DOSSIER DE PROMENADE COMMENTÉE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PROMENADE COMMENTÉE"

Transcription

1 DOSSIER DE PROMENADE COMMENTÉE Clés : Période : Impliquée pendant tout le conflit; Lieux : Fère-en-Tardenois (02130) Belligérants : Allemands, Américains, Britanniques et Français Latitude : Longitude : Titre : La Grande Guerre à Fère-en- Tardenois Thèmes : Impliquée dans les deux batailles de la Marne, Fère-en-Tardenois a été en 1915, 1916 et 1917 une ville en arrière du front. La guerre y a donc pris des formes très différentes. Distances : promenade urbaine Fin août 1914, les civils du Nord fuient et traversent Fère-en Tardenois, précédant la 5 e Armée et la 2 e Armée Allemande.

2 À quelques pas et au sud de l'église de Fère en- Tardenois se trouve le cimetière communale dans lequel il existe un carré militaire. Ce carré militaire résume bien ce qu'ont été les quatre années de guerre pour cette petite ville très active avant la guerre. En effet, en cherchant sur les tombes militaires, les dates de décès et le numéro des unités de rattachement des soldats décédés on repère facilement trois grandes périodes : , la 1 re bataille de la Marne; , 1916, 1917 et début 1918, ville derrière le front avec un hôpital militaire, puis un deuxième; - Juin, Juillet 1918, 2 e bataille de la Marne.

3 Le 10 et 11 septembre 1914 le 2 e Corps de Cavalerie et le 5 e Armée passent par Fère à la poursuite des Allemands. L'Armée Britannique va installer son Grand Quartier Général à Fère et ses environs.

4 A la fin de la 1 re bataille de la Marne l'armée Britannique passe à l'ouest de Fère-en- Tardenois et se dirige, vers le centre du Chemin des Dames. Fère va être choisie comme Grand Quartier Général de l'armée Britannique pendant un mois. Celle-ci ouvre un hôpital sous la Halle et enterre ses morts dans le cimetière communal La Halle est transformée en hôpital l'eau est abondante à la fontaine, les infirmières y puisent-elles l'eau?? Après les Britanniques, les Français conservent l'hôpital. A noter les très nombreuses lignes téléphoniques aériennes qui relient les états-majors locaux avec le front, au nord et l'arrière au sud

5 Le Maréchal French Commandant en Chef de l'armée Britannique en France, s'installe avec une partie de son Etat-Major, G.Q.G.W, dans une grande maison sur la Grand Place de la ville, mais il demande déjà au Général Joffre que son Armée se place plus au nord, près des ports de la Manche, afin de faciliter son ravitaillement, il devra patienter plusieurs semaines avant de partir pour la Flandre.

6 Du 12 septembre au 8 octobre le G.Q.G.W (G.H.Q.) du Maréchal French est resté à Fère-en-Tardenois. "On October 8th, G.H.Q. moved from Fère en Tardenois to Abbeville and five days later to St. Omer." Au nord de Fère-en-Tardenois le front restera plus ou moins stabilisé jusqu'à la fin mai Commence alors trois années et demi où Fère devient une ville de derrière le front, c'est à dire avec de nombreux services militaires, dont l'hôpital, la gare, etc.., mais également une ville de repos des troupes en ligne sur Reims et le Chemin des Dames.

7 La proximité du front impose un renforcement considérable des possibilités logistiques ferroviaires, d'énormes entrepôts et dépôts sont construits entre la voie ferrée et Saponay afin de pouvoir ravitailler le front. Notons que en face et à l'est de la gare actuelle existe un hôpital d'évacuation, cet hôpital n'existe plus en tant qu'hôpital d'évacuation sur la carte suivante de mai 1918, a-t-il été transformé en ambulance??? Ce qui expliquerait qu'avec la Halle, il y ait à Fère deux ambulances en mai 1918?? Depuis avril 1917 il existe, à Fère, une double structure hospitalière, Ambulances 12/3 et 2/63

8 Les blessés sont soignés à Fère et certains y décèdent, ils sont enterrés dans le cimetière civil 1914 et mais surtout 1917, avec la proximité du Chemin des Dames Un nouveau drame pour Fère se prépare pour la fin mai Le 27 mai 1918 les allemands percent le front du Chemin des Dames et en trois jours atteignent la Marne. La population fuit comme en 1914 et la ville sera sous contrôle allemand jusqu'au 1 er août 1918 Fère est au cœur de la "poche de Château-Thierry", elle possède une bonne infrastructure ferroviaire et routière et va devenir le centre de la grande offensive allemande du 15 juillet 1918 où des dizaines de milliers d'allemands vont attaquer au Sud et l'est de la poche. Après un succès initial les Allemands devront repasser la Marne, puis seront contraints à retraiter lentement vers la vallée de l'ourcq.

9 Fin juillet 1918, Fère est au centre de la position de résistance choisie par les Allemands pour bloquer les Alliés au sud de l'ourcq. C'est la 62 e D.I. qui doit prendre la ville, à sa gauche la 63 e D.I. qui doit enlever Saponay, à sa droite la 42 e D.I. U.S. qui doit enlever la ferme de Meurcy et Nesles. Les Allemands tiennent particulièrement à verrouiller le secteur de Fère car entre Fère et Saponay il y a une trouée entre les collines qui protègent la rive nord de l'ourcq. Cette zone plate permet une progression facile vers le nord, vers la vallée de la Vesle.

Venir au Salon du Bourget

Venir au Salon du Bourget Venir au Salon du Bourget Le Salon International de l'aéronautique et de l'espace se tiendra au : Paris le Bourget Aéroport Paris le Bourget 93350 Le Bourget France En raison de la très forte affluence

Plus en détail

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 Valeurs moyennes: Valeur Jour Valeur (en C) (en C) (en C) gazon (en C) 11,4 7 13,9 1975 3,6 0,8 4,9 2007-6,3 1963-3,0 29-17,8 1979-2,8 12-24,6 1985 37,1 50,3 95,5

Plus en détail

RHM Tableaux de globalisation Données du personnel Avril 2011

RHM Tableaux de globalisation Données du personnel Avril 2011 Informations générales L'utilisation des globalisations Les globalisations ont été conçues dans le but d'aider les hôpitaux à mieux contrôler et analyser leurs données RHM. La globalisation sur les données

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

KIT REPARATION 3 LED ROUGE XBOX 360

KIT REPARATION 3 LED ROUGE XBOX 360 KIT REPARATION 3 LED ROUGE XBOX 360 CONTENU DU KIT: 20 RONDELLES NYLONS 4 RONDELLES ALUES 8 VIS INOX 1 SACHET DE PATE THERMIQUE (optionnelle) une clef torx t8 + t10 (optionnelle) une plaque spécifique

Plus en détail

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919)

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) 1 GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) (4 e version, 31 oct. 2014) Notice par Hugues Plaideux, d après le site «Mémoire des Hommes» du Ministère de la Défense, l état civil, les répertoires

Plus en détail

FRIOUL SORTIE ŒUVRE NOTRE DAME DE LA JEUNESSE

FRIOUL SORTIE ŒUVRE NOTRE DAME DE LA JEUNESSE A V R I L 2 0 1 4 À la découverte du FRIOUL SORTIE ŒUVRE NOTRE DAME DE LA JEUNESSE DÉPART À 08H15 Le car part de l œuvre à 8h15. Direction le vieux port. Prévoir : une bonne paire de baskets, sac à dos,

Plus en détail

Une situation confuse!

Une situation confuse! Une situation confuse! Présenté par le Dr. Pascale RENOM 1 L alarme Au dépôt-relais hospitalier : un ASH et une IDE ramènent 2 CGR délivrés 5 minutes auparavant «les poches n ont pas le bon numéro» 2 Les

Plus en détail

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale

Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Je m inscris au forfait, donc je consulte toujours dans ma maison médicale Ma mutuelle paye un montant fixe chaque mois à ma maison médicale LE FORFAIT est un contrat entre patient, maison médicale et

Plus en détail

Paris et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919)

Paris et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Paris et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur Paris Nombre de reportages : 768 Nombre de films : 151 Les photographies

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris)

Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) Equipe mobile SMES CH Sainte-Anne (Paris) 1. Contexte local Géographie La psychiatrie adulte de l hôpital Sainte-Anne est orientée vers 7 secteurs psychiatriques adultes, que ce soit pour les hospitalisations,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 65 du 18 décembre 2014. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 7

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 65 du 18 décembre 2014. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 7 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 65 du 18 décembre 2014 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 7 INSTRUCTION N 523515/DEF/DCSSA/RH/GRM/MITHA fixant pour les militaires

Plus en détail

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SERVICE HISTORIQUE DE LA DÉFENSE Centre des archives du personnel militaire LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen

VL I, Vla, Vl II. Cl, Fag, Tr, Vlc. Cr, Tp, Arpa, Cb. Thème de Carmen VL I, Vla, Vl II Cl, Fag, Tr, Vlc Thème de Carmen Cr, Tp, Arpa, Cb Moralès (imitant le jeune homme) n. 4, b. 71 Cigarières Vous trou ver i ci, quel bon heur! Dans l air nous sui vons des yeux la fu mé

Plus en détail

Indira National School Year Plan for Std. IX French

Indira National School Year Plan for Std. IX French Months / Days Working Days Literature Lesson No & Name April 18 Leçon 1 - la famille June 12 Leçon 2 - au lycée, la salle de classe Indira National School Year Plan for Std. IX French Grammar Writing FA

Plus en détail

PAS VU PAS PRIS Hervé Suhubiette

PAS VU PAS PRIS Hervé Suhubiette PAS VU PAS PRIS Hervé Suhubiette Suivant les salles, cette fiche est susceptible d être modifiée, n hésitez pas à nous contacter. CONTACT : Hervé Suhubiette : 06 74 29 27 85 contact@hervesuhubiette.com

Plus en détail

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au

Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au Urgences Vitales le dispositif intra hospitalier au En 2008 27 rue du Docteur Lettry, BP 2233 56 322 LORIENT cedex Par L Péron I. Ce dispositif repose sur plusieurs axes : Une procédure d appel simple

Plus en détail

Projet de création d'un centre de santé (dispensaire - maternité) à Diabal - Sénégal

Projet de création d'un centre de santé (dispensaire - maternité) à Diabal - Sénégal Projet de création d'un centre de santé (dispensaire - maternité) à Diabal - Sénégal Organisme sollicitant la demande Association Pour le Développement de Diabal - Sénégal 10 rue de vannes 29 200 Brest

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 45 du 8 octobre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 3

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 45 du 8 octobre 2015. PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 3 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 45 du 8 octobre 2015 PARTIE PERMANENTE État-Major des Armées (EMA) Texte 3 DÉCISION N 515615/DEF/DCSSA/PC/ORG portant réorganisation du centre médical

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Visite «état des lieux» au collège Rousseau 11 mars 2014

Visite «état des lieux» au collège Rousseau 11 mars 2014 Visite «état des lieux» au collège Rousseau 11 mars 2014 Le Collège Rousseau accueille environ 830 élèves (2013-14). Ouvert en 1969, son bâtiment est situé au 16A, avenue du Bouchet, à Genève. La directrice

Plus en détail

Rapid response team (Equipe mobile d urgence)

Rapid response team (Equipe mobile d urgence) Rapid response team (Equipe mobile d urgence) D. Benoit, MD, PhD Department of Intensive Care Medicine Ghent University Hospital Chaine de survie intra hospitalière Intervention précoce avant l admission

Plus en détail

Mention Sciences de l Éducation Parcours Convention Santé Promotion 2010

Mention Sciences de l Éducation Parcours Convention Santé Promotion 2010 Parmi les 95 diplômés 2010 de la licence Sciences de l Éducation parcours Convention Santé, tous ont quitté Lille 3 en 2010/2011. Les 95 sortants ont été interrogés sur leur devenir au 1 er décembre 2012,

Plus en détail

Le chemin du gaz naturel

Le chemin du gaz naturel De l'alberta au Québec Réseau de transport Le gaz naturel peut voyager à la vitesse de 40 km/h, soit celle d'un coureur olympique. Traverser le pays : un long voyage Puisque le gaz naturel que nous utilisons

Plus en détail

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919)

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur les Hauts-de-Seine Nombre de reportages : 75 Nombre

Plus en détail

LA RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DE L INFIRMIER(E) Laurence VENCHIARUTTI, Infirmière Libérale, Expert infirmier, Nantes

LA RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DE L INFIRMIER(E) Laurence VENCHIARUTTI, Infirmière Libérale, Expert infirmier, Nantes LA RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DE L INFIRMIER(E) Laurence VENCHIARUTTI, Infirmière Libérale, Expert infirmier, Nantes La profession infirmière Elle est protégée par le Code de la santé publique. L exercice

Plus en détail

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes

Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Etudes des nuages et de la convection autour des dépressions intenses des moyennes latitudes Jérôme DREANO 28 Février 2014 1 Introduction Dans le modèle LMDZ, les paramétrisations physiques des nuages

Plus en détail

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE

GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE GLOBAL SUPPLY CHAIN MANAGEMENT & STRATEGIE LOGISTIQUE La logistique représentait traditionnellement l activité allant de la mise à disposition des produits finis par l usine ou le négociant jusqu à la

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Maisons de Santé Rurales. Dossier de presse Maisons de Santé Rurales (février 2009) 1/8

DOSSIER DE PRESSE. Maisons de Santé Rurales. Dossier de presse Maisons de Santé Rurales (février 2009) 1/8 DOSSIER DE PRESSE Maisons de Santé Rurales 1/8 LES MAISONS DE SANTE RURALES UN EXEMPLE D IMPLICATION DE LA MSA DANS LES FORMES INNOVANTES D ORGANISATION DES SOINS DANS LES TERRITOIRES RURAUX LE CONSTAT

Plus en détail

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 -

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 - Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470-1 N O T I C E D E M O N T A G E du Carport Evolution 1 Voiture Adossant Après l ouverture du colis de votre Carport, n exposez pas les panneaux au rayonnement

Plus en détail

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer

Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Quelque chose pour réfléchir... et puis pour y collaborer Fait sur mesure pour les écoles, Trop jeunes est un projet pédagogique qui veut attirer l attention de nos jeunes sur ce monde qui tourne de plus

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

Questionnaire pour les mutualistes

Questionnaire pour les mutualistes Questionnaire pour les mutualistes Nom Groupement Les modalités de réponses devront être lues uniquement lorsqu'il est indiqué la mention "lire" Présentation "Nous aimerions connaître votre niveau de satisfaction

Plus en détail

1.4- Les aspects financiers de la gestion du domaine

1.4- Les aspects financiers de la gestion du domaine 1.4- Les aspects financiers de la gestion du domaine Décret n 64-164 P.G/M.F.A.I.P/E.D.T.S du 11 septembre 1964, fixant les prix de vente et les charges de mise en valeur au mètre carré des terrains iwbains

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

LES ETATS-UNIS. Introduction : CHAPITRE 10 : Géographie. Les États-Unis dans le monde (Dessin de Chapatte du 17 octobre 2006)

LES ETATS-UNIS. Introduction : CHAPITRE 10 : Géographie. Les États-Unis dans le monde (Dessin de Chapatte du 17 octobre 2006) CHAPITRE 10 : Géographie LES ETATS-UNIS Introduction : Les États-Unis dans le monde (Dessin de Chapatte du 17 octobre 2006) CARTE : Les États-Unis d'amérique et ses principales villes Au niveau mondial,

Plus en détail

NEGRIER & Fils S.A.R.L 12120 SALMIECH Tél : 05.65.46.74.51 Fax : 05.65.46.78.83 negrier-electricite@wanadoo.fr www.negrier-accessibilite.

NEGRIER & Fils S.A.R.L 12120 SALMIECH Tél : 05.65.46.74.51 Fax : 05.65.46.78.83 negrier-electricite@wanadoo.fr www.negrier-accessibilite. NEGRIER & Fils S.A.R.L 12120 SALMIECH Tél : 05.65.46.74.51 Fax : 05.65.46.78.83 negrier-electricite@wanadoo.fr www.negrier-accessibilite.fr Qui est concerné? «Toutes les personnes ayant des difficultés

Plus en détail

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale.

Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan humain et politique de la seconde guerre mondiale. Le bilan pour les Alliés et pour l'axe. Les archives de la Solution Finale: Des Ghettos à Auschwitz ou Treblinka. Des juifs envoyés sous escorte

Plus en détail

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique

SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie. Manuel utilisateur de l application cartographique SPW DGO1 Voies lentes en Wallonie de l application cartographique IDENTIFICATION Projet : Agoracités Auteur : Amélie Ledent Type de document : Ref. NSI: Version: 1.1 Ref. Client: Date : 17/03/2010 Statut:

Plus en détail

Les avantages conférés par la carte Vous devez la conserver en permanence avec vous afin de pouvoir la présenter en cas de besoin.

Les avantages conférés par la carte Vous devez la conserver en permanence avec vous afin de pouvoir la présenter en cas de besoin. Votre mutuelle Des formalités à respecter Lorsque vous adressez une demande d aide, si celle-ci est incomplète ou si un document est absent, le dossier vous est réexpédié. Bien souvent, ce retour qui retarde

Plus en détail

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale L esprit de service Paris XII Cahier des charges Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale surveillance et ablation d un cathéter péri nerveux Matériel employé: la pompe PCA ambit TM du

Plus en détail

Électrification périurbaine. Sidnei Ueda

Électrification périurbaine. Sidnei Ueda Électrification périurbaine Sidnei Ueda Présentation 1- Introduction 2- Câble concentrique aluminium 3- Câble Concentrique cuivre 4- Étude de cas : Letropaulo (São Paulo) 5- Conclusion CABLE FORUM, ACCRA,

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION 2. Textes 4. Présentation du PPR 4 objet contenu procédure conséquences. Généralités 9

SOMMAIRE INTRODUCTION 2. Textes 4. Présentation du PPR 4 objet contenu procédure conséquences. Généralités 9 ppr.rapgav is.doc SOMMAIRE INTRODUCTION 2 LE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES Textes 4 Présentation du PPR 4 objet contenu procédure conséquences LE RISQUE «INONDATION» A SIERCK LES BAINS Généralités 9 Caractéristiques

Plus en détail

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque

Rôle des infirmières. res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du patient insuffisant cardiaque Claire Savary: Sandrine Dias: CI IDE JFIC La Baule 15 et 16 sept 2011 Rôle des infirmières res dans l accompagnementl du

Plus en détail

Première mise en route des GPS

Première mise en route des GPS 1. Première mise en route page 2 2. Utilisation du GPS page 3 3. Récupérer un tracé page 5 4. Création d une route sur le GPS page 7 5. Création d une route sur PC et transfert sur GPS page 9 6. Naviguer

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact

Sia Conseil. Les Drive : situation et perspectives. Avril 2012. Votre contact Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-conseil.com Paris Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï Sia Conseil Avril 2012 Votre contact

Plus en détail

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner

dans la Grande Guerre : les hauts-de-seine Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 Mobiliser / Soutenir / Soigner Dossier de presse 15 sept. 2014-29 mai 2015 les hauts-de-seine dans la Grande Guerre : Mobiliser / Soutenir / Soigner EXPOSITION ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DES HAUTS-DE-SEINE Contact presse Conseil général

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1 Le taux de croissance du poste médicaments tous régimes d assurance-maladie a été, en moyenne, de 0,5 à 1 point au-dessus du taux de croissance du marché remboursable industriel.

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

Centre de Formation des Professionnels de Santé

Centre de Formation des Professionnels de Santé Centre de Formation des Professionnels de Santé Hôpital de la Cavale Blanche 29609 BREST Cedex CATALOGUE DES FORMATIONS 2014 SOMMAIRE FORMATIONS CONTINUES Responsabilité, législation :...p.3 - Obligations

Plus en détail

La Joconde. 11 ième arrondissement La rue Popincourt Francis Lemarque Les stations de métro La petite Roquette Le Vélib'

La Joconde. 11 ième arrondissement La rue Popincourt Francis Lemarque Les stations de métro La petite Roquette Le Vélib' 1 ier arrondissement Le musée du Louvre La Comédie Française La Banque de France la Samaritaine le Palais de Justice 11 ième arrondissement La rue Popincourt Francis Lemarque Les stations de métro La petite

Plus en détail

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon

Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon. (21 novembre 2013) Université Claude Bernard. ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon Soirée e scientifique de la Société de Pharmacie de Lyon «La chimiothérapie anticancéreuse ambulatoire et à domicile» (21 novembre 2013) Université Claude Bernard ISPB Faculté de Pharmacie de Lyon La chimiothérapie

Plus en détail

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments FD/GM N 113338 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44

Plus en détail

Manuel d utilisation DeveryLoc

Manuel d utilisation DeveryLoc Manuel d utilisation DeveryLoc Page 1/37 Version Numéro de la version Date de modification Modification apporté Version v.1 Le 1 juillet 2004 Version v.2 Le 1 Juin 2006 Page 2/37 SOMMAIRE 1. SE CONNECTER

Plus en détail

LE COURRIER DU DETACHEMENT D ARMEE

LE COURRIER DU DETACHEMENT D ARMEE AMICALE PHILATÉLIQUE - 5 - N 574 / AVRIL 2012 LE COURRIER DU DETACHEMENT D ARMEE DE BELGIQUE 1914-1915. Par André VAN DOOREN De septembre à octobre 1914, après la bataille de la Marne, les armées alliées

Plus en détail

Localiser S orienter «Le local»

Localiser S orienter «Le local» «Le local» 5-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs - Etre capable de repérer en fonction des points cardinaux. - Etre capable de se repérer en fonction des points cardinaux. Applications En classe : orienter

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient 1. Contexte Dans le cadre de la mise en œuvre des différents chantiers prévus dans la Déclaration de Politique Générale de la COCOM, l élaboration

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MOTO POUR COMBINE AMORTISSEUR FOURNALES SUSPENSION

MANUEL D UTILISATION MOTO POUR COMBINE AMORTISSEUR FOURNALES SUSPENSION MANUEL D UTILISATION MOTO POUR COMBINE AMORTISSEUR FOURNALES SUSPENSION INTRODUCTION 1 BIENVENUE DANS LE MONDE FOURNALES Nous vous remercions d avoir choisi FOURNALES SUSPENSION. Nous développons et fabriquons

Plus en détail

Services de soutien au personnel et aux familles des Forces canadiennes

Services de soutien au personnel et aux familles des Forces canadiennes DGPFSS DGSSPF Serving those who serve À votre service Services de soutien au personnel et aux familles des Forces canadiennes Programme pour les cadres supérieurs 9 mai 2012 Programme Modèle de prestation

Plus en détail

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Manipulateur Radio Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale Le manipulateur en électroradiologie médicale

Plus en détail

Interview de M. Eric Majois

Interview de M. Eric Majois Interview de M. Eric Majois Quel est votre poste à la Banque Populaire? Je travaille à la Banque Populaire de l Ouest en tant que chef de produit monétique. Je m'occupe de tout ce qui est offre, mise en

Plus en détail

Séjour cyclo touristique Lac de Madine et Côtes de Meuse

Séjour cyclo touristique Lac de Madine et Côtes de Meuse Informations pratiques : Séjour cyclo touristique Lac de Madine et Côtes de Meuse Secteur géographique : Région Lorraine, département de la Meuse. Hébergement au choix : - Hôtel restaurant Logis de France

Plus en détail

Liste des documents 14-18. Médiathèque

Liste des documents 14-18. Médiathèque Liste des documents 14-18 Médiathèque Pêle-mêle des Dames blanches : journal bimensuel écrit par les blessés de l hôpital temporaire, du 15 août 1915 à décembre 1917. Numéro en décembre 1918 Cartes postales

Plus en détail

CARACTERISTIQUE DU JEU BENJAMIN(E)S

CARACTERISTIQUE DU JEU BENJAMIN(E)S CARACTERISTIQUE DU JEU BENJAMIN(E)S - LES REGLES DU JEU - Les règles du jeu en 6X6 s appliquent au jeu en 4X4, sauf pour les points suivants : 7M Terrain : 7 x 14 mètres / Filet à2m10 La ligne arrière

Plus en détail

La Régie en 10 Questions

La Régie en 10 Questions La Régie en 10 Questions l eau d aujourd hui d 1 Le choix de la gestion directe. Pourquoi? Une dynamique engagée Municipaliser la gestion de l eau s inscrit dans une volonté affirmée de redonner un sens

Plus en détail

LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES

LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES HOPITECH AMIENS 2012 LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES Avantages et inconvénients d une mise en commun des locaux de préparation, de production et de laverie Intervenant

Plus en détail

INSCRIPTIONS - REGLEMENT

INSCRIPTIONS - REGLEMENT INSCRIPTIONS - REGLEMENT SOMMAIRE 1. DEROULEMENT GENERAL ET CONDITIONS DE PARTICIPATION...3 1.1 - Conditions de participation... 3 1.2 - Comité de l épreuve... 3 2. FORME DE JEU ET REGLEMENT...3 2.1 -

Plus en détail

Montage attelage LEON 1 M Cupra 4/ Top Sport/ FR

Montage attelage LEON 1 M Cupra 4/ Top Sport/ FR Montage attelage LEON 1 M Cupra 4/ Top Sport/ FR Auteur : Leon_FR_2005 Résumé : Mots clés : Temps : Voici le tutorial d un montage d attelage sur une leon type 1M carosserie Cupra 4, Top Sport ou FR Si

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

Gros plan sur les statuts Omnio et BIM!

Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! EN PRATIQUE Gros plan sur les statuts Omnio et BIM! Une brochure des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 - F 02 778 94 04 commu@mloz.be Photos > Reporters www.mloz.be (

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 FEVRIER 2012 Pour 2012, 4 axes majeurs Pour soutenir la consommation des ménages, Ne pas augmenter les impôts locaux. Pour soutenir I activité économique, Investir

Plus en détail

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly

Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Se déplacer dans Paris depuis le Courtyard Paris Neuilly Courtyard by Marriott Paris Neuilly 58 Boulevard Victor Hugo 92200 FRANCE www.marriott.com/parcy Sommaire *Merci de noter que tous les tarifs indiqués

Plus en détail

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917)

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) 1 Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) Affiche et carte postale : Arch. dép. d Eure-et-Loir, 26 Fi NC 18 et 9 Fi NC Jouy. Carte postale 102 e Régiment d

Plus en détail

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins?

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Laurent QUENEC HDU Descriptif : Le métier de cadre de santé est en constante évolution : le cadre est aujourd

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Assemblée Générale Mardi 3 avri1, 13H30 Locaux syndicaux (Esquirol)

Assemblée Générale Mardi 3 avri1, 13H30 Locaux syndicaux (Esquirol) Hôpitaux de Saint-Maurice tel 01 43 96 60 54 Avancement d échelons aux Hôpitaux de Saint-Maurice Y a péril en la demeure! A l'hôpital les carrières évoluent au gré des progressions d'échelons et des changements

Plus en détail

Catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS) Version III.1.2-7 Juin 2004

Catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS) Version III.1.2-7 Juin 2004 Catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS) Version III.1.2-7 Juin 2004 ch-nmds_iii_1_2.xls Version III 23.09.2004 NURSING data : catalogue pour le Nursing Minimum Data Set suisse (CH-NMDS)

Plus en détail

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique

Basse - Normandie. Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Basse - Normandie Hypothèses, Indicateurs et Démarche d évaluation médico économique Projets CICAT & TELAP «Suivi des plaies» Présentation réalisée par Dr JP Blanchère ARS de Basse Normandie Directeur

Plus en détail

Notre système. Immunitaire

Notre système. Immunitaire Notre système Immunitaire Notre système Immunitaire Edito L association I.R.I.S. salue l initiative de Sara Lebien, qui en écrivant cet ouvrage et en proposant une illustration gaie et coloré a rendu l

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LES DIFFÉRENTES SPÉCIALITÉS MÉDICALES

MIEUX COMPRENDRE LES DIFFÉRENTES SPÉCIALITÉS MÉDICALES MIEUX COMPRENDRE LES DIFFÉRENTES SPÉCIALITÉS MÉDICALES «La crise économique n a rien changé au régime des médecins. On est malade, on guérit et on meurt, que la monnaie soit légère ou lourde», rappelle

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

Formation Pôles associés

Formation Pôles associés Formation Pôles associés Gestion de la production et les relations avec le prestataire 29 janvier 2013 Pierre-Emmanuel Dubois pierre-emmanuel.dubois@bnf.fr Service numérisation Contexte Introduction Instruction

Plus en détail

DEFINITION DE LA FONCTION ASSISTANT EN LOGISTIQUE

DEFINITION DE LA FONCTION ASSISTANT EN LOGISTIQUE Août 2002 DEFINITION DE LA FONCTION ASSISTANT EN LOGISTIQUE Réalisation : Direction Département infirmier 1 A. DESCRIPTION DU CONTENU DE LA FONCTION 1. Utilité de la fonction - Mission générale Selon la

Plus en détail

Séjour à Paris. Hébergement. Église Notre-Dame

Séjour à Paris. Hébergement. Église Notre-Dame Séjour à Paris Séjour à Paris Hébergement Église Notre-Dame Longueur A + B = 4,5 km (Arc de Triomphe à Église Notre-Dame) Le GRAND AXE : La Défense - Le Louvre = 7.5km L J Hébergement A C H D B F E M G

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Profils de soins infirmiers

Profils de soins infirmiers HEALTH.FGOV.BE Profils de soins infirmiers NRG sur base du DI-RHM DG GS Datamanagement 29/09/2014 Version 2.3 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Définir les NRG... 4 1. Pondération des scores des items

Plus en détail

la maladie d Alzheimer

la maladie d Alzheimer Prévenir... les difficultés de vie avec un proche atteint de la maladie d Alzheimer 27 La maladie d Alzheimer n est pas la maladie d une seule personne 800 000 français sont atteints par la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire

Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire ACTION COLLECTIVE REGIONALE 2015 Cahier des Charges de la Formation La chirurgie ambulatoire Commanditaire UNIFAF est l organisme paritaire agréé de la branche Sanitaire et sociale du secteur privé à but

Plus en détail

Tutoriel Toussou. Le Toussou vous permet d'emporter tous vos sous, pièces, billets, cartes de crédit, dans le même étui

Tutoriel Toussou. Le Toussou vous permet d'emporter tous vos sous, pièces, billets, cartes de crédit, dans le même étui Tutoriel Toussou Le Toussou vous permet d'emporter tous vos sous, pièces, billets, cartes de crédit, dans le même étui 7 étapes Matériaux : 1 morceau de cuir de 21x22 cm et 2mm d'épaisseur 1 morceau de

Plus en détail

notamment au Soudan en 1885 et en Afrique du Sud au tournant du 20e siècle.

notamment au Soudan en 1885 et en Afrique du Sud au tournant du 20e siècle. 1 Les archives de la Première Guerre mondiale au Canada : un survol Marcelle Cinq-Mars, archiviste, Bibliothèque et Archives Canada Introduction La Grande Guerre fut pour le Canada la première expérience

Plus en détail