Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eaux souterraines. Captages AEP. Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN"

Transcription

1 Eaux souterraines Captages AEP Formation commissaires enquêteurs 17 octobre 2012 Paul CHEMIN Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon

2 Eaux souterraines : géologie & hydraulique AQUIFERE ( réservoir ) NAPPE ( écoulement ) perméabilité porosité aquifères poreux (alluvions, grès, altérites...) aquifères fissurés (granites, basaltes...) aquifères karstiques (calcaires, gypses...) nappes phréatiques nappes superficielles / profondes nappes «libres» / «captives» nappes alluviales d'accompagnement de rivière 2 2

3 Eaux souterraines : une ressource qui s'écoule 3 3

4 Eaux souterraines : liées aux eaux de surface ALIMENTATION et EXUTOIRES 4 4

5 Eaux souterraines : vulnérable aux polluants infiltration (zone non saturée) nature et épaisseur du recouvrement vitesse d'écoulement nappe 5 5

6 Eaux souterraines : les investigations FORAGE / PIEZOMETRE essais de pompage évolution du niveau de la nappe / débit des sources carte piézométrique 6 6

7 Eaux souterraines : les investigations QUALITE DE L'EAU Connaissance état chimique naturel d'une nappe Fond géochimique / pollutions d'origine anthropique Prélèvement d'eau au point de mesure (forage, puits, source, plan d'eau...) et analyses des paramètres en laboratoire : - bactériologie, physico-chimie, - micropolluants (pesticides, métaux, HAP...) - radioactivité, isotopes... Prélèvements : pompage + méthodes normalisée Analyses : laboratoires agrées (Ministère écologie, Ministère santé) 7 7

8 Eaux souterraines : les données 8 8

9 Eaux souterraines : les référentiels Référentiel «aquifère» (BD LISA) - modèle 2D d'une réalité en 3D - «entités hydrogéologiques» - découpage local de base BRGM Les «masses d'eau souterraine» - référentiel Directive Cadre Eau - évaluation et surveillance de l'état des eaux souterraines En France = regroupement d'aquifères / critère de pression anthropique 9 9

10 Serveur cartographique / base données BRGM «InfoTerre» :

11 Serveur cartographique CARMEN :

12 Bon état DCE des masses d'eaux souterraines État qualitatif Interaction forte État quantitatif respect de normes et valeurs seuils de qualité («eau potable») pas d impact sur les milieux superficiels alimentés équilibre captage / renouvellement pas d intrusion d eau salée (littoral) pas d impact sur les milieux superficiels alimentés Bon Médiocre et ou Bon Médiocre 12 12

13 Bon état qualité des masses d'eaux souterraines Normes de qualité fixées pour deux paramètres (Directive Fille 2006) Nitrates Pesticides 1 50 mg/l 0,1 µg/l 0,5 µg/l (total) 2 1 Substances actives et métabolites pertinents 2 somme des pesticides détectés et quantifiés Si impacts sur eaux de surface : normes plus stricts peuvent être imposées Paramètres Valeurs seuils Arsenic 10 µg/l (*) Cadmium 5 µg/l Plomb 10 µg/l (**) Mercure 1 µg/l Trichloréthylène 10 µg/l Tétrachloréthylène 10 µg/l Ammonium 0,5 mg/l (*) Sulfates Chlorures Conductivité Valeurs seuils à définir localement (fond géochimique) Valeurs seuils AEP : Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites de référence de qualité (Min. Santé) 13 13

14 Bon état quantité des masses d'eaux souterraines 14 14

15 Les objectifs environnementaux DCE pour les eaux souterraines Prévenir et limiter les rejets des polluants et prévenir la détérioration de l état des masses d eau => objectif de non dégradation Protéger et restaurer les masses d eau, assurer un équilibre entre prélèvement et renouvellement des eaux => objectif de bon état chimique et quantitatif en 2015 Inverser toute tendance à la hausse significative et durable de la concentration de tout polluant d origine anthropique => objectif de réduction de la pollution des eaux Substances dangereuses dont l'introduction dans le sol et le sous-sol est interdite polluants non dangereux dont l'introduction dans le sol et le sous-sol doit être limitée Respecter les exigences de qualité et les objectifs des autres directives «registre des zones protégées» : CAPTAGES AEP 15 15

16 Eaux souterraines : les captages AEP 16 16

17 Eaux souterraines : les captages AEP Aire d'alimentation (AAC / BAC) Zone de protection ZSCE (code environnement) Périmètres de protection réglementaires (code santé) 17 17

18 Eaux souterraines : les captages AEP 18 18

19 Incidences sur les eaux souterraines Points de vigilance d'un dossier IOTA / ICPE Indentification des enjeux «eaux souterraines» Aquifère / masse d'eau stratégique (SDAGE / SAGE) Caractéristiques hydrauliques, vulnérabilité intrinsèque Captages d'eau potable (bassin d'alimentation / périmètres de protection) Etat des eaux souterraines au droit et en aval du site (quantité, qualité) Liens eaux de surfaces Quelles données disponibles? Investigations nécessaires : piézométrie, analyses d'eau, essais de pompage... Identification des pressions potentielles Rejet (substance dangereuse / polluants non dangereux) Prélèvements, Modification physique, augmentation vulnérabilité Mise en communication aquifères (forages) Respect objectifs DCE / masses d'eau Mise en place d'un réseau de suivi ad hoc 19 19

20 Merci pour votre attention Direction Régionale de l Environnement, de l'aménagement et du Logement Languedoc Roussillon Service Nature Unité Eau et Milieux Aquatiques P. CHEMIN octobre

21 Niveau de la nappe au repos Niveau de l eau dans le forage Ciment (injecté par la base) Tube dépassant du sol (50 cm au minimum) Margelle en ciment (hauteur de 30 cm minimum) Terrain dénoyé Centreur Tubage de protection Cône de rabattement du forage en production Joint d étanchéité (Argile) évite l invasion de l aquifère et du gravier par le ciment Massif filtrant (gravier calibré) Aquifère Centreur (obligatoire) Crépine (adaptée à la formation aquifère et sous le niveau de l eau en pompage) Tube plein à la base de la crépine 21 21

22 Tube dépassant du sol 1 ère étape 2 ème étape Ciment (injecté sous pression par le bas, il assure l étanchéité entre les deux quifères) Niveau de la nappe au repos Margelle Terrain dénoyé Tubage de protection Nappe supérieure à occulter (par exemple eau polluée) Espace annulaire > 4 cm Centreur (obligatoire) Formation imperméable Toit de l aquifère captif Nappe inférieure captive à capter Crépine (adaptée à la formation aquifère ) Massif filtrant Gravier calibré (si nécessaire) Tube plein à la base de la crépine 22 22

La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée. Plan d Action Territorial du gave de Pau

La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée. Plan d Action Territorial du gave de Pau La production d eau potable: quelques notions clefs et la réglementation associée Plan d Action Territorial du gave de Pau I-Définition d un champ captant et des périmètres de protection associés Où est

Plus en détail

Aire d alimentation des captages et vulnérabilité intrinsèque de l aquifère

Aire d alimentation des captages et vulnérabilité intrinsèque de l aquifère Etude sous maitrise d ouvrage de l Agence de l Eau Adour Garonne Aire d alimentation des captages et vulnérabilité intrinsèque de l aquifère Captage de La source de la Belle Cadre réglementaire Directive

Plus en détail

Zones humides et eaux souterraines

Zones humides et eaux souterraines Zones humides et eaux souterraines Charlotte Bourgault Hydrogéologue Chargée d études eaux souterraines Service Milieu Aquatique et Agriculture Direction des Rivières de Basse-Normandie, AESN Journée zones

Plus en détail

Fiche 6 a Conditions techniques de réalisation d un forage : précautions particulières et foration

Fiche 6 a Conditions techniques de réalisation d un forage : précautions particulières et foration Fiche 6 a Conditions techniques de réalisation d un forage : précautions particulières et foration Dispositions techniques spécifiques de l arrêté «forage» du 11 septembre 2003 (article 7). Conditions

Plus en détail

Les eaux souterraines

Les eaux souterraines Les eaux souterraines De l importance des connaissances Conférence introductive Olivier Banton Université d Avignon 1 er octobre 2013, agence de l eau Rhône Méditerranée Corse Journée «Les eaux souterraines

Plus en détail

35 m. 200 m. Critères d implantation. minimum. minimum

35 m. 200 m. Critères d implantation. minimum. minimum En Poitou-Charentes, plus de 25 000 forages ou puits, dans des nappes superficielles ou profondes, sont déclarés dans la Banque de données du Sous-Sol. Mais on estime à plus du double le nombre de ces

Plus en détail

Périmètres de protection Bassins d Alimentation de Captage. Définitions, approche hydrogéologique

Périmètres de protection Bassins d Alimentation de Captage. Définitions, approche hydrogéologique Périmètres de protection Bassins d Alimentation de Captage Définitions, approche hydrogéologique La protection de la ressource DUP - PP / Pollutions accidentelles d un captage Réglementer les activités

Plus en détail

Réunion de présentation

Réunion de présentation Cahier des Charges BAC MISEN 89 Réunion de présentation Volet hydrogéologique - Phase 1-23/09/2013 Les grandes modifications de forme Marché 1 : Phase 1 : Caractérisation de la ressource, délimitation

Plus en détail

Le forage d eau : de la conception à la réalisation. Intervenants : Eric GARROUSTET et Laurent PYOT

Le forage d eau : de la conception à la réalisation. Intervenants : Eric GARROUSTET et Laurent PYOT Le forage d eau : de la conception à la réalisation Intervenants : Eric GARROUSTET et Laurent PYOT La conception : étapes clefs Expression du besoin Contexte hydrogéologique Contexte environnemental Dimensionnement

Plus en détail

Guide de réalisation, exploitation, comblement d un forage

Guide de réalisation, exploitation, comblement d un forage Guide de réalisation, exploitation, comblement d un forage Se reporter dans tous les cas à l arrêté modifié du 11 septembre 2003 fixant les prescriptions générales applicables aux sondages, forages, création

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Golfe du Morbihan Code de la masse d'eau : Code européen : FRG012 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

IDENTIFICATION ET PRESERVATION DES RESSOURCES MAJEURES EN EAU SOUTERRAINE POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ALLUVIONS DE LA VALLEE DE VIENNE

IDENTIFICATION ET PRESERVATION DES RESSOURCES MAJEURES EN EAU SOUTERRAINE POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ALLUVIONS DE LA VALLEE DE VIENNE IDENTIFICATION ET PRESERVATION DES RESSOURCES MAJEURES EN EAU SOUTERRAINE POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ALLUVIONS DE LA VALLEE DE VIENNE INFORMATIONS GENERALES Département : ISERE (38) Communes :

Plus en détail

Les aquifères de socle du centre de la Corse, leur rôle dans le soutien des cours d eau, leurs caractéristiques chimiques particulières

Les aquifères de socle du centre de la Corse, leur rôle dans le soutien des cours d eau, leurs caractéristiques chimiques particulières Les aquifères de socle du centre de la Corse, leur rôle dans le soutien des cours d eau, leurs caractéristiques chimiques particulières N. Frissant (Directeur BRGM Corse) M. Genevier (Hydrogéologue BRGM

Plus en détail

Eau et Rivières de Bretagne Les eaux souterraines de Bretagne Le 22 septembre 2016 Mélanie Bardeau

Eau et Rivières de Bretagne Les eaux souterraines de Bretagne Le 22 septembre 2016 Mélanie Bardeau Eau et Rivières de Bretagne Les eaux souterraines de Bretagne Le 22 septembre 2016 Mélanie Bardeau (m.bardeau@brgm.fr) BRGM Bretagne Jeudi 22 septembre 2016 Temps 1 : 10h30-11h30 Caractéristiques générales

Plus en détail

Partie 2. Quelques notions d Hydrogéologie Générale. Hydrogéologie : discipline qui a pour objet l étude de l eau souterraine

Partie 2. Quelques notions d Hydrogéologie Générale. Hydrogéologie : discipline qui a pour objet l étude de l eau souterraine Partie 2. Quelques notions d Hydrogéologie Générale Hydrogéologie : discipline qui a pour objet l étude de l eau souterraine 23 précipitations ruissellement infiltration évaporation Pluie = E + R + I Alimentation

Plus en détail

Etat des masses d eaux souterraines vis-à-vis des pollutions industrielles

Etat des masses d eaux souterraines vis-à-vis des pollutions industrielles Etat des masses d eaux souterraines vis-à-vis des pollutions industrielles Etude «pressions-état-impacts» bassin Rhône-Méditerranée Corinne MERLY BRGM Qualité des eaux souterraines et pressions industrielles

Plus en détail

Projet de SAGE Cher aval - Atlas cartographique Etablissement public Loire juillet 2016

Projet de SAGE Cher aval - Atlas cartographique Etablissement public Loire juillet 2016 1 Projet de SAGE Cher aval - Atlas cartographique Table des matières Carte 1 : Situation administrative... 4 Carte 2 : Population et densité de population en 2013... 5 Carte 3 : EPCI à fiscalité propre

Plus en détail

Protection des captages

Protection des captages En Wallonie, 80 % de l eau potable provient des nappes d eau souterraine soit environ 310.000 m 3 par an. Les 20 % restants sont quant à eux prélevés dans les eaux de surface (cours d eau, lacs, etc.).

Plus en détail

IDENTIFICATION ET PRESERVATION DES RESSOURCES MAJEURES EN EAU SOUTERRAINE POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ALLUVIONS DE LA VALLEE DE VIENNE

IDENTIFICATION ET PRESERVATION DES RESSOURCES MAJEURES EN EAU SOUTERRAINE POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ALLUVIONS DE LA VALLEE DE VIENNE IDENTIFICATION ET PRESERVATION DES RESSOURCES MAJEURES EN EAU SOUTERRAINE POUR L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ALLUVIONS DE LA VALLEE DE VIENNE G03 LES BIELLES INFORMATIONS GENERALES Département : ISERE

Plus en détail

Vulnérabilité des eaux souterraines: Enjeux et perspectives. Lorienne Thüler

Vulnérabilité des eaux souterraines: Enjeux et perspectives. Lorienne Thüler Vulnérabilité des eaux souterraines: Enjeux et perspectives Lorienne Thüler Exploitation des eaux souterraines en CH 80% de l eau potable provient de l eau souterraine Différents traitements à différents

Plus en détail

Exercices d'application des séances de cours d'hydrogéologie Master GEMA et GERINAT M. Bruno ARFIB Aix-Marseille Université

Exercices d'application des séances de cours d'hydrogéologie Master GEMA et GERINAT M. Bruno ARFIB Aix-Marseille Université Exercices d'application des séances de cours d'hydrogéologie Master GEMA et GERINAT M. Bruno ARFIB Aix-Marseille Université www.karsteau.fr Exercice 1- La figure 1 représente le débit d eau q (Fluid flux,

Plus en détail

Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire AGSO le Septembre 2014 Muséum d histoire naturelle de Toulouse

Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire AGSO le Septembre 2014 Muséum d histoire naturelle de Toulouse La qualité de l eau souterraine dans le grand sud-ouest Les qualités naturelles et les différents types de pollutions, les moyens et les méthodes pour les évaluer Isabelle FOURNIER DCSI/AEAG Cinquantenaire

Plus en détail

Le forage d eau dans les Pays de la Loire

Le forage d eau dans les Pays de la Loire Le forage d eau dans les Pays de la Loire Les risques de pollutions liés aux forages P. Chrétien 9 décembre 2014 22 000 points d eau déclarés dans les Pays de la Loire Références bibliographiques > 2 >

Plus en détail

SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision. Etat des lieux et Diagnostic Atlas Cartographique

SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision. Etat des lieux et Diagnostic Atlas Cartographique SAGE du Bassin Versant de la Vouge 1 ère révision Etat des lieux et Diagnostic Atlas Cartographique TABLE DES ILLUSTRATIONS Carte 1 : Le bassin de la Vouge dans le bassin Rhône Méditerranée Carte 2 : Carte

Plus en détail

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau?

Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? Chap. 3 : Comment gérer les ressources en eau? L'eau devrait pouvoir couvrir les besoins des 6 milliards d'êtres humains sur terre. Mais bien que l'eau soit une ressource abondante, sa disponibilité varie

Plus en détail

SAGE SARTHE AVAL - STRATEGIE NOTE TECHNIQUE EN VUE DE LA DEFINITION DES OBJECTIFS QUANTIFIES

SAGE SARTHE AVAL - STRATEGIE NOTE TECHNIQUE EN VUE DE LA DEFINITION DES OBJECTIFS QUANTIFIES SAGE SARTHE AVAL - STRATEGIE NOTE TECHNIQUE EN VUE DE LA DEFINITION DES OBJECTIFS QUANTIFIES Le bureau de la Commission Locale de l Eau souhaite analyser la pertinence de définir des objectifs quantifiés

Plus en détail

Document d accompagnement n 5 du SDAGE Bassin Seine et cours d eau côtiers normands. Dispositif de suivi de la mise en œuvre du SDAGE

Document d accompagnement n 5 du SDAGE Bassin Seine et cours d eau côtiers normands. Dispositif de suivi de la mise en œuvre du SDAGE Document d accompagnement n 5 du SDAGE 2016-2021 Bassin Seine et cours d eau côtiers normands Dispositif de suivi de la mise en œuvre du SDAGE Depuis son approbation par le préfet coordonnateur de bassin

Plus en détail

AREVA TRICASTIN. Etat radiologique et chimique des sols et de la nappe

AREVA TRICASTIN. Etat radiologique et chimique des sols et de la nappe Annexe 7 AREVA Etat radiologique et chimique des sols et de la nappe Point de situation au 4 juillet 2008 1 Présentation CIGEET du 04 juillet 2008 Direction Sûreté AREVA Tricastin P. FLORENS 1 Objectifs

Plus en détail

1.1 Les deux réseaux de mesure de la qualité des eaux

1.1 Les deux réseaux de mesure de la qualité des eaux CROS Centre Groupe de travail «qualité des eaux» Présentation du travail d analyse réalisé pour qualifier l état des eaux vis à vis des pesticides en 2011 en région Centre 1. Objectif de l analyse Les

Plus en détail

Superficies : Zone d alimentation 92,7 km², Zone intermédiaire : 9,6 km², Zone profonde : 32 km²

Superficies : Zone d alimentation 92,7 km², Zone intermédiaire : 9,6 km², Zone profonde : 32 km² INFORMATIONS GENERALES Département : Côte d Or Communes : ALOXE-CORTON, ANTHEUIL, BESSEY-EN-CHAUME, BLIGNY-LES-BEAUNE, ECHEVRONNE, VIGNOLES, AUBAINE, BEAUNE, MAREY-LES-FUSSEY, BOUILLAND, BOUZE-LES-BEAUNE,

Plus en détail

Les Zones de Sauvegarde pour l alimentation en eau potable pour le futur

Les Zones de Sauvegarde pour l alimentation en eau potable pour le futur Les Zones de Sauvegarde pour l alimentation en eau potable pour le futur Cadre réglementaire, enjeux de mise en œuvre L.HAUDUROY DGALN/DEB/GR1 Le 11/12/2015 Crédit photo : Thierry DEGEN/METL-MEDDE Ministère

Plus en détail

Licence Professionnelle. Exercices et problèmes d hydrogéologie. Corrigé

Licence Professionnelle. Exercices et problèmes d hydrogéologie. Corrigé Licence Professionnelle Exercices et problèmes d hydrogéologie Corrigé Exercice 1) Calculer le gradient hydraulique et le contraste de perméabilité K2/K1. Exercice 2) Déterminer le débit d'un puits en

Plus en détail

5. Bassin d'alimentation du Captage des sources de Seneuil sur la commune de Chillou (79)

5. Bassin d'alimentation du Captage des sources de Seneuil sur la commune de Chillou (79) 5. Bassin d'alimentation du Captage des sources de Seneuil sur la commune de Chillou (79) 5.1. CONTEXTE Les sources de Seneuil (05653X0001/S1) sont situées à plus de 2 km au N.E de la commune de Chillou

Plus en détail

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc»

Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» Formation «Planification, construction, exploitation et fermeture des décharges contrôlées au Maroc» un projet du Programme de Gestion et de Protection de l Environnement en Maroc (PGPE) en coopération

Plus en détail

Avis sur un dossier de déclaration pour la réalisation d'un forage de reconnùissance commune de Bois-le-Roi (77)

Avis sur un dossier de déclaration pour la réalisation d'un forage de reconnùissance commune de Bois-le-Roi (77) Avis sur un dossier de déclaration pour la réalisation d'un forage de reconnùissance Note rbrlisée dans le cadre des actions de Service Public du BRGM 01EAU514 J.F. Vernoux, P. Maget juin 2001 BRGM/RP-51012-FR

Plus en détail

Services Industriels de Genève Ch. du Château-Bloch 2, Le Lignon Case postale Genève 2 POLLUTION DU SITE NAPPE EFFECTUEES EN AVRIL 2003

Services Industriels de Genève Ch. du Château-Bloch 2, Le Lignon Case postale Genève 2 POLLUTION DU SITE NAPPE EFFECTUEES EN AVRIL 2003 Services Industriels de Genève Ch. du Château-Bloch 2, Le Lignon Case postale 2777 1211 Genève 2 Ancien site des Services Industriels de Genève de la Jonction INVESTIGATION DE DETAIL RELATIVE A L ETAT

Plus en détail

Echanges nappe/rivière dans le contexte rhodanien

Echanges nappe/rivière dans le contexte rhodanien Echanges nappe/rivière dans le contexte rhodanien Frédéric Paran, Institut Henri Fayol 1 1. Introduction et contexte Historique de recherche et hydrogéologie sur le fleuve Rhône Rapide historique de recherche

Plus en détail

SYSTEMES DE POMPES A CHALEUR SUR EAUX DE NAPPE :

SYSTEMES DE POMPES A CHALEUR SUR EAUX DE NAPPE : REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 SYSTEMES DE POMPES A CHALEUR SUR EAUX DE

Plus en détail

1. Contexte de l étude et objectifs du SAGE. 2. Quelles sont les caractéristiques du territoire?

1. Contexte de l étude et objectifs du SAGE. 2. Quelles sont les caractéristiques du territoire? nc e l a V e de n x i u a l a P E la es e d d n s o i n t Ges luvio l e a d s t e e nt et d e é m n e i g h éna aup D m A s a d B a u Schém Miocène d se Molas S A L AT G O T R CA E U Q I RAPH e BRE NOVEM

Plus en détail

Travaux de forage, d injection et de soil-mixing pour le traitement de solvants chlorés. Aurélien Triger Chef de projet R&D

Travaux de forage, d injection et de soil-mixing pour le traitement de solvants chlorés. Aurélien Triger Chef de projet R&D Travaux de forage, d injection et de soil-mixing pour le traitement de solvants chlorés Aurélien Triger Chef de projet R&D Présentation de Sol Environment Leader mondial en technologies du sol 2 Présentation

Plus en détail

Synthèse de l état initial

Synthèse de l état initial SAGE des nappes Plio-quaternaire de la plaine du Roussillon Synthèse de l état initial Janvier 2011 SOMMAIRE 1 Pourquoi le SAGE? 2 Le SAGE : quoi, qui, quand? 3 Ressource en eau de la plaine du Roussillon

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 322 Alluvial Type de masse d'eau souterraine :

Plus en détail

Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Adour-Garonne

Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Adour-Garonne Acteurs de l'eau en Poitou-Charentes : Ensemble pour partager et améliorer nos connaissances Mise en place de la Directive Cadre sur l Eau en Poitou-Charentes : Projet de SDAGE Adour-Garonne 2010-2015

Plus en détail

FICHE DE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX SOUTERRAINS (à retourner au service instructeur concerné voir adresses en page 3)

FICHE DE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX SOUTERRAINS (à retourner au service instructeur concerné voir adresses en page 3) FICHE DE DECLARATION PREALABLE DE TRAVAUX SOUTERRAINS (à retourner au service instructeur concerné voir adresses en page 3) Note : Cette fiche vaut déclaration au titre du Code Minier et permettra la saisie

Plus en détail

10. Le Bassin d Alimentation des captages de la Courance

10. Le Bassin d Alimentation des captages de la Courance 10. Le Bassin d Alimentation des captages de la Courance 10.1. CONTEXTE GENERAL Le Syndicat Mixte d Etudes de Production et de Distribution (SMEPDEP) de la vallée de la Courance exploite 4 forages d eau

Plus en détail

robinetles EXIGENCES DE LA QUALITÉ

robinetles EXIGENCES DE LA QUALITÉ LE NOUVEAU DÉCRET DU 20 DÉCEMBRE 2001 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine L eau du robinetles EXIGENCES DE LA QUALITÉ Le décret n 2001-1220 du 20 décembre 2001 s'applique à l ensemble

Plus en détail

Le guide SDAGE Rhône- Méditerranée et Urbanisme. Messages et compatibilité

Le guide SDAGE Rhône- Méditerranée et Urbanisme. Messages et compatibilité Le guide SDAGE Rhône- Méditerranée et Urbanisme Messages et compatibilité Présentation du guide SDAGE et urbanisme objectifs : répondre aux questions : Comment prendre en compte le SDAGE dans le porter

Plus en détail

7. Bassin d'alimentation du Captage de Varaize

7. Bassin d'alimentation du Captage de Varaize 7. Bassin d'alimentation du Captage de Varaize 7.1. CONTEXTE Le captage de Varaize (Illustration 53) est situé sur la commune de Périgny. Ce captage est la propriété de la ville de la Rochelle. Il est

Plus en détail

Carte de protection des eaux. Notice explicative. pour le guichet cartographique

Carte de protection des eaux. Notice explicative. pour le guichet cartographique Carte de protection des eaux Notice explicative pour le guichet cartographique http://map.geo.fr.ch Service de l environnement SEn Amt für Umwelt AfU Direction de l aménagement, de l environnement et des

Plus en détail

A R R Ê T É. Vu code de l'environnement et notamment les articles L et suivants et L ;

A R R Ê T É. Vu code de l'environnement et notamment les articles L et suivants et L ; DIRECTION DES COLLECTIVITES LOCALES ET DE L'ENVIRONNEMENT Bureau des affaires foncières et de l'urbanisme Arrêté D3/2008 n 422 SYNDICAT INTERCOMMUNAL D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA REGION DE COUTURES

Plus en détail

Table des matières. Liste des tableaux. Tableau 1 Dimensions de l'aire d'alimentation de P Tableau 2 Aire d'alimentation de P-5...

Table des matières. Liste des tableaux. Tableau 1 Dimensions de l'aire d'alimentation de P Tableau 2 Aire d'alimentation de P-5... Table des matières 1. INTRODUCTION... 2 2. AIRES D ALIMENTATION ET PÉRIMÈTRES DE PROTECTION BACTÉRIOLOGIQUE ET VIROLOGIQUE (art. 25, 1 er et 2 e paragraphes)... 2 3. ÉVALUATION DE LA VULNÉRABILITÉ DRASTIC

Plus en détail

Zones de protection autour de captages d eau souterraine destinée à la consommation humaine

Zones de protection autour de captages d eau souterraine destinée à la consommation humaine Zones de protection autour de captages d eau souterraine destinée à la consommation humaine 5 avant-projets RGD portant création aux zones de protection Fédération Horticole Luxembourgeoise 13/02/2014

Plus en détail

ATLAS CARTOGRAPHIQUE

ATLAS CARTOGRAPHIQUE SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DE L EAU DU BASSIN DE L AGOUT Plan d aménagement et de gestion durable et règlement ATLAS CARTOGRAPHIQUE Adopté par la CLE le 14 janvier 2014 2 PARTIE 1 : SYNTHESE DE

Plus en détail

L eau potable, un capital à protéger CONTAMINATION DES RESSOURCES : RISQUES, ENJEUX, COUT

L eau potable, un capital à protéger CONTAMINATION DES RESSOURCES : RISQUES, ENJEUX, COUT L eau potable, un capital à protéger CONTAMINATION DES RESSOURCES : RISQUES, ENJEUX, COUT Classe d eau : Cours d eau Organisée par le PNR de la Haute Vallée de Chevreuse Saint-Lambert-des-Bois 28 / 06

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA D ASSAINISSEMENT ET ZONAGE PLUVIAL DES PETITES COLLECTIVITES

GUIDE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA D ASSAINISSEMENT ET ZONAGE PLUVIAL DES PETITES COLLECTIVITES GUIDE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA D ASSAINISSEMENT ET ZONAGE PLUVIAL DES PETITES COLLECTIVITES Cas des collectivités ne disposant pas d une station d épuration et d un réseau de collecte

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 152a Alluvial Type de masse d'eau souterraine

Plus en détail

CHAPITRE 3 / ORIGINE ET CAPTAGE DES EAUX

CHAPITRE 3 / ORIGINE ET CAPTAGE DES EAUX Origine des eaux Figure 3.1 : Cycle de l eau Eaux souterraines a- Nappes libres : Lorsque la nappe peut se développer librement vers le haut, on dit que cette nappe est une nappe libre. Puits Terrain naturel

Plus en détail

Vu la loi modifiée du 19 décembre 2008 relative à l eau et notamment son article 44 (6) ;

Vu la loi modifiée du 19 décembre 2008 relative à l eau et notamment son article 44 (6) ; Projet de règlement grand-ducal portant création des zones de protection autour des captages d eau souterraine Fischbour 1et Fischbour 2 et situées sur le territoire de la commune de Hobscheid Vu la loi

Plus en détail

Politique d opposition à déclaration au titre de la législation sur l eau

Politique d opposition à déclaration au titre de la législation sur l eau DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service Environnement LE MANS, le 18 avril 2011 RAPPORT DU DIRECTEUR DEPARTEMENTAL DES TERRITOIRES AU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L ENVIRONNEMENT ET DES RISQUES SANITAIRES

Plus en détail

Projet d implantation d un forage

Projet d implantation d un forage Projet d implantation d un forage Etude réalisée dans le cadre des cours de modélisation de M. Banton à l Université d Avignon et des Pays de Vaucluse. Janvier 2003 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 TABLE DES ILLUSTRATIONS...

Plus en détail

PREMIERE ESTIMATION DU COÛT DU PROGRAMME DE MESURES POUR ATTEINDRE LE BON ETAT

PREMIERE ESTIMATION DU COÛT DU PROGRAMME DE MESURES POUR ATTEINDRE LE BON ETAT Euro-RIOB Rome Novembre 2007 PREMIERE ESTIMATION DU COÛT DU PROGRAMME DE MESURES POUR ATTEINDRE LE BON ETAT Le cas du bassin Rhône-Méditerranée en France François GUERBER Directeur des Données, Redevances

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE

PRÉFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE PRÉFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE FORMULAIRE DE DECLARATION POUR LA REALISATION D UN FORAGE au titre du CODE DE L ENVIRONNEMENT (rubrique 1.1.1.0 de l article R 214-1) et/ou du CODE MINIER (article L411-1)

Plus en détail

Maître d ouvrage : Confidentiel. Opérateur : ORTEC GENERALE DE DEPOLLUTION. Dates (ouverture/fermeture) : Non communiqué

Maître d ouvrage : Confidentiel. Opérateur : ORTEC GENERALE DE DEPOLLUTION. Dates (ouverture/fermeture) : Non communiqué CHANTIER DE REFERENCE Traitement des eaux souterraines par bioremediation anaérobie (Déchloration réductrice des solvants chlorés) Site de : confidentiel Activité polluante : atelier de peinture CONTEXTE

Plus en détail

Contamination des milieux aquatiques par les substances dangereuses : de quoi parle-t-on? Thomas PELTE Agence de l eau Rhône-Méditerranée-Corse

Contamination des milieux aquatiques par les substances dangereuses : de quoi parle-t-on? Thomas PELTE Agence de l eau Rhône-Méditerranée-Corse Contamination des milieux aquatiques par les substances dangereuses : de quoi parle-t-on? Thomas PELTE Agence de l eau Rhône-Méditerranée-Corse Plan d intervention Prise en compte des micropolluants La

Plus en détail

THEME AU CHOIX : UNE RESSOURCE INDISPENSABLE L EAU. L eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie.

THEME AU CHOIX : UNE RESSOURCE INDISPENSABLE L EAU. L eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. THEME AU CHOIX : UNE RESSOURCE INDISPENSABLE L EAU L eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. 1) L eau sur la planète Terre Les caractéristiques de l'eau sur Terre : - 3 états de

Plus en détail

Encadrants : Jean-Paul GAUDET et Yvan ROSSIER (LTHE équipe TRANPORE)

Encadrants : Jean-Paul GAUDET et Yvan ROSSIER (LTHE équipe TRANPORE) Etude d un champ captant : observations et modélisation 3D en focalisant sur le fonctionnement des bassins d infiltration Sébastien LOIZEAU Thèse CIFRE Encadrants : Jean-Paul GAUDET et Yvan ROSSIER (LTHE

Plus en détail

MODIFICATION DU VOLUME PRÉLEVÉ D'UN FORAGE, PUITS OU OUVRAGES SOUTERRAINS (à usage non domestique)

MODIFICATION DU VOLUME PRÉLEVÉ D'UN FORAGE, PUITS OU OUVRAGES SOUTERRAINS (à usage non domestique) PREFETE DE LA SOMME MODIFICATION DU VOLUME PRÉLEVÉ D'UN FORAGE, PUITS OU OUVRAGES SOUTERRAINS (à usage non domestique) (Rubrique 1.1.2.0. définie dans la nomenclature des opérations soumises à déclaration

Plus en détail

Gestion de l après mine en France

Gestion de l après mine en France Gestion du réservoir minier de Gardanne (13) - Approches environnementales et hydrauliques du pompage et de son rejet dans le milieu A. Dheilly, M. Nicolas Département de Prévention et de Sécurité Minière,

Plus en détail

HYDROGEOLOGIE. notions fondamentales et applications. Licence pro. UPMC COURS 4

HYDROGEOLOGIE. notions fondamentales et applications. Licence pro. UPMC COURS 4 HYDROGEOLOGIE notions fondamentales et applications Licence pro. UPMC 2014-2015 COURS 4 Danièle Valdés-Lao et Valérie Plagnes Daniele.valdes_lao@upmc.fr UMR 7619 METIS, 56/55, 4 ème étage INTRODUCTION

Plus en détail

Adopter une gestion des dépendances vertes favorable à l eau

Adopter une gestion des dépendances vertes favorable à l eau Adopter une gestion des dépendances vertes favorable à l eau CETE de Lyon le 23 mai 2013 Laure VALLADE (Agence de l eau) Anne-Laure OEGGERLI (Conseil Général 39) Introduction : L agence de l eau, un partenaire

Plus en détail

^ SERVICE GEOLOGIQUE îf'alsace ET DE LORRAINE

^ SERVICE GEOLOGIQUE îf'alsace ET DE LORRAINE BRGM Ministère de l'éducation Nationale Université de Strasbourg Ministère du Développement Industriel et Scientifique Bureau de Recherches Géologiques et Minières Service Géologique National ^ SERVICE

Plus en détail

Des actions en faveur de la qualité de l eau potable, exemple du contrat territorial sur Varaize, Fraise bois boulard et Anais

Des actions en faveur de la qualité de l eau potable, exemple du contrat territorial sur Varaize, Fraise bois boulard et Anais Des actions en faveur de la qualité de l eau potable, exemple du contrat territorial sur Varaize, Fraise bois boulard et Anais Démarche Re-Sources Chiffres clés 2015 25 porteurs de projet - 17 animateurs

Plus en détail

Concertation sur le projet de Domaine Center Parcs Pindères et Beauziac Lot-et-Garonne. Réunion publique du 9 juin 2016 ENVIRONNEMENT

Concertation sur le projet de Domaine Center Parcs Pindères et Beauziac Lot-et-Garonne. Réunion publique du 9 juin 2016 ENVIRONNEMENT Concertation sur le projet de Domaine Center Parcs Pindères et Beauziac Lot-et-Garonne Réunion publique du 9 juin 2016 ENVIRONNEMENT ETAT INITIAL DES MILIEUX NATURELS ET AQUATIQUES Objectif: définir les

Plus en détail

Synthèse hydrogéologique du Lot

Synthèse hydrogéologique du Lot Programme ONGERE Module n A Mis à jour, le 10/01/2012 Synthèse hydrogéologique du Lot Action A5 : Actions complémentaires à entreprendre L actualisation de la synthèse hydrogéologique du Lot a permis d

Plus en détail

Un tiers des eaux superficielles en état médiocre à mauvais

Un tiers des eaux superficielles en état médiocre à mauvais Eau 69 Un tiers des eaux superficielles en état médiocre à mauvais L état écologique des cours d eau, défini par la Directive Cadre sur l Eau (DCE), est un indicateur qui intègre des résultats de mesures

Plus en détail

2Les objectifs du SDAGE

2Les objectifs du SDAGE 2Les objectifs du SDAGE SDAGE 2010 2015 DU BASSIN DE LA SEINE ET DES COURS D EAU CÔTIERS NORMANDS 17 2Les objectifs du SDAGE 18 SDAGE 2010 2015 DU BASSIN DE LA SEINE ET DES COURS D EAU CÔTIERS NORMANDS

Plus en détail

Thèse de doctorat Lorienne Thüler

Thèse de doctorat Lorienne Thüler Thèse de doctorat Lorienne Thüler Définition, détermination et cartographie de la vulnérabilité des forêts par rapport à la protection des eaux souterraines. 1. Vulnérabilité: définition Sensibilité d

Plus en détail

Journée de sensibilisation à la géothermie en Lorraine

Journée de sensibilisation à la géothermie en Lorraine Journée de sensibilisation à la géothermie en Lorraine 22 mai 2014 Domaine de l Asnée, Villers Les Nancy 1 Les échangeurs géothermiques Les systèmes ouverts (sur nappes) 1. Les doublets Les systèmes fermés

Plus en détail

MEDD DIRECTION DE L EAU MISE EN ŒUVRE DE LA DCE CARACTERISATION INITIALE DES MASSES D EAU SOUTERRAINE. guide méthodologique

MEDD DIRECTION DE L EAU MISE EN ŒUVRE DE LA DCE CARACTERISATION INITIALE DES MASSES D EAU SOUTERRAINE. guide méthodologique - 1 - MEDD DIRECTION DE L EAU MISE EN ŒUVRE DE LA DCE CARACTERISATION INITIALE DES MASSES D EAU SOUTERRAINE guide méthodologique Mai 2003 BRGM - 2 - AVERTISSEMENT Le présent document fait partie d un ensemble

Plus en détail

Synthèse. Projet de schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) de la Guadeloupe

Synthèse. Projet de schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) de la Guadeloupe Projet de schéma directeur d aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) 2016-2021 de la Guadeloupe Synthèse Pourquoi vous demander votre avis? Nous utilisons de l'eau, nous la rejetons et nous la payons,

Plus en détail

État d'avancement du Projet de connaissance des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour

État d'avancement du Projet de connaissance des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour État d'avancement du Projet de connaissance des eaux souterraines du bassin versant de la rivière Bécancour et de la MRC de Bécancour M. Larocque, S. Gagné, L. Tremblay Cégep de Thetford 1 Comprendre la

Plus en détail

Demande déposée par : Syndicat Intercommunal des Eaux du Plateau de Beauce

Demande déposée par : Syndicat Intercommunal des Eaux du Plateau de Beauce PRÉFECTURE DE L ESSONNE Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Délégation Territoriale de l Essonne Direction Départementale des Territoires Service Environnement- Bureau de l Eau DOSSIER SUR L'OPERATION

Plus en détail

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE)

Programme national d approvisionnement en eau (PNAE) Programme d approvisionnement en eau Canada-Québec Initiative des producteurs agricoles pour l acquisition de connaissances sur les eaux souterraines et les eaux de surface Cynthia Carrier, géographe Nathalie

Plus en détail

Etat des lieux du bassin versant. Atlas cartographique accompagnant l Etat des lieux du bassin versant de la Doller

Etat des lieux du bassin versant. Atlas cartographique accompagnant l Etat des lieux du bassin versant de la Doller Etat des lieux du bassin versant Service Aménagement des Rivières 100 Avenue d Alsace BP 20351 68006 COLMAR Atlas cartographique accompagnant l Etat des lieux du bassin versant Version du 18 décembre 2013

Plus en détail

Exploitation géothermique des eaux souterraines en milieu urbain

Exploitation géothermique des eaux souterraines en milieu urbain Exploitation géothermique des eaux souterraines en milieu urbain Retour d expérience Lyonnais Sommaire - Présentation d Archambault Conseil - Les différents types de géothermie - Principe d exploitation

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Blavet Code de la masse d'eau : Code européen : FRG010 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département Région

Plus en détail

BAC captage. Délimitation. cadre des. Date : Signature e : Sens.

BAC captage. Délimitation. cadre des. Date : Signature e : Sens. Avis du BRGM sur la délimitation du bassin d alimentation (BAC) du captage de la source des Trois Fontaines situé sur la commune de Colle emierss (Yonne) et alimentant la villee de Sens Rapport final BRGM/RP-61413-FR

Plus en détail

Dérogation des seuils chimiques pour la mise en dépôt des déchets inertes Article 10 de l'arrêté du 28/10/2010

Dérogation des seuils chimiques pour la mise en dépôt des déchets inertes Article 10 de l'arrêté du 28/10/2010 Dérogation des seuils chimiques pour la mise en dépôt des déchets inertes Article 10 de l'arrêté du 28/10/2010 Agathe DENOT et Laurent EISENLOHR CETE de Lyon Département Environnement Territoires Climat

Plus en détail

Contrôle sanitaire de la qualité de l eau et gestion du risque sanitaire vis-à-vis des pesticides

Contrôle sanitaire de la qualité de l eau et gestion du risque sanitaire vis-à-vis des pesticides Direction Générale de la Santé Contrôle sanitaire de la qualité de l eau et gestion du risque sanitaire vis-à-vis des pesticides Rencontre PRSE 2 «Améliorer la connaissance des eaux brutes et des risques

Plus en détail

Caractérisation des entités de socle du référentiel BDLISA et transposition à la carte hydrogéologique de la France.

Caractérisation des entités de socle du référentiel BDLISA et transposition à la carte hydrogéologique de la France. Caractérisation des entités de socle du référentiel BDLISA et transposition à la carte hydrogéologique de la France. D. Allier, B. Mougin, J.J. Seguin, S. Pinson Introduction : Cartographie des entités

Plus en détail

Qu est-ce qu une étude BAC?

Qu est-ce qu une étude BAC? Qu est-ce qu une étude BAC? Réglementation Définition du BAC Objectifs de l étude Etapes de réalisation de l étude Leviers de réussite Arnaud HÉBERT Chargé d opérations «Collectivités et Industrie» Direction

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 142 142b Type de masse d'eau souterraine : Dominante

Plus en détail

Cet ensemble industriel gros consommateur d eau et source. constitue un sérieux concurrent à l agriculture dans l exploitation des eaux souterraines.

Cet ensemble industriel gros consommateur d eau et source. constitue un sérieux concurrent à l agriculture dans l exploitation des eaux souterraines. "Spatial Analyst" " pour le calcul et la cartographie de la vulnérabilité des eaux souterraines à la pollution par la méthode DRASTIC Application : Nappe phréatique de Gabès Nord Ibtissam RIAHI CHANDOUL

Plus en détail

BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE

BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE SCEA "Les Racoeurs" ETUDE HYDROGEOLOGIQUE PREALABLE A LA REALISATION D'UN FORAGE D'IRRIGATION SUR LA COMMUNE DE ARGENT-SUR-SAULDRE (CHER) Par J.M. BOIRAT R 31263

Plus en détail

Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 24 octobre 2012 par lequel M. le Maire expose ce qui suit :

Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 24 octobre 2012 par lequel M. le Maire expose ce qui suit : MF/MM SEANCE DU 19 NOVEMBRE 2012 2012/4914 - DEMANDE D'AUTORISATION PRESENTEE PAR LA SOCIETE ALPHA 6 EN VUE D'EXPLOITER UN GITE GEOTHERMIQUE, 12, QUAI PERRACHE A LYON 2E. (DIRECTION DE L'ECOLOGIE URBAINE)

Plus en détail

Vulnérabilité des eaux souterraines : application aux infrastructures de transport

Vulnérabilité des eaux souterraines : application aux infrastructures de transport Vulnérabilité des eaux souterraines : application aux infrastructures de transport Marion TASTU, CETE de Lyon Laurent EISENLOHR, CETE de Lyon Wolfgang BORST, CETE Ile de France Catherine NEEL, CETE de

Plus en détail

Quels polluants présents dans les eaux pluviales urbaines?

Quels polluants présents dans les eaux pluviales urbaines? Quels polluants présents dans les eaux pluviales urbaines? Nadine AIRES Agence de l Eau Seine Normandie 2) Toitures végétalisées 1) Quels polluants? 3) Voiries et parking 4) Suivis in situ Quels polluants

Plus en détail

PROJETS DE PLANS DE GESTION DES 4 DISTRICTS HYDROGRAPHIQUES EN WALLONIE

PROJETS DE PLANS DE GESTION DES 4 DISTRICTS HYDROGRAPHIQUES EN WALLONIE environnement A L INITIATIVE DU GOUVERNEMENT WALLON PROJETS DE PLANS DE GESTION DES 4 DISTRICTS HYDROGRAPHIQUES EN WALLONIE Présentation synthétique 1 BILANS ET PERSPECTIVES présentation synthétique projets

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 557c 557c1 557c3 335 557c2 Type de masse d'eau

Plus en détail

Utilisation du SIG au quotidien

Utilisation du SIG au quotidien Utilisation du SIG au quotidien Croisement de données & analyses spatiales David CINIER, chargé de mission du SMABB SIG pour les milieux aquatiques - 08/11/2012 - Chambéry 88 communes 850 km² BP 2012 :

Plus en détail