LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE"

Transcription

1 LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : ARS Ile-de-France Courriel : Agathe LOBET Téléphone :

2

3 Fiche 1 : Adapter l offre aux besoins des personnes âgées et des personnes handicapées Des orientations définies dans le Projet Régional de Santé d Ile de France Le schéma régional d organisation médico sociale du Projet Régional de Santé définit des orientations en termes de structuration et de développement de l offre. La politique de l Agence Régionale de Santé (ARS) Ile de France en matière d organisation de l offre vise à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes. Depuis sa création, l Agence Régionale de Santé Ile de France met tout en œuvre pour que l offre médico sociale corresponde aux besoins de la population. Dans une perspective de rééquilibrage de l offre entre les départements franciliens et de rattrapage du retard d équipement de la région, l Agence, en collaboration avec les conseils généraux, mène depuis quelques années une politique offensive de création de places en établissement médico social, tout en favorisant l accompagnement à domicile lorsque cela est possible. La procédure d appel à projets La création, la transformation ou l extension d'établissements ou services sociaux et médico sociaux s effectue dans le cadre de la procédure d'appel à projets. Introduite par la loi HPST, elle permet sur la base d un cahier des charges précis de sélectionner un opérateur répondant le mieux aux besoins des usagers. Ouverture de nouvelles places pour les personnes âgées 2484 nouvelles places d hébergement et de solutions de prise en charge à domicile des personnes âgées ont été ouvertes en L ouverture de nouvelles places en 2013 a engendré la création de 18 nouveaux établissements et l extension d'établissements ou services sociaux et médico sociaux.

4 Répartition des nouvelles places ouvertes en 2013 selon le type de dispositif et le département Hébergement complet en EHPAD Services de soins infirmiers à domicile Equipes spécialisées Alzheimer à domicile Accueil de jour Hébergement temporaire en EHPAD Total Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine Seine-Saint-Denis Val de Marne Val-d'Oise Ile-de-France A l instar de 2012, l année 2013 a été marquée par la création d une majorité de places d hébergement complet en EHPAD. Répartition des nouvelles places d'hébergement complet en EHPAD 18% 55% 27% Paris Petite couronne (92, 93, 94) Grande couronne (77, 78, 91, 95) Renforcer l accompagnement à domicile des personnes âgées En 2013, la politique de soutien de la vie à domicile s est traduite par la création de près de 500 places de services de soins infirmiers à domicile (SSIAD) à destination des personnes âgées, suite à un appel à projet régional lancé en A celles ci s ajoutent les dispositifs d accueil temporaire (accueil de jour et hébergement temporaire) qui permettent de faciliter la vie à domicile en offrant des activités thérapeutiques aux personnes âgées en perte d autonomie et un temps de répit pour les aidants : 263 places ont été ouvertes en équipes spécialisées Alzheimer (ESA) ont été créées en 2013 pour accompagner les malades Alzheimer à domicile. Cela permet à 2400 malades Alzheimer supplémentaires d être suivis par les équipes spécialisées de soins infirmiers à domicile (SSIAD).

5 Renforcer l offre existante Accompagner davantage les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et leurs familles Dans le cadre du Plan Alzheimer , ont été introduits au sein des EHPAD de nouveaux dispositifs visant à mieux accompagner les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou de maladies apparentées ayant des troubles du comportement. Ainsi, les Pôles d Activités et de Soins Adaptés (PASA) et les Unités d Hébergement Renforcées (UHR) en EHPAD offrent des lieux de vie dotés d un environnement adapté et identifié par rapport au reste de la structure, proposant des activités sociales et thérapeutiques en journée, dans le cadre d une approche non médicamenteuse. Le PASA s adresse aux malades ayant des troubles modérés du comportement tandis que l UHR est réservée aux malades ayant des troubles sévères, ces derniers faisant l objet d une prise en charge à temps complet dans le cadre d une unité sécurisée. En 2013, 19 PASA de 12 ou 14 places ont été ouverts, pour un total de 256 places, ainsi que 2 UHR de 14 places chacune. Dans le cadre du Plan Alzheimer, une solution d accompagnement des aidants familiaux de malades Alzheimer a été proposée : les plateformes d accompagnement et de répit. Il s agit d un dispositif qui offre une palette diversifiée de solutions de répit, de soutien et d information pour les aidants de personnes âgées en perte d autonomie, dont les malades Alzheimer. En 2013, 9 nouvelles plateformes d accompagnement et de répit ont été mises en place, venant s ajouter aux 12 déjà existantes. Renforcer la médicalisation des EHPAD Les crédits destinés à la médicalisation des EHPAD permettent de recruter du personnel soignant pour une meilleure prise en charge des personnes âgées dépendantes. Aujourd hui, ces moyens financiers sont alloués en fonction du niveau moyen de dépendance des résidents de chaque EHPAD et de leurs besoins en soins, ces deux paramètres étant mesurés par des grilles d évaluation. En 2013, près de 24,6 millions d euros ont été attribués à 161 EHPAD au titre de la médicalisation pour faire face à l augmentation du niveau de dépendance et des besoins en soins des résidents. Chiffres clés nouvelles places d hébergement et de solutions de prise en charge à domicile des personnes âgées ouvertes 18 nouveaux établissements (EHPAD) 500 nouvelles places de services de soins infirmiers à domicile 263 nouvelles places d accueil de jour et d hébergement temporaire 20 équipes spécialisées Alzheimer (ESA) supplémentaires 256 places nouvelles en PASA et UHR 9 nouvelles plateformes d accompagnement et de répit 24,6 millions d euros attribués à 161 EHPAD au titre de la médicalisation

6 Ouverture de nouvelles places pour les personnes handicapées En 2013, 861 places ont été créées pour les adultes et enfants handicapés. En 2012, 700 places avaient déjà été créées Evolution du nombre de places pour les personnes handicapées en 2012 en 2013 prévisions 2014 Ces nouvelles places correspondent pour moitié à des extensions de structures déjà existantes et se sont traduites pour l'autre moitié par la création de 12 nouveaux établissements et services. Ces créations s'inscrivent dans les objectifs de rééquilibrage territorial de l'offre mais des besoins restent encore à couvrir notamment dans les départements particulièrement sous équipés (Paris, Hauts de Seine, Seine Saint Denis, Val d'oise). Les créations de places ont majoritairement porté en 2013 sur le champ des adultes handicapés et l'effort sera poursuivi sur la durée du schéma en faveur de l'enfance handicapée. Nombre de places créées par département en 2013 Département Adultes Enfants Total Total général

7 218 places créées pour les enfants handicapés Un effort exceptionnel a été réalisé sur l autisme et les troubles envahissants du développement conformément au Projet Régional de Santé, et sera poursuivi avec les crédits du 3 ème plan autisme Evolution du nombre de places pour autisme/ted

8 643 places créées pour les adultes handicapés Ce sont les adultes déficients psychiques qui ont bénéficié de la plus grande partie des places supplémentaires en Viennent en seconde position les personnes polyhandicapées. Cet effort vient renforcer l offre en faveur de ces déficiences et ainsi relever les taux d équipement. Au delà des créations de nouvelles places, l année 2013 a été marquée par le lancement de 10 appels à projet sur les secteurs de l enfance et des adultes qui permettront la création de 283 places supplémentaires dont plus de la moitié au bénéfice des personnes avec autisme et troubles envahissants du développement. Chiffres clés places créées pour les adultes et enfants handicapés 12 nouveaux établissements et services crées La capacité totale des structures dédiées à l autisme, qui s élève à près de 2400 places, a plus que doublé par rapport à 2007 (environ 1500 places dédiées aux enfants et 880 places dédiées aux adultes)

9 Fiche 2 : Impact du développement de l offre médico sociale sur la création d emploi Impact du développement de l offre pour les personnes âgées sur la création d emploi En Ile de France, le secteur de l accompagnement des personnes âgées en perte d autonomie emploie actuellement près de personnes à temps plein, dont 40% de professionnels soignants financés par l Assurance maladie (plus de professionnels). Le dynamisme constaté en matière d ouverture de nouvelles places et de renforcement de la médicalisation des EHPAD s est traduit en 2013 par la création de plus de 1260 équivalents temps plein (ETP) de personnels soignants (notamment médecins coordonnateurs, infirmiers, aidessoignants, aides médico psychologiques, psychomotriciens et ergothérapeutes). Les nouvelles places ouvertes durant l année 2013 ont donc généré la création d environ 711 ETP (hors médicalisation). Parmi ceux ci, 68 % sont des emplois créés dans les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), et 32 % dans le secteur de l accompagnement et des soins à domicile (SSIAD, ESA) ou contribuant à l amélioration de la vie à domicile (en unités d accueil de jour et d hébergement temporaire des EHPAD). Catégorie de personnel ETP prévisionnel Infirmiers diplômés d Etat 141 Aides soignants 275 Aides médico psychologiques 197 Assistants de soins en gérontologie 67 Ergo psychomotricien 21 Médecins coordonnateurs 12 Total 711 Le renforcement de la médicalisation opéré sur 161 EHPAD déjà ouverts a également permis de financer près de 550 ETP de personnels soignants supplémentaires dans ces établissements.

10 Impact du développement de l offre pour les personnes handicapées sur la création d emploi Le secteur des personnes handicapées emploie actuellement professionnels à temps plein financés par l Assurance maladie et l Etat ainsi que professionnels financés par les conseils généraux (dans les Foyers d accueil médicalisés et Services d accueil médico social pour adultes handicapés). En matière d emploi, les places supplémentaires ouvertes en 2013 ont permis la création de 650 emplois directs avec, pour la plus forte proportion, des postes de personnel socio éducatif. Catégorie de personnel ETP prévisionnel Personnel de direction adm., services généraux 150 Personnel socio éducatif 280 dont Educ Spé 55 dont AMP 200 Personnel Médical 10 dont psychiatre 6 Personne paramédical 183 dont psychologue 11 Personnel d'encadrement sanitaire et social 27 Total 650 On estime que les opérations de construction, reconstruction et rénovation d établissements pour personnes âgées et personnes handicapées, ont généré plus de emplois dans le secteur du BTP en L aide à l investissement de l ARS Ile de France a représenté en 2013 : près de 25 % du coût des travaux pour les structures pour personnes âgées ; près de 40% du coût des travaux pour les structures pour personnes handicapées. Le soutien aux emplois d avenir Le gouvernement a créé les emplois d avenir en 2012 dans le but de faciliter l insertion professionnelle et l accès à une qualification pour des jeunes en difficulté. Il comporte des engagements réciproques entre le jeune, l'employeur et les pouvoirs publics, susceptibles de permettre une insertion durable du jeune dans la vie professionnelle. Il s agit de contrats à durée déterminée de 1 an renouvelable deux fois. L ARS Ile de France a souhaité encourager les structures médico sociales à recourir à ce type de contrat. En 2013, l Agence a soutenu ce dispositif et s est engagée à compenser le reste à charge des établissements qui recruteront des emplois d avenir, en complément du financement de l Etat et éventuellement des collectivités territoriales, dans la limite des crédits disponibles. On estime, au titre de l année 2013, avoir financé plus de 1000 contrats dans le cadre des emplois d avenir. En 2013, plus de 8,5 millions d euros ont été dégagés au titre des emplois d'avenir, pour l accompagnement des personnes âgées et handicapées.

11 Fiche 3 : L impact financier des ouvertures de places En 2013, les places ouvertes pour les personnes âgées représentent un coût de fonctionnement annuel au titre des crédits Assurance maladie de plus de 30 millions d euros. L effort financier correspondant à l évolution de l offre en direction des personnes handicapées a été de l ordre de 20 millions d euros en Aides à l investissement En 2013, l ARS Ile de France a versé aux EHPAD plus de 27 millions d euros (dont 8,7 millions au titre du Plan national d Aide à l Investissement et 18 millions de crédits non reconductibles) pour soutenir des opérations de rénovation et de reconstruction, afin de limiter l impact du coût des travaux sur le tarif de l hébergement supporté par les résidents. En ce qui concerne les structures dédiées aux personnes handicapées, l ARS Ile de France a versé 7,8 millions d euros d aides à l investissement dont 6,4 millions d euros au titre du PAI (Plan d Aide à l Investissement). Près de 53 millions d euros de crédits non reconductibles vont permettre de financer des dépenses ponctuelles. Ces crédits peuvent recouvrir notamment le soutien à l investissement, aux travaux de mise aux normes, la contractualisation et les différentes coopérations, etc.

12 Fiche 4 : Perspectives Perspectives d évolution de l offre en direction des personnes âgées Le développement de l offre médico sociale en faveur des personnes âgées se poursuit en 2014 avec l ouverture prévisionnelle d environ nouvelles places d ici la fin de l année. A l instar de 2012 et 2013, l année 2014 sera marquée par l ouverture d une majorité de places d hébergement à temps complet en EHPAD (76 %). Toutefois, l impulsion donnée pour renforcer l offre d accompagnement des personnes âgées à leur domicile devrait se manifester en 2014 par une augmentation du nombre de places à hauteur de près de 900 places en SSIAD et au sein des accueils de jour et hébergement temporaire des EHPAD. L accompagnement des malades Alzheimer en établissement se traduira en 2014 par l ouverture d environ 400 places de PASA et une vingtaine de places d UHR. Au total, les prévisions d ouvertures de places en 2014 donneront lieu à la création d environ équivalents temps pleins de personnels soignants pour accompagner les personnes âgées en perte d autonomie. Perspectives d évolution de l offre en direction des personnes handicapées Prévision d ouverture de places Effort financier prévu Adultes Enfants TOTAL Dans le champ de l enfance handicapée, ce seront majoritairement des places pour les enfants souffrant d autisme et de troubles envahissants du développement qui seront prévues. S agissant des personnes handicapées adultes, l effort portera plus particulièrement sur les personnes handicapées vieillissantes et les personnes polyhandicapées au travers de prises en charge en foyer d accueil médicalisé majoritairement. Les prévisions d installation 2014 pourraient générer un millier d emplois directs.

13 Fiche 5 : Chiffres clés 2013 Aujourd hui, les établissements et services médico sociaux accueillent et accompagnent personnes âgées et personnes handicapées en Ilede France o personnes âgées : en hébergement complet en EHPAD et à domicile o personnes handicapées : enfants et adultes Dont nouvelles places installées en 2013 o 2484 places dans le secteur des personnes âgées o 861 places dans le secteur des personnes handicapées Le champ médico social représente emplois o professionnels auprès des personnes âgées dont 40% de professionnels soignants financés par l assurance maladie o professionnels auprès des personnes handicapées dont 85% de professionnels financés par l assurance maladie

14

15

16 ARS-IDF - DP - Février rue de la Gare Paris Cedex 19 Tél. : Fax :

Présentation des EHPAD

Présentation des EHPAD A) 1 ère Convention Tripartite Présentation des EHPAD 1) EHPAD «La Meulière de la Marne» à La Ferté sous Jouarre L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Acte Certifié (EHPAD) exécutoire

Plus en détail

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix

Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Personnes âgées dépendantes : bâtir le scénario du libre choix Présentation du second rapport de la mission «Prospective des équipements et services pour les personnes âgées dépendantes» D un rapport à

Plus en détail

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux?

LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? . LES ÉTABLISSEMENTS POUR PERSONNES ÂGÉES ET POUR ADULTES HANDICAPÉS Au niveau national, quelle place pour les établissements médico-sociaux? Des crédits en augmentation pour financer les établissements

Plus en détail

Dépendance des personnes âgées en Ile-de-France : un tiers d emplois supplémentaires d ici 2020

Dépendance des personnes âgées en Ile-de-France : un tiers d emplois supplémentaires d ici 2020 ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 393 - Juillet 2012 Territoire Dépendance des personnes âgées en Ile-de-France : un tiers d emplois supplémentaires d ici 2020 De 2008 à 2020, le nombre d emplois liés

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE -

SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - SYNTHESE DU SCHEMA D ORGANISATION SOCIALE ET MEDICO-SOCIALE DU DEPARTEMENT DES YVELINES 2010-2015 - VOLET AUTONOMIE - Le schéma d organisation sociale et médico-sociale est un outil de planification essentiel

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question

Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question Fiche n 1 Le projet de rénovation des EHPAD «les Camélias» et «les Glycines» de Dax remis en question Origine du projet Le CCAS de Dax est gestionnaire de deux établissements qui étaient à l origine des

Plus en détail

État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques

État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques CPAM de Paris * Source données : pharmacie remboursée en 2012 par la CPAM de Paris à des patients hébergés en 2012 en EHPAD ayant un forfait

Plus en détail

E.H.P.A.D des Andaines Accompagnement pour le bien-être et l autonomie en Pays d Andaine

E.H.P.A.D des Andaines Accompagnement pour le bien-être et l autonomie en Pays d Andaine E.H.P.A.D des Andaines Accompagnement pour le bien-être et l autonomie en Pays d Andaine PLAQUETTE D ACCUEIL Bienvenue au sein du territoire des Andaines Madame, Monsieur, Le Directeur, l ensemble du personnel

Plus en détail

Foyer d Accueil Médicalisé Résidence le Chemin à CESSON (77) Inauguration Jeudi 28 mai 2015 à 15h00 Dossier de presse

Foyer d Accueil Médicalisé Résidence le Chemin à CESSON (77) Inauguration Jeudi 28 mai 2015 à 15h00 Dossier de presse Apollo Drone Foyer d Accueil Médicalisé Résidence le Chemin à CESSON (77) Inauguration Jeudi 28 mai 2015 à 15h00 Dossier de presse Né de l initiative de l association Espoir Alzheimer, le Foyer d Accueil

Plus en détail

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P.

Sommaire. État des lieux P. 4. Carte des EHPAD P. 6. Priorités stratégiques P. 7. En Bref P. 10. Perte d'autonomie, que faire? P. 1 Sommaire État des lieux P. 4 Carte des EHPAD P. 6 Priorités stratégiques P. 7 En Bref P. 10 Perte d'autonomie, que faire? P. 11 3 État des lieux 1. État des lieux démographique, social et sanitaire

Plus en détail

Hébergement des personnes âgées dépendantes. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Sourire. Soutien. Personnel qualifié.

Hébergement des personnes âgées dépendantes. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Sourire. Soutien. Personnel qualifié. Soins psychiatriques Personnel qualifié Sourire Services Hébergement Animateurs Séjours personnalisés Hébergement des personnes âgées dépendantes Les Etablissements MGEN Quand les soins créent du lien

Plus en détail

Journée DES Santé Publique 15.12.2014

Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Sommaire 1. Pathologies concernées par le plan des MND 2. Plan Alzheimer 2008-2012 1. Présentation 2. Évaluation 3. Retour d expérience 3. Plan Maladies Neuro-Dégénératives

Plus en détail

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012 L accueil des personnes âgées en établissement janvier 2012 1 1. Démographie D : quelques données clés Un nombre croissant de personnes âgées : Haut-Rhin 2008 2011 2016 2021 Nombre 85 ans et + 13 253 16

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE

PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS DE LA PERTE D AUTONOMIE PROGRAMME INTERDEPARTEMENTAL D ACCOMPAGNEMENT DES HANDICAPS ET DE LA PERTE D AUTONOMIE 2012-2016 Actualisation septembre 2012 L ACTUALISATION DU PRIAC 2012/2016 : les principes Rappel de la définition

Plus en détail

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale

La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Information presse Vendredi 14 mars 2014 Salon Baby - 14, 15 et 16 mars 2014 Dossier de presse La petite enfance : une priorité de la branche Famille de la Sécurité sociale Contact presse Guillaume Peyroles

Plus en détail

Bilan de l activité d accueil de jour et d hébergement temporaire en direction des personnes âgées dépendantes en 2010

Bilan de l activité d accueil de jour et d hébergement temporaire en direction des personnes âgées dépendantes en 2010 Bilan de l activité d accueil de jour et d hébergement temporaire en direction des personnes âgées dépendantes en 2010 Le suivi de l activité des établissements ayant une activité d accueil de jour et

Plus en détail

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social

3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social 3IE - TALIS Métiers du Sanitaire & du Médico - Social Évaluation Externe / Évaluation Interne / Aide Médico - Psychologique / Assistant de soins en gérontologie / Préparation au concours DEAMP / Accompagnement

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

GCSMS du Pays Mellois

GCSMS du Pays Mellois Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale du Pays Mellois Le Groupement de Coopération Sociale et Médico-Sociale GCSMS du Pays Mellois GCSMS du Pays Mellois -- EHPAD «Fondation Dussouil» - 1

Plus en détail

Plate-forme collaborative Page 1

Plate-forme collaborative Page 1 MARS 2013 Plate-forme collaborative Page 1 Lieu de coordination associant les acteurs du champ sanitaire et social du territoire Monts et Barrages, dans le but d assurer aux personnes prises en charge

Plus en détail

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale

Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Direction générale de la cohésion sociale Service des politiques sociales et médico-sociales Sous-direction de l autonomie des personnes handicapées

Plus en détail

Proyecto Telemedicina

Proyecto Telemedicina Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Proyecto Telemedicina Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra, Consejero Médico Social de la Agencia Regional

Plus en détail

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance

La Caf de Seine et Marne. Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf de Seine et Marne Acteur économique au profit de la petite enfance La Caf et le contexte socio-économique 1 294 762 habitants 200 800 Allocataires 308 000 enfants Expansion démographique forte :

Plus en détail

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social

Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social Les campagnes budgétaires dans le secteur médico-social 4 juin 2013 1 Déroulement des campagnes PA-PH dans un cadre préservé Progression de l ONDAM médico-social 2013 : Taux le plus élevé des sous objectifs

Plus en détail

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009.

+ 34,7 % 1. Le budget. L Budget exécuté 2006 à 2009 de la CNSA et budget prévisionnel 2010. entre 2006 et 2009. Chiffres clés 21 Créée en 24, la CNSA contribue au financement des politiques d aide à l autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées. Elle consacre en particulier une grande part de son

Plus en détail

d activité Rapport moral Maurice RONAT Président du Conseil d Administration

d activité Rapport moral Maurice RONAT Président du Conseil d Administration 2013 Rapport d activité Rapport moral Maurice RONAT Président du Conseil d Administration L année 2013 a été celle de tous les bouleversements, avec en particulier, la réorganisation de la Direction de

Plus en détail

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance.

Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. 1 Les personnes âgées en Ile de France : évolutions et perspectives de la prise en charge de la dépendance. Source : INSEE et Etude de l ORS ( Observatoire régional de santé en Ile-de-France) - janvier

Plus en détail

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Hélène ARCHAMBAULT Chargée de mission métiers de la gérontologie XX/XX/XX 1 Un peu d histoire: la gérontologie, un secteur victime d une image

Plus en détail

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées Le programme Marpa M A R P A maison d accueil rurale pour personnes âgées Avec les Marpa La Mutualité sociale agricole accompagne depuis vingt ans la création de petites unités de vie qui accueillent des

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie V e n d r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 2 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de lutte contre la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président

Plus en détail

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi

Les obligations issues de la loi du 11 février 2005. L accessibilité L emploi Les obligations issues de la loi du 11 février 2005 L accessibilité L emploi La loi Handicap L obligation d accessibilité 2 Qui est concerné? 1 Européen sur 10 est en situation de Handicap 1 Européen sur

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS

COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS D 1 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES ET LES GENERATIONS La Ville propose un grand nombre de services et d animations pour les personnes âgées encore relativement autonomes. Mais,

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014

RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS. Résultats de l enquête menée en 2014 RAPPORT PRISE EN CHARGE MÉDICAMENTEUSE DANS LES EHPAD FRANCILIENS Résultats de l enquête menée en 2014 0 Acronymes : ARS IDF : Agence régionale de santé Ile-de-France EHPAD : Etablissements d hébergement

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés : des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 4 valeurs : service solidarité avenir

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional NOVEMBRE 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LA POLITIQUE REGIONALE POUR LES PERSONNES

Plus en détail

Les Orientations Médico- Sociales Adultes

Les Orientations Médico- Sociales Adultes Les Orientations Médico- Sociales Adultes 22/10/2013 MDPH 59 1 mdph59 Compétences et Missions de la CDAPH Orientation de la personne en situation de handicap Désignation des types d établissements ou services

Plus en détail

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE

PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Rencontre presse Jeudi 12 septembre 2013 PRO BTP S ENGAGE POUR LES AIDANTS DE PROCHES EN PERTE D AUTONOMIE Plus de 4 millions de Français1

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT

Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Janvier 2014 LES PLATEFORMES D ACCOMPAGNEMENT ET DE REPIT Bilan national de l enquête d activité 2012 Les plateformes d accompagnement et de répit Bilan national de l enquête d activité 2012 I 2 I DGCS

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé

2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Atelier n 11 Monter un parcours de soins sur une approche territoriale ciblée 2 ans du Pôle Autonomie Santé Information en Essonne : Un GCSMS au service d un projet coopératif de santé Françoise ELLIEN,

Plus en détail

Campagne budgétaire médico-sociale 2015

Campagne budgétaire médico-sociale 2015 1 Campagne budgétaire médico-sociale 2015 2 Sommaire Eléments de contexte Eléments d'évolution de l'objectif Global de Dépenses et modalités de détermination de la Dotation Régionale Limitative En Bourgogne

Plus en détail

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil PERSONNES ÂGÉES CAPACITÉS D ACCUEIL ET SERVICES POUR PERSONNES ÂGÉES Contexte A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil dans les établissements d hébergement

Plus en détail

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Communiqué de presse Saint-Denis Le 19 février 2015 Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Dominique

Plus en détail

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des

Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des Le Conseil Régional PACA, dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des orientations du Schéma Régional des formations sanitaires et sociales, renouvelle le financement de places supplémentaires

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33

Sommaire. Introduction 1. Ensemble des formations de base en Île de France 5. Ambulancier 12. Infirmier 19. Sage femme 26. Masseur kinésithérapeute 33 La formation aux professions de santé en Île-de-France Exploitation statistique de l enquête 2013 Août 2015 Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations de base en Île de

Plus en détail

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les

Carbet des aidants. Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées. Dossier de presse. sur les Carbet des aidants sur les Technologies d aide à l autonomie des personnes âgées Dossier de presse Le réseau Gérontologie-Alzheimer organise, le 16 novembre 2013 à l Auditorium de la Mairie de Rémire-Montjoly,

Plus en détail

www.jobvitae.fr Un emploi dans la Santé, l Action Sociale ou l Industrie Pharmaceutique sans en faire une maladie?

www.jobvitae.fr Un emploi dans la Santé, l Action Sociale ou l Industrie Pharmaceutique sans en faire une maladie? Le site emploi de la Santé, de l Action Sociale & de l Industrie Pharmaceutique Un emploi dans la Santé, l Action Sociale ou l Industrie Pharmaceutique sans en faire une maladie? CONCEPT CIBLES TYPOLOGIE

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles Dossier de presse Lancement des schémas territoriaux des services aux familles 7 février 2014 Contact presse francois.coen@famille.gouv.fr 1. UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT Le gouvernement a annoncé en

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL DU 7 JUILLET 2015

DOSSIER DE PRESSE CONSEIL DU 7 JUILLET 2015 CONSEIL DU 7 JUILLET 2015 8 juillet 2015 Un Conseil de la CNSA ouvert par Ségolène Neuville et axé sur les perspectives d avenir de la Caisse Annexe 1 : un deuxième budget modificatif 2015 pour intégrer

Plus en détail

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013

LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS. Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 LA GESTION STRATEGIQUE DU PATRIMOINE : ENJEUX ET OUTILS Anabelle Billy Lyon, le 14 février 2013 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence nationale

Plus en détail

Assurer la retraite & protéger la santé

Assurer la retraite & protéger la santé Assurer la retraite & protéger la santé La Carsat aux côtés des salariés, des entreprises et des retraités La Caisse d assurance retraite et de la santé au travail 2 Structure de droit privé gérée par

Plus en détail

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale,

vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou territoriale, Vous êtes un professionnel du corps médical ou des services sociaux, vous travaillez au sein d un établissement spécialisé, vous êtes en charge des services sociaux auprès d une collectivité locale ou

Plus en détail

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations:

En croisant ces constats et ces enjeux, la région Centre a arrêté dans le cadre du schéma régional des formations 5 orientations: PROTOCOLE D ACCORD ENTRE LE SECRETARIAT D ETAT A LA SOLIDARITE ET LA REGION CENTRE POUR LA MISE EN PLACE D UN PLAN DES METIERS DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL I : Contexte: Le schéma régional des

Plus en détail

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée.

Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. Education thérapeutique des aidants informels de patients atteints d une maladie d Alzheimer ou maladie apparentée. L e r é s e a u d e s a n t é Symbiose : Léna Po u l a i n, P i e r r e Pitsaer, F r

Plus en détail

Partageons. talents. nos. Projet Investir pour mieux soigner. Programme Santé

Partageons. talents. nos. Projet Investir pour mieux soigner. Programme Santé Partageons nos talents Projet Investir pour mieux soigner Programme Santé L IME Lino Ventura Quartier Humanicité, 3 rue Théodrore Monod, 59 160 Lomme L IME : ses missions L Institut médico-éducatif Lino

Plus en détail

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées La Maison Départementale des Personnes Handicapées 0 800 31 01 31 Depuis son installation en 2006, la Maison Départementale des Personnes Handicapées assure le rôle de guichet unique départemental pour

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées)

Offre d emploi. Un(e) orthophoniste en CDD de 12 mois à temps partiel (0.3 ETP soit 3 demi-journées) recru+e Offre d emploi L Institut MGEN de La Verrière (dans les Yvelines) oriente son projet médical autour de 4 pôles (Médecine-SSR-USP/ EHPAD / Psychiatrie Adulte / Psychiatrie jeune adulte et adolescent)

Plus en détail

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE

NOTE D INFORMATION sur la formation sociale préparatoire au Diplôme d Etat d AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE Ce.F Centre de Formation au Travail Sanitaire et Social Place du Marché Couvert - BP 414-24104 BERGERAC CEDEX Tél : 05 53 22 23 00 Fax : 05 53 23 93 05 Email : cef@johnbost.fr Site : www.johnbost.org/cef

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

SECTEUR DES MAISONS DE REPOS MAISONS DE REPOS ET DE SOINS

SECTEUR DES MAISONS DE REPOS MAISONS DE REPOS ET DE SOINS SECTEUR DES MAISONS DE REPOS MAISONS DE REPOS ET DE SOINS Normes en vigueur dans le secteur. NORMES FEDERALES Normes d agrément des maisons de repos Maisons de repos et de soins AR du 21/09/2004 modifié

Plus en détail

A.I.D.E.R.A Essonne recrute pour la Maison d accueil spécialisée l Alter Ego qui accompagne des adolescents et adultes avec autisme Mennecy (91)

A.I.D.E.R.A Essonne recrute pour la Maison d accueil spécialisée l Alter Ego qui accompagne des adolescents et adultes avec autisme Mennecy (91) (91) Un Educateur Spécialisé (H/F) Missions : Dans le respect du projet d établissement, l éducateur participera à la mise en œuvre des projets personnalisés en lien avec l équipe interdisciplinaire. Il

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014

Dispositifs d aides aux personnes âgées 10/02/2014 Dispositifs d aides aux personnes âgées 1 Les acteurs de la gérontologie Où trouver l information sur les aides aux personnes âgées: Les CCAS: Centre Communaux d Action Sociale, outils social des mairies.

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR OU Document Individuel de Prise en Charge. Foyer d Accueil Médicalisé Le Courtil de l Ic

CONTRAT DE SEJOUR OU Document Individuel de Prise en Charge. Foyer d Accueil Médicalisé Le Courtil de l Ic 1 CONTRAT DE SEJOUR OU Document Individuel de Prise en Charge Foyer d Accueil Médicalisé Le Courtil de l Ic Etabli à l intention de M. Mme. Mlle : Le A Le présent contrat est conclu entre : D une part

Plus en détail

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce

3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce 3 ème plan autisme : Point d étape, un an après son annonce «Le 3 ème plan autisme vise à répondre à la faiblesse criante de la prise en charge de l autisme en France tout en laissant le choix aux familles

Plus en détail

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social

Vous accompagner pour bien vivre votre retraite. Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Vous accompagner pour bien vivre votre retraite Retraite Santé et prévention Prévoyance et assurance de personnes Accompagnement solidaire et social Sommaire Pour Audiens, votre groupe de protection sociale,

Plus en détail

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Journées allocation de ressources 3 et 4 avril 2014 La CNSA, en bref Établissement public créé par la loi du 30 juin

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Plan de la présentation Etat des lieux de la population bas-rhinoise et alsacienne des plus de 60 ans Les interventions du Conseil Général

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES. Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS

IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES. Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS IV - QUALITE et GESTION DES RISQUES Tableau de bord de pilotage de la performance dans le secteur médico-social ANAP-ARS 1 Lancement des tableaux de bord du pilotage de la performance Après deux expérimentations,

Plus en détail

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP. Monographie «Autres ESMS»

Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP. Monographie «Autres ESMS» Observatoire régional des données médico-sociales : ADULTES EN SITUATION DE HANDICAP Monographie «Autres ESMS» Etablissements et services expérimentaux, Etablissement d accueil temporaire pour adultes,

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008

PROJET ASSOCIATIF. Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 PROJET ASSOCIATIF Approuvé par l Assemblée Générale du 28 octobre 2008 NOTRE HISTOIRE L ENTRAIDE DES BOUCHES DU RHONE association régie par la loi du 1 er juillet 1901 est fondée en 1949, dans la perspective

Plus en détail

MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE

MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Le Ministère de la santé, de la famille Et des personnes handicapées. MESURES D ADAPTATION DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Le ministre de la santé, de la famille

Plus en détail