Quelles sont les particularités des ouvrages de notre environnement?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quelles sont les particularités des ouvrages de notre environnement?"

Transcription

1 Séquence 1 Quelles sont les particularités des ouvrages de notre être capable d identifier les fonctions de service d une surface commerciale être capable d identifier les solutions techniques existantes qui répondent aux fonctions de service à assurer. E1/4 Situation déclenchante : Les commerçants du marché se plaignent d une forte baisse de fréquentation en période de froid et d intempéries. Le Conseil municipal envisage de faire construire une nouvelle surface marchande. Problème posé : Quelles doivent être les fonctions de service rendues par une surface commerciale? Travail demandé : Répondre aux questions et compléter les schémas 1 : Compléter le descripteur fonctionnel d une surface commerciale A qui rend-il service? Sur quoi agit-il? Collectivité Biens de consommation Surface marchand e Besoin : Accès aux biens de consommation 2 : Compléter le tableau en précisant ce qui à vos yeux caractérise ces lieux de commerce Lieux de commerce Boutique, commerce Caractéristiques des bâtiments C est un endroit construit intégré à un bâtiment et qui est face à la rue. Marché de rue Dans la rue (sans construction immobilière) Marché couvert C est un grand toit qui protège des surfaces pour vendre. On y vient à pied. Supermarché ou hypermarché Galerie commerciale C est une construction fermée pour une seule enseigne qui vend toutes sortes de produits. Il possède un parking extérieur ou intérieur C est une construction qui héberge de nombreux commerces, boutiques, grands magasins et supermarché. Elle possède un parking extérieur ou intérieur page 1

2 Séquence Séquence 1 Quelles sont les particularit particularités és des ouvrages ouvrages de notre 5ème être capable d identifier les fonctions de service d une surface commerciale être capable d identifier les solutions techniques existantes qui répondent aux fonctions de service à assurer. E2/4 3 : Identifier la fonction service assurée pour chaque photo du marché de Viry-Chatillon dans le tableau ci-dessous. 4 : Préciser la solution technique pour les autres surfaces marchandes, à l aide des documents ressources. Fonctions de service Solutions techniques Marché de Brétigny Magasin Botanic La halle d Arpajon Protéger de la pluie Toit multi pentes Toit en verrière Toit Accéder Porte Porte coulissante Par les cotés Laisser passer la lumière naturelle Fenêtre en triangle Toit en verrière Par les cotés Protéger du vent, du froid Murs Baie vitrée Rien Marché de Viry-Chatillon page 2

3 Séquence 1 Quelles sont les particularités des ouvrages de notre environnement? être capable d identifier les fonctions de service d une surface commerciale être capable d identifier les solutions techniques existantes qui répondent aux fonctions de service à assurer. E3/4 Situation déclenchante : Avant de faire appel à un architecte, le Conseil Municipal demande aux services techniques de faire le point sur les solutions techniques possibles. Travail demandé : Répondre aux questions et compléter les schémas 1 : Compléter le tableau en précisant la solution retenue et les matériaux utilisés pour chacune des fonctions de service à assurer. Nom de l ouvrage Marché de Viry-Chatillon Marché de Brétigny sur Orge Magasin Botanic Halle d Arpajon Protéger de la pluie Solution technique Dôme Toiture en pente (multi pentes) Baie vitrée Toiture en pente (multi pentes) Matériaux Zinc Terre cuite Verre Terre cuite Accéder Solution technique Porte pivotante Porte vitrée Porte coulissante Par les côtés (entre poteaux) Matériaux Métal Bois + verre Verre Ø Laisser passer la lumière naturelle Solution technique Fenêtres Fenêtres Baies vitrées Par les côtés (entre poteaux) Matériaux Verre Verre Verre Ø Protéger du vent et du froid Solution technique Murs Murs Baies vitrées Ø Matériaux Brique Ciment Verre Ø 2 : Sur une feuille, Réaliser deux croquis légendés (extérieur et intérieur) d un ouvrage présenté dans les documents ressources. (à terminer à la maison) page 3

4 Séquence Séquence 1 Quelles sont les particularités des ouvrages ouvrages de notre être capable d identifier les fonctions de service d une surface commerciale être capable d identifier les solutions techniques existantes qui répondent aux fonctions de service à assurer. 5ème E4/4 A retenir - Un ouvrage, c est la réalisation d une construction. Un bâtiment, c est une construction destinée à héberger et à protéger les personnes, des biens ou des activités. Un bâtiment, c est un exemple d ouvrage. Pour qu un ouvrage assure une fonction de service, il existe plusieurs solutions techniques de construction. Fonction de service Solutions techniques Fenêtres et portes vitrées Toiture vitrée (dômes, puits de lumière) Baies vitrés Porte pivotante Porte coulissante Porte tournante Toiture multi pentes Toiture terrasse Dôme Auvent Murs Baies vitrées Par les cotés (absence de murs) Laisser passer la lumière naturelle Par les cotés (pas de murs) Accéder au bâtiment Protéger de la pluie Protéger du vent, du froid page 4

5 Séquence 2 Quelles sont les particularités des ouv uvrages de notre Situation déclenchante : régulièrement la presse se fait l écho de faits divers qui relatent des effondrements de bâtiments ou de dégâts occasionnés sur des bâtiments suite à des phénomènes météorologiques majeurs. Collectivités, services publics et particuliers se demandent comment éviter ou limiter ces dégâts. Problème posé : A quoi doit résister un bâtiment et comment est construite sa structure pour y parvenir? Travail demandé : Répondre aux questions et compléter les schémas 1 : Répondre à la question : Selon vous, à quoi doit résister un bâtiment? 2 : Compléter le tableau ci-dessous à l'aide de la fiche ressources «dégâts subis». Identifier la solution technique retenue pour réaliser une fonction de service Mettre en relation les contraintes à respecter et les solutions techniques retenues E1/4 Que s'est il passé? Comment aurait on pu l'empêcher? page 5

6 Séquence 2 Quelles sont les particularités des ouvrages de notre 3 : Compléter le tableau ci-dessous en associant à chaque fonction de service l élément de construction qui correspond à partir de la liste de mots proposés : fondations cloison pilier ou poteau mur et paroi extérieure couverture charpente - plancher. Remarque : un élément peut être présent sur un ouvrage pour contribuer à plusieurs fonctions de service nécessaires à la réalisation de cet ouvrage. Identifier la solution technique retenue pour réaliser une fonction de service Mettre en relation les contraintes à respecter et les solutions techniques retenues E2/4 Fonction de service Supporter la couverture Assurer une surface plane aménageable Protéger contre les bruits intérieurs Protéger des intempéries Rendre stable la construction Protéger contre les bruits extérieurs Eviter la stagnation d eau de pluie Eléments de structure 4 : Compléter le tableau ci-dessous 1 : Identifiez puis coloriez sur chaque image les éléments qui supportent verticalement la structure Nom de cet élément de construction : Pourquoi ces éléments sont-ils de section différente? 2 : Identifiez puis coloriez les éléments qui protègent des intempéries. Nom de cet élément de construction : Quelles obligations nous obligent à construire ces éléments de formes différentes? 3 : Identifiez et coloriez les éléments qui rendent stable la construction par rapport au terrain. Nom de cet élément de construction : Pourquoi ces éléments sont-ils de formes différentes? page 6

7 Séquence 2 Situation déclenchante : Suite aux dégâts occasionnés par des intempéries, plusieurs bâtiments sont à reconstruire. Un certain nombre de familles doivent faire reconstruire leur maison. Problème posé : Quelles sont les obligations à prendre en compte pour concevoir la structure d un bâtiment? Travail demandé : Répondre aux questions Quelles sont les particularités des ouvrages de notre A - Du point de vue de l acheteur d une maison 1 : Comparer les deux modèles de maison proposés par la société LDT (Forme, prix, surface habitable...), en vous aidant de la fiche ressources «Modèles de maison». Identifier la solution technique retenue pour réaliser une fonction de service Mettre en relation les contraintes à respecter et les solutions techniques retenues E3/4 Prix Surface habitable Forme (Traditionnelle, complexe) Plan modifiable (Oui ou non) Modèle PRIMMO 95 Modèle JUPITER ,71 Traditionnelle NON ,15 Complexe OUI 2 : Quelles sont les obligations qui ont amené à concevoir des maisons aussi différentes pour répondre à la même fonction de service? Les moyens financiers des acheteurs, leurs goûts, le fait d avoir des plans modifiables font que les maisons ne sont pas toutes construites de la même manière B - Du point de vue de l architecte et de l ingénieur 1 : Quels sont les facteurs qui peuvent influencer l esthétique de la maison? Le respect du style architectural local (couleurs, forme, matériaux) 2 : Pour que la maison soit suffisamment résistante, que doit faire l architecte? Choisir des matériaux appropriés (bois, acier, béton, pierre, brique, parpaing) et calculer les dimensions des éléments de la structure. 3 : Pour que la maison soit utilisable (fonctionnelle) pour les habitants, quels sont les dispositifs techniques de relation qu elle doit posséder avec l extérieur, avec la ville? Raccordements au réseau de distribution d eau, au réseau téléphonique, au réseau EDF, au réseau d évaluation des eaux de pluie (EP) et au réseau des eaux usées (EU). 4 : Pour que la maison soit confortable et saine, à quelles obligations, l architecte doit-il penser? La régénération de l air, l isolation thermique et acoustique. 5 : Pour le développement durable, l architecte doit-il privilégier certains matériaux? Il doit s efforcer de choisir des matériaux facilement recyclables (bois, acier) Conclusion : L ensemble de ces obligations s appelle des contraintes de conception. page 7

8 Séquence 2 Quelles sont les particularités des ouvrages de notre A retenir La structure est le squelette d un bâtiment. Elle sert à supporter le poids de la construction, des personnes, du mobilier et elle est faite pour résister aux phénomènes climatiques. La réalisation de la structure d un bâtiment est appelée le gros-œuvre. Dans cette structure, un mur appelé porteur, signifie qu il possède une résistance pour porter les éléments de la structure située au dessus (plancher, charpente du toit). Il ne peut donc être supprimé, diminué ou affaibli. L évolution des besoins a conduit les architectes à calculer et concevoir des structures : pouvant mieux résister aux conditions météorologiques et accidentelles (séisme) pouvant être fabriqué et assemblé à moindre coût Identifier la solution technique retenue pour réaliser une fonction de service Mettre en relation les contraintes à respecter et les solutions techniques retenues E4/4 CHARPENTE TOITURE POTEAUX MURS POUTRE MUR FONDATIONS PLANCHER MURS Une contrainte est une exigence à prendre à compte lors de la conception d une construction. Il existe plusieurs types de contraintes : o De conception : les dimensions de la structure pour qu elle soit résistante o Economique : celle du budget maximal envisageable. o Esthétique : le respect du style du patrimoine architectural local, la prise en compte le goût de l acquéreur. o Environnemental : La préservation des ressources des matériaux, l utilisation des matériaux recyclables. o De fonctionnement : L isolation thermique et acoustique du bâtiment, le traitement de la qualité de l air, le raccordement de l eau sanitaire, de l énergie électrique, du réseau téléphonique, la collecte des eaux pluviales et usées. o D exécution des travaux : Prendre en compte les délais, la disponibilité et le stockage, le déplacement des matériaux. page 8

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

MAISONS MODULAIRES ESPAGNOLES Qualité Européenne

MAISONS MODULAIRES ESPAGNOLES Qualité Européenne MAISONS MODULAIRES ESPAGNOLES Qualité Européenne Les MAISONS PRÉFABRIQUÉES ADOSABLES sont basées sur une structure résistante qui intègre un forgé métallique à double pente et des piliers; fermeture à

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation

Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation Etude et amélioration du comportement thermique d une habitation menée avec ARCHIWIZARD Contexte de l étude Mr et Mme LE LOUSTIC viennent d acquérir une maison se situant à Hennebont (56). Peu de travaux

Plus en détail

Aménagement des combles

Aménagement des combles FICHE TECHNIQUE Aménagement des combles 2 2 DESCRIPTION, FONCTIONS DES COMBLES LE PROJET D AMÉNAGEMENT DES COMBLES > Autorisations administratives > Type de charpente > Plancher > Accessibilité > Isolation

Plus en détail

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013

Ancien prieuré. Aménagement de la maison néogothique. Projet. Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre 08/11/2013 Maître d ouvrage : Ville de la Charité-sur-Loire 58 / Nièvre Ancien prieuré Aménagement de la maison néogothique Projet 08/11/2013 // Pièces écrites / Sommaire /02 Le projet / Description architecturale

Plus en détail

Remis contre accusé de réception : dernière page

Remis contre accusé de réception : dernière page ADE SARL A.D.Expertise 67 Avenue de la Paix - 28300 LEVES Tél : 02 37 36 00 76 Fax 02.37.21.45.77 e-mail : adexpertise@orange.fr ; www.adexpertises.fr Bergerie Nationale Centre d Enseignement Zootechnique

Plus en détail

SOFRECOM. Réaménagement d une maison individuelle à Palgnole (31)

SOFRECOM. Réaménagement d une maison individuelle à Palgnole (31) Réaménagement d une maison individuelle à Palgnole (31) Le projet conserve la structure du bâtiment en créant des transparences sur les quatre façades sur le paysage environnant. Pour une meilleure insertion

Plus en détail

Nos maisons ont un petit...

Nos maisons ont un petit... Nos maisons ont un petit... 3 Une maison + à votre taille Les éléments en bois massif lamellé-cloué des maisons MB-MA sont fabriqués sur mesure à partir des plans de votre habitation et ce, pour des dimensions

Plus en détail

Guide des autorisations d urbanisme

Guide des autorisations d urbanisme Guide des autorisations d urbanisme de Service Urbanisme Villenoy 2014 TABLE DES MATIERES QUEL DOSSIER DEPOSER POUR MON PROJET?... 2 QUELQUES NOTIONS POUR BIEN DEMARRER.... 2 MON PROJET EST-IL SOUMIS A

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

BÂTIMENTS INDUSTRIELS

BÂTIMENTS INDUSTRIELS BÂTIMENTS INDUSTRIELS UNE ADAPTATION NATURELLE AUX BESOINS DE VOTRE ACTIVITÉ Le bois et plus particulièrement les solutions constructives Metsä Wood permettent d envisager en toute simplicité la construction

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

LOCATION BATIMENT 3 589 M 2 ZAC DE LA PORTE NORD BRUAY LA BUISSIERE 62700

LOCATION BATIMENT 3 589 M 2 ZAC DE LA PORTE NORD BRUAY LA BUISSIERE 62700 LOCATION BATIMENT 3 589 M 2 ZAC DE LA PORTE NORD BRUAY LA BUISSIERE 62700 Situation géographique et environnement p.4 Description p.6 Surfaces p.7 Plan masse p.8 Plan des locaux p.8 Plan d accès p.9 Conditions

Plus en détail

STOCKAGE (EXTERIEUR): 1326m2

STOCKAGE (EXTERIEUR): 1326m2 F E D C A 5 Légende : couleurs plan plantes d'exterieur C A outils de jardinage divers chambre froide resto+cuisine plantes d'intérieur sanitaires publics 5 6 7 8 9 8 9 5 6 7 8 9 5 6 7 entrée avec boutiques

Plus en détail

Communiqué de presse. La nouvelle géométrie de profil PAVATEX en pratique. Siège social de la société Abensberger Holz 100-Haus GmbH

Communiqué de presse. La nouvelle géométrie de profil PAVATEX en pratique. Siège social de la société Abensberger Holz 100-Haus GmbH Communiqué de presse Fribourg, juin 2012 Siège social de la société Abensberger Holz 100-Haus GmbH La nouvelle géométrie de profil PAVATEX en pratique Pavatex SA Martin Tobler Directeur Marketing et Développement

Plus en détail

Contexte et méthodologie de l étude

Contexte et méthodologie de l étude Contexte et méthodologie de l étude Bâtiments étudiés : Pavillon propriété Martin et Varin Aléas toxique (Fai) et thermique (M+) Etablissement Intermarché aléa Toxique (Fai) PHASE 1 Synthèse des phénomènes

Plus en détail

CATALOGUE MP ACOUSTIQUE CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012. Plafonds acoustiques. Traitement absorbant mural. Cloisons acoustiques

CATALOGUE MP ACOUSTIQUE CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012. Plafonds acoustiques. Traitement absorbant mural. Cloisons acoustiques CATALOGUE MP ACOUSTIQUE 2011/2012 Plafonds acoustiques Traitement absorbant mural Cloisons acoustiques 1 Table des matières Présentation de la société :... 3 Proposition de MP Acoustique :... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Protection incendie et matériaux

Protection incendie et matériaux Protection incendie et matériaux Nouvelle construction Agrandissement Rénovation Compartimentage Résistance au feu La laine de pierre Flumroc protège les maisons de multiples façons La pierre suisse et

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr

Tél. : 02 99 09 13 30 Fax 09 70 61 39 31 contact@edelweiss-expertises.fr www.edelweiss-expertises.fr Comment choisir un isolant pour les murs Avec16% des déperditions de chaleur qui passent par les murs l isolation des murs est la deuxième priorité en rénovation après l isolation de la toiture. Les caractéristiques

Plus en détail

MAISON 3 21 & 22, DERB ZAMRANE, MELLAH

MAISON 3 21 & 22, DERB ZAMRANE, MELLAH MAISON 3 21 & 22, DERB ZAMRANE, MELLAH STRUCTURE, CONSTRUCTION ET EQUIPEMENT Mona Elaichi (Maroc), Sanaa Nakhli (Maroc), Berta Pes Solsona (Espagne) & Georges Vlachodimos (Grèce) Fondations, Murs et Poteaux

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

ARSEAA LES MARRONNIERS

ARSEAA LES MARRONNIERS REHABILITATION D UN ETABLISSEMENT POUR ADULTES HANDICAPES : ARSEAA LES MARRONNIERS 122 place Sainte Foy 31620 CEPET TOUS CORPS D ETAT EN SITE OCCUPE ANNEES 2011-2013 MAITRE D OUVRAGE : PATRIMOINE MAITRE

Plus en détail

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES

LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LA MÉTHODOLOGIE DE CONCEPTION DES TOITURES PLATES LES CHOIX DE L AUTEUR DE PROJET ILLUSTRATION PAR UN EXEMPLE : AU STADE DE L ESQUISSE LE PARTI ARCHITECTURAL LES CHOIX DES SYSTÈMES DE TOITURE ILLUSTRATION

Plus en détail

C0nstruire une mais0n. Sommaire

C0nstruire une mais0n. Sommaire Sommaire Page 2 : Le terrain Page 3 : Les raccordements Page 4 : Les fondations Page 5 : La chape Page 6 : Les murs Page 8 : Les planchers Page 9 : Le toit Page 10 : La charpente Page 12 : Les tuiles C0nstruire

