Réunion des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées. Programme d éd

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées. Programme d éd"

Transcription

1 Réunion des villes et territoires durables de Midi-Pyrénées Mercredi 12 septembre 2007 Programme d éd économies d eau d dans les nappes profondes de Gironde 1

2 SAGE NAPPES PROFONDES DE GIRONDE Adopté en novembre 2003 Territoire : le département de la Gironde, Km² Population : habitants SMEGREG (Syndicat mixte d'études pour la gestion de la ressource en eau de la Gironde) Créé en 1999 par la CUB et le CG 33 Mission : étudier la faisabilité technique, administrative, juridique et financière des solutions de substitution aux prélèvements dans les nappes profondes Depuis 2003 : secrétariat technique de la CLE du SAGE 2

3 LES RESSOURCES EN EAU DE LA GIRONDE 3

4 LES BESOINS EN EAU DU DEPARTEMENT L'ORIGINE DE L'EAU Nappes profondes non déficitaires Nappes profondes déficitaires Eaux superficielles Mm 3 /an 99% de l eau potable provient des nappes profondes Certaines d entre elles sont trop sollicitées : Réduction nécessaire de 30 Mm 3 /an 4

5 1996 : UN SCHEMA DIRECTEUR Nappes profondes non déficitaires Nappes profondes déficitaires Eaux superficielles Mm 3 /an Propose une nouvelle répartition des prélèvements : d'investissement ; augmentation prix de l'eau de 10 à 20% 5

6 LE SAGE NAPPES PROFONDES DE GIRONDE UNE NOUVELLE STRATEGIE DURABLE Nappes profondes non déficitaires Nappes profondes déficitaires Eaux superficielles Mm 3 /an Maîtriser la demande avant d'augmenter l'offre Priorité aux économies d eau et à la maîtrise des consommations 6

7 UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DES USAGES DE L EAU EN GIRONDE, UN PREALABLE INDISPENSABLE Maîtriser la demande en eau, c'est d'abord répondre à deux questions : 40 qui utilise l eau prélevée? à quel usage est destinée cette eau? 30 Mm 3 /an pour un usage direct Mm 3 /an via les réseaux d'eau potable Analyse des consommations de abonnés sur 3 ans (60% des usagers de l'eau potable) 7

8 Fuites après compteur 2,3 (2%) QUI UTILISE L EAU PRELEVEE? Pertes sur réseau et eaux de services 31 (26%) Logements privés et assimilés 58,6 (49%) en Mm 3 /an et (%) Bailleurs sociaux 7,1 (6%) Usages collectifs 8,4 (7%) Activités économiques 12,8 (10%) décomposition des usages en 70 cibles nouveautés, et abandon de certaines idées reçues 8

9 QUEL USAGE FAIT ON DE CETTE EAU? Fuites après compteur 2,3 (2%) Pertes sur réseau et eaux de services 31 (26%) Logements privés et assimilés 58,6 (49%) USAGES DOMESTIQUES OU ASSIMILES (66% soit 80 Mm 3 /an) 120 Mm 3 /an 2/3 2/3 Bailleurs sociaux 7,1 (6%) Usages collectifs 8,4 (7%) Activités économiques 12,8 (10%) en Mm 3 /an et (%) 9

10 ECONOMIES D'EAU : LA STRATEGIE La stratégie de maîtrise de la demande en eau du SAGE nappes profondes concerne tous les usages et tous les usagers mais sa mise en oeuvre donne la priorité : à la réduction des pertes en distribution (25% de l'eau) ; aux usages domestiques (66% de l'eau) ce qui nécessite une adhésion de l'ensemble des habitants ; aux usages collectifs, les acteurs publics se devant d'être exemplaires si l'on sollicite le grand public. 10

11 REDUCTION DES PERTES Objectif : - 14 % soit 4,5 Mm 3 /an diagnostic de réseau obligatoire guides méthodologiques indicateurs normalisés dans le rapport annuel site de télé déclaration des volumes prélevés et des indicateurs nouvelles autorisations de prélèvements et sous conditions de performance subventions sous conditions d'action 11

12 REDUCTION DES PERTES Diagnostics de réseau Milieu urbain 8 Achevé En cours Engagé Date dépassée A venir réalisé à ce jour : 50% des collectivités et 80% de la population Evolution de l'indice linéaire de perte Milieu rural

13 MAITRISE DES USAGES DOMESTIQUES Economies passives : matériels réduisant la consommation sans intervention de l'usager Résultats immédiats. MAITRISE DES CONSOMMATIONS DOMESTIQUES Economies actives : nécessite une modification du comportement de l'usager Résultats à terme. Objectif, pour les seuls logements privés : - 12 % soit 5,5 Mm 3 /an 13

14 MAITRISE DES USAGES DOMESTIQUES Economies passives : facilité d installation résultats immédiats (-30%) retour sur investissement < 1 an pas de remplacement de robinetterie sauf si usage intensif (temporisation) MOYENS : promotion, information, communication vers le grand public (www.jeconomiseleau.org...) développement des filières de distribution sensibilisation des professionnels (plombiers, artisans, etc.) 14

15 MAITRISE DES USAGES DOMESTIQUES Economies actives : objectif : former les usagers de demain résultats : à long terme MOYENS : programme d'actions pédagogiques en milieu scolaire en partenariat avec l'education nationale (objectif élèves/an) sensibilisation du grand public 15

16 EXEMPLARITE DES ACTEURS PUBLICS Usages collectifs Objectif : - 20 % soit 1,8 Mm 3 /an diagnostic global des usages suivi des consommations (mensuel au moins) matériels hydro-économes sur sanitaires optimisation des consommations d arrosage visibilité = fort impact substitution localisée de ressources eau de pluie : pour nettoyage ou WC (après dérogation préfectorale) pour arrosage, peu efficace (retour sur investissement > 15 ans), 16

17 EXEMPLARITE DES ACTEURS PUBLICS Exemple de réalisation Ville de Mérignac habitants Usages domestiques (consommation des bâtiments) Globalement (tous usages), gain de m 3 en 4 ans pour investis 17

18 CONCLUSION LES ECONOMIES D'EAU : UNE RESSOURCE A PART ENTIERE Les enseignements après 3 années : les économies d'eau = une ressource à part entière, un gisement éclaté sur de très nombreux sites qui dépendent de très nombreux acteurs, des techniques simples, éprouvées et efficaces, des temps de retour sur investissement très courts, l'objectif fixé dans le SAGE (-10%) est réaliste ; un effet bénéfique induit : les économies d'énergie. 18

Bonnes pratiques en matière d eau

Bonnes pratiques en matière d eau Salon ENVIROSUD 7 mars 2008 Bonnes pratiques en matière d eau 1. le comptage 2. le diagnostic des réseaux d eau 3. les actions individuelles d économie d eau 4. les aides de l Agence au 9ème programme

Plus en détail

Axe 3 : Préserver les ressources naturelles

Axe 3 : Préserver les ressources naturelles N de la mesure : 3.1.2 Axe 3 : Préserver les ressources naturelles Action 3.1 : Préserver la qualité et la quantité des ressources en eau Pilote : Finalité 1 Adopter une gestion économe et concertée des

Plus en détail

R é g i o n a l e P o u r l E n v i r o n n e m e n t M i d i - P y r é n é e s. L environnement, nous sommes tous acteurs

R é g i o n a l e P o u r l E n v i r o n n e m e n t M i d i - P y r é n é e s. L environnement, nous sommes tous acteurs Test d un plan d utilisation rationnelle de l eau en vallée d Agout Comité de pilotage Labruguière -15 février 2008 Test d un plan d utilisation rationnelle de l eau en vallée d Agout Contexte: Directive

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités?

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités? PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER/FSE 2014-2020 Pour la transition énergétique, quels sont les instruments financiers à disposition des collectivités? PO FEDER-FSE-IEJ 2014-2010 Languedoc-Roussillon pour la

Plus en détail

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015

Politique de l eau du Conseil général de l Essonne. Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Politique de l eau du Conseil général de l Essonne Commission extra municipale d Orsay 11 février 2015 Éléments de présentation du contexte départemental : le paysage des collectivités et du «prix» de

Plus en détail

Projet MAC Eau Maîtriser les consommations en eau

Projet MAC Eau Maîtriser les consommations en eau Dossier de presse Projet MAC Eau Maîtriser les consommations en eau Conférence de presse le mardi 1 er Octobre 2013 à 11 heures Dans les Salons de l Hôtel du Département Bordeaux rue corps Franc Pommiers

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL le prix et la qualité des services publics de l eau potable. Siaep. du Val Saint Martin

RAPPORT ANNUEL le prix et la qualité des services publics de l eau potable. Siaep. du Val Saint Martin RAPPORT ANNUEL 2011 le prix et la qualité des services publics de l eau potable L organisation de la distribution de l eau potable Créé le 23 novembre 1939, le syndicat est responsable de la distribution

Plus en détail

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L du Code Général des Collectivités Territoriales)

Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L du Code Général des Collectivités Territoriales) Exercice Exercice 2014 2014 Commune de Canéjan Mise en forme par la société ICARE Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité du Service Public d'eau Potable (article L2224-5 du Code Général des Collectivités

Plus en détail

Mise en place et fonctionnement de la

Mise en place et fonctionnement de la Mise en place et fonctionnement de la CAPH Les rencontres thématiques de l accessibilité 5 décembre 2013 Amélie GOEPP CETE Normandie Centre Département Aménagement Durable des Territoires Centre d Études

Plus en détail

L EAU DANS L HABITAT. Table ronde avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment

L EAU DANS L HABITAT. Table ronde avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment L EAU DANS L HABITAT Table ronde avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment Les consommations d eau dans l habitat 125 litres / personne / jour soit 42 m 3 / personne / an (340 jours) 95 litres

Plus en détail

Enquête auprès des usagers sur les services publics d'eau et d'assainissement

Enquête auprès des usagers sur les services publics d'eau et d'assainissement Enquête auprès des usagers sur les services publics d'eau et d'assainissement L'agglomération de Laval a lancé une étude sur l évolution des compétences relatives à l'eau potable et à l'assainissement.

Plus en détail

Fiche Contexte «Démographie»

Fiche Contexte «Démographie» Fiche Contexte Garonne 2050 Document final - Février 2011 - Auteur : Ludovic LHUISSIER TABLE DES MATIERES Table des matières... 1 Note au lecteur... 2 Abréviations... 2 1 Sujet : Définition et limites...

Plus en détail

Appel à projets 2017

Appel à projets 2017 Appel à projets 2017 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Novembre 2016 Date limite de réception des

Plus en détail

Optimisation des indicateurs de performance des réseaux d eau potable

Optimisation des indicateurs de performance des réseaux d eau potable Optimisation des indicateurs de performance des réseaux d eau potable Jean-Louis BERNER Journée Technique de l Eau Mamirolle Jeudi 2 avril 2015 Plan de l exposé 1. Contexte réglementaire et enjeux 2. Pertes

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES PUBLICS DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE Volumes mis en distribution Ressource Principale

Plus en détail

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014

ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces. Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 ALEC du Pays de Rennes Maîtrise des consommations dans les commerces Intervention CCI Rennes 1 er décembre 2014 Sommaire L ALEC du Pays de Rennes Espace Info Energie du Pays de Rennes : la rénovation thermique

Plus en détail

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement

COMMUNE DE LE BARCARÈS. Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement Rapport Annuel 2012 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE LE BARCARÈS L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques

Plus en détail

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE

Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Rapport Annuel 2013 sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE PÉZILLA DE LA RIVIÈRE Caractéristiques Techniques du service d'eau potable Le Service

Plus en détail

Berlin Conseil de l eau. Anne Le Strat, Présidente d Eau de Paris

Berlin Conseil de l eau. Anne Le Strat, Présidente d Eau de Paris Berlin Conseil de l eau Anne Le Strat, Présidente d Eau de Paris Observatoire Parisien de l eau L Observatoire Parisien de l eau (OPE) est une commission extramunicipale créée en 2006 par le Maire de Paris

Plus en détail

S.I.A.E.P BALGAU-FESSENHEIM-NAMBSHEIM RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE POUR L'EXERCICE 2011

S.I.A.E.P BALGAU-FESSENHEIM-NAMBSHEIM RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE POUR L'EXERCICE 2011 S.I.A.E.P BALGAU-FESSENHEIM-NAMBSHEIM RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU POTABLE POUR L'EXERCICE 2011 SOMMAIRE 1. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DU SERVICE... 7 A. PRESENTATION DU

Plus en détail

Action collective d économie d énergie. Diner/débat CECM Jeudi 10 Avril 2014

Action collective d économie d énergie. Diner/débat CECM Jeudi 10 Avril 2014 Action collective d économie d énergie Diner/débat CECM Jeudi 10 Avril 2014 Contenu de l accompagnement complet et clé en main La participation à l action collective permet aux entreprises de bénéficier

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ANNEE 2013

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ANNEE 2013 RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ANNEE 2013 ( Référence : décret n 95-635 du 6 mai 1995 et son annexe 1) 1. INDICATEURS TECHNIQUES 2. 1.1 DESCRIPTION

Plus en détail

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed

Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives. Présenté par ABDILLAHI Ahmed Quelles stratégie pour une meilleure gestion de l eau à Djibouti : Etat de lieux et perspectives Présenté par ABDILLAHI Ahmed Professeur assistant en économie à l université de Djibouti Présentation I

Plus en détail

BILAN INSERTION LOIRE

BILAN INSERTION LOIRE Délégation de la Loire BILAN INSERTION LOIRE La loi du 1er août 2003 a inscrit le programme de rénovation urbaine dans une logique de réduction des inégalités sociales et terrritoriales. Les travaux subventionnés

Plus en détail

S E N S I B I L I S A T I ON, A N I M A T I ON, D I A G N OS T I C :

S E N S I B I L I S A T I ON, A N I M A T I ON, D I A G N OS T I C : Colloque B OI S -E N E R GI E - 12 octobre 2006 S E N S I B I L I S A T I ON, A N I M A T I ON, D I A G N OS T I C : les élém ents déclencheur s ENERGIES RENOUVELABLES Bois Énergie 15 et, qui sommes nous?

Plus en détail

05/11/2015 Réunion technique Solaire Thermique 1

05/11/2015 Réunion technique Solaire Thermique 1 05/11/2015 Réunion technique Solaire Thermique 1 Les missions de l ARS Enjeux sanitaires ECS / SOLAIRE Cellule de Veille et de Gestion des Alertes (CVGA) Evaluation et maitrise du risque Mission d inspection

Plus en détail

KITS ECONOMIES D'EAU UN CHOIX DURABLE POUR LA CORREZE

KITS ECONOMIES D'EAU UN CHOIX DURABLE POUR LA CORREZE KITS ECONOMIES D'EAU UN CHOIX DURABLE POUR LA CORREZE Une préoccupation départementale d Préserver nos ressources en eau qui sont étroitement liées aux variations climatiques annuelles et donc très s vulnérables

Plus en détail

LE PAYS DE BRAY, UN TERRITOIRE RURAL DYNAMIQUE

LE PAYS DE BRAY, UN TERRITOIRE RURAL DYNAMIQUE LE PAYS DE BRAY, UN TERRITOIRE RURAL DYNAMIQUE A) Contexte énergétique B) Le Conseiller en Énergie Partagé C) Subventions rénovation / collectivités / 2012 D) Exemple d une commune Yannique PETTIT CEP

Plus en détail

PRESENTATION DU PROJET DE VILLERS CLAIRLIEU

PRESENTATION DU PROJET DE VILLERS CLAIRLIEU PRESENTATION DU PROJET DE VILLERS CLAIRLIEU A des élus et habitants du territoire de l'agglomération spinalienne. 20 octobre 2012 CLAIRLIEU Un quartier de Villers-lès-Nancy Vu du ciel Vu d en bas Un constat

Plus en détail

SEMAINE 6 : LES OBJETS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. Le tourisme durable

SEMAINE 6 : LES OBJETS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. Le tourisme durable SEMAINE 6 : LES OBJETS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Ce document contient les transcriptions textuelles des vidéos proposées dans la partie «Le tourisme durable» de la semaine 6 du MOOC «Environnement et Développement

Plus en détail

La des. destinée à la. Les Périmètres de Protection Les Aires d Alimentation. Valéry VEILLEUR. 20 Octobre 2011

La des. destinée à la. Les Périmètres de Protection Les Aires d Alimentation. Valéry VEILLEUR. 20 Octobre 2011 Conception graphique : Atelier de Communication ThiGRiS La des d destinée à la Les Périmètres de Protection Les Aires d Alimentation 20 Octobre 2011 Valéry VEILLEUR Direction Générale Adjointe chargée

Plus en détail

PCET et PLH. Plan Climat Energie Programme Local de l Habitat. Des démarches coordonnées et complémentaires au sein du Pôle Aménagement

PCET et PLH. Plan Climat Energie Programme Local de l Habitat. Des démarches coordonnées et complémentaires au sein du Pôle Aménagement Observatoire régional de l habitat et du logement en Rhône-Alpes Atelier habitat et développement durable - Lyon, 27 avril 2012 Plan Climat Energie Programme Local de l Habitat Histoire d une co-construction

Plus en détail

La Fondation Close promoteur de l économie circulaire

La Fondation Close promoteur de l économie circulaire Direction générale Au cœur de votre quotidien La Fondation Close promoteur de l économie circulaire CONDITIONS ET RÈGLEMENT 2016 RESUMÉ DE L APPEL À PROJETS FONDATION CLOSE La Fondation Gouverneur René

Plus en détail

L eau dans tous ses états

L eau dans tous ses états L eau dans tous ses états 5.1 - Découverte sensible de l eau : bruits, couleurs, goûts, odeurs... explorons le monde de l eau dans tous les sens. 5.2 - Chassaleau! : une recherche ludique et active de

Plus en détail

Journées d échange sur la géothermie et les réseaux de chaleur GPSO 5 juillet 2016

Journées d échange sur la géothermie et les réseaux de chaleur GPSO 5 juillet 2016 Présentation du SIPPEREC en matière de réseau de chaleur et énergies renouvelables Journées d échange sur la géothermie et les réseaux de chaleur GPSO 5 juillet 2016 1 Présentation du SIPPEREC 113 collectivités

Plus en détail

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE pour un aménagement DURABLE Syndicat Départemental d'energie et d'equipement de la Vendée Avril I 2009 HABITAT ET CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Le contexte La

Plus en détail

SAINT-NIZIER DU MOUCHEROTTE PLAN LOCAL D URBANISME

SAINT-NIZIER DU MOUCHEROTTE PLAN LOCAL D URBANISME SAINT-NIZIER DU MOUCHEROTTE PLAN LOCAL D URBANISME 5.1.1 Notice EAU POTABLE Projet arrêté par délibération en date du : 12 juillet 2013 Projet approuvé par délibération en date du : 30 janvier 2014 Vincent

Plus en détail

CONTEXTE QUELS OUVRAGES SONT CONCERNES?

CONTEXTE QUELS OUVRAGES SONT CONCERNES? CONTEXTE En France, la loi sur l eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 a introduit l obligation, pour les particuliers, de déclarer en mairie les forages domestiques, existants ou futurs. C

Plus en détail

Journée thématique Achats publics durables CH de Blois

Journée thématique Achats publics durables CH de Blois Journée thématique Achats publics durables CH de Blois Laure Trannoy Chargée de mission Achats publics durables Commissariat général au développement durable 20 septembre 2016 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEEM

Plus en détail

Conseil en Energie Partagé (CEP)

Conseil en Energie Partagé (CEP) Published on SDEC Energie (http://www.sdec-energie.fr) Accueil > Conseil en Energie Partagé (CEP) Conseil en Energie Partagé (CEP) Par la mise en oeuvre de leur politique énergétique, les collectivités

Plus en détail

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE

GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE SOCIETE NATIONALE D EXPLOITATION ET DE DISTRIBUTION DES EAUX (SONEDE) GESTION DE LA DEMANDE EN EAU POTABLE DES USAGES DOMESTIQUE ET TOURISTIQUE Présentée par : Mohamed Ali Khouaja (Président Directeur

Plus en détail

5.1 Les incertitudes majeures ont un impact faible aux échelles étudiées

5.1 Les incertitudes majeures ont un impact faible aux échelles étudiées 5.1 Les incertitudes majeures ont un impact faible aux échelles étudiées / 4 * - - 4, - ( Variables Variation de population permanente Variation de population touristique Assainissement pluvial Epuration

Plus en détail

Le développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur. Conditions de développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur GIRUS

Le développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur. Conditions de développement des chaufferies bois sur réseau de chaleur GIRUS Conditions de développement des chaufferies bois sur réseau de GIRUS 1 Le Bois, une des énergies de substitution Avantages : Énergie à haute quantité d énergie renouvelable (peu de transformation pour

Plus en détail

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam

Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DES RESSOURCES EN EAU Agence de Bassin Algérois- Hodna - Soummam COMMUNICATION PRESENTEE PAR Mekki ABROUK DIRECTEUR GENERAL Agence de Bassin Algérois-Hodna-Soummam

Plus en détail

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016

Les Agences de l Eau. Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Les Agences de l Eau Matthieu Glachant Cours Economie Politique de l Environnement (VF2) Master EDDEE, 2016 Six agences Artois Picardie, Loire Bretagne, Seine Normandie, Rhin Meuse, Adour Garonne, Rhône

Plus en détail

EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION NEUVE ( ) : En 2012 : Autorisations Mises en chantier

EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION NEUVE ( ) : En 2012 : Autorisations Mises en chantier EVOLUTION DE LA CONSTRUCTION NEUVE (2001-2012) : En 2012 : 29 731 Autorisations 21 413 Mises en chantier 200 180 160 140 120 100 80 185 157 174 178 180 166 162 156 123 148 126 135 139 107 142 116 125 109

Plus en détail

La politique immobilière de l Etat. Titre. organisation, stratégie, outils et méthodes. Paul GROSSEIN

La politique immobilière de l Etat. Titre. organisation, stratégie, outils et méthodes. Paul GROSSEIN La politique immobilière de l Etat Titre organisation, stratégie, outils et méthodes Paul GROSSEIN Direction Générale de l Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) Toulouse, le 25 septembre 2014

Plus en détail

Réunion annuelle «Sites pilotes de gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes»

Réunion annuelle «Sites pilotes de gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes» Syndicat du Pays de Maurienne Réunion annuelle «Sites pilotes de gestion intégrée des risques naturels dans les Alpes» Lundi 11 octobre 2010 Bassin versant de 1957 km² 43 000 habitants Economie Activités

Plus en détail

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010

Programme local de prévention des déchets. CCSPL 22 avril 2010 Programme local de prévention des CCSPL 22 avril 2010 SOMMAIRE 1- Historique de la prévention des sur l agglo 2- Le Grenelle : des moyens pour la prevention 3- Les enjeux 4- Le plan d action 2010 5- Les

Plus en détail

Le Département, au service des communes et de leurs groupements en matière d ingénierie

Le Département, au service des communes et de leurs groupements en matière d ingénierie Le Département, au service des communes et de leurs groupements en matière d ingénierie La loi portant Nouvelle organisation des territoires de la République, dite NOTRe est récemment venue conforter le

Plus en détail

Débat public. Aqua Domitia du 15 septembre au 29 décembre 2011

Débat public. Aqua Domitia du 15 septembre au 29 décembre 2011 Débat public Aqua Domitia du 15 septembre au 29 décembre 2011 LE MAILLON VAL D HERAULT 2 Quels besoins sur ce territoire? Pour quels enjeux? Sécuriser l alimentation en eau potable face à la croissance

Plus en détail

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2015

Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2015 Communauté de Communes du Pays des Herbiers Rapport annuel sur le Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non collectif Exercice 2015 Rapport annuel relatif au prix et à la qualité du

Plus en détail

Bilan des diagnostics d économies d eau sur les bâtiments publics de 12 communes du bassin versant Ellé-Isole-Laïta

Bilan des diagnostics d économies d eau sur les bâtiments publics de 12 communes du bassin versant Ellé-Isole-Laïta Bilan des diagnostics d économies d eau sur les bâtiments publics de 12 communes du bassin versant Ellé-Isole-Laïta L'objectif principal du SAGE Ellé-Isole-Laïta est de mettre en place une gestion raisonnée

Plus en détail

Rapport annuel. SIAEP de Parçay les Pins et Breil

Rapport annuel. SIAEP de Parçay les Pins et Breil Rapport relatif au prix et à la qualité du service public d'eau potable pour l'exercice 2010 présenté conformément à l article L.2224-5 du code général des collectivités territoriales. Copyright 1996-2010

Plus en détail

Rencontre Inter Copros

Rencontre Inter Copros Rencontre Inter Copros Rénover en copropriété aujourd hui. Quelles méthodes? Quels financement? BELLIGNAT 6/10/2015 - Rencontre Inter Copros - Programme 17 h 30 / 17 h 45 : Introduction Hélianthe et ARC

Plus en détail

REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT

REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT Protocole d accompagnement En partenariat avec 1 En 2015, le SMICTOM Ille et Rance et le SMICTOM des Forêts ont été lauréats de l appel

Plus en détail

L EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE EN GIRONDE A DESTINATION DES SCOLAIRES, DES PERISCOLAIRES ET DES EXTRASCOLAIRES

L EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE EN GIRONDE A DESTINATION DES SCOLAIRES, DES PERISCOLAIRES ET DES EXTRASCOLAIRES L EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE EN GIRONDE A DESTINATION DES SCOLAIRES, DES PERISCOLAIRES ET DES EXTRASCOLAIRES Le CREAQ, acteur majeur de sensibilisation et de formation du développement d durable

Plus en détail

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011

SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 SECURISATION ELECTRIQUE GRENELLE INTERDEPARTEMENTAL 21 JANVIER 2011 CONTEXTE : Évolution des consommations et objectifs attendus A partir de la consommation électrique globale du département prévue en

Plus en détail

Etat des réseaux dans le grand Ouest : Un patrimoine à entretenir

Etat des réseaux dans le grand Ouest : Un patrimoine à entretenir Etat des réseaux dans le grand Ouest : Un patrimoine à entretenir Intervention du mercredi 25 janvier 2017 Olivier Brunner Agence de l Eau Loire Bretagne Mon intervention Quelques chiffres Quelques chiffres

Plus en détail

INTERVENTION DU SECTEUR PRIVÉ DANS LE DOMAINE DE L EAU A TRIPOLI BILANS ET CONCLUSIONS

INTERVENTION DU SECTEUR PRIVÉ DANS LE DOMAINE DE L EAU A TRIPOLI BILANS ET CONCLUSIONS INTERVENTION DU SECTEUR PRIVÉ DANS LE DOMAINE DE L EAU A TRIPOLI BILANS ET CONCLUSIONS Atelier sur la participation du secteur privé dans les infrastructures d Eau au Liban Habtoor Grand Hotel Beyrouth,

Plus en détail

Syndicat mixte du Pays de Tulle 23 Mars 2016

Syndicat mixte du Pays de Tulle 23 Mars 2016 SIPHEM-Maison de l'habitat et de l Énergie Structure locale innovante en matière de LOGEMENT, HABITAT et d ÉNERGIE Syndicat mixte du Pays de Tulle 23 Mars 2016 Observatoire de l'offre et de la demande

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Programme : Connaître son patrimoine : suivi des consommations,

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DU DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE. cotita PPBE 28 MARS 2013

PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DU DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE. cotita PPBE 28 MARS 2013 PLAN DE PRÉVENTION DU BRUIT DANS L ENVIRONNEMENT (PPBE) DES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DU DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE cotita PPBE 28 MARS 2013 PPBE CG 13 Des échéances réglementaires difficiles à respecter

Plus en détail

Proposition d une démarche AEU (Analyse Environnementale sur l'urbanisme) dans le cadre de l'élaboration du futur PLU

Proposition d une démarche AEU (Analyse Environnementale sur l'urbanisme) dans le cadre de l'élaboration du futur PLU Proposition d une démarche AEU (Analyse Environnementale sur l'urbanisme) dans le cadre de l'élaboration du futur PLU Octobre 2003 Qu est-ce-qu une AEU? - une démarche proposée par l ADEME ADEME, visant

Plus en détail

Les réseaux de chaleur en IDF Comment créer un réseau sur son territoire? Les outils d accompagnement de l ADEME

Les réseaux de chaleur en IDF Comment créer un réseau sur son territoire? Les outils d accompagnement de l ADEME Les réseaux de chaleur en IDF Comment créer un réseau sur son territoire? Les outils d accompagnement de l ADEME 5 juillet 2016 Petit déjeuner GPSO «Les réseaux de chaleur» ADEME Ile de France - Laurianne

Plus en détail

Les aides régionales en faveur des industries agroalimentaires

Les aides régionales en faveur des industries agroalimentaires Les aides régionales en faveur des industries agroalimentaires Maxime SION - Chef du pôle alimentation et qualité Service Alimentation, Agriculture, Pêche et Bois Direction Action économique, innovations

Plus en détail

Etude patrimoniale des réseaux d eau potable : A la croisée des chemins!

Etude patrimoniale des réseaux d eau potable : A la croisée des chemins! Etude patrimoniale des réseaux d eau potable : A la croisée des chemins! Intervention du Syndicat départemental de l eau de la Manche (SDeau50) Bruno CARBONNEL GESTION PATRIMONIALE DES RESEAUX Office International

Plus en détail

Agenda 21Limoges MétropoleM Pour une gestion durable de l eaul

Agenda 21Limoges MétropoleM Pour une gestion durable de l eaul Agenda 21Limoges MétropoleM Pour une gestion durable de l eaul Mutualisation et solidarité des territoires Mercredi 9 novembre 2011 1 ère Partie: Un exemple de solidarité à l échelle départementale SYTEPOL

Plus en détail

Les AGENDA 21 locaux en Charente-Maritime

Les AGENDA 21 locaux en Charente-Maritime Les AGENDA 21 locaux en Charente-Maritime Appel à projets 2016 DDTM 17 1 L agenda 21 local, un cadre stratégique pour le développement territorial Agenda 21 : * un projet de territoire contribuant au Développement

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Modification

Plan Local d Urbanisme. Modification La Montagne Plan Local d Urbanisme Modification 7 - Annexes 7.2 Réseau d eau potable 7-2-1 Notice du réseau d eau potable Pôle Sud-Ouest Révision du 23 octobre 2006 Modification du 9 avril 2010 LA MONTAGNE

Plus en détail

Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés?

Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés? Performance énergétique : quels outils pour intégrer les énergies renouvelables aux bâtiments neufs et rénovés? Rencontres nationales des énergies renouvelables 14 décembre 2016 Consommation finale d'énergie

Plus en détail

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique

Les enjeux de l éclairage public. La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Les enjeux de l éclairage public La Table Ronde Nationale sur l Efficacité Énergétique Le facteur 4 Synthèse des engagements français en matière de lutte contre le changement climatique : Diviser par quatre

Plus en détail

PROGRAMME DE RECHERCHE EN EAU SOUTERRAINE DANS LE SOCLE VENDÉEN ( ): Synthèse, bilan et optimisations E. MACE, J. BORTOLI Vendée Eau

PROGRAMME DE RECHERCHE EN EAU SOUTERRAINE DANS LE SOCLE VENDÉEN ( ): Synthèse, bilan et optimisations E. MACE, J. BORTOLI Vendée Eau PROGRAMME DE RECHERCHE EN EAU SOUTERRAINE DANS LE SOCLE VENDÉEN (2003-2013): Synthèse, bilan et optimisations E. MACE, J. BORTOLI Vendée Eau "Conférence Internationale Aquifères de socle: le point sur

Plus en détail

Redevance pour pollution de l'eau - AESN

Redevance pour pollution de l'eau - AESN regionauvergne.biz / Redevance pour pollution de l'eau - AESN Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 27/04/2010 Objectifs de la redevance pour pollution de

Plus en détail

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012

CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie. Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 CONCOURS 2012 Bâtiments Basse Consommation d Énergie Fabrice LAMOUREUX - Région Languedoc-Roussillon Réunion Club Énergies 34 du 9 février 2012 OBJECTIF : EXPERIMENTER LES LABELS BATIMENT BASSE CONSOMMATION

Plus en détail

Les perspectives

Les perspectives Les perspectives 2030-2050 Pas de temps et trajectoires : le cycle des choix d achats et comportements d usages Ampoules Electroménager Télévision Ordinateur Vêtements Cycle de renouvellement moins de

Plus en détail

PROJET : RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE EXERCICE 2013

PROJET : RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE EXERCICE 2013 PROJET : RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE EXERCICE 2013 SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE CHAMPAGNEY Siège : 37 avenue de la Gare 70290

Plus en détail

Pour une production du logement locatif HLM qui contribue au développement durable du territoire

Pour une production du logement locatif HLM qui contribue au développement durable du territoire séminaire "Aujourd'hui et demain, quel logement dans l'ain?", Conseil général de l'ain, 3 juillet 2012 Pour une production du logement locatif HLM qui contribue au développement durable du territoire Intervention

Plus en détail

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance

Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Programme de sensibilisation auprès des collèges du bassin versant du Lez : L eau en climat méditerranéen entre rareté et abondance Le contexte Situés au cœur de la région méditerranéenne, Montpellier

Plus en détail

La loi de transition énergétique pour la croissance verte. Les apports de la loi en matière de constructions neuves

La loi de transition énergétique pour la croissance verte. Les apports de la loi en matière de constructions neuves La loi de transition énergétique pour la croissance verte Les apports de la loi en matière de constructions neuves L exemplarité des bâtiments publics Décret en cours de travail au conseil d Etat Les constructions

Plus en détail

INFORMATION 0BJECTIVE, NEUTRE ET GRATUITE

INFORMATION 0BJECTIVE, NEUTRE ET GRATUITE PROJET CONSEIL PERSONNALISE AUX PARTICULIERS SUR LEURS CONSOMMATIONSD ENERGIE ET D EAU INFORMATION 0BJECTIVE, NEUTRE ET GRATUITE Le CREAQ, acteur majeur de sensibilisation et de formation au développement

Plus en détail

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE

Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE Le Schéma Régional du Climat, de l'air et de l'énergie SRCAE le 22 mars 2013 Brigitte LOUBET DRIEE/SECV Véronique CHARBEAUX - CRIF 1 SRCAE : le document stratégique régional Il fixe les grandes orientations

Plus en détail

GESTION URBAINE SOCIALE DE PROXIMITE. VILLE D'ANGOULÊME 13 Janvier 2012 «7 ans de PRU et après?» Orléans

GESTION URBAINE SOCIALE DE PROXIMITE. VILLE D'ANGOULÊME 13 Janvier 2012 «7 ans de PRU et après?» Orléans GESTION URBAINE SOCIALE DE PROXIMITE VILLE D'ANGOULÊME 13 Janvier 2012 «7 ans de PRU et après?» Orléans Angoulême 42 242 habitants 4 secteurs des conseils des quartiers 3 ZUS 2 ORU 1 2 ORU 3 ORU 4 ZUS

Plus en détail

Schéma Régional pour l'intelligence Économique

Schéma Régional pour l'intelligence Économique Préfecture de région Basse-Normandie Schéma Régional pour l'intelligence Économique 2007-2013 --------------- 1. Préambule Le présent Schéma Régional pour l Intelligence Économique (SRIE) définit les axes

Plus en détail

Conseil en Energie Partagé

Conseil en Energie Partagé Présentation du Conseil en Energie Partagé à Dreux Agglomération Retour d expériences 03/12/2013 1. Présentation 2.Au quotidien, les missions, la méthodologie 3. Retour d expériences. Situation Géographique

Plus en détail

Charte des collectivités et des professionnels de l éolien pour le développement de projets éoliens en Seine et Marne

Charte des collectivités et des professionnels de l éolien pour le développement de projets éoliens en Seine et Marne Charte des collectivités et des professionnels de l éolien pour le développement de projets éoliens en Seine et Marne Dans le cadre du Club climat énergie 77, rassemblant les acteurs de l énergie du territoire

Plus en détail

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL STRATÉGIE DE RAYONNEMENT ET D'ATTRACTIVITÉ DES TERRITOIRES TOURISME MARKETING TERRITORIAL DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES TERRITOIRES OPERATIONS D AMENAGEMENTS

Plus en détail

ORGANISER UN SYSTÈME DE RECENSEMENT DE L'OFFRE DE LOGEMENTS ACCESSIBLES

ORGANISER UN SYSTÈME DE RECENSEMENT DE L'OFFRE DE LOGEMENTS ACCESSIBLES ORGANISER UN SYSTÈME DE RECENSEMENT DE L'OFFRE DE LOGEMENTS ACCESSIBLES JOURNÉE TERRITORIALE DE L ACCESSIBILITÉ DÉPARTEMENT DE LA SAVOIE 19 JANVIER 2012 Sandira SANIEL photo: cete de Lyon Ministère de

Plus en détail

La Poste au cœur de la rénovation énergétique. Le contexte. La Poste dispose de nombreux atouts

La Poste au cœur de la rénovation énergétique. Le contexte. La Poste dispose de nombreux atouts www.laposte.fr Le contexte Le secteur du bâtiment représente 43% de la consommation d énergie inale du pays. Les 2/3 sont consommés par le secteur résidentiel. La loi du 17 août 2015, relative à la transition

Plus en détail

La mise en place de conteneurs enterrés et semi-enterrés au Sictom du Mâconnais 14 décembre 2010

La mise en place de conteneurs enterrés et semi-enterrés au Sictom du Mâconnais 14 décembre 2010 La mise en place de conteneurs enterrés et semi-enterrés au Sictom du Mâconnais 14 décembre 2010 Le territoire du Sictom 64 554 habitants 28 communes 5 déchèteries Habitat vertical de 35% Le sictom du

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial du Parc naturel régional Périgord- Limousin. Retour d'expérience sur la démarche "climagri"

Plan Climat Energie Territorial du Parc naturel régional Périgord- Limousin. Retour d'expérience sur la démarche climagri Plan Climat Energie Territorial du Parc naturel régional Périgord- Limousin Retour d'expérience sur la démarche "climagri" Parc naturel régional Périgord-Limousin : un projet territorial de développement

Plus en détail

Bénédicte GUERINEL DREAL LR Pôle littoral. 6 septembre 2013 Colloque «Hausse du niveau de la mer et risques côtiers»

Bénédicte GUERINEL DREAL LR Pôle littoral. 6 septembre 2013 Colloque «Hausse du niveau de la mer et risques côtiers» Véhiculer l'information sur les effets du changement climatique dans les zones côtières Bénédicte GUERINEL DREAL LR Pôle littoral 6 septembre 2013 Colloque «Hausse du niveau de la mer et risques côtiers»

Plus en détail

Raisonner ensemble les économies locales

Raisonner ensemble les économies locales Raisonner ensemble les économies locales Coopération économique sur l entente TRIDAN Trans-Rhodanienne Isère Drome Ardèche Nord Complémentarité du foncier d activité Adeline Menneron Chef de projet TRIDAN

Plus en détail

La méthode des 3E appliquée à l agglomération bordelaise

La méthode des 3E appliquée à l agglomération bordelaise La méthode des 3E appliquée à l agglomération bordelaise Sandrine VAUCELLE UMR 5185 ADESS CNRS-Université de Bordeaux 3 Eau&3E Pôle Bordeaux Plan 1- Commande et positionnement scientifique : une méthodologie

Plus en détail

Pièce jointe n 3 ENTRE. D une part,

Pièce jointe n 3 ENTRE. D une part, Pièce jointe n 3 Convention de partenariat entre le groupement de collectivités «Prévention des biodéchets et des déchets végétaux» et Trivalis pour la coordination d actions locales conduites par un animateur

Plus en détail

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat

La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat Vendredi 22 janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE La Communauté d agglomération aide ses habitants à améliorer ou rénover leur habitat La Communauté d agglomération Saint-Dizier, Der & Blaise, engage un Programme

Plus en détail

Formation: Comment développer une agriculture durable sur votre territoire?

Formation: Comment développer une agriculture durable sur votre territoire? Formation: Comment développer une agriculture durable sur votre territoire? Les actions des collectivités sur le foncier A Celles-sur-Belle le 7/11/14 Constats et enjeux: 200 fermes disparaissent chaque

Plus en détail

eau et assainissement

eau et assainissement 67 eau et assainissement De la gestion de l eau potable à l assainissement des eaux usées et pluviales, le Grand Avignon veille au bon fonctionnement de l ensemble du cycle. Offrir une eau potable de qualité,

Plus en détail

L EAU NON POTABLE. Service Technique de l Eau et de l Assainissement

L EAU NON POTABLE. Service Technique de l Eau et de l Assainissement L EAU NON POTABLE Service Technique de l Eau et de l Assainissement Évolution de la mise en distribution 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006

Plus en détail