NOMBRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOMBRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES"

Transcription

1 Cours et exercces de mathématques NOMRES COMPLEXES EXERCICES CORRIGES Exercce. O doe = + et = + Ecrre sous forme algébrque les complexes suvats : = ; Exercce. Calculer, et = ; = ; = ; E dédure la valeur de et de, pus les eters aturels tels que est magare pur Détermer les eters aturels tels que + sot u réel égatf. Exercce. Résoudre das : Les équatos 5+ = ( + et = + + = 7 Le système d coues complexes et : + = Les équatos + = et + = =0 + + = 0 Les équatos et Exercce. Das le pla complexe mu du repère orthoormal ( Ouv ; ; = 5, =, = + et = + A C D Détermer la ature du quadrlatère ACD. Détermer l affxe du pot C, symétrque du pot C par rapport à D Détermer l affxe du pot A vérfat DA = D + DC Quelle est la ature du quadrlatère A C D? Exercce 5. O cosdère le plyôme suvat : P( P = ( 6 ( + P( = 0 Q( P = ( Q 0 Démotrer que l équato admet ue soluto réelle Détermer u polyôme tel que Démotrer que l équato Q = admet ue soluto magare pure Résoudre das l équato P( = 0 5 O ote la ème soluto de l équato P( = 0 respectves, et, sot algés =, o cosdère les pots A,,C et D d affxes respectves :. Démotrer que les pots du pla complexe A, et C d affxes Exercce 6. Détermer le module, u argumet et ue forme expoetelle de chacu des ombres doés : = 6, = et = +. E dédure module et argumet de, et Exercce 7. Ecrre + et sous la forme trgoométrque et smplfer : + = 0 Page /6

2 Cours et exercces de mathématques Exercce 8. Détermer et représeter das chaque cas, l esemble des pots M du pla dot l affxe vérfe la relato doée : = + = + + = arg = ( ( Exercce 9. arg Pour tout ombre complexe, o déft : ( ( Calculer P(. Détermer ue factorsato de P( par (- Résoudre das l équato P = 0 P = O appelle et les solutos de l équato autres que, ayat ue parte magare postve. Vérfer que + =. Détermer le module et u argumet de et de. Ouv ; ; (uté graphque : cm, les pots : a Placer das le pla, mu d u repère orthoormal drect A d affxe, et C d affxes respectves et, et I mleu de [A] b Démotrer que le tragle OA est socèle. uoi ; E dédure ue mesure de l agle c Calculer l affxe I de I, pus le module de d Dédure des résultats précédets les valeurs exactes de cos et s 8 8 Exercce 0. O cosdère le polyôme P déf par Calculer ( P et P( o a P = ( + Q( Résoudre das l équato P( = 0 I P = Détermer le polyôme Q du secod degré à coeffcets réels tel que pour tout, Placer das le pla complexe rapporté au repère orthoormal ( Ouv ; ; d affxes respectves : A = ; = ; C = + et D = C (uté graphque : cm les pots A,,C et D O ote E le symétrque de D par rapport à O. Placer le pot E sur le dess. Motrer que détermer la ature du tragle EC Exercce. = 6 état u complexe, o ote ( S le système arg( = + k, k Z. Le pla est rapporté à u repère orthoormal drect ( O u, v,. Doer le module et u argumet des tros complexes suvats : a= + b= + c= + Parm les complexes a, b et c, lesquels sot solutos du système ( S? ( justfer la répose. M état le pot d affxe, et A état le pot d affxe 6, tradure géométrquemet les deux cotrates de ( S. Résoudre le système ( S par la méthode de votre chox. C E = e et Page /6

3 Cours et exercces de mathématques Exercce. Sot le pla complexe P rapporté au repère orthoormal drect ( Oe ; ; e O déft das P ue sute de pots d'affxes défes par : 0 = 8 et pour tout eter aturel, + Calculer e focto de. M + = Pour tout eter aturel, calculer le rapport + E dédure la ature du tragle OM et motrer que : + M + M M + kom + =, où k est u réel strctemet postf à détermer. S r est le module de, doer la lmte de r s ted vers plus l'f. Quelle terprétato géométrque peut-o doer? Exercce. O cosdère l applcato f du pla qu à tout pot M, d affxe dstcte de, assoce le pot d affxe : + = Pour, o pose = + re θ, avec r>0 et θ. Ecrre à l ade de r et θ A est le pot d affxe a Détermer l esemble E des pots M pour lesquels = b Détermer l esemble E des pots M pour lesquels arg ( = ( c Représeter les esembles E et E Exercce. Détermer la forme complexe de la rotato r de cetre Ω( et d agle Précser l mage par r du pot A d affxe e Sot t la trasformato qu à tout pot M d affxe assoce le pot M d affxe = a Caractérser la trasformato t b Doer la forme complexe de t r Recoaître cette ouvelle trasformato e détermat ses élémets caractérstques Exercce 5. O déft la trasformato f du pla par sa forme complexe : + = + Quelle est la ature de l applcato f? Détermer l mage C par f du cercle C de cetre A(-+ et de rayo Page /6

4 Cours et exercces de mathématques NOMRES COMPLEXES CORRECTION Exercce = = + = = + + ( = = = + = + = = = + = + + = = 9+ 6 = 6+ 6 ( ( ( ( = = + = = = = = = ( + ( + = = = = = = = Exercce O calcule successvemet =, = = = et La dvso eucldee de 006 par fourt 006 = As, ( ( = = = = = La dvso eucldee de 009 par fourt 009 = As, ( = = = = = = = = Notos q et r le quotet et le reste de la dvso de par. O a doc = q+ r avec 0 r q S r=0, c est-à-dre s =q, ( ( = = = = q+ q S r=, c est-à-dre s =q+, ( q q = = = = = q+ q S r=, c est-à-dre s =q+, ( ( q = = = = = q+ q S r=, c est-à-dre s =q+, ( ( Les eters aturels tels que = = = = = q q est magare pursot doc de la forme =q+ ou =q+ Détermos la forme trgoométrque de + : Le module de + est q q q + = + =. U argumet θ de + vérfe cos θ = = et s θ = =. θ = ( covet As, + = e, et pour tout eter aturel, ( e e + = = ( + sera u réel égatf s et seulemet = + k, k = ( k+, k Les eters aturels tels que + sot u réel égatf sot doc de la forme = ( k+, k Page /6

5 Cours et exercces de mathématques Exercce 5+ = = = ( ( = = = = = As, S = 7 7 Pour, = = ( + ( = ( = = = = = + ( ( + ( As, S = O résout le système par combaso : + = 7 L 6+ = L + = L + = L 5 = L 6 L = LL 6 + = L = L O obtet doc : 5 ( 5( = = = 6 ( 6 ( = = = pus = = = = + 5 Falemet, S = {( ; + 5 } S o pose = x+ y, avec xy,, l équato + = devet équvalete à : x y ( y x x + y + x y = x + y + x y = = x+ y = doc équvalete au système, que l o résout par substtuto : y+ x= 0 x+ y = L y = x L y+ x= 0 L ( x + x= 0 L 6 x + x= 0 L x= L x= L y = x L y = x L y = L As S = { } Page 5/6

6 Cours et exercces de mathématques S o pose = x+ y, avec xy,, l équato x+ y + x + y = 0 x + xy+ y + x + y = 0 x + y + xy = 0 doc équvalete au système As S = {} 0 x + y = xy = 0 + = 0 + = 0 devet équvalete à : 0, dot l uque soluto est le couple O calcule le dscrmat de l équato + 6 5=0 : = 6 5 = 6 0 = = L équato admet doc deux races complexes cojuguées : S = ; + L équato solutos S = { ; ;} Exercce x = 0 y = 0 6 = = + et 6+ = = + + =0 se réécrt ( + ( ( = 0, et admet doc comme esemble de O calcule d ue part A A Et d autre part = = 5 = + + 5= 5+, = C D = + + = + + = 5+ DC Pusque = A D, o e dédut que A = DC, doc que le quadrlatère ACD est u parallélogramme. C S C est le symétrque du pot C par rapport à D, alors DC = CD, ce qu se tradut par, c est-à-dre ( + = = = + C D D C C D C = + = 7 As C =7 L égalté vectorelle DA = D + DC se tradut, au veau des affxes, par : DA = + D DC A D = D + C D A = + C D = + + ( + = 9 A O calcule d ue part A A Et d autre part = =7( + =5 Pusque = = 9 =5, DC = C D DC A =, o e dédut que A = DC DC, doc que le quadrlatère A C D est u parallélogramme. CD Page 6/6

7 Cours et exercces de mathématques Exercce 5 E réécrvat autremet le polyôme P, à savor : P = = 6 + +, o s apperçot que s est ue race réelle de P, alors o dot avor écessaremet 6 = 0 + = 0. Cherchos doc les races et réelles du polyôme R = + e calculat so dscrmat : = = = 6 = d où l exstece de deux races réelles = et =. Sur ces deux races, seule est race du polyôme S = 6. As la seule race réelle de P est = = P = Q = a + b + c Il exste doc u polyôme Q tel que deg Q deg, doc de la forme. ( P = Q P = + Q, avec Pour trouver Q, effectuos la dvso eucldee du polyôme P par - (pusque l égalté c-dessus etraîe P Q =, pour tout + O obtet : Le polyôme Q est doc : = + ( 9 6( + Q O calcule le dscrmat du polyôme Q : = = =5. L astuce est de remarquer que 5 =, ce qu permet de calculer les deux races complexes de Q : L ue vaut 9 6 = = et l autre vaut doc ue soluto magare pure : = = = 6 +. L équato Q(=0 admet L autre soluto de l équato Q(=0 ayat été calculée c-dessus, et par applcato de la règle du produt ul, = 0 ( + = 0 + = 0 ou = 0 et as S = { ; ; 6+ } P Q Q 5 Notos A le pot d affxe =, le pot d affxe = et C le pot d affxe = 6+ L affxe du vecteur A vaut = +. Celle du vecteur AC vaut = 6+ Pusque =, o e dédut que AC = A, c est à dre que les vecteurs A et AC sot coléares, ( doc que les pots A, et C sot algés Exercce 6 Le module de vaut 6 = ( 6 + ( = 8 = 6 U argumet θ de vérfe cos θ = = et s θ = =. θ = covet 6 As, 6 e = Le module de vaut = + = = Page 7/6

8 Cours et exercces de mathématques U argumet θ de vérfe cosθ = = = et s θ = = =. θ = covet As, = e Pour, o recoaît drectemet = + = cos + s Le module de vaut doc, u argumet. Ue forme expoetelle est doc = e O calcule = e e = e = e = e 5 Le module de vaut doc et u argumet de est doc O calcule = e e = e = e = e = e Le module de vaut doc et u argumet de est doc 6 O calcule e e e e e = = = = = Le module de vaut doc et u argumet de ( est doc Exercce 7 Notos = +. Alors le module de est = + = + = =. Pour trouver u argumet de, cherchos θ tel que cosθ = et s θ =. O trouve θ = [ ]. As = De même, otos =. Alors le module de est Page 8/6 e = + =. Pour trouver u argumet de, cherchos θ tel que cosθ = = et s θ = =. O trouve θ = [ ]. As = e 7 Le quotet + + e s écrt doc = = e = e e Alors = = e = e = + e 0 6 Comme 0 = 6, o aura = = 6 [ ] 0 As e = e = cos + s = Ef, 0 0 = = 0 E cocluso 0 + = = 0 = 5 5.

9 Cours et exercces de mathématques Exercce 8 Das le pla mu du repère orthoormal ( Ouv ; ;, S o ote A et les pots dot les affxes respectves sot et, et M le pot dot l affxe est oté, l égalté = se tradut par AM=M. Le pot M état équdstat des pots A et, l appartet à la médatrce de [A]. L esemble des pots M du pla dot l affxe vérfe = est doc la médatrce de [A], avec A( et ( Notos C le pot dot l affxe est + Pusque + = + =, l égalté Le pot M appartet doc au cercle de cetre C et de rayo + = + + = se tradut par CM = vérfe + = + est doc le cercle de cetre C( + et de rayo. L esemble des pots M du pla dot l affxe S o pose = x+ y, avec xy,, l égalté + =, équvalete à + = =, se réécrt xy + = x y = x + y = O recoaît là l équato du cercle de cetre D( ; et de rayo L esemble des pots M du pla dot l affxe vérfe + = est doc le cercle de cetre D(+ et de rayo Pusque pour tout complexe, arg arg ( ( arg arg = et ( = se réécrt arg = arg + (, sot arg ( L esemble des pots M du pla dot l affxe vérfe arg arg ( costtué des pots dot l affxe est u magare pur de parte magare égatve. arg = arg +, l égalté =. = est doc le dem-axe des ordoées Page 9/6

10 Cours et exercces de mathématques Exercce 9 P = + + 8= = 0 O calcule O peut doc factorser P( par (-. Il exste doc tros ombres a,b et c, tels que pour tout, P = ( ( a + b+ c. Détermos a,b et c par detfcato. Pour tout, a + b + c = a + b + c a b c = a + b a + c b c As, o aura ( ( a + b+ c = P pour tout s et seulemet s d obter a = b = c =. As, pour tout, P = ( ( D après la règle du produt ul, P = s et seulemet s -=0<=>= ou O calcule le dscrmat de cette derère équato : = = 8 6= 8= L équato + + = 0 admet doc deux races complexes cojuguées : + = = + et = = O vérfe que + =. Le module de vaut + = ( + = a = b a = (, ce qu ous permet c b = ( c = = 0 U argumet θ de vérfe cosθ = et s θ =. θ = ( covet Pusque les races et sot cojuguées, le module de est le même que celu de, à savor, et u argumet de est θ = (. a Page 0/6

11 Cours et exercces de mathématques b O calcule OA = A = = et O = =. Pusque OA=O, le tragle OA est socèle e O. Pusque le trable OA est socèle e O, la médae (OI ssue de O est auss bssectrce de l agle AO. Ue mesure de l agle ( uoi ; est doc = 8 c Pusque I est le mleu de [A], I A+ + = = = + Le module de I vaut doc + = + = + + = d Pusque ( uoi ; = (, o a doc arg ( I = ( 8 8 Et pusque I = +, o e dédut alors que cos = = = = 8 I s = = = = = = = 8 I +, et que Exercce 0 O calcule : P = = = = = 6+ 6 = 0 et de même P = = = = = 6+ 6 = 0 Les complexes et sot doc races sur polyôme P. As, l exste u polyôme Q du secod degré à coeffcets réels tels que : P Q P = + = Q P = + Q effectue ue dvso etre polyômes : Pour tout dfféret de et, o a P Q =. O effectue la dvso : + Q = 6+ As Pour trouver Q, o Page /6

12 Cours et exercces de mathématques ( Pusque P = + 6+, la règle du produt ul affrme que P = 0 + = 0. Ou 6+ = 0 Résolvos l équato 6+ = 0 Q = 0 e calculat le dscrmat du polyôme Q : = 6 = 6 8=8. Le polyôme Q admet doc deux races complexes cojuquées = = = + et cf f d exercce S E est le symétrque de D par rapport à O, alors E D = =. As S = { ; ;+ ; } = = = + C O calcule alors = = = E O multple umérateur et céomateur de la fracto par la quatté cojuguée du déomateur : ( + ( ( + ( ( C + = = = = E + O déterme module er argumet de : Le module de ce complexe vaut + = + = C sθ =. O trouve θ = [ ]. As = = e E =. O cherche esute θ tel que cos θ = et C C De l égalté précédete, o dédut que = e = C = E, doc le tragle EC est socèle e. E E C De plus arg = [ ] ( E; C = [ ], doc le tragle EC est falemet équlatéral E Fgure : Page /6

13 Cours et exercces de mathématques Exercce O calcule a = + = + = =. Le module de a vaut doc, et o cherche θ tel que cosθ = et s θ =. O trouve θ = [ ]. U argumet de a est doc 6 6 b = + = + = 8 =. Le module de b vaut doc, et o cherche θ tel que O calcule cosθ = = = et sθ =. O trouve θ = [ ]. U argumet de b est doc O calcule c = + = + = 8 =. Le module de c vaut doc, et o cherche θ tel que cos θ = = = θ = = = s. O trouve θ = [ ]. U argumet de c est doc La codto arg( = + k, k Z arg = + k, k Z arg = + k, k Z permet déjà d élmer les complexes a et b. Seul le complexe c est caddat. O calcule c 6 = + 6 = + = + = 8 =. Comme c 6 = c, le complexe c est le seul à vérfer le système (S La cotrate = 6 0 = 6 se tradut par la codto géométrque OM = AM. La cotrate arg( = + k, k Z arg = + k, k Z arg = + k, k Z se tradut par la codto géométrque ( uom ; = + k, k Z. Les complexes solutos du système ( S sot les affxes des pots d tersecto de la médatrce de [OA] et de la drote formée des pots M tels que ( uom ; = + k, k Z, cest-à-dre la ère bssectrce. Ces deux drotes ayat qu u seul pot d tersecto, o e dédut que le système (S admet qu u seule soluto. Cette soluto est le complexe c, comme démotré précédemmet. Exercce La sute ( est ue Forme expoetelle de sute géométrque de raso + q = : + q = q = + = = =, et s o ote θ u argumet de q, à 6 près, o a cos ( θ = = et s θ = = d où o recoaît θ = [ ] et as q= e. (o pouvat auss drectemet remarquer que q= + = cos + s = e As, pour tout eter = 0 q = 8 e = 8 e Page /6

14 Cours et exercces de mathématques Pour tout eter, pusque 0, = = = = = ( = = = E calculat module et argumet de ce derer complexe, o obtet M M OM + MM+ = = OM + + = (le réel k dot parle l éocé est.. De plus, arg ( arg [ ] OM M M ] doc le tragle OM M + est rectagle e M + ( + ; + = [ Nous avos calculé, das la questo, que pour tout eter = 8 e. As 0< <, l'f. + r = = 8, et pusque lm = 0, doc lm r = 0, doc le pot M + + a pour posto lmte le pot O lorsque ted vers plus Exercce + + Pour tout, o calcule = = = S o pose = + re θ, avec r>0 et θ, alors = = = = e θ θ + re re r Ef, o peut écrre θ θ θ = e = e e = e r r r a U pot M aura ue affxe vérfat = s et seulemet s : θ θ / e = e = = / = r = r r r r As, o aura A θ A θ = + e = e, ce qu mplque θ e AM A θ = = = et arg θ ( A =. Le pot M appartet doc au cercle de cetre A et de rayo. E est doc le cercle de cetre A et de rayo. θ b Pusque = e, o aura arg ( = θ (. U pot M aura ue affxe vérfat r arg ( = ( s et seulemet s : θ = θ =. As A = e, doc ( u; AM = (. Le pot M appartet doc à la dem-drote d orge A et d équato polare θ = ( E est doc la dem-drote d orge A et d équato polare θ = Page /6

15 Cours et exercces de mathématques c Exercce La rotato r de cetre Ω( et d agle Ω est la trasformato qu, à tout assoce = e + = e + = e +, ou ecore Ω = r tel que = + + L mage par r du pot A d affxe e a pour affxe A = r A = e e + = + e = e L mage par r du pot A d affxe e est le pot d affxe e a S o ote w le vecteur d affxe, alors la trasformato t est la traslato de vecteur w b Pour tout complexe, t r = t( r = t + + = + + = + = + + = e e Détermos les évetuels pots fxes de cette trasformato, e résolvat l équato : t r = + + = + = + e e = e = = e e Page 5/6

16 Cours et exercces de mathématques O recoaît l affxe du pot A. L uque pot fxe de la trasformato t r est le pot A E écrvat smultaémet t r e e = et et A = e A e, o obtet, par soustracto, t r A = e ( A La trasformato t r est doc la rotato de cetre A et d agle Exercce 5 Détermos les évetuels pots fxes de cette trasformato, e résolvat l équato : = = + + = = + La trasformato f admet u pot fxe Ω, d affxe Ω = +. E écrvat successvemet = + + et = + +, pus e soustrayat membre à membre, o obtet : =. Ω Ω Ω Ω La trasformato f est doc l homothéte de cetre Ω, d affxe Ω = +, et de rapport Par l homothéte f de cetre Ω et de rapport, l mage C du cercle C de cetre A(-+ et de rayo est le cercle de cetre f(a et de rayo =. O calcule : f A = = = + 6 L mage de C est le cercle C de cetre le pot f(a d affxe +6 et de rayo. Page 6/6

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1

Exercice I ( non spé ) 1/ u 1 = 3 4. 2 3 u 2 4 + 3 9. 19 4 2/ Soit P la propriété : u n + 4. > 0 pour n 1. P est vraie au rang 1 car u 1 Bac blac TS Correctio Exercice I ( Spé ) / émotros par récurrece que 5x y = pour tout etier aturel 5x y = 5 8 = La propriété est doc vraie au rag = Supposos que la propriété est vraie jusqu au rag, o a

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE ère parte : STATISTIQUE DESCRIPTIVE CHAPITRE : COLLECTE DE L INFORMATION, TABLEAUX ET GRAPHIQUES. I. Défto et vocabulare Défto : la statstque est ue méthode scetfque qu cosste à réur des doées chffrées

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez MESURE DE LIAISON ENTRE DEUX VARIABLES QUALITATIVES KHI-DEUX Mesure de la laso etre deux varables qualtatves

Plus en détail

Cours d Electrostatique-Electrocinétique

Cours d Electrostatique-Electrocinétique Uversté Joseph Fourer DEUG SMa Cours d Electrostatque-Electrocétque Joatha Ferrera Aée uverstare - Pla du cours I- Le champ électrostatque. Notos géérales a. Phéomèes électrostatques b. Structure de la

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3.

x +1 + ln. Donner la valeur exacte affichée par cet algorithme lorsque l utilisateur entre la valeur n =3. EXERCICE 3 (6 poits ) (Commu à tous les cadidats) Il est possible de traiter la partie C sas avoir traité la partie B Partie A O désige par f la foctio défiie sur l itervalle [, + [ par Détermier la limite

Plus en détail

Programmation. linéaire avecexcel. Christian Prins - Marc Sevaux. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-12659-4

Programmation. linéaire avecexcel. Christian Prins - Marc Sevaux. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-12659-4 Programmato léare avecexcel Chrsta Prs - Marc Sevaux Groupe Eyrolles, 20, ISBN : 978-2-22-2659-4 CHAPITRE 3 Emplos du temps et gesto de persoel 3. Itroducto La gesto du persoel est u élémet sesble de la

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat P R O F E S REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENSEIGNEMENT SUPEREIEUR ET UNIVERSITAIRE INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION INFORMATIQUE DE GOMA /I.S.I.G-GOMA DEVELOPPEMENT ISIG M A T I O N COURS DE MATHEMATIQUE

Plus en détail

Solutions particulières d une équation différentielle...

Solutions particulières d une équation différentielle... Solutios particulières d ue équatio différetielle......du premier ordre à coefficiets costats O cherche ue solutio particulière de y + ay = f, où a est ue costate réelle et f ue foctio, appelée le secod

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Chapitre 16 : Espaces vectoriels

Chapitre 16 : Espaces vectoriels PCSI Préparatio des Khôlles -4 Chapitre 6 : Espaces vectoriels Exercice type Soit E=R[X] et F ={P E, P(X)=XP (X)+P()}, motrer que F est u sous-espace vectoriel de E. : O a bie F E. Si P =est le polyôme

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3

Groupe orthogonal d'un espace vectoriel euclidien de dimension 2, de dimension 3 1 Groupe orthogoal d'u espace vectoriel euclidie de dimesio, de dimesio Voir le chapitre 19 pour l'étude des espaces euclidies et des isométries. État doé u espace euclidie E de dimesio 1, o rappelle que

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS 6. RADIERS 6.. GÉNÉRALITÉS U raer est ue alle plae, évetuellemet ervurée, costtuat l'esemble es foatos 'u bâtmet. Il s'éte sur toute la surface e l'ouvrage. Ce moe e foato est utlsé as eux cas : lorsque

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON MATHEMATIQUES II CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PARIS DIRECTION DE L ENSEIGNEMENT Directio des Admissios et cocours ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES E.S.C.P.-E.A.P. ECOLE SUPERIEURE DE COMMERCE DE LYON CONCOURS

Plus en détail

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X

Exo7. Déterminants. = 4(b + c)(c + a)(a + b). c + a c + b 2c Correction. b + a 2b b + c. Exercice 2 ** X a b c a X c b b c X a c b a X Exo7 Détermiats Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable T : pour

Plus en détail

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE Prcg Avacé pour Exotques Esegat Phlppe DUCHEMIN, Cosultat Formateur. www.fkeys.com (accès au cours) Cosultat : «Product Cotrol» CNP, chox d u outl Frot to Compta SOCIETE GENERAL SGCIB - Product Cotrol

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal :

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal : Colles du 3 ovembre 014 Solutio de la questio de cours 1. (i) Soit E u esemble de cardial. L esemble (E) peut alors être partitioé comme suit : (E) (E), où (E) est l esemble des parties de E de cardial.

Plus en détail

Etude de la fonction ζ de Riemann

Etude de la fonction ζ de Riemann Etude de la foctio ζ de Riema ) Défiitio Pour x réel doé, la série de terme gééral,, coverge si et seulemet si x >. x La foctio zeta de Riema est la foctio défiie sur ], [ par : ( x > ), = x. Remarque.

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Séries etières Eercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Eercice

Plus en détail

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES UNIVERSITE ABOU BAKR BELKAID TLEMCEN FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

Corrigé de Mathématique éco HEC

Corrigé de Mathématique éco HEC Corrigé de Mathématique éco HEC EXERCICE Hypothèses. M 3 R est l espace vectoriel des matrices carrées d ordre 3 à coefficiets réels. A M 3 R : s A 3 A,j, s A 3 A,j, s 3 A 3 somme des coefficiets des liges

Plus en détail

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm I. DEFINITION ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séres o apparées) Dr F. Séguret Départemet d Iformato Médale, Épdémologe et Bostatstques U facteur F est ue

Plus en détail

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015

BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 2015 CONCOURS COMMUNS POLYTECHNIQUES FILIÈRE MP BANQUE ÉPREUVE ORALE DE MATHÉMATIQUES SESSION 5 avec corrigés V. Bellecave, J.-L. Artigue, P. Berger, J.-P. Bourgade, S. Calmet, A. Calvez, D. Cleet, J. Esteba,

Plus en détail

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET Jea-Claude AUGROS Professeur à l Uversté Claude Berard LYON I et à l Isttut de Scece Facère et d Assuraces ISFA Mchel QUERUEL Docteur e Gesto Igéeur de Marché Socété de Bourse AUREL Résumé : Cet artcle

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Chaîne de Markov - Télétrafic - Files d'attente

Chaîne de Markov - Télétrafic - Files d'attente ITRODUCTIO UX TLCOMMUICTIOS Chaîe de Marov - Télétrafc - Fles d'attete Verso 5 Mchel Terré lectroque L terre@camfr lectroque B ITRODUCTIO UX TLCOMMUICTIOS Raels de robablté Le dmesoemet d'u réseau de Télécommucatos

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

Analyse Statistique des Données de Lifetest

Analyse Statistique des Données de Lifetest Aalyse Statstque des Doées de Lfetest Evas Gouo Laboratore de Statstque Applquée de l Uversté de Bretage-Sud Pla Gééraltés Les modèles paramétrques Essas accélérés : modèle d accélérato Exemple Step-Stress

Plus en détail

Devoir de statistiques: CORRIGE

Devoir de statistiques: CORRIGE CPP - la prépa des INP ( ème aée). Bordeaux, 6/04/04. Devoir de statistiques: CORRIGE durée h Doées: O rappelle que si Z suit ue loi N (0, ), o a P(Z.96) 0, 975 et P(Z.65) 0, 95. Exercice. θ et O cosidère

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

Chapitre 1 Calculs algébriques dans... 3. Chapitre 2 Logique... 27. Chapitre 3 Fonctions numériques... 41. Chapitre 4 Calcul intégral...

Chapitre 1 Calculs algébriques dans... 3. Chapitre 2 Logique... 27. Chapitre 3 Fonctions numériques... 41. Chapitre 4 Calcul intégral... Avt-propos Cet ouvrge est coçu pour permettre u étudits des clsses préprtoires ECE d order leur première ée ds les meilleures coditios e fcilitt l trsitio vec l eseigemet secodire Aisi, l ojectif est i

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13,

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13, LYCEE GRAND AIR Correctio Devoir commu Classes de Secodes cocerées : de 10, de 11, de13, feuilles + papier millimétré. 08/0/013 Exercice 1 : L aée lumière. 1. D après le texte, la vitesse de la lumière

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Exo7 Topologie Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I : Icotourable Exercice **

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité Gude de valdato Cotrôle qualté Gude pratque pour la valdato, le cotrôle qualté, et l estmato de l certtude d ue méthode d aalyse œologque alteratve (Résoluto Oeo 10/005) Sommare 1. OBJET... 5. PREAMBULE

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES

CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES CHAPITRE 2 SÉRIES ENTIÈRES 2. Séries etières Défiitio 2.. O appelle série etière toute série de foctios ( ) f dot le terme gééral est de la forme f ()=a, où (a ) désige ue suite réelle ou complee et R.

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

1 Mesure et intégrale

1 Mesure et intégrale 1 Mesure et itégrale 1.1 Tribu boréliee et foctios mesurables Soit =[a, b] u itervalle (le cas où b = ou a = est pas exclu) et F ue famille de sous-esembles de. OditqueF est ue tribu sur si les coditios

Plus en détail

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning»)

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning») APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Mache-Learg») Fabe Moutarde Cetre de Robotque (CAOR) MINES ParsTech (Ecole des Mes de Pars) Fabe.Moutarde@mes-parstech.fr http://perso.mes-parstech.fr/fabe.moutarde Appretssage

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [htt://m.cgeduuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Eocés 1 Déombremet Exercice 1 [ 01529 ] [correctio] Soiet E et F deux esembles fiis de cardiaux resectifs et. Combie y a-t-il d ijectios de E das F?

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé

Baccalauréat S Asie 19 juin 2014 Corrigé Bcclurét S Asie 9 jui 24 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice Commu à tous les cdidts 4 poits Questio - c. O peut élimier rpidemet les réposes. et d. cr les vecteurs directeurs des droites proposées e sot ps

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

Séries réelles ou complexes

Séries réelles ou complexes 6 Séries réelles ou complexes Comme pour le chapitre 3, les suites cosidérées sot a priori complexes et les résultats classiques sur les foctios cotiues ou dérivables d ue variable réelle sot supposés

Plus en détail

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Introduction : Cette leçon s inscrit dans la continuité de la précédente. On supposera connu

Plus en détail

Séquence 6. Ensemble des nombres complexes. Sommaire. Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse

Séquence 6. Ensemble des nombres complexes. Sommaire. Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse Séquence 6 Ensemble des nombres complexes Sommaire Prérequis Définition Forme algébrique Forme trigonométrique Synthèse Cette séquence est une brève introduction à un nouvel ensemble de nombres, ensemble

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle - Calédonie Mars 2009

Baccalauréat S Nouvelle - Calédonie Mars 2009 Bcclurét S Nouvelle - Clédoie Mrs 009 Exercice Commu à tous les cdidts (5 poits) r r Le pl est rpporté à u repère orthoorml direct ( O, u, v) d uité grphique cm O cosidère les poits et B d ffixes respectives

Plus en détail

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile Applcato de la théore des valeurs extrêmes e assurace automoble Nouredde Belagha & Mchel Gru-Réhomme Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 92 rue d Assas, 75006 Pars, Frace E-Mal: blour2002@yahoo.fr E-Mal:

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Incertitudes expérimentales

Incertitudes expérimentales U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 995 Icerttudes érmetales par Fraços-Xaver BALLY Lcée Le Corbuser - 93300 Aubervllers et Jea-Marc BERROIR École ormale supéreure

Plus en détail

Universe Ratio Jean-François BOULIER Romain VERDIER Abstract

Universe Ratio Jean-François BOULIER Romain VERDIER Abstract Uverse Rato B Jea-Fraços BOULIER Head of Euro Fxed Icome ad Credts Crédt Agrcole Asset Maagemet 90 boulevard asteur 75730 ars cedex 5 Jea-fracos.bouler@ca-assetmaagemet.fr Roma VERDIER Egeer - EDF, place

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

Cécile Lardon. Professeur en classe préparatoire au lycée du Parc à Lyon. Jean-Marie Monier

Cécile Lardon. Professeur en classe préparatoire au lycée du Parc à Lyon. Jean-Marie Monier Mathématiques Méthodes et eercices ECS e aée Cécile Lardo Professeur e classe préparatoire au lycée du Parc à Lyo Jea-Marie Moier Professeur e classe préparatoire au lycée La Martiière-Moplaisir à Lyo

Plus en détail

2013 LES DÉLAIS DE PAIEMENT. STATISTIQUES DE 2000 À 2012 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2

2013 LES DÉLAIS DE PAIEMENT. STATISTIQUES DE 2000 À 2012 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2 203 LES DÉLAIS DE PAIEMENT STATISTIQUES DE 2000 À 202 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2 Javer 204 Itroducto Des séres statstques chroologques des délas de paemet et du solde du crédt teretreprses sot dspobles

Plus en détail

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI

Réponse temporelle des systèmes dynamiques continus LTI UV Cour Répoe emporelle de yème dyamique coiu LI ASI 3 Coeu! Iroducio! Eude de yème du premier ordre " Iégraeur " Syème du er ordre! Eude de yème du ème ordre " Syème du ème ordre avec répoe apériodique

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail