FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON"

Transcription

1 FA et Traitement Antithrombotique Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON

2 Epidémiologie The Framingham Study. Arch Intern Med. 1987; 147(9):

3 Bénéfice démontré des AVK Méta analyse de 2009 sur 9000 patients : Bénéfice des AVK sur la prévention des AVC indépendamment de l âge Bénéfice des AVK d autant plus marqué chez les patients à haut risque d AVC. Bénéfice non retrouvé pour l aspirine Van Walraven C et al. Stroke. 2009:40(4):

4 Problématique : AVK Sous prescrits Hylek et al. Stroke. 2006;37:

5 Motif de cette sous prescription : Méconnaissance des recommandations Limites liées à l utilisation des AVK: Interactions médicamenteuses et alimentaires Fenêtre thérapeutique étroite Suivi des INR Causes spécifiques au sujet âgé Chute risque hémorragique plus élevé polymédication Les NACO apparaissent comme une alternative.

6 Gestion de l anticoagulation

7 Gestion du traitement anticoagulant 2 périodes à distinguer : Autour de la cardioversion Au long cours

8 Anticoagulation et cardioversion La période qui suit le retour en rythme sinusal = période à haut risque thromboembolique Cardioversion spontanée, = Même Gestion de Médicamenteuse l anticoagulation ou par choc électrique

9 Anticoagulation et cardioversion La période qui suit le retour en rythme sinusal = période à haut risque thromboembolique Cardioversion spontanée, = Même Gestion de Médicamenteuse l anticoagulation ou par choc électrique FA > 48 H ou de début indéterminé Cardioversion après 3 semaines d anticoagulation efficace par héparine/avk Ou après ETO Anticoagulation 4 semaines minimum

10 Anticoagulation au long cours Le retour en RS ne doit pas faire arrêter les anticoagulants Dans l étude AFFIRM : comparaison contrôle Rythme versus Fréquence 75% des AVC sont dus à l arrêt des AVK après le retour en RS dans le groupe maintien en RS

11 Anticoagulation au long cours Le retour en RS ne doit pas faire arrêter les anticoagulants Risque thromboembolique de la FA paroxystique = FA permanente Stroke in paroxysmal AF Stockholm cohort of atrial Fibrillation patients suivis sur 4 ans taux de survenue d AVC superposable 26/1000 FA paroxystique 29/1000 FA permanente

12 Anticoagulation au long cours Le retour en RS ne doit pas faire arrêter les anticoagulants Risque thromboembolique de la FA paroxystique = FA permanente La poursuite du traitement anticoagulant repose sur le risque embolique du patient : Cardiopathie valvulaire Score thromboembolique de CHA2DS2 VASc

13 Evaluation risque thromboembolique Score CHADS VASc Facteur de risque Score Maximum 9 Score 2 : Anticoagulant Score = 1 : Anticoagulant ou aspirine Score = 0 : rien ou aspirine Score C Congestive HF/ LV dysfunction 1 H Hypertension 1 A Age 75 ans 2 D Diabetes melitus 1 S Stroke/TIA/Thrombo-embolism 2 V Vascular Disease 1 A Age Sc Sex category ( ie female sex) 1 Score CHADS VASc Risque annuel AVC (%) ,3 2 2,2 3 3,2 4 4,0 5 6,7 6 9,8 7 9,6 8 6,7 9 15,2 Guidelines for the management of atrial fibrillation Europace. 2010;12(10):

14 Evaluation risque Hémorragique Score HASBLED Facteur de risque Score H Hypertension 1 A Abnormal renal and liver function (1 point each) 1 ou 2 S Stroke 1 B Bleeding 1 L Labile INR 1 E Elderly (age > 65 years) 1 D Drugs or Alcohol (1point eaxh) 1 ou 2 Score Maximum 9 Score HASBLED Risque annuel hémorragique 0 1,13 1 1,02 2 1,88 3 3,74 4 8, ,50 Risque hémorragique élevé si score > 3 Guidelines for the management of atrial fibrillation Europace. 2010;12(10):

15 Evaluation risque Hémorragique Autres scores de risque hémorragique

16 Evaluation risque Hémorragique Autres scores de risque hémorragique

17 Place des AVK AVK > Placebo Diminution du RR de 62 % 1 AVC évité pour 32 patients traités

18 Place de l aspirine Aspirine > Placebo Diminution du RR de 22%

19 Place des AVK AVK > Aspirine Diminution du RR de 36 % par rapport a l aspirine

20 Place du clopidogrel + Aspirine INR efficace entre 2 et 3 Comparaison 75 mg Clopidogrel+ 100 mg Aspirine Versus AVK 6500 patients avec FA non valvulaire Supériorité des AVK Arrêt prématuré de l étude

21 Place des NACO RESULTATS : AVC Dabigatran : RELY : 2009 : Anti IIa directe Rivoraxaban : ROCKET : 2011 Anti Xa directe Apixaban : ARISTOTLE : 2011 Anti Xa directe

22 Etudes dans la Fibrillation Atriale RESULTATS : AVC Dabigatran : RELY : 2009 : Anti IIa directe Rivoraxaban : ROCKET : 2011 Anti Xa directe Apixaban : ARISTOTLE : 2011 Anti Xa directe

23 Etudes dans la Fibrillation Atriale RESULTATS : SAIGNEMENTS INTRACRANIENS Dabigatran : RELY : 2009 : Anti IIa directe Rivoraxaban : ROCKET : 2011 Anti Xa directe Apixaban : ARISTOTLE : 2011 Anti Xa directe

24

25 CONCLUSION Les indications d anticoagulation au long cours reposent sur le risque thromboembolique du patient Tous les patients de plus de 75 ans ou avec ATCD thromboembolique doivent être anticoagulés Le retour en Rythme sinusal ne doit pas faire arrêter le traitement anticoagulant

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

NACO dans la FA non Valvulaire

NACO dans la FA non Valvulaire NACO dans la FA non Valvulaire VII ème Rencontres chalonnaises Dr Buttard 29/11/2012 INTRODUCTION La consommation des anticoagulants a été multiplié par 2 en 10 ans Les indications de traitement anticoagulants

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible

Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Traitement anticoagulant de la fibrillation atriale : une nouvelle prise en charge possible Dr C Braunstein / Dr R ElBelghiti 06.11.2012 Silencieuse?? FA : définitions ESC : Guidelines for the management

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1 MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014 Christian BRETON Nancy (France) 1 Le Docteur Christian BRETON déclare les conflits d intérêts suivants : - ASTRA ZENECA, BAYER, BIOPHARMA, BOEHRINGER, DAICHI-SANKYO, MSD,

Plus en détail

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques?

La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? La «révolution» des nouveaux antithrombotiques? Bernard PIERRE Chef du service de réadaptation cardiaque. Clinique Iris Enseignant à la Faculté de médecine Lyon-sud/Charles Mérieux Membre du bureau national

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants

Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Actualités dans la FA : Place des nouveaux anticoagulants Professeur Jérôme RONCALLI Service de Cardiologie A CHU de Toulouse Mise à jour juin 2013 Coeur et Sport, Toulouse le 23 Novembre 2012 Principale

Plus en détail

Symposium NTHC 3 Avril 2014

Symposium NTHC 3 Avril 2014 Traitement Anticoagulant chez le sujet âgé Symposium NTHC 3 Avril 2014 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL Incidence MTEV et âge 600 Incidence Rate

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS?

