Codeurs incrémentaux et absolus

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Codeurs incrémentaux et absolus"

Transcription

1 Scieces de l Igéieur Page 39 Codeurs icrémeaux e absolus Cosiuio Ils so composés d opo-coupleurs e de disques sérigraphiés. Différes ypes Icrémeal Absolu Règle INDUCTOSYN Pricipe Il s agi d u rasisor qui es polarisé par ue led émerice Si la lumière arrive sur le rasisor, il se ferme Si la lumière es bloquée, le rasisor rese bloqué.

2 Scieces de l Igéieur Page 4 Codeur icrémeal U codeur icrémeal délivre u cerai ombre d impulsios par our. Le ombre d impulsios es ue mesure pour le déplaceme agulaire ou liéaire. U disque fixe sur u arbre es divisé e segmes raspares e opaques La plupar so pourvus de deux ragées de segmes (voie A e voie B) e d u segme Top Z. Les deux voies déphasées de 9 idique le ses de roaio, adis que le op Z le ombre de our. Leur résoluio es le ombre maximum d impulsios qu il evoie par u our, elle s exprime e ps/r (exemple ps/r) Chroogramme Voie A Voie B Top Z Focioeme Egreage réduceur. Coulisseau Capeur de posiio agulaire Moeur Compeur rapide Vis Ecrou Déeceur posiio iiiale Il fau coaîre la posiio iiiale e comper le ombre d impulsios avec u compeur rapide pour avoir le déplaceme ou la posiio

3 Scieces de l Igéieur Page 4 Codeur absolu Le disque compore ombre de pises ( bis) e chaque pise a so propre sysème de lecure. Pour chaque posiio agulaire de l axe, le disque fouri u code biaire ou gray. Biaire aurel Biaire réfléchi gray Ceci e perme que le codage sur u our. Pour plusieurs ours il fau rajouer u disque D4 D3 D D D décimal D4 D3 D D D Chroogramme Focioeme D D D D3 D4 Avec bis, o a 36 3 possibiliés, ici 5 = 3posiios = = deprécisio

4 Scieces de l Igéieur Page 4 Choix d u codeur Il exise deux possibiliés : - avec référece par rappor à u poi fixe : codeur absolu par rappor au derier déplaceme effecué : codeur icrémeal. - selo le ombre de pas voulu : plus le codeur aura de pas e plus la précisio sera grade. Les codeurs icrémeaux sero préférés pour des moeurs de fores puissaces car ils offre des fréqueces d uilisaio plus imporaes e résise mieux aux vibraios. Calculs A A B A B A Précisio Précisio : disace parcourue pour u icréme. Résoluio : ombre de oal de posiio possible sur u our e ps/r disace parcourue sur our précisio = résoluio Fréquece = viesse de roaio résoluio r ps ps f = = = s r s [ Hz] Exemple de référece XCC MG 6 G 6 4 Type Racordeme axial ou radial GRAY : G Biaire : H 4 =6 ours 6 =64 posiios Trasmissio des doées Ue résoluio de bis = 4ps / r fils e parallèle + alimeaio + corôle Acuelleme o rasme pluô les doées e série (RS 4)

5 Scieces de l Igéieur Page 43 Amplificaeur liéaire iégré Focioeme d u Amplificaeur Opéraioel ε +Vcc -Vcc Modes de focioeme U AO es cosiué de deux erées, ue sorie e de alimeaios (+Vcc e Vcc). Il focioe selo deux modes : liéaire si la sorie es reliée à l erée e comparaeur pour le rese. La esio de sorie es égale à l amplificaio Ad (ifiie ou 6 ) mulipliée par la différece des poeiels ere les erées que l o omme ε. = Ad ε = Ad ( V + V ) E comparaeur +Vcc -Vcc ε Quelque soi la valeur de ε, la sorie e peu pas dépasser la esio d alimeaio de l amplificaeur mois des chues de esios ieres. C es à dire que e peu qu évoluer ere deux valeurs ± Vcc Si ε > alors = +Vcc Si ε < alors = - Vcc E liéaire Pour corôler la esio de sorie (e pas la faire saurer à +/- Vcc), o boucle la sorie sur ue erée. O peu démorer que l'o peu boucler la sorie sur 'impore quelle erée (e héorie) mais du fai de la sauraio, le bouclage se fai uiqueme sur e-. E liéaire : O ramèe la sorie sur l erée e- pour maieir ε égale à 3 Théorème de Millma Si ε = alors V+ = V- E u poi la valeur du poeiel es égale à la somme des couras y arriva divisée par la somme des coducaces. R3 V3 V V R R A 4 Moages pricipaux V A = Vi Ri R i V V V V 3 A = R R R + + R R R

