L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu"

Transcription

1 L'écation pour certains groupes ou formation tout un milieu Foreuil F. Formation Développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n pages Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : To cite this artic / Pour citer c artic Foreuil F. L' écation pour certains groupes ou formation tout un milieu. Formation Développemt. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranénes; n. 21)

2 CIHEAM - Options Mediterranenes I ~ ~ ~~ 1 L'écation pour certains groupes 1 ou formation tout un milieu 2) csse d'âge que doit politique l'écation n'a ss que si option a été s fonctions système ce nive, si débat est jamais eff, que toute société fait son système écatif? Les statistiques s calculs eff que l'éco est mécanique division société csses socias chisées. Cte fonction séction comme point d'application idéal tion je popution, plus mobi. était ce point esstiel qui dans ces colonnes l'obj étus. ft que toute analysescsses d'âges cation, toute sition système doit se dans analyse politique d'semb. Le coup l'inefficacité : c'est cas ux sembs sitions qui n'ont eu que ces - Les techniques qui tiques solutions : ce sont l'exo vils campagne, l'seignemt l' diovisuel exemp. - Les moralistes qui veunt ss conscice un (( N'ayons donc pas naïvé ce qui ft un quel on puisse se fants [ou altes, disons que l'on x pays où l'on l'écation un objectif d' <( développemt sans momt. d'années, Les ENFANTS OU ADULTES UN FAUX débat tel plussouvt, douzaine a évolué. habituels débat s fants cel s altes s plus sont s suivants : l'investissemt écatif; b) malléabilité suj sa capacité d'innovation; c) manque ou disponibilité 1' (( étudiant )); d) mobilité sa possibilité sec-, e) capacité d'un suj un diffu connaissance un démulti écatif; l'semb s <( non-touchés >>; position suj dans On ct alte fant, ados- étu données csses d'âge sont évimmt fonctions s socio-politique l'évolution économique. Ainsi, l'exemp l'indivi il Comme il y a lieu déj il ft un système écatif inisant faib mobilité. << e << f << g lègit s altes. Options méditerranénes

3 CIHEAM - Options Mediterranenes Évolution s réformes I écation base Afrique noire francophone (1) l semb milieu Tout milieu A sadoscts A sfants Ecos Altes Alphabétisation fonctionnel Alphabétisation cssique W 5 3 n Q Adoscts d écation Jes Enfants, Ecation Télévisuel Côte s l seignemt scycs pédagogie s moys didactiques s méthos pédagogiques (Tchad) I 01 I I 1961) (suite (époquecolonia) Ensemb

4 CIHEAM - Options Mediterranenes o années, s nues dans base L'évolution plutôt que tab cas l'écation débat dans l'seignemt s états indépdants volonté s campagnes massives d'alphabétisation. On ne note pas dans un cse fondamta système écatif, que nouvel politique exigé complète. L'éco dans vilge, pseudopo dit pompe ne isse x élèves que choix tion milieu ou fuite loi tout ou avec fincompte, totalité s tants, déçus, sont incapabs flux s diplômés s a déchs système La cte inadaptation s exigces d'un développemt fut La selon logique tout y aida becoup. Ce fut cas, exemp, s maisons familias quelques c'est développemt local non diplôme ou ont pu sans excessif faisait x jes états naissance d'un chômage intelctuel, l'absce manifeste d'effs dité développemt pas un point vue cssique s adosctssaltes dans optique fonctionnel. Ce tage légué puissance colonia. côté, mise déve- tives. Une émince commanmt toutes d'écation : il efficace. on falit, que ce système ait att, qu'il y ait chaque paysan un (< )>. On suite l'étape paysan pilote choisi l'admi qui << tâche d'hui?>. est qu'on fait jamais cte diffusion. paysan pilote tte dans cas, son expéface un méfiant vis--vis cte déviance plusouvt il ne pas ses ancines habitus. Vint suite conception plus globa l'animation La ces ux mouvemts a abouti mise pied tions x adoscts x altes liaison avec s mt, on finit que était peu compatib avecces découpages selon l'âge, selon sexe, selon C'est que ambitieuses, où milieu était compte dans sa totalité, ont commcé mtées. La compte tout milieu Société csses d'âges, nivex scol'écation s'est située dynamique socia. fallut l'existce s nomqui font milieu dût élémts socix, économiques cuction qui vise innovation, même technique, dans un milieu, modifie toute l'échec qui ont exemp e, semis ligne, c. Ce un agt développemt c'est moins colction dis que l'intuition dynamique ou diactique développemt. Ce sont s pédagogues ce type qui sont néces- UNE LE Avant esstiels dynamique développemt s unités base, -l, type d'écation dynamisation milieu, donnant comme objectif développemt s colctivités dans squels els se Ces actions colctive, défse milieu pu Ln (( conscitisation >) commun d' évolution l'to ne donc jusqu' ncée par Cte action gagée équipe militants un doub but : d' conscice s d'exploitation subis, l'alphabétisation conçue comme un outil cte conscice s actions socia lutte Les étonnants pn bétisation. En on ne peut que cte son message écatif dans un temps puisqu' taine ont suffi l où 6 8 années d'seignemt quelquefois. C'est ainsi que s méthos elsmèmes cse : ne bascu défse face L' (( En motivés l'acquisition l'utilisation d' for self reliance B sint. Nyéréré sans La d'kusha 1967 a politique (( self a qui peut se << il ft ces )> chinois. Le l'écztion a dans ce domaine psée pcé sous milieu qui pas d' un outil développemt doit ses besoins; fait donc vilge est mis dans position non domination. Ce système d' vision politique d'- Options méditerranénes - N" 21

