Descriptif du petit train :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Descriptif du petit train :"

Transcription

1 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Département du Génie Électrique et Informatique Descriptif du petit train : Cahiers des charge pour APP de périph. 4AE Version du document 2011a Sommeliers : Pascal Acco, Guillaume Auriol

2 2 Descriptif du train : cahiers des charges

3 Sujet de TD Contexte Le projet train constitue un effort de développement conséquent (7 séances de TP) avec un travail qui se décompose aisément en deux sous équipes de développement. Cette décomposition est en effet fortement conseillée pour se donner toutes les chances d arriver à la fin du projet. L intérêt de mener sérieusement cette étape de conception préliminaire est de diminuer le risque d erreurs de conception qui vont apparaître au moment de l intégration du travail des deux équipes. En effet, elles développent en parallèle du logiciel s implantant sur un seul micro-contrôleur et donc devant partager les mêmes ressources ou des ressources limitées. Par exemple, il est dommageable (pour garder un ton correct!) de s apercevoir le jour de la mise en commun que les deux sous équipes utilisent le même Timer mais configuré différemment D où la nécessité de faire cette étape de conception pour gagner en efficacité et éviter les problèmes grossiers dès le début de la conception. Cependant, il est évident que cette conception préliminaire sera à adapter en concertation avec les représentants des deux équipes au cours de la réalisation du projet lorsque des problèmes (voire des solutions) nouvelles apparaîtront! 1.2 Démarche Préparer la conception (séance 1) À partir du cahier des charges de l APP (en annexe de ce document) : Illustrer un scénario typique d utilisation de la plateforme impliquant les acteurs suivants : La radiocommande Le moteur du train La station de base Pour se faire, nous vous demandons d utiliser le formalisme Unified Modeling Language étudié en cours de conception des architectures. Pour chacun de ces acteurs, trouver les paramètres qui peuvent influencer le comportement de la plateforme. Par exemple, le vent a deux paramètres qui influent sur le comportement du voilier : sa direction par rapport à l axe du voilier et la force du vent. Pour chacun de ces paramètres, trouver le composant matériel embarqué sur le voilier qui permet de prendre en considération le changement d un de ces paramètres. Pour l instant il ne vous est pas demandé de comprendre les détails du fonctionnement de ces composants mécaniques ou électroniques. Pour chacun de ces composants, listez les fonctions ou périphériques que le microcontrôleur embarqué pourrait utiliser pour faire l interface entre le c ur du logiciel et ces composants Préparer l intégration (séance 1 & 2) Durant cette étape de conception préliminaire, l intégration peut être préparée en proposant des scénarios de test, pour : d une part, valider que chacun des périphériques pris isolement fonctionne selon le comportement spécifié. d autre part, valider que la plateforme a un fonctionnement général satisfaisant. Il n est pas demandé ici de définir les signaux relatifs à la simulation sous Keil. 3

4 4 CHAPITRE 1. SUJET DE TD Mise en place logicielle de l environnement de travail (séance 2) L objectif de cette séance est de mettre en place l environnement µvision en préparant toute la structure logicielle du projet. Il faut donc préparer : La structure des fichiers : fichier *.h, *.c, *.txt Les structures de données communes à toutes les parties logicielles. Pour cela vous allez considérer que chaque périphérique sera un objet et pour chacun, il y aura 1 fichier.h et 1 fichier.c associé. Vous modéliserez donc les attributs (l équivalent de vos variables définies dans le fichier.h) et les procédures (l équivalent des fonctions définies dans le fichier.h). Descriptif du train : cahiers des charges

5 Objectifs des TP 2 Découvrir une démarche de conception UML Comprendre l utilité des différents diagrammes UML Pouvoir adopter différents niveaux d abstraction ou différents points de vue sur une modélisation de système Introduction Vous devez modéliser cette maquette pédagogique et une partie de son fonctionnement à l aide de diagrammes UML (cas d utilisation, classes, scénarios, structure composite, machine à états, ). Le but est de montrer que vous savez utiliser ces différents diagrammes afin d obtenir une modélisation cohérente de système. Vous devez également montrer que vous êtes capables d avoir différents niveaux d abstractions, c est-à-dire différents point de vue sur le système. Il y a 3 séances de TP 2.2 Travail demandé Les étapes suivantes permettent de vous guider dans le travail de modélisation Etape 0 Préparer votre projet en décomposant le modèle en différents paquetages. Par exemple, un paquetage pour les diagrammes décrivant un système avec un faible niveau de détails et un autre en prévision d un composant que vous décomposerez plus en profondeur par la suite. Chacun de ces paquetages seront à leur tour décomposer en plusieurs paquetages : un pour les services, un pour les scénarios, un pour la décomposition structurelle, un pour les communications, un pour le détail du comportement d un composant Pour que les composants définis dans un paquetage soient accessibles dans les autres paquetages faire un diagramme de paquetage dans lequel vous indiquerez quels sont les relations entre paquetages Etape 1 Identifier les services qu offre le système ainsi que les différents acteurs qui interviennent (humain et/ou autre système). Pour cela, construire un premier diagramme des cas d utilisation au niveau système (le plus haut niveau) Etape 2 En lisant le cahier des charges et en vous basant sur le travail réalisé en TD, identifier les principaux composants du système et créer un premier diagramme de classes qui permettra ensuite de construire les diagrammes de séquences, le diagramme des cas d utilisation identifiés à l étape 1. Le niveau d abstraction est donc relativement élevé, à ce niveau, on doit retrouver seulement les quelques composants principaux. 5

6 6 CHAPITRE 2. OBJECTIFS DES TP Etape 3 En s appuyant sur le diagramme de classes précédemment élaboré, construire les (ou quelques) diagrammes de scénarios correspondants aux cas d utilisations exprimés à l étape 1. Pendant la construction de ces scénarios, des signaux pour la communication entre les éléments du système et l environnement (les acteurs) ou entre les éléments du système eux-mêmes seront à définir (dans un nouveau diagramme de classe) et des ports de communication devront être créés sur le diagramme de classe de l étape 2. Faites attention de ne pas vous faire déborder par la complexité du modèle en organisant vos entités dans les différents paquetages créés à l étape Etape 4 La construction des scénarios d utilisation a donc permis d identifier les interactions (les communications) qui font intervenir différents constituants du système. Créer un diagramme de structure composite du système qui donne une vision plus clair de ces communications Etape 5 Reprendre le principe des étapes 1 à 4 mais cette fois-ci en s intéressant au microcontrôleur dans ses détails Etape 6 Continuer d affiner la modélisation au niveau du microcontrôleur en élaborant quelques diagrammes états-transitions à associer aux éléments constitutifs du microcontrôleur. Descriptif du train : cahiers des charges

7 Cahier des charges 3 Vous disposez du syste me «train + station de base + PC» de la photo 3 de crit dans le document descriptif du train. Figure 3.1 Le syste me train + station de base +PC : le PC est relie au boitier train1 par une liaison USB Le syste me est livre en version BULK : aucun logiciel ne vous est fournit. Vous devez fournir les logiciels de la station de base d une part et de la motrice d autre part permettant de re aliser un Jeu de conduite. Vous devrez e ventuellement comple ter ou ame liorer la maquette et/ou son e lectronique pour arriver a vos fins. 3.1 Re gles du jeu Le but du jeu est de faire conduire la motrice par le joueur et de mesurer deux scores : l erreur de vitesse moyenne et l erreur de position finale. Le meilleur e tant le joueur au score le plus petit. Le jeu a re aliser se de roule selon les e tapes temporelles suivantes : Initialisation : la motrice effectue une marche arrie re a vitesse re duite jusqu a ce que la barrie re optique de tecte son passage, a ce moment le syste me doit initialiser sa mesure de position a 0 de la manie re a ce que cette position de re fe rence soit la plus pre cise et reproductible possible. 7

8 8 CHAPITRE 3. CAHIER DES CHARGES Entrainement : le joueur commande alors la tension du moteur en marche avant à l aide du potentiomètre de la station de base. L erreur entre la vitesse de la motrice et la vitesse de référence fixée a priori est affichée par les 8 LEDS de la station de base permettant ainsi au joueur de réguler au mieux sa vitesse de croisière. Mesure de vitesse : arrivé dans la zone de mesure de vitesse (comprenant la côte et la descente) le système effectue, en plus des taches précédentes, une mesure de manière suffisamment précise (du point de vue jouabilité) de l erreur de vitesse moyenne dans cette zone. Les LEDs de la motrice doivent signaler (par exemple en clignotant) que l on est en zone de mesure. Arrêt au quai : lorsque la motrice passe devant la barrière optique, la mesure d erreur moyenne de vitesse ainsi que l affichage de la vitesse par les LED est arrêté. Le joueur garde le contrôle de la motrice et doit maintenant essayer d arrêter la motrice au plus près du point de repère du quai sans utiliser de marche arrière. Score : Une fois à l arrêt, le joueur perd le contrôle de la motrice et le score est affiché par la station de base. Descriptif du train : cahiers des charges

La conception orientée objet au secours de la programmation de microcontrôleur ou inversement

La conception orientée objet au secours de la programmation de microcontrôleur ou inversement La conception orientée objet au secours de la programmation de microcontrôleur ou inversement G. Auriol 1,2, V. Mahout 1,2, T. Rocacher 2,, P. Acco 1,2, PE. Hladik 1,2 {guillaume.auriol@insa-toulouse.fr,

Plus en détail

UML (Paquetage) Unified Modeling Language

UML (Paquetage) Unified Modeling Language UML (Paquetage) Unified Modeling Language Sommaire Introduction Objectifs Paquetage Espace de nommage d un paquetage Dépendances entre paquetages 2 Notion introduite véritablement par UML car superficiellement

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

Dépôt du projet. Sujet : Gestion école primaire privé. Réalisé par : Encadré par :

Dépôt du projet. Sujet : Gestion école primaire privé. Réalisé par : Encadré par : Dépôt du projet Sujet : Gestion école primaire privé Réalisé par : Encadré par : BOUCHBAAT Noura Mr. Jihad NOFISSE Jihade Année universitaire : 2011/2012 1 2 Introduction Pour bien clarifier les objectifs

Plus en détail

Démarche. Identification des concepts du domaine. Identification des concepts du domaine. UML: Unified modeling Language

Démarche. Identification des concepts du domaine. Identification des concepts du domaine. UML: Unified modeling Language Rapi< def Rapi< def Rapi< def rapide rapide e Démarche UML: Unified modeling Language - Modeling of web applications - Besoins utilisateurs Diagrammes de cas d utilisation Diagrammes de séquence

Plus en détail

<< Crédit Club Auto >>

<< Crédit Club Auto >> Abbas Ahmad Année 2010/2011 Matin Bayramov Analyse et Modélisation des Systèmes Informatique (AMSI) Projet de Modélisation UML > Professeur encadrant : M. GUILLAUME PAQUETTE Projet

Plus en détail

PTSI PT ÉTUDE DES SYSTEMES

PTSI PT ÉTUDE DES SYSTEMES PTSI PT ÉTUDE DES SYSTEMES Table des matières 1 - PRESENTATION GENERALE... 1 1.1 - Définition d'un système... 1 1.2 - Exemples... 1 1.3 - Cycle de vie d'un système... 1 1.4 Langage de description SysML...

Plus en détail

Cycle de vie du logiciel. Unified Modeling Language UML. UML: définition. Développement Logiciel. Salima Hassas. Unified Modeling Language

Cycle de vie du logiciel. Unified Modeling Language UML. UML: définition. Développement Logiciel. Salima Hassas. Unified Modeling Language Unified Modeling Language UML Salima Hassas Version Cycle de vie du logiciel Client Besoins Déploiement Analyse Test Conception Cours sur la base des transparents de : Gioavanna Di Marzo Serugendo et Frédéric

Plus en détail

SDL: 20 ans de programmation basée modèle

SDL: 20 ans de programmation basée modèle SDL: 20 ans de programmation basée modèle Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin @ pragmadev.com Principes MDE, MDA et MDD: Approche orienté modèle PIM: Platform Independant Model PDM: Platform Definition Model

Plus en détail

TER Licence 3 Electronique des Télécoms Transmission GSM

TER Licence 3 Electronique des Télécoms Transmission GSM Université de Savoie Module TER (Travaux d études et réalisation) TER Licence 3 Electronique des Télécoms Transmission GSM Note : L ensemble des documents du projet se trouve sur l espace étudiant du site

Plus en détail

Première mise en route des GPS

Première mise en route des GPS 1. Première mise en route page 2 2. Utilisation du GPS page 3 3. Récupérer un tracé page 5 4. Création d une route sur le GPS page 7 5. Création d une route sur PC et transfert sur GPS page 9 6. Naviguer

Plus en détail

Parcours de formation SIN

Parcours de formation SIN Parcours de formation SIN Prototypage d un traitement de l information analogique et numérique (PSoC) 1- Présentation Majoritairement, dans des solutions à base de microcontrôleurs, il faut ajouter quelques

Plus en détail

BTS SYSTEMES ELECTRONIQUES

BTS SYSTEMES ELECTRONIQUES BTS SYSTEMES ELECTRONIQUES E 6-2 PROJET TECHNIQUE Groupement inter académique Besançon, Dijon, Grenoble, Lyon Dossier de présentation et de validation du sujet de projet Groupement académique : BESANCON

Plus en détail

05/07/2014 Guide d utilisation module Wi-FI K-AP-MWIFI

05/07/2014 Guide d utilisation module Wi-FI K-AP-MWIFI Guide d utilisation module Wi-FI K-AP-MWIFI Ce module est une interface de communication entre une carte électronique disposant d une liaison série (UART) et un matériel équipé d une connexion Wi-Fi comme

Plus en détail

L automatique du point de vue maintenance

L automatique du point de vue maintenance S6 L automatique du point de vue maintenance L enseignement de l automatique vise l acquisition des compétences nécessaires à : -la RÉALISATION des interventions de maintenance sur des Systèmes Automatisés

Plus en détail

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e :

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e : CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE Projet 2 Gestion des services enseignants G r o u p e : B E L G H I T Y a s m i n e S A N C H E Z - D U B R O N T Y u r i f e r M O N T A Z E R S i

Plus en détail

Études, réalisations électroniques et logiciels embarqués

Études, réalisations électroniques et logiciels embarqués Métier Conception / Fabrication de produits électronique Schéma Placement Routage Vue 3D Prototype Pré-série Plasturgie/Boîtier/Lexan Production Packaging/Livraison Simul Banc Conception Outillage Routage

Plus en détail

AVATAR. Un profil SysML temps réel outillé

AVATAR. Un profil SysML temps réel outillé AVATAR Un profil SysML temps réel outillé Ludovic Apvrille, Pierre de Saqui-Sannes ludovic.apvrille@telecom-paristech.fr pdss@isae.fr SysML France, 6 décembre 2010 Agenda De TURTLE à AVATAR Le langage

Plus en détail

Activités pédagogiques autour d'un système de contrôle d'efficacité énergétique. Denis CHEVALIER Olivier COMMENGE Emmanuel SEGALEN

Activités pédagogiques autour d'un système de contrôle d'efficacité énergétique. Denis CHEVALIER Olivier COMMENGE Emmanuel SEGALEN Activités pédagogiques autour d'un système de contrôle d'efficacité énergétique Denis CHEVALIER Olivier COMMENGE Emmanuel SEGALEN 21/05/2012 La constitution du système et les activités pédagogiques développées

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

L UTES Un Learning center avant l heure http://www.lutes.upmc.fr/

L UTES Un Learning center avant l heure http://www.lutes.upmc.fr/ L UTES L UTES Un Learning center avant l heure http://www.lutes.upmc.fr/ Des ressources numériques à l attention des étudiants Annales enrichies, Fiche ateliers Logiciels spécialisés, simulations, vidéos

Plus en détail

Diagrammes de Package, de déploiement et de composants UML

Diagrammes de Package, de déploiement et de composants UML labsticc.univ-brest.fr/pages_perso/babau/ Diagrammes de Package, de déploiement et de composants UML Jean-Philippe Babau Département Informatique, UFR Sciences, Laboratoire Lab-STICC 2 1 Plan Description

Plus en détail

Consultation choix d un opérateur pour la conception et la mise en place d un nouveau site Internet CAHIER DES CHARGES

Consultation choix d un opérateur pour la conception et la mise en place d un nouveau site Internet CAHIER DES CHARGES Consultation choix d un opérateur pour la conception et la mise en place d un nouveau site Internet CAHIER DES CHARGES Réponse avant le 22 novembre 2013 S O M M A I R E 1. Mission et caractéristiques générales

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement. Livrable: Dossier d'initialisation

Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement. Livrable: Dossier d'initialisation Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement Livrable: Dossier d'initialisation Enseignants : Y.AMGHAR, L.BRUNIE Equipe projet : R.Jeatsa Kengni, X.Lucas, L.Martin, C.Molea (CdP)

Plus en détail

/&! /)! /+! /,! /,! 01 % Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 2013

/&! /)! /+! /,! /,! 01 % Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 2013 &'&()* )'+* "#$%#% )'+(,* /&! 01 /)! $% /+! /,! 01 % +'-(.* /&! G!- /)! G! /+! G /,! G! 01 $% 01 % 1/$ Programmes et contenus de la Licence Appliquée Technologies de l Informatique 01 F 1.. Plans d études

Plus en détail

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools.

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools. 1- RAD Quelle sont les avantages que apporte la méthode RAD à l entreprise? Une méthode RAD devrait, d après son auteur, apporter trois avantages compétitifs à l entreprise : Une rapidité de développement

Plus en détail

Sixième partie VI. Diagramme de cas d utilisation. Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Introduction. Les éléments. Les relations.

Sixième partie VI. Diagramme de cas d utilisation. Cours de Génie Logiciel. David Janiszek. Introduction. Les éléments. Les relations. Sixième partie VI Diagramme de cas d utilisation Définition Le diagramme de cas d utilisation représente la structure des grandes fonctionnalités nécessaires aux utilisateurs du système Rôle du diagramme

Plus en détail

Je découvre Lina Maintenance

Je découvre Lina Maintenance Je découvre Lina Maintenance Une interface simple et ergonomique pour optimiser la maintenance de vos équipements 1 Sommaire Présentation 4 La plateforme Lina 5 Référentiel 6 Agenda et données personnelles

Plus en détail

Réalisation d'un robot sous-marin autonome

Réalisation d'un robot sous-marin autonome Réalisation d'un robot sous-marin autonome Fourniture 2 associée au contrat MRIS 2008-2009 Jan Sliwka, Fabrice Le Bars, Luc Jaulin. ENSIETA Avril 2009 Descriptif de l étude Comme tous les ans depuis 2007,

Plus en détail

SOMMAIRE SMART CITIES L EXPERIENCE D HIKOB HIKOB QUI SOMMES NOUS? MISSION 13/01/2014 HIKOB QUI SOMMES NOUS? SMART CITIES ENJEUX

SOMMAIRE SMART CITIES L EXPERIENCE D HIKOB HIKOB QUI SOMMES NOUS? MISSION 13/01/2014 HIKOB QUI SOMMES NOUS? SMART CITIES ENJEUX SOMMAIRE SMART CITIES L EXPERIENCE D HIKOB HIKOB QUI SOMMES NOUS? SMART CITIES ENJEUX SMART CITIES COMPLEXITE SMART CITIES CAS 1 : SMART CITIES CAS 2 : ITS SMART CITIES CAS 3 : VIABILITE HIVERNALE CONCLUSION

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Application de gestion d une bibliothèque municipale

Application de gestion d une bibliothèque municipale Application de gestion d une bibliothèque municipale Réalisé par : TARIK NASRAOUI NAMEZ MOHAMED 08/03/ Cadre réservé à l encadrant : Code d identification du Candidat : Nom des Validateurs Commentaires

Plus en détail

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT

LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT LA GMAO ACCEDER : EXPLOITATION POUR L ENSEIGNEMENT 1 - AVANTAGES DE LA GMAO ACCEDER POUR ENSEIGNER 2 - GENERALITES POUR L EXPLOITATION EN BAC PRO ET BTS 3 LA GMAO ET LE NOUVEAU REFERENTIEL BTS 2014 MAINTENANCE

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS DÉCISIONNELLES Génie Logiciel

DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS DÉCISIONNELLES Génie Logiciel 1 DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS DÉCISIONNELLES Génie Logiciel DUT STID 2 ème année Semestre 3 (2015) IUT Lumière Lyon 2 Adrien Guille adrien.guille@univ- lyon2.fr hrp://mediamining.univ- lyon2.fr/people/guille

Plus en détail

CNC 8055. Educationnelle. Ref. 1107

CNC 8055. Educationnelle. Ref. 1107 CNC 855 Educationnelle Ref. 7 FAGOR JOG SPI ND LE FEE D % 3 5 6 7 8 9 FAGOR JOG SPI ND LE FEE D % 3 5 6 7 8 9 FAGOR JOG SPI ND LE FEE D % 3 5 6 7 8 9 FAGOR JOG SPI ND LE 3 FEE D % 5 6 7 8 9 FAGOR JOG

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

Technologie Web. Conception de sites Web. Alexandre Pauchet. INSA Rouen - Département ASI. INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21

Technologie Web. Conception de sites Web. Alexandre Pauchet. INSA Rouen - Département ASI. INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21 INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 1/21 Technologie Web Conception de sites Web Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI TechnoWeb : Rappels UML 2/21

Plus en détail

Système d Information & Numérique. Projet en classe terminale

Système d Information & Numérique. Projet en classe terminale Système d Information & Numérique Projet en classe terminale Problématique proposée Comment régler facilement la justesse de la note produite par un instrument de musique? Contexte du projet Effectifs

Plus en détail

ISP Lycée La Martinière Monplaisir

ISP Lycée La Martinière Monplaisir ISP Lycée La Martinière Monplaisir TP 5 Injection Plastique Casse-Tête Dossier Pédagogique Page:1/2 CI n 3 CONFIGURER UN ÉQUIPEMENT, RÉALISER UNE OPÉRATION - Presse à injecter «Babyplast» Support d activité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET :

CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : CAHIER DES CHARGES MAÎTRE D OUVRAGE : CPIE Corte Centre Corse Association A Rinascita 7, rue Colonel Feracci BP 1 20 250 CORTE OBJET : Etude de faisabilité d un jardin partagé et pédagogique à Corte Le

Plus en détail

Licence et Master E.E.A.

Licence et Master E.E.A. Licence et Master E.E.A. N. Galopin & F. Camus UFR PHITEM 2 avril 2015 Spécialités des Masters 2 De roulement des E tudes Apre s le Master? De roulement des e tudes Locaux et environnement ge ographique

Plus en détail

Module IUP3 Bases de Données Avancées. Esther Pacitti

Module IUP3 Bases de Données Avancées. Esther Pacitti Module IUP3 Bases de Données Avancées Esther Pacitti Objectifs générales du Module Réviser les principales concepts de BD relationnelle et la langage algébrique et SQL (interrogation et màj) Comprendre

Plus en détail

TP découverte.v2. Centrale intrusion à bus adressable DS7400xi Filaire. Année scolaire 2005/ 2006. RPS.lnk

TP découverte.v2. Centrale intrusion à bus adressable DS7400xi Filaire. Année scolaire 2005/ 2006. RPS.lnk TP découverte.v2 Centrale intrusion à bus adressable DS7400xi Filaire Année scolaire 2005/ 2006 Enseignant : Yannick POUCHIEU Certifié ectrotechnique RPS.lnk ectrotechnique Energie Equipement Communicants

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2001, 2003, 2004, ISBN : 2-212-11480-X

Groupe Eyrolles, 2001, 2003, 2004, ISBN : 2-212-11480-X Groupe Eyrolles, 2001, 2003, 2004, ISBN : 2-212-11480-X Chapitre 6 Exercices corrigés et conseils méthodologiques Mots-clés Activité continue/finie Transition automatique Contexte statique Événements «after»

Plus en détail

1 La société GIR. 2 La solution proposée

1 La société GIR. 2 La solution proposée Gestion de la restauration scolaire, de l'accueil périscolaire, et des structures petite enfance. Gamme Sabine : Bornes «SabiProx» Tablettes «SabiTouch» Logiciel «SabiWeb» www.gir.fr 1 La société GIR La

Plus en détail

TK 336B TK 336B. Montée/descente. Automatisme. Indication état

TK 336B TK 336B. Montée/descente. Automatisme. Indication état Commandes Série TK Logiciel d application 4 commandes de stores ou volets famille : Shutter type : Shutter TK 336B Environnement bouton poussoir visualisation TK 336B Montée/descente module scénario Lamelles

Plus en détail

UGVL : HOMOLOGATION PS 200406-01. ZAC du bois Chaland 6 rue des Pyrénées LISES - 91056 EVRY Cedex FRANCE Tel. 01 69 11 46 00 Fax 01 69 11 46 10

UGVL : HOMOLOGATION PS 200406-01. ZAC du bois Chaland 6 rue des Pyrénées LISES - 91056 EVRY Cedex FRANCE Tel. 01 69 11 46 00 Fax 01 69 11 46 10 UGVL : HOMOLOGATION PS 200406-01 ZAC du bois Chaland 6 rue des Pyrénées LISES - 91056 EVRY Cedex FRANCE Tel. 01 69 11 46 00 Fax 01 69 11 46 10 www.aiphone.fr Crée-le : Mai 2005 Dernière modification le

Plus en détail

BizTalk Server 2013. Principales fonctions

BizTalk Server 2013. Principales fonctions Calipia usage re serve aux e tablissements de pendant du Ministe re de l Enseignement Supe rieur et de la Recherche BizTalk Server 2013 Principales fonctions BizTalk Server, disponible en version 2013

Plus en détail

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe.

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. «Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. Introduction La séquence proposée d une durée de 5 h est consacrée à la partie

Plus en détail

Les apports de Praxeme et son articulation avec les référentiels de pratiques

Les apports de Praxeme et son articulation avec les référentiels de pratiques Les apports de Praxeme et son articulation avec les référentiels de pratiques Praxeme dans le paysage de la méthodologie Référence PxSLB-SYD-06 Version 1.0 www.praxeme.org info@praxeme.org Objectif de

Plus en détail

ALEM: Un Modèle de Référence pour les Applications Web Adaptatif Educatif

ALEM: Un Modèle de Référence pour les Applications Web Adaptatif Educatif ALEM: Un Modèle de Référence pour les Applications Web Adaptatif Educatif Mohammed TADLAOUI 1, Azzedine CHIKH 2, Karim Bouamrane 1 1 Université d Oran, Algérie, 2 Université de King Saud, Royaume d'arabie

Plus en détail

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon

Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Génie logiciel pour le commerce électronique Hiver 2003 Prof.: Julie Vachon Travail pratique #1 «Réalisation d'une plateforme de vente aux enchères électronique» À réaliser individuellement ou en équipe

Plus en détail

Évaluation de Performances par Simulation : introduction générale et présentation du logiciel QNAP2

Évaluation de Performances par Simulation : introduction générale et présentation du logiciel QNAP2 Évaluation de Performances par Simulation : introduction générale et présentation du logiciel QNAP2 Nicolas NAVET INRIA/TRIO http://www.loria.fr/~nnavet La simulation? Simuler, c est expérimenter sur un

Plus en détail

Enregistreur de tempé rature multivoies avec é cran de visualisation

Enregistreur de tempé rature multivoies avec é cran de visualisation SN MICROLIDE 32 rue de TOURCOING 87000 LIMOGES T. 0892350087 F. 0555318841 e-mail : commerce@microlide.com Enregistreur de tempé rature multivoies avec é cran de visualisation 1 Enregistreur de tempé rature

Plus en détail

Industrialisation des développements Spring dans Eclipse

Industrialisation des développements Spring dans Eclipse C Industrialisation des développements Spring dans Eclipse L objectif de cette annexe est de décrire comment mettre en œuvre une approche dirigée par les modèles afin d industrialiser les développements

Plus en détail

Université de Bangui. Modélisons en UML

Université de Bangui. Modélisons en UML Université de Bangui CRM Modélisons en UML Ce cours a été possible grâce à l initiative d Apollinaire MOLAYE qui m a contacté pour vous faire bénéficier de mes connaissances en nouvelles technologies et

Plus en détail

Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester

Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester Une interface graphique de modélisation basée sur le formalisme de Forrester un plugin de modélisation GVLE Patrick Chabrier INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) (INRA) Stage Forrester

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences 1. Introduction La complexité des systèmes techniques est telle que, sans outils de représentations abstraites et progressivement enrichies, les intervenants d un projet auraient de nombreuses difficultés

Plus en détail

IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours. 2. Description du cours et objectifs généraux

IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours. 2. Description du cours et objectifs généraux IFT2251 Introduction au génie logiciel Plan de cours Été 2008 Yann-Gaël Guéhéneuc 1. Introduction Les exigences et les attentes à l égard de la qualité logicielle sont de plus en plus grandes. La taille

Plus en détail

Bac Pro ELEEC "Electrotechnique Energie Equipements Communicants" Fiche de travaux liés à des activités de Réalisation

Bac Pro ELEEC Electrotechnique Energie Equipements Communicants Fiche de travaux liés à des activités de Réalisation Bac Pro ELEEC "Electrotechnique Energie Equipements Communicants" Repère : Rot4 TP1 Fiche de travaux liés à des activités de Réalisation Titre : Réalisation d'une liaison fibre optique Niveau : Ter Bac

Plus en détail

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10

Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8. Désignation des éléments 9. Je retiens l essentiel 10 1/12 SOMMAIRE Un système automatisé 2 ACTIVITE 1 3 ACTIVITE 2 4 ACTIVITE 3 5 ACTIVITE 4 7 ACTIVITE 5 8 Désignation des éléments 9 Je retiens l essentiel 10 Glossaire 12 2/12 UN SYSTEME AUTOMATISE Nous

Plus en détail

IPBX 02 : TP MISE EN OEUVRE RTC ET TOIP. Ce sujet comporte 4 pages de texte suivi du corrigé

IPBX 02 : TP MISE EN OEUVRE RTC ET TOIP. Ce sujet comporte 4 pages de texte suivi du corrigé IPBX 02 : TP MISE EN OEUVRE RTC ET TOIP Ce sujet comporte 4 pages de texte suivi du corrigé 1. PRÉSENTATION Il est demandé de mettre en œuvre le IPBX OBOX dans la configuration suivante : *** Extérieur

Plus en détail

Bienvenue aux SI5 et Master 2 IFI de l Université Nice Sophia Antipolis. Parcours IAM: Informatique Ambiante et Mobile

