Le rôle de l'agriculture dans le développement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le rôle de l'agriculture dans le développement"

Transcription

1 Le rô l'agriculture développemt Bairoch P. Le développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n pages Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : To cite this artic / Pour citer c artic Bairoch P. Le rô l' agriculture développemt. Le développemt. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranénes; n. 11)

2 CIHEAM - Options Mediterranenes Pau I BAI ROCH B /'&o s Associé Le ro développemt y a s évinces, s on s'obstine ne pas développemt est e ces évin s sociétés nisées s activités in- - qui sont cels s pays développés - on a s pce s UNE ÉVIDENCE SOUVENT OUBLIÉE On peut eff % popution s pays développés occintaux vivt s 40 % cte habitt svilsplus d' million d'habitants. n'est-il pas y a uxsiècs, ls 10 % seumt popution ces pays était définition sociologi économi nous ce y a ux siècs auce d'occint n'avaitatteint million d'habitants? s pays occintaux seumt ou ux actifs vingt (aux Etats-Unis, vingt-cinq seumt), n'est-il pas l'on ait tdance y a ux siècs ces mêmes pays (ou seumt sièc pour eux), actifs 20 était s paysans s? non plus noactuel, on ne tine pas assez compte fait Asie ou paysans est peine plus faib cel 1700? On ne semb pas maintant emploiestechnis s outils ceux utilisés ses ou ses collègues. avec éloqute : si ce domaine, vail, multipliée 20 ux siècs, 60 consommation habitant s pays développés, consommation habitant n'a été multipliée 3 ou Et titil compte qualité s consommés. L'omission poids estcepdant esstiel l économistes nompolitis ne nt pas son développemt. Au c'est connaissance s passé qui expli, s peuvt comme fait Jean sec- : (( va soi sièc n'a été possib tamés au sièc, au sièc. Et ce, aussi bi qu'e augmtation était intse sans l'alimtation point où, il dégageât disponib l'achat insnaissante Et, note, ajoute si justemt : Ou, moins, il soi. a fallu plus vingt ans s compte qu'on ne peut e l'absce d'e capab >>. ; mais aussi, s pays développés, En issant côté moins s nous nous attachons s (1) J. : origines capitulisme, ; 1971 (pp ). ce nous il ne point vue J. ni tous s économistes Options

3 i- CIHEAM - Options Mediterranenes nous -. c'est cas notammt ceau mais aussi s paysoccintaux - s domaine nies ceux Ce l'on a appelé, & juste a conit comme il nait qui occupait % 90 % popution active selon s pays, c se évimmt augmtation ssibsdisponibilitéss l'semb l'économie ce d'autant plus c fut s estimations disponibs, on peut conclusion ction 100 % En tions a été 70 % sièo qui point vue sta l'évolution mais qui a été influcée s nos calculs, , co se 30 % 45 % 50 % gi 75 % Suè, 90 % Suisse 190 % Almagne, soit e moyne 75 %, ce qui se taux annuel 0,9 %. lè niveau qu'e consommation ali- lités ce (2) suite s pays (2) synthèse : l'impasse. au sièc ; Et nos étus : - instriel sous-dévdoppemt; (3" édit. 1969) ; - Agriculture and the lion. The Fontana of Eu l'angrre. AGRICULTURE DÉMARRAGE DE L'OCCIDENT ici stion d'e - ce qui impli simplification - pce l'occint. 1.1 nous côté stion l'évinte impossibilité d'développemtsactivités sans mt ou, moins, concommittant Nous Options gisse d'e augmtation ou d'e amélio type consommée (passage d'e consommation bon - - cel - ou - ou même, comme ce s'est passage d'e,alimtation e cel basée combiné : pain mt blutée). Notons cepdant simp consommation se assez vite pfond constitué limite physiologi : e consommation quotidine moyne fixée comme limite l'hypothèse d' e consommation pfond se évimmt l'on se psychologi : s s faisant comme gaspilge e consommation ces fait, bi qu' e consommation caloait dû s'effecl cte épo, celuici s'est ri. goulot physiologi cte fois, mais psychologi.

4 CIHEAM - Options Mediterranenes il y a ce sièc, statistici Engel sa fameuse loi toutes s étus l'évolution consommation : l'ésticité man au conit e disponi Le choix s bis sls se ces disponibilitésupplé conjonction multips tant économis sociaux ou politis. En où s condi,tions climatis aux vêil est évint qu' l',absce ce fut gea e s dispo- l'ina été excellce. Sans - où texti 55 % l'emploi total 70 % - ce 50 % l'emploi total 40 % tout comme il y a ans, silhoute d' était l'image tié - ce vaste bâtimt ct l se e b composée d'fants femmjes - suel économiquouvel. man a aussi joué tant : celui e La tie s innovations qui ont ont eu impact man sup ssib s e plus s qui composait. ction d'équipemts nouveaux utilisant composition plus plus ont eu s effs plus Et c'est sans avec man s bis s,équipemts. En mêmempsqu'el e aug-, mtation man cte masse suppléaux augqui était ces modifications Et, comme tif man émanant évé (nous excluant 30 % 50 % mangloba aisémt on,peut Cominite pai. e augmtation ssib constante ' man ce man vue au ont donc puissant stimt d'e man l'utilisation comme combustib base mt bois. Cte innovation techni capita voie invtions qui ont 11 celui joué : tant pitaux ca- Nous côté s cas japonais sls financemt a assumé En ces nt s pays qui ont débuté Un élémt d'semb se dégage d' l'in- : c'est minance gs mostes s fonda- est non seumt vab texti - qui fut, comme nous l'avons déj noté, sation -, maiségamt plus pn géocte constatation, qui se dégage plus plus ntemt ne s'appli pas seumt timt tous s pays qui se sont au sièc. Nous ne nous pas s causes l'absttion, - absttion qui s sociologis - afin nous plutôt s causes qui Si non-continuité s csses capitalistes s csse nouvel s'expli,el,esstielmt s facéconomis. L'élémt explicatif va capital actif occupé cel En eff, mations disponibs c s calculs nous avons effectués capital total (fixe l'in 1800, 4 5 mois mas il 6 8 mois angis'expli : solrs-développzeizt ; op, cité ; pp. Options - l niveau développemt s ux pays : qui son développemt plus l'ancompte niveau techni déj atteint ce pays. Ce faib coût niveau peu évolué techni au début X" sièc. plus, c'est d'e montant actif au était mt celui qu'il falit actif naisces ux montants fonction développemt tant fonction s disponibilités constituant capital cte En moyne, c était 8 1 ; capital actif était huit fois plus Cte possibilité ainsi aux s, fut d'autant plus utilisée moins e im- : notammt s exploitants donc d'activité texti. il ne faut pas ou aspect tant même toutes s sociétés ce texti Si nous avons mis il convit ne pas non plus souvt l'investissemt C a facilité s qui, s pays a accompagné évimmt pas limiaux tu te. 1.1 est évint, cas, s issus s csses l'anci même souvt nobs) ont joué aussi textiphases, l'esstiel s capitaux s qui ont conit aux bou était teu- mt e )> plus, ses, e fut cte in- naissance s ins, s premières phadominante s capitaux ont animé s cte 27

5 CIHEAM - Options Mediterranenes Campagne bours Algérie. Photo Ministère l'information R.A.D.P. L'AGRICULTURE ETLE TIERS-MONDE popution qui a l'occint be passé a nou s causes sont cte inftion impli pcée, puis mi-sièc, vant e con l'humanité : cel sa taux annuel 2 ou 3 %, avec géné pit d'innovations technis e disponibilité Le niveau mt faib ce fait, ce secpottiel famine, impliqut té soit donnée ce s développemt. Et eff, est loin En passée popution faib disponibilité on a assisté nsité , popution plus doublé cos, Asie, sont C'est e s causes esstiels qui expliqut 1,a stagnation : son d'indices nous avons calculés est éloqute ce suj (5). Le niveau (5) : tion économi ; 1967 (4c édition 1970), notammt pages actuel peu celui Les blèmes sa tâche l'augmtation popution tant égalmt s données tion F.A.O. ; tab1,eau ci-ssous : (a) (b) Source : d'après F.A.O. (a) Chiffres provisoires. TOTAL Chiffres très provisoires. Options Méditerranénes Par TANT 94 1 o Ce tabau égamt, ls soit s pottialités. >> (dont on a tant lé), cel-ci ne semb pas eu d'effs ssibs ali l'semb s pays sous- cte lution,mais il fait, ce domaine, esstiel ne pas découverte d'e techni S mais diffusion cel-ci son adaptation aux conditions écologis pédologis ( même Nous savons qu'au XW sièc on pouvait ls s méthos nouvels commications peuvt accéce mais il ne faut pas popution Asie est au- exemp, s analphabètes stt peu moins 70 % popution âgée plus 14 ans, popution ce taux nemt 90 %. e tel popution, diffusion l'innovation nonsonexistce. il est famine - si bi mis - soit (6). Et ci (6) : Norrs doits farnirze ; Seuil, 1966.

6 ~ l'on ~ soit CIHEAM - Options Mediterranenes s tantes ; situation Latine est cte peu plus s popution ce qu'il ou n'est pas seul qui ce cessus développemt. Et ici, nous B évince point évince llousajoutee te malt. En nomil est évint qu'il n'est pas stion puisse même qu'el a joué développemt l'occint. Toutefois, s'il s i 1 ou ia man ce suffisant d'inspas moinsqu'il e Et il est impossib ce 1 sans Asie notammt, % popution tota. La s pays, notammt s e s faut, man- Le s pits pays qui peut ' débouchés s se où popuégamt tine tion 44 % total ( seumt 20 % total ; 21 % YU- ; 27 % e fois, ce qui constitue humains l'esstiel s pays pite tails d'asie, s popution cléesstiel développemtécono ou ne développemt économi sans C'est l où el est nécese doit objectif ti& (7) si l'on développemt économi vab. Et e évince : afin schances co, l'inftion (7) XX (pp ), c Les )), : ; op. cité. Photo UNESCO. Rouer. : technologiie topographis faisarzt partie programnze d'er~seignzt recherche appliquée donzaine l'dgricnlture

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement Les causes l'inégalité développemt territoire Yougosvie avec ses conséquces sur l'vironnemt Vujanac Borovnica S. Espace développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 23 1973 pages 67-71 Artic avaib

Plus en détail

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu L'écation pour certains groupes ou formation tout un milieu Foreuil F. Formation Développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 21 1973 pages 77-81 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse

Plus en détail

Qui former et pour quoi faire?

Qui former et pour quoi faire? Qui former pour quoi faire? Brugnot J., Pebon C. Eco forma Paris : CIHEAM Ops Méditerranénes; n. 20 1973 pages 68-72 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010527

Plus en détail

Le marché et la formation des prix

Le marché et la formation des prix Le marché formation s prix Lucchti F. in Alya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988-V 1988 pages 99-105 Article avaible on line / Article disponible

Plus en détail

Le système national de formation agricole en Tunisie

Le système national de formation agricole en Tunisie système national formation agrico en Tunisie Tahar El Mili M in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus n 1987II

Plus en détail

Le tourisme international : un état de fait colonial

Le tourisme international : un état de fait colonial Le tourisme international : un état fait colonial Zarka C. Tourisme et mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 26-29 Artic availab on line / Artic disponib en ligne l adresse

Plus en détail

La formation agronomique au Liban

La formation agronomique au Liban La formation agronomique au Liban Hamze M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1987-II 1987 pages

Plus en détail

La production d'amandes en Espagne

La production d'amandes en Espagne La production d'amans Espagne Felipe A.J. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 32 1976 pages 83-91 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Les services de pointes offerts par Géothermix incluent : 1. La distribution d'équipements; 2. Le service de forages; 3. Le support technique;

Les services de pointes offerts par Géothermix incluent : 1. La distribution d'équipements; 2. Le service de forages; 3. Le support technique; Géothermix est e société canadine faisant exclusivemt distribution s systèmes chffage climatisation thermopompes géothermi s applications résintiels, commercias instriels. La mission fondamta Géothermix

Plus en détail

La formation agricole en Algérie

La formation agricole en Algérie La formation agricole en Algérie Ait Belkacem M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etudes; n. 1987II

Plus en détail

Les diverses formes de groupements agricoles en France

Les diverses formes de groupements agricoles en France Les diverses formes groupemts agrico France Terrier N. Agriculture groupe Paris : CIHEAM Options Méditerranénes n. 6 1971 pages 48-53 Article avaible on line / Article disponible ligne l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010359

Plus en détail

Les pollutions bactériennes en Méditerranée

Les pollutions bactériennes en Méditerranée Les pollutions bactérines Méditerranée Gauthier M.J. La mer Méditerranée Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 19 1973 pages 100-107 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le rôle de l'olivier en Grèce

Le rôle de l'olivier en Grèce Le rôle l'olivier en Grèce Papageorgiou C.L. in Allaya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988V 1988 pages 4146 Article available on line / Article

Plus en détail

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue chêne kermès Arnaud M., Molénat G., Vincent M. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durabs

Plus en détail

Economic Research. Grandes tendances Chances et risques pour les PME Thème principal 2011: l innovation

Economic Research. Grandes tendances Chances et risques pour les PME Thème principal 2011: l innovation Economic Research Grans tdances Chances riss Thème principal 2011: l innovation Impressum Editeur Martin Neff, responsab Economic Research, Credit Suisse Ulibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contact branch.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

80 ème anniversaire de la RNM : «Faradoboka» dans la Région Haute Matsiatra

80 ème anniversaire de la RNM : «Faradoboka» dans la Région Haute Matsiatra Madagascar radio nationa : 80 ans apothéose Ldi, 30 Juill 2012 05:59 - Mis jour Ldi, 30 Juill 2012 06:42 80 ème : «Faradoboka» Région Hte Matsiatra 1/7 Madagascar radio nationa : 80 ans apothéose Ldi,

Plus en détail

L'amandier en Israël. Spiegel Roy P. L' amandier. Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages 92-95

L'amandier en Israël. Spiegel Roy P. L' amandier. Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages 92-95 L'amandier Israël Spiegel Roy P. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 32 1976 pages 92-95 Article available on line / Article disponible ligne à l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010652

Plus en détail

Hery Rajaonarimampianina. Suntower ou la mégalomanie d un dictateur sournois Mardi, 18 Octobre :52 - Mis à jour Mardi, 18 Octobre :56

Hery Rajaonarimampianina. Suntower ou la mégalomanie d un dictateur sournois Mardi, 18 Octobre :52 - Mis à jour Mardi, 18 Octobre :56 Hery Rajaonarimampianina. Stower ou mégalomanie d dictateur sournois Alors grier à riz l océan Indi» va, troisième année consécutive, se rrouver sous s ex, grâ à colère cycloni divi, ri n a été fait diguer

Plus en détail

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays L'élevage du pin en Tunisie peut contribuer résoudre le problème déficit en vian du pays Bergaoui R. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza

Plus en détail

Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon

Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon Les principes d'aménagement touristique sur littoral Languedoc- Roussillon Raynaud P. La maîtrise s ressources naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 84-90 Artic avaib on line

Plus en détail

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen La conception d'une architecture d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen Milieu vie, mo vie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 13 1972 pages 94-102 Artic avaib on line / Artic disponib

Plus en détail

Cité de la musique. Description de la base. Comment accéder à la ressource? Mener la recherche. recherche simple

Cité de la musique. Description de la base. Comment accéder à la ressource? Mener la recherche. recherche simple Cité musique Type Base multimédia : concerts audio vidéo, conférces, documtaires, photothèque ligne Domaine Musique Périmètre Intégralité s ressources Cité d'abonnemt musique Public Tout public Editeur

Plus en détail

Article. «Taux de croissance et potentiel de production» Jean Lotte. L'Actualité économique, vol. 41, n 1, 1965, p. 100-104.

Article. «Taux de croissance et potentiel de production» Jean Lotte. L'Actualité économique, vol. 41, n 1, 1965, p. 100-104. Article «et potentiel de production» Jean Lotte L'Actualité économique, vol. 41, n 1, 1965, p. 100-104. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1002966ar

Plus en détail

Les chances du milieu méditerranéen pour la floriculture

Les chances du milieu méditerranéen pour la floriculture Les chances milieu méditerrané pour floriculture Puccini G. Les cultures flora Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 10 1971 pages 13-17 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010404

Plus en détail

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir La culture rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques venir Scialom S.R. Les cultures floras Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 10 1971 pages 64-72 Artic avaib on line / Artic

Plus en détail

La performance à l'exportation de la France est vraiment une anomalie

La performance à l'exportation de la France est vraiment une anomalie 5 mai 21 N. 213 La performance à l'exportation de la est vraiment une anomalie Comparant l', la, l' et l', on voit : que les coûts de production dans l'industrie manufacturière n'ont pas plus augmenté

Plus en détail

Seconde 4. Bonjour à toutes et à tous,

Seconde 4. Bonjour à toutes et à tous, Nourrir les hommes Page 1 Seconde 4 Bonjour à toutes et à tous, Je vous envoie le début de la nouvelle leçon de géographie que nous aurions dû commencer jeudi. Ce n'est pas particulièrement difficile,

Plus en détail

-GEF. Étude sur la situation des femmes cadres dans les grandes entreprises en France. Juin 2003

-GEF. Étude sur la situation des femmes cadres dans les grandes entreprises en France. Juin 2003 Eco s MINES PARIS Société amica s ANCIENS ÉLÈVES DE L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE (AX) -GEF Étu sur situation s cadres dans grans treprises France Juin 2003 Agda Le début d un dialogue Pourquoi groupe Grans Éco

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Cours de Géographie Thème : «L agriculture dans la zone intertropicale : cultiver pour se nourrir ou pour vendre?» Introduction

Cours de Géographie Thème : «L agriculture dans la zone intertropicale : cultiver pour se nourrir ou pour vendre?» Introduction Introduction Le thème de l'agriculture en milieu intertropical tend à expliquer et essayer de comprendre un paradoxe : "Comment la zone intertropicale, qui est une zone de la planète propice et très favorable

Plus en détail

Madagascar Journalisme : la responsabilité du journaliste en temps de crise Dimanche, 06 Mai :58 - Mis à jour Dimanche, 06 Mai :10

Madagascar Journalisme : la responsabilité du journaliste en temps de crise Dimanche, 06 Mai :58 - Mis à jour Dimanche, 06 Mai :10 Madagascar Journalisme : responsabilité La célébration Journée internationa (ou mondia) Liberté Presse -3 mai cha année- a été conjointemt organisée par ministère Commication Pnud. C était Toliara 3 mai

Plus en détail

Les obstacles à l'industrialisation du Tiers-Monde

Les obstacles à l'industrialisation du Tiers-Monde Les obstac l'instrialisation Tiers-Mon Ikonocoff M. Le développemt Paris CIHEAM Options Méditerranénes; n. 11 1972 pages 52-59 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LA DÉMARCHE CLINIQUE DE L INFIRMIÈRE LA COLLABORATION DE L AIDE SOIGNANTE. Thérèse Psiuk cesiform 2011

LA DÉMARCHE CLINIQUE DE L INFIRMIÈRE LA COLLABORATION DE L AIDE SOIGNANTE. Thérèse Psiuk cesiform 2011 LA DÉMARCHE CLINIQUE DE L INFIRMIÈRE LA COLLABORATION DE L AIDE SOIGNANTE LE RAISONNEMENT CLINIQUE D UNE INFIRMIÈRE EXPERTE EST IMPLICITE Processus démarche clinique il sera accessible à l étudiant si

Plus en détail

Le baromètre développement durable de GDF SUEZ. Palais de la Découverte 5 avril 2011 Françoise GUICHARD, directrice du Développement Durable

Le baromètre développement durable de GDF SUEZ. Palais de la Découverte 5 avril 2011 Françoise GUICHARD, directrice du Développement Durable Le baromètre développement durable de GDF SUEZ Palais de la Découverte 5 avril 2011 Françoise GUICHARD, directrice du Développement Durable Pourquoi un baromètre Développement Durable? Créé en 2009, le

Plus en détail

Pour une problématique de l'environnement

Pour une problématique de l'environnement Pr une problématique l'environnement Labattut J.L. La maîtrise s ressrces naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 27-32 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne à l adresse

Plus en détail

Evolution du coût. d'un compte à vue. du au

Evolution du coût. d'un compte à vue. du au Evolution du coût d'un compte à vue du 01.01.2011 au 01.01.2016 Cette étude a été clôturée le 26 mai 2016 Auteurs : Jean-Paul Theunissen, Mathias Ingelbrecht, Peter Van Herreweghe SPF Economie, P.M.E,

Plus en détail

TOURISME. Rives Gabare. Maison de la Rivière

TOURISME. Rives Gabare. Maison de la Rivière Tourisme Culture TOURISME Ente Sarthe Mayne, notre Communauté Communes contribue à mise tourisme son territoire développant, ticulier, activités liées à rivière : Sarthe. Rives Gabare Lieu d hébergemt

Plus en détail

Le système de l'enseignement supérieur agronomique au Maroc

Le système de l'enseignement supérieur agronomique au Maroc Le système l'enseignement supérieur agronomique au Maroc Firdawcy L in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série

Plus en détail

Quelques aspects de l'élevage du lapin au Maroc

Quelques aspects de l'élevage du lapin au Maroc Quelques aspects l'élevage du pin au Maroc Barkok A. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A.

Plus en détail

La construction de logements en résidence en Ile-de-France de 1990 à 2012

La construction de logements en résidence en Ile-de-France de 1990 à 2012 La construction logemts résidce Ile--France 1990 2012 Mai 2013 La construction logemts résidce Ile--France 1990 2012 Sommaire Charges trafic routier heure pointe du matin (GPX 2030, scénario bas) Page

Plus en détail

Nutrition et pathologie du dromadaire

Nutrition et pathologie du dromadaire Nutrition et pathologie dromadaire Bjan L., Lasnami K. in Tisserand J.L. (ed.). Séminaire sur digion, nutrition et l' alimtation dromadaire Zaragoza : CIHEAM Options Méditerranénes : Série A. Séminaires

Plus en détail

Communiqué du 16 avril 2007 relatif au départ anticipé et à la majoration de pension des fonctionnaires handicapés

Communiqué du 16 avril 2007 relatif au départ anticipé et à la majoration de pension des fonctionnaires handicapés Communiqué du 16 avril 07 relatif au départ anticipé et à la majoration de psion des fonctionnaires handicapés Ce communiqué remplace celui du 2 janvier 07 qu il complète sur différts points : les modifications

Plus en détail

TENDANCES A LONG TERME DU DÉ VEL OPPEMENT ÉCONOMIQUE

TENDANCES A LONG TERME DU DÉ VEL OPPEMENT ÉCONOMIQUE NATIONS UNIES TENDANCES A LONG TERME DU DÉ VEL OPPEMENT ÉCONOMIQUE 63 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris 1983 TABLE DES MA TIERES Paragraphes Page Préface v I RÉSUMÉ ET CONCLUSIONS 1-67 1 A. Situation

Plus en détail

LES TRAVAILLEURS À LA BAIE-JAMES, D'HIER À AUJOURD'HUI

LES TRAVAILLEURS À LA BAIE-JAMES, D'HIER À AUJOURD'HUI Di LES TRAVAILLEURS À LA BAIE-JAMES, D'HIER À AUJOURD'HUI Les travaux de construction du projet Eastmain-1A Rupert à la Baie-James, qui ont débuté en 27, auront un impact majeur sur l'industrie québécoise

Plus en détail

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France

1.2. La population. La santé observée dans les régions de France La population 1.2 Le contexte Avec 57,8 millions d'habitants en 1994, la France se place au 3e rang des pays de l Union européenne pour sa population, derrière l'allemagne (81,3 millions) et le Royaume-Uni

Plus en détail

FORMATION APOGÉE. Introduction au domaine. organisation des épreuves

FORMATION APOGÉE. Introduction au domaine. organisation des épreuves FORMATION APOGÉ MODUL 23 Introduction au domaine organisation SITUATION DU MODUL DANS L PARCOURS MODUL Objectifs gran fonctionnalités d Apogée MODUL 2 Prise contact avec l outil Apogée MODUL 3 Réaliser

Plus en détail

Zaragoza : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires Méditerranéens; n. 45

Zaragoza : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires Méditerranéens; n. 45 Situation de la luzerne pérenne dans le Sahara et comportement de quelques populations locales et variétés introduites dans le sud-est du Sahara algérien Chaabena A., Abdelguerfi A. in Delgado I. (ed.),

Plus en détail

Les champignons parasites des racines de l'amandier

Les champignons parasites des racines de l'amandier champignons parasites s racines l'amandier Guillmin J.J. in Felipe A.J. (ed.), Socias R. (ed.). Séminaire GREMPA sur s portes-greffes l' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires

Plus en détail

Le tourisme moderne : un ethnocide par ignorance

Le tourisme moderne : un ethnocide par ignorance Le tourisme morne : un hnoci par ignorance Kin P. Tourisme mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 31-39 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs

Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs 742003 Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux La théorie du capital humain : approche macroéconomique (1) La macroéconomie étudie l'économie à l échelle d un pays à travers les relations entre

Plus en détail

Les revenus des belges :

Les revenus des belges : INSTITUT POUR UN DÉVELOPPEMENT DURABLE Chaussée de Chaste, 113 B-5140 Sombre Tél : 0484.109.764 E-mail : idd@iddweb.be Les revenus des belges : Les trois régions et le Royaume - par Philippe DEFEYT juillet

Plus en détail

Reconstituer son état civil

Reconstituer son état civil FICHE IV AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER Reconstituer son état 1. A. LE Cadres RôLE légaux DES DOCUMENTS l état D état B. L utilité s documts dans protection s jeus isolé

Plus en détail

Les statistiques sur l'emploi agricole

Les statistiques sur l'emploi agricole CNIS Agriculture 13 avril 2005 Les statistiques sur l'emploi agricole Comparaison des données du SCEES et de la MSA 15/06/2005 M. DESRIERS - SCEES - SDSSR - Bureau Comptes Les objectifs de la présentation

Plus en détail

La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan

La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan Sorel D. Les échanges méditerranéens Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 18 1973

Plus en détail

L'alimentation du bétail : solutions nouvelles

L'alimentation du bétail : solutions nouvelles L'alimtation bétail solutions nvels Cotte A. L' évage Méditerrannée Paris CIHEAM Options Méditerranénes; n. 7 1971 pages 35-41 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Définition de cibles pour la collecte de fonds et la communication

Définition de cibles pour la collecte de fonds et la communication CI-15/CONF.201/12 5 mars 2015 Point de l ordre du jour soumis à l examen Définition de cibles pour la collecte de fonds et la communication NOTE D INFORMATION RÉSUMÉ À sa 57 e session en 2013, le Bureau

Plus en détail

G2 Nourrir une population mondiale en augmentation. I. L augmentation de la population empêche-t-elle de nourrir le monde?

G2 Nourrir une population mondiale en augmentation. I. L augmentation de la population empêche-t-elle de nourrir le monde? G2 Nourrir une population mondiale en augmentation http://www.worldometers.info/fr/ Partir du compteur de l évolution de la population mondiale La Terre compte aujourd hui plus de 7 milliards d habitants

Plus en détail

Estimation de l effet d une imposition de la majoration de pension pour 3 enfants et plus. Pauline Girardot et Magda Tomasini INSEE

Estimation de l effet d une imposition de la majoration de pension pour 3 enfants et plus. Pauline Girardot et Magda Tomasini INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 24 septembre 2008-9 h 30 «Evolution des droits familiaux : contexte international et éléments chiffrés pour le débat» Document N 10 Document de travail,

Plus en détail

Les firmes multinationales en Méditerranée : le centre est à la périphérie

Les firmes multinationales en Méditerranée : le centre est à la périphérie firmes multinationa Méditerranée : le ctre est périphérie Rastoin J.L., Zaphiriadis C., Ghersi G. échanges méditerranés Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 18 1973 pages 56-66 Article avaible on

Plus en détail

Par voie électronique Département fédéral de l intérieur 3003 Berne. Berne, le 18 mars 2016

Par voie électronique Département fédéral de l intérieur 3003 Berne. Berne, le 18 mars 2016 Par voie électronique Département fédéral de l intérieur 3003 Berne Berne, le 18 mars 2016 Réponse à la consultation sur la révision partielle de la loi fédérale sur les prestations complémentaires à l

Plus en détail

Les entreprises agricoles d'état (TIGEM)

Les entreprises agricoles d'état (TIGEM) Les entreprises agricoles d'état (TIGEM) Yildirim Y. in Tekelioglu Y. (ed.). Agricultures méditerranéennes : la Turquie Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série B. Etudes et Recherches; n.

Plus en détail

L C D T P I I e B C P a g e 1 Nom : Prénom : TP : Condensateurs. Partie 1: Capacité de condensateurs plans

L C D T P I I e B C P a g e 1 Nom : Prénom : TP : Condensateurs. Partie 1: Capacité de condensateurs plans L C D T P I I e B C P a g e 1 Nom : Prénom : Nom : Prénom : TP : Condsateurs Partie 1: Capacité de condsateurs plans Le but est d'étudier commt la capacité d'un condsateur plan dépd de ses caractéristiques:

Plus en détail

IMPORTANCE ET PRODUCTIVITE DE L AGRICULTURE MAROCAINE: COMPARAISON INTERNATIONALE R. Doukkali 1

IMPORTANCE ET PRODUCTIVITE DE L AGRICULTURE MAROCAINE: COMPARAISON INTERNATIONALE R. Doukkali 1 Art. 12 Doukkali(139) 29/06/09 11:46 Page 47 IMPORTANCE ET PRODUCTIVITE DE L AGRICULTURE MAROCAINE: COMPARAISON INTERNATIONALE R. Doukkali 1 L exposé porte sur la place de l agriculture dans l économie

Plus en détail

Microéconomie et macroéconomie (1)

Microéconomie et macroéconomie (1) 1. Définitions 7524AJ Séminaire de recherche Méthodes d analyse Microéconomie et macroéconomie (1) La macroéconomie étudie l'économie à l échelle d un pays à travers les relations entre les grands agrégats

Plus en détail

Statistiques des transports en Amérique du Nord, 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 16 novembre 2016

Statistiques des transports en Amérique du Nord, 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 16 novembre 2016 Statistiques des transports en Amérique du Nord, 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le mercredi 16 novembre 2016 Une nouvelle version de la base de données Statistiques des transports

Plus en détail

ALCOTRA ( INTERREG V) FRANCE ITALIE

ALCOTRA ( INTERREG V) FRANCE ITALIE Présentation du programme coopération transfrontalière ALCOTRA 2014-2020 ( INTERREG V) FRANCE ITALIE St Jean Maurienne 16 juin 2015 Zone éligible ALCOTRA La Maurienne membre la Conférence s Hautes Vallées

Plus en détail

CARTO CITOYENNE. SÉCURITÉ SOCIALE. EAU. FEMMES ET POLITIQUES.

CARTO CITOYENNE. SÉCURITÉ SOCIALE. EAU. FEMMES ET POLITIQUES. ALTERCARTO FTCR La FTCR est e association créée 1974 s militantes militants progressistes l immigration tisine France, se veut avant tout citoyne au service s gagemts s luttes démocratis solidarité l égalité

Plus en détail

Forte tendance à la hausse du trafic passagers

Forte tendance à la hausse du trafic passagers COMMUNIQUÉ N o : 42 Forte tendance à la hausse du trafic passagers 3 juillet 2013 (Sydney) L Association du transport aérien international (IATA) a dévoilé ses statistiques sur le transport aérien mondial

Plus en détail

Madagascar. Hery Rajaonarimampianina entre film utopique et réalités Mardi, 14 Juin 2016 14:19 - Mis à jour Mercredi, 15 Juin 2016 05:36

Madagascar. Hery Rajaonarimampianina entre film utopique et réalités Mardi, 14 Juin 2016 14:19 - Mis à jour Mercredi, 15 Juin 2016 05:36 Madagascar. Hery Rajaonarimampianina entre film utopi réalités C est très simp: puis son acssion au pouvoir à Madagascar ( même lorsqu il était encore candidat substitution ), Hery Rajaonarimampianina

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

FILIERE ADMINISTRATIVE

FILIERE ADMINISTRATIVE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L'ISERE FILIERE ADMINISTRATIVE 416, rue des Universités 38405 SAINT-MARTIN-D HERES 04 76 33 20 33 - Fax 04 76 33 20 40 E-mail : cdg38@cdg38.fr

Plus en détail

Collège d'autorisation et de contrôle. Avis n 30/ Situation de l'éditeur Régie Média Namur - RMN SPRL

Collège d'autorisation et de contrôle. Avis n 30/ Situation de l'éditeur Régie Média Namur - RMN SPRL FM2008-142/RA2010 Collège d'autorisation et de contrôle Avis n 30/2011 Avis relatif au respect des engagements et obligations de l'éditeur Régie Média Namur - RMN SPRL pour le service Must FM Namur au

Plus en détail

Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs

Les systèmes de formation et leur contexte : enjeux politiques et économiques des systèmes éducatifs La macroéconomie étudie l'économie à l échelle d un pays à travers les relations entre les grands agrégats économiques, tels que par exemple le revenu, l investissement, la consommation, le taux de chômage,

Plus en détail

Travail Capital fixe Capital circulant

Travail Capital fixe Capital circulant Exercice 1 : Produire implique de réunir des hommes et des outils, machines, etc. Les hommes se servent de ces outils, machines, matériaux, etc. pour réaliser leur production. Les économistes appellent

Plus en détail

Notice de calcul du nombre d'emplois créés ou confortés par les travaux et l'exploitation du projet de mise à grand gabarit

Notice de calcul du nombre d'emplois créés ou confortés par les travaux et l'exploitation du projet de mise à grand gabarit VOIES NAVIGABLES DE FRANCE PROJET DE MISE A GRAND GABARIT DE LA LIAISON FLUVIALE ENTRE BRAY-SUR-SEINE ET NOGENT-SUR-SEINE Notice de calcul du nombre d'emplois créés ou confortés par les travaux et l'exploitation

Plus en détail

Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture

Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture Frédérique Mirgalet Conseillère pédagogique Février 2011 La question du code Questions posées au cours d un entretien avec Catherine Billard,

Plus en détail

GUIDE SUR LES SOUTIENS A L INNOVATION DANS LE PDR NORD-PAS-DE-CALAIS

GUIDE SUR LES SOUTIENS A L INNOVATION DANS LE PDR NORD-PAS-DE-CALAIS GUIDE SUR LES SOUTIENS A L INNOVATION DANS LE PDR NORD-PAS-DE-CALAIS POURQUOI UN GUIDE SUR LES SOUTIENS A L INNOVATION DANS LES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT RURAL? Un guide sur "les soutiens à l innovation

Plus en détail

Atelier régional de la CEDEAO-GBEP sur l'évaluation des ressources de la biomasse

Atelier régional de la CEDEAO-GBEP sur l'évaluation des ressources de la biomasse Atelier régional de la CEDEAO-GBEP sur l'évaluation des ressources de la biomasse Plan de présentation 1. Le Niger en quelques chiffres 2. Existence de ressources énergétiques et bioénergétique 3. Acteurs

Plus en détail

N 28 SENAT 2 SESSION ORDINAIRE DE ADOPTÉE AVEC MODIFICATION PAR LE SÉNAT DANS SA DEUXIÈME LECTURE

N 28 SENAT 2 SESSION ORDINAIRE DE ADOPTÉE AVEC MODIFICATION PAR LE SÉNAT DANS SA DEUXIÈME LECTURE PROPOSITION DE LOI adoptée le 9 mai 1963 N 28 SENAT 2 SESSION ORDINAIRE DE 1962-1963 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE AVEC MODIFICATION PAR LE SÉNAT DANS SA DEUXIÈME LECTURE tendant à modifier les articles 811,

Plus en détail

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie

La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie La réutilisation des eaux usées traitées comme ressources alternatives pour la préservation des eaux souterraines Cas de la Tunisie Dr Raoudha LAHACHE GAFREJ Faculté des Sciences de Bizerte TUNISIE r.lahache@gnet.tn

Plus en détail

édition 2002 chiffres clés du tourisme

édition 2002 chiffres clés du tourisme édition 2002 chiffres clés du tourisme le tourisme France 2001 Les échanges extérieurs La consommation touristique France Dépses des touristes étrangers France 33,9 milliards d Dépses des touristes français

Plus en détail

Bilan Année 2015 Actualités Perspectives année 2016

Bilan Année 2015 Actualités Perspectives année 2016 Bilan Année 2015 Actualités Perspectives année 2016 CONSEIL DE TRANSPARENCE ET DE SURVEILLANCE 9 décembre 2015 Volet technique Mixité à fin novembre : 47,2 % d Energies Renouvelables (39,6 % Biomasse)

Plus en détail

Vieillissement et croissance : le grand défi?

Vieillissement et croissance : le grand défi? Vieillissement et croissance : le grand défi? Résumé : L'immense majorité des pays développés, ainsi que certains pays en développement, font actuellement face à un vieillissement de leur population. Cela

Plus en détail

Samsung Wave Paiement par facture SFR

Samsung Wave Paiement par facture SFR Paiemt Désormais Désormais disponibs disponibs,, 723, 723, II, II, 575 575 Direction Terminaux- D.LAM & M.MACHADO Jan 2011 1 Qu ce Direct Billing? A Propos du Direct Billing ont ont mis mis pce pce nveau

Plus en détail

L exportation des films français en Le 24 novembre 2016

L exportation des films français en Le 24 novembre 2016 L exportation des films français en 2015 Le 24 novembre 2016 Comment évaluer l exportation des films français? RECETTES D EXPORTATION ventes de droits d exploitation à l étranger : salles, vidéo, VàD,

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

LA MULTIPOLARISATION DE L ÉCONOMIE

LA MULTIPOLARISATION DE L ÉCONOMIE LA MULTIPOLARISATION DE L ÉCONOMIE ~ Plan ~ - 1) L'essor des échanges à la fin du XXème siècle - 2) La restructuration de l'économie mondiale - 3) Les pôles majeurs de l'économie mondiale au début du

Plus en détail

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Fiches sectorielles Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart

Plus en détail

Conférence de presse du jeudi 3 décembre 2015

Conférence de presse du jeudi 3 décembre 2015 Conférence de presse du jeudi 3 décembre 2015 EVOLUTION DE LA CONJONCTURE DANS LE COMMERCE DE DETAIL ET LES SERVICES VAUDOIS EN 2015 ET PERSPECTIVES 2016 Exposé de M. Patrick ZURN, Collaborateur économiste,

Plus en détail

Suivi de l'inflation des prix à la consommation des aliments aux niveaux régional et mondial

Suivi de l'inflation des prix à la consommation des aliments aux niveaux régional et mondial Suivi de l'inflation des prix à la consommation des aliments aux niveaux régional et mondial Juillet 2014 Numéro 5 Aperçu mondial L'inflation des prix à la consommation des aliments au niveau mondial en

Plus en détail

BORDEAUX SUD. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre compas. Au service du sens

BORDEAUX SUD. Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre compas. Au service du sens BORDEAUX SUD Eclairage de l Analyse des besoins sociaux de Bordeaux par quartiers. Octobre 2014 L analyse des besoins sociaux (ABS) Observer les besoins de la population pour adapter la politique d action

Plus en détail

OBSERVATOIRE LOI SAPIN IMPACTS DES PROCEDURES DE MISE EN CONCURRENCE DES DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC

OBSERVATOIRE LOI SAPIN IMPACTS DES PROCEDURES DE MISE EN CONCURRENCE DES DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC OBSERVATOIRE LOI SAPIN IMPACTS DES PROCEDURES DE MISE EN CONCURRENCE DES DELEGATIONS DE SERVICE PUBLIC SUR LES SERVICES D EAU ET D ASSAINISSEMENT - SYNTHESE EDITION DE FEVRIER 013 DONNEES 010 La loi n

Plus en détail

RÉSULTATS FÉVRIER 2016 JEAN-PAUL AGON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

RÉSULTATS FÉVRIER 2016 JEAN-PAUL AGON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL RÉSULTATS 2015 12 FÉVRIER 2016 JEAN-PAUL AGON PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL UNE PERFORMANCE SOLIDE UNE PERFORMANCE SOLIDE Forte croissance des ventes 3 divisions sur 4 ont surperformé leur marché Des résultats

Plus en détail

Améliorer la qualité d'une vidéo avec Video Enhancer

Améliorer la qualité d'une vidéo avec Video Enhancer Améliorer la qualité d'une vidéo avec Video Enhancer Ce tutoriel est protégé par les lois sur le droit d'auteur, vous ne pouvez donc vous en approprier tout ou partie de son contenu sans faire référence

Plus en détail

Géographie : les évolutions de la population sur Terre

Géographie : les évolutions de la population sur Terre Géographie : les évolutions de la population sur Terre I. Comment a évolué la population mondiale? 1. Combien y a-t-il d hommes sur Terre actuellement? Document 1 : Evolution de la population mondiale

Plus en détail

Ch 6 L approche statistique du chômage

Ch 6 L approche statistique du chômage I. La notion de chômage La catégorie "chômeurs" apparaît à la fin du XIXe et son émergence est indissociable de la généralisation du salariat. Cf. Naissance du chômeur, 1880-1910, C. Topalov, Albin Michel,

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/02/2014) SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

Thomas BOUVET & Henri PHILIPPE

Thomas BOUVET & Henri PHILIPPE Options et finance d entreprise corrigés des exercices 5/29 Chapitre 4 : Options et théorie financière Exercice 4. : Le Guépard Soit Le Guépard une entreprise spécialisée dans le matériel sportif. Le Guépard

Plus en détail

Evaluation des finances publiques

Evaluation des finances publiques Evaluation des finances publiques à l occasion du projet de budget pour 2016 et du projet de loi de programmation financière pluriannuelle pour la période 2015-2019 Novembre 2015 Structure de l évaluation

Plus en détail

Statistique annuelle Plantes potagères et florales

Statistique annuelle Plantes potagères et florales 2005 2006 Semences et plants Statistique annuelle Plantes potagères et florales Utilisation libre sous réserve de mention de la source groupement national interprofessionnel des semences et plants STA.912-1

Plus en détail