5 i CIHEAM - Options Mediterranenes semb est conçu milieu son évolution puisque cel-ci d mobilisation ses non d m! quelconque ai 1 Etat ou L animationrura L animation se donne explicitemt national, ft-il que ce se nise que s c soit dkgagés Cte est un s élémts esstiels toute politique développemt spéciamt dans s pays où << capital est conscice situation un momt donné solutions x man d écacion besoins TJs tains s objectifs esstiels l animation Une où puisse se lisée, sans cte se un méconttemt qui aboutit tout coup cessation Les maiscns familias ruras France C est 1935 que maisonfamilia suite d un milieu vant nons fants voyés l éco, Jusque cinquante, on s est vant : d s fils était ( non fait s milieu se mal mal dans débat économique Cte situation qui dans système cssique, colctive,s estpuis J.A.C. quelques instituts suivi cte sont souvt vus {< )) s coopé- d unité conséquce d technique ou d un type (( l éco >> son économique. n est pas nive On ces où développemt fonction séction nationa, s actions ces actions sont ux types : d un besoin local; s systèmes politique qui unités vie point, système chinois analysé Néanmoins, bi que chaque cas soit point commun ces mus est est donc esstiel, avant d sitions, dynamiquedéveloppemt. s unités base l on développemt, on a souvt tdance seul nive national. En fait, dans s situations où sous-développemt est ssi un sous-développemt statistique il est peu judicieux lisés ced tantplusque, même l où mtt, ne donne s que s il y a adhésioncolctive un national. s phases décnchemt sation sdéveloppemts locx écation La t< prise pouvoir par groupe n est pas << sous-développé où s...) s d unité, s ou économique L attitu subit << sans ne décomposition milieu l exo physique ou psychologique n est pas fluxmassif. Situation donc décomposition ({ Cte dépdance s ils n avait pas c Et c est l qu il ft commun ces... ce contexte nive l unité base qui peut vilge, ou tout homogène, acte développemt ne peut que tion sdépdancesliées x échanges soumission un li non con- Le l écation dans ce est fondamtal. El conscice sous-développemt que solutions sont visageabs; uxièmemps, il s sous-déloppemt. On commce que ce s solutions techniques un nisé a soumis se développemt. ft que se fonction d exigces tout fait nouvels. s énergies s moys: mise travail accumution capital l objectif toutes ssociétés est stabilité milieu développemtvise B sa baseécononique. Les mots-clés sont donc : tout peut se quantité plus est choix s capital. contexte actuel s pays voie développemt, l investissemt base s liquidités que Son pce, mais esstielmt s hommes qui se mtt La mobilisation motivations, exige écation 11 va même technologique compatib Le qui l a pouvait sous était spécialisation où domination, qu il colctivité que ce évité si l écation était mise milieu tout ce La mobilisée ne man- compétce technique, s plus aptes se son Harmonisationsunitésbase Une colctivité qui ses fonctions systématiquemt nues nive local doivt se nationx. A chaque nive doit un type d investissemt.. Options méditerranénes - 21

6 CIHEAM - Options Mediterranenes Cte dynamique développemt l unité vie non l ai ou publique. L écation dans ce cessus doit un esstiel. ET développemt a besoin que fonctions soit s colctivités. notammt s fonctions motivation, gestion, pnification connaissances. ces fonctions ne sont pas sont plus souvt s indé nive s colctivités, n a c justifkation; un tout a est Le où s fonctions néces décnchemt d dynamique développemt sont Les fonctions esstiels un tique national mt, d écation doit fois l outil qui un colctif se 8. milieu se nous l avons dit l animation ne a vi, il ft fois qu el s appuie nationas ce ss unique qu estl éco, d écation voit se ux mouvemts. - scitisation qui définit pce colctivité loca dans développemt national. C est l objectif qui est íïxé. - volonté colctivité. Le d écation, loin attitu passivité, doit colctivité un décisionsignificatif tout ce qui Le d écation doit ssi un lieu où s échangt s connaissances colctivité s indivis ont besoin d aptitus connaissances spécifiques. s aspects techniques, on constate x s fonctionnel. S il y a effectivemtman, ce point sont nom- Un cipe néanmoins doit : dans milieu, c est el qui doit tout un mobilisation s compétces milieu mise contact conséquce, est souvt moins l seignemt que l animation, mise contact. Quelques techniques atteinces objectifs lui tout s techniques que toutes s dimsions que nous il va soi qu il ft officiel qui x dans développemt. Néanmoins, sans dans détail multips méthos pédagogiques qui se soumtt x fonctions il sont employées, qui peuvt public, s s fonctions système d seignemt. Nous : s techniques son cels l étu milieu. s rions avecl vironnemt un développemt, se s alliés mais ssi établies, il ft s avec Toutes mation vont dans un nemi Étudier milieu d aniil ft un alliéou conscice solutions contu l étu milieu, ce non l analyse, mais ssi l action colctive. -l l seignemt qui un gui action colctive. Au ceslignes, nous sommes bi loin public l écation. Nous avons essayé logique tions cssiques : limitt s milieux peuéquipés compétcechnique pas toute écative qui vie s colctivités Sans doute avons-nousbecoup négligé tous s divisions milieux locx antagonistes. tout x développemt sont (système a vu, dans ce contexte. que lisation nive s colctivités se it vahissemt notabs ).> tous évint que, dans ces situations, qui doit conscice, se n a plus phique,maisesstielmtsocia.. analyse csse simplifiée : c est cte secon atttion. Options méditerranénes - 21

Qui former et pour quoi faire?

Qui former et pour quoi faire? Qui former pour quoi faire? Brugnot J., Pebon C. Eco forma Paris : CIHEAM Ops Méditerranénes; n. 20 1973 pages 68-72 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010527

Plus en détail

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement Les causes l'inégalité développemt territoire Yougosvie avec ses conséquces sur l'vironnemt Vujanac Borovnica S. Espace développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 23 1973 pages 67-71 Artic avaib

Plus en détail

La formation agronomique au Liban

La formation agronomique au Liban La formation agronomique au Liban Hamze M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1987-II 1987 pages

Plus en détail

Le marché et la formation des prix

Le marché et la formation des prix Le marché formation s prix Lucchti F. in Alya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988-V 1988 pages 99-105 Article avaible on line / Article disponible

Plus en détail

Le système national de formation agricole en Tunisie

Le système national de formation agricole en Tunisie système national formation agrico en Tunisie Tahar El Mili M in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus n 1987II

Plus en détail

Le rôle de l'agriculture dans le développement

Le rôle de l'agriculture dans le développement Le rô l'agriculture développemt Bairoch P. Le développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 11 1972 pages 25-29 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010720

Plus en détail

Le tourisme international : un état de fait colonial

Le tourisme international : un état de fait colonial Le tourisme international : un état fait colonial Zarka C. Tourisme et mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 26-29 Artic availab on line / Artic disponib en ligne l adresse

Plus en détail

Les diverses formes de groupements agricoles en France

Les diverses formes de groupements agricoles en France Les diverses formes groupemts agrico France Terrier N. Agriculture groupe Paris : CIHEAM Options Méditerranénes n. 6 1971 pages 48-53 Article avaible on line / Article disponible ligne l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010359

Plus en détail

La formation agricole en Algérie

La formation agricole en Algérie La formation agricole en Algérie Ait Belkacem M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etudes; n. 1987II

Plus en détail

Cité de la musique. Description de la base. Comment accéder à la ressource? Mener la recherche. recherche simple

Cité de la musique. Description de la base. Comment accéder à la ressource? Mener la recherche. recherche simple Cité musique Type Base multimédia : concerts audio vidéo, conférces, documtaires, photothèque ligne Domaine Musique Périmètre Intégralité s ressources Cité d'abonnemt musique Public Tout public Editeur

Plus en détail

Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon

Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon Les principes d'aménagement touristique sur littoral Languedoc- Roussillon Raynaud P. La maîtrise s ressources naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 84-90 Artic avaib on line

Plus en détail

Ce bac professionnel se prépare selon un parcours structuré en 3 années de formation

Ce bac professionnel se prépare selon un parcours structuré en 3 années de formation Bac Pro Technici Conseil Vte Animalerie B.A.C Pro Technici Conseil Vte Animalerie Ce bac professionnel se prépare selon un parcours structuré 3 années formation -2 n Professionnelle conseil-vte -1 ère

Plus en détail

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen La conception d'une architecture d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen Milieu vie, mo vie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 13 1972 pages 94-102 Artic avaib on line / Artic disponib

Plus en détail

La production d'amandes en Espagne

La production d'amandes en Espagne La production d'amans Espagne Felipe A.J. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 32 1976 pages 83-91 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Pour une problématique de l'environnement

Pour une problématique de l'environnement Pr une problématique l'environnement Labattut J.L. La maîtrise s ressrces naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 17 1973 pages 27-32 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne à l adresse

Plus en détail

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir La culture rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques venir Scialom S.R. Les cultures floras Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 10 1971 pages 64-72 Artic avaib on line / Artic

Plus en détail

Le système de l'enseignement supérieur agronomique au Maroc

Le système de l'enseignement supérieur agronomique au Maroc Le système l'enseignement supérieur agronomique au Maroc Firdawcy L in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série

Plus en détail

Référentiel d activités des psychologues de l éducation nationale (PsyEN)

Référentiel d activités des psychologues de l éducation nationale (PsyEN) Référentiel d activités psychologues l éducation nationa (PsyEN) Référentiel Dans cadre du service public l éducation, psychologues l éducation nationa participent à lutte contre effs inégalités socia

Plus en détail

LA DÉMARCHE CLINIQUE DE L INFIRMIÈRE LA COLLABORATION DE L AIDE SOIGNANTE. Thérèse Psiuk cesiform 2011

LA DÉMARCHE CLINIQUE DE L INFIRMIÈRE LA COLLABORATION DE L AIDE SOIGNANTE. Thérèse Psiuk cesiform 2011 LA DÉMARCHE CLINIQUE DE L INFIRMIÈRE LA COLLABORATION DE L AIDE SOIGNANTE LE RAISONNEMENT CLINIQUE D UNE INFIRMIÈRE EXPERTE EST IMPLICITE Processus démarche clinique il sera accessible à l étudiant si

Plus en détail

Les obstacles à l'industrialisation du Tiers-Monde

Les obstacles à l'industrialisation du Tiers-Monde Les obstac l'instrialisation Tiers-Mon Ikonocoff M. Le développemt Paris CIHEAM Options Méditerranénes; n. 11 1972 pages 52-59 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

-GEF. Étude sur la situation des femmes cadres dans les grandes entreprises en France. Juin 2003

-GEF. Étude sur la situation des femmes cadres dans les grandes entreprises en France. Juin 2003 Eco s MINES PARIS Société amica s ANCIENS ÉLÈVES DE L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE (AX) -GEF Étu sur situation s cadres dans grans treprises France Juin 2003 Agda Le début d un dialogue Pourquoi groupe Grans Éco

Plus en détail

TOURISME. Rives Gabare. Maison de la Rivière

TOURISME. Rives Gabare. Maison de la Rivière Tourisme Culture TOURISME Ente Sarthe Mayne, notre Communauté Communes contribue à mise tourisme son territoire développant, ticulier, activités liées à rivière : Sarthe. Rives Gabare Lieu d hébergemt

Plus en détail

Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils devenus?

Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils devenus? Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils vus? - Actualités Promo 2011 BAC Pro SEN GABARRET : Que sont-ils vus? Posté le Jeudi 29 Janvier 2015, Par gscg Catégorie Lycée Saint-Joseph Au momt où fleurisst

Plus en détail

Les champignons parasites des racines de l'amandier

Les champignons parasites des racines de l'amandier champignons parasites s racines l'amandier Guillmin J.J. in Felipe A.J. (ed.), Socias R. (ed.). Séminaire GREMPA sur s portes-greffes l' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires

Plus en détail

Audit de la filière agritouristique en Martinique

Audit de la filière agritouristique en Martinique Audit filière agritouristique Martinique Note synthèse Etu réalisée Janvier Juill 00 par B pour le compte Chambre d Agriculture Martinique, avec le concours financier l Odéadom l Union européne Ernst &

Plus en détail

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays L'élevage du pin en Tunisie peut contribuer résoudre le problème déficit en vian du pays Bergaoui R. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2012 POLE R

DOSSIER DE PRESSE 2012 POLE R Développemt et promotion du commerce équitable et consommation responsable hône-alpes Contact presse : Bénédicte Bernard communication@equisol.org 04 81 91 65 54 DOSSIE DE PESSE 2012 POLE Pour une consommation

Plus en détail

Quelques aspects de l'élevage du lapin au Maroc

Quelques aspects de l'élevage du lapin au Maroc Quelques aspects l'élevage du pin au Maroc Barkok A. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A.

Plus en détail

Reconstituer son état civil

Reconstituer son état civil FICHE IV AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER Reconstituer son état 1. A. LE Cadres RôLE légaux DES DOCUMENTS l état D état B. L utilité s documts dans protection s jeus isolé

Plus en détail

L apprenti : rémunération, aides, obligations. Salaires versés. ARFA - CFA des métiers du sport et de l Animation BAPAAT. sociétés.

L apprenti : rémunération, aides, obligations. Salaires versés. ARFA - CFA des métiers du sport et de l Animation BAPAAT. sociétés. Candrier d alternance L organisme délégué Afin proposer offre diversifiée cverture territoria plus Simutions financières rge possib, notre CFA délègue mise œuvre s s à vingtaine d organismes partaires

Plus en détail

Le tourisme moderne : un ethnocide par ignorance

Le tourisme moderne : un ethnocide par ignorance Le tourisme morne : un hnoci par ignorance Kin P. Tourisme mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 31-39 Artic avaib on line / Artic disponib en ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

arrivée en France et accès au dispositif de protection

arrivée en France et accès au dispositif de protection FICHE I AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER arrivée France accès protection INTRODUCTION A. B. La Le droit réforme e prise charge d accueil immédiate 1. A. DEMANDER Intifier

Plus en détail

Ce dossier éclairera les zones d ombre et donneront raison à de nombreux parents malgaches

Ce dossier éclairera les zones d ombre et donneront raison à de nombreux parents malgaches Madagascar vaccin anti-polio. Popution au sta cobaye VACCIN ANTI-POLIO: Les éco catholiques refuseront faire vacciner urs élèves, durant septième campagne anti-poliomyélite (égamt appelée madie Heine-Medin)

Plus en détail

L association «de France» est créée officiellement et immédiatement reconnue d utilité publique 1935 : L autorisation légale

L association «de France» est créée officiellement et immédiatement reconnue d utilité publique 1935 : L autorisation légale 1916 Confection s premiers bus tissu 1925 Création d ateliers confection furs bu tissu par s psionnaires s Invalis 1929 Autorisation vdre s furs bu ainsi confectionnées sur la voie publique 11 novembre

Plus en détail

Gestion des frais de stage

Gestion des frais de stage Académie Créteil Gestion s frais stage treprise Division s affaires généra financières Rectorat l'académie Créteil N5 Juin 2002 Gestion s frais treprise Sommaire page 4 page 8 page 9 page 10 1 Modalités

Plus en détail

Les services de pointes offerts par Géothermix incluent : 1. La distribution d'équipements; 2. Le service de forages; 3. Le support technique;

Les services de pointes offerts par Géothermix incluent : 1. La distribution d'équipements; 2. Le service de forages; 3. Le support technique; Géothermix est e société canadine faisant exclusivemt distribution s systèmes chffage climatisation thermopompes géothermi s applications résintiels, commercias instriels. La mission fondamta Géothermix

Plus en détail

Les pollutions bactériennes en Méditerranée

Les pollutions bactériennes en Méditerranée Les pollutions bactérines Méditerranée Gauthier M.J. La mer Méditerranée Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 19 1973 pages 100-107 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

aout 2013/M.A.BRANTHOME/ FR MFR Provence Languedoc

aout 2013/M.A.BRANTHOME/ FR MFR Provence Languedoc aout 2013/M.A.BRANTHOME/ FR MFR Provce Languedoc 1 PREAMBULE Alors que pdant longtemps les référtiels formation mandait d évaluer s savoirs, dans différtes disciplines, le fait majeur ces rnières années

Plus en détail

CARTO CITOYENNE. SÉCURITÉ SOCIALE. EAU. FEMMES ET POLITIQUES.

CARTO CITOYENNE. SÉCURITÉ SOCIALE. EAU. FEMMES ET POLITIQUES. ALTERCARTO FTCR La FTCR est e association créée 1974 s militantes militants progressistes l immigration tisine France, se veut avant tout citoyne au service s gagemts s luttes démocratis solidarité l égalité

Plus en détail

Les firmes multinationales en Méditerranée : le centre est à la périphérie

Les firmes multinationales en Méditerranée : le centre est à la périphérie firmes multinationa Méditerranée : le ctre est périphérie Rastoin J.L., Zaphiriadis C., Ghersi G. échanges méditerranés Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 18 1973 pages 56-66 Article avaible on

Plus en détail

Le rôle de l'olivier en Grèce

Le rôle de l'olivier en Grèce Le rôle l'olivier en Grèce Papageorgiou C.L. in Allaya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988V 1988 pages 4146 Article available on line / Article

Plus en détail

Aastra Keycode Order Placement

Aastra Keycode Order Placement Your connection to the world Aastra Keycode Order Placement Manuel Utilisateur 15 septembre 2008 1 Sommaire» Introduction» Principas fonctions» Connexion» Commande» Recherche de Keycode (clé de déverrouillage

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22/07/2009

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22/07/2009 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 22/07/2009 L an deux mil neuf, vingt deux juilt à vingt heures trte minutes, conseil municipal de Paimpont, légamt convoqué, s est réuni dans la sal de réception de

Plus en détail

L'habitat méditerranéen : traduction de l'influence d'un système de valeurs sur la maîtrise d'un milieu

L'habitat méditerranéen : traduction de l'influence d'un système de valeurs sur la maîtrise d'un milieu L'habitat méditerranéen : traction l'influence d'un système vrs sur maîtrise d'un milieu Berquin A. Milieu vie, mo vie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 13 1972 pages 83-87 Artic avaib on line

Plus en détail

Pages précédentes. Retour sommaire ANNEXE LISTE DES MEMBRES PROGRAMMATION

Pages précédentes. Retour sommaire ANNEXE LISTE DES MEMBRES PROGRAMMATION Rour sommaire Pages précéntes ANNEXE I LISTE S MEMBRES DU GROUPE PROGRAMMATION LISTE S MEMBRES DU GROUPE PROGRAMMATION Madame BALDI Catherine-Mécin-Service municipal santé-21 avenue Jean Jaurès-B P 499-90016

Plus en détail

Systèmes extensifs d'élevage bovin laitier en Méditerranée

Systèmes extensifs d'élevage bovin laitier en Méditerranée Systèmes extsifs d'élevage bovin itier Méditerranée Edbbarh A. in Tisserand J.-L. (ed.). Le it dans région méditerranéne Paris : CIHEAM ptions Méditerranénes : Série A. Séminaires Méditerranés; n. 6 1989

Plus en détail

Parcourez «Le petit quiz mobile» pour trouver les réponses aux 14 questions ainsi que le mot caché qui se trouvent au bas des panneaux!

Parcourez «Le petit quiz mobile» pour trouver les réponses aux 14 questions ainsi que le mot caché qui se trouvent au bas des panneaux! Le petit quiz En mouvemt vers son mobile équilibre! Parcourez «Le petit quiz mobile» pour trouver les réponses aux 14 questions ainsi que le mot caché qui se trouvt au bas des panneaux! Une exposition

Plus en détail

SAISIR EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU

SAISIR EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU FICHE II AU TONO MIE EN PARTENARIAT AVEC LE RÉSEAU MINEUR ISOLÉ ÉTRANGER SAISIR Le/ DES ENFANTS 1. A. LE La RôLE protection DU/ DE s LA mineur e s JUGE DES ENFANTS : mission DANS confiée LA PROTECTION

Plus en détail

Secteur du développement des télécommunications

Secteur du développement des télécommunications Secteur du développement des télécommunications 7ème réunion sur les indicateurs des télécommunications/tic dans le monde Le Caire (Egypte), 3-5 mars 2009 Document 018-F 27 février 2009 Original: anglais

Plus en détail

Les politiques agricoles et alimentaires en Roumanie

Les politiques agricoles et alimentaires en Roumanie Les politiques agricoles et alimentaires en Roumanie Dumitru D. Etat de l' agriculture en Méditerranée : les politiques agricoles et alimentaires Montpellier : CIHEAM Cahiers Options Méditerranéennes;

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE CONSEILLER DE CLIENTELE DE PARTICULIERS MULTICANAL

LICENCE PROFESSIONNELLE CONSEILLER DE CLIENTELE DE PARTICULIERS MULTICANAL LICENCE PROFESSIONNELLE CONSEILLER DE CLIENTELE DE PARTICULIERS MULTICANAL Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Spécialité : Banque, assurance, finance Préstation Préstation Composante UFR économie

Plus en détail

Hery Rajaonarimampianina. Suntower ou la mégalomanie d un dictateur sournois Mardi, 18 Octobre :52 - Mis à jour Mardi, 18 Octobre :56

Hery Rajaonarimampianina. Suntower ou la mégalomanie d un dictateur sournois Mardi, 18 Octobre :52 - Mis à jour Mardi, 18 Octobre :56 Hery Rajaonarimampianina. Stower ou mégalomanie d dictateur sournois Alors grier à riz l océan Indi» va, troisième année consécutive, se rrouver sous s ex, grâ à colère cycloni divi, ri n a été fait diguer

Plus en détail

L'amandier en Israël. Spiegel Roy P. L' amandier. Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages 92-95

L'amandier en Israël. Spiegel Roy P. L' amandier. Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages 92-95 L'amandier Israël Spiegel Roy P. L' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 32 1976 pages 92-95 Article available on line / Article disponible ligne à l adresse : http://om.ciheam.org/article.php?idpdf=ci010652

Plus en détail

TABLEAU ATOUTS KÄERJENG SYNTHÈSE

TABLEAU ATOUTS KÄERJENG SYNTHÈSE TABLEAU ATOUTS AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE 01. REGIONAL CONTEXTES 06. NATUREL HUMAIN PAYSAGE NON Appartance connexions à région d aménagemt synergies sud région Kordall Située hors s activités

Plus en détail

Anne Frank de Mons-en-Baroeul (Nord) Enseignantes: Fabienne Bureau, Sylvie Hospitel (deux classes

Anne Frank de Mons-en-Baroeul (Nord) Enseignantes: Fabienne Bureau, Sylvie Hospitel (deux classes Marina pite sirène Ecole maternelle Anne Frank Mons--Baroeul (Nord) Enseignantes: Fabine Bureau, Sylvie Hospitel (ux csses parallè TPS/PS), Marie-Anne Wangermée (csse MS) Pascale Calco (csse GS) Chronologie

Plus en détail

Fiche outil 4 : Définir les plans d actions, leurs modalités de mise en œuvre et d évaluation

Fiche outil 4 : Définir les plans d actions, leurs modalités de mise en œuvre et d évaluation Pourquoi? Fiche outil 4 : Définir les plans d s, leurs modalités de mise œuvre et d évaluation (pré-rtrée - Année N du d école) Il s agit de rdre concrets et réalisables les objectifs prioritaires sur

Plus en détail

Madagascar Journalisme : la responsabilité du journaliste en temps de crise Dimanche, 06 Mai :58 - Mis à jour Dimanche, 06 Mai :10

Madagascar Journalisme : la responsabilité du journaliste en temps de crise Dimanche, 06 Mai :58 - Mis à jour Dimanche, 06 Mai :10 Madagascar Journalisme : responsabilité La célébration Journée internationa (ou mondia) Liberté Presse -3 mai cha année- a été conjointemt organisée par ministère Commication Pnud. C était Toliara 3 mai

Plus en détail

DU COVAPI AU CCPM Une approche avant tout opérationnelle et professionnelle (LCL QUERE Daniel CSM MPA BOURRILHON Cyprien IMASSA)

DU COVAPI AU CCPM Une approche avant tout opérationnelle et professionnelle (LCL QUERE Daniel CSM MPA BOURRILHON Cyprien IMASSA) DU COVAPI AU CCPM Une approche avant tout opérationnelle et professionnelle (LCL QUERE Daniel CSM MPA BOURRILON Cypri IMASSA) Accompagnant la professionnalisation de notre armée, la rénovation du domaine

Plus en détail

CONTRAT D APPRENTISSAGE DU SECTEUR PUBLIC

CONTRAT D APPRENTISSAGE DU SECTEUR PUBLIC Consulter la notice - cadre A - et inscrire s chiffres correspondants Personne mora du lieu Nom du responsab Dates du contrat Début Fin Type d organisme......... naissance (vil - dépt. - pays) à la Sécurité

Plus en détail

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue chêne kermès Arnaud M., Molénat G., Vincent M. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durabs

Plus en détail

La CGT fait une proposition alternative à celle des employeurs

La CGT fait une proposition alternative à celle des employeurs Pour les diplômés, pouvoir prdre une retraite à taux plein à 60 ans (ou 55) implique la prise compte des années dans le calcul des droits La CGT fait une alternative à celle des employeurs La situation

Plus en détail

Les chances du milieu méditerranéen pour la floriculture

Les chances du milieu méditerranéen pour la floriculture Les chances milieu méditerrané pour floriculture Puccini G. Les cultures flora Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 10 1971 pages 13-17 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse : http://om.ciheam.org/artic.php?idpdf=ci010404

Plus en détail

La qualité de l emploi chez les immigrants au Canada

La qualité de l emploi chez les immigrants au Canada La qualité de l emploi chez les immigrants au Canada 2008-2010 Lahouaria Yssaad, Statistique Canada - Statistics Canada Exposé présenté à la Journée d étude sur la qualité de l emploi Institut de la statistique

Plus en détail

Economic Research. Grandes tendances Chances et risques pour les PME Thème principal 2011: l innovation

Economic Research. Grandes tendances Chances et risques pour les PME Thème principal 2011: l innovation Economic Research Grans tdances Chances riss Thème principal 2011: l innovation Impressum Editeur Martin Neff, responsab Economic Research, Credit Suisse Ulibergstrasse 231, CH-8070 Zurich Contact branch.economicresearch@credit-suisse.com

Plus en détail

INJAD SANS FRONTIÈRE

INJAD SANS FRONTIÈRE Proit d assurance distribué Attijariwafa bank Europe - Succursa Belgique - 128, bvard Mrice Lemmonier, 1000 Bruxel - Swift WAFABEBB - TVA BE 0884.276.150 BTW. RPM BRUXELLES - RPR BRUSSEL Société crtage

Plus en détail

Madagascar-Inde : Journée Internationale du Yoga 2015 Mercredi, 24 Juin :05 - Mis à jour Mercredi, 24 Juin :36

Madagascar-Inde : Journée Internationale du Yoga 2015 Mercredi, 24 Juin :05 - Mis à jour Mercredi, 24 Juin :36 Madagascar-In : Jrnée Internationa 2015 Suite à man Premier ministre l In décrer date 21 juin comme Jrnée internationa, l Assemblée généra s Nations Unies a adopté, 11 décembre 2014, résolution proposée

Plus en détail

Nouveaux défis, nouvelles recherches pour le développement de l'agriculture d'oasis

Nouveaux défis, nouvelles recherches pour le développement de l'agriculture d'oasis Nouveaux défis, nouvelles recherches pour le développement de l'agriculture d'oasis Dollé V. in Ferry M. (ed.), Greiner D. (ed.). Le palmier dattier dans l' agriculture d' oasis des pays méditerranéens

Plus en détail

Madagascar. Ambinanindrano: premières photos d une catastrophe inhumaine Jeudi, 02 Mars :22 - Mis à jour Vendredi, 03 Mars :13

Madagascar. Ambinanindrano: premières photos d une catastrophe inhumaine Jeudi, 02 Mars :22 - Mis à jour Vendredi, 03 Mars :13 Madagascar. Ambinanindrano: premières photos d catastrophe inhumaine Jeudi, 02 Mars 2017 15:22 - Mis à jour Vdredi, 03 Mars 2017 04:13 Rappel. Le 18 février 2017, ux élémts poli pidés jusqu à mort s suive,

Plus en détail

Quoi qu'on dise, les Chinois ont une civilisation de plus de 5000 ans. Ils sont toujours allés de l'avant.

Quoi qu'on dise, les Chinois ont une civilisation de plus de 5000 ans. Ils sont toujours allés de l'avant. . Les tres Chinois escamotés corruption somm l Etat malgache Il ft faire t choses. Comme je l ai déjà écrit tre dossier, il y a Chinois Chinois ( ICI ). Avant e chose, bi comprdre quoi Chine à sa pce actuel

Plus en détail

STAP. Il sera donc préférable de trouver des solutions plus appropriées comme par exemple la mise en place d une verrière dans le plan de la toiture.

STAP. Il sera donc préférable de trouver des solutions plus appropriées comme par exemple la mise en place d une verrière dans le plan de la toiture. Les élémts anxes cverture Fiche conseil n 4 Série Patrimoi / Intervtions sur le bâti anci PRÉFET DE LA RÉGION RHÔNE-ALPES Direction Régionale s Affaires Culturel -Alpes STAP Service Territorial l Architecture

Plus en détail

La Province de Milan et le Ministère du Tourisme de Madagascar ensemble pour le développement du tourisme solidaire

La Province de Milan et le Ministère du Tourisme de Madagascar ensemble pour le développement du tourisme solidaire Tourisme : après Lumière Min, «4P» en bonne voie Minaise avec un "mofo baolina" coupé en ux, un chape tressé ma in un T-shirt très... Dago La Province Min Ministère Tourisme ensemb solidaire L'entrée Pais

Plus en détail

3, 4 et 5 septembre e 1999

3, 4 et 5 septembre e 1999 VIIIe Somm s Chefs d Etat gouvernemt s pays ayant français partage Moncton (Canada-Nouveau-Brunswick) unswick) 3, 4 5 septembre e 1999 Pn d action Moncton Pn d action Moncton Moncton (Canada-Nouveau-Brunswick)

Plus en détail

Plusieurs mains facilitent le travail. Proverbe de la Province de Haya, Tanzanie

Plusieurs mains facilitent le travail. Proverbe de la Province de Haya, Tanzanie LES COMPOSANTES DE L ÉQUITÉ GENRE Plusieurs mains facilitt le travail. Proverbe Province Haya, Tanzanie Dans l approche que nous adoptons matière pauvré, nous avons appris que retions sont aussi importantes

Plus en détail

Activités de la R-D dans les Organisations internationales

Activités de la R-D dans les Organisations internationales OUT OF PRINTJ CSR-S-3 Enquêtes et recherches statistiques : travaux cours Currt studies and research in statistics Activités de la R-D dans les Organisations internationales Etude statistique concernant

Plus en détail

Les pays en changes fixes peuvent-ils s'ajuster sans dévaluer?

Les pays en changes fixes peuvent-ils s'ajuster sans dévaluer? n 115 Juillet 2013 Les pays changes fixes peuvt-ils s'ajuster sans dévaluer? Pour les pays situation de crise de balance des paiemts ou de déficits courants excessifs, la dépréciation du taux de change

Plus en détail

e p l e dossier Le titulaire en zone de remplacement août 2006 DAE / COMMUNICATION

e p l e dossier Le titulaire en zone de remplacement août 2006 DAE / COMMUNICATION dossier e p l e août 2006 DAE / COMMUNICATION Le titulaire Rectorat > 3, boulevard de Lesseps > Versailles www.ac-versailles.fr Sommaire Généralités 1 Quelques définitions 1.1 Le titulaire 1.2 Le rattachemt

Plus en détail

TAI CHI CHUAN CHI KONG. YI KING Développement Personnel. LYON PRESQU ÎLE Cours Week-ends Formations. Association Internationale de Tai Chi Chuan

TAI CHI CHUAN CHI KONG. YI KING Développement Personnel. LYON PRESQU ÎLE Cours Week-ends Formations. Association Internationale de Tai Chi Chuan TAI CHI CHUAN Association Internationale Tai Chi Chuan CHI KONG Techniques Énergétiques Chinoises YI KING Développemt Personnel PROGRAMME 2014-2015 2009-2010 LYON PRESQU ÎLE Cours Week-ds Formations ITCCA

Plus en détail

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. taillée e de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements

Le Plan de déplacementsd. au Cœur de la des Entreprises. taillée e de mise en œuvre d un d P.D.E. ou comment donner du sens à vos déplacements Le Pn dépcemtsd au Cœur Stratégie s Entreprises détailld taillée e d d P.D.E. 25 janvier 2006 Documt 7ème SS libre d utilisation sous réserve d citer source ou commt donner ss vos dépcemts Mise d P.D.E

Plus en détail

ALCOTRA ( INTERREG V) FRANCE ITALIE

ALCOTRA ( INTERREG V) FRANCE ITALIE Présentation du programme coopération transfrontalière ALCOTRA 2014-2020 ( INTERREG V) FRANCE ITALIE St Jean Maurienne 16 juin 2015 Zone éligible ALCOTRA La Maurienne membre la Conférence s Hautes Vallées

Plus en détail

Les débouchés professionnels en ingénierie mathématique

Les débouchés professionnels en ingénierie mathématique 1/15 Quelles étus au départemt compétces s étudiants débouchés professionnels ingénierie mathématique Départemt, UCBL 2/15 Quelles étus au départemt compétces s étudiants 1 2 Quelles étus au départemt

Plus en détail

Madagascar : Nadine Ramaroson ou la constance de l Espérance Mercredi, 24 Novembre :52 - Mis à jour Mercredi, 24 Novembre :02

Madagascar : Nadine Ramaroson ou la constance de l Espérance Mercredi, 24 Novembre :52 - Mis à jour Mercredi, 24 Novembre :02 Madagascar : Ramaroson ou constance l Espérance A mon ss, lors référm 17 novembre 2010, ce n pas fait «Oui» l ait emporté important. C fait, quoi dist réfractaires nostalgis passé n ont ri apporté au pays,

Plus en détail

80 ème anniversaire de la RNM : «Faradoboka» dans la Région Haute Matsiatra

80 ème anniversaire de la RNM : «Faradoboka» dans la Région Haute Matsiatra Madagascar radio nationa : 80 ans apothéose Ldi, 30 Juill 2012 05:59 - Mis jour Ldi, 30 Juill 2012 06:42 80 ème : «Faradoboka» Région Hte Matsiatra 1/7 Madagascar radio nationa : 80 ans apothéose Ldi,

Plus en détail

Politique institutionnelle de valorisation de la langue française

Politique institutionnelle de valorisation de la langue française Politique institutionnelle de valorisation de la langue française Adoptée au conseil d administration Le 19 janvier 2010 Table des matières Préambule...3 1. Principes directeurs...4 2. Objectifs...4 3.

Plus en détail

Dossier Éducation aux médias

Dossier Éducation aux médias Jrnal s acteurs actrices l'animation Janvier 2013 - n 10 Dossier Écation aux médias Édito...page 2 L'intérêt libre...page 7 Enjeux d'e écation aux média...page 2 Ressrces / biblio... page 9 Écation aux

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance :

NOM : Prénom : Date de naissance : NOM : Prénom : Date naissance : Toute petite section Petite section Moyenne section Gran section Eco maternel publique Pont du Drac 41, rue Gabriel Péri 38600 FONTAINE IEN Fontaine-Vercors Voici cahier

Plus en détail

ETUDE ESS DOSSIER CONTACT. Commune :... Département :...

ETUDE ESS DOSSIER CONTACT. Commune :... Département :... D S I.S.L., 6 rue du 4 Septembre 92130 ISSY LES MOULINEAUX Ct n 3931 ETUDE ESS DOSSIER CONTACT Nom enquêteur :... Commune :... Département :... N d adresse : Nom enquêteur :.. ADRESSE PRIORITAIRE : (Adresse

Plus en détail

L insertion professionnelle des diplômés 2004 en Licence Professionnelle de l UPMC

L insertion professionnelle des diplômés 2004 en Licence Professionnelle de l UPMC Direction de l Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2004 en Licence Professionnelle de l UPMC Note préalable : L étude a été réalisée à partir de l enquête nationale pilotée

Plus en détail

Groupe d experts «programmes de Technologie au collège» Compte-rendu des réunions de novembre et décembre 2007

Groupe d experts «programmes de Technologie au collège» Compte-rendu des réunions de novembre et décembre 2007 Groupe d experts «programmes de Technologie au collège» Compte-rendu des réunions de novembre et décembre 2007 Voilà pratiquement un an que le groupe d experts, que je préside, travaille sur les programmes

Plus en détail

FORMATION APOGÉE. Introduction au domaine. organisation des épreuves

FORMATION APOGÉE. Introduction au domaine. organisation des épreuves FORMATION APOGÉ MODUL 23 Introduction au domaine organisation SITUATION DU MODUL DANS L PARCOURS MODUL Objectifs gran fonctionnalités d Apogée MODUL 2 Prise contact avec l outil Apogée MODUL 3 Réaliser

Plus en détail

NOTE ARGUMENTAIRE CONCERNANT LE DEPLAFONNEMENT DES DEPENSES CONSACREES A L'EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE LOGEMENT SOCIAL POUR LE PROGRAMME

NOTE ARGUMENTAIRE CONCERNANT LE DEPLAFONNEMENT DES DEPENSES CONSACREES A L'EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE LOGEMENT SOCIAL POUR LE PROGRAMME NOTE ARGUMENTAIRE CONCERNANT LE DEPLAFONNEMENT DES DEPENSES CONSACREES A L'EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE LOGEMENT SOCIAL POUR LE PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER POITOU-CHARENTES L efficacité énergétique

Plus en détail

Réalisation de panneaux pédagogiques pour le musée de l'ardoise de Renazé (Mayenne)

Réalisation de panneaux pédagogiques pour le musée de l'ardoise de Renazé (Mayenne) Réalisation de panneaux pédagogiques pour le musée de l'ardoise de Renazé (Mayenne) Novembre 2000 BRGM 1 RP-50483-FR Conception de panneaux pédagogiques pour le musée de i'ardoise de Renazé (Mayenne) Mots

Plus en détail

1178 Réflexions pratiques sur la loi successorale unique et la réserve héréditaire de droit français

1178 Réflexions pratiques sur la loi successorale unique et la réserve héréditaire de droit français SUCCESSION-PARTAGE 1178 Réflexions pratiques sur la loi successorale unique et la réserve héréditaire de droit français Le règlemt europé 650/2012 du 4 juillet 2012 sur les successions, dit «règlemt succession»

Plus en détail

Evaluation d'un dispositif de formation Bénédicte Humbert, Directrice Isabelle Demeure, Directrice de la Formation

Evaluation d'un dispositif de formation Bénédicte Humbert, Directrice Isabelle Demeure, Directrice de la Formation Evaluation d'un dispositif de formation Bénédicte Humbert, Directrice Isabelle Demeure, Directrice de la Formation En bref Objectifs : - Favoriser l égalité des chances dans l accès aux études supérieures

Plus en détail

Rentrée scolaire 2016 Admission à la retraite des personnels titulaires toutes catégories ANNULE ET REMPLACE LA CIRCULAIRE DU 29 AVRIL 2015

Rentrée scolaire 2016 Admission à la retraite des personnels titulaires toutes catégories ANNULE ET REMPLACE LA CIRCULAIRE DU 29 AVRIL 2015 Toulouse, le 13 mai 2015 La rectrice de l académie de Toulouse Chancelière des universités A Monsieur le Directeur de l I.E.P Monsieur le Directeur du C.R.O.U.S Monsieur le Directeur du C.R.E.P.S Monsieur

Plus en détail

UE 5 Economie Le programme

UE 5 Economie Le programme UE 5 Economie Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. Grands courants de pensée et

Plus en détail

Relie ensemble l aménagement du littoral fait par l homme et sa définition.

Relie ensemble l aménagement du littoral fait par l homme et sa définition. tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme, de comce et/ou tourisme,

Plus en détail

La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan

La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan La pénétration romaine en Afrique du Nord dans l'antiquité. Un exemple : Timgad jusqu'à la mort de Empereur Trajan Sorel D. Les échanges méditerranéens Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 18 1973

Plus en détail

Représentation et interrogation de données spatio-temporelles : Cas d'étude sur PostgreSQL/PostGIS

Représentation et interrogation de données spatio-temporelles : Cas d'étude sur PostgreSQL/PostGIS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES Faculté s Scices Détemt d'informati Représtation interrogation spatio-temporel : Cas d'étu sur PostgreSQL/PostGIS Mémoire présté vue l'obttion du gra Master Scices Informatis

Plus en détail

Les Français et le harcèlement scolaire janvier 2012

Les Français et le harcèlement scolaire janvier 2012 Enquête Ipsos pour le Ministère de l Education nationale, de la jeunesse et de la vie associative Les Français et le harcèlement scolaire janvier 2012 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué

Plus en détail

La clôture qui longe le "domaine" de Telma à Alarobia Antananarivo

La clôture qui longe le domaine de Telma à Alarobia Antananarivo Antananarivo : l incompét côté d'arobia clôture qui longe "domai" Telma Arobia Antananarivo Décidémt,, importante gardinage privée mon a tout intérêt redorer son bson après son flop rtissant s Londres

Plus en détail