Le 22ème RIC à Craonne

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le 22ème RIC à Craonne"

Transcription

1 Chapitre 3/3 Le «Chemin des Dames» Le 22ème RIC à Craonne Le 16 mai 1917, le général Nivelle est relevé de son commandement. Il est remplacé par le général Pétain. Il n'est plus question d'offensive. Le général Pétain «attend les Américains et les tanks». Le Congrès des Etats-Unis vota le 2 avril 1917 la déclaration de guerre aux Empires centraux. Les Etats-Unis, qui n'avaient qu'une faible armée permanente de hommes établirent la conscription dès le 18 mai. Une première division débarqua en France le 26 juin. A la fin de 1917, il y avait déjà en France Américains En complet accord avec lui, M. Painlevé, ministre de la guerre, «laisse mourir à petit feu les attaques du chemin des Dames, fait étudier l'aménagement des bases américaines, prépare le doublement de notre artillerie et de notre aviation met en commande petits chars Renault.» («Pétain». Gal Laure, page 153, Editions berger-levrault). Suivant le témoignage de M. Painlevé, le ministre de la guerre, le général Pétain a imposé contre l'avis de nombreux Le général Pétain prend toutes les mesures à même officiers d'état-major la commande de 3000 chars. C'est d'ailleurs de lui que le général Estienne, créateur des blindés, de juguler l'épuisement des unités et de rétablir leur sollicite l'avis et l'appui. L'opposition des officiers d'état-major à cette commande n'est pas étonnante. Il convient, en effet, à l'occasion, de noter que les Allemands ne croyaient pas alors aux chars et n'en construisirent pratiquement pas moral. durant le premier conflit mondial. Vingt ans plus tard, les uns en avaient tiré les enseignements, les autres...! Autant que faire se peut, les relèves sont rapides, les conditions de vie quotidiennes et le ravitaillement améliorés, les cantonnements éloignés de la zone des combats et les plus confortables possible, les permissions, dont la durée est augmentée, plus fréquentes et plus régulières. Dans sa directive n 1 du 19 mai 1917, le général Pétain va à l'encontre des idées reçues et préconise la guerre moderne : avant tout de l'artillerie, des chars et des avions et s'efforce de la Au comité de guerre du 8 octobre 1917, où sera mis en chantier un programme de avions, le général Pétain mettre en œuvre. Il convient de ménager les hommes et précise «La question de l'aviation domine la guerre et, avec la supériorité aérienne, on peut empêcher toute d'économiser leur sang et après avoir gagné une gloire si concentration des forces chez l'ennemi». Vingt ans plus tard, etc.! chèrement acquise, leur donner enfin, grâce au matériel, la possibilité d'une gloire moins coûteuse. Les troupes n'attaquent plus pendant quelques semaines et elles n'attaqueront plus que lorsque toutes les conditions du succès seront réunies. Les opérations sont préparées avec prudence et minutie et rien n'est entrepris sans s'être assuré d'une supériorité matérielle propre à écraser efficacement les défenses adverses. Les attaques sont partielles et leurs objectifs limités. Considérant que l'instruction des armées n'est pas ce qu'elle devrait être, surtout si on la compare à celle des Allemands «si étonnamment au point», dans sa directive n 2 du juin 1917, le général Pétain impose de multiplier les écoles et les centres d'instruction et d'utiliser à plein les camps où les

2 grandes unités devront passer pour s'entraîner à mettre en œuvre ses conceptions tactiques. Enfin, par sa directive n 3 du 4 juillet 1917, il prescrit notamment «d'augmenter le nombre des grandes unités en première ligne pour éviter que chacune d'elles ne soit pas trop «étalée» et permettre leur échelonnement en profondeur afin de se trouver dans les meilleures conditions pour résister à une attaque, pour ne pas s'user et pour permettre un roulement avantageux entre les éléments se trouvant en première lieu et ceux qui étant en deuxième ligne pourront goûter quelque repos, s'employer utilement â des travaux, entretenir leur instruction». Du 22 juillet au 12 octobre1917, dans la région de Craonne, le 1er CAC, la 2ème D1C et le 22.ème RIC opèrent conformément à la doctrine définie et mise désormais en œuvre par le général Pétain. Les opérations «secondaires» de juillet à la fin de 1917 Dans le domaine des opérations deux armées sont appelées à expérimenter les nouvelles instructions du commandement : la Ière armée dans les Flandres en liaison avec les Britanniques, à partir du 30 juillet, la IIème armée au nord de Verdun, le août. Les enseignements tirés de ces expérimentations sont mis en application au chemin des Dames au cours du mois d'octobre. Dans les Flandres. En Flandres, les actions sont menées méthodiquement «Elles sont puissantes et bien préparées par l'artillerie. Les assaillants ne devraient subir que peu de pertes, mais elles se prolongent trop longtemps parce que le commandement britannique veut à tout prix obtenir des résultats sensibles et, à la longue, on sort du cadre fixé par la directive n 1» («Pétain». Gal Laure, page 161, Editions Berger-Levrault). Il est vrai qu'épargnés par la crise du moral, les Britanniques y prennent à leur charge la plupart des opérations. Leur action la plus remarquable a lieu le novembre devant Cambrai, où, sur 10km, 381 chars précédèrent l'infanterie qui progresse de 4 lm. Au nord de Verdun. L'attaque de la 2ème armée du général Guillaumat, exécutée le août au nord de Verdun, est conçue et se déroule dans le cadre de la directive n 1. 0n y atteint, sans pertes, les objectifs fixés. Après une très puissante préparation d'artillerie, un canon par 7 m dc front, la cote 304 et le Mort-Homme, sur la rive gauche de la Meuse, et la cote 344, sur la rive droite, sont repris Allemands sont faits prisonniers. Au chemin des Dames. Le 23 octobre, par l'opération de la Malmaison, où se distingue le régiment d infanterie coloniale du Actuel régiment d infanterie et de chars de Marine. Maroc (RICM), le saillant de Laffaux est réduit. En quatre jours sur un front étroit de 12 km, soutenue Le régiment le plus décoré de l armée française. par 682 pièces d'artillerie lourde, des chars et de l'aviation, l avance est en certains points de 6 km. Le total des pertes françaises, tués, blessés et disparus n'atteint pas hommes et est, pour une fois, bien inférieur aux pertes allemandes. A la suite de cette action et constatant l'impossibilité de reconquérir le terrain perdu, les Allemands très éprouvés évacuent le chemin des Dames et se

