TD: Transformée de Fourier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD: Transformée de Fourier"

Transcription

1 TD: Transformée de Forier Définition + Soit ne fonction complee f de la variable réelle Si elle est de carré sommable, c est-à-dire si l intégrale f( d converge (on se reportera a cors de mathématiqes por discter le critère de convergence, on définit sa transformée de Forier F (, fonction de la variable par: TF(f = F ( = π + f(e i d Inversement, f( se dédit de F ( par la transformée de Forier inverse, qi a por epression: TF (F = f( = π + F (e i d La transformée de Forier est ne etension des séries de Forier: f( est alors ne somme contine (et non pls discrète de sinsoïdes Si f( est périodiqe, de période a, alors: f( = + a p ep ( i π a p Si f( n est pas périodiqe, alors: f( = + = F (ei d Dans ce dernier cas, est ne plsation, et à l intervalle d correspond ne composante harmoniqe complee élémentaire: df = F (de i F (, transformée de Forier de f, représente donc la distribtion des plsations spatiales de f Si f( est à valers réelles: F ( = π + f( cos(d i π + f( sin(d Eemples Implsion en crénea Soit f( = por < et f( = por > Vérifier qe la transformée de Forier s écrit: F ( = π sinc( π sin α où sinc α = α et = 4π Tracer F ( Sins cardinal Réciproqement, la transformée de Forier d n sins cardinal est ne implsion en crénea 3 Gassienne Soit f( = ep ( ( Vérifier qe la transformée de Forier est également ne gassienne qi s écrit: F ( = ep ( ( avec = 8 Tracer F ( 4 Lorentzienne Soit f( = Vérifier qe la transformée de Forier s écrit: F ( = ( π +( 8 ep = 4 Tracer F ( avec Il eiste plsiers définitions possibles On pet, par eemple, poser: F ( = + f(e j d et f( = π + F (e+j d On pet assi décider de symétriser les formles en introdisant π dans les de epressions

2 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier 5 Eponentielle de la forme ep( Réciproqement, la transformée de Forier de f( = π 8 ep ( 6 Dirac est ne Lorentzienne Soit f( = por < et f( = por > Cette fonction, notée sovent δ (, est en réalité ne distribtion (voir cors de mathématiqes Montrer qe la transformée de Forier est constante et s écrit: F ( = π 7 Constante Soltion Réciproqement, la transformée de Forier de la fonction constante f( = π est la fonction de Dirac Implsion en crénea Si =, la fonction est normée (ie + f(d = La transformée de Forier s écrit: F ( = π + f(e i d = [ ] +/ F ( = π e i i / π +/ / e i d = π e i/ e +i/ i = π sin( = π sinc( où sinc( = sin La transformée de Forier d n crénea est n sins cardinal F ( s annle ne première fois por = ±π/ ce qi permet de définir la larger caractéristiqe d n sins cardinal D où: = 4π = 4π Sins cardinal Soit f( = sin( avec = π f( s annle lorsqe = ± π = ± + f(d = + sin( d = + La fonction est normée si π représente donc la larger caractéristiqe d sins cardinal = = π = sin( d = π (voir nnee On admet qe la transformée de Forier s écrit: F ( = π (signe( + signe( où signe( = + si > et signe( = si < F ( représente donc ne implsion en crénea de larger = D où: = 4π La transformée de Forier d n sins cardinal est n crénea 3 Gassienne Soit ne gassienne définie par: f( = ep ( ( Lorsqe = ± f(, on a: f( = e représente donc la larger caractéristiqe de la gassienne + f(d = + ep( ( d = + ep( ( d = + ep( τ dτ avec τ = On ne pet pas définir l écart-type d n sins cardinal car + f(d ne converge pas On pet également définir ne gassienne par: f( = ep( ( Elle est alors normée por = π et correspond à l écart-type de la distribtion (ie σ = + f(d = ( La transformée de Forier, dans ce cas, s écrit: F ( = ep( ( avec =

3 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier Or : I = + ep( d = π La fonction est normée si π = = π La transformée de Forier s écrit: F ( = π + f(e i d = π + e (( Soit X = ( + i = 4 +i( 4 ( = ( 6 On pose: τ = i( ( + 8 On a: F ( = F ( = ( e ( 4 Lorentzienne π + e (τ + ( ( 6 d = [ ( + i( 8 + ( 4 64 π + ] = [ +i d e τ dτe ( 6 = = 8 4 = e ( avec = 8 La transformée de Forier d ne gassienne est également ne gassienne Soit ne Lorentzienne définie par: f( = Lorsqe = ± + f(d = + +( ( + i( 8 ] + π π ( e 6 f(, on a: f( = représente donc la larger caractéristiqe de la Lorentzienne d +( = + dτ +τ dτ en posant τ = La fonction est normée si [rctan τ] + = = On admet qe: F ( = π e ( On a: F ( = ep 5 Eponentielle π (voir paragraphe sivant avec = π et = = 4 La transformée de Forier d ne Lorentzienne est ne eponentielle ( Soit ne distribtion eponentielle définie par: f( = ep Lorsqe = ± f(, on a: f( = ( e ep + f(d = + avec τ = La fonction est normée si = = La transformée de Forier s écrit: F ( = π + F ( = F ( = π { π F ( = 6 Dirac { e i d + + } + i +i π +( représente donc la larger caractéristiqe de l eponentielle d = + = π +i+ ep( f(e i d = π + { } [ ] = e π i i d = + ep( τdτ e ( +i d [ ] ( + e +i +i ( e +i d i = ( + π 4 = ( + π 4 ( (+( avec = = 4 La transformée de Forier d ne eponentielle est ne Lorentzienne Soit f( ne implsion en crénea très corte ( et normé = + La transformée de Forier pet s obtenir de de façons: Se démontre en considérant I = + ep( d et J = + ep( y dy On a I = J et IJ = + ep( ( + y ddy En passant en coordonnées polaires ( + y = r et ds = rdrdθ, on montre qe: IJ = π; d où I = J = π On ne pet pas définir l écart-type de cette distribtion car + f(d ne converge ( pas On pet également définir ne distribtion eponentielle par: f( = ep Elle est alors normée por = et correspond à l écart-type de la distribtion (ie σ = + f(d = ( La transformée de Forier, dans ce cas, s écrit: F ( = π +( } 3

4 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier Soit à partir d calcl de l implsion en crénea: F ( = π sinc( Soit à partir de la définition: F ( = π + δ (e i d = π e i = π La transformée de Forier d n Dirac est constante: F ( = π 7 Constante Soit f( la fonction constante f( = π Cette fonction n est pas normée et possède ne larger caractéristiqe infinie F ( = π + f(e i d = π + e i d n est pas définie π On admet qe F ( est ne distribtion nlle qel qe soit à l eception de la valer = où elle est infinie La transformée de Forier de la fonction constante f( = π est n Dirac 3 Code avec Mathematica Transformée de Forier In[]:= Needs["Calcls ForierTransform "] Crénea In[]:= =;DeltaX=; f[ ]=*UnitStep[+DeltaX/]*UnitStep[-+DeltaX/]; TF=CompleEpand[Sqrt[/( Pi] ForierTransform[f[],, ]]; TF=TF/{Im[UnitStep[DeltaX]]->, Re[UnitStep[DeltaX]]->} Ot[5]= DeltaX Sqrt[--] Sin[ ] Pi In[6]:= TF=TF/ DeltaX->4 Pi/DeltaU Ot[6]= Pi Sqrt[--] Sin[------] Pi DeltaU In[7]:= f[ ]=f[]/{->,deltax->}; F[ ]=TF/{->,DeltaU->4 Pi}; Plot[f[],{,-,},PlotRange->{,}]; Plot[F[],{,-,},PlotRange->{-,5}] 4

5 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier Ot[]= -Graphicsf Sins Cardinal In[]:= f[ ]=Sin[]/; F[ ]=Integrate[f[] Cos[ ],{,-Infinity,+Infinity}]; Plot[f[],{,-3 Pi,3 Pi},PlotRange->{-,}]; Plot[F[],{,-,},PlotRange->tomatic] Ot[4]= -Graphics- tre méthode In[5]:= F[ ]=Sqrt[/( Pi] ForierTransform[f[],, ]; Plot[F[],{,-,},PlotRange->tomatic] Ot[6]= -Graphicsf Gassienne In[7]:= =;DeltaX=; f3[ ]= Ep[-( /DeltaX^]; TF=Sqrt[/( Pi] Integrate[f3[] Cos[ ],{,-Infinity,+Infinity}]; TF=TF/ Sqrt[DeltaX^(-]->/DeltaX 5

6 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier Ot[]= DeltaX (DeltaX /6 Sqrt[] E In[]:= TF=TF/ DeltaX->8/DeltaU Ot[]= Sqrt[] (4 /DeltaU DeltaU E In[]:= f[ ]:=f3[]/{->,deltax->} F[ ]:=TF/{->,DeltaU->8} Plot[f[],{,-,}]; Plot[F[],{,-,},PlotRange->{,5}] f Ot[5]= -Graphics Lorentzienne In[6]:= =;DeltaX=; f4[ ]= / (+( /DeltaX^; TF=Sqrt[/( Pi] Integrate[f4[] Cos[ ],{,-Infinity,+Infinity}]; TF=TF/ {Sqrt[DeltaX^(-]->/DeltaX,Sqrt[DeltaX^]->DeltaX,(^^(/4->Sqrt[bs[]], Sqrt[^]->bs[]}/{bs[]/^->/bs[]}/Sqrt[Pi/bs[]]->Sqrt[Pi]/Sqrt[bs[]] Ot[9]= Pi DeltaX Sqrt[--] (DeltaX bs[]/ E In[3]:= TF=TF/ DeltaX->4/DeltaU Ot[3]= Sqrt[ Pi] ( bs[]/deltau DeltaU E In[3]:= f[ ]:=f4[]/{->,deltax->} F[ ]:=TF/{->,DeltaU->4} Plot[f[],{,-,}]; Plot[F[],{,-5,5},PlotRange->{,}] 6

7 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier Ot[34]= -Graphics- f Dirac In[35]:= f5[ ]=DiracDelta[]; TF=Sqrt[/( Pi] ForierTransform[f5[],, ] Ot[36]= Sqrt[ Pi] In[37]:= Plot[f5[],{,-,},PlotRange->{,}]; Plot[TF,{,-5,5},PlotRange->{,}] Ot[38]= -Graphicsf 4 Code avec Python # -*- coding: tf-8 -*- from sympy import * print("implsion en crénea" print("====================" 7

8 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier print("sins cardinal" print("==============" print("gassienne" print("==========" print("lorentzienne" print("============"

9 ISEN-Brest Kany TD: Transformée de Forier 5 nnee: calcl de + sinc d Soit I( = e t +t dt On a: D où: di( d d I( d = te t +t dt et d I( d = t e t +t dt + I( = (+t e t +t dt = [ ] t e t e dt = t = t= On cherche les soltions de l éqation différentielle: Soltion homogène: I( = cos + B sin Soltion particlière (par variation de la constante: On impose: d I( cos + B sin =, d où: d I( d + I( = di( d = cos + B sin sin + B cos d I( d = sin + B cos cos B sin et l on a: d + I( = sin + B cos = D où: = sin et B = cos On en dédit: = sin t t dt et B = cos t t dt Soltion totale: I( = cos + B sin + ( sin t t dt cos + ( cos t t dt sin D où: I = cos + B sin + sin(t t dt = cos + B sin + sin + d en posant = t On pose: J( = sin + d { f = sin f = cos [ ] En intégrant par parties: g = + g = cos, on a: J( = + cos (+ (+ d L intégrale: cos (+ d est majorée par: (+ d qi est elle-même majorée par J( est donc majorée par Conditions limites: I( = B = I( = sin + d = J( (par nicité On a: lim J( = Or: lim I( = I( = e t + t dt = sin d = J( + sin d qi est l intégrale qe l on cherche à calcler +t dt = [rctan(t] = π Comme lim J( = lim I(, on en dédit: + sinc d = π O bien, tot simplement, avec Python: from sympy import *; =symbols(""; print(integrate(sin(/,(,,oo #pi/ 6 pplications en physiqe En optiqe ondlatoire, on définit l amplitde complee f(t d n train d ondes qi est la TF (temporelle de son profil spectral F (ω Pls la drée d train d onde est corte, moins l onde est monochromatiqe (Cette propriété est liée à l inégalité d Heisenberg: E T > La TF de l interférogramme I(δ d ne lmière polychromatiqe contient son profil spectral L intensité de la figre de diffraction de Franhofer (à l infini est proportionnelle a carré de la TF (spatiale de la transparence de la ppille de diffraction En électricité, la réponse d n qadripôle à n signal qelconqe s obtient en eprimant le signal d entrée à l aide de sa transformée de Forier (temporelle et en cherchant la réponse de chaqe fréqence à partir d diagramme de Bode d circit 9

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt.

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt. Lycée Ponts de Tyard 3/4 ECS Devoir srveillé n o nivea Mercredi 7 novembre de 3h à 7h La qalité de rédaction, de notation et de présentation prendra ne large part dans la note finale. Le sjet comporte

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique ACTIVITE- COURS PHYSIQUE N 14 TS 1/5 ATOME ET MECANIQUE DE NEWTON Activité-cors de physiqe N 14 L atome et la mécaniqe de Newton : overtre a monde qantiqe Objectifs Connaître les expressions de la force

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle

Chapitre 6. Fonction réelle d une variable réelle Chapitre 6 Fonction réelle d une variable réelle 6. Généralités et plan d étude Une application de I dans R est une correspondance entre les éléments de I et ceu de R telle que tout élément de I admette

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

L usage de la calculatrice n est pas autorisé. e3a Concours ENSAM - ESTP - EUCLIDE - ARCHIMÈDE Épreuve de Mathématiques A durée 4 heures MP L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble

Plus en détail

Analyse fréquentielle des systèmes analogiques

Analyse fréquentielle des systèmes analogiques Analyse fréqentielle des systèmes analogiqes L'analyse fréqentielle d'n système consiste principalement dans la détermination de sa fonction de transfert harmoniqe, pis en l'étde de son modle G( et son

Plus en détail

Géométrie vectorielle

Géométrie vectorielle I. Notion de vecters a) Vecters et translations Définition : et désignent dex points d plan. La translation qi transforme en associe à tot point d plan l'niqe point D tel qe les segments [] et [D] ont

Plus en détail

Partie I : Manipulation d inégalités. n k. k=0. (1 + a) n 1 + na. 27. Indication : On pourra utiliser les fonctions f(x) = (x+b+c)3.

Partie I : Manipulation d inégalités. n k. k=0. (1 + a) n 1 + na. 27. Indication : On pourra utiliser les fonctions f(x) = (x+b+c)3. Mathématiques Devoirs de Vacances MPSI/PCSI août 5 Partie I : Manipulation d inégalités Eercice Soit m un réel Déterminer l'ensemble E des réels tels que e + e l'ensemble E des réels tels que (m + + m

Plus en détail

Fiche de révision Terminale ES

Fiche de révision Terminale ES Fiche de révision Terminale ES Jlien Reichert Légende (por le fichier en colers ) : en roge, les formles et théorèmes à savoir par cœr ; en vert, les méthodes q il vat mie maîtriser ; en ble, les définitions

Plus en détail

Chapitre 0, Troisième partie : Produit vectoriel, Produit mixte

Chapitre 0, Troisième partie : Produit vectoriel, Produit mixte Chapitre 0, Troisième partie : Prodit ectoriel, Prodit mixte On appelle V l ensemble des ecters de l espace. On rappelle qe dex ecters non-colinéaires définissent n plan ectoriel et qe trois ecters non-coplanaires

Plus en détail

FONCTIONS. 1) Limites. 1-1 méthodes pour lever une indétermination. au voisinage d un infini. x 2 + x 2

FONCTIONS. 1) Limites. 1-1 méthodes pour lever une indétermination. au voisinage d un infini. x 2 + x 2 Mathématiqes BTS CIRA FONCTIONS ) Limites - méthodes por lever ne indétermination a voisinage d n infini x + Exemple f(x) = x Qelle est la limite en +? + 3x + On factorise par les monômes dominants f(x)

Plus en détail

Une dynamique de naissances et morts multiples pour l optimisation de processus ponctuels marqués

Une dynamique de naissances et morts multiples pour l optimisation de processus ponctuels marqués Une dynamiqe de naissances et morts mltiples por l optimisation de processs ponctels marqés X. Descombes EPI Ariana GdR ISIS Mars 2008 1 Plan Les processs ponctels marqés por l analyse d image Les otils

Plus en détail

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z.

Exercice 1. 1) Représenter le vecteur U ci-dessous. 2) Déterminer graphiquement le module et l'argument du nombre complexe z. http://maths-sciencesfr EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES Exercice Une minterie est alimentée par ne tension alternative sinsoïdale U(t) = U m sin(t + ) À n instant cette tension est représentée par

Plus en détail

Cours de mathématiques pour la Terminale S. Savoir-Faire par chapitre avec corrigé

Cours de mathématiques pour la Terminale S. Savoir-Faire par chapitre avec corrigé Cours de mathématiques pour la Terminale S Savoir-Faire par chapitre avec corrigé Florent Girod Année scolaire 205 / 206. Eternat Notre Dame - Grenoble Table des matières I Savoir-Faire 2 ) Suites numériques.................................

Plus en détail

Processus stochastiques et traitement statistique de signaux aléatoires

Processus stochastiques et traitement statistique de signaux aléatoires GEI 756 Processus stochastiques et traitement statistique de signau aléatoires Bloc : Notions de base Semaine 3: Introduction au processus stochastiques Denis Gingras Janvier 03 Plan du cours Définition

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

Analyse de FOURIER +[ ( ) + ( )]

Analyse de FOURIER +[ ( ) + ( )] Analyse de FOURIER I. Analyse de Fourier : Décomposition harmonique : toute fonction périodique (son musical) peut être décomposé en une somme (infinie) de fonctions sinus et cosinus. Un signal est la

Plus en détail

Problème 1 : applications du plan affine

Problème 1 : applications du plan affine Problème 1 : applications du plan affine Notations On désigne par GL 2 (R) l ensemble des matrices 2 2 inversibles à coefficients réels. Soit un plan affine P muni d un repère (O, I, J). Les coordonnées

Plus en détail

Le produit scalaire dans le plan (3) Propriétés du produit scalaire

Le produit scalaire dans le plan (3) Propriétés du produit scalaire ère S Le prodit scalaire dans le plan (3) Propriétés d prodit scalaire Introdction : Le prodit scalaire est ne sorte d opération dans l ensemble des ecters. La difficlté c est q on a la mêler ax dex opérations

Plus en détail

Vecteurs dans le plan

Vecteurs dans le plan Vecters dans le plan 1. Définition d n vecter : (classe de seconde) Soient A et B dex points d plan. La translation transformant A en B est la transformation qi transforme tot point M en n point M tel

Plus en détail

Exercices - Calcul d intégrales : corrigé. Intégration par parties - Changements de variable

Exercices - Calcul d intégrales : corrigé. Intégration par parties - Changements de variable Intégration par parties - Changements de variable Eercice - Changements de variables - Niveau - L/Math Sup -. La fonction t t est une bijection de classe C de, 4] sur, ]. On peut donc poser u t. Lorsque

Plus en détail

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0.

FONCTION EXPONENTIELLE ( ) 2 = 0. FONCTION EXPONENTIELLE I. Définition Théorème : Il eiste une unique fonction f dérivable sur R telle que f ' = f et f (0) =. Démonstration de l'unicité (eigible BAC) : L'eistence est admise - Démontrons

Plus en détail

OPTIONS MODELISATIONS

OPTIONS MODELISATIONS DSCG OPTIONS MODELISATIONS Notions préliminaires. La loi binomiale La loi binomiale s appliqe ans le cas : ne expérience aléatoire à ex isses, cette expérience étant répétée n certain nombre e fois (n

Plus en détail

La notation différentielle

La notation différentielle IUT Orsa Mesres Psiqes La notation différentielle Cors d 1 er semestre A Cas d ne fonction à ne variable A-I Rappel sr la dérivée On tilise ne fonction f dont la représentation grapiqe est «sans copre»

Plus en détail

Calculs préliminaires.

Calculs préliminaires. MINES-PONTS 005. Filière MP. MATHÉMATIQES 1. Corrigé de JL. Lamard jean-louis.lamard@prepas.org) Calculs préliminaires. Notons que si f H alors f)e / est bien intégrable sur R car continue positive et

Plus en détail

Fonction dont la variable est borne d intégration

Fonction dont la variable est borne d intégration [hp://mp.cpgedpydelome.fr] édié le 1 jille 14 Enoncés 1 Foncion don la variable es borne d inégraion Eercice 1 [ 1987 ] [correcion] Soi f : R R ne foncion conine. Jsifier qe les foncions g : R R sivanes

Plus en détail

Remarque : A chaque translation correspond un vecteur qu on appelle vecteur de la

Remarque : A chaque translation correspond un vecteur qu on appelle vecteur de la Vecters I. Notion de vecters a) Vecters et translations Définition : A et B désignent dex points d plan. La translation qi transforme A en B associe à tot point C d plan l'niqe point D tel qe les segments

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés

Synthèse de cours PanaMaths (CPGE) Arcs paramétrés Synthèse de cors PanaMaths (CPG Arcs aramétrés Préamble Certains aters réfèrent à «arc aramétré» la dénomination de «corbe aramétrée» ans ce docment, nos tiliserons la remière dénomination éfinitions Arc

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES

CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES CHAPITRE 5 : LIMITE ET ORDRE ASYMPTOTES La lettre grecque α désigne soit, soit, soit a un réel fini ( a R ) Le plan est muni d un repère ( O; i ; j), et on note C f la courbe représentative de la fonction

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

f continue en x 0 lim Remarque On dit que f est continue sur un intervalle a; bœ si f est continue en tout point x 0 de a; bœ. sont continues sur R.

f continue en x 0 lim Remarque On dit que f est continue sur un intervalle a; bœ si f est continue en tout point x 0 de a; bœ. sont continues sur R. CHAPITRE I Fonctions d une variable réelle. Limites Soit f une fonction définie sur R : et soit R. f W R! R 7! f./ Définition. Limite finie en un point) On dit que f admet ` pour ite lorsque tend vers

Plus en détail

- Module M2 - Fondamentaux d analyse

- Module M2 - Fondamentaux d analyse - Module M - Fondamentau d analyse Cléo BARAS, cleo.baras@ujf-grenoble.fr IUT - Grenoble Département Réseau et Télécommunications DUT - ère année Année universitaire 9- Web : http ://iut-tice.ujf-grenoble.fr/gtr/mathm/inde.asp

Plus en détail

Cours : Vecteurs repérage dans le plan

Cours : Vecteurs repérage dans le plan Cors : Vecters repérage dans le plan I. Repères et coordonnées a) repérage sr ne droite Choisir n repère sr ne droite, c est se donner dex points distincts O et I de, pris dans cet ordre. O est l origine

Plus en détail

est le vecteur qui a la même direction, la même longueur que AB un sens opposé. C est donc le vecteur BA. On note : -AB ABCD est un parallélogramme.

est le vecteur qui a la même direction, la même longueur que AB un sens opposé. C est donc le vecteur BA. On note : -AB ABCD est un parallélogramme. Chapitre VII : Les ecters Repérage dans le plan I Vecters a) égalité de ecters Définition : On dit qe dex ecters sont égax lorsq ils ont même direction, même sens et même longer On note = = CD = EF Vecters

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004

Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 2004 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat S Polynésie juin 4 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. X suit la loi de durée de vie sans vieillissement ou encore loi eponentielle de paramètre λ ;

Plus en détail

MEÉF 1 - Mathématiques DS2-5 octobre 2015 Analyse - Géométrie

MEÉF 1 - Mathématiques DS2-5 octobre 2015 Analyse - Géométrie MEÉF - Mathématiques DS2-5 octobre 25 Analyse - Géométrie Eercice Soit E un K-espace vectoriel (K étant le corps R ou C). Deu normes N et N 2 sur E sont dites équivalentes s il eiste deu constantes réelles

Plus en détail

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01

+ 1. Qu est ce que cela donne pour notre calcul de 1,01? On pose x = 1,01 donc f (x) 1 + 1 0,01 Eo7 Dérivée d une fonction Vidéo partie. Définition Vidéo partie. Calculs Vidéo partie 3. Etremum local, théorème de Rolle Vidéo partie 4. Théorème des accroissements finis Eercices Fonctions dérivables

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

Ch.7 : Etude des variations d une fonction

Ch.7 : Etude des variations d une fonction e S - programme 20 - mathématiqes ch.7 - cors Page sr 6 Ch.7 : Etde des variations d ne fonction SENS DE VARIATION ET OPÉRATIONS SUR LES FONCTIONS THÉORÈME Somme de fonctions Soit n réel k et dex fonctions

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

Tout nombre réel est aussi un nombre complexe. En effet si x IR alors on a x =.+ i donc x. On dira que IR est inclus dans IC et on écrira IR.

Tout nombre réel est aussi un nombre complexe. En effet si x IR alors on a x =.+ i donc x. On dira que IR est inclus dans IC et on écrira IR. GÉOMÉTRIE CHAPITRE 1 Page 1 sr 9 LES NOMBRES COMPLEXES Comment sont appars les nombres complexes? En 1545 Jérôme CARDAN fornit des formles de résoltion de l éqation x 3 = px + q. Une des soltions de cette

Plus en détail

Synthèse d analyse Avril 2011

Synthèse d analyse Avril 2011 Snthèse d analse Avril 20 Cette snthèse d analse a été rédigée suite à une suggestion de M le Professeur E Delhez Elle est destinée à aider les étudiants à préparer l eamen d admission au études d ingénieur

Plus en détail

Cours de terminale S Suites numériques

Cours de terminale S Suites numériques Cours de terminale S Suites numériques V. B. et S. B. Lycée des EK 13 septembre 2014 Introduction Principe de récurrence Exemple En Mathématiques, un certain nombre de propriétés dépendent d un entier

Plus en détail

MATHÉMATIQUES I. lorsqu elle est périodique à partir d un certain rang, c est-à-dire s il existe

MATHÉMATIQUES I. lorsqu elle est périodique à partir d un certain rang, c est-à-dire s il existe MATHÉMATIQUES I On dit qu une suite réelle a = ( a n ) n IN est ultimement périodique lorsqu elle est périodique à partir d un certain rang, c est-à-dire s il existe n 0 IN et p IN tels que : ( R) n IN,

Plus en détail

O, i, ) ln x. (ln x)2

O, i, ) ln x. (ln x)2 EXERCICE 5 points Commun à tous les candidats Le plan complee est muni d un repère orthonormal O, i, j Étude d une fonction f On considère la fonction f définie sur l intervalle ]0; + [ par : f = ln On

Plus en détail

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41...

Suites arithmétiques et Géométriques. Exemple 1. La suite des nombres 1, 3, 5, 7, 11, 13. ou la suite des nombres 100, 110, 121, 133.1, 146.41... Sites arithmétiqes et Géométriqes Nos allos cosidérer des sites de ombres réels Exemple La site des ombres,, 5, 7,, o la site des ombres,,,, 464 Défiitio/Notatio : La site est e gééral oté ( ) (o ( v )

Plus en détail

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs

Exo7. Limites de fonctions. 1 Théorie. 2 Calculs Eo7 Limites de fonctions Théorie Eercice Montrer que toute fonction périodique et non constante n admet pas de ite en + Montrer que toute fonction croissante et majorée admet une ite finie en + Indication

Plus en détail

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10

Comparaison de fonctions Développements limités. Chapitre 10 PCSI - 4/5 www.ericreynaud.fr Chapitre Points importants 3 Questions de cours 6 Eercices corrigés Plan du cours 4 Eercices types 7 Devoir maison 5 Eercices Chap Et s il ne fallait retenir que si points?

Plus en détail

ANGLES ET ROTATIONS. Rappel : un cercle de rayon 1, orienté, sur lequel est fixé un point " origine I " est appelé trigonométrique.

ANGLES ET ROTATIONS. Rappel : un cercle de rayon 1, orienté, sur lequel est fixé un point  origine I  est appelé trigonométrique. ANGLES ET RTATNS Rappel : n cercle de rayon 1, orienté, sr leqel est fixé n point " origine " est appelé trigonométriqe. + À tot point d cercle trigonométriqe, on associe ne famille de nombres réels appelés

Plus en détail

Bases mathématiques pour l économie et la gestion

Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques pour l économie et la gestion Bases mathématiques Pour l économie et la gestion - Table des matières PREMIERE PARTIE : QUELQUES OUTILS Chapitre : Traitement de systèmes d'équations..

Plus en détail

TRIGONOMÉTRIE 1 ) ORIENTATION DU PLAN 2 ) MESURE DES ANGLES EN RADIAN. 1 rad 57,3 1 = rad 0,0175 rad

TRIGONOMÉTRIE 1 ) ORIENTATION DU PLAN 2 ) MESURE DES ANGLES EN RADIAN. 1 rad 57,3 1 = rad 0,0175 rad TRIGNMÉTRIE 1 ) RIENTTIN DU PLN rienter n cercle, c'est choisir n sens de parcors sr ce cercle appelé sens direct ( o positif ). L'atre sens est appelé sens indirect (négatif o rétrograde) rienter le plan,

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

Métropole - Juin 2012 BAC S Correction

Métropole - Juin 2012 BAC S Correction Métropole - Juin 0 BAC S Correction / 7 Eercice. La courbe C est sous l ae des abscisses pour [-3 ;-]. Affirmation vraie. Sur [- ;], f () 0. Donc f est croissante sur cet intervalle. Affirmation vraie

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q

Suites géométriques suite géométrique suite géométrique de raison q Sites géométriqes Itrodctio : M. Fiace dispose d e somme de 5 FF et désire faire frctifier so pactole ; por cela il va voir so baqier qi li propose de optios : e agmetatios forfaitaire, aelle, de 5 F =

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

Une transformation f du plan est une fonction du plan dans lui-même qui, à tout point M associe un point M bien défini.

Une transformation f du plan est une fonction du plan dans lui-même qui, à tout point M associe un point M bien défini. Transformations d plan FICHE Dans ce cors, on va étdier des transformations d plan P : Une transformation f d plan est ne fonction d plan dans li-même qi, à tot point M associe n point M bien défini f

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

Chapitre 3 Méthodes d analyse des systèmes asservis

Chapitre 3 Méthodes d analyse des systèmes asservis Chapitre 3 Méthodes d analyse des systèmes asservis 3. Modélisation d système Modélisation mathématiqe La conception des systèmes de réglage a besoin de modélisation mathématiqe d système à régler. Le

Plus en détail

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00)

Devoir surveillé du Vendredi 26 Mars 2010 (durée impartie = 2h00) IU DE GENOBLE MESUES PHYSIQUES DS Electroniqe d'intrmentation I (SP3 9 /6 Nom : Prénom : Deoir reillé d Vendredi 6 Mar (drée impartie h Docment non atorié alclatrice atoriée Partie : Le filtrage paif (7

Plus en détail

Les principes des tests d hypothèse

Les principes des tests d hypothèse Remarqe La valer de α doit être choisie a priori, jamais en fonction des données observées. 6 2 Le risqe de dexième espèce Le rejet de l hypothèse H 0 se fait a bénéfice d ne atre hypothèse, dite hypothèse

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

: 3 si x 2 [0; ] 0 sinon

: 3 si x 2 [0; ] 0 sinon Oral HEC 2007 Question de cours : Dé nition d un estimateur ; dé nitions du biais et du risque quadratique d un estimateur. On considère n (n > 2) variables aléatoires réelles indépendantes X 1,..., X

Plus en détail

PROPRIETES DU SIGNAL ELECTRIQUE

PROPRIETES DU SIGNAL ELECTRIQUE PROPRIEES D SIGNL ELECRIQE 1 - LE SIGNL ELECRIQE 1.1 Généralités Rappels cors 1 ère PLPI Sos le nom de signal électriqe, on désigne différentes granders (tension, fem, intensité ) caractérisant tojors

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

Trigonométrie. AOB = 1 rad

Trigonométrie. AOB = 1 rad Trigonométrie ) Radian et cercle trigonométriqe: définition (rappel) : Un cercle trigonométriqe est n cercle de rayon sr leqel on distinge dex sens de parcors : le sens direct (sens inerse des aigilles

Plus en détail

I. Expressions d une grandeur sinusoïdale 1.1. Généralités

I. Expressions d une grandeur sinusoïdale 1.1. Généralités Chap. 1 : REGIME MONOPHASÉ SINUSOIDAL I. Expressions d ne grander sinsoïdale 1.1. Généralités La tension est ne tension qi s écrit sos la forme Avec : Remarqe : por n corant i sinsoïdal, l'expression s'écrit

Plus en détail

Annexe A. Herbier de fonctions réelles. Les fonctions continues

Annexe A. Herbier de fonctions réelles. Les fonctions continues Annee A Herbier de fonctions réelles Rappelons que lorsque les domaines de définition et d arrivée d une fonction f sont des sous-ensembles de R, on parle de fonctions réelles. Les mathématiciens ont classé

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. a) x arctan x. a) x x x b) x (ch x) x c) x ln x [ttp://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 205 Enoncés Dérivation Dérivabilité Eercice [ 0354 ] [Correction] Étudier la dérivabilité des fonctions suivantes : a) 2 3 b) 2 ) arccos 2 ) Eercice 2

Plus en détail

Mines MP 2004, Maths 1

Mines MP 2004, Maths 1 MP 933 & 934 evoir à la Maison n o 8 Corrigé Mines MP 24, Maths Première partie Variations de la fonction ϕ. On a bien évidemment, au voisinage de : Arctant t et e πt πt, donc ϕ(t) t + /π : On peut donc

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR L'ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE ASSOCIEE AUX SYSTEMES DE MESURE AUTOMATIQUES DES GAZ (CONTROLE QUALITE QAL1)

GUIDE PRATIQUE POUR L'ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE ASSOCIEE AUX SYSTEMES DE MESURE AUTOMATIQUES DES GAZ (CONTROLE QUALITE QAL1) GUIDE PRATIQUE POUR L'ESTIMATION DE L INERTITUDE DE MESURE ASSOIEE AUX SYSTEMES DE MESURE AUTOMATIQUES DES GAZ (ONTROLE QUALITE QAL1 JANVIER 004 GUIDE PRATIQUE POUR L'ESTIMATION DE L INERTITUDE DE MESURE

Plus en détail

Electronique analogique

Electronique analogique Aertissement concernant l ensemble de l épree : Lorsq ne qestion comporte n résltat nmériqe à érifier, ce résltat doit être considéré comme «rai» si l égalité est érifiée à ± % Le symbole représente la

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Eo7 Clcls de primitives et d intégrles Eercices de Jen-Lois Roget. Retrover ssi cette fiche sr www.mths-frnce.fr * très fcile ** fcile *** difficlté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontornle

Plus en détail

Seconde Géométrie vectorielle Notion de vecteurs coordonnées de vecteurs

Seconde Géométrie vectorielle Notion de vecteurs coordonnées de vecteurs Notion de ecters coordonnées de ecters I. Notion de ecters a) Vecters et translations Définition : A et B désignent dex points d plan. La translation qi transforme A en B associe à tot point C d plan l'niqe

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Phénomènes de dispersion

Phénomènes de dispersion PSI Moissan 1 Phénomènes de dispersion Février 13 Phénomènes de dispersion I Propagation dans un pavillon eponentiel I.1 Description et modélisation du problème On étudie la propagation d une onde acoustique

Plus en détail

Plan du cours. Cours de Traitement Du Signal - Transformée de Fourier. Développement en Séries de Fourier. Propriétés

Plan du cours. Cours de Traitement Du Signal - Transformée de Fourier. Développement en Séries de Fourier. Propriétés généralisée de la généralisée de la Plan du cours Cours de Traitement Du Signal - Transformée de Fourier guillaume.hiet@rennes.supelec.fr ESTACA 6 septembre 2007 1 2 Représentation de la 3 généralisée

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS I. Translation Exemple : T 80m Une translation est n glissement : - aec ne direction donnée : câble d téléphériqe, la droite (), - aec n sens donné : le téléphériqe monte de ers, T

Plus en détail

Figure 1 : étage de sortie du MC1530

Figure 1 : étage de sortie du MC1530 ETUDE DE L ETAGE DE SORTIE DE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL MC1530 1 Le schéma complet de l amplificater opérationnel MC1530 est donné en annexe. Son étage de sortie (figre 1) est constité par n amplificater

Plus en détail

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités

Sujet Métropole 2013 EXERCICE 1. [4 pts] Probabilités Sujet Métropole 01 EXERIE 1. [4 pts] Probabilités Une jardinerie vend de jeunes plants d arbres qui proviennent de trois horticulteurs : 5% des plants proviennent de l horticulteur H 1, 5% de l horticulteur

Plus en détail

CIRCUIT RLC SÉRIE EN RÉGIME SINUSOÏDAL FORCÉ

CIRCUIT RLC SÉRIE EN RÉGIME SINUSOÏDAL FORCÉ CICUIT LC SÉI N ÉIM SINUSOÏDAL FOCÉ I ÉTUD D LA TNSION AUX BONS D LA ÉSISTANC I Calcl de la fonction de transfert On étdie la tension ax bornes de la résistance d n circit LC série Un BF délivre ne tension

Plus en détail

Equations Différentielles

Equations Différentielles Cours optionnel S4 - Maths Renforcées 1 Equations Différentielles I- Définitions élémentaires. On appelle Equation Différentielle Ordinaire (EDO) toute équation (E) du type (E) : y (n) (t) = F (t; y(t);

Plus en détail

Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles

Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles ENIHP1 mathématiques continuité et dérivabilité p 1/10 Chapitre I : Continuité et dérivabilité des fonctions réelles Le cours sera illustré à l'aide du logiciel de calcul formel gratuit Maima. Les commandes

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Transformation de Fourier

Transformation de Fourier Transformation de Fourier IV 1 - Convolution a. Système de convolution. b. Principe de la convolution. c. Définition. d. Exemples. IV - Transformation de Fourier a. Définition. Théorème d inversion. b.

Plus en détail

TS - Cours sur le logarithme népérien

TS - Cours sur le logarithme népérien Lcée Europole - R. Vidonne 1 TS - Cours sur le logarithme népérien Fonction carrée et racine carrée Considérons les fonctions f : R + R + g : R + R + 2 Dans un repère orthonormal, les courbes C f et C

Plus en détail

Géométrie vectorielle Multiplication d un vecteur par un réel - Colinéarité

Géométrie vectorielle Multiplication d un vecteur par un réel - Colinéarité Mltiplication d n ecter par n réel - olinéarité I Mltiplication d n ecter par n réel a) Définition désigne n ecter non nl et k n nombre réel non nl. Le prodit d ecter par le réel k est le ecter k tel qe

Plus en détail

Sujet Centrale 2012 Physique Option MP

Sujet Centrale 2012 Physique Option MP I Le Satellite Jason 2 IA1) IA - Etude l orbite Sujet Centrale 2012 Physique Option MP Cf cours : IA2) a) Le référentiel géocentrique est le référentiel de centre Terre en translation par rapport au référentiel

Plus en détail