Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN"

Transcription

1 Eaux souterraines Captages AEP Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon

2 Eaux souterraines : géologie & hydraulique AQUIFERE ( réservoir ) NAPPE ( écoulement ) perméabilité porosité aquifères poreux (alluvions, grès, altérites...) aquifères fissurés (granites, basaltes...) aquifères karstiques (calcaires, gypses...) nappes phréatiques nappes superficielles / profondes nappes «libres» / «captives» nappes alluviales d'accompagnement de rivière 2 2

3 Eaux souterraines : une ressource qui s'écoule 3 3

4 Eaux souterraines : liées aux eaux de surface ALIMENTATION et EXUTOIRES 4 4

5 Eaux souterraines : vulnérable aux polluants infiltration (zone non saturée) nature et épaisseur du recouvrement vitesse d'écoulement nappe 5 5

6 Eaux souterraines : les investigations FORAGE / PIEZOMETRE essais de pompage évolution du niveau de la nappe / débit des sources carte piézométrique 6 6

7 Eaux souterraines : les investigations QUALITE DE L'EAU Connaissance état chimique naturel d'une nappe Fond géochimique / pollutions d'origine anthropique Prélèvement d'eau au point de mesure (forage, puits, source, plan d'eau...) et analyses des paramètres en laboratoire : - bactériologie, physico-chimie, - micropolluants (pesticides, métaux, HAP...) - radioactivité, isotopes... Prélèvements : pompage + méthodes normalisée Analyses : laboratoires agrées (Ministère écologie, Ministère santé) 7 7

8 Eaux souterraines : les données 8 8

9 Eaux souterraines : les référentiels Référentiel «aquifère» (BD LISA) - modèle 2D d'une réalité en 3D - «entités hydrogéologiques» - découpage local de base BRGM Les «masses d'eau souterraine» - référentiel Directive Cadre Eau - évaluation et surveillance de l'état des eaux souterraines En France = regroupement d'aquifères / critère de pression anthropique 9 9

10 Serveur cartographique / base données BRGM «InfoTerre» :

11 Serveur cartographique CARMEN :

12 Bon état DCE des masses d'eaux souterraines État qualitatif Interaction forte État quantitatif respect de normes et valeurs seuils de qualité («eau potable») pas d impact sur les milieux superficiels alimentés équilibre captage / renouvellement pas d intrusion d eau salée (littoral) pas d impact sur les milieux superficiels alimentés Bon Médiocre et ou Bon Médiocre 12 12

13 Bon état qualité des masses d'eaux souterraines Normes de qualité fixées pour deux paramètres (Directive Fille 2006) Nitrates Pesticides 1 50 mg/l 0,1 µg/l 0,5 µg/l (total) 2 1 Substances actives et métabolites pertinents 2 somme des pesticides détectés et quantifiés Si impacts sur eaux de surface : normes plus stricts peuvent être imposées Paramètres Valeurs seuils Arsenic 10 µg/l (*) Cadmium 5 µg/l Plomb 10 µg/l (**) Mercure 1 µg/l Trichloréthylène 10 µg/l Tétrachloréthylène 10 µg/l Ammonium 0,5 mg/l (*) Sulfates Chlorures Conductivité Valeurs seuils à définir localement (fond géochimique) Valeurs seuils AEP : Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites de référence de qualité (Min. Santé) 13 13

14 Bon état quantité des masses d'eaux souterraines 14 14

15 Les objectifs environnementaux DCE pour les eaux souterraines Prévenir et limiter les rejets des polluants et prévenir la détérioration de l état des masses d eau => objectif de non dégradation Protéger et restaurer les masses d eau, assurer un équilibre entre prélèvement et renouvellement des eaux => objectif de bon état chimique et quantitatif en 2015 Inverser toute tendance à la hausse significative et durable de la concentration de tout polluant d origine anthropique => objectif de réduction de la pollution des eaux Substances dangereuses dont l'introduction dans le sol et le sous-sol est interdite polluants non dangereux dont l'introduction dans le sol et le sous-sol doit être limitée Respecter les exigences de qualité et les objectifs des autres directives «registre des zones protégées» : CAPTAGES AEP 15 15

16 Eaux souterraines : les captages AEP 16 16

17 Eaux souterraines : les captages AEP Aire d'alimentation (AAC / BAC) Zone de protection ZSCE (code environnement) Périmètres de protection réglementaires (code santé) 17 17

18 Eaux souterraines : les captages AEP 18 18

19 Incidences sur les eaux souterraines Points de vigilance d'un dossier IOTA / ICPE Indentification des enjeux «eaux souterraines» Aquifère / masse d'eau stratégique (SDAGE / SAGE) Caractéristiques hydrauliques, vulnérabilité intrinsèque Captages d'eau potable (bassin d'alimentation / périmètres de protection) Etat des eaux souterraines au droit et en aval du site (quantité, qualité) Liens eaux de surfaces Quelles données disponibles? Investigations nécessaires : piézométrie, analyses d'eau, essais de pompage... Identification des pressions potentielles Rejet (substance dangereuse / polluants non dangereux) Prélèvements, Modification physique, augmentation vulnérabilité Mise en communication aquifères (forages) Respect objectifs DCE / masses d'eau Mise en place d'un réseau de suivi ad hoc 19 19

20 Merci pour votre attention Direction Régionale de l Environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon Service Nature Unité Eau et Milieux Aquatiques P. CHEMIN octobre

21 Niveau de la nappe au repos Niveau de l eau dans le forage Ciment (injecté par la base) Tube dépassant du sol (50 cm au minimum) Margelle en ciment (hauteur de 30 cm minimum) Terrain dénoyé Centreur Tubage de protection Cône de rabattement du forage en production Joint d étanchéité (Argile) évite l invasion de l aquifère et du gravier par le ciment Massif filtrant (gravier calibré) Aquifère Centreur (obligatoire) Crépine (adaptée à la formation aquifère et sous le niveau de l eau en pompage) Tube plein à la base de la crépine 21 21

22 Tube dépassant du sol 1 ère étape 2 ème étape Ciment (injecté sous pression par le bas, il assure l étanchéité entre les deux quifères) Niveau de la nappe au repos Margelle Terrain dénoyé Tubage de protection Nappe supérieure à occulter (par exemple eau polluée) Espace annulaire > 4 cm Centreur (obligatoire) Formation imperméable Toit de l aquifère captif Nappe inférieure captive à capter Crépine (adaptée à la formation aquifère ) Massif filtrant Gravier calibré (si nécessaire) Tube plein à la base de la crépine 22 22

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 532a 532b Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Estuaire - Loire Code de la masse d'eau : Code européen : FRG022 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

1/10. Engagement de l organisme fournisseur de données. Exploitation des fichiers et données

1/10. Engagement de l organisme fournisseur de données. Exploitation des fichiers et données Le présent avertissement rappelle les droits et obligations des utilisateurs qui téléchargent sur un portail Internet du système d information sur l eau (http://www.eaufrance.fr) des informations mises

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE

CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE Cahier des charges pour l évolution des réseaux de surveillance des eaux souterraines en France CAHIER DES CHARGES POUR L EVOLUTION DES RESEAUX DE SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES EN FRANCE Version complétée

Plus en détail

Bilan du fonctionnement de l ancien réseau national de suivi de la qualité des eaux souterraines sur le bassin Loire-Bretagne

Bilan du fonctionnement de l ancien réseau national de suivi de la qualité des eaux souterraines sur le bassin Loire-Bretagne Bilan du fonctionnement de l ancien réseau national de suivi de la qualité des eaux souterraines sur le bassin Loire-Bretagne Préambule : Ce réseau a été mis en place en 1999. Il n existe plus depuis 2007.

Plus en détail

Milieux aquatiques, eau et assainissement

Milieux aquatiques, eau et assainissement A 2 PRESERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES Milieux aquatiques, eau et assainissement La qualité de l eau potable distribuée est satisfaisante, en dépit des pollutions de la nappe qui imposent

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

Evaluation environnementale du projet de Schéma Directeur d'aménagement et de Gestion des x (SDAGE 2010-2015) pour le Bassin Artois-Picardie Consultation des associations Nord Nature Environnement a participé

Plus en détail

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation

Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Notice d incidence en vue de la réalisation d un doublet de forages d eau à des fins géothermiques à Créteil (94) Dossier de demande d autorisation Novembre 2011 29 rue Blanche Hottinguer 77600 GUERMANTES

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

Mise en œuvre d un nouveau contrat de nappe

Mise en œuvre d un nouveau contrat de nappe La nappe des sables astiens dans l Hérault Mise en œuvre d un nouveau contrat de nappe 2004-2008 La nappe des sables astiens dans l Hérault 450 km2 plus de 700 forages (de 30 à 120 m de profondeur) 4 millions

Plus en détail

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète :

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète : Décret n 2-97-487 du 6 chaoual 1418 (4 février 1998) fixant la procédure d'octroi des autorisations et des concessions relatives au domaine public hydraulique. Le Premier Ministre, Vu la loi n 10-95 sur

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

PLAN DE LA PRESENTATION

PLAN DE LA PRESENTATION Société de Participation CarnaudMetalbox Ancien Etablissement Chouvel à Toulouse GRS Valtech PLAN DE LA PRESENTATION Introduction Contexte du site Objectif des travaux de réhabilitation Approche retenue

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne

Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne Intégration du référentiel hydrographique Bd Carthage dans le Système d Information de l agence de l eau Adour Garonne point de vue sur l importance attributaire d un référentiel 1 Plan de la présentation

Plus en détail

PROTÉGER LES EAUX SOUTERRAINES ET LES CAPTAGES D ÎLE-DE-FRANCE POUR UNE BONNE QUALITÉ D EAU DU ROBINET

PROTÉGER LES EAUX SOUTERRAINES ET LES CAPTAGES D ÎLE-DE-FRANCE POUR UNE BONNE QUALITÉ D EAU DU ROBINET PROTÉGER LES EAUX SOUTERRAINES ET LES CAPTAGES D ÎLE-DE-FRANCE POUR UNE BONNE QUALITÉ D EAU DU ROBINET ddddd ddddd PROTÉGER LES EAUX SOUTERRAINES ET LES CAPTAGES D ÎLE-DE-FRANCE POUR UNE BONNE QUALITÉ

Plus en détail

Enjeux de la sécurisation durable d anciennes décharges en Alsace par la chimie bâloise

Enjeux de la sécurisation durable d anciennes décharges en Alsace par la chimie bâloise Enjeux de la sécurisation durable d anciennes décharges en Alsace par la chimie bâloise Journées d échanges franco-suisses sur la gestion des sites et sols pollués 14 15 juin 2012 Hans-Jürg Reinhart Carine

Plus en détail

FICHE N III-2.5 Surveillance de la qualité de l'eau

FICHE N III-2.5 Surveillance de la qualité de l'eau Plan qualité FICHE N III-2.5 Surveillance de la qualité de l'eau L objectif de cette fiche est de caractériser la pollution par les pesticides, qualitativement (type de molécules retrouvées) et quantitativement

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX. Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL

O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX. Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL O.H.S.A. 86, bis quai Blanqui 94146 ALFORTVILLE CEDEX Construction de logements collectifs ATHIS-MONS (91) ETUDE DE POLLUTION DU SOUS-SOL Siège Social : 565 rue des Vœux Saint Georges - 94290 VILLENEUVE

Plus en détail

Journée «Eau et Assainissement

Journée «Eau et Assainissement Journée «Eau et Assainissement Enjeux et qualité de l eau sur le territoire du SAGE ATG Véronique GONZALEZ 23/01/2014 2 Agence Régionale de Santé Bretagne Origine des ARS : créées par l article 118 de

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRESERVER LA BIODIVERSITE ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques de

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

Glossaire DCE PREAMBULE

Glossaire DCE PREAMBULE Glossaire DCE PREAMBULE Dans le cadre de la mise en œuvre de la Directive Cadre sur l Eau (DCE), de nombreux documents sont produits. Ces documents devront être compréhensibles par tous les acteurs du

Plus en détail

UNEP / UNESCO / UN-HABITAT / ECA ASSESSMENT OF POLLUTION AND VULNERABILI TY OF WATER SUPPLY AQUIFERS OF AFRICA CITIES

UNEP / UNESCO / UN-HABITAT / ECA ASSESSMENT OF POLLUTION AND VULNERABILI TY OF WATER SUPPLY AQUIFERS OF AFRICA CITIES UNEP / UNESCO / UN-HABITAT / ECA ASSESSMENT OF POLLUTION AND VULNERABILI TY OF WATER SUPPLY AQUIFERS OF AFRICA CITIES EVALUATION DE LA POLLUTION ET DE LA VULNERABILITE DES AQUIFERES DES GRANDES CI TES

Plus en détail

développement de nappes d eau souterraine

développement de nappes d eau souterraine Les risques pesant sur les nappes d eau souterraine d Ile-de-France La richesse en eau souterraine de l Ile-de-France est due à sa structure générale en cuvette et à l alternance des roches de différentes

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus

Hiérarchisation des enjeux et cadrage des objectifs par les élus Aider les maîtres d ouvrages et leurs techniciens à réviser leur programme pluriannuel de gestion des cours d eau en prenant en compte l hydromorphologie et les objectifs du SDAGE 2010-2015. Ce document

Plus en détail

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après)

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après) Dossier de demande d autorisation d exploiter une carrière GRAVALOIRE CARRIERES Carrière de la Vallée résumé non technique du projet Indice 3 P. 11 sur 38 La majorité des eaux ruisselant sur le site aboutissent,

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE?

SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? Fiches ressources Dossier n 2 Activités 1 à 4 SOMMAIRE 1. LA PROSPECTION 2. LA TERRE : UNE CHAUDIERE NATURELLE HISTOIRE DE LA GEOTHERMIE 3. COMMENT CELA FONCTIONNE? 4. DES ATOUTS POUR L'ENVIRONNEMENT APPLICATIONS

Plus en détail

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013

Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation. Année 2013 Rapport d activités de la CLE et de la cellule d animation Année 2013 Adopté en séance plénière du 9 décembre 2014 Présentation du SAGE et contexte Le périmètre du SAGE Les masses d eau Le SAGE Val Dhuy

Plus en détail

3 Etat des travaux sites suisses

3 Etat des travaux sites suisses Effet du sol forestier sur la qualité de l'eau aux exutoires Méthode Radon & 1 - Les gaz présents dans l'atmosphère ou produits dans le sol sont dissous dans l'eau de pluie et transportés par percolation

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Validé par la CLE le 6 juillet 2015 Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2014 Validé par la CLE le 6 juillet 2015 1 2 SOMMAIRE Le bassin du Clain et les enjeux de gestion de l eau p4 Historique et avancement

Plus en détail

A C. RIPAMONTI L. MARTIN 09/10/13 Etablissement B C. RIPAMONTI L. MARTIN 23/01/14 Modifications suite à la réunion du 23/01/14

A C. RIPAMONTI L. MARTIN 09/10/13 Etablissement B C. RIPAMONTI L. MARTIN 23/01/14 Modifications suite à la réunion du 23/01/14 Département du Loiret COMMUNE DE LA CHAPELLE SAINT MESMIN MISE EN PLACE DES PERIMETRES DE PROTECTION DES CAPTAGES DOSSIER DE REGULARISATION DES FORAGES AUX TITRES DU CODE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

COMMUNICATION PRESENTEE PAR : Adrien T. DOSSOU, Directeur Général de la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB)

COMMUNICATION PRESENTEE PAR : Adrien T. DOSSOU, Directeur Général de la Société Nationale des Eaux du Bénin (SONEB) REPUBLIQUE DU BENIN -------------------- MINISTERE DE L ENERGIE, DES RECHERCHES PETROLIERES ET MINIERES, DE L EAU ET DU DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES -------------------- DIRECTION GENERALE

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

NOR : DEVL1241811C. (Texte non paru au journal officiel)

NOR : DEVL1241811C. (Texte non paru au journal officiel) Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Direction générale de l'aménagement, du logement et de la nature Direction de l'eau et de la biodiversité Sous-direction de la protection

Plus en détail

Conception, développement et accompagnement d un site web géo spatial dynamique pour l ABHSMD

Conception, développement et accompagnement d un site web géo spatial dynamique pour l ABHSMD Contrôle des droits d accès Internet Information Server MapGuide Server Forages Puits Sources SC SH 12/123 12/767 Caractéristique : Espace annualire Cote inf Cote sup Matériaux de remplissage 124.5 126.7

Plus en détail

Présentation de l entreprise. Des entreprises d ici. Une offre de services sur mesure. .com

Présentation de l entreprise. Des entreprises d ici. Une offre de services sur mesure. .com 1 Présentation de l entreprise Des entreprises d ici Depuis 1979, l entreprise Les Puits Deux-Montagnes s est bâti une réputation enviable qui s étend bien au-delà de la région des Basses-Laurentides.

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003)

Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) Mike Lane, The Baltimore Sun (2003) 1 Les gaz rares peuvent-ils permettre de surveiller les sites de séquestration géologique de CO 2? Stéphane LAFORTUNE Institut de Physique du Globe de Paris Bilan radiatif

Plus en détail

État des lieux de l'alimentation en eau potable en Île-de- France. Rapport final 11NHU075 AECN/CCMO VERSION V3 AOÛT 2012

État des lieux de l'alimentation en eau potable en Île-de- France. Rapport final 11NHU075 AECN/CCMO VERSION V3 AOÛT 2012 11NHU075 AECN/CCMO VERSION V3 AOÛT 2012 État des lieux de l'alimentation en eau potable en Île-de- France SIÈGE SOCIAL PARC DE L'ILE - 15/27 RUE DU PORT 92022 NANTERRE CEDEX RESUME L évolution de la région

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

Les forages individuels en France : Cadre réglementaire et pistes de réflexion pour un meilleur contrôle

Les forages individuels en France : Cadre réglementaire et pistes de réflexion pour un meilleur contrôle Les forages individuels en France : Cadre réglementaire et pistes de réflexion pour un meilleur contrôle Marielle Montginoul, Cemagref, Montpellier (marielle.montginoul@cemagref.fr ) Jean-Daniel Rinaudo,

Plus en détail

SELLE Masse d'eau AR51

SELLE Masse d'eau AR51 SELLE Masse d'eau AR51 Présentation Générale : Superficie : 720 m² exutoire : Somme canalisée à Amiens longueur des cours d'eaux principaux : 63,27 km Population du bassin Versant 2006 : 28 211 hab Évolution

Plus en détail

Agence Régionale de Santé

Agence Régionale de Santé Agence Régionale de Santé Le présent rapport a été réalisé à partir des données de la base «SISE-Eaux» du Ministère chargé de la santé. Mise à jour quotidiennement dans chaque département par les Agences

Plus en détail

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne

Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Les risques liés aux cavités L exemple de la région parisienne Anne-Marie Prunier Leparmentier Inspection générale des Carrières 4 avril 2013 CFGI SGF - CNAM 1/45 Sommaire I. Des incidents à la création

Plus en détail

INDICATEUR D ETAT : 1. ETAT NATUREL DE REFERENCE

INDICATEUR D ETAT : 1. ETAT NATUREL DE REFERENCE INDICATEUR D ETAT : 1. ETAT NATUREL DE REFERENCE Cet indicateur sert à caractériser l état initial du bassin par l approche des caractéristiques géologiques, des masses d eau et l occupation du sol de

Plus en détail

et sols pollués ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Quel type de pollution rencontre-t-on?

et sols pollués ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Quel type de pollution rencontre-t-on? ENVIRONNEMENTS ET MILIEUX Sites et sols pollués Quel type de pollution rencontre-t-on? Un site pollué est un site qui, du fait d anciens dépôts de déchets ou d infiltrations de substances polluantes, présente

Plus en détail

Le préventif coûte-t-il plus cher que le curatif?

Le préventif coûte-t-il plus cher que le curatif? Le préventif coûte-t-il plus cher que le curatif? Argumentaire économique en faveur de la protection des captages Phase 3 Juillet 2011 Le Vexin 1-8, place de la Fontaine - 95000 CERGY Tél : 01 30 32 33

Plus en détail

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Etudes environnementales : Diagnostic de pollution et étude hydrogéologique appliquée au génie civil

Parcours Hydrologie-Hydrogéologie. Etudes environnementales : Diagnostic de pollution et étude hydrogéologique appliquée au génie civil Université Pierre et Marie Curie, École des Mines de Paris & École Nationale du Génie Rural des Eaux et des Forêts Master 2 Sciences de l Univers, Environnement, Ecologie Parcours Hydrologie-Hydrogéologie

Plus en détail

En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : synthèse hydrogéologique, aquifère rhénan, nappe d Alsace, Vosges, nappes alluviales

En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : synthèse hydrogéologique, aquifère rhénan, nappe d Alsace, Vosges, nappes alluviales Banque Régionale de l Aquifère Synthèse hydrogéologique des zones de bordure «Graben de Pfulgriesheim», «Mommenheim-Brumath-Cône de la Zorn» et «Entzheim-Basse vallée de la Bruche» Rapport final BRGM/RP-64204-FR

Plus en détail

Elaboré par le Groupe Projet : ONEMA/BRGM / AE Adour Garonne / AE Rhône Méditerranée& Corse Office International de l Eau / Sandre.

