Articl 19 Disciplin Ls sanctions disciplinairs, applicabls au prsonnl, sont ls suivants : 1 L avrtissmnt écrit ou réprimand, 2 La mis à pid d 1 à 3 jours, 3 La mis à pid d 4 à 8 jours, 4 L licncimnt. 10

12 L avrtissmnt t la mis à pid d 1 à 3 jours n sauraint êtr invoqués à l ncontr du travaillur si, à l xpiration d un délai d 6 mois, suivant la dat d intrvntion d l un ou l autr d cs sanctions, aucun autr sanction n a été prononcé. Il n st d mêm à l xpiration d un délai d un an n c qui concrn la sanction d mis à pid d 4 à 8 jours. Cs sanctions sont priss par l chf d établissmnt ou son rprésntant après qu l intérssé, assisté, sur sa dmand, d son délégué, aura fourni ds xplications écrits ou vrbals. La sanction st signifié par écrit au travaillur t ampliation d la décision st adrssé à l Inspctur du Travail t ds Lois socials du rssort. La supprssion du salair pour absnc non justifié n fait pas obstacl à l application d sanctions disciplinairs. Articl 20 Claus d non-concurrnc Sauf stipulation contrair inséré dans l contrat d travail ou autorisation particulièr écrit d l mployur, il st intrdit au travaillur d xrcr, mêm n dhors ds hurs d travail, tout activité à caractèr profssionnl suscptibl d concurrncr l ntrpris ou d nuir à la bonn xécution ds srvics convnus. Il st égalmnt intrdit au travaillur d divulgur ls rnsignmnts acquis au srvic d l mployur. CHAPITRE II SUSPENSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Articl 21 Absncs xcptionnlls Ls absncs d court duré, justifié par un événmnt grav fortuit, dûmnt constaté, intérssant dirctmnt l foyr du travaillur ( tl qu incndi d l habitation, décès, accidnt ou maladi du conjoint, d un ascndant ou dscndant vivant avc lui) n ntraînnt pas la ruptur du contrat d travail, mais simplmnt sa suspnsion, pourvu qu l mployur ait été avisé au plus tard dans ls trois jours t qu l mployur ait été avisé au plus tard dans ls trois jours t qu la duré d l absnc soit n rapport avc l avènmnt qui l a motivé. Articl 22 Absncs pour maladis t accidnts non profssionnls I. - SUSPENSION DU CONTRAT 11

13 Ls absncs justifiés par l incapacité résultant d maladis t d accidnts non profssionnls n constitunt pas un claus d ruptur du contrat d travail dans la limit d 6 mois, c délai étant prorogé jusqu au rmplacmnt du travaillur. Pndant c délai, au cas où l rmplacmnt du travaillur s imposrait, l rmplaçant dvrait êtr informé n présnc d un délégué du caractèr provisoir d son mploi. II. - FORMALITES A ACCOMPLIR Si l travaillur malad fait constatr son état par l srvic médical d l ntrpris dans un délai d 48 hurs, il n aura pas d autrs formalités à accomplir. Dans la négativ, il doit, sauf cas d forc majur, avrtir l mployur du motif d son absnc dans un délai d 72 hurs suivant la dat d l accidnt ou d la maladi. Ct avis st confirmé par un crtificat médical à produir dans un délai maximum d 6 jours, à comptr du prmir jour d l indisponibilité. Si l travaillur, gravmnt malad, n put s déplacr, il avis l mployur d ctt impossibilité. C drnir lui nvoi l infirmir t, évntullmnt, l médcin. Articl 23 Indmnisation du travaillur malad L travaillur, dont l contrat d travail s trouv suspndu pour caus d maladi ou d accidnt, rçoit d l mployur un allocation dont l montant st précisé dans ls divrss annxs à la présnt convntion. Articl 24 Accidnt du travail L contrat du travaillur accidnté du travail st suspndu jusqu à consolidation d la blssur. Au cas où, après consolidation d la blssur, l travaillur accidnté du travail n srait plus à mêm d rprndr son srvic t l assurr dans ls conditions normals, l mployur rchrchra, avc ls délégués du prsonnl d son établissmnt, la possibilité d rclassr l intérssé dans un autr mploi. Durant la périod dans ls annxs à la présnt convntion, pour l indmnisation du travaillur malad, l travaillur accidnté, n état d incapacité tmporair, rçoit un allocation calculé d manièr à lui assurr son ancin salair, hurs 12

14 supplémntairs non compriss, défalcation fait d la somm qui lui st du n vrtu d la réglmntation sur ls accidnts du travail pour ctt mêm périod. CHAPITRE III RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL Articl 25 Modalités La parti qui prnd l initiativ d la ruptur du contrat doit notifir sa décision par écrit à l autr parti. Ctt notification doit êtr fait, soit par un nvoi d un lttr rcommandé, soit par rmis dirct d la lttr au dstinatair, contr rçu ou dvant témoins. L délai d préavis courra à comptr d la notification ffctiv tll qu ll st précisé ci-dssus. La disposition, objt du présnt articl, s appliqu à tous ls travaillurs dont l inscription au rgistr d mployurs st obligatoir. Articl 26 Duré t déroulmnt du préavis La duré minimum du préavis st fixé dans ls annxs à la présnt convntion. Durant la périod d préavis, l travaillur st autorisé à s absntr, chaqu jour pndant dux hurs, pour la rchrch d un nouvl mploi. La répartition d cs hurs d librté dans l cadr d l horair d l ntrpris st fixé d un commun accord ou, à défaut ; altrnativmnt, un jour au gré du travaillur, un jour au gré d l mployur. Si, à la dmand d l mployur, l travaillur n utilis pas du tout ou parti du tmps d librté auqul il put prétndr pour la rchrch d un mploi, il prçoit, à son départ, un indmnité supplémntair corrspondant au nombr d hurs non utilisés. En cas d faut lourd, la ruptur du contrat put intrvnir sans préavis. Articl 27 Indmnité compnsatric d préavis Chacun ds partis put s dégagr d l obligation d préavis n vrsant à l autr un indmnité compnsatric dont l montant corrspondant à la rémunération t aux avantags d tout natur dont aurait bénéficié l travaillur pndant la duré du préavis rstant à courir, s il avait travaillé. En cas d licncimnt, t lorsqu l préavis aura été xécuté, au moins à moitié, l travaillur licncié qui s trouvra dans l obligation d occupr immédiatmnt un nouvl mploi pourra, après avoir fourni touts justifications utils à l mployur, 13

15 quittr l établissmnt avant l xpiration du préavis, sans avoir à payr d indmnité compnsatric. Parill possibilité st accordé aux travaillurs dont l préavis st égal ou infériur à huit jours, sans obligation d avoir à xécutr la moitié du préavis, sous résrv qu l mployur soit prévnu 24 hurs à l avanc du départ d l intérssé. Articl 28 Ruptur du contrat du travaillur malad Si, à l xpiration du délai d six mois, prévu à l articl 22 d la présnt convntion, l travaillur dont l contrat d travail a été suspndu pour caus d maladi s trouv dans l incapacité d rprndr son travail, l mployur put l rmplacr définitivmnt après lui avoir signifié, par lttr rcommandé, qu il prnd act d la ruptur du contrat d travail. Dans tous ls cas, la ruptur du contrat d travail pour caus d maladi, ouvr droit, au profit du travaillur ayant au moins 1 an d srvic, à un indmnité dont l montant st détrminé ainsi qu il suit : 1 Cas du travaillur rmplissant ls conditions d ancinnté rquiss pour l attribution d l indmnité d licncimnt : - indmnité égal au montant d ctt drnièr sans pouvoir êtr infériur à l indmnité compnsatric d préavis, dans la limit d un mois si l délai d préavis dépass ctt duré ; 2 Cas du travaillur n rmplissant pas ls conditions d ancinnté rquiss pour l attribution d l indmnité d licncimnt : - indmnité égal, au montant d ctt drnièr sans pouvoir êtr infériur à l indmnité compnsatric d préavis, dans la limit d un mois si l délai d préavis dépass ctt duré. Ctt indmnité n saurait s cumulr avc ls indmnités qui sraint accordés au travaillur dans l hypothès où la ruptur du contrat d travail pour caus d maladi srait assimilé dans ss ffts au licncimnt du fait d l mployur. L travaillur rmplacé dans ls conditions indiqués au paragraph 1 r consrv, pndant un délai d un an, un droit d priorité d rémbauchag. Articl 29 Licncimnts collctifs Si, n raison d un diminution d activité d l établissmnt ou d un réorganisation intériur, l mployur st amné à procédr à ds licncimnts collctifs, il établit l ordr ds licncimnts n tnant compt ds qualités profssionnlls, d l ancinnté dans l établissmnt t ds chargs d famill ds travaillurs. Sront licnciés n prmir liu ls salariés présntant ls moindrs aptituds profssionnlls pour ls mplois maintnus t, n cas d égalité d aptituds profssionnlls, ls salariés ls moins ancins, l ancinnté étant majoré d un an pour l salarié marié t d un an pour nfant à charg, aux trms d la réglmntation ds allocations familials. 14

16 Il consult, à c sujt, ls délégués du prsonnl. Ls travaillurs ainsi licnciés bénéficiront d un priorité d réngagmnt dans ls conditions prévus à l articl 10 d la présnt convntion. Articl 30 Indmnité d licncimnt En cas d licncimnt par l mployur, l travaillur ayant accompli dans l ntrpris un duré d srvic continu au moins égal à la périod d référnc ouvrant droit d jouissanc au congé, tll qu fixé par la réglmntation n viguur, a droit à un indmnité d licncimnt distinct du préavis. Ls travaillurs sont admis au bénéfic d l indmnité d licncimnt, lorsqu ils attignnt la duré d présnc nécssair à son attribution à la suit d plusiurs mbauchs dans la mêm ntrpris, si lurs départs précédnts ont été provoqués par un comprssion d ffctifs ou un supprssion d mploi. Dans c cas, l montant d l indmnité d licncimnt st détrminé, déduction fait ds somms qui ont pu êtr vrsés à c titr lors ds licncimnts antériurs. Ctt indmnité st rprésnté pour chaqu anné d présnc accompli dans l ntrpris par un pourcntag détrminé du salair global moyn ds douz mois d activité qui ont précédé la dat d licncimnt. On ntnd par salair global touts ls prstations constituant un contrparti du travail, à l xclusion d clls présntant l caractèr d un rmboursmnt d frais. L pourcntag st fixé à : - 20 % pour ls cinq prmièrs annés, - 25 % pour la périod compris ntr la sixièm t la dixièm anné inclus, - 30 % pour la périod s étndant au-dlà d la dixièm anné. Dans l décompt ffctué sur ls bass indiqués ci-dssus, il doit êtr tnu compt ds fractions d anné. L indmnité d licncimnt n st pas du n cas d ruptur du contrat d travail résultant d un faut lourd du travaillur. Articl 31 Décès du travaillur En cas d décès du travaillur, l salair d présnc, l allocation d congé t ls indmnités d tout natur acquis à la dat du décès rvinnnt aux ayants droit. Si l travaillur comptait, au jour du décès, dux annés au moins d ancinnté dans l ntrpris, l mployur st tnu d vrsr aux ayants droit un indmnité d un montant équivalnt à clui d l indmnité d licncimnt qui srait rvnu au travaillur, n cas d ruptur d contrat. 15

17 N puvnt prétndr à ctt indmnité qu ls ayants droit n lign dirct au travaillur, qui étaint ffctivmnt à sa charg. Cs dispositions sront révisés, d accord partis, dans l cadr du régim d rtrait. Si l travaillur avait été déplacé par l fait d l mployur, c drnir assurra, à ss frais, l transport du corps du défunt au liu d résidnc habitull, à condition qu ls ayants droit n formulnt la dmand dans l délai maximum d dux ans, après l xpiration du délai réglmntair prévu pour l transfrt ds rsts mortls. CHAPITRE IV Articl 32 Apprntissag L apprntissag fra l objt d un additif à la présnt convntion. TITRE IV SALA IRE Articl 33 Dispositions générals L salair d chaqu travaillur st détrminé n fonction d l mploi qu lui st attribué dans l ntrpris. Ls salairs sont fixés à l hur, à la journé ou au mois. L mployur a toutfois la faculté d appliqur tout form d rémunération du travail aux piècs, à la tâch, au rndmnt, qu il jug util pour la bonn march d l ntrpris. Articl 34 Rémunération du travail au rndmnt, à la pièc, à la chaîn La rémunération du travail au rndmnt sront st établi sur la bas du salair minimum d la catégori dont rlèv l mploi considéré. Ls tarifs d travail au rndmnt sront établis d façon qu l ouvrir d capacité moynn ait la présnt d dépassr l salair minimum d sa catégori. Ls norms d rndmnt sront fixés par accord d établissmnt. Dès lors qu un travaillur n connaît pas tous ls élémnts d un travail au rndmnt, qui lui st confié, touts indications lui sront donnés, préalablmnt à l xécution du travail, d façon à lui prmttr d calculr facilmnt l salair corrspondant. 16

18 Articl 35 Paimnt du salair Ls salairs sont payés conformémnt aux prscriptions légals t réglmntairs. L paimnt ds salairs a liu pndant ls hurs d travail lorsqu clls-ci concordnt avc ls hurs d ouvrturs normals d la caiss. En cas d contstation sur l contnu du bulltin d pay, l travaillur put dmandr à l mployur la justification ds élémnts ayant srvi à l établissmnt d son bulltin d pay. Il put s fair assistr du délégué du prsonnl. Articl 36 Catégoris profssionnlls Ls travaillurs sont classés dans ls catégoris t échlons définis par ls classifications profssionnlls figurant dans ls annxs. L classmnt du travaillur st fonction d l mploi qu il occup au sin d l ntrpris. Ls salairs minima d chaqu catégori sont fixés t modifiés dans chaqu trritoir par un commission mixt composé n nombr égal d mployurs t d travaillurs rlvant ds organisations syndicals signatairs d la présnt convntion. Par dérogation aux dispositions du drnir alinéa d l articl 6 d la présnt convntion, sront admiss dans ls commissions mixts, applés à fixr ou à révisr ls salairs, ls organisations syndicals trritorials adhérnts, rconnus comm rprésntativs sur l plan trritorial au sns d l articl 73-4 paragraph du Cod du Travail. Articl 37 Commission d classmnt Si l travaillur contst auprès d l mployur l classmnt d son mploi dans la hiérarchi profssionnll t si un suit favorabl n st pas donné à sa réclamation, il put portr l différnd dvant un commission paritair d classmnt. Ctt commission, présidé par l Inspctur du Travail t ds Lois socials du rssort, st composé d dux rprésntants ds travaillurs qui puvnt s adjoindr, à titr consultatif, un ou dux d lurs collègus plus particulièrmnt qualifiés pour apprécir l litig. 17

19 Sur sa dmand, l travaillur put s fair assistr par un rprésntant d son organisation syndical. Ls mmbrs mployurs t travaillurs d la commission, ainsi qu lurs suppléants, sont choisis par ls partis signatairs d la présnt convntion. L travaillur adrss sa rquêt, ou la fait adrssr par un délégué du prsonnl ou son organisation syndical à l Inspctur du Travail t ds Lois Socials du rssort, qui provoqu la réunion d la commission n convoquant ls mmbrs, ls partis, t si l travaillur n fait la dmand, un rprésntant d l organisation syndical à laqull appartint c drnir. La commission s réunit obligatoirmnt dans ls 10 jours francs qui suivnt la rquêt t s prononcra dans ls 15 jours qui suivnt la dat d sa prmièr réunion. Si l un ds mmbrs d la commission, ou son suppléant, n s présnt pas au jour t à l hur fixé pour la réunion, la commission put, néanmoins, décidr d siégr, mais n s organisant pour qu la rprésntation ds mployurs t ds travaillurs dmur paritair. L rôl d la commission st d détrminr la catégori dans laqull doit êtr classé l mploi assuré par l travaillur dans l ntrpris. Si, la commission dispos d élémnts d information suffisants, ll rnd immédiatmnt sa décision. Dans l cas contrair, ll put invitr ls partis à produir ds rnsignmnts complémntairs. Ell put égalmnt décidr d fair subir au travaillur, s il n st d accord, un ssai profssionnl. Ell choisit, alors, l épruv à fair subir au rquérant, fix l tmps dont il disposra pour l xécutr t désign ls prsonns qualifiés pour n apprécir ls résultats. Dès qu ll dispos d cs élémnts d appréciations complémntairs, la commission prononc sa décision. Cll-ci st pris à la majorité ds voix ds mmbrs titulairs ou suppléants d la commission. L présidnt n particip pas au vot. La décision doit êtr motivé, donnr la répartition ds voix t indiqur tous ls avis xprimés, y compris clui du présidnt. Si ll attribu un nouvau classmnt au travaillur, ll n précis la dat d pris d fft. Un xmplair d la décision rndr st rmis à chacun ds partis, à la dilignc du présidnt. Articl 38 Application du princip «à travail égal, salair égal» 18

20 A conditions égals d travail, d qualification profssionnll t d rndmnt, l salair st égal pour tous ls travaillurs, quls qu soint lur origin, lur sx, lur âg t lur statut. Considérés comm non adults, ls juns travaillurs d moins d 18 ans, rémunérés au tmps, rçoivnt ds salairs minima qui, par rapport à cux ds travaillurs adults, occupant l mêm mploi dans la classification profssionnll, sont fixés aux pourcntags suivants : - d 14 à 15 ans % - d 15 à 16 ans % - d 16 à 17 ans % - d 17 à 18 ans % Ls réductions prévus au paragraph 2 du présnt articl n s appliqunt ni aux juns ds travaillurs titulairs d un crtificat d aptitud profssionnll ( C. A. P. ) t débutant dans la profssion, ni à cux ayant subi avc succès l xamn d sorti d un cntr d formation profssionnll rapid. Dans tous ls cas où ls juns travaillurs d moins d 18 ans rémunérés à la tâch ou au rndmnt, ffctunt d un façon courant t dans ls conditions égals d activité, d rndmnt t d qualité, d travaux habitullmnt confiés à ds adults, ils sont rémunérés aux tarifs établis pour la rémunération du prsonnl adult ffctuant cs mêms travaux. Articl 39 Salair ds travaillurs physiqumnt diminués L mployur a l droit d allour à un travaillur dont l rndmnt st diminué par suit d accidnt, ou infirmité qulconqu, médicalmnt constaté, un salair infériur au salair minimum d la catégori profssionnll dont l mploi confié à l intérssé. L mployur qui ntnd s prévaloir d c droit, doit n informr par écrit l intérssé, soit lors d l ngagmnt, soit dès la constatation d l incapacité, t convnir xprssémnt avc lui ds conditions d sa rémunération. Ctt rémunération n put, n aucun cas, êtr infériur d plus d 10 % au salair minimum d la catégori du travaillur. Articl 40 Majoration pour hurs supplémntairs Ls hurs accomplis au-dlà d la duré légal du travail, ou d la duré considéré comm équivalnt, donnnt liu à un majoration du salair rél, déduction fait d l indmnité d l articl 94 du Cod du Travail, fixé comm il suit : - 10 % d majoration pour ls hurs ffctués d la 41 à la 48 hur ; - 35 % d majoration pour ls hurs ffctués au-dlà d la 48 hur ; - 50 % d majoration pour ls hurs ffctués d jour ls dimanchs t jours fériés ; - 50 % d majoration pour ls hurs ffctués d nuit ; % d majoration pour ls hurs ffctués d jour ls dimanchs t jours 19

21 fériés. L décompt ds hurs supplémntairs t l application ds majorations prévus cidssus dvront s fair, compt tnu ds dispositions réglmntairs qui, dans chaqu trritoir, fixnt, par branch d activité, ls modalités d application d la duré du travail t prévoint ds dérogations prmannts pour l xécution d crtains travaux. L application ds dispositions ci-dssus n aurait ntraînr pour l travaillur un réduction d la rémunération ds hurs supplémntairs prçu antériurmnt. Est null t d nul fft, n c qui concrn ls travaillurs astrints à un horair détrminé, tout claus d un contrat d travail fixant l salair d façon forfaitair, qul qu soit l nombr d hurs supplémntairs ffctués au cours d la smain. Articl 41 Srvic n post à fonctionnmnt continu Dans ls ntrpriss qui ont à fonctionnr sans intrruption, jour t nuit, y compris, évntullmnt, ls dimanchs t jours fériés, ls hurs d travail assurés par un srvic d «quart», par roulmnt d jour t d nuit, dimanchs t jours fériés évntullmnt compris, sont rétribués au mêm tarif qu clui prévu pour l travail d jour n smain. En compnsation du rpos hbdomadair légal obligatoir, l ouvrir d «quart» ayant accompli xcptionnllmnt, dans la smain spt «quarts» d six hurs d travail consécutif, au minimum, rçoit un rémunération supplémntair égal à 50 % d son salair normal, pour la duré d un quart d travail. L travaillur d «quart» qui aura bénéficié d un rpos hbdomadair dans la smain n a pas droit à ctt rémunération particulièr. Articl 42 Prim d panir Ls travaillurs ffctuant au moins 6 hurs d travail d nuit bénéficiant d un indmnité dit «prim d panir», dont l montant st égal à dux fois l salair horair du manouvr ordinair. Ctt indmnité sra n outr accordé aux travaillurs qui après avoir travaillé dix hurs ou plus, d jour, prolongront d au moins un hur lur travail après l début d la périod réglmntair d travail d nuit. Ell sra égalmnt alloué aux travaillurs qui ffcturont un séanc inintrrompu d travail d dix hurs dans la journé. Articl 43 Prim d ancinnté 20

22 Tout travaillur bénéfici d un prim d ancinnté lorsqu il réunit ls conditions rquiss, tlls qu définis ci-après : - On ntnd par ancinnté l tmps pndant lqul l travaillur a été occupé, d façon continu, pour l compt d l ntrpris, qul qu ait été l liu d son mploi. - Toutfois st déduit, l cas échéant, d la duré total d l ancinnté à rtnir pour l calcul d la prim, tout la périod d srvic dont la duré aurait été pris n coupl pour la détrmination d un indmnité d licncimnt payé au travaillur ou par l octroi à c drnir d un avantag basé sur l ancinnté t non prévu à la présnt convntion. Par xcption aux dispositions du paragraph précédnt, ls travaillurs sont admis au bénéfic d la prim d ancinnté lorsqu ils attignnt la duré d présnc nécssair à son attribution, à la suit d plusiurs mbauchs dans la mêm ntrpris, si lurs départs précédnts ont été provoqués par un comprssion d ffctifs ou un supprssion d mplois. En cas d absnc du travaillur résultant d un accord ntr ls partis, l ancinnté s calcul n additionnant ls périods passés dans l ntrpris avant t après l absnc. Toutfois, ctt périod d absnc st pris n compt, pour l calcul d l ancinnté, dans ls cas suivants. - Absncs pour raisons prsonnlls, dans la limit d un mois ; - Absncs pour congés payés ou, dans la limit d dix jours par an, prmissions xcptionnlls prévus à l articl 56 d la présnt convntion ; - Absncs pour maladis dans la limit d six mois ; - Absncs pour accidnts du travail ou maladis profssionnlls qull qu n soit la duré ; - Absncs prévus aux alinéas a) t b) d l articl 47 du Cod du Travail ; - Absncs pour stags profssionnls organisés par l mployur. La prim d ancinnté st calculé n pourcntag sur l salair minimum d la catégori d classmnt du travaillur, l montant total d c salair étant détrminé n fonction d l horair normal d l ntrpris. L pourcntag n st fixé : 3 % après trois annés d ancinnté ; 5 % après cinq annés d ancinnté ; 1% du salair par anné d srvic d la cinquièm à la quinzièm anné inclus. Articl 44 Indmnité prévu à l articl 94 ( 1 r alinéa ) du Cod du Travail L indmnité prévu à l articl 94 ( 1 r alinéa ) du Cod du Travail st acquis aux travaillurs visés à l articl 95, 3 d c mêm Cod, dans ls conditions fixés par l arrêté ministéril du 13 Juin L montant n st égal aux 4/10 s du salair d bas tl qu il st fixé au contrat individul, augmnté lorsqu il y a liu, ds prims t indmnités inhérnts à la natur du travail. 21

23 Est égalmnt admis au bénéfic d l indmnité d l articl 94 du Cod du Travail, tout travaillur ayant sa résidnc habitull dans l un ds trritoirs du group IV, tl qu défini par l arrêté ministéril du 13 Juin 1955 ( A. O. F., A. E. F., Togo, Camroun, Côt français ds Somalis ) t déplacé, du fait d un mployur, pour xécutr un contrat d travail, dans ls limits du Group d trritoirs d l Afriqu Occidntal français aux conditions conjugués suivants : a) Qu son déplacmnt du liu d sa résidnc habitull au liu d son mploi soit la conséqunc du contrat d travail ; b) Qu il soit lié à son mployur par c mêm contrat d travail, ou qu lors d son ngagmnt par un autr mployur il justifi, auprès d c drnir, d sa qualité d travaillur déplacé ; c) Qu l liu d sa résidnc habitull soit distant d 500 kilomètrs au moins du liu d son mploi. L montant d son indmnité st constitué par autant d fois 5 % du salair d bas d l intérssé qu la distanc, à vol d oisau, ntr l liu d résidnc habitull t l liu d mploi, comprnd d fois 500 kilomètrs. C montant n put, toutfois, dépassr 20 % du salair d bas d l intérssé. TITRE V CONDITIONS DU TRAVAIL Articl 45 Duré du travail, récupération, hurs supplémntairs Ls jours t horairs d travail, ls récupérations t ls hurs supplémntairs sont fixés dans l cadr ds dispositions légals t réglmntairs n viguur. Articl 46 Intrruptions collctivs du travail En cas d intrruption collctiv du travail, résultant soit d causs accidntlls ou d forc majur, soit d intmpéris, ls récupérations ds hurs d travail prdus sont ffctués conformémnt à la réglmntation n viguur. L travaillur qui, sur l ordr d son mployur, s st tnu à la disposition d l ntrpris, doit rcvoir son salair calculé au tarif normal, mêm s il n a pas ffctivmnt travaillé. Articl 47 Jours fériés, chômés t payés Ls jours fériés sont cux prévus parla législation n viguur. Chaqu anné, cinq jours fériés n plus du 1 r Mai sont chômés t payés dans ls conditions prévus par la réglmntation n viguur pour la journé du 1 r Mai, sauf s ils tombnt un dimanch. 22

24 L choix d quatr d ntr ux, à raison d un par trimstr, st fait dans chaqu ntrpris ou établissmnt par accord ntr la dirction t ls rprésntants du prsonnl ( n princip ls délégués ). L cinquièm jour st laissé au choix d l mployur. Pour avoir droit à la rémunération particulièr ds journés fériés, chômés ( autr qu l 1 r Mai ) ls travaillurs doivnt rmplir ls dux conditions suivants : - Justifir d un tmps d srvic continu dans l ntrpris au moins égal à un mois ; - Avoir accompli normalmnt, à la fois, la drnièr ds journés d travail précédnt l jour férié t la prmièr journé d travail suivant ldit jour férié, sauf absncs xcptionnlls autorisés. L mployur a la faculté d récupérr ls journés fériés, chômés, compt tnu d la réglmntation n viguur concrnant ls possibilités t modalités d récupération ou d compnsation ds hurs d travail prdus collctivmnt. S il st travaillé un jour férié qui a été choisi dans ls conditions prévus au paragraph 3 ci-dssus, la rémunération particulièr prévu au présnt articl s ajout à la rémunération ds hurs ffctués c jour-là, calculé comm il dit à l articl 40 d la présnt convntion. Au cas où d nouvlls législativs vindraint à prscrir, dans l avnir, l paimnt d crtains jours fériés, ls clauss précédnts pourraint êtr rconsidérés à la dmand d un ds organisations signatairs t compt tnu ds stipulations d l articl 5 d la présnt convntion. Articl 48 Travail ds fmms Ls conditions particulièrs d travail ds fmms sont réglés conformémnt à la loi. Il st rcommandé aux chfs d établissmnt d prndr ls dispositions qui pourraint s avérr nécssairs pour évitr aux fmms ncints touts bousculads, tant aux vstiairs qu aux sortis du prsonnl. Articl 49 Travail ds nfants t ds juns travaillurs Ls conditions particulièrs du travail ds nfants t ds juns travaillurs sont réglés conformémnt à la loi. Articl 50 Duré t organisation du congé Ls travaillurs bénéficint d congés payés dans ls conditions prévus par ls dispositions légals t réglmntairs n viguur. 23

25 La duré d congé payé normal ds travaillurs, ls majorations au profit ds juns travaillurs t ds mèrs d famill, ainsi qu ls majorations pour ancinnté, sont clls fixés par l articl général n du 17 Décmbr Toutfois, la duré du congé normal ds travaillurs visés à l articl 44, 2 paragraph d la présnt convntion sra calculé à raison d dux jours ouvrabls par mois d srvic ffctif. Ls travaillurs titulairs d la Médaill d honnur du travail bénéficiront d un jour d congé supplémntair par an. Pour ls travaillurs bénéficiairs d un congé annul, la périod ds congés put êtr fixé par ds avnants trritoriaux à la présnt convntion collctiv. La dat d départ n congé d chaqu travaillur st fixé, d accord partis, ntr l mployur t l travaillur. Ctt dat étant fixé, l départ n pourra êtr avancé ni rtardé d un périod supériur à trois mois. Lorsqu l travaillur à présnté sa dmand d congé n tmps opportun, il doit êtr avisé d la dat d son départ n congé quinz jours au moins à l avanc. A la dmand du travaillur, la jouissanc du congé acquis put êtr rporté dans la limit d un an au maximum t ls droits n la matièr puvnt s cumulr avc cux acquis pour l tmps d srvic accompli au cours d la périod d rport. Pour l calcul d la duré du congé acquis, n sront pas déduits ls absncs pour accidnts du travail ou maladis profssionnlls, ls périods légals d rpos ds fmms n couchs, ls périods militairs obligatoirs, ni, dans la limit d 6 mois, ls absncs pour maladis dûmnt constatés par crtificat médical, ni ls prmissions xcptionnlls prévus à l articl 56 ci-après. Articl 51 Allocation d congé L allocation d congé st calculé conformémnt aux dispositions légals t réglmntairs n viguur. Ell dmur acquis n la monnai du trritoir où l contrat a été xécuté. Ell st vrsé au travaillur au momnt d son départ n congé. Articl 52 INDEMNITE COMPENSATRICE DE CONGE En cas d ruptur ou d xpiration du contrat avant qu l travaillur ait acquis droit d jouissanc au congé, un indmnité calculé sur ls bass ds droits acquis d après ls dispositions légals réglmntairs n viguur doit êtr accordé n plac du congé. 24

26 Articl 53 VOYAGES ET TRANSPORTS Ls dispositions afférnts aux voyags ds travaillurs t ds mmbrs d lurs famills, ainsi qu au transport d lurs bagags, sont clls fixés par ls articls 125 à 132 inclus du Cod du Travail. Ls conditions d application ds dispositions d l articl 127 du Cod du Travail ( class d passag, poids ds bagags, voyags ds famills) sont fixés dans ls annxs à la présnt convntion. Articl 54 Application d l articl 130 du Cod du Travail Conformémnt à l articl 130 du Cod du Travail, l travaillur qui, lors d la ruptur ou la cssation du contrat, a droit au voyag rtour au liu d la résidnc habitull, a la charg d l mployur qu il quitt, put fair valoir son droit auprès d c drnir à tout momnt, dans la limit d un délai d dux ans, à comptr du jour d la cssation d son travail. Il st toutfois tnu d mntionnr, dans la dmand qu il formulra à ctt fin, ls mplois salariés qu il a xrcés dpuis la ruptur ou la cssation du contrat, t l ou ls mployurs succssifs qui auraint utilisé ss srvics n précisant la duré d cux-ci. L mployur ainsi saisi doit mttr à la disposition du travaillur un titr d transport. L ou ls mployurs succssifs qui auront utilisé ls srvics du travaillur sront tnus, à la dmand d l mployur qui a délivré l titr d transport, d participr au paimnt du passag dans la limit ds droits n la matièr acquis chz ux par l travaillur. L évacuation du montant d la participation ds divrs mployurs s fait au prorata du tmps d srvic accompli par l travaillur chz chacun d ux. Articl 55 Cautionnmnt du voyag du travaillur Lorsqu l travaillur, bénéficiair d l indmnité prévu à l articl 94, alinéa 1 r du Cod du Travail, aura vrsé au Trésor public l montant d son cautionnmnt réglmntair d rapatrimnt, l mployur, qui ngag ss srvics doit lui prmttr d obtnir l rmboursmnt dudit cautionnmnt, n constituant, lui-mêm, un cautionnmnt pour l intérssé t, évntullmnt, pour sa famill. Dans tous ls cas d ruptur ou d xpiration du contrat d travail, l mployur st dégagé d sa caution touchant l rapatrimnt du travaillur : - Par la substitution d la caution d un nouvl mployur ; - par la rmis t l utilisation du ou ds titrs d transports ; - par l vrsmnt au Trésor public du montant du cautionnmnt, au nom t pour l compt du travaillur. 25

27 Dans ctt troisièm évntualité, l travaillur rmbours à l mployur, lors du règlmnt final, l travaillur rmbours à l mployur, lors du règlmnt final, l montant d la somm vrsé pour son compt au Trésor sauf dans l cas où il a acquis droit au voyag d rtour à la charg dudit mployur. Articl 56 Prmissions xcptionnlls Ds prmissions xcptionnlls d absncs qui, dans la limit d 10 jours par an, n sont pas déductibls du congé réglmntair, t n ntraînnt aucun rtnu du salair, sont accordés au travaillur ayant six mois au moins d ancinnté dans l ntrpris, pour ls événmnts familiaux suivants, à justifir par la présntation d piècs d état civil ou d un attstation délivré par l autorité administrativ qualifié : - mariag du travaillur... 2 jours - mariag d un s ds nfants, d un frèr ou d un sour... 1 jour - décès du conjoint ou d un dscndant n lign dirct... 2 jours - décès d un ascndant n lign dirct, d un frèr ou d un sour... 1 jour - décès d un bau-pèr ou d un bll-mèr... 1 jour - naissanc d un nfant... 1 jour - baptêm d un nfant... 1 jour Tout prmission d ctt évntualité, l travaillur doit avisr son mployur dès la rpris du travail. L documnt attstant d l événmnt doit êtr présnté à l mployur, dans l plus brf délai t, au plus tard, huit jours après l événmnt. Si l événmnt s produit hors du liu d l mploi t nécssit l déplacmnt du travaillur, ls délais ci-dssus pourront êtr prolongés d accord partis. Ctt prolongation n sra pas rémunéré. Articl 57 Indmnité d déplacmnt Lorsqu l travaillur st applé, occasionnllmnt, à xrcr sa profssion hors du liu d mploi, lorsqu il résult pour lui, d c déplacmnt ds frais supplémntairs, il put prétndr à la prcption d un indmnité d déplacmnt dans s conditions précisés dans ls annxs. L travaillur, déplacé tmporairmnt, consrv, d autr part, droit à la rémunération dont il bénéficiait au liu habitul d son mploi, si ll supériur à la rémunération réglmntair ou convntionnll du ou ds liux où il xrc son mploi durant son déplacmnt. Ctt indmnité d déplacmnt n st pas du au travaillur à qui sont fournis natur ls prstations d nourritur t d logmnt. 26

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 19 JUILLET 2007 DELIBERATION N CR-07/06.127 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Formation profssionnll - PEFA - Promotion d l'emploi par la Formation ds Actifs LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt

Date de dépôt du dossier. Montant total des aides (3 500 maximum en zone d arrivée A et B1, 3 000 maximum en zone d arrivée B2 et C) Durée du prêt AIDE MOBILI-PASS Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Fich d dialogu établi conformémnt à l articl L311-10 du cod d la consommation t ls décrts n 2010-1461 t n 2020-1462 du 30 novmbr 2010.

Plus en détail

Septembre. Entrée Gratuite

Septembre. Entrée Gratuite t r i Fo g a t n Vi s n o l a S t m o C l y a n Font assin Espac C é n R l Cultur 25 au 27 Du Sptmbr 2015 Entré Gratuit 6èm FOIRE EXPO d Fontnay-l-Comt sous l ail d SVE Pour ctt 6èm édition, nous souhaitons

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises

Un cadre légal et réglementaire pour toutes les entreprises u q i t u a Filièr n ion t n v é r p d h c r a m dé ls n n n o u i r s i s s s f o r Réu p s u q s i ds r La Brtagn st un région privilégié pour ls activités nautiqus : 2 700 km d côts, 600 ports t zons

Plus en détail

ARRETE N 005/MINESUP/F120

ARRETE N 005/MINESUP/F120 ARRE N 005/MINESUP/F120 28 janvir 1993 Fixant ls Domains d Formation t ls Conditions d Admission à l Institut Univrsitair d Tchnologi d l Univrsité d Douala. LE MINSTRE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR VU la

Plus en détail

TRESORERIE GENERALE DU MAROC

TRESORERIE GENERALE DU MAROC TRESORERIE GENERALE DU MAROC INSTRUCTION C1 SUR LA COMPTABILITE DENIERS DES RECETTES PERCEPTIONS ET PERCEPTIONS : S O M M A I R E TITRE I NOMENCLATURE ET FONCTIONNEMENT DES COMPTES EN DENIERS - Sction

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes

À l exclusion des rachats au titre des années d études supérieures ou années incomplètes A60 MAJ.09- xmlbas RET-A060.xml TAUX DE PENSION PRINCIPE GÉNÉRAL imag% path%/1/1/3 path%/1/3/2 path%/1/1/1 path%/1/1/2 path%/1/2/1 path%/1/3/1 rvd%-09 /0 rvd%14-09 /1/1/0 rvd%14-09 /1/0 rvd%-06 /1/2/0

Plus en détail

Fixant les conditions d'exercice des activités commerce en République du Bénin. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit:

Fixant les conditions d'exercice des activités commerce en République du Bénin. Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit: Fixant ls conditions d'xrcic ds activités commrc n Républiqu du Bénin. LE HAUT CONSEIL DE LA REPUBLIQUE a délibéré t adopté n sa séanc du 9mai 1990. L Présidnt d la Républiqu promulgu la loi dont la tnur

Plus en détail

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées

Imposition des rentes enrichies (ou sur risques aggravés) non agréées Imposition ds rnts nrichis (ou sur risqus aggravés) non agréés Non sulmnt ls antécédnts médicaux d un prsonn puvnt-ils avoir un incidnc sur son spéranc d vi, mais ctt prsonn put aussi constitur un «risqu

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1

MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Direction des Affaires Juridiques MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Dirction ds Affairs Juridiqus Mis à jour 21 octobr 2011 MARCHES PUBLICS ET ACCORDS-CADRES ACTE D ENGAGEMENT 1 DC3 A - Objt d la consultation t d l

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

Les allocations aux personnes handicapées

Les allocations aux personnes handicapées Ls allocations aux prsonns handicapés Dans quls scturs d la sécurité social ls prsonns bénéficiant d un allocation aux prsonns handicapés ont-lls aussi un dossir? Donnés du Datawarhous Marché du travail

Plus en détail

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés

Demande de prêt PRET ACCESSION AUTRES. Nature du projet. Situation familiale. Action Logement - Les entreprises s engagent avec les salariés Dmand d prêt PRET ACCESSION AUTRES Action Logmnt - Ls ntrpriss s ngagnt avc ls salariés Natur du projt Dat d dépôt du dossir Achat Trrain Construction ou Achat logmnt nuf Acquisition sans travaux Autrs

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie -

Dossier presse. à 18h00 - ENIM, Metz-T. de la Métallurgie - Dossir prss 2 1 0 2 r b m c é d 6 i d Ju pôl chno à 18h00 - ENIM, Mtz-T fficill o is m r d i n o Cérém Paritair n o ti a c fi li a u Q d ds Crtificats 2012 d la Métallurgi - inin au fém ls i tr s u d in

Plus en détail

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du

Le patronat a obtenu depuis 2012 une forte baisse du Ls dossirs d économi t Politiqu «Patrons, j vous aim» Frédéric Rauch C st un nouvll déclaration d amour au patronat. Après la baiss du coût du travail, l gouvrnmnt ntérin un baiss du coût d la ruptur du

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

MARCHE A BONS DE COMMANDE ACTE D'ENGAGEMENT (AE)

MARCHE A BONS DE COMMANDE ACTE D'ENGAGEMENT (AE) MARCHE A BONS DE COMMANDE ACTE D'ENGAGEMENT (AE) Commun d SAINT - YORRE Maîtr d l ouvrag Objt du marché PRESTATIONS DE RELEVES TOPOGRAPHIQUES ET PLANS DE DIVISION Marché passé slon la procédur adapté n

Plus en détail

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ

DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ DROIT SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair DROIT - SCIENCES POLITIQUES SÉCURITÉ grâc à c bouton! rtour sommair Rtrouvz

Plus en détail

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte

Xaélidia Contrat d assurance vie libellé en euros et/ou en unités de compte Bulltin d souscription Xaélidia Contrat d assuranc vi libllé n uros t/ou n unités d compt Cods produits : Duré viagèr : 2277 Duré détrminé : 2278 A. Souscriptur/Assuré Co-Souscriptur/Co-Assuré* Tous ls

Plus en détail

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS

EFFETS DE COMMERCE CONDITIONS DE VALIDITÉ DES EFFETS DE COMMERCE II MODALITÉS DES EFFETS DE COMMERCE PROPRIÉTAIRES-USAGERS EFFETS DE COMMERCE CHAPITRE 11, PAGE 334 328 EFFETS DE COMMERCE Effts d commrc Exprssion la plus courammnt utilisé pour désignr ls divrs instrumnts d paimnt d un somm d argnt. Ls ffts d commrc sont ds

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents

VEFA et VEFR Quelques problèmes récurrents VEFA t VEFR Qulqus problèms récurrnts Rmarqus d méthod : 1/ La fich s présnt sous la form d un indx alphabétiqu indiquant la position actull sur qulqus problèms récurrnts : -Délai(s) pour agir (vic apparnts)

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 JUIN 21 DELIBERATION N CR-1/6.111 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégi régional d'appui au dévloppmnt ds compétncs dans

Plus en détail

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013

Créé par : Section du SNISA Dernière mise à jour : 5 jan 2012 Tous les changements du SNISA pour l exercice 2012-2013 Tous ls changs du SNISA pour l xrcic 2012-2013 chang Chang/élé d Principaux changs pour l xrcic 2012-2013 1 65-71 Dat d arrivé à l unité d obsrvation (ED 123) Hur d arrivé à l unité d obsrvation (ED 124)

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

SOLUTIONS DE l EXAMEN

SOLUTIONS DE l EXAMEN Univrsité d Aix-Marsill Faculté d économi t d gstion Sit Colbrt 1 èr anné d licnc, microéconomi Mardi l 30 avril 2013 Dirctivs Pédagogiqus : Ctt épruv comprnd 15 qustions. 10 sont à choix multipls t 5

Plus en détail

8. Propriété intellectuelle

8. Propriété intellectuelle 8. Propriété intllctull 8.1 Sécurisr ss contrats d 8.2 Valorisr t défndr ss droits d 8.3 Maîtrisr l cadr juridiqu du droit d autur 8.4 Commnt protégr ss marqus? Calndrir 2014 Paris Lyon Marsill Sécurisr

Plus en détail

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES

REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES COMMUNE DE BELFAUX REGLEMENT FIXANT LA CONTRIBUTION COMMUNALE AUX FRAIS DE TRAITEMENTS DENTAIRES L'assmblé communal d Blfaux Vu : La loi du 27 sptmbr 1990 sur la prophylaxi t ls soins dntairs; l règlmnt

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015

COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 COMPTE-RENDU DE LA RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PLOUARZEL DU 20 JUILLET 2015 L nsmbl du Consil Municipal était présnt à l xcption d Mm ELIES, absnt xcusé, d M. BATANY absnt xcusé t d Mm MADEC absnt

Plus en détail

Pieces à fournir par les parents,

Pieces à fournir par les parents, Pics à fournir par ls parnts, Ttout dossir incomplt sra rfusé pour inscriptions à l Ecol, Cantin, Alaé t Als ds mrcrdis t vacancs scolairs Justificatif d domicil récnt d Numéro d allocatair CA moins d

Plus en détail

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion?

Comment remplir votre Bulletin d Adhésion? Commnt rmplir votr Bulltin d Adhésion? BESOIN D AIDE? Applz Boursorama Banqu au 0 800 09 20 09 N Vrt APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE À rtournr à : Boursorama Banqu - Srvic ouvrtur d compt Libr répons

Plus en détail

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale

LE SURENDETTEMENT. a s s e c o. leo lagrange UNION NATIONALE DES ASSOCIATIONS FAMILIALES. union féminine civique et sociale LE SURENDETTEMENT 1 lo lagrang UNION NATIONALE 2 L'ENDETTEMENT 1984 : 4 ménags sur 10 avaint ds crédits (crédit à la consommation + immobilir) 1997 : 1 ménag sur 2 a un crédit n cours 55 % ds consommaturs

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté

Provence-Alpes-Côte d Azur est la troisième région la plus touchée par la pauvreté Précarité, inégalités t cohésion social Provnc-Alps-Côt d Azur st la troisièm région la plus touché par la pauvrté E n 2012, 16,9 % ds habitants d Provnc-Alps-Côt d Azur vivnt sous l suil d pauvrté. La

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 3 JUILLET 1 DELIBERATION N CR-18.197 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégi régional pour l dévloppmnt ds filièrs agricols, forstièrs

Plus en détail

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010

Première L DS4 quartiles et diagrammes en boîtes 2009-2010 Exrcic 1 : Répartition t disprsion ds salairs Soint ls salairs dans trois ntrpriss A, B t C : 1175 1400 1900 2600 2800 2100 1) Calculr dans chaqu cas l salair moyn t l salair médian 2) Qull st la part

Plus en détail

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC

EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC EXIGENCES D INSCRIPTION DE L OPAO (POSSIBILITÉ DE RECONNAISSANCE DES DROITS ACQUIS) t CRITÈRES DE SOUTIEN CCPA-ACCP AU TITRE DE CCC La rconnaissanc ds droits acquis st un autr voi d inscription possibl

Plus en détail

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre.

ROCHELAMUSIQUE. Pour vous inscrire ou vous réinscrire! Les cours, ateliers et pratiques collectives débuteront la semaine du lundi 12 septembre. Juin 2011 ROCHELAMUSIQUE N 74 Pour vous inscrir ou vous réinscrir! Il vous suffit d laissr la fuill d inscription dûmnt rmpli dans la boît aux lttrs du Cntr Musical. Vous pouvz égalmnt scannr t nous nvoyr

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages

Données de cadrage. Insee Part des ménages dont la famille principale a trois enfants ou plus de moins de 25 ans parmi l'ensemble des ménages Population Il s'agit d la la population municipal. Ell comprnd ls prsonns ayant lur résidnc habitull sur l trritoir d la commun, dans un logmnt ou un communauté, ls prsonns détnus dans ls établissmnts

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

Doctorat de 1 cycle en pharmacie

Doctorat de 1 cycle en pharmacie SERVICE DE L'ADMISSION ET DU RECRUTEMENT Doctorat d 1 cycl n pharmaci FACULTÉ DE PHARMACIE Sommair t particularités NUMÉRO 1-675-1-1 Admission à l'automn COTE DE RENDEMENT COLLÉGIALE (COTE R) CYCLE TYPE

Plus en détail

rsa DROITS et DEVOIRS Le Revenu de Solidarité Active

rsa DROITS et DEVOIRS Le Revenu de Solidarité Active rsa DROITS t DEVOIRS L Rvnu d Solidarité Activ Madam, Monsiur, L Départmnt d Sin-Maritim vint d vous ouvrir un droit au RSA (Rvnu d Solidarité Activ). C rvnu minimum ou complémnt d rvnu vous garantit ds

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

ETABLISSEMENT : ADRESSE : ORGANSIME GESTIONNAIRE : TELEPHONE : FAX: Email. NOM DU DIRECTEUR ou de la personne habilitée à représenter l'établissement:

ETABLISSEMENT : ADRESSE : ORGANSIME GESTIONNAIRE : TELEPHONE : FAX: Email. NOM DU DIRECTEUR ou de la personne habilitée à représenter l'établissement: ANNEXE 1: CADRE NORMALISE DE PRESENTATION DU BUDGET PREVISIONNEL D'UN ETABLISSEMENT ET SERVICE SOCIAL ET MEDICOSOCIAL RELEVANT DU I DE L'ARTICLE L.3121 DU CODE DE L'ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES ETABLISSEMENT

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis

La sécurité sociale en Belgique Caractéristiques et défis La sécurité social n Blgiqu Caractéristiqus t défis Danièl Muldrs t Robrt Plasman Déparmnt d économi appliqué d l Univrsité Libr d Bruxlls 1 La sécurité social n Blgiqu: introduction Prmir mps: Fin XIX

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz

Une conférence de la communauté Dirigeants de PME-PMI de Grenoble Ecobiz Un conférnc d la communauté Dirigants d PME-PMI d Grnobl Ecobiz Sécurité dans l ntrpris : un obligation d résultat L cadr réglmntair d la sécurité dans l ntrpris tnd à s durcir t à rtnir d plus n plus

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 10 juillet 2014 COMPTE RENDU L n c s n s «I I» d l a r t i c l 1 3 6 d l a l o i A L U R p r é v o i t CONSEIL MUNICIPAL Séanc du 10 juillt 2014 COMPTE RENDU Présnts : Msdams GENEVARD, VOJINOVIC, ROUSSEL-GALLE P., RENAUD, CAIREY-

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée

EBAUCHE. Formulaire de rapport sur l application du Protocole GIZC en Méditerranée REUNION CONJOINTE DES POINTS FOCAUX DU CAR/PB, CAR/INFO ET CAR/PAP Nic, 11 13 mai 2011 EBAUCHE Formulair d rapport sur l application du Protocol GIZC n Méditrrané PAP/PFN/2011/3 CONTEXTE JURIDIQUE ET

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT

ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT ACCORD NATIONAL DU 3 JANVIER 2002 SUR LE TRAVAIL DE NUIT PRÉAMBULE Conscientes de la nécessité technique, économique ou sociale de faire travailler certains salariés, hommes ou femmes, la nuit, pour pourvoir

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie

BTS - groupement B - novembre 2008 - Nouvelle Calédonie BTS - groupmnt B - novmbr 8 - Nouvll Calédoni Ercic Ls partis A, B t C sont indépndants. points Un ntrpris produit n grand séri ds véhiculs élctriqus équipés d battris au nicklcadmium. On s propos d étudir

Plus en détail

Impôts 2012. PLUS ou moins-values

Impôts 2012. PLUS ou moins-values Impôt 2012 PLUS ou moin-values SUR VALEURS MOBILIÈRES ET DROITS SOCIAUX V v ti t à d f co o OP m à l Et L no di (o 20 o C c tit po Po c c or o o ou c l ou d 2 < Vou avz réalié d cion d valur mobilièr t

Plus en détail

partenaires de l'habitat

partenaires de l'habitat COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION GRENOBLE-ALPES MÉTROPOLE Modalités du dispositif à l'usag ds partnairs d l'habitat + POUR LE PROPRIÉTAIRE + POUR LE LOCATAIRE + POUR LE PROPRIÈTAIRE + POUR LE LOCATAIRE ds aids

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques

ELECTRICITE. Chapitre 11 Tensions et courants dans les lignes triphasées. Montages étoile et triangle. Analyse des signaux et des circuits électriques ELECTRICITE Analys ds signaux t ds circuits élctriqus Michl Piou Chapitr Tnsions t courants dans ls ligns triphasés Montags étoil t triangl Edition /0/04 Tabl ds matièrs POURQUOI ET COMMENT? DENOMINATION

Plus en détail

Une formation de qualité pour :

Une formation de qualité pour : Un formation d qualité pour : Gérr ds programms t srvics n loisir Animr ds activités t ds comités Organisr ds événmnts Réalisr ds intrvntions cliniqus Tchniqus d intrvntion n loisir www.cgprdl.ca loisir.cgp-rdl.qc.ca

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q

MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q ièm ANNIVERSAIRE Févrir 2014 MOT DU PRÉSIDENT INTERNATIONAL Q ièm u d jois, j rssns n c mois d févrir 2014 d célébrr l 70 annivrsair d la Société Richliu. C sntimnt d firté, j l partag avc mon grand-pèr

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Les Couleurs Voyagent

Les Couleurs Voyagent Avc ls pinturs Sigma Coatings Ls Coulurs Voyagnt Ls Minérals 7 UNIVERS COULEURS Osz ds mariags singulirs, sags ou audaciux, inspirés ds bautés t mrvills du mond. Elaborés par nos xprts colorists, cs nouvlls

Plus en détail

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org

office dusport de développeent util ociale & de cohésion port & Concertation www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial www.fnoms.org offic dusport port & Concrtation util d dévloppnt & d cohésion ocial sommair P.4 Au cour d la réalité sportiv P.6 Qu st-c

Plus en détail

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS

La marque référence. des combles. de la surélévation et de l aménagement. Un réseau d entreprises tournées à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS Un résau d ntrpriss tournés à 100% VERS LA SATISFACTION DE SES CLIENTS «Dpuis plus d 3 décnnis, l résau d n Franc réalis partout n Franc plusiurs cntains d surélévations t aménagmnts d combls par an. Aujourd

Plus en détail

5. Droit public des affaires

5. Droit public des affaires 5. Droit public ds affairs 5.1 Actualité juridiqu ds marchés publics 5.2 Cadr général ds marchés publics 5.3 Connaîtr ls différnts procédurs t catégoris d marchés publics 5.4 Contntiux ds marchés publics

Plus en détail

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek

Comment utiliser une banque en France. c 2014 Fabian M. Suchanek Commnt utilisr un banqu n Franc c 2014 Fabian M. Suchank Créditr votr compt: Étrangr Commnt on mt d l argnt liquid sur son compt bancair à l étrangr : 1. rntrr dans la banqu, attndr son tour 2. donnr l

Plus en détail

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010.

logiquement, avec 147 000 m² (+ 4 500 m² en 5 ans), 74 % des surfaces commerciales du territoire contre 70 % en 2010. À LA UNE 199 484 m² d surfacs commrcials sont rcnsés sur l Pays d Morlaix 1. Avc 117 commrcs, la Grand distribution 2 rprésnt, logiqumnt, avc 147 000 m² (+ 4 500 m² n 5 ans), 74 % ds surfacs commrcials

Plus en détail

TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE INTERPROFESSIONNELLE

TEXTE DE LA CONVENTION COLLECTIVE INTERPROFESSIONNELLE Convention collective interprofessionnelle du 15 décembre 1972 Avis relatif à l extension de la convention collective interprofessionnelle (Journal Officiel spécial n 2 du 10 mai 1973) En application de

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts

Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Mayotte. AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation de compensation des surcouts Programm Opérationnl FEDER-FSE 2014-2020 Mayott Vrsion final Mai 2014 AXE PRIORITAIRE 10 - Allocation compnsation s surcouts 1.1.1 Objctif spécifiqu 32 : Améliorr l accssibilité t ls usags s TIC par l

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

Exercice 1 :(15 points)

Exercice 1 :(15 points) TE/pé TL Elémnts d corrction du D. n 2 du Vndrdi 2 0ctobr 2012 sans documnt, avc calculatric 1h1min Ercic 1 :(1 points) À l occasion d un fstival culturl, un agnc d voyags propos trois typs d transport

Plus en détail

au Point Info Famille

au Point Info Famille Qustion / Répons au Point Info Famill Dossir Vivr un séparation La séparation du coupl st un épruv souvnt longu t difficil pour la famill. C guid vous présnt ls différnts démarchs n fonction d votr situation

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Conception du Projet «Sid Power»

Conception du Projet «Sid Power» Concption du Projt «Sid Powr» Sid Powr st un projt porté par l group d scond santé social du lycé ph. Dlorm accompagnés d lur profssur Mm Brt ainsi qu d l infirmièr scolair Mm Dauois. Il fait référnc dans

Plus en détail

pour seniors en 10 questions

pour seniors en 10 questions MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT MINI-GUIDE DE L HÉBERGEMENT pour sniors 1 L AUTEUR Ecrit par Dominiqu Schmidt, c mini guid d l hébrgmnt st publié par Rtrait Plus pour assistr ls famills dans lur rchrch d structurs

Plus en détail

représenté par Monsieur Philippe WATTIER Responsable de la Direction des Relations Humaines et Sociales du Groupe

représenté par Monsieur Philippe WATTIER Responsable de la Direction des Relations Humaines et Sociales du Groupe ACCORD PORTANT CREATION D UNE " COMMISSION DE RECOURS " DISCIPLINAIRE Entre, Le Crédit Lyonnais représenté par Monsieur Philippe WATTIER Responsable de la Direction des Relations Humaines et Sociales du

Plus en détail

Demande de retraite de réversion

Demande de retraite de réversion Nous somms là pour vous aidr Dmand d rtrait d révrsion Ctt notic a été réalisé pour vous aidr à complétr vos dmand t déclaration d rssourcs. Pour nous contactr : Vous désirz ds informations complémntairs,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

Hors-série - août 2013 informations municipales de Collégien www.mairie-de-collegien.fr. de la rentrée. Prêts pour la rentrée.

Hors-série - août 2013 informations municipales de Collégien www.mairie-de-collegien.fr. de la rentrée. Prêts pour la rentrée. Hors-séri - août 2013 informations municipals d Collégin www.mairi-d-collgin.fr d la rntré Prêts pour la rntré août 2013 1 n 103 mai 2013 www.mairi-d-collgin.fr rntré Enfanc Bonn rntré à tous! Ls affairs

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail