Die Leistungen der Natur für den Menschen. Ökosystemdienstleistungen. am Beispiel Wald: Mehr Informationen...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Die Leistungen der Natur für den Menschen. Ökosystemdienstleistungen. am Beispiel Wald: Mehr Informationen..."

Transcription

1 Ökosystemdienstleistungen Ökosystemleistungen sind Dienstleistungen, die von der Natur (unentgeltlich) erbracht werden und vom Menschen genutzt werden können, um sein Wohlergehen zu gewährleisten. Definition von Ökosystemdienstleistungen nach dem UN Millennium Ecosystem Assessment Die Leistungen der Natur für den Menschen Die Natur ist unsere Lebensgrundlage. Unsere Lebensqualität und unser Wohlstand sind von ihren Leistungen und Gütern abhängig. Zu den für uns lebensnotwendigen Leistungen der Natur gehören beispielsweise die Sauerstoffproduktion der grünen Pflanzenteile, die Bestäubung der Nahrungspflanzen durch Insekten und die Verfügbarkeit von Fischen und anderen Tieren als Nahrungsmittel. Andere Funktionen, wie die des Bodens als Wasserfilter und speicher, nutzen wir für die Trinkwasserversorgung bzw. den Hochwasserschutz und ersparen uns dadurch mancherorts den Einsatz technischer Hilfsmittel. Wieder andere Leistungen der Natur werden als nicht lebensnotwendig angesehen, tragen wie z. B. Landschaften, die als Erholungsraum dienen, aber erheblich zu unserem Wohlergehen und unserer Lebensqualität bei. Unter Ökosystemdienstleistungen versteht man also Leistungen der Natur, von denen wir Menschen in unterschiedlichem Maße profitieren. Mehr Informationen... QR Code scannen und mehr erfahren Ökosystemdienstleistungen am Beispiel Wald: Der Wald stellt Leistungen bereit, die für unser Leben von großer Bedeutung sind: seine Bäume produzieren Sauerstoff und binden CO2 und seine Böden filtern und speichern Wasser. Zudem tragen Wälder zum Erosionsschutz bei und dienen vielen Tieren und Pflanzen als Lebensraum. Diese Tiere und Pflanzen bieten uns wiederum nutzbare Güter wie Holz, Beeren oder Fleisch. Insbesondere arten- und strukturreiche Wälder sind für viele Menschen ein Ort, wo sie Ruhe, Erholung, Spiritualität und künstlerische Anreize finden.

2 Der ökonomische Wert der Natur Natur stellt uns verteufelt viel zur Verfügung, sei es saubere Luft, frisches Wasser oder Nährstoff und Wasser für Landwirtschaft. Es gibt so viel umsonst für uns. Wir nutzen die Natur, weil sie wertvoll ist, aber wir verlieren sie, weil sie umsonst ist. Pavan Sukhdev, Leiter der TEEB-Studie Warum ist es sinnvoll, der Natur, zusätzlich zu ihrem Eigenwert und ihrer Bedeutung für uns Menschen, einen ökonomischen Wert zuzuordnen? Die Aussage von Pavan Sukhdev bringt den Zweck der sogenannten Monetarisierung der Natur auf den Punkt. Gerade bei politischen sowie konsum- und produktionsbezogenen Entscheidungen haben Naturschutzaspekte in der Regel kein Gewicht. Den Ausschlag für oder gegen eine Maßnahme geben hauptsächlich wirtschaftliche Gründe, gegen die der Eigenwert der Natur selten eine Chance hat. Hier setzt die ökonomische Bewertung der Natur an. Sie ordnet Funktionen, die die Natur uns Menschen kostenlos zur Verfügung stellt, einen finanziellen Wert zu, so dass diese in Kosten-Nutzen- Berechnungen berücksichtigt werden können. Die ökonomische Bewertung der Natur ist daher ein Instrument des Naturschutzes, das die Bedeutung der Natur, vor allem für wirtschaftliche Entscheidungen, sicht- und berechenbar macht. Es geht also nicht darum, der Natur ein Preisschild umzuhängen und sie auf Euro, Dollar oder Yuan zu reduzieren. Denn die ökonomische Bewertung darf niemals die Auseinandersetzung mit ethischen, kulturellen oder emotionalen Fragen über den Wert der Natur ersetzen! Mehr Informationen... QR Code scannen und mehr erfahren

3 Die wirtschaftliche Bedeutung der Natur sichtbar machen Wenn Menschen begreifen, welche Vorteile sich ganz konkret für sir, ihre Familien und Gemeinschaft durch funktionale Ökosysteme ergeben, kann der Prozess des Umdenkens und der Veränderung einen bedeutenden Impuls erhalten. Suhel al-janabi, Umweltwissenschaftler TEEB «The Economics of Ecosystems and Biodiversity» Obwohl eine intakte Natur ausschlaggebend für unser Überleben auf diesem Planeten ist, findet der Naturschutz bei wichtigen Entscheidungen meist wenig Beachtung. Dies liegt zum einen daran, dass wir uns der Bedeutung von Ökosystemleistungen nur selten bewusst sind und zum anderen daran, dass uns diese Leistungen unentgeltlich zur Verfügung stehen und Naturschutz in der Regel als Kostenfaktor gilt. Abgesehen davon, dass die Natur um ihrer selbst willen bereits mehr Beachtung und Schutz erfahren sollte, ist es daher notwendig, die Bedeutung der Natur und ihrer Leistungen in finanziellen Werten auszudrücken, damit sie in ökonomischen Berechnungen berücksichtigt werden können. Denn wenn nur das zählt, was etwas kostet, müssen wir auch die Natur ökonomisch bewerten. Aus diesem Grund haben die Vereinten Nationen 2007 die TEEB-Studie («The Economics of Ecosystems and Biodiversity») in Auftrag gegeben. Ihr Ziel ist es, Ökosystemleistungen und die biologische Vielfalt ökonomisch zu bewerten, um so ihren Verlust beziffern zu können. Dazu wurden Informationen zusammengetragen, mit denen der wirtschaftliche Nutzen der Natur bestimmt werden kann, bzw. die Kosten errechnet werden können, die durch den Verlust von Biodiversität und Ökosystemen entstehen. Durch die ökonomische Bewertung von Ökosystemdienstleistungen und biologischer Vielfalt soll die Bedeutung der Natur für uns Menschen sichtbar gemacht werden. Um Ökosystemdienstleistungen unmittelbar in Entscheidungsprozesse einzubinden, wurden die Erkenntnisse aus der Studie in verschiedene Berichte gegliedert, die sich jeweils an Politiker, lokale und regionale Behörden, Unternehmen und Bürger richten. Die TEEB-Berichte zeigen, 1 dass der Verlust von Ökosystemdienstleistungen und Biodiversität mit enormen Kosten verbunden ist, 2 dass Investitionen in den Naturschutz rein wirtschaftlich äußerst profitabel sind, 3 dass es oft vernünftiger und zudem kostengünstiger ist, in den Schutz der Ökosystemdienstleistungen zu investieren, anstatt hinterher die Schäden zu bezahlen. Mehr Informationen... QR Code scannen und Video von Pavan Sukhdev anschauen