Plus en détail

JE CHOISIS. Abris de jardin

JE CHOISIS. Abris de jardin JE CHOISIS Abris de jardin JE CHOISIS Un abri de jardin L abri de jardin est l endroit idéal pour ranger vos outils et stocker votre mobilier de jardin pendant l hiver. Selon sa taille, il peut aussi accueillir

Plus en détail

QUALITÉ DE CONSTRUCTION

QUALITÉ DE CONSTRUCTION QUALITÉ DE CONSTRUCTION Fondation Par dalle de béton armé. Structure De béton armé avec piliers et planchers. Cloison De briques creuses de 11 cm d épaisseur. Cloison intérieure Avec structures de profiles

Plus en détail

Façades en pan de bois ou à ossature métallique

Façades en pan de bois ou à ossature métallique FICHE TECHNIQUE Façades en pan de bois ou à ossature métallique 2 4 5 CONNAÎTRE > L ossature > Le remplissage des murs de façades > Le remplissage des murs et cloisons intérieurs REGARDER > Reconnaître

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.5 Les toits inclinés et plats 12.5.1 Le toit incliné posé sur un mur en béton armé 12.5.2 Le toit incliné posé sur un mur en

Plus en détail

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant "La Réserve" Le Bureau des Douanes

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant La Réserve Le Bureau des Douanes DES STRUCTURES SPÉCIALES En plus des types de bâtiments standard tels que ceux dont il est débattu dans les sections précédentes de ce chapitre, il y avait un certain nombre de constructions spéciales

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I

RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES. Ecole de MIRANGO I RAPPORT MISE A L ACCESSIBILITE DE 6 ECOLES PRIMAIRES Ecole de MIRANGO I Vincent DAVID Le 21 décembre 2010 Table des matières 1- Les outils d accessibilité principalement utilisés 1-1 Les rampes d accès

Plus en détail

Etape 3 : Réalisation des travaux

Etape 3 : Réalisation des travaux Etape 3 : Réalisation des travaux Les fondations d une maison BBC La construction d une maison doit être structurée suivant des étapes bien précises. Etude géotechnique Depuis le 1 er mai 2011, une nouvelle

Plus en détail

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi

Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi Entrepôts commerciaux : Transporteur Bonnieux puis brasserie, restaurant : fabrique de bière et restaurant Ninkasi 267 rue Marcel-Mérieux square du Professeur-Galtier rue Prosper-Chappet Lyon 7e Dossier

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

CUBE DIAGNOSTIC STRUCTUREL BATIMENT N 33 MESURES CONSERVATOIRES ZAC BASTIDE NIEL / BORDEAUX. Bordeaux, le 13 fevrier 2012

CUBE DIAGNOSTIC STRUCTUREL BATIMENT N 33 MESURES CONSERVATOIRES ZAC BASTIDE NIEL / BORDEAUX. Bordeaux, le 13 fevrier 2012 Bordeaux, le 13 fevrier 2012 DIAGNOSTIC STRUCTUREL BATIMENT N 33 MESURES CONSERVATOIRES ZAC BASTIDE NIEL / BORDEAUX INDEX DATE MODIFICATIONS Resposable 0 10/11/2010 1 er document Oscar BAUZA A 13/02/2012

Plus en détail

10 BONNES raisons DE ChOISIr LE BOIS

10 BONNES raisons DE ChOISIr LE BOIS CATALOGUE Sommaire 3 LES AVANTAGES Du BOIS 4 ChArpENTE TrADITIONNELLE 5 FErmETTE INDuSTrIELLE 6 maison OSSATurE BOIS 7 BâTImENT BOIS 8 AméNAGEmENT ExTérIEur 9 rénovation patrimoine BâTI 10 rénovation ThErmIquE

Plus en détail

DR Fiche isolant Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER :

DR Fiche isolant Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : DR Fiche isolant Comment améliorer son habitat? ACTIVITE DECOUVRIR ET ANALYSER : Mise en évidence du phénomène de déperdition thermique aux travers des parois 1. Première activité : Mise en évidence du

Plus en détail

D0.0 D0.0 D0.2 D0.1 LISTE DES PLANCHES LISTE DES PLANCHES RÉPARATION DE LA CONNEXION ENTRE LE MUR ET LA TOITURE

D0.0 D0.0 D0.2 D0.1 LISTE DES PLANCHES LISTE DES PLANCHES RÉPARATION DE LA CONNEXION ENTRE LE MUR ET LA TOITURE LISTE DES PLANCHES D0 - RÉPARATION D0.1 - RÉPARATION DE MAÇONNERIE DÉGRADÉE PAR LES INTEMPÉRIES D0.2 - RÉPARATION DE LA CONNEXION ENTRE LE MUR ET LA TOITURE D1 - NOUVEAUX DÉTAILS DE MURS D1.1 - NOUVEAU

Plus en détail

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN

INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN I - Données Générales INTERVENIR SUR LE BATI ANCIEN Rivalités entre réhabilitation, restauration et rénovation Au cours des dernières années, d'importantes études ont été entreprises dans les quartiers

Plus en détail

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers :

Commune de Barjouville. Travaux d aménagements de sécurité Rd 339 et Rd 127 et divers : Commune de Barjouville (Département d Eure-et-Loir) MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée passé en application de l article 28 du Code des marchés publics. Nature des travaux : Travaux d

Plus en détail

ARCHI-13. CONSTRUCTION D'UN POLE PETITE ENFANCE Rue de l'arquebuse CARNET DE DETAILS. COMMUNE DE REBAIS 2, rue de l'hôtel de ville

ARCHI-13. CONSTRUCTION D'UN POLE PETITE ENFANCE Rue de l'arquebuse CARNET DE DETAILS. COMMUNE DE REBAIS 2, rue de l'hôtel de ville CONSTRUCTION D'UN POLE PETITE ENFANCE Rue de l'arquebuse 77510 REBAIS M. D'OUVRAGE COMMUNE DE REBAIS 2, rue de l'hôtel de ville 77510 REBAIS T: 01 64 04 50 37 F: 01 64 04 57 80 mairie.rebais@wanadoo.fr

Plus en détail

Haute Qualité Environnementale

Haute Qualité Environnementale à la découverte d un bâtiment Haute Qualité Environnementale Viens découvrir les locaux du SMD3 avec Juliette et Norbert! Qu est-ce que le smd3? Le référentiel HQE propose de respecter 14 cibles environnementales

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

SE DONNER DE LA hauteur

SE DONNER DE LA hauteur PRÉSENTATION Que d espace perdu sous nos toits! Dans un contexte économique statique où le prix du terrain décolle, où le nomadisme immobilier n est plus un sport de haute voltige pour faire des envolées

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Couvertures métalliques

Couvertures métalliques FICHE TECHNIQUE Couvertures métalliques 2 4 5 CONNAÎTRE > Les métaux utilisés > Compatibilité des matériaux > Mise en œuvre > Supports > Ventilation REGARDER > L état de la couverture > L état des supports

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 14/2015 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 14/2015 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 14/2015 Au Conseil communal Demande de crédit complémentaire de CHF 450'000. concernant la construction du Centre Communal d Entretien (CCE) Délégués

Plus en détail

Colloque européen - Bâtiment d'élevage du futur. Jacques CAPDEVILLE Institut de l Elevage. Sommaire

Colloque européen - Bâtiment d'élevage du futur. Jacques CAPDEVILLE Institut de l Elevage. Sommaire Les bâtiments simplifiés à logettes et aire d exercice non couverte Jacques CAPDEVILLE Institut de l Elevage Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Localisation et caractéristiques des élevages 3. Les différentes

Plus en détail

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter

AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter AGORA 2014 Appel à idées Habiter les toits à Bordeaux Et pour compléter 1 SOMMAIRE Vues générales des toits 3 Type de charpentes, de la plus simple à la plus sophistiquée quelques coupes transversales

Plus en détail

DE SOUSCRIPTION ASSURANCE DECENNALE

DE SOUSCRIPTION ASSURANCE DECENNALE questionnaire DE SOUSCRIPTION ASSURANCE DECENNALE page 1/7 - version 01/05/2012 I PERSONNES A ASSURER Nom : Adresse : Activité principale : Sont à assurer toutes les parties qui collaborent au projet assuré

Plus en détail

11 / 19 - LOOS-EN-GOHELLE

11 / 19 - LOOS-EN-GOHELLE 11 / 19 - LOOS-EN-GOHELLE RESTRUCTURATION ATELIERS EN PEPINIERE ECO-ENTREPRISES Maître d ouvrage : Communaupole lens lievin Maître d ouvrage délégué : adevia Maître d oeuvre : Atelier d Architecture Ecologique

Plus en détail

ÉCRANS DE SOUS-TOITURE ET PARE-VAPEUR

ÉCRANS DE SOUS-TOITURE ET PARE-VAPEUR ÉCRANS DE SUS-TITURE ET PARE-VAPEUR PRIX DE VENTE AU 01.04.2014 www.fakro.be.be 1 H 2 AVEZ-VUS UN TIT BIEN RESPIRANT? UN BN ÉCRAN DE SUS-TITURE - UN ÉLÉMENT ES- SENTIEL PUR UN TIT BIEN ÉTANCHE ET CALRIFUGE

Plus en détail

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest. Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Ville de Montréal Arrondissement Sud-Ouest Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Demande de démolition 106, rue Rose de Lima Comité de démolition du 26 janvier 2010 1 Ville

Plus en détail

Présentation renouveau école Georges Pamart

Présentation renouveau école Georges Pamart MAIRIE DE QUERENAING DEPARTEMENT DU NORD REPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTE EGALITE FRATERNITE Arrondissement de Valenciennes - Canton de Valenciennes Sud www.querenaing.fr Présentation renouveau école Georges

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2

1. Presentation:... 2. 1.1. Famille :... 2 1.2. Terrain:... 2 1.3. Situation :... 2 2. Construction souhaitée:... 2 Mr et Mme Xxxxxxx Xxxxx 63 Rue xxxxx 01210 XXXXXX France Tel. : xxxx xxxx xx Document : Cahier des charges pour la construction d une maison d habitation (Principale) Index : 1. Presentation:... 2 1.1.

Plus en détail

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel

Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Les radiateurs et le plancher chauffant basse température avec le gaz naturel Comment choisir vos émetteurs de chaleur? Avec le gaz naturel, vous faites le choix d une énergie d avenir pour votre maison,

Plus en détail

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR

EN CAS DE DÉFAUT DE CONSTRUCTION, CONTACTER D ABORD LE CONSTRUCTEUR L ASSURANCE DOMMAGE-OUVRAGE NE REMPLACE PAS LE SERVICE APRÈS-VENTE DU CONSTRUCTEUR La garanties Dommage-Ouvrage qu est ce que c est? Vous êtes propriétaire d une maison que vous avez fait construire depuis moins de 10 ans. Un désordre lié à la construction apparaît. Vous avez souscrit

Plus en détail

ECOCHANVRE 08. Colloque Construction Chanvre en Champagne Ardennes Retours d expériences Régionales 10 Décembre 2014, Troyes

ECOCHANVRE 08. Colloque Construction Chanvre en Champagne Ardennes Retours d expériences Régionales 10 Décembre 2014, Troyes Colloque Construction Chanvre en Champagne Ardennes Retours d expériences Régionales 10 Décembre 2014, Troyes Le Groupe Ecochanvre08 Dans les chiffres : 5 agriculteurs en SAS depuis 2014, Initiative soutenu

Plus en détail

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Le présent guide fournit aux propriétaires la liste des exigences requises pour présenter une demande de permis de

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Octobre 2002 Série technique 02-132 Systèmes muraux non traditionnels pour les petits immeubles introduction Le présent rapport vise à sensibiliser les consommateurs et les constructeurs

Plus en détail

Bâtiment Hébergement. Etat des lieux. Facade est

Bâtiment Hébergement. Etat des lieux. Facade est Bâtiment Hébergement Etat des lieux Facade est Etienne Cendron 15/10/2014 Facade nord Facade ouest Facade sud 2 Il s agit d un bâtiment d un seul niveau en murs maçonnés, à charpente métallique et couverture

Plus en détail

PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE

PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE L objectif de notre démarche est de disposer d éléments sur la construction de bâtiments en bois nous permettant de réaliser le panorama de l architecture contemporaine

Plus en détail

Écoles provisoires pour la DGS Direction du Génie Scolaire du Ministère de l Éducation Nationale de la République D Haïti

Écoles provisoires pour la DGS Direction du Génie Scolaire du Ministère de l Éducation Nationale de la République D Haïti Écoles provisoires pour la DGS Direction du Génie Scolaire du Ministère de l Éducation Nationale de la République D Haïti Propositions architecturales pour la construction de classes de 53 m2 accueillant

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Zone Industrielle. Kehlen... 1

Zone Industrielle. Kehlen... 1 Zone Industrielle Kehlen VALERES Konstruktioun SA 1 L o c a l i s a t i o n Le terrain se situe dans la zone industrielle de et à 8287 Kehlen Parcelle no 2946/5744 lot 1 La superficie du terrain sur lequel

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER À CADRE RIGIDE INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL

BÂTIMENTS EN ACIER À CADRE RIGIDE INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL BÂTIMENTS EN ACIER À CADRE RIGIDE INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL UN LEADER MONDIAL de bâtiments en acier à cadre rigide Forte de ses quarante années d existence, la société BEHLEN Industries

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation

Département de LA MAYENNE. Commune de LAVAL. «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT. urbane. Aménagement urbain - Conception Réalisation PA10 Département de LA MAYENNE Commune de LAVAL «Le Hameau de Vaufleury» - 43 lots - REGLEMENT Dossier 252L Dressé le 15/01/2010 Modifié le urbane Aménagement urbain - Conception Réalisation 72 Boulevard

Plus en détail

AIDE POUR LE CALCUL DE LA SURFACE TAXABLE ET DE LA SURFACE DE PLANCHER

AIDE POUR LE CALCUL DE LA SURFACE TAXABLE ET DE LA SURFACE DE PLANCHER AIDE POUR LE CALCUL DE LA SURFACE TAXABLE ET DE LA SURFACE DE PLANCHER 1. Attention toujours commencer par le calcul de la surface taxable : DEFINITION : somme des surfaces de plancher de chaque niveau

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER AUTOPORTANTS INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL

BÂTIMENTS EN ACIER AUTOPORTANTS INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL BÂTIMENTS EN ACIER AUTOPORTANTS INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL UN LEADER MONDIAL de bâtiments en acier autoportants Forte de ses quarante années d existence, la société BEHLEN Industries

Plus en détail

Dona. Résidence. Infos / contact M.Rufi 079 669 98 48. Immodona SA Rue St-Sébastien 18 2800 Delémont

Dona. Résidence. Infos / contact M.Rufi 079 669 98 48. Immodona SA Rue St-Sébastien 18 2800 Delémont Résidence Dona 4 appartements de standing 3.5 pièces / attique et 4.5 pièces rez-de-chaussée Vente en PPE Immodona SA Rue St-Sébastien 18 2800 Delémont 032 422 13 26 contact@immodona.ch www.immodana.ch

Plus en détail

1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE

1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE 1 rue des Combes - 03 Creuzier-le-Neuf VENDUE Maison T3 195 000 euros TTC PRESTATIONS COMPRISES : Maison conforme RT2012 avec attestation de conformité, test d étanchéité, et DPE Terrain viabilisé (compteur

Plus en détail

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne

Communiqué de presse. La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Communiqué de presse Fribourg, novembre 2010 Rénovation énergétique d une maison en bois à Völs La simple baraque de chantier se métamorphose en une maison des Eclaireurs moderne Rénovation énergétique

Plus en détail

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8. A remplir par l auditeur, à fournir à la maîtrise d ouvrage (joint à l appel d offres).

AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8. A remplir par l auditeur, à fournir à la maîtrise d ouvrage (joint à l appel d offres). AUDIT DES BATIMENTS AVANT DEMOLITION TOTALE OU PARTIELLE 1/8 1 - Identité du maître d'ouvrage DONNEES GENERALES Nom... Adresse... Coordonnées... Fax... II - Identité de l'auditeur Nom... Adresse... Coordonnées...

Plus en détail

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl

MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl MENUISERIE GÉNÉRALE LIÉGEOIS sprl C O N S T R U C T I O N É C O L O G I Q U E OSSATURE BOIS - BASSE ÉNERGIE - PASSIVE MGL - Un chez soi très nature La menuiserie Générale Liégeois est une entreprise de

Plus en détail

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE

LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE LE LAVOIR DE LA MONTAGNE - RAPPORT DE PRESENTATION - DOSSIER PHOTOGRAPHIQUE 1 La mairie de Ressons-le-Long souhaite restaurer le lavoir de la Montagne. L opération fait l objet d une souscription «Fondation

Plus en détail

Gestion des permis: la procédure PEB pas à pas, par type de projet sur base d exemples

Gestion des permis: la procédure PEB pas à pas, par type de projet sur base d exemples Entrée en vigueur du décret PEB avril 2010 Gestion des permis: la procédure PEB pas à pas, par type de projet sur base d exemples Marianne DUQUESNE, Conseiller Cellule énergie Union des Villes et Communes

Plus en détail

Villa Savoye. P a r c o u r s d é c o u v e r t e. j e u n e p u b l i c / Î L E - D E - F R A N C E P A R I S

Villa Savoye. P a r c o u r s d é c o u v e r t e. j e u n e p u b l i c / Î L E - D E - F R A N C E P A R I S P a r c o u r s d é c o u v e r t e Villa Savoye P A R I S / Î L E - D E - F R A N C E j e u n e p u b l i c Villa Savoye Bonjour et bienvenue à la villa Savoye. D Je suis le compas, un instrument indispensable

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

NOUS SOMMES LOCUSI BIEN BÂTIR NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS

NOUS SOMMES LOCUSI BIEN BÂTIR NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS NOUS SOMMES LOCUSI NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS EMPLOYÉS. TOUJOURS DÉVOUÉS, À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS ET IMPLI- QUÉS AU MAXIMUM DANS CHACUN DE NOS PROJETS, NOUS METTONS

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «Le Moulin à Farine à Trèbes»

Rapport de Diagnostic Technique de l état physique. «Le Moulin à Farine à Trèbes» Référence dossier : B0903020 Rapport de Diagnostic Technique de l état physique «Le Moulin à Farine à Trèbes» Maître d ouvrage Voies Navigables de France Direction Interrégionale de VNF Sud Ouest Subdivision

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

Aménagement cloisonné et paysagé

Aménagement cloisonné et paysagé 1 er étage Aménagement cloisonné et paysagé 02 SALLES DE RÉUNION 56 POSTES AU TOTAL Sanitaires Circulations horizontales Circulations verticales Locaux techniques Environmental immobilier L immeuble fait

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Guide de la déclaration préalable

Guide de la déclaration préalable Guide de la déclaration préalable www.petit-quevilly.fr MINISTÈRE CHARGÉ DE L URBANISME 1 En cas de besoin, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie Dpt Commune Année N o de dossier Cachet de la

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail