Limousinerie (mémento)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Limousinerie (mémento)"

Transcription

1 Formation Aplomb Limousinerie (mémento) Vocabulaire Limousinerie n.f. (ou limousinage n.m.) : mur construit en moellons à parement apparent, lié au mortier. Art d appareiller un tel mur. Matériaux Moellon n.m. : Petit bloc de pierre, brut ou plus ou moins équarri, utilisé pour la construction. Par convention, il est assez petit pour être porté et manipulé par une personne, sans appareil de levage. Mortier n.m. : Mélange composé d un liant (ciment, chaux, résine ) d un granulat fin (sables), et d eau. On peut y ajouter des colorants, des retardateurs ou accélérateurs de prise. Les mortiers peuvent servir à maçonner des éléments (taillés ou moulés), à enduire (imperméabilisation et parement des murs et chapes), à jointoyer, ragréer ou sceller. Le dosage est souvent exprimé en poids de liant par m3 de sable. Pour un m3 de sable on obtiendra 1m3 de mortier. Chaux n.f. : Liant obtenu par la calcination du calcaire. La chaux est ensuite «éteinte» c'est-à-dire trempée dans l eau. Si la roche contient moins de 8% d argile, le liant obtenu est dit chaux aérienne parce qu elle prend au contact du gaz carbonique de l air. Elle est utilisée pour les enduits, les joints, les badigeons. Existe en pâte (qualité d extinction meilleure) et en poudre (sacs portant l étiquette CL) Pour la limousinerie de pierres calcaires, on utilisera une chaux hydraulique naturelle, elle est issue d une roche calcaire contenant entre 8 et 20% d argile suivant les carrières (sacs étiquetés NHL + un indice de 2 à 5 qui augmente avec la quantité d argile). Comme son nom le suggère elle prend sous l eau, elle est donc vendue en poudre, comme le ciment. Le ciment prompt naturel est une sorte de chaux naturelle dont la roche mère contient entre 20 et 60% d argile. La vitesse de prise et la rigidité augmente avec la quantité d argile. Quantité d argile dans la chaux Résistance à la compression Vitesse de Prise Perméabilité à la vapeur d eau Résistance aux mouvements du support

2 Les sacs étiquetés XHA «chaux hydraulique artificielle» sont des ciments Portland auxquels ont été ajouté des poudres fines de calcaire inerte. Ciment n.m. : Liant hydraulique minéral en poudre, constitué d un mélange de chaux, d argile, de cendres, et de différents minéraux, inertes ou non. C est un produit industriel dont la composition varie suivant les fabricants. Les différents ciments sont définis par une classe de résistance à 28 jours de séchage en MPa, mégapascals (32,5-42,5-52,5) Les ciments ont une résistance à la compression et à l érosion, une rigidité souvent plus grande que les autres liants. Cette qualité peut s avérer un défaut dans la limousinerie si les pierres ou briques utilisées sont poreuses, ou fragiles en surface : il arrive qu un mur rejointoyé ou hourdé au mortier de ciment se transforme en paroi à alvéoles avec le ciment qui apparait comme une résille et les éléments de maçonnerie (tuf, molasses, briques) qui ont «fondu» à la surface. Cela au bout de 5 ans seulement. Il faut rechercher le maximum d homogénéité de matière du parement pour minimiser l érosion, et donc choisir son liant en fonction de la dureté des pierres. Matériel Cordeau n.m. : Longues cordelettes tendues pour matérialiser les alignements des maçonneries, et charpentes en construction. Pour la limousinerie, il convient d aligner des cordeaux horizontaux successifs, au fur et à mesure que le mur monte (tous les 40cm par exemple). En alignant ces cordeaux à la verticale, on matérialise une paroi repère qui sert à positionner les moellons de manière à constituer un parement vertical. Fil à plomb de maçon : C est l outil à privilégier pour évaluer la verticale en limousinerie. Aucune surface n étant plate, le niveau à bulle ne suffit pas toujours. couronnement Eléments du mur en moellons parement n. m. : Face apparente d un élément de construction (une pierre, une brique, un mur.) garni n.m. ou blocage, ou fourrure : remplissage entre les moellons visibles en parement, constitué de blocaille (pierres sans formes particulière de format moyen mais trop petite pour être assisées en parement) de mortier et éventuellement de morceaux de tuiles ou de briques (accélérant la prise du mortier) ou de gravier. Fondations n.f.pl. Ensemble des ouvrages enterrés qui compose le socle du mur et répartissent sa charge sur le sol naturel. Les fondations gagnent donc à être plus larges que le mur lui-même pour mieux répartir la charge. En limousinerie, on garde les plus grosses pierres pour les fondations.