4 Les services rendus par les écosystèmes «Les services rendus par les écosystèmes sont des services fournis (gratuitement) par la nature qui peuvent être utilisés par les êtres humains pour garantir leur bien-être.» Définition du terme «services rendus par les écosystèmes» selon l évaluation des écosystèmes pour le millénaire réalisée par l ONU Les services que la nature rend aux êtres humains La nature est notre source de vie. Notre qualité de vie et notre bien-être dépendent des biens et des services offerts par la nature. Parmi les services indispensables que la nature offre aux êtres humains figurent la production d oxygène par les parties vertes des plantes, la pollinisation des cultures alimentaires par les insectes et la mise à disposition de poissons et d autres animaux pour notre alimentation. Nous utilisons d autres fonctions de la nature, par exemple la capacité de stockage et de filtrage des sols pour l approvisionnement en eau potable, respectivement la protection contre les hautes eaux, un système qui nous permet de faire, à certains endroits, l économie de moyens techniques. Encore d autres services rendus par la nature ne sont pas considérés comme indispensables, même s ils contribuent grandement à notre bien-être et à notre qualité de vie, comme p.ex. les paysages qui servent d espace de détente. On entend donc par services rendus par les écosystèmes, les services rendus par la nature dont les êtres humains profitent à des degrés divers. plus d Informations... Services rendus par les écosystèmes : l exemple de la forêt La forêt offre des services qui sont d une importance primordiale pour la vie des êtres humains : les arbres produisent de l oxygène et capturent le CO2 et les sols filtrent et accumulent l eau. Par ailleurs, les forêts contribuent à la protection contre l érosion et offrent un habitat à bon nombre d animaux et de plantes. Ces animaux et plantes nous fournissent à leur tour des biens utiles : du bois, des baies, de la viande, etc. Les forêts riches en espèces et en structures offrent un espace où les êtres humains peuvent trouver le calme, le repos, la spiritualité et une inspiration artistique.

5 La valeur économique de la nature «La nature met toute sa richesse à notre disposition : que ce soit de l air propre, de l eau fraîche ou des nutriments et de l eau pour l agriculture. Elle nous donne tant de choses gratuitement. Nous utilisons la nature, parce qu elle est précieuse, mais nous la perdons, parce qu elle est gratuite.» Pavan Sukhdev, directeur de l étude sur l économie des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB - The Economics of Ecosystems and Biodiversity) Pourquoi est-il judicieux d attribuer une valeur économique à la nature, en plus de sa valeur intrinsèque et de son importance pour les êtres humains? Les propos de Pavan Sukhdev mettent en évidence la pertinence de ce qu on appelle la monétarisation de la nature. En règle générale, c est précisément dans les domaines de la politique, de la consommation et de la production que la question de la protection de la nature n a pas de poids. En effet, ce sont les motifs d ordre économique essentiellement qui font pencher la balance en faveur ou en défaveur d une mesure et la valeur propre de la nature joue un rôle négligeable dans les processus de décision. C est à ce niveau qu intervient l évaluation économique de la nature. Elle attribue une valeur financière aux services que la nature nous met gratuitement à disposition, afin de pouvoir prendre en considération ces services dans les calculs coûts/ bénéfices. Le calcul du coût économique de la nature devient dès lors un instrument de protection de la nature, qui - surtout pour les décisions d ordre économique - rend visible et permet d évaluer le service fourni par la nature, Il ne s agit donc pas de coller une étiquette de prix sur la nature et de réduire cette dernière à un prix en euros, en dollars ou en yuans. Car le calcul de la valeur économique ne doit jamais remplacer le débat sur des questions éthiques, culturelles ou émotionnelles relatives à la valeur de la nature! plus d Informations...

6 Mettre en évidence l importance économique de la nature «Lorsque les citoyens connaîtront les avantages que les écosystèmes fonctionnels peuvent représenter concrètement pour eux, leur famille et la communauté, le processus de réorientation et de changement recevra une impulsion majeure.» Suhel al-janabi, scientifique de l environnement L étude sur l économie des écosystèmes et de la biodiversité (TEEB) En dépit du fait qu une nature intacte est déterminante pour notre survie sur terre, la protection de la nature occupe une place négligeable dans la plupart des décisions importantes. Il y a deux explications à cette situation : d un côté, nous n avons que rarement conscience de l importance des services rendus par les écosystèmes et de l autre, les services sont gratuits, alors que la protection de la nature est souvent considérée comme un facteur de coût. Hormis le fait que la nature devrait faire l objet d un plus grand respect et d une meilleure protection, il est nécessaire d attribuer des valeurs pécuniaires aux services fournis par la nature pour que ces services puissent être pris en considération dans les calculs économiques. Car si seul ce qui est payant compte, nous devons aussi calculer la valeur économique de la nature. C est pour cette raison que les Nations Unies ont commandé en 2007 l étude TEEB. L objectif de l étude est d évaluer en termes économiques des services rendus par les écosystèmes et la biodiversité pour pouvoir ainsi évaluer également les pertes qui y sont associées. A cette fin, des informations permettant de déterminer les bénéfices économiques de la nature et de calculer les coûts occasionnés par la perte de biodiversité et d écosystèmes ont été recueillies. L importance purement matérielle de la nature pour les êtres humains doit être rendue visible grâce à l évaluation économique de la biodiversité et des services rendus par les écosystèmes. Afin d intégrer directement les services rendus par les écosystèmes dans les processus de prise de décision, les résultats de l étude ont été divisés en plusieurs rapports qui s adressent respectivement aux politiciens, aux autorités locales et régionales, aux entreprises et aux citoyens. Les rapports de l étude TEEB démontrent: 1 la perte de biodiversité et de services rendus par les écosystèmes est associée à des coûts énormes ; 2 les investissements dans la protection de la nature sont hautement rentables d un point de vue purement économique ; 3 il est souvent plus raisonnable et plus rentable d investir dans la protection des services rendus par les écosystèmes plutôt que de payer les dégâts occasionnés par la suite. plus d Informations...

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden?

Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Wie können meine Abschlüsse in Frankreich anerkannt werden? Trotz der mittlerweile in Kraft getretenen europäischen Regelungen der beruflichen Anerkennung von Ausbildungen und Hochschuldiplomen, liegt

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

printed by www.klv.ch

printed by www.klv.ch Zentralkommission für die Lehrabschlussprüfungen des Verkaufspersonals im Detailhandel Lehrabschlussprüfungen für Detailhandelsangestellte 2006 Französisch Leseverständnis und gelenkte Sprachproduktion

Plus en détail

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite

ACADEMIE DE VERSAILLES Année scolaire 2010-2011 GROUPE DE TRAVAIL ACADEMIQUE : Entraîner, évaluer l expression écrite COMPTE RENDU D EXPERIMENTATION Domaine de travail : Entraînement à l expression écrite à la maison à partir de notes recueillies en classe. Révision et remédiation individualisée de chaque production écrite

Plus en détail

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau.

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau. Unternehmen L entreprise Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung in der Entwicklung und Herstellung von Reinigungsfahrzeugen im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik

Plus en détail

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise

INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise ARIEL RICHARD-ARLAUD INTRANET: outil de Knowledge management au sein de l entreprise Ariel Richard-Arlaud I. Le Knowledge management L avènement de la technologie INTERNET bouleverse les habitudes et mentalités:

Plus en détail

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1)

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) 15. Jänner 2015 Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich die Antworten auf dem Antwortblatt berücksichtigt. Korrektur der Aufgaben Bitte kreuzen

Plus en détail

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5 Fachgruppe BiG Positionspapier Nr 5 Stammdaten Übergangslösung für Produkte die kein GS1 GTIN zugeordnet haben Hintergrund Die Fachgruppe Beschaffung im Gesundheitswesen (BiG) setzt sich aus namhaften

Plus en détail

STUDIENBEIHILFE - INFORMATION & POSITIONS PAPIER - UNEL - 21.03.14

STUDIENBEIHILFE - INFORMATION & POSITIONS PAPIER - UNEL - 21.03.14 STUDIENBEIHILFE - INFORMATION & POSITIONS PAPIER - UNEL - 21.03.14 GESCHICHTE Vor 2010 Studierende erhalten Kindergeld in Höhe von bis zu 3.793,2 Euro/ Jahr. Studierende erhalten zusätzlich je nach Einkommen

Plus en détail

Regelwerksstrategie des ENSI Stratégie réglementaire de l IFSN ENSI s Regulatory Framework Strategy

Regelwerksstrategie des ENSI Stratégie réglementaire de l IFSN ENSI s Regulatory Framework Strategy ENSI-AN-9171 ENSI, Industriestrasse 19, 5200 Brugg, Switzerland, Phone +41 56 460 84 00, E-Mail Info@ensi.ch, www.ensi.ch Regelwerksstrategie des ENSI März Mars March 2015 Regelwerksstrategie des ENSI

Plus en détail

Safe Lock raccords - Safe Lock Kupplungen 3.101

Safe Lock raccords - Safe Lock Kupplungen 3.101 Safe Lock raccords - Safe Lock Kupplungen 3.101 Safe-Lock-Kupplungs-Systeme schließen das Risiko einer schwerwiegenden Verletzung zuverlässig aus können unter Druck nicht entkuppelt werden sind 100 % kompatibel

Plus en détail

Französisch. Hören (B1) HUM 8. Mai 2015. Korrekturheft. Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung

Französisch. Hören (B1) HUM 8. Mai 2015. Korrekturheft. Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung Standardisierte kompetenzorientierte schriftliche Reifeprüfung / Reife- und Diplomprüfung HUM 8. Mai 01 Französisch Hören (B1) Korrekturheft Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich

Plus en détail

Parcage. Bases légales. Office des ponts et chaussées du canton de Berne. Tiefbauamt des Kantons Bern. Bau-, Verkehrsund Energiedirektion

Parcage. Bases légales. Office des ponts et chaussées du canton de Berne. Tiefbauamt des Kantons Bern. Bau-, Verkehrsund Energiedirektion Tiefbauamt des Kantons Bern Bau-, Verkehrsund Energiedirektion Office des ponts et chaussées du canton de Berne Direction des travaux publics, des transports et de l'énergie Tâches spéciales Technique

Plus en détail

ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse

ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse Keine Eine gesamtschweizerische Kampagne Hausarbeiterin für die Rechte von Hausarbeiterinnen, ist illegal. die ohne geregelten Aufenthalt in der Schweiz leben. Aucune Une campagne concernant toute la Suisse

Plus en détail

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr. 2. Partneridentifikation: Einsatz der Global Location Number GLN

Fachgruppe BiG Positionspapier Nr. 2. Partneridentifikation: Einsatz der Global Location Number GLN Hintergrund Fachgruppe BiG Positionspapier Nr. 2 Partneridentifikation: Einsatz der Global Location Number GLN Die Fachgruppe Beschaffung im Gesundheitswesen (BiG) setzt sich aus namhaften Schweizer Spitälern

Plus en détail

www.yellowtools.com Authorization Key - Product Activation Authorization Key - Produktaktivierung Authorization Key - Activation de produit

www.yellowtools.com Authorization Key - Product Activation Authorization Key - Produktaktivierung Authorization Key - Activation de produit www.yellowtools.com Authorization Key - Product Activation Authorization Key - Produktaktivierung Authorization Key - Activation de produit A-1 A-2 Dear user, thanks for purchasing one of our products!