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS? LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX SONT-ILS UNE ALTERNATIVE AU COUMADIN DANS LA FA NON VALVULAIRE CHEZ LES PATIENTS DE 75 ANS ET PLUS? BERTIN NKODIA R1 MEDECINE DE FAMILLE INTRODUCTION METHODES RESULTATS

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire

FORMATION CONTINUE. Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Cardiologie FORMATION CONTINUE Une avancée pharmacologique Les anticoagulants oraux directs dans la fibrillation atriale non valvulaire Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) secondaires à la fibrillation

Plus en détail

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante

Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Les Anticoagulants Oraux Directs en Pratique Courante Philippe Mabo, CHU de Rennes CARDIORUN 2014 Boucan Canot, 1 er octobre 2014 Mes relations avec l industrie Bourses de recherche: Boston, Biotronik,

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Web conférence anticoagulants

Web conférence anticoagulants Web conférence anticoagulants Dr Nadjib Hammoudi Praticien hospitalier Institut de Cardiologue-Hôpital de la pitié Salpêtrière Dr Chantal Amoudry Cardiologue libérale Iatrogénie et AVK Plus de 1% de la

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale

Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale Docteur Damien MAES Mise à jour des Recommandations 2012 de l ESC sur la prise en charge de la Fibrillation Atriale European Heart Journal 2012 Association Européenne du Rythme Cardiaque (EHRA); Avec le

Plus en détail

Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 2015. Bernard PIERRE

Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 2015. Bernard PIERRE Le salarié sous anticoagulant Ce que doit savoir le médecin 2ème journée Jean Bertran Paris 24 septembre 205 Bernard PIERRE Déclaration de conflits d'intérêt - Absence de participation financière dans

Plus en détail

Traitement Préventif des AVC Les nouveaux traitements anticoagulants oraux Fibrillation atriale non valvulaire Pr Jean-Philippe NEAU

Traitement Préventif des AVC Les nouveaux traitements anticoagulants oraux Fibrillation atriale non valvulaire Pr Jean-Philippe NEAU Traitement Préventif des AVC Les nouveaux traitements anticoagulants oraux Fibrillation atriale non valvulaire Pr Jean-Philippe NEAU Université de Poitiers Nantes, Septembre 2015 Prévalence, % Epidémiologie

Plus en détail

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux

Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Actualité sur les nouveaux anticoagulants oraux Jacqueline Conard Hématologie Biologique Hôtel-Dieu-Cochin, Paris Pourquoi rechercher de nouveaux Anticoagulants oraux? HNF HBPM AVK Voie IV ou SC IV ou

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier

La Fibrillation Atriale. Pr Philippe Chevalier La Fibrillation Atriale Pr Philippe Chevalier Epidémiologie de la fibrillation atriale Le profil, la distribution Les causes La progression La prévention primaire Démographie U.S. population x 1000 Population

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Consensus d expert autour de la fibrillation atriale du sujet âgé. Pr Olivier Hanon Hôpital Broca Paris

Consensus d expert autour de la fibrillation atriale du sujet âgé. Pr Olivier Hanon Hôpital Broca Paris Consensus d expert autour de la fibrillation atriale du sujet âgé Pr Olivier Hanon Hôpital Broca Paris Déclaration de relations professionnelles et liens d intérêt Professeur Olivier Hanon Conferences

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

NACO (NOAC) en pratique

NACO (NOAC) en pratique NACO (NOAC) en pratique Avantages et inconvénients Le point de vue du clinicien E. FERRARI. CHU Nice. Conflits d intérêts Actelion Astra BMS Cephalon Lilly Pfizer Roche Novartis Sanofi MSD Leo Bayer Actelion

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

La place du Dabigatran Données de la littérature

La place du Dabigatran Données de la littérature La place du Dabigatran Données de la littérature Les AVK diminuent efficacement (64 %) le risque thromboembolique en cas de FA mais sont complexes d utilisation et exposent à un sur-risque hémorragique

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CONFERENCE MENSUELLE DE L AMPPU (section de Metz) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Dr Noura Zannad, Cardiologie Dr Noël Blettner, Gériatrie Hôpital de Mercy CHR Metz-Thionville 14 Janvier 2014 Conflits d intérêts!

Plus en détail

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau?

Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Les arythmies Traitement antithrombotique et fibrillation auriculaire y a-t-il du nouveau? Michael Benzazon et Nicolas Bussières 5 M me Effa se présente à votre cabinet, car elle a depuis peu des palpitations.

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

Gestion du traitement

Gestion du traitement Gestion du traitement anticoagulant chez le dialysé Dr Thierry KRUMMEL Service de Néphrologie & Hémodialyse CHRU de Strasbourg 12 ème C è Nti ld Né h l i 12 ème Congrès National de Néphrologie Agadir 6

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

ce que moi, Médecin Généraliste, Avis de MG j ai retenu de toutes les publications qui ont convergé vers moi

ce que moi, Médecin Généraliste, Avis de MG j ai retenu de toutes les publications qui ont convergé vers moi Numéro spécial de lancement revue mensuelle et thématique, pratique et mise à jour régulièrement centrée sur le médicament. Novembre 2012 Professionnel Les nouveaux anti-coagulants 03 17 Pr Jérôme LA Roncalli

Plus en détail

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas?

Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le rivaroxaban contre la fibrillation auriculaire lorsque la warfarine ne va pas? Mario Wilhelmy et Sarah Janecek Vous voulez prescrire...? Lisez ce qui

Plus en détail

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris

NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris NACO : première ou deuxième intention? Dr François PHILIPPE Institut Mutualiste Montsouris Paris Liens d intérêt Investigateur d études Abott, AstraZeneca, Boston Scientific, Cordis Bristol-Myers Squibb,

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE

DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE Le mardi 10 mai 2011 Bulletin no 6 / 2010-2011 DES NOUVELLES DU COMITÉ DE PHARMACOLOGIE La sixième réunion du Comité de pharmacologie de l année 2010-2011 a eu lieu le 10 mai 2011. RÉSUMÉ EN QUELQUES LIGNES

Plus en détail

Fermeture de l auricule gauche Perspectives

Fermeture de l auricule gauche Perspectives Fermeture de l auricule gauche Perspectives Pierre Aubry, Eric Brochet, Jean-Michel Juliard, Dominique Himbert, Alec Vahanian Groupe Hospitalier Bichat-Claude Bernard Paris France Enjeux devant une fibrillation

Plus en détail

«Nouveaux traitements anticoagulants et antiagrégants gants chez l insuffisant rénalr. Appeltans CHR Citadelle Service de cardiologie

«Nouveaux traitements anticoagulants et antiagrégants gants chez l insuffisant rénalr. Appeltans CHR Citadelle Service de cardiologie «Nouveaux traitements anticoagulants et antiagrégants gants chez l insuffisant rénalr» Dr Hélène H Appeltans CHR Citadelle Service de cardiologie Insuffisant rénalr. IRC : GFR < 60 ml/min et protéinurie.

Plus en détail

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold 1 Quelle est la dose recommandée de Xarelto dans la préven;on des ETEV en cas d interven;on chirurgicale orthopédique majeure

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux

Nouveaux anticoagulants oraux P. 970 Quand faut-il remplacer les AVK par les nouveaux anticoagulants? P. 976 Les nouveaux anticoagulants dans la prévention de la thrombose veineuse P. 980 Les nouveaux anticoagulants dans le traitement

Plus en détail

Dernières nouvelles sur la prise en charge d urgence de la fibrillation auriculaire : cardioversion et autres

Dernières nouvelles sur la prise en charge d urgence de la fibrillation auriculaire : cardioversion et autres Dernières nouvelles sur la prise en charge d urgence de la fibrillation auriculaire : cardioversion et autres Objectifs Évaluer quels patients atteints de FA présentent un risque d AVC Examiner les données

Plus en détail

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine

Les données présentées à l ACC concernant la rosuvastatine CONGRES American College of Cardiology Mars 2009 F. DIEVART Clinique Villette, PARIS. Les études avec la rosuvastatine (AURORA et les analyses de JUPITER) et l étude ACTIVE A Les données présentées à l

Plus en détail

ACFA et AVK. Pr JM Serot

ACFA et AVK. Pr JM Serot ACFA et AVK Pr JM Serot ACFA Acfa non valvulaire 1 % de la population 4,5 millions de personnes dans l'union européenne 2,2 millions de personnes aux Etats-Unis >10% chez les >80 ans Incidence annuelle:

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

cœur vaisseaux pratique Congrès AHA Chicago novembre 2010 et des archives des maladies Société Française de Cardiologie

cœur vaisseaux pratique Congrès AHA Chicago novembre 2010 et des archives des maladies Société Française de Cardiologie Revue mensuelle de formation médicale continue Société Française de Cardiologie archives des maladies Sous-rubrique RUBRIQUE cœur vaisseaux du et des pratique ISSN 1261-694X 68230 Congrès AHA Chicago novembre

Plus en détail

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang!

Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Le dabigatran (Pradax) une question de bon sang! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire le dabigatran? Lisez ce qui suit! Un intervalle thérapeutique

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE?

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX : LE POINT DE VUE DU CARDIOLOGUE? Maxime Fournet, J-Claude Daubert, CHU Rennes - Service de Cardiologie - 2 Rue Henri Le Guilloux 35033 RENNES Cedex 9 I. INTRODUCTION D e

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

Précédemment, le ximélagatran, inhibiteur. retiré du commerce pour toxicité hépatique.

Précédemment, le ximélagatran, inhibiteur. retiré du commerce pour toxicité hépatique. Édition de Farmaka asbl année 20 septembre 2013 formul R info GENEESMIDDELENBRIEF Bureau de dépôt Gand X P 408505 Publié 4 fois par an [février, mai, septembre, novembre] n 3 Nouveaux anticoagulants oraux

Plus en détail

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux

Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Pharmacologie des «nouveaux» anticoagulants oraux Apixaban, Dabigatran, Rivaroxaban Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046 et CIC 9301 INSERM-CHRU, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux

Les nouveaux anticoagulants oraux Les nouveaux anticoagulants oraux Geneviève Cyr, B. Pharm., M. Sc., BCPS Pharmacienne, Institut de cardiologie de Montréal Chargée de cours et clinicienne associée, Université de Montréal 15 mai 2013 Objectifs

Plus en détail

mid-regional atrial (or A-type) natriuretic peptide (MR-proANP),

mid-regional atrial (or A-type) natriuretic peptide (MR-proANP), mid-regional atrial (or A-type) natriuretic peptide (MR-proANP), Troubles du rythme atrial ou ventriculaire Embolie pulmonaire BPCO sévère avec pressions droites élevées Insuffisance rénale Syndrome infectieux

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX EPU 95Montmorency FormationMédicaleContinueduVald'Oise AgrémentFMC100 039 ASSOCIATIONAMICALED ENSEIGNEMENTPOSTUNIVERSITAIREDELARÉGIONDEMONTMORENCY Siègesocial:1rueJeanMoulin95160Montmorency Secrétariat:16,ruedelaFerme95460Ézanville

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire : gestion globale de l anticoagulothérapie L AVC et la fibrillation en 2013 Conférence SSVQ 22 février 2013

Fibrillation Auriculaire : gestion globale de l anticoagulothérapie L AVC et la fibrillation en 2013 Conférence SSVQ 22 février 2013 Fibrillation Auriculaire : gestion globale de l anticoagulothérapie L AVC et la fibrillation en 2013 Conférence SSVQ 22 février 2013 Mario Talajic MD, FRCPC, FACC, FHRS Institut de Cardiologie de Montréal

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Quand associer anticoagulants et antiaggrégants. Gabriel O'CONNELL, Interne en médecine générale, UJF Médecine Grenoble

Quand associer anticoagulants et antiaggrégants. Gabriel O'CONNELL, Interne en médecine générale, UJF Médecine Grenoble Quand associer anticoagulants et antiaggrégants plaquettaires Gabriel O'CONNELL, Interne en médecine générale, UJF Médecine Grenoble Introduction Large prescrip+on des AAP et AVK Bénéfices démontrés en

Plus en détail

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux

ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE. Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux ACTUALITES EN PREVENTION SECONDAIRE Dr Julien Arzur Praticien Hospitalier DIU de Pathologie Neurovasculaire Unité Neurovasculaire CH Lisieux TA cible < 140/90 mmhg (grade A) Prévenir la variabilité tensionnelle

Plus en détail

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS?

POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? LES NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ORAUX «NATO» ou LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX «NACO» 4 Dabigatran, Rivaroxaban POURQUOI DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS? Les Héparines Voie parentérale IV SC donc personnel

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs)

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants (NOACs) A. Da Costa CHU Saint-Etienne Septembre 2013 Avec l aide du Pr Mismetti CHU Saint Etienne (NOACs) : AC oraux

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Anticoagulation et insuffisance rénale

Anticoagulation et insuffisance rénale Anticoagulation et insuffisance rénale Françoise Boehlen Unité d hémostase HUG Colloque de néphrologie HUG 18 juin 2010 Anticoagulation et MTEV 5-7 jours Phase aiguë 3-6 mois Phase intermédiaire > 6 mois

Plus en détail

Fibrillation atriale et nouveaux anticoagulants oraux

Fibrillation atriale et nouveaux anticoagulants oraux Entretiens de Bichat 26 sept. 2013 Salle Havane 9 h 10 h 30 Fibrillation atriale et nouveaux anticoagulants oraux Modérateur : M. Desnos* Participants : J.M. Davy**, X. Waintraub*** * Unité Clinique -

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Traitement anticoagulant et options thérapeutiques

Traitement anticoagulant et options thérapeutiques FIBRILLATION AURICULAIRE Traitement anticoagulant et options thérapeutiques DR GILBERT GOSSELIN CH PIERRE LE GARDEUR DECEMBRE 2010 Accréditation Cette activité éducative de groupe est accréditée selon

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

2015-01-29 OBJECTIFS INTRODUCTION CONFLITS D INTÉRÊT POTENTIEL L ANTICOAGULANT IDÉAL N EXISTE PAS ENCORE LES ANTICOAGULÉS

2015-01-29 OBJECTIFS INTRODUCTION CONFLITS D INTÉRÊT POTENTIEL L ANTICOAGULANT IDÉAL N EXISTE PAS ENCORE LES ANTICOAGULÉS LES NACOS: LES (MOINS) NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX. OBJECTIFS 1. Renforcer nos connaissances pharmacologiques des NACOs 2. Revoir les indications approuvées pour leur utilisation Montebello 2015 Dr Luc

Plus en détail

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire

Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Le RIVAROXABAN (XARELTO ) dans l embolie pulmonaire Dr Florence Parent Service de Pneumologie et Soins Intensifs de Pneumologie Hôpital Bicêtre, AP-HP Inserm U999. Université Paris-Sud Traitement anticoagulant

Plus en détail

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux

Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral. Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Prise en charge des AVC chez les patients prenant un nouvel anticoagulant oral Dr François Rouanet Unité Neuro-Vasculaire, CHU Bordeaux Déclaration de conflits d intérêts Honoraires reçus pour expertise

Plus en détail

{ Introduction. Proposition GIHP 05/12/2014

{ Introduction. Proposition GIHP 05/12/2014 Etude descriptive des accidents hémorragiques sous Nouveaux Anticoagulants Oraux au Service d Accueil des Urgences du CHU de Besançon entre janvier 2012 et janvier 2014 { Dr Claire KANY SAMU Besançon KEPKA

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

L anticoagulation au quotidien Pourquoi les AVK resteront-ils incontournables en 2013?

L anticoagulation au quotidien Pourquoi les AVK resteront-ils incontournables en 2013? L anticoagulation au quotidien Pourquoi les AVK resteront-ils incontournables en 2013? Raymond Roudaut Hôpital Cardiologique du Haut-Lévêque CHU de Bordeaux Pôle Cardio-thoracique Université Bordeaux Segalen

Plus en détail

La fibrillation auriculaire

La fibrillation auriculaire La fibrillation auriculaire La fibrillation auriculaire (FA ) est l arythmie la plus fréquente. Le système de conduction auriculoventriculaire (A-V) est bombardé de stimulis électriques amenant une réponse

Plus en détail