Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale"

Transcription

1 Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale Des faits et des chiffres Tableaux EU-SILC 2007 Tableau 1a-2007 : Taux de risque de pauvreté (= le pourcentage de personnes vivant dans des ménages dont le revenu du ménage équivalent total est inférieur à 60% du revenu médian national équivalent) selon le sexe, la Belgique et les Régions, Union européenne (UE- 25), SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région Région Région de UE-25** flamande wallonne Bruxelles- Capitale* Femmes 15,9 11,6 19,9-17 Hommes 14,4 10,2 17,7-15 Total 15,2 10,9 18,8 28,2 16 * Pour le chiffre total en Région de Bruxelles-Capitale, il faut tenir compte d'une large marge d'erreur. Comme cela vaut évidemment davantage encore pour les chiffres concernant les sous-groupes dans cette Région, ils ne sont pas publiés. ** Ces chiffres sont arrondis. source : SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC

2 Tableau 1b-2007 : Taux de risque de pauvreté (= le pourcentage de personnes vivant dans des ménages dont le revenu du ménage équivalent total est inférieur à 60% du revenu médian national équivalent) selon l'âge et le sexe, la Belgique et les Régions, SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région flamande Région wallonne Total Femme Homme Total Femme Homme Total Femme Homme Total 15,2 15,9 14,4 10,9 11,6 10,2 18,8 19,9 17, ,9 15,9 17,9 11,3 10,3 12,3 21, , ,2 16,5 17,9 9,5 7,7 11,2 22,0 21,8 22, ,5 12,3 10,7 6,3 7,2 5,5 16,5 18,3 14, ,7 13,7 11,6 9,9 11,0 8,8 14,9 15,8 14,1 65 et + 23,0 24,8 20,5 22,3 24, ,5 24,9 21, ,8 15,9 13, ,7 13,9 13, ,8 13,4 12,2 8,9 15,3 Aucun chiffre n'est disponible pour la Région de Bruxelles-Capitale. source : SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC

3 Tableau 1c-2007 : Taux de risque de pauvreté (= le pourcentage de personnes vivant dans des ménages dont le revenu du ménage équivalent total est inférieur à 60% du revenu médian national équivalent) selon l'âge et le sexe, UE-25 et la Belgique, SILC 2007 (revenus 2006) UE-25* Belgique* Total Femme Homme Total Femme Homme et * Ces chiffres sont arrondis source : Eurostat Tableau 1d-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) selon le statut d'activité le plus fréquent* (population de 16 ans et plus) et le sexe, la Belgique et les Régions, SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région flamande Région wallonne Total Femme Homme Total Femme Homme Total Femme Homme emploi 4,4 4,3 4,4 3,1 3,3 3,0 5,6 5,7 5,5 emploi : total emploi : chômeurs emploi : pensionnés emploi : autre 24,6 24,4 24,9 18,7 18,8 18,5 28,9 28,8 29,2 34,2 32,2 36,1 22,2 23,5 21,0 40,6 38,3 42,6 19,6 20,7 18,3 19,0 20,1 17,9 20,0 20,9 19,0 25,5 25,0 26,5 17,1 16,7 18,1 31,1 31,3 30,9 3

4 Aucun chiffre n'est disponible pour la Région de Bruxelles-Capitale. * Le statut d'activité le plus fréquent est défini comme le statut que les personnes déclarent avoir occupé pendant plus de la moitié des mois dans l'année civile précédente. source : SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC Tableau 1e-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) selon le statut d'activité le plus fréquent* (population de 16 ans et plus) et le sexe, UE-25 et la Belgique, SILC 2007 (revenus 2006) UE-25** Belgique** Total Femme Homme Total Femme Homme emploi emploi : total emploi : chômeurs emploi : pensionnés emploi : autres inactifs Le statut d'activité le plus fréquent est défini comme le statut que les gens déclarent avoir occupé pendant plus que la moitié des mois dans l'année civile précédente. ** Ces chiffres sont arrondis. source : Eurostat. 4

5 Tableau 1f-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) selon l'intensité de travail du ménage et le fait d avoir ou non des, la Belgique et les Régions, et UE- 25, SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région flamande Région wallonne UE-25* avec avec avec avec intensité de travail 0 intensité de travail entre 0 et 1 intensité de travail entre 0-0,5 intensité de travail entre 0,5 et 1 intensité de travail 1 31,8 74,5 22,8 67,4 36,3 73, ,5 17* 4,0-8, * 38,6-32,7-33, * 12,8-7,6-18, ,3 3,8 2,3 3,3 2,1 4,7 5 7 Intensité de travail : nulle (0), entre nulle et maximale (entre 0 et 0,5 ou 0,5 et 1), maximale (1) Aucun chiffre n'est disponible pour la Région de Bruxelles-Capitale. * Ces chiffres sont arrondis. source : SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC 2007 et Eurostat 5

6 Tableau 1g-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) par type de ménage*, la Belgique et les Régions, SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région flamande Région wallonne total 65- homme 65- femme 65+ homme 65+ femme 2 adultes pas d' dépend. (au moins une pers. 65+) 2 adultes, pas d' dépend. (tous les deux - 65) autre ménage pas d' dépend. tous les ménages ménage monoparental avec 2 adultes, 1 enfant dépend. 2 adultes, 2 dépend. 2 adultes, 3 dépend. ou plus autre ménage avec tous les ménages avec 25,6 21,7 28,5 22,7 14,8 27,8 25,2 22,9 26,9 22,1 18,5 25,5 30,9 29,8 31,8 20,4 21,2 19,1 8,1 5,7 10,4 6,2 2,9 12,4 15,7 12,7 18,6 35,8 27,6 43,8 9,3 5,9 12,0 8,2 5,0 12,0 17,8 12,5 21,3 13,4 6,8 12,7 14,7 9,2 19,1 * par, on entend les personnes âgées de 0 à 15 ans inclus et les personnes de 16 à 24 ans inclus si elles sont inactives et habitent chez au moins un parent. 6

7 Aucun chiffre n'est disponible pour la Région de Bruxelles-Capitale. source :SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC Tableau 1h-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) par type de ménage*, UE-25, SILC 2007 (revenus 2006) UE-25** Belgique** total homme femme adultes pas d' dépend. (au moins une pers. 65+) 2 adultes, pas d' dépend. (tous les deux -65) ménage monoparental avec adultes, 1 enfant dépend adultes, 2 dépend. 2 adultes, 3 dépend. ou plus adultes ou plus 10 6 tous les ménages avec tous les ménages * par, on entend les personnes âgées de 0 à 15 ans inclus et les personnes de 16 à 24 ans inclus si elles sont inactives et habitent chez au moins un parent. 7

8 ** Ces chiffres sont arrondis. source : Eurostat Tableau 1i-2007: Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) selon le niveau d'éducation (personnes de 18 ans et +), Belgique et EU-25, SILC 2007 (revenus 2006) UE-25 Belgique Total Femme Homme Total Femme Homme faible niveau d'éducation niveau moyen d'éducation haut niveau d'éducation *Ces chiffres sont arrondis. source : Eurostat Tableau 1j-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) selon le statut de propriétaire/locataire du ménage, la Belgique et les régions, et UE-25, SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région flamande Région wallonne UE-25* Propriétaire/ pas de loyer 10,3 7,9 13,3 13 Locataire 29,4 21,9 35,4 25 Aucun chiffre n'est disponible pour la Région de Bruxelles-Capitale. * Ces chiffres sont arrondis. sources : SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC 2007 et Eurostat 8

9 Tableau 1k-2007 : Taux de risque de pauvreté (<60% du revenu médian) avant tous les transferts sociaux, après les pensions et après tous les transferts sociaux, la Belgique et les régions, UE-25, SILC 2007 (revenus 2006) Belgique Région flamande Région wallonne Région de Bruxelles Capitale* UE-25** Total F H Total F H Total F H Total F H Total F H avant tous les transferts sociaux après les pensions après tous les transferts sociaux 41,5 44,2 38,9 35,9 38,2 33,8 48,3 51,6 44,9 51, ,5 28,6 26, ,1 20,3 34,5 35,9 33, ,2 15,9 14,4 10,9 11,6 10,2 18,8 19,9 17,7 28, * Pour le chiffre total en Région de Bruxelles-Capitale, il faut tenir compte d'une large marge d'erreur. Comme cela vaut évidemment davantage encore pour les chiffres concernant les sous-groupes dans cette Région, ils ne sont pas publiés. ** Ces chiffres sont arrondis. source : SPF Économie - Direction générale Statistique et Information économique, EU-SILC 2007 et Eurostat 9

10 Tableau 1l-2007 : Indicateurs non monétaires, selon que l on est issu d un ménage en dessous ou au-dessus du seuil de pauvreté, la Belgique, SILC 2007 (revenus 2006). Indicateurs non monétaires Total en dessous du seuil de pauvreté au-dessus du seuil de pauvreté toit non étanche, murs / planchers ou fondations humides, moisissures sur les encadrements de fenêtres ou les planchers problèmes financiers pour chauffer suffisamment leur logement pas le confort élémentaire (pas bain/douche ou pas toilettes ou pas eau chaude) logement sombre, très peu de lumière du jour impossibilité de partir une fois l an en vacances pour une semaine impossibilité de manger de la viande ou du poisson tous les 2 jours* insuffisance de moyens pour avoir une TV insuffisance de moyens pour avoir un PC insuffisance de moyens pour avoir une voiture Ces chiffres sont arrondis. source : Eurostat. * Résultats provisoires. Dernière mise à jour : 04/06/

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 09.12.2013, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1313-70 Enquête 2012

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

Qu est-ce qu être pauvre aujourd hui? Comment évolue la pauvreté? Activités pour l élève

Qu est-ce qu être pauvre aujourd hui? Comment évolue la pauvreté? Activités pour l élève Qu est-ce qu être pauvre aujourd hui? Comment évolue la pauvreté? Activités pour l élève Répondez par vrai ou faux 1. Être pauvre, c est avoir des difficultés de paiement 2. Être pauvre signifie vivre

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Lesseuils en Belgique pour un revenu minimum adéquat et accessible. Elke Vandermeerschen & Jonathan Devillers (BAPN)

Lesseuils en Belgique pour un revenu minimum adéquat et accessible. Elke Vandermeerschen & Jonathan Devillers (BAPN) Lesseuils en Belgique pour un revenu minimum adéquat et accessible. Elke Vandermeerschen & Jonathan Devillers (BAPN) Les seuils en Belgique pour un revenu minimum adéquat ét accessible 0: Revenu Minimum:

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL WORKING PAPER

DOCUMENT DE TRAVAIL WORKING PAPER DOCUMENT DE TRAVAIL WORKING PAPER N 09-09.RR RESEARCH REPORT «ANALYSE DE LA RÉPARTITION DES REVENUS ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ET DE LA DÉPENDANCE FINANCIÈRE EN BELGIQUE SUR BASE DES DONNÉES DU SILC-BELGE

Plus en détail

Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse

Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse Monitoring sur la situation de la classe moyenne en Suisse Mise à jour des données SILC pour l année 2010 (Traduction du rapport allemand 2012) Sur mandat d Employés Suisse : Hansjörg Schmid, communication

Plus en détail

Endettement des jeunes adultes

Endettement des jeunes adultes Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 20 Situation économique et sociale de la population Neuchâtel, Août 2012 Endettement des jeunes adultes Analyses complémentaires

Plus en détail

Allocation de Relogement

Allocation de Relogement Direction du Logement Rue du Progrès, 80 bte 1 1035 Bruxelles Allocation de Relogement NORMES D ADEQUATION DES LOGEMENTS Remarque importante : Comment lire les normes?...3 Normes d occupation et de grandeur

Plus en détail

Prix de l énergie et précarité énergétique

Prix de l énergie et précarité énergétique 1 Prix de l énergie et précarité énergétique Un article du Carrefour de l Economie publié par le SPF Economie Présenté en novembre 2013 au XXème Congrès des économistes de langue française Auteurs : Bonnard,

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

Quelle articulation entre les statistiques françaises et européennes? Le cas du surendettement

Quelle articulation entre les statistiques françaises et européennes? Le cas du surendettement Quelle articulation entre les statistiques françaises et européennes? Le cas du surendettement Rencontre du CNIS sur les statistiques monétaires et financières à moyen terme - 21 mars 2008 Didier Davydoff,

Plus en détail

Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale. Allocation de Déménagement-installation et d Intervention dans le Loyer (ADIL)

Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale. Allocation de Déménagement-installation et d Intervention dans le Loyer (ADIL) Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Administration de l Aménagement du Territoire et du Logement Direction du Logement Allocation de Déménagement-installation et d Intervention dans le Loyer (ADIL)

Plus en détail

Baromètre de la Société de l information (2012) Mention des sources. Accès à la télévision numérique interactive (idtv )au sein du ménage (graphique)

Baromètre de la Société de l information (2012) Mention des sources. Accès à la télévision numérique interactive (idtv )au sein du ménage (graphique) Mention des sources MÉNAGES ET PARTICULIERS Page 6 Équipement TIC Ménages (tableau) Page 7 Appareils connectés à Internet au sein du ménage (graphique) Accès à la télévision numérique interactive (idtv

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Table des matières. Indicateurs de protection sociale en Belgique

Table des matières. Indicateurs de protection sociale en Belgique Indicateurs de protection sociale en Belgique Table des matières Table des matières Résumé Introduction Thème 1 : Protection sociale Indicateurs de performance Taux de risque de pauvreté avant et après

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Diagnostic des causes et conséquences de la précarité énergétique en Belgique, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni

Diagnostic des causes et conséquences de la précarité énergétique en Belgique, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni Diagnostic des causes et conséquences de la précarité énergétique en Belgique, Espagne, France, Italie et Royaume-Uni WP2 - Deliverable 5 Mentions légales Le contenu de cette publication n'engage que la

Plus en détail

Avoir un emploi rend la pauvreté plus difficile à vivre

Avoir un emploi rend la pauvreté plus difficile à vivre ISSN 029-997 N 2 avril 07 Avoir un emploi rend la pauvreté plus difficile à vivre Marie-Odile Simon, Christine Olm, Élodie Alberola L emploi ne protège plus de la pauvreté, même la plus extrême: 28% des

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un

Dans ce document, vous trouverez toutes les informations utiles pour remplir le formulaire : QUE dois-je faire pour recevoir un Madame, Monsieur, Ce formulaire vous permet, si vous habitez avec votre famille en Belgique, de demander un PROVISOIRE aux allocations familiales en tant que : - Chômeur de longue durée (minimum 6 mois)

Plus en détail

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 -

Travail des étudiants. Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - L UNION FAIT LA FORCE Service Public Fédéral FINANCES Travail des étudiants Répercussion sur la situation fiscale de l étudiant et sur celle de ses parents - Revenus des années 2011 et 2012 - J ai travaillé

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

JEF. Programme pour les Jeunes en Formation

JEF. Programme pour les Jeunes en Formation 1 JEF Programme pour les Jeunes en Formation 2, un programme du BCAS, fondation privée reconnue d utilité publique, qui agit : Pour les enfants et les jeunes : SOS-Enfants Genève Le Biceps Pour les adultes

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques

Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Enquête publique sur les changements climatiques -------- Compléments aux graphiques Les résultats de l enquête sont analysés d après le nombre de variables explicatives pouvant influencer le comportement,

Plus en détail

SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES

SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES Luxembourg, le 21 novembre 2013 SIMULATIONS CONCERNANT LES PRESTATIONS FAMILIALES 1/17 SOMMAIRE 1. Remarques préliminaires : 3 2. Introduction 4 3. Simulations 5 3.1 Le modèle de microsimulation et les

Plus en détail

Renvoyer tous les documents dûment complétés et signés à : Acerta Caisse d Allocations Familiales asbl, BP 24000, B-1000 Bruxelles (Centre de Monnaie)

Renvoyer tous les documents dûment complétés et signés à : Acerta Caisse d Allocations Familiales asbl, BP 24000, B-1000 Bruxelles (Centre de Monnaie) MODELE S Renvoyer tous les documents dûment complétés et signés à : Acerta Caisse d Allocations Familiales asbl, BP 24000, B-1000 Bruxelles (Centre de Monnaie) Les renseignements que vous fournissez dans

Plus en détail

Protection individuelle

Protection individuelle Protection individuelle Franchise annuelle Ce plan n'est plus offert 200 $ 900 $ depuis le 1er mars 2015 1 006 $ / / 18-24 87,88 $ 71,71 $ - 39,35 $ 37,08 $ 63,91 $ 25-29 91,38 $ 74,47 $ - 41,04 $ 38,86

Plus en détail

Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.

Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia. Renvoyer à : BP 10020 1070 ANDERLECHT Notre référence : Gestionnaire de clients: Téléphone: 02 643 18 11 E-mail: infokbaf@attentia.be Demander un supplément PROVISOIRE aux allocations familiales Ce formulaire

Plus en détail

AIDE POUR LE CALCUL DE LA SURFACE TAXABLE ET DE LA SURFACE DE PLANCHER

AIDE POUR LE CALCUL DE LA SURFACE TAXABLE ET DE LA SURFACE DE PLANCHER AIDE POUR LE CALCUL DE LA SURFACE TAXABLE ET DE LA SURFACE DE PLANCHER 1. Attention toujours commencer par le calcul de la surface taxable : DEFINITION : somme des surfaces de plancher de chaque niveau

Plus en détail

Mesure du surendettement en Europe

Mesure du surendettement en Europe Mesure du surendettement en Europe Conférence du 24 juin 2008 Didier Davydoff, Directeur de l OEE 0EE - Observatoire de l'épargne européenne 1 Introduction: l augmentation des encours de crédit aux ménages

Plus en détail

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014

Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bonnes performances TIC pour la Belgique selon le Baromètre de la société de l information 2014 Bruxelles, le 10 septembre 2014 Le SPF Economie publie l édition 2014 de son Baromètre annuel de la société

Plus en détail

Réductions d impôts pour investissements économiseurs d énergie

Réductions d impôts pour investissements économiseurs d énergie Réductions d impôts pour investissements économiseurs d énergie Le propriétaire ou le locataire qui fait exécuter des travaux d économie d énergie dans son habitation peut bénéficier de réductions d impôts.

Plus en détail

LE PRET A TAUX ZERO PLUS (PTZ+)

LE PRET A TAUX ZERO PLUS (PTZ+) LE PRET A TAUX ZERO PLUS (PTZ+) Le «Prêt à taux zéro plus» est un dispositif d'aide à l'accession mis en place par le ministère du logement à compter de 2011, et modifié plusieurs fois depuis ces dernières

Plus en détail

Les revenus des plus de 65 ans

Les revenus des plus de 65 ans Les revenus des plus de 65 ans A 65 ans sonne l âge de la retraite. Légale, extralégale, bas de laine personnel il y a différents moyens de financer la pension, mais ils ne sont pas tous équitables Un

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

«Tout savoir sur l indice des prix à la consommation et l inflation au Luxembourg»

«Tout savoir sur l indice des prix à la consommation et l inflation au Luxembourg» «Tout savoir sur l indice des prix à la consommation et l inflation au Luxembourg» Version septembre 2008 Pourquoi améliorer l information sur l IPC? Sujet d actualité le retour de l inflation zone Euro:

Plus en détail

Aperçu des résultats de l enquête «familles» juin 2005 alimentés par les données du PSBH

Aperçu des résultats de l enquête «familles» juin 2005 alimentés par les données du PSBH Aperçu des résultats de l enquête «familles» juin 2005 alimentés par les données du PSBH Chercheurs : Bulckens Riet UA Humpers Larissa ULg Petit Sylvie ULg Coordinateurs : Casman Marie-Thérèse Institut

Plus en détail

Inégalités de niveau de vie et pauvreté

Inégalités de niveau de vie et pauvreté Inégalités de niveau de vie et pauvreté Cédric Houdré, Nathalie Missègue, Juliette Ponceau* En 2010, le niveau de vie de la majorité de la population stagne ou baisse, après avoir faiblement augmenté l

Plus en détail

Madame, Monsieur, Madame Claude BARNOUIN. CONTRAT DE LOCATION N du / /2004 Exemplaire Madame ENTRE LE PROPRIETAIRE

Madame, Monsieur, Madame Claude BARNOUIN. CONTRAT DE LOCATION N du / /2004 Exemplaire Madame ENTRE LE PROPRIETAIRE Madame, Monsieur, Suite à votre demande, j ai le plaisir de vous adresser le contrat de location ci-dessous ainsi que l état descriptif du logement. Si cette proposition retient votre attention, veuillez

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 mars 2015 Indice des prix des logements 4 trimestre 2014 o L indice belge des prix des logements augmente de 1,0% au quatrième trimestre 2014 par rapport au trimestre

Plus en détail

Département de la Somme

Département de la Somme Fonds départemental RESTAURATION SCOLAIRE ECOLE DU PREMIER DEGRE «Maternelle et primaire» Département de la Somme Direction de la Cohésion Sociale Pôle Gestions des Allocations et des Aides Nathalie MONTJOIE

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Fiches thématiques. Revenus

Fiches thématiques. Revenus Fiches thématiques Revenus 1.1 Revenu des ménages en comptabilité nationale u niveau de la Nation, la masse des A ressources disponibles de l ensemble des ménages est mesurée par le revenu disponible brut

Plus en détail

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ Les prêts hypothécaires BCJ Ma banque Simple et avantageux, les prêts hypothécaires BCJ. Vous pensez qu il est plus avantageux d acheter son logement que de continuer à payer un loyer à fonds perdus?

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015

COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 COMMUNIQUÉ PRESSE CIM DATE 22/04/2015 Nouvelle étude CIM sur les habitudes de vision sur des nouveaux écrans Les Belges n ont jamais autant regardé de contenu TV. Le CIM, responsable pour les études d

Plus en détail

Pour un logement décent pour tous, Contre la précarité énergétique

Pour un logement décent pour tous, Contre la précarité énergétique Pour un logement décent pour tous, Contre la précarité énergétique 1 Réactions lors de la vague de froid «Ma facture d énergie (gaz & électricité) a augmenté de 250 en un an.» «La répercussion sur mon

Plus en détail

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica

Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 2010 - Vague n 3. réalisé par TNS Sofres / Logica Baromètre Eco Conso Métro/Codice Janvier 10 - Vague n 3 réalisé par TNS Sofres / Logica Un sondage réalisé pour Échantillon Échantillon national de 1000 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

Qui fait quoi sur internet?

Qui fait quoi sur internet? Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2015 8, avril 2015 www.ftu.be/ep Qui fait quoi sur internet? Analyse des inégalités sociales dans l utilisation d internet

Plus en détail

Mobilité et précarités

Mobilité et précarités Mobilité et précarités JP Orfeuil Université Paris Est et Institut pour la ville en mouvement Observatoire national de la précarité énergétique, 22/03/ 2013 1 Plan Le statut de la mobilité Le statut de

Plus en détail

GUIDE DE l energie. Version novembre 2014 Energie

GUIDE DE l energie. Version novembre 2014 Energie GUIDE DE l energie Version novembre 2014 Energie GUIDE DE L ENERGIE en trois pas... Le tarif social gaz electricité Le fonds social mazout Le fonds gaz electricité Guide de l énergie L accès à l énergie

Plus en détail

LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE ;

LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE ; Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale déterminant les exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d équipement des logements. LE GOUVERNEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE

Plus en détail

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements

R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements R.E.P.E. Code du logement Exigences élémentaires en matière de sécurité, de salubrité et d'équipement des logements Attention: les informations relatives au Code du logement seront mises à jour très prochainement;

Plus en détail

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient

PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient PLAN DE SANTE BRUXELLOIS : Répondre aux besoins du patient 1. Contexte Dans le cadre de la mise en œuvre des différents chantiers prévus dans la Déclaration de Politique Générale de la COCOM, l élaboration

Plus en détail

Pouvoir d achat - 124. Revenu mensuel en Autriche. Tableau: Revenu mensuel en Autriche Valide au 31 mars 2009

Pouvoir d achat - 124. Revenu mensuel en Autriche. Tableau: Revenu mensuel en Autriche Valide au 31 mars 2009 Revenu mensuel en Autriche ans d expérience, a) célibataire et b) marié et père de 2 enfants c) et d) sans revenir chaque jour à la maison et preste 5 heures supplémentaires Tableau: Revenu mensuel en

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison

LC 21 531. Le parc immobilier de la Ville de Genève comprend des logements à caractère social et, en raison Règlement fixant les conditions de location des logements à caractère social de la Ville de Genève LC Adopté par le Conseil municipal le 8 février 009 Entrée en vigueur le 8 avril 009 Le Conseil municipal

Plus en détail

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012

L ajustement du secteur immobilier espagnol. Janvier 2012 L ajustement du secteur immobilier espagnol Janvier 2012 Chiffres-clés du secteur immobilier espagnol La hausse des prix en Espagne 1996-2008: les fondamentaux Environnement macroéconomique favorable.

Plus en détail

GUIDE POUR LES SANS-ABRI

GUIDE POUR LES SANS-ABRI GUIDE POUR LES SANS-ABRI version octobre 2010 Front Commun SDF Bruxelles - Flandre - Wallonie UNE INFORMATION POUR LES PERSONNES QUI N ONT PLUS DE LOGEMENT, QUI N ONT QU UN LOGEMENT PRECAIRE, OU QUI CRAIG-

Plus en détail

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 Les dépenses nous renseignent sur les goûts, les besoins, les habitudes de consommation, mais aussi sur le niveau de vie. Ce sont d

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415

RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415 RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415 CCE 2014-2415 Rapport technique 2014 22 décembre 2014 2 CCE 2014-2415 3 CCE 2014-2415 Le tableau 1 présente les principaux indicateurs du contexte macro-économique belge

Plus en détail

Les Solitudes en France : l impact de la pauvreté sur la vie sociale

Les Solitudes en France : l impact de la pauvreté sur la vie sociale Les Solitudes en France : l impact de la pauvreté sur la vie sociale Juin 2011 En juin 2010, la Fondation de France publiait les premiers résultats de l étude «Les Solitudes en France». Cette enquête conduite

Plus en détail

Evaluation immobilière. Données relatives à l objet

Evaluation immobilière. Données relatives à l objet Données relatives à l objet Identificateur de transaction IAZI_22355\0 Mandataire Jean Dupont Type d objet Année de construction 1980 Nombre de pièces 6 Type d habitation individuelle Rue/numéro L exemple

Plus en détail

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Conférences U4U La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Aspects pratiques de la fiscalité belge et internationale Me Mathieu Taverne Avocat au Barreau de Bruxelles

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Rapport réalisé par le CRÉDOC pour le Comité consultatif du secteur financier Département Évaluation des politiques

Plus en détail

LE BUDGET. Certaines dépenses sont incompressibles, comme le loyer, les impôts, les assurances.

LE BUDGET. Certaines dépenses sont incompressibles, comme le loyer, les impôts, les assurances. MDI LE BUDGET LA CONSTITUTION D UN BUDGET 1. Vocabulaire Dépenses incompressibles : dépenses que l'on ne peut pas réduire, contrairement aux dépenses compressibles, pouvant être réduites, comme l'habillement,

Plus en détail

Personnes handicapées : Allocations et autres mesures

Personnes handicapées : Allocations et autres mesures Personnes handicapées : Allocations et autres mesures Avez-vous un handicap? Votre enfant a-t-il un handicap? Si oui, vous pouvez vous adresser à nous (la Direction générale Personnes handicapées) pour

Plus en détail

Personnes handicapées. Allocations et autres mesures

Personnes handicapées. Allocations et autres mesures Personnes handicapées Allocations et autres mesures 1 Avez-vous un handicap? Votre enfant a-t-il un handicap? Si oui, vous pouvez vous adresser à nous (la Direction générale Personnes handicapées) pour

Plus en détail

RAI-Home Care Genève. Dispositif de formation et séquences d enseignement. Symposium RAI Bruxelles 2 0 0 8

RAI-Home Care Genève. Dispositif de formation et séquences d enseignement. Symposium RAI Bruxelles 2 0 0 8 RAI-Home Care Genève Dispositif de formation et séquences d enseignement Symposium RAI Bruxelles 2 0 0 8 la Suisse et ses 26 cantons Allemagne Autriche France Italie la population résidante 8'000'000 7'000'000

Plus en détail

Préparation de ma demande, A conserver

Préparation de ma demande, A conserver SPF SECURITE SOCIALE Direction générale Personnes handicapées 1711 Préparation de ma demande, A conserver Déclaration en vue de l'obtention d'une allocation d'aide aux personnes âgées (APA) Cette déclaration

Plus en détail

La planification de l offre médicale en Belgique: les kinésithérapeutes

La planification de l offre médicale en Belgique: les kinésithérapeutes La planification de l offre médicale en Belgique: les kinésithérapeutes ETAT DE LA SITUATION 2007 V1.1 Direction générale Soins de Santé primaires et Gestion de Crise Bruxelles, octobre 2008 1. Les Kinésithérapeutes

Plus en détail

À PROPOS DE BANQUES ALIMENTAIRES QUÉBEC

À PROPOS DE BANQUES ALIMENTAIRES QUÉBEC Bilan- faim 211 À PROPOS DE BANQUES ALIMENTAIRES QUÉBEC L association Banques alimentaires Québec soutient et représente à travers le Québec 18 Moissons (banques alimentaires régionales) qui approvisionnent

Plus en détail

Ref PC4 Ref PC5 Prix 5297.00 Prix 4000.00 Dim 3x4 Dim 3x3 Bois CH Bois CH Meuble CH Meuble CH Plancher OUI Plancher OUI Toit PEUPLIER Toit PEUPLIER

Ref PC4 Ref PC5 Prix 5297.00 Prix 4000.00 Dim 3x4 Dim 3x3 Bois CH Bois CH Meuble CH Meuble CH Plancher OUI Plancher OUI Toit PEUPLIER Toit PEUPLIER Ref PC1 Ref PC1_1 Prix 4176.00 Prix 5437.00 Dim 2.6x3 Dim 2.8x3.8 Meuble CH Meuble SP Ref PC2 Ref PC3 Prix 4614.00 Prix 4035.00 Dim 3x4 Dim 3x3 Ref PC4 Ref PC5 Prix 5297.00 Prix 4000.00 Dim 3x4 Dim 3x3

Plus en détail

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN

La Grâce de Dieu. Portraits de quartiers prioritaires de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie CAEN Quartier situé sur la commune de CAEN 4 611 habitants en 2011, soit 2 % de la population de solida territ rités oriales ui n 2015 J La Grâce de Dieu O RVATO I RE Portraits de quartiers prioritaires de

Plus en détail

CRITÈRES D ÉVALUATION BATEAU-MAISON

CRITÈRES D ÉVALUATION BATEAU-MAISON CLASSIFICATION DES UNITÉS D HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT DE POURVOIRIE CRITÈRES D ÉVALUATION BATEAU-MAISON 11 avril 2011 Fédération des pourvoiries du Québec Bureau de la classification 5237, boul. Wilfrid-Hamel,

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

STATISTIQUES D ACCUEIL FAMILLES, ENFANCE ET PAUVRETÉS. avec le soutien du CRÉDIT COOPÉRATIF

STATISTIQUES D ACCUEIL FAMILLES, ENFANCE ET PAUVRETÉS. avec le soutien du CRÉDIT COOPÉRATIF STATISTIQUES D ACCUEIL 2007 FAMILLES, ENFANCE ET PAUVRETÉS avec le soutien du CRÉDIT COOPÉRATIF Le Crédit Coopératif est promoteur par vocation et par choix d une économie au service de l homme. Il est

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. NOM : Prénom : Coordonnées : IDENTIFICATION DU OU DES BENEFICIAIRE(S) NOM : Prénom : DATE DE LA DEMANDE :

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. NOM : Prénom : Coordonnées : IDENTIFICATION DU OU DES BENEFICIAIRE(S) NOM : Prénom : DATE DE LA DEMANDE : DIRECTION DE LA SOLIDARITE 3, Rue François de Guise B.P. 504 55012 BAR LE DUC CEDEX IDENTIFICATION DE L INSTRUCTEUR NOM : Qualité : FICHE DE SAISINE SERVICE INSERTION ET DEVELOPPEMENT SOCIAL Demande de:

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Rapport réalisé par le CRÉDOC pour le Comité consultatif du secteur financier Département Évaluation des politiques

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

LE GAZ NATUREL LA PLUS DOUCE DES CHALEURS. www.gaznaturel.be/ consommateurs/le-gaz-naturel/campagne - ENERGIE INNOVANTE

LE GAZ NATUREL LA PLUS DOUCE DES CHALEURS. www.gaznaturel.be/ consommateurs/le-gaz-naturel/campagne - ENERGIE INNOVANTE N 73 MARS - AVRIL - MAI 2010 LE GAZ NATUREL LA PLUS DOUCE DES CHALEURS BRUXELLES X La plus douce des chaleurs, c est ce que vous prodigue le gaz naturel : la nouvelle campagne d image du gaz naturel que

Plus en détail

PLAN D ACTION NATIONAL BELGE INCLUSION SOCIALE

PLAN D ACTION NATIONAL BELGE INCLUSION SOCIALE PLAN D ACTION NATIONAL BELGE INCLUSION SOCIALE 2003 2005 Version mise à jour, juillet 2004. CHAPITRE I Tendances et défis principaux CHAPITRE II Analyse des progrès accomplis pendant la période des PAN

Plus en détail

Liste des variables des tableaux "Cantons"

Liste des variables des tableaux Cantons Liste des variables des tableaux "Cantons" IDENTIFIANTS DEPCT Canton Numéro du canton sur 4 caractères. C'est la nnnn concaténation des numéros de département et numéros de canton à l'intérieur du département,

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3)

Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) Diagnostic de performance énergétique tertiaire (6.3) N : 5530 / 1 Valable jusqu au : 15/09/2021 Type de bâtiment : Bâtiment Année de construction : < 1975 Surface habitable : 240 m² Adresse : BICM 66

Plus en détail

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013 Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013 Plafond des diverses rentes du RRQ pour 2014, plafonds des dépenses d automobile pour 2014 et taux de change étranger pour 2013 Vous retrouverez dans les prochaines

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France SEPTEMBRE 2009 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale

Plus en détail

Collection Au Quotidien

Collection Au Quotidien Collection Au Quotidien 2 La dernière crise économique a mis en lumière les limites de notre modèle de croissance, insoutenable à long terme. On s est ainsi aperçu, entre autres, que le PIB, indicateur

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Évaluation de la pauvreté dans les départements d outre-mer à partir de l enquête Budget de famille 2001

Évaluation de la pauvreté dans les départements d outre-mer à partir de l enquête Budget de famille 2001 Évaluation de la pauvreté dans les départements d outre-mer à partir de l enquête Budget de famille 2001 Nadia Alibay (Université de Cergy-Pontoise) Gérard Forgeot (Insee) L ÉTUDE des populations à bas

Plus en détail

les AllOcAtiONs FAmiliAles 1 de l argent pour contribuer À l éducation d un enfant

les AllOcAtiONs FAmiliAles 1 de l argent pour contribuer À l éducation d un enfant droits sociaux les AllOcAtiONs FAmiliAles 1 de l argent pour contribuer À l éducation d un enfant Tes parents reçoivent de l argent pour ton éducation. Qu en est-il? A quoi cela sert-il? Quels sont les

Plus en détail

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER :

1/5 ENFANTS ETAUTRES PERSONNES VIVANT AU FOYER SI ENFANTS ACCUEILLIS EN DROIT DE VISITE ET D HEBERGEMENT, PRECISER : 1/5 Service Logement 21, route de la Côte d Amour 44600 SAINT-NAZAIRE - 02.49.14.80.83 - - 02.40.53.03.33 DEMANDE D ACCES A UN LOGEMENT EN SOUS-LOCATION 1 LE(S) DEMANDEUR(S) 1 DEMANDEUR CONJOINT Nom(s)

Plus en détail

Stimuler la rénovation des bâtiments Un aperçu des bonnes pratiques en Europe

Stimuler la rénovation des bâtiments Un aperçu des bonnes pratiques en Europe La Défense, 18 novembre 2013 Stimuler la rénovation des bâtiments Un aperçu des bonnes pratiques en Europe Bogdan Atanasiu Buildings Performance Institute Europe Bogdan.Atanasiu@bpie.eu @BPIE_eu Exigences

Plus en détail