Plus en détail

Messages clefs de la Société Suisse des Officiers (SSO) à la Développement

Messages clefs de la Société Suisse des Officiers (SSO) à la Développement Messages clefs de la Société Suisse des Officiers (SSO) à la Développement de l armée (DEVA) Saint-Gall, 23 septembre 2014 La Société Suisse des Officiers (SSO) est toujours convaincu que l armée suisse

Plus en détail

Réponses aux questions

Réponses aux questions Concours de projets d aménagement urbain Place des Augustins à Genève Prix Evariste Mertens 2014 Réponses aux questions Les questions sont retranscrites ici telles qu elles ont été posées, c est à dire

Plus en détail

Contenu. L entreprise se présente/service 3-7. Boîtiers de dérivation DK 8-131 1,5 à 240 mm 2, IP 54-67

Contenu. L entreprise se présente/service 3-7. Boîtiers de dérivation DK 8-131 1,5 à 240 mm 2, IP 54-67 Contenu L entreprise se présente/service 3-7 Boîtiers de dérivation DK 8-131 1,5 à 240 mm 2, IP 54-67 Petits distributeurs KV 132-175 3 à 54 éléments de, IP 54-65 Système de boîtiers combinables, avec

Plus en détail

On y va! A1. Hinweis für Testende. Einstufungstest. Testaufgaben 1 bis 18: 26 Punkte oder mehr u On y va! A1, Leçon 4

On y va! A1. Hinweis für Testende. Einstufungstest. Testaufgaben 1 bis 18: 26 Punkte oder mehr u On y va! A1, Leçon 4 On y va! A1 Einstufungstest Hinweis für Testende Dieser Test hilft Ihnen, neue Kursteilnehmer/innen mit Vorkenntnissen in Ihr Kurssystem einzustufen. Er besteht aus den Aufgabenblättern, einem gesonderten

Plus en détail

Anmeldung / Inscription

Anmeldung / Inscription BERNEXPO AG Telefon +41 31 340 11 11 Suisse Public Fax +41 31 340 11 44 Mingerstrasse 6 E-Mail suissepublic@bernexpo.ch Postfach Internet www.suissepublic.ch 3000 Bern 22 Anmeldung / Inscription Anmeldefrist

Plus en détail

Mecklenburg-Vorpommern

Mecklenburg-Vorpommern Mecklenburg-Vorpommern Zentralabitur 2006 Französisch Grundkurs Textaufgabe Abitur 2006 Französisch Gk Seite 2 Hinweise für Schüler Aufgabenauswahl: Von den vorliegenden 2 Aufgabenblöcken A und B ist einer

Plus en détail

Schnellverschlusskupplungen in Messing Accouplements rapides en laiton

Schnellverschlusskupplungen in Messing Accouplements rapides en laiton Schnellverschlusskupplungen in Messing Accouplements rapides en laiton Typ 02 M3, Schlauch 2-3 mm NW 1,5 Kv 0,053 181 Type 02 M3, tuyaux 2-3 mm DN 1,5 Kv 0.053 Typ 20 M5 1 /8, Schlauch 3 6 mm NW 2,7 Kv

Plus en détail

ROHRSTRUKTUR FIRMENPROFIL STRUCTURE EN TUBULAIRE L ENTREPRISE

ROHRSTRUKTUR FIRMENPROFIL STRUCTURE EN TUBULAIRE L ENTREPRISE FIRMENPROFIL Die im Jahre 1955 gegründete Firma produziert und installiert seit mehr als fünfzig Jahren ein breites Sortiment von Jacquardanlagen verschiedener Art und Grössen. Unsere mehr als vierzig

Plus en détail

SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010. Exclusivement par Internet sur le site de Swiss Badminton

SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010. Exclusivement par Internet sur le site de Swiss Badminton -2- SWISS MASTER SERIES D YVERDON-LES BAINS les 30 avril, 1er et 2 mai 2010 Organisateur Directeur du tournoi Badminton Club Yverdon-les-Bains, www.badmintonyverdon.ch Rosalba Dumartheray, 078 711 66 92,

Plus en détail

Elegance is not a question of size! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are

Elegance is not a question of size! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are welcome on board Elegance is not a question of size! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are the self-tacking jib and wheel steering. If you wish to bring guests along there

Plus en détail

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten,

Die Fotografie als Lebensgefühl, mit all ihren Facetten und Ausdrucksmöglichkeiten, PORTFOLIO Claus Rose Photography as a way of living, with all its aspects and opportunities for expression, became my passion at an early stage. In particular the magic of nude photography, which lends

Plus en détail

Facture Älectronique ou papier mensuelle en CHF. Aucune franchise en cas de respect de l'obligation de diligence. Carte de remplacement CHF 20.

Facture Älectronique ou papier mensuelle en CHF. Aucune franchise en cas de respect de l'obligation de diligence. Carte de remplacement CHF 20. Cotisation annuelle Programmes de primes ParticularitÄs Carte(s) supplämentaire(s) Assurances (incluses) Assurances (payantes) Location de voitures Hertz DÄcompte ResponsabilitÄ CHF 100.-, 1/2 prix la

Plus en détail

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1)

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B1) 8. Mai 2014 Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich die Antworten auf dem Antwortblatt berücksichtigt. Korrektur der Aufgaben Bitte kreuzen

Plus en détail

Base de données du radon en Suisse

Base de données du radon en Suisse Base de données du radon en Suisse 1 Stratégie du programme radon Locaux d habitation et de séjour Secteurs de travail Valeurs légales: Bâtiments existants: 1000 Bq/m 3 (valeur limite) Bâtiments neufs

Plus en détail

DÉPÔT À TAUX FIXE FESTGELDKONTO MIT FESTEM ZINSSATZ FIXED RATE DEPOSIT

DÉPÔT À TAUX FIXE FESTGELDKONTO MIT FESTEM ZINSSATZ FIXED RATE DEPOSIT DÉPÔT À TAUX FIXE FESTGELDKONTO MIT FESTEM ZINSSATZ FIXED RATE DEPOSIT UN PLACEMENT SÛR À RENDEMENT GARANTI! Le Dépôt à taux fixe est un placement à durée déterminée sans risque, qui n est pas soumis à

Plus en détail

I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES. Fleuret/filles et Fleuret/garçons. le 4 mai 2014 à Luxembourg

I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES. Fleuret/filles et Fleuret/garçons. le 4 mai 2014 à Luxembourg I N V I T A T I O N TOURNOI INTERNATIONAL DES JEUNES Fleuret/filles et Fleuret/garçons le 4 mai 2014 à Luxembourg Organisateur: Lieu de la compétition: Armes: Cercle Grand-Ducal d'escrime Luxembourg (CGDEL)

Plus en détail

Les crédits bancaires pour les PME

Les crédits bancaires pour les PME oris Clivaz Les crédits bancaires pour les PME Rating, pricing, ratios essentiels Le contexte économique actuel obligera de plus en plus souvent de nombreuses PME à avoir recours au crédit bancaire. Dans

Plus en détail

Free Trading. Summer promotion 2013. Valable jusqu au 30 septembre 2013 Gültig bis 30. september 2013

Free Trading. Summer promotion 2013. Valable jusqu au 30 septembre 2013 Gültig bis 30. september 2013 Free Trading Summer promotion 2013 Valable jusqu au 30 septembre 2013 Gültig bis 30. september 2013 Avenue de Beauregard 11 CH-1700 Fribourg Tel: 026 304 13 40 Fax 026 304 13 49 Musée des grenouilles et

Plus en détail

Standards Swissdec. Ce qu'il convient d'observer en matière de lien Internet en relation avec une comptabilité salariale certifiée swissdec.

Standards Swissdec. Ce qu'il convient d'observer en matière de lien Internet en relation avec une comptabilité salariale certifiée swissdec. Standards Swissdec Ce qu'il convient d'observer en matière de lien en relation avec une comptabilité salariale certifiée swissdec. Version 20100909 Edition 14.04.2015 Access Communication L'acheminement

Plus en détail

VKF Brandschutzanwendung Nr. 11109

VKF Brandschutzanwendung Nr. 11109 Vereinigung Kantonaler Feuerversicherungen Auskunft über die Anwendbarkeit gemäss den erischen Brandschutzvorschriften VKF Brandschutzanwendung Nr. 11109 Gruppe 302 Gesuchsteller Raumheizer für feste Brennstoffe

Plus en détail

Création de votre compte de messagerie POP

Création de votre compte de messagerie POP Création de votre compte de messagerie POP HIN Health Info Net AG Pflanzschulstrasse 3 8400 Winterthur Support 0848 830 740 Fax 052 235 02 70 support@hin.ch www.hin.ch HIN Health Info Net AG Grand-Rue

Plus en détail

AUFZIEHSERVICE SERVICE DE LAMINAGE

AUFZIEHSERVICE SERVICE DE LAMINAGE SEVICE DE LAMINAGE Gratis-Fax 0800 300 444 Telefon 071 913 94 94 Online bestellen www.wilerrahmen.ch 2015 359 SEVICE DE LAMINAGE 360 2015 Fax gratuit 0800 300 444 Téléphone 071 913 94 94 Commande en ligne

Plus en détail

Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern

Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern Opendata.ch info@opendata.ch 8000 Zürich 7. Juni 2015 Medienmitteilung zur Konferenz Opendata.ch 2015 am 1. Juli an der Universität Bern Communiqué de presse à propos de la conférence Opendata.ch/2015

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS ENJEUX JURIDIQUES Tour d horizon

CONSERVATION DES DOCUMENTS ENJEUX JURIDIQUES Tour d horizon «Au cours des trois dernières décennies, l informatique a modifié le mode de traitement, d enregistrement et de conservation des données [1].» Bon an mal an, la législation s est adaptée à cette évolution.

Plus en détail

Standard Eurobarometer 82 Autumn 2014 TABLES OF RESULTS. PUBLIC OPINION IN THE EUROPEAN UNION Fieldwork: November 2014

Standard Eurobarometer 82 Autumn 2014 TABLES OF RESULTS. PUBLIC OPINION IN THE EUROPEAN UNION Fieldwork: November 2014 Standard Eurobarometer 82 Autumn 2014 TABLES OF RESULTS PUBLIC OPINION IN THE EUROPEAN UNION Fieldwork: November 2014 L OPINION PUBLIQUE DANS L UNION EUROPÉENNE Terrain : novembre 2014 DIE ÖFFENTLICHE

Plus en détail

Aufnahmeprüfung 2008 Französisch

Aufnahmeprüfung 2008 Französisch Berufsmaturitätsschulen des Kantons Aargau Aufnahmeprüfung 2008 ranzösisch Kandidaten-Nr. Name orname Zeit: 60 Minuten Die ranzösischprüfung besteht aus 4 Teilen: Richtzeit: Bewertung: A Textverstehen

Plus en détail

EVERYTHING THAT PEOPLE NEED! Simply set sail and savour the freedom. Elegance, Speed and superb sailing

EVERYTHING THAT PEOPLE NEED! Simply set sail and savour the freedom. Elegance, Speed and superb sailing welcome on board EVERYTHING THAT PEOPLE NEED! Simply set sail and savour the freedom. Elegance, Speed and superb sailing characteristics are standard, as are the self-tacking jib and wheel steering. ALLES,

Plus en détail

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTACT COMMERCIAL tous les prix sont ttc INFO CLIENT M. MME LANGUE PRÉFÉRÉE: LU NOM, PRÉNOM DE EN FR PT MATRICULE SOCIAL RUE ET NUMÉRO CODE POSTAL VILLE ÉTAGE/APPART. I N

Plus en détail

«L'ère de l'internet nous amène à négocier un nouveau contrat social»

«L'ère de l'internet nous amène à négocier un nouveau contrat social» INTERVIEW SCHWERPUNKT «L'ère de l'internet nous amène à négocier un nouveau contrat social» Genève veut devenir la capitale mondiale de la gouvernance d Internet. Christine D Anna-Huber a demandé à Jovan

Plus en détail

Historique Événements marquants

Historique Événements marquants 1837-1890 Les années de partenariat 1837 était une année difficile pour démarrer un commerce. Même si Cincinnati était un lieu de commerce animé, la nation était saisie d une panique financière. Des centaines

Plus en détail

Wandluftdurchlass WAVE-ARC Typ WA Diffuseur mural WAVE-ARC type WA

Wandluftdurchlass WAVE-ARC Typ WA Diffuseur mural WAVE-ARC type WA Int. Modellschutz angem. / Prot. int. des mod. dép. Trox Hesco (Schweiz) AG Anwendung Der rechteckige Wandluftdurchlass WAVE-ARC, der mit dem Anschlusskasten eine Einheit bildet, kommt vorwiegend über

Plus en détail

Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS

Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS Vorschlag für den Studienverlauf im Doppelmaster ICBS-LEA Programme d Etudes pour le double Master LEA-ICBS 1. Semester = Wintersemester in Passau Semestre 1 = Semestre d Hiver/Semestre impair à Passau

Plus en détail

Lösungen Lesen Französisch (6j/B2) (AHS) HT 2012/13, 8. Mai 2013

Lösungen Lesen Französisch (6j/B2) (AHS) HT 2012/13, 8. Mai 2013 Lösungen Lesen Französisch (6j/B2) (AHS) HT 2012/13, 8. Mai 2013 Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich die Antworten auf dem Antwortblatt berücksichtigt. Korrektur der Aufgaben

Plus en détail

Le réseau NEBIS. Nos prestations vos avantages. NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert

Le réseau NEBIS. Nos prestations vos avantages. NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert Le réseau NEBIS Nos prestations vos avantages NEBIS-Verbund Unsere Dienstleistungen Ihr Mehrwert NEBIS Netzwerk von Bibliotheken und Informationsstellen in der Schweiz Inhalt NEBIS 3 Prestations 5 Le système

Plus en détail

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO

CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTRAT D ABONNEMENT DUO/TRIO CONTACT COMMERCIAL tous les prix sont ttc INFO CLIENT M. MME LANGUE PRÉFÉRÉE: LU DE EN FR PT NOM, PRÉNOM MATRICULE SOCIAL RUE ET NUMÉRO CODE POSTAL VILLE ÉTAGE/APPART. I N

Plus en détail

Informatique pour Scientifiques I

Informatique pour Scientifiques I Informatique pour Scientifiques I Cours 6. - Introduction à la programmation - Elements de programmation dans Mathematica 28-11-06 Dr. Jean Hennebert 1 Plan Objectifs de ce cours: 1. Qu est-ce que la programmation?

Plus en détail

GARANTIE DENTA & OPTIPLUS

GARANTIE DENTA & OPTIPLUS GARANTIE DENTA & OPTIPLUS Risque dentaire L intervention de la CMCM se limite en principe aux prestations pour soins de médecine dentaire prévues aux tarifs officiels. La CMCM participe jusqu à concurrence

Plus en détail

Wirtschaftsmonitoring Stand der NGDI eine Sicht von aussen. Observatoire de l économie Etat de l INDG d un point de vue externe

Wirtschaftsmonitoring Stand der NGDI eine Sicht von aussen. Observatoire de l économie Etat de l INDG d un point de vue externe Dr. Bastian Graeff, SOGI FG Koordination Wirtschaftsmonitoring Stand der NGDI eine Sicht von aussen Dr. Bastian Graeff, OSIG Groupe de coordination Observatoire de l économie Etat de l INDG d un point

Plus en détail

Deloitte to offer full range of leadership services

Deloitte to offer full range of leadership services Deloitte General Services Société à responsabilité limitée 560, rue de Neudorf L-2220 Luxembourg B.P. 1173 L-1011 Luxembourg Tel: +352 451 451 Fax: +352 451 452 985 www.deloitte.lu Press release Line Eskildsen

Plus en détail

Behandlung von in- und ausländischem Falschgeld (in Kurs stehende Banknoten und Münzen)

Behandlung von in- und ausländischem Falschgeld (in Kurs stehende Banknoten und Münzen) März 2007 Behandlung von Falschgeld und falschen Edelmetall-Münzen und -Barren Traitement de la fausse monnaie, des fausses pièces de monnaie et des faux lingots en métal précieux Behandlung von in- und

Plus en détail

Trittschallelemente. Lw*=16 db. Schall-Isostep HT-V: Allgemeines/Elément insonorisant Isostep HT-V, Généralités

Trittschallelemente. Lw*=16 db. Schall-Isostep HT-V: Allgemeines/Elément insonorisant Isostep HT-V, Généralités Schall-Isostep HT-V: Allgemeines/Elément insonorisant Isostep HT-V, Généralités Schallschutzelement für Treppenläufe/Elément insonorisant pour volées d escaliers Hohe Trittschallminderung Résistance élevée

Plus en détail

1. Raison de la modification

1. Raison de la modification T Service Documentation Technicocommerciale Information Technique Rubrique F Les régulations Nouvelle version de programme de la carte SU : F1.4 P5253 JS F 67580 Mertzwiller N ITOE0117 26/09/2011 FR 1.

Plus en détail

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique

Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Poursuite de la croissance des ventes en ligne dans l hôtellerie suisse en 2009 malgré la crise économique Résultats d une étude en ligne auprès des membres d hotelleriesuisse en début d année 2010 Roland

Plus en détail

Feuille de données du système BASWAphon Base. Edition 2012 / 2

Feuille de données du système BASWAphon Base. Edition 2012 / 2 Feuille de données du système BASWAphon Be Edition 2012 / 2 Sommaire 1 Application 2 Caractéristiques du système 3 Structure de montage du système 4 Epaisseurs du système 5 Poids du système 6 Valeurs d

Plus en détail

SERVICES EN LIGNE D'ADOBE CONTRAT

SERVICES EN LIGNE D'ADOBE CONTRAT SERVICES EN LIGNE D'ADOBE CONTRAT IMPORTANT VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CE DOCUMENT AVANT D UTILISER LES APPLICATIONS HERBERGEES PAR ADOBE. EN CLIQUANT POUR ACCEPTER CE CONTRAT, VOUS ACCEPTEZ D'ETRE LIE

Plus en détail

2012 2015 Intégration des tablettes en contexte scolaire Où en sommes-nous?

2012 2015 Intégration des tablettes en contexte scolaire Où en sommes-nous? 2012 2015 Intégration des tablettes en contexte scolaire Où en sommes-nous? Centre fri-tic HEP Fribourg 30 avril 2015 Direction de l instruction publique, de la culture et du sport DICS Direktion für Erziehung,

Plus en détail

Faculté de Droit et de Science Politique

Faculté de Droit et de Science Politique Faculté de Droit et de Science Politique Institut de l Ouest : Droit et Europe FRE CNRS 2785 Amphi 6 Avec le concours et le soutien de : L Université de Rennes 1, CNRS, Max Planck Institut de droit social,

Plus en détail

Mon frère est différent Mein Bruder ist anders

Mon frère est différent Mein Bruder ist anders Mon frère est différent Mein Bruder ist anders Version originale de Originalfassung von Louise Gorrod Illustrée par Illustriert von Beccy Carver Traduction : Übersetzung : Mon frère est différent Mein

Plus en détail

Newsletter 02. 2005. 3. Formations myschool!... p. 8. 4. Evénements... p. 10 «spring day in europe»

Newsletter 02. 2005. 3. Formations myschool!... p. 8. 4. Evénements... p. 10 «spring day in europe» Newsletter 02. 2005 1. Nouveautés.................. p. 1 Nouveaux ouvrages dans la Bibliothèque myschool! Integration des Internetangebots Schroedel Aktuell Mode d affichage simple 2. Dossiers pédagogie...........

Plus en détail

Objet: Imposition des revenus réalisés par une société en commandite simple ou une société en commandite spéciale

Objet: Imposition des revenus réalisés par une société en commandite simple ou une société en commandite spéciale Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 14/4 du 9 janvier 2015 L.I.R. n 14/4 Objet: Imposition des revenus réalisés par une société en commandite simple ou une société en commandite spéciale

Plus en détail

LES LOGICIELS D ENTREPRISE À L HEURE DU CLOUD COMPUTING Quels choix pour l informatisation des PME?

LES LOGICIELS D ENTREPRISE À L HEURE DU CLOUD COMPUTING Quels choix pour l informatisation des PME? PHILIPPE DAUCOURT LUC MAURER À l heure où le Cloud Computing fait aujourd hui régulièrement parler de lui et cherche à se positionner comme le premier choix pour l informatisation des systèmes d information

Plus en détail

(51) Int Cl. 7 : B60C 23/04

(51) Int Cl. 7 : B60C 23/04 (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets *EP000931679B1* (11) EP 0 931 679 B1 (12) FASCICULE DE BREVET EUROPEEN (4) Date de publication et mention de la délivrance

Plus en détail

FORTBILDUNG FÜR FAMH TITELTRÄGER FORMATION CONTINUE POUR TITULAIRES FAMH

FORTBILDUNG FÜR FAMH TITELTRÄGER FORMATION CONTINUE POUR TITULAIRES FAMH FORTBILDUNG FÜR FAMH TITELTRÄGER FORMATION CONTINUE POUR TITULAIRES FAMH Fortbildungsveranstaltungen 2014/ Cours de formation continue 2014 Optionskurse des 2014 / à option du tronc 2014 Ausgabe / édition

Plus en détail

Memento pour étudiant-e-s / für Studierende

Memento pour étudiant-e-s / für Studierende Memento pour étudiant-e-s / für Studierende Une liste non exhaustive d information et d adresses utiles Eine unvollständige Liste mit nützlichen Informationen und Adressen 1. Questions-réponses en matière

Plus en détail

Betriebsanleitung Programmierkabel PRKAB 560 Mode d emploi Câble de programmation PRKAB 560 Operating Instructions Programming cable PRKAB 560

Betriebsanleitung Programmierkabel PRKAB 560 Mode d emploi Câble de programmation PRKAB 560 Operating Instructions Programming cable PRKAB 560 Betriebsanleitung Programmierkabel Câble de programmation Operating Instructions Programming cable B d-f-e 146 599-02 03.06 Camille Bauer AG Aargauerstrasse 7 CH-5610 Wohlen/Switzerland Telefon +41 56

Plus en détail

S y s t è m e d e g e s t i o n p o u r l a Q u a l i t é d e s D o n n é e s P r o d u i t. Transcat PLM GmbH & Co. KG 0 70 7 qcf

S y s t è m e d e g e s t i o n p o u r l a Q u a l i t é d e s D o n n é e s P r o d u i t. Transcat PLM GmbH & Co. KG 0 70 7 qcf S y s t è m e d e g e s t i o n p o u r l a Q u a l i t é d e s D o n n é e s P r o d u i t Transcat PLM GmbH & Co. KG 0 70 7 qcf A propos de la qualité des données produit La modélisation virtuelle est

Plus en détail

Products Solutions Services. W@M Enterprise Installationsanleitung Installation Guide Guide d installation

Products Solutions Services. W@M Enterprise Installationsanleitung Installation Guide Guide d installation Products Solutions Services W@M Enterprise Installationsanleitung Installation Guide Guide d installation 2 Endress+Hauser 1. Systemanforderungen 1.1. W@M Enterprise Server W@M Enterprise wird auf einem

Plus en détail

info apf-hev Le journal des propriétaires Mai 2013 // n 88 APF Fribourg HEV Association des propriétaires fonciers Hauseigentümerverband

info apf-hev Le journal des propriétaires Mai 2013 // n 88 APF Fribourg HEV Association des propriétaires fonciers Hauseigentümerverband apf-hev info Le journal des propriétaires Mai 2013 // n 88 APF Fribourg HEV Association des propriétaires fonciers Hauseigentümerverband Secrétariat Bd de Pérolles 17 // 1701 Fribourg T. 026 347 11 40

Plus en détail

Cumulus-MasterCard Simple et claire

Cumulus-MasterCard Simple et claire Cartes de crédit Cumulus-MasterCard Simple et claire La facture mensuelle de votre Cumulus-MasterCard. Cumulus-MasterCard Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la facture de votre MasterCard.

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23Q 11/08 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23Q 11/08 (2006.01) (19) (11) EP 1 919 67 B1 (12) FASCICULE DE BREVET EUROPEEN (4) Date de publication et mention de la délivrance du brevet: 10.12.2008 Bulletin 2008/0 (21) Numéro de dépôt: 06794182.3 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

Préserver les ressources, pérenniser les investissements, sécuriser l approvisionnement

Préserver les ressources, pérenniser les investissements, sécuriser l approvisionnement Préserver les ressources, pérenniser les investissements, sécuriser l approvisionnement Systèmes intelligents de surveillance et de détection de fuites sur les réseaux de distribution d eau potable Connaitre

Plus en détail

Dossier. Non au cancer de l'intestin. Sommaire. Info Cancer 68

Dossier. Non au cancer de l'intestin. Sommaire. Info Cancer 68 Info Cancer 68 Dossier Non au cancer de l'intestin Sommaire Non au cancer de l intestin, oui à la coloscopie p. I Nein zum Darmkrebs, Ja zur Darmspiegelung p. II Avis d expert et témoignages p. III Le

Plus en détail

Et pour vous? Sorties. Le menu 1 Lesen Sie die Speisekarte und finden Sie die Fehler. Schreiben Sie die Speisekarte noch einmal richtig auf.

Et pour vous? Sorties. Le menu 1 Lesen Sie die Speisekarte und finden Sie die Fehler. Schreiben Sie die Speisekarte noch einmal richtig auf. Dossier 3 Leçon 9 Sorties Et pour vous? I Comprendre Le menu 1 Lesen Sie die Speisekarte und finden Sie die Fehler. Schreiben Sie die Speisekarte noch einmal richtig auf. Entrées Salade italienne SteakChez

Plus en détail

Rouler futé grâce à CarTribe Première plateforme Internet d auto-partage entre particuliers

Rouler futé grâce à CarTribe Première plateforme Internet d auto-partage entre particuliers Rouler futé grâce à CarTribe Première plateforme Internet d auto-partage entre particuliers De nombreuses voitures passent la majorité de leur vie garées sur une place de parc. Partager ces véhicules peu

Plus en détail

Java au cœur de la base de données Oracle

Java au cœur de la base de données Oracle 32 Tips&techniques Philippe Daucourt, HEG Haute école de gestion Arc Java au cœur de la base de données Oracle Depuis la version 8i, Oracle embarque une machine virtuelle Java (JVM) au cœur de sa base

Plus en détail

(51) Int Cl.: B60H 1/34 (2006.01)

(51) Int Cl.: B60H 1/34 (2006.01) (19) Europäisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets (11) EP 1 30 648 B1 (12) FASCICULE DE BREVET EUROPEEN (4) Date de publication et mention de la délivrance du brevet: 22.11.2006

Plus en détail

Expert Interview No. 1:

Expert Interview No. 1: Expert Interview No. 1: Interview Partner: Benjamin Berghaus Interview Partner s Activity: Luxury marketing Ph.D student at University of St. Gallen Interview Date: 21.06.13 Which virtual customer touchpoints

Plus en détail

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B2)

Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B2) Lösungen Französisch (AHS) Lesen (B) 8. Mai Hinweise zur Korrektur Bei der Korrektur werden ausschließlich die Antworten auf dem Antwortblatt berücksichtigt. Korrektur der Aufgaben Bitte kreuzen Sie bei

Plus en détail

Jean-Michel Koehler Programme hiver 2006 2007 Accompagnateur en montagne diplômé

Jean-Michel Koehler Programme hiver 2006 2007 Accompagnateur en montagne diplômé Mardi 26 décembre Féerie de Noël en raquette Villars 13h30 à 16h30 Prix adulte : 35 Chf Prix enfant : 20 Chf Lieu de rendez-vous : Villars, Office du Tourisme Le temps d une randonnée en raquettes avec

Plus en détail

Manuel d installation et de maintenance (serrures LR128 E)

Manuel d installation et de maintenance (serrures LR128 E) Manuel d installation et de maintenance (serrures LR128 E) Manuel comprenant : Installation de la gâche GV et GVR :............................................ page 2 Position et réglage du shunt - Cales

Plus en détail

Corporate Governance et le droit suisse

Corporate Governance et le droit suisse Andreas von Planta, Andreas Rötheli Corporate Governance et le droit suisse La Suisse avait-elle besoin d une directive? Le développement du droit des sociétés, mené par un mouvement d origine américaine,

Plus en détail

pour faciliter vos opérations de transferts internationaux zur Erleichterung Ihrer Auslandsüberweisungen

pour faciliter vos opérations de transferts internationaux zur Erleichterung Ihrer Auslandsüberweisungen IBAN I C & IBAN & BIC, pour faciliter vos opérations de transferts internationaux zur Erleichterung Ihrer Auslandsüberweisungen POUR FACILITER VOS OPÉRATIONS DE TRANSFERTS INTERNATIONAUX La Commission

Plus en détail

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010

Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010 Statistiques d usage des applicateurs enregistrés auprès de PME-vital de juillet 2004 à janvier 2010 Enregistrement Totale 3766 100.0% Entreprise 1382 36.7% Prestataire de services 689 18.3% Personne à

Plus en détail

Commutateur clavier-écran-souris 2/4 ports DKVM-2/4. Guide d utilisation. Rév. 1.3

Commutateur clavier-écran-souris 2/4 ports DKVM-2/4. Guide d utilisation. Rév. 1.3 Commutateur clavier-écran-souris 2/4 ports DKVM-2/4 Guide d utilisation Rév. 1.3 Table des matières Introduction...1 Fonctionnalités...2 Contenu de l emballage...2 Installation du matériel...3 Face avant...

Plus en détail

Instruction d application pour plafonds de cave Knauf Insulation Quick White plaque isolante pour plafonds

Instruction d application pour plafonds de cave Knauf Insulation Quick White plaque isolante pour plafonds Instruction d application pour plafonds de cave Knauf Insulation Quick White plaque isolante pour plafonds (Montage collé ou fixation mécanique) Informations générales Supports pour fixation collée: Béton

Plus en détail

4 juillet 2005 Nr. 19

4 juillet 2005 Nr. 19 4 juillet 2005 Nr. 19 Chères et chers collègues hydrologues et limnologues, Le comité s est proposé d envoyer un flyer avant la pause estivale afin de convoquer les membres pour la 19 e Assemblée des membres

Plus en détail

L impact des réseaux sociaux sur le retour à l emploi des chômeurs

L impact des réseaux sociaux sur le retour à l emploi des chômeurs L impact des réseaux sociaux sur le retour à l emploi des chômeurs mit einer deutschen Zusammenfassung Etude de la troisième vague des évaluations de la politique du marché du travail Etude mandatée par

Plus en détail

Réforme de l assurance-pension Assurance continuée obligatoire. Gerd Altmann/Anja Wichmann@pixelio.de

Réforme de l assurance-pension Assurance continuée obligatoire. Gerd Altmann/Anja Wichmann@pixelio.de Réforme de l assurance-pension Assurance continuée obligatoire Gerd Altmann/Anja Wichmann@pixelio.de Réforme de l'assurance-pension Le CNFL plaide pour l'introduction d'un système d'assurance-pension individualisé,

Plus en détail

Nous vous prions de prendre connaissance des indications ci-dessous et d'informer vos collaboratrices et collaborateurs des changements intervenus.

Nous vous prions de prendre connaissance des indications ci-dessous et d'informer vos collaboratrices et collaborateurs des changements intervenus. Amt für Geoinformation Bau-, Verkehrsund Energiedirektion des Kantons Bern Office de l information géographique Direction des travaux publics, des transports et de l énergie du canton de Berne Reiterstrasse

Plus en détail

welcome on board www.hanseyachts.com

welcome on board www.hanseyachts.com welcome on board www.hanseyachts.com INDIVIDUALITY IS NOT A QUESTION OF SIZE! Elegance, speed and superb sailing characteristics are standard, as are the self-tacking jib and twin wheel steering. The flat,

Plus en détail

446 BGE Schweizerisches Bundesgericht

446 BGE Schweizerisches Bundesgericht 446 BGE Schweizerisches Bundesgericht a.a.o., S. 362; vgl. auch STOFFEL, a.a.o., S. 84; HAHN, a.a.o., N. 25 zu Art. 12 KG). 3.3 Die Vorinstanz hat keine Bundesrechtsnormen verletzt mit dem Schluss, dass

Plus en détail

A. Description du Produit

A. Description du Produit A. Description du Produit Le SUPERTOOTH DISCO est un haut parleur Bluetooth multimédia qui peut être connecté grâce à une liaison sans ordinateur équipé de la technologie Bluetooth. Une fois connecté,

Plus en détail

WIERK D HAND 1-2 / 2014

WIERK D HAND 1-2 / 2014 D HANDWIERK 1-2 / 2014 2, circuit de la Foire Internationale Luxembourg-Kirchberg BP 1604 L-1016 Luxembourg info@fda.lu www.fda.lu SOMMAIRE FOCUS EDITORIAL Méi mat manner Méi duerch manner 4 «Faire plus

Plus en détail