Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation."

Transcription

1 Initiative A2 : Le télé-enseignement au cégep Promoteur : Sony Cormier, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine et directeur intérimaire du Campus de Carleton-sur-Mer (Cégep de la Gaspésie-Les-Îles) Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation. Selon Sony Cormier, le Cégep de la Gaspésie et des Îles est un établissement particulier. Il est constitué de quatre centres physiques : le campus de Gaspé, celui des Îles-de-la- Madeleine, celui de Carleton-sur-Mer et de l École des pêches et de l aquaculture du Québec de Grande-Rivière. Il y a également trois centres de transfert technologique. Le Cégep de la Gaspésie et des Îles est l un des plus petits cégeps au Québec, mais il couvre le plus grand territoire géographique. Ses ressources humaines ont dû développer leur capacité de faire de grandes choses avec de petits moyens. L établissement compte étudiants. On y offre 36 différents programmes, dont certains sont dédoublés. Le tourisme d aventure est un des programmes qui fonctionnent très bien. Plusieurs raisons expliquent les difficultés de recrutement dans certains programmes, dont le faible bassin de population et le fait qu il y ait très peu de mobilité entre les campus. Aux Îles, les gens qui ne fréquentent pas le campus vont généralement parfaire leurs études { Québec. Toujours aux Îles, l un des défis qui ont dû être relevés est celui de l accessibilité des études. La vidéoconférence fait partie des initiatives développées ces dernières années pour en faciliter l accès. C était un élément de base { la réflexion, mais aujourd hui, c est un outil essentiel. D un niveau de scolarisation faible de la population, les Îles sont passées à un niveau comparable au reste du Québec. Intervenante : Marie-Hélène Bergeron, conseillère pédagogique Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation. Le projet de télé-enseignement a été mis en place pour pallier les problèmes de recrutement et répondre aux besoins du marché du travail. Depuis 2001, il y a eu différents projets dans ce sens, et le choix des technologies a été un élément important dans leur mise en place. Ici, il a été choisi de faire la formation en établissement avec la vidéoconférence. Il est jugé important que des élèves de 17 ans

2 puissent être dans un établissement afin de répondre à leurs besoins de socialisation et de participer à des activités parascolaires. Par ailleurs, ils suivent leurs cours de base avec les autres élèves. Il y a plusieurs conditions de réussite qui ont pu être mises en évidence. Présentation d une vidéo : dans laquelle on peut voir le fonctionnement des cours. Quelle que soit la formule, ils doivent toujours faire des compromis en minimisant autant que possible les inconvénients. Plusieurs outils peuvent être combinés. Des efforts sont faits pour que les jeunes travaillent ensemble entre les deux campus. Une fois par année, les élèves se rencontrent. Le soutien est un élément très important dans la réussite de ce type de formation. Il n y a pas vraiment de différences avec l enseignement «régulier» pour ce qui est du taux de réussite. Les élèves ne se sentent pas lésés. Chercheur : Vincent Tanguay, vice-président, Québec Innovation Transfert, CEFRIO Vincent Tanguay travaille avec la région depuis cinq ans sur des projets portant sur l utilisation des technologies comme outils de développement. Selon lui, le fait d être novateur dans une région comme la Gaspésie peut permettre d éviter le déclin. Le Céfrio est un centre favorisant la recherche et l innovation. Ce n est pas un centre de recherche technologique : il utilise des technologies existantes. Il travaille toujours avec des chercheurs prêts à travailler dans le cadre de projets pratiques et novateurs. À l Université du Québec en Abitibi, il y a des similitudes avec ce qui se fait au Cégep de la Gaspésie et des Îles. Il y a également une diversité d approches pédagogiques. Avec les cours en ligne (e-learning), à partir du moment où il y a quatre ou cinq étudiants, il est possible d offrir un cours. Parfois, les étudiants se retrouvent ensemble pour les suivre. En ce qui a trait { la classe en réseau, l idée part d un enseignant qui lance un appel à l ensemble du réseau jusqu { ce qu une autre classe ailleurs signifie son l intérêt { participer. Dans certaines écoles anglophones, il n y a pas suffisamment d élèves ou d enseignants pour que les cours de quatrième et de cinquième secondaire puissent être donnés. Il est donc offert aux élèves de se brancher à partir de leur école afin de suivre un cours à distance. La motivation des élèves est l{. Le professeur se déplace { l occasion pour les rencontrer.

3 On expérimente aussi l utilisation des professionnels en réseau. À titre d exemple, un psychologue peut faire une première rencontre en direct et ensuite un suivi à distance. On remarquera alors que le lien de confiance entre l enfant et le professionnel peut très bien se faire malgré la distance. Il y a également des approches hybrides dans lesquelles le professeur se promène. L élève peut suivre le cours chez lui, mais doit se présenter en classe lorsque l enseignant est { l école. Dans le cadre du microprogramme au niveau du deuxième cycle, l école en réseau fait vivre l expérience de la classe en réseau aux étudiants qui suivent le cours. Parmi les leçons à tirer des différentes expériences, M. Tanguay note qu il est important de ne pas mettre l accent sur la technologie. L outil doit être choisi selon le contexte. Il faut bien planifier les ressources en conséquence et avoir un «plan B». Il faut démarrer avec des volontaires, car l implantation de ce type de projet peut prendre une année. Le projet nécessite aussi des gens inscrits dans une culture de développement. Période de questions Question 1 : Comment se fait le contrôle du micro? Réponse : Le micro est en mode d autocorrection. Pour l écho, le professeur contrôle le haut-parleur. On baisse par exemple les haut-parleurs de la salle à distance au début et les élèves demandent ensuite au professeur de monter le son selon le degré voulu. Question 2 : Comment ce projet a-t-il été soutenu par le Pacte rural? Réponse : Il n a pas été «supporté» par le Pacte rural. Les ministères l Éducation, du Loisir et du Sport ainsi que de la Santé et des Services sociaux l ont subventionné, ainsi que le gouvernement fédéral. Question 3 : Est-ce que le système a été essayé au secondaire? Réponse : Oui, mais c est plus difficile, car les cours sont donnés par différents enseignants dans la même journée. Ils n ont jamais été capables de le faire. La seule chose possible a été avec une école secondaire anglophone.

4 Des tablettes numériques sont en expérimentation cette année à Paspébiac. On constate un déclin de la motivation pendant la deuxième et la troisième année du secondaire. On veut voir si l usage des technologies va motiver davantage les élèves et plus particulièrement les garçons. Les calendriers scolaires nécessitent des ajustements continuels. Les grilles horaires ne sont pas nécessairement les mêmes. C est très exigeant sur le plan de la logistique. Question 4 : Pour la formation sur Via, il y a des problèmes techniques. Est-ce que c est récurrent? Réponse : Nous n avons pas de statistiques { ce sujet. Les problèmes techniques vont toujours arriver. Les interventions d un technicien sont nécessaires, mais c est vraiment exceptionnel qu on annule un cours pour cette raison. Les enregistreurs de cours sont des solutions lorsqu on rencontre ce type de problèmes. Si, par exemple, { Maria, les élèves ne peuvent pas recevoir le cours, l enseignant va mettre sur le site un enregistrement du cours et les élèves pourront aller le visionner. Réponse complémentaire : Les difficultés techniques sont des problèmes d implantation. Plus on avance, plus le système devient stable et plus on arrive à régler ces problèmes. Autre réponse complémentaire : Quand on est sur le réseau, normalement, il n y a pas d interruption. En général, c est lorsqu un technicien coupe un port qu il y a un problème. La priorité numéro un pour le soutien technique, c est de répondre aux professeurs qui sont en vidéoconférence. L horaire des techniciens est fait en fonction des cours. Question 5 : Qu est-ce qui est utilisé pour la formation continue? Réponse : Via est utilisé avec le Groupe Collegia. C est plus adapté aux adultes dans leur milieu de travail. Chaque formule est choisie selon la clientèle. Question 6 : Avez-vous eu besoin d innover pour faire du recrutement? Réponse : En ce qui concerne les soins infirmiers, il y avait une demande du marché du travail. Les jeunes des Îles, à la base, souhaitaient rester dans leur milieu. Et en ce qui concerne le projet de Maria, on a dû refuser des demandes, car il y en a eu beaucoup. Avant de s inscrire, il y a des démonstrations, et les élèves ont moins de réticences que les professeurs.

5 Question 7 : En ce qui concerne l enregistrement des cours, est-ce que c est accessible { l élève spécifiquement? Est-ce qu il y a des droits d auteurs? Réponse : Pour l instant, on ne l a pas encore mis sur la plateforme, car il n y a pas eu d annulation de cours, mais on pense que n importe quel élève pourrait y avoir accès pour revoir la matière. Pour le moment, c est uniquement prévu pour l annulation des cours, car cela exige de la manipulation. Complément de réponse de Vincent Tanguay : À l université, le cours appartient au professeur.

Sony Cormier, Directeur du Campus des Îles Marie-Hélène Bergeron, Conseillère pédagogique

Sony Cormier, Directeur du Campus des Îles Marie-Hélène Bergeron, Conseillère pédagogique Sony Cormier, Directeur du Campus des Îles Marie-Hélène Bergeron, Conseillère pédagogique Notre établissement en chiffres : 4 centres de formation Le campus de Gaspé (secteurs francophone et anglophone)

Plus en détail

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V

Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V Pour une offre de cours «à distance» de cours à option en Sciences et en Mathématiques de Secondaire IV et V À l attention de monsieur Alain Veilleux, sous-ministre adjoint à l éducation préscolaire et

Plus en détail

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis

Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mardi 8 septembre 2015 Déplacement de Najat VALLAUD-BELKACEM en Seine-Saint-Denis Mise en œuvre du plan d action pour les écoles de Seine-Saint-Denis Dossier de presse 1 SOMMAIRE - Déplacement de Najat

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Personnels administratifs

GUIDE. de la visioconférence. à l intention des utilisateurs. Personnels administratifs GUIDE à l intention des utilisateurs de la visioconférence Dernière mise à jour : août 2011 Service de soutien pédagogique et technologique/sspt Service de la formation continue et de la formation hors

Plus en détail

INNOVER POUR FAVORISER L ACCESSIBILITÉ DES ÉTUDES SUPÉRIEURES EN RÉGION

INNOVER POUR FAVORISER L ACCESSIBILITÉ DES ÉTUDES SUPÉRIEURES EN RÉGION Pratique partagée INNOVER POUR FAVORISER L ACCESSIBILITÉ DES ÉTUDES SUPÉRIEURES EN RÉGION Dans les années 1990, la Gaspésie se voit durement touchée par la récession : crise des pêches, crise forestière,

Plus en détail

Collaboration dans le secteur maritime. Projet de COLLABORATION. Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne

Collaboration dans le secteur maritime. Projet de COLLABORATION. Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne Projet de COLLABORATION Collège communautaire du Nouveau-Brunswick - Campus de la Péninsule acadienne Période couverte par le rapport : Du 1 septembre 2010 au 20 décembre 2011 Rédigé par Luc Thériault

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

Mémoire présenté au ministère des Transports du Québec

Mémoire présenté au ministère des Transports du Québec Mémoire présenté au ministère des Transports du Québec à l occasion de la consultation sur l organisation et le financement des services de transport adapté au Québec Document : 6130 Février 2001 PRÉSENTATION

Plus en détail

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Jan Bujnak Université de Zilina Slovaquie La parole dite et le texte écrit sur papier étaient la base ainsi que le seul moyen de transférer les informations

Plus en détail

Foire aux questions : Services en français

Foire aux questions : Services en français Foire aux questions : Services en français 1. Pourquoi tient-on compte des compétences en français dans la politique de recrutement et d embauche de l Hôpital communautaire de Cornwall? Deux raisons expliquent

Plus en détail

PROJET NOMAD 2005-2008

PROJET NOMAD 2005-2008 PROJET NOMAD 2005-2008 1. CONTEXTE DU PROJET L apport des technologies de l information et de la communication (TIC) pour l apprentissage des adultes. En 2005, il n était plus nécessaire de justifier l

Plus en détail

Collaborer à distance grâce aux TIC Des partenariats t novateurs pour promouvoir la santé dans les écoles

Collaborer à distance grâce aux TIC Des partenariats t novateurs pour promouvoir la santé dans les écoles Collaborer à distance grâce aux TIC Des partenariats t novateurs pour promouvoir la santé dans les écoles Julia Gaudreault-Perron, chargée de projet Le CEFRIO Centre facilitant la recherche et l innovation

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS)

Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pénétration des ICT dans l enseignement obligatoire (Projet ICTVS) Pour les personnes qui utilisent un ou plusieurs ordinateurs dans l enseignement en classe, que l établissement soit porteur ou non d

Plus en détail

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC

Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Jean Bouchard, directeur général Direction générale du financement et de l équipement 28 mai 2004 Mise en réseau des écoles Québécoises par les TIC Séminaire de l OCDE-PEB Plan de la présentation 1. Tendances

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage

Les partis politiques se prononcent sur les enjeux liés aux troubles d apprentissage L association québécoise des troubles d apprentissage (AQETA) profite du déclenchement de la campagne électorale provinciale pour rappeler aux partis politiques l importance de la question des troubles

Plus en détail

Enjeux du projet MOOC Africa. Yuri Changkakoti EPFL Coordinateur du RESCIF Chef de projet MOOCs collaboratifs Yuri.changkakoti@epfl.

Enjeux du projet MOOC Africa. Yuri Changkakoti EPFL Coordinateur du RESCIF Chef de projet MOOCs collaboratifs Yuri.changkakoti@epfl. Enjeux du projet MOOC Africa Yuri Changkakoti EPFL Coordinateur du RESCIF Chef de projet MOOCs collaboratifs Yuri.changkakoti@epfl.ch Un changement majeur Depuis 2012: There s a Tsunami coming [ John Hennessy,

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

Formation continue en interprétation POUR

Formation continue en interprétation POUR Formation continue en interprétation FORMATIONS S COURTES PONCTUELLES POUR GUIDE- INTERPRÈTE P. Ferrer, LNH du Canada des Forges du Saint-Maurice Éric Lebel, RPN du Canada de l Archipel-de-Mingan GROUPE

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE

Synthèse réalisée par. Karine Messier Newman. Stéphane Martineau UQTR CRIFPE Shepherd, Monica Lynn (2009). Evaluating the impact of the Beginning Teacher Induction Program on the Retention Rate of Beginning Teachers. Gardner-Webb University, School of Education, Thèse, 117 pages.

Plus en détail

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble

CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES. Vue d ensemble CADRE POUR L'ÉDUCATION ET LA FORMATION PROFESSIONNELLE DES AUTOCHTONES Vue d ensemble Le Cadre pour l'éducation et la formation professionnelle des Autochtones vise trois objectifs : = augmenter les taux

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

1. Contexte. 2. Objectifs

1. Contexte. 2. Objectifs Royaume du Maroc Ministère de l Education Nationale Secrétariat Général Direction de la Stratégie, des Etudes et de la Planification L''écolle et lles Technollogiies de ll''iinformatiion et de lla Communiicatiion

Plus en détail

Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever

Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever Conférence dans le cadre du Symposium Le bien-être des familles vivant avec leur enfant handicapé

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles

CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles CPGE Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles L institut Léonard de Vinci en quelques mots Autorisé par le Ministère de l Education Nationale et de l Enseignement Supérieur, l Institut Léonard de Vinci

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Guide pour la planification de votre Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Les étapes pour organiser une Session franconnexion Étape 1 Choisissez votre type de Session franconnexion

Plus en détail

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT

INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT INNOVATION INITIER UNE DÉMARCHE DE LABORATOIRE VIVANT FICHE D INTENTION MARS 2013 Propriété intellectuelle Les résultats des travaux de recherche réalisés par les chercheurs du projet demeureront la propriété

Plus en détail

L occasion d innover. L innovation

L occasion d innover. L innovation Le site nool.ca Un soutien à l égard des aptitudes à écrire et en mathématiques offert par l intermédiaire d Internet aux étudiantes et étudiants de première année de l Institut universitaire de technologie

Plus en détail

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation

Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Le laboratoire d expérimentation des technologies du CRDITED de Montréal: Un lieu de co-construction et de soutien à l innovation Plan de la présentation Contexte de création du laboratoire et structure

Plus en détail

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale N/Réf. : G7 311 001 RAPPORT NARRATIF FINAL PHASE 2 : PROJET DE COLLABORATION ET DE PARTAGE D EXPERTISES AMENANT AU DÉVELOPPEMENT D OUTILS MULTIMÉDIAS CONCERNANT LES MATHÉMATIQUES DE BASE DANS LES PROGRAMMES

Plus en détail

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises

Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises Adéquation entre formation et emploi : le rôle des universités québécoises 27 mai 2011 CREPUQ ADÉQUATION ENTRE FORMATION ET EMPLOI : LE RÔLE DES UNIVERSITÉS QUÉBÉCOISES TABLE DES MATIÈRES Introduction...

Plus en détail

Promoteur : Dany Voyer, technicien en aménagement et géomatique, MRC de Bonaventure

Promoteur : Dany Voyer, technicien en aménagement et géomatique, MRC de Bonaventure Initiative A3 : La géolocalisation au service de la population Promoteur : Dany Voyer, technicien en aménagement et géomatique, MRC de Bonaventure Projet initié par l Agence de la santé afin de mettre

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing

Création d un programme de. Baccalauréat en communication marketing Création d un programme de Préparé par Hana Cherif, professeure, Département de stratégie des affaires Danielle Maisonneuve, professeure, Département de communication sociale et publique Francine Charest,

Plus en détail

Tremplin DEC (081.06)

Tremplin DEC (081.06) GUIIDE DE PRÉSENTATIION Tremplin DEC (081.06) P UBLICATION RÉALISÉE PAR LA DIRECTION DES ÉTUDES DU CÉGEP DE SAINT-FÉLICIEN Conception et réalisation Louise Bolduc, conseillère pédagogique Collaboration

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.)

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) REMETTRE CE DOCUMENT AU SECRÉTARIAT DE L ÉCOLE OU NOUS LE FAIRE PARVENIR PAR COURRIEL

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière

Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière Programme d accompagnement du personnel enseignant en début de carrière L identification du programme I : insertion M: mentorat A : accompagnement J : jeune E : enseignant JE : représente la personne avant

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Fini d être à la bourre tous les jours! Teste ton temps avec Internet

Fini d être à la bourre tous les jours! Teste ton temps avec Internet Fini d être à la bourre tous les jours! Teste ton temps avec Internet Les deux grilles présentées dans cette fiche, provenant d un site internet 1, permettent d entrer le nombre d heures consacrées aux

Plus en détail

ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE D APPRENTISSAGE TIC PÉDAGOGIE APPRENTISSAGE ENA

ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE D APPRENTISSAGE TIC PÉDAGOGIE APPRENTISSAGE ENA ENVIRONNEMENT NUMÉRIQUE D APPRENTISSAGE TIC PÉDAGOGIE APPRENTISSAGE ENA Chantale Desrosiers Conseillère pédagogique TIC - Répondante REPTIC Personne-ressource à Performa Ce document présente au personnel

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL

PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE COMPLÉMENT 2013-2015 DU CENTRE JEUNESSE DE LAVAL ET DU CENTRE DE RÉADAPTATION EN DÉPENDANCE LAVAL PLANIFICATION STRATÉGIQUE Complément 2013 2015 du Centre jeunesse de Laval et

Plus en détail

Plan stratégique 2004-2007

Plan stratégique 2004-2007 Plan stratégique 2004-2007 Mot du directeur général Au cours des dernières années, plusieurs travaux importants et consultations tant à l interne qu à l externe ont conduit le Collège à l adoption de nombreux

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET PLAN D ACTION 2014-2018

LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET PLAN D ACTION 2014-2018 LA BIBLIOTHÈQUE PAUL-ÉMILE-BOULET Un carrefour de l apprentissage PLAN D ACTION 2014-2018 JANVIER 2014 L OFFRE DE SERVICES : LA VISION La bibliothèque Paul-Émile-Boulet offre des services adaptés aux besoins

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LA COMMUNAUTE D APPRENTISSAGE DES MAÎTRES

COMMUNICATION SUR LA COMMUNAUTE D APPRENTISSAGE DES MAÎTRES Ministère de l Education de l Alphabétisation et des Langues Nationales (MEALN) République du Mali un peuple, un but, une foi COMMUNICATION SUR LA COMMUNAUTE D APPRENTISSAGE DES MAÎTRES La COMMUNAUTE D

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

3.7 MRC de Montmagny. Enquête sur la situation des services de garde / CRÉ de la Chaudière-Appalaches 119

3.7 MRC de Montmagny. Enquête sur la situation des services de garde / CRÉ de la Chaudière-Appalaches 119 3.7 MRC de Montmagny Enquête sur la situation des services de garde / CRÉ de la Chaudière-Appalaches 119 Enquête sur la situation des services de garde / CRÉ de la Chaudière-Appalaches 120 MRC de Montmagny

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

L insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique

L insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique L insertion des nouveaux enseignants en formation professionnelle passe par les communautés de pratique L insertion des nouveaux enseignants de la formation professionnelle dans leur milieu de travail

Plus en détail

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles.

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles. 4 ème Trophée des Actions Éducatives La tablette tactile au service du handicap Depuis plus d un an, le programme Tice des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa veille technologique, s est emparé des nouveaux

Plus en détail

Les préalables en mathématique et en science de 4 e secondaire. Brenda Veer, c.o. École secondaire St-Luc Automne 2013

Les préalables en mathématique et en science de 4 e secondaire. Brenda Veer, c.o. École secondaire St-Luc Automne 2013 Les préalables en mathématique et en science de 4 e Brenda Veer, c.o. École St-Luc Automne 2013 La mathématique au Parcours de formation générale et générale appliquée Premier cycle Deuxième cycle Culture,

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-00031 ISBN 978-2-550-52679-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-52680-3

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-00031 ISBN 978-2-550-52679-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-52680-3 IV Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 08-00031 ISBN 978-2-550-52679-7 (version imprimée) ISBN 978-2-550-52680-3 (PDF) Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013

PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PLAN STRATÉGIQUE 2010-2016 PROJET D AMENDEMENT AUX INDICATEURS ET AUX RÉSULTATS ATTENDUS 2013 PREMIÈRE ORIENTATION Plan d aide à la réussite Mettre en œuvre un plan en six objectifs stratégiques en vue

Plus en détail

LE MICROPROGRAMME DE FORMATION À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE

LE MICROPROGRAMME DE FORMATION À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE LE MICROPROGRAMME DE FORMATION À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE Depuis 2001: cours dispensés par des formateurs en provenance du collégial + de 1600 étudiants; près de 1000 diplômés 4 cours + stage (planification,

Plus en détail

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final 2010 Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final Un projet du Cégep de Matane en collaboration avec le Campus Saint Jean de l Université

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE. 1.1 Mission POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE 1.1 Mission Le Centre local de développement (CLD) de Mirabel gère trois (3) fonds destinés à la création et au maintien d emploi par le biais d

Plus en détail

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre.

PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005. Objet : Position de la Société GRICS par rapport au logiciel libre. Bureau du président-directeur général PAR COURRIEL Montréal, le 11 mai 2005 À TOUS LES DIRECTEURS GÉNÉRAUX, LES PRÉSIDENTS ET LES GESTIONNAIRES DES TECHNOLOGIES DES COMMISSIONS SCOLAIRES Objet : Position

Plus en détail

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS)

École secondaire Armand-Corbeil. Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) École secondaire Armand-Corbeil Politique linguistique au Programme de premier cycle du secondaire (PPCS) Janvier 2013 PRÉAMBULE Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport demande aux commissions

Plus en détail

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College

La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College La création d un environnement virtuel pour l apprentissage au Loyalist College L occasion d innover Le Loyalist College, situé à Belleville, crée depuis 2006 des simulations pour l apprentissage en utilisant

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

PROJET INNOVANT 2008-2009 BILAN

PROJET INNOVANT 2008-2009 BILAN PROJET INNOVANT 2008-2009 BILAN Établissement : Lycée professionnel DESAIX St-Eloy-les-Mines Titre du projet : Classe européenne anglais Nom du coordonnateur et fonction : Mme TAWIL, professeur PLP Lettres-Anglais

Plus en détail

FICHE. Le rapport d activités

FICHE. Le rapport d activités FICHE # 6 Le rapport d activités Le rapport d activités Pourquoi est-il important de rédiger un rapport d activités? Parce qu il permet de mettre en relief ce qui rend l organisme unique et lui donne son

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation

Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Guide pour les porteurs de projets du Circuit Scientifique Bordelais 2015 Présentation Vous travaillez dans une structure d Enseignement Supérieur et de Recherche ou autres et vous souhaitez proposez une

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Un régime d assurance? Si oui, lequel?

Un régime d assurance? Si oui, lequel? Un régime d assurance? Si oui, lequel? AFESH-UQAM 20 novembre 2013 Résumé Ce texte présente quelques pistes de réflexion concernant le régime d assurance collective de l AFESH-UQAM. Il s agit d un document

Plus en détail

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard

Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Réussites et défis dans la formation aux compétences essentielles au Manitoba Compétences pour l avenir 10 juillet 2014 Île-du-Prince-Édouard Sandi Howell Division du développement de la main-d œuvre et

Plus en détail

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013

Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - Année scolaire 2012-2013 Rapport de données sur les élèves des programmes à double reconnaissance de crédit - 2012-2013 Renseignements généraux Les programmes à double reconnaissance de crédit, introduits dans le cadre de la stratégie

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

Mobilité étudiante et enseignement collaboratif à distance Rapport narratif final

Mobilité étudiante et enseignement collaboratif à distance Rapport narratif final 2011 Mobilité étudiante et enseignement collaboratif à distance Rapport narratif final Un projet du Cégep de Matane en collaboration avec le Centre collégial de l Alberta pour la mise en oeuvre d une formation

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014 2015 PAVILLON WILBROD DUFOUR PWD École en forme et en santé Parcours régulier Secondaire 1 à 5; Déro 15-16 ans. Programme ÉTIC Secondaire 1, 2 et 3.

Plus en détail

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education

Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education CENTRES REGIONAUX DES METIERS DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION Module des Technologies de l'information et de la Communication en Education Unité Centrale de la Formation des Cadres Juillet 2012 Introduction

Plus en détail

Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain)

Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain) Compte rendu: Forum régional sur le développement des communautés «Leadership, mobilisation et développement» 29 mai 2010 (Lac Flavrian, Évain) PRÉSENTATION PROGRAMMATION DU FORUM Le leadership et la mobilisation

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

SE PRÉPARER À ENTRER AU CÉGEP

SE PRÉPARER À ENTRER AU CÉGEP Service régional 1096, Route de l Église, Sainte-Foy (Québec) G1V 3V9 d admission au collégial Téléphone : (418) 659-4873 de Québec Télécopieur : (418) 659-4800 www.sraq.qc.ca SE PRÉPARER À ENTRER AU CÉGEP

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail