RADIOPROTECTION CIRKUS. Sommaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RADIOPROTECTION CIRKUS. Sommaire"

Transcription

1 RADIOPROTECTION CIRKUS Documet techque Radoprotecto Crkus 89 D boulevard du Fer Aecy - Assocato lo 1901 créée le 9 mars 010 W Eregstrée à la préfecture de la Haute Savoe Ttre : Statstques applquées SD et LD N Chroo : DOC-FO-15_ Auteurs : Marc AMMERICH Edteur : domo Commetares Edteur : Les otos de seul de décso et lmte de détecto poset gééralemet le plus de problèmes et le plus de questos. Après avor suv ue sesso de formato amée par Ala VIVIER de l INSTN sur ces sujets, je précsera ces pots e f de documet. Sommare 1. Résultats de la mesure d'u ombre d mpulsos. Résultats de la mesure d'u tau de comptage.1. Résultats de pluseurs mesures d'u tau de comptage.. Epresso de l'certtude assocée à la détermato d'u tau de comptage et.3. Mélage des certtudes.3.1. Calculs et erreurs assocées sur.3.. Calculs et erreurs assocées sur '.3.3. Calculs et erreurs assocées sur V.3.4. Résultat fal pour le volume sagu V 3. Seul de décso et lmte de détecto 3.1. Seul de décso 3.. Lmte de détecto 3.3. Seul de décso cas où les temps de mesure sot dfférets 3.4. Optmsato des temps de comptages 3.5. Paramètres flueçat le seul de décso 3.6. Formules dérvées à partr du seul de décso 3.7. Cumul sur les comptages DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 1 sur 16

2 Radoprotecto Crkus 1. Résultats de la mesure d'u ombre d mpulsos Vous avez mesuré N = mpulsos. Quel est l'tervalle de coface das lequel vous allez trouver la valeur moyee pour ue probablté de 99.7 %? N = d'où N = k. N sot N = 3. N pour ue probablté de 99.7 %. N = = 3. 00,4 = 601 Doc la valeur moyee se stue das l'tervalle L certtude relatve est égale à : N N = 1,5 % N N N 00,1 Combe faut-l compter d'mpulsos pour obter ue certtude relatve de 5 % (das u tervalle de coface de 3 ) N = 3. = 3. N pour 99.7 % d'où N N N N N 100 Ce qu doe 3 N = = 60 d'où N = Combe faut-l compter d'mpulsos pour obter ue certtude relatve de % avec u tervalle de coface de 99,7 % pour 99,7 % N = 3. = 3. N d'où N N N N N 100 Ce qu doe 3 N = = 150 d'où N = 500 mpulsos 0.0. Résultats de la mesure d'u tau de comptage Le résultat brut d'ue mesure effectuée pedat 10 mutes est N = mpulsos. Calculer le tau de comptage eprmé e mpulsos par mutes et l'certtude absolue qu lu est assocée. O predra ue probablté de 95.5 %. DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page sur 16

3 Radoprotecto Crkus = / 10 = 345 mp.m -1 =. =. D'où pusque k = pour ue probablté de 95.5 % t 345 =. 15,31 = 30,6 = 31 mp.m = mp.m -1 _ Il y a doc 95.5 chaces sur 100 pour que recherché sot das l'tervalle : mp.m -1 L certtude relatve est égale à 1,3 % Imagos qu au leu de 10 mutes, le temps de comptage at été de 1 mute. Pour plus de commodté, repreos le tau de comptage égal à = / 10 = 345 mp.m -1 =. D'où 345 =. 15,31 = 96,9 = 97 mp.m -1 1 = mp.m -1 Le temps de comptage est u facteur détermat das la précso des mesures. Quelle est la valeur du tau de comptage doat ue certtude relatve de 1 % pour u tervalle de coface de 99.7 % et u temps de comptage de 1 mute? 3 pusque l'tervalle de coface est de 3. N D'où N = 3 / 0.01 = 300 et doc N = mpulsos. D'où = N / t et doc = / 60 = 1500 mp.s -1.1 Résultats de pluseurs mesures d'u tau de comptage Supposos que l o fasse 5 mesures d u même échatllo sur 100 secodes. O obtet les résultats suvats : 1 = 13,41 mps /s (N = 1341 mp) = 14,59 mps /s (N = 1459 mp) 3 = 1,88 mps /s (N = 188 mp) 4 = 15,33 mps /s (N = 1533 mp) 5 = 13,50 mps /s (N = 1350 mp) DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 3 sur 16

4 Radoprotecto Crkus Quelle est la valeur de l certtude absolue sur la valeur moyee de la mesure, moy = 13,94 mp/s O peut utlser la formule où est égal au ombre de mesures: (V V moy )² 1 (v) 1 Ce qu fat que l certtude absolue est égale à 0,99 mp/s Quelle est alors la valeur de l certtude relatve (v) v V (V V moy moy )² 100 L certtude relatve est égale à 0,8 %. Epresso de l'certtude assocée à la détermato d'u tau de comptage et Tau de comptage brut avec la correcto du mouvemet propre O a obteu les résultats suvats : Nombre d'mpulsos "brut" N brut = mp - temps de comptage t brut = 10 mutes Nombre d'mpulsos "brut de fod" N bdf = mp - temps de comptage t bdf = 5 mutes Quelle est la valeur du tau de comptage et l'certtude absolue qu lu est assocée, pour u tervalle de coface de 99.7 %? brut = / 10 = 340 mp.m -1 bdf = / 5 = 33 mp.m -1 D'où et = = 017 mp.m -1 brut = k. brut = 3. brut d'où ( brut ) = 3. t 340 = 46 mp.m bdf = k. bdf = 3. et = brut bdf + = mp d'où ( bdf ) = 3. t 33 = 4 mp.m -1 5 (46) + (4) = 5 mp.m -1 Doc et = mp.m -1 DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 4 sur 16

5 Radoprotecto Crkus L certtude relatve sera égale à,6 %..3 Mélage des certtudes Pour llustrer ce chaptre, as que les précédets, ous allos chosr u eemple relatvemet smple mêlat dfféretes certtudes. Le volume sagu V d'u dvdu s'obtet à partr de la relato : V V ' où : correspod au tau de comptage de l'actvté jectée au patet V correspod au volume de sag prélevé ' correspod au tau de comptage de l'échatllo prélevé. et ' peuvet se décomposer de la faço suvate : = 1 - où : 1 est le tau de comptage de la sergue coteat la source avat jecto au patet. est le tau de comptage de la sergue après jecto au patet. Das le cas préset o églge le brut de fod de l'stallato. ' = s - bdf où : s est le tau de comptage de la sergue après prélèvemet du volume V. bdf est le tau de comptage du brut de fod de l'stallato. Les sources d'erreurs sot celles lées au caractère aléatore de la radoactvté et celles lées à l'utlsato du matérel. La pratque a motré que le volume de l'échatllo prélevé état de 5 ml avec ue certtude relatve de 5 %. O a obteu les résultats suvats : N 1 = mpulsos pedat t 1 = 1 mute N = 10 mpulsos pedat t = mutes N s = mpulsos pedat t s = 30 mutes N bdf = 900 mpulsos pedat t bdf = 45 mutes O va doc avor l'certtude relatve sur le volume sagu V doée par : V V ' V V '.3.1 Calculs et erreurs assocées sur DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 5 sur 16

6 Radoprotecto Crkus 1 = mp.m -1 = 10 / = mp.m -1 = = mp.m -1 Les tau de comptage 1 et sot dépedats l'u de l'autre. o peut doc écrre das u premer temps : = 1 + E preat l'tervalle de coface mamum (99.7 %) sot 3 o écrt que : = 3. d'où t 1 = 9. 1 / t 1 = 9. / t = = = (105990) = 8, Calculs et erreurs assocées sur ' s = / 30 = 15 mp.m -1 bdf = 900 / 45 = 0 mp.m -1 ' = 15-0 = 105 mp.m -1 Les tau de comptage s et bdf sot dépedats l'u de l'autre. o peut doc écrre das u premer temps : ' = s + bdf E preat l'tervalle de coface mamum (99.7 %) sot 3 o écrt que : = 3. d'où t s = 9. s / t s bdf = 9. bdf / t bdf 15 0 ' = = 41, DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 6 sur 16

7 Radoprotecto Crkus ' ' 41.5 = = 3, (105).3.3. Calculs et erreurs assocées sur V O a doc V / V = 5 % V V =, Résultat fal pour le volume sagu V V V d'où V = ' V ' V = / 105 = 5,05 ltres O va doc eprmer le volume e focto de V et de V d'où V V ' V V ' d'où V = 0,40 ltres et doc V V 8, , , V = 5,05 0,40 ltres 3.Seul de décso et lmte de détecto 3.1 seul de décso Das le cas où la mesure du brut de fod et celle de l échatllo sot proches : La questo qu se pose est : L échatllo que je mesure est-l radoactf? C est l objectf du seul de décso que de répodre à cette questo. Partr des hypothèses suvates : Ue mesure de brute de fod : N Ue mesure de l échatllo : N BRUT DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 7 sur 16

8 Radoprotecto Crkus O pred égalemet l hypothèse où les temps de comptage du brut de fod et de l échatllo sot les mêmes. Et doc N NET = N BRUT - N Net = Nbrut + Nbdf Das le cas d u tervalle de coface égal à 68 % Net = NBRUT N = NNET N N = NNET N eemple N = 10 mpulsos N BRUT = 134 mpulsos Net = = 16 N NET = 14 ± 16 Le résultat est doc parlat O costrut u tervalle appelé tervalle de rsque. La détermato de SD e focto de la valeur s appue sur la proprété des tervalles de coface. O pred des valeurs partculères pour alpha. La valeur de SD se déterme avec la formule : SD = k 1- ( 1) Pour u tervalle de coface de 90 % ( = 5%) k 1- = 1,65 Pour u tervalle de coface de 95 % ( =,5%) k 1- = 1,96 (o pred souvet k = ) Pour u tervalle de coface de 99,7 % ( = 0,135%) k 1- = 3 eemple : N = 14 mpulsos N BRUT = 163 mpulsos E preat u tervalle de coface de 90 % SD = 1,65 (14 1) = 6 E preat u tervalle de coface de 95 % SD = (14 1) = 3 Nous pouvos cosdérer cette mesure comme sgfcatve et eprmer le résultat : DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 8 sur 16

9 Radoprotecto Crkus Mesure supéreure au seul de décso calculé pour u rsque de 5 % : N NET = 39 ± 6 ou Mesure supéreure au seul de décso calculé pour u rsque de,5 % : N NET = 39 ± 3 Deu terprétatos sot possbles sur ce seul de décso Iterprétato statstque : S l o mesure échatllos o radoactfs % d etre eu seulemet géérerot ue valeur ette supéreure à SD. Eemple : 5% d etre eu aurot ue valeur ette supéreure à 65, sot ue mesure brute supéreure à 189 Iterprétato probablste : o a % de chace d obter a pror ue valeur supéreure à SD s l o mesure u échatllo réellemet o radoactf. Eemple : o a 5% de chace d obter ue valeur supéreure à 65, sot ue mesure brute supéreure à 189, s l o mesure u échatllo réellemet o radoactf. 3.. Lmte de détecto La détermato de LD e focto de tervalle de rsque correspod à la formule (s les rsques et sot les mêmes) : LD = (k 1- ) + SD Pour u tervalle de coface de 90 % ( = = 5%) k 1- = 1,65 LD =,7 + SD Pour u tervalle de coface de 95 % ( = =,5%) k 1- = LD = 4 + SD LD = SD pour des valeurs de comptages élevées. E repreat l eemple précédet : E preat u tervalle de coface de 90 % SD = 6 LD =,7 + 5 = 54,7 E preat u tervalle de coface de 95 % SD = 3 LD = = 68 E supposat ue valeur de SD = 1000 o costate be que LD = SD E repreat auss les deu terprétatos possbles : DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 9 sur 16

10 Radoprotecto Crkus Iterprétato statstque : S l o mesure échatllos radoactfs de moyee vrae égale à la lmte de détecto LD, % d etre eu seulemet géérerot ue valeur ette féreure à SD. Eemple : la lmte de détecto est de 54,7, 5% des échatllos aurot ue valeur ette féreure à 6. Iterprétato probablste : o a % de chace d obter a pror ue valeur féreure à SD s l o mesure u échatllo radoactf de moyee vrae égale à LD. Eemple : o a 5% de chace d obter ue valeur féreure à 6, s l o mesure u échatllo radoactf de moyee vrae égale à 54,7. La lmte de détecto dot être comprse o pas comme ue lmte de détecto mmale, au ses où l o e pourrat pas détecter de valeurs plus basses, mas bel et be comme ue «lmte mamale de o détecto» au ses où, à partr de cette valeur et au-delà, la probablté de détecto est très élevée et à l verse, la probablté de o détecto très fable. 3.3 Seul de décso cas où les temps de mesure sot dfférets O pred mateat l hypothèse où les temps de comptage du brut de fod et de l échatllo sot dfférets. Sot : T le temps de mesure du brut de fod la valeur du comptage uque du brut de fod pedat le temps T T S le temps de mesure de l échatllo T le rapport TS La valeur du seul de décso s eprme alors, pour ue valeur de comptage suffsamet élevée : 1 SD = k 1-1 Repreos l eemple N = 14 mpulsos N BRUT = 163 mpulsos E preat u tervalle de coface de 90 % SD = 1,65 (14 1) = 6 S o accorde u temps de comptage du brut de fod supéreur à celu de l échatllo par eemple T = 5 T S, avec le = 14. O suppose que la valeur de 14 correspod à cette valeur moyee. DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 10 sur 16

11 Radoprotecto Crkus SD = 1, = Optmsato des temps de comptages Le problème que l o peut poser alors est celu de l optmsato du temps T accordé à la mesure du brut de fod et le temps T S accordé à la mesure de ou des échatllos sous la cotrate d u temps dspoble total détermée T TOTAL. Cosdéros le cas gééral où l o dot mesurer k échatllos, k état u ombre détermé. T + k T S = T TOTAL et T = T S O obtet les relatos suvates : T T optmum 1 k k S T TOTAL optmum k k k T TOTAL Applcatos umérques S k = 1 T = 0,5 T TOTAL (50%) T S = 0,5 T TOTAL (50%) Et = 1 S k = 5 T = 0,309 T TOTAL (30,9%) T S = 0,138 T TOTAL (13,8 % chacu) Et =, S k = 10 T = 0,4 T TOTAL (4%) T S = 0,076 T TOTAL (7,6 % chacu) Et = 3, S k = 0 T = 0,183 T TOTAL (18,3%) T S = 0,041 T TOTAL (4,1 % chacu) Et = 4,5 O e predra pas de valeur de supéreure à 10. O cblera tros das la mesure du possble. DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 11 sur 16

12 Radoprotecto Crkus 3.5.Paramètres flueçat le seul de décso Basser le comptage du brut de fod et le tau de comptage du brut de fod Augmeter le temps de comptage de l échatllo (pour savor s l est radoactf ou pas) Augmeter le temps de comptage du brut de fod T par rapport au temps de compatge de l échatllo T S e arrvat à u optmum de T = T S quad le temps est cotrat. Plus s l y a pas de cotrate de temps Augmeter le rsque 3.6.Formules dérvées à partr du seul de décso S l o cherche le seul de décso pour u tau de comptage d u échatllo o peut écrre : 1 SD = k 1-1 Le brut de fod moye multplé par le temps de comptage d u échatllo (o peut supposer les mêmes temps T et T S ) doe le tau de comptage du brut de fod. r = T S SD taudecomptage = k T S r T S Sot SD taudecomptage = k T S r S o ajoute le redemet global de mesure o obtet alors le seul de détecto sur l actvté : DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 1 sur 16

13 Radoprotecto Crkus SD actvté = k R global r T S Eemple : O utlse u compteur germaum pour mesurer l actvté d ue soluto où l o pese qu l y peut y avor du césum-137. L épasseur de soluto das le flaco est de cm. O églge l auto attéuato de la source. Le redemet global de détecto est de 10 %. Le brut de fod mesuré durat 3 heures est de 040 mpulsos. Le temps de comptage alloué à l échatllo sera de ue heure. Ce qu fat que le temps total alloué à l opérato est de 4 heures. O cosdère que le rsque et le rsque sot les mêmes (valeur de ;5 %) 1 ) Détermer le seul de décso de cette mesure Pour u tervalle de coface de 95 % ( =,5%) k 1- = T = = 3 TS 040 r = = 0, T S = 3600 s Sot 1 1 0, SD actvté = = 0,1673 Bq 0, S o pred des temps de compatge égau etre brut de fod et échatllo o obtet : SD actvté = 1 1 0,1 0, = 0,154 Bq S o pred u rsque =,5% o a k 1- = 1,65 SD actvté = 0,1035 Bq DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 13 sur 16

14 Radoprotecto Crkus S o fat basser le tau de comptage du brut de fod e mettat des protectos autour du compteur (ce qu a u coût) o amélore ecore le seul de décso. Preot le cas où l o dmue le tau de comptage de 0 % r = 0,1511 sot u ombre d mpulsos de 163 e 3 heures SD actvté = 1, ,1 0, = 0,096 Bq Ef s o amélore le redemet global du détecteur (ce qu devet ecore plus cher) e passat de 10 à 0 % o obtet : SD actvté = 0,046 Bq Ce qu représete ue amélorato de 75 % Cumul sur les comptages Cosdéros mesures d u échatllo effectuées durat des temps dvduels équvalets (toutes choses égales par alleurs). A chaque mesure est assocée u comptage brut et u brut de fod : N BRUT N Pedat le temps T Pour chaque mesure o peut détermer la valeur du comptage et N NET = N BRUT - N et l certtude assocée : Net = k DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 14 sur 16 N BRUT Le seul de décso état égal à : SD = k 1- (N 1) L esemble de ces comptages est alors équvalet à u comptage uque de durée T T = T Avec N BRUT total = N BRUT N total = N O e dédut u comptage et cumulé : N NET total = N BRUT - N = N NET N

15 Radoprotecto Crkus Ue certtude assocée Net = k NBRUT N U seul de décso cumulé SD total = k 1- ( N 1) = (SD ) Be que le seul de décso cumulé sot évdemmet plus grad que chaque seul de décso dvduel, le cumul des comptages représete u ga sur le pla statstque. O costate que les seuls de décso se cumulet quadratquemet et pas léaremet. O peut alors dre que : SD total = (SD ) < SD Eemple : U échatllo a été mesuré 10 fos durat 60 secodes. Chaque mesure de l échatllo a été accompagée d ue mesure de brut de fod durat le même temps. Le redemet global de détecto est de 4 %. Détermer par cumul l actvté de l échatllo, l certtude assocée, et le seul de décso pour u rsque alpha égal à,5 %. BRUT N BRUT total = N BRUT = N total = N = 96 N NET total = = 111 mpulsos Temps de comptage : secodes = 600 Tau de comptage = 111 / 600 = 1,853 mpulsos/secode Actvté échatllo = 1,853 / 0,4 = 7,7 Bq DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 15 sur 16

16 Radoprotecto Crkus Net = = 80 mpulsos tau comptage = 0,467 mpulsos/secode actvté = 1,946 Bq A = 7,7 ± 1,95 Bq SD total = (96 1) = 7 (la somme des seuls état égale à 861) SD tau comptage = 0,453 mpulsos/secode SD actvté = 1,89 Bq Le tau de comptage moye du brut de fod est d evro 15,43 mpulsos par secodes. Ce qu fat que le seul de décso est attet sur le compteur à partr d u tau de comptage de : 15,43 + 0,467 = 15,90 O va doc que l échatllo présete u tau de compatge moye de : 15,43 + 1,853 = 17,8 Cette valeur est supéreure au seul de décso.r = 1,853/0,467 evro égal à 4. S les rsques et sot les mêmes, la LD est égale à : LD actvté = 3,78 Bq LD tau comptage = 0,907 mpulsos/secode LD total = 544 E preat ue valeur moyee par rapport au 10 échatllos cela doe 54 mpulsos. E preat le brut de fod moye de 96 mpulsos, o peut doc rasoablemet cosdérer qu avec = 980 mpulsos l y a guère de doute et que pour = 953 mpulsos o a 5% de chace d obter ue valeur pour laquelle l échatllo est u échatllo réellemet o radoactf (et doc 95 % de chaces qu l le sot). DOC-FO-15_ Statstques applquées SD et LD Page 16 sur 16

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR

Semestre : 4 Module : Méthodes Quantitatives III Elément : Mathématiques Financières Enseignant : Mme BENOMAR Semestre : 4 Module : Méthodes Quattatves III Elémet : Mathématques Facères Esegat : Mme BENOMAR Elémets du cours Itérêts smples, précompte, escompte et compte courat Itérêts composés Autés Amortssemets

Plus en détail

Coefficient de partage

Coefficient de partage Coeffcet de partage E chme aque, la sythèse d'u composé se fat e pluseurs étapes : la réacto propremet dte (utlsat par exemple u motage à reflux quad la réacto dot être actvée thermquemet), les extractos

Plus en détail

Calculs en chromatographie

Calculs en chromatographie Calculs e chroatographe éthode de la oralsato tere... 1 Coeffcet de répose assque relatf... 1 Calcul des pourcetages assques... 2 Calcul des pourcetages olares... 3 xeple d aalyse CG d ue substtuto copéttve

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure.

CHAPITRE 6 : LE BIEN-ETRE. Durée : Objectif spécifique : Résumé : I. L agrégation des préférences. Cerner la notion de bien-être et sa mesure. TABLE DES MATIERES Durée...2 Objectf spécfque...2 Résumé...2 I. L agrégato des préféreces...2 I. Le système de vote à la majorté...2 I.2 Vote par classemet...3 I.3 Codtos de décso socale et théorème d

Plus en détail

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE

SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE SYSTEME FERME EN REACTION CHIMIQUE I. DESCRIPTION D UN SYSTEME. Les dfférets types de système (ouvert, fermé, solé U système S est formé d u esemble de corps séparés du reste de l uvers (appelé mleu extéreur

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE FACTORIELLE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez Mesure de la laso etre deux varables qualtatves Kh deux Equête : Êtes-vous «pas du tout d accord»

Plus en détail

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1

II - Notions de probabilité. 19/10/2007 PHYS-F-301 G. Wilquet 1 II - Notos de probablté 9/0/007 PHYS-F-30 G. Wlquet Ue varable aléatore est ue varable dot la valeur e peut être prédte avec certtude mas dot la probablté d occurrece d ue valeur (varable dscrète) ou d

Plus en détail

sont distincts 2 à 2.

sont distincts 2 à 2. Lycée Thers CORRIGÉ TP PYTHON - 09 L algorthme des k-meas pour partager u uage de pots e u ombre doé de classes peu dspersées 1 - La méthode de Forgy [Qu. 1] 1) Cette double somme comporte termes pusque

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Guide de validation Contrôle qualité Gude de valdato Cotrôle qualté Gude pratque pour la valdato, le cotrôle qualté, et l estmato de l certtude d ue méthode d aalyse œologque alteratve (Résoluto Oeo 10/005) Sommare 1. OBJET... 5. PREAMBULE

Plus en détail

2013 LES DÉLAIS DE PAIEMENT. STATISTIQUES DE 2000 À 2012 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2

2013 LES DÉLAIS DE PAIEMENT. STATISTIQUES DE 2000 À 2012 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2 203 LES DÉLAIS DE PAIEMENT STATISTIQUES DE 2000 À 202 EN NOMENCLATURE NAF rev. 2 Javer 204 Itroducto Des séres statstques chroologques des délas de paemet et du solde du crédt teretreprses sot dspobles

Plus en détail

Incertitudes expérimentales

Incertitudes expérimentales U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 995 Icerttudes érmetales par Fraços-Xaver BALLY Lcée Le Corbuser - 93300 Aubervllers et Jea-Marc BERROIR École ormale supéreure

Plus en détail

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat

COURS DE MATHEMATIQUE FINANCIERE A COURT ET LONG TERME Promotion : Première année de graduat P R O F E S REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ENSEIGNEMENT SUPEREIEUR ET UNIVERSITAIRE INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION INFORMATIQUE DE GOMA /I.S.I.G-GOMA DEVELOPPEMENT ISIG M A T I O N COURS DE MATHEMATIQUE

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm

ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS. AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séries non appariées) ad bc. , bc. 762, nmnm I. DEFINITION ANALYSE DES ENQUETES CAS-TEMOINS AVEC PRISE EN COMPTE DE FACTEURS DE CONFUSION (Séres o apparées) Dr F. Séguret Départemet d Iformato Médale, Épdémologe et Bostatstques U facteur F est ue

