LE POLYURETHANE PROJETE : QU'EN PENSENT LES CARRELEURS?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE POLYURETHANE PROJETE : QU'EN PENSENT LES CARRELEURS?"

Transcription

1 PROJET SB 2016/10/20 OCTOBRE 2016 LE POLYURETHANE PROJETE : QU'EN PENSENT LES CARRELEURS? Bonjour à toutes et à tous, Merci à nos amis les carreleurs qui témoignent de leur expérience chantier du métier d isolateur. Un chantier c est de nombreux corps d état qui interviennent ensemble dans le projet le plus important d une vie de nos clients finaux. Nous parler et partager nos expériences en nous regroupant en pôle métier, pour nous c est l avenir. Bonne lecture. Thierry Louis, Président Mme Maryse DE STEFANO est co-gérante de la SARL DE STEFANO, entreprise de carrelage reconnue de longue date sur le Territoire de Belfort, elle est dans le même temps la présidente de l UNECB-FFB (l Union Nationale des Entrepreneurs de Carrelage du Bâtiment), membre de la Fédération Française du Bâtiment. La SARL DE STEFANO pilote une équipe d isolation par polyuréthane projeté. Le SFTPP : Quelles sont les activités de votre entreprise? Maryse DE STEFANO : Notre entreprise comprend trois activités : la pose de carrelage, l application de chapes fluides ou traditionnelles à base de liant ciment, de sulfate de calcium et l'isolation thermique par projection de polyuréthane. Le SFTPP : Depuis combien de temps le métier d'isolateur? Maryse DE STEFANO : Depuis début Le SFTPP : Pourquoi votre entreprise a-t-elle choisi de développer ce procédé d isolation? Maryse DE STEFANO : Nous étions à la recherche d'un matériau qui, outre ses qualités thermiques, présentait un très bon coefficient d incompressibilité qui permette de le poser au sol et de supporter le poids de la chape et du carrelage. La RT 2012 nous impose des épaisseurs largement supérieures à 100 mm et, en 2011, les matériaux, utilisés n'offraient pas de caractéristiques de résistance à la compression aussi performantes. Le SFTPP : Quels ont été les moteurs de cette décision? Maryse DE STEFANO : En tant que carreleur nous voulions anticiper les sinistres potentiels liés à l'écrasement de l'isolant qui engendre des fissures au niveau du carrelage. C était notre souci majeur. Le SFTPP : Techniquement, quelles sont les valeurs ajoutées du polyuréthane projeté pour l isolation des sols et des murs? Maryse DE STEFANO : En découvrant le matériau, nous nous sommes également rendu compte que nous pouvions supprimer le ravoirage classique et que l'état du support (son défaut de planéité) ne représentait plus un obstacle ou un problème. Dans la rénovation, l isolation en polyuréthane projetée s'avérait être le matériau idéal techniquement pour rattraper des différences de niveau importantes sans alourdir le "sandwich" notamment quand les supports sont en bois. En tant que carreleur et chapiste, l isolation des murs ne présente pas un réel intérêt mais pour les constructeurs, les bureaux d'étude, les architectes, soucieux d'obtenir les labels «BBC» et «Bâtiment Passif» pour leurs projets, l isolation projetée en polyuréthane est la réponse à leurs problèmes d'étanchéité à l'air, d'économies d'énergie et de surfaces habitables. En fait, ce sont eux qui sont venus nous chercher pour que l on projette notre isolant sur les murs. Le résultat est stupéfiant sur le plan thermique et cela n'a jamais posé aucun problème aux plaquistes pour la pose des plaques de plâtre. Le SFTPP : Avez-vous constaté des désordres sur des réalisations en polyuréthane projeté? Maryse DE STEFANO : À ce jour, nous n'avons enregistré aucun sinistre. Mais n'oublions pas que ce produit doit être mis en œuvre par du personnel formé et expérimenté, rigoureux et minutieux en tenant compte des préconisations stipulées dans les Avis Techniques et les exigences des certifications en vigueur. À partir de là, pourquoi y auraitil un sinistre? Le SFTPP : Quel est pour vous l avenir de ce procédé? Maryse DE STEFANO : Procédé d'avenir? Je dirais que c'est un procédé présent, actuel plus que jamais, avec une multitude d'avantages. Il est juste dommage de constater que certains travaillent encore comme il y a vingt ans, sans jamais se remettre en question ou s'intéresser aux nouveaux matériaux mis sur le marché.

2 LE POLYURETHANE PROJETE : QU'EN PENSENT LES CARRELEURS? M. Jacques VINET est le président fondateur du Groupe VINET, la plus importante entreprise de pose de carrelage de France déployée sur tout l Ouest de la France. Il est aussi très impliqué dans les commissions institutionnelles des métiers du Bâtiment : président d Honneur de l'unecb-ffb, Président des commissions de normalisation BNTEC NF DTU 26.2, NF DTU 52.10, président d Honneur de l EUF (Union Européenne des Fédérations des entreprises de carrelage) Le Groupe VINET abrite un département d isolation par polyuréthane projeté composé de trois équipes depuis Le SFTPP : Comment se matérialisent ces désordres? Jacques VINET : Des fissures du sol apparaissent sur le carrelage avec souvent un affaissement de l ensemble du complexe se matérialisant par un vide important sous plinthes qui laisse à penser que cela provient de l isolant. Les Experts ne vont jamais rechercher si l isolant mis en place correspond bien à la classe SC1, ni s il a été posé sur un support conforme au DTU De ce fait, ceux qui posent uniquement l isolant et dont la responsabilité n est jamais recherchée continuent à les poser sur un support en béton brut non surfacé avec de nombreux défauts de planéité. Le SFTPP : Mais la réalisation de ces sous couches est encadrées par des normes, comment est-ce possible? Jacques VINET : Je suis le président de la commission de normalisation à l origine du DTU en vigueur depuis Juin Il est malheureux de constater que la planéité des supports avant pose d isolant est très peu vérifiée et que la tolérance de 3mm sous la règle de 2m n est pas respectée. L isolant en polyuréthane projeté permet de s affranchir de cette clause, car il rattrape les faux niveaux, remplace le ravoirage et restitue une planéité idéale à sa surface. Le SFTPP : Quelle serait la solution d après vous? Le SFTPP : Quelles sont pour vous les avantages de ce mode d isolation? Jacques VINET : Le carreleur a la lourde responsabilité d être le dernier à recouvrir les sols. Ceux-ci sont des réalisations de plus en plus techniques et complexes avec l évolution des réglementations thermiques et des systèmes de chauffage par le sol. Il incombe au carreleur de s assurer que son support de pose obéit aux exigences en vigueur avant de l accepter et de le recouvrir. Dans notre activité quotidienne nous intervenons aussi bien sur des chantiers où la pose de l isolant a été concédée à un autre lot, que sur des chantiers où nous maîtrisons l intégralité des couches superposées, c est à dire, l isolant, la chape et le carrelage. Le constat est sans équivoque, nous sommes confrontés à des sinistres seulement sur les chantiers où un isolant en plaque posé par des non spécialistes a été mis en œuvre, alors que nous n avons jamais eu un seul désordre sur les m 2 d isolation en polyuréthane projeté que nous avons réalisés. Jacques VINET : Je milite aujourd hui pour une unification des DTU en un seul qui viserait l ensemble de l ouvrage, car le DTU des chapes, celui de la pose carrelage, celui de l étanchéité et le DTU des sous couches isolantes se contredisent sur plusieurs points. L AQC (ndlr : l Agence Qualité Construction) est favorable à ce projet et j espère pouvoir le mener à bien. Le SFTPP : Il n y a donc que des avantages à l isolation par polyuréthane projeté? Jacques VINET : Le seul inconvénient que j y vois est que le coût est plus important qu un isolant classique quand il n y a pas de ravoirage. Sur un marché de la construction uniquement motivé par «le bas prix», les constructeurs hésitent à consacrer quelques euros de plus au m 2 pour améliorer le confort du client. Sinon cette activité nous a permis d améliorer la coordination de chantier, a réduit la pénibilité pour nos techniciens qui ne travaillent plus à genoux et nous participons à la réduction de l impact carbone en limitant énormément les transports par rapport aux produits manufacturés qui nécessitent un enchainement de livraisons avant d arriver sur le chantier. L isolation projetée nous a aussi servi à augmenter et à diversifier notre portefeuille client, car nous isolons des constructions où nous n avons pas forcément le lot carrelage et cela nous a aussi permis d équilibrer notre clientèle qui est maintenant composée d un nombre plus important de maisons individuelles qu auparavant où nous avions l habitude d être majoritairement orienté vers le logement collectif. C est donc une innovation très positive qui participe à l amélioration de la qualité et qui nous a apporté de la sérénité, c est avec plaisir que j accompagnerai la démarche volontaire du SFTPP pour rejoindre l UNECB-FFB. Le SFTPP : Il ne nous reste plus qu à vous remercier M. VINET pour le temps que vous nous avez accordé. Jacques VINET : Sachez que je suis et que je resterai toujours au service de la profession!

3 Crédit «Europe parlementaire N 28 Daté juillet août - septembre 2016»

4

5

6 LES ADHERENTS DU SFTPP (20/10/2016) Les responsables des réseaux d'applicateurs : ASPA EUROPISO 32 Seailles ISOLAT France 69 Villefranche Sur Saône ISOTRIE 59 Villeneuve d'ascq (B-9031 Gand) MIRBAT 84 Montfavet Les applicateurs indépendants (spécialisés dans l'isolation étanchéité de toitures) : SAN STAP 61 Haleine SITEX ISOLATION 84 Caumont-sur-Durance Un fabricant d'unités de production : APPLICATION FAST SET 77 Gretz Armainvilliers Les formulateurs : BASF France 77 Mitry Mory COVESTRO 92 Paris La Défense Un membre correspondant : UNECB-FFB 75 Paris Les adhérents applicateurs des réseaux : ALSACE-CHAMPAGNE-ARDENNE-LORRAINE BATINORME ISOL (ISOTRIE) 57 Halling Les Boulay CHAPE-ISOL (ISOTRIE) 68 Cernay ISOLATMAX (ISOLAT France) 67 Gresswiller ISOPROM (ISOTRIE) 67 Haguenau MADISOLATION (ISOLAT France) 08 Givet SCHOENENBERGER SA (ISOLAT France) 68 Colmar TECH-ISOL (ISOTRIE) 55 Void vacon VASSEUR ISOLATION (ISOTRIE) 68 Bergheim AQUITAINE-LIMOUSIN-POITOU-CHARENTES BATISOL 64 (ISOLAT France) 64 Anglet BATISOLPLUS (ISOLAT France) 86 Chatellerault COUVERTURE FONTAINE (ISOTRIE) 24 Vergt GROUPE VINET (MIRBAT) 86 Poitiers ISEO PRO (EUROPISO) 16 Rouillac ISO INTER (ISOLAT France) 19 Objat ISOCONFORT ECO (ISOTRIE) 64 Poey de Lescar ISOLA SUD OUEST (ISOLAT France) 24 Saint Astier MGS CALORIFUGE (ISOTRIE) 47 St Pardoux du Breuil SAVARY CARRELAGES (ISOTRIE) 87 Aixe Sur Vienne AUVERGNE-RHONE-ALPES APPLI CHAPE (ISOLAT France) 15 Jussac CFA (EUROPISO) 73 La Ravoire CHAMBEL CARRELAGE (ISOTRIE) 74 Combloux COCHET CHAPE (MIRBAT) 73 La Ravoire ISERESOLS (ISOTRIE) 38 Gillonnay ISO PUR (ISOTRIE) 42 Feurs ISOL DROME ARDECHE (ISOLAT France) 26 Etoile Sur Rhône ISOL IN SITU (ISOTRIE) 73 Thenesol ISOLAT RHONE (ISOLAT France) 26 Etoile sur Rhône ISOLPUR (ISOLAT France) 69 Arnas MARCHISIO (EUROPISO) 38 Saint Agnin Sur Bion PUR ISOLATION (EUROPISO) 01 Bourg En Bresse TECH'SOLS (MIRBAT) 01 Fareins THERM'ISOL (ISOTRIE) 74 Sillingy BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE BARDI CHAPE (ISOTRIE) 70 Noidans Les Vesouls CHAPE 70 (MIRBAT) 70 Magny Vernois I2P (ISOLAT France) 21 Saint Appollinaire LARANJEIRA&DUCHAUD (ISOTRIE) 39 Romange UNIVERS GRANIT (ISOTRIE) 90 Menoncourt BRETAGNE LRB ISOLATION (MIRBAT) 56 Nivillac OUEST ISO PROJECT (MIRBAT) 29 Saint Renan POLY-MAT (MIRBAT) 35 Montauban-De-Bretagne CENTRE-VAL DE LOIRE CHAPISOLATION (ISOLAT France) 41 Fontaines en Sologne ISOSSOL (MIRBAT) 37 Monts SOPRECO ISOLATION (EUROPISO) 18 Preuilly TL SOL (MIRBAT) 45 La Chapelle St Mesmin ILE-DE-FRANCE SPAIR SOLLIQUID (ISOLAT France) 77 Boissise Le Roi LANGUEDOC-ROUSSILLON-MIDI-PYRENEES 100% ISO SARL (MIRBAT) 66 Saint Esteve ETS CHAYROUSE (EUROPISO) 82 Montech FERRAND PHILIPPE & FILS (EUROPISO) 09 Mirepoix NCIS (ISOLAT France) 31 Nailloux PMS ISOLATION (MIRBAT) 30 Junas TOP ISOL (MIRBAT) 12 Onet le château NORD-PAS-DE-CALAIS-PICARDIE ISOLASTYL (ISOLAT France) 59 Lille ISOLE PLUS (MIRBAT) 59 Somain NORMANDIE BATIJEM (ISOLAT France) 27 Brionne ISO BASSE NORMANDIE (EUROPISO) 14 St Martin de Fontenay PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR AZUR PROJECT ISOLATION (ISOLAT France) 06 Saint Martin Du Var DS CHAPES (MIRBAT) 05 Gap EVEREST ISOLATION (EUROPISO) 84 Cheval Blanc HOMYSOL (MIRBAT) 13 Noves ISOL'O2 (ISOLAT France) 84 Jonquieres PAYS DE LA LOIRE BLONDEAU CARRELAGES (ISOLAT France) 72 Montfort Le Gesnois DESDOUETS (ISOTRIE) 53 Pontmain SUB ISOL (ISOLAT France) 85 La Roche Sur Yon

D A T A L A B. Construction de logements Résultats à fin juin 2016 (France entière) JUILLET Variation T/T-1 (1) Variation T-1/T-2 (2)

D A T A L A B. Construction de logements Résultats à fin juin 2016 (France entière) JUILLET Variation T/T-1 (1) Variation T-1/T-2 (2) D A Essentiel T A L A B Construction de logements Résultats à fin juin 2016 (France entière) JUILLET 2016 Le nombre de logements autorisés à la construction en données corrigées des variations saisonnières

Plus en détail

ANNEXE III MODELE DE FORMULAIRE DE CANDIDATURE ET ANNEXES

ANNEXE III MODELE DE FORMULAIRE DE CANDIDATURE ET ANNEXES ANNEXE III MODELE DE FORMULAIRE DE CANDIDATURE ET ANNEXES Mesure de l'audience des organisations syndicales auprès des salariés des entreprises de moins de onze salariés Annexe 1 de la déclaration de candidature

Plus en détail

PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE

PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE PROTECTION DES CAPTAGES PAR DECLARATION D'UTILITE PUBLIQUE Bilan national Nombre de captages Débit des captages (m3/j) protégé protégé 33 825 19 126 56,5 % 18 664 009 12 321 128 66,0 % Proportion de captages

Plus en détail

LE PASSEPORT FORMATION

LE PASSEPORT FORMATION TOUT SAVOIR SUR LE PASSEPORT FORMATION ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE PASSEPORT FORMATION Véritable journal de bord du parcours professionnel, le Passeport

Plus en détail

Référentiels et certification. Rhônalpénergie-Environnement : RAEE. Création de l association «Collectif Effinergie»

Référentiels et certification. Rhônalpénergie-Environnement : RAEE. Création de l association «Collectif Effinergie» Référentiels et certification Laurent Chanussot : Rhônalpénergie Environnement Rhônalpénergie-Environnement : RAEE Agence régionale de l énergie et de l environnement Domaines d intervention Utilisation

Plus en détail

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL

CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE DES VÉHICULES LÉGERS RAPPORT D ACTIVITÉ ANNUEL O R G A N I S M E T E C H N I Q U E C E N T R A L U T A C / O T C ~ A u t o d r o m e d e L I N A S - M O N T L H E R Y ~ B P 2 0 2 1 2 ~ 9 1 3 1 1 M O N T L H É R Y C E D E X CONTRÔLE TECHNIQUE PÉRIODIQUE

Plus en détail

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015 CHAMPIONNAT DE FRANCE U18 ELITE Réunions de Zones Mars 2015 U18 ELITE SECTEUR MASCULIN U18 ELITE SECTEUR MASCULIN SAISON 2015/2016 Clubs Concernés 1 ère Phase: Sept à Décembre 2 ème phase: Janv à Avril

Plus en détail

Le prêt à taux zéro. En Pays-de-la-Loire. Forte hausse des prêts accordés au 3 ème trimestre 2015 par rapport au 3 ème trimestre 2014.

Le prêt à taux zéro. En Pays-de-la-Loire. Forte hausse des prêts accordés au 3 ème trimestre 2015 par rapport au 3 ème trimestre 2014. Le prêt à taux zéro service connaissance des territoires et évaluation En Pays-de-la-Loire 3 ème trimestre 2015 : l augmentation du nombre de prêts se poursuit Mars 2016 Au 3 ème trimestre 2015, 1 290

Plus en détail

Statistiques trimestrielles PTZ

Statistiques trimestrielles PTZ RÉPARTITIONS RÉGIONALE ET DÉPARTEMENTALE - EFFECTIFS Sous Région Neuf quotité de HLM travaux tranche 1 tranche 2 tranche 3 individuel collectif 1-2 3 ou plus Ardennes 43 21 22 0 10 4 29 43 0 18 25 Aube

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ANNEXES

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ANNEXES ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre L ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MEDICALE EN FRANCE ANNEXES Situation au 1 er janvier 2007 Tableau 106 : Effectifs des médecins inscrits à l 0rdre depuis

Plus en détail

La nouvelle région Normandie

La nouvelle région Normandie La nouvelle région Normandie Quelle place pour les jeunes? Présentation du 7 juillet 2016 pour la matinée jeunesse organisée par la Plateforme de coordination de l'observation médico-sociale, sociale et

Plus en détail

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse

Observatoire UNPI des Taxes Foncières. Conférence de presse Observatoire UNPI des Taxes Foncières Conférence de presse 4 décembre 2008 I/ Présentation des taux régionaux Classement des plus forts taux régionaux en 2008 Classement par taux les moins Région Taux

Plus en détail

Section A Pharmaciens titulaires d officine

Section A Pharmaciens titulaires d officine Pharmaciens titulaires d officine Répartition régionale 21 Conseils régionaux Ile-de-France 4 821 inscrits 2 133 2 688 4 185 officines Féminisation Poursuivie à un rythme soutenu (environ un demi-point

Plus en détail

Indicateurs issus de l observatoire BBC réalisés sur 104 projets

Indicateurs issus de l observatoire BBC réalisés sur 104 projets Indicateurs issus de l observatoire BBC réalisés sur 104 projets 25 novembre 2010 Observatoire BBC Indicateurs page 1/18 1 Echantillonnage: Habitation Logement Individuel Habitation Logement collectif

Plus en détail

infirmier diplômé d Etat - IDE

infirmier diplômé d Etat - IDE infirmier diplômé d Etat - IDE Définition (source ONISEP) Code Rome Terminologie J1506 Salaire moyen en 2015 par région Bretagne 2 304 Basse-Normandie 2 223 Pays de la Loire 2 190 Poitou-Charentes 2 145

Plus en détail

Point de situation sanitaire "alerte canicule" 08 juillet H

Point de situation sanitaire alerte canicule 08 juillet H I - Situation générale au 08 juillet 2015 Synthèse : Aucun département n est actuellement en vigilance orange 6 départements maintiennent une procédure préfectorale de niveau 3 alerte canicule Page L activité

Plus en détail

BAFA et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS

BAFA et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS et BAFD : LES CHIFFRES CLEFS I L évolution du nombre de nouveaux candidats inscrits et de diplômés entre 2003 et 2007 : : Si le nombre de nouveaux a fortement augmenté entre 2004 et 2005 (+ 14 %), cette

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE Fonds Social Européen. Association pour l Emploi des Cadres, Ingénieurs et Techniciens de l Agriculture et de l Agroalimentaire

COMMISSION EUROPÉENNE Fonds Social Européen. Association pour l Emploi des Cadres, Ingénieurs et Techniciens de l Agriculture et de l Agroalimentaire Association pour l Emploi des Cadres, Ingénieurs et Techniciens de l Agriculture et de l Agroalimentaire 1 2 Une association loi 1901 Un organisme paritaire au service de l ensemble de l agriculture, de

Plus en détail

Evaluation des contrats de professionnalisation

Evaluation des contrats de professionnalisation Evaluation des contrats de professionnalisation Université de Paris Dauphine & Constructys OPCA de la Construction David Abonneau & Catherine Garraud-Dugachard Aperçu général des résultats : 1 052 bénéficiaires

Plus en détail

isolation verte 100 % économique

isolation verte 100 % économique isolation verte 100 % économique Groupe Mirbat présente Synersol - Isolege MK2 Nous retrouvons le polyuréthane au quotidien dans de multiples domaines, pour notre sécurité, notre confort et nos loisirs.

Plus en détail

Statistiques à l issue de l année sportive. Direction de la Vie Fédérale

Statistiques à l issue de l année sportive. Direction de la Vie Fédérale Statistiques à l issue de l année sportive 2016 Direction de la Vie Fédérale STATISTIQUES GÉNÉRALES % % % Hommes MATCHES Matches par Année Licenciés Adultes Hommes Clubs Terrains Tournois Compétit. Classés

Plus en détail

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)?

Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)? Quelle efficacité du diagnostic électrique obligatoire (DEO)? Rapport d étude 2013 Baromètre DEO 2013 TNS Sofres 1 Sommaire 1 Contexte 2 Synthèse 3 Rappel des questions clés 4 Résultats 4.1 Mesurer la

Plus en détail

La fréquentation dans les campings

La fréquentation dans les campings EN NORMANDIE ÉDITION 201 Traitement et réalisation - CRT Normandie D après les données INSEE-DGE - Enquête de Fréquentation en Hôtellerie de plein air; 2015 E. Lorang La fréquentation dans les campings

Plus en détail

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015*

DÉPÔTS DANS LES RÉGIONS FRANÇAISES de la clientèle non financière résidente et non-résidente Encours des dépôts au 30 septembre 2015* Le 19 novembre 2015 (1) de France Métropolitaine* 591,3 434,1 45,3 100,1 30,0 10,2 232,9 21,2 264,9 1,6 1 731,6 Ile de France 234,1 128,0 2,8 19,9 4,9 4,1 41,9 1,5 121,2 0,3 558,7 75 Paris 140,0 48,5 0,5

Plus en détail

LES DIMANCHES OUVERTS Une surprise vous attend dans votre magasin préféré!

LES DIMANCHES OUVERTS Une surprise vous attend dans votre magasin préféré! LES DIMANCHES OUVERTS Une surprise vous attend dans votre magasin préféré! LISTE DES MAGASINS 8 DECEMBRE 15 DECEMBRE 22 DECEMBRE 29 DECEMBRE BELGIQUE Arlon Belle Ile (Liège) Brugge Chatelineau (Charleroi)

Plus en détail

LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE

LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE LOT N 7 : CARRELAGE, FAIENCE Page 1 sur 7 80 GENERALITES Les travaux comprennent toutes les fournitures, montages et mise en oeuvre de tous les matériaux décrits au présent lot. 801 RAPPEL DES NORMES ET

Plus en détail

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DES CLUBS DN3 2013

RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DES CLUBS DN3 2013 RÈGLEMENT ROUTE COUPE DE FRANCE DES CLUBS DN3 2013 21/02/2013 SOMMAIRE ARTICLE 1. PREAMBULE... 3 ARTICLE 2. DECOUPAGE DES INTERREGIONS... 3 ARTICLE 3. LISTE EPREUVES RETENUES... 3 ARTICLE 4. PARTICIPATION...

Plus en détail

LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013

LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013 LA CLIENTÈLE RUSSE EN 2013 (Sources : INSEE DGCIS, enquête de fréquentation hôtelière ; Centre des Monuments Nationaux ; Fondation Claude Monet) P.1 La fréquentation russe dans les hébergements marchands

Plus en détail

Sika LevelChape HCS CHAPE CIMENT AUTONIVELANTE HORS CHAUFFAGE AU SOL

Sika LevelChape HCS CHAPE CIMENT AUTONIVELANTE HORS CHAUFFAGE AU SOL Sika LevelChape HCS CHAPE CIMENT AUTONIVELANTE HORS CHAUFFAGE AU SOL SIKA LEVELCHAPE HCS LE PREMIER PAS VERS LES CHAPES AUTONIVELANTES SIKA Les modes constructifs évoluent et les habitudes de travail s

Plus en détail

Nathalie Ragot CA LOT + IE

Nathalie Ragot CA LOT + IE Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine 2 ème journée du Réseau Économique de la Filière Équine Sud-Ouest - 8 avril 211 Résultats 27-29 dans les exploitations du réseau

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 642 Mai 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au cours du premier

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre

ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre ORDRE NATIONAL DES MÉDECINS Conseil National de l Ordre L ATLAS DE LA DÉMOGRAPHIE MEDICALE EN FRANCE Situation au 1 er janvier 2007 Réalisée par : Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS Géographe de la Santé

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 521 Mai 2014 Commercialisation des logements neufs Résultats au premier trimestre 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION Au premier trimestre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 1 er avril 2015 fixant au titre de l année 2015 le nombre et la

Plus en détail

RÉSULTATS SECTORIELS DES EXPLOITATIONS FORESTIERES ET SCIERIES. AGRESTE Chiffres et données - Agroalimentaire n 166

RÉSULTATS SECTORIELS DES EXPLOITATIONS FORESTIERES ET SCIERIES. AGRESTE Chiffres et données - Agroalimentaire n 166 RÉSULTATS SECTORIELS DES EXPLOITATIONS FORESTIERES ET SCIERIES 232 RÉSULTATS SECTORIELS 02.20Z EXPLOITATIONS FORESTIERES 233 02.20Z - EXPLOITATIONS FORESTIERES UNITÉS : Montants : millions d euros Montants

Plus en détail

TROUVER BALISE PRES DE CHEZ VOUS

TROUVER BALISE PRES DE CHEZ VOUS TROUVER BALISE PRES DE CHEZ VOUS AQUITAINE POITOU CHARENTES LIMOUSIN 33 BGE Sud Ouest 05 56 87 23 75 bge33@creer.fr www.creer.fr 40 BGE Landes 05 58 06 10 40 contact@tgc40.fr www.bgetecgecoop.com 16, 17,

Plus en détail

Les régions françaises jugées le plus en retard économiquement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche

Les régions françaises jugées le plus en retard économiquement. Ifop pour Sud Ouest Dimanche Les régions françaises jugées le plus en retard économiquement JF/JPD N 112942 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14

Plus en détail

Point d actualité sur la réforme de l organisation territoriale de l Etat

Point d actualité sur la réforme de l organisation territoriale de l Etat Economie, Finances, Industrie Fédération des Cadres CFE-CGC des Finances Immeuble Turgot Télédoc 909 86/92 allée de Bercy 75 572 PARIS Cedex 12 Tél. : 01 53 18 01 76 Fax. : 01 53 18 01 95 Mél. : federation-cgc@syndicats.finances.gouv.fr

Plus en détail

Les Français et la bière

Les Français et la bière Les Français et la bière Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échan8llon de Français interrogés par Internet du 6 au 10 mai 2015 Echan?llon Echan8llon de 3 002 personnes

Plus en détail

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6 JF/EP N 111472 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les régions préférées des Français Résultats

Plus en détail

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur.

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Convient à une large gamme de systèmes de finition de façades en bardage, vêture et vêtage pour les habitations

Plus en détail

Statistiques sur la Pharmacie en France. Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG

Statistiques sur la Pharmacie en France. Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG Statistiques sur la en France Mme Danielle TOUPILLIER, Directrice générale du CNG EFFECTIFS DES PHARMACIENS AU er JANVIER 9 MAI 9 PLAN de la PRESENTATION I/ PHARMACIE EN FRANCE A/ A/ SOURCE DREES - EFFECTIF

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 72 Novembre 21 Tableau de bord : éolien Troisième trimestre 21 OBSERVATION ET STATISTIQUES énergie Après avoir démarré dans les années 199 puis accéléré

Plus en détail

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère

Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère LES BILANS DE L OBSERVATOIRE EDITION 2015 Profil et caractéristiques des clientèles françaises en Isère Eté Isère Tourisme Palais du Parlement 4 place Saint André 38 000 Grenoble http://pro.isere-tourisme.com

Plus en détail

COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE

COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE N 116 - SOCIAL n 43 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 28 octobre 2008 ISSN 1769-4000 COMITES LOCAUX DE LUTTE CONTRE LA FRAUDE L essentiel Suite à la création d une délégation nationale à la

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Octobre 2012

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Octobre 2012 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Les prix de vente stagnent au mois d octobre «Le marché de l immobilier est grippé et les prix Dans la plupart des autres grandes villes de résistent

Plus en détail

DEFENSE MOBILITE - PILOTES REGIONAUX VAE ET ADJOINTS. Pôle ou antenne Défense Mobilité. PDM BORDEAUX Antenne Toulouse. PDM BORDEAUX Antenne Bordeaux

DEFENSE MOBILITE - PILOTES REGIONAUX VAE ET ADJOINTS. Pôle ou antenne Défense Mobilité. PDM BORDEAUX Antenne Toulouse. PDM BORDEAUX Antenne Bordeaux DEFENSE MOBILITE - PILOTES REGIONAUX VAE ET ADJOINTS PR VAE Adresse mail Intradef POITOU CHARENTE LIMOUSIN MIDI PYRENNES PAMIERS Antenne Toulouse Antenne Bordeaux PR VAE 05 34 01 98 29 ADJOINT PR VAE PDM

Plus en détail

CHALLENGE INTERREGIONS

CHALLENGE INTERREGIONS CHALLENGE INTERREGIONS CADETS F.F.C. 2011 ~~~~~~~ REGLEMENT Article 1 Le but La Fédération Française de Cyclisme met en place un Challenge Interrégional Cadets basé sur 5 interrégions en prenant en considération

Plus en détail

Présentation du Pôle Éco-construction Limousin

Présentation du Pôle Éco-construction Limousin Présentation du Pôle Éco-construction Limousin ADEME, APIB, CRMA, Journée DREAL, Technique FFB Limousin, COTITA Région Limousin, Délégation d Ester Technopole Membres fondateurs : "Les matériaux biosourcés

Plus en détail

Répartition des émissions de PTZ par type d'opération et catégorie de commune

Répartition des émissions de PTZ par type d'opération et catégorie de commune Répartition des émissions de par type d'opération et catégorie de commune Couronne périurbaine Commune multipolarisée Individuel Neuf 14 478 66.3% 22.8% 20 455 87.1% 32.2% 6 772 86.8% 10.7% 21 755 84.5%

Plus en détail

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE ATTEST02 ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de capitalisation Contrat MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RENOVATION HABITAT ALSACE

Plus en détail

Sika SyntiChape. Sika à votre service. Chape anhydrite autonivelante. Sika SyntiChape, la garantie d un produit fiable et efficace.

Sika SyntiChape. Sika à votre service. Chape anhydrite autonivelante. Sika SyntiChape, la garantie d un produit fiable et efficace. Sika à votre service, la garantie d un produit fiable et efficace Ile-de-France-Nord 62 59 76 Littoral-Manche 29 Le procédé bénéficie d un Avis Technique CSTB. 22 61 35 53 44 OUEST-NORD Centre-Pays de

Plus en détail

17/11/2010. Enquête de satisfaction 2010 Résultats

17/11/2010. Enquête de satisfaction 2010 Résultats 17/11/2010 Enquête de satisfaction 2010 Résultats Sommaire Présentation de l enquête Résultats par question (tri à plat) Compétition Fidélisation Autour des Raquettes FFT Remarques et suggestions 2 Présentation

Plus en détail

Bilan des concours de recrutement organisés par le ministère de la santé, de la jeunesse et des sports (secteur «jeunesse et sports»)

Bilan des concours de recrutement organisés par le ministère de la santé, de la jeunesse et des sports (secteur «jeunesse et sports») Bilan des concours de recrutement organisés par le ministère de la santé, de la jeunesse et des sports (secteur «jeunesse et sports») Session 2007 1 Au titre de la session 2007, ont été organisés : le

Plus en détail

Projets Handicap soutenus par les institutions de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO

Projets Handicap soutenus par les institutions de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO Projets Handicap soutenus par les institutions de retraite complémentaire AGIRC et ARRCO BILAN ANNUEL 2014 SOMMAIRE I Bilan annuel 2014 de l activité financement des projets CCAH p. 3 II Répartition des

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE POITOU-CHARENTES

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE POITOU-CHARENTES PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE POITOU-CHARENTES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-34 MARS 2014 L enquête de cette année a été effectuée auprès de 32 entreprises de Poitou-Charentes du secteur privé employant

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

Ségolène Royal dévoile les 58 premiers territoires lauréats de l appel à projets «zéro déchet, zéro gaspillage»

Ségolène Royal dévoile les 58 premiers territoires lauréats de l appel à projets «zéro déchet, zéro gaspillage» Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le mardi 23 décembre 2014 Ségolène Royal dévoile les 58 premiers territoires lauréats de l appel à projets «zéro déchet, zéro gaspillage»

Plus en détail

RÉUNION DU 20 JUILLET 2012

RÉUNION DU 20 JUILLET 2012 RÉUNION DU 20 JUILLET 2012 - ÉLÉMENTS INTRODUCTIFS - Couverture LE SERVICE MÉDICAL Une Direction de la CNAMTS avec des missions particulières : - 8 394 salariés 2 020 praticiens conseils salariés CNAMTS

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE RHÔNE-ALPES

PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE RHÔNE-ALPES PERSPECTIVES DE L EMPLOI CADRE RHÔNE-ALPES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-3 MARS 2014 L enquête de cette année a été effectuée auprès de 1 040 entreprises rhônealpines du secteur privé employant 110

Plus en détail

Estimation des disponibilités en biomasse en forêt et hors forêt pour le bois d œuvre, d industrie ou pour l énergie

Estimation des disponibilités en biomasse en forêt et hors forêt pour le bois d œuvre, d industrie ou pour l énergie Estimation des disponibilités en biomasse en forêt et hors forêt pour le bois d œuvre, d industrie ou pour l énergie P. Vallet (a), C. Ginisty (a), H. Chevalier (a), A. Colin (b) (a) Cemagref Nogent, UR

Plus en détail

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Octobre 2013

Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Octobre 2013 Prix de l Immobilier constatés à la mise en vente en Des prix de mise en vente toujours en baisse «Notre indice national des prix de l offre immobilière en France est en baisse de 0,15 point au mois d

Plus en détail

Liste des établissements de santé autorisés par l'agence de la biomédecine au 08 novembre 2016 CENTRES PLURIDISCIPLINAIRES DE DIAGNOSTIC PRENATAL

Liste des établissements de santé autorisés par l'agence de la biomédecine au 08 novembre 2016 CENTRES PLURIDISCIPLINAIRES DE DIAGNOSTIC PRENATAL Alsace 67 SCHILTIGHEIM HOPITAUX UNIVERSITAIRES DE STRASBOURG CHU 04/08/2004 23/10/2021 Site géographique : CMCO Aquitaine 33 BORDEAUX CHU HOPITAUX DE BORDEAUX CHU 05/06/2009 07/04/2019 Site géographique

Plus en détail

CHALLENGE INTERREGIONS

CHALLENGE INTERREGIONS CHALLENGE INTERREGIONS CADETS F.F.C. 2016 REGLEMENT Article 1 Le but La Fédération Française de Cyclisme met en place un Challenge Interrégional Cadets basé sur 5 interrégions en prenant en considération

Plus en détail

Eiffage Construction 3

Eiffage Construction 3 EIFFAGE Constrction 01 Ain Aisne 02 Aisne Aisne Services Aix en Provence 61 Alençon 03 Allier Alpes Maritimes 68 Alsace Franche Comté 68 Haut Rhin 68 Mulhouse Amélioration de l' Habitat 08 Ardennes Artois

Plus en détail

Bétons isolants structurels (B.I.S)

Bétons isolants structurels (B.I.S) Bétons isolants structurels (B.I.S) NORME NF EN 206-1/ CN Présentation UMGO 11 Juillet 2014 SNBPE Rhône Alpes 1 Le Béton en France: 39 millions de m3 4 100 millions HT de Chiffre d Affaires 1 816 Centrales

Plus en détail

CONSTRUCTION RENOVATION. Tous les savoir faire du batiment EXTENSION ISOLATION GARANTIES EXPERIENCE ARCHITECTE

CONSTRUCTION RENOVATION. Tous les savoir faire du batiment EXTENSION ISOLATION GARANTIES EXPERIENCE ARCHITECTE CONSTRUCTION RENOVATION EXTENSION GARANTIES ECONOMIES ISOLATION SUR MESURE TRAVAUX QUALITE ARCHITECTE EXPERIENCE BUREAU D'ETUDES MAisons individuelles COORDINATION Batiment industriels et COMMERCIAUX Tous

Plus en détail

CHALLENGE INTERREGIONS

CHALLENGE INTERREGIONS CHALLENGE INTERREGIONS CADETS F.F.C. 2016 ~~~~~~~ REGLEMENT GSO Article 1 Le but La Fédération Française de Cyclisme met en place un Challenge Interrégional Cadets basé sur 5 inter-régions en prenant en

Plus en détail

à jour du 15/10/2014 DEFENSE MOBILITE - PILOTES REGIONAUX VAE ET ASSISTANTS Référents VAE NOM Prénom

à jour du 15/10/2014 DEFENSE MOBILITE - PILOTES REGIONAUX VAE ET ASSISTANTS Référents VAE NOM Prénom à jour du 15/10/2014 DEFENSE MOBILITE - PILOTES REGIONAUX VAE ET ASSISTANTS Nombre : 7 PR VAE POITOU CHARENTE LIMOUSIN MIDI PYRENNES CAZAUX PR VAE 05 15 54 19 Contacter par téléphone ou par le numéro vert

Plus en détail

Mini chiffres clés de la profession d'architecte édition 2010

Mini chiffres clés de la profession d'architecte édition 2010 Ministère de la Culture et de la communication Direction Générale des Patrimoines Service de l'architecture Sous direction de l architecture, de la qualité de la construction et du cadre de vie Mini chiffres

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs et cartes des déploiements BLR par titulaire au 31 décembre 2009 (publication le 5 mai 2010)

Tableaux récapitulatifs et cartes des déploiements BLR par titulaire au 31 décembre 2009 (publication le 5 mai 2010) Tableaux récapitulatifs et cartes des déploiements BLR par titulaire au 31 décembre 2009 (publication le 5 mai 2010) Tableau récapitulatif des déploiements par titulaire au 31 décembre 2009 Titulaires[1]

Plus en détail

ETUDES. Circuit de Proximité Les nouvelles frontières. Le circuit de Proximité en 2015 Copyright IFLS

ETUDES. Circuit de Proximité Les nouvelles frontières. Le circuit de Proximité en 2015 Copyright IFLS ETUDES Circuit de Proximité 2015 Les nouvelles frontières La proximité une équation gagnante 23 100 points de vente 15,8 % du marché PGC/ Frais LS 4,5 millions de m 2 de surface commerciale 20 Mrds CA

Plus en détail

Coût des dépôts de sang

Coût des dépôts de sang Coût des dépôts de sang REUNION REGIONALE HEMOVIGILANCE 1 ER décembre 2015 ARS ALSACE ARS Alsace CNCRH Réunion régionale d Hémovigilance 01/12/2015 1 Objectifs Objectif principal: Déterminer un coût de

Plus en détail

E Postes de praticiens des hôpitaux à temps partiel, situés dans les centres hospitaliers universitaires :

E Postes de praticiens des hôpitaux à temps partiel, situés dans les centres hospitaliers universitaires : Anesthésie-réanimation anesthésieréanimation anesthésieréanimation anesthésieréanimation Centre Indre-et-Loire Tours Lorraine Meurthe-et-Moselle Nancy / Biologie SPECIALITE REGION DEPARTEMENT ETABLISSEMENT

Plus en détail

La lettre des CQP BILAN ET PERSPECTIVES DES CQP DES INDUSTRIES CHIMIQUES

La lettre des CQP BILAN ET PERSPECTIVES DES CQP DES INDUSTRIES CHIMIQUES BILAN ET PERSPECTIVES DES CQP DES INDUSTRIES CHIMIQUES 2015 Édito Période riche, au regard des travaux menés par l Observatoire, l année 2015 nous a offert de nombreux défis à relever : répondre à l évolution

Plus en détail

RÉUNIONS INTER-CCR : REFORME TERRITORIALE

RÉUNIONS INTER-CCR : REFORME TERRITORIALE RÉUNIONS INTER-CCR : REFORME TERRITORIALE PROGRAMME I. LA RÉFORME TERRITORIALE II.LA STRATÉGIE DE LA FFBB III.LE CCN IV.LES CCR V. LES TRAVAUX EN COURS VI.QUESTIONS DIVERSES I. LA RÉFORME TERRITORIALE

Plus en détail

L Analyse Factorielle des Correspondances (AFC)

L Analyse Factorielle des Correspondances (AFC) L Analyse Factorielle des Correspondances (AFC) L Analyse Factorielle des Correspondances (notée AFC) encore appelée Analyse des Correspondances Binaires, est un outil statistique dont l objectif est de

Plus en détail

Résultats dans les exploitations du Réseau R

Résultats dans les exploitations du Réseau R Optimiser ses pratiques pour s adapter à la conjoncture en production équine 4 ème journée du Réseau Économique de la Filière Équine - 19 janvier 211 Résultats 27-29 29 dans les exploitations du Réseau

Plus en détail

Panorama des analyses multivariées

Panorama des analyses multivariées Analyses mutivariées Panorama des analyses multivariées Méthodes descriptives décrire/représenter les données (variables) Méthodes explicatives ou prédictives expliquer (prédire) une variable par d autres

Plus en détail

Le guide de la chape fluide

Le guide de la chape fluide TECHNOLOGIES RÉGLEMENTATION RÉSEAU D'APPLICATEURS AGRÉÉS RÉALISATIONS ACTUALITÉS ENVIRONNEMENT LAFARGE Le guide de la chape fluide Plancher chauffant Isolation phonique Isolation thermique Rénovation des

Plus en détail

Voyagermoinscher.com Résultats de l enquête «pour voyager moins cher»

Voyagermoinscher.com Résultats de l enquête «pour voyager moins cher» Voyagermoinscher.com Résultats de l enquête «pour voyager moins cher» Contact BVA José-Pierre Cholvy 05.61.17.47.17 / 06.80.96.43.22 jose-pierre.cholvy@bva.fr Contact presse Anne-Gaëlle Jourdan Agence

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve.

DOSSIER TECHNIQUE. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE. Ce document est remis dans sa totalité en fin d épreuve. SESSION 2013 Certificat d Aptitude Professionnelle PLATRIER PLAQUISTE DOSSIER TECHNIQUE Contenu du dossier Page de garde... DT 1 Façades et pignons Surfaces habitables... DT 2 Plan de masse - Descriptif...

Plus en détail

Solutions d étanchéité à l air pour l enveloppe du bâtiment

Solutions d étanchéité à l air pour l enveloppe du bâtiment Solutions d étanchéité à l air pour l enveloppe du bâtiment Performance Savoir-faire Service clients Assitance technique Flexibilité Innovation Neuf & Rénovation BBC Confort Fiabilité Système i3 Qualité

Plus en détail

Projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales, et modifiant le calendrier électoral

Projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales, et modifiant le calendrier électoral Projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales, et modifiant le calendrier électoral (PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE) Note de présentation Calendrier prévisionnel

Plus en détail

ISOLATION DES MURS ANCIENS

ISOLATION DES MURS ANCIENS ISOLATION DES MURS ANCIENS ARCOSE - CLUNY, le 12 septembre 2016. Architecte : SARL ARC-PHI Architecture Devroey Raphael, Architecte DESL Croze 71220 Saint Bonnet de Joux Tél. : 0385 24 77 36 Email : arc-phi.architecture@orange.fr

Plus en détail

Ventes régionales. groupement national interprofessionnel - des 2 - semences et plants STA.414

Ventes régionales. groupement national interprofessionnel - des 2 - semences et plants STA.414 2005 2006 régionales Semences fourrag gères groupement national Utilisation libre sous réserve interprofessionnel de mention de la source - des 2 - semences et plants STA.414 Semences fourragères régionales

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

Quel impact du développement durable sur l activité du Carrelage - mosaïque? Quelles évolutions dans l organisation et les métiers de l entreprise?

Quel impact du développement durable sur l activité du Carrelage - mosaïque? Quelles évolutions dans l organisation et les métiers de l entreprise? Michel De Bes Quel impact du développement durable sur l activité du Carrelage - mosaïque? Quelles évolutions dans l organisation et les métiers de l entreprise? Quelles activités développer en réponse

Plus en détail

PUR. à 20 Ans et plus! RELAX. LITS et CHEVETS ECOLOGIQUES EN BOIS MASSIF HUILE COLLECTION

PUR. à 20 Ans et plus! RELAX. LITS et CHEVETS ECOLOGIQUES EN BOIS MASSIF HUILE COLLECTION COLLECTION PUR RELAX MEUBLES SAINS ET DURABLES LITS et CHEVETS ECOLOGIQUES EN BOIS MASSIF HUILE TOUT EN UN: de bébé Lit Cosy» en chêne huilé à 20 Ans et plus! Lit «Classique» Huilé bicouleur Lit «Boiserie»

Plus en détail

LE LOGEMENT CHÊNELET «Construire des logements sociaux écologiques, sains, confortables et à très faibles consommations»

LE LOGEMENT CHÊNELET «Construire des logements sociaux écologiques, sains, confortables et à très faibles consommations» LE LOGEMENT CHÊNELET «Construire des logements sociaux écologiques, sains, confortables et à très faibles consommations» Foncière Chênelet, 28 rue de Moyecques, 62250 Landrethun Le Nord Tél./fax: 03 21

Plus en détail

Chiffres-clés 2014/15 Prévisions 2015/16 > édition décembre Rhône-Alpes

Chiffres-clés 2014/15 Prévisions 2015/16 > édition décembre Rhône-Alpes Alsace Aquitaine Auvergne / Limousin Basse & Haute Normandie Bourgogne / Franche-Comté Bretagne Centre Champagne-Ardenne Île-de-France Languedoc-Roussillon Lorraine Midi-Pyrénées Nord - Pas-de-Calais PACA

Plus en détail

14/12/2010. Le premier Hôtel massif/passif en Flandre Un concept passif selon une méthode traditionnelle de construction. Eco-logies Heusden-Zolder

14/12/2010. Le premier Hôtel massif/passif en Flandre Un concept passif selon une méthode traditionnelle de construction. Eco-logies Heusden-Zolder Le premier Hôtel massif/passif en Flandre Un concept passif selon une méthode traditionnelle de construction Eco-logies Heusden-Zolder 1 Eco-logies Constructeur: Architecte: Etude HVAC: Etude de stabilité:

Plus en détail

Le marché de l immobilier ancien en Perspectives 2006

Le marché de l immobilier ancien en Perspectives 2006 Le marché de l immobilier ancien en 2005 Perspectives 2006 Conférence de Presse Jeudi 5 janvier 2006 Introduction René PALLINCOURT Président de la Fédération Nationale de l Immobilier 2 1 Le ralentissement

Plus en détail

Ä Inter Régions II à TOULOUSE Régions 2 / AQUITAINE, 13 / LANGUEDOC-ROUSSILLON, 16 / MIDI PYRENEES, 24 / MARTINIQUE

Ä Inter Régions II à TOULOUSE Régions 2 / AQUITAINE, 13 / LANGUEDOC-ROUSSILLON, 16 / MIDI PYRENEES, 24 / MARTINIQUE COUPE de FRANCE 2008 SPORT ENTREPRISE Art. 1 - ORGANISATION ET LIEUX La Coupe de France Sport Entreprise se dispute en TRIPLETTE. Elle est ouverte à tous les licencié(e)s titulaires d une licence F.F.B.S.Q.

Plus en détail

DFCG. Comment utiliser le potentiel de notre région pour dynamiser notre réseau de professionnels des métiers de la Finance? ROUEN - 26 Mai 2011

DFCG. Comment utiliser le potentiel de notre région pour dynamiser notre réseau de professionnels des métiers de la Finance? ROUEN - 26 Mai 2011 DFCG Association Nationale des Directeurs Financiers et du Contrôle de Gestion Comment utiliser le potentiel de notre région pour dynamiser notre réseau de professionnels des métiers de la Finance? ROUEN

Plus en détail

ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS

ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS ISOLANTS SOUS CHAPE ET DALLAGE THERMAL SOLUTIONS Isolants sous chape et dallage Les panneaux ISOMOSOL représentent une solution de mise en œuvre simple et économique pour isoler thermiquement un plancher.

Plus en détail

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE

Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat PRESENTATION GENERALE Le Fonds spécial des pensions des ouvriers des établissements industriels de l Etat (FSPOEIE) constitue

Plus en détail

Zones A B C. Formations. Calendrier. Observations. Epreuves Régionales

Zones A B C. Formations. Calendrier. Observations. Epreuves Régionales Compétitions individuelles seniors Compétitions individuelles jeunes Compétitions par équipes nationales Compétitions par équipes de club Championnat par équipes (Nationales 1, 2 et 3) Championnat par

Plus en détail

Les matériaux de l habitat. PECCHIOLI Mathieu

Les matériaux de l habitat. PECCHIOLI Mathieu Les matériaux de l habitat PECCHIOLI Mathieu Sommaire 1. Les matériaux 2. Certaines caractéristique 3. Deux critères de sélection 4. La RT2000 5. Qu est ce que l énergie grise d un matériel? 6. Calcul

Plus en détail

>Les élevages. Répartition régionale des effectifs de dindes en 2010 (en %)

>Les élevages. Répartition régionale des effectifs de dindes en 2010 (en %) >Les élevages Répartition régionale des effectifs de dindes en 2010 (en %) 43,7% Suite au recensement de 2010, la stabilisation des effectifs est constatée ainsi que la concentration de la production dans

Plus en détail