La multiplication. - approche verbale - Préambule. Résumé. Développements. 2 facteurs 2 dimensions. Le cube-unité. L opération.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La multiplication. - approche verbale - Préambule. Résumé. Développements. 2 facteurs 2 dimensions. Le cube-unité. L opération."

Transcription

1 La multiplication - approche verbale - Préambule Résumé Développements 2 facteurs 2 dimensions Le cube-unité L opération Le produit L expression décimale du résultat L écriture arithmétique - deux expressions d une même quantité Deux termes, une égalité Un langage mathématique Résolution de problèmes avec le Decicub Le cas de l addition répétée Pour aller plus loin Produit de trois facteurs en 3D Propriétés de la multiplication Alain JULIEN SAINT AMAND Janvier 2012

2 Préambule : le Decicub est une nouvelle forme de boulier constitué de cubes assemblés par dizaines et portant 4 symboles sur leurs faces. Il permet de représenter des opérations arithmétiques en leur donnant une forme. Résumé : avec le Decicub, effectuer une multiplication revient à construire un objet rectangulaire avec des cubes. Les deux termes de la multiplication déterminent la longueur et la largeur du rectangle. Le résultat est l expression décimale de la quantité de cubes ainsi obtenue. Développements : la multiplication est abordée ici en tant que produit de deux facteurs, conformément à sa définition. Quelques mots seront dits sur l addition répétée. 2 facteurs 2 dimensions Dans cet espace à 2 dimensions, les nombres de cubes de la longueur et de la largeur correspondent aux deux facteurs de la multiplication. Le cube-unité Dans chaque dimension, l unité est le cube. Ainsi, une surface obtenue avec 3 cubes en largeur et 4 cubes en longueur représentera la multiplication 3x4. On gardera à l esprit que parler de «cube» comme d une unité est une simplification langagière qui ne fait pas la différence entre les unités de longueur, de surface et de volume correspondant respectivement aux arrêtes, aux faces et au cube lui-même. Cela permettra d aider les enfants à surmonter deux types de difficultés : Lorsque l espace n est pas encore bien structuré, l enfant risque de compter toutes les faces visibles. Ainsi pour une construction de 3x4 cubes, il comptabilisera les 12 faces du dessus avec les 4 faces de devant et éventuellement les 3 faces d un côté visible, soit un résultat de 16 ou 19 faces. A ce niveau, on aidera l enfant à considérer chaque cube dans sa globalité : que l on voit une, deux ou trois faces, cela ne fait qu un seul cube à dénombrer. Au contraire, lorsque l espace est bien structuré, l enfant percevra l incohérence d utiliser le «cube» comme unité de longueur. Effectivement, il différencie bien le

3 cube, les faces, les arrêtes, et même les sommets, c est à dire le volume, les surfaces, les lignes et même les points. En d autres termes, il a conscience de se situer dans un espace à 3 dimensions avec le volume, à 2 dimensions avec la surface ou à 1 dimension avec la ligne et même à 0 dimension avec le point. Cet enfant pourrait être gêné d entendre parler d un «rectangle de 3 cubes de côté», car le «cube» est devenu pour lui une unité de volume, pas une unité de longueur. Dans ce cas, il aurait besoin d une formulation verbale plus précise telle que «un rectangle dont la longueur d un côté mesure 3 arrêtes de cube-standard». Au passage, on notera que les enfants sont sensibilisés très tôt à la notion de 3D et 2D au travers des jeux vidéo et du cinéma. Il peut donc être intéressant d utiliser les expressions «Une D» et «Zéro D» pour les sensibiliser à la droite et au point. Malgré ces considérations, une consigne telle que «construis un rectangle de 3 cubes de large et 4 cubes de long» sera intuitivement comprise par la plupart des enfants. L opération Pour opérer avec le Decicub, l enfant va manipuler le matériel jusqu à obtenir un rectangle correspondant à la multiplication à effectuer. On retrouve ici le sens concret du mot «opération» désignant une action consistant à opérer, c est à dire agir sur le réel en vue de produire un résultat. Le produit Le résultat obtenu est le nombre total de cubes, déterminé par l impact de la longueur et de la largeur. On a bien à faire au produit de ces deux facteurs. Pour bien comprendre cette réalité, l enfant pourra s amuser à modifier tantôt un côté du rectangle, tantôt l autre côté et observer l effet produit sur la quantité totale de cubes. Il passera par exemple de 3x4 à 3x5 puis repassera de 3x4 à 4x4. Ces variations de côté de 1 cube, lui feront observer des impacts différents : soit une augmentation de 3 cubes, soit une augmentation de 4 cubes.. Il se situera alors réellement dans un espace à 2 dimensions variables et interdépendantes, ce qui correspond à la structure de la multiplication.

4 La situation est différente dans le cas de l addition répétée où une seule dimension est régulièrement augmentée d une valeur fixe, ce qui constitue un cas particulier de la multiplication où l un des facteurs serait «gelé». Si l on représentait avec les cubes l addition répétée de 2, on obtiendrait une surface de 2 cubes de large qui s allongerait à l infini, ressemblant alors à une droite et non plus à une surface. Cela permet d illustrer que la structure de l addition répétée n est pas comparable à la structure de la multiplication. C est pour cette raison qu il n est pas pertinent à terme, de conceptualiser la multiplication comme une addition répétée. L expression décimale du résultat Ce qu on appelle le résultat de l opération est l expression décimale de ce produit des deux facteurs : le nombre de cubes résultant de l opération étant donné, l enfant va devoir exprimer cette quantité sous forme de dizaines et d unités. Avec le Decicub, les dizaines complètes sont immédiatement perceptibles par la couleur des cubes toujours assemblés par groupes de dix de même couleur. Les unités correspondent aux pastilles issues d une dizaine incomplète. Mise en forme décimale : pour les enfants n ayant pas encore bien conceptualisé la dizaine, il sera nécessaire de matérialiser les dizaines et les unités par une mise en forme adaptée. La première étape va consister à isoler les cubes ayant servi à construire le rectangle. Pour les enfants n ayant pas encore acquis la certitude qu un changement de forme n affecte pas la quantité, une pince à linge placée entre le rectangle et les cubes excédents permet d assurer qu aucun cube ne sera ajouté ou enlevé au cours des manipulations. Ceci étant fait, le produit de la multiplication va être réarrangé pour obtenir des colonnes de 10 cubes de même couleur (donc dizaines) et une colonne faite des unités restantes. Les pastilles représentant les unités seront avantageusement escamotées sur les dizaines. Dans l exemple 3x4, l enfant arrangera ses cubes en 1 colonne d une dizaine et 2 unités, ce qu il associera aisément à l écriture du nombre 12.

5 Lecture décimale du Decicub : lorsque la dizaine est bien conceptualisée, l enfant peut conserver les cubes dans leur forme rectangulaire de 3x4 et s appliquer à identifier l ensemble des 10 cubes de la même couleur valant 1 dizaine et y adjoindre les 2 pastilles provenant d une autre dizaine incomplète et valant 2 unités. Dans tous les cas, l écriture du produit de 3x4, sous forme d une dizaine et deux unités peut être associée aux configurations du Decicub. L écriture arithmétique - deux expressions d une même quantité Le Decicub permet aussi de mettre en évidence l équivalence entre deux expressions différentes donnant le même résultat. Ainsi, l enfant expérimente avec le Decicub un lien direct entre longueur, largeur et nombre total de cubes. Il peut donc aisément voir l écriture arithmétique 3x4 comme une expression de ce nombre total de cubes. Par une manipulation il va donner la forme décimale 12 à cette même quantité. A travers cette approche concrète, l enfant va intuitivement percevoir que 3x4 et 12 sont deux expressions différentes de la même quantité, correspondant chacune à une mise en forme particulière : tantôt sous forme d un rectangle de 3 par 4 cubes, tantôt sous forme d 1 dizaine (1 barre de 10 cubes de même couleur) et 2 unités (2 pastilles isolées). Le produit de deux facteurs et le dénombrement du résultat (la structure décimale) trouvent ici une forme de matérialisation. Deux termes, une égalité Avec deux Decicub, l enfant peut matérialiser simultanément devant lui les représentations de 3x4 et de 12. S il étire ensuite les cubes de chacune des réalisations pour en faire deux alignements de cubes qu il superposera, il obtiendra deux lignes de même longueur. Il constatera alors l équivalence de 3x4 et de 12, ce qui se symbolise avec le signe «=». Il pourra donc écrire 3x4 = 12. Il est amusant de constater que ce signe «=» est justement constitué de deux petites lignes de même longueur, c est à dire égales.

6 Un langage mathématique Un avantage de cette approche concrète avec le Decicub est de favoriser une correspondance immédiate et intuitive entre les actions de l enfant pour représenter et traiter des opérations et l écriture arithmétique décrivant ces opérations. Ceci est vrai quelle que soit la langue maternelle de l enfant. On voit ainsi émerger aux côtés du langage verbal, la notion de langage mathématique. En tant que psychologue à l Ecole, j ai souvent défendu l idée que les explications verbales ne sont pas d un grand secours face aux difficultés en mathématiques : c est bien plus par des mises en situation concrètes que l enfant va avoir l occasion de structurer sa pensée de façon logique et mathématique. Et quand il aura compris ce qui se passe par exemple dans une situation de multiplication, il comprendra alors le sens des paroles entendues en guise d explications. Paradoxalement, la compréhension mathématique donnera du sens à l explication verbale et fera faire des progrès en français. C est d autant plus vrai que l enfant, en cours d évolution, a une maîtrise encore imparfaite de la langue. Il se retrouve alors parfois dans la situation où il doit comprendre une expression mathématique inconnue à l aide d un langage verbal mal maîtrisé. Résolution de problèmes avec le Decicub Les données d une situation problème peuvent être transposées sur le Decicub pour y être traitées, par exemple pour savoir combien d enfants peuvent déjeuner sur 3 tables de 6 places. Chaque pastille ou cube symbolise * un enfant ; une table sera symbolisée par une rangée de 6 pastilles ; cette rangée sera reproduite 3 fois pour symboliser les 3 tables et il ne restera plus qu à dénombrer, grâce à la structure décimale du Decicub, les pastilles ainsi rangées sous forme de 6x3. ( * la fonction symbolique est traitée dans un autre article) Le cas de l addition répétée Souvent, la multiplication est présentée comme une addition répétée. Comme abordé plus haut, l addition répétée est une situation particulière qui ne rend pas compte des propriétés de la multiplication, alors que celles-ci peuvent être intuitivement et directement abordées avec le Decicub.

7 Il est intéressant de constater que la répétition 3 fois d une action revient à attribuer la valeur 3 dans la dimension temporelle. Considérée sous cet angle, l addition répétée se résume in fine à un produit de deux facteurs, l un dans une dimension de l espace combiné à l autre dans la dimension du temps. Pour aller plus loin Produit de trois facteurs en 3D La structure et l ergonomie du Decicub permettent de réaliser des arrangements de cubes en 3D et construire des représentations de produits de 3 facteurs. Par exemple, la multiplication de 3x3x2 sera constituée d un carré de 3x3 cubes superposé avec un deuxième carré identique. On obtient ainsi un volume de 18 cubes matérialisé par sa dizaine et ses 8 unités. Propriétés de la multiplication Ici encore, le Decicub permet une approche intuitive de propriétés des opérations : sur l exemple précédent, il est aisé de recomposer le volume obtenu avec des rectangles de 3x2, superposés 3 fois. On expérimente ainsi l équivalence 3x2x3=3x3x2 correspondant à la commutativité de la multiplication.

Activités maternelle

Activités maternelle Activités maternelle Voitures et garages MS/GS Description succincte de l activité : Chaque élève reçoit un lot de petites voitures dans une pochette. Il doit se procurer un lot de garages individuels

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

Temps forts départementaux. Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction

Temps forts départementaux. Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction Temps forts départementaux Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction Calcul au cycle 2 La soustraction fait partie du champ opératoire additif D un point de vue strictement mathématique,

Plus en détail

Projet de programme pour le cycle 2

Projet de programme pour le cycle 2 Projet de programme pour le cycle 2 3 Cycle 2 Mathématiques Au cycle 2, la résolution de problèmes est au centre de l activité mathématique des élèves, développant leurs capacités à chercher, raisonner

Plus en détail

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE

OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE OPERATIONS SUR LE SYSTEME BINAIRE 1) Nombres signés Nous n avons, jusqu à présent tenu compte, que des nombre positifs. Pourtant, la plupart des dispositifs numériques traitent également les nombres négatifs,

Plus en détail

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3

Définition 0,752 = 0,7 + 0,05 + 0,002 SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS = 7 10 1 + 5 10 2 + 2 10 3 8 Systèmes de numération INTRODUCTION SYSTÈMES DE NUMÉRATION POSITIONNELS Dans un système positionnel, le nombre de symboles est fixe On représente par un symbole chaque chiffre inférieur à la base, incluant

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

Première mise en route des GPS

Première mise en route des GPS 1. Première mise en route page 2 2. Utilisation du GPS page 3 3. Récupérer un tracé page 5 4. Création d une route sur le GPS page 7 5. Création d une route sur PC et transfert sur GPS page 9 6. Naviguer

Plus en détail

Computix. Dans la colonne du 10, B choisit le 7 inférieur A 10 B 7

Computix. Dans la colonne du 10, B choisit le 7 inférieur A 10 B 7 Computix Matériel : grilles carrées comportant un nombre impair de cases. Quelques-unes sont données en annexe ; mais on peut aussi les construire soi-même, ou les faire construire par les élèves. Elles

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL

Procédure. Exemple OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL Opérations dans un système positionnel OPÉRATIONS DANS UN SYSTÈME POSITIONNEL INTRODUCTION Dans tout système de numération positionnel, les symboles sont utilisés de façon cyclique et la longueur du correspond

Plus en détail

Chapitre n 1 : «Nombres entiers et décimaux. Comparaison»

Chapitre n 1 : «Nombres entiers et décimaux. Comparaison» Chapitre n 1 : «Nombres entiers et décimaux. Comparaison» I. Les nombres entiers Rappel Un nombre entier est un nombre que l'on peut écrire sans virgule. Par exemple 7,0 et 36 4 sont des nombres entiers

Plus en détail

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3 Alphabétisation Présentation du cours Numération «L esprit de l homme a trois clés qui ouvrent tout : le chiffre, la lettre et la note.» Victor Hugo

Plus en détail

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement

Comment aider un enfant dysphasique? A l extérieur de l école. Motivation de l élève Estime de soi. Troubles du comportement Comment aider un enfant dysphasique? Un document proposé par Christelle CHARRIER, conseillère pédagogique et Françoise VINCENT, formatrice à l' IUFM A l école mettre en place un programme d enrichissement

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM Détour historique En 1909:«Les exercices de calcul mental figureront à l emploi du temps et ne devront pas être sacrifiés à des

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice La démarche d investigation en mathématiques 1) Qu est ce que la démarche d investigation en sciences? 2) Qu est-ce que faire des mathématiques? - Pour un chercheur Plan de cette intervention - Dans l

Plus en détail

Compétences en fin de maternelle Comparer des quantités.

Compétences en fin de maternelle Comparer des quantités. Le socle commun : Palier 1 - Compétence 3 «Les principaux éléments de mathématiques» Ecrire, nommer, comparer, ranger les nombres entiers naturels inférieurs à 1000. Les programmes : Compétences en fin

Plus en détail

CORRIGE LES NOMBRES DECIMAUX RELATIFS. «Réfléchir avant d agir!»

CORRIGE LES NOMBRES DECIMAUX RELATIFS. «Réfléchir avant d agir!» Corrigé Cours de Mr JULES v3.3 Classe de Quatrième Contrat 1 Page 1 sur 13 CORRIGE LES NOMBRES DECIMAUX RELATIFS. «Réfléchir avant d agir!» «Correction en rouge et italique.» I. Les nombres décimaux relatifs.

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Initiation au binaire

Initiation au binaire Présenté par TryEngineering Objet de la leçon Cette leçon explique les principes du code binaire et ses applications possibles par les ingénieurs informaticiens. Dans cette leçon, les élèves réaliseront

Plus en détail

Utiliser les calculatrices en classe

Utiliser les calculatrices en classe Les nouveaux programmes de l école primaire Mathématiques Document d accompagnement Utiliser les calculatrices en classe Cycles des apprentissages fondamentaux Cycles des approfondissements Direction de

Plus en détail

V- Manipulations de nombres en binaire

V- Manipulations de nombres en binaire 1 V- Manipulations de nombres en binaire L ordinateur est constitué de milliards de transistors qui travaillent comme des interrupteurs électriques, soit ouverts soit fermés. Soit la ligne est activée,

Plus en détail

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot

Arithmétique binaire. Chapitre. 5.1 Notions. 5.1.1 Bit. 5.1.2 Mot Chapitre 5 Arithmétique binaire L es codes sont manipulés au quotidien sans qu on s en rende compte, et leur compréhension est quasi instinctive. Le seul fait de lire fait appel au codage alphabétique,

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : Consolidation de la notion de périmètre et d aire. MODALITES DE GESTION POSSIBLES Appropriation individuelle puis travail

Plus en détail

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines Les nombres entiers Durée suggérée: 3 semaines Aperçu du module Orientation et contexte Pourquoi est-ce important? Dans le présent module, les élèves multiplieront et diviseront des nombres entiers concrètement,

Plus en détail

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100 Ex 1 : Calcule un ordre de grandeur du résultat et indique s il sera supérieur à 1 000 L addition est une opération qui permet de calculer la somme de plusieurs nombres. On peut changer l ordre de ses

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

GLOSSAIRE... 5 ANNEXES DE LA PARTIE I...

GLOSSAIRE... 5 ANNEXES DE LA PARTIE I... ANNEXES Sommaire des annexes GLOSSAIRE... 5 ANNEXES DE LA PARTIE I... 9 ANNEXE I.1 : PROGRAMMES OFFICIELS DE 2002 A 2008... 9 ANNEXE I.2 : EXTRAITS DU MANUEL ERMEL... 20 ANNEXE I.3 : CLASSE DE MME A...

Plus en détail

Activité 1 : échantillonnage

Activité 1 : échantillonnage Activité échantillonnage, intervalle de fluctuation, prise de décision (à partir d un même thème) Les trois activités qui suivent s inspirent du document «ressources pour la classe de première générale

Plus en détail

Cap Maths : Fiches séquences. Unité 11. Séance 1 18 27 39 11 45-54 58 50-47

Cap Maths : Fiches séquences. Unité 11. Séance 1 18 27 39 11 45-54 58 50-47 Cap Maths : Fiches séquences Séance 1 Unité 11 Pas d exercices dans le fichier 1. Nombres jusqu à 59. 18 27 39 11 45-54 58 50-47 2. Tracés à la règle. 3 Fiches 57 Question a : Le dessin est obtenu en reliant

Plus en détail

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section

Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section Organiser les domaines d apprentissage en Moyenne Section 1- L oral et l écrit La langue Orale La langue Ecrite Produire un texte 2- Agir dans le monde 3- Découvrir le monde Le monde des objets Le monde

Plus en détail

Initiation aux macro-commandes Excel 2007

Initiation aux macro-commandes Excel 2007 -1- Initiation aux macro-commandes Excel 2007 -2- Avertissement Ce document accompagne le cours qui a été conçu spécialement pour les stagiaires des cours de Denis Belot. Le cours a été réalisé en réponse

Plus en détail

Activités de calcul mental au cycle 3

Activités de calcul mental au cycle 3 Activités de calcul mental au cycle 3 Sources Documents d accompagnement des programmes 2002 Documents Internet mis en ligne par leurs auteurs Manuels et fichiers de mathématiques Ouvrages de François

Plus en détail

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python

STAGE IREM 0- Premiers pas en Python Université de Bordeaux 16-18 Février 2014/2015 STAGE IREM 0- Premiers pas en Python IREM de Bordeaux Affectation et expressions Le langage python permet tout d abord de faire des calculs. On peut évaluer

Plus en détail

AGRANDISSEMENT-RÉDUCTION D'UNE FIGURE. Un Parcours d'étude et de Recherche à partir de la quatrième

AGRANDISSEMENT-RÉDUCTION D'UNE FIGURE. Un Parcours d'étude et de Recherche à partir de la quatrième AGRANDISSEMENT-RÉDUCTION D'UNE FIGURE Un Parcours d'étude et de Recherche à partir de la quatrième Groupe didactique de l'irem de Bordeaux Cet article fait suite à la présentation de ce PER lors d'un atelier

Plus en détail

Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 (2)

Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 (2) Unité 1 et 5 Lire et écrire les nombres jusqu'à 1 000 () Connaître, savoir écrire et nommer les nombres entiers jusqu au million. 1 En utilisant une, deux ou trois étiquettes ci-contre, écris tous les

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1 Module : Numératie Fiche N 1 - Donner des informations chiffrées sur soi même - Compter de 0 à 19 Ordonner PO Tour de table / donner une information chiffrée sur soi même PO Introduction aux nombres /sensibilisation

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Excel XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Excel XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Excel XP Aide-mémoire Septembre 2005 Table des matières Qu est-ce que le logiciel Microsoft Excel?... 3 Classeur... 4 Cellule... 5 Barre d outil dans Excel...6 Fonctions habituelles

Plus en détail

Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique

Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique Compte rendu de la séance d APP de Maths La calculatrice la suite numérique Séance effectuée dans une classe de CP à l école des Lauves, réalisée à partir de la vidéo fournie par M. EYSSERIC et préparée

Plus en détail

LES NOMBRES. Septembre Octobre NovembreDécembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin. Date d achèvement prévue

LES NOMBRES. Septembre Octobre NovembreDécembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin. Date d achèvement prévue Septembre Octobre NovembreDécembre Janvier Février Mars Avril Mai Juin Date d achèvement prévue 36 PROGRAMME DE MATHEMATIQUES 4 e ANNEE VERSION PROVISOIRE Aperçu du chapitre Contexte. Les élèves ont déjà

Plus en détail

Représentation de l information en binaire

Représentation de l information en binaire Représentation de l information en binaire Les ordinateurs sont capables d effectuer de nombreuses opérations sur de nombreux types de contenus (images, vidéos, textes, sons,...). Cependant, quel que soit

Plus en détail

M Younsi Tel :0645755250 www.formation-informatiques.fr mousse.younsi@ formation-informatiques.fr

M Younsi Tel :0645755250 www.formation-informatiques.fr mousse.younsi@ formation-informatiques.fr U2 MATHÉMATIQUES POUR L INFORMATIQUE Dans ce document, on trouve toutes les notions que le référentiel du BTS SIO impose pour l epreuve U22. Les éléments en rouge sont des rappels concernant la notion

Plus en détail

Technique opératoire de la division (1)

Technique opératoire de la division (1) Unité 17 Technique opératoire de la division (1) Effectuer un calcul posé : division euclidienne de deux entiers. 1 Trois camarades jouent aux cartes. Manu fait la distribution en donnant à chaque joueur

Plus en détail

Enigme 1 - cycle 1 : Les maisons

Enigme 1 - cycle 1 : Les maisons Enigme 1 - cycle 1 : Les maisons Objectif : Organiser ses recherches et trouver une stratégie efficiente. Matériel : - des formes déjà découpées pour être manipulables (plastifiées?). - une fiche élève

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Quelles activités pour écrire et nommer les nombres entiers?

Quelles activités pour écrire et nommer les nombres entiers? Quelles activités pour écrire et nommer les nombres entiers? Ex n 1 item 64 Champ : Nombres Compétence : Ecrire et nommer les nombres entiers, décimaux et les fractions Sources utilisées : - Evaluations

Plus en détail

Les dimensions de la tablette

Les dimensions de la tablette Les dimensions de la tablette Niveau d enseignement Type d activité Durée Outils Compétences mathématiques Prérequis TICE Place dans la progression, moment de l étude Forme de calcul favorisée Commentaires

Plus en détail

Séquences langage / utilisation de la tablette numérique. Petite section

Séquences langage / utilisation de la tablette numérique. Petite section Séquences langage / utilisation de la tablette numérique Petite section Ce document présente 3 séquences successives de langage, pour travailler le champ lexical de l alimentation, en lien avec la découverte

Plus en détail

Conception d une base de problèmes en ligne pour le Baccalauréat Professionnel. Marie-Pierre Lebaud

Conception d une base de problèmes en ligne pour le Baccalauréat Professionnel. Marie-Pierre Lebaud Conception d une base de problèmes en ligne pour le Baccalauréat Professionnel Marie-Pierre Lebaud Le Baccalauréat Professionnel en France après la 3 e : seconde professionnelle, puis première et terminale

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

Algorithmique Travaux Dirigés

Algorithmique Travaux Dirigés Algorithmique Travaux Dirigés Master Technologie et Handicap : Intensifs 1 Corrigé Exercice 1 Affectations 1. Considérons les algorithmes ci-dessous. (a) Quel sera le contenu des variables a, b et éventuellement

Plus en détail

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH

LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH LA PRISE DE NOTES I- SUJET : LE PREMIER TELEPHONE PORTABLE SOLAIRE : LE BLUE EARTH 1- Consigne : Prendre des notes sur ce que vous entendez dans la vidéo. Objectif : faire un CR des informations contenues

Plus en détail

La question est : dans 450 combien de fois 23. L opération est donc la division. Le diviseur. Le quotient

La question est : dans 450 combien de fois 23. L opération est donc la division. Le diviseur. Le quotient par un nombre entier I La division euclidienne : le quotient est entier Faire l activité division. Exemple Sur une étagère de 4mm de large, combien peut on ranger de livres de mm d épaisseur? La question

Plus en détail

Projets individuels Informatique II

Projets individuels Informatique II Projets individuels Informatique II 1. Faites un programme en C qui effectue la lecture à partir du clavier d un nombre entier N qui détermine la taille d une matrice N x N et qui recherche la valeur minimale

Plus en détail

Cet atelier a pour objectif de renforcer le vocabulaire vu lors de la SAE sur le téléphone et de sensibiliser les élèves à l écrit.

Cet atelier a pour objectif de renforcer le vocabulaire vu lors de la SAE sur le téléphone et de sensibiliser les élèves à l écrit. Étiquette-mots du téléphone Numéro de l atelier : 1 Intention d apprentissage : Cet atelier a pour objectif de renforcer le vocabulaire vu lors de la SAE sur le téléphone et de sensibiliser les élèves

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

Codes correcteurs d erreurs

Codes correcteurs d erreurs Codes correcteurs d erreurs 1 Partie théorique 1.1 Définition Un code correcteur est une technique de codage de l information basée sur la redondance, qui vise à détecter et corriger des éventuelles erreurs

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Codage d information. Codage d information : -Définition-

Codage d information. Codage d information : -Définition- Introduction Plan Systèmes de numération et Représentation des nombres Systèmes de numération Système de numération décimale Représentation dans une base b Représentation binaire, Octale et Hexadécimale

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

NUMERATION BABYLONIENNE

NUMERATION BABYLONIENNE NUMERATION BABYLONIENNE tiré de http://histoired e chiffre s.fre e.fr/numeration/som m air e.htm Elle est apparue vers 1800 avant JC. Les Babyloniens ( de 5.000 ans avant JCjusqu'au début de notre ère)

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES CALCULER APPREHENDER L ESPACE

REFERENTIEL DE COMPETENCES CALCULER APPREHENDER L ESPACE REFERENTIEL DE COMPETENCES CALCULER APPREHENDER L ESPACE Sous-domaines Utiliser les différentes formes d un nombre Appréhender l espace Utiliser les grandeurs et mesures et résoudre des problèmes liés

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie?

Qu est-ce que la maladie d Alzheimer? Repérer les premiers signes. Envisager ou établir un diagnostic. Comment évolue la maladie? LA MALADIE D ALZHEIMER Que savons-nous en 2010? Dans le cadre de la XVIIème journée de mobilisation internationale organisée le 21 septembre, l Equipe Mobile d Intervention Gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

1. ASPECTS MATHÉMATIQUES

1. ASPECTS MATHÉMATIQUES LE PROGRAMME ENSEMBLE DES NOMBRES ENTIERS NATURELS 1. ASPECTS MATHÉMATIQUES 1.1. Rappels 1.1.1. Les nombres entiers Définitions et propriétés Ensemble des nombres entiers naturels 15 On note! l ensemble

Plus en détail

JUIN 2012. Nom... Prénom... Ecole... Classe... EXAMEN DE BUREAUTIQUE

JUIN 2012. Nom... Prénom... Ecole... Classe... EXAMEN DE BUREAUTIQUE ÉCOLE DE COMMERCE DE GENEVE NICOLAS-BOUVIER ANDRE-CHAVANNE AIMEE-STITELMANN EXAMEN DE DIPLOME - ECD JUIN 2012 Nom... Prénom... Ecole... Classe... EXAMEN DE BUREAUTIQUE Durée : 240 minutes Nombre de pages

Plus en détail

Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000

Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000. 23 1 et 2 Pauline collectionne les cartes «Tokéron» depuis plusieurs mois. Elle en possède 364 et veut les

Plus en détail

Les classes d adresses IP

Les classes d adresses IP Les classes d adresses IP Qu est ce qu une adresse IP? Adresse IP (Internet Protocol): Une adresse IP est à l inverse d une @ MAC, une adresse logique qui est configurable via le panneau de configuration

Plus en détail

Mathématiques 1er Grade aperçu du programme (exemple)

Mathématiques 1er Grade aperçu du programme (exemple) 1er Grade aperçu du programme (exemple) Unité 1 Unité 2 Unité 3 Unité 4 Unité 5 Unité 6 Addition et Soustraction des nombres jusqu à 10 et fluence Position et valeurs, Comparaison, Addition et Soustraction

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes.

Plan. 5 Actualisation. 7 Investissement. 2 Calcul du taux d intérêt 3 Taux équivalent 4 Placement à versements fixes. Plan Intérêts 1 Intérêts 2 3 4 5 6 7 Retour au menu général Intérêts On place un capital C 0 à intérêts simples de t% par an : chaque année une somme fixe s ajoute au capital ; cette somme est calculée

Plus en détail

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT?

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : mise en œuvre des notions de périmètre et d aire 5 e : réactivation des notions précédentes. MODALITES

Plus en détail

Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*)

Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*) Dans nos classes 645 Utilisation du logiciel Cabri 3D de géométrie dans l espace (*) Jean-Jacques Dahan(**) Historiquement, la géométrie dynamique plane trouve ses racines chez les grands géomètres de

Plus en détail

Format d échange des DA numériques [Version Avril 2011]

Format d échange des DA numériques [Version Avril 2011] Format d échange des DA numériques [Version Avril 2011] Rappel : En fonction du mode de gestion du plan cadastral concerné par le projet de document d arpentage (DA) numérique et sur demande des personnes

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE

NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE C a p a c i t é s Motrices Méthodologiques Connaissances Attitudes NIVEAU 1 COURSE DE VITESSE ÉLÉMENTS DE LA COMPÉTENCE ET SITUATIONS D'APPRENTISSAGE Éléments de la compétence du niveau 1 Réagir vite à

Plus en détail

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.

Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73. Direction Diocésaine de l Enseignement Catholique du Var 14 rue Chalucet - 83000 TOULON TÉL : 04.94.22.66.39 - FAX : 04.94.91.73.65 QUESTIONNAIRE DE DEVELOPPEMENT Merci de bien vouloir remplir ce questionnaire

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Art/Design et communication

Série «Connaissances et employabilité» Art/Design et communication Série «Connaissances et employabilité» Art/Design et communication SÉQUENCE DES COURS Art/Design 10-4 Art/Design 20-4 Art/Design 30-4 Préparation au milieu de travail 10-4 Stage en milieu de travail 20-4

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école

eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Évaluation à l'école eduscol Ressources pour faire la classe à l'école Évaluation à l'école Aide à l'évaluation des acquis des élèves en fin d'école maternelle Découvrir le monde Extraits du document intégral. La pagination

Plus en détail

Glossaire des nombres

Glossaire des nombres Glossaire des nombres Numérisation et sens du nombre (4-6) Imprimeur de la Reine pour l'ontario, 008 Nombre : Objet mathématique qui représente une valeur numérique. Le chiffre est le symbole utilisé pour

Plus en détail

Combien de fois faut-il battre un jeu de cartes?

Combien de fois faut-il battre un jeu de cartes? Combien de fois faut-il battre un jeu de cartes? Ce texte est tiré d un article de D. Bayer et P. Diaconis Trailing the dovetail shuffle to its lair Ann. Appl. Prob. 992, vol 2, No 2, 294-33. Introduction

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

Le sujet est à rendre avec la copie.

Le sujet est à rendre avec la copie. NOM : Prénom : Classe : ACADEMIE DE BORDEAUX Collège Jean Moulin, COULOUNIEIX-CHAMIERS Durée : h DIPLOME NATIONAL DU BREET Série Collège Brevet BLANC Du janvier 01 Epreuve : MATHEMATIQUES Les calculatrices

Plus en détail

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de :

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de : ARITHMETIQUE Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Introduction aux différents ensembles de nombres L'ensemble de tous les nombres se nomme l'ensemble des réels. On le note IR (de real en allemand) On

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

Systèmes de Numération & Codage

Systèmes de Numération & Codage Systèmes de Numération & Codage Objectif : L électronicien est amené à manipuler des valeurs exprimées dans différentes bases (notamment avec les systèmes informatiques). Il est essentiel de posséder quelques

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION FICHE DU MODULE 1 SYSTEMES DE NUMERATION OBJECTIF GENERAL: La compétence visée par ce module est d amener l apprenant à se familiariser avec les systèmes de numération et les codes utilisés par les appareils

Plus en détail