Plus en détail

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile

Application de la théorie des valeurs extrêmes en assurance automobile Applcato de la théore des valeurs extrêmes e assurace automoble Nouredde Belagha & Mchel Gru-Réhomme Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 92 rue d Assas, 75006 Pars, Frace E-Mal: blour2002@yahoo.fr E-Mal:

Plus en détail

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS

6. RADIERS 6.1. GÉNÉRALITÉS 6. RADIERS 6.. GÉNÉRALITÉS U raer est ue alle plae, évetuellemet ervurée, costtuat l'esemble es foatos 'u bâtmet. Il s'éte sur toute la surface e l'ouvrage. Ce moe e foato est utlsé as eux cas : lorsque

Plus en détail

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE

1 ère partie : STATISTIQUE DESCRIPTIVE ère parte : STATISTIQUE DESCRIPTIVE CHAPITRE : COLLECTE DE L INFORMATION, TABLEAUX ET GRAPHIQUES. I. Défto et vocabulare Défto : la statstque est ue méthode scetfque qu cosste à réur des doées chffrées

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité

Historique de la fibre optique Les fontaines lumineuses de l antiquité stoque de la fbe optque Les fotaes lumeuses de l atquté Pcpe de la popagato de la lumèe? Pcpe du gudage plaae (1 Dmeso) Se place e codto de éfleo totale A 1 A 1 Gae g Gae g M < c Cœu c M > c Cœu c Fute

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Dénombrement - Combinatoire Cours

Dénombrement - Combinatoire Cours Déombremet - Combiatoire Cours La combiatoire (ou aalyse combiatoire) étudie commet compter des objets. Elle fourit des méthodes de déombremet particulièremet utiles e probabilité. U des pricipaux exemples

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning»)

APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Machine-Learning») APPRENTISSAGE ARTIFICIEL («Mache-Learg») Fabe Moutarde Cetre de Robotque (CAOR) MINES ParsTech (Ecole des Mes de Pars) Fabe.Moutarde@mes-parstech.fr http://perso.mes-parstech.fr/fabe.moutarde Appretssage

Plus en détail

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles

BTS Mécanique et Automatismes Industriels. Statistiques inférentielles BTS Mécaique et Automatismes Idustriels Statistiques iféretielles, Aée scolaire 2005 2006 Statistiques iféretielles 1. Itroductio vocabulaire Pour étudier ue populatio statistique, o a recours à deux méthodes

Plus en détail

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil.

LES ÉCLIPSES. Éclipser signifie «cacher». Vus depuis la Terre, deux corps célestes peuvent être éclipsés : la Lune et le Soleil. Qu appelle-t-o éclipse? Éclipser sigifie «cacher». Vus depuis la Terre, deu corps célestes peuvet être éclipsés : la Lue et le Soleil. LES ÉCLIPSES Pour qu il ait éclipse, les cetres de la Terre, de la

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES

ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES ANALYSE DES DONNÉES TEST DU KHI-DEUX ANALYSE DES CORRESPONDANCES SIMPLES Perre-Lous Gozalez MESURE DE LIAISON ENTRE DEUX VARIABLES QUALITATIVES KHI-DEUX Mesure de la laso etre deux varables qualtatves

Plus en détail

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE

Pricing Avancé pour Exotiques FINKEYS FRANCE Prcg Avacé pour Exotques Esegat Phlppe DUCHEMIN, Cosultat Formateur. www.fkeys.com (accès au cours) Cosultat : «Product Cotrol» CNP, chox d u outl Frot to Compta SOCIETE GENERAL SGCIB - Product Cotrol

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée gééral et techologque Ressources pour le cycle termal gééral et techologque Mesure et certtudes Ces documets peuvet être utlsés et modés lbremet das le cadre des actvtés

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET

OBLIGATION DU SECTEUR PRIVE : EVALUATION ET OUTIL DE GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERET Jea-Claude AUGROS Professeur à l Uversté Claude Berard LYON I et à l Isttut de Scece Facère et d Assuraces ISFA Mchel QUERUEL Docteur e Gesto Igéeur de Marché Socété de Bourse AUREL Résumé : Cet artcle

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Calcul des pertes du distributeur

Calcul des pertes du distributeur Clcul des pertes du dstrbuteur Jver 007 Clcul des pertes du dstrbuteur Tros étpes : Clcul des pertes techques pr tpe d ouvrge Modélsto des pertes o techques (PNT) Modélsto d ue courbe de tpe P²+bP+c ou

Plus en détail

Chaîne de Markov - Télétrafic - Files d'attente

Chaîne de Markov - Télétrafic - Files d'attente ITRODUCTIO UX TLCOMMUICTIOS Chaîe de Marov - Télétrafc - Fles d'attete Verso 5 Mchel Terré lectroque L terre@camfr lectroque B ITRODUCTIO UX TLCOMMUICTIOS Raels de robablté Le dmesoemet d'u réseau de Télécommucatos

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Les sinistres graves en assurance automobile : Une nouvelle approche par la théorie des valeurs extrêmes

Les sinistres graves en assurance automobile : Une nouvelle approche par la théorie des valeurs extrêmes Les sstres graves e assurace automoble : Ue ouvelle approche par la théore des valeurs extrêmes Nouredde Belagha (*, Mchel Gru-Réhomme (*, Olga Vasecho (** (* Uversté Pars 2, ERMES-UMR78-CNRS, 2 place

Plus en détail

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données

FD5-10-15 Solutions D Acquisition de données Module d acquisition de données Module d acqusto de doées De 5 à 15 etrées aalogques sychrosées dfféretelles uverselles Logcel d'explotato embarqué Serveur Web Jusqu'à 400 échatllos par secode par voe Voes de calcul et de tratemet Stockage

Plus en détail

Analyse Statistique des Données de Lifetest

Analyse Statistique des Données de Lifetest Aalyse Statstque des Doées de Lfetest Evas Gouo Laboratore de Statstque Applquée de l Uversté de Bretage-Sud Pla Gééraltés Les modèles paramétrques Essas accélérés : modèle d accélérato Exemple Step-Stress

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Programmation. linéaire avecexcel. Christian Prins - Marc Sevaux. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-12659-4

Programmation. linéaire avecexcel. Christian Prins - Marc Sevaux. Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-12659-4 Programmato léare avecexcel Chrsta Prs - Marc Sevaux Groupe Eyrolles, 20, ISBN : 978-2-22-2659-4 CHAPITRE 3 Emplos du temps et gesto de persoel 3. Itroducto La gesto du persoel est u élémet sesble de la

Plus en détail

Universe Ratio Jean-François BOULIER Romain VERDIER Abstract

Universe Ratio Jean-François BOULIER Romain VERDIER Abstract Uverse Rato B Jea-Fraços BOULIER Head of Euro Fxed Icome ad Credts Crédt Agrcole Asset Maagemet 90 boulevard asteur 75730 ars cedex 5 Jea-fracos.bouler@ca-assetmaagemet.fr Roma VERDIER Egeer - EDF, place

Plus en détail

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003 DEA d physqu subatomqu Corrgé d l xamn d analys statstqu ds donnés t d modélsaton ssson d févrr - anné 22-23 Jérôm Baudot sur 45 ponts I- Errur sur la msur d un asymétr avant-arrèr ponts I-a La formul

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

GIN FA 4 02 01 INSTRUMENTATION P Breuil

GIN FA 4 02 01 INSTRUMENTATION P Breuil GIN FA 4 0 0 INSTRUMENTATION P Breul OBJECTIFS : coatre les bases des statstques de la mesure af de pouvor d ue part compredre les spécfcatos d u composat et d autre part évaluer avec rgueur les performaces

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1

Questions Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Questios Chapitre 2 L approche statistique de la réalité 1 Expliquer la otio de variable et défiir les différets types de variables Décrire les échelles de classificatio et trasformer les doées pour passer

Plus en détail

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES

REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES REPUBLIUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTAIRE DES ETUDES SUPERIEURS ET DES RECHERCHES SCIENTIFIQUES UNIVERSITE ABOU BAKR BELKAID TLEMCEN FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Teneur en mg/1. maximale. minimale 0,1. 4 Al. Mo 0,5. 50 Ba Ça 0,05 0,1 0,05 0,05 0,01 0,5 PRINCIPE

Teneur en mg/1. maximale. minimale 0,1. 4 Al. Mo 0,5. 50 Ba Ça 0,05 0,1 0,05 0,05 0,01 0,5 PRINCIPE CETAMA ANALYSE DE L 1 EAU- DOS AGE D'ELEMENTS PAR ABSORPTION ATOMIQUE N 47 OCTOBRE 1 97 OBJET ET DOMAINE D'APPLICATION Le préset documet a pour objet la descriptio schématique d'ue méthode de dosage des

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse Séquece 9 Itervalles de fluctuatio, estimatio Objectifs de la séquece Das le chapitre 2, o étudie des itervalles de fluctuatio des variables aléatoires X F =, fréqueces des variables aléatoires biomiales

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

" BIOSTATISTIQUE - 1 "

 BIOSTATISTIQUE - 1 ISTITUT SUPERIEUR DE L EDUCATIO ET DE LA FORMATIO COTIUE Départemet Bologe Géologe S0/ " BIOSTATISTIQUE - " Cours & Actvtés : Modher Abrougu Aée Uverstare - 008 Modher Abrougu Bostatstque «I» ISEFC - 008

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson

Loi binomiale. Niveau : Première S + SUP (Convergence) Prérequis : Variable aléatoire, espérance, variance, théorème limite central, loi de Poisson 4 L E Ç O N Loi biomiale Niveau : Première S + SUP (Covergece) Prérequis : Variable aléatoire, espérace, variace, théorème limite cetral, loi de Poisso 1 Loi de Beroulli Défiitio 41 Loi de Beroulli Soit

Plus en détail

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique

Éléments finis de joint mécaniques et éléments finis de joint couplés hydromécanique Titre : Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fi[...] Date : 28/10/2014 Pae : 1/10 Élémets fiis de joit mécaiques et élémets fiis de joit couplés hydromécaique Résumé : Cette documetatio porte sur

Plus en détail

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x

/RJLTXHERROpHQQH. Symbole (norme IEC 1 ) x /RJLTXHERROpHQQH I. Défiitios I.. Variable biaire O appelle variable biaire (ou logique), ue variable preat ses valeurs das l esemble {0, }. Eemple : état d u iterrupteur, d u bouto poussoir, la présece

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Université de Rennes 1 Master Recherche en Informatique. Étude bibliographique Évaluation des performances des réseaux WLAN maillés

Université de Rennes 1 Master Recherche en Informatique. Étude bibliographique Évaluation des performances des réseaux WLAN maillés Uversté de Rees 1 Master Recherche e Iformatque Étude bblographque Évaluato des performaces des réseau WLAN mallés Ecadrat : Ndh Hegde (FT/CORE/CPN/TRM Etudat : Al Ibrahm Table de matères Table des matères

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Cryptographie et algorithmique

Cryptographie et algorithmique F.Gaudo 1 er ovembre 2010 Table des matières 1 Avat de commecer 2 2 Préformattage d'u texte pour aalyse 3 2.1 Élimiatio de la poctuatio et des espaces das u texte................. 3 2.2 Formatage du texte

Plus en détail

Correction HEC III 2007

Correction HEC III 2007 HEC III 7 Voie Écoomique Correctio Page Correctio HEC III 7 Voie écoomique La correctio comporte 9 pages. Eercice. Par dé itio est ue valeur propre de t si et seulemet si est ue valeur propre de T: Et

Plus en détail

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES

SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES 1 ) POSITION DU PROBLÈME - VOCABULAIRE A ) DÉFINITION SÉRIES STATISTIQUES À DEUX VARIABLES O cosidère deux variables statistiques umériques x et y observées sur ue même populatio de idividus. O ote x 1

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France

www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Handling France www.toyota-forklifts.fr SOLUTIONS DE FINANCEMENT 100 % Toyota Material Hadlig Frace SOLUTIONS DE FINANCEMENT TOYOTA MATERIAL HANDLING Parce qu avat tout ous sommes Toyota NOS SOLUTIONS DE FINANCEMENT Coçues

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

Processus et martingales en temps continu

Processus et martingales en temps continu Chapitre 3 Processus et martigales e temps cotiu 1 Quelques rappels sur les martigales e temps discret (voir [4]) O cosidère u espace filtré (Ω, F, (F ) 0, IP). O ote F = 0 F. Défiitio 1.1 Ue suite de

Plus en détail

Probabilité 1 - L1 MMIA

Probabilité 1 - L1 MMIA Probabilité 1 - L1 MMIA Tra Viet Chi, vtra@u-paris10fr, Bureau E12(G) Exercice 1 (Pour démarrer) 1 Soiet A et B deux esembles Rappelez les défiitios de l itersectio A B, de l uio A B, de la différece A

Plus en détail

Chapitre 6. Economie ouverte :

Chapitre 6. Economie ouverte : 06/2/202 Chaptre 6. Econome ouverte : le modèle Mundell Flemng Elsabeth Cudevlle Le développement des échanges nternatonaux (bens et servces et flux fnancers) a rendu fortement nterdépendantes les conjonctures

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce SETIT 2005 3 RD INTERNATIONAL CONFERENCE: SCIENCES OF ELECTRONIC, TECHNOLOGIES OF INFORMATION AND TELECOMMUNICATIONS MARCH 27-3, 2005 TUNISIA Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce

Conception d un outil décisionnel pour la gestion de la relation client dans un site de e-commerce Cocepto d u outl décsoel pour la gesto de la relato clet das u ste de e-commerce Nazh SELMOUNE *, Sada BOUKHEDOUMA * ad Zaa ALIMAZIGHI * * Laboratore des Systèmes Iformatques(LSI )- USTHB - ALGER selmoue@wssal.dz

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal :

On obtient la formule de Pascal en prenant le cardinal : Colles du 3 ovembre 014 Solutio de la questio de cours 1. (i) Soit E u esemble de cardial. L esemble (E) peut alors être partitioé comme suit : (E) (E), où (E) est l esemble des parties de E de cardial.

Plus en détail

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés

Une méthode alternative de provisionnement stochastique en Assurance Non Vie : Les Modèles Additifs Généralisés Ue méthode alteratve de provsoemet stochastque e Assurace No Ve : Les Modèles Addtfs Gééralsés Lheureux Else B&W Delotte 85, av. Charles de Gaulle 954 Neully-sur-See cedex Frace Drect: 33(0).55.6.65.3

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction

Chapitre 3 : Transistor bipolaire à jonction Chapitre 3 : Trasistor bipolaire à joctio ELEN075 : Electroique Aalogique ELEN075 : Electroique Aalogique / Trasistor bipolaire U aperçu du chapitre 1. Itroductio 2. Trasistor p e mode actif ormal 3. Courats

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre Quad BÉBÉ VOYAGE Guide pratique sur les précautios à predre Vous partez bietôt pour u log voyage avec votre jeue efat. Quelques précautios sot à predre avat, pedat le déplacemet et durat votre séjour.

Plus en détail