Elaboré par le Groupe Projet : ONEMA/BRGM / AE Adour Garonne / AE Rhône Méditerranée& Corse Office International de l Eau / Sandre. Ce document provient du site http://sandre.eaufrance.fr, site la toile Eaufrance rassemblant les informations sur l eau et les milieux aquatiques. Note d utilisation du simplifié pour l acquisition s données

Plus en détail

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires 01 La règlementation concernant la qualité des eaux destinées à la consommation humaine s applique sans restriction aux installations d eau à l

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Mise en oeuvre de la directive cadre sur l eau : position de la France en Europe en 2009

Mise en oeuvre de la directive cadre sur l eau : position de la France en Europe en 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 367 Novembre 2012 Mise en oeuvre de la directive cadre sur l eau : position de la France en Europe en 2009 OBSERVATION ET STATISTIQUES ENVIRONNEMENT En 2009,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo---

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo--- CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection ---ooo0ooo--- ATTENDU QUE, en vertu du paragraphe e du premier alinéa de l article 31 de la Loi sur la qualité de l environnement

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

Application. sique en. des M. 1 RABAT, ** ONEP. demande. accéléré que. L aquifère

Application. sique en. des M. 1 RABAT, ** ONEP. demande. accéléré que. L aquifère Application de la géophys sique en vue de dégagement des ressources en eau du système de Charf C El Akab hajarlazar1488@gmail.com asmabenmoussa@gmail.com nadiakassou@yahoo.fr iliaskacimi@yahoo.fr Lazar

Plus en détail

Analyses et services à destination des ICPE

Analyses et services à destination des ICPE Analyses et services > LE LABORATOIRE LCA > AUTOSURVEILLANCE DES REJETS AQUEUX > SURVEILLANCE DU MILIEU NATUREL > MESURES SUR SITE ET PRÉLÈVEMENTS > ASSISTANCE À L'EXPLOITATION D'UNITÉS DE TRAITEMENT DES

Plus en détail

BNPE, Banque Nationale des Prélèvements d Eau un outil fédérateur pour la connaissance des pressions quantitatives sur la ressource en eau

BNPE, Banque Nationale des Prélèvements d Eau un outil fédérateur pour la connaissance des pressions quantitatives sur la ressource en eau BNPE, Banque Nationale des Prélèvements d Eau un outil fédérateur pour la connaissance des pressions quantitatives sur la ressource en eau L. Chery 1, C. Nowak 2, A. Mauclerc 1, B. Hypolyte 3, S. Bareyre

Plus en détail

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre!

Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Communiqué de presse www.perpignanmediterranee.com Eau potable : l'agglo s'implique du sous-sol à votre verre! Fournir à chaque abonné de l'eau en quantité suffisante et en qualité irréprochable : c'est

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE WOIPPY (57) S.I.V.O.M. DE L'AGGLOMERATION MESSINE (57) CURAGE ET APPROFONDISSEMENT

Plus en détail

Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre

Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Rapport final BRGM/RP-55088-FR mars 2007 Atlas sur la géothermie très basse énergie en région Centre Rapport final BRGM/RP-55088-FR mars 2007

Plus en détail

Présentation : A. A. TOSSA

Présentation : A. A. TOSSA LA BANQUE DE DONNEES INTEGREE (BDI) DE LA DIRECTION GENERALE DE L HYDRAULIQUE Un Outil pour la Gestion des ressources en eau Présentation : A. A. TOSSA 1- Le Service de la Banque de Données Intégrée (SBDI)

Plus en détail

Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille. Côme Durand, mars 2014. Irstea.

Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille. Côme Durand, mars 2014. Irstea. Projet Miriphyque: utilisation des logiciels Macro/Cemafor pour le bassin de la Morcille Côme Durand, mars 2014. Irstea. 1 Sommaire 1) Présentation 2) Travaux déjà réalisés sur le projet 3) Influence des

Plus en détail

MASTER 2 CONTAMINANTS EAU SANTE

MASTER 2 CONTAMINANTS EAU SANTE MASTER 2 CONTAMINANTS EAU SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation PLUS D'INFOS Crédits ECTS : 60 Cette spécialité couvre

Plus en détail

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France

Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Juin 2011 Qualité écologique des cours d eau en Ile-de-France Evolution depuis 1994 et évaluation pour 2010 Direction régionale et interdépartementale de l environnement et de l énergie d île-de-france

Plus en détail

Eaux souterraines 04/09/2013. A. Dassargues Prof. ULg & KULeuven. Enjeux et défis de l utilisation des eaux souterraines

Eaux souterraines 04/09/2013. A. Dassargues Prof. ULg & KULeuven. Enjeux et défis de l utilisation des eaux souterraines Eaux A. Dassargues Prof. ULg & KULeuven Eaux dans le cycle de l eau Qualité des eaux Contaminations des eaux Vulnérabilité et protection des eaux 1 2 Eaux dans le monde Répartition des eaux continentales

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014 Bureau de la Commission Locale de l Eau Olivet le 25 novembre 2014 1. Portage du contrat territorial 2. Projets 2015 / Formations 2015 3. Points divers Ordre du jour 1. Portage du contrat territorial Portage

Plus en détail

Commune d'annet-sur-marne

Commune d'annet-sur-marne PREFECTURE DE SEINE ET MARNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT PROJET SERVICE ETUDES ET PROSPECTIVE Commune d'annet-sur-marne ------------- Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPR)

Plus en détail

Pièce n o 2 Projet de SAGE : PAGD, règlement et documents cartographiques

Pièce n o 2 Projet de SAGE : PAGD, règlement et documents cartographiques Dossier d enquête publique du projet de SAGE Tarn-amont Mars 2015 Pièce n o 1 Rapport de présentation Pièce n o 2 Projet de SAGE : PAGD, règlement et documents cartographiques Pièce n o 3 Rapport environnemental

Plus en détail

EAUX PLUVIALES Réglementation et Doctrines

EAUX PLUVIALES Réglementation et Doctrines EAUX PLUVIALES Réglementation et Doctrines Doctrine validée et présentée au CODERST du 16 février 2010 Complétée et présentée au CODERST du 18 septembre 2012 Août 2012 DDTM 59 «Doctrine Eaux Pluviales»

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION Service Pubic d Assaiisseet Cectif Cuaut de Cues des Prtes du aie rad Le Bourg 72610 CHERISAY Tél : 02.33.32.86.82 EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DONT

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FICHE DÉCLARATIVE Date d arrivée : N de dossier: Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement

Plus en détail

Caractéristiques du projet Installateur (si connu)

Caractéristiques du projet Installateur (si connu) Communauté de Communes de la Côte des Isles Service Public d Assainissement Non Collectif 15 rue de Becqueret 50270 BARNEVILLE CARTERET Tél : 02 33 95 96 70 ; Fax : 02 33 95 96 71 site internet : www.cotedesisles.com

Plus en détail

Révision de la numérotation des règlements

Révision de la numérotation des règlements Révision de la numérotation des règlements Veuillez prendre note qu un ou plusieurs numéros de règlements apparaissant dans ces pages ont été modifiés depuis la publication du présent document. En effet,

Plus en détail

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE

EXAMEN PRÉALABLE DE LA CONCEPTION D UNE FICHE DÉCLARATIVE Vous envisagez de réaliser des travaux sur votre installation d assainissement non collectif, vous devez obtenir l accord du SPANC. COMMUNAUTE DE COMMUNES DE BERNAY ET DES ENVIRONS 299,

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

Exposition. Les eaux. souterraines. Les eaux souterraines - www.eau-adour-garonne.fr / www.brgm.fr

Exposition. Les eaux. souterraines. Les eaux souterraines - www.eau-adour-garonne.fr / www.brgm.fr Exposition Les eaux souterraines 1. L eau souterraine est alimentée par la pluie Durée des phases du cycle de l eau : quelques jours entre l océan et la pluie, quelques heures à quelques mois entre la

Plus en détail

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS

Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Résumé - CHAPITRE 6 LE STOCKAGE ET SES VARIATIONS Table des matières Introduction 1 Les stocks d'eau de surface 1 Les stocks d'eau souterraine 2 L'eau du sol 2 L'eau du sous-sol ou souterraine 3 Les stocks

Plus en détail

Foyer de saturnisme infantile dans un bidonville du Port Ile de la Réunion

Foyer de saturnisme infantile dans un bidonville du Port Ile de la Réunion Foyer de saturnisme infantile dans un bidonville du Port Ile de la Réunion Journée scientifique du réseau SEGA Antananarivo, 25 janvier 2012 Solet JL, Renault P, Denys JC, Teulé G, Dennemont RM, Garnier

Plus en détail

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25

spanc@gde-guadeloupe.com Téléphone: 0590 89 46 25 Informations générales Fiche déclarative pour examen préalable de la conception d une installation d assainissement non collective Service Public de l Assainissement Collectif spanc@gde-guadeloupe.com

Plus en détail