Analyse des représentations des femmes «orientales», «arabes», et «musulmanes» en situation migratoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse des représentations des femmes «orientales», «arabes», et «musulmanes» en situation migratoire"

Transcription

1 CYCLE DE FORMATION INTERRÉGIONAL, ALTÉRITÉS, AU CROISEMENT DE NOS REPRÉSENTATIONS Analyse des représentations des femmes «orientales», «arabes», et «musulmanes» en situation migratoire Marseille, 20 avril 2015 Emilie Francez, doctorante en anthropologie, AMU, IDEMEC, CNRS 1

2 OBJECTIFS DE L INTERVENTION Réfléchir sur les images courantes sur les femmes immigrées en France. Décaler le regard en allant au-delà des représentations, à partir de sources démographiques, sociologiques et anthropologiques récentes. Se rappeler que les représentations sociales en disent plus sur la société qui les produit que sur les personnes représentées. 2

3 RAPPEL DE NOTIONS Habitude, dans le langage courant, de nommer «étrangers» ou «immigrés», ceux qui apparaissent, «autres», différents (accent, couleur de peau ), par opposition aux «Français». Cependant, 2 termes distincts au niveau juridique, selon la naissance et la nationalité : Les étrangers sont ceux qui vivent sur le territoire français, qui peuvent même y être nés, mais qui n ont pas la nationalité française. Les immigrés résident en France mais sont nés à l étranger. On compte parmi eux des Français par acquisition. Les deux notions admettent qu il y ait eu, à un moment donné, émigration puis immigration, c est-àdire départ d un pays et installation dans un autre. Le voyage constitue la migration, celui qui l accomplit, le migrant. 3

4 TERMINOLOGIES ET CONCEPTIONS POLITIQUES DE LA NATION Les terminologies informent aussi sur les conceptions politiques de la nation. Exemples : France : «modèle républicain», conception de la nation par adhésion : «les immigrés» Dénomination qui maintien les Français par acquisition dans le souvenir de leur «origine étrangère». Allemagne : «modèle ethnique», conception de la nation par filiation (droit du sang) : «les étrangers». Pays Bas : «modèle communautaire» ou «multiculturel» (minorités sont reconnues comme des acteurs politiques et leurs droits culturels garantis) : «les membres des minorités ethniques». 4

5 INTERROGER LES REPRESENTATIONS ET LES IMAGES En anthropologie la notion de systèmes de représentation désigne «les ensembles d idées et de valeurs propre à une société». Les images sont à la fois des créations et des représentations individuelles et collectives. Elles sont porteuses de significations au-delà de ce qu elles montrent. L efficacité symbolique de l image est conditionnée par le nombre de récepteurs, ou leur proximité avec l idéologie dominante. L image est une source d information sur la société qui la produit. Les images de «l autre» ne disent rien sur «l autre», mais parle de la société qui se le représente. 5

6 Copie des 10 premières images apparaissant sur le site web Google images, mot-clef «immigré» 6

7 Copie des 10 premières images apparaissant sur le site web Google images, mot-clef «femme immigrée» 7

8 QUESTIONNEMENT Quelle est la place des femmes dans les migrations? Quels regards la société d accueil porte-telle sur elles? Quelles significations donner à la surreprésentation de l association entre «femme immigrée» et femmes «musulmanes» et/ou «maghrébines»? 8

9 ANNONCE DU PLAN LES FEMMES DANS LES MIGRATIONS DES REPRÉSENTATIONS AMBIVALENTES RÉINTRODUIRE DE LA COMPLEXITÉ DANS LE REGARD SUR L ALTÉRITÉ 9

10 LES FEMMES DANS LES MIGRATIONS - De tout temps, en tous lieux, les femmes ont migré, seules ou avec leur famille. - En France, la part de femmes parmi les immigrés a toujours été importante : de 40 à 45% en moyenne tout au long du 20 e siècle. - Elle continue de croître au 21 e siècle pour atteindre les 51% en Cette tendance française se retrouve au niveau mondial : en 1960 elles représentaient déjà 47% des flux mondiaux, et 49% en

11 LA FÉMINISATION DES MIGRATIONS Depuis 1974, l arrêt des politiques de recrutement de main-d œuvre étrangère, cumulé à la reconnaissance du droit au regroupement familial a favorisé la féminisation de l immigration et l installation durable des familles sur le territoire. C est ainsi qu est née l image de la femme migrante, mère de famille et «au foyer». Cependant, une étude récente de l INED montre que le regroupement familial ne constitue pas le seul facteur explicatif de migration des femmes. 11

12 TENDANCES DEMOGRAPHIQUES En effet, l analyse de l étude Trajectoire et origines (TeO) menée par l INED et l INSEE en 2008, montre que depuis 1998 : Le nombre de femmes arrivant seules, «célibataires», sans leur conjoint, ou le précédant, ne cesse de croître. Les hommes forment le tiers des personnes regroupées. Les profils migratoires des femmes tendent à se rapprocher de ceux des hommes. Un grand nombre de femmes migrent en solitaire, dépend aussi des structures sociales et du statut des femmes des pays d où elles viennent. 12

13 AUTRES FACTEURS DE MIGRATION Autonomie : aspiration des femmes à gagner en indépendance grâce à la migration. Travail : certains secteurs d emploi favorisent une main d œuvre féminine : emplois de service, santé, éducation Formation : réalisation ou poursuite d études à l étranger. Santé : migration pour un meilleur accès aux soins. Amélioration des conditions de vie. Asile politique : les femmes restent les premières victimes des conflits, guerres, violences, déplacements de populations La part des femmes dans la population immigrée dépend aussi des circonstances de la migration. Analyser les migrations, c est tenir compte des conditions de départ et d arrivée des personnes. 13

14 PROPORTION DE FEMMES SELON L ORIGINE Les femmes originaires de l UE sont plus nombreuses que les hommes (65% hors Espagne et Italie). Les femmes d origine turques, tunisiennes, marocaines et algériennes sont en proportion, les moins nombreuses (moins de 50%). Alors comment se fait-il qu elles incarnent la figure emblématique de «la femme immigrée»? La part des femmes dans la population immigrée varie selon l origine géographique. Les représentations communes qui font de la femme «maghrébine» une figure emblématique de l immigration ne correspondent pas à la réalité des chiffres. 14

15 UN REGARD REDUCTEUR Malgré la proportion importante des femmes dans les courants migratoires, les représentations communes de l immigration retiennent souvent l image de «l homme immigré». Si l installation des familles a favorisé l arrivée de femmes, elle a surtout ouvert le débat sur les «jeunes issus de l immigration». Des figures, encore à dominante masculine. Des figures où «l immigration maghrébine» fait encore figure d emblème. 15

16 Regard androcentré de la société d accueil sur les migrations et les «immigrés», les femmes passent souvent au second plan. Regard qui «invisibilise» certains groupes de femmes immigrées (européennes, américaines ) et en «visibilise» d autres (maghrébines, africaines, ) selon des critères stéréotypés. 16

17 QUESTIONS TRANSITOIRES S agit-il d une question de rapports culturels et sexués? Ces femmes appartiendraient à une culture «traditionnelle» qui les rendrait plus enclines à demeurer dans la sphère domestique, mais sontelles les seules? Elles seraient davantage victimes de la domination et la violence des hommes : image de «l homme arabe» ou «musulman» violent et dominateur. Ou s agit-il de rapports sociaux et politiques? Les représentations portées sur ces groupes de femmes nous informent sur les idéaux et les peurs de la société française? 17

18 DES REPRESENTATIONS AMBIVALENTES 18

19 10 «Belle femme immigrée marocaine en Europe présentant son plat de tajine pendant le Ramadan dans sa cuisine moderne». Source : Dreamstime.com, site de mise en ligne de photographies artistiques. Auteur : Photowitch. 19

20 DES FEMMES «IMMIGREES» ASSOCIEES À L UNIVERS DOMESTIQUE Dès les années 70, des études ont montré la présence de femmes immigrées dans différentes sphères de la vie sociale : le monde du travail, les milieux associatifs, les mouvements politiques Sans parvenir à renverser l image de la «mère de famille, au foyer», y compris dans les sciences sociales. Une image qui, tout en reposant sur une certaine réalité, ne représente pas la diversité des situations de femmes qui souvent cumulent charges familiales et travail. Exemple : enquête menée sur les migrants vieillissants, la majorité des femmes rencontrées, avaient occupé un emploi pendant leur vie active. 20

21 1 Illustration d un article de La Croix «Plus d un immigré sur deux est une femme», 4 juillet Illustration d un blog réalisé par des collégiens sur le thème «Mémoires de l immigration», 11 janvier Illustration d un article de Periodistas en español, «Immigrées marocaines d Espagne : femmes invisibles», 10 juillet

22 LES FEMMES «IMMIGRÉES MAGHRÉBINES» FIGURES DES POLITIQUES DE «L INTÉGRATION» Ces images représentent le cheminement, vers «l intégration», dont l apprentissage de la langue locale semble être le symbole. Elles renvoient aux conceptions du «modèle républicain» d intégration, sur lequel la France a construit son unité entre le 18 e et le 20 e siècle. Les femmes «immigrées maghrébines» en sont ici les emblèmes. Perçues comme reléguées au foyer, tout l enjeu des politiques publiques est de parvenir à les «intégrer». 22

23 Retour sur la notion «d intégration» Processus par lequel l individu participe à la vie sociale. C est le résultat de la socialisation de l individu dans différentes instances (famille, groupes professionnels, religieux, politiques ). Une participation qui produit la cohésion sociale. Situation d un individu qui en contexte d interaction sociale partage les normes et les valeurs de la société à laquelle il appartient. Notion qui n est pas spécifique aux immigrés mais concerne tous les individus. 23

24 Copie des 10 premières images apparaissant sur le site web Google images, mot-clef : «femme musulmane France» 24

25 Caricature présentée sur le site Presse 75, à côté de la mention «Voici quelques caricatures sur les arabes musulmans ainsi que des caricatures sur les femmes voilées». Pas de nom d auteur cité. 25

26 DE «L IMMIGRÉE» À LA «MUSULMANE» Visibilité des «femmes voilées» dans les sphères médiatique et politique. A travers «les affaires du foulard» sont surtout pointées des jeunes filles «issues de l immigration». «Voile» dans les espaces publics est interprété comme un défaut, voire un refus d intégration. Le mot «musulman» tend à prendre le dessus «d immigré» dans les débats publics. Débat se cristallise sur la soumission de ces filles et femmes à une autorité masculine violente et intransigeante : vision «rétrograde» de la religion. C est un vêtement féminin qui est dénoncé. Paradoxe à vouloir émancipée les filles/femmes en leur interdisant l accès à l école ou à certains espaces publics. Paradoxe à dénoncer un problème d intégration, quand les filles concernées sont en générales nées et socialisées en France. 26

27 27

28 28

29 29

30 HÉRITAGES COLONIAUX ET ORIENTALISTES Rappel des représentations coloniale de la femme nord africaine : cloîtrée et voilée. Fascination et répulsion : rêve «d Orient» et rejet de «l Islam. Imaginaires et fantasmes du harem : violence masculine vs sensualité féminine. Figures de «l Orientale» sensuelle et de la «la Mauresque». Fantasme masculin et colonial. Contexte d une société française bridée par les valeurs bourgeoises. Contexte de l imposition d un nouvel ordre politique par la force dans des territoires lointain. 30

31 LA «MAURESQUE» : UN FANTASME MASCULIN ET COLONIAL Mauresque : ethnie uniquement féminine qui n existe que dans les photographies et l imagerie coloniale. Représentée voilée, très habillée dans l espace public : Associée à l image de «l homme arabe» qui achète ses épouses, les cloître, et en dispose de manière capricieuse. Représentée alanguie, dénudée, sophistiquée dans l espace privé : Référence à la vision littéraire de «l Orient», lieu de plaisirs charnels : figure de la prostituée Idée que le monde colonial est un lieu de sexualité, inscrite dans la nature même des femmes indigène. Construction d une femme «autre» et «facile» par le déshabillement du corps vêtu. 31

32 L ALTERITE COMME MIROIR DE SOI Projet colonial : «libérer» les femmes «indigènes» en leur faisant bénéficier de la civilisation européenne: éducation des femmes aux tâches domestiques, imposition du mariage monogame indissoluble En même temps, production d un imaginaire érotique qui permet de projeter sur des femmes lointaines et inaccessibles des dimensions non perçues chez les femmes proches. Impensé que la femme française de l époque est elle aussi dominée et dévolue à l espace domestique. Impensé que l homme français est aussi un dominant. Femme mauresque imaginée représente prolongation du statut de la femme française à l époque. 32 Source : Boëtsh et Savarese

33 33

34 VOILEMENT ET DEVOILEMENT Historiquement dans le monde musulman, c est le fait de montrer son corps qui est perçu comme transgression et manque de respect envers les femmes. Sociétés dites «à honneur» : Contrôle social très fort : honneur de la famille repose sur la virginité et la vertu des femmes et des filles. Les hommes sont garants des femmes. L enjeu en est la filiation (et donc l héritage) : la virginité de la fille et la fidélité de l épouse garantit que l enfant est bien celui du père. Port du voile comme moyen, qui consiste à cacher les cheveux et le corps de la femme pour le préserver des regards masculins extérieurs. Le voile favorise la mobilité des femmes dans l espace public. 34

35 Le hijab : Vêtement urbain apparu dans les années 70 dans les universités du Moyen-Orient, puis du Maghreb. Il se développe en Europe dans les années 80, puis dans l ensemble des pays musulmans. Vêtement de mode et acte de foi en même temps. Vêtement moderne car urbain et global, qui met l accent sur l appartenance confessionnelle plutôt que culturelle. Burqa, tchador, niqab : vêtements culturellement et localement situés (Afghanistan, Iran, Arabie Saoudite) ces voiles qui ont fait la une de l actualité sont pourtant de moindre portée internationale. Paradoxe d un vêtement de discrétion, qui dans les sociétés occidentales attire les regards et visibilise les femmes qui le portent. 35

36 36

37 LES REALITES DERRIERE LE VOILE Point de vue des femmes musulmanes portant le voile aujourd hui en Europe? Étude de Nadine Weibel (France et Belgique) : Femmes qui maîtrisent à la perfection la langue du pays hôte, qui y ont étudié et exercent une activité professionnelle. Femmes inscrites dans des réseaux de relations qui ne sont pas limités au groupe confessionnel ou communautaire. Du point de vue religieux, elles se réclament d un Islam moderne et atemporel : remise en cause des valeurs patriarcales. Elles expliquent porter le voile au nom de l individualisation et du droit de disposer de son corps comme on l entend dans une société dominée par les hommes. Hijab pensé comme un atout pour décloisonné les espaces masculins et féminins et conquérir une liberté de mouvement. Remise en cause des relations hommes-femmes à l intérieur même des codes de la religion, sans passé par les concepts produits par le féminisme occidental. Dimension politique : faire de l islam une composant de l identité européenne. S inscrire dans une démarche citoyenne. 37

38 Étude des images et des représentations qu elles recouvrent révèlent les relations de pouvoir entre groupes dominants et dominés. Elle invite à se méfier des catégorisations simples : Français/immigré, tradition/modernité, Orient/Occident, Travail de terrain nuance souvent les visions figées portées sur l Autre. 38

39 CONCLUSION : RÉINTRODUIRE DE LA COMPLEXITÉ DANS LE REGARD SUR L ALTÉRITÉ 39

40 DES «AUTRES» INTERIEURS Les «immigrés», notamment les femmes, représentent aujourd hui des «autres intérieurs» qui résultent de la construction de «frontières internes» (Didier Fassin) à la société française. Tendance idéologique à ériger des frontières d ordre «racial», «ethnique» ou «religieuses» en contradiction avec les valeurs républicaines défendues. Héritage d une double histoire de la colonisation et de l immigration, à continuer d interroger. Enjeux de pouvoir et de reconnaissance entre les sexes et les différents groupes sociaux qui constituent la société française. 40

41 DIALOGUE ENTRE «ALTÉRITÉ» ET «IDENTITE» Définir l Autre, c est avant tout se définir soimême et les limites dans lesquelles on se reconnaît. Identité et altérité vont ensembles. Notion de frontière entre soi et l Autre : Elle peut être matérielle (entre les États ) Elle peut être immatérielle (culturelle, sociale, religieuse ) Frontières auxquelles se réfère un individu sont mouvantes en fonction des contextes interactions : famille, ville, région, pays. Individu comme un «acteur» qui peut faire fluctuer les frontières qui définissent en même temps son identité, le(s) groupe(s) dans lesquels il se reconnaît, et l altérité à laquelle il s oppose. Identités plastiques, à l image des redéfinitions de frontières entre soi et les autres. 41

42 Merci pour votre attention. 42

La diversité linguistique au travail en France. Situation et pratiques. Sylvie Contrepois

La diversité linguistique au travail en France. Situation et pratiques. Sylvie Contrepois La diversité linguistique au travail en France Situation et pratiques Sylvie Contrepois IMMIGRATION ET DIVERSITÉ LINGUISTIQUE: DONNÉES ET TENDANCES 100 ans d immigration du travail La population immigrée

Plus en détail

Le droit aux prestations familiales en France : entre reconnaissance et exclusion des familles migrantes

Le droit aux prestations familiales en France : entre reconnaissance et exclusion des familles migrantes Le droit aux prestations familiales en France : entre reconnaissance et exclusion des familles migrantes Séminaire «Cycle de vie et relations intergénérationnelles» Institut de Démographie de l Université

Plus en détail

Voies et voix de l islam européen

Voies et voix de l islam européen Introduction L enracinement en Europe des musulmans issus de la migration peut être envisagé comme l un des événements les plus considérables de la deuxième moitié du siècle dernier. Il est une des grandes

Plus en détail

Histoire de l immigration en PACA. Source:

Histoire de l immigration en PACA. Source: Histoire de l immigration en PACA Source: http://vendre-son-or.blogspot.com/2010/09/vendre-son-or-dans-le-var-region-paca.html La région PACA Très urbanisée : 5 millions d habitants 4.5 millions de citadins

Plus en détail

Pouvoir. Tradition. Violence liée au Genre

Pouvoir. Tradition. Violence liée au Genre Pouvoir. Tradition. Violence liée au Genre LA VIOLENCE CONJUGALE EN ALGERIE Abdallah kibib kheira Université des Antilles et de la Guyane La Martinique Composition de jury. Thèse dirigée par le professeur

Plus en détail

Immigré, étranger, Belge d origine étrangère : de qui parle-t-on?

Immigré, étranger, Belge d origine étrangère : de qui parle-t-on? Immigré, étranger, Belge d origine étrangère : de qui parle-t-on? «Mal nommer les choses c'est ajouter au malheur du monde» Albert Camus Immigré, étranger ou Belge d origine étrangère? Ces termes sont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE

DOSSIER DE PRESSE. Table ronde. sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté. et visite de l association ADAGE DOSSIER DE PRESSE Table ronde sur l insertion professionnelle des femmes en difficulté et visite de l association ADAGE Lundi 07 mars 2016 SOMMAIRE L ASSOCIATION ADAGE 4 ADAGE, une association au service

Plus en détail

QUELLES POLITIQUES PUBLIQUES EN MATIÈRE RELIGIEUSE EN EUROPE?

QUELLES POLITIQUES PUBLIQUES EN MATIÈRE RELIGIEUSE EN EUROPE? OBSERVATOIRE GÉOPOLITIQUE DU RELIGIEUX QUELLES POLITIQUES PUBLIQUES EN MATIÈRE RELIGIEUSE EN EUROPE? Par Sylvie TOSCER-ANGOT (UPEC, GSRL CNRS) février 2016 QUELLES POLITIQUES PUBLIQUES EN MATIÈRE RELIGIEUSE

Plus en détail

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Jeudi 24 janvier Discours (Seul le prononcé fait foi)

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Jeudi 24 janvier Discours (Seul le prononcé fait foi) Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Jeudi 24 janvier 2013 Discours (Seul le prononcé fait foi) Mesdames et Messieurs, Je suis heureux de vous accueillir aujourd hui à la Préfecture de l Orne,

Plus en détail

INSTITUTIONS LOCALES, TERRITOIRES ET CAPITAL HUMAIN :

INSTITUTIONS LOCALES, TERRITOIRES ET CAPITAL HUMAIN : INSTITUTIONS LOCALES, TERRITOIRES ET CAPITAL HUMAIN : POUR UNE INTÉGRATION GAGNANTE! Serge Belley, professeur École nationale d administration publique Septembre 2015 Deux questions préalables Quels sont

Plus en détail

CONNAÎTRE RESPECTER PARTAGER

CONNAÎTRE RESPECTER PARTAGER CONNAÎTRE RESPECTER PARTAGER LES VALEURS COMMUNES DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE DES VALEURS À PARTAGER Terre d accueil de nombreuses personnes immigrantes venues du monde entier, le Québec est une société fondée

Plus en détail

Profils et parcours des familles migrantes récemment arrivées en France

Profils et parcours des familles migrantes récemment arrivées en France Profils et parcours des familles migrantes récemment arrivées en France Tatiana Eremenko, Institut National d Etudes Démographiques, tatiana.eremenko@ined.fr Résumé Depuis la fin des années 1990 la France,

Plus en détail

Appel à projet. Migration : Intégration, Identité et Mobilité. Appel pour la phase 1

Appel à projet. Migration : Intégration, Identité et Mobilité. Appel pour la phase 1 Appel à projet Migration : Intégration, Identité et Mobilité Appel pour la phase 1 Les dynamiques migratoires transnationales ne cessent de se développer et se diversifier au Maroc depuis plus d un siècle.

Plus en détail

JF/BS N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Bénédicte Simon Tél : pour

JF/BS N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Bénédicte Simon Tél : pour JF/BS N 1-9306 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Bénédicte Simon Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Enquête auprès de la population d origine musulmane Résultats détaillés Le 15 mars 2011

Plus en détail

DIVERSITÉ ET CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES AU SEIN DU MONDE ARABE

DIVERSITÉ ET CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES AU SEIN DU MONDE ARABE DIVERSITÉ ET CARACTÉRISTIQUES CULTURELLES AU SEIN DU MONDE ARABE L A U R E N C E B E N H A Ï M C A N D I C E B R U N E L G R É G O R D O E R I N G C A M I L L E G A U V I N - R O S S I G N O L P I E R

Plus en détail

Offre d ateliers d écriture 2015/2016

Offre d ateliers d écriture 2015/2016 Offre d ateliers d écriture 2015/2016 Nos ateliers sont conçus comme des laboratoires d expériences et de mots : ils permettent une liberté et des envies d écrire, ils offrent des «possibles» autour de

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDS

Décision du Défenseur des droits MDS Paris, le 30 avril 2013 Décision du Défenseur des droits MDS-2013-95 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

Expérience et perception des discriminations et du racisme. Christelle Hamel

Expérience et perception des discriminations et du racisme. Christelle Hamel Expérience et perception des discriminations et du racisme Christelle Hamel Pensez-vous qu en France certaines personnes subissent des traitements inégalitaires ou des discriminations à cause de leur origine

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Préambule Le 21 mars 2009, la Ville de Saint-Étienne a organisé son premier Printemps des associations. A cette occasion, elle a réaffirmé l'importance qu elle accorde à la

Plus en détail

Combiner les différentes sources de données pour répondre aux principales questions des politiques migratoires

Combiner les différentes sources de données pour répondre aux principales questions des politiques migratoires Combiner les différentes sources de données pour répondre aux principales questions des politiques migratoires Rome, 30 novembre 2016 Mohammed BOUGUIDOU Constats La question de la migration suscite des

Plus en détail

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique

Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Intervention de crise en situation interculturelle: contradictions et pistes de pratique Michèle Vatz Laaroussi Université de Sherbrooke CEETUM 1 Objectifs Présenter les spécificités de l intervention

Plus en détail

Combien les hommes ont-ils d enfants en zone rurale au Sénégal? Existe-t-il des variations selon le groupe ethnique?

Combien les hommes ont-ils d enfants en zone rurale au Sénégal? Existe-t-il des variations selon le groupe ethnique? Combien les hommes ont-ils d enfants en zone rurale au Sénégal? DÉSIR D ENFANT, FÉCONDITE ET SEXUALITÉ DES HOMMES 3 d évolution d une population fortement polygame du Sénégal rural Existe-t-il des variations

Plus en détail

Introduction 2/2. Nous émettons l hypothèse selon laquelle

Introduction 2/2. Nous émettons l hypothèse selon laquelle IMMIGRATION TCHADIENNE AU NORD CAMEROUN : entre installation sur le long terme et circulation migratoire Félix WATANG ZIEBA Université de Maroua (Cameroun) Introduction 1/2 52% de migrants internationaux

Plus en détail

POLITIQUE MAROCAINE D IMMIGRATION et ODD

POLITIQUE MAROCAINE D IMMIGRATION et ODD ROYAUME DU MAROC Ministère chargé des Marocains Résidant à l Etranger et des Affaires de la Migration POLITIQUE MAROCAINE D IMMIGRATION et ODD El Habib NADIR Secrétaire Général du Ministère chargé des

Plus en détail

La redéfinition des frontières de la citoyenneté: quatre défis contemporains

La redéfinition des frontières de la citoyenneté: quatre défis contemporains La redéfinition des frontières de la citoyenneté: quatre défis contemporains Jane Jenson Université de Montréal et les Reseaux canadiens de recherche en politiques publiques (Rcrpp) Martin Papillon Université

Plus en détail

Intervenir auprès des familles immigrantes: Le point de vue des intervenants. Christine Gervais, M. Sc. Inf, Ph.D. (c)

Intervenir auprès des familles immigrantes: Le point de vue des intervenants. Christine Gervais, M. Sc. Inf, Ph.D. (c) Intervenir auprès des familles immigrantes: Le point de vue des intervenants Christine Gervais, M. Sc. Inf, Ph.D. (c) Plan de la présentation Généralités sur l immigration Trajectoire des immigrants Défis

Plus en détail

Nouveau programme d'education Civique 3e. Proposition d'entrée dans le thème 2. (nationalité et citoyenneté française) ou dans toute la partie

Nouveau programme d'education Civique 3e. Proposition d'entrée dans le thème 2. (nationalité et citoyenneté française) ou dans toute la partie Nouveau programme d'education Civique 3e Première partie : la République et la citoyenneté Proposition d'entrée dans le thème 2 (nationalité et citoyenneté française) ou dans toute la partie Qu'est-ce

Plus en détail

your reference in Leadership and Management Kah Walla Douala, 26 février 2010

your reference in Leadership and Management Kah Walla Douala, 26 février 2010 Kah Walla Douala, 26 février 2010 Sommaire Présentation de STRATEGIES! La Journée Internationale de la Femme: Pourquoi? Comment? La construction des rôles: Le Genre Le leadership féminin STRATEGIES! c

Plus en détail

INDONESIE: le voile en liberté 40 medias

INDONESIE: le voile en liberté 40 medias INDONESIE: le voile en liberté 40 medias Le port du voile dans le plus grand pays musulman du monde Cette série photographique s intéresse à la problématique du port du voile dans le plus grand pays musulman

Plus en détail

LES MOBILITÉS HUMAINES

LES MOBILITÉS HUMAINES LES MOBILITÉS HUMAINES Problématique Quelles sont les causes à l origine des mobilités humaines? Quelles sont les populations concernées? Quels sont les effets de ces mobilités? Vocabulaire Mobilité: tendance

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique vénézuélienne recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique vénézuélienne recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique vénézuélienne recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective

Plus en détail

Évolution de la population et du PIB des régions françaises de 1996 à 2006

Évolution de la population et du PIB des régions françaises de 1996 à 2006 Évolution de la population et du PIB des régions françaises de 1996 à 2006 Pertinence et définitions Indicateurs Dynamiques territoriales Pertinence de l'indicateur par rapport à l aménagement du territoire

Plus en détail

Relations entre les parents issus de l immigration l : entre facteurs de risque et facteurs de protection

Relations entre les parents issus de l immigration l : entre facteurs de risque et facteurs de protection Relations entre les parents issus de l immigration l et l école à Montréal : entre facteurs de risque et facteurs de protection Par Annick Lenoir, professeure adjointe Départ. Service Social Jean-Claude

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE DES VARIABLES DU QUESTIONNAIRE MENAGE

NOTE EXPLICATIVE DES VARIABLES DU QUESTIONNAIRE MENAGE RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union Discipline Travail INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE (INS-SODE) RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITAT RGPH 2014 NOTE EXPLICATIVE DES VARIABLES DU QUESTIONNAIRE

Plus en détail

D après cette affiche qu appelle-t-on mobilité en géographie? Quel autre type de déplacement connaissez-vous à d autres échelles.?

D après cette affiche qu appelle-t-on mobilité en géographie? Quel autre type de déplacement connaissez-vous à d autres échelles.? D après cette affiche qu appelle-t-on mobilité en géographie? Quel autre type de déplacement connaissez-vous à d autres échelles.? pourquoi un planisphère? Les mobilités humaines En géographie, on utilise

Plus en détail

Diversité et laïcité en politique

Diversité et laïcité en politique Diversité et laïcité en politique Angéline Escafré-Dublet & Riva Kastoryano Par rapport à d autres pays de l Union européenne, la France est moins encline à voir s exprimer des intérêts spécifiques (ethniques

Plus en détail

Des mots pour le dire Le processus migratoire et les caractéristiques linguistiques

Des mots pour le dire Le processus migratoire et les caractéristiques linguistiques Centre d études ethniques des universités montréalaises Novembre 2013 Des mots pour le dire Le processus migratoire et les caractéristiques linguistiques Marie Mc Andrew, Université de Montréal Mahsa Bakhshaei,

Plus en détail

EPI 4 ème ou 3 ème Sexualité et respect d autrui Evolution des comportements. Thème : Corps, santé, bien-être et sécurité

EPI 4 ème ou 3 ème Sexualité et respect d autrui Evolution des comportements. Thème : Corps, santé, bien-être et sécurité EPI 4 ème ou 3 ème Sexualité et respect d autrui Evolution des comportements Thème : Corps, santé, bien-être et sécurité Les composantes de l EPI Disciplines et acteurs pouvant être mobilisés Sciences

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique burundaise recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique burundaise recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique burundaise recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective du

Plus en détail

L œuvre majeure de la 1ère Ecole de Chicago. «The polish peasant in Europe and in America» W.I. THOMAS, F. ZNANIECKI

L œuvre majeure de la 1ère Ecole de Chicago. «The polish peasant in Europe and in America» W.I. THOMAS, F. ZNANIECKI L œuvre majeure de la 1ère Ecole de Chicago «The polish peasant in Europe and in America» W.I. THOMAS, F. ZNANIECKI Introduction Œuvre publiée en 5 volumes de 1918 à 1920 (2232 pages) Etudes sur les migrants

Plus en détail

Les Français et l immigration Sondage réalisé pour France 24

Les Français et l immigration Sondage réalisé pour France 24 Les Français et l immigration Sondage réalisé pour France 24 Septembre 2007 Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion Fabienne SIMON / Sarah BASSET 01 40 92 47 18 / 44 22 48JB47 Fiche technique

Plus en détail

THEME 1: CROISSANCE ÉCONOMIQUE, MONDIALISATION.. 1. COMPOSITION : , une économie monde britannique?

THEME 1: CROISSANCE ÉCONOMIQUE, MONDIALISATION.. 1. COMPOSITION : , une économie monde britannique? THEME 1: CROISSANCE ÉCONOMIQUE, MONDIALISATION.. 1. COMPOSITION : 1850-1914, une économie monde britannique? CONSEILS POUR TRAITER LE SUJET : Analyse des termes du sujet pour l introduction : Définir la

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

Garçon ou fille un destin pour la vie?

Garçon ou fille un destin pour la vie? Le Service Educatif du BELvue vous propose quelques activités pour approfondir la thématique de l exposition Garçon ou fille un destin pour la vie? Activité 1 : Savez-vous de quand date? Les élèves sont

Plus en détail

FEMMES ET MIGRATION CONCERTEE ENTRE CONTRAINTES ECONOMIQUES ET EGALITE DE GENRE. Houria ALAMI MCHICHI AMERM

FEMMES ET MIGRATION CONCERTEE ENTRE CONTRAINTES ECONOMIQUES ET EGALITE DE GENRE. Houria ALAMI MCHICHI AMERM ENTRE CONTRAINTES ECONOMIQUES ET EGALITE DE GENRE Houria ALAMI MCHICHI AMERM POURQUOI LES FEMMMES? La visibilité nouvelle des femmes en migration montre de nombreux points communs avec la migration masculine

Plus en détail

ANALYSE : Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Août 2009 Contact Ifop : Jérôme Fourquet

ANALYSE : Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Août 2009 Contact Ifop : Jérôme Fourquet ANALYSE : 1989-2009 Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Contact Ifop : Jérôme Fourquet jerome.fourquet@ifop.com Août 2009 Sommaire Note méthodologique L analyse de l Ifop A Géographie

Plus en détail

MEDIA : ESPACES MASCULINS, PRESENCES FEMININES

MEDIA : ESPACES MASCULINS, PRESENCES FEMININES MEDIA : ESPACES MASCULINS, PRESENCES FEMININES MARIE PASCALINE MENONO Coordinatrice du projet genre et élection VIVIANE BIKUBA Assistante au programme Genre et Communication dans les Techniques de Production

Plus en détail

La qualité de l emploi chez les immigrants au Canada

La qualité de l emploi chez les immigrants au Canada La qualité de l emploi chez les immigrants au Canada 2008-2010 Lahouaria Yssaad, Statistique Canada - Statistics Canada Exposé présenté à la Journée d étude sur la qualité de l emploi Institut de la statistique

Plus en détail

Existe-t-il une «laïcité à la Française»?

Existe-t-il une «laïcité à la Française»? Existe-t-il une «laïcité à la Française»? Les représentations de «la laïcité à la Française» Les représentations de «la laïcité à la Française» Un processus de laïcisation né dans un conflit frontal avec

Plus en détail

Les jeunes Musulmans de Neuchâtel : un rapport à la religion réellement différent des autres jeunes en Suisse?

Les jeunes Musulmans de Neuchâtel : un rapport à la religion réellement différent des autres jeunes en Suisse? Les jeunes Musulmans de Neuchâtel : un rapport à la religion réellement différent des autres jeunes en Suisse? Par Joëlle Moret, Kerstin Dümmler et Janine Dahinden Qui sont les jeunes Musulmanes et Musulmans

Plus en détail

l égalité des chances hommes-femmes

l égalité des chances hommes-femmes Fonds social européen en France 18 questions pour évaluer la prise en compte de l égalité des chances hommes-femmes dans votre projet qui? comment? pourquoi? combien? quand? où? jusqu où? pour qui? COMMISSION

Plus en détail

L espace méditerranéen : Un espace d échanges et de ruptures

L espace méditerranéen : Un espace d échanges et de ruptures 1 L espace méditerranéen : Un espace d échanges et de ruptures En dépit d une unité géographique toute relative, l espace méditerranéen est marqué par d importantes fractures. Il existe ainsi de part et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DICO ATLAS DES MIGRATIONS

DOSSIER DE PRESSE DICO ATLAS DES MIGRATIONS DOSSIER DE PRESSE DICO ATLAS DES MIGRATIONS La collection Dico atlas des Éditions Belin s agrandit d un nouveau thème : celui des migrations. Cet ouvrage, destiné au grand public curieux de comprendre

Plus en détail

Revue française de pédagogie Recherches en éducation

Revue française de pédagogie Recherches en éducation Revue française de pédagogie Recherches en éducation 158 2007 Varia CHARLES Frédéric & LEGENDRE Florence. Les enseignants issus des immigrations : modalités d accès au groupe professionnel, représentations

Plus en détail

Activité 1 - Le rôle de l ONU dans les conflits internationaux

Activité 1 - Le rôle de l ONU dans les conflits internationaux Les États-Unis ont-ils respecté le processus diplomatique de l ONU lors des interventions en Irak après le 11 septembre? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*L Afghanistan, l Irak et

Plus en détail

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Préfecture Salle Mayenne DOSSIER DE PRESSE 30 mars 2015 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle

Plus en détail

THÈME 1: Sociologie. Être capable de définir. Notions à acquérir en première

THÈME 1: Sociologie. Être capable de définir. Notions à acquérir en première THÈME 1: Sociologie Les processus de socialisation et la construction des identités sociales Être capable de définir Notions à acquérir en première normes valeurs rôles socialisation différenciée socialisation

Plus en détail

Koeun Bae Prof. Evans FSL406H5 Le 7 Mars 2012

Koeun Bae Prof. Evans FSL406H5 Le 7 Mars 2012 Koeun Bae Prof. Evans FSL406H5 Le 7 Mars 2012 L IMMIGRATION EN FRANCE L immigration: Facilité de mouvement d'un pays à l'autre. Raisons politiques, économiques, et écologiques. Le problème d intégrer leur

Plus en détail

CONFERENCE DE HAUT NIVEAU «LES FEMMES DANS LE GOUVERNENEMENT. GENDERISATION DES POLITIQUES PUBLIQUES DANS LA REGION MENA»

CONFERENCE DE HAUT NIVEAU «LES FEMMES DANS LE GOUVERNENEMENT. GENDERISATION DES POLITIQUES PUBLIQUES DANS LA REGION MENA» REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE LA JUSTICE CENTRE D ETUDES JURIDIQUES ET JUDICIAIRES CONFERENCE DE HAUT NIVEAU «LES FEMMES DANS LE GOUVERNENEMENT. GENDERISATION DES POLITIQUES PUBLIQUES DANS LA REGION

Plus en détail

Collection Au Quotidien

Collection Au Quotidien Collection Au Quotidien Si tout le monde est généralement d accord sur le statut bilingue de Bruxelles, les points de vues divergent cependant sur le nombre réel de néerlandophones à Bruxelles. Cette

Plus en détail

LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011

LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011 Fiche technique LE TRAVAIL SOCIAL COMMUNAUTAIRE (POWERPOINT DISPONIBLE SUR DEMANDE) 2011 TRAVAILLEURS SOCIAUX 1. ELEMENTS DE DEFINITION A. L individu est acteur dans la communauté : ACTEUR : L habitant

Plus en détail

Egalité - citoyenneté

Egalité - citoyenneté CYCLE DE QUALIFICATION ÉGALITÉ- CITOYENNETÉ 2016 Roubaix (ENPJJ) : 28-29 janvier ; 22-23 février Maubeuge (Collège Coutelle) : 7-8 mars ; 21-22 mars Valenciennes (Maison de Quartier Beaujardin) : 14-15

Plus en détail

Cours 5 ème Education civique Partie 1 : Des êtres humains, une seule humanité (5h)

Cours 5 ème Education civique Partie 1 : Des êtres humains, une seule humanité (5h) Cours 5 ème Education civique Partie 1 : Des êtres humains, une seule humanité (5h) 1 Point de départ : J observe et j analyse une photographie. 1. Parmi ces élèves, quelles différences constates-tu? 2.

Plus en détail

Programme de formation médiateur interculturel

Programme de formation médiateur interculturel Programme de formation médiateur interculturel Voici la liste des 17 modules proposés dans le cadre de la formation «Médiateur-interculturel : un métier, des compétences». Module 0 : La démarche pédagogique

Plus en détail

L'usage des TIC et son impact sur la mobilité des migrants clandestins et des demandeurs d'asile

L'usage des TIC et son impact sur la mobilité des migrants clandestins et des demandeurs d'asile Communication au 15ème colloque du GT MSFS «Mobilités et (R)évolutions numériques» IFSTTAR, Champs-sur-Marne (Marne-la-Vallée), 9 novembre 2016 L'usage des TIC et son impact sur la mobilité des migrants

Plus en détail

I - LA CONSTRUCTION DE L'INDIVIDU: LA SOCIALISATION A L Homme est un être social 1 Des formes familiales très diverses. Une famille mormone américaine

I - LA CONSTRUCTION DE L'INDIVIDU: LA SOCIALISATION A L Homme est un être social 1 Des formes familiales très diverses. Une famille mormone américaine DOSSIER DOCUMENTAIRE CHAPITRE I : INDIVIDU(S) ET CULTURE(S) I - LA CONSTRUCTION DE L'INDIVIDU: LA SOCIALISATION A L Homme est un être social 1 Des formes familiales très diverses Doc 1 Famille : ensemble

Plus en détail

F. Leslie Seidle. Directeur de recherche (Diversité, immigration et intégration) Institut de recherche en politiques publiques (IRPP)

F. Leslie Seidle. Directeur de recherche (Diversité, immigration et intégration) Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) F. Leslie Seidle Directeur de recherche (Diversité, immigration et intégration) Institut de recherche en politiques publiques (IRPP) Déjeuner-causerie IRPP 5 décembre 2011 Survol de la présentation Opinion

Plus en détail

La situation socio-économique de la Guyane

La situation socio-économique de la Guyane La situation socio-économique de la Guyane De sa démographique àson économie N ouara YAHOU-DAUVIER Chef du service régional de l INSEE Guyane Sommaire o Contexte socio-démographique de la Guyane o L économie

Plus en détail

Parcours et expériences scolaires des jeunes descendants d immigrés en France

Parcours et expériences scolaires des jeunes descendants d immigrés en France Chapitre 6 Parcours et expériences scolaires des jeunes descendants d immigrés en France Yaël Brinbaum *, Laure Moguérou **, Jean-Luc Primon *** L enquête Trajectoires et Origines permet de reconstituer

Plus en détail

ARTICULER LA FORMATION AUX VALEURS ET LES PROGRAMMES D HISTOIRE- GEOGRAPHIE DES SERIES TECHNOLOGIQUES. Programme de 1 ère STMG.

ARTICULER LA FORMATION AUX VALEURS ET LES PROGRAMMES D HISTOIRE- GEOGRAPHIE DES SERIES TECHNOLOGIQUES. Programme de 1 ère STMG. ARTICULER LA FORMATION AUX VALEURS ET LES PROGRAMMES D HISTOIRE- GEOGRAPHIE DES SERIES TECHNOLOGIQUES Quelles sont les possibilités d aborder la formation des valeurs à travers les questions des programmes

Plus en détail

- Compétence 1 : Interroger les réalités sociales dans une perspective historique (présent et passé)

- Compétence 1 : Interroger les réalités sociales dans une perspective historique (présent et passé) Le programme de formation de l école québécoise Première année du 2 e cycle du secondaire Histoire et éducation à la citoyenneté Les compétences : - Compétence 1 : Interroger les réalités sociales dans

Plus en détail

La Fondation Groupe Adecco s engage pour l insertion professionnelle des réfugiés

La Fondation Groupe Adecco s engage pour l insertion professionnelle des réfugiés La Fondation Groupe Adecco s engage pour l insertion professionnelle des réfugiés * *Sous l égide de la Fondation de France Qu est ce qu un réfugié? Un réfugié est une personne protégée par un pays autre

Plus en détail

MESURE ET ANALYSE DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DU TOURISME DE MÉMOIRE SUR LE DÉPARTEMENT DU BAS-RHIN

MESURE ET ANALYSE DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DU TOURISME DE MÉMOIRE SUR LE DÉPARTEMENT DU BAS-RHIN MESURE ET ANALYSE DES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES DU TOURISME DE MÉMOIRE SUR LE DÉPARTEMENT DU BAS-RHIN Sommaire 1. Rappel des données nationales 2. Les résultats pour le département du Bas-Rhin Profil des visiteurs

Plus en détail

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013

Mots clés. Résumé de la recherche. Contexte ou justification de la problématique. Mars 2013 Centre d études ethniques des universités montréalaises Mars 13 La réussite scolaire des jeunes Québécois issus de l immigration au secondaire : Portrait des élèves originaires de l Amérique Centrale et

Plus en détail

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française DOSSIER DE PRESSE 26 mai 2014 Contact presse : Esther DAVID : 02 43 01 50 70 pref-communication@mayenne.gouv.fr I Éléments de contexte Une cérémonie de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Réalisation d un logo. pour le projet de soutien au Partenariat pour la mobilité UE-Tunisie

CAHIER DES CHARGES. Réalisation d un logo. pour le projet de soutien au Partenariat pour la mobilité UE-Tunisie CAHIER DES CHARGES Réalisation d un logo pour le projet de soutien au Partenariat pour la mobilité UE-Tunisie Dans le cadre du projet de soutien au Partenariat pour la Mobilité UE-Tunisie, Expertise France

Plus en détail

L homosexualité en chiffres

L homosexualité en chiffres L homosexualité en chiffres Le présent article vise à quantifier le sujet du mariage des homosexuels pour comprendre comment il se situe par rapport à l ensemble de notre société française. A/ L homosexualité

Plus en détail

Éthique Morale Déontologie

Éthique Morale Déontologie Éthique Morale Déontologie (1) SHS 2013 Agata ZIELINSKI Contexte (rappel) La médecine a fait en 50 ans plus de «progrès» qu'en 2000 ans! La modernité en médecine produit : de la complexité, de la vulnérabilité,

Plus en détail

LES HABITUDES DE VOYAGE DE LA POPULATION ONTARIENNE

LES HABITUDES DE VOYAGE DE LA POPULATION ONTARIENNE LES HABITUDES DE VOYAGE DE LA POPULATION ONTARIENNE ET COMMENT CES HABITUDES CHANGERONT AU COURS DES 25 PROCHAINES ANNÉES Une analyse de segmentation démographique Ministère du Tourisme et des Loisirs

Plus en détail

- VII - Regroupement familial pour les personnes invalides à faibles revenus REGROUPEMENT FAMILIAL POUR LES PERSONNES INVALIDES À FAIBLES REVENUS

- VII - Regroupement familial pour les personnes invalides à faibles revenus REGROUPEMENT FAMILIAL POUR LES PERSONNES INVALIDES À FAIBLES REVENUS - VII - REGROUPEMENT FAMILIAL POUR LES PERSONNES INVALIDES À FAIBLES REVENUS LES JURISPRUDENCES DU CATRED - 117 VII- Définition du regroupement familial L immigration familiale a été instituée dans le

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique tunisienne recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique tunisienne recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique tunisienne recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective du

Plus en détail

Les 7, 8 et 9 Juin 2010 a eu lieu le 4éme Colloque de l Institut Avicenne : «L Islam et les Médias en Europe : Comment faire face à l Islamophobie»

Les 7, 8 et 9 Juin 2010 a eu lieu le 4éme Colloque de l Institut Avicenne : «L Islam et les Médias en Europe : Comment faire face à l Islamophobie» Les 7, 8 et 9 Juin 2010 a eu lieu le 4éme Colloque de l Institut Avicenne : «L Islam et les Médias en Europe : Comment faire face à l Islamophobie» Plusieurs sujets ont été abordés, notamment les médias

Plus en détail

Psychologie du comportement du consommateur

Psychologie du comportement du consommateur Psychologie du comportement du Partie I : Marché et Consommateurs Qu est-ce que le comportement du? Impact des s sur la stratégie marketing Impact du marketing sur les s Ethique Marketing et politique

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses SEPTEMBRE 2012 N 058 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Métiers des pères et des descendants d immigrés : une mobilité sociale davantage

Plus en détail

La problématique des MGF/E en Europe

La problématique des MGF/E en Europe La problématique des MGF/E en Europe 1 La pratique en Europe Les MGF/E ne sont pas seulement pratiquées en Afrique, en Asie et au Moyen Orient, mais aussi dans certaines communautés migrantes en Europe

Plus en détail

Domaine de l Univers social. Histoire et éducation à la citoyenneté 1 er cycle du secondaire DOCUMENT DE L ENSEIGNANTE OU ENSEIGNANT

Domaine de l Univers social. Histoire et éducation à la citoyenneté 1 er cycle du secondaire DOCUMENT DE L ENSEIGNANTE OU ENSEIGNANT Domaine de l Univers social Histoire et éducation à la citoyenneté 2e cycle du secondaire DOCUMENT DE L ENSEIGNANTE OU ENSEIGNANT SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION LE CHANGEMENT D EMPIRE Le général

Plus en détail

conformément à la Loi, ceux-ci sont inscrits dans le Registre d Attente, lequel ne fait pas parie des registres de population communaux.

conformément à la Loi, ceux-ci sont inscrits dans le Registre d Attente, lequel ne fait pas parie des registres de population communaux. 1. Le chiffre officiel de la population verviétoise au 31-12-2012 établi par le SPF Intérieur n est pas encore connu. Aussi, nos statistiques seront basées sur le chiffre de 55.494 habitants, chiffre du

Plus en détail

La Tunisie et ses migrations

La Tunisie et ses migrations LES MOTEURS DE L ÉMIGRATION... DÉBAT La Tunisie et ses migrations Avec plus d un million d émigrés à l étranger en 2008 1 (soit 10 % de la population résidente dans le pays), la Tunisie est désormais l

Plus en détail

La transition démographique : un cadre général pour décrire l évolution démographique sur le long terme

La transition démographique : un cadre général pour décrire l évolution démographique sur le long terme La transition démographique : un cadre général pour décrire l évolution démographique sur le long terme 1. Evolution de la population mondiale sur le long terme 2. Schéma descriptif de la transition démographique

Plus en détail

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française

Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Cérémonie d accueil dans la citoyenneté française Préfecture Salle Mayenne DOSSIER DE PRESSE 14 mars 2016 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle Christèle

Plus en détail

Portrait statistique de la population d origine ethnique camerounaise recensée au Québec en 2006

Portrait statistique de la population d origine ethnique camerounaise recensée au Québec en 2006 Portrait statistique de la population d origine ethnique camerounaise recensée au Québec en 2006 Ces portraits statistiques ont été réalisés par la Direction de la recherche et de l analyse prospective

Plus en détail

UNIVERSITÉ RENNES 2 UFR Sciences humaines Département de Sociologie. Licence. Sociologie

UNIVERSITÉ RENNES 2 UFR Sciences humaines Département de Sociologie. Licence. Sociologie UNIVERSITÉ RENNES 2 UFR Sciences humaines Département de Sociologie Licence Sociologie objectifs La licence de sociologie a pour objectif d apporter aux étudiants les connaissances fondamentales nécessaires

Plus en détail

DiasporaLab Maghreb 2016

DiasporaLab Maghreb 2016 Nouvelle TUNISIE Nouvelles opportunités DiasporaLab Maghreb 2016 M. Fehmi MILI Délégué Adjoint pour la France - FIPA Tunisia Marseille, le 25 Janvier 2016 FIPA-Tunisia, au service des investisseurs étrangers

Plus en détail

Définition de la production par l Insee

Définition de la production par l Insee 1. Définitions et typologie Qu est-ce que produire? Productions marchande et non marchande Production et productivité Entreprises, administrations et ISBLSM Les critères de classification des entreprises

Plus en détail

Le marché mondial des vins effervescents

Le marché mondial des vins effervescents Avril 216 Le marché mondial des vins effervescents En 215, les échanges mondiaux de vins poursuivent leur hausse en volume. Parmi les quatre catégories de vins identifiables dans la nomenclature douanière

Plus en détail

Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire

Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire Le perfectionnement et l accompagnement du personnel scolaire Le programme de formation et d accompagnement du SEIIM: Adapter les pratiques aux réalités des jeunes nouveaux arrivants et leurs familles

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.265/2004/1

Assemblée générale. Nations Unies A/AC.265/2004/1 Nations Unies A/AC.265/2004/1 Assemblée générale Distr. générale 10 mars 2004 Français Original: russe Comité spécial chargé d élaborer une convention internationale globale et intégrée pour la protection

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE

CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE CHAPITRE I INTRODUCTION A LA SOCIOLINGUISTIQUE INTRODUCTION La sociolinguistique est l une des sciences du langage, William Labov, l un des pères fondateurs de la discipline considère «qu il s agit là

Plus en détail

NOM du ressortissant étranger :

NOM du ressortissant étranger : Préfecture de la Région Midi-Pyrénées Préfecture de la Haute-Garonne NOM du ressortissant étranger : Cadre réservé à la Préfecture: N ÉTR. : N DOSSIER : Téléchargement Internet Référence du titre demandé

Plus en détail

Baromètre Edenred-Ipsos 2016

Baromètre Edenred-Ipsos 2016 Baromètre Edenred-Ipsos 2016 Comprendre et améliorer le bien-être au travail Avril 2016 ENSEIGNEMENTS Le bien-être au travail est un enjeu croissant pour les entreprises de plus en plus confrontées à un

Plus en détail