Bienvenue aux SI5 et Master 2 IFI de l Université Nice Sophia Antipolis. Parcours IAM: Informatique Ambiante et Mobile Bienvenue aux SI5 et Master 2 IFI de l Université Nice Sophia Antipolis Parcours IAM: Informatique Ambiante et Mobile SI5 IAM - Master 2 IFI parcours IAM Site Web de liaison Les amis de IAM : http://iam-ami.unice.fr/

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Module Génie Logiciel à Objet

Module Génie Logiciel à Objet Module Génie Logiciel à Objet Chapitre 1 - Introduction Mohamed Bakhouya - Benoît Delahaye Université Internationale de Rabat - Université de Nantes Remerciements Pascal André Gerson Sunyé 2013 Jacques

Plus en détail

Sonde de surveillance environnementale gamma

Sonde de surveillance environnementale gamma SafePoint RMS : pérennité innovation sureté Caractéristiques Sonde de surveillance environnementale gamma perfectionnée, dotée de deux détecteurs et conçue pour assurer une surveillance sans présence dans

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Objet Equipement téléphonique du siège de l Inrap Titulaire Montant Société Désignation et adresse de la personne habilitée à donner les renseignements prévus

Plus en détail

Le serveur modulaire d alerte, de recherche de personnes et de communication

Le serveur modulaire d alerte, de recherche de personnes et de communication Le serveur modulaire d alerte, de recherche de personnes et de communication www.swissphone.com I.SEARCH, aperçu général Recherche de personnes Meet-me Call-me Messagerie E-mail Liaison avec un système

Plus en détail

Appareils de signalisation optiques Colonnes lumineuses préconfigurée Kompakt 71

Appareils de signalisation optiques Colonnes lumineuses préconfigurée Kompakt 71 Appareils de signalisation optiques Colonnes lumineuses préconfigurée Hiérarchie Produit Coloris Tension électrique Dimensions en mm Fixation 697 rouge/vert 24 V ø 70 x 138 697 rouge/jaune 24 V ø 70 x

Plus en détail

COMIT Une bibliothèque de composants logiciels sécurisés pour applications relatives à la sûreté. Atelier du Ris Le 6/06/2002 TOULOUSE

COMIT Une bibliothèque de composants logiciels sécurisés pour applications relatives à la sûreté. Atelier du Ris Le 6/06/2002 TOULOUSE COMIT Une bibliothèque de composants logiciels sécurisés pour applications relatives à la sûreté Atelier du Ris Le 6/06/2002 TOULOUSE COMIT : Sommaire de la présentation Les applications visées, Les objectifs,

Plus en détail

Brique B.D.L : Gestion de Projet Logiciel. Editeur graphique d aide à la description d une architecture logicielle. Revue de Planification

Brique B.D.L : Gestion de Projet Logiciel. Editeur graphique d aide à la description d une architecture logicielle. Revue de Planification Brique B.D.L : Gestion de Projet Logiciel Editeur graphique d aide à la description d une architecture logicielle Revue de Planification Yann Barthélémy Audran Le Baron Olivier Jennes Pierrick Lerey Alexandre

Plus en détail

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100

CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 SYSTÈMES D IDENTIFICATION CYLINDRE ET BÉQUILLE ÉLECTRONIQUES À BADGE Aperio E100 & C100 CONTRÔLE D ACCÈS SANS FIL RFID Contrôle des portes en temps réel. Fonctionnalités Aperio : le chaînon manquant grâce

Plus en détail

Cahier de développement add-on SAP Business One

Cahier de développement add-on SAP Business One Page 1 / 13 Cahier de développement add-on SAP Business One OB1 Mobile Date du document : 31 mars 2010 Référence : OB1M-310310-BM Version : 1.0c OPTI-ONE 4, rue des Vieux Capucins 28000 CHARTRES Téléphone

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

UML Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil et l analyse des besoins. Emmanuel Pichon 2013 V1.1

UML Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil et l analyse des besoins. Emmanuel Pichon 2013 V1.1 UML Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil et l analyse des besoins 2013 V1.1 Objectif Diagramme de classes (class diagram) pour le recueil des besoins et l analyse Présenter un ensemble

Plus en détail

SYSTEME INFOBUS. TP Créer et tester un scénario d informations voyageurs sur une ligne. (Activité préparatoire c.c.f.

SYSTEME INFOBUS. TP Créer et tester un scénario d informations voyageurs sur une ligne. (Activité préparatoire c.c.f. SUPPORT CCF E5 SYSTEME INFOBUS BTS SN TP Créer et tester un scénario d informations voyageurs sur une ligne. (Activité préparatoire c.c.f. E5 situation 1) A. Données Pédagogiques Activités / Tâches Compétences

Plus en détail

Le Processus Unifié appliqué au projet MOOCS

Le Processus Unifié appliqué au projet MOOCS Le Processus Unifié appliqué au projet MOOCS Violaine Louvet GTN, 7 mai 2003, Orsay Le Processus Unifie applique au projet MOOCS p. 1 L objet Objet = entité regroupant des données (attributs) et des services

Plus en détail

RTDS G3. Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com

RTDS G3. Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com RTDS G3 Emmanuel Gaudin emmanuel.gaudin@pragmadev.com PragmaDev Dédiée au développement d un AGL pour le développement des applications temps réel et embarquées. Réseau de partenaires: Formations, Service,

Plus en détail

Service formation. Nos missions : Nos Formations :

Service formation. Nos missions : Nos Formations : PROGRAMME DE FORMATION 2010 Service formation Nos missions : Des formations techniques avec des conseils pratiques. Concevoir des formations innovantes et efficaces. Vous aider à choisir des formations

Plus en détail

Direction générale pour l enseignement supérieur et l insertion professionnelle BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Systèmes numériques.

Direction générale pour l enseignement supérieur et l insertion professionnelle BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR. Systèmes numériques. Direction générale pour l enseignement supérieur et l insertion professionnelle BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR Systèmes numériques Options : Informatique et réseaux et Électronique et communication 1 Sommaire

Plus en détail

PRESENTATION ET SITUATION DU PROJET DANS SON ENVIRONNEMENT Contexte de réalisation

PRESENTATION ET SITUATION DU PROJET DANS SON ENVIRONNEMENT Contexte de réalisation Domotique E6 PROJET INFORMATIQUE Dossier de présentation et de validation du sujet de projet Groupement académique : Marseille Session : 2015 Lycée ou Centre de formation : LTR Dhuoda Ville : Nîmes Nom

Plus en détail

Cours en ligne Développement Java pour le web

Cours en ligne Développement Java pour le web Cours en ligne Développement Java pour le web We TrainFrance info@wetrainfrance Programme général du cours Développement Java pour le web Module 1 - Programmation J2ee A) Bases de programmation Java Unité

Plus en détail

Qu est ce que l environnement Eclipse?

Qu est ce que l environnement Eclipse? Qu est ce que l environnement Eclipse? Bernard DAUTREVAUX Directeur formation et conseil Acsys www.ac6-formation.com Pour en savoir plus: nos formations Eclipse +33 (0)1 41 16 80 10 Page 0 assistance conseil

Plus en détail

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) 5ÈME PARTIE UML (UNIFIED MODELING LANGUAGE) Faculté des Sciences et Techniques http://labh-curien.univ-st-etienne.fr/~fj/gl Francois.Jacquenet@univ-st-etienne.fr Plan

Plus en détail

Software Design Description

Software Design Description Software Design Description ABSTRACT: KEYWORDS: APPROVED: AUTHOR PROJECT MANAGER PRODUCT OWNER General information/recommendations A SDD provides a representation of a software system created to facilitate

Plus en détail

Besoins utilisateurs. Quelle démarche pour passer des besoins au code? Code. chapitre1 UNIFIED MODELING LANGUAGE. package LogiqueMetier.

Besoins utilisateurs. Quelle démarche pour passer des besoins au code? Code. chapitre1 UNIFIED MODELING LANGUAGE. package LogiqueMetier. chapitre1 Besoins utilisateurs Quelle démarche pour passer des besoins au code?? UNIFIED MODELING LANGUAGE package LogiqueMetier.Gestion; import LogiqueMetier.Catalogue.Livre; import java.util.*;public

Plus en détail

Étude de cas. UML n est pas une méthode

Étude de cas. UML n est pas une méthode Étude de cas UML n est pas une méthode UML n est pas une méthode, mais un simple langage ; l OMG ne préconise pas de processus ; il n existe pas une démarche unique qui fixe l ordre dans lequel les modèles

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

ABC TEXTURE. Pacte Mondial de l ONU COMMUNICATION DE PROGRES - COP - Janvier 2015. Rue Isaac Newton 35800 DINARD

ABC TEXTURE. Pacte Mondial de l ONU COMMUNICATION DE PROGRES - COP - Janvier 2015. Rue Isaac Newton 35800 DINARD ABC TEXTURE Rue Isaac Newton 35800 DINARD Tél : 02 99 20 03 63 www.abctexture.com Pacte Mondial de l ONU COMMUNICATION DE PROGRES - COP - Janvier 2015 RCS SAINT-MALO 452 492 457 DECLARATION DE SOUTIEN

Plus en détail

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain

La vidéo protection à la RATP. Réalités d aujourd hui et perspectives de demain La vidéo protection à la RATP Réalités d aujourd hui et perspectives de demain Evolution des systèmes vidéo Les systèmes vidéo un outil au service de la gestion du risque 1970 1995-96 1999 2002 2006 Surveillance

Plus en détail

Autres appellations du métier

Autres appellations du métier Le métier aujourd'hui Autres appellations du métier Intégrateur (trice) Concepteur (trice) Consultant(e) progiciel Paramètreur(euse) Description synthétique du métier L intégrateur(trice) assure l adaptation

Plus en détail

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur)

Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM (Manuel Utilisateur) Carte Relais GSM Introduction Cette carte est une véritable centrale de télécommande et d alarme par GSM. Elle se connecte par un port série à un modem GSM compatible

Plus en détail

Retour commission technique

Retour commission technique Retour commission technique ODJ: Projet IceBound (visibilité satellitaire) Groupe de travail «Flux techniques pour l échange de données» ArcGIS Online Présentations SITG, Comité directeur, 12/03/2015 Nathalie

Plus en détail

Piloter vos activités métier avec le BAM. Jean-Marc Langé

Piloter vos activités métier avec le BAM. Jean-Marc Langé Piloter vos activités métier avec le BAM Jean-Marc Langé Qu est-ce que le BAM? Le BAM (Business Activity Monitoring) consiste à agréger, analyser et présenter en temps réel des informations sur les activités,

Plus en détail