6 Scieces de l Igéieur Page 44 Moage e suiveur: Le gai du moage suiveur es de, il 'amplifie pas le sigal d'erée. So seul bu es de faire ue adapaio d'impédace. De plus, si le sigal e peu pas fourir ue iesié imporae, l'a.o.p va s'e charger. Moage iverseur: R La focio de rasfer es = R L'avaage de ce moage e de pouvoir régler le gai du moage rès simpleme. Il fau éamois faire aeio à la sauraio de à ± Vcc. Moage sommaeur iverseur: V V = R + R R Moage o iverseur: R = + R Moage TRIGGER : r a r + R +a -a r + a r + R Moage mulivibraeur asable : Aucue esio es appliquée e erée, seule la charge e la décharge du codesaeur fo passer la esio de sorie de + a à a Quad R=R la période vau T=. RC

7 Scieces de l Igéieur Page 45 Coversios Aalogique Numérique Numérique aalogique Symboles Exemple (esio) # N (ombre) N (ombre) # (esio) ADC 83 : coverisseur esio / 8 bis DAC 8 : coverisseur 8 bis / esio Srucure ypique Défiiios La résoluio es défiie comme la plage maximale e sorie. Le quaum q es le plus pei icréme possible.

8 Scieces de l Igéieur Page 46 Coverisseur NA D3 D D D Pricipe # (esio) O fai correspodre ue valeur de esio au poids le plus faible (LSB) e o double cee esio pour le poids suiva. Résoluio : ici c es la valeur pleie échelle Vpe ou full scale Vfs. Vpe = Valim Quaum : C es la valeur de la plus peie variaio de esio possible quad l erée N varie de. Ici le CNA es u 4 bis Vpe q = 4 = 6, Tesio alimeaio V la esio pleie échelle ou full scale Vpe = Va lim 4 4 Vpe = V Vpe = 9.375V La valeur du quaum q Vpe q = q =.65V D3 D D D orie,65,5,875,5 3,5 3,75 4, ,65 6,5 6,875 7,5 8,5 8,75 9,375 Quaum Vpe D C B A Vref K K 4K 8K R R R R R R R K R v Aleraive : réseau R /R

9 Scieces de l Igéieur Page 47 Coverisseur AN (esio) Vref + Vref - # Vref + e Vref représee les esios de référeces du coverisseur. Elles permee de fixer les ampliudes maximales de la gradeur à coverir U CAN reçoi ue esio aalogique qu il coveri e u code de sorie umérique. ière éape l échailloage, e pouva pas coverir oues les valeurs de la gradeur aalogique, le sysème découpe e valeurs disices. ième éape Mémorisaio, le sysème socke les valeurs peda le emps de coversio. 3 ième éape Coversio. 3 Gradeur coiue à coverir 3 Applicaio d'u peige d'échailloage 3 Mémorisaio de valeurs discrées , Mémorisaio de valeurs discrées Valeur biaire D D D Coversio Approximaio

10 Scieces de l Igéieur Page 48 Srucure Ordre de coversio Erée aalogique + _ Uié de commade Horloge CNA Mo umérique de sorie Pricipe L ordre de coversio passe au iveau hau e lace la coversio. L horloge déermie la cadece de la coversio U ombre biaire es chargé à l erée du CNA. Le CNA fouri ue esio aalogique que l o compare avec la esio d erée. Dés que la esio du CNA devie supérieure à la esio d erée alors la coversio es fiie. Le résula de la coversio es obeu sur le bloc umérique. N = i( ) q i valeur eière esio d erée Q quaum Résoluio : le ombre de bis du coverisseur exemple 8 bis Quaum : C es la plus peie variaio de esio mesurable Vpe q =

11 Scieces de l Igéieur Page 49 CAN à rampe umérique Ordre de coversio Erée aalogique + _ fdc Uié de commade Horloge CNA Compeur Mo umérique de sorie Ici le CNA reçoi e erée les doées d u compeur. Le CNA coveri oues les combiaisos possibles jusqu à obeir la boe esio. Icovéie : Le emps de coversio es pas cosa Tc = N cycles d horloge Avaage : La srucure es simple. Ordre fdc D3 D D D es équivale à 5 q

12 Scieces de l Igéieur Page 5 CAN par approximaios successives Ordre de coversio Erée aalogique + _ fdc Uié de commade Horloge CNA Regisre Mo umérique de sorie La logique de commade modifie le coeue du regisre bi par bi, jusqu à ce que la doée qui s y rouve soi l équivale umérique du sigal aalogique. L uié de commade place u das la mémoire qui correspod au poids for du regisre. Le CNA radui e esio aalogique. Si cee esio es supérieure à la esio d erée la commade e le garde pas e me à le poids immédiaeme iférieur. Si cee esio es iférieure, la commade garde ce poids e me à le poids immédiaeme iférieur. Icovéie : Il fau se fixer u écar Nécessie plus de composas Avaage : emps de coversio fixe D3 D D D es équivale à 5 q Ici la résoluio es de 4 bis = 4 q = Valim =.65V = 5 q = 3.5V

Exercices de révision

Exercices de révision Exercices de révisio Exercice U ivesisseur souscri à l émissio d u bille de résorerie do les caracérisiques so les suivaes : - Nomial : 5 M - Taux facial : 3,2% - Durée de vie : 9 mois L ivesisseur doi

Plus en détail

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois)

n 1 LES GRANDS THÈMES DE L ITB > 2009 Les intérêts simples et les intérêts composés ( ) C T D ( en mois) LES GRANDS THÈMES DE L ITB Les iérês simples e les iérês composés RAPPELS THÉORIQUES Les iérês simples : l'iérê «I» es focio de la durée «D» (jour, quizaie, mois, rimesre, semesre, aée) de l'opéraio (placeme

Plus en détail

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C

Intégration SUP/ESC MPSI/PCSI/ESC. x dx C MPS/PCS/ESC égraio SUP/ESC Méhodes d iégraio - : égrale immédiae - : Somme ou différece de focios - : Composée de focio -4 : Décomposiio e fracios raioelles -5 : Par subsiuio (chageme de variable) -6 :

Plus en détail

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE

SYSTEMES ELECTRONIQUES I PREMIERE PARTIE Haue Ecole d géierie e de Gesio du cao du Vaud SYSEMES EEONQES PEMEE PAE Marc orrevo A B E E S M A E E S PAGE. NOON...-. B...-. FS ONES E HAPES OS...-.3 ONSÉAONS EHNOOGQES...-3.3. Gééraliés... -3.4 NOES

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers.

Calculer comment se constituer un capitale ; Calculer comment rembourser une dette en effectuant des versements réguliers. CHAP: 8 Objecifs de ce chpire : Clculer comme se cosiuer u cpile ; Clculer comme rembourser ue dee e effecu des versemes réguliers. RAPPELS : Qu'es-ce qu'ue vleur cquise? Qu'es-ce qu'ue vleur cuelle? Le

Plus en détail

Rentabilité et financement d un investissement

Rentabilité et financement d un investissement REFI01 : Reabilié e fiaceme COURS Jui 2000 Reabilié e fiaceme d u ivesisseme 1 OBJECTIFS O cherche : à assurer la compéiivié de l ereprise sur plusieurs aées ; après avoir examié l opporuié d u ivesisseme

Plus en détail

Intégrales généralisées

Intégrales généralisées 3 Iégrles géérlisées Pour ce chpire, les focios cosidérées so priori défiies sur u iervlle réel I o rédui à u poi, à vleurs réelles ou complees e coiues pr morceu. L défiiio e les propriéés de l iégrle

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Intégrales dépendant d un paramètre

Intégrales dépendant d un paramètre [hp://mp.cpgedupuydelome.fr] édié le 3 avril 5 Eocés Iégrales dépeda d u paramère Covergece domiée Exercice [ 9 ] [correcio] Calculer les limies des suies do les ermes gééraux so les suivas : a) u = π/4

Plus en détail

I- Définitions des signaux.

I- Définitions des signaux. 101011011100 010110101010 101110101101 100101010101 Du compact-disc, au DVD, en passant par l appareil photo numérique, le scanner, et télévision numérique, le numérique a fait une entrée progressive mais

Plus en détail

Développement en Série de Fourier

Développement en Série de Fourier F-IRIS-5.ex Développeme e Série de Fourier Développer e série de Fourier les focios de période T défiies aisi : a b { f impaire T = f = si ] ; { f paire T = f = si ; ] Faire das chaque cas ue représeaio

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

Le navire tout électrique

Le navire tout électrique Le vire ou élecrique Vous lle éudier ds ce suje le sysème de producio d'éergie d'u vire ou élecrique qui es coçu pour rviller e eux profodes (300m) fi de réliser des forges jusqu'à 6500m. ser imuhig hruser

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

Trading de Volatilité

Trading de Volatilité M émoire moire d Eude d Approfodisseme Tradig de Volailié Chrisia DIDION & Thomas JANNAUD Valdo DURRLEMAN Ecole Polyechique Sommaire Iroducio. Modèle de Blac-Scholes. Iroducio 44. Modèle de Blac & Scholes..5

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS

Chapitre I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Chapire I- LA LOGIQUE DU MARCHE FINANCIER & DES INVESTISSEURS Le calcul de l ivesisseur fiacier es fodé sur l exame de 2 ypes de rémuéraio. D ue par, ue rémuéraio sas risque qui es celle du emps basé sur

Plus en détail

L actualisation permet de déterminer le montant X. à placer en t 0 pendant un an au taux d intérêt r pour obtenir en t 1

L actualisation permet de déterminer le montant X. à placer en t 0 pendant un an au taux d intérêt r pour obtenir en t 1 GLOSSAIRE Acualisaio L acualisaio perme de déermier le moa X à placer e peda u a au aux d iérê r pour obeir e 1 la somme X 1, elle que : X X1 = 1 + r. Capialisaio La capialisaio (ou composiio) (discoiue

Plus en détail

Capteurs CCD (Charge Coupled Device)

Capteurs CCD (Charge Coupled Device) Capeurs CCD (Charge Coupled Device) 1 NOTION SUR LES CONDUCTEURS, SEMI-CONDUCTEURS ET ONDES LUMINEUSES... 2 1.1 STRUCTURE DE LA MATIERE... 2 1.2 LES ISOLANTS... 2 1.3 LES CONDUCTEURS... 2 1.4 LES SEMI-CONDUCTEURS...

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

CONVERTISSEURS NA ET AN

CONVERTISSEURS NA ET AN Convertisseurs numériques analogiques (xo Convertisseurs.doc) 1 CONVTIU NA T AN NOT PLIMINAI: Tous les résultats seront exprimés sous formes littérales et encadrées avant les applications numériques. Les

Plus en détail

M e t h o d o l o g i e s & W o r k i n g p a p e r s. Manuel des indices des prix de l immobilier résidentiel

M e t h o d o l o g i e s & W o r k i n g p a p e r s. Manuel des indices des prix de l immobilier résidentiel M e h o d o l o g i e s & W o r k i g p a p e r s Mauel des idices des prix de l immobilier résideiel Édiio 23 M e h o d o l o g i e s & W o r k i g p a p e r s Mauel des idices des prix de l immobilier

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2

Les solutions solides et les diagrammes d équilibre binaires. sssp1. sssp1 ssss1 ssss2 ssss3 sssp2 Les soluions solides e les diagrammes d équilibre binaires 1. Les soluions solides a. Descripion On peu mélanger des liquides par exemple l eau e l alcool en oue proporion, on peu solubiliser un solide

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Simulation de trajectoires de processus continus

Simulation de trajectoires de processus continus Simulaio de rajecoires de processus coius F. Plache 1 ad P.-E. Thérod Résumé. Les processus sochasiques coius so des ouils largeme employés e fiace e e assurace, oamme pour modéliser aux d iérês e cours

Plus en détail

Demande d allocation supplémentaire d invalidité

Demande d allocation supplémentaire d invalidité Nou omme là pour vou aider 51543#02 Demade d allocaio upplémeaire d ivalidié Réf. : 10986 A - 2012 Demade d allocaio upplémeaire d ivalidié (aricle L. 815.24 e uiva du code de la écurié ociale) 13435*03

Plus en détail

Etude des micros de guitare électrique.

Etude des micros de guitare électrique. Emmuel Serié Chrisophe Combe Eude des micros de guire élecrique. Sge rélisé du 3 jui u 2 juille u Lboroire d'acousique Musicle (L.A.M.: UMR 764 du CNRS) UFR N 39 de l'uiversié Pris 6 rue de Lourmel 755

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Stock options et gestion du groupe des actionnaires dominants : vers un effet de levier de contrôle?

Stock options et gestion du groupe des actionnaires dominants : vers un effet de levier de contrôle? Soc opios e gesio du groupe des acioaires doias : vers u effe de levier de corôle? JEL : G3/G3/D74 Keywords : Srucure de corôle, soc opios, iciaio des salariés, asyérie d iforaio, alliace, collusio, acioaria.

Plus en détail

Equipement. électronique

Equipement. électronique MASTER ISIC Les générateurs de fonctions 1 1. Avant-propos C est avec l oscilloscope, le multimètre et l alimentation stabilisée, l appareil le plus répandu en laboratoire. BUT: Fournir des signau électriques

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE

AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL EN REGIME NON LINEAIRE Dans e hapire l'amplifiaeur différeniel inégré sera oujours onsidéré omme parfai, mais la ension de sorie ne pourra prendre que deux valeurs : V sa e V

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Système d'éclairage et perturbations

Système d'éclairage et perturbations Lycée N.APPER 447 ORVAUL Essai de système Système d'éclairage et perturbatios Objectifs Etude du foctioemet des systèmes d'éclairage fluorescets à tube et "fluocompacte" : foctioemet, perturbatios du réseau.

Plus en détail

Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile

Comportement mécanique d'un faisceau de câble automobile SP7 : Élecroique Sysème Posiioeme Allocaio Câble Eviroeme (E-SPACE) Comporeme mécaique d'u faisceau de câble auomobile Travaux de Gwedal CUMUNEL préseés par Olivia PENAS LISMMA - Supméca 1 Pla SP7: ESPACE

Plus en détail

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little.

Files d attente (1) F. Sur - ENSMN. Introduction. 1 Introduction. Vocabulaire Caractéristiques Notations de Kendall Loi de Little. Cours de Tronc Commun Scienifique Recherche Opéraionnelle Les files d aene () Les files d aene () Frédéric Sur École des Mines de Nancy www.loria.fr/ sur/enseignemen/ro/ 5 /8 /8 Exemples de files d aene

Plus en détail

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS H.3 PROLÈME E FLOTS 3.1 Le réeaux de ranpor 3.2 Le flo maximum e la coupe minimum 3.3 L'algorihme de Ford e Fulkeron 3. Quelque applicaion Opi-comb ch 3 1 3.1 Le réeaux de ranpor Réeau de ranpor : graphe

Plus en détail

L alimentation. 1 er juin 2004. Iznogood de la http://iznogood-factory.org

L alimentation. 1 er juin 2004. Iznogood de la http://iznogood-factory.org L alimentation 1 er juin 2004 présenté et proposé par Iznogood de la http://iznogood-factory.org 1 Table des matières I Introduction 3 II Présentation 4 1 La modularité 4 2 L agencement des blocs 5 2.1

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Numérisation du signal

Numérisation du signal Chapitre 12 Sciences Physiques - BTS Numérisation du signal 1 Analogique - Numérique. 1.1 Définitions. Signal analogique : un signal analogique s a (t)est un signal continu dont la valeur varie en fonction

Plus en détail

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA)

La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) La conversion de données : Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Convertisseur Numérique Analogique (CNA) I. L'intérêt de la conversion de données, problèmes et définitions associés. I.1. Définitions:

Plus en détail

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire

Réponse indicielle et impulsionnelle d un système linéaire PSI Brizeux Ch. E2: Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire 18 CHAPITRE E2 Réponse indicielle e impulsionnelle d un sysème linéaire Nous connaissons ou l inérê de l éude de la réponse

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface :

FIBRE OPTIQUE ETUDE DU GUIDAGE. Guidage du faisceau lumineux. Etude de la réflexion à l interface cœurgaine. Loi de Descartes à l interface : FIBRE OPTIQUE Ue fibre optique ulti ode à saut d idie est ostituée du œur, d idie de réfratio.507 et d ue gaie d idie.48. Ces deux parties sot asseblées selo ue struture oaxiale (voir shéa). ETUDE DU GUIDAGE

Plus en détail

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification

CHAPITRE V. Théorie de l échantillonnage et de la quantification CHAPITRE V Théorie de l échantillonnage et de la quantification Olivier FRANÇAIS, SOMMAIRE I INTRODUCTION... 3 II THÉORIE DE L ÉCHANTILLONNAGE... 3 II. ACQUISITION DES SIGNAUX... 3 II. MODÉLISATION DE

Plus en détail

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S

TS 35 Numériser. Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S FICHE Fiche à destination des enseignants TS 35 Numériser Type d'activité Activité introductive - Exercice et démarche expérimentale en fin d activité Notions et contenus du programme de Terminale S Compétences

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

Document ressource. Les états de surface

Document ressource. Les états de surface Lycée Vaucaso Tours Documet ressource Les états de surface PTSI Objectifs : Coaître les élémets caractéristiques d u état de surface, savoir lire les spécificatios ormalisées associées et coaître les moyes

Plus en détail

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1.

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1. Cours de Numération A). Introduction : I ). Généralités : Le système binaire (Base 2) a été conçu au 17 ème siècle par le mathématicien LEIBNITZ. Il présente l'avantage de ne comporter que deux symboles

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

1. PRESENTATION DU PROJET

1. PRESENTATION DU PROJET Bac STI2D Formation des enseignants Jean-François LIEBAUT Denis PENARD SIN 63 : Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1. PRESENTATION DU PROJET Les systèmes d éclairage

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques.

5.1) Déterminer la longueur du préfixe, les adresses réseau et broadcast pour les 7 réseaux. 5.3) Donner les 2 routes statiques. STS SN IR 1 Sysèmes Informaisés Evaluaion 4 Durée: 1h5 11/2/215 1/4 1) Requêes SQL( 3 ps) 1.1) Afficher le ire e le nom de l'édieur des livres de l'aueur "WERBER". 1.2) Déerminer le prix du livre le moins

Plus en détail

dspic30f3011 PWM "push-pull" avec les structures Output Compare DSPIC30F3011 PWM "push-pull" avec les structures Output Compare

dspic30f3011 PWM push-pull avec les structures Output Compare DSPIC30F3011 PWM push-pull avec les structures Output Compare DSPIC30F3011 PWM "push-pull" avec les srucures Oupu Compare Cee applicaion es uilisée dans le proje "VAE" (Vélo à Assisance Élecrique) pour piloer le converisseur DC-DC de l'éclairage. Le module "moeur"

Plus en détail

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet.

Séries numériques. Chap. 02 : cours complet. Séris méris Cha : cors comlt Séris d réls t d comlxs Défiitio : séri d réls o d comlxs Défiitio : séri corgt o dirgt Rmar : iflc ds rmirs trms d séri sr la corgc Théorèm : coditio écssair d corgc Théorèm

Plus en détail

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE

UNITÉ 1: LA CINÉMATIQUE UNITÉ 1: L CINÉMTIQUE Cinémaique: es la branche e la physique qui raie e la escripion u mouemen objes sans référence aux forces ni aux causes régissan ce mouemen. 1.1 L VITESSE ET L VITESSE VECTORIELLE

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Comparaison des méthodes d indexation d images par le contenu dans les domaines de luminance et transformés

Comparaison des méthodes d indexation d images par le contenu dans les domaines de luminance et transformés MADA-ETI, ISSN 0-0673, Vol., 0 www.aarevues.gov.g Coparaiso es éthoes iexatio iages par le coteu as les oaies e luiace et trasforés Raafiarisoa M. H., Rakotoraia T. E., Rakotoiraho S. 3 Laboratoire e Télécouicatio,

Plus en détail

OUTPUT VOLTAGE OUTPUT CURRENT FULL WAVE VDC FULL WAVE

OUTPUT VOLTAGE OUTPUT CURRENT FULL WAVE VDC FULL WAVE S/GRA/SGxxxxx/A/3/3/2 RELAIS STATIQUE MONOPHASE A COMMANDE PROPORTIONNELLE / RELAY WITH PROPORTIONAL CONTROL V / V / 4 2mA Ce relais possède une entrée analogique isolée du secteur permettant de faire

Plus en détail

DOSSIER RÉPONSES. A - Étude du pupitre de commande - page 2

DOSSIER RÉPONSES. A - Étude du pupitre de commande - page 2 DOSSIER RÉPONSES Les 3 parties qui constituent ce sujet sont indépendantes. Au sein d une même partie, les sous-parties sont elles-mêmes indépendantes. A - Étude du pupitre de commande - page 2 A1 - Analyse

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

ISFA Université Lyon 1 β WINTER & Associés γ RÉSUMÉ

ISFA Université Lyon 1 β WINTER & Associés γ RÉSUMÉ Allocaio d acifs selo le crière de maximisaio des fods propres écoomiques e assurace o-vie : préseaio e mise e œuvre das la réglemeaio fraçaise e das u référeiel de ype Solvabilié Frédéric PLANCHET Pierre-E

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1

Documentation Technique de Référence Chapitre 8 Trames types Article 8.14-1 Documenaion Technique de Référence Chapire 8 Trames ypes Aricle 8.14-1 Trame de Rappor de conrôle de conformié des performances d une insallaion de producion Documen valide pour la période du 18 novembre

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie.

MIDI F-35. Canal MIDI 1 Mélodie Canal MIDI 2 Basse Canal MIDI 10 Batterie MIDI IN. Réception du canal MIDI = 1 Reproduit la mélodie. / VARIATION/ ACCOMP PLAY/PAUSE REW TUNE/MIDI 3- LESSON 1 2 3 MIDI Qu es-ce que MIDI? MIDI es l acronyme de Musical Insrumen Digial Inerface, une norme inernaionale pour l échange de données musicales enre

Plus en détail

budgétaire et extérieure

budgétaire et extérieure Insiu pour le Développemen des Capaciés / AFRITAC de l Oues / COFEB Cours régional sur la Gesion macroéconomique e les quesions de dee Dakar, Sénégal du 4 au 5 novembre 203 Séance S-4 : Souenabilié budgéaire

Plus en détail

Institut de démographie

Institut de démographie Cours «Aalyse démographique» par A.Avdeev, IDUP (M, DDG) Uiversié Paris Pahéo Sorboe, Isiu de démographie I D U P Cours d aalyse démographiquepar Aleadre Avdeev, iveau : Maser e aée e Diplôme géérale de

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Etude des différents systèmes de conversion numériquesanalogiques. et analogiques-numériques

Etude des différents systèmes de conversion numériquesanalogiques. et analogiques-numériques Etude des différents systèmes de conversion numériquesanalogiques et analogiques-numériques Jacques LECOQ Laboratoire de physique corpusculaire de Clermont-Ferrand 1 Etude simple et systématique Meilleure

Plus en détail

Méthode d'analyse économique et financière ***

Méthode d'analyse économique et financière *** Méhode d'analyse économique e financière *** Noion d acualisaion e indicaeurs économiques uilisables pour l analyse de projes. Dr. François PINTA CIRAD-Forê UR Bois - Kourou CHRONOLOGIE D INTERVENTION

Plus en détail

SIGNAUX NUMERIQUES ET MODULATIONS NUMERIQUES

SIGNAUX NUMERIQUES ET MODULATIONS NUMERIQUES SIGNAUX NUMERIQUES ET MODULATIONS NUMERIQUES ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- LES SIGNAUX NUMERIQUES Un signal numérique

Plus en détail

LE TRIAC. - Amorçage Particularité (mode de déclenchement ) Paramètres identiques aux SCRs STRUCTURE. Ctl

LE TRIAC. - Amorçage Particularité (mode de déclenchement ) Paramètres identiques aux SCRs STRUCTURE. Ctl LE TRIAC Srucure Caracérisiques saiques : - Ideniques aux SCRs - Pariculariés Caracérisiques dynamiques : Applicaions - Amorçage Paricularié (mode de déclenchemen ) Paramères ideniques aux SCRs - Blocage

Plus en détail

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local

Apprentissage: cours 3a Méthodes par moyennage local Appretissage: cours 3a Méthodes par moyeage local Guillaume Oboziski 1 er mars 2012 Réferece : chap. 6 of [Hastie et al., 2009] ad chap. 6 of [Devroye et al., 1996]. Algorithmes par moyeage local O cosidère

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2013- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2013- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 BANQUE D ÉPEUVES DUT-BTS -SESSION 2013- É P E U V E D ÉLECTICITE - ÉLECTONIQUE CODE ÉPEUVE : 968 Tous appareils électroniques interdits (y compris calculatrice) Documents interdits DUÉE DE L ÉPEUVE : 2H30

Plus en détail

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION

Rappels théoriques. -TP- Modulations digitales ASK - FSK. Première partie 1 INTRODUCTION 2 IUT Blois Déparemen GTR J.M. Giraul, O. Bou Maar, D. Ceron M. Richard, P. Sevesre e M. Leberre. -TP- Modulaions digiales ASK - FSK IUT Blois Déparemen du Génie des Télécommunicaions e des Réseaux. Le

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION

NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION , Chapire rminale S NUMERISATION ET TRANSMISSION DE L INFORMATION I TRANSMISSION DE L'INFORMATION ) Signal e informaion ) Chaîne de ransmission de l informaion La chaîne de ransmission d informaions es

Plus en détail

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid

Systèmes de numérations et codages. Présenté par A.Khalid Systèmes de numérations et codages Présenté par A.Khalid 2 Plan de la présentation 1. Introduction 2. Nombres binaires Conversion Binaire Décimal Conversion Entier Décimal Binaire Arithmétique Binaire

Plus en détail

Chapitre 13 Numérisation de l information

Chapitre 13 Numérisation de l information DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 septembre 2013 à 17:33 Chapitre 13 Numérisation de l information Table des matières 1 Transmission des informations 2 2 La numérisation 2 2.1 L échantillonage..............................

Plus en détail

10.12.2010. Oscilloscope. Oscilloscope

10.12.2010. Oscilloscope. Oscilloscope Eingang - Enrée Verikalversärker Amplificaeur vericale Kahodensrahlröhre Tube cahodique Sromversorgung Bloc d alimenaion Triggerschalung Monage Trigger Sägezahngeneraor Géneraeur de ension en dens de scie

Plus en détail

VIESMANN. Notice de montage et de maintenance VITOTRONIC 100. Vitotronic 100 type GC1 Régulation numérique de chaudière

VIESMANN. Notice de montage et de maintenance VITOTRONIC 100. Vitotronic 100 type GC1 Régulation numérique de chaudière Notice de montage et de maintenance VIESMANN Vitotronic 100 type GC1 Régulation numérique de chaudière Remarques concernant la validité, voir dernière page VITOTRONIC 100 10/2007 A conserver! Consignes

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 -

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - Table des matières I. Présentation du Cabinet... 3 A. Le cabinet en France... 3 1. Présentation de la structure juridique et du capital J.CAUSSE & ASSOCIES SA....

Plus en détail

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1

VA(1+r) = C 1. VA = C 1 v 1 Universié Libre de Bruxelles Solvay Business School La valeur acuelle André Farber Novembre 2005. Inroducion Supposons d abord que le emps soi limié à une période e que les cash flows fuurs (les flux monéaires)

Plus en détail

DEUG MIAS2 - MODULE INFORMATIQUE (MIA10B) EXAMEN (SEPTEMBRE 1999)

DEUG MIAS2 - MODULE INFORMATIQUE (MIA10B) EXAMEN (SEPTEMBRE 1999) coller l étiquette ici DEUG MIAS2 - MODULE INFORMATIQUE (MIA10B) EXAMEN (SEPTEMBRE 1999) Durée : 2 heures Aucun document autorisé - Calculatrices interdites Les réponses doivent être brèves et justifiées

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail