Utilisation du basque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation du basque"

Transcription

1 De nos jours, on entend davantage parler basque qu'il y a dix ans PAYS BASQUE C A B NAVARRE PAYS BASQUE NORD TREVIÑO

2 De nos jours, on entend davantage parler basque qu'il y a dix ans Typologie synthétique de l'utilisation du basque Il n'est pas facile de mesurer l'utilisation d'une langue. Les contextes et les situations de communication abondent: avec le père, avec la mère, dans la fratrie, avec le conjoint, avec ses enfants, en famille, avec ses amis, ses collègues, son employeur, avec les commerçants, à la banque, avec les employés des services publics, avec le personnel de santé, avec les enseignants des enfants, dans les centres culturels, sportifs etc. En parallèle, il faut tenir compte de la pluralité de notre pays et des différents groupes d'âge, entre autres choses. On remarque de grandes différences dans l'utilisation du basque d'un territoire à l'autre, entre les zones socios, entre groupes d'âge ou entre les périodes examinées. Ceci dit, pour établir une visualisation complète de l'utilisation du basque, nous avons mis au point une typologie synthétique prenant en compte les données émanant des différents domaines d'utilisation: dans le cercle familial en général, entre amis et plus largement dans les situations plus formelles, c'est-à-dire les entreprises privées (commerces et banques) d'une part, et les administrations (services municipaux et de santé) d'autre part. Nous avons utilisé la même méthode pour les personnes exerçant un travail, en ajoutant l'étude de la langue utilisée dans le milieu professionnel (avec les collègues de travail).

3 De nos jours, on entend davantage parler basque qu'il y a dix ans Nous avons donc classé la population en 4 grands groupes: 1) ceux qui parlent plus le basque que le français; 2) ceux qui utilisent aussi bien l'une ou l'autre langue; 3) ceux qui parlent moins le basque que le français; 4) ceux qui ne parlent que français. Les personnes vivant seules et celles n'ayant pas répondu aux questions permettant la mise au point de la typologie synthétique ont été classées dans la catégorie "sans objet". En 2001, la population examinée par le biais de cette méthode pour évaluer l'utilisation de la langue basque se monte à personnes. Il faut savoir que la catégorie "sans objet" regroupe personnes, c'est-à-dire 26,3% de la population globale. En 1991, la population retenue se montait à personnes tandis que la catégorie "sans objet" regroupait personnes, soit 30,6% de la population globale. En 1996, la population retenue se montait à personnes tandis que la catégorie "sans objet" regroupait personnes, soit 24,5% de la population globale. Désormais les pourcentages liés à l'utilisation de la langue basque seront calculés sans tenir compte de la catégorie "sans objet". Aujourd'hui en Pays Basque Nord, la population s'exprimant aussi bien ou mieux en basque qu'en français a perdu locuteurs par rapport à l'enquête de Ils étaient 15,4% en 1991 et seulement 10,1% en 2001 (respectivement et ). Mais pour mesurer véritablement l'utilisation du basque, nous devons également prendre en compte les locuteurs s'exprimant mieux en français qu'en basque. Ce groupe s'est étoffé ces dix dernières années, car les personnes ayant appris le basque à l'âge adulte ont commencé à l utiliser.

4 En milliers La typologie de l'utilisation (famille, amis et services publics) (Pays Basque Nord, ) 150 De nos jours, on entend davantage parler basque qu'il y a dix ans TABLE Principalement en basque Autant en basque qu'en français Moins en basque qu'en français Toujours en français

5 De nos jours, on entend davantage parler basque qu'il y a dix ans La typologie de l'utilisation (famille, amis et services publics) (Pays Basque Nord, ) TYPOLOGIE DE L'USAGE ANNÉE (n) (Milliers) (%) Plus en basque qu'en français ,4 7,5 5,7 Autant en basque qu'en français ,0 7,5 4,4 Moins en basque qu'en français ,3 14,4 15,0 En français seulement ,2 70,6 74,9

6 Plus la population observée est jeune, moins elle utilise la langue basque, mais parmi les plus jeunes on découvre une légère augmentation de cette pratique grâce à un accroissement du nombre de nouveaux bascophones Parmi les plus de 65 ans, un tiers de la population (32,1%) parle plus ou moins le basque. Parmi les ans, les locuteurs utilisant la langue basque représentent un peu plus du quart de la population. Chez les moins de 35 ans l'usage du basque diminue. Parmi les ans 15,8 % utilisent le basque. Cependant chez les plus jeunes (16-24 ans) l'usage du basque a augmenté, car 19,9% l'utilisent. Cette progression est due au fait des nouveaux bascophones qui utilisent le basque, moins que le français il est vrai. En comparant la situation de 2001 avec celle d'il y a 10 ans, on peut tirer deux conclusions. D'une part, l'usage du basque a diminué dans toutes les classes d'âge 1. D'autre part, l'amélioration constatée chez les plus jeunes est remarquable. Ce progrès s'explique par le nombre croissant de nouveaux bascophones qui utilisent le basque, même si c'est moins que le français. 1 Le tableau suivant regroupe les données de tous les locuteurs basques, c'est-à-dire ceux qui utilisent le basque autant, plus ou moins que le français.

7 TABLE Plus la population observée est jeune, moins elle utilise la langue basque, mais parmi les plus jeunes on découvre une légère augmentation de cette pratique grâce à un accroissement du nombre de nouveaux bascophones 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% L utilisation du basque en fonction de l'âge (famille, amis et services publics) (%) Pourcentage de ceux qui parlent en basque autant, plus ou moins qu'en français (Pays Basque Nord, ) 0% >= ans

8 Plus la population observée est jeune, moins elle utilise la langue basque, mais parmi les plus jeunes on découvre une légère augmentation de cette pratique grâce à un accroissement du nombre de nouveaux bascophones L utilisation du basque en fonction de l'âge (famille, amis et services publics) (%) Pourcentage de ceux qui parlent en basque autant, plus ou moins qu'en français (Pays Basque Nord, ) 2001 >= (n) (%) Bascophones d'origine utilisant le basque 21,4 30,6 26,5 18,5 12,7 16,9 Nouveaux bascophones utilisant le basque 3,7 1,5 1,1 7,6 3,1 3, GROUPES D'ÂGE (n) (%) Bascophones d'origine utilisant le basque 28,9 34,5 32,7 29,9 22,4 21,1 Nouveaux bascophones utilisant le basque 2,8 1,7 4,4 3,5 3,6

9 Plus la population observée est jeune, moins elle utilise la langue basque, mais parmi les plus jeunes on découvre une légère augmentation de cette pratique grâce à un accroissement du nombre de nouveaux bascophones Si on analyse ceux qui utilisent le basque autant ou plus que le français, on s'apercevra tout de suite du déclin évident de l'utilisation en fonction du jeune âge. Chez les 65 ans et plus, 20,9% de ceux qui parlent basque l'utilisent autant ou plus que le français. Par contre ils ne sont plus que 11,2% chez les ans, et 8,8% chez les ans. Le déclin est encore plus grave chez les moins de 35 ans: entre 25 et 34 ans, à peine 4,6% utilisent la basque autant ou plus que le français, et 3,1% entre 16 et 24 ans. Cette dernière donnée montre que chez les plus jeunes l'utilisation n'augmente pas.

10 L'utilisation du basque en famille, entre amis et en public (%) Pourcentage de ceux qui parlent en basque autant ou plus qu'en français (Pays Basque Nord, ) TABLE Plus la population observée est jeune, moins elle utilise la langue basque, mais parmi les plus jeunes on découvre une légère augmentation de cette pratique grâce à un accroissement du nombre de nouveaux bascophones 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% >= ans

11 Plus la population observée est jeune, moins elle utilise la langue basque, mais parmi les plus jeunes on découvre une légère augmentation de cette pratique grâce à un accroissement du nombre de nouveaux bascophones 2001 >= (n) (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 9,7 20,9 11,2 7,6 3,9 3,1 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 0,5 1,2 0, L'utilisation du basque en famille, entre amis et en public (%) Pourcentage de ceux qui parlent en basque autant ou plus qu'en français (Pays Basque Nord, ) GROUPES D'ÂGE (n) (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 14,6 26,8 17,8 13,1 7,7 6,8 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 0,8 1,5 2,0

12 Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque Enfin il faut souligner l'augmentation du nombre de ceux qui utilisent uniquement le français. Cela s'explique notamment par l'augmentation des francophones monolingues. En effet le poucentage des bascophones d'origine et des nouveaux bascophones utilisant le basque est analogue aujourd'hui et voilà dix ans. Pour savoir de manière plus précise qui, au Pays Basque Nord, a cessé d'utiliser le basque, il faut établir une typologie synthétique en croisant la première langue des enquêtés avec leur compétence. Autrement dit, nous analyserons si les pertes ont eu lieu chez les bascophones d'origine ou chez les nouveaux bascophones. Un bascophone d'origine est celui dont la première langue est le basque seul ou avec le français et un nouveau bascophone celui dont la première langue est le français uniquement. En 2001, les bascophones d'origine qui utilisent le basque autant ou plus que le français sont de moins qu'il y a dix ans, soit une perte d'un quart (25.4%). Est négatif aussi le solde constitué par les nouveaux bascophones qui utilisent le basque autant ou plus que le français. Ils sont 500 de moins en 2001 qu'en 1991, soit une perte de 39,4%.

13 Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque En fonction de l'âge, la proportion de ceux qui utilisent le basque autant ou plus que le français est en baisse dans toutes les tranches d'âge entre 1991 et 2001, chez les bascophones d'origine comme chez les nouveaux bascophones. Il y a une baisse aussi ces dix dernières années chez ceux qui utilisent moins de basque que de français. Cette baisse ne se constate pas chez les bascophones d'origine. Les bascophones d'origine utilisant moins de basque que de français étaient 14,6% en 1991 et 11,7% en Chez les nouveaux bascophones au contraire l'utilisation a augmenté en valeur absolue comme en pourcentage. Presque le double. Bien sûr la hausse du pourcentage est moindre (respectivement 2,0% et 3,3%) Cela reste encore un petit groupe et comme la population a augmenté, son poids est faible en regard de la population totale. L'augmentation des nouveaux bascophones qui utilisent quelque peu de basque s'observe dans toutes les tranches d'âge, même chez les plus vieux. Enfin en Pays Basque Nord, le nombre et le pourcentage des francophones monolingues ont beaucoup augmenté. De ce fait la présence du français est en croissance dans tous les domaines de la communication.

14 TABLE Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque La typologie du comportement en famille, entre amis et en public (%) (Pays Basque Nord, ) 40% 30% 20% 10% 0% 1991 L1 basque & basque=>français L2 basque & basque < français L2 basque & basque=>français L1 basque & français uniquement L1 basque & basque < français L2 basque & français uniquement

15 Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque La typologie du comportement en famille, entre amis et en public (%) (Pays Basque Nord, ) ANNÉE (n) TYPOLOGIE DE L'USAGE SELON LA PREMIÈRE LANGUE (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 14,6 14,6 9,7 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 0,8 0,4 0,5 Bascophones d'origine utilisant le basque moins que le français 14,4 11,4 11,7 Nouveaux bascophones utilisant le basque moins que le français 2,0 3,1 3,3 Bascophones d'origine utilisant le français seulement 3,1 3,0 3,2 Nouveaux bascophones utilisant le français seulement 0,9 0,1 0,2 Monolingues non-bascophones utilisant le français seulement 64,2 67,5 71,5

16 Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque En analysant l'évolution en fonction de l'âge, le comportement précédemment décrit se vérifie. En 1991, en prenant les bascophones d'origine, l'usage du basque diminue en fonction du jeune âge. En ce qui concerne les nouveaux bascophones, même si le basque est moins utilisé que chez les bascophones d'origine en valeur absolue comme en pourcentage, cet usage croît en fonction du jeune âge. Cette augmentation est logique si on prend en compte que les nouveaux bascophones d'il y a dix ans avaient presque tous moins de 50 ans.

17 TABLE Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque 50% 40% 30% 20% 10% La typologie du comportement en famille, entre amis et en public en fonction de l'âge (%) (Pays Basque Nord, 1991) 0% >= L1 basque & basque=>français L2 basque & basque=>français L1 basque & basque < français ans L2 basque & basque < français L1 basque & français uniquement L2 basque & français uniquement

18 TYPOLOGIE DE L'USAGE SELON LA PREMIÈRE LANGUE Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque La typologie du comportement en famille, entre amis et en public en fonction de l'âge (Pays Basque Nord, 1991) GROUPES D'ÂGE >= (n) (Milliers) (%) 64,2 61,0 58,5 62,7 71,0 75,3 Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 14,6 26,8 17,8 13,1 7,7 6,8 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 0,8 1,5 2,0 Bascophones d'origine utilisant le basque moins que le français 14,4 7,7 14,9 16,8 14,8 14,3 Nouveaux bascophones utilisant le basque moins que le français 2,0 1,7 2,9 1,5 3,6 Bascophones d'origine utilisant le français seulement 3,1 4,5 5,4 2,1 2,1 Nouveaux bascophones utilisant le français seulement 0,9 1,8 0,9 1,0

19 Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque En 2001 les comportements s sont similaires. D'une part la baisse de l'usage du basque s'est aggravée chez les bascophones d'origine en fonction du jeune âge. D'autre part même si les nouveaux bascophones sont cinq fois plus nombreux qu'il y a dix ans et en augmentation dans toutes les tranches d'âge, l'usage du basque a faiblement augmenté. En effet ceux qui utilisent le basque autant ou plus que le français sont moins nombreux qu'il y a dix ans, alors que ceux qui utilisent plus de français que de basque sont plus nombreux. La plupart de ceux-ci ont moin de 50 ans.

20 Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque 50% 40% 30% 20% 10% La typologie du comportement en famille, entre amis et en public en fonction de l'âge (%) (Pays Basque Nord, 2001) TABLE 0% >= L1 basque & basque=>français L2 basque & basque < français L2 basque & basque=>français L1 basque & français uniquement L1 basque & basque < français L2 basque & français uniquement ans

21 TYPOLOGIE DE L'USAGE SELON LA PREMIÈRE LANGUE Somme toute, les bascophones d'origine utilisent moins de basque qu'il y a dix ans; de plus en plus de nouveaux bascophones ont commencé à utiliser quelque peu de basque La typologie du comportement en famille, entre amis et en public en fonction de l'âge (Pays Basque Nord, 2001) GROUPES D'ÂGE >= (n) (Milliers) (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 9,7 20,9 11,2 7,6 3,9 3,1 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 0,5 1,2 0,7 Bascophones d'origine utilisant le basque moins que le français 11,7 9,7 15,3 10,9 8,8 13,7 Nouveaux bascophones utilisant le basque moins que le français 3,3 1,5 1,1 6,5 2,3 3,1 Bascophones d'origine utilisant le français seulement 3,2 5,4 4,7 2,8 1,7 0,7 Nouveaux bascophones utilisant le français seulement 0,2 0,5 0,3 0,3

22 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones En Basse-Navarre et Soule la majorité des bascophones d'origine (32,4% de la population) parle autant ou plus en basque qu en français. Mais un groupe important (26,5%) d'entre eux utilise moins de basque que de français. Même chose pour les nouveaux bascophones qui en majorité (4,6%) utilisent le basque mais moins que le français. Ceux qui utilisent autant ou plus de basque que de français ne sont que 0,8% de la population.

23 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones 100% 80% 60% 40% 20% Typologie du comportement en famille, entre amis et en public (%) (Basse-Navarre et Soule, ) TABLE 0% 1991 L1 basque & basque=>français L2 basque & basque=>français L1 basque & basque < français L2 basque & basque < français L1 basque & français uniquement

24 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones Typologie du comportement en famille, entre amis et en public (Basse-Navarre et Soule, ) ANNÉE (n) (Milliers) TYPOLOGIE DE L'USAGE SELON LA PREMIÈRE LANGUE (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 33,7 45,3 32,4 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 0,3 0,3 0,8 Bascophones d'origine utilisant le basque moins que le français 24,8 17,6 26,5 Nouveaux bascophones utilisant le basque moins que le français 1,8 3,8 4,6 Bascophones d'origine utilisant le français seulement 2,7 2,0 3,8

25 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones En Labourd intérieur et au BAB la situation est toute autre. La plupart des bascophones d'origine utilisent moins de basque que de français (respectivement 13,8% et 3,6% de la population). Cependant il faut se rendre compte qu'en Labourd intérieur les bascophones qui utilisent autant ou plus de basque que de français sont 9,4%. Tandis que, parmi les nouveaux bascophones de ces deux zones, le plus grand nombre utilise plus de français que de basque (respectivement 3,8% et 2,2%).

26 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones 100% 80% 60% 40% 20% Typologie du comportement en famille, entre amis et en public (%) (Labourd intérieur, ) TABLE 0% L1 basque & basque=>français L2 basque & basque=>français L1 basque & basque < français L2 basque & basque < français L1 basque & français uniquement L2 basque & français uniquement

27 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones Typologie du comportement en famille, entre amis et en public (Labourd intérieur, ) ANNÉE (n) (Milliers) TYPOLOGIE DE L'USAGE SELON LA PREMIÈRE LANGUE (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 16,1 15,3 9,4 Nouveaux bascophones utilisant le basque autant ou plus que le français 2,0 0,4 0,3 Bascophones d'origine utilisant le basque moins que le français 15,9 14,8 13,8 Nouveaux bascophones utilisant le basque moins que le français 2,4 3,9 3,8 Bascophones d'origine utilisant le français seulement 3,9 4,6 4,0 Nouveaux bascophones utilisant le français seulement 1,2 0,2 0,3

28 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones 100% 80% 60% 40% 20% Typologie du comportement en famille, entre amis et en public (%) (BAB, ) TABLE 0% L1 basque & basque=>français L2 basque & basque=>français L1 basque & basque < français L2 basque & basque < français L1 basque & français uniquement L2 basque & français uniquement

29 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones Typologie du comportement en famille, entre amis et en public (BAB, ) ANNÉE (n) (Milliers) TYPOLOGIE DE L'USAGE SELON LA PREMIÈRE LANGUE (%) Bascophones d'origine utilisant le basque autant ou plus que le français 3,7 1,3 1,2 Nouveaux bascophones utilisant le 0 0 basque autant ou plus que le français 0,4 0,5 Bascophones d'origine utilisant le basque moins que le français 7,8 5,2 3,6 Nouveaux bascophones utilisant le basque moins que le français 1,6 1,9 2,2 Bascophones d'origine utilisant le français seulement 2,6 1,8 2,0 Nouveaux bascophones utilisant 1 0 le français seulement 1,1 0,2

30 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones Entre 1991 et 2001, l'évolution observée dans les trois zones présente des caractéristiques similaires. D'une part le pourcentage des bascophones d'origine qui utilisent autant ou plus de basque que de français est inférieur aujourd'hui qu'il y a dix ans. Cela ne veut pas dire qu'ils utilisent uniquement le français. Ils continuent à parler le basque mais moins que le français. D'autre part les nouveaux bascophones sont de plus en plus nombreux dans ces trois zones, et ils ont commencé à utiliser le basque, même s'ils l'emploient moins que le français. L'analyse par densité socio recoupe celle de nos trois zones géographiques. Les caractéristiques de la quatrième zone socio (bilingues <20%) sont exactement les mêmes que celles du BAB. En effet l'ensemble du BAB se trouve dans la quatrième zone socio et, de plus, 4 locuteurs de cette quatrième zone sur 5 vivent au BAB. C'est ce qui arrive aussi entre la troisième et la seconde zone socio (respectivement bilingues 20 à 44% et bilingues 45 à 79%) et le Labourd intérieur. 9 locuteurs de la troisième zone sur 10 vivent en Labourd intérieur, ainsi que 2 locuteurs de la seconde zone sur 3. Enfin les caractéristiques de la première zone socio (bilingues =>80) se retrouvent à l'identique en Basse-Navarre et Soule, car 9 locuteurs de cette zone sur 10 vivent dans ces deux provinces.

31 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones Les caractéristiques des locuteurs basques en fonction de la première langue Une grande différence existe entre les bascophones d'origine et les nouveaux bascophones pour l'usage qu'ils font du basque dans les divers domaines de la communication: la famille, l'entourage social de proximité et le domaine public plus formel, soit dans les entreprises privées, soit dans l'administration. La moitié des bascophones d'origine utilisant autant ou plus de basque que de français (51,4%) vit en Basse-Navarre et Soule, et un peu moins (43,7%) en Labourd intérieur. En conséquence la majorité (78,3%) vit dans la première et la seconde zone socio. Une majorité est bilingue équilibrée (47,6%), et presque autant sont bilingues avec prédominance du basque (42,3%). Par ailleurs 2 locuteurs sur 3 ont plus de 50 ans, et plus de la moitié ne travaille pas. En ce qui concerne l'utilisation du basque, l'usage en famille et dans l'entourage proche est plus important que dans les domaines plus formels. En effet voici précisément les domaines d'utilisation du basque. À la maison (64,8%), avec la mère (81,4%), avec le père (86,3%), avec les frères/sœurs (69,1%), avec le conjoint (67,1%) et avec les enfants (52,6%). Entre amis (66,8%).

32 En ce qui concerne le comportement, même s'il y a de grandes différences d'une zone géographique à l'autre, en dix ans l'évolution a été analogue dans les trois zones Au travail (51,8%). Avec les enseignants de leurs enfants (47,5%). A la mairie (43,5%). Dans les domaines suivants c'est le français qui domine. Dans les services de santé (50,6%). Dans l'administration centrale (84,8%). A la banque (44,1%). Le comportement des nouveaux bascophones qui parlent le basque plus ou autant que le français est tout autre, car ils le parlent davantage dans les domaines formels qu'en famille ou dans le proche entourage. Quoi qu'il en soit, il est impossible de donner des résultats précis à ce sujet car nous n'en avons qu'un tout petit échantillon dans cette enquête 2. 2 Au total, nous n'avons recueilli que 7 enquêtes auprès des nouveaux bascophones parlant le basque autant et plus que le français.

33 Ces dix dernières années l'usage du basque a baissé dans l'ensemble, aussi bien en famille que dans les domaines publics Les bascophones d'origine qui parlent moins le basque que le français présentent des différences de profil avec ceux qui utilisent plus le basque que le français. Voici les plus significatives: ils sont beaucoup plus jeunes (la moitié a moins de 50 ans), ils vivent dans les zones non-bascophones (la moitié vit dans des zones où il y a moins de 45% de bilingues) et la majorité (43,5%) est bilingue avec prédominance du français. En 1991 comme maintenant, les bilingues du Pays Basque Nord utilisent le basque plutôt en famille et dans le proche voisinage que dans les domaines plus formels. Mais il y a dix ans l'usage du basque était somme toute plus important qu'aujourd'hui dans tous les domaines. A la maison, par exemple, le pourcentage de ceux qui utilisent le basque plus ou autant que le français a baissé chez tous les membres de la famille. Une seule progression s'observe entre amis, principalement chez ceux qui utilisent autant le basque que le français.

34 Ces dix dernières années l'usage du basque a baissé dans l'ensemble, aussi bien en famille que dans les domaines publics L'usage du basque en fonction des domaines (en famille et entre amis) (%) (Pays Basque Nord, ) 2001 Avec la mère Avec le père Avec le conjoint Avec les enfants Avec les frères/sœurs À la maison Avec les amis 1991 Avec la mère Avec le père Avec le conjoint Avec les enfants Avec les frères/sœurs À la maison Avec les amis % 5% 10% 15% 20% 25% 30% TABLE Principalement en basque Autant en basque qu'en français Principalement en français

35 L'usage du basque en fonction des domaines (en famille et entre amis) (%) (Pays Basque Nord, ) PRINCIPALEMENT EN BASQUE AUTANT EN BASQUE QU'EN FRANÇAIS PRINCIPALEMENT EN FRANÇAIS TOUJOURS EN FRANÇAIS Ces dix dernières années l'usage du basque a baissé dans l'ensemble, aussi bien en famille que dans les domaines publics 2001 (%) Avec la mère 10,9 3,7 5,9 79,5 Avec le père 11,7 2,8 5,5 80 Avec le conjoint 8 4 4,6 83,4 Avec les enfants 7,5 3,5 4,7 84,3 Avec les frères/sœurs 9,1 4,3 5,9 80,7 À la maison 7,2 4,5 6,9 81,4 Avec les amis 7,5 5,7 8,3 78, (%) Avec la mère 19,3 6,6 5 69,1 Avec le père 20,6 5,2 5,9 68,2 Avec le conjoint 11,7 5,1 4,6 78,6 Avec les enfants 10,2 5,3 8 76,4 Avec les frères/sœurs 14,1 6,5 3,8 75,6 À la maison 11,5 6,3 6,9 75,3 Avec les amis 9,7 10,1 8,7 71,5 n = n = n = 922 n = 804 n = n = n = n = 554 n = 534 n = 535 n = 467 n = 289 n = 651 n = 651

36 L'utilisation publique du basque a baissé dans l'ensemble. A noter la baisse de ceux qui utilisent le basque plus que le français au travail. L'usage du basque en fonction des domaines (services publics) (%) (Pays Basque Nord, ) Ces dix dernières années l'usage du basque a baissé dans l'ensemble, aussi bien en famille que dans les domaines publics TABLE 2001 Avec les collègues de travail Avec les commerçants À la banque Avec les professeurs des enfants À la mairie Avec les services de santé Avec l'administration centrale 1991 Avec les collègues de travail Avec les commerçants À la banque Avec les professeurs des enfants À la mairie Avec les services de santé Avec l'administration centrale % 5% 10% 15% 20% 25% 30% Principalement en basque Autant en basque qu'en français Principalement en français

37 L'usage du basque en fonction des domaines (services publics) (%) (Pays Basque Nord, ) PRINCIPALEMENT EN BASQUE AUTANT EN BASQUE QU'EN FRANÇAIS PRINCIPALEMENT EN FRANÇAIS TOUJOURS EN FRANÇAIS Ces dix dernières années l'usage du basque a baissé dans l'ensemble, aussi bien en famille que dans les domaines publics 2001 (%) Avec les collègues de travail 5,3 3,7 6,7 84,2 Avec les commerçants 3,8 3,7 8 84,4 À la banque 3,6 3,6 4,1 88,7 Avec les professeurs des enfants 5,2 3,1 3,8 87,9 À la mairie 5,4 3,3 5,4 86 Avec les services de santé 3,4 2,8 3,1 90,7 Avec l'administration centrale 1,2 0,7 2,6 95, (%) Avec les collègues de travail 8,6 5,9 9,3 76,2 Avec les commerçants 6 5,7 6,6 81,7 À la banque 3,2 5,8 2,2 88,8 Avec les professeurs des enfants 5,1 4,5 4,8 85,6 Á la mairie 6,9 4,2 3,1 85,8 Avec les services de santé 2,1 1,7 3,6 92,6 Avec l'administration centrale n = 633 n = n = n = 466 n = n = n = n = 300 n = 624 n = 639 n = 495 n = 626 n = 644 n = 0

38 La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque Les facteurs qui déterminent l'utilisation du basque En analysant les facteurs qui déterminent l'utilisation du basque, en prenant comme référence l'usage à la maison, au travail et entre amis, les deux facteurs principaux sont les suivants: Un facteur socio-structurel, à savoir la densité de bascophones dans le réseau relationnel qui est étroitement lié à la zone socio. Un facteur psycho, la compétence relative. Autrement dit la plus ou moins grande facilité à s'exprimer en basque ou en français, qui est fortement liée à la langue maternelle. La corrélation existante entre l'utilisation du basque et la densité de bascophones dans le réseau est de 0,66 pour l'utilisation à la maison, de 0,78 entre amis et de 0,72 dans le milieu du travail. Alors que la corrélation avec la compétence relative est de 0,60 pour l'utilisation à la maison, 0,61 entre amis et 0,41 dans le milieu du travail. Les corrélations sont très élevées et la densité de bascophones dans le réseau est le facteur principal. D'autres facteurs, tels que l'âge et l'attitude à l'égard de la promotion du basque sont également liés à son utilisation, mais dans une moindre mesure. Les corrélations sont de l'ordre de 0,10 ou

39 La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque moins, sauf entre amis, domaine où la corrélation avec l'âge monte à 0,24. Cela étant, ces corrélations diminuent considérablement lorsque l'effet de réseau et de compétence relative est annulé, autrement dit quand les conditions de réseau et de compétence relative sont similaires, l'utilisation du basque varie peu en fonction de l'âge ou en fonction de l'attitude à l'égard de la promotion du basque. Lorsque tous savent parler basque à la maison, entre amis et au travail son usage prédomine. Mais il suffit qu'une seule personne ne sache pas le parler pour qu'on utilise davantage le français à la maison, et pour que les deux langues soient utilisées à égalité entre amis et au travail. Donc, il suffit qu'un membre de la famille ne parle pas le basque pour que la famille ne parle pas en cette langue; cela n'est pas si évident entre les amis ou au travail. On peut également affirmer sans aucun doute qu'il existe un seuil de densité de bascophones dans le réseau relationnel au-dessous duquel l'utilisation du basque n'est pas garantie. Dans le cas de la famille le seuil est très clair: tous doivent connaître le basque parce qu'il suffit d'un seul non-bascophone pour que l'utilisation du basque chute brutalement. Entre amis et au travail il n'est peut-être pas nécessaire que tous sachent le basque pour garantir son utilisation, il suffit que la plupart le sachent.

40 La langue d'usage en fonction de la densité de bascophones (Pays Basque Nord, 2001) (bascophones uniquement) Toujours en basque Moyennes La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque Langue utilisée Principalement en basque Autant en basque qu'en français Principalement en français entre amis au travail en famille Toujours en français TABLE (Presque) personne ne sait le basque Moins de la moitié le sait La moitié le sait Plus de la moitié le sait (Presque) tous le savent Densité de bascophones

41 La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque La langue d'usage en fonction de la densité de bascophones (Pays Basque Nord, 2001) (bascophones uniquement) EN FAMILLE ENTRE AMIS AU TRAVAIL (Moyennes) DENSITÉ DE BASCOPHONES (Presque) personne ne le sait 1 1,09 1,12 Moins de la moitié le sait 1,02 1,73 1,64 La moitié le sait 1,23 2,56 2,21 Plus de la moitié le sait 2,21 3,23 2,69 (Presque) tous le savent 3,47 4,18 4,03

42 La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque Quand au second facteur déterminant l'utilisation, c'est-à-dire la compétence relative, le graphique correspondant montre que: les bascophones s'exprimant plus facilement en basque parlent presque toujours en basque entre amis, et dans une moindre mesure à la maison et au travail; les bascophones s'exprimant aussi facilement dans les deux langues parlent autant en basque qu'en français dans ces trois domaines; les bascophones s'exprimant plus facilement en français parlent principalement en français. De même, l'importance de la compétence relative en ce qui concerne l'utilisation est plus importante en famille et entre amis qu'avec les collègues de travail.

43 La langue d'usage en fonction de la compétence relative (Pays Basque Nord, 2001) (bascophones uniquement) Toujours en basque Moyennes La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque Langue utilisée Principalement en basque Autant en basque qu'en français Principalement en français entre amis au travail en famille Toujours en français TABLE Prédominance du français Bilingues équilibrés relative Prédominance du basque

44 La densité de bascophone dans le réseau social de l'enquêté et la compétence relative de ce dernier sont les facteurs déterminants de l'utilisation de la langue basque La langue d'usage en fonction de la compétence relative (Pays Basque Nord, 2001) (bascophones uniquement) EN FAMILLE ENTRE AMIS AU TRAVAIL (Moyennes) COMPÉTENCE LINGUISTIQUE RELATIVE Bilingues avec prédominance du français 1,77 1,88 1,88 Bilingues équilibrés 2,79 3,05 2,79 Bilingues avec prédominance du basque 4,25 4,2 3,63

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille

Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Résultats de l'enquête sociale 2014-2015 au sein de l'iep de Lille Avant propos...1 I ANALYSE GÉNÉRALE...1 II LOGEMENT ET LOYER...2 III FRAIS D'INSCRIPTION...3 IV BOURSIER-E-S, BOURSES ET AIDES...4 V SANTÉ

Plus en détail

CHAPITRE 5 NUPTIALITÉ ET EXPOSITION AU RISQUE DE GROSSESSE

CHAPITRE 5 NUPTIALITÉ ET EXPOSITION AU RISQUE DE GROSSESSE CHAPITRE 5 NUPTIALITÉ ET EXPOSITION AU RISQUE DE GROSSESSE Edwige Nguélébé L'étude de la nuptialité et de l'exposition au risque de grossesse, abordée dans ce chapitre, constitue l'un des objectifs que

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

Le multilinguisme au travail dans le contexte québécois de la francisation des entreprises

Le multilinguisme au travail dans le contexte québécois de la francisation des entreprises Le multilinguisme au travail dans le contexte québécois de la francisation des entreprises Résumé Afin de répondre aux préoccupations de la population relativement au français, le gouvernement du Québec

Plus en détail

Caractéristiques linguistiques des Canadiens

Caractéristiques linguistiques des Canadiens N o 98-314-X2011001 au catalogue Document analytique Caractéristiques linguistiques des Canadiens Langue, Recensement de la population de 2011 Comment obtenir d'autres renseignements Pour toute demande

Plus en détail

Le portrait linguistique en évolution, Recensement de 2006

Le portrait linguistique en évolution, Recensement de 2006 N o 97-555-XIF au catalogue Le portrait linguistique en évolution, Recensement de 2006 Année de recensement 2006 Statistique Canada Statistics Canada Comment obtenir d autres renseignements Toute demande

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 n 26 mai 2014 n 26 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance vie au titre de 2013 Sommaire 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE INDIVIDUELLE 6 2.1.La bancassurance

Plus en détail

3. Compétence linguistique. Euskara vs. erdara (1)?

3. Compétence linguistique. Euskara vs. erdara (1)? 3. Compétence linguistique. Euskara vs. erdara (1)? Alors que le nombre des bilingues est en augmentation, les unilingues bascophones sont en voie d extinction et les unilingues non-bascophones en perte

Plus en détail

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS

LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS LES FRANÇAIS VOYAGENT DE PLUS EN PLUS Nelly GOUIDER En, chaque personne résidant sur le territoire métropolitain a effectué en moyenne près de six voyages à plus de kilomètres de son domicile au cours

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique. Novembre 2013

Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique. Novembre 2013 Enquête d'accenture sur les Français et la santé numérique Novembre 2013 Principaux points de l'étude : Présentation Accenture a réalisé une enquête en ligne auprès de 9 015 adultes, âgés de 18 ans et

Plus en détail

Besoins en vente-conseil. Appels de vente-conseil

Besoins en vente-conseil. Appels de vente-conseil Besoins en vente-conseil Appels de vente-conseil Comment choisir le bon fournisseur pour externaliser la génération de leads Auteur : Rinus Visser Cantab Marketing Services Octobre 2009 1 Présentation

Plus en détail

TABLEAU DE BORD RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION

TABLEAU DE BORD RÉGIONAL DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION Zoom sur les chiffres 2011-2012 DRJSCS Centre Edito Numéro 4 Date de publication Novembre 2013 La Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale du Centre, en collaboration avec

Plus en détail

La fréquentation des musées et des galeries d'art au Canada et dans les provinces

La fréquentation des musées et des galeries d'art au Canada et dans les provinces La fréquentation des musées et des galeries d'art au Canada et dans les provinces Hill Stratégies Recherche Inc. http://www.hillstrategies.com Hill Stratégies Recherche Inc. Initialement publié en mars

Plus en détail

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale

Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Conditions régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale Veuillez passer en revue les conditions ci-après régissant les demandes en ligne de RBC Banque Royale (les «conditions»). Vous devez les

Plus en détail

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires

Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Collaboration : Sachez distinguer, parmi votre personnel, les enthousiastes des réfractaires Les leçons de ce document La a attiré l'attention d'entreprises à la recherche de compétitivité dans un contexte

Plus en détail

5. Information et accès aux moyens de paiement

5. Information et accès aux moyens de paiement 5. Information et accès aux moyens de paiement Cette dernière partie mobilise des méthodes d analyse des données, permettant de mieux comprendre comment s articulent d une part l accès aux différents services

Plus en détail

Logiciels Libres. Le Volume, 12 avril 2014. Logiciels Libres 1 sur 15

Logiciels Libres. Le Volume, 12 avril 2014. Logiciels Libres 1 sur 15 Logiciels Libres Le Volume, 12 avril 2014 Logiciels Libres 1 sur 15 1 Présentations 1.1 Sylvain Collilieux J'ai découvert les logiciels libres pendant mes études. J'ai tout de suite été intéressé par la

Plus en détail

ENQUETE SUR LES AIDES TECHNIQUES CHEZ LES SOURDS ET MALENTENDANTS

ENQUETE SUR LES AIDES TECHNIQUES CHEZ LES SOURDS ET MALENTENDANTS ENQUETE SUR LES AIDES TECHNIQUES CHEZ LES SOURDS ET MALENTENDANTS Monsieur R. MAZELIER BUDOCES - 40, rue du Mont-Valérien - 92210 Saint-Cloud Lancée en février 1988 à travers les deux périodiques de la

Plus en détail

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme

L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme IREDU-CNRS Ministère de la Culture et de la Communication Délégation aux Arts plastiques Magali Danner Gilles Galodé L'insertion professionnelle des diplômés DNSEP 2003 trois ans après le diplôme Enquête

Plus en détail

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013

Les produits prévisionnels de fiscalité directe des collectivités locales en 2013 N 99 Janvier 2014 Marie-Christine FLOURY, Département des études et des statistiques locales LA FISCALITE DIRECTE LOCALE EN 2013 : les produits économiques en forte hausse En 2013, les collectivités locales

Plus en détail

NOTICE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ETABLIR UNE REQUÊTE AUX FINS DE PROTECTION D'UN MAJEUR

NOTICE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ETABLIR UNE REQUÊTE AUX FINS DE PROTECTION D'UN MAJEUR COUR D APPEL D AMIENS TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS NOTICE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT D'ETABLIR UNE REQUÊTE AUX FINS DE PROTECTION D'UN MAJEUR Vous sollicitez l ouverture d une mesure de protection judiciaire,

Plus en détail

POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION POLITIQUE DE DANAHER CORPORATION EN MATIERE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION I. OBJET La corruption est interdite par le droit de presque tous les pays et territoires de la planète. Danaher Corporation («Danaher»)

Plus en détail

Centrale des crédits aux particuliers

Centrale des crédits aux particuliers Centrale des crédits aux particuliers Analyse des données statistiques 2013 La Centrale des crédits aux particuliers est un outil qui vise à lutter contre le surendettement grâce à l'enregistrement de

Plus en détail

Contrôle parental NetAddictFree 8 NetAddictFree 8 - Guide d utilisation

Contrôle parental NetAddictFree 8 NetAddictFree 8 - Guide d utilisation NetAddictFree 8 - Guide d utilisation 1. La configuration... 2 1.1. Premier lancement de NetAddictFree... 2 1.2. Vous avez 1 ordinateur pour plusieurs personnes:... 3 1.3. Chaque enfant possède son propre

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES

LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES Eurobaromètre spécial 386 LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES RAPPORT Terrain : Février - Mars 2012 Publication : Juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne, Direction générale de l

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone. Service des statistiques et des sondages

Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone. Service des statistiques et des sondages 2010 Sondage sur la satisfaction de la clientèle qui communique avec la Régie par téléphone Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Révision linguistique Graphisme Martine Pelletier

Plus en détail

Traduction Claire Mouhot

Traduction Claire Mouhot L'ENSEIGNEMENT DES MATHEMATIQUES AUX ELEVES AYANT DES TROUBLES DE L'APPRENTISSAGE OU DES DIFFICULTES EN MATHEMATIQUES INTRODUCTION Un Guide pour les Maîtres Madhavi Jayanthi Russell Gersten Scott Baker

Plus en détail

Recommandation de la Commission sur la limitation de la responsabilité civile des contrôleurs des comptes - Foire aux questions

Recommandation de la Commission sur la limitation de la responsabilité civile des contrôleurs des comptes - Foire aux questions MEMO/08/366 Bruxelles, 6 juin 2008 Recommandation de la Commission sur la limitation de la responsabilité civile des contrôleurs des comptes - Foire aux questions Pourquoi la Commission a-t-elle publié

Plus en détail

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise

Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail Université (FTU) N 2015 5, avril 2015 www.ftu.be/ep Les inégalités d accès à la formation continue en entreprise Une comparaison avec les pays

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

Les mutuelles de santé en 1999 : une typologie qui reflète des différences de résultats économiques et financiers

Les mutuelles de santé en 1999 : une typologie qui reflète des différences de résultats économiques et financiers 542 mutuelles de santé ont été étudiées à partir des caractéristiques de leur activité et de leur situation économique et financière en 1999. Elles représentent près de 90 % de l'activité mutualiste française

Plus en détail

MESURES D'APPLICATION DU CODE DE CONDUITE DES DÉPUTÉS AU PARLEMENT EUROPÉEN EN MATIÈRE D'INTÉRÊTS FINANCIERS ET DE CONFLITS D'INTÉRÊTS

MESURES D'APPLICATION DU CODE DE CONDUITE DES DÉPUTÉS AU PARLEMENT EUROPÉEN EN MATIÈRE D'INTÉRÊTS FINANCIERS ET DE CONFLITS D'INTÉRÊTS MESURES D'APPLICATION DU CODE DE CONDUITE DES DÉPUTÉS AU PARLEMENT EUROPÉEN EN MATIÈRE D'INTÉRÊTS FINANCIERS ET DE CONFLITS D'INTÉRÊTS DÉCISION DU BUREAU DU 15 AVRIL 2013 Chapitres: 1. Cadeaux reçus à

Plus en détail

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU

LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU LE GRAND ÉCART L INÉGALITÉ DE LA REDISTRIBUTION DES BÉNÉFICES PROVENANT DU FRACTIONNEMENT DU REVENU RÉSUMÉ Une étude de Tristat Resources commandée par l Institut Broadbent démontre que la majorité des

Plus en détail

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX

Résumé de l étude. Citoyenneté et participation. Les motivations à participer TABLEAU - PRINCIPALES MOTIVATIONS À PARTICIPER AUX Table des matières Recherche et rédaction Rock Beaudet Frédéric Lapointe de Asynchrolab Comité de suivi de l étude Steve Francoeur Nicolas Fournier Julie Richard Niki Messas Coordination Caroline Rioux

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 2 e trimestre 2014 Conjoncture économique - 2 e trimestre 214 PIB PIB et Baromètre EUR PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Poursuite

Plus en détail

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Anne FRONTEAU-LOONES Marie-Odile SIMON Septembre 2002 Département

Plus en détail

La société..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur...,

La société..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur..., Entre : La société..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur..., Ci-après dénommée... Et : La société anonyme..., dont le siège social est établi à..., représentée par Monsieur...,

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

Les difficultés rencontrées par les allocataires du RSA

Les difficultés rencontrées par les allocataires du RSA DEUXIEME ENQUETE RSA Les difficultés rencontrées par les allocataires du RSA selon l observation des travailleurs sociaux juin 2011 Le cadre général de l'enquête La création du RSA visait principalement

Plus en détail

Guide pour remplir la fiche de règlement d emprunt

Guide pour remplir la fiche de règlement d emprunt Guide pour remplir la fiche de règlement d emprunt Section 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX Section 2 IDENTIFICATION DU MONTANT D EMPRUNT À APPROUVER ET DU MONTANT DU FINANCEMENT PERMANENT Total des dépenses

Plus en détail

ELASTICITE DE LA DEMANDE Calcul de l'elasticite & Applications Plan du cours I. L'elasticite de la demande & ses determinants II. Calcul de l'elasticite & pente de la courbe de demande III. Applications

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION Conditions générales de vente Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toutes les commandes reçues par Quick Response Enterprise et sont valables au moment

Plus en détail

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures

Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Watts et volt-ampères : comprendre les différences majeures Par Neil Rasmussen Livre blanc n 15 Résumé de l'étude Ce document a pour objectif d'expliquer les différences entre les watts et les volt-ampères

Plus en détail

Méthode simple de calcul du prix horaire de l agence

Méthode simple de calcul du prix horaire de l agence Méthode simple de calcul du prix horaire de l agence Proposer un contrat calculé «au temps à passer» suppose de connaître aussi précisément que possible le coût horaire de l'architecte (qu'il soit libéral

Plus en détail

Le divorce. Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier

Le divorce. Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier Secrétariat Général Service support et moyens du ministère Sous-direction de la Statistique et des Études Le divorce Laure Chaussebourg Valérie Carrasco Aurélie Lermenier Juin 2009 2 SG-2S2M- SDSE BDSE100

Plus en détail

Patrimoines. Question de divorce

Patrimoines. Question de divorce Patrimoines Question de divorce Après toute l'attention suscitée par l'augmentation des taux de divorce au cours des dernières années, vous serez peut-être surpris d'apprendre que les divorces chez les

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition

Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition 09-0749 1 WHO/EMP/MAR/2009.3 Utilisation des médicaments au niveau des soins primaires dans les pays en développement et en transition Synthèse des résultats des études publiées entre 1990 et 2006 Organisation

Plus en détail

POKER ET PROBABILITÉ

POKER ET PROBABILITÉ POKER ET PROBABILITÉ Le poker est un jeu de cartes où la chance intervient mais derrière la chance il y a aussi des mathématiques et plus précisément des probabilités, voici une copie d'écran d'une main

Plus en détail

Centrale des crédits aux particuliers

Centrale des crédits aux particuliers Centrale des crédits aux particuliers Analyse des données statistiques 2012 La Centrale des crédits aux particuliers est un outil qui vise à lutter contre le surendettement grâce à l'enregistrement de

Plus en détail

Sysnet Scrum. Présentation Scrum Sysnet

Sysnet Scrum. Présentation Scrum Sysnet Présentation Scrum Sysnet Table des matières : Problématiques Historique Caractéristiques Définition des personnes Scrum Éléments qui composent Scrum Méthodes de travail traditionnelles Scrum Méthodes

Plus en détail

LANGUES PARLÉES EN AQUITAINE :

LANGUES PARLÉES EN AQUITAINE : LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE LANGUES PARLÉES EN AQUITAINE : LAPRATIQUE HÉRITÉE En 1999, un adulte aquitain sur quatre déclare savoir s exprimer autrement qu en français. Cependant la pratique d une

Plus en détail

Demande de permis d'exercice pour les architectes de la France ARM France-Québec

Demande de permis d'exercice pour les architectes de la France ARM France-Québec A. IDENTIFICATION Demande de permis d'exercice pour les architectes de la France ARM France-Québec 1. Nom : Nom de famille Prénom (s) 2. Sexe : Féminin Masculin 3. Naissance : Date Lieu de naissance 4.

Plus en détail

www.boutiquesolaire.com

www.boutiquesolaire.com INFORMATIONS SUR LES PRODUITS 03 / 2013 POWERBANKS CHARGEURS SOLAIRES Powerbanks Chargeurs solaires Cellules solaires pour Powerbanks CELLULES SOLAIRES POUR POWERBANKS www.boutiquesolaire.com CONTENU Powerbanks

Plus en détail

Le taux d'actualisation en France

Le taux d'actualisation en France The Geneva Papers on Risk and Insurance, 13 (No 48, July 88), 252-256 Le taux d'actualisation en France par Bernard Walliser* Le taux d'actualisation connalt un cheminement long et complexe entre sa definition

Plus en détail

1. Caractéristiques socio-économiques des parents et modes d'accueil des jeunes enfants

1. Caractéristiques socio-économiques des parents et modes d'accueil des jeunes enfants 23 janvier 2013 L'ACCUEIL DES ENFANTS DE PARENTS EN DIFFICULTES SOCIO-ECONOMIQUES DANS LES ETABLISSEMENTS D'ACCUEIL DES JEUNES ENFANTS Note d'information 1. Caractéristiques socio-économiques des parents

Plus en détail

Les banques suisses 1996

Les banques suisses 1996 Les banques suisses 1996 Communiqué de presse de juillet 1997 A fin 1996, 403 banques (1995: 413) ont remis leurs comptes annuels à la Banque nationale. Au total, 19 établissements ont été exclus de la

Plus en détail

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles

Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Sondage d opinion auprès des Canadiens FONDATION ÉMERGENCE ÉTUDE OMNIBUS PAN CANADIENNE Perception et opinion des Canadiens à l égard des personnes homosexuelles Mai 2007 Dossier : 12717-010 507, place

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

LES ENTREPRISES FRANÇAISES MONDIALES ET L'USAGE DU FRANÇAIS...

LES ENTREPRISES FRANÇAISES MONDIALES ET L'USAGE DU FRANÇAIS... Chambre de commerce et d'industrie de Varis LES ENTREPRISES FRANÇAISES MONDIALES ET L'USAGE DU FRANÇAIS... Pour une entreprise immergée dans une compétition mondiale chaque jour plus acharnée, le choix

Plus en détail

Les 3 solutions pour permettre au cabinet d'accéder au compte fiscal d'un client.

Les 3 solutions pour permettre au cabinet d'accéder au compte fiscal d'un client. Les 3 solutions pour permettre au cabinet d'accéder au compte fiscal d'un client. Demande d adhésion, de délégation ou de substitution 1 Si le service en ligne n'est pas encore géré pour le dossier et

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012

Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Enquête sur la problématique du tabagisme auprès de la population fribourgeoise réalisée par l Institut de sondage M.I.S Trend en 2009 et 2012 Résumé des résultats mai 2013 Depuis 2009, le CIPRET Fribourg

Plus en détail

CODE CIVIL FRANÇAIS (ANTERIEUR A 1960)

CODE CIVIL FRANÇAIS (ANTERIEUR A 1960) CODE CIVIL FRANÇAIS (ANTERIEUR A 1960) ARTICLES 1874 À 1914 DU PRÊT Téléchargé sur Le premier portail consacré au droit des affaires à Madagascar TITRE DIXIEME Du prêt Art. 1874 - Il y a deux sortes de

Plus en détail

Courroie de distribution

Courroie de distribution Courroie de distribution Retour : Fiat Bravo Casse moteur suite à la rupture de la courroie de distribution sur les moteurs essence 16 soupapes de 1,6 litres des FIAT (BRAVO, BRAVA, MAREA...), bien avant

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

La dématérialisation des documents d'urbanisme

La dématérialisation des documents d'urbanisme La dématérialisation des documents Boîte à outils Fiche thématique n 1 PAN ADS Contexte Le document est un outil de connaissance et de planification du territoire. Il définit les principes d'aménagement,

Plus en détail

Gestion des élections. Aide à l'utilisateur

Gestion des élections. Aide à l'utilisateur Gestion des élections Aide à l'utilisateur Le produit Trois modules distincts : Un module d'administration permettant de définir les élections et de gérer les informations ayant un rapport avec celles-ci.

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Enquête sur le coût de la nourriture au N.- B. Par le Front commun pour la justice sociale U de M 7 oct. 2010

Enquête sur le coût de la nourriture au N.- B. Par le Front commun pour la justice sociale U de M 7 oct. 2010 Enquête sur le coût de la nourriture au N.- B. Par le Front commun pour la justice sociale U de M 7 oct. 2010 1 État de la situa+on Article 25 de la Charte des droits de l'homme Toute personne a droit

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N 6 LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES REGIMES DE RETRAITE Le 15 novembre 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes

Plus en détail

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z.

Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. Ecole Préparatoire SNV Université d Oran Semestre 02 2014/2015 Matière : Travaux d Initiative Personnelle Encadrés (TIPE) Prof. M. Z. TALEB Avec quel outil? Comment? Trouvez-vous facilement l information?

Plus en détail

Introduction. L enquête

Introduction. L enquête Enquête sur le mal- être et la détresse psychologique des personnes sourdes, malentendantes, devenues sourdes et/ou acouphéniques : Analyse des résultats du point de vue des personnes devenant sourdes

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012 Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 4 mars 2010 DOSSIER DE PRESSE POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE Convention de partenariat 2010-2012

Plus en détail

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit

DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Veille stratégique métropolitaine DÉCRET DE POPULATION 2014 La croissance de la population de la région métropolitaine de Montréal se poursuit Jean-François Marchand, urbaniste Conseiller expert Le 31

Plus en détail

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau).

PROMESSE D ACHAT. l' «acheteur» (nom), (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). (téléphone, domicile) ; (téléphone, bureau). PROMESSE D ACHAT La présente promesse d achat est conclue entre : l' «acheteur» (nom), (domicile actuel) (téléphone, domicile) (avec coacquéreur) (nom) domicile actuel) (téléphone, domicile) et le «vendeur»

Plus en détail

Etude d'usages et attitudes des consommateurs de bijoux précieux et de montres

Etude d'usages et attitudes des consommateurs de bijoux précieux et de montres Etude d'usages et attitudes des consommateurs de bijoux précieux et de montres 7 ans après l'étude consommateur commandée par Saint Eloi et réalisée par Synovate, nous avons souhaité réactualiser les éléments

Plus en détail

3 Les premiers résultats des plans d'actions

3 Les premiers résultats des plans d'actions 3 Les premiers résultats des plans d'actions Les résultats que nous avons obtenus en ce qui concerne les plans d'action, résultent de l'analyse de 48 entreprises seulement. Revenons sur notre échantillon.

Plus en détail

Disparités entre les cantons dans tous les domaines examinés

Disparités entre les cantons dans tous les domaines examinés Office fédéral de la statistique Bundesamt für Statistik Ufficio federale di statistica Uffizi federal da statistica Swiss Federal Statistical Office EMBARGO: 02.05.2005, 11:00 COMMUNIQUÉ DE PRESSE MEDIENMITTEILUNG

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D INSPECTION PRÉACHAT D UN IMMEUBLE RÉSIDENTIEL

CONVENTION DE SERVICE D INSPECTION PRÉACHAT D UN IMMEUBLE RÉSIDENTIEL CONVENTION DE SERVICE D INSPECTION PRÉACHAT D UN IMMEUBLE RÉSIDENTIEL 1. PARTIES La présente convention de service est conclue Entre et Claude Couture inspecteur en bâtiments 1765, rue Roberval Québec

Plus en détail

Les autres types de cartes de commande et de règlement

Les autres types de cartes de commande et de règlement CHAPITRE 1 Les autres types de cartes de commande et de règlement La carte d'achat est un outil nouveau pour les collectivités et établissements publics locaux qui demande des aménagements dans les pratiques

Plus en détail

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD

COMMENTAIRE UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD UN APERÇU DES POPULATIONS IMMIGRANTES ET DES MINORITÉS VISIBLES AU CANADA Faits saillants D après la première publication des résultats de l Enquête nationale auprès

Plus en détail

FORMATION LES SCANNERS

FORMATION LES SCANNERS FORMATION LES SCANNERS Généralités Les scanners à plat modernes sont constitués d'éléments CCD, une technologie initialement développée pour les techniques satellites et de télévision. Les CCD transforment

Plus en détail

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS

ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ENFANCE ET FAMILLES D'ADOPTION DE L'HERAULT Association de foyers adoptifs STATUTS ARTICLE 1 Il est formé entre ceux qui adhérent aux présents statuts, une association déclarée conformément à la loi du

Plus en détail

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes

Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes Les artisans du bâtiment : une profession aux multiples facettes principaux résultats de l'étude Artiscan 4000 conduite par DEVELOPPEMENT CONSTRUCTION sur les artisans du bâtiment L'artisanat du bâtiment

Plus en détail

.300 Winchester Magnum

.300 Winchester Magnum .300 Winchester Magnum Normalisation bar psi mm in. Pression maximum admissible* 4 400 63 816 Longueur max. de la douille 66,55 2,620 Pression individuelle maximum* 5 060 73 389 Recoupe à 66,30 2,610 Pression

Plus en détail

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015

La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconfé réncé dans lés PME Brétonnés én 2015 La visioconférence est un nouveau moyen de communication de plus en plus utilisé dans le monde professionnel. Les entreprises peuvent organiser des réunions

Plus en détail

Consultation réforme des normes CSIAS Analyse des résultats du sondage et recommandations à l'attention de la CDAS

Consultation réforme des normes CSIAS Analyse des résultats du sondage et recommandations à l'attention de la CDAS Consultation réforme des normes CSIAS Analyse des résultats du sondage et recommandations à l'attention de la CDAS 2 1 Introduction La révision prévue des normes CSIAS est motivée d'une part par le fait

Plus en détail

Le test s'est déroulé en trois étapes successives

Le test s'est déroulé en trois étapes successives TEST SUR LES BASES BIBLIOGRAPHIQUES Rapport* du bureau Marcel van Dijk L'étude qui suit présente les résultats du test quantitatif et qualitatif de 5 bases bibliographiques disponibles en France : BNOPALE

Plus en détail

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile

Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile SPEECH/12/329 Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Pour un vrai marché unique des paiements par carte, internet et mobile Conférence sur les paiements

Plus en détail

En particulier, le montant des frais de personnel est nettement plus important : 2 788 F/habitant en 1998, contre 1 396 F pour la moyenne nationale.

En particulier, le montant des frais de personnel est nettement plus important : 2 788 F/habitant en 1998, contre 1 396 F pour la moyenne nationale. COMMUNE D'EYMOUTIERS EXAMEN DE LA GESTION OBSERVATIONS DEFINITIVES 1 - Situation financière : Le montant du budget de fonctionnement (environ 17 millions de francs) est atypique par rapport aux communes

Plus en détail

ELHUYAR EUSKARA-FRANTSESA/FRANÇAIS-BASQUE HIZTEGIA POUR OFFICE 2003, 2007 ET 2010. Guide d'utilisation

ELHUYAR EUSKARA-FRANTSESA/FRANÇAIS-BASQUE HIZTEGIA POUR OFFICE 2003, 2007 ET 2010. Guide d'utilisation ELHUYAR EUSKARA-FRANTSESA/FRANÇAIS-BASQUE HIZTEGIA POUR OFFICE 2003, 2007 ET 2010 Guide d'utilisation 1. Antécédents Ce guide d'utilisation vous aidera à consulter le dictionnaire bilingue Elhuyar Euskara-frantsesa/Français-basque

Plus en détail

Compte Courant Rémunéré

Compte Courant Rémunéré - 1 - Compte Courant Rémunéré Mots clés : Sommaire :! Compte rémunéré! Epargne! Versements! Rémunération! Livret 1. Définition du compte courant rémunéré 1.1 Historique 1.2 Description 1.3 Différences

Plus en détail

QUESTION 143. Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux

QUESTION 143. Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux QUESTION 143 Noms de domaine Internet, marques et noms commerciaux Annuaire 1998/VIII, pages 427-433 37 e Congrès de Rio de Janeiro, 24-29 mai 1998 Q143 QUESTION Q143 Noms de domaine Internet, marques

Plus en détail

Carlos E. Cuevas. May 1992

Carlos E. Cuevas. May 1992 Economics and Sociology Occasional Paper No. 1945 ~OFFRE INFORMELLE DES SERVICES FINANCIERS de Carlos E. Cuevas May 1992 Presented at the International Seminar on Finance and Rural Development in West

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail