Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques"

Transcription

1 Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes en Développement Durable (ICEDD) asbl

2 Objectif(s) de la présentation Disposer des éléments essentiels pour isoler efficacement les murs Attirer l attention sur les désordres possibles et proposer des solutions limitant les risques de désordre 2

3 Plan de l exposé Introduction : nécessité d isoler les murs L isolation des murs par l extérieur L isolation des murs par remplissage de la coulisse L isolation des murs par l intérieur 3

4 Introduction : nécessité d isoler les murs Isolation d un mur «très basse énergie» Passif : U 0,25 0,12 W/m²K En pratique : 12 cm LM avec λ = 0,032 W/mK fixé mécaniquement U = 0,25 W/m²K 20 cm PU avec λ = 0,023 W/mK fixé mécaniquement U = 0,12 W/m²K 25 cm EPS avec λ = 0,032 W/mK collé (avec finition crépi) U = 0,12 W/m²K 4

5 Source : CSTC Introduction : nécessité d isoler les murs Où placer l isolant? Par l extérieur Par l intérieur Source : CSTC Source : Pierre Demesmaecker Dans la coulisse 5

6 Plan de l exposé Introduction : nécessité d isoler les murs L isolation des murs par l intérieur Quels systèmes? Incidences sur le mur existant (température/humidité) Limiter les risques de condensation interne Ponts thermiques Bilan 6

7 L isolation des murs par l intérieur : quels systèmes Doublage par ossature Source : Pierre Demesmaecker Plaque de plâtre Vide technique Pare/frein vapeur Isolation thermique Structure secondaire Maçonnerie existante 7 Source : CSTC

8 L isolation des murs par l intérieur : quels systèmes Doublage par plaque isolante Source : Recticel 8 Source : CSTC

9 Plan de l exposé Introduction : nécessité d isoler les murs L isolation des murs par l intérieur Quels systèmes? Incidences sur le mur existant (température/humidité) Limiter les risques de condensation interne Ponts thermiques Bilan 9

10 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Variations de température T 30 C Gel! Source : SPW (DGTRE) 10

11 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Humidité : modification du potentiel de séchage AVANT APRÈS Séchage limité par l intérieur Architecture et Climat 11

12 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Humidité : modification du potentiel de séchage Séchage limité Risque d efflorescences Risque de dégradation de matériaux sensibles à l humidité encastrés dans les murs (poutres en bois, ) Source : Vseal 12

13 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Mur humide et températures < 0 C Risques de dégâts par le gel Gel des conduites d eau encastrées dans les murs! Source : CSTC 13

14 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant En pratique : nécessité de disposer d un mur sec ou de le protéger de toute source d humidification dont : Pluies battantes Humidité ascensionnelle Condensation Source : CSTC Source : Injeco 14

15 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Limiter l humidification par les pluies battantes : l hydrofugation Imprégnation des pores/capillaires au moyen d un produit qui a une action hydrophobe Source : CSTC 15

16 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Limiter l humidification par les pluies battantes : l hydrofugation Limitations du traitement Nécessite une bonne continuité du support (pas de fissure supérieure à 0,3 mm d ouverture) Requiert souvent une préparation adéquate du support (colmatage des fissures, remplacement de briques ou pierres, rejointoyage, renforcement de fondations, ) 16 Source : CSTC, NIT 224

17 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Limiter l humidification par les pluies battantes : Quid d une peinture? ATTENTION au caractère «respirant» de la peinture! Si peinture peu respirante (la plupart des anciennes peintures), l eau pénètre dans le mur par les inévitables discontinuités de la peinture et sèche ensuite très difficilement. Ces murs sont généralement plus humides et plus longtemps humides que des murs similaires non peints! Vivement déconseillé d isoler par l intérieur des murs dont la face extérieure est peinte (avec une peinture peu respirante) (idem si brique émaillée, ) 17

18 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant En pratique : nécessité de disposer d un mur sec ou de le protéger de toute source d humidification dont : Pluies battantes Humidité ascensionnelle Condensation Source : CSTC Source : CSTC Source : Injeco 18

19 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Humidité ascensionnelle Quelles techniques pour le bâti existant? Insertion de membranes anticapillaires Injection de produits hydrophobes Source : CSTC 19

20 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant Humidité ascensionnelle Les sels hygroscopiques Source : CSTC Tache humide sur un mur parfaitement sec Nécessité de traiter contre l humidité ascensionnelle et de laisser sécher avant d appliquer une isolation par l intérieur (de préférence insensible à l humidité) 20

21 L isolation des murs par l intérieur : incidences sur le mur existant En pratique : nécessité de disposer d un mur sec ou de le protéger de toute source d humidification dont : Pluies battantes Humidité ascensionnelle Condensation Source : CSTC Source : Injeco 21

22 L isolation des murs par l intérieur : pallier les risques de condensation interne Condensation interne : Kesako? En saison de chauffe : vapeur d eau contenue dans l air veut migrer vers l extérieur. Si pas de barrière suffisante à la vapeur, il y a condensation au point de rosée et/ou sur surface froide. C est une autre forme d humidification du mur! A éviter! 22 Source : Energie+

23 Plan de l exposé Introduction : nécessité d isoler les murs L isolation des murs par l intérieur Quels systèmes? Incidences sur le mur existant (température/humidité) Limiter les risques de condensation interne Ponts thermiques Bilan 23

24 L isolation des murs par l intérieur : limiter les risques de condensation interne Disposer d un climat intérieur «normalement sec». Importance de la ventilation hygiénique Prévoir une étanchéité à l air performante du côté intérieur de l isolant Si isolant perméable à l air (LM, ) : l air humide traverse l isolant Si isolant étanche à l air (généralement les isolants rigides) : risque de contournement de l isolant! Source : CSTC Quantité élevée de condensats! Soigner particulièrement l étanchéité à l air! 24 Source : Pierre Demesmaecker

25 L isolation des murs par l intérieur : pallier les risques de condensation interne Limiter la migration de vapeur d eau. Disposer d un isolant suffisamment résistant à la vapeur d eau (la plupart des isolants rigides) Placer un pare-vapeur/frein vapeur du côté intérieur de l isolant Eviter tout revêtement extérieur peu perméable à la vapeur d eau (peinture, brique émaillée, ) Source : CSTC ATTENTION : de préférence supprimer les anciennes finitions intérieures au plâtre. Condensation risquée à ce niveau : plâtre devient pâteux et développement de moisissures (=cache misère). Principe : finition intérieure plus étanche à la vapeur que le complexe situé côté extérieur de l isolant 25

26 L isolation des murs par l intérieur : pallier les risques de condensation interne Evaluer les risques de condensation interne Pas de tableaux ni d outils simples actuellement Phénomènes complexes : transfert de vapeur d eau, d eau liquide et de chaleur intimement liés Paramètres précis à prendre en compte rarement connus dans les matériaux existants Nombre élevé de variables à prendre en compte 26 Source : Architecture et Climat

27 L isolation des murs par l intérieur : pallier les risques de condensation interne Evaluer les risques de condensation interne Outils existants : Guide + Outil (xls) ISOLIN 27 Source : Architecture et Climat

28 Plan de l exposé Introduction : nécessité d isoler les murs L isolation des murs par l intérieur Quels systèmes? Incidences sur le mur existant (température/humidité) Limiter les risques de condensation interne Ponts thermiques Bilan 28

29 L isolation des murs par l intérieur : ponts thermiques Pont thermique : Kesako? Source : ICEDD 29

30 L isolation des murs par l intérieur : ponts thermiques Comment l éviter? 30 Source : ICEDD

31 L isolation des murs par l intérieur : ponts thermiques Quel est l impact des ponts thermiques? Une augmentation de la résistance thermique de l'isolation au-delà d'une valeur de 1,5 à 2 m²k/w (soit des épaisseurs d'isolant de 6 à 8 cm présentant une valeur λ égale à 0,04 W/mK) a peu de sens d'un point de vue énergétique sans un traitement soigné des nœuds constructifs. Source : Il faut résoudre les ponts thermiques et soigner les nœuds constructifs! 31

32 Plan de l exposé Introduction : nécessité d isoler les murs L isolation des murs par l intérieur Quels systèmes? Incidences sur le mur existant (température/humidité) Limiter les risques de condensation interne Ponts thermiques Bilan 32

33 L isolation des murs par l intérieur Isoler par l intérieur L aspect et alignement extérieur non modifiés Mur doit être étanche et rester sec (séchage réduit) Contraintes thermiques dans la façade (écarts de température) Risque de condensation interne Ponts thermiques difficiles à résoudre Finitions intérieures de caractère à supprimer/refaire Volume intérieur diminué Masse thermique diminuée Technique délicate, à éviter si possible A étudier + soigner la mise en œuvre 33

34 Outils, sites internet, etc intéressants : ISOLIN : guide et outil (xls sur DVD) Références Guide Pratique pour la construction durable et autres sources : Guide bâtiment durable: fiche G_ENE03 Diminuer les pertes par transmission 34

35 Ce qu il faut retenir de l exposé Isoler les murs est un chantier de taille et capital Isoler de préférence par l extérieur et le cas échéant dans la coulisse Isoler par l intérieur, c est plus délicat Faites le diagnostic de la situation existante Evaluer si une solution est possible (outil Isolin, Wufi, ) Soigner la conception et la réalisation des détails (étanchéité à l air et ponts thermiques) Contrairement aux idées courantes, l isolation par l intérieur n est pas une tâche pour des bricoleurs! 35

36 Contact Pierre DEMESMAECKER Auditeur Energétique ICEDD asbl :

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION PAR L INTERIEUR : LES TOITS Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation

Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Formation Bâtiment Durable : Outils de diagnostic pour la rénovation Bruxelles Environnement ISOLATION DE L ENVELOPPE Gauthier KEUTGEN ICEDD asbl Objectif(s) de la présentation Attirer l attention sur

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES TOITS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur

Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur Rénover les toitures plates : Points d attention pour l étancheur L. Lassoie, CSTC Master title - 2/12/2013 - Page 1 Evolution du concept de toiture plate Jusqu'à la fin des années 80 : nombreuses pathologies

Plus en détail

BATIBOUW 2011 25 février 2011

BATIBOUW 2011 25 février 2011 Centre Scientifique et Technique de la Construction www.cstc.be BATIBOUW 2011 25 février 2011 Antoine Tilmans, ir Division Climat, Equipement et Performance Energétique CSTC - Centre Scientifique et Technique

Plus en détail

Isolation thermique des toitures plates existantes

Isolation thermique des toitures plates existantes Isolation thermique des toitures plates existantes Notre société se préoccupe de plus en plus des économies d énergie, de la protection de l environnement et du confort, ce qui requiert une isolation thermique

Plus en détail

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic

Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi faut- il faire attention? Eléments de diagnostic Quand l isolation des murs par l intérieur s impose, à quoi fautil faire attention? Eléments de diagnostic Le contexte économique et écologique actuel rend l isolation des bâtiments en rénovation incontournable.

Plus en détail

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS

EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS L HUMIDITÉ DANS LE BÂTI B EXISTANT : ORIGINES, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENTS Pour comprendre comment agit l humiditl humidité,, il faut d abord d connaître Comment s effectuent la pénétration et la propagation

Plus en détail

GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac.

GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac. GUIDE POUR L ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS EN BRIQUES PLEINES Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat http://www-climat.arch.ucl.ac.be I. Agenda IV. Recherches complémentaires 1 GUIDE A. Branders

Plus en détail

Amélioration de l isolation

Amélioration de l isolation Amélioration de l isolation Synthèse Les techniques de rénovation (1) Murs extérieurs Isolation par l extérieur Isolation par l intérieur Isolation de la coulisse Toitures plates Toiture chaude Toiture

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Matériaux. Bruxelles Environnement. L humidité : une pathologie. Pierre Willem. team@ecorce.be www.ecorce.

Formation Bâtiment Durable : Matériaux. Bruxelles Environnement. L humidité : une pathologie. Pierre Willem. team@ecorce.be www.ecorce. Formation Bâtiment Durable : Matériaux Bruxelles Environnement L humidité : une pathologie Pierre Willem team@ecorce.be www.ecorce.be OBJECTIFS DE LA PRESENTATION AVOIR UN APERCU DES ORIGINES DES PROBLEMES

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Polluants intérieurs : comment les éviter?

Formation Bâtiment Durable : Polluants intérieurs : comment les éviter? Formation Bâtiment Durable : Polluants intérieurs : comment les éviter? Bruxelles Environnement Combattre l humidité dans les constructions Sandrine HERINCKX CSTC - WTCB Humidité dans les constructions

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés!

L isolation en rénovation: dernières nouveautés! L isolation en rénovation: dernières nouveautés! Bruxelles Environnement Vers une isolation des murs bien étudiée Arnaud EVRARD UCL Architecture et Climat Objectifs de la présentation Présenter des outils

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Post-isolation des murs creux

Post-isolation des murs creux 15/01/20 13 Centre Scientifique et Technique de la Construction www.cstc.be Post-isolation des murs creux Introduction et diagnostique préalable CCB-C 15/01/2013 Avec le support de la guidance technologique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (Responsable Energie) Bruxelles Environnement Diagnostic de l étanchéité à l air Pierre Demesmaeker ICEDD Objectif(s) de la présentation Attirer l attention

Plus en détail

Parois à ossature bois et transferts de vapeur

Parois à ossature bois et transferts de vapeur Parois à ossature bois et transferts de vapeur Julien Lamoulie 28 novembre 2013 Un peu de physique L air a une capacité limitée à retenir la vapeur d eau la capacité maximale décroît considérablement à

Plus en détail

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse)

LA PROPAGATION DE LA CHALEUR A TRAVERS UNE PAROI. 1 - La résistance thermique d'échange superficiel (Rsi et Rse) LA POPAGATION DE LA HALE A TAVES NE PAOI ne paroi séparant deux ambiances de températures différentes, constitue un obstacle plus ou moins efficace, au flux de chaleur qui va s'établir de la chaude vers

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Isolation par l intérieur des murs en briques: Analyse des risques et définitions de critères

Isolation par l intérieur des murs en briques: Analyse des risques et définitions de critères Isolation par l intérieur des murs en briques: Analyse des risques et définitions de critères Contact : arnaud.evrard@uclouvain.be Architecture et climat : http://www-climat.arch.ucl.ac.be 1 > Plan de

Plus en détail

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE!

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! SUPER RAPIDE FACILE EFFICACE SUPER RAPIDE & FACILE Forer, injecter et ça y est RESPECTE LA NATURE Sans solvants, non-toxique & inodore PROPRE Aucun risque de perte de

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : A2M. Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement. Comment choisir l isolation des murs?

Formation Bâtiment Durable : A2M. Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement. Comment choisir l isolation des murs? Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement Comment choisir l isolation des murs? A2M Aline BRANDERS Architecte partner, A2M Objectifs de la présentation

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique.

Alba therm et Alba phon. Alba. Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Alba therm et Alba phon Alba Carreaux composites pour l isolation thermique intérieure et la protection phonique. Quand l isolation à l intérieur des bâtiments est efficace et prend tout son sens. L assainissement

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur ossature bois extension Extension d'un groupe scolaire - WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi

Plus en détail

Solutions durables et innovantes pour maisons bois

Solutions durables et innovantes pour maisons bois Concept Solutions durables et innovantes pour maisons bois Des solutions techniques et performantes pour l univers de la construction Construire plus naturellement, c est concevoir des maisons saines et

Plus en détail

Technique d étanchéité

Technique d étanchéité ISO-CONNECT Vario SD ISO-CONNECT Vario SD facilite la vie sur le chantier. Les confusions entre les films à l intérieur (pare-vapeur) et à l extérieur (par-pluie) appartiennent au passé. La membrane multifonction

Plus en détail

Réponses techniques existantes, généralités

Réponses techniques existantes, généralités Réponses techniques existantes, généralités Les bâtiments existants peuvent être construits de manières très différentes. De ce fait, il n existe pas une unique manière de réhabiliter. Il faut agir en

Plus en détail

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 :

Composition du mur de Façade Mise en œuvre. 1. Avant les années 40 : Composition du mur de Façade Mise en œuvre 1. Avant les années 40 : Les murs de façade étaient constitués d éléments maçonnés en contact direct les uns avec les autre et recevaient un enduit extérieur

Plus en détail

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion

isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion isoler de façon étanche au vent et à l air, et pourtant ouverte à la diffusion les règles de base pour isoler d une façon durable et efficace, Bois et Habitat Namur Mars 2011 André BAIVIER isoproc le principe

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

Isolation des toitures terrasses en bois

Isolation des toitures terrasses en bois 4 ème Forum International Bois Construction 2014 Isolation des toitures terrasses en bois J. Lamoulie 1 Isolation des toitures terrasses en bois Julien Lamoulie Institut Technologique FCBA FR-Bordeaux

Plus en détail

Isoler ses murs deux exemples

Isoler ses murs deux exemples L énergie la moins chère est celle non consommée ISOLATION TOITURE Plan de la présentation Isoler ses murs deux exemples Soirée d information 18 février 2014 Guides Énergie Neupré Le pourquoi. Mr Janssen,

Plus en détail

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2

LA MAISON BIOCLIMATIQUE Isolation thermique de la maison. NOM : Classe : Page 1/2 S1 - S2 NOM : Classe : Page 1/2 1. Problème à résoudre Comment isoler efficacement la maison bioclimatique. 2. Connaitre les matériaux d'isolation En se connectant au site Leroymerlin.fr rubrique : construction

Plus en détail

HiCompact PLUS Panneau superisolant à haute densité

HiCompact PLUS Panneau superisolant à haute densité Panneau superisolant à haute densité Un produit de l'entreprise Européen des brevets EP 2 111 962 A2 Juin 2011 1680 Romont FR Nouveauté 2011 Résolution jusqu à ce jour: Application d une isolation intérieure

Plus en détail

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques

Physique du Bâtiment Caractéristiques hygrothermiques Risque de condensation superficielle et dans la masse Définitions > Point de rosée : Point à partir duquel la vapeur d'eau contenue dans l'air devient liquide. > Condensation dans la masse : Passage de

Plus en détail

Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite

Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite Energie et bâtiments (11) L étanchéité à l air suite Dans le numéro précédent, nous avons approfondi la problématique de l étanchéité à l air en parcourant les raisons pour lesquelles il était tout aussi

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Assurer une bonne étanchéité à l air de l enveloppe dans les bâtiments neufs et en rénovation Aline Branders PLATE-FORME MAISON PASSIVE asbl

Plus en détail

Économise de l énergie

Économise de l énergie Arrête l infiltration d eau de pluie Économise de l énergie Améliore la résistance aux inondations Crème de protection pour façades Crème de protection pour façades Stormdry Lorsque la façade est humide,

Plus en détail

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS

DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS DÉFINISSEZ VOS PRIORITÉS L'isolation est plus rentable que les équipements de production. Quel objectif? Les pertes de chaleur par le toit et les murs représentent la moitié des dépenses de chauffage.

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle

Rénovation d une maison individuelle Rénovation d une maison individuelle typique ardéchoise au niveau basse conso (Mal)heureusement la technique ne peut pas tout résoudre Nos consommations d énergie dépendent des moyens techniques que l

Plus en détail

Les secrets d une bonne étanchéité à l air

Les secrets d une bonne étanchéité à l air Les secrets d une bonne étanchéité à l air 18/03/2014 Cycle énergie CCW-CSTC 18/03/2014 - Page 1 Partie 1: Généralités - Qu est-ce que l étanchéité à l air? - Intérêts à rendre un bâtiment étanche à l

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Matériaux d isolation : comment choisir? Bruxelles Environnement Comment choisir l isolation des murs? Arnaud Evrard UCL / Architecture et Climat Objectifs de la présentation

Plus en détail

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013

Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Isoler pour améliorer la performance énergétique d un bâtiment 12 septembre 2013 Pierre DEMESMAECKER Auditeur énergétique à l ICEDD Table des matières 1. Introduction 2. Isolation des toits 3. Isolation

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

LES TROUBLES HABITUELS

LES TROUBLES HABITUELS LES TROUBLES HABITUELS Le diagnostic et les solutions d intervention Problèmes majeurs Troubles Opérations habituelles 1. Fondation - drainage -- affaissement, déformation -- joints -- fissures -- pourriture

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 12 juin 2012 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une partie

Plus en détail

Humabloc Plus. Technologie gel avancée

Humabloc Plus. Technologie gel avancée Humabloc Plus Technologie gel avancée Humabloc Plus Humidité ascensionnelle En général, l humidité ascensionnelle affecte surtout des murs à forte absorbtion, sous l effet du processus de capillarité en

Plus en détail

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION

REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION FICHE CONSEIL N 2 REMISE EN ÉTAT DES OUVRAGES EN PLÂTRE APRÈS INONDATION (Plaques, carreaux, enduits) Ces préconisations communes des Industriels du plâtre ont pour but d aider l expert mandaté dans son

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Vincent Jadinon, ing. Conseiller Principal Division "Avis Techniques" Isolation thermique des toitures plates Les Isnes

Plus en détail

3 / Interventions à réaliser, à éviter

3 / Interventions à réaliser, à éviter 3 / Interventions à réaliser, à éviter dans le bâti ancien, hauts et bas Ils ont un rôle très semblable à celui des murs verticaux dans la gestion thermique et hydrique de la maison. Ensemble, ils déterminent

Plus en détail

Le secteur de la construction face aux défis climatiques

Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation thermique: étape préliminaire dans tout projet de production de chaleur Agenda O. Vandooren (CSTC) Le secteur de la construction face aux défis climatiques Isolation renforcée des bâtiments:

Plus en détail

MONO AIR, enduit d étanchéité à l air Simple et efficace

MONO AIR, enduit d étanchéité à l air Simple et efficace 121107_MONO_AIR_COUV_4COUV_PIX.ai 1 08/11/12 15:40 C M J CM MJ CJ CMJ Parexlanko est la marque commerciale de ParexGroup S.A. www.parexlanko.com PAREXGROUP S.A. - Département Façades 19 place de la résistance

Plus en détail

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive 1 0,810 0,020 0,025 2 chappe 0,840 0,080 0,095 3 0,026 0,260 10,000 4 béton armé 1,700 0,200 0,118 Somme des résistances thermiques

Plus en détail

Etanchéité à l air Elément déterminant

Etanchéité à l air Elément déterminant Etanchéité à l air Elément déterminant Comment assurer la continuité lors de la pose de châssis Confédération Construction Bruxelles -Capitale 28 avril 2011 André BAIVIER ISOPROC le principe de l isolation

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

Les parois de chambres froides

Les parois de chambres froides Les parois de chambres froides présentation de : Illustrations de sources diverses. 1 Objectifs du cours Identifier les modes de transferts Réaliser un bilan thermique pour un échangeur un mur un container

Plus en détail

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS

ISOLER LE SOL AU-DESSUS DES ESPACES NON CHAUFFÉS Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE SOL AU-DESSUS

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

Les 5 à 7 de l éco-construction

Les 5 à 7 de l éco-construction Les 5 à 7 de l éco-construction Retrouvez les conférences sur www.ifb42.com La RT2012 Le confort d été Performances des menuiseries extérieures Humidité et transfert de vapeur d eau dans les parois Les

Plus en détail

DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation

DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation DELTA protège les valeurs. Economise l énergie. Procure le confort. Le 1er écran de sous-toiture isolant DELTA -MAXX COMFORT spécial rénovation Q U A L I T E P R E M I U M L hiver vous le révèle : Petites

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1

Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 Logements collectifs en Béton : Simplifiez-vous la construction durable. 19 mars 2012 1 RT2012 et logement collectif 19 mars 2012 2 Demain : la RT 2012! 19 mars 2012 3 1 Le respect du Bbio Β Bio max Β

Plus en détail

D E S M U R S C R E U X

D E S M U R S C R E U X 1 9 9 8 I S O L A T I O N T H E R M I Q U E D E S M U R S C R E U X I S O L A T I O N T H E R M I Q U E DES MURS CREUX Edition 1998 Table des matières 1. Introduction 5 1.1. Le confort! 5 1.2. Que représentent

Plus en détail

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée

LES TOITURES. Les toitures plates. Les toitures plates Les toitures inclinées. Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée LES TOITURES Les toitures plates Les toitures inclinées Les toitures plates Toiture chaude Toiture inversée Toiture combinée 1 Toiture chaude 1 Protection 2 Etanchéité 3 Isolant 4 Pare-vapeur 5 Support

Plus en détail

Post-isolation des murs creux

Post-isolation des murs creux Post-isolation des murs creux Luc FIRKET, chef-adjoint de la Division Avis Techniques du CSTC Centre Scientifique et Technique de la Construction Historique du mur creux -Apparition progressive en Belgique

Plus en détail

PATRIMOINE BATI ET DEVELOPPEMENT DURABLE

PATRIMOINE BATI ET DEVELOPPEMENT DURABLE 1 PATRIMOINE BATI ET DEVELOPPEMENT DURABLE Comportement et compatibilité des matériaux pour le bâti ancien Bruno JARNO 2 AJENA Énergie et Environnement Association loi 1901 sans but lucratif 30 années

Plus en détail

LES FAÇADESF. LA POST-ISOLATION DES FAÇADES : TRAITEMENT PAR L INTÉRIEUR Particularités Humidité et condensation interne Les différents systèmes

LES FAÇADESF. LA POST-ISOLATION DES FAÇADES : TRAITEMENT PAR L INTÉRIEUR Particularités Humidité et condensation interne Les différents systèmes LES FAÇADESF LA MÉTHODOLOGIE DE LA RÉNOVATION DES FAÇADES ET L ÉNERGIE LES FONCTIONS PRINCIPALES L ISOLATION THERMIQUE DES FAÇADES DANS LE CONTEXTE DU BÂTIMENT EXISTANT - ORGANIGRAMME DÉCISIONNEL DOSSIER

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier

Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à ossature légère en acier Phase avant-projet : Performances thermiques d'une construction résidentielle à Ce document décrit comment obtenir une performance thermique satisfaisante dans une construction légère en acier par l'application

Plus en détail

PRODUCTEUR DE OUATE DE CELLULOSE. LA OUATE DE CELLULOSE Une autre facon écologique d'isoler. Guide de l'isolation écologique avec Ouateco

PRODUCTEUR DE OUATE DE CELLULOSE. LA OUATE DE CELLULOSE Une autre facon écologique d'isoler. Guide de l'isolation écologique avec Ouateco PRODUCTEUR DE OUTE DE CELLULOSE L OUTE DE CELLULOSE Une autre facon écologique d'isoler Ecologically natural friendly and insulation material thermal Guide de l'isolation écologique avec Ouateco La Ouate

Plus en détail

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE

POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE 1 POSE OU CHANGEMENT D UNE PORTE D ENTRÉE L installation d une porte étanche ne doit pas perturber le renouvellement de l air. Dans de rares cas (ex : petits volumes, autres ouvrants trop petits), la forte

Plus en détail

Isolation murs maisons à ossature bois:

Isolation murs maisons à ossature bois: Isolation murs maisons à ossature bois: La mise en œuvre consiste à poser l isolant Magripol entre une ossature bois sur laquelle sera fixé un parement en plaque de plâtre ou en bois. Prescriptions de

Plus en détail

Façades Durables à Finition Minérale

Façades Durables à Finition Minérale Façades Durables à Finition Minérale Isolantes, Protectrices, Sans Entretien. Fini le Pinceau! Une rénovation vite rentabilisée! En tant que propriétaire d une maison, vous serez tôt ou tard confrontés

Plus en détail

Basse énergie et passif sans matériaux d'isolation

Basse énergie et passif sans matériaux d'isolation + Basse énergie et passif sans matériaux d'isolation PASSIFBLOC U jusqu à 0,11 W/m²K Super isolant Robuste Étanche à l air Régulateur thermique Respirant Durable et écologique Simple. Sûr. Basse énergie

Plus en détail

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel Après Avant Uniso, un tout nouveau système d Isolation Thermique par l Extérieur pour l habitat individuel

Plus en détail

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat

KRONOMOB. Panneaux et isolants pour la construction bois. une nouvelle idée de l'habitat KRONOMOB Panneaux et isolants pour la construction bois une nouvelle idée de l'habitat kronobois kronotherm kronotec Le concept Kronomob a été développé par Kronofrance pour répondre aux besoins de l'eco-construction

Plus en détail

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur Un isolant 2 en 1 Isolation par réflexion et très faible émissivité En hiver : SKYTECH Pro réfléchit la chaleur émise par le chauffage vers l'intérieur grâce à son fort pouvoir de réflexion. Sa très faible

Plus en détail

Par Hélène Delorme, présidente de Maisons Paysannes de l Yonne

Par Hélène Delorme, présidente de Maisons Paysannes de l Yonne Par Hélène Delorme, présidente de Maisons Paysannes de l Yonne 1 L association des Maisons Paysannes de l Yonne : - délégation dans l Yonne de Maisons Paysannes de France - 200 adhérents - 8.000 adhérents

Plus en détail

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste

oau pied MUR Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste oau pied du MUR La maison ancienne Construction, diagnostic, interventions Jean Coignet architecte urbaniste Laurent Coignet urbaniste Groupe Eyrolles, 2003-2006 Groupe Eyrolles, 2012, pour la nouvelle

Plus en détail

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur

Réponse Siniat : Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? A B C D E F G. Pour réduire les déperditions de chaleur Pourquoi optimiser l étanchéité à l air d un bâtiment? Pour réduire les déperditions de chaleur Améliorer l efficacité énergétique Faire des économies d énergie Réduire les flux d air non maîtrisés Améliorer

Plus en détail

Des modules pour vos idées

Des modules pour vos idées Des modules pour vos idées Autres informations Nouvelle construction Nouvelle Pensée Les personnes qui désirent construire et vivre autrement sont plus en plus nombreuses. Elles aspirent à des solides

Plus en détail

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades.

Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Nouveau système Powerwall, le panneau parfait pour le système d isolation extérieure de façades. Convient à une large gamme de finitions de façades. Studiebureau Omgeving-Mortsel Nouveau système Il est

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

Polystyrène expansé. Humidité N 9. Les Fondamentaux. Les Fondamentaux. Décembre 2012. Polystyrène expansé. & Humidité

Polystyrène expansé. Humidité N 9. Les Fondamentaux. Les Fondamentaux. Décembre 2012. Polystyrène expansé. & Humidité Page 1 Performant même les pieds dans l eau pour des économies durables d énergies & Humidité & Humidité Le polystyrène expansé : l humidité ne passera pas! Son insensibilité maximale à l'eau garantit

Plus en détail

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance.

Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. Eurothane G, le panneau complexe de doublage d isolation thermique haute performance. L Eurothane G isole très efficacement les murs sans perdre d espace. Cet atout, combiné à sa légèreté, le rend particulièrement

Plus en détail

LA OUATE DE CELLULOSE. 26% d économie mesurée sur votre consommation annuelle de chauffage. Guide de l'isolation écologique avec Ouateco

LA OUATE DE CELLULOSE. 26% d économie mesurée sur votre consommation annuelle de chauffage. Guide de l'isolation écologique avec Ouateco PRODUCTEUR DE OUTE DE CELLULOSE L OUTE DE CELLULOSE % d économie mesurée sur votre consommation annuelle de chauffage Ecologically natural friendly and insulation material thermal Guide de l'isolation

Plus en détail

contruction de maisons en bois maisons prefabriquées sur modeles ou sur mesure mises au point par un architecte DPLG

contruction de maisons en bois maisons prefabriquées sur modeles ou sur mesure mises au point par un architecte DPLG VOLUMES & STRUCTURES contractant general 75 rue de Paris 94220 CHARENTON LE PONT ( metro : charenton ecoles) tel :09 50 24 99 49 fax : 09 74 76 41 59 email: contact@volumes-structures.com contruction de

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

Avantages produit & Performances thermiques

Avantages produit & Performances thermiques Avantages produit & Performances thermiques Réalisations Avantages produit Performances thermique l Guide de choix l Mise en œuvre l Certification l Descriptifs types 27 Le choix des avantages ArGeTon,

Plus en détail