Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de"

Transcription

1 QUELS SONT LES TAUX DE COTISATIONS? Les cotisations contractuelles sont appelées à 125 % de leur montant. Cette contribution supplémentaire est destinée à financer l équilibre des régimes. Elle n ouvre aucun droit à la retraite. Le taux pris en compte pour le calcul des cotisations est donc le taux d appel. Comme dans le régime général, les cotisations au régime ARRCO et AGIRC sont réparties entre employeurs et salariés selon la réglementation des régimes. Comment calculer les cotisations retraites au titre des régimes de retraite complémentaires Agirc et Arrco pour l exercice 2015? Calcul des cotisations retraite AGIRC Préambule Depuis 1989, le régime Agirc a mis en place un système de garantie pour permettre à tout salarié cadre d acquérir un minimum de points. Cette Garantie s appelle la GMP «Garantie Minimale de Points» Pour l exercice 2015, ce minimum est de 120 points pour une cotisation retraite annuelle (parts salariale et patronale) de 796,08. Toutefois, cette cotisation est due, en totalité, partiellement ou pas du tout, selon le salaire brut déclaré et les cotisations retraites tranche B calculées. Vous trouverez ci-dessous les différents cas que vous pouvez rencontrer Qui n est pas concerné par la GMP? La limite au-delà de laquelle un participant n est pas visé par la cotisation GMP est définie par le salaire charnière «GMP». Pour l exercice 2015, il s élève à (ou par mois) Rappel : le Plafond annuel de la Sécurité sociale (PSS) 2015 est de Mr X a un salaire brut de du 01/01/2015 au 31/12/2015 pour un temps plein. Son salaire est supérieur au salaire charnière «GMP» ( ) Les cotisations retraite sont donc dues uniquement sur la tranche B du salaire ; soit : Tranche B = ( ) La cotisation retraite TB s élève à x 20,55% soit La cotisation sur la tranche B étant supérieure au minimum GMP, l entreprise versera pour ce collaborateur cadre de cotisations retraite. 2 Qui peut être concerné par la GMP? Tout salarié relevant du régime Agirc dont le salaire brut est inférieur au salaire charnière «GMP» ( ) est concerné par la cotisation GMP. Celle-ci est due en totalité si le salaire brut est inférieur au PSS voir cas 1 Ou en complément si le salaire brut est supérieur au PSS et inférieur au salaire «charnière» GMP voir cas 2 Cas 1 Mr X perçoit un salaire brut de du 01/01/2015 au 31/12/2015 pour un temps plein. Le salaire est inférieur au PSS (38040 ), aucune cotisation n est due sur la tranche B. L entreprise versera donc en totalité la cotisation annuelle GMP soit Cas 2 Mr X perçoit un salaire brut de du 01/01/2015 au 31/12/2015 pour un temps plein. Son salaire est supérieur au PSS mais inférieur au salaire charnière «GMP». La tranche B est de ( ) = 960. La cotisation retraite TB s élève à 960 x 20,55 % soit Cette cotisation est inférieure au minimum GMP (796,08 ), l entreprise doit donc verser un complément de cotisations au titre de la GMP (796, ) soit L entreprise versera donc une cotisation retraite totale de 796,08

2 répartie de la façon suivante : au titre de la cotisation GMP au titre de la cotisation retraite TB. Cas particulier : activité à temps partiel Lorsqu un salarié cadre travaille à temps partiel, c est-à-dire lorsque sa durée de travail est inférieure à un temps complet, les cotisations sont calculées en fonction du plafond de Sécurité sociale à temps partiel. Ce dernier se détermine selon les formules suivantes : PSS réduit = PSS à temps plein de la période travaillée x taux d activité ou PSS réduit = PSS à temps plein de la période travaillée x salaire à temps partiel salaire à temps plein 3 Exemples de calculs Cas 3 Votre salarié cadre perçoit un salaire brut de du 01/01/2015 au 31/12/2015 pour un taux d activité de 80%. Le PSS réduit = x 80% = Son salaire est supérieur au salaire charnière «GMP» réduit, soit ( x 80%) Les cotisations retraite sont donc dues uniquement sur la tranche B du salaire : Tranche B = ( ) La cotisation retraite TB s élève à x 20,55 % soit La cotisation sur la tranche B étant supérieure au minimum GMP réduit 636,86 (796,08 x 80%), l entreprise versera pour ce collaborateur cadre de cotisations retraite. Cas 4 Votre salarié cadre perçoit un salaire brut de du 01/01/2015 au 31/12/2015 pour un taux d activité de 80 %. Le PSS réduit = x 80% = Le salaire est inférieur au plafond de Sécurité sociale calculé ( ) aucune cotisation n est due sur la tranche B. Par conséquent, l entreprise versera la cotisation annuelle GMP au prorata du taux d activité soit 796,08 x 80% = 636,86 Cas 5 Votre salarié cadre perçoit un salaire brut de pour un taux d activité de 80 % du 01/01/2015 au 31/12/2015. Le PSS réduit = x 80% = La cotisation de référence annuelle GMP, au prorata du taux d activité est de : 796,08 x 80% = 636,86 Son salaire brut étant supérieur au plafond de Sécurité sociale calculé ( ), des cotisations sont dues sur la tranche B. La tranche B est de ( ) = 1068 La cotisation tranche B s élève à 1068 x 20,55 % soit Cette cotisation est inférieure au minimum GMP dû au prorata 636,86, l entreprise doit donc verser un complément au titre de la GMP (636, ) soit L entreprise versera donc une cotisation retraite totale de répartie de la façon suivante : au titre de la cotisation GMP au titre de la cotisation retraite TB Calcul des cotisations retraite ARRCO calcul des cotisations retraite pour un salarié cadre a) Un salarié cadre perçoit un salaire brut de pour un temps complet en Son salaire est inférieur au plafond de Sécurité sociale, les cotisations sont calculées sur la tranche A, soit dans son cas, sur la totalité de son salaire brut. La cotisation tranche A s élève à x 7.75 % soit b) Un salarié cadre perçoit un salaire brut de pour un temps complet en Son salaire est supérieur au plafond de Sécurité sociale, les cotisations sont calculées sur la

3 tranche A, limitée au plafond de Sécurité sociale ( ). La cotisation tranche A s élève à x 7,75 % soit calcul des cotisations retraite pour un salarié non cadre a) Un salarié non cadre perçoit un salaire brut de pour un temps complet en Son salaire est inférieur au plafond de Sécurité sociale, les cotisations sont calculées sur la tranche A, soit dans son cas, sur la totalité de son salaire brut. La cotisation tranche A s élève à x 7,75 % soit b) Un salarié non cadre perçoit un salaire brut de pour un temps complet en Le salaire est supérieur au plafond de Sécurité sociale. Les cotisations sont calculées sur la tranche A et sur la tranche B. La cotisation tranche A s élève à x 7,75 % soit La cotisation tranche B s élève à 960 x 20,25 % soit NB : à l instar du régime Agirc, lorsqu un salarié non cadre travaille à temps partiel, c est-à-dire lorsque sa durée de travail est inférieure à un temps complet, les cotisations sont calculées en fonction du plafond de Sécurité sociale à temps partiel. La loi du 17 janvier 2003 relative aux salaires, au temps de travail et au développement de l'emploi a instauré à compter du 1er juillet 2003 une réduction de cotisations sociales sur les bas et moyens salaires. QUELLES COTISATIONS? A compter du 1er janvier 2015, ce dispositif, dit "réduction Fillon", porte sur les cotisations patronales suivantes : - Assurances sociales maladie, maternité, invalidité, dèces et vieillesse (ASA) - Allocations familiales (AF) - Contribution de Solidarité Autonome (CSA) - Fonds Nationale d'aide au Logement (FNAL) - Accident du travail et Maladies Professionnelles (AT-MP) QUI EST CONCERNÉ? Les employeurs dont les salariés entrent dans le champ de l'assurance chômage. A NOTER : - les particuliers employeurs sont expressément exclus du dispositif - les CUMA qui optent pour la réduction dégressive "Fillon" doivent impérativement le mentionner sur la DPAE - les entreprises adaptées de droit public sont concernées par l'application de cette réduction Les salariés dont l'engagement résulte d'un contrat de travail relevant du champ de l'assurance chômage, (CDI, CDD, intérim, etc...). A NOTER : les mandataires sociaux non titulaires d'un contrat de travail, les stagiaires, les titulaires d'un CAPE et les personnes handicapées employées en E.S.A.T. ne peuvent y ouvrir droit. LES MODALITÉS DE CALCUL Le montant de réduction de cotisations patronales équivaut à un pourcentage variable de la rémunération versée à chaque salarié. Il est égal au salaire brut annuel, incluant les heures supplémentaires et/ou complémentaires, multiplié par un coefficient.

4 Le coefficient de réduction varie en fonction du niveau de rémunération servi au salarié. Maximal pour un salarié payé au SMIC, ce coefficient est ensuite dégressif jusqu'à s'annuler lorsque la rémunération atteint 1,6 fois le SMIC. 1/5 Réf : Dossier Employeur_F06-CS Depuis le 1 er janvier 2015, le coefficient maximum de la réduction est modifié La distinction faite entre les entreprises de plus ou moins 20 salariés est supprimée à compter du 1er janvier En pratique, le coefficient maximal de réduction est désormais calculé en fonction du cumul des taux de cotisations et contributions qui entrent dans le champ de la réduction. Ainsi ce coefficient est de : - 27,95% pour les entreprises soumises à une cotisation FNAL de 0,10%, - 28,35% pour les entreprises soumises à une cotisation FNAL de 0,50%, (entreprise de type administratif ayant un effectif de 20 salariés ou plus) Les formules de calcul utilisées à compter du 1er janvier 2015 pour déterminer le coefficient sont les suivantes : Employeur soumis à une cotisation FNAL de 0,10 % Employeur soumis à une cotisation FNAL de 0,50 % Coefficient maximal de réduction : 0,2795 Coefficient maximal de réduction : 0,2835 0,2795 x (1,6 x SMIC annuel / mensuel de référence* -1) 0,6 Rémunération annuelle / mensuelle brute* 0,2835 x (1,6 x SMIC annuel / mensuel de référence* - 1) 0,6 Rémunération annuelle / mensuelle brute* * Chacun des paramètres annuels est obtenu en additionnant les valeurs mensuelles correspondantes. Le calcul de la réduction elle-même reste le suivant : Montant de la réduction = rémunération brute (heures supplémentaires comprises) x coefficient de réduction Par ailleurs, la rémunération des temps de pause, d'habillage et deshabillage doivent désormais être intégrées dans la rémunération brute. Le montant de la réduction est imputé sur les cotisations patronales dans un ordre et pour des taux précis : Cotisations patronales concernées par la réduction Taux de la cotisation Taux d'imputation de la réduction Ordre d'imputation ASA maladie 12,80 % 12,80 % 1 ASA vieillesse (sous plafond) 8,50 % 8,50 % 2 ASA vieillesse (totalité) 1,80 % 1,80 % 3

5 AF 3,45 % ( Rem. < 1,6 SMIC)* 3,45 % 4 FNAL 0,10 % ou 0,50 % 0,10 % ou 0,50 % 5 CSA 0,30 % 0,30 % 6 AT-MP Variable selon l'activité (voir fiche n 4) Taux maximum de 1 % 7 Total Variable selon les taux AT et FNAL 27,95 % ou 28,35 % * Le taux AF de 5,25% s'applique uniquement aux rémunérations supérieures à 1,6 SMIC, qui n'ouvrent pas droit à la réduction Fillon. Seul le taux AF de 3,45% peut être pris en compte pour l'imputation de la réduction Fillon. Depuis le 1 er janvier 2011, le calcul de la réduction "Fillon" est annualisé Ce mode de calcul a pour but d'assurer, pour un même niveau de rémunération versée, que deux employeurs bénéficient du même montant de réduction, quelle que soit la manière dont cette rémunération est versée au cours de l'année. L'annualisation implique les modifications suivantes : Le salaire pris pour base n'est plus le salaire mensuel, mais le salaire brut annuel (primes comprises) La formule de calcul fait désormais appel au SMIC annuel de référence calculé sur la base de 1820 fois le SMIC horaire, ou sur la base de 12 fois le SMIC mensuel calculé à partir de la durée légale hebdomadaire 2/6 Réf : Dossier Employeur_F Les formules de calcul utilisées dans le cadre de l'annualisation sont les suivantes : Employeur soumis à une cotisation FNAL de 0,10 % Employeur soumis à une cotisation FNAL de 0,50 % Coefficient maximal de réduction : 0,2795 Coefficient maximal de réduction : 0,2835 0,2795 x (1,6 x SMIC annuel de référence* -1) 0,6 Rémunération annuelle brute* 0,2835 x (1,6 x SMIC annuel de référence* - 1) 0,6 Rémunération annuelle brute* * Chacun des paramètres annuels est obtenu en additionnant les valeurs mensuelles correspondantes. Le montant annuel de la réduction dont bénéficie un employeur n'est pas systématiquement modifié du fait de l'annualisation du calcul; seuls les employeurs qui versent des compléments de salaires ayant pour conséquence de porter sur certains mois la rémunération au-delà de 1,6 SMIC constateront un montant annuel de réduction plus faible. En pratique un montant de réduction continue à être calculé chaque mois Bien que la règle soit celle de l'annualisation du calcul, une réduction mensuelle continue à être calculée à l'aide des formules indiquées ci-dessous. Une régularisation est effectuée sur le dernier mois de l'année (ou le dernier mois du contrat) à l'aide de l'une des formules indiquées dans l'encadré ci-dessus.

6 Rappel : Seuil maximal de rémunération = 1,6 SMIC Employeur soumis à une cotisation FNAL de 0,10 % Employeur soumis à une cotisation FNAL de 0,50 % Coefficient maximal de réduction : 0,2795 Coefficient maximal de réduction : 0,2835 0,2795 x (1,6 x SMIC mensuel de référence* -1) 0,6 Rémunération mensuelle brute** 0,2835 x (1,6 x SMIC mensuel de référence* - 1) 0,6 Rémunération mensuelle brute** Montant de la réduction = rémunération brute (heures supplémentaires comprises) x coefficient de réduction * Le SMIC mensuel doit être corrigé en fonction de la périodicité et la durée contractuelle du travail déclarées (voir en page 3) ** Les temps de pause, d'habillage et de déshabillage rémunérés en application d'une convention ou d'un accord collectif ne sont plus déduits de ce montant, depuis le 1er janvier Exemple : Un salarié travaillant au sein d'une entreprise avec un effectif inférieur à 20 salariés, est en arrêt maladie avec suspension de contrat au mois de janvier 2015 (SMIC horaire au 01/01/2015 = 9,61 ) : Rémunération mensuelle brute : 1124,00 Rémunération théorique mensuelle : 1470,00 Périodicité mensuelle : 151,67 h SMIC mensuel de référence : 9,61 x 151,67 = 1457,55 Calcul du coefficient 0,2795 x (1,6 x 1457,55-1) = 0,2732 0, (rémunération théorique) Le coefficient retenu est de 0,2732 Montant de la réduction Fillon = 1124,00 (rémunération brute) x 0,2732 = 307,08 Réduction Fillon bonifiée j usqu'en décembre 2014 Jusqu'en décembre 2014, une distinction était faite entre les entreprises d'au moins 20 salariés, qui se voyaient appliquer la formule dite standard, et les entreprises de moins de 20 salariés, qui bénéficiaient de la formule dite bonifiée. Les formules de calcul du coefficient utilisées jusqu'en décembre 2014 étaient les suivantes : 3/6 Réf : Dossier Employeur_F

7 «Réduction Fillon bonifiée» «Réduction Fillon standard» moins de 20 salariés* Coefficient maximal de réduction : 0, salariés ou plus* Coefficient maximal de réduction : 0,2600 0,281 x (1,6 x SMIC annuel / mensuel de référence** -1) 0,6 Rémunération annuelle / mensuelle brute*** 0,26 x (1,6 x SMIC annuel / mensuel de référence** - 1) 0,6 Rémunération annuelle / mensuelle brute*** * Jusqu'aux rémunérations versées au titre du 4e trimestre 2012 la réduction Fillon bonifiée était accordée aux entreprises justifiant d'un effectif inférieur ou égal à 19 salariés au 31/12/N-1. ** Chacun des paramètres annuels est obtenu en additionnant les valeurs mensuelles correspondantes. *** Les temps de pause, d'habillage et de déshabillage rémunérés en application d'une convention ou d'un accord collectif étaient déduits de la rémunération brute. Calcul du SMIC de référence Depuis le 1 er janvier 2012 le "SMIC mensuel" (dit "SMIC mensuel de référence"), doit être déclaré par l'employeur sur la Déclaration de Salaires pour tous les salariés. La réduction dégressive Fillon ne sera pas calculée si le SMIC mensuel (de référence) n'est pas renseigné.

Les employeurs dont les salariés entrent dans le champ de l'assurance chômage. A NOTER :

Les employeurs dont les salariés entrent dans le champ de l'assurance chômage. A NOTER : Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 Décret 2003-487 du 11 juin 2003 Loi n 2004-1484 du 30 décembre 2004 Décret 2007-968 du 15 mai 2007 Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 Loi n 2010-1594 du 20 décembre

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015

Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015. Ce qui change au 1 er janvier 2015 les infos DAS - n 017 23 janvier 2015 Taux des charges sociales sur les salaires Année 2015 Ce qui change au 1 er janvier 2015 Nouvelle cotisation patronale au fonds de financement des syndicats Assurance

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014.

Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Les changements sur la feuille de paie en 2014 2014-01-03 00:00:00 Comme chaque début d année, voici les principales informations à connaître pour établir la feuille de paie à partir de janvier 2014. Barèmes

Plus en détail

BAC PRO. Bac Pro Tertiaires - Toutes formations ADP PAIE. Gestion du personnel - Paie. Jean-Claude MONNOT Thierry PORTERAT Dominique VASSAL

BAC PRO. Bac Pro Tertiaires - Toutes formations ADP PAIE. Gestion du personnel - Paie. Jean-Claude MONNOT Thierry PORTERAT Dominique VASSAL BAC PRO Bac Pro Tertiaires - Toutes formations ADP PAIE Gestion du personnel - Paie Jean-Claude MONNOT Thierry PORTERAT Dominique VASSAL DOSSIER 1 La rémunération THÈMES Bulletin de paie Présentation et

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/02/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/02/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/02/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Février 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

Modifications au 01 janvier 2015

Modifications au 01 janvier 2015 Modifications au 01 janvier 2015 Le montant du plafond mensuel de la sécurité sociale pour 2015 passe de 3.129 à 3.170 par mois. Pour les cadres : Ne pas oublier les revalorisations de cotisations cadres

Plus en détail

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur le directeur, l'expression de ma considération distinguée. Le 18/12/2014 CIRCULAIRE 2014-16-DRJ Objet : Paramètres 2015 Madame, Monsieur le directeur, Je vous prie de bien vouloir trouver en annexe l'ensemble des paramètres utiles à compter du 1 er janvier 2015

Plus en détail

Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014

Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014 Ce qui change et/ou devrait changer à effet du 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous, - les évolutions d ores et déjà applicables en 2014, - puis certains points en attente de décret d application

Plus en détail

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE

TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 17 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 TOUTE L ACTUALITE DE LA PAIE Supplément au N 3 Février 2012 Ce supplément

Plus en détail

Organismes Professionnels Agricoles

Organismes Professionnels Agricoles SMIC HORAIRE 9.61 Cotisations Légales de bases de Sécurité Sociale MINIMUM GARANTI 3.52 SMIC MENSUEL 1 457.52 PLAFOND SECURITE SOCIALE MENSUEL 3 170.00 Maladie, Maternité, Invalidité, Décès Totale 12.80

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles NOTE D INFORMATION 2014/01 du 02 janvier 2014 Charges sociales 2014 SMIC 2014 - intérêts comptes courants 2013 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts

Plus en détail

Employeurs de Main d oeuvre

Employeurs de Main d oeuvre Mise à jour le 20 Janvier 2015 Employeurs de Main d oeuvre Chiffres Clés au 1 er janvier 2015 Les montants et taux de couleur représentent les changements pour 2015. Ils vous sont donnés sous réserve d

Plus en détail

BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er janvier 2013 VALEURS DE REFERENCE COTISATIONS LEGALES DUES A LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE

BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er janvier 2013 VALEURS DE REFERENCE COTISATIONS LEGALES DUES A LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er janvier 2013 VALEURS DE REFERENCE Plafond de la Sécurité Sociale 2013 SMIC horaire au 1 er janvier 2013 Mensuel 3 086,00 Trimestre 9 258,00 9,43

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

Annexe I : Modèles de bulletins de paie

Annexe I : Modèles de bulletins de paie Annexe I : Modèles de bulletins de paie A3 1 - Bulletin de paie simplifié n 3-1... A3.102 - Horaire collectif de travail de 35 heures - Paiement sous forme monétaire des heures supplémentaires accomplies

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015

Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015 Charges sociales : ce qui change pour les entreprises à partir du 1 er janvier 2015 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Avertissement : nous sommes dans l attente de plusieurs textes réglementaires

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

Gratification en France

Gratification en France Gratification en France L article L. 124-6 du code de l Education précise expressément que la gratification n a pas le caractère d un salaire au sens de l article L. 3221-3 du code du travail 1. La gratification

Plus en détail

Délais de paiement : où en est-on?

Délais de paiement : où en est-on? MARS 2010 Délais de paiement : où en est-on? L a mise en application de la Loi de Modernisation de l Economie (LME) en 2009 a marqué un véritable tournant dans l évolution du délai de paiement moyen des

Plus en détail

Pour Information à : A l'attention de : Les Chefs d Etablissements transmettront une photocopie de cette note aux différents intéressés

Pour Information à : A l'attention de : Les Chefs d Etablissements transmettront une photocopie de cette note aux différents intéressés Arradon, le 20 janvier 2012 N 088 / UDOGEC Pour Information à : A l'attention de : Mr le Directeur Diocésain Mmes et Mrs les Présidents d'ogec Mmes et Mrs Les Membres du C.A S/C de leur Chef d'etablissement

Plus en détail

A - Prime à la naissance ou à l adoption

A - Prime à la naissance ou à l adoption A - Prime à la naissance ou à l adoption Plafonds de ressources Nombre d'enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Plafonds de ressources 2013 Parents isolés ou couples avec deux revenus

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Expatriation : régime social et cotisations

Expatriation : régime social et cotisations Pégase 3 Expatriation : régime social et cotisations Dernière révision le 16/02/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Assurance volontaire...4 Maladie Maternité Invalidité...4 Accident

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2012

La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2012 La Réduction Générale de cotisations dite «Réduction Fillon» à compter du 1 er Janvier 2012 A/ Préambule La loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2012 modifie le mode de calcul de la réduction

Plus en détail

P2C06 La re alisation de la paye

P2C06 La re alisation de la paye I. L organisation de la paye P2C06 La re alisation de la paye La paye s effectue chaque mois selon un calendrier strict à définir. Si la paye doit être versée le dernier jour du mois, toutes les opérations

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Octobre 2007 Date de mise à jour : 8 octobre 2007 N de version : 1.09 Modifications apportées : - Modification de l allégement «Fillon» - Exonérations des heures supplémentaires

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, vieillesse de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 13,55 2,10

Plus en détail

BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er Janvier 2015 VALEURS DE REFERENCE COTISATIONS LEGALES DUES A LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE

BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er Janvier 2015 VALEURS DE REFERENCE COTISATIONS LEGALES DUES A LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er Janvier 2015 VALEURS DE REFERENCE Plafond de la Sécurité Sociale 2015 SMIC horaire au 1 er janvier 2015 Mensuel 3 170,00 Trimestriel 9 510,00 9,61

Plus en détail

Édition du 3 mars 2014

Édition du 3 mars 2014 1 Édition du 3 mars 2014 LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS SOMMAIRE Ce qui est dû à l apprenti

Plus en détail

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE

MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE MODE D EMPLOI CONTRAT D APPRENTISSAGE Mise à jour : 02/03/15 1 CONDITIONS GENERALES POUR ETRE APPRENTI p. 2 2 - ENREGISTREMENT DU CONTRAT p. 2 3 DEFINITION DU CONTRAT D APPRENTISSAGE p. 5 4 - EXECUTION

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er Janvier 2014 VALEURS DE REFERENCE COTISATIONS LEGALES DUES A LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE

BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er Janvier 2014 VALEURS DE REFERENCE COTISATIONS LEGALES DUES A LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE BAREME des COTISATIONS sur les SALAIRES à compter du 1 er Janvier 2014 VALEURS DE REFERENCE Plafond de la Sécurité Sociale 2014 SMIC horaire au 1 er janvier 2014 Mensuel 3 129,00 Trimestre 9 387,00 9,53

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2014... 6

Plus en détail

INFOS SOCIALES. Salaires minima. en pourcentage du SMIC en vigueur au 1 er janvier 2015

INFOS SOCIALES. Salaires minima. en pourcentage du SMIC en vigueur au 1 er janvier 2015 INFOS SOCIALES 1 - APPRENTIS Salaires minima en pourcentage du SMIC en vigueur au 1 er janvier 015 - de 18 ans 18 à 0 ans 1 ans et + (*) 1 ère année 40 % 583,0 50 % 78,78 55 % 801,65 ème année 50 % 78,78

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

CHARGES SOCIALES ET FISCALES PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE AU 1 E JANVIER 2015 1/ SALARIÉ PERMANENT

CHARGES SOCIALES ET FISCALES PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE AU 1 E JANVIER 2015 1/ SALARIÉ PERMANENT 1 CHARGES SOCIALES ET FISCALES PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE AU 1 E JANVIER 2015 1/ SALARIÉ PERMANENT TAUX CHARGES % Salarié % Employeur % Total 1/ COTISATIONS MENTIONNEES SUR LE BULLETIN DE PAIE ASSIETTE

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 3 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

Il est fixé à 6% de la masse salariale en 2014 (contre 4% en 2013) de l entreprise selon un mode de calcul présenté ci-après.

Il est fixé à 6% de la masse salariale en 2014 (contre 4% en 2013) de l entreprise selon un mode de calcul présenté ci-après. Crédit d Impôt Compétitivité et Emploi (CICE) : Base de calcul et Montant N hésitez pas à consulter la circulaire ci-jointe intitulée «CICE COMMENT L OBTENIR» celle-ci vous informant sur les modalités

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

Catégorie de salariés

Catégorie de salariés Catégorie de salariés Contractuellement, les catégories de salariés sont définies par le code CPN (catégorie professionnelle normalisée) et le libellé de la catégorie. Ces valeurs n étant pas connues dans

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Cotisations et points de la retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points

Plus en détail

Employeurs de Main d oeuvre

Employeurs de Main d oeuvre Mise à jour le 30 Janvier 2014 Employeurs de Main d oeuvre Chiffres Clés au 1 er janvier 2014 Les montants et taux de couleur représentent les changements pour 2014 Plafond de la Sécurité Sociale SMIC

Plus en détail

Sommaire. La rémunération des salariés. Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B

Sommaire. La rémunération des salariés. Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B Sommaire La rémunération des salariés FICHE 1 A B C D Les cotisations sociales applicables aux salariés FICHE 2 A B Les jeunes en contrat de professionnalisation FICHE 3 Les jeunes en contrat d apprentissage

Plus en détail

ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU)

ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU) NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr ZONES FRANCHES URBAINES (ZFU) Les entreprises situées dans les zones franches urbaines

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés

FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés FICHE PRATIQUE Le point sur les contrats aidés Les employeurs peuvent conclure sous certaines conditions des contrats aidés pour lesquels l embauche et l accompagnement sont encadrés et appuyés financièrement

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

II. Révision des évaluations des locaux d habitation : les départements tests sont choisis

II. Révision des évaluations des locaux d habitation : les départements tests sont choisis NOTE D INFORMATION 2015/01 du 12 janvier 2015 intérêts comptes courants 2014 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts déductibles s'établit à 2,79

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 25/05//11 N Affaires sociales : 23.11 ANNUALISATION DE LA REDUCTION DES COTISATIONS PATRONALES DE

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE)

Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le Crédit d Impôt pour la Compétitivité et l Emploi (CICE) Le crédit d impôt compétitivité emploi (CICE) est la première mesure prévue par le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Plus en détail

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Documentation Nouveautés du Plan de Paie Sage Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Table des matières Nouvelles normes sociales Janvier 2015... 5 Tableau récapitulatif des charges sociales

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel

FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel L FICHE de SYNTHESE Les salariés à temps partiel Site Internet : www.propaye.net Une paie particulière : celle des salariés à temps partiel Quel employeur ne compte pas de salariés à temps partiel? Presque

Plus en détail

Le point sur ( ) Les Zones Franches Urbaines. Entreprises

Le point sur ( ) Les Zones Franches Urbaines. Entreprises Le point sur ( ) Les Zones Franches Urbaines Entreprises Septembre 2012 2 DISPOSITIF ZFU applicable aux entreprises 3 Vous créez ou transférez votre entreprise dans une Zone franche urbaine? Votre entreprise

Plus en détail

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE

IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 IRCANTEC : Stagiaires et titulaires à TNC < 28h LE CONGE MATERNITE 1. Références, définition et conditions d octroi Références : article 57-5 de la

Plus en détail

Pegase3 Les cotisations des journalistes. Dernière révision le 14/12/04. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pegase3 Les cotisations des journalistes. Dernière révision le 14/12/04. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pegase3 Les cotisations des journalistes Dernière révision le 14/12/04. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Les règles de calcul et de recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale des journalistes,

Plus en détail

A P P R E N T I S Bases de cotisations sociales. au 1er janvier 2015

A P P R E N T I S Bases de cotisations sociales. au 1er janvier 2015 QUESTIONS SOCIALES Note d'information n 15-06 du 9 janvier 2015 A P P R E N T I S Bases de cotisations sociales au 1er janvier 2015 Références - Arrêté Ministériel du 05/06/1979 modifié relatif aux cotisations

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Depuis la parution de la circulaire du 23 juillet 2007, le paysage des incitations financières a fortement

Plus en détail

La déclaration doit revêtir la signature de l employeur. Elle tient lieu de document officiel de la déclaration de l employeur.

La déclaration doit revêtir la signature de l employeur. Elle tient lieu de document officiel de la déclaration de l employeur. QuadraPaie et les déclarations MSA (Révision de la documentation : septembre 2013) 1. Généralités A trimestre échu, l employeur doit communiquer à la Mutualité Sociale Agricole (MSA), les rémunérations

Plus en détail

Aide Mémoire Social 2008

Aide Mémoire Social 2008 Aide Mémoire Social 2008 QUIMPER NANTES RENNES PARIS LILLE MULHOUSE STRASBOURG DIJON LYON Montant des plafonds 2008 Mensuel Trimestriel Annuel Plafond Sécurité Sociale () Plafond ARRCO Non cadres Plafond

Plus en détail

CICE COMMENT SE CALCULE LE CICE?

CICE COMMENT SE CALCULE LE CICE? CICE COMMENT SE CALCULE LE CICE? SOMMAIRE Montant des rémunérations versées n excédant pas 2,5 SMIC 2 Règles applicables 2 Appréciation du seuil de 2,5 SMIC 4 Calcul du plafond en cas de réalisation d

Plus en détail

Nouvelles mesures au 1 er janvier 2014

Nouvelles mesures au 1 er janvier 2014 Nouvelles mesures au 1 er janvier 2014 Délais supplémentaire DADS salaires 2013 Un délai supplémentaire de 12 jours, soit jusqu au 12 février 2014, a été accordé pour l établissement de la Dads. Il en

Plus en détail

Charges sociales : assiettes et taux de cotisation

Charges sociales : assiettes et taux de cotisation Charges sociales : assiettes et taux de cotisation Taux des cotisations sociales sur salaire, en vigueur en juillet 2012 (cadres et non-cadres). Charges sur salaire depuis le 1er janvier 2012 - Barème

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Réintégration sociale des retraites et prévoyances

Réintégration sociale des retraites et prévoyances Pégase 3 Réintégration sociale des retraites et prévoyances Dernière révision le 18/06/2012 http://www.adpmicromegas.fr 1 / 27 Sommaire 1 Principe... 4 1.1 La réintégration en résumé... 5 1.2 Le régime

Plus en détail

Les zones franches urbaines. Entreprises. Mars 2014

Les zones franches urbaines. Entreprises. Mars 2014 Mars 2014 Le point sur ( ) Les zones franches urbaines Entreprises Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 DISPOSITIF ZFU applicable aux

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 JANVIER 2015 N 1/2015 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE OBLIGATIONS Réforme du régime simplifié d imposition : les modalités de versement des acomptes semestriels sont précisées À compter

Plus en détail

Bac Professionnel PLP Pilote de Ligne de Production

Bac Professionnel PLP Pilote de Ligne de Production Formation co-financée par le Fonds Social Européen Bac Professionnel PLP Pilote de Ligne de Production en apprentissage ou en contrat de professionnalisation en 12 ou 24 mois Diplôme de l Education Nationale

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Décembre 2014

ACTUALITE SOCIALE Décembre 2014 ACTUALITE SOCIALE Décembre 2014 EDITORIAL Compte pénibilité, modulation de la cotisation allocations familiales, allègement Fillon, une nouvelle fois refondu et encore plus complexe Un choc de simplification?

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

Comment envisager une action de formation?

Comment envisager une action de formation? La professionnelle continue pour les intermittents du spectacle Les peuvent bénéficier de droits à la similaires à ceux des salariés sous CDI ou CDD de droit commun, qu ils soient sous contrat dans une

Plus en détail

Réduction dite 'Fillon'

Réduction dite 'Fillon' Réduction dite 'Fillon' La réduction générale des cotisations dite «Fillon» est calculée en fonction de la rémunération brute annuelle du salarié. Le calcul du coefficient prend en compte la valeur du

Plus en détail

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE

CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Salarié-es de droit privé CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE Complémentaire : frais de santé invalidité/arrêt de travail décès Sommaire Page 2-3 : présentation de l accord Page 4-5 : arrêt maladie/invalidité

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

CATÉGORIES OBJECTIVES

CATÉGORIES OBJECTIVES CATÉGORIES OBJECTIVES Les régimes de protection sociale mis en place par les employeurs sont soumis à une nouvelle réglementation concernant la définition de leurs catégories de personnel. Le décret du

Plus en détail

Les cotisations sociales légales

Les cotisations sociales légales Taux des cotisations au 1 er janvier 2015 sous réserve d informations complémentaires SMIC horaire : 9,61 Plafond mensuel de Sécurité Sociale (Plafond SS) : 3 170 s de sécurité sociale Les cotisations

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail