Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP"

Transcription

1 Jean-Luc Delorme Juin 2006 LREP Etat de la situation actuelle Mise en application des normes d'essai européennes sur les enrobés dans le Réseau des Laboratoires des Ponts et Chaussées Les normes européennes d'essais sur les enrobés à chaud sont pour la plupart publiées sous forme de normes françaises homologuées et sont donc applicables. Les normes produits sont quant à elles à disposition sous leur forme définitive en version anglaise depuis mai 2006 et seront publiées en français à la fin de l'année Au 1 er janvier 2008, les normes nationales essais et produits en «conflit» avec les normes européennes auront du être retirées. Rappelons également qu à cette date le marquage CE des enrobés à chaud sera obligatoire pour leur mise sur le marché et que les entreprises devront être certifiées selon le système 2+ (déclaration de conformité aux exigences essentielles par le producteur et audit par un organisme notifié). D ici là, c-à-d jusqu' au 31 décembre 2007, certaines propriétés pourront faire l objet à la fois d'une norme d'essai européenne et d'une norme d'essai française. Ainsi les normes produit françaises de la série NF P à 145 toujours en vigueur se réfèrent aux normes d'essai françaises. La liste des normes d'essai, avec leur date de et un commentaire sur la correspondance avec les normes françaises est jointe à cette note. De cette liste il ressort que les normes européennes sont soit : 1. Identiques aux normes françaises correspondantes (parfois à quelques détails près, signalés); 2. Plus générales mais comprenant un mode opératoire correspondant au mode opératoire français; 3. Nouvelles mais couvrant un domaine non normalisé au plan français et compatibles avec la méthodologie actuelle; 4. Nouvelles, couvrant un domaine non normalisé au plan français, mais non compatibles avec les méthodologies actuelles, notamment par absence de spécification disponible; 5. Nouvelles, couvrant un domaine normalisé au plan français, mais incompatibles avec la méthodologie actuelle; 6. Nouvelles mais couvrant un domaine pour lequel nous ne sommes pas concernés. Pour tenter de clarifier le référentiel applicable dans le domaine des enrobés, la Commission de Normalisation Essais relatifs aux Chaussées a organisé une consultation en mars 2005 au sein du réseau technique et parmi les entreprises pour proposer de recommander dans les cas 1, 2 et 3 le passage au référentiel européen. La consultation n'a pas mis en évidence d'obstacle majeur à ce changement. Seuls ont été signalés la non disponibilité effective de certains textes de norme ainsi que le peu de recul vis à vis de ces textes nouveaux. Il a par ailleurs été conclu à ce stade à une liberté de prise de position sous la responsabilité respective du réseau scientifique et technique et du syndicat des entreprises routières. Demande de basculement de référentiel Aujourd hui, étant donné le rôle du Réseau LPC dans le conseil aux maîtres d'ouvrage ou aux maîtres d'œuvre et compte tenu de son implication dans l'accréditation COFRAC et afin d éviter des références doubles ou erronées, il est demandé aux LPC de se référer, à partir de septembre 2006, aux normes européennes en situation 1, 2 ou 3 et de différer celles en situation 4 ou 5. Cette opération ne devrait pas poser de difficulté pour la rédaction des marchés. Les cas 1 et 2 reviennent à changer de référence. Dans le cas 2, le mode opératoire demandé devra être précisé le cas échéant (ex : essai de fatigue selon NF EN , annexe A). Pour être conforme aux exigences du COFRAC, il y aura lieu cependant de prévenir le client du changement de référence normative (opérée dans les devis-programme, les rapports d'essai, etc) et du caractère équivalent du résultat. Cette précaution vaudra également si le client exige la réalisation d'un essai selon une norme périmée (ex :NF P ), demande qui

2 peut être justifiée à des fins d expertise par exemple. Dans ce cas, il devra être signalé que l'essai sera réalisé selon son souhait mais que la norme est périmée. Cette mise en application des normes européennes permettra de se familiariser avec un référentiel qui sera en vigueur avant début Cette application permettra de détecter les anomalies, erreurs ou imprécisions éventuelles des normes et de faire remonter au plus tôt des demandes motivées de révision. Pour certaines de ces normes, cette phase de révision est déjà engagée.

3 Normes européennes d essai de la série EN «Enrobés» s d utilisation dans le réseau LPC. Norme européenne NF EN , à chaud Partie 1 : Teneur en liant soluble NF EN A, à chaud Partie 1 : Teneur en liant soluble NF EN , à chaud Partie 2 : Granulométrie EN , à chaud Partie 3 : Récupération des bitumes : évaporateur rotatif NF EN , à chaud Partie 4 : Récupération des bitumes : colonne à distiller NF EN , à chaud Partie 5 : Masse volumique maximale (masse volumique réelle) des matériaux bitumineux Sept Remplace XP T Couvre la méthode «extraction à froid», la méthode Kumagawa et les méthodes par centrifugation continue Mars Traite des enrobés à base de bitume polymère Remplace NF EN :2000 Juin Les quantités sont adaptées aux quantités de granulats récupérés lors d une extraction. Juin 2005 Remplace celle de mai 2001 Août 2005 Remplace celle de mai 2001 Juil (2 ème tirage) 3 Pas de norme française sur le sujet. Appelée par XP P La diversité possible des solvants est prise en compte dans cette version 3 Pas de norme française sur le sujet. Appelée par XP P Pas de norme française sur le sujet. Méthode à l eau sur le mélange appelée par la norme PCG. Bonne corrélation avec la MVR calculée à partir de P à l huile de paraffine. La teneur en liant doit être exprimée en % extérieur et non en % intérieur comme indiqué dans la norme Méthode à l eau Attention à l édition : 2 ème tirage

4 NF EN , à chaud Partie 6 : masse volumique apparente des éprouvettes bitumineuses NF EN , à chaud Partie 7 : masse volumique apparente des éprouvettes bitumineuses par les rayons gamma NF EN , à chaud Partie 8 : Détermination des pourcentages de vides caractéristiques des éprouvettes bitumineuses NF EN , à chaud Partie 9 : masse volumique de référence NF EN , à chaud Partie 10 : Compactabilité Août Remplace NF P , mesure par pesée hydrostatique paraffinée. Les spécifications sur le pourcentage de vides lors de l'épreuve de formulation sont fondées sur l'essai PCG. L'essai PCG n'est pas concerné par ces méthodes de mesure (mesure directe à partir de la hauteur) La norme NF P a été supprimée du référentiel AFNOR. Juin Remplace NF P quasi identique Juil Norme de définition. N'est pas un essai en précisant la méthode : Carottes chantier Méthode C pour enrobés type BB ou GB, EME Méthode D pour enrobés type BBDr Informative Sept Retirée du référentiel européen ne pas utiliser Juil Méthode d'interprétation d'un essai de compactage. Ne correspond pas à des spécifications. Informative

5 NF EN , à chaud Partie 11 : Détermination de l affinité granulatbitume NF EN , à chaud Partie 12 : sensibilité à l'eau des éprouvettes bitumineuses NF EN , à chaud Partie 13 : Mesure de la température NF EN , à chaud Partie 14 : Teneur en eau NF EN , à chaud Partie 15 : sensibilité à la ségrégation NF EN , à chaud Partie 16 : Abrasion par pneus à crampons NF EN , à chaud Partie 17 : Perte de matériau des éprouvettes d'enrobé drainant Mars 2006 remplace celle de Juillet Appelée par EN N est pas utilisée dans le référentiel «enrobés» actuel Avril Méthode dispersée. (Suite à une étude USIRF/Administration) Révision en cours pour introduction d'une méthode en compression en parallèle. Mai 2001 AC 3 Pas de norme française Juin Pas de norme française correspondante Méthode peu utilisée en pratique Juil Méthode dont la pertinence sur nos mélanges n'est pas avérée. Le dispositif nécessaire est susceptible d'être dangereux à l'utilisation. Utilisation différée pour les enrobés à chaud A différer si nécessaire Non Déc Non concerné Déc Essai Cantabre sur enrobés drainants. La pertinence en tant que spécification n'est pas prouvée. Informative Conditions d essai à préciser (température en particulier)

6 NF EN , à chaud Partie 18 : Essai d'égouttage du liant NF EN , à chaud Partie 19 : Perméabilité des éprouvettes NF EN , à chaud Partie 20 : Essai d indentation sur cubes ou éprouvettes Marshall NF EN , à chaud Partie 21 : Essai d indentation de plaques NF EN , à chaud Partie 22 : Essai d'orniérage NF EN , à chaud Partie 23 : résistance à la traction indirecte des éprouvettes bitumineuses NF EN , à chaud Partie 24 : Résistance à la fatigue Déc Informative Méthode au panier pour BBDr Déc Perméabilité des éprouvettes d'enrobés drainants en laboratoire. Appareillage spécifique nécessaire Juil (3) Mode opératoire retenu pour les asphaltes coulés routiers dont D 11 mm. La correspondance avec les résultats d'essai sur plaques pratiqué habituellement n'est pas établie Informative Informative si D 11 mm Juin Remplace T Si D > 11 mm Juin Remplace NF P (La norme NF P a été supprimée du référentiel AFNOR). Quasi identique. Voir position des sondes de température. Appareil grand modèle Fév Essai appelé par NF EN Différée Janv Remplace NF P Identique Si le critère de fatigue est la force/2, il doit être mentionné au rapport d essai Annexe A

7 EN , à chaud Partie 25 : Essai de compression cyclique NF EN , à chaud Partie 26 : Module NF EN , à chaud Partie 27 : Prélèvements d'échantillons NF EN , à chaud Partie 28 : Préparation des échantillons pour la détermination de la teneur en liant, de la teneur en eau et de la granularité NF EN , à chaud Partie 29 : Détermination des dimensions des éprouvettes d'enrobés hydrocarbonés Sept Comporte 2 méthodes : A avec confinement non contrôlé et B par essai triaxial. B est amenée à remplacer NF P Janv Remplace NF P et NF P Les normes françaises remplacées sont reprises dans le document européen. Modes opératoires élargis. La détermination de la perte de linéarité pour l'essai en traction directe n'est pas reprise. 04/02 3 Pas de norme française Sept Pas de norme française Juin Pas de norme française Informatif : les spécifications correspondantes ne sont pas établies dans les seules conditions de spécification des normes «produits»(15 C et 10 Hz ou 0,02s) Le module en compression diamétrale dans d'autres conditions de chargement n'est pas équivalent. Recommandée Recommandée

8 NF EN , à chaud Partie 30 : Confection d'éprouvettes par compacteur à impact NF EN , à chaud Partie 31 : Confection d'éprouvettes à la presse à compactage giratoire NF EN , à chaud Partie 32 : Compactage en laboratoire de mélanges bitumineux par compacteur vibratoire NF EN , à chaud Partie 33 : Confection d'éprouvettes au compacteur de plaque NF EN , à chaud Partie 34 : Essai Marshall NF EN , Méthodes d essai pour à chaud Partie 35 : Malaxage en laboratoire Déc Remplace NF P Nouvelles modalités sur le matériel. Mai Remplace NF P Quasi identique sauf MVR par mesure directe selon EN méthode à l eau. Possibilité de mesure de l'angle interne pour la conformité au type. Informative. En cas d investissement, application.. Pour les réglages périodiques, prise en compte de la valeur d angle interne. Révision en cours pour la confection des éprouvettes. Juil Informatif Non utilisé en pratique Juil Remplace NF P La norme remplacée est incluse dans le nouveau document. Mais d autres appareillages sont possibles. Déc Remplace NF P Nouvelles modalités sur le matériel. Janv Remplace NF P Quelques différences : pas de surchauffe même si le malaxeur n est pas thermo-régulé. Malaxeurs non spécifiés. Appareil Informative. En cas d investissement, application. Informative. En cas d investissement, application.

9 NF EN , à chaud Partie 36 : Détermination des épaisseurs de chaussée bitumineuse NF EN , à chaud Partie 37 : Essai au sable chaud de l'adhésion du liant sur des gravillons préenrobés pour HRA (hot rolled asphalt) NF EN , à chaud Partie 38 : Appareillage commun, calibrage et étalonnage EN , à chaud Partie 39 : teneur en liant par calcination EN , à chaud Partie 40 : Drainabilité in situ EN , à chaud Partie 41 : Résistance aux fluides de déverglaçage EN , à chaud Partie 42 : Quantité de matériaux étrangers présents dans les agrégats d enrobés Juil Pas de norme française Oct Spécifique aux HRA Déc Pas de norme française Reprend les exigences de NF EN sur les granulats. Des fréquences de calibrage et d'étalonnage sont données Mars La méthode de calibrage «de référence» consiste à utiliser des enrobés (avec du bitume, et non des granulats «blancs») Mars Le matériel de mesure est différent de celui utilisé dans la norme NF P Méthode à «recaler» Décembre 2005 Mars ou 4 3 ou 4 Essai plus spécialement destiné aux exigences sur aéroports Différée jusqu en janvier 2008 Informatif

10 EN , à chaud Partie 43 : Résistance aux carburants Décembre ou 4 Essai plus spécialement destiné aux exigences sur aéroports

11

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi

Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi Abaissement des températures d enrobage : avantages d'un liant prêt à l'emploi EUROBITUME Bitumen Day 2014 @ Anderlecht Vincent BAPTISTE, Total Marketing Services Sommaire Concept du liant «prêt à l emploi»

Plus en détail

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud QUESTIONS - REPONSES SUR LE MARQUAGE CE DES ENROBES BITUMINEUX A CHAUD (Version 11 juillet 2008) 1- Quels enrobés doivent être marqués? Tous les enrobés bitumineux

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume

Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires. Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Déterminer la qualité de l enrobé grâce aux essais préliminaires Le laboratoire mobile WLB 10 S pour la mousse à bitume Qu est-ce que la mousse à bitume? Bitume chaud Eau Air Chambre d expansion avec buse

Plus en détail

Les enrobés avec chaux hydratée : solution au désenrobage? Par : Michel Paradis, ing. M. Sc. Journée bitume - 26 mars 2002 Trois-Rivières 1 Problématique 2 Désenrobage Présentation - Définition - Évolution

Plus en détail

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles

Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Le bitume routier adapté aux applications non conventionnelles Yvan Paquin, ing. Directeur technique Formation technique Bitume Québec 2012 ÉTS 5 décembre 2012 Introduction Propriétés du bitume Matériau

Plus en détail

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud NORME NF EN 13 108-21 MAITRISE DE LA PRODUCTION EXPLICATIONS ET RECOMMANDATIONS POUR SON APPLICATION

Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud NORME NF EN 13 108-21 MAITRISE DE LA PRODUCTION EXPLICATIONS ET RECOMMANDATIONS POUR SON APPLICATION Marquage CE des enrobés bitumineux à chaud NORME NF EN 13 108-21 MAITRISE DE LA PRODUCTION EXPLICATIONS ET RECOMMANDATIONS POUR SON APPLICATION (Version du 8 janvier 2007) (pour se procurer cette norme:

Plus en détail

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 à é Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 WWW.developpement-durable.gouv.fr Constitution

Plus en détail

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F - 77447 MARNE LA VALLEE CEDE 2 www.cstb.fr MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE

Plus en détail

ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë=

ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë= = Note d'information ^ìíéìêë=w=p íê~= o ëé~ì=`bqb= à~åîáéê=ommv= = ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë= `Ü~ìëë Éë= a ééåç~ååéë= NNU= Les différents guides techniques et autres

Plus en détail

PROCEDURE DE CONTRÔLE DES OUVRAGES

PROCEDURE DE CONTRÔLE DES OUVRAGES CABINET E.M.A Expertise Médiation Arbitrage en amiable composition Ouvrages hydrauliques (bassins, lagunes, cuves, fosses à lisier et effluents agricoles) Ouvrages de protection de l environnement (Centres

Plus en détail

FOURNITURE EN VRAC D ASPHALTE FROID ET TIÈDE TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

FOURNITURE EN VRAC D ASPHALTE FROID ET TIÈDE TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY FOURNITURE EN VRAC D ASPHALTE FROID ET TIÈDE TRANSPORTÉ PAR LES CAMIONS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-12-04 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour la fourniture en vrac d asphalte froid et

Plus en détail

1 TRAVAUX PREPARATOIRES

1 TRAVAUX PREPARATOIRES 1 TRAVAX PREPARATOIRES 1.1 Installation de chantier J 100 1.2 Implantation et récolement du projet J 30 1.3 Nettoyage et débrousaillage du terrain sur emprise des Travaux m2 100 1.4 Démolition d'ouvrages

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DQE MAITRE D'OVRAGE: Commune de Saint André de Corcy Aménagements de circulation et de réduction de vitesse dans l agglomération - RD n 4 et RD n 82 Référence dossier 01 333 09 01/ 09099_DQE-base_rev1 Dossier

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 2 : GROUPE EVACUATION

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 2 : GROUPE EVACUATION MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 2 : GROUPE EVACUATION Partie 1 : CHAMP D APPLICATION Partie 2 : MODALITES DE MARQUAGE REFERENCE A LA MARQUE NF Partie 3 : EXIGENCES

Plus en détail

prolongée e et les nouveaux enrobés

prolongée e et les nouveaux enrobés Chaussée à durée e de vie prolongée e et les nouveaux enrobés Laboratoire des chaussées Transports Québec Pierre Langlois, ing. M. Ing. 1 L'expérience acquise Certaines chaussées ont des durées de vies

Plus en détail

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers

Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Journée «Thermographie infrarouge pour le bâtiment et les travaux publics» Auscultation par thermographie infrarouge des ouvrages routiers Jean Dumoulin (LCPC) Mario Marchetti (LRPC Nancy) Frédéric Taillade

Plus en détail

Le traitement anti-fissure

Le traitement anti-fissure N O T I C E T E C H N I Q U E COMPLEXE ANTI-FISSURE S A F L E X X A Le traitement anti-fissure SAFLEX AF est un produit utilisé pour la prévention ou la réparation des fissures, il nécessite une couche

Plus en détail

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions

Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Le recouvrement des chaussées en béton de ciment par l utilisation d enrobés bitumineux : Concepts et solutions Yvan Paquin, ing. Marc Proteau, ing. Construction DJL inc. Au nom de Bitume Québec 30 mars

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

1 N TVA : CHE-110.585.608

1 N TVA : CHE-110.585.608 LISTE DE PRIX 2015 Valable dès le 1 er avril 2015 Prix hors TVA (8.0%) Infralab SA Chemin de Praz-Roussy 3 CH - 1032 Romanel-sur-Lausanne Tél. : +41 (0)21 732 13 37 Fax : +41 (0)21 732 13 95 Email : info@infralab.ch

Plus en détail

Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier»

Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier» Connaissance sur la construction d une route Séquence «Glossaire d un projet routier» Introduction : La construction d une route est très complexe. Les travaux commencent bien avant l arrivée de l équipement

Plus en détail

Retour d expérience et perspectives basés sur les traitements d huile en charge à la centrale du Vazzio

Retour d expérience et perspectives basés sur les traitements d huile en charge à la centrale du Vazzio Retour d expérience et perspectives basés sur les traitements d huile en charge à la centrale du Vazzio G. Terrasse (RTE/TESE/GIMR), M. Pristchepa (EDF R&D/R14) pourquoi des traitements d huile pourquoi

Plus en détail

Machines. Plaques vibrantes 365 712 kg entièrement hydrauliques AVH 5020 / 6020 / 7010. www.ammann-group.com

Machines. Plaques vibrantes 365 712 kg entièrement hydrauliques AVH 5020 / 6020 / 7010. www.ammann-group.com Machines Plaques vibrantes 365 712 kg entièrement hydrauliques AVH 5020 / 6020 / 7010 www.ammann-group.com Nous préparons le sol au mieux Une puissance de compactage convaincante Compactage optimal, conduite

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES Joseph ABDO LE CONTEXTE LA ROUTE, UNE NÉCESSITN CESSITÉ La route : moyen de communication nécessaire au développement. - Mais, sa construction et son

Plus en détail

AIDE AU CHOIX DES GRANULATS POUR CHAUSSEES BASEE SUR LES NORMES EUROPEENNES

AIDE AU CHOIX DES GRANULATS POUR CHAUSSEES BASEE SUR LES NORMES EUROPEENNES N 10 Janvier 2005 Cftr - info AIDE AU CHOIX DES GRANULATS POUR CHAUSSEES BASEE SUR LES NORMES EUROPEENNES La présente note d information a pour objet d'aider les maîtres d'ouvrage à choisir les granulats

Plus en détail

éseaux olyéthylène 1

éseaux olyéthylène 1 éseaux olyéthylène 1 Le présent manuel rappelle les règles essentielles de la mise en oeuvre des tubes en polyéthylène utilisés pour les réseaux d'eau potable ou autres fluides. Le but est d'attirer l'attention

Plus en détail

Norme enduits superficiels NF EN 12271

Norme enduits superficiels NF EN 12271 N 18 - Version 2* Octobre 2009 Cftr - info Norme enduits superficiels NF EN 12271 La présente note a pour objet d informer la maîtrise d œuvre et la maîtrise d ouvrage sur la norme européenne NF EN 12271

Plus en détail

Chaux pour le traitement des sols

Chaux pour le traitement des sols Chaux pour le traitement des sols 1. Qu entend-on par traitement des sols à la chaux? Le traitement à la chaux des sols trop humides et/ou trop plastiques,tels les sols argileux ou limoneux, est une solution

Plus en détail

Monitoring et suivi du comportement des chaussées

Monitoring et suivi du comportement des chaussées Monitoring et suivi du comportement des chaussées Pierre Hornych Juliette Blanc IFSTTAR - LAMES 1/xx MONITORING ET SUIVI DU COMPORTEMENT DES CHAUSSÉES DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES Introduction

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés de voirie

Prise en compte du développement durable dans les marchés de voirie Prise en compte du développement durable dans les marchés de voirie L éco-comparateur SEVE : Outil de qualification de l apport durable des solutions techniques Julien.buisson@usirf.com erick.constensou@cg31.fr

Plus en détail

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu

M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu FR M-Sens 2 Mesure d humidité en ligne et en continu Information Produit Humidité 13.47 % SWR engineering Messtechnik GmbH Emploi M-Sens 2 est conçu spécialement pour déterminer le taux d humidité des

Plus en détail

SUITES DONNÉES AUX DEMANDES DE DÉROGATIONS AUX NORMES ET MÉTHODES D ESSAIS DANS LE CADRE DE L AGRÉMENT LABOROUTE.

SUITES DONNÉES AUX DEMANDES DE DÉROGATIONS AUX NORMES ET MÉTHODES D ESSAIS DANS LE CADRE DE L AGRÉMENT LABOROUTE. LABOROUTE 5 avril 2002 SUITES DONNÉES AUX DEMANDES DE DÉROGATIONS AUX NORMES ET MÉTHODES D ESSAIS DANS LE CADRE DE L AGRÉMENT LABOROUTE. I Présentation Dans le cadre des audits de certification Laboroute,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES

L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES L AUDIT ENERGETIQUE POUR IMMEUBLE UNIFAMILIAL ET IMMEUBLE EN COPROPRIETE DES ECONOMIES FACILES ARCHITECTURE ET CREATION Rue Jules Antheunis n 44/1-7030 MONS - Tél. : 065/36.46.07 & Fax : 065/35.50.09 -

Plus en détail

Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud

Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud Asfix Mastics bitume-élastomère à chaud Traitement des chaussées et garnissage de joints DEVGC N 10 - Édition avril 2007 - Révision 02 Cahier des Charges de Pose Sommaire 1. Introduction 3 2. Présentation

Plus en détail

Descriptif du chantier test :

Descriptif du chantier test : Descriptif du chantier test : Réfection du réseau d ECS en cuivre dans un pavillon individuel de 1982, le réseau cuivre a été refait avec des tubes multicouches préisolés avec 10mm de silice morphe 2inToob.

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB Séminaire Bâtiment Durable : Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LES EXIGENCES CHAUFFAGE PEB EGALEMENT AU SERVICE DE MES INSTALLATIONS

Plus en détail

CONTRÔLE PAR THERMOGRAPHIE INFRA-ROUGE DES DOUBLES SOUDURES AVEC CANAL CENTRAL DES GÉOMEMBRANES PLASTOMÈRES

CONTRÔLE PAR THERMOGRAPHIE INFRA-ROUGE DES DOUBLES SOUDURES AVEC CANAL CENTRAL DES GÉOMEMBRANES PLASTOMÈRES CONTRÔLE PAR THERMOGRAPHIE INFRA-ROUGE DES DOUBLES SOUDURES AVEC CANAL CENTRAL DES GÉOMEMBRANES PLASTOMÈRES CONTROL OF DOUBLE JOIN WITH CENTRAL DUCT OF PLASTOMERIC GEOMEMBRANE BY INFRARED THERMOGRAPHY

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE CRAFT COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES CHAUSSEES 141

AVIS TECHNIQUE CRAFT COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES CHAUSSEES 141 COMITE FRANÇAIS POUR LES TECHNIQUES ROUTIERES AVIS TECHNIQUE CHAUSSEES 141 TECHNIQUE DE PREFISSURATION Société : CRAFT EUROVIA S.A. 18 Place de l Europe 92525 RUEIL MALMAISON Cedex Téléphone : 01.47.16.38.00

Plus en détail

Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité COMPOMAC R (M2)

Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité COMPOMAC R (M2) Institut Des Routes, des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité Avis technique N 153 Mars 2010 Validité : 7 ans CHAUSSéES COMPOMAC R (M2) P2 P6 ENROBéS SPéCIAUX Sommaire Présentation du produit par

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE

2.4 Le béton prêt à l emploi BPE Chapitre 2 Les bétons courants 2.4 Le béton prêt à l emploi BPE 2.4.1 - L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

SUIVI ET CONTRÔLE QUALITÉ DU PRODUIT GÉOGRILLE SUR L AÉRODROME DE DJANET, ALGÉRIE

SUIVI ET CONTRÔLE QUALITÉ DU PRODUIT GÉOGRILLE SUR L AÉRODROME DE DJANET, ALGÉRIE SUIVI ET CONTRÔLE QUALITÉ DU PRODUIT GÉOGRILLE SUR L AÉRODROME DE DJANET, ALGÉRIE MONITORING AND QUALITY CONTROL OF PRODUCT GEOGRID ON THE AERODROME OF DJANET, ALGERIA Belkacem BENTAHAR CTTP, Alger, Algérie

Plus en détail

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais

Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Programme d Assurance Qualité (PAQ) pour les bétons des ouvrages d art Canton du Valais Guide d utilisation Version abrégée Table des matières 1 OBJECTIFS... 2 2 VERSION... 2 3 SPÉCIFICATION DU BÉTON À

Plus en détail

Pas d'infos sur le groupe 3 ; Le groupe 2 n'a pas encore détaillé les thèmes traités par journée

Pas d'infos sur le groupe 3 ; Le groupe 2 n'a pas encore détaillé les thèmes traités par journée 10-juil 13-juil. 16-juil 17-juil 18-juil 1/7 20-juil 20-août 21-août 22-août tés par Pas journée d'infos sur le groupe 3 ; Le groupe 2 n'a pas encore détaillé les thèmes traités par journée Pasteur Le

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/7 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : GESTION ET MAINTENANCE D ÉQUIPEMENTS THERMIQUES ET DE CLIMATISATION Date

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

PEINTURE SPECIFIQUE CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES. Traçage pelouse de terrain de foot, terrain de rugby, terrain en terre battue... Tenue.

PEINTURE SPECIFIQUE CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES. Traçage pelouse de terrain de foot, terrain de rugby, terrain en terre battue... Tenue. SPORT 3757 SPORT traçage TERRAIN Traçage pelouse de terrain de foot, terrain de rugby, terrain en terre battue... F.T. N 2349 LIGNE STADE DISTRICT pour les TERRAINS DE SPORT, D AIRES DE JEUX Peut-être

Plus en détail

FRAISAGE ET RECYCLAGE D UNE GRILLE ANTI-FISSURE EN POLYESTER HAUTE TÉNACITÉ

FRAISAGE ET RECYCLAGE D UNE GRILLE ANTI-FISSURE EN POLYESTER HAUTE TÉNACITÉ FRAISAGE ET RECYCLAGE D UNE GRILLE ANTI-FISSURE EN POLYESTER HAUTE TÉNACITÉ MILLING AND RECYCLING OF A POLYESTER GRID AGAINST REFLECTIVE CRACK PROPAGATION Johann BRUHIER 1, Bernd THESSELING 2 1 HUESKER

Plus en détail

E Q U I P E M E N T S D E M A I N T E N A N C E. Enrobés Coulés à Froid

E Q U I P E M E N T S D E M A I N T E N A N C E. Enrobés Coulés à Froid E Q U I P E M E N T S D E M A I N T E N A N C E Enrobés Coulés à Froid Les enrobés coulés à froid connaissent une progression constante depuis ces 30 dernières années. Ils répondent à une attente à la

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Transport des enrobés

Transport des enrobés Transport des enrobés Historique, expérimentations au Québec et perspectives de l étranger Florian Lafage, ing. jr, M.Sc. Plan 1. Historique du transport des enrobés; 1.1 Clauses contractuelles de partage

Plus en détail

ERFAN COMITE REGIONAL ILE DE FRANCE

ERFAN COMITE REGIONAL ILE DE FRANCE ORGANISATION BREVET FEDERAL 1 er DEGRE ERFAN-Île de France 2015-2016 La formation se déroule soit avec le CD75 - soit avec le CD78 Date limite du dépôt des dossiers d inscription Vendredi 25 septembre

Plus en détail

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005

PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS. Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 PROPRIETES SUPERFICIELLES ET INTERFACIALES DES LIANTS Didier Lesueur Montréal, 16 novembre 2005 Les Propriétés Superficielles et Interfaciales des Liants Surfaces et interfaces Caractérisation des interfaces

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE

BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE BRANCHEMENTS A L EGOUT REALISES SOUS MAITRISE D OUVRAGE PRIVEE ANNEXE 7 AU REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA CONCEPTION, A LA REALISATION ET AUX CONDITIONS DE LA

Plus en détail

Maîtrise des Fournisseurs. La CAEAR. Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif

Maîtrise des Fournisseurs. La CAEAR. Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif Maîtrise des Fournisseurs La CAEAR Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif 1 La CAEAR : Définition Commission interne au CEA, Elle a pour mission la présélection des entreprises

Plus en détail

Guide pratique du Centre de Tests Engins Classiques de Moins de 12 ans

Guide pratique du Centre de Tests Engins Classiques de Moins de 12 ans Guide pratique du Centre de Tests Engins Classiques de Moins de 12 ans Date rapport : mardi 25 juin 2013 Référence rapport et version : I72013 version b 2/64 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 5 REFERENCES...

Plus en détail

I) Veille Technologique

I) Veille Technologique L objectif du programme solaire de la Fondation Océan Vital est de diminuer les coûts de production en axant ses travaux sur : - l approvisionnement des cellules - l amélioration du procédé d encapsulation

Plus en détail

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie

Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Une expérience d accréditation ISO 15189 en virologie Pr Jacques Izopet Institut Fédératif de Biologie de Purpan Laboratoire de Virologie - CHU de Toulouse 8 ème Journée Association Française de Techniciens

Plus en détail

La Formation aux Essais

La Formation aux Essais La Formation aux Essais Sopemea, Organisme de Formation professionnelle n 11780077078 Edition 2015 Flasher ce code pour télécharger ce catalogue PAGE 1 Depuis 1948, notre groupe occupe une place unique

Plus en détail

ATTENTION : PRIME SOUMISE À PROMESSE DE PRIME OBLIGATOIRE NON OUI OUI OUI

ATTENTION : PRIME SOUMISE À PROMESSE DE PRIME OBLIGATOIRE NON OUI OUI OUI PRIME ÉNERGIE E6 TOUT AUTRE ÉQUIPEMENT OU SYSTÈME QUI AMÉLIORE L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT OU D UNE INSTALLATION TECHNIQUE Décision du 11 décembre 2014 du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

La nappe Fibertex AM-2 Dispositif anti remonté de fissures

La nappe Fibertex AM-2 Dispositif anti remonté de fissures C O N S T R U C T I O N 210.05 La nappe Fibertex AM-2 Dispositif anti remonté de fissures C O N S T R La nappe Fibertex AM-2 pour une réduction des contraintes Afin d éviter les fissures de réflexion dans

Plus en détail

Information technique RLGB: REGULATION RIDEAU D AIR AVEC BATTERIE EAU CHAUDE

Information technique RLGB: REGULATION RIDEAU D AIR AVEC BATTERIE EAU CHAUDE RLGB: REGULATION RIDEAU D AIR AVEC BATTERIE EAU CHAUDE Cette régulation est livrée séparément et est destinée à être montée à l intérieur du rideau d air (à l extérieur pour les AIRAp l installation doit

Plus en détail

C'est facile! Tu lis les instructions Tu assembles comme les plans

C'est facile! Tu lis les instructions Tu assembles comme les plans L'inspection des palettiers 8 novembre 2012 Qui est Structurack? par Gilles N. Ducharme Structurack est une société spécialisée en sécurité et ingénierie des systèmes d'entreposage. Inspection. Calculs

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU DES MATERIAUX DESTINES AU BATIMENT TUBES ET RACCORDS PVC FILMS PVC SUPPORTS TEXTILES REVETUS PLAFONDS PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES

Plus en détail

Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux bitumineux les plus couramment utilisés au Québec

Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux bitumineux les plus couramment utilisés au Québec Intégration des propriétés thermomécaniques dans le processus de dimensionnement des chaussées souples Le projet de RDC en bref: Caractériser en laboratoireles propriétés thermomécaniques des matériaux

Plus en détail

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F - 77447 MARNE LA VALLEE CEDE 2 www.cstb.fr MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE

Plus en détail

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing.

ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010. Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné. Par Pierre-Louis Maillard, ing. ACRGTQ 66 ème Congrès Annuel 21 janvier 2010 Chaussées de béton au Québec: resurfaçage non liaisonné Par Pierre-Louis Maillard, ing. Chaussées de béton Expertise accrue depuis plus de 15 ans des intervenants:

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

2SOLS SPORTIFS CONSEILS RELATIFS À LA RECONNAISSANCE ET À LA PRÉPARATION DES SUPPORTS (EXTRAITS DES DTU 53.2 & 13.3)

2SOLS SPORTIFS CONSEILS RELATIFS À LA RECONNAISSANCE ET À LA PRÉPARATION DES SUPPORTS (EXTRAITS DES DTU 53.2 & 13.3) 2SOLS SPORTIFS CONSEILS RELATIFS À LA RECONNAISSANCE ET À LA PRÉPARATION DES SUPPORTS (EXTRAITS DES DTU 53.2 & 13.3) 2 137 SOLS SPORTIFS Etat de surface Humidité Traitement des joints 4 mm et fissures

Plus en détail

Conditions d'attribution des certificats COFREND selon la norme EN ISO 9712, des agents d essais non destructifs pour la méthode Radiographie

Conditions d'attribution des certificats COFREND selon la norme EN ISO 9712, des agents d essais non destructifs pour la méthode Radiographie Page 1/16 Conditions d'attribution des certificats 9712, des agents d essais non DESTINATAIRES : CDC RCQ COMITÉS SECTORIELS CENTRES D EXAMEN AUTRES :... Rév. Libellé de l évolution Vérificateur Nom visa

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L OFFICE DES ASPHALTES FASCICULE 10

CAHIER DES CHARGES DE L OFFICE DES ASPHALTES FASCICULE 10 CAHIER DES CHARGES DE L FASCICULE 10 PRESCRIPTIONS ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES COMMUNES AUX COULÉS CAHIER DES CHARGES FASCICULE 10 Édition 2012 CAHIER DES PRESCRIPTIONS ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES

Plus en détail

Guides d applications MA en TR

Guides d applications MA en TR Guides d applications MA en TR MIDND et matériaux de la déconstruction du BTP Cerema / DTecITM Nies BOUSSIOUF Trame des guides d application DÉCHET Non Dangereux élaboration description du déchet et de

Plus en détail

Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale. Une réponse optimale pour un accompagnement adapté. Des réponses pour la vie.

Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale. Une réponse optimale pour un accompagnement adapté. Des réponses pour la vie. Accréditation NF EN ISO 15189 des laboratoires de biologie médicale Une réponse optimale pour un accompagnement adapté Des réponses pour la vie. Quel fournisseur peut vous proposer un accompagnement adapté

Plus en détail

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Présenté par : Catherine Lavoie ing. M.Sc. Agente technique Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Plus en détail

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012

Sources. la Newsletter. Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Sources 8 la Newsletter Activités, services et produits dʼhauraton France Juin 2012 Edito Thierry Platz, Gérant Norme EN 1433 Conformité, sécurité des caniveaux hydrauliques et responsabilité pénale. NORME

Plus en détail

Carbon Free-Ways. Ir. Dirk Van Troyen (AWV), Ir. Dries Keunen (AWV) 11 septembre 2013

Carbon Free-Ways. Ir. Dirk Van Troyen (AWV), Ir. Dries Keunen (AWV) 11 septembre 2013 Carbon Free-Ways Ir. Dirk Van Troyen (AWV), Ir. Dries Keunen (AWV) 11 septembre 2013 Introduction Le CO 2, un gaz à effet de serre Hausse de la température au niveau mondial = 0,74 C 1,8 4,0 C vers 2100

Plus en détail

PRODUIT DESCRIPTION RÉFÉRENCE. Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers.

PRODUIT DESCRIPTION RÉFÉRENCE. Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers. MATEX PRODUIT RÉFÉRENCE Contrôle de viscosité DD-1200 DD-2000 DD-955 Ultravis Améliorant d indice de viscosité, idéal pour les terrains de recouvrement, les sables et les graviers. Améliorant d indice

Plus en détail

Solarisation des piscines collectives

Solarisation des piscines collectives Solarisation des piscines collectives Piscine Olympique VAISE Lyon 9 ème Intervention ALE Lundi 9 Juin 2008 Piscine de Vaise - ALE - 09/06/08 2 1 Plan de l intervention l Première partie : Présentation

Plus en détail

1.1. Réglementation et règles de l art

1.1. Réglementation et règles de l art Afin d assurer la qualité de l assainissement collectif, la loi a donné l obligation aux particuliers de se raccorder au réseau d eaux usées lorsqu il est en place. Pour faciliter en pratique la réalisation

Plus en détail

Thermomètre à dilatation de liquide avec capillaire Type 70, version acier inox

Thermomètre à dilatation de liquide avec capillaire Type 70, version acier inox Mesure mécatronique de température Thermomètre à dilatation de liquide avec capillaire Type 70, version acier inox Fiche technique WIKA TV 28.01 Applications Instrument pour utilisation générale pour des

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS CERTIFIES

LISTE DES PRODUITS CERTIFIES LISTE DES PRODUITS CERTIFIES du 28 septembre 2015 La présente liste annule et remplace la précédente liste de mars 2015 Organisme Certificateur : AFNOR Certification 11, rue Francis de Pressensé F93571

Plus en détail

Machines. Plaques vibrantes réversibles 100 475 kg APR 2220 / 2620 / 3020 / 3520 / 4920 / 5920. www.ammann-group.com

Machines. Plaques vibrantes réversibles 100 475 kg APR 2220 / 2620 / 3020 / 3520 / 4920 / 5920. www.ammann-group.com Machines Plaques vibrantes réversibles 100 475 kg APR 2220 / 2620 / 3020 / 3520 / 4920 / 5920 www.ammann-group.com Les compacteurs Les plaques vibrantes pour l utilisation universelle Machine universelle

Plus en détail

Direction Générale du Travail. Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante

Direction Générale du Travail. Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante Direction Générale du Travail Décret n 2012-639 du 4 mai 2012 relatif aux risques d exposition à l amiante 21juin 2012 Bureau des risques chimiques, physiques et biologiques Comparaison des structures

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

SAFLEX OA - COLAS. Étanchéité de ponts-routes N F AT ET 13-03 SAFLEX OA. Colas. Sommaire. Validité du : 12-2013 au : 12-2018.

SAFLEX OA - COLAS. Étanchéité de ponts-routes N F AT ET 13-03 SAFLEX OA. Colas. Sommaire. Validité du : 12-2013 au : 12-2018. Validité du : 12-2013 au : 12-2018 Étanchéité de ponts-routes N F AT ET 13-03 SAFLEX OA - COLAS Nom du produit : SAFLEX OA Entreprise : Colas Annule et remplace le précédant avis sous le numéro F AT ET

Plus en détail

ACTUALISATION ET APPROBATION DU DOCUMENT. Ce document comporte 33 pages. Document AQUAP 02-01

ACTUALISATION ET APPROBATION DU DOCUMENT. Ce document comporte 33 pages. Document AQUAP 02-01 apave groupe 191, rue de Vaugirard - 75015 Paris tél. 01 45 66 99 44 - télécopie 01 45 67 90 47 bureau veritas 17, bis Place des Reflets La Défense 2. 92400 Courbevoie tél. 01 42 91 52 91 - télécopie 01

Plus en détail

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva

Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Proposition technique et financière pour Le raccordement Sur le réseau public de distribution électricité Raccordement de puissance < kva Numéro d affaire : Etablie entre : Vialis, Gestionnaire de Réseau

Plus en détail