L e mobilier, le matériel et le linge au r estaurant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L e mobilier, le matériel et le linge au r estaurant"

Transcription

1 Technologie (baccalaréat Professionnel) L e mobilier, le matériel et le linge a r estarant 1 : L e m o b i l i e r L e m o b i l i e r d e s t i n é à l a c l i e n t è l e Dimensions et formes A ) Tables : Il existe des tables rondes, carrées, rectanglaires, hexagonales et ovales. Les trois premières sont les pls répandes, les tables rondes occpent pls d espace qe les tables rectanglaires o carrées à nombre de convives égal. Les dimensions sont standardisées : Personnes -- > Rondes (Diamètre) (cm) Rectanglair es (cm) x140 90x180 90x240 90x300 N.a. b) Sièges : C est n point à ne pas négliger a restarant : les clients doivent être bien assis. Il existe des chaises, des fateils et des banqettes. Les chaises sont les pls répandes en restaration traditionnelle, les banqettes se rencontrent le pls sovent en brasserie et en néo-restaration, les fateils sont adoptés par les restarants hat de gamme por le confort spplémentaire q ils apportent Ratios d'occpation et d'implantation A ) Espace client sr table : C est l espace nécessaire a client sr table, on pet retenir 3 standards : Ec1 = 50 cm : c est le minimm qe l on pet attriber à n client, c est la srface retene por la restaration collective et rapide Ec1 = 60 cm : c est le confort standard Ec3 = 70 cm : très bon confort b ) Ratios d implantation : Afin de déterminer la srface occpée par n client, il fat tenir compte de plsiers paramètres variables ($) et d n paramètre fixe (Dc, dégagement Chaise = 45 cm). dans le tablea ci-dessos. Le reste se compose de variables résmées Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

2 Tablea récapitlatif des différentes variables : Type Lt=$ lt=$ Et=$ Dp=$ Minimm 80 cm Varie selon le 15 cm 50 cm Confort 90 cm nombre de convives 20 cm 65 cm Grand confort 90 cm 90, 140, 180, cm 70 cm Calcl d ratio d implantation d mobilier : Por calcler le ratio d implantation (le rectangle ble noté par Ls por sa larger et ls por sa longer) exprimé en m² nos avons la formle sivante : Valer Formle Ric moyens Longer Srface Ls = lt + (Et x 2) Minimm = 1,1 m² Larger Srface ls = Lt + (Dc x 2) + Dp + Et Confort = 1,4 m² Ration d'implantation Ri = (Ls x ls) x 1,20 Grand confort = 1,7 m² Ratio d'implantation Client en m² Ric = Ri / Nombre clients sr table La valer 1,20 ajotée dans le ration d implantation (Ri) correspond à ne prévision de 20 % por les dégagements et atre mobilier de salle. Les Ric moyens ne sont donnés q à titre d exemple, ce sont des standards en sage dans la profession basés sr n mobilier répondant ax normes. Por les tables rondes, le ratio d implantation s obtient par la formle sivante : Ri = (Diamètre table + (Dc x 2) + Et + Dp)² l e m o b i l i e r d e s t i n é a s e r v i c e Un mobilier spécialisé... Le mobilier spécialisé indispensable en salle se constitera de géridons et de consoles. Le géridon possède ne taille standard qi s adaptera à la larger de la table client, il pet être éqipé de rolettes por être facilement déplacé. La console permet de stocker le petit matériel en salle et sert assi de relais entre les arrières et la salle. Ses dimensions et ler nombre sont à adapter selon la salle de restarant mais il fat les positionner en gardant à l esprit q elles doivent être efficaces drant le service à adapter selon ses besoins Selon la catégorie de l établissement on porra trover différentes voitres en salle : La voitre de tranche : Srtot tilisée dans les établissements prestigiex, elle permet d effecter les décopages de grosses pièces (ex : gige de chevreil) à la ve de la clientèle. Elle comprend ne srface de tranchage chaffée par n bain marie et possède n covercle en métal argenté por maintenir a chad. Le coût de ce type de voitre est relativement élevé. La voitre à crdités, desserts, fromages : Ce type de voitre est assez répand dans les restarants gastronomiqes, srtot en ce qi concerne les chariots à fromages. Ils permettent de proposer à la clientèle n panel de prodits et de faire les travax de décopages correspondants. Les voitres à apéritifs, digestifs : Ces voitres contiennent totes sortes de boissons apéritives et / o digestives, d petit matériel nécessaire a service, effecté à la ve de la clientèle, est assi présent. Ler principal avantage est de favoriser les ventes car le client pet observer à loisir les différentes propositions qi li sont faites. La voitre à flamber : Cette voitre comprend n réchad qi permet d effecter les flambages a restarant. D n coût relativement élevé, elles se font de pls en pls rares a restarant. Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

3 Les bffets : Il existe des bffets froids et chads sr lesqels les mets sont présentés. Ce type de présentation se rencontre de pls en pls sovent car le client pet librement choisir ce q il sohaite tot en l incitant à consommer pls qe ce q il n avait prév. Ler coût dépendra de ler dimension et de ler implantation, ces bffets pevent être fixes o mobiles D é t e r m i n a t i o n d e s b e s o i n s Lors de l implantation d ne salle de restarant, il fadra tenir compte : Choix de la forme des tables : Il n y a pas de règle absole en matière de choix de la forme des tables, chaqe restarater est libre de ses choix. Il fat totefois retenir les points sivants : Les tables rondes sont pls confortables mais réclament pls d'occpation a sol La taille des tables rondes n'est pas tojors modifiable (certains éqipementiers proposent des plateax qi permettent de transformer ne table ronde en table ovale). Les tables rectanglaires et carrées sont facilement modlables et pls faciles à implanter dans le restarant Un restarant gastronomiqe hat de gamme n'tilise bien sovent qe des tables rondes Ratio d'implantation d mobilier Dans le cas d n établissement moyen de gamme en restaration traditionnelle, les ratios sivants porront être sivis : 20 % de tables carrées 35 % de tables rectangles 35 % de tables rondes 10 % de tables ovales o hexagonales La règle des 50% de tables carrées/rectangles et 50% rondes/ovales est assi applicable Qantité et disposition d mobilier spécialisé Géridons : 1 géridon por 2 à 3 tables (et pls selon les besoins en service) + 15 % en réserve Consoles : 1 console por 20 à 30 coverts (ler qantité exacte dépendra d décopage des rangs en salle). Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

4 2 : L e m a t é r i e l L e m a t é r i e l d e s t i n é à l a c l i e n t è l e Tablea comparatif Coverts Matériel Bas de gamme Moyen de gamme Hat de gamme Ratio qantité Grandes cillers Inox Inox Argent 1.7 Grands coteax Inox Inox Argent 2.6 Grandes forchettes Inox Inox Argent 2.8 Coteax à poisson Inox Inox Argent 0.5 Forchettes à poisson Inox Inox Argent 0.5 Cillers à entremets Inox Argent 2.6 Coteax à entremets Forchettes à entremets Inox Argent 2.6 Inox Argent 2.6 Cillers à Sace Argent 0.8 Verrerie Verres à vin Verre Verre o cristal Cristal 3 Verres à ea Verre Verre o cristal Cristal 2 Verres à Bordeax Verre Cristal 0.4 Verres à Borgogne Verre Cristal 0.4 Verres à Alsace Verre Cristal 0.4 Flûtes à Champagne Verre Verre o cristal Cristal 1.1 Carafes Verre Verre Cristal 1.2 Platerie Assiettes décor Porcelaine Grandes Assiettes Céramiqe Porcelaine Assiettes à entremets Céramiqe Porcelaine Assiettes à pain Porcelaine Assiettes Crese Céramiqe Porcelaine Sos-tasses café Porcelaine Sos-tasses thé Porcelaine Tasses café Porcelaine Tasses thé Porcelaine Petit matériel Pots à lait Inox Porcelaine Pots à ea chade Inox Porcelaine Motardiers Porcelaine Porcelaine Théières Porcelaine Porcelaine Cafetières Inox Porcelaine Vases Porcelaine Cristal, Porcelaine Cristal/porcelaine fine Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

5 Rince-doigts Inox Argent 0.5 Sapodreses Inox Verre Argent 0.1 Ménages Porcelaine Porcelain 0.6 Hiliers/vinaigriers Porcelaine Porcelain 0.2 Panières à pain Inox (assiette à pain) (assiette à pain) 0.4 Photophores Verre Argent et/o verre Matériel spécifiqe : Les qantités de ce matériel sont à adapter selon la carte de l établissement, mais des ratios moyens sont donnés à titre indicatif : Matériel Ratio qantité Pinces à escargots 0.5 Forchettes à escargots 0.5 Forchettes à hîtres 0.5 Casse-homard 0.3 Pinces à homard 0.3 Crettes à Homard 0.3 Casse-noix 0.1 Cillères à sace 0.8 Ciseax à raisin L e p e t i t m a t é r i e l p r o f e s s i o n n e l Por le service d vin : Les qantités de ce matériel sont à adapter selon l établissement, mais des ratios moyens sont donnés à titre indicatif : Matériel Ratio qantité Stands à vin 0.2 Sea à Champagne 0.25 Sea por boteille flûte (Alsace) 0.1 Paniers à vin 0.1 Carafes à décanter Po r le se rvice a bffe t/ a gérid on : Les qantités de ce matériel sont à adapter selon l établissement, mais des ratios moyens sont donnés à titre indicatif : Matériel Ratio qantité Réchads 0.2 Plaqes à accmlation 0.25 Planches à décoper 0.1 Molins à poivre 0.1 Poêles ovales en civre étamé 0.1 Poêles rondes en civre étamé 0.2 Chafing-dish 1 pièce Pince à jambon 1 pièce Coteax de tranche 4 jex D é t e r m i n a t i o n d e s b e s o i n s Les critères de détermination des besoins en matériels s articleront ator de 3 axes : Selon le type d établissement : Un restarant gastronomiqe hat de gamme ara ne attention tote particlière à la qalité d matériel et sera enclin à investir lordement sr le matériel destiné à la clientèle. Un Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

6 cotea inox de qalité coûte 7 à 10 eros/pièce, n cotea en argent : 45 à 65 eros, l argenterie constite n investissement lord por l entreprise. Selon le coût entretien /maintenance : L argenterie est tojors beacop pls longe et pénible à entretenir qe les coverts inox qi ne réclament acn entretien particlier. L argenterie demande à être passée dans ne brnissese ne fois par mois environ. Un coût de maintenance à ne pas négliger, tant sr le prix d matériel (brnissese), qe sr le coût horaire. La soltion d n entretien sos-traitée est parfois possible. Politiqe établissement : En matière d éqipement, chaqe restarater est libre de ses investissements, mais il y a n éqilibre à atteindre entre la capacité financière de l établissement et le type de matériel reten. Ainsi, certains établissements préféreront opter por n matériel de qalité moindre mais qi sera renovelé tos les 5/10 ans (o selon les amortissements), cela s inscrit dans n concept global d image d entreprise qi sit ne tendance et se vet actel. D atres préféreront joer la carte d classiqe et investir dans d matériel très hat de gamme qi sera simplement ré-assorti dans le temps. A propos des stocks de matériel : Les ratios qantitatifs mentionnés précédemment ne font pas apparaître n stock de matériel. Les stocks représentent tojors des immobilisations financières importantes. Si atrefois, ne qantité de coverts/assiettes/verres en stock devait être nécessaire por assrer le ré-assort en cas de casse o de vol, ajord hi les fornissers assrent n bon sivi de ler prodction et il est nettement pls économiqe de ré-assortir selon les besoins. 3 : L e l i n g e D e t o t e s l e s f o r m e s... En restaration gastronomiqe classiqe, le nappage de table se compose d n molleton srmonté d ne nappe pis d n napperon. La nappe doit «tomber» d environ 30 à 40 cm et le napperon de 5 à 8 cm. Avantage de ce type de nappage : Extrêmement confortable La nappe pet parfois faire 2 services Inconvénients : Coût d'entretien et d'acqisition relativement élevé Long à mettre en place a qotidien, nécessite ne main d'oevre qalifiée. Le nappage des tables rondes pet être fait avec des nappes rondes o avec des nappes carrées, mais la «tradition» réclame des nappes carrées. Le pliage disgraciex des nappes rondes oblige n repassage spplémentaire sr table. Totefois, des tables et nappes rondes sans acn plis apportent ne certaine élégance à la salle, srtot si elle ne comporte qe des tables rondes. De pls en pls, les restaraters cherchent des soltions économiqes, la brasserie d Corm à Montpellier tilise ne simple nappe façon rban por son nappage (voir illstration jointe), simple et élégant. Totefois ce type de nappage convient sr des tables de belle qalité. 45Cm x 45cm est la taille minimale por les serviettes d restarant, les serviettes por les petits déjeners pevent se limiter à n carré de 25cm e t d e t o t e s l e s m a t i è r e s Il existe différentes qalités de tisss qi ont totes lers avantages et lers inconvénients : Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

7 Matière Fibre particlarités Avantages en Hôtellerie Inconvénients COTON LIN LAINE SOIE POLYAMID E POLYESTE R ACRYLIQUE VISCOSE Mélange polyester / coton Origine : végétal Fibre provenant des frits d cotonnier. Le coton est de la celllose tissée en fibres par des procédés indstriels Origine : végétal Provenant d traitement des fibres de la tige d'ne plante herbacée nord eropéenne. Article le pls demandé Pe tilisé en draps mais très tilisé en nappes et srtot en set. sople et dox à la pea pe irritant résistant ax mites solide pe salissant pe statiqe "électricité" résiste ax lavages à 90 pe sensible a chlore Résistant fin sople lavable à 90 Sople Origine : animal Diverses qalités: élastiqe povoir thermiqe élevé Fibres provenant de la laine vierge absorbant laine des ovidés (motons) pe réactive a fe laine vierge, mohair laine coût de lavage rédit (lavage à 30 ) Origine : animal Fibre provenant d ver à soie Coût très élevé Origine : synthétiqe Matière isse de l'indstrie Inflammable chimiqe : Nylon, Perlon Origine : synthétiqe Por d linge de Matière isse de l'indstrie location chimiqe : Tergal, dacron Origine : synthétiqe Matière isse de l'indstrie Inflammable chimiqe : Cortelle Origine : artificielle Mélange de celllose et de sode permettant d'obtenir ne matière dit "rayonne" Tissage de polyester et de coton Doce légère élastiqe sople lavage à froid léger lavage à 40 résistant séchage rapide lavage 40 à 60 Infroissable léger entretien facile dox résistant ax mites bonne isolation thermiqe résistant à l'sre ne fetre pas pelchage rédit sople 50/50 o 67/33 contact agréable (67% polyester et résistant 33%coton) lavage 40 à 60 pe froissable La politiqe des établissements en matière de textile porrait se décomposer ainsi : Se froisse facilement pet pelcher repassage difficile povoir thermiqe médiocre. Les cotons colorés laissent apparaître n lstrage par sre Rêche a tocher Très froissable et réclame n repassage sr table Désinfection difficile Charge électrostatiqe importante S'abîme facilement a lavage Froissable Désinfection difficile à case d lavage Qalité de contact disctable Qalité de contact disctable Qalité de contact disctable Ne pet boillir Un pls facile à repasser qe le coton Choix fibres natrelles : Coton o lin por le restarant gastronomiqe, damassé o non. Les colers se limiteront a blanc o légèrement teinté (les cotons colorés vieillissent très mal). Choix fibres synthétiqes : Por les restarants saisonniers, o de grand passage, les fibres synthétiqes ne réclament pas de repassage et se montrent résistantes à l sage. On pet choisir des tisss à motifs o très colorés. Certains restaraters font n choix mixte : des nappes colorées en synthétiqe et des napperons et serviettes en coton o lin G e s t i o n e t e n t r e t i e n d l i n g e Entretien Il fat considérer plsiers possibilités : Achat d linge et entretien sr place Achat d linge et entretien par sos-traitance Location d linge et entretien par sos-traitance Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

8 L achat d linge représente n coût élevé qi réclame ne immobilisation financière conséqente, il convient de faire des choix précis et raisonnés sr la qalité d linge. L entretien sr place demande ne lingerie por le stockage, d personnel et d matériel por son entretien, ce qi représente n investissement important. Le principal avantage por n établissement qi entretient li-même son linge est de povoir en contrôler la qalité La sos-traitance d linge, même si elle est onérese, décharge l établissement de lords investissements en matériel et en personnel Stockage Le linge doit être stocké dans n local sec et aéré. Il fat éviter n contact direct de la lmière sr le linge qi a por conséqence le janissement de celi-ci. Selon le type d entretien adopté, on optera por les locax sivants : Achat d linge et entretien sr place : ne lingerie principale et ne lingerie d jor sont nécessaires Achat d linge et entretien par sos-traitance : ne lingerie principale et ne lingerie d jor sont nécessaires Location d linge et entretien par sos-traitance : sel la lingerie d jor est nécessaire Docments de contrôle et de sivi L échange d linge se fait tojors après tri et comptage. En règle générale, le linge est trié et compté par blocs de 10 pièces. Chaqe échange est répertorié sr n bon de linge, docment indispensable por éviter la perte o le vol de pièces de linge et por jstifier la factration d n sos-traitant. Exemple de bon : Restarant le Date: Secter : Responsable : Nappes carrées Nappes rondes Napperons C. Napperons R. Géridons Serviettes Pris Rend Ecart Ce bon est à compléter chaqe jor par le responsable d linge D é t e r m i n a t i o n d e s b e s o i n s Politiqe établissement sr la gestion En cas d»n choix de location o de gestion extériere à l établissement, il fat tenir compte des fréqences liées à la livraison. Si 3 jors séparent dex livraisons, n stock permanent doit povoir covrir les besoins en cas de fréqentation maximale. La politiqe établissement pet assi fixer l emploi de napperons o non, ce qi a des conséqences sr les stocks et les coûts d entretien. Détermination des stocks Les qantités de linge à prévoir dépendent directement de la politiqe de l établissement. A minimm il fat prévoir 3 jex complets et n jex spplémentaire por les pièces les pls demandées (por n service midi et n service soir). Cette qantité pet agmenter si la fréqence de blanchissage est pls longe, mais la base d calcl doit se faire sr le nombre de tables tilisées qotidiennement. Exemple, por ne tilisation de 2 nappes rondes / jor et n blanchissage tos les dex jors, il fat prévoir 5 jex de 2 nappes rondes : 2 jex seront en lavage. 1 jex en salle de restarant. 2 jex por covrir la période de lavage sivante A total, 10 nappes rondes seront nécessaires. Por les serviettes, prévoir n ratio moyen selon l'occpation + 25 % por covrir d'éventelles variations d'activités. Por les torchons, tenir compte d nombre de verres à essyer. On prévoit environ n torchon por 30 verres. Por les molletons, dex jex sffisent dans la majorité des cas. Conception et réalisation: Tossaint Frédéric, André Botti, Copyleft Corrections de Françoise Gézélo

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau

La Communauté d Agglomération agit pour le Développement Durable. Petit guide des éco-gestes au bureau gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 1 La Commnaté d Agglomération agit por le Développement Drable Petit gide des éco-gestes a brea gide_eco:gide eco-gest 07/12/2010 10:40 Page 2 Épisement des

Plus en détail

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie

Les qualifications INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES. Forage géothermique. Solaire thermique. Aérothermie et géothermie INSTALLATEURS ÉNERGIES RENOUVELABLES Les qalifications Edition jillet 2014 Solaire thermiqe Forage géothermiqe Solaire photovoltaïqe Bois énergie Aérothermie et géothermie Les énergies renovelables : des

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CONTRAT

PRÉSENTATION DU CONTRAT PRÉSENTATION DU CONTRAT 2 L ASSURANCE VIE UN FANTASTIQUE OUTIL DE GESTION PATRIMONIALE Le fait qe l assrance vie soit, depis plsiers décennies, le placement préféré des Français n est certes pas le frit

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

Accompagner les familles d aujourd hui

Accompagner les familles d aujourd hui Mtalité Française et petite enfance Accompagner les familles d ajord hi ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mtalité Française en matière de petite enfance La Mtalité Française est

Plus en détail

mettez le casque et savourez votre calme! Réduction active des bruits de fond (ANC):

mettez le casque et savourez votre calme! Réduction active des bruits de fond (ANC): & pls03/ 2014 Une conversation de vive voix en dit pls qe mille corriers électroniqes Page 3 Série Jabra Evolve Pages 4 5 Micros-casqes UC Pages 6 7 freevoice SondPro 355 Page 8 Jabra PRO925/935 Page 9

Plus en détail

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention

Risques professionnels et qualité de vie au travail dans les crèches : les pratiques de prévention Petite enfance Risqes professionnels et qalité de vie a travail dans les crèches : les pratiqes de prévention Rédaction : Emmanelle PARADIS, Chef de projet «Prévention des risqes professionnels», por CIDES

Plus en détail

Le choix d un contrat d assurance maladie entre traitement et compensation.

Le choix d un contrat d assurance maladie entre traitement et compensation. Le choix d n contrat d assrance maladie entre traitement et compensation. F.YAFIL Avril 3 Résmé : L objectif de cet article est de prendre en considération les différentes formes qe pevent revêtir les

Plus en détail

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire

Plan de formation pour l Ordonnance sur la formation professionnelle initiale réalisateur publicitaire 79614 Plan de formation por l Ordonnance sr la formation professionnelle initiale réalisater pblicitaire Partie A Compétences opérationnelles Partie B Grille horaire Partie C Procédre de qalification Partie

Plus en détail

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE

JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE Diocèses de Paris, Nanterre, Créteil et Saint-Denis JE LÈGUE À L ŒUVRE DES VOCATIONS POUR FORMER NOS FUTURS PRÊTRES NOS RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LES LEGS, DONATIONS, ASSURANCES VIE FAITES DE VOS BIENS

Plus en détail

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy

AVEC LA DOUANE PRODUIRE EN FRANCE. # produireenfrance. Présentation des entreprises participant aux tables rondes. Octobre 2014 - Bercy 16 Octobre 2014 - Bercy PRODUIRE EN FRANCE AVEC LA DOUANE Présentation des entreprises participant ax tables rondes # prodireenfrance Live tweet sr le compte officiel de la doane @doane_france la doane

Plus en détail

S O M M A I R E. 3. Consignes aux membres du jury. Page 4/15 a) Phase écrite Page 4/15 b) Phase pratique Page 6/15

S O M M A I R E. 3. Consignes aux membres du jury. Page 4/15 a) Phase écrite Page 4/15 b) Phase pratique Page 6/15 Baccalauréat professionnel COMMERCIALISATION ET SERVICES EN RESTAURATION E32 Sous-épreuve d organisation et de mise en œuvre d un service C O N S I G N E S S O M M A I R E 1. Contexte de l épreuve. Page

Plus en détail

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires

Maires - Élus - Promoteurs. Des lieux de vie collectifs adaptés aux retraités : une solution attractive pour les territoires Maires - Éls - Promoters Des liex de vie collectifs adaptés ax retraités : ne soltion attractive por les territoires Sommaire Un logement adapté ax besoins des seniors Les différentes formles de liex de

Plus en détail

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113

Email Academy 2012. Florence Consultant 231 Route des Camoins 13011 Marseille Siret : 43214620700035 - N formateur : 93130994113 Email Academy 2012 L'emailing et les noveax canax internet La législation de l'emailing et des bases de données Vendre par l'emailing Améliorer la délivrabilité de ses emailing Développer son email en

Plus en détail

Note synthétique sur le problème des libéralités

Note synthétique sur le problème des libéralités Note synthétiqe sr le problème des libéralités Note réalisée à partir d Rapport sr les conditions de travail illégales des jenes cherchers, remis le 6 février 2004 à madame Haigneré, ministre délégée à

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

Centrale AMAX 4000. Systèmes d'alarme intrusion Centrale AMAX 4000. www.boschsecurity.fr. 64 zones à raccordement filaire / 16 groupes

Centrale AMAX 4000. Systèmes d'alarme intrusion Centrale AMAX 4000. www.boschsecurity.fr. 64 zones à raccordement filaire / 16 groupes Systèmes d'alarme intrsion Centrale AMAX 4000 Centrale AMAX 4000 www.boschsecrity.fr 64 zones à raccordement filaire / 16 gropes 64 codes tilisaters Jornal 3 x 254 événements horodatés Armement à distance

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Catalogue des formations Votre expert en flx docmentaires et logistiqes Cataloge des formations Qelles qe soient les entreprises, les salariés pevent sivre, a cors de ler vie professionnelle, des actions de formation professionnelle

Plus en détail

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE

GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE GUIDE DU PROPRIETAIRE SOLIDAIRE En Rhône-Alpes les clés por ne location sereine et solidaire Edito «J ai n logement, qe je sohaite loer, mais je vex l assrance d ne bonne gestion par n organisme et srtot

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

Global Votre assurance complémentaire individuelle

Global Votre assurance complémentaire individuelle Global Votre assrance complémentaire individelle Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

Guide AFEI - FBF. de mise en œuvre des procédures de déclaration de soupçon d abus de marché

Guide AFEI - FBF. de mise en œuvre des procédures de déclaration de soupçon d abus de marché Gide AFEI - FBF de mise en œvre des procédres de déclaration de sopçon d abs de marché Préamble Sommaire 1. ORGANISATION & PROCéDURE INTERNE 1 A. QUELLE ORGANISATION? 1 A.1 Modèle d organisation interne

Plus en détail

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 annexes circlaire interministérielle n DGUHC 2007-53 d 30 novembre 2007 relative à l accessibilité des établissements recevant d pblic, des installations overtes a pblic et des bâtiments d habitation Annexes

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR END USER COMPUTING WITH VMWARE HORIZON VIEW Version 1.2 Gide de conception et de mise en œvre H12388.2 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié

Plus en détail

ESPRIT FETES MUSIC SYSTEME. Animation de soirée, vente et location de matériel de réception

ESPRIT FETES MUSIC SYSTEME. Animation de soirée, vente et location de matériel de réception ESPRIT FETES MUSIC SYSTEME Animation de soirée, vente et location de matériel de réception Une envie de faire la fête?? Avec Esprit fêtes / Music Système, vous trouverez chez nous tout ce qu'il vous faut

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

Unités d'extension de disques durs iscsi DSA E-Series

Unités d'extension de disques durs iscsi DSA E-Series Vidéo Unités d'extension de disqes drs iscsi DSA E-Series Unités d'extension de disqes drs iscsi DSA E-Series www.boschsecrity.fr Soltion de stockage résea extensible : contrôler doté de 12 disqes drs

Plus en détail

& ENTREPRISE groupe monassier france

& ENTREPRISE groupe monassier france grope monassier france Après sept ans de déprime, les signes de reprise dans l immobilier ne manqent pas : les délais de vente raccorcissent; les promesses et les compromis agmentent; les investissers

Plus en détail

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements

La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS. Un nouveau service pour faciliter les paiements La DGFiP AU SERVICE DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DES USAGERS TIPI Titres Payables par Internet Un novea service por faciliter les paiements Un moyen de paiement adapté à la vie qotidienne TIPI :

Plus en détail

pour toute la famille

pour toute la famille La gamme santé solidaire por tote la famille CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ Nos sommes ne vraie mtelle à bt non lcratif. À tot moment, nos vos en donnons les preves : pas de sélection à l entrée

Plus en détail

MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA

MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE DES AGENCES BANCAIRES : UNE APPLICATION DE LA MÉTHODE DEA Ade Hbrecht, Fabienne Gerra To cite this version: Ade Hbrecht, Fabienne Gerra. MESURE DE LA PERFORMANCE GLOBALE

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

par Jacques RICHALET Directeur société ADERSA

par Jacques RICHALET Directeur société ADERSA Commande prédictive par Jacqes RICHALET Directer société ADERSA 1. Les qatre principes de la commande prédictive... R 7 423 2 1.1 Modèle interne... 2 1.2 Trajectoire de référence... 3 1.3 Strctration de

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013

EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 EMC BACKUP AND RECOVERY FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SHAREPOINT 2013 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12308.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en

Plus en détail

COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE

COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE COLLABORATION ENTRE LES ACTEURS POUR ACCROÎTRE LA PROFITABILITÉ: ÉTUDE DE CAS DANS L INDUSTRIE FORESTIÈRE Momen Ellech, Nadia Lehox, Lc Lebel, Sébastien Lemiex To cite this version: Momen Ellech, Nadia

Plus en détail

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie

En un coup d œil Nos prestations d assurance maladie En n cop d œil Nos prestations d assrance maladie Assrance de base Le minimm légal L assrance obligatoire des soins (LAMal) vos garantit ne covertre de base des frais de santé. Elle prend en charge les

Plus en détail

jeux de toujours pour des

jeux de toujours pour des 36 jex de tojors por des «récrés» d ajord hi Damien Fontenoy Frédéric Jacqemin Préface Tos nos remerciements s adressent ax enfants, ax institters, ax professers d édcation physiqe et ax directions de

Plus en détail

LAVAGE À LA MAIN Recommandé pour les pièces imprimées multicolores et les pièces délicates.

LAVAGE À LA MAIN Recommandé pour les pièces imprimées multicolores et les pièces délicates. SOINS GENERAUX Lisez attentivement les étiquettes des vêtements Respectez toujours les recommandations des fabricants des machines à laver. Dissolvez bien les détergents pour que ceux-ci ne forment pas

Plus en détail

FONCTION APPROVISIONNEMENT STOCKAGE

FONCTION APPROVISIONNEMENT STOCKAGE CAP Raurant Activités les Livret de suivi de l élève : Période 1 :... /. Période 2 :... /. Pour chaque activité maîtrisée, noter A dans la case correspondante. Pour chaque tâche maîtrisée, noter A - acquis,

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX FOR VIRTUALIZED MICROSOFT SQL SERVER 2012 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12307.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés.

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX VIRTUALIZED ORACLE 11GR2 Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12347.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE

WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE Le symbole du cuvier indique si le lavage domestique est possible à la main et en machine. Le nombre à l intérieur de ce symbole indique la température de lavage maximale en

Plus en détail

cigref r0jl , (jj)irfp[i CLUB INFORMATIQUE DES GRANDE?.ENTREPRISES FRANÇAISES \V. a ll ~ 21. avenue de Messone. 75008 Pa"' telephone 47 64 24,.

cigref r0jl , (jj)irfp[i CLUB INFORMATIQUE DES GRANDE?.ENTREPRISES FRANÇAISES \V. a ll ~ 21. avenue de Messone. 75008 Pa' telephone 47 64 24,. rr rjl, (jj)irfp[i CLUB INFORMATIQUE DES GRANDE?.ENTREPRISES FRANÇAISES \V. a ll ~ 21. avene de Messone. 758 Pa"' telephone 47 64 24,. Réf. 88 153 cigref RAPPORT APPORT PRODUCTIF DE L 1 1NFORMATIQUE Mars

Plus en détail

INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE

INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE 185 Allée la Prazine 74120 Praz sur Arly INVENTAIRE CHALET LA MARMOTYRE WC Visiteur : 1 Placard bas. 1 Poubelle. 1 Balai + porte balai. 1 Porte papier WC.1 Porte serviette + 2 essuie main. Entrée : Placard

Plus en détail

Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1

Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1 Constrction d ne maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clases Techniqes Particlières (C.C.T.P.) Page 1 SOMMAIRE 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX 2. TRAVAUX A LA CHARGE DE L ENTREPRISE 3. DOCUMENTS TECHNIQUES

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP)

Marché à procédure adaptée (Article 28 du CMP) Marché à procédre adaptée (Article 28 d CMP) Rénovation de la salle Egène DELACROIX Marché 08/203 02/05/203 Nom et adresse de l organisme acheter Chambre de Métiers et de l Artisanat d Val d Oise avene

Plus en détail

Infos matières. Coton. Lin. Laine. Soie. Viscose. Acétate. Polyamide. Acrylique. Polyester. Élasthanne. Sympatex par exemple GORE-TEX

Infos matières. Coton. Lin. Laine. Soie. Viscose. Acétate. Polyamide. Acrylique. Polyester. Élasthanne. Sympatex par exemple GORE-TEX PETITES CONNAISSANCES DES MATIÈRES POUR DE GRANDS RÉSULTATS Il existe de nombreuses matières à partir desquelles les vêtements de rêve à la mode sont réalisés, mais elles ont toutes une chose en commun

Plus en détail

Nappes et linge de table

Nappes et linge de table 16 LES TISSUS À IMPRIMER Nappes et linge de table N o u v e l l e c o l l e c t i o n C H R 17 Linélys disponible en 145 cm et 300 cm de large 220 g/m 2 Composez votre interieur Aspect Lin naturel 100%

Plus en détail

Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est aussi la conserver!

Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est aussi la conserver! Santé et travail sr poste informatisé bonnes postres et bonnes pratiqes Le travail c est la santé... bien se positionner devant son écran, c est assi la conserver! www.simt.fr Santé et prévention a bénéfice

Plus en détail

Cadeaux & Publicité 2011-2012

Cadeaux & Publicité 2011-2012 2011-2012 Cadeaux & Publicité Tous les prix affichés sont Hors Taxes, livraison franco. Z.I. Sud - - B.P. 20088 67162 WISSEMBOURG CEDEX Tél. : 03.88.54.24.25 - Fax : 03.88.54.32.50 E-mail : infos@walter-ets.com

Plus en détail

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins :

La complémentaire santé. des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ. adaptée à vos besoins pour faciliter votre accès aux soins : La complémentaire santé des 16-30 ans CHEZ NOUS PAS DE PROFIT SUR VOTRE SANTÉ la réponse santé adaptée à vos besoins por faciliter votre accès ax soins : avec le tiers payant por ne pls avancer vos frais

Plus en détail

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct

concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et communal Impôt fédéral direct CANTON DE VAUD Administration cantonale des impôts GUIDE 2013 concernant la déclaration d impôt Impôt cantonal et commnal Délai por le renvoi de la déclaration : 15 mars 2014 Impôt fédéral direct Simplifiezvos

Plus en détail

Réalisez des simulations virtuelles avec des outils de test complets pour améliorer vos produits

Réalisez des simulations virtuelles avec des outils de test complets pour améliorer vos produits SOLIDWORKS Simlation Réalisez des simlations virtelles avec des otils de test complets por améliorer vos prodits SOLUTIONS DE SIMULATION SOLIDWORKS Les soltions de simlation SOLIDWORKS permettent à tot

Plus en détail

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles

Facilité d'utilisation et usages des MMS sur les mobiles Facilité d'tilisation et sages des MMS sr les mobiles Mobilité & Ubiqité 2004 Rachel Demmiex & Farid Habboche (France Télécom R&D - Lannion) Le présent docment contient des informations qi sont la propriété

Plus en détail

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS

EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS EMC BACKUP AND RECOVERY OPTIONS FOR VSPEX PRIVATE CLOUDS Version 1.3 Gide de conception et de mise en œvre H12387.3 Copyright 2013-2014 EMC Corporation. Tos droits réservés. Pblié en Mai, 2014 EMC estime

Plus en détail

DIVAR IP 7000 1U. Vidéo DIVAR IP 7000 1U. www.boschsecurity.fr. Solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 64 voies

DIVAR IP 7000 1U. Vidéo DIVAR IP 7000 1U. www.boschsecurity.fr. Solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 64 voies Vidéo DIVAR IP 7000 1U DIVAR IP 7000 1U www.boschsecrity.fr Soltion de gestion vidéo complète tot-en-n jsq'à 64 voies Soltion de gestion vidéo IP prête à l'emploi avec ne capacité de stockage maximale

Plus en détail

Montages à plusieurs transistors

Montages à plusieurs transistors etor a men! ontages à plsiers transistors mplificaters à plsiers étages Dans de nombrex amplificaters, on cerce à obtenir n grand gain, ne impédance d entrée élevée (afin de ne pas pertrber la sorce d

Plus en détail

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS :

VOLETS ROULANTS CAISSONS PRÉFORMÉS VENDÔMOISE DE FERMETURES. Excellente. isolation. Durable LES CAISSONS PRÉFORMÉS SONT UTILISÉS POUR ÊTRE INTÉGRÉS : Caisson COFFRÉLITE VOLETS ROULANTS Caisson BRIQUÉLITE Les coffres de volets rolants préfabriqés sont réalisés par molage de polystyrène expansé armé dont les ailes sont revêtes de plaqes de fibragglo o

Plus en détail

VRM Video Recording Manager

VRM Video Recording Manager Vidéo VRM Video Recording Manager VRM Video Recording Manager www.boschsecrity.fr Stockage réparti et éqilibrage de la configrable Basclement sr n enregistrer de secors iscsi en cas de défaillance, por

Plus en détail

Choix du support. 1. Factice 2. à l anglaise. 3. Tradition étage

Choix du support. 1. Factice 2. à l anglaise. 3. Tradition étage Mariage Tourtes 2 Choix du support 3 1. Factice 2. à l anglaise boîtes en plastique vides (l une sur l autre) dernier étage : vraie tourte à couper ou factice enrobée et décorée selon votre choix tourtes

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DOSSIER CENTRE HOSPITALIER Re Jean Baptiste Perret 69450 SAINT CYR AU MONT D'OR NATURE Réfection de l'étanchéité des toitres des bâtiments: DES les Acacias, les Cèdres et Edelweiss. TRAVAUX Ordre de: CENTRE

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012

LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012 LA NORME RABC EN BLANCHISSERIE NOYONS SEPTEMBRE 2012 SOMMAIRE La norme RABC, qu est-ce que c est? Les grandes lignes La blanchisserie et la Fonction linge - incidences sur l application de la méthode Les

Plus en détail

Maxwell 10. Administration

Maxwell 10. Administration Maxwell 10 Administration Conten Conten Aperç........................................................................... 4 Connexions....................................................................................

Plus en détail

Inversion des entrées et sorties Pilier Ouest - Parvis de la Tour Eiffel

Inversion des entrées et sorties Pilier Ouest - Parvis de la Tour Eiffel Inversion des entrées et sorties Pilier Oest - Parvis de la Tor Eiffel 05, avene Anatole France - Champs de Mars - 75007 Paris Maître d'ovrage SETE 05, avene Anatole France - Champs de Mars - 75007 Paris

Plus en détail

Système isolateur de ligne de haut-parleurs

Système isolateur de ligne de haut-parleurs Systèmes de commnications Système isolater de ligne de hat-parlers Système isolater de ligne de hat-parlers www.boschsecrity.fr Fornit des bocles de hat-parler redondantes por les systèmes de sonorisation

Plus en détail

LOT N 06 : MENUISERIES INTERIEURES Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.

LOT N 06 : MENUISERIES INTERIEURES Construction d une maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P. Commnaté de commnes des plaines et vallées dnoises Constrction d ne maison médicale CIVRY 28200 Cahier des Clases Techniqes Particlières (C.C.T.P.) Page 1 Sommaire 1. CONSISTANCE DES TRAVAUX 2. TRAVAUX

Plus en détail

Introduction. CINET : SOLVETEX II Etude comparative de La qualité des solvants

Introduction. CINET : SOLVETEX II Etude comparative de La qualité des solvants CINET : SOLVETEX II Etude comparative de La qualité des solvants L association CINET (comité international de l entretien du textile) a confié en mars 2011 au TKT une étude comparative sur les performances

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION EN 3 ANS COMMISSION TECHNIQUE DE L ACADEMIE DE NICE HOTELLERIE RESTAURATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION EN 3 ANS COMMISSION TECHNIQUE DE L ACADEMIE DE NICE HOTELLERIE RESTAURATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION EN 3 ANS COMMISSION TECHNIQUE DE L ACADEMIE DE NICE HOTELLERIE RESTAURATION PROPOSITION DU GROUPE DE TRAVAIL «PRODUCTION DE SERVICES» ETAT AU 18 JUIN 2008 PROGRESSION

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

TRANSLATION ET VECTEURS

TRANSLATION ET VECTEURS TRNSLTION ET VETEURS 1 sr 17 ctivité conseillée ctivités de grope La Translation (Partie1) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr1.pdf La Translation (Partie2) http//www.maths-et-tiqes.fr/telech/trans_gr2.pdf

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue d Armor 22 205 GUINGAMP. Tél 02 96 32 21 04. Tél 02 96 61 42 38 Fax 02 96 61 42 37

CENTRE HOSPITALIER DE GUINGAMP. 17 rue d Armor 22 205 GUINGAMP. Tél 02 96 32 21 04. Tél 02 96 61 42 38 Fax 02 96 61 42 37 17 re d Aror 22 205 GUINGAMP Tél 02 96 32 21 04 Maitre d Œvre : Didier COLDEFY Architecte DPLG 7, bd de la Cone 22000 SAINT-BRIEUC Tél 02 96 61 42 38 Fax 02 96 61 42 37 Mise en service incendie d service

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION SALLE

Plus en détail

Enregistreur numérique Divar

Enregistreur numérique Divar Vidéo Enregistrer nmériqe Divar Enregistrer nmériqe Divar www.boschsecrity.fr Versions 6, 9 et 16 voies Technologie en option Enregistrement, lectre et archivage simltanés Contrôle des caméras AtoDome

Plus en détail

Bien manger, bien grandir

Bien manger, bien grandir Ce service intervient pr : > la maternité ; > la petite enfance ; > la planification et l édcation familiale ; > l épidémiologie ; > l édition et la diffsion de carnets de santé et de maternité ; > les

Plus en détail

FORMATIONS EN ÉCOLES SPÉCIALISÉES. cadémie de Besançon. Mise à jour mars 2013. www.onisep.fr/lalibrairie

FORMATIONS EN ÉCOLES SPÉCIALISÉES. cadémie de Besançon. Mise à jour mars 2013. www.onisep.fr/lalibrairie FORMATIONS EN ÉCOLES SPÉCIALISÉES Mise à jor mars 2013 cadémie de Besançon www.onisep.fr/lalibrairie ministère de l Édcation nationale ministère de l Enseignement spérier et de la Recherche INFOS NATIONALES

Plus en détail

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller)

AMC2 - (Contrôleur d'accès modulaire - Access Modular Controller) Engineered Soltions AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) AMC2 - (Contrôler d'accès modlaire - Access Modlar Controller) www.boschsecrity.fr Gestion intelligente des accès por

Plus en détail

Objectifs Zoom Motorisés avec Iris Automatique

Objectifs Zoom Motorisés avec Iris Automatique Vidéo Objectifs Zoom Motorisés avec Iris Atomatiqe Objectifs Zoom Motorisés avec Iris Atomatiqe www.boschsecrity.fr Optiqe de hate qalité Constrction fiable et robste Format d'image 1/3" avec coande DC

Plus en détail

TD: Transformée de Fourier

TD: Transformée de Fourier TD: Transformée de Forier Définition + Soit ne fonction complee f de la variable réelle Si elle est de carré sommable, c est-à-dire si l intégrale f( d converge (on se reportera a cors de mathématiqes

Plus en détail

Guide pratique du recours au procureur de la République

Guide pratique du recours au procureur de la République les gides d pôle national de ltte contre l habitat indigne Dihal - ltter contre l habitat indigne : gide pratiqe d recors a procrer de la Répbliqe - mars 2013 Ltter contre l habitat indigne : Gide pratiqe

Plus en détail

ÉPREUVE EP1 / E11 - TECHNOLOGIE BAC PRO COMMERCIALISATION et SERVICE en RESTAURATION

ÉPREUVE EP1 / E11 - TECHNOLOGIE BAC PRO COMMERCIALISATION et SERVICE en RESTAURATION CCF 1 ÉPREUVE EP1 / E11 - TECHNOLOGIE BAC PRO COMMERCIALISATION et SERVICE en RESTAURATION Ce dossier comporte 3 parties : Partie Intitulé Pages Durée Coeff. 1 Technologie de service / 20 pts 2 à 7 1h

Plus en détail

La formation continue se réinventeenligne

La formation continue se réinventeenligne niversités &grandes écoles ILLUSTRATIONS :STEPHANE KHIEL La formation contine se réinventeenligne Le sccès des MOOC, ces cors interactifs, illstre la métamorphose de la formation contine. Mais l efficacité

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

SAVERNE. Couleurs d été. Politique de la ville. Dossier. Retrouvez toutes les informations locales sur internet www.saverne.

SAVERNE. Couleurs d été. Politique de la ville. Dossier. Retrouvez toutes les informations locales sur internet www.saverne. N 27-2015 SAVERNE Colers d été Dossier Politiqe de la ville L E M A G A Z I N E M U N I C I P A L D E S S A V E R N O I S Retrovez totes les informations locales sr internet www.saverne.fr Nméros d rgence

Plus en détail

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive.

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Betterave rouge Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Bière Boue/Terre Rincez à l'eau froide puis procédez à un lavage normal avec une lessive. Epongez la tache avec du

Plus en détail

DINION capture 5 000. Vidéo DINION capture 5 000. www.boschsecurity.fr. La technologie DINION 2X génère des images nettes, cohérentes et précises

DINION capture 5 000. Vidéo DINION capture 5 000. www.boschsecurity.fr. La technologie DINION 2X génère des images nettes, cohérentes et précises Vidéo DINION captre 5 000 DINION captre 5 000 www.boschsecrity.fr La technologie DINION 2X génère des images nettes, cohérentes et précises Night Captre Imaging System garantit n fonctionnement 24 heres

Plus en détail

La Mbox troisième génération Guide technique

La Mbox troisième génération Guide technique La Mbox troisième génération Gie techniqe Table es matières Le concept e la famille Mbox novelle génération...3 Les éléments constittifs ne interface aio exception...3 Convertissers...3 Préamplis...3 Horloge...3

Plus en détail

table et fer à repasser tables pliantes (75X180) et chaises Armoire à pharmacie, tabouret Baignoire, Lavabo, WC 2 étendeurs, tapis de bain, poubelle

table et fer à repasser tables pliantes (75X180) et chaises Armoire à pharmacie, tabouret Baignoire, Lavabo, WC 2 étendeurs, tapis de bain, poubelle Pièce Cuisine Séjour- salon Arrière cuisine fermée Salle de bain WC Chambres étage Objet dans chaque pièce Réfrigérateur-congélateur Lave linge séchant Lave vaisselle Four micro-onde, grill Buffet de vaisselle

Plus en détail

grandir Editorial N 13 mai 2006 Découvrir le diocèse Initiatives Vie pastorale Education et pédagogie Chantiers et projets Quelques brèves...

grandir Editorial N 13 mai 2006 Découvrir le diocèse Initiatives Vie pastorale Education et pédagogie Chantiers et projets Quelques brèves... Blletin d Information et de Liaison de l Enseignement Catholiqe de Saint-Etienne N 13 mai 2006 Editorial Editorial Un le por soff grandir «Die insffla dans les narines de l homme l haleine de la vie, et

Plus en détail

Instructions complémentaires

Instructions complémentaires Canton de Vad Instrctions complémentaires concernant la propriété immobilière 2013 Impôt cantonal et commnal Impôt fédéral direct Renseignements : 021 316 00 00 info.aci@vd.ch Délai général por le renvoi

Plus en détail

Thom House. Descriptif Gîte

Thom House. Descriptif Gîte 2014 Descriptif Gîte THOMAS Thom House RANCH ages ouch c 2 e1 ed Gîte en gestion libre, t Gî animaux non acceptés sur site sauf chevaux ou dérogation gîte non fumeur gîte non adapté aux personnes handicapées

Plus en détail

Contrat de location saisonnière en meublé. Le «Lilacine Paris.com»

Contrat de location saisonnière en meublé. Le «Lilacine Paris.com» Contratdelocationsaisonnièreenmeublé Le«Lilacine Paris.com» Entre les soussignés M. et Mme Sergent Nathalie demeurant au n 6 impasse Victor Grignard, 91 220 à Brétigny sur Orge N de téléphone : 06.65.82.31.36,

Plus en détail

Textile. Textile. Assouplissants pour le linge. Amidons et produits de finition. Produits complets. Tél: 78 03 07-1 / 78 93 04-1 Fax: 78 92 35

Textile. Textile. Assouplissants pour le linge. Amidons et produits de finition. Produits complets. Tél: 78 03 07-1 / 78 93 04-1 Fax: 78 92 35 Assouplissants pour le linge Molline Assouplissant liquide biodégradable pour toutes sortes de textile. Molline donne à votre linge la fraîcheur, le moelleux, la souplesse et la pureté des coloris. Agréablement

Plus en détail

Commande prédictive des systèmes non linéaires dynamiques

Commande prédictive des systèmes non linéaires dynamiques Rébliqe Algérienne Démocratiqe et olaire Ministère de l Enseignement Sérier et de la Recherche Scientifiqe Université Molod Mammeri de Tizi-Ozo Faclté de Génie Electriqe et Informatiqe Déartement Atomatiqe

Plus en détail

Easy Series Système de sécurité

Easy Series Système de sécurité Systèmes d'alarme intrsion Easy Series Système de sécrité Easy Series Système de sécrité www.boschsecrity.fr Prend en charge jsq'à 32 points d'entrée L'analyse intelligente des alarmes pemert la rédction

Plus en détail

Guide. d entretien. cachemire, laine, soie, coton, lin, viscose acétate, polyster, mohair, cuir, angora..

Guide. d entretien. cachemire, laine, soie, coton, lin, viscose acétate, polyster, mohair, cuir, angora.. d entretien Guide cachemire, laine, soie, coton, lin, viscose acétate, polyster, mohair, cuir, angora.. CONSEILS D ENTRETIEN ba&sh vous recommande de suivre ces quelques conseils et recommandations pour

Plus en détail

Agenda de l exposition Facing time

Agenda de l exposition Facing time Agenda de l exposition Facing time Mars 2015 Dimanche 29 mars - 10h30 à 12h30 - Maison de la Cltre Art Dimanche : visite de l exposition en compagnie de Jean-Philippe Theyskens Art Dimanche consiste en

Plus en détail

Les SalonsLeopold. Réceptions & Evènements au cœur de la Vallée de Chevreuse

Les SalonsLeopold. Réceptions & Evènements au cœur de la Vallée de Chevreuse Réceptions & Evènements au cœur de la Vallée de Chevreuse LES SALONS LEOPOLD Route des Cascades lieu dit «la vallée» 78720 Cernay la ville www.salonsleopold.fr contact@salonsleopold.com 1 Les salons leopold

Plus en détail