Défis des PDG TRANSFORMER L ADVERSITÉ EN OCCASIONS D AFFAIRE Bâtir des organisations innovatrices, grâce à un personnel compétent

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Défis des PDG TRANSFORMER L ADVERSITÉ EN OCCASIONS D AFFAIRE Bâtir des organisations innovatrices, grâce à un personnel compétent"

Transcription

1 Défis des PDG 2015 TRANSFORMER L ADVERSITÉ EN OCCASIONS D AFFAIRE Bâtir des organisations innovatrices, grâce à un personnel compétent 1

2 Mise en contexte des défis des PDG Enquête annuelle en est à sa 15 e édition; menée de septembre 2014 à octobre 2014 Les PDG doivent classer par ordre d importance leurs cinq principaux défis et les cinq principales stratégies à mettre en œuvre pour relever ces défis. En outre, ils doivent répondre à des questions qui portent sur : Les principaux dossiers chauds des situations ou évènements immédiats et stratégiques qui exigeront d eux une attention spéciale au cours de l année à venir. Deux questions particulières sur : Stratégies et tactiques pour accroître la rentabilité à court terme Critères pour devenir ou rester une organisation hautement performante 2

3 DÉFIS DES PDG grandes tendances Mener l offensive contre le ralentissement de la croissance à l échelle mondiale Contrôler ce qui peut l être Bâtir une relation plus forte et dynamique avec les principaux clients pour gagner des parts de marché Approche plus intégrée de l innovation Défis en matière de croissance liés au renforcement du capital humain par une stratégie de perfectionnement personnel Manque étonnant d attention accordée aux compétences interculturelles Aisance accrue face aux mégadonnées, mais incertitude constante entourant la meilleure façon de les utiliser La durabilité est devenue un défi mondial prioritaire. Les PDG cherchent à rétablir la confiance, parfois à l insu de tous. Les PDG exigent beaucoup d eux-mêmes. 3

4 Les défis des PDG d année en année Résultats Capital humain 2. Innovation 3. Relation client 4. Excellence opérationnelle 5. Durabilité 6. Marque d entreprise et réputation 7. Réglementation 8. Risques politiques 9. Expansion mondiale ou internationale 10. Confiance dans 1. Capital humain 2. Relation client 3. Innovation (T3) 4. Excellence opérationnelle (T3) 5. Marque d entreprise et réputation 6. Risques politiques 7. Réglementation 8. Durabilité 9. Expansion mondiale ou internationale 10. Confiance dans 1. Capital humain 2. Excellence opérationnelle 3. Innovation 4. Relation client 5. Risques politiques 6. Réglementation 7. Expansion mondiale 8. Marque d entreprise et réputation 9. Durabilité 10. Confiance dans 1. Innovation 2. Capital humain 3. Risques politiques 4. Réglementation 5. Expansion mondiale 6. Optimisation des coûts 7. Relation client 8. Durabilité 9. Marque d entreprise et réputation 10. Relations avec les investisseurs 1. Croissance de 2. Talent 3. Optimisation des coûts 4. Innovation 5. Réglementation 6. Relation client 7. Marque d entreprise et réputation 8. Durabilité 9. Expansion internationale 10. Relations avec les investisseurs 4

5 Les défis des PDG d année en année Résultats au Canada Excellence opérationnelle T1 2. Relation client T1 3. Innovation 4. Capital humain 5. Durabilité 6. Réglementation T6 7. Marque d entreprise et réputation T6 8. Risques politiques 9. Confiance dans 10. Expansion mondiale ou internationale 1. Excellence opérationnelle 2. Capital humain 3. Relation client 4. Innovation 5. Marque d entreprise et réputation 6. Réglementation 7. Durabilité 8. Risques politiques 9. Expansion mondiale ou internationale 10. Confiance dans 1. Excellence opérationnelle 2. Relation client 3. Capital humain 4. Innovation 5. Réglementation 6. Risques politiques 7. Durabilité 8. Marque d entreprise et réputation 9. Expansion mondiale 10. Confiance dans 1. Capital humain 2. Risques politiques T2 3. Relation client T2 4. Optimisation des coûts 5. Réglementation 6. Expansion mondiale 7. Durabilité 8. Innovation 9. Marque d entreprise et réputation 10. Relation avec les investisseurs 1. Croissance de 2. Talent 3. Optimisation des coûts 4. Réglementation 5. Relation client 6. Innovation 7. Durabilité 8. Marque d entreprise et réputation 9. Expansion internationale 10. Relations avec les investisseurs 5

6 Les universitaires, porte-parole les plus respectés CRÉDIBILITÉ DES PORTE-PAROLE, 2014 CONTRE 2015 AU CANADA Informed Public Plus de confiance Moins de confiance 73 % 60 % 58 % 57 % 56 % 53 % 50 % 50 % 50 % 50 % 50 % 41 % 36 % 34 % 33 % 28 % Expert unviversitaire ou de l'industrie Spécialiste techniques de l'entreprise Analyste financier ou de l'industrie Une personne comme vous Représentant d'une ONG Employé régulier Fonctionnaire ou chargé de la réglementation PDG 6

7 DÉFIS DES PDG 2015 Cinq principales stratégies à l échelle mondiale pour relever les cinq défis prioritaires 1 Capital humain 2 Innovation 3 Relation client 4 Excellence opérationnelle 1 Améliorer les processus de gestion du rendement et de reddition des comptes 2 Assurer la formation et le perfectionnement des employés 3 Améliorer l efficacité de l'équipe de la haute direction Instaurer une culture de l innovation en promouvant et récompensant l'esprit d'entreprenariat et la prise de risques Conclure des alliances stratégiques avec les clients, les fournisseurs ou autres partenaires commerciaux Trouver, embaucher et motiver les grands talents en matière d innovation Intervenir personnellement auprès des principaux clients Rehausser la qualité des produits et services Instaurer une culture centrée sur le client et tournée vers l'extérieur Améliorer l agilité et la flexibilité organisationnelles Mieux harmoniser la stratégie, les objectifs et les capacités organisationnelles Mobiliser davantage le personnel pour stimuler la productivité 5 Durabilité Garantir la durabilité en tant que partie de l image de marque et de la culture de l organisation Intégrer les objectifs de durabilité de à ceux du rendement stratégique Élargir la gamme de produits et services durables 4 Susciter la mobilisation des employés Utiliser de nouvelles technologies (produit, procédés, information, etc.) 5 Améliorer les programmes de Adopter à l égard de perfectionnement en l innovation une approche leadership centrée sur l utilisateur à Accélérer la commercialisation des produits et services Adapter le marketing, la promotion et les campagnes de communication aux principaux besoins des clients Effectuer une refonte des processus opérationnels Amélioration continue (méthodes Lean, Six sigma, etc.) Intervenir auprès des parties intéressées pour équilibrer les pressions liées au rendement à court terme et aux objectifs de durabilité à long terme Considérer les enjeux de durabilité comme des questions liées aux risques à long terme 7

8 DÉFIS DES PDG 2015 Cinq principales stratégies à l échelle mondiale pour relever les cinq autres défis 6 Marque d entreprise et réputation 7 Risques politiques et économiques 8 Réglementation 9 Expansion mondiale ou internationale 10 Confiance dans l'entreprise 1 Communiquer les valeurs Accroître l agilité et la flexibilité de à des clients organisationnelles et des intervenants clés Renforcer les processus internes de conformité aux règlements Pénétrer de nouveaux marchés géographiques avec des produits et services existants Intervenir activement auprès de toutes les parties intéressées Garantir la responsabilisation éthique dans toute l organisation Rehausser la qualité de des produits et des processus Mieux harmoniser les pratiques commerciales et les comportements de la direction avec les valeurs de Accroître la sensibilisation à la marque d entreprise et sa compréhension au sein des différentes cultures Intégrer la reconnaissance des risques à long terme dans la planification stratégique Mettre à jour les plans et procédures d urgence en cas de crises (par exemple, géographique, politique, relocalisation des employés) Réduire l exposition aux pays ou régions à risque Convier le conseil à s investir davantage dans la gestion des risques d'entreprise Cibler les débouchés Former des talents en matière Favoriser un concurrentiels générés par la de gestion à occuper des postes environnement de réglementation de direction communications ouvert et transparent Encourager l autorégulation de l industrie Coopérer avec les concurrents pour influencer l ordre du jour réglementaire Rencontrer personnellement plus souvent les régulateurs Adapter les messages marketing ou de communication aux marchés locaux Conclure des partenariats dans des marchés géographiques ciblés Prêcher par l exemple en tant que modèle de leadership éthique S assurer de la qualité et la sécurité des produits et services offerts, dont le prix devrait être systématiquement juste Introduire de nouveaux produits Mieux communiquer les et services adaptés aux marchés valeurs de au locaux pour les clients de ces sein de l organisation nouveaux marchés géographiques 8

9 DÉFIS DES PDG 2015 Cinq principales stratégies pour relever les cinq défis prioritaires au Canada Excellence opérationnelle Mieux harmoniser les objectifs stratégiques et les capacités organisationnelles Amélioration continue (méthodes Lean, Six sigma, etc.) Éliminer le cloisonnement interne 2 Relation client 3 Innovation 4 Capital humain Instaurer une culture plus centrée sur le client et tournée vers l extérieur Rehausser la qualité des produits et services Intervenir personnellement auprès des principaux clients Trouver, embaucher et stimuler les plus brillants employés en matière d innovation Améliorer les programmes de perfectionnement en leadership Forger des alliances stratégiques avec Mettre au point un les clients, les fournisseurs ou d autres plan de relève pour partenaires commerciaux répondre aux besoins actuels et futurs Utiliser des nouvelles technologies Améliorer les (produits, processus, information, etc.) processus de gestion du rendement et de reddition de comptes 5 Durabilité Garantir la durabilité en tant que partie de l image de marque et de la culture de l organisation Intégrer les objectifs de durabilité de à ceux du rendement stratégique Intervenir auprès des communautés pour favoriser le développement durable et gérer les attentes 4 5 Investir dans la formation et le Mettre en place une veille perfectionnement pour concurrentielle afin de améliorer les compétences de mieux comprendre les base des employés besoins des clients Accroître l agilité et la flexibilité organisationnelles Adapter le marketing, la promotion et les campagnes de communication aux principaux besoins des clients Instaurer une culture de l innovation en Améliorer l efficacité promouvant et récompensant l esprit de l équipe de d entreprenariat et la prise de risques direction Tirer parti de l expertise des hauts dirigeants pour former le personnel à fort potentiel et permettre le transfert de connaissances Offrir aux employés de la formation et du perfectionnement Investir dans de nouvelles technologies pour réduire à la fois l impact environnemental et l exposition à la rareté des ressources Intervenir auprès des parties intéressées pour équilibrer les pressions liées au rendement à court terme et aux objectifs de durabilité à long terme 9

10 DÉFIS DES PDG 2015 Cinq principales stratégies pour relever les cinq autres défis au Canada 6 Réglementation 1 Rencontrer personnellement plus souvent les régulateurs 7 Marque d entreprise et réputation Accroître les investissements dans la communication externe de la marque d entreprise 8 Risques politiques et économiques Accroître l agilité et la flexibilité organisationnelles 9 Confiance dans Intervenir activement auprès de toutes les parties intéressées 10 Expansion mondiale ou internationale Pénétrer de nouveaux marchés géographiques avec des produits et services existants 2 Coopérer avec les concurrents pour influencer l'ordre du jour réglementaire 3 Accroître les activités de lobbying pour promouvoir des règles de jeu équitables 4 Intervenir auprès du public pour influencer le gouvernement Redéfinir le positionnement de Intégrer la reconnaissance la marque d entreprise des risques à long terme dans la planification stratégique Communiquer les valeurs de l'entreprise à des clients et intervenants clés Rehausser la qualité des produits et des procédés 5 Cibler les débouchés Mieux harmoniser les concurrentiels générés par pratiques commerciales et les la réglementation comportement de la direction avec les valeurs de l'entreprise Favoriser un environnement de communications ouvert et transparent Mettre à jour les plans et Prêcher par l exemple en procédures d urgence en tant que modèle de cas de crises (p. ex, leadership éthique géographique, politique, relocalisation des employés) Intervenir auprès des gouvernements pour résoudre des problèmes sociaux urgents Convier le conseil à s investir davantage dans la gestion des risques d'entreprise Améliorer la transparence des processus de prise de décisions à l'externe S assurer de la qualité et la sécurité des produits et services offerts, dont le prix devrait être systématiquement juste Introduire de nouveaux produits et services adaptés aux marchés locaux pour les clients de ces nouveaux marchés géographiques Pénétrer de nouvelles régions ou pays pour assurer l accès aux matières premières essentielles Conclure des partenariats dans des marchés géographiques ciblés Former des talents en matière de gestion à occuper des postes de direction 10

11 DÉFIS DES PDG 2015 Quelles sont les attentes de votre entreprise en matière de bénéfices pour la prochaine année? Augmentation considérable 15,5 % Légère augmentation 58,5 % Stabilité 18,6 % Diminution 4,5 % N=938 S/O 3 % 11

12 Monde DÉFIS DES PDG principales stratégies pour accroître ou préserver la rentabilité Canada États- Unis Europe Asie Chine Amérique latine N=943 Stratégies de rentabilité N=27 N=230 N=133 N=332 N=79 N=80 1 Se concentrer davantage sur la croissance des revenus Lancer de nouveaux produits et services Tirer parti de l innovation pour accroître l efficience des processus T2 2 4 Tirer profit de la technologie pour accroître l efficience des opérations commerciales T2 7 5 Accroître les initiatives de mobilisation des employés T T5 6 Intensifier la formation des employés dans les domaines essentiels du rendement opérationnel Restructuration organisationnelle T5 8 Mettre en œuvre des initiatives de mobilisation des clients et des programmes de fidélisation pour accroître la demande 9 Éliminer les opérations à faible marge Consolider la chaîne d approvisionnement pour en assurer l efficacité T

13 Relever les défis : implications pour les cadres Directeur ou directrice général(e) L établissement d une organisation souple nécessite des fonctions de gestion du changement solides et innovantes. La gestion du compromis entre l innovation et le rendement soutenu est un terrain miné. Chef de la stratégie La notion de durabilité doit être intégrée dans l ensemble des processus opérationnels et d affaires; elle doit être vue comme une partie des risques du portefeuille. Directeur financier Les investissements dans les actifs incorporels sont plus essentiels que jamais; il faut cesser de les considérer comme un coût plutôt qu un investissement. Directeur ou directrice des ressources humaines Les PDG sont axés sur la mobilisation de leurs employés, moteur d une meilleure productivité et élément déterminant de la croissance. Les PDG croient que la culture a dépassé la technologie en tant que facteur déterminant de l innovation. Ils mettent l accent sur l importance d une culture entrepreneuriale forte pour stimuler la croissance. Il faut s efforcer d instaurer une culture de l innovation. 13

14 Relever les défis : implications pour les cadres (suite) Chef de la gestion des talents et de l apprentissage Les PDG soulignent l'importance d'un leadership fort pour la croissance organisationnelle, de pair avec l amélioration des programmes de perfectionnement en leadership. Les experts estiment que la sensibilisation et la sensibilité culturelles sont essentielles au perfectionnement en leadership, mais les PDG les placent au bas de leur liste. Comment concilier ces divergences? Avocat ou avocate générale(e) Dans un contexte de contraction économique, où les personnes et les organisations sont tentées de prendre des raccourcis, le maintien d'une forte culture éthique est essentielle. Les PGD soulignent l importance de la cybersécurité. 14

15 The Conference Board, Inc. of New York, New York en collaboration avec Le Conference Board du Canada e-library/abstract.aspx?did=

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS

COMPÉTENTS ET POLYVALENTS COMPÉTENTS ET POLYVALENTS Les professionnels comptables en entreprise, un élément moteur du succès durable des organisations Les professionnels comptables en entreprise exercent au sein des organisations

Plus en détail

Analyse de la main-d œuvre par Prévision SuccèsMC. PI Worldwide

Analyse de la main-d œuvre par Prévision SuccèsMC. PI Worldwide LA P REUVE l e mpo rt e s u r l o p in io n Analyse de la main-d œuvre par Prévision SuccèsMC PI Worldwide Minimisez l écart entre la stratégie et la réalité. Le personnel constitue le facteur de différenciation

Plus en détail

Exemples de description de poste

Exemples de description de poste Exemples de description de poste Conseiller(ère), dotation et développement organisationnel Responsabilités Effectuer le recrutement interne et externe pour des postes de niveau varié et agir à titre de

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

Management Technologique & Stratégique (MTS)

Management Technologique & Stratégique (MTS) Département de Formation & de Recherche (DFR) Management Technologique & Stratégique (MTS) Spécialisations (2A 2011-2012) Séverine LE LOARNE, Responsable Adjointe du DFR Professeur en Management de l innovation

Plus en détail

Développer des compétences pour mieux réussir à l international. Éditorial

Développer des compétences pour mieux réussir à l international. Éditorial VOLUME 15 NUMÉRO 2Mai 201 5 Développer des compétences pour mieux réussir à l international Éditorial Dans un environnement d affaires caractérisé par une ouverture toujours plus grande des marchés internationaux

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE

L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE L EVALUATION DU CENTRE DE RECHERCHE INNOCENTI RESUME ANALYTIQUE Contexte et historique L évaluation du Centre de recherche Innocenti (IRC) a été effectuée d octobre 2004 à janvier 2005 à la demande du

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

C est quoi la Bourse?

C est quoi la Bourse? C est quoi la Bourse? Florin Duma Résumé La Bourse est la plus importante institution dans le marche du capital, concentrant dans le meme espace la demande et l offre des valeurs mobilieres negociees d

Plus en détail

LAURIERS DE LA PME 2014

LAURIERS DE LA PME 2014 LAURIERS DE LA PME 2014 Catégorie : ENTREPRISE DE TRANSFORMATION Critères d évaluation PERFORMANCE ÉCONOMIQUE - 70% 1. Santé et performance financière (X points/15) Historique et croissance Planification

Plus en détail

FICHE SYNTHETIQUE DE CANDIDATURE

FICHE SYNTHETIQUE DE CANDIDATURE FICHE SYNTHETIQUE DE CANDIDATURE IMPORTANT Merci de nous faire parvenir en 2 exemplaires papiers et une version électronique ce document dûment complété (et de manière lisible), accompagné de votre dossier

Plus en détail

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE

LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE Paris, le 19 avril 2012 LA CONFIANCE DES DIRIGEANTS DE PME/ETI PROGRESSE ENCORE LA CAMPAGNE ELECTORALE A UN IMPACT LIMITE SUR L ACTIVITE La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE N o 4 POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Modifiée le 9 novembre 2010 cegepdrummond.ca Règlement n o 12 abrogé : 6 décembre 2004 (CA-04-12-06-03) Politique adoptée au conseil d administration

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY

CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC PARTIE 1 : LA STRUCTURE DU BUSINESS PLAN POUR LA GSVC SELON BERKELEY CONSTRUIRE VOTRE BUSINESS PLAN SOCIAL AU FORMAT GSVC Selon les critères de la GSVC établis par la Haas School of Business de Berkeley, à la différence d un business plan classique, un business plan social

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvée par le Conseil d administration le 29 mai 2013 CHARTE DU COMITÉ D AUDIT ET DE RÉVISION DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité est chargé d aider le Conseil d administration à s acquitter des responsabilités

Plus en détail

Vers des investissements économiquement juste, écologiquement viable et socialement responsable :

Vers des investissements économiquement juste, écologiquement viable et socialement responsable : Vers des investissements économiquement juste, écologiquement viable et socialement responsable : Commentaires d IIDD sur les nouveaux Principes pour un investissement responsable dans l agriculture et

Plus en détail

FORMATION. IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir :

FORMATION. IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir : FORMATION IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir : 1. Le programme de Formation des Cadres (Directeurs, Gestionnaires, Contrôleurs) des structures de Micro

Plus en détail

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation

Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Relation commerciale - Communication Exemples de formation Marketing - Le marketing dans la stratégie d'entreprise - Bâtir son plan d'action marketing Vente - Techniques de vente en face à

Plus en détail

«La Génération Y face à l Entreprise»

«La Génération Y face à l Entreprise» «La Génération Y face à l Entreprise» Résultats Octobre 2010 15, Place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie Étude réalisée auprès d un

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Business Analytics The way we see it The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Ecrit par A propos de l'étude À la demande de Capgemini, l'economist Intelligence Unit a rédigé le rapport intitulé

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME

L ACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME LACTUALITE DES STATIONS CLASSEES DE TOURISME ET LE NOUVEAU CLASSEMENT DES OFFICES DE TOURISME Présenté par Michel CAZAUBON Chef du bureau des destinations touristiques 1 Actualité de la station classée

Plus en détail

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé

Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé 1 Ce qu il faut savoir sur la philanthropie 6 grands enjeux actuels pour les Fondations en santé Présentation de Carl Julien, CFRE, vice-président et Gil Desautels, vice-président principal Le 20 octobre

Plus en détail

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Chiffre d affaires net consolidé en hausse de 18 % au T4 et 12 % pour l exercice

Plus en détail

Baromètre des banques 2013

Baromètre des banques 2013 Baromètre des banques 2013 Une évalution de l avenir toujours positive L industrie financière considère qu elle sort relativement renforcée de la crise Résultats du sondage Programme et interlocuteurs

Plus en détail

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes

Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes New Brunswick Investment Management Corporation / Société de gestion des placements NB Directives sur la sélection, la surveillance et l approbation de contrepartistes Révision : 4 novembre 2013 NB Investment

Plus en détail

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse

La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) en Suisse Laetitia Gill, Directerice du Réseau et Développement Philias Forum 20 ans Mode d Emploi 16 novembre UNIL Lausanne www.philias.org www.philias.org

Plus en détail

Évaluation : rapport annuel

Évaluation : rapport annuel CONSEIL EXÉCUTIF EB137/7 Cent trente-septième session 8 mai 2015 Point 8.2 de l ordre du jour provisoire Évaluation : rapport annuel 1. Le Conseil exécutif à sa trente et unième session a approuvé la politique

Plus en détail

TRAVAUX DU GROUPE GUINEE/CONAKRY ET BISSAO

TRAVAUX DU GROUPE GUINEE/CONAKRY ET BISSAO TRAVAUX DU GROUPE GUINEE/CONAKRY ET BISSAO PLAN DE PRESENTATION BREVE PRESENTATION DES DEUX PAYS - GUINEE/CONAKRY GUINEE BISSAO Population = 7 156 406hbts dont 51% de femmes et 46% de jeunes, - 1 200 000

Plus en détail

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers

La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers La Synthèse et le Pilotage en réponse aux besoins métiers Présentation de BI consulting Faits & chiffres NOS EXPERTISES MÉTIER 100% Secteur Financier : Retail Banking, CIB, Assurance, Asset Management,

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT PARCOURS MANAGEMENT DES SERVICES EN HôTELLERIE INTERNATIONALE

MASTER MANAGEMENT PARCOURS MANAGEMENT DES SERVICES EN HôTELLERIE INTERNATIONALE MASTER MANAGEMENT PARCOURS MANAGEMENT DES SERVICES EN HôTELLERIE INTERNATIONALE Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE POUR UNE MEILLEURE SECURISATION DE L EMPLOI Le 7 septembre 2012 Contact : ministère du Travail, de l emploi, de la formation professionnelle

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise

Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Formation professionnelle supérieure Enquête 2014 auprès des diplômés sortant de formation commerciale et d économie d entreprise Connaissances, objectifs et exigences Lieu, Date Zurich, 19 Août 2014 Projet

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

JE SOUSSIGNEE, SONIA MARCOTTE, PRESIDENTE-DIRECTRICE

JE SOUSSIGNEE, SONIA MARCOTTE, PRESIDENTE-DIRECTRICE CANADA PROVINCE DE QUEBEC DISTRICT DE MONTREAL REGIE DE L'ENERGIE : R-3597-2006 Audience sur les couts d' exploitation que doit supporter un detailant en essence ou en carburant diesel (ar. 59 de la Loi

Plus en détail

Institut des Experts Internationaux

Institut des Experts Internationaux Institut des Experts Internationaux 1 Cycle d enseignement supérieur des experts internationaux Pour devenir un expert international confirmé et un expert international chef de mission 2 Jamais l'échiquier

Plus en détail

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document :

Cahier de gestion CODE : TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES. Date d adoption : Le 13 juin 2007. Nature du document : Cahier de gestion TITRE : POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES CODE : Nature du document : Règlement X Politique Directive administrative Procédure Date d adoption : Le 13 juin 2007 X C.A. C.E.

Plus en détail

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Guide sur la marque employeur Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Table des matières Introduction... 3 Comprendre les candidats d aujourd hui... 4 Développer votre

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

Soutien à la fonction RH Palette de prestations

Soutien à la fonction RH Palette de prestations Soutien à la fonction RH Palette de prestations Rue Voltaire 1 CH-1006 Lausanne T 021 617 55 75 F 021 617 55 76 iteral@iteral.ch www.iteral.ch Soutien à la fonction RH Faites de votre service RH un partenaire

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté

Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté Commission canadienne de sûreté nucléaire : Leadership dans la réglementation aux fins de la sûreté Présentation à l industrie nucléaire canadienne Programme de leadership (INC-PL) Le 23 octobre 2014 Haidy

Plus en détail

AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire?

AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire? AIFM/MIFID :vers une harmonisation règlementaire? Laurence Caron-Habib Responsable Affaires Publiques, BNP Paribas Securities Services JIR ASFFOR 18 septembre 2014 1 Agenda Introduction Directive AIFM

Plus en détail

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN

LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN LES BASES DU MARKETING Lecteur universitaire Adriana BUZDUGAN DÉFINITION l'ensemble des moyens dont dispose une entreprise pour vendre ses produits à ses clients d'une manière rentable LA CONCEPTION TRADITIONNELLE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2011 Rapport de transparence relatif à l exercice clos le 31 août 2011 Publié sur le site www.aetd.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce TABLE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE 2013 Rapport de transparence relatif à l exercice clos le 31 août 2013 Publié sur le site www.aetd.fr en application des dispositions de l article R.823-21 du Code de commerce TABLE

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Ingénierie de Formation : des besoins aux compétences Claude Vasamillet 17 juin 2014 Projet EBESM 2 1. THEMES TRAITES

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Soirée Tools du 8 février 2007 Entrepreneuriales / KPMG

Soirée Tools du 8 février 2007 Entrepreneuriales / KPMG Soirée Tools du 8 février 2007 Entrepreneuriales / KPMG 2004-1 Les aspects juridiques en création d entreprises 2003 KPMG S.A., cabinet français membre de KPMG International, une coopérative de droit suisse.

Plus en détail

À la découve rte de Baldwin

À la découve rte de Baldwin À la découve rte de Baldwin exploiter le potentiel faire avancer la technologie repousser les limites UNE INSTITUTION DE QUALITÉ En 1936, J. A. Baldwin a été un des premiers à comprendre l importance d

Plus en détail

Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves

Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves Juillet 2013 Commentaires de MEQ dans le cadre des consultations du Gouvernement du Canada sur les Sociétés à capital de risque de travailleurs Un modèle de développement économique qui a fait ses preuves

Plus en détail

Conseiller en architecture d entreprise. Conseiller en architecture organique. Conseiller en architecture fonctionnelle

Conseiller en architecture d entreprise. Conseiller en architecture organique. Conseiller en architecture fonctionnelle Cliquez sur le poste désiré pour consulter sa description : Conseiller en architecture d entreprise Conseiller en architecture organique Conseiller en architecture fonctionnelle Conseiller en architecture

Plus en détail

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES

REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES REGARDS CROISES SUR L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES SOMMAIRE I - VIVIENNE16 ET L IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES... 3 II - METHODOLOGIE... 4 III - LA NOTION D IMAGE SOCIALE DES ENTREPRISES EST PRIORITAIREMENT

Plus en détail

DEVENEZ UN CONSULTANT PROFESSIONNEL ET PROSPÈRE TRAVAILLER SELON SON TYPE DE PERSONNALITÉ UNE ÉQUIPE ENGAGÉE ET PERFORMANTE

DEVENEZ UN CONSULTANT PROFESSIONNEL ET PROSPÈRE TRAVAILLER SELON SON TYPE DE PERSONNALITÉ UNE ÉQUIPE ENGAGÉE ET PERFORMANTE FOCUS Ressources humaines & Stratégies de développement vous offre différentes formations. Elles sont spécialement dispensées pour votre entreprise et ne sont pas disponibles en séance publique. Chacune

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC.

CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE RESTAURANT BRANDS INTERNATIONAL INC. Adoptée le 11 décembre 2014 La présente charte détaille le but, la composition,

Plus en détail

www.bernardcontrols.com

www.bernardcontrols.com Invest in Confidence Invest in Confidence 4 rue d Arsonval - B.P. 70091 95505 Gonesse CEDEX France Tél. : +33 (0)1 34 07 71 00 Fax : +33 (0)1 34 07 71 01 mail@bernardcontrols.com photos : getty images

Plus en détail

EDENRED Lyon 16 décembre 2010. Anne-Lise de RIVOIRE Responsable Communication financière et Relations Actionnaires

EDENRED Lyon 16 décembre 2010. Anne-Lise de RIVOIRE Responsable Communication financière et Relations Actionnaires EDENRED Lyon 16 décembre 2010 Anne-Lise de RIVOIRE Responsable Communication financière et Relations Actionnaires Edenred : qui sommes-nous? La société issue de la scission de Accor créée en juin 2010

Plus en détail

Les outils du manager commercial

Les outils du manager commercial OBJECTIFS Améliorer sa force de conviction et asseoir son leadership sur son équipe de collaborateurs mais aussi dans sa relation-clientèle Saisir l importance de la dimension relationnelle comportementale

Plus en détail

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché

B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales. Proposition de Corrigé JAMPI Dossier 1 L entreprise et son marché B.T.S. N.R.C. SESSION 2006 Management et gestion d'activités commerciales Proposition de Corrigé "JAMPI" Dossier 1 L entreprise et son marché Première partie : Analyse du marché à partir des annexes 1

Plus en détail

EXPLOREZ LES ETATS-UNIS COMMENT MIEUX APPREHENDER LE MARCHE DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AMERICAINS?

EXPLOREZ LES ETATS-UNIS COMMENT MIEUX APPREHENDER LE MARCHE DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AMERICAINS? EXPLOREZ LES ETATS-UNIS COMMENT MIEUX APPREHENDER LE MARCHE DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT AMERICAINS? PUBLICATION SECURITIES SERVICES Synthèse du livre blanc Synthèse Portrait des fonds communs de placement

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition)

Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition) Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition) L appropriation de la stratégie et sa démultiplication par les managers Juillet 2011 Contact Inergie Luc Vidal DGA Directeur associé

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

Système de management environnemental par étapes pour les TPE/PME Stéphane MATHIEU, Groupe AFNOR, Responsable Action Régionale Sud-Ouest

Système de management environnemental par étapes pour les TPE/PME Stéphane MATHIEU, Groupe AFNOR, Responsable Action Régionale Sud-Ouest Système de management environnemental par étapes pour les TPE/PME Stéphane MATHIEU, Groupe AFNOR, Responsable Action Régionale Sud-Ouest Toulouse, le juin 007 GROUPE AFNOR Normalisation Certification /

Plus en détail

CGP 50 ans, installé depuis 20 ans, dirigeant d un cabinet avec de jeunes associés ou collaborateurs. «Ensemble, donnons de l avenir au métier de CGP»

CGP 50 ans, installé depuis 20 ans, dirigeant d un cabinet avec de jeunes associés ou collaborateurs. «Ensemble, donnons de l avenir au métier de CGP» CGP 50 ans, installé depuis 20 ans, dirigeant d un cabinet avec de jeunes associés ou collaborateurs Vous êtes à la tête d un cabinet performant. Vous commencez à réfléchir à une cession dans les meilleures

Plus en détail

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE

RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE RÉSEAU MICROAGE POSSIBILITÉ DE FRANCHISE À titre d entrepreneur, cherchez-vous à faire croître votre entreprise et votre part de marché local? À titre de fournisseur de solutions TI, cherchez-vous une

Plus en détail

Investir dans la recherche écologique de pointe

Investir dans la recherche écologique de pointe Investir dans la recherche écologique de pointe Laboratoire national d énergie renouvelable Partenariat public-privé Investir dans l innovation environnementale Aux partenaires éventuels : La dégradation

Plus en détail

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable?

Lean Management : une stratégie de long terme. Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Lean Management : une stratégie de long terme Pourquoi l évolution des comportements est-elle essentielle à une réussite durable? Au cours de ces deux dernières années, les grandes entreprises du monde

Plus en détail

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels

Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels Votre guide 2013 pour la gestion des déplacements et frais professionnels La majorité des organisations comptent sur les voyages d affaires pour réaliser leurs objectifs opérationnels, qu il s agisse de

Plus en détail

La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès. Conférence IGF 25 mars 2015

La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès. Conférence IGF 25 mars 2015 La mobilisation des employés: importance et facteurs clés de succès Conférence IGF 25 mars 2015 Ce dont je vais vous parler L importance de la mobilisation Notre rôle comme gestionnaire Le parcours de

Plus en détail

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation CUSTOM SOLUTIONS SA Société anonyme au capital de 4.863.050 Siège Social : 135, avenue Victoire Z.I. de Rousset-Peynier 13790 ROUSSET RCS AIX EN PROVENCE B 500 517 776 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION

CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION CADRE DE COMPÉTENCES EN COMMERCE D INTÉGRATION Étude sur les ressources humaines du commerce international du FITT d intérêts et de connaissances. Toutefois, compte tenu de la nature du commerce d intégration,

Plus en détail

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES SUPPLY CHAIN MANAGEMENT CESA CERTIFICAT D ENSEIGNEMENTS SUPÉRIEUR DES AFFAIRES SUPPLY CHAIN MANAGEMENT CESA Certificat d enseignement supérieur des affaires Pourquoi choisir un CESA HEC? Destinés aux responsables fonctionnels

Plus en détail

Guide d entrevue pour l embauche de directeurs généraux

Guide d entrevue pour l embauche de directeurs généraux Guide d entrevue pour l embauche de directeurs généraux Avril 2008 Introduction Ce guide d entrevue a été conçu afin de venir en aide au conseil d administration des différentes agences des Grands Frères

Plus en détail

Débat structuré sur le financement des résultats du Plan stratégique de l UNICEF, 2014-2017

Débat structuré sur le financement des résultats du Plan stratégique de l UNICEF, 2014-2017 27 juillet 2015 Original : anglais À titre d information Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Deuxième session ordinaire de 2015 8-10 septembre 2015 Point 5 de l ordre du jour

Plus en détail

Parcours de formation modulaire

Parcours de formation modulaire Parcours de formation modulaire CQPM 0264 : Coordinateur (trice) du développement des ressources humaines de l entreprise Public concerné Assistant(e) RH débutant dans le poste ou personne chargée de la

Plus en détail

Camp d été. marketing & communication. 7 au 16 juillet 2015 Montréal. Des ateliers à la carte pour une formation personnalisée! Avec le soutien de :

Camp d été. marketing & communication. 7 au 16 juillet 2015 Montréal. Des ateliers à la carte pour une formation personnalisée! Avec le soutien de : Camp d été marketing & communication 7 au 16 juillet 2015 Montréal Des ateliers à la carte pour une formation personnalisée! Avec le soutien de : 7 8 9 9h à 12h Expérience client Utilisez vos données pour

Plus en détail

Transformation sociale. Renouveler les structures de rémunération. 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.

Transformation sociale. Renouveler les structures de rémunération. 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil. Transformation sociale Renouveler les structures de rémunération 33, rue Vivienne, 75 002 Paris 01 47 33 03 12 www.altairconseil.fr Notre cabinet 18 ans d expérience dans le domaine du Conseil 2 associés

Plus en détail

Les rencontres de l Asset management Quelle allocation d actifs sous solvabilité II Le 22 juin 2010 ---

Les rencontres de l Asset management Quelle allocation d actifs sous solvabilité II Le 22 juin 2010 --- Les rencontres de l Asset management Quelle allocation d actifs sous solvabilité II Le 22 juin 2010 --- Intervention de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France et Président de l Autorité de

Plus en détail

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth)

Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday. (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Prix de la bourse commémorative communautaire Kim Halliday (Une division de la bourse commémorative Ron Smyth) Le comité du fonds de la bourse commémorative Ronald P. Smyth et Centraide de la région du

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs

SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs By Omar Ousman Jobe Analyste en Politique et Budget Pro-Poor

Plus en détail

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC

CONGO DR_Format de rapport pour la notation finale (REF. 4) - RDC Processus 1 : Rassembler les parties prenantes autour d'un même espace Donner une note à chaque étape : 0 (ne s'applique pas), 1 (lancé), 2 (en cours), 3 (presque terminé), 4 (terminé) ÉTAPE 1. Choisir

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés 1. De quelle zone géographique vos PDG/Responsables pays expatriés proviennent-ils? Les dirigeants expatriés proviennent à 42% d'europe occidentale

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données

Impartition réussie du soutien d entrepôts de données La force de l engagement MD POINT DE VUE Impartition réussie du soutien d entrepôts de données Adopter une approche globale pour la gestion des TI, accroître la valeur commerciale et réduire le coût des

Plus en détail

Du centre de contacts au centre de relation client

Du centre de contacts au centre de relation client Du centre de contacts au centre de relation client Steve Kraus Directeur senior, Marketing produits P E G A S Y S T E M S Aujourd hui investis d un pouvoir numérique, les clients sont plus exigeants que

Plus en détail

Développer le potentiel de vos équipes

Développer le potentiel de vos équipes Développer le potentiel de vos équipes Notre mission : vous accompagner vers la réussite de vos objectifs Alter Ego RH vous aide à anticiper, développer et valoriser vos relations avec vos salariés et

Plus en détail