3 Boutisse n.f. : élément de maçonnerie (brique, moellon ou pierre de taille) qui présente sa plus petite face en parement. Carreau n.m. : élément de maçonnerie qui présente sa plus grande face en parement. (fréquent pour les pierres de taille, mais à éviter en limousinerie) Panneresse n.f. : élément de maçonnerie qui présente sa plus grande face sur l assise et la face intermédiaire sur le parement. Parpaing n.m. (adjectif : parpaigne) élément de maçonnerie qui présente un parement sur chacune des deux faces d un mur. Pierre parpaigne. En limousinerie, on doit autant que possible disposer les pierres de manière à avoir autant de boutisses que de panneresses, ( les unes relient le mur dans l épaisseur et les autres dans la surface ) quelques parpaings de temps en temps seront les bienvenus, et le moins de carreaux possibles. Chaînage vertical : dispositif maçonné en pierres de taille, ou blocs moulés, qui permet de nouer les parois l une à l autre ou de solidifier un mur de grande longueur. Il est constitué de pierres alternées qui forme des créneaux verticaux dans lesquels sont pris les lits de moellons.

4 Mise en œuvre La limousinerie à la française se fait par lits successifs. Pour chaque lit on commence par assiser les pierres de chaînage (vérification soigneuse de l aplomb à l aide du fil à plomb, et de la planéité de la paroi en regardant le parement de profil). On dispose ensuite un nouveau cordeau entre chaque arête ainsi matérialisée. On laisse une allumette entre l angle et le nouveau cordeau. On pose un lit de mortier, on tient prêt un saut de blocaille, et de brisure de tuile, et on pose ses pierres : Pour poser chaque moellon on place son œil sur l alignement des cordeaux précédents, et on pose le parement de la nouvelle pierre à une allumette de cet alignement. Le plan approximativement dessiné par la surface supérieure des nouveaux moellons doit déverser vers l intérieur du mur, et non l inverse.

5 Il faut aussi veiller à «croiser les joints» verticaux, (en coupe comme en façade) soit poser les pierres en quinconce.

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008

Extrait : DTU 26-1 Travaux d enduits de mortiers Avril 2008 3 Liants 3.1 Ciments Les ciments Portland (CEM I) et ciments Portland composés (CEM II) doivent être conformes à la norme NF EN 197-1. NOTE 1 La marque NF-Liants hydrauliques, ou son équivalent dans les

Plus en détail

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19)

Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Marque de qualité identifiant les produits adaptés à notre environnement climatique Guide de pose du bloc traditionnel courant en béton (50 x 20 x 19) Recommandations, conseils d utilisation et de mise

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

conformes aux règles de l Art

conformes aux règles de l Art conformes aux règles de l Art documents de référence travaux d enduits de mortiers minéraux revêtements plastiques épais sur béton et enduits hydrauliques documents de référence mortiers d enduits minéraux

Plus en détail

La Chapelle de la Ferme d Ithe

La Chapelle de la Ferme d Ithe La Chapelle de la Ferme d Ithe Le Tremblay-sur-Mauldre / Jouars-Pontchartrain (78 Yvelines) Une dizaine de jeunes, âgés de 17 à 20 ans, ont inauguré, durant les deux dernières semaines de juillet, une

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Blocs de chanvre

Guide de mise en œuvre. Blocs de chanvre Guide de mise en œuvre Blocs de chanvre Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Mise en œuvre Construction nouvelle Rénovation Isolation des sols Gainage Fixations des

Plus en détail

GUIDE DE POSE. Gamme BGV

GUIDE DE POSE. Gamme BGV GUIDE DE POSE Gamme BGV Composition d un mur de la gamme BGV RIVE 570 x 65 x 190 Poids (kg) : 6,5 Nbre / Pal : 96 Nbre / ml : 1,75 BGV 200/212 500 x 200 x 212 Poids (kg) : 12,8 Nbre / Pal : 72 Nbre / m

Plus en détail

A8 Mur en terre banchée (Pisé)

A8 Mur en terre banchée (Pisé) Arts de bâtir: Pays: A8 Mur en terre banchée (Pisé) Maroc PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Mur en terre banchée (Pisé) - Matière première : terre grasse plus ou moins argileuse. - Mise en œuvre

Plus en détail

Voie humide Fiche technique enduit

Voie humide Fiche technique enduit Fiche technique enduit (suivant le BREVET INPI N 9812902) Enduit chanvre et chaux Isolation thermique & acoustique en chanvre et chaux C015 C005 Enduit isolant en deux couches sur maçonnerie pierre Thermique

Plus en détail

LES SOUBASSEMENTS ET LES MURS EN PIERRE OU MAÇONNERIE

LES SOUBASSEMENTS ET LES MURS EN PIERRE OU MAÇONNERIE fiche technique / 02 les techniques constructives traditionnelles Le soubassement est en général en pierre afin de protéger les parties en bois de l'humidité et de l'intrusion des animaux comme les rongeurs

Plus en détail

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE Terre cuite au sol la note authentique Issus d une fabrication artisanale, ces carreaux d argile d aspect cuivré se prêtent aux rénovations de caractère. Leur cuisson à très haute température réduit la

Plus en détail

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3

CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL DT2. FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT3 DOSSIER TECHNIQUE CONTEXTE PROFESSIONNEL, EXTRAIT DU CCTP DT1 PLAN DU SOUS - SOL FICHES TECHNIQUES (Plafond type «Armstrong») DT2 DT3 RESSOURCES (Cloison sur ossature métallique, acoustique ) DT4 Contexte

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

Agence Midi-Pyrénées

Agence Midi-Pyrénées Agence Midi-Pyrénées www.cemexgranulats.fr STABILISATEUR de Graviers Le stabilisateur de graviers est un système conçu pour la réalisation de sol dur et praticable en graviers décoratifs. Parfaitement

Plus en détail

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité

Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité Enduit de cuvelage Système plastique d imperméabilisation et d étanchéité DEFINITION ET PRESENTATION DU PRODUIT MABETANCHE OU ENDUIT DE CUVELAGE est un système d imperméabilisation et d étanchéité, à base

Plus en détail

SOS traitement des surfaces

SOS traitement des surfaces COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nouveauté bâtiment 2012 Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 SOS traitement des surfaces endommagées par l humidité

Plus en détail

Règlement pour construire une école 4 salles de classe

Règlement pour construire une école 4 salles de classe inter aide Lancem ent et suivi de pro grammes concrets d e développement Règlement pour construire une école 4 salles de classe Ce document présente 9 étapes pour réussir la construction --------- Dimensions

Plus en détail

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS)

CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) INTRODUCTION Cette fiche a été rédigée par l équipe technique du CREPA CITERNES DE STOCKAGE DES EAUX DE PLUIE (IMPLUVIUMS) Un impluvium est un système de captage des eaux de pluie, composé de : - 1 toiture

Plus en détail

H Y G R O B A E t u d e d e l a r é h a b i l i t a t i o n h y g r o t h e r m i q u e d e s p a r o i s a n c i e n n e s

H Y G R O B A E t u d e d e l a r é h a b i l i t a t i o n h y g r o t h e r m i q u e d e s p a r o i s a n c i e n n e s Etude de la réhabilitation hygro des parois anciennes CAHIER N 1 : MURS EN TERRE CRUE Sommaire 1. Caractéristiques principales des murs en terre crue... 5 1.1. Le pisé... 5 1.2. La bauge... 8 1.3. L adobe...

Plus en détail

Sommaire. Conseils pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11

Sommaire. Conseils pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11 Sommaire 03 pratiques 4-5 La gamme ciments 6-7 La gamme chaux 8-9 Fondations Béton de propreté et semelle 10-11 Murs Montage blocs béton 12-13 Montage de pierres 14-15 Rejointoiement 16-17 Montage de briques

Plus en détail

Maçonnerie Semlali Hanane et Jérôme Fleury

Maçonnerie Semlali Hanane et Jérôme Fleury 2008 Maçonnerie Semlali Hanane et Jérôme Fleury L3 génie Urbain 24/04/2008 ANALYSE FONCTIONNELLE Maçonnerie Cloison Enveloppe Isolation thermique Isolation acoustique Bruits de choc (pas, chutes d objets

Plus en détail

SOMMAIRE : POSE DE PARQUET A COLLER. 1 - Matériel nécessaire

SOMMAIRE : POSE DE PARQUET A COLLER. 1 - Matériel nécessaire POSE DE PARQUET A COLLER SOMMAIRE : 1 - Matériel nécessaire 2 - Préparer la pose 3 - La pose - Les deux premiers rangs - Les rangs suivants 4 - Les plinthes 1 - Matériel nécessaire Mètre Crayon Scie sauteuse

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT M. GHARBI SOCOL SA GR GROUPE LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT MINERAL OU EFFLORESCENCES 1/Définition L humidité présente dans les éléments de construction, qu elle provienne d une condensation, d

Plus en détail

Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*.

Sommaire. Des sacs allégés 35 kg. Des couleurs propres à chaque utilisation. Date d ensachage. Date de fin d utilisation*. Comment lire le sac Calcia? Document normatif de référence : NF EN 197-1 + Annexe A1 (Février 2001) NF EN 197-4 (Décembre 2004) la norme des ciments Des sacs allégés 35 kg. Comment lire le sac Calcia?

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

Le ciment prompt : ciment spécial dont la prise (solidification de la pâte) s opère rapidement, en quelques minutes.

Le ciment prompt : ciment spécial dont la prise (solidification de la pâte) s opère rapidement, en quelques minutes. Les bétons et ses constituants Le ciment : le ciment est un liant hydraulique, c est à dire une poudre minérale qui, mélangée avec de l eau, forme une pâte qui durcit progressivement. Le ciment est utilisé

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

LE PROMPT VICAT. Guide de mise en œuvre Bétons et mortiers de chanvre

LE PROMPT VICAT. Guide de mise en œuvre Bétons et mortiers de chanvre LE PROMPT VICAT Guide de mise en œuvre Bétons et mortiers de chanvre SOMMAIRE. RÈGLES PROFESSIONNELLES page 3. DESCRIPTION DES COMPOSANTS page 3. Le Granulat Chanvre Bâtiment page 3. Le ciment naturel

Plus en détail

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE

Corniches. Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Corniches Cahier des charges et de mise en œuvre SOMMAIRE Définition... Gamme... Caractéristiques des produits...2 Domaine d'utilisation...2 Mise en œuvre...3, 4, 5 Contrôle qualité...6 Références...7

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION POUR MAISON DE STOCKAGE

MANUEL DE FORMATION POUR MAISON DE STOCKAGE MANUEL DE FORMATION POUR MAISON DE STOCKAGE MAI 2014 INTRODUCTION L Association FERT a initié avec le Bureau d études ICOR BTP deux séances de formation destinées aux paysans relais et à ses membres d

Plus en détail

Maçonneries. Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français. Les différents types de roches. La localisation

Maçonneries. Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français. Les différents types de roches. La localisation Maçonneries Guide pratique du patrimoine bâti du Vexin français Territoire de calcaire, c est tout naturellement que le choix des matériaux pour ériger les constructions dans le Vexin français s est porté

Plus en détail

PATHOLOGIE DES BALCONS

PATHOLOGIE DES BALCONS PATHOLOGIE DES BALCONS Un balcon est une «plateforme à hauteur de plancher, formant saillie sur une façade, et fermée par une balustrade ou un garde-corps, qui sont généralement en métal ou en béton. C

Plus en détail

D4 Couverture de tuiles rondes

D4 Couverture de tuiles rondes Arts de bâtir: Pays : D4 Couverture de tuiles rondes France PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Couverture de tuiles rondes - Toiture à pente courante de 25% à 35% couverte de deux couches de

Plus en détail

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction

Les matériaux sains. sommaire A. Introduction sommaire A. Introduction confort thermique considérations murs cycle de vie énergie grise B. Matériaux de construction Le bois La terre La maçonnerie à joint mince C. Matériaux d isolation isolation répartie

Plus en détail

Bâtir un mur en briques de terre compressée. Livret stagiaire

Bâtir un mur en briques de terre compressée. Livret stagiaire Bâtir un mur en briques de terre compressée Livret stagiaire Sommaire Planning 3 La construction en terre 4 Historique 4 Les particularités du bâti en terre crue 4 La Brique de Terre Compressée (BTC) 5

Plus en détail

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie.

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. Carrière souterraine de Thénac exploitée depuis l'antiquité - cr1974

Plus en détail

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT

INTRO. Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES ÉQUIPEMENT Comment isoler des combles aménageables? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Crayon Mètre Niveau à bulle Règle de maçon Visseuse Cordeau nylon Equerre Grignoteuse

Plus en détail

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement

CIMENT NATUREL UNIQUE ET DURABLE. Eau & assainissement LE PROMPT VICAT CIMENT NATUREL Eau & assainissement Le prompt Vicat POUR L EAU et L ASSAINISSEMENT Imperméabilisez et réparez vos ouvrages! LE PROMPT VICAT est un ciment naturel, de couleur ocre clair,

Plus en détail

L offre Bloc Béton sur mesure

L offre Bloc Béton sur mesure L offre Bloc Béton sur mesure 2013 Les blocs béton, nouvelle génération, multi conforts pour mieux vivre, le matériau du bien être. Solutions Pradier Blocs "Économique et Durable" Un Bloc toujours aussi

Plus en détail

Conseils de pose des pavés et dalles de voirie

Conseils de pose des pavés et dalles de voirie Conseils de pose des pavés et dalles de voirie (référence : norme NFP 98 335) RESUME DU PHASAGE : La pose s effectue traditionnellement selon le phasage ci-dessous : 1. Acceptation des assises et du drainage

Plus en détail

maquette WB8 16/12/05 16:45 Page 1 La solution environnementale des enduits monocouches projetés

maquette WB8 16/12/05 16:45 Page 1 La solution environnementale des enduits monocouches projetés maquette WB8 16/12/05 16:45 Page 1 maquette WB8 16/12/05 16:45 Page 2 à tout moment, l'information à votre service : Se connecter sur le site weber et broutin : www.weber-broutin.fr - sélectionner rapidement

Plus en détail

D6 Couverture de lauzes

D6 Couverture de lauzes Arts de bâtir: Pays : D6 Couverture de lauzes Espace Méditerranéen PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Couverture de lauzes - Toiture à pente courante de 25% à 40% couverte de lauzes de calcaire,

Plus en détail

LES CENTRES DE FORMATION Ytong

LES CENTRES DE FORMATION Ytong GUIDE DE POSE Outil indispensable sur vos chantiers, ce guide vous apportera un éclairage différent sur les techniques de mise en œuvre du béton cellulaire Ytong. Toutefois, il ne remplace pas le D.T.U

Plus en détail

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Evolutions de la pose collée DE carrelage en 2010 Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Trois nouveaux textes de mise en œuvre relatifs à la pose collée de carrelage sont

Plus en détail

MAQUETTE DE MAISON EN BOIS ET EN BRIQUES

MAQUETTE DE MAISON EN BOIS ET EN BRIQUES évolutions possibles Dossier réalisé par Christian BÉGUÉ Cyril LASCASSIES HPY version d' août 00 Table des matières A) IMPLANTATION DE LA MAISON... )Travail à faire :... )Matériel nécessaire :... B & C)

Plus en détail

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager

communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager Schéma de restaurationvalorisation du petit patrimoine des communes du pays de brouilly. Four du hameau de Chardignon Saint-Lager SOMMAIRE 1) ÉDIFICE PRÉSENTE... 3 A) DÉNOMINATION ET POSITION GÉOGRAPHIQUE...

Plus en détail

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE

Isolation en façade FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Isolation en façade 2 4 6 7 CONNAÎTRE > Les techniques d isolation > Les différents systèmes REGARDER > L emploi de l isolation > La pose de l isolation > Le traitement des points singuliers

Plus en détail

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013

CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 CATALOGUE AKTA Chaux-Chanvre : Pôle Habitat Ecologique 2013 AKTA - Chanvre Chènevotte calibrée pour le béton de chanvre et enduits isolants Domaine d emploi AKTA Chanvre est issu d un chanvre non-roui.

Plus en détail

PLATRIER - PLAQUISTE

PLATRIER - PLAQUISTE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE*

GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* GUIDE D ACHAT ET DE POSE D UN BLOC PORTE* BIEN CHOISIR SON PRODUIT : 1 ) Composition d un bloc-porte : Un bloc-porte est composé d une porte (1) associée à une huisserie (ou dormant ou cadre (2)). 2 )

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

Formations courtes et modulaires

Formations courtes et modulaires Noria et Compagnie Centre de formation professionnelle à l'éco-construction n 7 rue de la Vilaine 44460 St Nicolas de Redon www.noria-cie.com Coordinateur : Samuel Dugelay 06 30 41 33 21 / makjo@makjo.com

Plus en détail

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK

Guide de mise en œuvre. Liant ProKalK Guide de mise en œuvre Liant ProKalK Applications Confort Caractéristiques du produit Caractéristiques physiques Dosage et conseil d utilisation Isolation du sol en béton de chanvre ProKalK Isolation pour

Plus en détail

U de chaînage/linteau Easytherm U de chaînage/linteau à coller, porteur et isolant. Dim. 50 x 20 x 20cm. Réf. 683 008 90 34.90 le m 2 3.

U de chaînage/linteau Easytherm U de chaînage/linteau à coller, porteur et isolant. Dim. 50 x 20 x 20cm. Réf. 683 008 90 34.90 le m 2 3. MISE EN ŒUVRE MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EN BÉTON Parpaings à maçonner R = 0, Tracez un repère sur la semelle de fondation. Étalez un lit de mortier (de ou cm). Posez, alvéoles vers le bas, un parpaing

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

RÉALISER UN ENDUIT A LA CHAUX SUR UN MUR ANCIEN

RÉALISER UN ENDUIT A LA CHAUX SUR UN MUR ANCIEN RÉALISER UN ENDUIT A LA CHAUX SUR UN MUR ANCIEN L'enduit doit s'accrocher / protéger / décorer. S'accrocher par le gobetis ou par les joints? Restaurer le support Quelques définitions Le corps d'enduit

Plus en détail

P r é s e r v a t i o n e t v a l o r i s a t i o n d u b â t i a n c i e n

P r é s e r v a t i o n e t v a l o r i s a t i o n d u b â t i a n c i e n P r é s e r v a t i o n e t v a l o r i s a t i o n d u b â t i a n c i e n Conseils sur le bâti ancien, en complément du cahier de recommandations architecturales Objectifs Le cahier de recommandations

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

RENOVATION DES FACADES DE L HÔTEL DE VILLE

RENOVATION DES FACADES DE L HÔTEL DE VILLE RÉPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE RENOVATION DES FACADES DE L HÔTEL DE VILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Cahier des Charges Techniques Particulières Émetteur N de marché Mois / année Mairie de

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

Guide du Maçon Holcim (Belgique) S.A.

Guide du Maçon Holcim (Belgique) S.A. Force. Performance. Passion. Guide du Maçon Holcim (Belgique) S.A. Votre Chantier / Applications Sommaire Scellement de carrelages Pose de tuiles Montage de murs Enduits de façade Sols A - Fondations 12

Plus en détail

Rapport action tuffeau. CAHIER n 9

Rapport action tuffeau. CAHIER n 9 Rapport action tuffeau Réhabilitation énergétique des bâtiments en tuffeau Etat de l art et retours d expérience CAHIER n 9 Maison troglodyte Villaines les rochers Figure 1 1 : façade sud : Ancienne boulangerie

Plus en détail

Les différentes étapes de la construction d une maison

Les différentes étapes de la construction d une maison HABITAT & OUVRAGES Cliquer pour faire défiler Collège de la Saussaye Les différentes étapes de la construction d une maison Présentation en 19 diapositives et 38 étapes C est le travail du géométre Le

Plus en détail

RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE

RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE Guy Nordenson and Associates RÈGLES DE DIMENSIONNEMENT ET DE CONSTRUCTION POUR LES LOGEMENTS EN MAÇONNERIE CHAÎNEE Build Change, Programme d Assistance Technique à la Reconstruction de Logements suite

Plus en détail

enduits à la chaux naturelle

enduits à la chaux naturelle Joël SARLOT Président du CAUE de la Vendée Le département de la Vendée a conservé à travers les siècles une part importante de son patrimoine bâti, des édifices prestigieux et d humbles constructions,

Plus en détail

Les cloisons sont des ouvrages verticaux non porteurs dont la fonction principale est de cloisonner, séparer et redistribuer l espace des locaux.

Les cloisons sont des ouvrages verticaux non porteurs dont la fonction principale est de cloisonner, séparer et redistribuer l espace des locaux. www.jexpoz.com Les cloisons sont des ouvrages verticaux non porteurs dont la fonction principale est de cloisonner, séparer et redistribuer l espace des locaux. Ces cloisons ont des rôles multiples : Séparer

Plus en détail

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011

JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 JOURNÉE TECHNIQUE DU 26 MAI 2011 LES REVÊTEMENTS DE SOL DE BÂTIMENT Comparaisons des 2 DTU : DTU 52.1 (sols scellés) et DTU 52.2 (sols collés) pour les PIERRES NATURELLES Philippe DUPUIS NF DTU 52.1 NF

Plus en détail

Précis d utilisation de Chaux Naturelle Hydraulique NHL

Précis d utilisation de Chaux Naturelle Hydraulique NHL Précis d utilisation de Chaux Naturelle Hydraulique NHL «Ou comment utiliser la nature pour nous protéger de ses caprices». Olivier Labesse. 1 2 À mon Père, cet homme à qui je dois tout. 3 4 Avant-propos

Plus en détail

ETANCHEITE DES FONDATIONS

ETANCHEITE DES FONDATIONS ETANCHEITE DES FONDATIONS H UM I DIT É DE S S O US-SOL Par définition, le sous-sol d un bâtiment désigne l ensemble des locaux (cave, garage, parfois pièce aménagée d un pavillon, caves ou parkings en

Plus en détail

L isolation extérieure dès le gros œuvre

L isolation extérieure dès le gros œuvre L isolation extérieure dès le gros œuvre L ISOLATION PAR L EXTERIEUR : SA SUPERIORITE SUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR RTh est un nouveau procédé de maçonnerie spécialement conçu pour l isolation par l

Plus en détail

C1 Plancher en bois avec support de sol cloué, assemblé

C1 Plancher en bois avec support de sol cloué, assemblé Arts de bâtir: Pays: C1 Plancher en bois avec support de sol cloué, assemblé France PRÉSENTATION Emprise Géographique Définition Plancher en bois avec support de sol bois cloué, assemblé... - Structure

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs.

BLOCS 2S BETON. Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. BLOCS 2S BETON AVANTAGES DU SYSTEME : FABRICATION Qualité du béton : minimum C25/30 ou qualité supérieure. Cette qualité est nécessaire pour une meilleure résistance aux chocs. Aucun matériau recyclé n

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre

Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre COLLECTION T ECHNIQUE C IMBÉTON G11 FICHES TECHNIQUES TOME 2 Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre FICHES TECHNIQUES TOME 2 Les bétons : formulation, fabrication et mise en œuvre Avant-propos

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

chaux les solutions Lafarge Chaux blanches

chaux les solutions Lafarge Chaux blanches chaux les solutions Lafarge Chaux blanches Chaux hydrauliques et naturelles une gamme complète Naturelles, transparentes, les chaux hydrauliques Lagarge sont parfaitement adaptées à la rénovation des bâtis

Plus en détail

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles

gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles gamme GROS-œuvre Briques de structure et de cloisons traditionnelles Les Briques de structure Briques C Savoir-faire et innovation Savoir-faire de la brique Les briques en terre cuite sont, par excellence,

Plus en détail

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS

LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS 2001 LA NORMALISATION FRANÇAISE DES CIMENTS CIM CENTRE D INFORMATION SUR LE CIMENT ET SES APPLICATIONS Une norme européenne des ciments, un double marquage pour la qualité. Avant-propos En 1994, la France

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS?

COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? COMMENT CONSTRUIRE UN CRIB A MAÏS? Par Philippe et Marie-Noëlle LENOIR Un couple du Volontaires du Progrès qui travaille à GALIM Département des Bamboutos, Province de l Ouest, nous adresse cette fiche

Plus en détail

La chaux performance. Enduire à la chaux. édition Juin 2010. Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com

La chaux performance. Enduire à la chaux. édition Juin 2010. Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com La chaux performance Enduire à la chaux édition Juin 2010 Visitez notre site internet! www.bcb-tradical.com Tradical, la chaux performance Sommaire 03 La chaux, matériau d avenir 04-05 Performances et

Plus en détail

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages

Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Compléments d informations sur les qualités et normes de carrelages Les seules normes internationales reconnues sont NF EN 14411 La présente Norme européenne définit et fixe les termes, les exigences et

Plus en détail

Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides

Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides Notice d utilisation Guide d installation Centrales CT- 5 et CT- 8 Sommaire Composition du kit Description centrales

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

OUVRAGES EN PIERRE DE TAILLE

OUVRAGES EN PIERRE DE TAILLE MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION DIRECTION DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE OUVRAGES EN PIERRE DE TAILLE Juillet 2003 Sous-direction des monuments historiques Mission études et travaux

Plus en détail

«La Roche des Pyrénées»

«La Roche des Pyrénées» «La Roche des Pyrénées» 01 02 04 05 Roche 03 Pierre Gabion Gravier Sable Tout-venant Bagnères Matériaux entre tradition et modernité! «La Roche des Pyrénées» L harmonie d un territoire Big Bag Située dans

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A maçonnerie Construire soi-même un escalier de béton à double quart tournant en kit Bricoler du Côté d e la M ais o n Label BRICOLER DU CÔTÉ DQUALITÉ E LA MAISON LABEL BRICOLER DU CÔTÉ DE LA MAISON Label

Plus en détail

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G

PRINCIPE DE POSE D UN SEPARATEUR OLEOPUR H &G 1 Précautions à prendre avant installation. 2 Réaliser la fouille et aménager le fond de fouille. 3 Mettre en place la cuve dans la fouille. 4 Effectuer le remblaiement. 5 Raccorder les différentes canalisations

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE :

BREVET DE TECHNICIEN EN ETUDE ET ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION. 1 ère PARTIE : 1 ère PARTIE : ETUDE PREVISIONNELLE A - OBJET DE L ÉTUDE : Technicien économiste de la construction dans une entreprise de gros œuvre, vous êtes chargé d établir le devis estimatif de l infrastructure

Plus en détail

Façades en béton apparent

Façades en béton apparent FICHE TECHNIQUE Façades en béton apparent 2 3 4 5 CONNAÎTRE > Le matériau > Mise en œuvre REGARDER > Fissures > Éclatement du béton > Corrosion des armatures ENTRETENIR > Réparation du béton > Nettoyage

Plus en détail

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C.

Montant H.T. Montant T.V.A 20,00% Montant T.T.C. PARIS LE 15/07/2015 mario.marques356@gmail.com http://www.cifidf.fr/ REF. CHANTIER M. Mme LAGRAA 44 RUE DE MARINES 95750 CHARS M. Mme LAGRAA 42 AV. HENRI BARBUSSE 92700 COLOMBES DEVIS N 05873635 TRAVAUX

Plus en détail

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES

OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES FICHE CONSEIL N 8 OUVRAGES EN PLAQUES DE PLATRE ORIGINES ET TRAITEMENT DES FISSURES (Plaques, carreaux, enduits) Cette fiche a pour objet d informer les intervenants sur des méthodes simples visant à déterminer

Plus en détail

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau

JE RÉALISE. Carreler un. sol. Niveau JE RÉALISE Carreler un sol Niveau Le carrelage est facile d entretien et il sait se marier à tous les styles d intérieur grâce à ses nombreux coloris et ses dimensions variées. Découvrez étape par étape

Plus en détail