Historique de la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d Administration au cours de la guerre Imprimerie G. DURAND. Epinal.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Historique de la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d Administration au cours de la guerre Imprimerie G. DURAND. Epinal."

Transcription

1

2 H i s t o r i q u e d e l a 2 4 e s e c t i o n d e c o m m i s e t o u v r i e r s m i l i t a i r e s d ' a d m i n i s t r a t i o n a u c o u r s d e l a g u e r r e Source gallica.bnf.fr / Service historique de la Défense

3 H I S T O R I Q U E D E L A 24 e Section De Commis et Ouvriers Militaires D'administration AU COURS DE LA G UERRE EPINAL Imp. G. DURAND, Avenue de la Gare 1922

4 H I S T O R I Q U E D E L A 24 e Section De Commis et Ouvriers Militaires D'Administration AU COURS DE LA G UERRE EPINAL Imp. G. DURAND, Avenue de la Gare 1922

5 H I S T O R I Q U E DE LA 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d'administration A U C O U R S D E L A G U E R R E Après la création du 21 e Corps d'armée à Epinal, les détachements de Commis et Ouvriers Militaires d'administration d'epinal, Langues et Chaumont avaient été rattachés à la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d'administration le 15 avril 1914 (Portion Centrale à Versailles). A la déclaration de Guerre, des formations venant de Versailles et composées de réservistes et d'hommes de l'active, jointes à ces détachements servirent à former les différents services de l'intendance du 21 e Corps d'armée. Ils furent divisés, jusqu'au 11 novembre 1916, en deux Sections : Section 1/21 et Section 2/21 et participèrent de ce fait avec le Corps d'armée aux Opérations suivantes : 1914 : Vosges, Marne, Alsace : Artois : 1 er semestre: Verdun et Champagne; 2 e semestre : Somme. Dans les Vosges, resté sans liaison à Raon-sur-Plaine, au moment de la retraite, un détachement de Commis et Ouvriers

6 - 4 - militaires d'administration, d'une trentaine d'hommes, chargé de gérer un dépôt de vivres, a failli être fait prisonnier, le 22 août Il a pu se replier en ordre tirant même quelques coups de feu sur l'ennemi. Quatre hommes et un caporal restèrent sur place pour incendier le dépôt de vivres, malgré les balles des Allemands qui, dix-minutes après occupaient l'emplacement évacué. Dans la Marne, en septembre 1914, un soldat boucher nommé Pavie est cité à l'ordre du 1 er Corps d'armée pour avoir, grâce a son sang-froid, fait prisonnier. avec armes et bagages, deux cyclistes allemands. En Artois, dans le Secteur de Notre-Dame-de-Lorette exploitation intense des ressources locales, parfois sous les obus. Le soldat Coutard, gardien d'un magasin à fourrages, a été brûlé vif, un incendie s'étant déclaré e pendant la nuit et ayant surpris le gardien dans son premier sommeil. A Verdun, surmenage intense, bombardements, ravitaillements au cours desquels plusieurs soldats trouvèrent la mort en accomplissant leur devoir. Un détachement et une portion du convoi administratif ont ravitaillé plusieurs fois le fort de Souville; le soldat Petit fut tué le 20 septembre 1916 à Guillaucourt, et cité à l'ordre du 21 e Corps d'armée, deux autres furent blessés. A partir du 11 novembre1919, une nouvelle organisation du service de l'intendance est adoptée. Sont créés : Le détachement principal des Eléments non endivisionnés du 21 e Corps d'armée, les Convois Administratifs et troupeaux de bétail de la 221 e division d'infanterie;

7 5 Les détachements Principaux (Groupes d'exploitation, Convois Administratifs et troupeaux de bétail) des 13 e, 43 e et 170 e Divisions d'infanterie. Successivement, ces différents détachements ont suivi le Corps d'armée ou les divisions dont ils ressortissaient ; en novembre 1916, à Cayeux-en-Santerre et à Demuin (Somme), en décembre 1916, à Conty et à Vesoul où ils demeurent jusqu'en avril 1917, date à laquelle ils se rendent dans la-marne (Condé-en- Brie), puis à Soissons et à Berzy-le-Sec. Pendant les quatre mois de séjour à Soissons, les opérations des services ont été particulièrement pénibles en raison de la proximité des lignes de combat et des fréquents bombardements des Centres de Ravitaillement et de rassemblement. En particulier dans les journées des 4 juin, 14 juillet et 17 septembre 1917, journées marquées par des bombardements intenses par avions et par pièces à longue portée, et lors de l'attaque du Fort de la Malmaison où le 21 e Corps d'armée était entièrement engagé. En octobre 1917, à l'attaque de l'ailette, l'adjudant Dubois fut cité à l'ordre de la 13 e Division d'infanterie pour avoir exécuté et fait exécuter diverses opérations au-milieu de difficultés nombreuses en terrain fréquemment bombardé. Le Corps d'armée est à Cambrai lors de l'attaque des Britanniques en novembre; à Vesoul, en décembre1917, à Bruyères et Gérardmer jusqu'en mai A cette époque, les détachements de la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d'administration rejoignent Crépy-en-Valois,

8 6 lors de l'attaque Allemande déclanchée sur Fismes, Soissons et Reims. Le Corps d'armée est dirigé d'urgence par voie de terre sur les points menacés ; s'y trouvant engagé il supporte le choc formidable de la ruée Allemande sur Paris en disputant le terrain pied a pied à l'ennemi. Au cours de ces pénibles opérations les hommes de la 24 e Section de Commis et Ouvriers Militaires d'administration, assurent de jour et de nuit le ravitaillement des troupes en lignes, et l'évacuation, sur l'arrière du bétail et des denrées abandonnés par les habitants fuyant devant l'ennemi. Dans la région de Fismes de nombreux bombardements furent supportés. Les Commis et Ouvriers Militaires d'administration voisinent avec les fantassins, il se retirent ne s'installant nulle part. mitraillé par ils avions, parfois sur le point d'être fait prisonniers. Il réussissent à franchir la Marne à Port-à-Binson, et plusieurs jours dans les bois du côté de Pâtis-de-la-Grande-Fosse et de Igny-le-Jart, non loin des marais de Saint-Gond. L'ennemi attaque avec violence dans la nuit du 14 au 15 juillet 1918, canonnant intensément Bussy-le-Chàteau, centre de ravitaillement, et les bois du Sud où les Commis et Ouvriers Militaires se trouvent obligés de camper plusieurs jours. Aucun accident heureusement n'est à signaler. Les Allemands étant arrêtés sur la Marne, les détachements de Commis et Ouvriers Militaires d'administration sont dirigés, alternativement, sur la Ferté-sous-Jouarre, Nanteuil-Saacy, puis sur Saint-Rémy-sur- Bucy (Champagne) et Tilloy-Bellay.

9 - 7 - L'attaque allemande, étant brisée par la 4 e Armée dont faisait partie le 21 e Corps d'armée, les détachements rejoignent à nouveau Saint-Rémy-sur-Bucy, puis le 25 septembre, date de l'offensive française, Bucy-le-Château, et le 5 octobre, Somme- Suippe (Chantier 204) et le camp des Souches. Sous la pression des unités françaises engagées, l'ennemi lâche pied sur une grande profondeur ; il s'en suit que la distance des gares de ravitaillement étant trop longue pour permettre aux trains régimentaires de venir s'y approvisionner, et, de plus, les routes et voies ferrées étant en partie détruites, l'autorité Supérieure décide le ravitaillement par camions automobiles avec des Centres de Distribution à Somme-Py et Semide (Marne) et à Machaud (Ardennes). Au cours de cette période difficile, les chargements en gare, les distributions faites par tous temps, en tous lieux, de jour comme de nuit, ont été, pour les Commis et Ouvriers Militaires, une des épreuves les plus dures de cette longue Guerre, pendant laquelle ils n'ont cessé de faire preuve de réelles endurances, montrant, par leur excellent esprit et leur bonne volonté,-ce que les combattants des tranchées attendaient d'eux. Le 19 octobre, le Corps d'armée quitte la 4 e Armée pour rejoindre la 8 e Armée à Reims; le 4 novembre il se rend à Orainville, Bertricourt et Lignicourt, puis à Saint-Etienne-sur- Suippe où il cantonne et fonctionne jusqu'à l'armistice. A partir de cette date, il séjourne successivement à Condé-les- Herpy et à Romagne (Marne), à Librecy, Neuville-les-Thys, Vivierau-Court (Ardennes), à Corbilloy, Fay-les-Veneurs, Neuvillers,

10 8 Veux -les-rosières, Senonchamps, Bastogne (Belgique). Le 3 février 1919 les Services de l'intendance quittent Bastogne où ils assuraient la récupération et le ravitaillement pour gagner, par Langlier et Mutzig (Alsace), Epinal, siège de la 21 e Région. Les détachements de. Commis et Ouvriers Militaires d'administration du 21 e Corps d'armée et en particulier le Troupeau de Bétail ont été cités à l'ordre du jour du Corps d'armée le 8 décembre 1919, n 36, dans les termes suivants: «Le personnel du service du ravitaillement en viande fraîche du 21 e Corps d'armée: Officiers, sous-officiers, caporaux, brigadiers, soldats, commis et conducteurs de la Section automobile ont fait preuve de zèle, de dévouement et d'endurance en surmontant dans un effort commun, toutes les difficultés et en assurant, depuis le commencement de la Campagne l'alimentation en viande du Corps d'armée, avec une ponctualité rigoureuse».

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

La Théorie des Contraintes Appliquée à la Première Guerre Mondiale. Yves REHBY, CFPIM, CIRM

La Théorie des Contraintes Appliquée à la Première Guerre Mondiale. Yves REHBY, CFPIM, CIRM La Théorie des Contraintes Appliquée à la Première Guerre Mondiale Yves REHBY, CFPIM, CIRM Rappel Historique La Bataille de Verdun Phase 1: 21 février 30 Avril Commandant en chef : Pétain un défenseur

Plus en détail

PATRIMOINE COMMUNAL. Collectivité Montant Taux Montant de la. et nature des travaux HT % (en euros) (en euros)

PATRIMOINE COMMUNAL. Collectivité Montant Taux Montant de la. et nature des travaux HT % (en euros) (en euros) PATRIMOINE COMMUNAL Collectivité nable et nature des travaux HT CHOIX LOCAL Canton de Bruyères Commission Syndicale de Laval sur Vologne Fays Rénovation des murs et sol de la sacristie de l église Sainte

Plus en détail

Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE»

Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE» Le centre de secours de «NICE BON VOYAGE» PREAMBULE Nous voici dans la plus atypique de nos casernes niçoises de sapeurs pompiers Tour à tour : - Parc des subsistances de notre Armée, - Dépôt de matériels

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012

CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 CONVENTION relative à la gestion de la Délégation Lorraine Champagne Ardenne à Bruxelles pour 2012 la loi n 82-219 du 2 mars 1982 modifiée relative aux droits et libertés des communes, des départements

Plus en détail

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917)

Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) 1 Sur les traces d un Poilu de ma commune L exemple du caporal Henri BOUIN (1886-1917) Affiche et carte postale : Arch. dép. d Eure-et-Loir, 26 Fi NC 18 et 9 Fi NC Jouy. Carte postale 102 e Régiment d

Plus en détail

LE QUOTIDIEN DANS L ABRI

LE QUOTIDIEN DANS L ABRI LE QUOTIDIEN DANS L ABRI 7AUDIOGUIDE Avant l état de siège, plusieurs centaines de personnes descendent dans l abri le temps d une alerte aérienne. Pas de banc, l éclairage y est installé tardivement :

Plus en détail

Annexe 1. Fiche technique de l exposition de photographies. «Images interdites de la Grande Guerre»

Annexe 1. Fiche technique de l exposition de photographies. «Images interdites de la Grande Guerre» Annexe 1 Fiche technique de l exposition de photographies «Images interdites de la Grande Guerre» L ECPAD met à disposition l exposition itinérante de photographies intitulée «Images interdites de la Grande

Plus en détail

Centre aéré (ancien moulin de Lavray)

Centre aéré (ancien moulin de Lavray) Centre aéré (ancien moulin de Lavray) ancien chemin de Saint-Jorioz à Saint-Eustache Lavray Saint-Eustache Dossier IA74001642 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire

Plus en détail

Les lieux de formation 2015

Les lieux de formation 2015 www.metiersdelauto.com Les lieux de formation 2015 des métiers de l auto, du camion et du 2 roues Alsace, Champagne-Ardenne, Lieux de formation Champagne- Ardenne Ardennes (08) CFA de l Académie de Reims

Plus en détail

Aide à la lecture des cotes dans le Fichier principal des militaires des armées française et belge C G1 E 13-01. En résumé

Aide à la lecture des cotes dans le Fichier principal des militaires des armées française et belge C G1 E 13-01. En résumé Aide à la lecture des cotes dans le Fichier principal des militaires des armées française et belge C G E -0 En résumé Si la fiche indique une cote alphanumérique commençant par : P (la cote la plus fréquente)

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

K2503 - Sécurité et surveillance privées

K2503 - Sécurité et surveillance privées Appellations (Métiers courants) Agent / Agente de sécurité Agent / Agente de sécurité incendie Agent / Agente de sûreté aéroportuaire Agent / Agente de télésurveillance Garde du corps privé / privée Maître-chien

Plus en détail

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012)

916.402. Dispositions générales. du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin 2012) Ordonnance concernant la formation de base, la formation qualifiante et la formation continue des personnes travaillant dans le secteur vétérinaire public 916.402 du 16 novembre 2011 (Etat le 1 er juin

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

r è g l e s d u j e u Jolly Roger Games / Matagot

r è g l e s d u j e u Jolly Roger Games / Matagot Jolly Roger Games / Matagot r è g l e s d u j e u 1 Réfléchissez et pesez le pour et le contre aant d agir. Bu t d u j e u Le jeu se déroule en 9 tours maximum. Le but est de parenir au maximum de la piste

Plus en détail

K2503 - Sécurité et surveillance privées

K2503 - Sécurité et surveillance privées Appellations Agent / Agente cynophile de sécurité Agent / Agente d'exploitation et de sûreté aéroportuaire Agent / Agente de démarque Agent / Agente de prévention et de sécurité Agent conducteur / Agente

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Droits & Démarches

Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Droits & Démarches Les Guides de l ONACVG Les pensions militaires d invalidité et de retraite en Tunisie : Service de l office national des anciens combattants et victimes de guerre Sommaire Introduction page 03 Première

Plus en détail

MANUEL D'EXPLOITATION (4)

MANUEL D'EXPLOITATION (4) MANUEL D'EXPLOITATION (4) ME A300010 ÉDITION : 0004 Système de Sécurité Incendie TEN5 - NOTICE D'EXPLOITATION 2/24 4.1 PRESENTATION L'ensemble des commandes et signalisations du tableau de signalisation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES LOT 2 : Flotte AUTOMOBILE

CAHIER DES CHARGES LOT 2 : Flotte AUTOMOBILE DÉPARTEMENT DE LOIR-ET-CHER ARRONDISSEMENT DE BLOIS COMMUNE DE SAINT GERVAIS LA FORÊT CAHIER DES CHARGES LOT 2 : Flotte AUTOMOBILE COMMUNE de SAINT GERVAIS LA FORET Cahier des charges Flotte auto. Page

Plus en détail

PORTEFEUILLE du COLONEL Étienne MARTIN, BARON de BEURNONVILLE

PORTEFEUILLE du COLONEL Étienne MARTIN, BARON de BEURNONVILLE PORTEFEUILLE du COLONEL Étienne MARTIN, BARON de BEURNONVILLE Nous avons souvent eu l occasion de passer en revue armes ou équipements militaires de la période qui nous passionne, le 1er Empire. Aujourd

Plus en détail

Synthèse de la table ronde : forum des musées 13 novembre 2009

Synthèse de la table ronde : forum des musées 13 novembre 2009 Synthèse de la table ronde : forum des musées 13 novembre 2009 Organisation : Service culturel Université Paris-Sorbonne Paris IV Synthèse : BSIP et SCDE Intervenants : David Jacquard, responsable du développement

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

I) La politique nazie d extermination

I) La politique nazie d extermination I) La politique nazie d extermination La Seconde guerre mondiale a été marquée par l extermination de 10 millions de personnes par les nazis. Les Juifs en particulier ont été les victimes d un génocide

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD

DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD DOSSIER DE PRESSE LA VILLE DE SAINT-CLOUD S OPPOSE A LA CONSTRUCTION SUR L HIPPODROME DE SAINT-CLOUD Conférence de presse Samedi 14 mars 2015 Contact presse : Alexia Dana / 01 47 71 54 96 / 06 18 04 02

Plus en détail

Les territoires ruraux prennent leur avenir en main! Des campagnes innovantes au cœur de la métropolisation. Tramway : LIEU DE LA MANIFESTATION

Les territoires ruraux prennent leur avenir en main! Des campagnes innovantes au cœur de la métropolisation. Tramway : LIEU DE LA MANIFESTATION Les territoires ruraux prennent leur avenir en main! Des campagnes innovantes au cœur de la métropolisation Dijon, les 26 et 27 novembre 2013 LIEU DE LA MANIFESTATION PALAIS DES CONGRES DE DIJON 3 boulevard

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES ARDENNES

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES ARDENNES CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ARDENNES Siège social : 1 boulevard Louis Aragon 08000 CHARLEVILLE MEZIERES Service Accès à l emploi territorial : 47 rue Bourbon 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES

Plus en détail

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi?

L'outil militaire. A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? L'outil militaire A quoi çà sert? Comment çà marche? Qui fait quoi? Un manuel de l outil militaire? La mésange qui explique à l oursin comment le lézard doit se servir de sa clé USB. Les conflits après

Plus en détail

LE GHETTO DE VARSOVIE

LE GHETTO DE VARSOVIE LA SECONDE GUERRE MONDIALE LE GHETTO DE VARSOVIE Gaumont Pathé archives, collection Pathé Les documents d archives Pathé nous transportent dans une actualité devenue, aujourd hui, de l histoire. Ces fragments

Plus en détail

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse

Carnet de Guerre de Rob Roy, 1939 à 1944. Dossier de presse Dossier de presse 1 Présentation Né à Mont-de Marsan dans la Landes, le 3 octobre 1909, Robert de la Rivière (1909-1992) dit Rob Roy fut dès sa jeunesse un amoureux fou de l automobile et du dessin. Il

Plus en détail

Chaque aspect de votre transport professionnel assuré de manière optimale

Chaque aspect de votre transport professionnel assuré de manière optimale Chaque aspect de votre transport professionnel assuré de manière optimale Vous rendre chez des clients, aller chercher des matières premières, livrer des produits finis, transporter du matériel En tant

Plus en détail

L INCENDIE de SAINT ETIENNE de TINEE EN 1929

L INCENDIE de SAINT ETIENNE de TINEE EN 1929 L INCENDIE de SAINT ETIENNE de TINEE EN 1929 D abord, un peu d histoire : Nommé Deliaensula à l époque romaine, on retrouve ce village mentionné dans une charte dés le XIème siècle. Carrefour entre Méditerranée,

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Physionomiste. Pilote d'équipe sécurité. Stadier / Stadière

Physionomiste. Pilote d'équipe sécurité. Stadier / Stadière K2503 - Sécurité et surveillance null privées IASE : r Appellations Agent / Agente cynophile de sécurité onducteur / onductrice de véhicule de protection de convoi exceptionnel Agent / Agente de démarue

Plus en détail

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER

LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION DES ARCHIVES MILITAIRES DEPARTEMENTS ET TERRITOIRES D'OUTRE MER MINISTÈRE DE LA DÉFENSE DIRECTION DE LA MÉMOIRE, DU PATRIMOINE ET DES ARCHIVES SERVICE HISTORIQUE DE LA DÉFENSE Centre des archives du personnel militaire LISTE DES CENTRES D ARCHIVES CHARGES DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Épreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du candidat

Plus en détail

CALENDRIER PREVISIONNEL DES EXAMENS PROFESSIONNELS 2015

CALENDRIER PREVISIONNEL DES EXAMENS PROFESSIONNELS 2015 CENTRES ORGANISATEURS D EXAMENS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE - REGION FRANCHE-COMTE Doubs 50 avenue Wilson CS 98416 25208 MONTBELIARD CEDEX 03 81 99 36 36 www.cdg25.org Jura 03 rue Victor Bérard

Plus en détail

2ème Grand Prix Cycliste de la Jeunesse Guipry-Messac 4 ème Manche du Trophée Crédit Agricole Mozaic DIMANCHE 23 Juin 2013 Comité d organisation

2ème Grand Prix Cycliste de la Jeunesse Guipry-Messac 4 ème Manche du Trophée Crédit Agricole Mozaic DIMANCHE 23 Juin 2013 Comité d organisation 2ème Grand Prix Cycliste de la Jeunesse Guipry-Messac 4 ème Manche du Trophée Crédit Agricole Mozaic DIMANCHE 23 Juin 2013 Comité d organisation Président d'honneur Direction de l'organisation Secrétariat

Plus en détail

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919)

Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les Hauts-de-Seine et la Grande Guerre dans les collections photographiques et cinématographiques de l ECPAD (1915-1919) Les archives de la SPCA sur les Hauts-de-Seine Nombre de reportages : 75 Nombre

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ACADEMIE DE MONTPELLIER MINISTERE E L EUTION NTIONLE EMIE E MONTPELLIER ELEVE Nom :.. Prénom :.. ETLISSEMENT SOLIRE Nom : dresse : Préfecture de la Lozère irection des services départementaux de l éducation nationale - atégorie

Plus en détail

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs

Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine du Saïs (2) www.alternatives-rurales.org- Novembre 2014 Points de vue et témoignages Développer toujours plus la production maraichère ou réinvestir dans l élevage laitier? Le parcours d un agriculteur de la plaine

Plus en détail

«FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012

«FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012 Flotte Automobile & Auto-mission 2010 2012 REPUBLIQUE FRANCAISE VILLE DE SAINT GALMIER «FLOTTE AUTOMOBILE & AUTO-MISSION» 2010 2012 CAHIER DES CHARGES PERSONNE PUBLIQUE CONTRACTANTE : Ville de SAINT GALMIER

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919)

GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) 1 GRÉVILLE-HAGUE (Manche) : Morts pour la France (1914-1919) (4 e version, 31 oct. 2014) Notice par Hugues Plaideux, d après le site «Mémoire des Hommes» du Ministère de la Défense, l état civil, les répertoires

Plus en détail

LE COURRIER DU DETACHEMENT D ARMEE

LE COURRIER DU DETACHEMENT D ARMEE AMICALE PHILATÉLIQUE - 5 - N 574 / AVRIL 2012 LE COURRIER DU DETACHEMENT D ARMEE DE BELGIQUE 1914-1915. Par André VAN DOOREN De septembre à octobre 1914, après la bataille de la Marne, les armées alliées

Plus en détail

Vends cause retraite salon coiffure Reims centre- angle rue - 65 m² - aucun trvx - Prix : 60 000 tel 03 26 47 69 19

Vends cause retraite salon coiffure Reims centre- angle rue - 65 m² - aucun trvx - Prix : 60 000 tel 03 26 47 69 19 F.1 Vends cause retraite salon coiffure Reims centre- angle rue - 65 m² - aucun trvx - Prix : 60 000 tel 03 26 47 69 19 F.2 Vends Salon de coiffure à REIMS 03,26,09,37,64 F.3 Vends - REIMS - Salon de coiffure

Plus en détail

Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs.

Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Etre citoyen, c'est avoir des droits, mais aussi des devoirs. Le sens actuel du mot citoyen est hérité de la révolution française qui a initié le droit de vote. La citoyenneté confère des droits, mais

Plus en détail

6.2.1- Annexes Sanitaires

6.2.1- Annexes Sanitaires 6 - Annexes 6.2.1- Annexes Sanitaires POS approuvé le : 16 février 1981 POS révisé, approuvé le : 18 décembre 2001 Vu pour être annexé à la délibération en date du : POS mis en révision le : 19 mars 2009

Plus en détail

Dr. Mbaye SENE. M. Badou CISSOKHO

Dr. Mbaye SENE. M. Badou CISSOKHO Efficacité Énergétique du bâti en zone tropicale Ngor Diarama, les 12 et 13 novembre 2013 SENEGAL MFPAA La formation professionnelle dans la résolution des problèmes de l énergie: Mise en place de l unité

Plus en détail

CNFR MOUVEMENT RURAL ASSUR OPTIONS. des garanties complémentaires

CNFR MOUVEMENT RURAL ASSUR OPTIONS. des garanties complémentaires CNFR MOUVEMENT RURAL ASSUR OPTIONS des garanties complémentaires Ça, c est du neuf! Biens Immobiliers Biens mobiliers Véhicules & bateaux Chapiteaux Tous risque Annulation de séjour Protection juridique

Plus en détail

H dépôt 42. Hospice intercommunal de vieillards, puis Maison de retraite intercommunale de Bruyères (1892-2000) Répertoire numérique détaillé

H dépôt 42. Hospice intercommunal de vieillards, puis Maison de retraite intercommunale de Bruyères (1892-2000) Répertoire numérique détaillé ARCHIVES DEPARTEMENTALES DES VOSGES H dépôt 42 Hospice intercommunal de vieillards, puis Maison de retraite intercommunale de Bruyères (1892-2000) Répertoire numérique détaillé établi par Brigitte CHOSSENOT

Plus en détail

Les lieux de formation 2014

Les lieux de formation 2014 www.metiersdeauto.com Les ieux de formation 2014 des métiers de auto, du camion et du 2 roues Asace, Champagne-Ardenne, Lieux de formation Maintenance / Réparation Apprentissage Contrat de professionnaisation

Plus en détail

Le Grand Troupeau de De Jean Giono.

Le Grand Troupeau de De Jean Giono. Cornus Louis 1èreS 3 Lycée Paul Cézanne Le Grand Troupeau de De Jean Giono. Le Grand Troupeau est roman écrit de l année 1929 jusqu à l année 1931 par l auteur pacifiste Jean Giono. Il a été publié en

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 3 sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant du Public du 2 ème groupe

Plus en détail

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui

Management de la chaîne logistique. Professeur Mohamed Reghioui Management de la chaîne logistique Professeur Mohamed Reghioui M.Reghioui - 2012 1 Informations générales sur le module Intervenants: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com) Informations générales Répartition

Plus en détail

Les incendies de forêts

Les incendies de forêts II ne faut pas manquer de signaler l'eistence de la «Mutuelle incendie des sylviculteurs du Sud-Ouest» créée en 1947 pour répondre au souci des propriétaires désirant assurer leurs peuplements contre l'incendie.

Plus en détail

IRON STORM (Solution)

IRON STORM (Solution) IRON STORM (Solution) LEVEL 1 Récupérer le plus d'armes et munitions possible dans la base QG, dont le snipe (dans le dortoir). Sortir du QG en suivant la direction "front lines". Après le premier landscape,

Plus en détail

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur?

FUITE OU PROBLÈME CONDUITE D'EAU PROBLÈME D'ÉLECTRICITÉ. Que fait le réparateur? FUITE OU 4 DE GAZ 5 6 AUTRES S DÉGÂTS À VOTRE TOIT le Chute de tuiles Un événement soudain générant une infiltration d'eau dans votre toit ou une situation dangereuse fixer une bâche remettre les tuiles

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 3/11 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 26 Mars 2010 Commission n 3 Transports, Déplacements et Voirie Commission n 7 Finances DIRECTION PRINCIPALE DES ROUTES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées?

HISTOIRE DES ARTS. Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? HISTOIRE DES ARTS Prob: Comment l artiste, David Olère, a-t-il représenté l horreur des camps de la mort et la situation des femmes juives déportées? Etude du tableau de David Olère réalisé en 1950 : Les

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

L armée française en 1914 1918 Recherches historiques et généalogiques concernant les soldats et leurs unités

L armée française en 1914 1918 Recherches historiques et généalogiques concernant les soldats et leurs unités Recherches historiques et généalogiques concernant les soldats et leurs unités De la confiance de 1914 aux tranchées et à la victoire de 1918. 1 1. Organisation de l armée avant et pendant la guerre de

Plus en détail

Liste des documents 14-18. Médiathèque

Liste des documents 14-18. Médiathèque Liste des documents 14-18 Médiathèque Pêle-mêle des Dames blanches : journal bimensuel écrit par les blessés de l hôpital temporaire, du 15 août 1915 à décembre 1917. Numéro en décembre 1918 Cartes postales

Plus en détail

TRAVAUX «PAR POINT CHAUD»

TRAVAUX «PAR POINT CHAUD» LE PERMIS DE FEU TRAVAUX «PAR POINT CHAUD» TRAVAUX «PAR POINT CHAUD» 1 ère CAUSE DES INCENDIES INDUSTRIELS PROPAGATION DU FEU PAR ACTION DIRECTE DE LA CHALEUR PROJECTION CONDUCTION THERMIQUE RAYONNEMENT

Plus en détail

90 rue Jean-Jaurès Creil Dossier IA60001641 réalisé en 2006

90 rue Jean-Jaurès Creil Dossier IA60001641 réalisé en 2006 Ancienne fonderie de zinc Allary, puis usine de serrurerie (usine de coffres-forts) Fichet, puis garage de réparation automobile, puis dépôt d'autobus, puis entrepôt commercial 90 rue Jean-Jaurès Creil

Plus en détail

Le Sentier des Bunkers

Le Sentier des Bunkers Le Sentier des Bunkers Burnhaupt-le-Bas Terre d Histoire... Terre de Mémoire... Le Sentier des Bunkers DESCRIPTIF Longueur : 8,6 km - Départ place de l Eglise, suivez l anneau rouge Durée de marche : 3

Plus en détail

L Allemagne déclare la guerre à la France. L Allemagne déclare la guerre à la Belgique qui a rejeté l ultimatum de la veille.

L Allemagne déclare la guerre à la France. L Allemagne déclare la guerre à la Belgique qui a rejeté l ultimatum de la veille. 1914 28 juin : L archiduc héritier du trône d Autriche-Hongrie, François Ferdinand, et son épouse, sont assassinés à Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) par Gavrilo Prinzip. Cet événement sert de prétexte à

Plus en détail

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE

BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE PROTOCOLE D ACCORD ETAT- REGION BASSE-NORMANDIE RELATIF A LA LUTTE CONTRE L ILLETTRISME ET A L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE PREFECTURE DE REGION BASSE-NORMANDIE LE 20 MARS 2007 PROTOCOLE D ACCORD ETAT-

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

SYNTHESE REGLEMENTATION

SYNTHESE REGLEMENTATION 2012 SYNTHESE REGLEMENTATION CODE DU TRAVAIL Le saviez-vous? L obligation générale de formation à la sécurité a été introduite par la loi n 76-1106 du 6 décembre 1976 relative à la prévention des accidents

Plus en détail

Un outil d animation et de sensibilisation ludique et original Pour sensibiliser le grand public aux enjeux du développement durable

Un outil d animation et de sensibilisation ludique et original Pour sensibiliser le grand public aux enjeux du développement durable Un outil d animation et de sensibilisation ludique et original Pour sensibiliser le grand public aux enjeux du développement durable Conception : Objectif D. 15, rue André Del Sarte-75018 Paris - France

Plus en détail

Un grand spectacle pour lancer les commémorations

Un grand spectacle pour lancer les commémorations 24 avril 2014 Communiqué de presse Un grand spectacle pour lancer les commémorations «1914» est un spectacle de plein air, gratuit sur réservation, ouvert à 500 personnes. Il va raconter l histoire d un

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

PROGRAMME OFFICIEL 2014

PROGRAMME OFFICIEL 2014 PROGRAMME OFFICIEL 2014 CETTE ANNEE ENCORE, NOUS AURONS LE PLAISIR DE PARTAGER ENSEMBLE CET EVENEMENT DANS SA 7 ème EDITION, AFIN DE NOUS REPLONGER SUR LES TRACES D ANDRE CITROËN POUR L HONORER SUR LES

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE D YZEURE - Direction de l'administration Générale - Service Assurances Place Jules Ferry - 03400 YZEURE Tél : 0470485300 - Fax : 0470485301 Email

Plus en détail

Allianz Professionnels de l auto «Confort»

Allianz Professionnels de l auto «Confort» Multirisques Allianz Professionnels de l auto «Confort» Garanties et franchises Tableau récapitulatif Avec vous de A à Z L assurance des véhicules Article 1 - Responsabilité civile 3 Article 2 - Défense

Plus en détail

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440 Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

nutrition humaine (dite "affamés de protéines") et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi,

nutrition humaine (dite affamés de protéines) et la croissance de la population mondiale enregistrée chaque année. Pour relever ce défi, RÉSUMÉ de la thèse de doctorat "OPTIMISATION DE STRUCTURES DE PRODUCTION EN UNE SOCIÉTÉ INTÉGRÉE DE PRODUCTION DE VIANDE DE POULET" développée par Eng. Codruț CIMPOIAȘ La viande de volaille occupe une

Plus en détail

CAP Plâtrier-plaquiste

CAP Plâtrier-plaquiste I - CONTEXTE PROFESSIONNEL : I. 1 - Domaine d intervention : Le plâtrier-plaquiste intervient pour la réalisation d ouvrages de plâtrerie sur tous types de chantier et, essentiellement, à l intérieur.

Plus en détail

Journée RESO 77 23 mai 2013. 16, passage de la Mogotte 77200 TORCY 01 60 05 66 63 01 64 80 72 43 meptorcy@wanadoo.fr

Journée RESO 77 23 mai 2013. 16, passage de la Mogotte 77200 TORCY 01 60 05 66 63 01 64 80 72 43 meptorcy@wanadoo.fr Journée RESO 77 23 mai 2013 16, passage de la Mogotte 77200 TORCY 01 60 05 66 63 01 64 80 72 43 meptorcy@wanadoo.fr HISTORIQUE DE LA MEP La MEP est une association loi 1901, créée en septembre 1974. Elle

Plus en détail

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement

La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Première Sa Evaluation Histoire La seconde guerre mondiale, une guerre d anéantissement Sujet classique mais attention à ne pas tomber dans un récit chronologique du conflit, ce qui serait horssujet. Réfléchir

Plus en détail

Renseignements concernant la famille du postulant

Renseignements concernant la famille du postulant Renseignements concernant la famille du postulant Le père, le beau-père ou le tuteur (rayer les mentions inutiles) NOM... Prénoms... Profession... Situation de famille : Marié Veuf Divorcé Séparation de

Plus en détail

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions.

LA REBELLION. a) il faut que l'agent ait agi dans l'exercice de ses fonctions. LA REBELLION La rébellion est le fait de s'opposer violemment aux fonctionnaires et officiers publics qui agissent pour l'exécution et l'application des lois. I - ELEMENTS CONSTITUTIFS A - L ELEMENT LEGAL

Plus en détail

Ville de SURESNES ENQUÊTE ET ETUDE DE STATIONNEMENT SUR L ENSEMBLE DE LA VOIRIE. Situation actuelle - Diagnostic Scénarios envisageables

Ville de SURESNES ENQUÊTE ET ETUDE DE STATIONNEMENT SUR L ENSEMBLE DE LA VOIRIE. Situation actuelle - Diagnostic Scénarios envisageables Ville de SURESNES ENQUÊTE ET ETUDE DE STATIONNEMENT SUR L ENSEMBLE DE LA VOIRIE Situation actuelle - Diagnostic Scénarios envisageables Conseil Consultatif Quartier CENTRE-VILLE - 3 juin 2015 m u n i c

Plus en détail

MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE DES INSTALLATIONS D EAUX USEES ET PLUVIALES ET DES INSTALLATIONS ATTENANTES DU CENTRE HOSPITALIER DE MEAUX

MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE DES INSTALLATIONS D EAUX USEES ET PLUVIALES ET DES INSTALLATIONS ATTENANTES DU CENTRE HOSPITALIER DE MEAUX . MAINTENANCE PREVENTIVE ET CORRECTIVE DES INSTALLATIONS D EAUX USEES ET PLUVIALES ET DES INSTALLATIONS ATTENANTES DU CENTRE HOSPITALIER DE MEAUX NOMENCLATURE : 81-17 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES ARDENNES

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES ARDENNES CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES ARDENNES Siège social : 1 boulevard Louis Aragon 08000 CHARLEVILLE MEZIERES Service Accès à l emploi territorial : 47 rue Bourbon 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES

Plus en détail

ANAEL TOPENOT DEL DEBBIO

ANAEL TOPENOT DEL DEBBIO 46, Rue Haute 51120 SEZANNE Tel 03 26 80 72 52 ANAEL TOPENOT DEL DEBBIO PEINTRE DE L INDUSTRIE et des SCIENCES FORMATION : - COURS DE DESSIN à partir de 1956 - ÉTUDES D ILLUSTRATION 1958-1959 - ACADÉMIE

Plus en détail

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon

Dossier de Presse 5 juin 2008 20. L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 20 L Oeuvre de Vauban à Besançon Dossier de Presse 5 juin 2008 21 Besançon : des défenses façonnées par un méandre dominé > 21 27 La citadelle Historique La position stratégique

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

notamment au Soudan en 1885 et en Afrique du Sud au tournant du 20e siècle.

notamment au Soudan en 1885 et en Afrique du Sud au tournant du 20e siècle. 1 Les archives de la Première Guerre mondiale au Canada : un survol Marcelle Cinq-Mars, archiviste, Bibliothèque et Archives Canada Introduction La Grande Guerre fut pour le Canada la première expérience

Plus en détail

Ce projet de loi fixe un plafond pour le budget de la Défense et un plancher pour le budget de l Aide internationale.

Ce projet de loi fixe un plafond pour le budget de la Défense et un plancher pour le budget de l Aide internationale. NOTES EXPLICATIVES Ce projet de loi crée les Forces d autodéfense du Québec. Il vise à modifier la politique québécoise de défense nationale dans le sens d une renonciation au droit de belligérance, sauf

Plus en détail

Les archives du recrutement militaire (1867-1940)

Les archives du recrutement militaire (1867-1940) Les archives du recrutement militaire (1867-1940) 1) PRÉSENTATION GÉNÉRALE Le service militaire, la conscription et le recrutement : deux siècles d'évolution législative et d'histoire Principales sources

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

Ensemble, soutenons le Bleuet de France!

Ensemble, soutenons le Bleuet de France! DOSSIER DE PRESSE Il ne peut y avoir de Solidarité sans Mémoire Depuis 1991, les fonds récoltés par l Œuvre Nationale du Bleuet de France (ONBF) permettent d accompagner la politique mémorielle de l ONACVG.

Plus en détail

Sécurité incendie dans les garages

Sécurité incendie dans les garages Sécurité incendie dans les garages Assuré et rassuré. Risques d incendie dans les garages Lorsque le feu prend dans des garages, il provoque souvent des dégâts importants, et dans les cas les plus graves,

Plus en détail