3 replient au nord de l Ailette au cours de la nuit du 1er au 2 novembre. Vestiges du fort de la Malmaison, militairement déclassé en 1886, en ruine au début de la grande guerre, repris lors de l offensive ordonnée par le général Pétain en octobre Allemands sont faits prisonniers Échelonnées en profondeur les formations du 1er CAC repoussent brillamment les tentatives d'attaques allemandes dont certaines sont importantes. Le 22ème RIC au sein du 1er corps d'armée coloniale Après quelques semaines de repos en Alsace, dans le Sundgau, dans la région d Altkirch (Haut-Rhin), le 1 er CAC regagne la région sud de CraonneHurtebise au cours de la seconde quinzaine de juillet, la 3ème DIC à l'ouest, la 2ème DIC à l'est Sans effectuer ou participer à des actions d'ensemble, il subit une lutte très dure sous forme d'opérations de détail, de coups de main, de bombardements, notamment par obus toxiques. Lorsque les Allemands se replient au nord de l'ailette au cours de la nuit du 1er au 2 novembre, le 1er CAC ne peut pousser au-delà. Dans le secteur, le front devient calme pour longtemps. Le 22ème RIC du 19 mai au 16 octobre Extraits du journal de marche et d'opération (JMO) du régiment. Quelques semaines de repos en Alsace, 17 et 18 mai 1917.

4 Il (le régiment) rejoint Longpont (à 14 km au sud sud-ouest de Soissons) à pied et s'embarque en chemin de fer pour la région de Vesoul. 19 mai Il prend ses cantonnements de repos dans la région de Vesoul. mai au 9 juin. Repos. 10 au 12 juin. Il fait mouvement vers l'est de Belfort juin. Il rentre en Alsace juin. L'amalgame tactique entre le régiment et le 28 ème BTS est réalisé par adjonction d'une compagnie du 28ème BTS au 2ème bataillon et au 3ème bataillon, de 2 compagnies «blanches» au 28 BTS : 1er Bton : sans changement ; 2ème Bton : 5ème, 6ème, 2ème CM, et 2ème Cie du 28ème BTS ; 3ème Bton : 9ème, 10ème, 3ème CM et 1ère Cie du 28ess BTS ; 4ème Bton : 3ème Cie du 28ème BTS, 7ème et 11ème Cie, CM du 28ème BTS 16 juin au 16 juillet Activités diverses de relève et de soutien dans le Haut-Rhin, à l'est de Masevaux et entre Masevaux et Thann (Carte Michelin n 66, pli 9). 16 et 17 juillet. Le régiment rejoint Eguenigue, Lacollonge, Phaffans, Bessoncourt et Denney (Au nord-est de Belfort [Carte Michelin n 66, pli 8]) 18 juillet. Il embarque par chemin de fer à Fontaine. Retour en Champagne et installation dans le secteur Craonne-Hurtebise. 19 juillet. Il débarque à Dormans (Entre Épernay et Château-Thierry, à 18km à l est de cette ville [Carte Michelin n 56, pli 15]). juillet. Il gagne à pied la zone Brécy, l'hermitage, Bézu Saint-Germain (à 12 km au nord de Château-Thierry [Carte Michelin n 56, pli 14]). 22 juillet.

5 Il est transporté par moyens automobiles à Romain et à Ventelay. Craonne 1913 Craonne 1914 Craonne début avril Bombardement d artillerie. Craonne en juin Paysage lunaire! Craonne après le 17 avril Encore, même très minimes, quelques traces! 24 juillet.

6 Il prend position au sud de Craonne : au Champ d'asile, l'em et la CRH ; au sud de Craonne et au Mont-Hermel, le 2ème Bton ; à Meurival, le 1er Bton, à Muscourt, le 4ème Bton et à Romain, le 3ème Bton. Craonnelle début 1917 Craonnelle après le 17 avril 1917 Vue aérienne (du sud vers le Nord). Au fond, «La Californie». On distingue les ruines de Craonnelle (au 1er plan) et de Craonne 25 et 26 juillet. Le 2ème bataillon est en 1ère ligne, le 4ème bataillon en réserve de secteur au Champ d'asile, le 1er bataillon en réserve de secteur et le 3ème au repos et à l'instruction. 4 au 22 août. Des tentatives d'attaque allemandes sont repoussées. Les pertes de cette période sont : tués, 10 hommes de troupe français et 4 sénégalais ; blessés : 1 officier, 57 hommes de troupe français et 45 sénégalais. Relève en ligne pour passer trois semaines au repos dans la région de Fère-en-Tardenois. 27 août. Reconstitution du régiment organique.

7 Retour dans le secteur sud de Craonne. 10 septembre. Transport du régiment par moyens automobiles à Romain d'où il reprend position dans le secteur qu'il a déjà occupé en juillet et août, notamment à Craonnelle. 11 septembre au 11 octobre. Activités diverses, notamment à Craonnelle. Pertes du 22ème RIC pendant la période. Tués Officiers H de troupe européens Sénégalais Totaux Blessés Disparus Totaux octobre. 16H45.Violente attaque allemande sur les positions tenues par la 10 ème Cie dont deux sections sont submergées et écrasées. Les contreattaques échouent. 13 octobre à 15 octobre. Bombardements extrêmement violents par obus toxiques. Pertes du 22ème RIC du 12 au 15 octobre Tués Officiers H de troupe européens Sénégalais Totaux Blessés Disparus Totaux octobre. Le régiment est relevé en même temps que la 2 ème DIC pour aller à Condé-en-Brie (Aisne) (A 12km au sud-est de Château-Thierry [carte Michelin n 56, pli 15]) en réserve d armée. Colonel (ER) Philippe Blanchet (15/12/14)

297 ème REGIMENT D'INFANTERIE ( )

297 ème REGIMENT D'INFANTERIE ( ) 297 ème REGIMENT D'INFANTERIE ( 1914-1919 ) HISTORIQUE DU 297 ème RÉGIMENT D'INFANTERIE.???????????? 1914. - FORMATION - LORRAINE Le 297 ème régiment d'infanterie a été formé à la mobilisation, à Chambéry,

Plus en détail

Extraits du JMO du 60 ème RI Pour la période fin juillet septembre 1914

Extraits du JMO du 60 ème RI Pour la période fin juillet septembre 1914 Extraits du JMO du 60 ème RI Pour la période fin juillet septembre 1914 31 juillet 1914 - À 19 heures arrive l ordre du Ministre «Faire partir les troupes de couverture. Le 1 er échelon du 60 ème est transporté

Plus en détail

LA FIN DE LA GRANDE GUERRE 90e Anniversaire des combats de 1917 et 1918

LA FIN DE LA GRANDE GUERRE 90e Anniversaire des combats de 1917 et 1918 LA FIN DE LA GRANDE GUERRE 90e Anniversaire des combats de 1917 et 1918 JOURNÉE N 10, SAMEDI 23 JUIN 2007 Rendez-vous : 8 h 30 à Oulches- la-vallée-foulon Départ : 9 h 00 départ de la marche Etape du midi

Plus en détail

Les offensives d'avril à mai Le 22ème RIC à Laffaux

Les offensives d'avril à mai Le 22ème RIC à Laffaux Chapitre 2/3 Le «Chemin des Dames» Les offensives d'avril à mai 1917. Le 22ème RIC à Laffaux Les attaques de fixation Le 9 avril, les Ière et IIIème armées britanniques attaquent sur un front de 25 km

Plus en détail

Les journaux de marches et opérations (JMO) des unités de la mission française près des forces américaines : une mémoire partagée ( )

Les journaux de marches et opérations (JMO) des unités de la mission française près des forces américaines : une mémoire partagée ( ) Revue historique des armées 246 2007 France-États-Unis Les journaux de marches et opérations (JMO) des unités de la mission française près des forces américaines : une mémoire partagée (1917-1919) Michel

Plus en détail

Sur les champs de bataille

Sur les champs de bataille Introduction Sur les champs de bataille Les Canadiens ont largement contribué à la Première Guerre mondiale. Le rôle du Canada faisait une grande par

Plus en détail

Retour sur le site

Retour sur le site Retour sur le site http://www.poilus38.com Vous trouverez ci-dessous la liste des historiques de régiment 1914-1918 Si vous souhaitez une version papier, broché ou non, augmentée des cartes militaires,

Plus en détail

21 e Division d'infanterie

21 e Division d'infanterie 21 e Division d'infanterie Saisie par André CHARBONNIER Composition organique 93 RI de août 1914 à nov 1918 97 RIT de août 1918 à nov 1918 137 RI de août 1914 à nov 1918 64 RI de août 1914 à nov 1918 65

Plus en détail

DOSSIER DE PROMENADE COMMENTÉE

DOSSIER DE PROMENADE COMMENTÉE DOSSIER DE PROMENADE COMMENTÉE Clés : Période : Impliquée pendant tout le conflit; Lieux : Fère-en-Tardenois (02130) Belligérants : Allemands, Américains, Britanniques et Français Latitude : 49.198868

Plus en détail

CEUX DE ANCIENS ÉLÈVES ANCIENS PROFESSEURS LYCÉE «AMIRAL DE GRASSE»

CEUX DE ANCIENS ÉLÈVES ANCIENS PROFESSEURS LYCÉE «AMIRAL DE GRASSE» CEUX DE 1914-1918 ANCIENS ÉLÈVES ANCIENS PROFESSEURS LYCÉE «AMIRAL DE GRASSE» «MORTS POUR LA FRANCE» Dossier constitué par l Association Historique du Pays de Grasse (ceuxde14-18@grasse-historique.fr)

Plus en détail

55 e Division d'infanterie

55 e Division d'infanterie 55 e Division d'infanterie Saisie par André CHARBONNIER Composition organique 204 RI de août 1914 à sep 1918 231 RI de août 1914 à mai 1916 et dissolution 246 RI de août 1914 à sep 1918 276 RI de août

Plus en détail

On trouve encore au début de la guerre une utilisation massive des chevaux pour déplacer les canons ou les soldats

On trouve encore au début de la guerre une utilisation massive des chevaux pour déplacer les canons ou les soldats Des armements : - De plus en plus puissants et diversifiés - Aux effets de plus en plus meurtriers - Qui rendent possible 2 types de guerres : de position ou de mouvement - Qui permettent de menacer de

Plus en détail

Que se passe-t-il en 1914?

Que se passe-t-il en 1914? Que se passe-t-il en 1914? L année 1914 est marquée par le début de la Première Guerre Mondiale. Mais que s est-il passé cette année pour déclencher un tel conflit? Le 28 juin 1914, dans la ville de Sarajevo

Plus en détail

La nécessité des opérations de MAI 1917

La nécessité des opérations de MAI 1917 énne, DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 5 et 6 Mai 1917; Lieux : Braye-en-Laonnois (02000) Belligérants : Français et Allemands Latitude : 49.332352 Longitude : 3.0997 Titre : L Epine de CHEVREGNY Thèmes

Plus en détail

La Seine-et-Marne et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( )

La Seine-et-Marne et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( ) La Seine-et-Marne et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur la Seine-et-Marne Nombre de reportages : 78 Nombre de

Plus en détail

Projet 1914 : 100 ans après

Projet 1914 : 100 ans après Projet 1914 : 100 ans après 1) Sa Vie et son Etat Civil : Classe de CM1-CM2 de St Maurice en Gourgois Enseignants : Evelyne LAURENSON / Emmanuel DUCHAMP REYMONDON JACQUES source :un dessin de la maison

Plus en détail

Sortie à la Caverne du dragon dans l Aisne : sur le Chemin des Dames

Sortie à la Caverne du dragon dans l Aisne : sur le Chemin des Dames Sortie à la Caverne du dragon dans l Aisne : sur le Chemin des Dames Cliquez pour 11 modifier Avril 2016le style des sous-titres du masque Classes de madame Beaufils, madame Delhez, madame Guiheneuf, monsieur

Plus en détail

DOSSIER PROMENADE SPÉCIAL 30 MAI 2015

DOSSIER PROMENADE SPÉCIAL 30 MAI 2015 DOSSIER PROMENADE SPÉCIAL 30 MAI 2015 Clés : Période : 1914-1917 Lieu : Saint-Mard (02220) Belligérants : Allemands et Français Latitude : 49.386587 Longitude : 3.582991 Titre : "Le front derrière l'aisne

Plus en détail

Sur les traces de la plaque commémorative pour les instituteurs de la Loire morts pour la France

Sur les traces de la plaque commémorative pour les instituteurs de la Loire morts pour la France Sur les traces de la plaque commémorative pour les instituteurs de la Loire morts pour la France Élèves de 3 ème du Collège Mario Meunier, Montbrison, 2013-2014 Deux enseignants Jean Emonet Louis Géry

Plus en détail

La 1ère guerre mondiale : vers une guerre totale ( )

La 1ère guerre mondiale : vers une guerre totale ( ) La 1ère guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) Objectifs : Comprendre la notion de guerre totale Reconnaître et décrire une tranchée Distinguer guerre de position et guerre de mouvement Situer,

Plus en détail

La bataille de la crête de Vimy Ressources: Photos

La bataille de la crête de Vimy Ressources: Photos La crête de Vimy du haut des airs Cette photo aérienne montre les principales lignes de tranchées dans un secteur inconnu de la crête de Vimy. Les grands cratères, dont certains ont de 10 à 15 mètres de

Plus en détail

Thème 1- La première guerre mondiale : vers une guerre totale ( )

Thème 1- La première guerre mondiale : vers une guerre totale ( ) https://college.clionautes.org/spip.php?article3273 Thème 1- La première guerre mondiale : vers une guerre totale (1914-1918) par Gabrielle Morgane Mise en ligne : mardi 5 mai 2015 i Troisième - i 3ème

Plus en détail

L'Aisne au cœur de la grande guerre.

L'Aisne au cœur de la grande guerre. L'Aisne au cœur de la grande guerre. Cimetière et mémorial, une amitié franco-américaine. Chapelle de Belleau Wood Le cimetière Américain OiseAisne Le monument Américain de la cote 204 Les fantômes de

Plus en détail

Marius Revel. Naissance

Marius Revel. Naissance Marius Revel Naissance Marius François Revel est né le samedi 15 août 1885 à Villalier. Il est le fils de Jules Bernard Revel, ramonet 1, âgé de 34 ans et d Agathe Escande, âgée de 27 ans. Acte de naissance

Plus en détail

Pourquoi aller débarquer à Omaha?

Pourquoi aller débarquer à Omaha? Pourquoi aller débarquer à Omaha? Un objectif stratégique pour accéder à Cherbourg et son port en eaux profondes Le Débarquement à Omaha beach dans le cadre de la Bataille de Normandie Omaha beach, la

Plus en détail

Avril 17 : La Bataille de la Crête de Vimy..

Avril 17 : La Bataille de la Crête de Vimy.. Avril 17 : La Bataille de la Crête de Vimy.. La bataille de la crête de Vimy se déroule entre le 9 et le 14 avril 1917 sur le territoire de Vimy, près de Lens dans le Pas-de-Calais. Le site, dominant la

Plus en détail

La première guerre mondiale

La première guerre mondiale La première guerre mondiale Objectifs: Connaître et retenir les évènements marquants de la première guerre mondiale Avoir compris et retenu le vocabulaire spécifiques à la première guerre mondiale Utiliser

Plus en détail

Historique court du 223 e Régiment d'infanterie Territoriale Imprimerie A. Olivier Caen numérisation : P. Chagnoux

Historique court du 223 e Régiment d'infanterie Territoriale Imprimerie A. Olivier Caen numérisation : P. Chagnoux 1 / 6 Mai 1915 Septembre 1917 HISTORIQUE DU 223 e RÉGIMENT TERRITORIAL Lieutenant-Colonel de BOUVIÉ Lieutenant-Colonel DAUPHIN de VERNA CAEN IMPRIMERIE A. OLIVIER 34, Rue Demolombe, 34 1920 2 / 6 Citation

Plus en détail

128 e Division d'infanterie

128 e Division d'infanterie 128 e Division d'infanterie Saisie par André CHARBONNIER Composition organique 100 RI de juin 1915 à fev 1917 167 RI de juin 1915 à nov 1918 168 RI de juin 1915 à nov 1918 169 RI de juin 1915 à nov 1918

Plus en détail

DOSSIER DE MONUMENT. Clés : Période : 28 mai Lieu : Cantigny (80500) Nord Ouest de Montdidier Belligérants : Allemands, Américains et Français

DOSSIER DE MONUMENT. Clés : Période : 28 mai Lieu : Cantigny (80500) Nord Ouest de Montdidier Belligérants : Allemands, Américains et Français DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 28 mai 1918. Lieu : Cantigny (80500) Nord Ouest de Montdidier Belligérants : Allemands, Américains et Français Monuments de la 1ére DIUS La fameuse BIG ONE RED Latitude

Plus en détail

Studijní opora. Název předmětu: Francouzský jazyk. Zpracoval: PhDr. Jana Tomšů. Obsah

Studijní opora. Název předmětu: Francouzský jazyk. Zpracoval: PhDr. Jana Tomšů. Obsah Studijní opora Název předmětu: Francouzský jazyk Zpracoval: PhDr. Jana Tomšů Obsah Operační program Vzdělávání pro konkurenceschopnost Název projektu: Inovace magisterského studijního programu Fakulty

Plus en détail

PARTIE 1 HISTOIRE! GUERRES MONDIALES ET REGIMES TOTALITAIRES! !! Chapitre 1 : la première guerre mondiale, vers une guerre totale !

PARTIE 1 HISTOIRE! GUERRES MONDIALES ET REGIMES TOTALITAIRES! !! Chapitre 1 : la première guerre mondiale, vers une guerre totale ! PARTIE 1 HISTOIRE GUERRES MONDIALES ET REGIMES TOTALITAIRES 1914-1945 Chapitre 1 : la première guerre mondiale, vers une guerre totale 1914-1918 les extraits vidéos sont tous tirés de l émission de France

Plus en détail

DOSSIER DE MONUMENT. Clés :

DOSSIER DE MONUMENT. Clés : DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 22-23 Août 1914 Lieu : Gomery (Belgique) Belligérants : Allemands Français. Latitude : 49.563333 Longitude : 5.593333 Titre : la bataille des frontières en Belgique

Plus en détail

Chronologie Février Front occidental

Chronologie Février Front occidental bonjour merci Chronologie Février 1916 Front occidental 6 : Somme : attaque française dans le secteur de Frise (Somme) 8-10 : Artois : attaque de l A.O.K. 4 à l ouest de La Folie (Pas-de-Calais) suivie

Plus en détail

1914, cent ans après. Carnet du jeune historien. Ecole Saint Joseph 5rue de Verdun L ETRAT

1914, cent ans après. Carnet du jeune historien. Ecole Saint Joseph 5rue de Verdun L ETRAT 1914, cent ans après Carnet du jeune historien Ecole Saint Joseph 5rue de Verdun 42580 L ETRAT 2013-2014 SOMMAIRE La Grande Guerre La bataille de Verdun Etude d un livret militaire Nos photos Source images

Plus en détail

Le Val-d Oise et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( )

Le Val-d Oise et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( ) Le Val-d Oise et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur le Val-d Oise Nombre de reportages : 16 Nombre de films :

Plus en détail

Chronologie février 1915

Chronologie février 1915 Chronologie février 1915 Diplomatie 4 : l Allemagne déclare zone de guerre les eaux entourant les Iles britanniques à partir du 18 février 10 : protestation des Etats-Unis contre la note allemande du 4

Plus en détail

La Première Guerre Mondiale

La Première Guerre Mondiale Arnaud Manbour La Première Guerre Mondiale La Première Guerre Mondiale s est principalement déroulée en Europe de 1914 à 1918. Cette guerre a été particulièrement meurtrière : elle a provoqué plus de morts

Plus en détail

Alexandre Ronza. Naissance

Alexandre Ronza. Naissance Alexandre Ronza Naissance François Alexandre Ronza voit le jour le dimanche 25 février 1877 à San Germano Vercellese, en Italie, à mi-chemin entre Turin et Milan. Il est le fils de Jean Charles Antoine

Plus en détail

Les points de résistance allemands

Les points de résistance allemands Les points de résistance allemands Tour Eiffel Palais du Luxembourg Environ 55 minutes - 4 km Repères Après leur Débarquement en Normandie le 6 juin 1944 les Alliés progressent vers l Est. En août 1944,

Plus en détail

DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : Lieu : Belligérants : Latitude : Longitude : Titre : Thèmes : Localisation :

DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : Lieu : Belligérants : Latitude : Longitude : Titre : Thèmes : Localisation : DOSSIER DE MONUMENT Clés : Période : 7 avril 1917 Lieu : Laffaux (02200). Belligérants : Allemands et Français Latitude : 49.442013 Longitude : 3.416147 Titre : Le monument du Caporal René Trochu, 118

Plus en détail

AM er Bataillon de parachutiste coloniaux ( BPC)

AM er Bataillon de parachutiste coloniaux ( BPC) AM75-013 - 1 er Bataillon de parachutiste coloniaux ( BPC) Le 1 er bataillon de choc est une unité d élite de l armée française formée en mai 1943 à Staoueli en Algérie. Entrainé au parachutisme et aux

Plus en détail

La bataille de Sarrebourg Le 56 ème d Infanterie dans la tourmente de Gosselming

La bataille de Sarrebourg Le 56 ème d Infanterie dans la tourmente de Gosselming La bataille de Sarrebourg Le 56 ème d Infanterie dans la tourmente de Gosselming La bataille de Sarrebourg regroupe plusieurs combats qui se déroulent du 18 au 21 août 1914. Le 8 ème Corps d Armée est

Plus en détail

La Seconde Guerre mondiale ( ) En quoi la 2 nde Guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement?

La Seconde Guerre mondiale ( ) En quoi la 2 nde Guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? La Seconde Guerre mondiale (1939-45) En quoi la 2 nde Guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Le monde en guerre A. Les victoires de l Axe : 1939-1942 2) avril 1940 : invasion du Danemark

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 13 du 16 mars PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 13 du 16 mars PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique n du mars PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte n ARRÊTÉ fixant, pour l armée de terre, la liste des unités et le relevé des actions de feu

Plus en détail

12 e Division d'infanterie

12 e Division d'infanterie 12 e Division d'infanterie Saisie par André CHARBONNIER Composition organique 106 RI de août 1914 à jan 1917 132 RI de août 1914 à jan 1917 350 RI de jan 1917 à nov 1918 54 RI de août 1914 à nov 1918 67

Plus en détail

Voyage à Verdun. Robin L. 3 A 4 & 5 novembre 2010

Voyage à Verdun. Robin L. 3 A 4 & 5 novembre 2010 Voyage à Verdun Robin L. 3 A 4 & 5 novembre 2010 Préambule Les 4 et 5 novembre, nous, les classes de 3 A et 3 C, sommes partis à Verdun visiter les vestiges de la 1 guerre mondiale nous avons visité: L

Plus en détail

74 e Division d'infanterie

74 e Division d'infanterie 74 e Division d'infanterie Saisi par Jean-Claude PONCET Composition organique 222 RI de août 1914 à dec 1917 et dissolution 223 RI de août 1914 à juin 1916 et dissolution 230 RI de août 1914 à nov 1918

Plus en détail

La nouvelle frontière résulte de la séparation linguistique entre le français et l allemand.

La nouvelle frontière résulte de la séparation linguistique entre le français et l allemand. LL D LA FAC Hachurez sur la carte ci-contre la zone qui n est plus française avant la guerre de 1914/1918. Observez la carte ci-contre. La légende indique la frontière avant et après 1871. Quelle est la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique PARTIE PERMANENTE Administration Centrale ARRÊTÉ fixant, pour l'armée de terre, la liste des unités et le relevé des actions de feu et de combat à prendre

Plus en détail

Thème 1 : L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales ( ) Chapitre 1 : Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale

Thème 1 : L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales ( ) Chapitre 1 : Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale Thème 1 : L'Europe, un théâtre majeur des guerres totales (1914-1945) Chapitre 1 : Civils et militaires dans la Première Guerre mondiale Chapitre 2 : Démocraties fragilisées et expériences totalitaires

Plus en détail

Adjudant Maurice VERGNE

Adjudant Maurice VERGNE Adjudant Maurice VERGNE Parrain de la 264 e promotion de l Ecole Nationale des Sous-Officiers d Active 3 e Bataillon du 2 novembre 2009 au 24 juin 2010 L adjudant VERGNE était titulaire des décorations

Plus en détail

AUDITIONS 69S 1 69S 2. Auditions : procès-verbaux.

AUDITIONS 69S 1 69S 2. Auditions : procès-verbaux. AUDITIONS 69S 1 Auditions : procès-verbaux. 4 mai 1915 : audition de MM. VIVIANI (Président du Conseil) et MILLERAND (ministre de la Guerre) sur le rapport général de la commission, question des fusils

Plus en détail

Note au sujet de l article intitulé «des fortifications ou des mitrailleuses? Vauban ou Hotchkiss?»

