Objectifs. Justification. A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs. Justification. A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre."

Transcription

1 Objectifs Justification communs avec la plongée scaphandre A la fin de cette séquence, le stagiaire aura compris les accidents pouvant survenir en plongée libre. Version actualisée le 4/07/11

2 Justification: L apnée est une suspension volontaire de l automatisme respiratoire, limitée dans le temps, allant de quelques secondes à plusieurs minutes, la respiration reprenant ensuite inéluctablement en échappant à notre volonté! Tout SAL peut être amené à pratiquer l apnée! La plongée libre est facile à mettre en œuvre, mais dangereuse en raison des risques méconnus!

3 Accidents communs avec la plongée scaphandre Les barotraumatismes: Placage de masque Sinus Oreille

4 Accidents communs avec la plongée scaphandre LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION - Rares, mais possibles si plongées profondes et répétées! - Concernent essentiellement les pêcheurs de perles! - Risques importants si apnées après une plongée scaphandre!

5 Accidents communs avec la plongée scaphandre LE FROID LA NOYADE Identiques à la plongée scaphandre LES DANGERS DU MILIEU

6 Accidents Durée de l apnée: - Variable d un individu à l autre et d un instant à l autre! - Les variations de PpO2 et PpCO2 détermineront la durée de l apnée! - Reprise réflexe de la respiration avec une Pp CO2 dans le sang à 60 mmhg! - Risque de syncope voir d un arrêt cardiaque pour une PpO2 inférieur à 32 mmhg!

7 Accidents Durée de l apnée: -Hyperventilation: Technique respiratoire consistant à rincer les alvéoles pulmonaires afin d abaisser le taux de CO 2 dans le sang: consiste en une suite d inspiration et d expiration forcée, entraînant une baisse de la PpCO 2 alvéolaire, sanguine et tissulaire:. allongement de la durée de l apnée. retarde le signal d alarme du besoin de respirer. retarde la rupture de l apnée

8 Accidents Durée de l apnée: Pp (mmhg) 105 -Hyperventilation: Pp (mmhg) 105 O 2 CO O 2 Syncope CO 2 Syncope 60 sec Apnée normale 120 sec Apnée avec hyperventilation

9 Accidents Durée de l apnée: -Hyperventilation: Attention à la syncope anoxique (Dette en O2 en repoussant le réflexe inspiratoire)! Méthode du tiers temps du Dr. SCIARLI -Effectuer des hyperventilations jusqu à apparition des premiers troubles (vision d étoiles, vertiges, troubles de la sensibilité, fourmillements) -Prendre ce temps et le diviser par 3 = obtention du temps d hyperventilation à ne pas dépasser lors de la préparation d une apnée Le temps de récupération en surface doit être de 3 fois le temps de l apnée pour permettre une élimination totale du CO2 produit lors de l apnée précédente!

10 Accidents Durée de l apnée: -Facteurs d augmentation: Avant : - Bonne forme physique et psychique - Alimentation riche en glucide et vitamine «C» - Proscrire Alcool, café, thé, tabac avant la plongée - Uriner avant la plongée - Eviter le refroidissement - Pas d anxiété - Entraînement régulier

11 Accidents Durée de l apnée: -Facteurs d augmentation: En surface : - Se décontracter 2 à 3 minutes avant de descendre - Se ventiler à plat, thorax hors de l eau - Hyperventilations modérées (tiers temps) sans tuba - Inspiration forcée

12 Accidents Durée de l apnée: -Facteurs d augmentation: Descente : - Béance tubaire ou Frenzel - Petit masque - Exercice musculaire faible (Canard et lestage correct) - Intérêt et volonté Remontée : - Inspirer par le nez l air du masque - Petit masque - Expiration de petit volume d air

13 Accidents Durée de l apnée: -Durée moyenne au repos: Après hyperventilation : 90 à 150 secondes Après inspiration forcée : 50 à 60 secondes Après inspiration normale : 30 secondes Après expiration normale : 20 secondes Après expiration forcée : 10 à 15 secondes Après un effort le temps est divisé par 2 en raison de l augmentation du taux de CO2!

14 Accidents Prévention et conduite à tenir: Signalisation de surface Plonger sur un fond limité Surveillance par un coéquipier Réaction rapide à la moindre anomalie : - Arrêt du palmage - Soubresauts - Redescente inexplicable

15 Accidents Hypercapnie et noyade: Causes : - Mauvaise préparation - Effort musculaire important - Augmentation TCO 2 dans les tissus et le sang - Inspiration réflexe = NOYADE Symptômes : - Sensation de malaises - Vertiges - Sueurs

16 Accidents Hypercapnie et noyade: C.A.T. : - Traiter la Noyade Prévention : - Remonter avant l envie de respirer - Bonne préparation - Connaître ses limites - Etre surveillé

17 Accidents Hypoxie: Causes : - Hyperventilation excessive baisse anormale du taux de CO 2 - Disparition du besoin d inspirer syncope au fond (Pp O 2 trop faible)

18 Accidents Hypoxie: Symptômes : - Sensation de bien être au fond - Euphorie, confort inhabituel - Troubles visuels - Lâcher de bulles, absence de mouvements - Durée d apnée excessive - Attitude anormale à la remontée - Lourdeur dans les cuisses, palmage lent - Absence du Absence de réponse au signe - Plongeur immobile ou se mettant à couler

19 Accidents Hypoxie: C.A.T. : - Idem que la NOYADE Prévention : - Pas d hyperventilation excessive baisse de PpCO 2 sans modification de PpO 2 qui reste à 0,2 bar - Surveillance y compris à l arrivée en surface - Toujours penser que la respiration est provoquée par excès de CO 2 et non par manque d O 2 - Jamais d apnée après une plongée scaphandre

20 Accidents Rendez-vous syncopale des 7 mètres: Causes : - Tête en bas - Irrigation cérébrale maximale sang oxygéné - Sensation de confort par augmentation PpO 2 - Visage levé vers la surface mauvaise irrigation cérébrale sang chargé en CO2 - Chute rapide de la PpO 2 - Consommation O 2 - Production CO 2 - Baisse lente de la PpCO 2 - Atteinte du seuil de syncope sans signal - Bradycardie excessive Arrêt cardiaque

21 Accidents Rendez-vous syncopale des 7 mètres: Pp (mmhg) 105 O CO 2 Respiration Syncope anoxique Descente Fond Remontée

22 Accidents Rendez-vous syncopale des 7 mètres: Symptômes : - Syncope - Perte de connaissance - Noyade C.A.T. : - Idem que la NOYADE - Eviter de lever la tête avant d arriver à 3 mètres - Attention aux cagoules trop serrées Prévention : - Surveillance y compris dans les secondes qui suivent l arrivée en surface - Ajustement du lestage (poids apparent neutre dans la zone des 2 mètres pour être sur de remonter) - Toujours penser que la respiration est provoquée par excès de CO 2 et non par manque d O 2

23 Accidents Surmenage cardiaque: Causes : - Apnées longues et répétées - Temps de repos insuffisant - Brusques accélérations cardiaques Symptômes : - Fatigue - Malaise - Syncope C.A.T. : - Idem que la NOYADE Prévention : - Bonne forme physique -2 à 3 minutes de repos entre chaque apnée

24 Accidents Œdème aigu du poumon: Causes : - Capacité pulmonaires (6 litres environ) - Risque de dépression intrathoracique en dessous de 30 mètres - Limite théorique entre 30 et 37 mètres selon les individus - Sensation de vide intérieur Symptômes : - Crachats sanglants - Malaise hypotensionnel - Forte douleur thoracique - Syncope

25 Accidents Œdème aigu du poumon: C.A.T. : - Idem que la NOYADE - Evacuation d urgence - Inhalation O 2 Prévention : - Connaître ses limites - Attention recommandations du Dr. SCHAEFFFER Age Entre 20 et 30 ans Entre 30 et 50 ans Plus de 50 ans Profondeur limite 25 mètres 15 mètres 10 mètres

26 Conception : Rappels Année : 2011 communs avec scaphandres Contact : pour toute remarque concernant ce document, merci d envoyer un mail sur l adresse suivante :

Les barotraumatismes

Les barotraumatismes Les barotraumatismes Il y a différents types d accidents qui peuvent arriver en plongée, et il est important de savoir comment les éviter. En premier lieu, nous allons aborder les accidents barotraumatiques

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

1. Les barotraumatismes

1. Les barotraumatismes Dans le cadre de votre formation niveau 3 de plongeur subaquatique, nous allons traiter les accidents de plongée. Pourquoi commencer par ce cours? Ce n est pas pour vous faire peur, mais plutôt pour vous

Plus en détail

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons

COURS DE PLONGEE SOUS-MARINE MF1 FSGT III. LES ACCIDENTS. 4 masque. 2 poumons III. LES 1 Les accidents barotraumatiques (voir annexes page A4). En plongée, du fait de l augmentation de la pression (Loi de Mariotte), les cavités remplies d air peuvent nous poser des problèmes : La

Plus en détail

LES BAROTRAUMATISMES

LES BAROTRAUMATISMES LES BAROTRAUMATISMES Généralités Le Placage de Masque Les Sinus L'Estomac et les Intestins Les dents L'Oreille La Surpression Pulmonaire Tableau Récapitulatif Généralités Baro signifie pression et traumatisme

Plus en détail

F.M.A.S. COMITE TECHNIQUE NATIONAL MANUEL du MONITEUR PLONGEUR 1 ETOILE

F.M.A.S. COMITE TECHNIQUE NATIONAL MANUEL du MONITEUR PLONGEUR 1 ETOILE PLONGEUR 1 ETOILE ORGANISATION GENERALE - Les sessions de plongeur 1 étoile sont organisées à l échelon du club, en formation continue ou sous forme d un examen ponctuel. - L acquisition de chacune des

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE FORMATION INITIATEUR PISCINE FNPSA (IP)

RÉFÉRENTIEL DE FORMATION INITIATEUR PISCINE FNPSA (IP) RÉFÉRENTIEL DE FORMATION INITIATEUR PISCINE FNPSA (IP) 1 - Prérogatives de l initiateur piscine - enseignement de l'apnée (cours en salle), - encadrement d entraînements piscine (nombre de binômes laissé

Plus en détail

F.F.E.S.S.S.M. Commission Nationale d Apnée Manuel de formation APNEISTE NIVEAU 2

F.F.E.S.S.S.M. Commission Nationale d Apnée Manuel de formation APNEISTE NIVEAU 2 APNEISTE NIVEAU 2 1. ORGANISATION GENERALE - Les sessions de Niveau 2 sont organisées à l échelon du club ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d un examen ponctuel.

Plus en détail

Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes

Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes Les accidents bio-mécaniques les barotraumatismes Cours N4 - Définition - rappels - Le placage de masque - Les sinus - Les oreilles - Les dents - L estomac Gérard DOMINÉ Instructeur Régional MF2 BEES1

Plus en détail

Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée)

Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée) Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée) 1 1. Introduction 2. Surveillance de la respiration 2.1. Définition 2.2. Observation 2.2.1. Quand? 2.2.2. Quoi? 2.3. Modifications

Plus en détail

F.F.E.S.S.S.M. Commission Nationale d Apnée Manuel de formation APNEISTE NIVEAU 1

F.F.E.S.S.S.M. Commission Nationale d Apnée Manuel de formation APNEISTE NIVEAU 1 APNEISTE NIVEAU 1 1. ORGANISATION GENERALE - Les sessions de Niveau 1 sont organisées à l échelon du club ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d un examen ponctuel.

Plus en détail

L APPAREIL CIRCULATOIRE

L APPAREIL CIRCULATOIRE L APPAREIL CIRCULATOIRE L appareil circulatoire se compose de 3 grandes parties : - Le cœur - Les vaisseaux - Le sang I / Le Cœur : a) Description : Le cœur est un muscle, myocarde, gros comme un poing

Plus en détail

LES ACCIDENTS LIES A L APNEE

LES ACCIDENTS LIES A L APNEE LES ACCIDENTS LIES A L APNEE 1/Introduction : 2/ Les accidents mécaniques (barotraumatismes) Atteinte de l oreille Moyenne Interne Vertiges alternobariques Atteinte des sinus Plaquage de masque Surpression

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE

QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE Santé et pollution intérieure dans les écoles : Réseau d observation en Europe QUESTIONNAIRE SUR LA SANTE RESPIRATOIRE ET ALLERGIQUE DES ECOLIERS ET LEUR ENVIRONNEMENT SCOLAIRE A compléter par les enfants

Plus en détail

F.F.E.S.S.M. Commission Technique Nationale Manuel du Moniteur PLONGEUR NIVEAU I

F.F.E.S.S.M. Commission Technique Nationale Manuel du Moniteur PLONGEUR NIVEAU I PLONGEUR NIVEAU I ORGANISATION GENERALE - Les sessions de plongeur de Niveau I sont organisées à l échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d un

Plus en détail

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital.

A QUOI SERT LA RESPIRATION? Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Fiche 1 A QUOI SERT LA RESPIRATION? Objectif Apporter des connaissances sur la fonction respiratoire, son caractère vital. Vocabulaire : respirer / inspirer / expirer / souffler / air / poumons. Notions

Plus en détail

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS

OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS OXYGENOTHERAPIE / DEFIBRILLATION PROGRAMME DU COURS Préambule: rôle du secouriste niveau 2 Les détresses respiratoires 1-1- Rôle de la ventilation 1-2- Anatomie 1-3- Principales causes des détresses respiratoires

Plus en détail

5.1 Les accidents mécaniques

5.1 Les accidents mécaniques CHAPITRE 5 : ACCIDENTS 5.1 Les accidents mécaniques Certains accidents peuvent survenir à un plongeur. Parmi eux figurent les accidents dont la cause déterminante est la variation de pression. Ce sont

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée Première partie Objectifs de ce cours: 1. Introduction à la formation du 2* 2. Comprendre les lois fondamentales régissant : la flottabilité (Archimède)

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

URGENCES. Les prises en charge spécifiques de la noyade. Chapitre 100. 1. Définition de la noyade par l OMS. 2. Épidémiologie

URGENCES. Les prises en charge spécifiques de la noyade. Chapitre 100. 1. Définition de la noyade par l OMS. 2. Épidémiologie Chapitre 100 Les prises en charge spécifiques de la noyade E. MATHON 1, J.-C. AYMARD 2, M. KRETLY 3, J. LEVRAUT 4 1. Définition de la noyade par l OMS D après l OMS, «la noyade est une insuffisance respiratoire

Plus en détail

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE

BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE BASES DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE EN PLONGEE І) INTRODUCTION II) BASES PHYSIOLOGIQUES III) PRINCIPES GENERAUX DE L ENTRAINEMENT PHYSIQUE IV) ENTRAINEMENT DANS LES DIFFERENTES FILIERES V) LA PLANIFICATION

Plus en détail

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges Question 1 00PHY-DT-4-02(1) 1) Si l'on considère que la PpO2 max. admissible pour ne pas avoir d'accident hyperoxique est de 1.6b, quelle est la profondeur limite d'utilisation d'un mélange 60% N2, 40%

Plus en détail

Évaluation de la fonction respiratoire

Évaluation de la fonction respiratoire AFM - L. Audinet AFM / R. Bourguet AFM - L. Audinet Évaluation de la fonction respiratoire dans les maladies neuromusculaires FÉVRIER 2009 Les maladies neuromusculaires se caractérisent par le développement

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

L APPAREIL VENTILATOIRE

L APPAREIL VENTILATOIRE L APPAREIL VENTILATOIRE SOMMAIRE I) Les voies aériennes a supérieures II) III) IV) V) La m Les voies aériennes a inférieures Les alvéoles pulmonaires Les poumons La mécanique ventilatoire L appareil ventilatoire

Plus en détail

PROTOCOLE Pour favoriser la réduction des cybermalaises Laboratoire de Cyberpsychologie (UQO) mars 2003. Ajustement de l équipement

PROTOCOLE Pour favoriser la réduction des cybermalaises Laboratoire de Cyberpsychologie (UQO) mars 2003. Ajustement de l équipement PROTOCOLE Pour favoriser la réduction des cybermalaises Laboratoire de Cyberpsychologie (UQO) mars 2003 Ajustement de l équipement Ajuster la sensibilité de l appareil de suivi des déplacements («tracker»)

Plus en détail

Maladies infectieuses - Coqueluche

Maladies infectieuses - Coqueluche Maladies infectieuses - Coqueluche Document d info La coqueluche 1 Introduction La coqueluche est une maladie aiguë et contagieuse des voies respiratoires provoquée par la bactérie Bordetella pertussis.

Plus en détail

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Cours théorique PP1 BBTB Sophie Mieszkin Introduction aux tables de plongée Lors de la plongée l azote n est pas éliminé par l organisme Pour l éliminer

Plus en détail

Livret de formation Niveau 1

Livret de formation Niveau 1 Livret de formation Niveau 1 1 Bienvenue au RC Arras Subaquatique! Ce livret a été rédigé par l équipe d encadrement afin de vous accompagner lors de votre formation niveau 1. Il se compose de trois parties

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI

Séquence maladie: insuffisance cardiaque. Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Séquence maladie: insuffisance cardiaque Mieux connaître l insuffisance cardiaque Vivre avec un DAI Janvier 2012 Finalité de l atelier: Présentation de la séance Cette séance a pour buts de vous permettre

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille

TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON. Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille TRAITEMENT DE LA CRISE D ASTHME DU NOURRISSON Caroline Thumerelle Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Lille FACTEURS D ÉXACERBATION DE L ASTHME VIRUS ++++ Allergènes Stress, hypersécrétion Pollution atmosphérique

Plus en détail

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U

Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les anomalies du système respiratoire humain S B I 3 U Les amygdales Les amygdales: 2 organes situés dans le pharynx à l arrière de la gorge qui ont pour fonctions d empêcher l intrusion bactérienne. Amygdalite:

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale

UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC. D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES & TECHNIQUES DU LANGUEDOC D.E.U.G. Sciences et Vie S.B.N. Physiologie Animale TP1 : Le système cardio-vasculaire et respiratoire FONTAINE Lionel RADONDY Yoan Groupe :

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie.

L APS ET LE DIABETE. Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. 1. Qu est-ce que le diabète? L APS ET LE DIABETE Le diabète se caractérise par un taux de glucose ( sucre ) trop élevé dans le sang : c est l hyperglycémie. Cette hyperglycémie est avérée si à 2 reprises

Plus en détail

Cours théorique Plongée Niveau 1

Cours théorique Plongée Niveau 1 Cours théorique Plongée Niveau 1 Les parties encadrées en gras sont à bien connaître, ainsi que le paragraphe "déroulement d'une plongée et consignes de sécurité" Introduction La plongée est un sport technique

Plus en détail

La fonction respiratoire

La fonction respiratoire La fonction respiratoire Introduction Fonction vitale : Au-delà de 3 min = atteintes graves Après 5 min = très altérés On parle de 3 phénomènes : Ventilation : respiration visible, échanges aériens intérieur

Plus en détail

Alcool Les dangers cachés

Alcool Les dangers cachés Alcool Les dangers cachés L alcool, dangereux ami L alcool, produit familier des soirées étudiantes, donne l'impression d'être bien, d'être capable de plus de choses et d'avoir confiance en soi. Mais tout

Plus en détail

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs cours N2 2006-2007 Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Amis de la Mer FFESSM 08 31 0184 6 décembre 2006 Jérôme Farinas (ADLM) MN90 et ordinateur

Plus en détail

Prise en charge rééducative des patients hémiplégiques. Florie LARGEAU Kiné CHU Bicêtre Année 2012

Prise en charge rééducative des patients hémiplégiques. Florie LARGEAU Kiné CHU Bicêtre Année 2012 Prise en charge rééducative des patients hémiplégiques Florie LARGEAU Kiné CHU Bicêtre Année 2012 Pourquoi vous sensibilisez Futurs professionnels de la santé AVC : la cause la + fréquente de l hémiplégie.

Plus en détail

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados LE SYSTEME CIRCULATOIRE ET SES ATTEINTES Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados A la fin de la séquence, vous serez capable : de décrire le système circulatoire d'expliquer son fonctionnement

Plus en détail

A. Khoury (Besançon), J. Couvreur (Toulon)

A. Khoury (Besançon), J. Couvreur (Toulon) A. Khoury (Besançon), J. Couvreur (Toulon) Crush syndrome ou Sd des ensevelis ou Sd de Bywaters : Syndrome de compression traumatique : Définitions Rhabdomyolyse: Lyse musculaire, de cause physique ou

Plus en détail

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E.

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Postures et respiration en relaxation Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Introduction «Les méthodes de relaxation sont des conduites thérapeutiques, rééducatives ou éducatives, utilisant des techniques

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2 Les ordinateurs de plongée Niveaux 2 Introduction Très important d'en connaître les précautions d emplois et les limites. Différents algorithmes basés sur des modèles mathématiques de calcul. Les ordinateurs,

Plus en détail

Effets sanitaires liés aux expositions professionnelles à des mélanges gazeux respiratoires autres que l air dans le cadre des activités hyperbares

Effets sanitaires liés aux expositions professionnelles à des mélanges gazeux respiratoires autres que l air dans le cadre des activités hyperbares Effets sanitaires liés aux expositions professionnelles à des mélanges gazeux respiratoires autres que l air dans le cadre des activités hyperbares Avis de l'anses Rapport d'expertise Mai 2015 Édition

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur niveau 1

Livret de Certification Plongeur niveau 1 Livret de Certification Plongeur niveau 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur

Plus en détail

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55

www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Centre de tests www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 www.ctsbiel-bienne.ch 032 329 19 55 Un centre de tests compétent En étroite collaboration, le centre de fitness CTS et la Physio Balance vous propose

Plus en détail

TACHES N 1. Escalier : Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau

TACHES N 1. Escalier : Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau TACHES N 1 Descendre les marches Marcher le long de la ligne S appuyer sur les deux

Plus en détail

PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE

PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE PRISE EN CHARGE TCC DES TROUBLES PANIQUE Dr Christine MIRABEL SARRON CMME Service du Professeur GUELFI Université Paris V 100 rue de la Santé 75674 PARIS cedex 14 S.KIELT@ch-sainte-anne.fr C. MIRABEL SARRON

Plus en détail

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX

APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Hôpital Privé d Antony APRES VOTRE CHIRURGIE THORACIQUE OU VOTRE PNEUMOTHORAX Livret d information Hôpital Privé d Antony OPC/KINE/297 Page 1 sur 6 Intervenants Rédigé par : Nom Profession Le Visa C.DUPUY

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 2 CMAS** / NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur confirmé qui

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité 1) Vous avez dit Endurance? L'activité de course d'endurance est souvent appelée "endurance" Définitions de l'endurance: (On trouve différentes définitions suivant les sources

Plus en détail

La pneumopathie chronique idiopathique à éosinophiles maladie de Carrington PCIE

La pneumopathie chronique idiopathique à éosinophiles maladie de Carrington PCIE La pneumopathie chronique idiopathique à éosinophiles maladie de Carrington PCIE La maladie Le diagnostic Les aspects génétiques Le traitement, la prise en charge, la prévention Vivre avec En savoir plus

Plus en détail

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE

THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE THEME 2 : CORPS HUMAIN ET SANTE : L EXERCICE PHYSIQUE Introduction générale : L Homme, pour vivre, a besoin de se nourrir. La nutrition fait appel à différentes fonctions que sont l alimentation, la respiration

Plus en détail

L INTOXICATION PAR L OXYDE DE CARBONE Conduite à tenir

L INTOXICATION PAR L OXYDE DE CARBONE Conduite à tenir L INTOXICATION PAR L OXYDE DE CARBONE Conduite à tenir (www.iracle.fr.st) L intoxication oxycarbonée est d autant plus dangereuse qu elle est souvent ignorée. Elle demeure la première cause de décès par

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Anat-Physio : divers. Question 1

Anat-Physio : divers. Question 1 Question 1 05ANA-DI-4-01(1) Pourquoi avez-vous besoin d uriner pendant ou après une plongée? Expliquez le mécanisme. L'augmentation de pression sur l'organisme d'une part, les vasoconstrictions périphériques

Plus en détail

Cours Tables - Niveau 2

Cours Tables - Niveau 2 Cours Tables - Niveau 2 Pourquoi ce cours? Historique des tables Rappels : Décompression Courbe de sécurité Utilisation des tables : Limites Profils Paramètres Sommaire Partie 1 Présentation des tables

Plus en détail

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Plan Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Exercices! Cours N4 8-Avr-2015 Olivier Daumin CODEP01 ASEGF Plongée & Maïali Cours N4 Révisions 8-Avr-2015 Olivier

Plus en détail

L ORGANISATION DES PLONGÉES Voir également la fiche n 123 pour les aspects réglementaires.

L ORGANISATION DES PLONGÉES Voir également la fiche n 123 pour les aspects réglementaires. FICHE N L ORGANISATION DES PLONGÉES Voir également la fiche n 123 pour les aspects réglementaires. 1. LE DP RESPONSABLE TECHNIQUEMENT DE L ORGANISATION 1.1. Choix du site de plongée Le choix d un lieu

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

Ventilation non invasive

Ventilation non invasive ADEP ASSISTANCE AFM - R. Bourget Ventilation non invasive et maladies neuromusculaires NOVEMBRE 2011 La ventilation non invasive (VNI) est proposée aux personnes atteintes d une maladie neuromusculaire

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

L EXERCICE ET LES FEMMES ENCEINTES

L EXERCICE ET LES FEMMES ENCEINTES L EXERCICE ET LES FEMMES ENCEINTES Voici quelques avantages à faire de l exercice pendant la grossesse: Assurer le maintien de l équilibre musculaire (posture, endurance, force) Améliore le niveau d énergie

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org.

Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les fiches repères d INTEGRANS sont réalisées par ARIS Franche-Comté dans le cadre du programme INTEGRANS. Plus d infos sur www.integrans.org. Les maladies invalidantes Repères sur l asthme généralités

Plus en détail

BROCHURE D'INFORMATION SUR L'HYPERVENTILATION.

BROCHURE D'INFORMATION SUR L'HYPERVENTILATION. 1 D après Orlemans, H. & Van den Bergh, O. (1997). Phobies intéroceptives et phobies de maladies. Paris : PUF. BROCHURE D'INFORMATION SUR L'HYPERVENTILATION. Pourquoi respirons-nous? Grâce à la respiration

Plus en détail

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à plat dos, inconscient Glasgow 3, à 20 mètres d une

Plus en détail

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013

Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Présentation par : Mario St-Onge 14 novembre 2013 Qu'est-ce que le monoxyde de carbone? C est le produit de la combustion incomplète des combustibles. Combustibles fossiles -Gaz naturel ou en bouteille

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Douche nasale Neti - une technique de yoga qui rafraîchit!

Douche nasale Neti - une technique de yoga qui rafraîchit! Profitez des bienfaits du rinçage du nez avec Douche nasale Neti - une technique de yoga qui rafraîchit! Traditionnellement recommandé en cas de nez bouché, de rhume, d allergie, de sinusite, d asthme

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée).

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée). Sommaire Comportement Communication Orientation Protection du milieu COMPORTEMENT L obtention du Niveau 2 permet une autonomie relative (autonomie dans la limite des prérogatives N2 et des obligations

Plus en détail

Eléments de théorie du niveau 1. Emmanuel BERNIER

Eléments de théorie du niveau 1. Emmanuel BERNIER Eléments de théorie du niveau 1 Emmanuel BERNIER Mars 2001 Table des matières 1 Présentation du niveau 1... 3 2 La flottabilité... 4 3 Les effets de la pression de l'eau... 5 3.1 La pression... 5 3.2 La

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes

La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes La circulation sanguine assure la distribution du di-oxygène et des nutriments aux organes Nous avons vu que le sang est impliqué dans tous les échanges de l'organisme avec le milieu extérieur SL: Echanges

Plus en détail

RCR et soulagement de l étouffement

RCR et soulagement de l étouffement RCR et soulagement de l étouffement Partie 1: document Matériel supplémentaire du CD Les pages pour les notions à retenir, en plus de ce qui est inscrit dans les notes de cours, font référence à ce document.

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme

La déshydratation. Eau est indispensable à la vie, est le principal constituant de notre organisme La déshydratation 1. définition Perte excessive de la teneur en eau de l organisme Déficit du volume liquidien par déséquilibre du bilan hydrosodé 2. mécanismes et causes a. mécanisme Eau est indispensable

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE DU PREHOSPITALIER AU DECHOCAGE PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel 1 ère JPMU Décembre 2007 QU EST CE QU UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE (TCG)

Plus en détail

mort inattendue du nourrisson

mort inattendue du nourrisson mort inattendue du nourrisson comment limiter les risques? Pour éliminer un maximum de facteurs de risque, comment préparer la chambre de bébé, comment le coucher? Les bons réflexes L a m o r t i n a t

Plus en détail

Consignes de sécurité Manipulation du dioxyde de carbone CO 2

Consignes de sécurité Manipulation du dioxyde de carbone CO 2 Consignes de sécurité Manipulation du dioxyde de carbone CO 2 Le dioxyde de carbone Le dioxyde de carbone est un gaz incolore, quasiment inodore et insipide. Il est donc pratiquement indétectable par les

Plus en détail

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants

«Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école. Pour les parents et les enseignants «Je suis diabétique» Informations sur la prise en charge d enfants diabétiques à l école Pour les parents et les enseignants C est parti! Compréhensible et compacte: par le biais de cette brochure, parents

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. ADRENALINE (HCl) STEROP 0,8mg/1ml. Solution injectable. Adrénaline (Levorenine, Epinéphrine)

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. ADRENALINE (HCl) STEROP 0,8mg/1ml. Solution injectable. Adrénaline (Levorenine, Epinéphrine) NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR ADRENALINE (HCl) STEROP 0,4mg/1ml ADRENALINE (HCl) STEROP 0,8mg/1ml Solution injectable Adrénaline (Levorenine, Epinéphrine) Veuillez lire attentivement cette notice

Plus en détail

Réactions et Intervention Face aux Accidents d Apnée (RIFA A) & de Pêche Sous-Marine (RIFA PSM)

Réactions et Intervention Face aux Accidents d Apnée (RIFA A) & de Pêche Sous-Marine (RIFA PSM) Réactions et Intervention Face aux Accidents d Apnée (RIFA A) & de Pêche Sous-Marine (RIFA PSM) Version Mars 2015 - CODEP 49 - Olivier BUFFET MEF1 Apnée et PSM Introduction L apnée et ou la pêche sous

Plus en détail

Théorie niveau 3. OCEANAV Cours Niveau 3

Théorie niveau 3. OCEANAV Cours Niveau 3 Théorie niveau 3 OCEANAV Cours Niveau 3 1 Sommaire Objectif général...3 Les accidents de plongée...4 Généralités...4 Les accidents biophysiques...4 Les accidents biochimiques...7 Les autres accidents...11

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail