ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr"

Transcription

1 ANF Becquerel Stratégie Prélèvement Etude d'impact

2 Les mesures de radioactivité dans l environnement Deux finalités complémentaires mais distinctes Mesures à but réglementaire Rôle de surveillance et d alerte : démontrer que les conditions d exploitation satisfont aux exigences réglementaires Techniques et seuils définis en fonction de l étude d impact sanitaire et environnemental Fréquence rapprochée et disponibilité rapide des résultats afin d identifier toute élévation singulière Mesures à but d expertise et d amélioration des connaissances Connaître le contexte radioécologique global de l installation Comprendre sur le long terme le devenir des radionucléides dans la biosphère Techniques et seuils déterminés de manière à établir les signatures radiologiques des sources en présence Mesures très utiles dans le cadre des DMA

3 P. 3 Surveillance

4 Contexte réglementaire P. 4 Les sites sont soumis à un arrêté de rejet (homologation d une décision ASN) Ces arrêtés définissent Les «droits et devoirs» de l exploitant Les modalités de contrôle À ces arrêtés s ajoutent les dispositions liées à la Décision ASN «enviro» de 2013

5 Deux types de mesure de surveillance P. 5 Celles destinées à suivre les rejets : Mesure à la cheminée, Mesure sur les effluents liquides avant rejets => Bilan annuel des rejets Celles destinées à surveiller l environnement

6 Décision enviro P. 6

7 Décision enviro P. 7

8 Prélèvement des échantillons P. 8 Vecteur air : Aérosol Gaz Barbotage (tritium et carbone 14) Cartouche de charbon actif pour les iodes Capacité pour les gaz rares notamment

9 P. 9 Evaluation

10 La radioactivité dans l environnement d un site Essais aériens et accidents 3 H, 14 C, 137 Cs, 90 Sr, Recherche, Industrie, Médecine 131 I, 3 H, 14 C, 99m Tc Autres industries du nucléaire 3 H, 14 C, 137 Cs, 131 I, 58 Co Naturelle d origine tellurique Naturelle «renforcée» 40 K, Chaîne 238 U, 235 U, 232 Th CNPE 3 H, 14 C, 137 Cs, 131 I, 58 Co Naturelle d origine cosmogénique 7 Be, 14 C, 3 H, =>Sources multiples =>Radionucléides communs

11 Stratégie Connaissance du contexte de l installation Choix des paramètres pertinents et donc des techniques à utiliser Choix des matrices (affinité, représentativité, disponibilité et pérennité spatiale et temporelle) Modèles d évaluation

12 Evaluation du risque environnemental P. 12 Du rétrospectif. au prospectif

13 Radioprotection de l environnement P. 13 Evolution des positions de la CIPR 1977 : «Si l Homme est convenablement protégé alors, par conséquent, tous les autres êtres vivants le sont suffisamment» 2007 : Publication 103 recommande explicitement la considération de la protection radiologique de l environnement le besoin de conseils et de guides le manque de cohérence à un niveau international la nature complexe de la protection de l environnement l absence d une valeur de dose limite consensuelle pour l environnement

14 Nouvelle approche prospective P. 14 Nécessité de développer de nouveaux outils Inspirés du domaine de la chimie Démarche progressive de moins en moins conservative Avec une notion de seuil

15 P. 15 IRSN

16 Une démarche progressive et itérative P zone étudiée - sources (radionucléides) - écosystèmes récepteurs - espèces ciblées Exposition des cibles: Calcul de débit de dose pour les espèces sélectionnées Réponses des cibles: Choix d un débit de dose sans effet Calcul d indices de risques: débit de dose / débit de dose sans effet OUI NON Arrêt du processus

17 ERICA P. 17 Issu d un PCRD ( ) 15 institutions 7 pays Evaluer et caractériser les risques environnementaux associés à la radioactivité Objectif: «Fournir et appliquer une approche intégrée pour traiter et gérer des problèmes scientifiques et sociétaux relatifs aux effets sur l environnement de contaminations radiologiques, en prenant en compte les espèces et les écosystèmes»

18 ERICA P. 18 Etape n 1 ou étape dite de «screening» : première évaluation simplifiée, délibérément conservative, qui permet à l évaluateur d écarter avec certitude les situations d exposition qui n engendrent aucun risque pour l écosystème ; RQ= RQ : Indice de risque pour un radionucléide donné A : Activité d un radionucléide estimée ou mesurée (en Bq/L pour l eau, Bq/kg pour les sols et Bq/m 3 pour l air) EMCL : Valeur limite d activité dans le milieu pour un radionucléide donné pour le plus sensible des organismes de référence (mêmes unités) A EMCL

19 ERICA P. 19 Etape n 2 ou étape d évaluation : elle utilise des données génériques, des modèles de transfert des radionucléides plus réalistes et des organismes de référence plus représentatifs ; RQ org = DR org SDR RQ org : Indice de risque pour un radionucléide donné DR org : Débit de dose total estimé pour l organisme de référence (µgy/h) SDR : Débit de dose de screening sélectionné par l utilisateur (µgy/h)

20 ERICA P. 20 Etape n 3 : elle est mise en œuvre seulement si la seconde étape a permis d identifier des situations à risque. Il s agit d une évaluation complète basée sur des données spécifiques au site étudié.

21 Rejet Activités dans l environnement Eau Sédiment Air - Sol Modèle de dispersion / dilution Facteurs de concentration Exposition interne Activités internes Exposition externe Facteurs d occupation du milieu Coefficients de conversion de dose Débit de dose interne Débit de dose externe Débit de dose total Indice de Risque Débit de dose sans effet = 10 μgy.h -1 EDF CIDEN

22 P. 22 Evaluation d un site minier

23 Les expositions potentielles P. 23 Evaluation d impact Exposition externe Résidus Stériles Exposition interne Radon Eau de boisson Alimentation (eau + aliments) Inhalation de poussières U238 T = 4,5.10 Th234 T = 24 j =>Sur le site et son environnement 9 a Pa234 T = 1,17min U234 T = 2, a Th230 T = 7, a Ra226 T = 1600 a Rn222 T = 3,8 j Po218 T = 3,1 min Bi214 T = 20 min Po214 T = s Bi210 T = 5 j Po210 T = 138,4 j Questionnement sur le confinement Pb214 T = 27 min Pb210 T = 22,3 a Pb206 (stable)

24 Démarche proposée d évaluation P. 24 Cartographie Prélèvement aquatique Eaux Sédiments Plantes aquatiques Milieu terrestre : Sols de culture Roche Résidu Stérile Vecteur air Radon et aérosols Sur site et hors site pour définir le niveau de référence!

25 Valeurs de référence P. 25 Recherche dans l environnement proche des «anomalies» non liées à l exploitation Evaluation des eaux de surface et souterraines régionales Détermination de l apport naturel en radon

26 Cartographie P. 26

27 Etude hydrogéologique P. 27

28 Hydro P. 28

29 Plan d analyse P. 29

30 Radon P. 30

31 Radon P. 31

32 Radon P. 32

33 P. 33 Cas d un CNPE Golfech

34 GOLFECH 1300 MW (100% = 0,3 GBq/tranche) C.N.P.E. de Golfech 123mTe - 4% 54Mn - 3% 125Sb - 9% 134Cs - 3% 137Cs - 5% 124Sb - 3% 110mAg - 4% 60Co - 21% 58Co - 21% 63Ni - 27%

35 Eau de boisson Mousse terrestre Sol de maïs, Maïs Eau d irrigation Sol de pâturage, Herbe, Lait Mousse terrestre Mousse terrestre Eau de boisson C.N.P.E. de Golfech Sol de salade, Salade, Feuilles de chêne Sol de pâturage, Herbe, Lait Mousse terrestre Sol de prairie, Herbe, Lait, Raisin Sol de maïs, Maïs, Raisin Sol de salade, Salade Zone hors des vents dominants (ZNI) Zone sous les vents dominants (ZI)

36 Amont Aval Aval lointain P. 36 Barrage du Passage Mousse aquatique Laspeyres Sédiment, Myriophylle, Mousse aquatique, Gardon, Eau St-Pierre-de-Gaubert Sédiment, Myriophylle, Mousse aquatique, Gardon, Mollusque, Eau St-Sixte Brème commune Malause Sédiment, Myriophylle Pont de Coudol Myriophylle C.N.P.E. de Golfech Castelmayran Sédiment, Mousse aquatique Gardon, Mollusque, Eau Echelle 4 km GEOPORTAIL 2007 Saint-Aignan Mousse aquatique

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives L IRSN et la surveillance de l environnement Etat des lieux et perspectives Didier CHAMPION et Jean-Marc PERES Journées SFRP Paris 23-24 septembre 2009 Objectifs de la surveillance de l environnement 2

Plus en détail

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité

BECQUEREL. partageons nos expertises. le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité BECQUEREL le réseau IN2P3/CNRS de mesure de la radioactivité partageons nos expertises mesures de radioactivité dosimétrie radioprotection modélisations & simulations études & expertises associées Savoir-faire

Plus en détail

Une perspective cavalière G. Manificat IRSN

Une perspective cavalière G. Manificat IRSN La surveillance, Une perspective cavalière G. Manificat IRSN Surveiller «Observer avec une attention soutenue, de manière à exercer un contrôle, une vérification» Petit Robert Surveiller 1.Pourquoi? 2.Dans

Plus en détail

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement

Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Grilles de lecture données environnement 2013 Tableau de bord de suivi des opérations de démantèlement Travaux réalisés dans le cadre de la mission d accompagnement de la CLI CLI des Monts d Arrée, réunion

Plus en détail

La surveillance de l environnement autour des sites nucléaires

La surveillance de l environnement autour des sites nucléaires La surveillance de l environnement autour des sites nucléaires Journée CLIGEET du 22 octobre Catherine MERCAT Direction 3SE du Tricastin Les objectifs de la surveillance environnementale Vérifier que les

Plus en détail

Proposition d un «indice de la radioactivité de l environnement» Julien COLLET Directeur de l environnement et des situations d urgence

Proposition d un «indice de la radioactivité de l environnement» Julien COLLET Directeur de l environnement et des situations d urgence Proposition d un «indice de la radioactivité de l environnement» Julien COLLET Directeur de l environnement et des situations d urgence 1 Contexte (1/2) Recommandation du CSSIN (Tchernobyl-20 ans après,

Plus en détail

CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE ET DE SON ENVIRONNEMENT. Assemblée Générale de la CLI - 13 MARS 2013

CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE ET DE SON ENVIRONNEMENT. Assemblée Générale de la CLI - 13 MARS 2013 CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE ET DE SON ENVIRONNEMENT Assemblée Générale de la CLI - 13 MARS 2013 12 MARS 2013 CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 CONTRÔLE ET SURVEILLANCE DU SITE DU CEA CADARACHE

Plus en détail

Surveillance de l environnement par l IRSN

Surveillance de l environnement par l IRSN Surveillance de l environnement par l IRSN Christelle ANTONELLI (christelle.antonelli@irsn.fr) Pôle Radioprotection Environnement Service d Etude et de SUrveillance de la Radioactivité dans l Environnement

Plus en détail

Qui surveille la radioactivité dans l environnement?

Qui surveille la radioactivité dans l environnement? Qui surveille la radioactivité dans l environnement? AREVA et la surveillance réglementaire de la radioactivité de l'environnement autour de ses établissements du cycle du combustible nucléaire AREVA participe

Plus en détail

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech

Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech 1 Prise en compte de l environnement au CNPE de Golfech La politique environnementale 2 Chaque année, la Direction s engage sur une politique environnementale en choisissant quelques objectifs prioritaires.

Plus en détail

EVALUATION DES IMPACTS

EVALUATION DES IMPACTS annexe n 8 EVALUATION DES IMPACTS liés aux rejets des établissements AREVA Tricastin CIGEET 19 décembre 2007 AREVA TRICASTIN Sommaire de la présentation Quels sont les fondements d une évaluation des impacts?

Plus en détail

Les constats. radiologiques. régionaux V. BRUNO. Nord Normandie. Nord - Est. Val de Loire. Sud - Ouest. Méditerranée.

Les constats. radiologiques. régionaux V. BRUNO. Nord Normandie. Nord - Est. Val de Loire. Sud - Ouest. Méditerranée. Nord Normandie Etude à venir Etude à venir Nord - Est Rémanence Les constats Val de Loire Rémanence radiologiques Constat minier Dordogne Etude à venir Rémanence Vallée du Rhône Rémanence régionaux Sud

Plus en détail

H. Vandenhove, L. Sweeck, M. Van Hees, J. Wannijn. Biosphere Impact Studies, Environment Health and Safety, SCK CEN, Belgium

H. Vandenhove, L. Sweeck, M. Van Hees, J. Wannijn. Biosphere Impact Studies, Environment Health and Safety, SCK CEN, Belgium Evaluation de l exposition de l environnement et des risques associés aux rejets radioactifs liquides provenant des centrales nucléaires belges de Tihange et Doel H. Vandenhove, L. Sweeck, M. Van Hees,

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN

N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 13 mai 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-019864 Le Directeur général de l ASN à Madame la Préfète de Seine-et-Marne 12 Rue des Saints-Pères 77000 MELUN Monsieur

Plus en détail

Exposition aux rayonnements ionisants liée à l utilisation industrielle de minerai de monazite Exemple du site de Pargny-sur-Saulx

Exposition aux rayonnements ionisants liée à l utilisation industrielle de minerai de monazite Exemple du site de Pargny-sur-Saulx Fabrice Leprieur (IRSN / DEI) Journées SFRP de Marcy l Etoile / Lyon 23 sept. 2004 Exposition aux rayonnements ionisants liée à l utilisation industrielle de minerai de monazite Exemple du site de Pargny-sur-Saulx

Plus en détail

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES

EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES EDF ET LA SURVEILLANCE DE L ENVIRONNEMENT AUTOUR DES CENTRALES NUCLÉAIRES «La conformité à la réglementation en vigueur, la prévention des pollutions ainsi que la recherche d amélioration continue de la

Plus en détail

-le cas de l Allemagne-

-le cas de l Allemagne- La mise en oeuvre de la surveillance -le cas de l Allemagne- Friedrich Eberbach Ministerialrat a.d. du Ministère de l Environnement de Rhénanie-Palatinat 1 Veuillez excuser «mon» français SVP 2 Surveillance

Plus en détail

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement

16 novembre 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement CLI AREVA Romans 16 novembre 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Plan de surveillance environnementale AREVA Romans Questions

Plus en détail

Bilan et typologie des incidents et accidents

Bilan et typologie des incidents et accidents Bilan et typologie des incidents et accidents P. SCANFF, BM. AYADI et E. VIAL pascale.scanff@irsn.fr Journées «Sources de rayonnements ionisants» Paris novembre 2011 Introduction Veille permanente en matière

Plus en détail

5 mars 2013. Note d information

5 mars 2013. Note d information 5 mars 2013 Note d information Bilan des incidents de transport de matières radioactives à usage civil : l IRSN tire les enseignements des événements déclarés entre 1999 et 2011 Quelque 900 000 colis de

Plus en détail

Accident de Tchernobyl et accident de Fukushima. Points communs et différences

Accident de Tchernobyl et accident de Fukushima. Points communs et différences Accident de Tchernobyl et accident de Fukushima Points communs et différences Deux accidents classés au niveau 7 de l échelle INES Echelle INES : échelle internationale des événements nucléaires permettant

Plus en détail

Etude de la radioactivité dans l environnement autour du C.N.P.E. du Blayais

Etude de la radioactivité dans l environnement autour du C.N.P.E. du Blayais 2011 Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l Ouest Laboratoire indépendant d analyse de la radioactivité Association loi 1901 SIRET : 950 369 868 00027 APE : 7120B 138 rue de l Eglise 14200

Plus en détail

Séminaire IRSN - ANCCLI

Séminaire IRSN - ANCCLI Séminaire IRSN - ANCCLI Séminaire du 14/09/2011 La gestion de crise Sommaire de la présentation Sommaire Missions de l IRSN en cas de crise nucléaire Les premiers enseignements de l accident de Fukushima

Plus en détail

RADIOPROTECTION ET NATUREL RENFORCE - A L G A D E -

RADIOPROTECTION ET NATUREL RENFORCE - A L G A D E - RADIOPROTECTION ET NATUREL RENFORCE Sylvain BERNHARD - A L G A D E - Les expositions professionnelles liées à la radioactivité naturelle Le contexte réglementaire Titre VII de la Directive 96/29/Euratom

Plus en détail

Constat radiologique régional Objectifs et méthode Application au quart Nord-Est de la France

Constat radiologique régional Objectifs et méthode Application au quart Nord-Est de la France R A P P O R T Constat radiologique régional Objectifs et méthode Application au quart Nord-Est de la France DEI/SESURE/2011-11 DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L INTERVENTION Service d étude et de surveillance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L IRSN présente sa stratégie de surveillance de la radioactivité dans l environnement de la Vallée du Rhône.

DOSSIER DE PRESSE. L IRSN présente sa stratégie de surveillance de la radioactivité dans l environnement de la Vallée du Rhône. DOSSIER DE PRESSE L IRSN présente sa stratégie de surveillance de la radioactivité dans l environnement de la Vallée du Rhône 17 novembre 2014 Surveiller la radioactivité dans l environnement : les attentes

Plus en détail

12 avril 2011 1. COMMENT SE FORMENT LES DEPOTS RADIOACTIFS?

12 avril 2011 1. COMMENT SE FORMENT LES DEPOTS RADIOACTIFS? L IRSN publie une estimation des doses reçues au Japon par irradiation externe due aux dépôts radioactifs provoqués par l accident de la centrale de Fukushima-Daiichi 12 avril 2011 L IRSN fait le point

Plus en détail

Fiche outils n 9 Management environnemental

Fiche outils n 9 Management environnemental Fiche outils n 9 Management environnemental Organisation du tableau de bord Évaluation Tableau de bord Le Tableau de Bord comporte : l Un volet relatif à la zone industrielle, l Un volet relatif aux entreprises

Plus en détail

Édition 2012. Information sécurité. Document important QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT À LA CENTRALE DE CIVAUX?

Édition 2012. Information sécurité. Document important QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT À LA CENTRALE DE CIVAUX? Édition 2012 Information sécurité Document important À CONSERVER PRÉCIEUSEMENT QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT À LA CENTRALE DE CIVAUX? La centrale nucléaire de Civaux La centrale nucléaire de Civaux est située

Plus en détail

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC

3 juin 2010. Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC CLI AREVA Romans 3 juin 2010 Didier Rocrelle Directeur d établissement FBFC Sommaire de la présentation L actualité de Romans depuis la dernière CLI Présentation du Rapport SNR 2009 Sûreté et Radioprotection

Plus en détail

Fin des années 90 début des années 2000, EDF a réalisé des cartographies de la radioactivité des sols autour de ses centrales nucléaires. Ces cartogra

Fin des années 90 début des années 2000, EDF a réalisé des cartographies de la radioactivité des sols autour de ses centrales nucléaires. Ces cartogra 1/21 Fin des années 90 début des années 2000, EDF a réalisé des cartographies de la radioactivité des sols autour de ses centrales nucléaires. Ces cartographies ont été réalisées avec un spectromètre gamma

Plus en détail

Vu le code du travail, notamment le titre V du livre IV de sa quatrième partie ;

Vu le code du travail, notamment le titre V du livre IV de sa quatrième partie ; REPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n o 2015-DC-0508 de l Autorité de sûreté nucléaire du 21 avril 2015 relative à l étude sur la gestion des déchets et au bilan des déchets produits dans les installations nucléaires

Plus en détail

Evolutions réglementaires

Evolutions réglementaires Evolutions réglementaires S. LAFFONT, PSRPM/PCR UNICANCER Groupe des Centres de Lutte Contre le Cancer Evolutions avant 2013 Arrêté du 24 Octobre 2011 relatif aux niveaux de référence diagnostique en radiologie

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

Le projet CAROL (Camargue-Rhône-Languedoc)

Le projet CAROL (Camargue-Rhône-Languedoc) 6Protection de l environnement 6 3 Le projet CAROL (Camargue-Rhône-Languedoc) P. RENAUD (IRSN) S. CHARMASSON (IRSN) F. EYROLLES (IRSN) L. POURCELOT (IRSN) C. DUFFA (IRSN) Figure 1 Le projet CAROL, lancé

Plus en détail

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants

Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules Décret n 2003-296 du 31 mars 2003 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants Principaux

Plus en détail

ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec. DEMANDE D INFORMATION No. 47

ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec. DEMANDE D INFORMATION No. 47 Mars 2015 ENQUÊTE ET AUDIENCES PUBLIQUES DU BAPE Les enjeux de la filière uranifère au Québec DEMANDE D INFORMATION NO.1 DEMANDE D INFORMATION No. 47 Le document d analyse des données de surveillance des

Plus en détail

LE RISQUE NUCLEAIRE et RADIOLOGIQUE. Dr F.VALLI - SAMU 06 - CHU de Nice Mars 2009 1

LE RISQUE NUCLEAIRE et RADIOLOGIQUE. Dr F.VALLI - SAMU 06 - CHU de Nice Mars 2009 1 LE RISQUE NUCLEAIRE et RADIOLOGIQUE Mars 2009 1 Le Risque NR Probabilité d être exposé aux effets d un radioélément qui va : - Irradier et/ou - Contaminer N : Nucléaire (INB) R : Radiologique Mars 2009

Plus en détail

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION CNPE DAMPIERRE en BURLY Rudi Hauser SPR Dr Frédérique LEVRAY SST 1 Principes de Surveillance Radioprotection 2 Principe de fonctionnement d une centrale

Plus en détail

SGN CLIENT SOMMAIRE 1 OBJET ET CONTEXTE...6 2 PRESENTATION GENERALE DU STOCKAGE DE SEDIMENTS...7 2.1 PRESENTATION DU STOCKAGE...7

SGN CLIENT SOMMAIRE 1 OBJET ET CONTEXTE...6 2 PRESENTATION GENERALE DU STOCKAGE DE SEDIMENTS...7 2.1 PRESENTATION DU STOCKAGE...7 DIFFUSION LIMITEE AREVA SGN Page : 3 / 52 SOMMAIRE 1 OBJET ET CONTEXTE...6 2 PRESENTATION GENERALE DU STOCKAGE DE SEDIMENTS...7 2.1 PRESENTATION DU STOCKAGE...7 2.2 LES PRODUITS STOCKES...7 2.3 DONNEES

Plus en détail

Radioactivité naturelle & risques radon

Radioactivité naturelle & risques radon Les conférences du Jardin des Sciences Radioactivité naturelle & risques radon Pr Abdel Mjid NOURREDDINE Institut de Recherches Subatomiques 23 rue de loess B.P. 28-67037 STRASBOURG CEDEX 2 Tel 03 88 10

Plus en détail

La gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie. Options

La gestion à long terme des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie. Options La gestion à des déchets de haute activité et/ou de longue durée de vie Options Options possibles pour la gestion à 2 Option zéro ou statu quo : maintien de la situation actuelle Mise en forages profonds

Plus en détail

LE PROBLÈME DES PHOSPHOGYPSES DANS LES MARAIS DU RÍO TINTO. HUELVA, ESPAGNE 16 Juillet, 2008

LE PROBLÈME DES PHOSPHOGYPSES DANS LES MARAIS DU RÍO TINTO. HUELVA, ESPAGNE 16 Juillet, 2008 LE PROBLÈME DES PHOSPHOGYPSES DANS LES MARAIS DU RÍO TINTO. HUELVA, ESPAGNE 16 Juillet, 2008 Le Problème Industries VILLE DE HUELVA Dépot de phosphogypse (1.200 hectares) sur les marais du río Tinto Que

Plus en détail

Surveillance du Tritium

Surveillance du Tritium Surveillance du Tritium Cligeet 13 décembre 2013 1 Sommaire Le tritium : définition et caractéristiques Les seuils et limites associées Le dispositif de surveillance et de mesures Les investigations immédiates

Plus en détail

Direction Générale du Travail

Direction Générale du Travail Direction Générale du Travail Radioprotection des travailleurs Evolutions réglementaires intervenues et celles attendues en 2013 impactant l action des médecins du travail Réforme de la médecine du travail,

Plus en détail

Référentiel de la radioprotection au CEA

Référentiel de la radioprotection au CEA Page 3 sur 7 TABLE DES MATIERES 1. OBJET... 4 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. RESPONSABILITES... 4 4. COMPOSITION DU REFERENTIEL DE LA RADIOPROTECTION AU... 4 5. LISTE DES DOCUMENTS CONSTITUANT LE REFERENTIEL

Plus en détail

Gestion des rejets de tritium du site AREVA NC de La Hague, impact et surveillance associés

Gestion des rejets de tritium du site AREVA NC de La Hague, impact et surveillance associés CHAPITRE 4 Gestion des rejets de tritium du site AREVA NC de La Hague, impact et surveillance associés Patrick Devin 1, Hervé Deguette 2 1 Direction Sûreté Santé Sécurité Environnement, AREVA 2 Surveillance

Plus en détail

Constat radiologique Vallée du Rhône. Rapport final relatif au milieu aquatique

Constat radiologique Vallée du Rhône. Rapport final relatif au milieu aquatique R A P P O R T Constat radiologique Vallée du Rhône. Rapport final relatif au milieu aquatique PRP-ENV/SESURE/2013-37 Pôle radioprotection, environnement, déchets et crise Service d étude et de surveillance

Plus en détail

Evaluation de la dose équivalente au cristallin suite à des incidents de contamination oculaire en médecine nucléaire

Evaluation de la dose équivalente au cristallin suite à des incidents de contamination oculaire en médecine nucléaire Evaluation de la dose équivalente au cristallin suite à des incidents de contamination oculaire en médecine nucléaire C. Huet 1, I. Clairand 1, B. Aubert 2, C. Challeton-de Vathaire 3, D. Célier 2, F.

Plus en détail

02/12/2014 JOURNEES SCIENTIFIQUES R2NORD. Patrick Moureaux INRS

02/12/2014 JOURNEES SCIENTIFIQUES R2NORD. Patrick Moureaux INRS 02/12/2014 JOURNEES SCIENTIFIQUES R2NORD Patrick Moureaux INRS L INRS Association loi 1901 (organisme privé sans but lucratif) Rôle: développer la prévention des risques professionnels Effectifs: 635 personnes

Plus en détail

Les perspectives de décontamination des territoires

Les perspectives de décontamination des territoires Les perspectives de décontamination des territoires Pierre Chagvardieff, Eric Quéméneur CEA, Direction des Sciences du Vivant Fontenay-aux-Roses L accident de Fukushima: conséquences radiologiques et premiers

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON Sylvain BERNHARD - Marion DESRAY - A L G A D E Membre de l UPRAD, Union Nationale des Professionnels du Radon LES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

Face à un accident nucléaire

Face à un accident nucléaire Face à un accident nucléaire Collection Livrets des professionnels Sommaire Qu est-ce qu un accident nucléaire?... 2 Comment est géré un accident nucléaire en France?... 3 Quelles sont les missions de

Plus en détail

SFRP Angers Juin 2009

SFRP Angers Juin 2009 SFRP Angers Juin 2009 Gestion post-accidentelle d un d accident nucléaire : : Avancement des travaux du du CODIRPA Jean-Luc GODET Directeur des des rayonnements ionisants et et de de la la santé Introduction

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

Bonnes pratiques de gestion des canalisations d effluents contaminés

Bonnes pratiques de gestion des canalisations d effluents contaminés Bonnes pratiques de gestion des canalisations d effluents contaminés Retour d expériences sur des incidents de fuite de canalisation dans des services de médecine nucléaire (irathérapie) Céline GUERVILLE,

Plus en détail

Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé, «Quelles protections face à «la» radioactivité?». Quelles protections face à «la» radioactivité?

Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé, «Quelles protections face à «la» radioactivité?». Quelles protections face à «la» radioactivité? Terminale STI2D-STL, Physique-chimie (TC), Santé, «Quelles protections face à «la» radioactivité?». Classe : Terminale Enseignement : Physique-chimie STI2D-STL THEME du programme : Santé Sous-thème : Prévention

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION NSTN Paul LIVOLSI 2 AVRIL 2014, CERN - GENÈVE DE QUOI PARLE T-ON? Sécurité Nucléaire Sûreté INB RADIOPROTECTION Prévention et lutte contre les actes de malveillance

Plus en détail

Patrick Chardon Réseau Becquerel

Patrick Chardon Réseau Becquerel Les mines d uranium en France, une histoire révolue? Patrick Chardon http://reseau-becquerel.in2p3.fr Le réseau Becquerel 7 plates-formes LABRADOR (IPNL) SMART (SUB.) RAMSES (IPHC) LBA (LPSC) PRISNA P

Plus en détail

6 novembre 2014. Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de la recherche publique Tél. 05 56 00 05 37

6 novembre 2014. Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de la recherche publique Tél. 05 56 00 05 37 6 novembre 2014 Sommaire - Présentation de l ASN et de la Division de Bordeaux - Nouveautés réglementaires touchant la radioprotection Olivier FAGOT - Inspecteur de la radioprotection Chargé du thème de

Plus en détail

LABORATOIRE DE LA CRIIRAD 04 75 41 82 50 http://www.criirad.org 471, avenue Victor HUGO 26000 VALENCE 04 75 81 26 48 balises@criirad.

LABORATOIRE DE LA CRIIRAD 04 75 41 82 50 http://www.criirad.org 471, avenue Victor HUGO 26000 VALENCE 04 75 81 26 48 balises@criirad. SURVEILLANCE DE LA RADIOACTIVITE ATMOSPHERIQUE BALISE DU PEAGE-DE-ROUSSILLON RAPPORT MENSUEL JANVIER 2009 Document réalisé par le laboratoire de la CRIIRAD pour le Conseil Régional Rhône-Alpes, le Conseil

Plus en détail

La centrale nucléaire de Fessenheim est une usine de production d électricité dont le combustible

La centrale nucléaire de Fessenheim est une usine de production d électricité dont le combustible Que faire en cas d accident à la centrale nucléaire de FESSENHEIM La centrale nucléaire de Fessenheim est une usine de production d électricité dont le combustible est de l Uranium 235 qui, lors de sa

Plus en détail

Séminaire ANCCLI IRSN Paris, le 14 novembre Surveillance de l environnement par le Le Laboratoire Vétérinaire Départemental de Tarn-et-Garonne

Séminaire ANCCLI IRSN Paris, le 14 novembre Surveillance de l environnement par le Le Laboratoire Vétérinaire Départemental de Tarn-et-Garonne Séminaire ANCCLI IRSN Paris, le 14 novembre 2012 Surveillance de l environnement par le Le Laboratoire Vétérinaire Départemental de Tarn-et-Garonne 1 Les missions du laboratoire: Le laboratoire vétérinaire

Plus en détail

Les Réseaux loco-régionaux de PCR et Acteurs de la Radioprotection. Un outil nécessaire

Les Réseaux loco-régionaux de PCR et Acteurs de la Radioprotection. Un outil nécessaire Les Réseaux loco-régionaux de PCR et Acteurs de la Radioprotection Un outil nécessaire La PCR a une histoire (1) Décembre 1934 : premiers textes réglementaires en radioprotection Juin 1937 : circulaire

Plus en détail

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA 14 décembre 2011 L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA Le groupe AREVA a transmis à l autorité de sûreté nucléaire (ASN), en janvier 2010, un rapport

Plus en détail

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments

Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments .Un préalable indispensable : Caractérisation des sédiments / Connaissance de l impact environnemental Projet CaPMoS : Capteurs Passifs et Outils de Monitoring des Sédiments Claire Alary (Mines Douai)

Plus en détail

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014

DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 24 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-LYO-2014-058026 INSTITUT DE SOUDURE INDUSTRIE 13, rue du Vercors 69660 CORBAS Objet : Inspection de la radioprotection du

Plus en détail

Ecotoxicologiques (ERE)

Ecotoxicologiques (ERE) XVIIèmes Rencontres Professionnelles - 24 Mai 2011 L Evaluation Des Risques Ecotoxicologiques (ERE) Un outil pour apprécier l impact potentiel des substances ou des matrices sur les compartiments environnementaux.

Plus en détail

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes Matthieu LONGEOT EDF/SEPTEN Division Transfert Env. Radioprotection Journées SFRP «Code de Calcul

Plus en détail

La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique

La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique La Radioprotection UE Santé Société Humanité Module Santé Publique La Radioprotection La radioprotection est la discipline qui coordonne les recherches, les travaux et les techniques concernant les moyens

Plus en détail

Radon et radiations ionisantes

Radon et radiations ionisantes 1 Radon et radiations ionisantes Boris Melloni Service de Pneumologie Limoges L homme est exposé à une irradiation X naturelle de cause cosmique, tellurique et alimentaire et une irradiation artificielle

Plus en détail

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE : UN PROCESSUS DÉCISIONNEL

LA GESTION DU RISQUE : UN PROCESSUS DÉCISIONNEL LA GESTION DU RISQUE : UN PROCESSUS DÉCISIONNEL Eric THYBAUD - 1 Définition Gestion du risque Processus décisionnel prenant en compte les considérations politiques, sociales, économiques et techniques

Plus en détail

Etat radiologique Société Etudes et Diffusion Bondoufle (91)

Etat radiologique Société Etudes et Diffusion Bondoufle (91) R A P P O R T Etat radiologique Société Etudes et Diffusion Bondoufle (91) DEI/SIAR N 10/0843 DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L INTERVENTION Service d Intervention et d Assistance en Radioprotection

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Arrêté du 21 mai 2010 portant homologation de la décision n o 2010-DC-0175 de l Autorité de sûreté nucléaire du 4 février

Plus en détail

Accident à Tricastin sur l usine SOCATRI. Eléments de compréhension

Accident à Tricastin sur l usine SOCATRI. Eléments de compréhension Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l Ouest Association loi 1901 SIRET : 950 369 868 00027 APE : 743B 138 rue de l Eglise 14200 HEROUVILLE-SAINT-CLAIR Tél. : (+33) 2.31.94.35.34 Fax :

Plus en détail

Exposition de la population française

Exposition de la population française Exposition de la population française SOMMAIRE Exposition individuelle moyenne de la population Variabilité Exposition aux rayonnements cosmiques Exposition aux rayonnements telluriques Exposition au radon

Plus en détail

Les rejets radioactifs dans l environnement: rôle et action de la Commission Européenne

Les rejets radioactifs dans l environnement: rôle et action de la Commission Européenne Les rejets radioactifs dans l environnement: rôle et action de la Commission Européenne Radioactive discharges to the environnement: rôle and actions of the European Commission Augustin Janssens, Stefan

Plus en détail

Constat radiologique régional «Vallée du Rhône» État d avancement du volet aquatique

Constat radiologique régional «Vallée du Rhône» État d avancement du volet aquatique R A P P O R T Constat radiologique régional «Vallée du Rhône» État d avancement du volet aquatique DEI/SESURE-2011-34 DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT ET DE L INTERVENTION Service d étude et de surveillance

Plus en détail

LA PRISE D IODE STABLE EN

LA PRISE D IODE STABLE EN LA PRISE D IODE STABLE EN CAS D ACCIDENT NUCLÉAIRE TOUT PUBLIC " UN MOYEN EFFICACE DE PROTECTION CONTRE UNE CONTAMINATION RADIOACTIVE DE LA GLANDE THYROÏDE " E n cas d accident grave, certaines installations

Plus en détail

Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT

Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT Quelles perspectives pour la dosimétrie numérique? Un exemple : SIEVERT Jean-François BOTTOLLIER-DEPOIS jeanfrancois.bottollier@irsn.fr Les domaines d utilisation de la dosimétrie individuelle numérique

Plus en détail

Livre blanc. Cartographie de débit de dose. Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation?

Livre blanc. Cartographie de débit de dose. Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation? Livre blanc Cartographie de débit de dose Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation? Cartographie de débit de dose Utilisez-vous la bonne méthode d interpolation? Mettez en œuvre la méthode d interpolation

Plus en détail

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES

L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine L IRSN VOUS OUVRE TOUTES SES PORTES SAMEDI 15 SEPTEMBRE 2012 ENTRÉE LIBRE DE 10H30 À 17H SUR PRÉSENTATION D UNE CARTE D IDENTITÉ 31, AVENUE DE LA DIVISION

Plus en détail

«Actualités réglementaires en radioprotection»

«Actualités réglementaires en radioprotection» Contenu des informations à joindre aux D. ou demande d Autorisation Cyril THIEFFRY Sûreté Nucléaire et Radioprotection Arrêté du 29 janvier 2010 portant homologation de la décision n 2009-DC-0148 de l

Plus en détail

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Présentation au Comité de la santé nucléaire de Durham Le 14 novembre 2014 Miguel Santini Directeur,

Plus en détail

Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013

Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013 Autorité de sûreté nucléaire et Bilan du contrôle de la centrale nucléaire de Saint-Alban / Saint-Maurice en 2013 CLI de Saint-Alban / Saint-Maurice l Exil 19 mai 2014 19/05/2014 1 L Autorité de sûreté

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache

L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache 24 juin 2009 L IRSN a expertisé la sûreté et la radioprotection de la Station de Traitement, d Assainissement et de Reconditionnement (STAR) du CEA/Cadarache Le commissariat à l énergie atomique (CEA)

Plus en détail

Charte Sûreté Nucléaire

Charte Sûreté Nucléaire Charte Sûreté Nucléaire LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE UN IMPÉRATIF ABSOLU Le maintien du plus haut niveau de sûreté a toujours constitué pour AREVA un impératif absolu : il en est ainsi pour la sûreté de nos produits,

Plus en détail

Organismes internationaux, législation européenne, législation et réglementation française La protection des travailleurs

Organismes internationaux, législation européenne, législation et réglementation française La protection des travailleurs DES de radiologie : 15 Janvier 2010 Organisation de la radioprotection Organismes internationaux, législation européenne, législation et réglementation française La protection des travailleurs Professeur

Plus en détail

Présentation du logiciel ASTRAL

Présentation du logiciel ASTRAL Page 1/11 Présentation du logiciel ASTRAL 1. INTRODUCTION Le logiciel ASTRAL est développé dans le cadre d un projet cofinancé par IRSN et EDF. ASTRAL est un acronyme pour ASsistance Technique en Radioprotection

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Un partenaire historique dans les métiers de la logistique nucléaire et de la radioprotection Présent dans le nucléaire depuis plus de 20

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE

FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE Séance n 4 : FISSION ET SECURITE NUCLEAIRE A. QUE SE PASSE-T-IL AU CŒUR DU REACTEUR D UNE CENTRALE NUCLEAIRE? 1. LA REACTION DE FISSION C est grâce à l uranium, un métal relativement abondant dans l écorce

Plus en détail

Le radon. Collection thématique

Le radon. Collection thématique Le radon Gaz radioactif d origine naturelle, le radon représente le tiers de l exposition à la radioactivité reçue chaque année par la population française Collection thématique Que faut-il savoir du radon?

Plus en détail

développement d'un Micro- système de mesure

développement d'un Micro- système de mesure Qualité chimique des eaux Application de la DCE développement d'un Micro- système de mesure Ph. Namour, N. Jaffrezic Université de Lyon/Cemagref Micro-capteur Environnementaux Besoins métrologiques Dispositif

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

La recherche en Nord-Pas-de-Calais Radioprotection des travailleurs. Bilan 2011-2013 de la Division de Lille de l ASN

La recherche en Nord-Pas-de-Calais Radioprotection des travailleurs. Bilan 2011-2013 de la Division de Lille de l ASN La recherche en Nord-Pas-de-Calais Radioprotection des travailleurs Bilan 2011-2013 de la Division de Lille de l ASN Jeudi 1 er octobre 2015 Autorité de sûreté nucléaire Division de Lille Claire LENGLET

Plus en détail

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée

Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Modélisation de la contamination chimique Projets en cours en Méditerranée Rappel problématique générale Outils de modélisation disponibles Projets en cours en Méditerranée B. Thouvenin BE/LBCM Journée

Plus en détail