Note au sujet de l article intitulé «des fortifications ou des mitrailleuses? Vauban ou Hotchkiss?» Note au sujet de l article intitulé «des fortifications ou des mitrailleuses? Vauban ou Hotchkiss?» (La renaissance du 3 novembre 1928, sous la signature de Monsieur Pierre COT, Député de Chambéry) Pour

Plus en détail

Présentation et utilisation du site Internet «Mémoire des Hommes»

Présentation et utilisation du site Internet «Mémoire des Hommes» Présentation et utilisation du site Internet «Mémoire des Hommes» Mémoire des hommes est destiné à mettre à la disposition du public des documents numérisés et des informations issues des fonds d archives

Plus en détail

Sommaire. La SUISSE. LA SUISSE : Ses frontières. TIMBRES / VIGNETTES MILITAIRE SUISSE Ou. La SUISSE : Quelques chiffres

Sommaire. La SUISSE. LA SUISSE : Ses frontières. TIMBRES / VIGNETTES MILITAIRE SUISSE Ou. La SUISSE : Quelques chiffres TIMBRES / VIGNETTES MILITAIRE SUISSE Ou Les TIMBRES SOLDAT «SOLDATENMARKEN» Sommaire La SUISSE : Quelques chiffres : Un peu d histoire (939 945) Les TIMBRES SOLDAT «SOLDATENMARKEN» 2 LA SUISSE : Ses frontières

Plus en détail

Rechercher l histoire d un «poilu»

Rechercher l histoire d un «poilu» Page 1 / 22 Rechercher l histoire d un «poilu» Exemple de recherche (à partir d un article de l indépendant) : «Sur les cinq dépouilles de Poilus exhumées ce mois de mai en Meurthe-et-Moselle, celle du

Plus en détail

Le Coquin, le Pain de Sucre et la Pierre Piquée Le Coquin

Le Coquin, le Pain de Sucre et la Pierre Piquée Le Coquin Le Coquin, le Pain de Sucre et la Pierre Piquée Le Coquin Les Allemands ont utilisé tous les points hauts du massif vosgien pour en faire des observatoires. Le Coquin est un rocher tabulaire surmontant

Plus en détail

La prise du bois de la «Vache»

La prise du bois de la «Vache» Chapitre 2/3 La prise du bois de la «Vache» Depuis le début de 1916 jusqu au moment où s engage la bataille de Verdun, les Allemands déploient une grande activité. Il exécute, sans doute pour attirer notre

Plus en détail

Chine, Mandchourie et Sibérie 78. CHINE NATIONALISTE 78.4 ECONOMIE 78.5 LES ALLIES DE L OUEST 78.6 LES TIGRES VOLANTS 78.1 PUISSANCE MAJEURE

Chine, Mandchourie et Sibérie 78. CHINE NATIONALISTE 78.4 ECONOMIE 78.5 LES ALLIES DE L OUEST 78.6 LES TIGRES VOLANTS 78.1 PUISSANCE MAJEURE 78.4 ECONOMIE 78.41 BRP DE BASE ET NIVEAU : La Chine Nationaliste a 40 BRP de base et n a pas de vitesse d augmentation. La Chine Nationaliste perd cinq BRP pour chaque objectif Chinois qui n est pas sous

Plus en détail

ESCALE 3 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( )

ESCALE 3 : LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D ANEANTISSEMENT ( ) 1. Situer Stalingrad. Stalingrad se trouve en Russie sur les bords de la Volga. 2. Quelles sont les armées en présence? La bataille de Stalingrad oppose l Armée allemande à l Armée russe. 3. Comment sont

Plus en détail

Série Fi Fonds Figurés. 63Fi. Fonds Theraulaz

Série Fi Fonds Figurés. 63Fi. Fonds Theraulaz Série Fi Fonds Figurés 63Fi Fonds Theraulaz Inventaire réalisé par Soraya Benseghir, archiviste Archives municipales de Beaune Septembre 2008 Introduction Ce fonds a fait l'objet d'un don de la part de

Plus en détail

3 ème DIVISION D INFANTERIE COLONIALE

3 ème DIVISION D INFANTERIE COLONIALE 3 ème DIVISION D INFANTERIE COLONIALE Saisie par Jean-Pierre Rocca Composition organique 88 RIT de août 1918 à nov 1918 1 RIC de août 1914 à fin 1914 2 RIC de août 1914 à fin 1914 21 RIC de fin 1914 à

Plus en détail

La mobilisation britannique

La mobilisation britannique La mobilisation britannique Les accords avec la France Dès la conclusion de l entente cordiale en 1904, l Angleterre et la France entament des conversations en vue d une coopération militaire en cas de

Plus en détail

Education nationale ; Services directement rattachés au Ministre de l'education ; Inspection générale (XXe siècle) Répertoire ( / /4)

Education nationale ; Services directement rattachés au Ministre de l'education ; Inspection générale (XXe siècle) Répertoire ( / /4) Education nationale ; Services directement rattachés au Ministre de l'education ; Inspection générale (XXe siècle) Répertoire (20060192/1-20060192/4) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine

Plus en détail

Le 5 contre 5 de base

Le 5 contre 5 de base Les jeux de 5 contre 5 dans l éducation tactique Tous les jeux peuvent se jouer du 3 contre 3 au 8 contre 8. Il faut tenir compte - Des distances - Du nombre de joueur - Des consignes - Des contraintes

Plus en détail

La bataille de Verdun (1916)

La bataille de Verdun (1916) La bataille de Verdun (1916) Entre 1879 et 1912, les Etats européens contractent des alliances qui divisent l Europe en deux blocs : d un côté la Triple-Alliance (ou Triplice) qui regroupe l Empire allemand,

Plus en détail

LA PREMERE GUERRE MONDIALE

LA PREMERE GUERRE MONDIALE LA PREMERE GUERRE MONDIALE LA PREMIERE GUERRE MONDIALE QCM 1. Qui est assassiné à Sarajevo par un nationaliste serbe? a. François Joseph b. François Ferdinand c. François Alexandre 2. A quelle date a lieu

Plus en détail

Les grandes dates de la seconde Guerre Mondiale Exposé présenté par Ingrid et Typhaine GUERRE DE

Les grandes dates de la seconde Guerre Mondiale Exposé présenté par Ingrid et Typhaine GUERRE DE Les grandes dates de la seconde Guerre Mondiale Exposé présenté par Ingrid et Typhaine GUERRE DE 1939-1945 GUERRE DE 1933-1945 1 NOUS ALLONS VOUS PRESENTER UN EXPOSE SUR LES GRANDES DATES DE LA SECONDE

Plus en détail

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION

CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION CONCOURS NATIONAL DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION ACADEMIE DE NANTES SESSION 2010 SUJET DE PREMIERE CATEGORIE : Classes de Lycée professionnel. Réalisation d un devoir individuel en classe, portant

Plus en détail

Parrain de la 76 Promotion de l E.N.S.O.A. Mort au combat en Algérie, le 29 mars 1957 à l âge de 25 ans

Parrain de la 76 Promotion de l E.N.S.O.A. Mort au combat en Algérie, le 29 mars 1957 à l âge de 25 ans ECOLE NATIONALE DES SOUS-OFFICIERS D ACTIVE 1 BATAILLON CARRIÈRE MILITAIRE du SERGENT-CHEF T O U S S A I N T PIERRE Parrain de la 76 Promotion de l E.N.S.O.A. - Médaille Militaire - Croi de Guerre des

Plus en détail

AUTOUR DU CENTENAIRE DE LA REPRISE DU FORT DE DOUAUMONT 24 OCTOBRE P. Lefèvre (Mission Histoire CD55)

AUTOUR DU CENTENAIRE DE LA REPRISE DU FORT DE DOUAUMONT 24 OCTOBRE P. Lefèvre (Mission Histoire CD55) AUTOUR DU CENTENAIRE DE LA REPRISE DU FORT DE DOUAUMONT 24 OCTOBRE 1916 P. Lefèvre (Mission Histoire CD55) 22, 23 et 24 octobre 2016 CONTEXTE DE LA MANIFESTATION RAPPEL HISTORIQUE Tableau d Henri Chartier

Plus en détail

La Ligne Hindenburg.

La Ligne Hindenburg. La Ligne Hindenburg. La ligne Hindenburg n est pas une ligne de replis pour retarder l ennemi, C est une ligne de repris pour refaire ses forces et retourner frapper l ennemi! C est la main qui se ferme

Plus en détail

Journal de marches et d opérations (JMO) de la 11 e Brigade (24 e et 28 e RI) Cote 26N mai 1915

Journal de marches et d opérations (JMO) de la 11 e Brigade (24 e et 28 e RI) Cote 26N mai 1915 Journal de marches et d opérations (JMO) de la 11 e Brigade (24 e et 28 e RI) Cote 26N498 11-27 mai 1915 11 Mai Le 3 e Corps est attaché à la Xe Armée. Les régiments de la Brigade occupent les cantonnements

Plus en détail

Historique de la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d Administration au cours de la guerre Imprimerie G. DURAND. Epinal.

Historique de la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d Administration au cours de la guerre Imprimerie G. DURAND. Epinal. H i s t o r i q u e d e l a 2 4 e s e c t i o n d e c o m m i s e t o u v r i e r s m i l i t a i r e s d ' a d m i n i s t r a t i o n a u c o u r s d e l a g u e r r e 1 9 1 4-1 9 1 8 Source gallica.bnf.fr

Plus en détail

Chapitre 6 La Première Guerre mondiale

Chapitre 6 La Première Guerre mondiale Chapitre 6 La Première Guerre mondiale Un tournant dans l histoire européenne et belge Ses causes o Affrontement entre deux blocs : Triplice : Allemagne industrielle, Autriche-Hongrie agricole et une Italie

Plus en détail

LA GUERRE AU MOYEN AGE

LA GUERRE AU MOYEN AGE NOUVELLE CLIO L'HISTOIRE ET SES PROBLÈMES Collection fondée par Robert Boutruche et Paul Lemerle et dirigta par Jeen Delumeeu et Peut Lemerle 24 LA GUERRE AU MOYEN AGE PHILIPPE CONTAMINE Professeur i l'université

Plus en détail

CIVILS ET MILITAIRES DANS LA PREMIERE GUERRE MONDIALE. p14 à 35. Comment la Grande guerre (1914/1918) a-t-elle bouleversée les

CIVILS ET MILITAIRES DANS LA PREMIERE GUERRE MONDIALE. p14 à 35. Comment la Grande guerre (1914/1918) a-t-elle bouleversée les CIVILS ET MILITAIRES DANS LA PREMIERE GUERRE MONDIALE p14 à 35 Comment la Grande guerre (1914/1918) a-t-elle bouleversée les Etats et les sociétés en Europe? I- UNE GUERRE INDUSTRIELLE D UNE AMPLEUR ET

Plus en détail

24 ème REGIMENT D'INFANTERIE COLONIALE 24 ème REGIMENT D'INFANTERIE DE MARINE

24 ème REGIMENT D'INFANTERIE COLONIALE 24 ème REGIMENT D'INFANTERIE DE MARINE 24 ème REGIMENT D'INFANTERIE COLONIALE 24 ème REGIMENT D'INFANTERIE DE MARINE Décorations Croix de la Légion d'honneur Croix de guerre 1914 1918 avec deux citations à l'ordre de l'armée et une citation

Plus en détail

Correction La première guerre mondiale : une guerre nouvelle

Correction La première guerre mondiale : une guerre nouvelle Correction La première guerre mondiale : une guerre nouvelle 1 2 Plan général Introduction Première partie : une guerre qui devient mondiale et totale Seconde partie : Une guerre plus brutale que les précédentes

Plus en détail

LA FLEUR AU FUSIL...

LA FLEUR AU FUSIL... LA FLEUR AU FUSIL... SCENARIOS 1914 POUR MARMITAGES «Les casques d argent», Haelen, 12 aout 1914 Joueur Allemand (attaquant) : 8 unités de cavalerie, 4 unités d infanterie (Jägers), 1 unité de mitrailleuses,

Plus en détail

La Première Guerre Mondiale

La Première Guerre Mondiale La Première Guerre Mondiale 1914 1918 1: Les causes de la guerre (avec Mobiclic n 87) a) Qui? b) Les ententes Triple Entente Pays France Royaume- Uni Triple Alliance Russie Allemagne Italie Autriche- Hongrie

Plus en détail

Historique du 19e Régiment d Infanterie Territoriale dans la Grande Guerre. Paris et Limoges, Charles Lavauzelle, éditeur Militaire, 1921.

Historique du 19e Régiment d Infanterie Territoriale dans la Grande Guerre. Paris et Limoges, Charles Lavauzelle, éditeur Militaire, 1921. Historique du 19e Régiment d Infanterie Territoriale dans la Grande Guerre. HISTORIQUE du 19 e Régiment d'infanterie Territoriale DANS LA GRANDE GUERRE Le 19 e régiment d'infanterie territoriale a été

Plus en détail

Clarat Odessa. Denis Lydie 6.A. Histoire. Les grands évènements de 14-18

Clarat Odessa. Denis Lydie 6.A. Histoire. Les grands évènements de 14-18 Clarat Odessa Denis Lydie 6.A. Histoire Les grands évènements de 14-18 28 juin 1914 Assassinat de l'archiduc François- Ferdinand de Habsbourg et de son épouse à Sarajevo en Bosnie. Il était l'héritier

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 15 du 30 mars PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 1

BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES. Edition Chronologique n 15 du 30 mars PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte n 1 BULLETIN OFFICIEL DES ARMEES Edition Chronologique n 15 du 30 mars 2012 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte n 1 INSTRUCTION N 13700/DEF/CAB/SDBC/DECO/A fixant les modalités d'application du

Plus en détail

Rallye à la découverte du Chemin des Dames Dimanche 9 septembre 2007

Rallye à la découverte du Chemin des Dames Dimanche 9 septembre 2007 Rallye à la découverte du Chemin des Dames Dimanche 9 septembre 2007 Equipe composée de : Départ entre 9h30 et 10h30 Parking à Berry-au-bac. Faites halte au Monument national des chars d assaut (toutefois

Plus en détail

RAS 1.2. Les grands évènements de la Première Guerre mondiale

RAS 1.2. Les grands évènements de la Première Guerre mondiale RAS 1.2 Les grands évènements de la Première Guerre mondiale 1.2.1 Le plan Schlieffen Plan allemand pour attaquer la France Nommé pour le général Alfred von Schlieffen concentration de la totalité de la

Plus en détail

Algérie e régiment de tirailleurs tunisiens. 1/8 e RTT : 16 au 30 septembre 1955

Algérie e régiment de tirailleurs tunisiens. 1/8 e RTT : 16 au 30 septembre 1955 Algérie 1954-1962 8 e régiment de tirailleurs tunisiens 1/8 e RTT : 16 au 30 septembre 1955 Eric de FLEURIAN 21/03/2016 Copyright 2016 les-tirailleurs.fr Sommaire Composition du régiment et engagement

Plus en détail

AOUT 1942-JANVIER 1943 : LA BATAILLE DE STALINGRAD

AOUT 1942-JANVIER 1943 : LA BATAILLE DE STALINGRAD AOUT 1942-JANVIER 1943 : LA BATAILLE DE STALINGRAD Après une contre-offensive fulgurante en direction du Caucase, la Wehrmacht atteint en août 1942 les environs de Stalingrad, 1 ère site industriel d URSS

Plus en détail

Espace 1 : la bataille de Verdun : une bataille décisive de la Grande Guerre

Espace 1 : la bataille de Verdun : une bataille décisive de la Grande Guerre NOM :. Prénom :. Classe : PARCOURS de VISITE DU MEMORIAL DE VERDUN Niveau collège-lycée (Version 2.0) La muséographie du Mémorial permet d aborder de nombreuses thématiques en lien avec la bataille de

Plus en détail

La Grande guerre

La Grande guerre La Grande guerre 1914-1918 La guerre de 1870 et la défaite de Sedan Guillaume Ier Le roi de Prusse devient Empereur d Allemagne L Alsace-Moselle est annexée au Reich L annexion et ses conséquences L Europe

Plus en détail

Photo de Karl OETJEN sur son Wehrpass en 1936 (collection Christophe GREGOIRE)

Photo de Karl OETJEN sur son Wehrpass en 1936 (collection Christophe GREGOIRE) Un témoin allemand de l invasion de 1940 ici! Document de Jean-Michel Adenot Les photos appartiennent à Christophe Grégoire, alias Judex, qui nous autorise très gentiment à les publier sur le site www.resistance-deportation.org

Plus en détail

La deuxième guerre mondiale : Séance 6 - Les Alliés débarquent

La deuxième guerre mondiale : Séance 6 - Les Alliés débarquent 1 - Introduction La deuxième guerre mondiale : Séance 6 - Les Alliés débarquent Rallye web pour les élèves fin de cycle III et plus... En novembre 1942, les Allemands envahissent le sud de la France. Les

Plus en détail

Classe de 1 ère ES/L Lycée Saint Paul Forez Montbrison. Professeur encadrant : Pascal CHAMBON

Classe de 1 ère ES/L Lycée Saint Paul Forez Montbrison. Professeur encadrant : Pascal CHAMBON Classe de 1 ère ES/L Lycée Saint Paul Forez Montbrison Professeur encadrant : Pascal CHAMBON Dans le cadre du projet 14 18, nous avons effectué des recherches afin de reconstituer la vie de certains soldats

Plus en détail

Deuxième guerre mondiale

Deuxième guerre mondiale Deuxième guerre mondiale Campagne de Tunisie 1942-1943 PARCOURS DE GUERRE DU 6 E RTA Eric de FLEURIAN 21/01/2015 Copyright 2015 les-tirailleurs.fr Sommaire Avertissement 2 Situation le 1 er novembre 1942

Plus en détail

La 2 nde Guerre Mondiale

La 2 nde Guerre Mondiale La 2 nde Guerre Mondiale La seconde Guerre Mondiale commença en 1939 par Hitler en Allemagne pour se venger de la France de la Guerre de 1914 (c est la France qui a gagné cette guerre). Après s être assuré

Plus en détail

3e BATAILLON D'ARTILLERIE A PIED 3e REGIMENT D'ARTILLERIE A PIED ou 3 e RAP ( )

3e BATAILLON D'ARTILLERIE A PIED 3e REGIMENT D'ARTILLERIE A PIED ou 3 e RAP ( ) 3e BATAILLON D'ARTILLERIE A PIED 3e REGIMENT D'ARTILLERIE A PIED ou 3 e RAP (1883-1919) Saisie : Mireille Sauer 2010-02 DEVISE Néant. DRAPEAU Jusqu'en 1910, Drapeau unique des bataillons d'artillerie à

Plus en détail

Le Lieutenant-colonel Henri TOURTET

Le Lieutenant-colonel Henri TOURTET Le Lieutenant-colonel Henri TOURTET est mort au feu de l ennemi le 15 avril 1945 à 15h10 au village de Didonne. Deux jours plus tard la Poche de Royan était délivrée et la guerre se terminait. Il a été

Plus en détail

La bataille de Stalingrad Tâche complexe

La bataille de Stalingrad Tâche complexe La bataille de Stalingrad Tâche complexe Consigne générale : Votre nom est Vassilli Grossman. Vous êtes correspondant spécial à Stalingrad pour le journal de l'armée rouge, Krasnaïa Zvezda. Nous sommes

Plus en détail

L Eure-et-Loir et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( )

L Eure-et-Loir et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD ( ) L Eure-et-Loir et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur l Eure-et- Loir Nombre de reportages : 6 Nombre de films

Plus en détail