DEF D UN JOUR. Quand la ville devient sauvage. Au fil des pages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEF D UN JOUR. Quand la ville devient sauvage. Au fil des pages"

Transcription

1 DEF D UN JOUR Supplément spécial du journal L Alsace, réalisé par des lycéens. Ne peut être vendu Au fil des pages Stade de la Meinau : l addition est salée 2 Cinéma : Star en danger 2 Cheerleading et foot américain 8 Le free run défie l apesanteur 9 OGM : l avis des Colmariens 17 Handisport, anti-sport? 17 Les dangers insidieux de l huile de palme 21 Les bienfaits écologiques du maïs 23 Tout un week-end de théâtre 27 Les jeunes ont leur maison 29 Il n est pas exceptionnel de croiser des renards dans les villes. Photomontage J1J Quand la ville devient sauvage F Chiens, chats et pigeons ne sont pas les seuls animaux qui peuplent les villes. Aigles, chouettes hulottes, martins-pêcheurs mais aussi chauves-souris, fouines, ragondins ou renards ne sont pas rares. Page 22

2 ÉCONOMIE 2 Pour le stade de la Meinau, l addition est salée Cet été, le Racing Club de Strasbourg a été relégué en CFA 2 par la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) et la FFF (Fédération française de football). L une des raisons : une mauvaise gestion du club par son ex-président, Jafar Hilali. Ce dernier «est l un des responsables des problèmes actuels du Racing, mais ce n est pas le seul», nuance Jacques Vergnes, directeur des sports à la Ville de Strasbourg. Ces problèmes portent sur les finances du club et son avenir sportif. D après le directeur des sports, «la plus grande difficulté est de ne plus avoir de locataires qui paient la location du stade, propriété de la Ville. Les joueurs en disposent actuellement gratuitement». Un énorme manque à gagner pour la mairie. Il a fallu, en outre, gérer la pression: «La discrétion a été de mise», confie Jacques Vergnes. Le nouveau président du club, Patrick Spielmann, souhaite maintenir le centre de formation en espérant que le Racing aura les résultats espérés pour retrouver son lustre d autrefois. Sur ce point, Jacques Vergnes est confiant. Mais voir le Racing Club de Strasbourg gagner la Ligue des Champions en 2016? «C est beaucoup trop tôt, sourit-il. Peut-être en 2020 ou Le Racing aura alors retrouvé le plus haut niveau», espère-t-il d entretien par an Le stade de la Meinau coûte par an à la municipalité pour son entretien et les frais annexes. Dans l enceinte du stade, les stands alimentaires, ne dépendant pas de la mairie, sont moins attractifs et ne lui rapportent rien. D autre part, les recettes Les «Journalistes d un jour» interviewant Jacques Vergnes, directeur des sports à la mairie de Strasbourg. Photo Norbert Pfister générées par les abonnements ne cessent de diminuer. On compte abonnements cette année, «ce qui n est pas mal pour un club de ce niveau,k mais qui reste encore Mais aucun accord n a pu être trouvée avec le propriétaire. Stéphane Libs a donc fait appel à la municipalité qui peut attribuer des subventions pour l exploitation de salles de cinéma dans le cadre de la loi Sueur. «Je suis très inquiet pour l avenir du cinéma», confie-t-il. En effet, la propriétaire des murs a attaqué en justice, il y a cinq ans, le gérant du Star, Stéphane Libs qui refusait de s acquitter d une augmentation du prix du loyer de 64 %. La condamnation est tombée il y quelques mois : il doit payer par mois de supplément rétroactif sur ces cinq dernières années ce qui représente un total de Une somme qui s additionne chaque mois au remboursement du prêt engagé par le gérant pour l achat du fonds du cinéma, d un montant de /mois. Le gérant pense pouvoir s acquitter du loyer dans deux ans et demi, une fois son prêt entièrement remboursé. Aujourd hui une pétition a été lancée, placée dans l entrée du Star, ainsi que sur internet pour encourager la municipalité à agir. Toutes les personnes, habituées ou non, aimant la magie du cinéma, sont invitées à sauver «cette» Star proposant des films uniques. Plus de personnes ont déjà signé la pétition. Le Star va prochainement fêter ses 30 ans! Une pétition a été lancée pour sauver le cinéma Le Star : Photo Marianne Bailly Jimmy Grass, Thomas Gross et Jean-Baptiste Gross Payer sans contact Star en danger En tant que cinéma d art et essais, le Star, à Strasbourg, propose une programmation variée, des festivals en tous genres destinés à un public de tous âges : étudiants, enfants, adultes. Son bilan est excellent ( entrées/an), mais l avenir de ce cinéma est compromis. très faible comparé à il y a quelques années», précise le directeur des sports. Marianne Bailly, Morgane Garcher et Clara Rousseau avec la participation de Daniela Figueras Après Nice, Strasbourg est la deuxième ville française à avoir lancé cette année le «paiement sans contact»: pour un achat inférieur à 20, ce système permet de payer avec une carte bancaire sans devoir taper son code: il suffit de passer la carte devant un appareil équipé du système de lecture adapté. Cependant, lorsque la totalité des dépenses aura atteint les 100, il faudra à nouveau saisir son code pour remettre sa carte à jour. Cette opération doit limiter les dépenses abusives en cas de vol ou de perte de la carte. Pour les téléphones portables, ce mode de paiement requiert l utilisation d une application téléchargeable. Les banques envisageraient de dépasser le plafond des 20 pour des achats plus conséquents (jusqu à 100 ou 200 ). Et «si le système fait ses preuves, le paiement par téléphone portable pourrait remplacer le paiement par carte bancaire dans les années à venir», indique un employé de banque. Aurélia Ritter, Dorine Kieffer et Théophane Schillinger

3 ÉCONOMIE L Alsace, une destination «à voir absolument» Cette année, l Alsace devrait accueillir plus de 11,5 millions de touristes, soit 25 millions de nuitées. Depuis 2010, ces résultats placent l Alsace en quatrième position des régions les plus visitées de France. Le guide australien Lonely Planet vient même de la classer parmi les dix régions du monde «à voir absolument». En chute libre en 2005 et 2006, le tourisme alsacien a connu une nouvelle hausse en 2007 (+ 9 %), grâce notamment à l ouverture de la LGV (ligne grande vitesse). Depuis, le nombre de visiteurs est passé de 8,5 millions à 11,5 millions. L activité a été relancée grâce aux touristes étrangers. Selon l Observatoire du tourisme en Alsace et l Insee, ils proviennent majoritairement d Allemagne (26 %), de Belgique (19 %), des Pays-Bas (9 %) et de Suisse (7 %). Les Français représentent 52,1 % des région. Le choix est vaste parmi les 250 musées et les 400 châteaux alsaciens ou les festivals renommés. Comme la Foire aux vins de Colmar ou la Foire européenne de Strasbourg, qui ont accueilli, cette année, respectivement et personnes. La cigogne alsacienne profite beaucoup de l essor du tourisme. Dessin Éloïse Behr touristes. Ils viennent d Ile-deFrance (24 %), du Nord (12 %), voire d Alsace (10 %). Ces visiteurs sont notamment attirés par la cuisine régionale (choucroute, munster, flammekueche, baeckeoffe ) et le riche patrimoine culturel de la Les sites les plus prisés de la région sont la cathédrale de Strasbourg (4 millions de visiteurs par an), le marché de Noël de la capitale alsacienne (2 millions de visiteurs) et le mont Sainte-Odile (1,3 million de personnes). Le tourisme vert attire aussi les voyageurs en quête de biodiversité. Et ce, grâce aux parcs naturels de la région, aux nombreuses pistes cyclables et à une nature préservée. Sans aucun doute, chacun devrait trouver son bonheur en découvrant les richesses de l Alsace. Théobald Guffon et Victor Sene 3 Sortez sans trop dépenser! En temps de crise, faire des économies n est pas forcément synonyme de privation. Voici des bons plans sorties à prix abordable à Strasbourg. Pour les restos, choisissez le Flam s, à deux pas de la cathédrale, et son «menu à volonté» à 12. Retrouvez un coin de Bretagne et des crêpes savoureuses à La Plouzinette, place Saint-Etienne (3 à 5 l unité). Dépaysement garanti au resto Ô Liban, vers la gare, avec ses mezzés (assortiments de petits plats). Menu du jour à 15. Pour les sorties, fous rires assurés au 9 rue Lafayette, lors d une partie de Laser Quest (6,50 les 20 minutes). Profitez de l espace loisir de l Orangerie, de son parc et du bowling (dès 3,10 la partie). Flânez au salon Bio & Co pendant la Toussaint au parc des expositions (entrée gratuite sur strasbourg). Pour boire un verre, direction le Jimmy s Bar, 30 quai des Bateliers, réputé pour sa soirée Erasmus du jeudi. Retrouvez une ambiance américaine aux Aviateurs, le bar mythique de la rue des Sœurs. Des soirées endiablées vous attendent! Clément François et Thomas Schneider

4 ÉCONOMIE Profession: économe Âgé de 39 ans, Emmanuel Exner considère que «les valeurs humaines l emportent sur la rémunération.» Photo J1J Strasbourg Économe, ce n est pas un métier très connu; pourtant il est indispensable. «Un établissement scolaire sans économe ne tiendrait pas bien longtemps: il ferait faillite. C est un métier très complet», lance Emmanuel Exner, 39 ans, économe au lycée Notre-Dame à Strasbourg depuis «Ce métier consiste à assurer la gestion financière d un établissement et la gestion technique des bâtiments et du matériel, précise-t-il. L économe assure les achats : le mobilier scolaire, les fournitures de bureau et même les produits d entretien. Il est aussi chargé de coordonner la restauration, c est-à-dire, par exemple, de réaliser des appels d offres pour trouver une nouvelle société de restauration». «La diversité des tâches, le contact avec toutes les personnes qui fréquentent l établissement» le rendent intéressant, ajoute Emmanuel Exner. Pour devenir économe, il faut suivre des études comptables et surtout «être polyvalent, avoir de l autorité, de l indulgence et une capacité d écoute». Abeena Thayananthan et Alexandra Muller 20 à 50 par mois en poche Aujourd hui, un adolescent de ans reçoit 20 à 50 d argent de poche par mois, qu il dépense principalement durant ses sorties ou qu il économise pour s offrir quelque chose à un prix plus élevé. La majorité des parents jugent nécessaire d apprendre à leurs enfants à gérer de petites sommes, afin de les aider à avoir des comportements responsables. Pour eux, l argent donné a un but pédagogique. Aylin Yuksel et Lison Kuster 4 Cafet ou fast-food au menu des lycéens La direction du lycée Notre-Dame, à Strasbourg, a constaté que les lycéens mangent de moins en moins à la cantine ; elle a décidé de réagir. Elle a mis en place depuis trois ans une cafétéria, «Le M eating», afin de proposer une variante au self et de permettre aux élèves de manger sur place. Celle-ci propose pizzas, hamburgers, paninis, sandwichs Actuellement, elle sert environ 80 repas par jour. Un chiffre qu elle voudrait augmenter. Mais le manque de personnel engendre des files d attentes, dissuadant les élèves de venir s y restaurer. Tandis que les fast-foods continuent d attirer les lycéens strasbourgeois avec des formules variées : pâtes en boite chez Mezzo di pasta, cuisine wok à emporter chez Wazawok à des prix allant de 6 à 7 Pour lutter contre la concurrence extérieure, la cafétéria s efforce de proposer des formules moins chères et plus copieuses : Depuis trois ans M eating sert 80 repas par jour. La formule express à 4,70 comprend : un plat chaud ou sandwich + une boisson + accompagnement ou un dessert. La formule gourmande à 6 comprend : un plat chaud ou sandwich + une boisson + un accompagnement + un dessert. Photo Julie Mehl Sur 371 lycéens, 153 seulement sont demi-pensionnaires. Cette faible fréquentation s expliquerait-elle aussi par l envie de sortir du lycée au moment du déjeuner pour profiter des distractions que propose le centre-ville? Julie Mehl, Marie Louisfert et Anthony Niang Pas égaux devant la crise La crise de 2008 a eu des effets dévastateurs sur bon nombre d entreprises. Qu en est-il aujourd hui? Recueil d impressions auprès de commerçants haguenoviens. Première étape, une auto-école du centre-ville : eux n ont pas connu la crise. «Les gens ont tous besoin de leur permis», relève la secrétaire. Le chiffre d affaires a même augmenté. Le seul problème constaté: le prix de l essence qui avait alors «explosé». Même son de cloche du côté du supermarché pour qui le chiffre d affaires est stable. «Le chariot moyen pour une personne est toujours de 17», précise le gérant. Il a toutefois constaté un changement dans la manière de consommer de ses clients. «Ils se rabattent sur des produits de grande distribution et sur les promotions», explique-t-il. Contrairement à lui, le concessionnaire de voitures moyenne gamme subit toujours les effets de la crise. Ses ventes de véhicules neufs ont encore baissé cette année. «Nous avons vendu 871 Dessin Éloïse Behr véhicules neufs de janvier à août, contre 952 en 2009 pour la même période et en Nous avions alors bénéficié de la prime à la casse, poursuit-il. Mais nous n avons pas eu de bénéfices puisque nous avons bradé le prix des véhicu- les.» Le concessionnaire de luxe n a pas connu la crise tout de suite, mais la ressent aujourd hui avec environ 550 à 600 véhicules vendus en 2009 et 2010 contre seulement 250 en 2011 Émilie Wehrmuller et Lætitia Schlosser

5 ÉCONOMIE 5 Une success story par-delà les frontières Quelle est le poids des entreprises franco-allemandes sur l emploi en Alsace? Cette question a été posée à Claude Kuhne, DRH de l entreprise SEW-USOCOM à Haguenau. Il estime que son entreprise a joué un rôle important dans l embauche dans le bassin d emploi Nord-Alsace. SEW-USOCOM, groupe international d origine allemande, fêtera ses 80 ans en C est une entreprise indépendante qui appartient aux fils du fondateur, donc une entreprise familiale. SEW s est implanté pour la première fois hors Allemagne, plus précisément à Haguenau, il y a maintenant cinquante ans, pour plusieurs raisons : la facilité linguistique, mais aussi la proximité géographique. Ainsi pour Claude Kuhne, «maîtriser l allemand est un atout majeur». Une culture d entreprise familiale La plupart des salariés de cette entreprise sont d origine alsa- Krankengymnast in Deutschland studieren? In Frankreich ist erwiesen, dass das erste Medizinstudienjahr schwierig ist. Insbesondere für die zukünftigen Krankengymnasten, bestätigt Denis, 19 Jahre. Die französischen Studen- ten können in Deutschland studieren. Die Ausbildung dauert 3 Jahre in einer Fachhochschule. Das Sprachniveau C1 ist erforderlich, sagt er. Manche müssen ihre Sprachkenntnisse vervollständigen. Die Kosten der Ausbildung sind hoch, etwa 5000 /Jahr. Da sie nur in Privatschulen erteilt wird, ist sie teurer als hier, so Denis. Die Studenten müssen auch für Prüfungsanmeldung, Arbeitskleidung, Fahrkosten und Wohnungskosten aufkommen. Die Ausbildung besteht aus mindestens 2900 Stunden, darunter 1600 Stunden für Praktika, die in Frankreich ausgeführt werden können. Ein Vorteil für Studenten aus Grenzregionen. Am Ende dieser Ausbildung legen die Studenten die Abschlussprüfung ab. Das Diplom wird international anerkannt. Cécile Paoli, Estelle Picard et Mélaine Kouamé Les J1J, Mme Duret et Claude Kuhne, directeur des ressources humaines, devant l entreprise SEW-USOCOM. Photo J1J cienne et sont capables de communiquer en allemand. Comme de nombreuses entreprises, telles INA, SEW a été affecté par la crise : de 2008 à 2009, il n y a pas eu d embauche et l entreprise a failli avoir recours au chômage partiel. Il en est de même pour INA, qui a, en revanche, eu recours au chômage partiel. Il ressort, selon Claude Kuhne, que l Alsace est la troisième région industrielle au niveau national après l Île de France et la région Rhône-Alpes. Cependant la France n a pas une force industrielle très développée alors que l économie allemande est basée sur la force industrielle de ses grosses PME. Le taux de chômage allemand s élève à 7,5 %, pour 9,5 % en France, mais à 6,5 % en Alsace. Du point de vue de l entreprise et de son DRH, «recruter signifie avoir besoin de personnel pour réaliser des projets et développer la croissance. L entreprise recrute en fonction du savoir de la personne, mais aussi en fonction de son expérience.» Pour Claude Kuhne, plusieurs niveaux de savoir sont requis : le savoir de la formation (les compétences théoriques), le savoir-être (basé sur l éducation de la famille et qui regroupe le respect et le comportement). Le troisième savoir est le savoir-faire qui sera acquis au sein de l entreprise. Chez SEW, comme chez INA, la culture d entreprise familiale est omniprésente. Claude Khune décline cette vision sous le terme «perf ambiance», c est-à-dire savoir travailler avec les autres dans une bonne ambiance, mais en visant toujours la performance économique. Benjamin Ertzscheid et Thomas Aubrun Formation : l informatique à la carte AS Formation est une entreprise privée, basée à Strasbourg, qui compte 43 salariés. Elle est dirigée par François Rabier qui l a créée en novembre Ce centre a pour but de former, en outils informatiques, des personnes voulant changer d orientation ou de profession. Il se différencie des autres centres «en personnalisant les plans et le type de formation en fonction des besoins de chacun, explique François Rabier. Formation bureautique, initiation Excel ou Word: la durée d une formation varie. Elle peut s étendre sur deux jours comme sur trois mois». Autre particularité, cette entreprise «emploie, à l inverse des autres entreprises, des salariés plutôt que des vacataires. Et pour les recruter, des personnes de l entreprise donnent leur avis», explique le directeur. La localisation d AS Formation présente de nombreux avantages: la proximité des transports et de restaurants aux alentours de l entreprise. Au fil des années, elle s est implantée dans différen personnes ont été formées en tes villes d Alsace (Molsheim, Colmar ). Selon François Rabier, «les salariés ont remarqué une évolution de la notion d équipe». L entreprise s est engagée dans une démarche de certification qualité afin de prouver sa compétence et son engagement auprès des per- Archives Thierry Gachon sonnes. «Pour qu une entreprise fonctionne, il faut sans cesse avoir des projets et savoir se remettre en cause», poursuit-il. En 2010, AS Formation a formé personnes pour heures de formation. Estelle Heid, Léa Hoffmann et Nicolas Lang

6 ÉCONOMIE Strassenbahnfahrer, ein nützlicher Beruf Was tut er? Der Strassenbahnverkehr ist heutzutage voll automatisiert, doch spielt der Fahrer eine wesentliche Rolle. Seine Aufgabe : die Benutzer unter den besten und optimalsten Komfort- und Sicherheitsbedingungen transportieren. Vor dem Betreten seiner Kabine prüft der Strassenbahnfahrer das einwandfreie Funktionieren der Bremsen, das Bedienerfeld und alle technischen Bestandteile des Fahrzeuges. Was für Arbeitsbedingungen? Zum Karrierebeginn fährt er immer auf derselben Linie, nach einiger Zeit wechselt er die Linien oder die Zeitpläne regelmässig. Es kann auch vorkommen, dass er sogar einen Bus fährt! Der Anfangslohn eines Strassenbahnfahrers beträgt ungefähr brutto. Wie kommt man zu diesem Beruf? Obwohl kein bestimmtes Diplom gefordert wird, kann man einem Bewerber raten doch ein «CAP» oder besser ein berufliches Abitur im Gebiet der Mechanik oder der Elektrotechnik vorzuweisen. Dazu muss der Bewerber mindestens 21 Jahre alt sein und den Führerschein besitzen. Mit 1450 Arbeitnehmern ist die Gesellschaft der Verkehrsmittel von Strassburg (CTS) der dritte Arbeitgeber der Stadt. Lucas Schon und Alexis Stephan Train vs voiture Aller-retour Haguenau-Strasbourg en voiture : 7 (consommation route) + 2 (consommation en ville) + l usure de la voiture et une consommation supplémentaire lors de bouchons. Aller-retour Haguenau-Strasbourg en tram-train : 6,80 ticket SNCF sans abonnement + 2,90 ticket tram sans abonnement, sachant que si l on prend un abonnement annuel à la CTS (Compagnie des transports strasbourgeois), on paye environ 1 par jour le tram. Bilan : le train et le tram sont, d une part, plus écologiques que la voiture ; d autre part, ils sont aussi plus rentables pour un trajet à partir de 15 km parcouru tous les jours! Sinon le covoiturage reste une bonne solution. Lucas Schon et Alexis Stephan 6 Un rallye peut en cacher un autre Le week-end dernier, a eu lieu la 2e édition du Rallye de France en Alsace. Le septuple champion du monde WRC (World Rally Championship), Sébastien Loeb, a abandonné malencontreusement la course suite à un problème technique. Cependant, il est resté présent tout au long des épreuves. Mais ce spectacle a un prix. Nous avons examiné les dessous de la spéciale de Haguenau. Cette année par exemple, les aménagements ayant permis d accueillir le rallye ont coûté plus de à la commune. De nombreuses entreprises ont sponsorisé la Ville de Haguenau. Les associations sportives ont assuré la restauration des spectateurs. De leur côté, les commerçants haguenauviens se sont parés aux couleurs du rallye. L activité touristique générée par le rallye leur a permis de réaliser un excellent chiffre d affaires, notamment grâce aux animations et aux promotions proposées au centre-vil- À Haguenau, personnes ont suivi cet événement. Photo Thomas Gervasio le (menu «Sébastien Loeb»). Les hôteliers-restaurateurs de Haguenau et des alentours ont fait le plein grâce aux équipes de journalistes et aux nombreux fans venus de loin. N oublions pas qu une organisation de ce type apparaît comme une course contre la montre. L effervescence était palpable à tous les niveaux, que ce soit du côté des organisateurs, des commerçants ou des supporters Même le beau temps était de la partie et a contribué à une affluence record : spectateurs. Thomas Gervasio, Frédéric Grass et Alexandre Fohr L équipe de Strasbourg Des élèves du lycée de Notre-Dame à Strasbourg et AlphonseHeinrich de Haguenau ont participé, hier, à l opération Journalistes d un jour, à la Maison de la Région à Strasbourg. L équipe du lycée Notre-Dame de Strasbourg : Marianne Bailly, Marion Daeffler, Daniela Figueras, Anthony Niang, Aïna Razafimamonjy, Valentin Seyler, Alizé Adam, Tom Groussard, Dorine Kieffer, Lison Kuster, Nicolas Lang, Marie Louisfert, Emmanuelle Maes, Julie Mehl, Théophane Schillinger, Aylin Yuksel, Morgane Garcher, Estelle Heid, Léa Hoffmann, Aurélia Ritter, Clara Rousseau, Thibaud Jost, Alexandra Muller, Abeena Thayananthan. Professeur : Christine Wendenbaum L équipe du lycée AlphonseHeinrich de Haguenau : Thomas Aubrun, Lauriane Bauer, Alexandre Fohr, Eloïse Behr, Clément François, Laura Beuvelet, Thomas Gervasio, Florian Brunet, Frédéric Grass, Benjamin Ertzscheid, Jean-Baptiste Gross, Jimmy Grass, Thomas Schneider, Thomas Gross, Lucas Schon, Théobald Guffon, Victor Sené, Le groupe devant la Maison de la Région Alsace à Strasbourg. Photo Aurélie Feix Mélaine Kouame, Alexis Stephan, Guillaume Minges, Cécile Paoli, Estelle Picard, Manon Rebmann, Laetitia Schlosser, Géraldine Schmitt, Emilie Wehrmuller. Accompagnateurs : Catherine Challemel, documentaliste, Carine Duret, professeur d allemand, Blandine Penserini, documenta- liste, Norbert Pfister, professeur d enseignement religieux. Journalistes : Valérie Bapt, Sonia De Araujo, Aurélie Feix. Techniciens : Kevin Parlati, Antoine Dell Agnola, Jérôme Galofalo, Thomas Brenner, du lycée Charles-Pointet de Thann. Responsable du site : Camille Bauer.

7 SPORT 7 Les Harlem Globe-trotters débarquent à Sélestat Les Harlem Globe-trotters vont faire leur show le 6 novembre à Sélestat. Le dimanche 6 novembre, à partir de 16 h, au centre sportif intercommunal de Sélestat, les Harlem Globe-trotters présenteront un inoubliable spectacle, mélange de basket et d humour. Les Harlem Globe-trotters sont une équipe d artistes, qui invite parfois des stars de la NBA à se produire avec eux. C est un show qui multiplie situations loufoques, gags en cascade et jeux ludiques avec le public. À la fin de ce spectacle, les artistes seront présents pour une séance de dédicace. Pour assister à ce show, on peut bénéficier de deux tarifs, selon l emplacement voulu : la place en catégorie 1 (face terrain) est à 40 (plein tarif), 34,50 en tarif réduit (enfant de 2 à 18 ans et groupe à partir de 20 personnes). Le prix en catégorie 2 (gradin retiré) est à 29 (plein tarif) et 23,50 (tarif réduit). Les places sont gratuites pour les enfants de 0 à 2 ans. Photo d archives Lionel Vadam Les points de vente sont les suivants : Super U, Auchan, Cora, Carrefour, Intermarché de Sélestat et Benfeld, la Fnac et l espace culturel Leclerc Sélestat. Ainsi que sur internet : ticketnet.fr, fnac.com et gdp.fr. Ou tout simplement sur place à l office des sports de Sélestat (place Dr Maurice Kubler). Céline Kapps et Marylin Kehrmann FSE RENSEIGNER Tél. : ou

8 SPORT 8 Le cheerleading débarque en Alsace centrale «Le but est de soulever le public, le mener à encourager l équipe de football américain», explique Pauline Schuh, créatrice du club de cheerleading Les Lions à Sélestat. Le cheerleading (de l anglais cheer, encourager, et leading, mener) est une discipline sportive mixte qui mélange la danse, le tumbling (gymnastique acrobatique), les pyramides et les lancers. «Cette discipline est très mal perçue pour le moment du fait de nombreux stéréotypes : fille insociable, hautaine, maigre et presque anorexique, belle, «coconne» et prétentieuse. Mais on compte bien faire changer les mentalités!», affirme la créatrice des Lions. Ce sport ne demande aucune condition physique, mais il faut avoir au minimum 15 ans pour intégrer le club. Pour le moment, celui-ci n organise pas de compétitions. Mais, intégrée à l équipe de footballeurs américains de Sé- reconnu par la FFFA (Fédération française de football américain), ce qui lui permet de donner des cours. Les cheerleaders sélestadiennes sont prêtes à en découdre avec bonne humeur. DR lestat du même nom, la session de cheerleading fait des représentations lors de leurs matchs. Une occasion en or Pauline Schuh a sauté sur l occasion pour créer la session de cheerleading, lorsque le club de football américain de Sélestat a vu le jour en mars 2010 : «J ai toujours eu envie de réaliser ce sport», avoue-t-elle. Thiébaut Wagner, président du club de foot, a tout de suite accepté son idée et la session de cheerleading a été créée en février dernier. Son nom «Les Lions» est un rappel du symbole de la ville de Sélestat et du nom de l équipe de football. Pauline a reçu en mai dernier une formation de coach niveau 1 Le club de football américain de Sélestat est aussi né de manière originale. «L idée est venue d une bande de copains qui organisaient souvent des après-midi pour jouer ensemble sur le terrain de sports du Grubfeld, indique Pauline Schuh. Ils ont décidé de créer un club pour pouvoir jouer plus sérieusement. Mais n étant pas majeurs ni diplômés de football américain, ils ont entamé de nombreuses recherches et sont tombés sur Thiébaut Wagner, un ancien joueur des Coyotes de Colmar. Il a accepté et a fait toutes les démarches pour lancer l équipe de football.» À ce jour, le club a un sponsor, le bar Le Tigre, et envisage de travailler avec le SAHB (Sélestat Alsace handball). Tiffany Sondej L équipe de Sélestat Les Journalistes d un jour du lycée professionnel et économique Schweisguth de Sélestat ont travaillé sur le thème sport. Élèves de terminale carrières sanitaires et sociales : Estelle Barthelmebs, Ambre Beyer, Anais Blum, Nour Brahimia, Pauline Fehr, Pauline Fontaine, Justine Fritsch, Stéphanie Gaillard, Mélanie Hipp, Julie Jaegli, Céline Kapps, Dilek Kaya, Marilyn Kehrmann, Romane Kling, Leila Labyedh, Amina Larafa, Adeline Le Luc, Lisa Lehmann, Fanny Meyer, Aurélie Munsch, Mylène Nartz, Gaelle Ottenwelter, Soraya Parwaiz, Mégane Paulus, Esra Sonat, Tiffany Sondej, Maeva Stahl, Caroline Staudinger, Cindy Teixeira. Enseignants : Cécile Reinbolt, Elisabeth Braconnier, Fatma Takaline. Élèves de seconde MSA (métier service accueil) : Florence Bertsch, Lili Brunette, Samantha Chirlan, Melda Durmaz, Lou Gilgenmann, Nadia Gill, Valentina Ivosevic, Melissa Kauffmann, Fanny Spitz, Morgane Schaub, Sonia Michel, Rania Nasri, Les J1J de Sélestat qui ont participé à l opération hier. Franck Ostertag, Léna Otter, Solange Perez, Célia Schuhler, Ferda Simsek, Charline Sohler, Angelo Stephan, Marine Vidal, Anais Weingartner, Marion Willmann. Enseignants : Karl Wietrich, Gaby Zimmer. La responsable du site était Lucie Haan. La journaliste était Françoise Marissal, assistée des pigis- Photo Françoise Marissal tes Adèle Haberkorn et Victoria Karel. Les techniciens informatique étaient Alexandre Longe et Anthony Finocchi, du lycée Charles-Pointet de Thann.

9 SPORT 9 Défier les lois de l apesanteur avec le free run Saut de chat, acrobatie époustouflante et saut à des hauteurs vertigineuses, le free run est, à ce jour, un sport encore méconnu du public. Pierre Fréchard, Jean-Baptiste Lejay et Benjamin Neff, des pratiquants de Sainte-Marie-auxMines, nous parlent de leur passion. Qu est-ce que le free run? Ben : «C est un mélange de gymnastique, saltos ou rondades, et de «parkour». On crée des parcours dans plusieurs lieux comme les villes, immeubles ou aires de jeux. Ce sport se pratique partout. Nous le pratiquons cinq à six fois par semaine en milieu urbain et, quelques fois, dans la salle de gym de la ville où JB entraîne des jeunes enfants. Mais il y a des risques car on se déplace rapidement et en sautant. Le plus souvent, on se fait des entorses à la cheville. Les échauffements sont impor- tants. Pour ma part, je me suis déjà cassé le pied. Que pensez-vous du free run? Pierre : Ce sport ne demande aucune condition physique, à part une bonne endurance. On peut en faire autant que l on veut, la ville est notre terrain de jeu. Mais nous respectons les personnes qui nous entourent. Depuis combien de temps pratiquez-vous? Ben : J ai commencé il y a trois ans. C est une manière intéressante de faire exprimer son corps. Ben : C est une discipline très libre. Il n y a pas de niveau mais certaine figures sont plus compliquées que d autres. L avantage, c est qu il n y a pas de tenues spécifiques. J-B : J ai débuté en même temps que Ben. Après treize ans de gym, je voulais essayer autre chose. Pierre : C est Ben et JB qui m ont initié il y a deux ans. J ai accroché car j adore bouger et avoir des sensations fortes. Ce sport fait monter l adrénaline! Nous avons aussi formé un groupe, F3R family, il y a un an, encadré par l association Hêtre, une association culturelle de la vallée. C est elle qui a d ailleurs organisé le festival Freestyle 2 rues il y a deux semaines à Sainte-Marieaux-Mines. On peut le pratiquer en short, jogging, pantalon, jeans. Par contre, il faut une bonne paire de chaussures. Saltos, rondades ou «parkours», le free run investit les milieux urbains. Photo DR Mais le free run n est pas très bien vu. Étroites d esprit, certaines personnes ne comprennent pas nos motivations pour nous entraîner sur les endroits qui nous entourent. Fanny Meyer

10 SPORT 10 Les activités sportives ne sont pas réservées aux jeunes! La maison de retraite Salem de Barr a, depuis trois ans, mis en place un service sportif pour les besoins des personnes âgées. «Cela leur permet de s exprimer, que ce soit du côté corporel ou mental» explique Enza Barbera, animatrice dans l établissement. Pour pratiquer ces activités, le matériel est acheté ou fabriqué selon les capacités des personnes (panier de basket, balles de tennis ). En France, beaucoup de maisons de retraite proposent à leurs résidents de faire du sport. Selon les responsables de ces établissements, ces activités sont très importantes pour elles. Cela leur apporte de l aide et leur permet d échanger avec les autres habitants des maisons de retraite. Les sports les plus adaptées aux seniors sont des jeux de quilles et des lancers de balles. Tous les 15 jours, 25 personnes entre 80 et 90 ans pratiquent une de ces animations. De plus, une fois par an, la maison de retraite Salem ainsi que plusieurs autres établissements organisent un concours avec différentes activités comme la pétanque, les jeux de quilles, le billard À la fin du concours, la maison de retraite gagnante remporte un trophée. À la maison de retraite Salem de Barr, les résidents peuvent pratiquer des activités sportives adaptées. Photo J1J Amina Larafa Enza estime que le sport (ou même quelques mouvements) pour les seniors suffit pour les faire sortir de leurs «bulles» : «Même dans une maison de retraite, ils ont besoin de partager une activité physique, qui les aide aussi à garder la pêche.» Amina Larafa et Leila Labyedh Championne de dribble Dimanche, sortez les baskets! fet, depuis quelques années, le football féminin se développe. Marine a commencé dans le club AS Portugais à Sélestat, puis elle a réussi à intégrer l équipe de football d Alsace après avoir passé plusieurs tests de compétence. Elle a fait plusieurs stages à Vichy, Clairefontaine et Strasbourg. Elle était classée huitième de Clairefontaine. Marine Vidal a fait partie de l équipe de France féminine de foot. Photo DR «J aime le football depuis mon enfance, c est un sport familial», explique Marine Vidal, championne féminine de football âgée de 16 ans et élève du lycée Schweisguth de Sélestat. Elle pratique le football depuis l âge de 4 ans, grâce à son père qui était un passionné du ballon rond. «Les garçons pensent toujours que parce qu on est des filles, on ne sait pas jouer, raconte Marine, mais une fois qu ils voient notre niveau, ils arrêtent et nous respectent.» En ef- En 2010, elle a fait partie de l équipe de France féminine. Dernièrement, Marine a joué dans le club AS Mussig. Lors d un match amical, Marine a reçu deux coups de crampons dans le dos : sa blessure l empêche de jouer pour le moment. «Ça me manque de ne plus avoir le ballon au pied, mais c est un choix qui a été très dur à prendre, le fait de voir mes frères jouer, ça me rend malade car je ne peux plus en faire», confie Marine. Actuellement, un club a voulu la recruter mais tant qu elle est blessée elle ne pourra pas jouer. Léna Otter, Marine Vidal et Ferda Simsek Les courses de Sélestat ont lieu dimanche. Photo Dominique Gutekunst La Ville de Sélestat organise, ce dimanche 9 octobre, la vingtième édition des «Courses de Sélestat», dans les rues de la ville. «Toutes les personnes, de 6 à 77 ans, peuvent participer», explique Élodie Glé, de l office des sports. Chaque année, plus de 2000 adultes et jeunes s inscrivent. Les organisateurs proposent un tracé rapide et parfaitement banalisé. L événement attire spectateurs. Le départ du semi-marathon, une nouveauté, et du 5 km, aura lieu dans la cour du lycée Koeberlé. Suivront le 10 km puis les foulées de la jeunesse. «Nous organisons ces courses pour privilégier le sport pour tous les ni- veaux. C est une grande fête populaire ou il y a de plus en plus d inscrits chaque année», se réjouit Élodie Glé. Le ravitaillement se fait tous les cinq kilomètres. Il est composé de boissons énergétiques, barres de céréales, fruits divers (abricots, pruneaux ) et pains d épices. «Les courses sont sécurisées par les polices nationale et municipale, la gendarmerie nationale et des commissaires de course. Il y a également un service médical avec des médecins qui circulent en moto, la Croixrouge et le club de cibistes CBK.» Victoria Wernicke, Caroline Staudinger et Mylène Nartz

11 SPORT Peur de l eau? Jamais Du nouveau à la piscine des Remparts de Sélestat : après à peine deux ans d existence, c est déjà la piscine qui présente le plus d activités en Alsace. Outre les activités habituelles pour enfants et adultes, elle présente depuis cette rentrée, deux nouveaux rendez-vous 11 Sélestat : une eau pour toutes les peaux D abord, la lutte contre l aquaphobie : les gens qui ont très peur de l eau sont pris en charge par les maîtres-nageurs, qui réussissent à leur faire surmonter leurs craintes. Autre innovation, la gymnastique prénatale, pour les futures mamans qui font des exercices bons pour le fœtus. La piscine propose, pendant le temps scolaire, gratuitement, des activités pédagogiques aux écoles maternelles et élémentaires de Sélestat. Les enfants ont deux épreuves à réussir : le «sauve-nage» et le «passeport de l eau». Les clubs de natation, de plongée, handisport et de kayak disposent aussi de créneaux pour préparer des compétitions. Enfin, dernière activité et sûrement la plus importante : la réception du public qui vient nager et barboter en toute tranquillité. En projet pour la rentrée 2012 : aquabyking et remise en forme. Lou Gilgenmann, Nadia Gill et Lili Brunette Thierry Gombart est le directeur de la piscine des remparts à Sélestat. Une de ses particularités est d avoir une eau sans chlore, moins irritante pour la peau. Photo Célia Schuhler «La piscine des remparts n est pas seulement une piscine sportive c est aussi un endroit de détente et de loisirs, souligne Thierry Gombart, directeur de la piscine de Sélestat. Cet endroit donne accès à plusieurs espaces, qui permettent aux habitants de Sélestat de se retrouver ou se détendre ensemble». La piscine fait aussi de la pédagogie en donnant accès à plusieurs écoles permettant d apprendre aux élèves la natation. «95 % des piscines de France utilisent du chlore, explique Thierry Gombart, tandis que la piscine des remparts est l une des rares piscines en France à utiliser un traitement d eau comportant du PHMB (polymère d hexamethylène biguanide)». Ce produit est moins irritant et moins nocif que le chlore, qui provoque des problèmes pulmonaires et des irritations. Dans cette piscine, l analyse de l eau se fait tous les deux ou trois mois : elle est très surveillée et réglementée. À partir de la prochaine vidange, en décembre, le traitement ne contiendra plus de PHMB mais de l ozone, plus performant : l ozone n est pas agressif mais est plus puissant au niveau de la désinfection. «C est une manœuvre compliquée et chère. Il faut fabriquer le gaz, l insérer dans l eau puis l en extraire. C est ainsi que l on traite l eau du robinet. L absence de chlore à la piscine des remparts semble plaire à la clientèle puisque personnes sont venues se baigner en 2010», conclut Thierry Gombart, satisfait de son installation. Morgane Schaub, Caroline Staudinger, Mylène Nartz et Célia Schuhler À vos pagaies! Le canoë-kayak est un sport qui attire de plus en plus de monde. Olivier Dury, directeur depuis un an du club de canoë-kayak de Sélestat (Cakcis), nous a renseignés sur son déroulement : «On peut y faire du canoë-kayak de loisirs, de compétition et de l initiation à la protection de l environnement. Je m investis dans le Cakcis car mon fils pratique ce sport. Mais ce n est pas mon métier à plein-temps, je suis aussi directeur d une maison pour handicapés, le «Willerhof» à Hilsenheim», explique-t-il. «Pour s inscrire au canoë-kayak il faut une cotisation à l année. On organise des sorties sur des lacs et rivières», précise Olivier Dury. Mais pour les non-initiés, comment différencier le canoë du kayak? «Le canoë se pratique à genoux dans le bateau avec une pagaie simple tandis que le kayak s exerce assis dans le bateau avec une pagaie double», indique-t-il. Fondé en 1983, le club comporte 100 licenciés, les plus jeunes ont 6 ans et la moyenne d âge est de 25 ans. Il dispose de près de 100 bateaux. Les adhérents ont déjà remporté plusieurs prix comme le titre de champion de France et de vice-champion du monde en équipe. Le Cakcis est le cinquième meilleur club de France. Florence Bertsch, Charline Sohler et Anais Weingartner Le canoë-kayak a le vent en poupe. Photo Denis Werwer

12 SPORT Sport et handicap ne sont pas incompatibles Mme Schott est professeur de sport spécialisée dans le handicap. Rencontre avec une personne qui permet d offrir un autre regard sur les handicapés. Pour quelles raisons avez-vous choisi cette spécialisation? En étant avec les personnes handicapées, on s intéresse plus à l humain que pendant des cours de sport normaux. On a plus de respect et on a envie d apporter quelque chose. Le sport est un moyen d être proche. Les handicapés ont toujours le sourire et ont envie de donner beaucoup aux autres, ils veulent se dépasser et on a envie de les aider. Avez-vous besoin d un diplôme spécial? Il faut avoir un brevet d État (handisport). Il faut avoir beaucoup de connaissances sur le handicap et sur les personnes elles-mêmes, il faut s intéresser à elles. Dans quel endroit pratiquezvous les activités? À l association «Dépasse Montagne» de Sainte-Marie-aux-Mines. C est convivial, on a des activités qui amusent beaucoup Familles et accompagnateurs aident les handicapés lors des activités sportives. Photo DR les personnes handicapées et qui les font se surpasser. Quels âges ont-elles? Elles ont tous les âges, cela commence dès 15 ans. Quel genre d activités pratiquez-vous? On pratique l escalade, le tir à l arc, le quad et la natation. On Qu est-ce que la psychomotricité? Pour répondre à cette question, nous avons interviewé Sophie Lessinger, une éducatrice de jeunes enfants de la Maison de l enfance à Erstein. aide chaque personne à aller jusqu au bout, pour que les gens puissent dire à leur famille ce qu ils ont fait, car ils sont contents d eux-mêmes. Les personnes handicapées sont motivées pour chaque activité, elles prouvent qu elles sont capables de faire quelque chose. Justine Fritsch et Estelle Barthelmebs enfants âgés de 3 ans qui ont «à peu près 10 minutes de concentration», nous confie Sophie. Les enfants utilisent différents types de matériaux comme des balles, des plots, des cerceaux, et des toboggans. «La psychomotricité, c est la façon de permettre aux enfants d utiliser leur corps», explique Sophie. La psychomotricité a pour objectif d apprendre aux enfants la coordination, la socialisation, le langage, l agilité et le respect des autres à travers différentes activités. Elle apporte aux jeunes enfants une meilleure connaissance de leur corps, leur permet de se situer dans l espace et de percevoir la notion du temps. Ce sont le plus souvent des activités où l enfant se déplace comme il en a envie. Pour les plus grands, ceux Bouger dans les Ballons Les sports de nature sont nombreux dans le parc. Archives L Alsace-T.G. «Permettre aux enfants d utiliser leur corps» Divers supports 12 De l énergie positive La psychomotricité a notamment pour objectif d apprendre aux enfants la coordination et l agilité. Archive L Alsace D.G. qui ont déjà acquis la marche, il est proposé des activités dirigées comme des parcours. Ces activités sont très difficiles pour les Ces ateliers sont dirigés par des personnes connaissant le développement et la capacité des enfants. Ce métier demande beaucoup d énergie positive et une capacité à se remettre en question. «Il faut savoir accepter des aspects négatifs comme le bruit, la fatigue, et apprendre à gérer ses sentiments», détaille la jeune femme. Pour Sophie, un jeune qui voudrait réaliser ce métier devrait avoir les qualités suivantes : l envie, la passion et un bon contact avec les enfants. Aurélie Munsch et Soraya Parwaiz Le Parc naturel des Ballons des Vosges est un territoire en montagne qui accueille des patrimoines naturels et culturels et met en avant des paysages emblématiques qui lui confèrent son statut de Parc naturel régional, explique Franck Bezannier, coordonnateur. Le parc se trouve dans le sud du massif des Vosges personnes vivent au quotidien dans son territoire. Diverses activités sont proposées comme des randonnées pédestres, équestres, en raquettes, du parapente, du ski, du trial et du quad. Le parc est accessible tous les jours. Julie Jaegli Zumba, un phénomène de mode? La Zumba, vous connaissez? Cette danse originaire de Cuba débarque au Griffon Club à Sélestat (route de Colmar, à côté du château d eau). C est l association de rythmes latins et de mouvements faciles à reproduire dans un programme de fitness unique en son genre. L objectif : brûler des calories en faisant de l exercice. Peggy est le professeur de zumba du club, elle donne ses cours le lundi de 19 h 30 à 20 h 15 et le jeudi de 18 h 45 à 19 h 30. Déjà 70 personnes participent à cette activité. Céline Kapps et Marylin Kehrmann FSE RENSEIGNER

13 SOCIÉTÉ 13 Matthieu, l homme-caméléon Matthieu Bessay : maçon, organisateur, chanteur La première Montée impossible de Muhlbach-sur-Munster a eu lieu le dimanche 25 septembre. D origine américaine, la Montée impossible dite «Hill climbing» est une course motocycliste individuelle où le compétiteur se con- fronte à une côte naturelle, non revêtue, extrêmement difficile ou réputée infranchissable. La pente a généralement un dénivelé de plus de 90 %. Cette manche alsacienne a eu lieu dans le cadre de la Coupe des quatre massifs, qui se déroule en Suisse, à Obersaxen, et en France, à Bernex, à la Bresse et pour la première fois cette année à Muhlbach-sur-Munster. Initialement prévue à Saint-Amarin le dimanche 12 juin, la montée alsacienne a été programmée à Muhlbachsur-Munster grâce à Matthieu Bessay, 25 ans et maçon de métier, qui a eu l idée d organiser cette compétition dans la vallée dont il est originaire. Pour la création de ce site exceptionnel, qui, à l origine, n était qu une simple forêt, de nombreux bénévoles, principalement des amis de Matthieu, se sont portés volontaires pour l aménager. Des entreprises de la vallée de Munster et le nouveau Motoclub de Munster ont également subventionné cette Montée impossible. Matthieu est également le chanteur du groupe Infekt, un groupe de rock qui s est produit la veille de l épreuve sportive pour inaugurer la première de cet événement exceptionnel. Un public en ébullition est venu assister à cette représentation. Il est vraiment incroyable, ce Matthieu! En plus d être organisateur et chanteur, il est également pilote d une Yamaha cm³ et portait le numéro 35 pour la Montée impossible. Les motos qui arpentent cette montée sont à la base des «enduros» qui sont modifiées par les pilotes. Ces derniers changent la roue arrière pour la remplacer par une plus large, équipée de clous, afin d avoir une meilleure adhérence. Lors de cette compétition, 65 participants se sont battus pour arriver en haut de la montée tout en essayant de faire le meilleur temps. Malheureusement lors de ce passage, Matthieu n est pas arrivé au bout de la montée, mais a fait une très belle performance qui a été très applaudie. «Je suis content, car tout s est bien passé, affirme Matthieu. J ai vraiment envie de renouveler la manifestation l année prochaine.» La date est d ailleurs déjà fixée : rendez- vous le dimanche 23 septembre Johane Deichelbohrer et Marine Le Couze et pilote! Photos J1J Une Alsacienne pédale au bout du monde Perrine Clauzel, 17 ans, pratique le VTT cross-country depuis une dizaine d années au Vélo club Sainte-Croix-en-Plaine (VCSCP). Mais elle se fait réellement connaître il y a trois ans avec son premier titre de championne de France, dans la catégorie cadette. Après son second titre national en 2010, elle intègre le pôle France de VTT à Besançon, au lycée Jules-Haag. Après avoir été contactée par plusieurs sponsors, elle signe avec le team Irwego-Commencal. À partir de là, un coach, Stéphan Perrin-Ganier, supervise son entraînement. Avec lui, la cycliste du VCSCP a pu améliorer sa technique et son endurance. Elle peut également compter sur les soutiens de Laurent Spiesser, une des vedettes de son club, et de Julien Absalon, double champion olympique de VTT cross-country. Après sa troisième victoire au championnat de France, elle intègre l équipe nationale, ce qui lui Originaire d Eguisheim, Perrine Clauzel a déjà remporté trois championnats de France. Photo Jean-François Frey permet de participer à des stages, et surtout aux coupes du monde et d Europe. Si la jeune femme se consacre essentiellement au VTT cross-country, il lui arrive de faire du cyclisme sur route. «Pour préparer ma saison, j ai participé en février de cette année à la première manche de coupe de France sur route avec Jeannie Longo», raconte Perrine. Elle participe ensuite aux coupes de France. Elle gagne à Saint-Raphaël et à Saint-Brieuc et finit seconde à Val-d Isère et à SuperBesse. Elle alterne avec les coupes du monde, en Angleterre (3e), Allemagne (10e), Italie (9e) et le championnat d Europe en Slovaquie, où elle finit 14e après un coup de chaud. En fin de saison, elle termine 6e du championnat du monde et 2e en junior première année. Elle se prépare actuellement pour le Roc d Azur, une très grosse course qui a lieu tous les ans et qui se déroule ce week-end dans le Var. Elle va aussi participer à la dernière manche de la coupe d Autriche, car le championnat du monde 2012 aura lieu sur le même circuit. Il s agit donc d une belle saison pour la première du classement général de la coupe de France, et 10e au classement général de la coupe du monde. Les succès de Perrine Clauzel contribuent à la notoriété d Eguisheim, au même titre que sa fête du vin, son fleurissement et son pape Léon IX. Mais il n est pas impossible que sa sœur Hélène, qui pratique également le cross-country, lui fasse un jour de l ombre, car ses derniers résultats sont prometteurs. Lionel Brobecker et Thomas Decker

14 SOCIÉTÉ e RI : le précieux soutien de la Cellule d aide aux familles Environ 500 militaires du 152e RI sont partis pour une mission de six mois en Afghanistan. Comment les familles de militaires arrivent-elles à gérer le quotidien en leur absence? C est là qu intervient la cellule d aide aux familles (Caf). La Caf est une structure qui accueille les familles de militaires et leur apporte soutien et aide. Comme le dit le lieutenant Sylvain Bedouet, en charge de la communication au 152e RI, «c est l interface entre le régiment et les familles». Un accompagnement est mis en place pour les orienter et les conseiller. Cet encadrement est nécessaire pour soutenir les familles en l absence de leurs conjoints. C est pourquoi la Caf est là pour faciliter leur quotidien durant ces six longs mois d attente qui peuvent leur paraître interminables. La mission majeure de ce bureau est de soutenir les familles et le personnel notamment en cas de décès ou de blessures en service. Ils organisent des séances d information mensuelles et une projection des photos du personnel en opération. Des sorties mensuelles sont La cellule d aide aux familles du 152e RI a notamment organisé une sortie à Europa park pour les proches des militaires en mission en Afghanistan. Photo DR organisées pour les familles, comme à Europa Park par exemple. Celles-ci peuvent créer des liens entre elles et comprendre qu elles ne sont pas seules face à cette situation. La cellule de crise du régiment, dont la Caf fait partie, est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Un numéro de téléphone pour un soutien psychologique est mis à disposition de toutes les familles dont un proche est parti en opération. Une carte famille est à disposition de chacune des familles. Celle-ci «permet de faciliter l intégration de ses familles dans le bassin colmarien» déclare l adjudant-chef Nathalie Joubert en bénéficiant de réductions dans plus d une centaine de magasins du Haut-Rhin. Les prochaines sorties mèneront les enfants au château du Haut- Koenigsbourg pour une visite à thème en costume d époque. Pour les militaires rentrés de leur opération, un accueil est prévu à l écomusée d Ungersheim à l occasion du grand arbre de Noël. Annabelle Costa, Coline Kratochvil et David Cardoso L AS Munster, 90 ans mais toujours en forme C est en 1921 que quelques sportifs enthousiastes créent l Association sportive de Munster (ASM), malgré le peu de compréhension pour le football à cette époque. Il fut, dans un premier temps, un club omnisports avec une section football, athlétisme et ski. Avec l arrivée de Bruno Scherrer, entraîneur général et coach, l équipe 1 a créé un enthousiasme incroyable à l AS Munster. Pour ses 90 ans, l ASM s est offert un très beau cadeau. Avec l aide de Raymond Laemmel, vice-président et dirigeant de l équipe 2, Matthieu Schumacher, entraîneur adjoint de l équipe 1, Nuhi Fetahu entraîneur de l équipe 3, sans oublier le président Bertand Gazet et tout son comité, l ASM a réussi à atteindre les sommets en plaçant ses trois équipes seniors en tête de leurs championnats respectifs. Grâce à ses perfor- L AS Munster a hissé trois de ses équipes au plus haut niveau l année dernière. Photo d archives D. Gutekunst mances plus qu exceptionnelles, l équipe 1 passe du championnat D1 au championnat promotion d honneur pyramide A, l équipe 2 accède au championnat promotion d excellence pyramide B et l équipe 3 accède au championnat D1 pyramide B. Cette réussite est aussi due aux entraînements de qualité proposés par le groupe d entraîneurs basés sur un jeu offensif mais aussi composés de séances physiques, des séances tactiques, de travail devant le but, de tactique de zone et d animation offensive. L association propose aussi des stages de préparation dans des pays tels que L Espagne et l Allemagne. L ASM veut aussi créer une philosophie de jeu en intégrant les jeunes U17 promotion dans le groupe senior afin de les faire progresser individuellement. Les objectifs pour cette nouvelle saison sont de terminer dans les trois premiers de chaque groupe et de réussir un coup d éclat en coupe d Alsace. Les mots d ordre seront «solidarité» et «stabilité», qui doivent être la force du club. Nassim Mabrouk, Quentin Gassmann et Laurent Burey

15 SOCIÉTÉ 15 L équipe de Colmar Deux classes de terminale du lycée Kirschleger de Munster ont participé hier à l opération Journaliste d un jour dans les locaux du 152e régiment d infanterie de Colmar. Terminale STG : Elise Ansel, Lucas Bendele, Anaïs Blaison, Maeva Bockmeyer, Laurent Burey, David Cardoso, Annabelle Cost, Lea Frankenberger, Quentin Gassmann, Emily Gazet, Lea Gutzwiller, Pauline Hermann, Florian Kohlmann, Coline Kratochvil, Nassim Mabrouk, Kevin Malcurat, Stéphanie Maurelle, Jordan Mebold, Pauline Tosi, Joan Vieira. Terminale ES : Sophie Basso, Maxime Blaise, Lionel Brobecker, Thomas Decker, Pauline Degout, Johane Deichelbohrer, Valentine Foisy, Amandine Gomes de Araujo, Lyne Grabenstaetter, Xavier Hurst, Nina Hutt, Deborah Kayser, Anaïs Kempf, Kevin Kempf, Guillaume Kohler, Marine Le Couze, Lucas Martin, Pauline Meyer, Jérôme Neff, Simon Ochs, Frédéric Reinbold, Igor Scherer, Elise Schnoebelen, Vincent Schoepfer, Quentin Susin et Pierre Wyss, accompagnés de Deux classes de terminale du lycée Kirschleger de Munster ont participé à l opération Journaliste d un jour. Photo J1J Melitine Barret, professeur de communication, Olivier Bellamy, professeur de sciences économiques et sociales et Bruno Michel, professeur-documentaliste. Responsable de site : Cécile Rocher. Techniciens informatique : Thomas Mendel, Alexandre Ziegler et Guillaume Zussy, du lycée Charles-Pointet de Thann. Journalistes : Isabelle Glorifet, Thierry Martel et Olivier Roujon.

16 SOCIÉTÉ 16 Lycée Kirschleger : déjà 20 ans Voilà maintenant vingt ans que pelles et grues se sont activées pour construire le lycée FrédéricKirschleger, un événement dont on se souvient encore à Munster. Pendant deux décennies, six proviseurs se sont succédé à la tête de l établissement. L Alsace citait à l époque les mots du proviseur Antoine Schmitt : «L inauguration qui a lieu aujourd hui, c est un peu la distribution des prix, pour le bientôt retraité que je suis». Certains élèves ont connu le changement de l ancien lycée au nouveau. «J ai effectué seulement une année dans l ancien lycée, raconte une ancienne élève. Nous avions à peine pris nos marques que nous devions déménager dans les nouveaux locaux. J avais l impression de refaire une rentrée en tant que nouvelle lycéenne. On trouvait l escalier principal impressionnant. Tout le monde nous voyait descendre ou monter, comme sur les marches de Cannes! Vingt ans après, quand je repense à ces années, je me dis qu on était préservés et privilégiés, car on était dans un petit lycée.» La section cinéma audiovisuel, la section ski, ou encore l option facultative d escalade font la fierté du lycée et sa notoriété. En effet, ces options attirent des élèves de toute la région, logés pour la plupart à Wintzenheim à l internat du Pflixbourg depuis septembre Au sein de l établissement, tout est mis en œuvre pour faire progresser chaque élève dans son domaine, l art, la culture ou le sport. Les skieurs, grimpeurs et sportifs en tout genre sont activement représentés au niveau régional et national dans les compétitions UNSS, et ce grâce à la motivation des professeurs et élèves qui organisent de nombreux entraînements, stages ou voyages. Les options ski et escalade occupent ainsi certains élèves les mardis et mercredis après-midi. L option ski existe depuis cinq ans et compte 15 élèves. L option escalade en compte une quarantaine. D autres élèves sont tournés vers le cinéma. Ils ont le choix Les 20 bougies du lycée Kirschleger seront soufflées cette année. Dessin Valentine Foisy entre l option lourde (5 heures par semaine) qui comprend 31 élèves et 52 pour l option facultative (3 heures). Ils ont la possibilité d aller aux festivals de Cannes et de Belfort afin de progresser dans leur voie. Romain Cogitore par exemple, ancien élève de la section, a sorti son premier long- métrage, Nos résistances, en Anciens élèves et professeurs, préparez-vous : le lycée FrédéricKirschleger compte bien fêter ses 20 ans dignement en mêlant toutes les générations. Lyne Grabenstaetter, Anaïs Kempf, Élise Schnoebelen et Valentine Foisy Un musée pour la star de la vallée de Munster Après un an et demi de construction et 5,5 millions d euros d investissement, Damien Mougin a ouvert les portes de la Maison du fromage de la vallée de Munster le 2 avril visiteurs Pour son inauguration, invités ont franchi les portes de l établissement et le lendemain un millier d intéressés sont venus découvrir le nouveau musée du fromage. D une superficie de 2000 m², l établissement se situe 23, route de Munster à Gunsbach et compte 16 employés. Depuis son ouverture, il a accueilli personnes. La Maison du fromage de la vallée de Munster propose un grand nombre d activités : démonstration permanente de la fabrication du fromage, dégustation à la cave d affinage, visite de la ferme avec ses nombreux animaux (vaches, chèvres, poneys ), sans oublier Depuis son ouverture en avril dernier, la Maison du fromage a attiré visiteurs. le marché paysan, tous les premiers vendredis du mois. Un atelier pédagogique est mis à disposition pour les visites scolaires, avec toute la chaîne de fabrication du munster. Une boutique de souvenirs est proposée à la clientèle à la fin de la visite. Le fromage produit par l établissement y est mis en vente pour le plus grand plaisir des gourmands. Le public peut aussi trouver au sein de cette maison la terrasse, brasserie et restaurant La Stub de la Fecht, où ils peuvent déguster Archives L Alsace les plats préparés et servis par un personnel souriant et habillé de costumes traditionnels alsaciens. La Maison du fromage a pour projet de regrouper 13 agriculteurs au sein d une fromagerie. Pauline Degout, Amandine Gomes de Araujo et Quentin Susin

17 SOCIÉTÉ 17 Procès des faucheurs d OGM : le jugement des Colmariens La semaine dernière a eu lieu à Colmar le procès des faucheurs volontaires de vignes OGM (organisme génétiquement modifié). Au mois d août 2010, une soixantaine de personnes avaient décimé 70 pieds de vignes OGM expérimentaux de l INRA, l Institut national de la recherche agronomique. Une peine de prison légère avec sursis a été requise par le ministère public, mais le jugement ne sera rendu que mioctobre. Le but de ces faucheurs était principalement d attirer l attention du grand public sur les OGM. Leur objectif a-t-il été atteint? Interrogés dans la rue, les Colmariens se sentent peu concernés par cette histoire, et ne savent pour certains même pas de quoi il est question. «Je n ai pas vraiment fait attention à cette histoire, j ai juste vu les gros titres des journaux», confie Nathalie, une vendeuse de 25 ans. Son avis sur les OGM est plutôt fataliste : «On vit avec depuis tellement longtemps, je ne me pose même plus la question». «On subit ce qu on nous impose, souli- gne une jeune maman. Ce n est pas nous qui décidons». «Si on savait vraiment ce qui se passe avec ces OGM, je pourrais peut-être dire ce que j en pense», affirme avec aplomb une retraitée. «De toute façon, on ne nous dit jamais rien, et quand on pense avoir compris, on nous démontre le contraire». Un médecin curieux, qui a lu avec assiduité les journaux, dit être resté sur sa faim : «On ne nous donne que très peu d informations sur les recherches scientifiques effectuées. Les faucheurs savaient-ils seulement ce qu ils détruisaient, ou était-ce du pur vandalisme motivé par des scrupules infondés?». «Je trouve ce procédé trop brutal : c étaient peut-être des recherches utiles, et la surface était très réduite. Où est le risque?», s emporte un ancien militaire. «Ces cultures permettent de nourrir plus de monde», déclare un demandeur d emploi âgé de 34 ans. «C est le progrès!», lance-t-il enthousiaste. «Si ça peut aider à lutter contre la faim ou les catastrophes naturelles, je n ai rien contre», Dessin Valentine Foisy renchérit une gérante. «Mais juste pour le profit, ce n est pas la peine. Il faut laisser la terre se débrouiller. La nature fait bien les choses, non? Oui, ces faucheurs avaient de bonnes intentions. Mais la recherche, c est important. Ils préparent l ave- nir» Des avis divers, donc, mais où subsiste une part d incertitude. Est-elle liée au désintérêt du public ou plutôt à la désinformation officielle? Sophie Basso et Nina Hutt Handisport, anti-sport? Souvenez-vous l été dernier, Oscar Pistorius, sprinter sud-africains, courait et finissait 8e lors de la demi-finale du 400 mètres au championnat du monde d athlétisme 2011 de Daegu. Cet athlète, né sans tibia-péroné court dorénavant avec des prothèses en alliage de carbone lui permettant ainsi, jusqu à cet été, de participer aux compétitions handisport. Ses prothèses tant controversées ont fait beaucoup de bruit dans le monde de l athlétisme. En effet, certains détracteurs ont affirmé que ses jambes de substitution lui permettraient de gagner pas moins de 10 secondes sur un 400 mètres plat. Ces accusations n ont pas empêché ce sportif de se qualifier en réalisant les minimas pour les derniers mondiaux aux côtés des plus grands champions. Cependant, le cas Pistorius déchaîne les passions. Les avis sont partagés, comme en témoigne Thierry Ochs, bénévole et entraîneur d un club de tir à l arc pour Oscar Pistorius est devenu le porte-drapeau de la cause des athlètes handicapés. Photo AFP-Antonin Thuillier personnes handicapées mentales et physiques, dans la vallée de Munster. Selon lui, «les athlètes handisport, s ils réalisent les performances requises, devraient pouvoir participer aux plus grandes compé- titions internationales auprès des sportifs valides.» Néanmoins, il avoue ne pas posséder «les compétences nécessaires pour juger si, oui ou non, les moyens utilisés pour compenser leur handicap leur pro- curent un avantage quelconque sur les autres participants.» Le succès médiatique de Pistorius entraîne un engouement pour la pratique handisport. Ainsi, de plus en plus d individus handicapés commencent à s initier à une activité sportive dans leur vie de tous les jours. Les règles de certains sports sont adaptées à ce besoin, comme au tennis où les joueurs ont le droit à deux rebonds avant de frapper la balle. Dans le même temps, il existe des sports spécialement conçus pour certains handicaps. Le goalball, par exemple, est un sport spécifiquement créé pour les personnes malvoyantes : il se déroule en salle et consiste à marquer un but avec une balle sonore guidant les joueurs. Avec Oscar Pistorius, les athlètes handisport ont enfin trouvé leur porte-drapeau et espèrent pouvoir suivre sa trace dans le monde du sport. Simon Ochs, Kevin Kempf, Jérôme Neff et Vincent Schoepfer

18 SOCIÉTÉ 18 Les pilotes du Rallye de France parlent écologie L Alsace a accueilli ce week-end pour la deuxième fois consécutive le Rallye de France, une des épreuves du championnat du monde. Quelles en ont été les conséquences sur l environnement? Les équipes ont traversé l Alsace de long en large. Certaines étapes avaient lieu en montagne, comme dans la vallée de Munster, en plaine, ou encore dans le vignoble comme à Cleebourg. Le rallye est également passé par les villes de Mulhouse, qui a accueilli une spéciale pour la première fois, et de Haguenau, où Sébastien Loeb a pu fêter son 7e titre de champion du monde il y a tout juste un an. Au niveau de l écologie à Geishouse, les buvettes faisaient payer une consigne sur les gobelets pour obliger les spectateurs à les rapporter et non à les jeter dans la nature. Les zones Natura 2000 ont été délimitées avec des banderoles, des poubelles ont été mises en place sur les lieux où on attendait le plus de monde. Deux pilotes de l association Brand Motorsport Turckheim, John Oed et Antoine Tannacher, ont accepté de donner leur avis sur ce rallye. Que pensez-vous de l impact du rallye sur l écologie? Antoine Tannacher : Pour moi, le rallye n est pas plus polluant qu un Tour de France. John Oed : Sur un Tour de France, les gens ne voient que les vélos et non tout ce qu il y a derrière, comme les caravanes publicitaires qui polluent autant, voire plus qu un rallye, et certains écologistes roulent bien en voiture Qu apporte, selon, vous le rallye à l Alsace? Antoine Tannacher : C est dommage que certaines personnes veuillent compromettre le rallye, car cela donne une image valorisante de l Alsace. Les gens sont venus découvrir notre culture et nos spécialités gastronomiques, comme le vin et la choucroute. John Oed : Quand j ai vu les Sébastien Ogier, dans l étape du Petit Ballon. Photo Simon Lustenberger images du rallye à la télé, j ai trouvé ça génial. Voir l Alsace sous tous ses angles, avec tous les spectateurs, cela a vraiment mis la région en avant, que ce soit au niveau touristique, commercial ou gastronomique. Les gens ne repartiront pas les mains vides et auront très probablement envie de revenir. Que pensez-vous des étapes cette année? John Oed : Les étapes étaient bien définies, car elles traversaient toute l Alsace et cela permettait aux différents pilotes de découvrir notre région et de voir les paysages. Antoine Tannacher : Les étapes sont très bien choisies, car elles sont passées de la montagne à la plaine et au vignoble. Joan Vieira, Florian Kohlmann et Lucas Bendele L Alsace, fan de sport auto L Alsace a accueilli sur ses routes le Rallye de France WRC, du vendredi 30 septembre au dimanche 2 octobre. Plus de spectateurs se sont retrouvés sur le bord des routes alsaciennes. Beaucoup d entre eux ont passé la nuit dans leur tente ou leur campingcar pour s assurer une place de choix au bord des routes. Malgré l absence de Sébastien Loeb, qui a abandonné dès le premier jour, le public était au rendez-vous, tout comme le beau temps. «Le rallye sans Loeb n est plus vraiment pareil», s est exclamé un spectateur, déçu de ne pas voir la star alsacienne. Le rallye sans Loeb, c est comme une journée sans soleil. Les habitants des alentours n ont pas hésité à sortir la pancarte de soutien à leur pilote préféré, sur laquelle était écrit «We Loeb you», ou à dessiner sur la route «Made in Loeb». Pour beaucoup d Alsaciens, le rallye était l occasion de se retrouver entre amis ou en famille. Les pas- ple une buvette au Petit Ballon, où les VIP se voyaient offrir des consommations financées par le Crédit mutuel, sponsor principal du rallye. Cet événement génère donc des retombées économiques pour les commerces, restaurateurs et hôteliers de la région. En effet, ces infrastructures ont accueilli la foule présente pour le rallye. Cette manifestation sportive a donc été une bonne opération commerciale et festive. Ken Block, au départ de la spéciale du Grand Ballon, à Geishouse. Photo Pierre Wyss sionnés de sport automobile qui suivent la compétition de près sont venus de loin. Les touristes présents en ont profité pour assister aux spéciales, tout en découvrant la richesse des paysages alsaciens. L ambiance au bord des routes était festive et familiale. Des buvettes ont été mises en place par les fermes-auberges et caves locales. Le Buchwald tenait par exem- Les spectateurs ont profité des commentaires diffusés par une sono, pour être informés en temps réel de l évolution du classement de l épreuve. «La sono donne un plus à l ambiance!», a estimé un spectateur présent sur les chaumes du Petit Ballon. Dans l ensemble, le rallye a attiré beaucoup de monde. La météo estivale a comblé l absence du champion alsacien. Pierre Wyss, Frédéric Reinbold, Lucas Martin et Maxime Blaise

19 ENVIRONNEMENT 19 Fessenheim, une centrale sous contrôle Rencontre avec Émilie Cour, une employée chargée de la sécurité de la centrale nucléaire de Fessenheim. Quel est votre rôle? Mon travail consiste à vérifier l état de l installation chaque jour, de faire les essais de fonctionnement sur le matériel afin d en vérifier le bon fonctionnement. Les agents de sécurité sont aussi les personnes qui interviennent en cas d accident, d incendie. Nous sommes formés pour la lutte contre l incendie, le secours aux blessés et les pollutions. Combien de personnes le service de sécurité compte-til? Il existe dans notre centrale plusieurs services de sécurité : la protection de site (vérification des badges, des sacs à l entrée ), une délégation de gendarmerie (38 gendarmes très entraînés) et le service de prévention des risques, nommé SPR, qui compte environ 30 personnes. De quel équipement dispose Les agents de sécurité, comme les autres employés de la centrale, disposent d un équipement spécifique. Photo Jean-François Frey un agent de sécurité de la centrale? L équipement d un agent du SPR est le même que celui de chaque employé de la centrale. Nous avons nos équipements de protection individuelle (gants, bouchons d oreille, casque, bleu de travail). Et dans les zones à risque de la centrale, nous disposons aussi d un explosimètre (NDLR : appareil servant à mesurer la teneur en gaz explosible d une atmosphère) ou d oxygène-mètre. Les agents du SPR mettent en place le matériel de contrôle pour le risque radiologique, s assurent du respect des signalisations mises en place (obligation de mettre des lunettes, des bouchons d oreille). Le service de sécurité disposet-il de véhicules? La centrale dispose d un camion équipé avec le matériel nécessaire en cas d incident ou d accident : matériel de lutte contre l incendie, trousse de secours, kits antipollution Le service de protection de site est chargé de ramener ce camion sur déclenchement de l alerte. Quels sont les horaires de travail? Le SPR est un service qui fonctionne en heures ouvrées (8 h17 h), avec un système d astreinte. Y a-t-il des risques de dégradations à cause de la malveillance? Oui. On constate assez régulièrement du matériel cassé ou des graffitis et plus rarement des vols. Propos recueillis par Steve Riegert, Morgan Friedrich, Benoît Meyer, Benjamin Putzig et Florian Regin L équipe de Mulhouse Les élèves du lycée des métiers Charles-de-Gaulle ont travaillé sur le thème environnement, hier, sur le site de l Université de Haute-Alsace à Mulhouse. Élèves de terminale sécurité-prévention : Jessica Abler, Ophélie Algeyer, Christophe Boeglin, Anaïs Boisard, Jonathan Coelsch, Valentin Conrad, Lucas Delamarre, Lysiane Dorn, Jérémy Fischer, Émeric Goarin, Pierre Grawey, Alexandre Grob, Geoffrey Lévy, Baptiste Miesch, Matthieu Priss, Sébastien Rebholtz, Manon Robert, Quentin Rose, Julien Schlicklin, Thomas Schroetter, Kathleen Stoffelbach, Benjamin Tarasse, Vincent Tricot. Élèves de seconde sécurité-prévention : Perrine Bleunven, Timothée Cecconi, Cindy Daubier, Mélanie Dietsch, Lucas Ferraro, Laura Fieffel, Maxime Fischer, Morgan Friedrich, Mélanie Fritsch, Maxence Fuchs, Aurélien Geoffrey, Laura Greder, Jonathan Jehl, Mehdi Kadi, Benoit Meyer, Marion Monmarche, Pacôme Pinc le, Romain Pruneaux, Benjamin Putzig, Florian Regin, Les lycéens de Pulversheim sur le site de l UHA, au campus de l Illberg. Steve Riegert, Carla Robin, Marie Schuh, Romain Seemann, Maxime Spenlé, Morgane Stoecklin. Professeurs : Guillaume Dufour, droit et communication, Fabien Naegelin, sécurité et prévention, Béatrice Chomik, documentaliste, Gilles Wolfs, lettres-histoire. Responsable de site : Sinnly Vorady. Techniciens informatique : Arnaud Autofage, Alexis Hemmer, Photo Christophe Schmitt Nicolas Wabnitz, du lycée Charles-Pointet de Thann. Journalistes : Laurent Bodin, François Fuchs, Christelle Himmelberger et Christophe Schmitt.

20 ENVIRONNEMENT 20 Se déplacer dans la région mulhousienne sans voiture Mulhouse est dotée d un réseau de tramway. Les deux premières lignes ont été inaugurées en 2006, un investissement d environ 250 millions d euros. Du côté de son réseau de bus, la Ville de Mulhouse a pour projet de favoriser les lignes dites à haut niveau de service, c est-à-dire avec une voie réservée. Cela réduit les accélérations et les décélérations, donc la consommation de carburant du bus et la durée des trajets, ce qui incite les usagers à utiliser ce moyen de transport. «On estime qu un habitant utilisant sa voiture plutôt que le bus consomme trois fois plus», souligne Christophe Wolf, responsable d étude des projets au Pôle Mobilités et Transports de la M2A (Mulhouse Alsace Agglomération). Dans l agglomération et ses alentours, un vaste réseau de bus est en place, ce qui permet aux habitants de se rendre en ville sans prendre leur voiture. Cela réduit donc les bouchons, la pollution de l air et les émissions de gaz à effet de serre. Une contribution locale à l objectif que se sont fixé différents États : réduire par quatre les émissions de gaz à effet de serre d ici La révision des bus et des trams ainsi que les contrôles de sécurité sont fréquemment pratiqués afin de réduire les risques de pollu- L interview de Christophe Wolf (à droite), qui travaille au pôle Mobilités et Transports de la M2A. Photo J1J Mulhouse tion et d accident. Depuis septembre 2011, une nouvelle offre de transport se nommant Filéa est en place pour permettre aux usagers de bénéficier, sur demande préalable, d un transport à la carte aux heures creuses. Un système d auto-partage existe également à Mulhouse et la Ville a un système de vélos en libreservice, Vélocité. Le 21 septembre dernier, cinq nouvelles stations ont été inaugurées, portant à 40 le nombre total de stations. La con- trainte, c est que ces stations doivent être multiples dans un même secteur pour que, lorsqu une station est complète ou qu il n y a plus, à l inverse, de vélos disponibles, l utilisateur puisse trouver une autre station à proximité. Les communes de l agglomération se sont mises d accord sur un plan de déplacements urbains (PDU), adopté en Ses objectifs sont notamment de développer les transports collectifs ; de maîtriser le trafic automobile ; d encourager la pratique du vélo et de la marche à pieds ; de faciliter l accès pour les personnes à mobilité réduite ; de renforcer la sécurité des déplacements Pour les trajets qui dépassent l agglomération, il existe depuis fin 2010 un réseau tram-train qui relie la région mulhousienne à la vallée de la Thur. Maxence Fuchs, Maxime Fischer, Timothé Cécconi, Pacôme Pinc le et Romain Pruneaux Le train sur de bons rails La pollution générée par les voitures et les bus est présente partout dans nos villes. Y compris à Mulhouse. Cette pollution, on la voit, on la sent, on la tousse aussi. Pourtant, on constate que de plus en plus de personnes laissent leur voiture dans leur garage et utilisent d autres moyens de locomotion, notamment le train, pour aller travailler. Grosse affluence, ainsi, hier matin, à la gare de Mulhouse où les voyageurs n ont guère le temps de s arrêter pour expliquer leurs motivations. Parmi les personnes interrogées, sept voyageurs sur dix préfèrent le train à la voiture pour des rai- sons pratiques et économiques. Cela permet d éviter le stress des embouteillages et les contraintes de stationnement. Pour les voyageurs, le train est moins polluant et donc plus écologique, permettant de voyager loin en peu de temps. Si le train est considéré comme le mode de transport le plus respectueux de l environnement pour des distances importantes, surtout chez les urbains, il apparaît, d abord, comme une alternative à la voiture et aux embouteillages des villes. Le train permet d éviter le stress des embouteillages et les contraintes de stationnement. Photo Thierry Gachon Laura Fieffel, Perrine Bleunven, Mélanie Fritsch, Mélanie Dietsch et Carla Robin

21 ENVIRONNEMENT 21 Huile de palme : désastre écolo pour douceur économique L huile végétale de palme est la plus consommée au monde, du fait de son faible coût de production et de son grand rendement à l hectare. Elle est présente dans un grand nombre de produits de consommation courante, alors qu elle est dangereuse pour la santé et l environnement. Son effet se ressent sur l augmentation des rejets de gaz à effet de serre ainsi que sur la déforestation massive au profit d immenses palmeraies. En Indonésie et en Malaisie, les deux premiers pays producteurs au monde, la production intensive d huile de palme conduit à la destruction complète d écosystèmes forestiers. En cause : une demande mondiale qui grimpe en flèche, mais qui risque d exploser avec la banalisation des biocarburants. Or, la consommation mondiale d huile est plus élevée que la production. L huile de palme est essentiellement utilisée dans l agroalimentaire (80 % de la production contre 19 % Bien qu utilisée à grande échelle, l huile de palme peut représenter un danger pour la santé. Dessin Baptiste Miesch dans les cosmétiques), la moitié des aliments transformés en contiennent. Sa vertu principale est son faible coût, mais aussi sa grande capacité de conservation et sa caractéristique donnant du moelleux aux pâtisseries. Cependant, cette huile contribue à la formation de cholestérol. Originaire d Uffholtz, Sébastien Absolu, chargé de mission chez Greenpeace France, souligne que «l huile de palme est souvent cachée par les entreprises sur la liste des ingrédients par la nomination d huile végétale pour se faire mieux voir», ce qui n est pas anodin. L huile de palme est en effet, se- lon lui, «plus mauvaise que les autres huiles» mais les entreprises souhaitent le cacher, d autant plus que sa culture et en relation avec une grande déforestation. Dernièrement, Greenpeace France a mené une campagne contre la multinationale Nestlé (qui utilisait en grande quantité cette fameuse huile), qui s est soldée par un engagement à en diminuer l utilisation. La France n est pas la plus impliquée contre l huile de palme, mais est plutôt contre la déforestation systématique. «En France, on n est pas les plus actifs concernant ce problème.» Les pays les plus impliqués étant principalement les plus proches des lieux de production, comme la Chine, l Inde ou l Australie. Ainsi, l huile de palme n a pas fini de soulever la controverse. Comment faire face à une demande toujours plus forte, sans sacrifier tout un système écologique pour toujours plus de production? Baptiste Miesch, Quentin Rose et Jessica Abler

22 ENVIRONNEMENT 22 Ces animaux qui peuplent Mulhouse La nature est partout. Les animaux aussi, même dans les villes, ce que l on soupçonnerait à peine Chiens, chats et pigeons sont rois mais pas seulement. «Si nous levons les yeux, on peut aussi voir des aigles, des chouettes hulottes, des martins-pêcheurs et toute sorte de rapaces», explique Edmond Herold. Ce grand passionné de la nature, qui propose, entre autres, des visites guidées dans Mulhouse, ajoute que «tous ces oiseaux sont là, parce qu ils viennent du nord, où, en période hivernale, l eau gèle trop vite». «Ils se dirigent donc vers le sud, là où il fait plus chaud et où nous pouvons encore trouver de l eau liquide.» Abeille et chauve-souris Dans les milieux urbains et leurs environs, fouines (animaux nocturnes) et ragondins (castors) sont aussi nombreux. Il y a aussi, plus près des forêts, des chevreuils, des écureuils On trouve également dans la ville des abeilles et toute sorte d insectes. Les abeilles peuvent maintenant aussi vivre en milieu urbain, parce que des ruches y ont été placées pour les protéger, car, en campagne, les différents produits et pesticides déposés dans les champs détruisent leur environnement et les empêchent de pouvoir fabriquer le miel. «Ce qui est Les ragondins n ont pas peur de se mouiller en ville. Photo Thierry Gachon bien dommage, car si les abeilles venaient à disparaître, on ne pourrait plus trouver de fruits et de fleurs, car c est leur travail qui permet le développement de la flore» explique Edmond Herold. Il y a aussi des animaux insolites qu on n imaginerait pas trouver à Mulhouse comme les chauvessouris On ne lève pas non plus assez la tête pour les regarder voler dans le ciel! Les renards ne sont pas rares en milieu urbain. «Il y a aussi un oiseau très rare que l on peut voir dans les environs de Mulhouse, c est le martinet alpin», souligne Edmond Herold. Espèces «pionnières» Il y a différentes espèces qui se sont développées en milieu urbain, après d autres, et qui ne vivaient pas là à la base. «En ville, nous trouvons ce que nous appelons les espèces ''pionnières''. Ce sont des espèces qui envoient des animaux en ''éclaireur''. Si le milieu leur convient bien, ils s installent en ville et se développent, ou, au contraire, si le milieu n est pas favorable aux conditions de vie qu ils recherchent, ne s installent pas en milieu urbain», raconte Edmond Herold qui cite, concernant Mulhouse, le merle noir, qui était à la base un oiseau vivant dans les forêts, ou encore la tourterelle turque qui, comme son nom l indique, vivait d abord en Turquie, avant de s installer à Mulhouse. Au rang des espèces nuisibles, vivant en milieu urbain, rats et souris, porteurs de nombreux virus, maladies et bactéries, prolifèrent. Heureusement, leur développement est limité par les prédateurs qui les mangent comme les rapaces nocturnes, la chouette hulotte, le faucon crécerelle, la fouine, le chat, le renard «La prolifération de toutes les espèces d animaux est le reflet des actions collectives et individuelles humaines. Par exemple, ne pas jeter les déchets dans la nature, mais dans les poubelles prévues à cet effet!», rappelle Edmond Herold, pour qui «les comportements humains ont un grand impact, positif ou négatif, sur le développement de la nature. Il faut donc agir en conséquence!» Aurélien Geoffroy et Jonathan Jehl L abeille, indicateur, malgré elle, des changements climatiques L Alsace dénombre plus de apiculteurs qui entretiennent quelque ruches, dont la moitié se trouve dans le HautRhin. En cent ans, la mortalité des abeilles a augmenté et, fatalement, le nombre d apiculteurs a diminué. Actrices de l environnement, les abeilles sont les premières pollinisatrices de fleurs. Elles sont responsables des bonnes récoltes pour les arbres fruitiers et les légumes. Les produits issus de l apiculture et de la ruche ont des propriétés exceptionnelles, notamment dans le domaine thérapeutique. Leur effet cicatrisant est connu, tout comme leur ri- chesse en vitamines. L abeille est, malgré elle, un indicateur de pollution dans un rayon de trois kilomètres autour de sa ruche : plus l air est pollué, plus les abeilles meurent. Nous avons rencontré Jean-Luc Weiss, apiculteur à Soultzmatt depuis vingt-cinq ans. Témoin des changements dans son domaine d activité, il nous a parlé du réchauffement climatique en Alsace. Il a fait le constat suivant : «Les sapins ont besoin d un sol frais, et se font donc de plus en plus rares dans la plaine d Alsace. Les abeilles migrent en suivant les sapins et nous devons donc nous adapter à ces On dénombre quelque ruches en Alsace. Photo Thierry Gachon changements pour continuer à produire du miel.» Jean-Luc Weiss insiste aussi sur les effets négatifs de la monoculture : «La culture massive du maïs a un effet néfaste sur les abeilles, vu qu il n y a qu une seule sorte de pollen.» Comme nous, les abeilles aiment la diversité alimentaire! En raison de ces changements récents, les butineuses optent pour des milieux plus adaptés comme les contreforts des Vosges et, plus surprenant, les villes : «Les abeilles s y installent, parce qu elles y trouvent une grande variété de plantes» précise l apiculteur, qui n hésite d ailleurs pas à citer Albert Einstein en guise de conclusion : «Si l abeille disparaît, l humanité en a pour quatre ans». Sébastien Rebholtz, Valentin Conrad, Lucas Delamarre et Jérémy Fischer

23 ENVIRONNEMENT 23 Le maïs a aussi des vertus écologiques En matière d environnement, les agriculteurs sont souvent montrés du doigt à cause du traitement des champs avec les pesticides ou la pollution des machines. Mais la culture du maïs, qui est la plus répandue en Alsace, a aussi des vertus bénéfiques pour l environnement. Reportage à Muespach-le-Haut, chez Raymond Hatstatt, agriculteur, depuis plus de 40 ans, qui cultive le maïs avec son fils. Quelles sont les principales utilisations du maïs en Alsace? De nos jours, le maïs est la céréale la plus cultivée en Alsace et dans le monde. On l utilise pour trois grands types de production : l alimentation humaine, le fourrage animal et les transformations chimiques, notamment les biocarburants. De plus, le maïs est bénéfique à l environnement. Quels sont, justement, les effets bénéfiques sur l environnement? Tout d abord, le maïs est un purificateur d air. Un hectare de maïs fournit quatre fois plus d oxygène qu un hectare de forêt. Il permet également de recycler le lisier et le fumier que nous utilisons comme fertilisant pour les champs car ils fournissent un apport d azote important pour la plante. Le maïs est également un excellent composant pour la production des biocarburants. Il est aussi présent dans tous les objets de la vie courante comme les jouets en plastique, les médicaments, le dentifrice, le carton, le textile et de nombreux autres produits. Mais tous ces avantages ne cachent-ils pas quelques inconvénients? Très peu. Le principal inconvénient est son irrigation qui nécessite de nombreuses tonnes d eau qui sont puisées dans des puits, dans la nappe phréatique ou dans des cours d eau. Mais dans le Sundgau, où se situe mon exploitation, nous bénéficions d un temps plutôt clément qui nous permet de minimiser l utilisation de l eau et donc de privilégier l environnement. Raymond Hatstatt en pleine moisson du maïs dans son exploitation à Muespach-le-Haut. Photo Christophe Boeglin Depuis quelque temps, nous entendons parler de maïs OGM. De quoi s agit-il et en cultivez vous? Le maïs OGM est une sorte de maïs dont la graine a été génétiquement modifiée afin que la plante puisse lutter d elle-même contre les différentes maladies et les insectes qui l attaquent. Je ne cultive pas cette variété de maïs qui n est pas autorisée en France, même si, dans d autres pays, sa culture se développe. Propos recueillis par Christophe Boeglin, Julien Schlicklin, Benjamin Tarasse et Thomas Schrotter La cueillette du bonheur d Alexandre Grob Alexandre Grob, lycéen à Pulversheim, est passionné de champignons. Ayant grandi à proximité de la forêt communale d Oderen, il nous fait part de cette passion et des souvenirs qui se transmettent de père en fils, depuis deux générations. Qu est ce qui te plaît dans la cueillette? Je ne savais même pas encore marcher que mon père m emmenait dans son sac à dos pour me faire découvrir les joies et les surprises que nous offre la forêt. Les odeurs, les couleurs de chaque saison, le calme, la nature, cette sensation de liberté me remplissent de bonheur. Quelle est la diversité de champignons que l on peut trouver dans nos forêts alsaciennes? On y trouve pas mal de variétés, c est vaste, nous avons des champignons venimeux comme les amanites phalloïdes, et de très bons comestibles que je Alexandre Grob, passionné de cueillette de champignons. Photo Christophe Schmitt cueille comme les chanterelles, les bolets, les trompettes de la mort (malgré leur nom effrayant, ils sont délicieux), les pieds de moutons ou encore les chanterelles grises aussi appe- lées chanterelles d automne. À quelle période cueille-t-on les champignons? La période commence au printemps, mais certaines conditions sont indispensables : il faut qu il ait plu et que le soleil soit présent par la suite. La lune montante favorise la poussée des champignons. Mon père m a souvent raconté que lors d un hiver précoce, c est sous la neige qu il avait cherché les derniers cèpes de la saison. On peut trouver des champignons du mois de mai jusqu à début novembre, en fonction des conditions climatiques. Pour finir, peux-tu nous donner quelques conseils pour les conserver? Pour ma part, je fais blanchir les cèpes, les chanterelles, les pieds de moutons dans une poêle avec un filet d huile d olive, l objectif étant de faire sortir l eau qu ils contiennent, pour les congeler afin qu ils ne perdent pas leur saveur. Ainsi lors de leur dégustation ils sont comme fraîchement cueillis. En ce qui concerne les trompettes de la mort, je préconise de les faire sécher. Kathleen Stoffelbach, Alexandre Grob et Anais Boisard

24 ENVIRONNEMENT Verschmutzte Luft : Gefahr! Abgase sind einer der Gründe von Atemkrankheiten. Photo Lysiane Dorn Wo kommt die Luftverschmutzung her? Diese Verunreinigung wird verursacht durch : - den Industrierauch - die Heizung - die Autoabgase Diese unterschiedliche Herkunft der Verschmutzung transportiert Staub und mehr oder weniger gefährliche Gase in die Atmosphäre. Die Folgen für die Gesundheit der Stadtbewohner dieser atmosphärische Verschmutzung ist allen Ärzten gut gekannt, die auch festgestellt haben, dass fehlender Sonnenschein aufgrund der Verschmutzung zu Krankheiten führen kann. La pollution de l air D où vient la pollution de l air? Cette pollution provient à la fois : La maison basse consommation est une notion désignant un bâtiment dont la consommation énergétique au mètre carré est très basse, voire entièrement compensée par les apports solaires ou par les calories émises par les apports internes (matériel électrique et habitants). L efficacité d une maison basse consommation repose notamment sur la conception bioclimatique (orientation de la maison, des baies vitrées, triple vitrage, etc.). D après l Agence locale de la maîtrise de l énergie de Mulhouse, ce type de maison coûte entre 7 et 15 % de plus qu une maison traditionnelle. Selon les cas, l investisseur rentre dans ses frais entre une dizaine et une vingtaine d années grâce aux économies d énergie réalisées. Au rang des inconvénients, le principal est le surcoût des installations nécessaires pour atteindre les obligations induites par la norme. L autre inconvénient ma- Une maison basse consommation coûte entre 7 et 15 % de plus qu une maison traditionnelle. Archives Thierry Gachon jeur est que la maison est dépendante des habitudes de vie de ses occupants. Si les fenêtres ou la circulation d air par ventilation sont utilisées à mauvais escient, tout le bénéfice des installations est réduit à néant. Selon la famille Priss, qui possède une maison basse consommation depuis trois ans à Neuf-Brisach, «moins consommer, c est l avenir de la planète». Vincent Tricot et Jonathan Coelsch Mulhouse, la ville aux 3000 poubelles Mulhouse et ses quelque habitants. Cette ville est bien connue pour ses possibilités de sor- ties, ainsi que ses nombreux lycées. Une telle population génère des quantités très importantes - Du chauffage domestique; - Des pots d échappement. Ces pollutions d origines diverses envoient des poussières et des gaz plus ou moins dangereux dans l atmosphère. Lysiane Dorn, Geoffrey Levy et Manon Robert 24 Basse consommation : la maison de l avenir - Des fumées produites par l industrie; Les conséquences provoquées par cette pollution atmosphérique sur la santé des habitants des villes sont bien connues des médecins. Les gaz polluants ainsi que les poussières conduisent à la longue à des maladies respiratoires. Les médecins ont aussi constaté que le déficit de soleil provoqué par la pollution provoque des maladies. de déchets : « tonnes d ordures sont ramassées chaque année», indique Lionel Sardier, le responsable de la collecte et des transports à la M2A (Mulhouse Alsace agglomération), en précisant que ce chiffre porte sur un secteur qui comprend aussi une partie du Bassin potassique (soit, avec Mulhouse, une zone où vivent personnes). Cent cinquante agents travaillent d arrache-pied pour assurer la propreté de Mulhouse. La commune compte trois déchetteries. Plus de 3000 poubelles publiques sont réparties dans toute la ville, dont 400 bennes de collecte des papiers, verres et plastiques. Malgré ce vaste dispositif, on voit encore trop souvent des déchets jetés sur la voie publique. Les Mulhousiens disposent de quelque 3000 poubelles pour se débarrasser de leurs déchets. Photo Christophe Schmitt Cindy Daubier, Marion Monmarché, Marie Schuh, Laura Greder, Morgane Stoecklin et Lucas Ferraro

25 CULTURE 25 L équipe de Saint-Louis Le lycée Roosevelt de Mulhouse a travaillé hier sur le thème de la culture à la médiathèque de Saint-Louis. La classe de TBC2 a fourni les rédacteurs des articles : Hakan Alagoz, Gonul Bakar, Marie Bauer, Myriam Beghiel, Fatima Belmsaguem, Selim Dogan, Nadia Eyenga, Helin Ilbeyi, Déborah Joly, Zeynep Koseoglu, Laura Mosangini, Bruno Pereira, Imane Rahoui, Yanushan Ravendran, Elodie Sablone, Mehmet Sahin, Marion Weiss, Kamel Yakhlifi. L équipe marketing était constituée par la classe de TCO1 : Ahmed Saadalah, Léa Argentieri, Anaïs Ciolek, Domenico Condémi, Hamza Durak, Cyril Gorlier, Hichem Ludwig, Florence Martins-Ferreira, Jennifer Miehle, Elvan Mordogan, Kamelia Moussaoui, Loïc Peter, Laetitia Pfau, Sébastien Pluskota, Amina Salah-Salah, Karima Teurki, Anta Thiam, Léa Wrona, Sabrina Zahi. Accompagnateurs : Corinne Dal- Les lycéens du Roosevelt ont planché sur le thème de la culture. lemagne, Odette Behra, Yolande Vilmouth. Journalistes : JeanChristophe Meyer, Jean-Paul Frey, Adeline Kuenemann. Soutien technique : Quentin Loret, Jonathan Krucker, Joffrey Photo Jean-Christophe Meyer Egler, du lycée Charles-Pointet de Thann. Responsable du site : Marie Lalot.

26 CULTURE 26 «Aider ces artistes à avoir l exposition qu ils méritent» L Espace d art contemporain Fernet-Branca, à Saint-Louis, commence à se forger une réputation nationale, voire internationale, grâce à des expositions d envergure. Rencontre avec son directeur, Guschti Vonville, qui assure les visites guidées. Guschti, pourquoi le musée se nomme-t-il Fernet-Branca? Nous sommes installés à l emplacement d une ancienne distillerie qui portait le nom des deux associés qui avaient ouvert cet établissement. Lorsque nous avons créé notre musée, nous voulions garder le nom historique des lieux. Pourquoi exposer des œuvres contemporaines? Cela nous permet de mettre en lumière le travail de certains peintres et sculpteurs qui méritent d être connu. Notre vocation est d aider ces artistes à avoir l exposition qu ils méritent. Cela est d autant plus facile que les lieux sont spacieux. Depuis quand dirigez-vous le musée? Je suis directeur depuis J ai été attiré par l art, dès mon plus jeune âge, j ai côtoyé un peintre qui m a bluffé. Je suis devenu curieux et j ai souhaité moi-même transmettre le plaisir et l émotion que l on peut retrouver devant un tableau ou un objet d art. Je peux le faire grâce à ce musée. Des artistes célèbres ont-ils exposé en vos lieux? Je suis très fier d avoir eu des œuvres de Pablo Picasso, Paul Rebeyrolle ou Charles Pollock, par exemple. Figurez-vous que pour l expo Picasso, nous avons enregistré plus de entrées, c était un vrai rêve. Comment le musée est-il financé? Nous avons des partenaires privés, mais aussi des aides publiques, notamment de la ville de Saint-Louis. Il y a également les droits d entrée acquittés. Nous Fernet-Branca accueille en ce moment deux expositions, jusqu au 11 décembre : «In case we die», de Sophie Zénon et «Archéologies intérieures», de Jean-Paul Philippe. Photo J1J avons de nombreux visiteurs locaux, mais aussi des amateurs venus de Suisse et d Allemagne. Ma fierté est de recevoir un autre public composé de personnes souffrant de handicap. Le musée leur permet une autre vision des choses, de s émouvoir et de passer un très moment. Enfin, notre vocation est aussi de recevoir les jeunes des écoles pour les former à la culture. Zeynep Koseoglu F SE RENSEIGNER A l Espace d Art Contemporain Fernet-Branca, 2 rue du Ballon, à Saint-Louis. Tél Web Les bons petits plats de Véronique Véronique Weigt est cuisinière et gérante d un restaurant à SaintLouis Neuweg. Elle sourit : «C est une entreprise de femmes.» Elle est en cuisine et a juste une employée en salle. Et la boutique tourne! Alsacienne d origine tchèque, elle prépare avec gourmandise toutes les spécialités de la région. Sa grand-mère est pour beaucoup dans la vocation de Véronique Weigt. Elles concoctaient toutes les deux régulièrement quelques recettes alsaciennes, et c est certainement là où la cuisinière a tout appris. Depuis qu elle a décroché son CAP cuisine à Carspach, elle fait «ce métier par passion.» Son rêve était d ouvrir, avec son mari, un restaurant. Il y a vingt-neuf ans, leur rêve est devenu réalité, et depuis 2005 elle gère ce restaurant toute seule. Véronique Weigt est établie dans une jolie maison à colombages dans la rue principale de Véronique vit tous les jours son rêve avec son restaurant. Neuweg. Cette maison, qui date de 1700, est un ancien bar qui a été complètement transformé en maison traditionnelle alsacienne. La Couronne est donc un lieu où Photo J1J l on ressent une ambiance familiale et conviviale. Et ici, tout est fait maison. Sa plus grande réussite est le Surlawerla, du foie sauté. Elle cuisine avec ses propres connaissances, sans livre, avec uniquement des produits frais et de saison : «Je vais au marché tous les jours», explique-t-elle. Elle cherche son inspiration dans son quotidien, en allant au marché, dans les magasins, lors de promenades, selon ce qu elle voit, ou goûte. Elle n hésite pas à modifier sa carte, dès qu elle aime l un de ses nouveaux plats. La formule semble attirer les amateurs de bonne cuisine, car le restaurant a toujours autant, malgré une année plus délicate en Pour s adapter à sa façon à la crise financière et permettre aux clients de continuer à déguster de bons plats chez elle, elle propose un menu à 11, aussi bien à midi que le soir. De quoi intéresser plus d un gourmand! Bruno Pereira et Meriem Beghiel F Y ALLER Restaurant "A la Couronne" 33, rue de Strasbourg, Saint-Louis. Tél. : Site internet :

27 CULTURE 27 Ce week-end, le festival Théâtra souffle ses 25 bougies Le festival Théâtra est un festival international de théâtre amateur, avec la volonté de «défendre la qualité artistique et la création contemporaine». Il se déroulera durant trois jours, ce week-end, du 7 au 9 octobre à Saint-Louis. Cette année, explique Line Parra, chargée d administration, le festival accueille des troupes locales, comme les «Malades d imaginaire», qui sont haut-rhinois, mais aussi de toute la France et même d autres pays européens. C est le cas des Allemands de «Gut und Edel», des Italiens de «Teatro Laboratorio Cottini-Berti», ou des Roumains de «Thespis Théâtre». C est le 25e anniversaire de ce festival, et pour cela, les organisateurs proposent aux anciennes troupes, qui ont fait les succès passés de Théâtra, de retrouver la scène ludovicienne. Des groupes, hier amateurs, aujourd hui pro- fessionnels, proposeront des spectacles au théâtre La Coupole. Une trentaine de personnes travaillent pour l organisation de ce festival. En tout, quelque 250 acteurs se produiront sur scène, soit 50 spectacles en continu. Les pièces proposées sont courtes et ne durent pas plus de quarantecinq minutes. Le public pourra retrouver ces acteurs amateurs à la Maison pour tous, dans la Salle des fêtes, ou encore au Foyer. Les moyens qu ils utilisent pour faire venir du public? Ils ont un programme de mise en place d affiches publicitaire un peu partout, et ont imprimé des tracts. Ils utilisent tous les supports médiatiques, presse quotidienne régionale, mais aussi site internet. «Nous essayons aussi de nous adresser à un public jeune, en faisant circuler l information dans les lycées, comme le Jean-Mermoz à Saint-Louis», précise Line Parra. 250 acteurs se produiront lors de 50 représentations. Photo Dom Poirier Les personnes qui viennent assister aux spectacles sont généralement des habitués et des fidèles Le public joue un grand rôle durant le week-end : c est même un acteur à part entière, il circule de scène en scène, va de pièce en pièce et attribue même un prix qui porte son nom, très prisé des troupes qui se produisent. Laura Mosangini et Déborah Joly F SURFER Saint-Louis cultive l art sous toutes ses formes Stéphane Valdenaire est attaché culturel à la Ville de Saint-Louis. Une ville qui a une vraie politique en matière d arts plastiques, peinture, photographie, œuvres visuelles qui permettent de donner une eforme à l art. Il a répondu aux questions de J1J. Pouvez-vous nous donner l utilité de l art? Je suis moins compétent que les artistes, certains d entre eux veulent témoigner de quelque chose en effectuant leurs créations. Il m apparaît que montrer des choses, c est plus fort que d écrire. Visiter une exposition permet de réfléchir un moment devant les objets exposés. Parmi les expositions en cours, celle du photographe Frantisek Zwardon, «Entre Alsace et Éthiopie», au Forum de l hôtel de ville. Photo DR La Ville propose un certain nombre d expositions, dont le Salon des 40, dont la 17e édition aura lieu du 11 au 13 novembre. Quel en est le principe? C est un salon qui propose de découvrir des artistes amateurs qui exposent ainsi que des photographes, des sculpteurs. hier mis à disposition dans la structure. Des artistes de qualité ; d ailleurs certains d entre eux ont été primés à Strasbourg par le passé. Oui. La prochaine conférence sera donnée le mercredi 9 novembre à 20 h 30 ; elle concerne «Les Demoiselles d Avignon», de Picasso. Il s agira de s approcher de l œuvre pour en tirer, sinon des réponses, du moins quelques passionnantes questions. Saint-Louis a la chance d avoir l Espace d art contemporain Fernet-Branca. Que peut-on y voir? L exposition actuelle, qui se déroule jusqu au 11 décembre, présente des œuvres de Sophie Zénon regroupées dans «In case we die» ; une autre partie du musée accueille les «Archéologies intérieures», de Jean-Paul Philippe. Quelles sont les réactions des premiers visiteurs? Pour l instant l exposition plaît beaucoup, j en veux pour preuve les remarques notées dans le ca- Organisez-vous aussi des conférences? Je tiens à préciser que les conférences sont gratuites et qu elles s adressent à tous les publics. Nous accueillons avec autant de plaisir les jeunes qui veulent s initier que des personnes plus averties. Mais il y a aussi des cours d histoire de l art que j assure. Propos recueillis par Helin Ilbeyi et Kamel Yakhlifi F CONTACTER Stéphane Valdenaire, courriel :

28 CULTURE 28 Le lieu où écrivains et lecteurs se rencontrent La Foire du livre de Saint-Louis est un des grands événements culturels de l année. Elle a lieu, comme l explique Catherine Mathieu, commissaire de la foire, durant un week-end du mois de mai. La prochaine édition, en 2012, sera la 29e. Chaque année, il y a un thème, mais Catherine Mathieu, tout sourire, n a pas encore voulu dévoiler celui de l année prochaine : «Cela reste un secret pour le moment!» Rappelons celui de cette année, un grand cru qui a vu le couple Simone et Antoine Veil coprésider la foire : c était «La foire se livre». Le cœur de l organisation de la foire, c est la médiathèque Le Parnasse de Saint-Louis. Elle gère les contacts avec les exposants et les auteurs. En 2011, il y a eu 126 exposants et 300 auteurs qui ont participé. Pour organiser la foire, la Ville prévoit un budget de contre privilégié entre ce public et les auteurs, qui ne boudent pas leur plaisir et soulignent la qualité de l accueil et de l organisation à Saint-Louis. La foire propose aussi une série de rencontres et de conférences à l Espace des mots et le Rendezvous des écrivains. Pendant ces trois jours, les auteurs, stars nationales ou auteurs plus confidentiels, sont interviewés en non-stop, pour le plus grand plaisir des visiteurs. En 2011, la Foire du livre de Saint-Louis a attiré visiteurs en trois jours. Photo Laurent Arnold , car il faut héberger les auteurs et payer leur déplacement. L entrée pour le public, elle, est libre et gratuite. «Car l objectif de la foire, précise Catherine Mathieu, c est de faire lire tout le monde.» Il y a eu beaucoup de visiteurs en 2011 : en trois jours. La foire est le lieu de ren- Quant aux auteurs, ils sont en compétition pour des prix. En 2011, il y a eu le Prix du printemps du Roman, attribué à Nathalie Kuperman pour Nous étions des êtres vivants, le Prix des romancières pour Patrick de Carolis et sa Dame du Palatin, ou encore le Prix jeunesse de la BD pour Lord of Burger tome 1 Le clos des épices. Mehmet Sahin et Hakan Alagoz Bibliothécaire, métier de contact La médiathèque Le Parnasse de Saint-Louis est un véritable lieu de vie où travaillent pas moins de douze personnes. Parmi elles, Denise Dal Mas, adjointe du patrimoine dans la section adulte et animation vidéo, et Estelle Philipp, bibliothécaire dans les rayons adultes et jeunesse, sont passionnées par leur métier. Tous les jours, plusieurs centaines de livres passent entre leurs mains et elles rencontrent toute sorte de lecteurs. «Ce que je préfère dans ce métier, c est le contact avec les gens, raconte Denise Dal Mas. On a des rapports très conviviaux avec eux, car on n a rien à leur vendre! Parfois, ils deviennent même des amis. On voit les enfants grandir, les gens vieillir, c est très humain comme métier.» Quant à Estelle Philipp, elle apprécie tout particulièrement le contact avec les enfants, qui viennent déjà tout bébé pour écouter des comptines et autres animations proposées par la médiathèque. Denise Dal Mas a plusieurs cordes à son arc. Après des études de lettres, elle a obtenu une licence librairie et une maîtrise de muséologie. Elle confie préférer lire des romans dans lesquels elle peut s évader, quitter son quotidien, voire voyager. D ailleurs, el- FUne médiathèque active La médiathèque de Saint-Louis propose aussi d autres activités, elle s ouvre à beaucoup de disciplines. Pour toucher un public plus large, elle n hésite pas à se déplacer dans les maisons de retraite, dans les hôpitaux et même à la piscine en été. Elle organise également la Foire du livre, un événement considérable dans la ville. Prochainement, auront lieu une projection de diapositives au cinéma, suivi d un débat sur la présence historique des juifs en Alsace (le 3 novembre), un atelier Dj (le 5 novembre), un atelier BD (les 19 et 26 octobre et le 2 novembre), une lecture-concert sur Liszt (le 18 octobre). La médiathèque Le Parnasse accueille des lecteurs de tous les horizons. Photo Yanushan Ravendran le aime surtout les auteurs étrangers comme Paul Auster, John Irvin ou encore Amin Maalouf. De son côté, Estelle Philipp a également effectué des études de lettres, avant de passer des concours administratifs pour devenir bibliothécaire. Étant dans la section jeunesse à la médiathèque, elle est amenée à lire des livres de science-fiction pour conseiller ses jeunes lecteurs et elle y a pris goût. Ses auteurs préférés restent Anna Gavalda, Jean-Marie Gustave Le Clézio et Jean-Christophe Rufin, avec notamment son roman L Abyssin. Ces deux bibliothécaires, comme les dix autres, s entendent bien, ce qui donne une bonne ambiance à la médiathèque. Yanushan Ravendran et Selim Dogan

29 CULTURE Au rythme dansant de Marc Marc Fabrici est le directeur d une école de danse à Huningue, le studio MS Danse, qu il anime avec son épouse Sandra. Il a été compétiteur pendant 15 ans, et a été vice-champion de France en Son épouse, elle, a été championne de France en L école, créée en 2006, compte à ce jour 350 élèves pour six professeurs qui sont des professionnels diplômés. Parmi eux, beaucoup de jeunes de 20 à 30 ans qui viennent découvrir le monde de la danse. «Nous touchons un peu à tout, en matière de danse», explique-t-il. Parmi les styles, il cite les danses de couple comme la salsa, les danses orientales, ou des danses contemporaines. Journées de découverte Pour rayonner dans la région frontalière, le studio propose des journées de découverte. En septembre, pour le lancement de la saison, toute une semaine d animations est programmée. L école de danse de Marc Fabrici propose aussi chaque année un grand spectacle de fin d année, pour que les élèves puissent monter sur scène et démontrer ainsi devant un public les progrès réalisés. En 2010, c était au Parc Expo de Mulhouse, en 2011 ce sera au théâtre de la Sinne, toujours à Mulhouse : «Et nous essaierons à l avenir d en programmer un à Saint-Louis.» Le club s est fait connaître par internet, par des articles écrits dans le journal. Marc Fabrici a même une équipe de démonstrateurs, un mélange d amateurs et de professionnels, qui ont pris des cours de danse dans son école. Et qu il met à la disposition du public pour des fêtes privées : de famille, des mariages, des anniversaires. Ou pour des sociétés qui auraient des événements festifs à organiser. Nadia Eyenga et Fatima Belmsaguem FSE RENSEIGNER Auprès de Marc Fabrici, au Courriel Web : Tarifs : à l année 222, au trimestre 78 par personne. 29 L Atelier : ouvert pour tous les jeunes L Atelier est un local pour les jeunes de Saint-Louis qui connaît un grand succès. Rencontre avec Gilles et Nicolas, deux éducateurs bien sympathiques. Que proposez-vous comme atelier? Notre vocation est d accueillir des jeunes, de les aider à faire leurs devoirs. Nous avons aussi un atelier informatique et électronique. Enfin nous proposons diverses animations et des sorties cinémas, à Europa Park, ou Laser-game. Ces excursions sont toutes appréciées. Les jeunes de Saint-Louis profitent des horaires d ouverture à amplitude large de l Atelier. Photo Marion Weiss Tous les jeunes à partir de 8 ans sans limitation d âge. L avantage est que les jeunes peuvent venir quand ils veulent sans s inscrire et repartir de la même manière. Cette souplesse plaît beaucoup. Centre communal d action sociale. Nous acceptons tous les jeunes avec trois règles imposées : la politesse, le respect de l autre et prendre soin du matériel mis à disposition. Nos plages d ouverture sont très larges. Combien d animateurs êtesvous? Êtes-vous en rapport avec des associations caritatives? Nous sommes cinq, Alain, Gilles, Nicolas, Samir, Cédric. Nous sommes tous motivés et formons un bon groupe de travail. Nous organisons une collecte de bouchons au profit de l association Bouchon d amour qui sert à financer des équipements pour les personnes souffrant d un handicap. Nous sommes aussi présents au mois de novembre dans certains supermarchés pour récupérer Qui recevez-vous? Quelle est la particularité de la structure? Nous sommes financés par le des aliments au profit de la banque alimentaire de Mulhouse. Avez-vous d autres actions? Oui, nous tenons un atelier à la rencontre des habitants de Saint-Louis. Ainsi nous sortons de nos locaux pour rejoindre des places de jeux et organiser des matchs de volley, baby-foot et autres. Cela nous permet de créer un lien intergénérationnel très important pour nous. Elodie Sablone et Marion Weiss FSE RENSEIGNER Atelier le local des jeunes, 17 rue du Dr Hurst, à SaintLouis. Tél Page Facebook : Local Saint-Louis. Horaire d ouverture : du lundi au vendredi de 9 h à 17 h, le samedi et le dimanche de 14 h à 18 h. Le Centre Socioculturel fête ses 40 ans à Saint-Louis Il y a à Saint-Louis un établissement dynamique qui reçoit jeunes et adultes. Il s agit du centre socioculturel, qui fête ses 40 ans, ce jeudi 6 octobre. Il propose différentes activités pour les enfants, un accueil périscolaire pour les écoliers de maternelle et d élémentaire tous les jours. Le mercredi est consacré à d autres activités. «Nous sommes aussi ouverts pendant les périodes de vacances scolaires. C est très intéressant car nous organisons une grande sortie par semaine et les thèmes sont choisis par les enfants», souligne Jean-Michel Kabucz, directeur du centre. Pour les adultes, il organise des cours de yoga ou de danse, mais aussi, par exemple, des formations de français langue étrangère. «Nous dispensons des cours de français pour toute personne adulte d origine étrangère qui veut parler, lire et écrire notre langue, précise le directeur. Cela permet aussi à ces arrivants de découvrir la culture de notre pays et d aider à la recherche d emploi ou de formation», affirme Jean-Michel Kabucz. Une structure de 30 salariés La structure comprend 30 salariés. Les différentes activités sont, au mois d octobre, une sortie au musée Fernet-Branca, à la piscine, et au cinéma. Il y a également des rencontres d équitation et des visites d expositions lors des vacances de la Toussaint avec des activités ayant comme thème le cirque. Les activités sont financées par les familles, mais peuvent être subventionnées par la caisse d allocations familiale. En 40 années de vie, le centre socioculturel de Saint-Louis a acquis une expérience lui permettant de satisfaire tous les publics de dix semaines (pour les plus jeunes) à 99 ans! Imane Rahoui et Gonul Bakar FSE RENSEIGNER Centre Socioculturel, Espace des Lys, 56, rue du Dr Hurst à Saint-Louis. Tél Web :

30 RÉGION 30

31 RÉGION Des jeunes engagés via le service civique Thomas Neff est responsable de l antenne Unis-Cité à Strasbourg. Comment est née l association Unis-Cité? Unis-Cité est née en février 1994 de la rencontre de Lisbeth Shepherd, une Américaine de 23 ans diplômée de Yale University, et de Marie Trellu, Julie Chenot et Anne-Claire Pache, étudiantes à l Essec. Grâce à l obtention d une bourse, Lisbeth Shepherd décide de se consacrer au lancement d un projet entrepreneurial dans le secteur social. Son idée est de tester l intérêt de développer en France le concept de service civique tel qu Americops, le service civique américain. C est de ce principe qu est née Unis-Cité, la première association de France proposant ce service à de jeunes volontaires. Quels sont les principes fondamentaux du service civique? Le service civique, c est, pour tous les jeunes de 16 à 25 ans, la possibilité de vivre une expérience formatrice et valorisante, en s engageant sur une période de six à douze mois, pour l accomplissement d une mission d intérêt général reconnue prioritaire pour la nation. La durée hebdomadaire consacrée à cette mission est de 24 heures. Quelles sont les missions du service civique ainsi que celles d Unis-Cité Strasbourg? Les missions doivent être d intérêt général. Elles sont élaborées selon cinq domaines principaux : la solidarité auprès des personnes âgées, la sensibilisation des familles à l environnement et au développement durable, la pratique du sport dans les quartiers, la lutte contre les discriminations et la lutte contre l exclusion. Unis-Cité Strasbourg se charge de deux types de missions (25 jours minimum) : des missions ponctuelles occupant les volontaires de trois à cinq jours par semaine et des missions s étalant sur toute la durée du service civique d une à trois journées par semaine. Une première équipe travaillant à la médiathèque promeut la culture par l animation, une seconde se focalise sur le projet «Mediaterre» (Unis-Cité et ses volontaires se mobilisent afin d amener l écologie dans les quartiers). Il existe donc plusieurs types de missions pour les volontaires? Les volontaires peuvent réaliser des missions du type chantiers portées sur la rénovation, la collecte, le tri, etc. Les animations 31 «Expérience enrichissante» Justine Debray, 21 ans, a fait son service civique grâce à l organisme Unis-Cité à Strasbourg, d octobre 2010 à juin À travers la mission locale, elle a suivi un stage pour construire un projet professionnel. «L un des coordinateurs d équipe est venu présenter le service civique et ça m a tout de suite plu et intéressée», explique-t-elle. Du coup, elle a décidé de faire son service civique, «afin de donner du temps à des personnes qui en ont besoin». «Je pense que c est important. De plus, comme il ne faut aucun diplôme spécifique, le service civique ouvre des portes et propose une expérience professionnelle, que tu aies le niveau bac -5 ou bac +5.» Sensibilisation aux éco-gestes Thomas Neff est responsable de l antenne Unis-Cité à Strasbourg. Photo J1J se basent sur des activités, des jeux, de la prévention, des accompagnements socio-éducatifs. Unis-Cité porte également un grand intérêt à la sensibilisation des jeunes volontaires et des familles à des causes pour la solidarité, l environnement, et la citoyenneté. Enfin, les volontaires sont chargés de l organisation d événements solidaires, culturels, conviviaux, sportifs, etc. Chaque équipe est accompagnée par un coordinateur les guidant dans leur engagement, ainsi que par un responsable de chaque structure où ils interviennent. Unis-Cité Strasbourg dispose de trois coordinateurs, ainsi que d un responsable d antenne (moi-même). Y a-t-il une rémunération? Le volontaire reçoit une indemnité mensuelle de 440 nets, financée par l État, un montant de 100 versé par la structure d accueil (en nature ou en espèces et correspondant aux frais de transports ou de nourriture) ainsi qu une indemnité complémentaire de 100 versée par l État sur critères sociaux (cette mesure concerne les jeunes bénéficiaires ou appartenant à un foyer bénéficiaire du RSA, ou titulaires d une bourse). Par ailleurs, l État prend en charge l intégralité du coût de la protection sociale du volontaire (377 ), ainsi que le versement d une fraction complémentaire de la cotisation retraite afin de permettre la validation de l en- semble de la période de service. Comment peut-on s inscrire au service civique? Unis-Cité recrute ses volontaires selon un processus bien précis. Dans un premier temps, chaque personne intéressée se doit d assister à une séance d information collective présentant l association ainsi que le cadre du service civique et ses missions. Dans un second temps, chaque candidat disposera d un dossier de candidature qu il devra compléter et nous ramener. Après examen des dossiers, tous les candidats seront convoqués pour un entretien individuel, donnant lieu par la suite à une commission de sélection : UnisCité ne recrute pas sur les compétences du jeune, ni sur son CV, mais sur sa motivation. Le devoir de diversité joue un rôle majeur dans ce processus de recrutement afin de créer une unité parmi les jeunes, qu ils aient un diplôme ou non, qu ils viennent des quartiers, du centre-ville ou de la campagne. Combien de jeunes effectuent un service civique cette année? Plus de 1400 jeunes ont effectué leur service civique en en France. Unis-Cité a sélectionné 46 jeunes sur 120 doss i e r s à S t ra s b o u rg, 2 4 à Mulhouse. Propos recueillis par Alexandre Debray, Morgane Noël et Claire Ravinasaga Justine faisait partie d un projet national appelé «Mediaterre». Avec sept autres jeunes, elle avait pour mission de recruter des personnes dans le quartier de Cronenbourg à Strasbourg, afin de les former à des écogestes sur le thème de l eau, de l énergie, de la consommation responsable et des déchets. «Notre objectif principal était d informer les familles et de réduire leurs factures d électricité, par exemple.» En parallèle, elle a suivi une formation sur le compostage. En collaboration avec le service environnement de la Communauté urbaine de Strasbourg, elle s est rendue sur différents sites où les personnes habitant à proximité ont la possibilité de déposer leurs déchets verts. Avec ses camarades, elle tenait un stand de sensibilisation au compostage. «Le service civique m a avant tout apporté une expérience professionnelle concernant, par exemple, le travail en équipe, ce que je ne connaissais pas avant, souligne Justine. Il m a également permis de prendre confiance en moi, maintenant cela ne me fait plus peur de parler devant un groupe de personnes. Le service civique reste avant tout une expérience humainement enrichissante ; nous étions une soixantaine, tous différents, mais tous complémentaires.» Alexandre Debray, Morgane Noël et Claire Ravinasaga

32 PUBLICITÉ 32

Guide de la communication

Guide de la communication Guide de la communication Voici un outil qui vous donnera des repères simples et quelques exemples de possibilités d actions pour augmenter rapidement votre nombre d adhérents. Plateforme de Services aux

Plus en détail

La solution pour vous permettre de mener de front. votre scolarité et. une pratique sportive intensive. 1 er atout : Les aménagements horaires

La solution pour vous permettre de mener de front. votre scolarité et. une pratique sportive intensive. 1 er atout : Les aménagements horaires La solution pour vous permettre de mener de front votre scolarité et une pratique sportive intensive. 1 er atout : Les aménagements horaires Séance le mardi de 16h à18h au lycée Georges de La Tour Séance

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DU CMS GYM.

DEVENEZ PARTENAIRE DU CMS GYM. DEVENEZ PARTENAIRE DU CMS GYM. Gymnase du Bolmon Rue Edmond Rostand 13700 Marignane Site internet : www.cmsgym.fr Adresse email : cmsgymmarignane@gmail.com Téléphone : 04.42.88.77.36 Contact Mme Filali:

Plus en détail

NOTE DE SYNTHESE. Orientations du CNDS Les orientations du CNDS 2015

NOTE DE SYNTHESE. Orientations du CNDS Les orientations du CNDS 2015 NOTE DE SYNTHESE Orientations du CNDS 2015 Le CNDS vise la correction des inégalités d'accès à la pratique sportive en promouvant l'accès au sport du plus grand nombre. Les orientations du CNDS 2015 Un

Plus en détail

Du Lundi 18 avril 2016 Au Vendredi 22 avril 2016 Pour les enfants de 5 à 13 ans

Du Lundi 18 avril 2016 Au Vendredi 22 avril 2016 Pour les enfants de 5 à 13 ans Du Lundi 18 avril 2016 Au Vendredi 22 avril 2016 Pour les enfants de 5 à 13 ans A.S.M.P. 21, Allée de Bellevue, 94 170 le Perreux sur Marne Tél : 01 48 72 20 35 PROJET PEDAGOGIQUE 1 L ASSOCIATION L A.S.M.P

Plus en détail

La pratique physique et sportive des femmes en Picardie

La pratique physique et sportive des femmes en Picardie Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Picardie La pratique physique et sportive des femmes en Picardie 2011 Statistiques extraites de l enquête «la pratique physique

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DU T.C. VILLARD DE LANS

DEVENEZ PARTENAIRE DU T.C. VILLARD DE LANS DEVENEZ PARTENAIRE DU T.C. VILLARD DE LANS Tennis Club 140 rue de Bellevue 38250 Villard de Lans Tel : 04.76.95.03.69 villarddelanstennis@gmail.com http://tennisvillarddelans.fr SOMMAIRE PRESENTATION DU

Plus en détail

Réunion de début de saison

Réunion de début de saison Saison 2014-2015 Réunion de début de saison Pôle France Jeunes + Pôle Espoirs Effectif 2014-2015 14 jeunes (9 collégiens, 5 lycéens) 4 départements de la Ligue représentés (28,37,41,45) 10 internes - 4

Plus en détail

Le Marché Touristique SUISSE

Le Marché Touristique SUISSE CRT Franche-Comté Juin 2014 Le Marché Touristique SUISSE 1 Photo : suisse-photos.ch Sommaire 1. La Suisse en quelques chiffres 2. La consommation touristique suisse 3. La France vue par les suisses 4.

Plus en détail

FORMULES ECOLE DE TENNIS ET COMPETITION

FORMULES ECOLE DE TENNIS ET COMPETITION 246 rue Paul Doumer 78510 Triel sur Seine Saison 2013-2014 FORMULES ECOLE DE TENNIS ET COMPETITION L ECOLE DE TENNIS F1/ LE MINI TENNIS 5, 6 ANS (certains 2009, 2008, certains 2007) QU EST CE QUE LE MINI-TENNIS?

Plus en détail

Stages agréés Jeunesse et Sport N

Stages agréés Jeunesse et Sport N Lieu : Complexe sportif Municipal de Montaigu Pour licenciés ou non de 7 à 17 ans Stages agréés Jeunesse et Sport N 5807576 Stages de football Mis en place par les organisateurs du Mondial Football Montaigu

Plus en détail

LE JOURNAL DU T.C.A. Site internet : courriel : Tel : CONTACTER FLAVIE

LE JOURNAL DU T.C.A. Site internet :  courriel : Tel : CONTACTER FLAVIE LE JOURNAL DU T.C.A Site internet : http://www.club.fft.fr/tc-andreanais/ courriel : tc.andreanais@fft.fr Tel : 02.40.91.50.50 CONTACTER FLAVIE Le TCA est, depuis sa création en 1984, un club convivial,

Plus en détail

Colonie du Trupt. Des vacances au coeur des Vosges. Un domaine de 6 hectares Des activités variées : Poney Piscine Tir à l arc Escalade Kart à pédales

Colonie du Trupt. Des vacances au coeur des Vosges. Un domaine de 6 hectares Des activités variées : Poney Piscine Tir à l arc Escalade Kart à pédales Des vacances au coeur des Vosges Colonie du Trupt Un domaine de 6 hectares Des activités variées : Poney Piscine Tir à l arc Escalade Kart à pédales Des départs en bus près de chez vous Longwy, Thionville,

Plus en détail

STAGES DE LIGUE SAISON 2016

STAGES DE LIGUE SAISON 2016 STAGES DE LIGUE SAISON 2016 Sommaire 1 CONTEXTE ET FINALITE DES STAGES DE LIGUE... 3 2 FONCTIONNEMENT SAISON 2016... 3 2.1 Objectifs et spécificités... 3 2.2 Acteurs et relations... 4 2.3 Procédure et

Plus en détail

B) Vous venez de recevoir le message ci dessous. Lisez le et répondez aux questions.

B) Vous venez de recevoir le message ci dessous. Lisez le et répondez aux questions. 1. Lisez les documents ci dessous, choisissez la bonne réponse. A) Salut Félix! Je t invite samedi soir le 14. Je fais une petite fête pour mes 18 ans. Tu m appelles pour dire si tu viens. Invite tes amis

Plus en détail

LA REGLEMENTATION EN MATIERE D ENCADREMENT, D ENSEIGNEMENT ET D ANIMATION EN COURSE D ORIENTATION

LA REGLEMENTATION EN MATIERE D ENCADREMENT, D ENSEIGNEMENT ET D ANIMATION EN COURSE D ORIENTATION LA REGLEMENTATION EN MATIERE D ENCADREMENT, D ENSEIGNEMENT ET D ANIMATION EN COURSE D ORIENTATION La Fédération Française de Course d Orientation organise régulièrement la formation de ses cadres pour

Plus en détail

IMPACT ECONOMIQUE DU FESTIVAL CABARET VERT édition 2013

IMPACT ECONOMIQUE DU FESTIVAL CABARET VERT édition 2013 IMPACT ECONOMIQUE DU FESTIVAL CABARET VERT édition 2013 Réalisation : D. Sikouk A. Sylla - observatoire économique Direction de la formation, des études économiques et de l information OCTOBRE 2013 Enquêtes

Plus en détail

Projet club des Aigles de Pau Comité Directeur Vision 2019

Projet club des Aigles de Pau Comité Directeur Vision 2019 Projet club des Aigles de Pau Comité Directeur Vision 2019 Comité directeur des Aigles de Pau 1 Table des matières 1 Table des matières... 2 2 Historique du club... 3 3 Etat des lieux... 3 3.1 Composition

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-Direction de l Action Sportive Service du Sport de Haut Niveau et des Concessions Sportives 2014 DJS 203 Subvention (230.000 euros) et convention avec la Fondation

Plus en détail

Fiche de renseignements pour les jeunes (saison 2016/2017)

Fiche de renseignements pour les jeunes (saison 2016/2017) Fiche de renseignements pour les jeunes (saison 2016/2017) Notre club accueille des pratiquants de tous les niveaux et de tous les âges, dès 7 ans avec notre école de triathlon, et jusqu'à près de 70 ans

Plus en détail

Compte-rendu de réunion du Conseil d administration 03 mars 2016

Compte-rendu de réunion du Conseil d administration 03 mars 2016 Compte-rendu de réunion du Conseil d administration 03 mars 2016 Présents : Julie D., Frédéric J., Christel M., Alexis L., Marlène M.,François C., Gwenaelle F Excusée : Samuel B, Vincent H ; Cédric Secrétaire

Plus en détail

Le sport à VALOREM, une énergie renouvelable

Le sport à VALOREM, une énergie renouvelable hhh Le sport à VALOREM, une énergie renouvelable Nom Valorem Profil Date de création 1994 Secteur : Code NAF : 7112B Production d énergies vertes Cyrille GOURMELON Responsable de la prospection www.valorem-energie.com

Plus en détail

Enquête sur la pratique sportive des Franciliens 2012

Enquête sur la pratique sportive des Franciliens 2012 Enquête sur la pratique sportive des Franciliens 2012 L activité physique au travail ou sur le lieu d étude Etes-vous tenu(e), pendant votre travail ou vos études, de pratiquer des activités physiques

Plus en détail

ACADÉMIES DE BASEBALL ET DE CHEERLEADING DU VAL D EUROPE ABCVE

ACADÉMIES DE BASEBALL ET DE CHEERLEADING DU VAL D EUROPE ABCVE ACTIVITÉS DU CLUB: BASEBALL/SOFTBALL/CHEERLEADING ET CHEERDANCING Saison 2010-2011 SIÈGE SOCIAL: 54 RUE DES FLAMMES 77700 BAILLY-ROMAINVILLIERS TEL: 06.29.99.69.45 Mèl: baseballcheerleading@yahoo.fr ABCVE

Plus en détail

IV. Questionnaire CAH IERS

IV. Questionnaire CAH IERS IV. Questionnaire LES57 CAH IERS Questionnaire le repas 6 Que manges-tu le plus souvent entre les repas? Tu dois compter le goûter comme un repas (maximum 3 réponses) bonbons, chewing-gum 1 glaces 2 biscuits

Plus en détail

Ecole de Mini-Tennis Multi-sports. Ecole de Tennis / Multi-sports Groupe Ado (de 8 à 16 ans) Les cours. adultes. Le centre.

Ecole de Mini-Tennis Multi-sports. Ecole de Tennis / Multi-sports Groupe Ado (de 8 à 16 ans) Les cours. adultes. Le centre. Ecole de Tennis / Multi-sports Groupe Ado (de 8 à 16 ans) Ecole de Mini-Tennis Multi-sports (de 4 à 7 ans) Les cours adultes Le centre d entrainement La section Tennis Depuis plusieurs années, la section

Plus en détail

HANDBALL HEROUVILLE LE MOT DE LA PRESIDENTE

HANDBALL HEROUVILLE LE MOT DE LA PRESIDENTE LE MOT DE LA PRESIDENTE Marie-Clémence LESIMPLE entame sa deuxième saison à la présidence du club. De nouveaux bénévoles nous ont également rejoints ce début de saison. L arrivée de nouvelles personnes

Plus en détail

S engager sur les événements sportifs c est : Devenir partenaire c est pour vous :

S engager sur les événements sportifs c est : Devenir partenaire c est pour vous : DEVENEZ PARTENAIRE DE NOS ÉVÉN Vous avez la possibilité d apporter votre soutien à tous les événements sportifs qu organisent la ville de Meaux et la Communauté d agglomération du Pays de Meaux. S engager

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU «TOUR DE PICARDIE CYCLISTE 2008» * * * AU CARRE DE LA REPUBLIQUE LE LUNDI 5 MAI 2008 A 11 H 00 * * *

CONFERENCE DE PRESSE DU «TOUR DE PICARDIE CYCLISTE 2008» * * * AU CARRE DE LA REPUBLIQUE LE LUNDI 5 MAI 2008 A 11 H 00 * * * CONFERENCE DE PRESSE DU «TOUR DE PICARDIE CYCLISTE 2008» * * * AU CARRE DE LA REPUBLIQUE LE LUNDI 5 MAI 2008 A 11 H 00 * * * Intervention de Claude GEWERC Président du Conseil régional de Picardie 1 Monsieur

Plus en détail

Projet Educatif Global de Territoire. Comité de pilotage Lundi 12 Octobre h30

Projet Educatif Global de Territoire. Comité de pilotage Lundi 12 Octobre h30 Projet Educatif Global de Territoire Comité de pilotage Lundi 12 Octobre 2015-18h30 Ordre du jour Point d étape sur la démarche Retour sur les rencontres avec les jeunes (été 2015) Retour sur la réunion

Plus en détail

LE TENNIS FEMININ AU TENNIS CLUB DE SUCY EN BRIE

LE TENNIS FEMININ AU TENNIS CLUB DE SUCY EN BRIE LE TENNIS FEMININ AU TENNIS CLUB DE SUCY EN BRIE Saison 2012-2013 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 BOURSE AUX PARTENAIRES... 2 ECOLE DES MAMANS... 3 JOURNEE DE RASSEMBLEMENT FEMININ... 3 RAQUETTES FFT... 4 TOURNOI

Plus en détail

Saison 2013/ / /2016 Masculin Féminin TOTAL dont événement

Saison 2013/ / /2016 Masculin Féminin TOTAL dont événement 01. Le CLUB Depuis plus de 40 ans, Nîmes Volley-Ball travaille au développement de son sport dans le bassin gardois. Par la formation des jeunes, l encadrement des adultes, notre objectif est de développer

Plus en détail

Retour. Compétences. Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes. Rechercher, extraire et organiser l information utile

Retour. Compétences. Réaliser, manipuler, mesurer, calculer, appliquer des consignes. Rechercher, extraire et organiser l information utile Ce document comprend 5 activités que l on peut proposer dès la classe de sixième : - La tour Eiffel - C est la rentrée - - Des milles et des nœuds - Les jeux olympiques Des extraits de copies d élèves

Plus en détail

Module Lire, prélever des informations - Evaluation Mathématiques. Document élève

Module Lire, prélever des informations - Evaluation Mathématiques. Document élève Module Lire, prélever des informations - Evaluation Mathématiques Exercice 1 Lis cet énoncé de problème qui ne contient pas de question. Item 01 Item 02 Pour fêter les onze ans de leur fils Robin, Monsieur

Plus en détail

Fête du Sport 20 > 25 septembre 2010

Fête du Sport 20 > 25 septembre 2010 Fête du Sport 20 > 25 septembre 2010 Alençon, le 2 août 2010 La Ville d Alençon organise une nouvelle édition de la Fête de Sport pour cette année 2010. Les clubs de la Ville et la Communauté urbaine sont

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET SPORTIF ECOLE DE TRIATHLON

PRESENTATION DU PROJET SPORTIF ECOLE DE TRIATHLON PRESENTATION DU PROJET SPORTIF ECOLE DE TRIATHLON LOURDES TRIATHLON SAISON 2016/2017 1. INTRODUCTION Le club de Lourdes Triathlon ouvre à compter de Septembre 2016, une école de Triathlon. L objectif de

Plus en détail

COUPE de FRANCE. QUIMPER octobre Oct Escalade de difficulté

COUPE de FRANCE. QUIMPER octobre Oct Escalade de difficulté COUPE de FRANCE Escalade de difficulté Oct 2014 QUIMPER. 18 19 octobre 2014 www.lesgdo.org Sommaire La Coupe de France Les règles du jeu Les enjeux Le circuit Les chiffres Le programme GDO Quimper Escalade,

Plus en détail

Présentation du programme «L Aquapolis fête son anniversaire»

Présentation du programme «L Aquapolis fête son anniversaire» Dossier de presse 8 décembre 2015 Aquapolis Centre aquatique de Limoges Métropole Présentation du programme «L Aquapolis fête son anniversaire» www.agglo-limoges.fr www.vert-marine.com Contact presse -

Plus en détail

40 ANS POUR L EGR 30 ANS POUR LA SECTION TENNIS

40 ANS POUR L EGR 30 ANS POUR LA SECTION TENNIS 40 ANS POUR L EGR 30 ANS POUR LA SECTION TENNIS L HISTOIRE DU CLUB EN QUELQUES DATES De président en président Evolution des adhérents 1980 : Bertrand RIBAY 1980 : 170 1982 : 180 1984 : Jean-Yves PAYE

Plus en détail

Semaine n 1. Jour n 1. Jours n 2, 3 et = 28. Mise en situation. Recherche individuelle. Recherche collective.

Semaine n 1. Jour n 1. Jours n 2, 3 et = 28. Mise en situation. Recherche individuelle. Recherche collective. C1 Semaine n 1 35-7 = 28 Jour n 1 Mise en situation Donner oralement la situation suivante : «Mattéo a terminé 7 ème d une course qui réunissait 35 cyclistes. Combien de coureurs a-t-il battu?» 28 coureurs

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE MATERNEL ET PRIMAIRE. Directrice AVINENS Agnès

PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE MATERNEL ET PRIMAIRE. Directrice AVINENS Agnès DEPARTEMENT DE L HERAULT PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE MATERNEL ET PRIMAIRE Directrice AVINENS Agnès Directrice adjointe CHEDAL Aïcha - Année 2015/2016 - Sommaire 1. Présentation

Plus en détail

Un projet pour 4 ans

Un projet pour 4 ans Des sorties : Des sorties pour assister à des matches de football professionnel sont important pour monter à ces jeunes le haut niveau et la marge qu il y a encore à franchir pour devenir pourquoi pas

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Accueil de loisirs Mosaïque Temps de Vacances et Périscolaire. Centre Communal d Action Sociale Le Pont de Beauvoisin

PROJET PEDAGOGIQUE. Accueil de loisirs Mosaïque Temps de Vacances et Périscolaire. Centre Communal d Action Sociale Le Pont de Beauvoisin PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs Mosaïque Temps de Vacances et Périscolaire Centre Communal d Action Sociale 73330 Le Pont de Beauvoisin I Vacances Scolaires Introduction Le projet pédagogique est

Plus en détail

E PRESS DE IER SS DO

E PRESS DE IER SS DO DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Editorial.3 Nicolas PEIFER.4 L équipe du club 5 AVS Santé Open Sarreguemines.6 Nos partenaires..7 Programme du tournoi 8 Contact.9 TENNIS HANDISPORT SARREGUEMINES, UN CLUB, UNE

Plus en détail

Assemblée Générale 20 juin 2015 Rapport moral

Assemblée Générale 20 juin 2015 Rapport moral Assemblée Générale 20 juin 2015 Rapport moral Le président de séance remercie tous de participer si nombreux à cette assemblée générale. En reprenant le club en 2014, nous voulions tout d abord permettre

Plus en détail

Le Baromètre Sport. Les Français et le sport. Un rendez-vous hebdomadaire. pour. Publié le dimanche 8 mai 2016

Le Baromètre Sport. Les Français et le sport. Un rendez-vous hebdomadaire. pour. Publié le dimanche 8 mai 2016 Le Baromètre Sport Les Français et le sport Un rendez-vous hebdomadaire pour et Publié le dimanche 8 mai 2016 Levée d embargo le dimanche 8 mai 08H30 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

École municipale des sports

École municipale des sports École municipale des sports bouge! SAISON 2016/2017 ÉDITO Offrir aux plus jeunes la possibilité de découvrir des disciplines sportives, telle est l ambition de l école municipale des sports, qui fête cette

Plus en détail

BADMINTON DOSSIER PARTENARIAT

BADMINTON DOSSIER PARTENARIAT Amiens Université Club BADMINTON DOSSIER PARTENARIAT 2 sommaire UNE SEULE TACTIQUE : PARTAGEONS NOS VALEURS! Un club, une histoire, un sport L Amiens Université Club Badminton p.4 Le badminton p.4 La philosophie

Plus en détail

Résultats et analyses

Résultats et analyses Novembre 2010 Résultats et analyses Enquête consommation Comportements et attentes des consommateurs en matière de coiffure Afin d apprécier les habitudes de consommation et les attentes des consommateurs

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Présentation & Dossier de sponsoring Saison 2012-2013 UN CLUB EN HAUTE ALTITUDE DEPUIS 1947! L ESEMT en chiffres : 1 Club familial depuis 65 ans 3 maîtres mots : convivialité, éducation et performance

Plus en détail

L activité des golfs en Alsace

L activité des golfs en Alsace L activité des golfs en Alsace Une analyse de l Observatoire Régional du Tourisme d Alsace (ORTA) Le golf en France Le golf en France est pratiqué par plus de 600 000 personnes (dont 422 000 licenciés

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation Le Patinage 1- Présentation Créé il y a 7 ans par la Fédération Française de Roller Sport, l International de Patinage de Groupe est une compétition ouverte aux clubs français sélectionnés

Plus en détail

l animation sportive - Nantes, ville du sport pour tous -

l animation sportive - Nantes, ville du sport pour tous - l animation sportive MUNICIPALE - Nantes, ville du sport pour tous - ANIMATION SPORTIVE MUNICIPALE Nantes s engage pour l accès aux sports de tous les enfants Ville du sport pour tous, Nantes mène une

Plus en détail

Pôle aquatique du Grand Rodez

Pôle aquatique du Grand Rodez Pôle aquatique du Grand Rodez Quoi de neuf? Mercredi 6 juillet 2011 Contact - Marinette OUENSANGA - 06.71.27.62.73-05.65.73.83.25 Vous dites aquabike? Développer l attractivité du pôle aquatique, fidéliser

Plus en détail

De nouveaux équipements pour la pratique du football

De nouveaux équipements pour la pratique du football DOSSIER DE PRESSE DP 04-2016 De nouveaux équipements pour la pratique du football Point presse du jeudi 31 mars 2016 à 18 h - Plaine des Sports Contact Presse Corinne GROHEUX Service Communication Mairie

Plus en détail

VÉLO SPRINT EGUISHEIM

VÉLO SPRINT EGUISHEIM VÉLO SPRINT EGUISHEIM PASSION & COMPÉTITION Dossier Sponsoring 2014/2015 1 L ESPRIT VÉLO SPRINT Le Vélo Sprint Eguisheim a pour stratégie de présenter chaque saison une petite équipe en nombre de coureurs,

Plus en détail

Stage du 8 au 22 Juillet 2017 Formule 8 ou 15 jours (du samedi au samedi) Des installations exceptionnelles au bord de l océan

Stage du 8 au 22 Juillet 2017 Formule 8 ou 15 jours (du samedi au samedi) Des installations exceptionnelles au bord de l océan Stage du 8 au 22 Juillet 2017 Formule 8 ou 15 jours (du samedi au samedi) Des installations exceptionnelles au bord de l océan Une équipe dédiée Une formule tout compris Nos essentiels: 9 courts en dur

Plus en détail

UNE APPROCHE CORPORELLE INNOVANTE AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE

UNE APPROCHE CORPORELLE INNOVANTE AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE Centre d accueil et de formation UNE APPROCHE CORPORELLE INNOVANTE AU SERVICE DE LA PERFORMANCE DE L ENTREPRISE Pour tous, avec chacun Notre expérience au service d un nouveau concept L association JEUNE

Plus en détail

Concours projet du CSBV

Concours projet du CSBV 2012 Concours projet du CSBV Catégorie «Compétitions» Parachutisme sportif discipline Freestyle Médaille d or Coupe de France Médaille d Argent Championnats de France Equipe Paris Péronne Picardie Audrey

Plus en détail

SAISON L avenir se construit. dès maintenant! VVA RUGBY FORMATION

SAISON L avenir se construit. dès maintenant! VVA RUGBY FORMATION SAISON 2015-2016 L avenir se construit dès maintenant! VVA RUGBY FORMATION - Sommaire VVA RUGBY FORMATION Le mot du Président... 3 Présentation du projet du Centre VVA Rugby Formation... 4 1. Son rôle...

Plus en détail

COMPILATION OF CXC FRENCH ORAL QUESTIONS

COMPILATION OF CXC FRENCH ORAL QUESTIONS COMPILATION OF CXC FRENCH ORAL QUESTIONS HOME AND FAMILY 1. Comment t appelles- tu? / Qui es- tu? / Toi, c est qui? 2. Quel âge as- tu? 3. C est quand, ton anniversaire? 4. Où habites- tu? 5. Tu habites

Plus en détail

Centre Dumonteil - 33 Bd Ménilmontant. ATTENTION! Nouvelle adresse mail : ATTENTION! LOCAL FERMÉ

Centre Dumonteil - 33 Bd Ménilmontant. ATTENTION! Nouvelle adresse mail : ATTENTION! LOCAL FERMÉ Espace Loisirs Centre Dumonteil - 33 Bd Ménilmontant 75011 Paris Tél. : 01 43 70 73 72 Fax : 01 43 79 41 92 ATTENTION! Nouvelle adresse mail : serviceespaceloisirs@hotmail.fr Mois de Septembre 2005 ATTENTION!

Plus en détail

Du 14 au 16 Mai 2014 Arténium CLERMONT-FERRAND

Du 14 au 16 Mai 2014 Arténium CLERMONT-FERRAND Du 14 au 16 Mai 2014 Arténium CLERMONT-FERRAND L UNSS en chiffres Edito Lieu de compétition (salle d entraînement et de compétition) Point sur les participants Invités d Honneur : L Equipe de France Conditions

Plus en détail

CATÉGORIE B FILIÈRE SPORTIVE CONCOURS D ÉDUCATEUR TERRITORIAL DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES

CATÉGORIE B FILIÈRE SPORTIVE CONCOURS D ÉDUCATEUR TERRITORIAL DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES CATÉGORIE B FILIÈRE SPORTIVE CONCOURS D ÉDUCATEUR TERRITORIAL DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES Le cadre d emplois des éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives comprend les grades

Plus en détail

Répartition des adhérents ou licenciés par catégories d âge (2015/2016)

Répartition des adhérents ou licenciés par catégories d âge (2015/2016) Fiche de Renseignements 016 Nom de l Association : Pays de Foix Basket.... Date de création :...Juillet 014...... Adresse siège :...Mairie de Vernajoul 09000 Vernajoul...... Téléphone :... Fax :... Portable

Plus en détail

Pôle France jeune. Pôle Espoir Saison

Pôle France jeune. Pôle Espoir Saison Saison 2014-2015 Pôle France jeune Pôle Espoir ! Présentation du PES National Organisation de la branche «Haut-niveau» Les structures nationales Le rôle des Pôles de Tours : Accueil permanent de pongistes

Plus en détail

Tournefeuille - 7 au 11 mai HANDIBASKET FÉMININ Rencontres internationales ESPAGNE FRANCE. Tournoi de préparation pour Toronto 2014

Tournefeuille - 7 au 11 mai HANDIBASKET FÉMININ Rencontres internationales ESPAGNE FRANCE. Tournoi de préparation pour Toronto 2014 Tournefeuille - 7 au 11 mai 2014 HANDIBASKET FÉMININ Rencontres internationales FRANCE VS ESPAGNE Tournoi de préparation pour Toronto 2014 En route pour Toronto 2014 L' organisation d'une manifestation

Plus en détail

LORRAINE EURO PONEY 2013

LORRAINE EURO PONEY 2013 DOSSIER PRESSE 5 ème édition : du 1 er au 3 novembre 2013 Présentation du LORRAINE EURO PONEY Qu est ce c est réellement? Il s agit d une compétition amicale internationale poney où des équipes de 4 couples

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du club 3. Le Tennis de Table Féminin à Saint-Denis 6

SOMMAIRE. Présentation du club 3. Le Tennis de Table Féminin à Saint-Denis 6 SOMMAIRE Présentation du club 3 Le Tennis de Table Féminin à Saint-Denis 6 Saint-Denis Union Sports 93 Tennis de Table, structure associée au Parcours d Excellence Sportive Féminin 8 Annexes Evolution

Plus en détail

FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ = AUXILIAIRE ÊTRE OU AVOIR + PARTICIPE PASSÉ DU VERBE

FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ = AUXILIAIRE ÊTRE OU AVOIR + PARTICIPE PASSÉ DU VERBE Le passé composé sert à exprimer une action du passé qui est déjà terminée. Observez : J ai mangé une pomme. Vous avez pris le bus. Ils ont fait leurs valises. Je suis arrivé(e). Il est parti. Nous sommes

Plus en détail

CARTOGRAPHIE DE LA PRATIQUE SPORTIVE EN ISÈRE

CARTOGRAPHIE DE LA PRATIQUE SPORTIVE EN ISÈRE R.BURZA ÉDITO 3 CARTOGRAPHIE DES PRATIQUES SPORTIVES EN ISÈRE 4 SPORTS COLLECTIFS 9 Basket ball 1 Football 11 Handball 12 Rugby 13 Volleyball 14 SPORTS INDIVIDUELS 15 Badminton 16 Tennis 17 Tennis de table

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMERICAIN

FEDERATION FRANCAISE DE FOOTBALL AMERICAIN DOSSIER DE PRESENTATION Edition 2011-20122012 1980 : Arrivée du football américain en France grâce à Laurent Plegelatte. Première équipe créée : Spartacus de Paris. 1981 : Premier match officiel en juin.

Plus en détail

le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être

le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être le programme coaching triathlon santé Un outil au service du bien-être SOMMAIRE LE TRIATHLON : UNE PRATIQUE SPORTIVE EN PLEINE EXPANSION 4 LES RAISONS DU SUCCèS CHACUN-E SON STYLE, CHACUN-E SA DISCIPLINE

Plus en détail

PROGRAMME ADOS - à l attention des présidents de club

PROGRAMME ADOS - à l attention des présidents de club septembre 2016 11/16 ans PROGRAMME ADOS - à l attention des présidents de club 1. Introduction 2. Les grands principes 3. Pour accompagner ce programme 4. Les missions du club 5. Les programmes 6. Le matériel

Plus en détail

L EQUIPE DE FRANCE FÉMININE DE RINK HOCKEY A LA CONQUÊTE DE L EUROPE

L EQUIPE DE FRANCE FÉMININE DE RINK HOCKEY A LA CONQUÊTE DE L EUROPE L EQUIPE DE FRANCE FÉMININE DE RINK HOCKEY A LA CONQUÊTE DE L EUROPE 10 ème CHAMPIONNAT D EUROPE FÉMININ DE RINK HOCKEY Les 6 meilleures nations européennes pour un titre ST OMER du 26 au 31 octobre salle

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Présentation & Dossier de sponsoring Saison 2015 UN CLUB EN HAUTE ALTITUDE DEPUIS 1947! L ESEMT en chiffres : 1 Club familial depuis 67 ans 3 maîtres mots : convivialité, éducation et performance 270 licenciés

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE 18 JUIN STADE DES VIOLETTES -18H30

COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE 18 JUIN STADE DES VIOLETTES -18H30 $ OLYMPIQUE DE DARNETAL SECTION FOOTBALL COMPTE RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE 18 JUIN 2015 - STADE DES VIOLETTES -18H30 Ouverture de la séance par Monsieur le Président LANGLOIS Christopher. Il donne lecture

Plus en détail

Évolution du sport et des clubs en Suisse Explications, faits, modèles Importance pour les fédérations et les clubs?

Évolution du sport et des clubs en Suisse Explications, faits, modèles Importance pour les fédérations et les clubs? Swiss Olympic Forum 10 et 12 mai 2016, Interlaken Évolution du sport et des clubs en Suisse Explications, faits, modèles Importance pour les fédérations et les clubs? Dr Markus Lamprecht Observatoire et

Plus en détail

JOURNAL DES NAP SAINT ALEXANDRE

JOURNAL DES NAP SAINT ALEXANDRE REPORTAGE Après avoir été filmé par les journalistes de TF1, les enfants de 7/9 ans se sont mis dans la peau de petits reporters et sont allés interviewer les groupes à propos des Nouvelles Activités Périscolaires.

Plus en détail

Revise AQA GCSE French Practice Exam Paper. Audio Transcript

Revise AQA GCSE French Practice Exam Paper. Audio Transcript Revise AQA GCSE French Practice Exam Paper Audio Transcript Page 117 Personal information Listening 85 Question 1 [Grade G] J ai les yeux verts. J ai les cheveux courts et noirs. Je suis assez petite.

Plus en détail

Club Yerrois de Natation. Nager, forme, santé du loisir à la compétition, le CYN est là pour vous. Saison

Club Yerrois de Natation. Nager, forme, santé du loisir à la compétition, le CYN est là pour vous. Saison Club Yerrois de Natation Nager, forme, santé du loisir à la compétition, le CYN est là pour vous. Saison 2016 2017 Une association à votre service Le CYN vous propose : Une pratique pour tout âge, de l

Plus en détail

Le PROJET de développement Réveil Sportif saint Cyr sur Loire Athlétisme

Le PROJET de développement Réveil Sportif saint Cyr sur Loire Athlétisme Le PROJET de développement 2016-2019 Réveil Sportif saint Cyr sur Loire Athlétisme q Présentation du club: q Sa structure, ses labels, son histoire q Ses adhérents q Etat des lieux, ses points forts ses

Plus en détail

SERIE DE PROBLEMES : Problèmes de type 1. et de type 4

SERIE DE PROBLEMES : Problèmes de type 1. et de type 4 SERIE DE PROBLEMES : Problèmes de type 1 et de type 4 1 2 Tu avais 3 voitures. Je t en donne encore une. Combien en as-tu maintenant? Dans ma famille, il y avait 3 enfants avec moi. Maman a eu un bébé.

Plus en détail

Les campings en Alsace. Juillet 2016

Les campings en Alsace. Juillet 2016 Les campings en Alsace Juillet 2016 1 Définitions et précisions 3 Principales données 6 L offre dans les campings 8 La fréquentation Les nuitées en Alsace 11 Les nuitées par département 22 Tableaux de

Plus en détail

Accord de coopération européen

Accord de coopération européen Accord de coopération européen Séjour d échange interculturel franco-roumain Rétrospective de l accueil à Vaugneray du 4 au 11 avril 2016 Rappel de nos engagements et de nos actions Un des objectifs de

Plus en détail

CDOS Rhône ETATS GENERAUX des Présidents des Comités Départementaux Samedi 19 juin 2010 Domaine de Lacroix-Laval

CDOS Rhône ETATS GENERAUX des Présidents des Comités Départementaux Samedi 19 juin 2010 Domaine de Lacroix-Laval Page 1 sur 5 Ensemble pour le développement du mouvement sportif dans le Rhône! Page 2 sur 5 COMPTE-RENDU DES ETATS GENERAUX DES PRESIDENTS DE COMITE VI ème EDITION - SAMEDI 19 JUIN 2010 Domaine de Lacroix-Laval

Plus en détail

2017/2018 Lycée Alexandre Bérard Ambérieu-en-Bugey

2017/2018 Lycée Alexandre Bérard Ambérieu-en-Bugey 2017/2018 Lycée Alexandre Bérard 01500 Ambérieu-en-Bugey Nos partenaires La ligue régionale du Lyonnais et le comité de l Ain de basket-ball L association Mondial Tour Basket (M.T.B.) mtb.kalisport.com

Plus en détail

PROJET de DISTRICT de PUISAYE

PROJET de DISTRICT de PUISAYE PROJET de DISTRICT de PUISAYE 2008-2009 L adhésion au projet de district reste la priorité des AS : Le collègue investi dans ce projet doit pouvoir être aidé ou suppléé par un autre collègue de son établissement

Plus en détail

EPREUVES - HORAIRES. Cross-country (XC) VENDREDI 15 AOÛT 17h00-18h00 Relai Team VTT Podium à 18h05. Trial

EPREUVES - HORAIRES. Cross-country (XC) VENDREDI 15 AOÛT 17h00-18h00 Relai Team VTT Podium à 18h05. Trial EDITO EPREUVES - HORAIRES Le VTT à Oz, 10 ans déjà! En dix ans Oz-en-Oisans a acquis ses lettres de noblesse, en s inscrivant depuis 2003 dans les programmes nationaux et internationaux de mountain-bike.

Plus en détail

Rambouillet Roller Évasion

Rambouillet Roller Évasion Rambouillet Roller Évasion club roller Année 2015 Le roller est une source d évasion au quotidien La pratique du roller évolutions, différences, particularités... Le roller se pratique de plusieurs façons

Plus en détail

Présentation Conseils et sécurité :

Présentation Conseils et sécurité : STAGE GYM URBAINE Présentation Issue de la Gymnastique Artistique, du Parkour et du Free Running, la Gymnastique Urbaine est une nouvelle pratique gymnique développée en Ile-de-France regroupant les 3

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI : Educateur Sportif Badminton Recrutement Septembre 2014

OFFRE D EMPLOI : Educateur Sportif Badminton Recrutement Septembre 2014 OFFRE D EMPLOI : Educateur Sportif Badminton Recrutement Septembre 2014 Missions et activités : Sous la responsabilité hiérarchique du Président du Groupement d Employeur, il apporte son concours auprès

Plus en détail

Le mot des organisateurs

Le mot des organisateurs Le mot des organisateurs Nouvelle saison, nouveau tournoi des Petits Capellans à SAINT CYPRIEN du 22 octobre au 25 octobre 2013 Pour la saison 2014, le national 12 ans des petits Capellans entamera sa

Plus en détail

DOSSIER DE SPONSORING

DOSSIER DE SPONSORING BOURG LES VALENCE FUTSAL Siège : 29 rue Ambroise Paré 26000 VALENCE Association type Loi 1901 N déclaration W263007033 du 07/08/2014 Site Internet : www.bourg-les-valence-futsal.fr Mail : blvfutsal@gmail.com

Plus en détail

SÉQUENCE. T es allé où? Exercice 1. Exercice 2 DOSSIER 1. livre de l élève. Retrouvez six mots interrogatifs dans la grille :

SÉQUENCE. T es allé où? Exercice 1. Exercice 2 DOSSIER 1. livre de l élève. Retrouvez six mots interrogatifs dans la grille : 15 SÉQUENCE 2 T es allé où? DOSSIER 1 Exercice 1 Retrouvez six mots interrogatifs dans la grille : A C J T E G C L P O U R Q U O I I M O S U I M E S M Y C I D B U R E P H E Z I P O N I A O C E T I T X

Plus en détail

Rallye des Gazelles 2012 Bravo à Delphine et Elodie!

Rallye des Gazelles 2012 Bravo à Delphine et Elodie! Rallye des Gazelles 2012 Bravo à Delphine et Elodie! Toutes les infos en direct sur www.ff4x4.fr SOMMAIRE Campus FF4X4 Quercy pages 3 à 7 Rallye des Gazelles page 8 6eme édition salon O Thau Vertes page

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat Dossier de Partenariat 8, rue des Charmettes Les Grands Bois 05 000 GAP Tél : 04 92 52 43 20-06 10 49 39 68 badagap05@sfr.fr www.badagap.fr Soutenir un club sportif pour promouvoir votre entreprise Vous

Plus en détail

PROGR G AMME DE SO S C O CER

PROGR G AMME DE SO S C O CER PROGRAMME DE SOCCER PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le programme de soccer de l école secondaire des Pionniers s adresse aux jeunes du secondaire nés entre le 1er octobre 2002 et le 30 septembre 2004, passionnés

Plus en détail

Championnat Départemental de Cross-Country Jeunes (44) Dimanche 18 Janvier 2009

Championnat Départemental de Cross-Country Jeunes (44) Dimanche 18 Janvier 2009 Championnat Départemental de Cross-Country Jeunes (44) Organisé par le Comité Départemental d Athlétisme et le MS Chantenay Nantes Athlétisme www.mscnantes.org ffa44.free.fr www.athle.org Dimanche 18 Janvier

Plus en détail

Du Mercredi 06 Juillet 2016 Au Vendredi 15 Avril 2016 (hors week-end et jours fériés) Pour les enfants de 5 à 13 ans

Du Mercredi 06 Juillet 2016 Au Vendredi 15 Avril 2016 (hors week-end et jours fériés) Pour les enfants de 5 à 13 ans A.S.M.P. 21, Allée de Bellevue, 94 170 le Perreux sur Marne Tél : 01 48 72 20 35 Du Mercredi 06 Juillet 2016 Au Vendredi 15 Avril 2016 (hors week-end et jours fériés) Pour les enfants de 5 à 13 ans PROJET

Plus en détail