Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil"

Transcription

1 Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation normale du sommeil sur les 24 h Expliquer le fonctionnement du réseau exécutif de l éveil et ses bases neurobiologiques Préciser le rôle du noyau ventro-latéral-préoptique (VLPO) dans l induction du sommeil lent Expliquer les interactions entre les neurones monoaminergiques et cholinergiques en sommeil paradoxal 1

2 Structure du sommeil normal Différents stades de veille et de sommeil Organisation normale du sommeil Mécanismes neurophysiologiques de l Eveil Mécanismes neurophysiologiques du Sommeil Lent Modèle Flip-Flop: Interaction Eveil - Sommeil Lent Mécanismes neurophysiologiques du Sommeil Paradoxal Conclusion PLAN Structure du sommeil normal - Différents stades de veille et de sommeil - Organisation normale du sommeil 2

3 Le Sommeil: Définition comportementale Caractéristiques comportementales : Immobilité corporelle Perte de conscience Indifférence aux stimuli habituels mais conservation de sensibilité à des stimuli intenses Réversibilité immédiate Processus actif Trait commun aux différentes espèces animales Imprécision Définition neurophysiologique Définition neurophysiologique du sommeil: Polysomnographie Amplificateur Classification Rythme bêta Fréquence en hertz hz Rythme alpha Rythme thêta Rythme delta 8 12 hz 4 7 hz < 4 hz Lents, rapides ou absents Tonus: présent ou absent Classification du sommeil en différents stades et époques: (Scoring selon Rechtschaffen et Kales, 1968) 3

4 Tracé de veille active : Rythme désynchronisé Tracé de transition veille-sommeil: Rythme désynchronisé Tracé de stade 2: Fuseaux de sommeil (Durée> 0,5s, Hz) Tracé de stade 2: Complexe K (Durée> 0,5s, Onde lente) 4

5 Trace de stade 3: >20 % de l époque avec des ondes lentes de grande amplitudes entre 0,5 à 2 c/s Rythme synchronisé Trace de stade 4: >50 % de l époque avec des ondes lentes de grande amplitudes (> 75 µv) et de 0,5 à 2 c/s Tracé de sommeil paradoxal avec mouvements oculaires rapides, et atonie musculaire Rythme désynchronisé 5

6 Organisation du sommeil normal: Analyse de l hypnogramme Cycle: Sommeil lent + paradoxal : 90 minutes Nuit de sommeil normal d un adulte jeune: Durée 7,2h B S1 = 5 % S3+S4 = 25 % S2 = 50 % SP = 20 % MECANISMES NEUROPHYSIOLOGIQUES DE L EVEIL 6

7 Historique *1925: Encéphalite léthargique - Von Economo - Lésion hypothalamique postérieure: Somnolence Lésion hypothalamique antérieure: Insomnie Importance de l hypothalamus dans la régulation de la veille et du sommeil Historique: : Morruzzi et Magoun Transsection complète du TC: Partie mésencéphalique(b): Cerveau isolé - Tracé de sommeil ininterrompu: Rythme lent delta - Stimulation sensorielle impossible Chat Transsection complète de Moelle cervicale en A- Encéphale isolé - Alternance ondes lentes (sommeil) et rapides (éveil) - Si stimulation sensorielle (via nerfs crâniens): Eveil cortical 7

8 Expériences de stimulation/ lésion Entre cerveau et encéphale isolé: SRAA Substance réticulée activatrice ascendante Région cholinergique Lésion: Apparition du sommeil lent Stimulation de SRAA: - Eveil réticulaire = Activation autonomique Augmentation de fréquence cardiaque, respiratoire et pression artérielle B A - Puis Eveil cortical via les voies excitatrices ascendantes sur cortex diffus - Puis Eveil comportemental via les voies motrices descendantes: Stimulation des motoneurones de ME Bilan de ces expériences 1950 Sommeil = passif Eveil = actif Sommeil = 1 seul état EEG lent stade 1 à 4 avec diminution du pouls et respiration et MOL à l endormissement 1957: Découverte du Sommeil Paradoxal Sommeil = Actif 8

9 Régulation de VEILLE SOMMEIL LENT Eveil et sommeil = Processus actifs intimement liés *Pour déclencher l éveil: il faut activer l éveil et inhiber le sommeil *Pour déclencher le sommeil: il faut activer sommeil et inhiber veille - Si l éveil ne s inactive pas pendant le sommeil: Insomnie psychophysiologique = Activation des 2 systèmes - Si le sommeil et l éveil sont inactivés: Anesthésie = Inactivation des 2 systèmes EVEIL: Régulation complexe via plusieurs composantes différentes: Composante corticale et comportementale Si dissociation: Somnambulisme Réseau exécutif de l éveil Formation réticulée et Nx pédunculopontin: Cholinergique Autres noyaux impliqués Télencéphale basal: Pour Eveil cortical/ Voie cholinergique Locus coeruleus: Pour Eveil cortical/ Voie noradrénergique Hypothalamus postérieur: Nx tubéromammillaire Pour Eveil cortical/ Voie histaminergique Système nigro-strié: Pour Eveil comportemental/ Voie dopaminergique LN Dopa Système du raphé Pour alternance Veille-Sommeil/ Voie sérotoninergique Quand éveil: Raphé est actif et prépare le sommeil car si lésion Réticulée Insomnie 9

10 Système hypocrétinergique/ orexinergique Hypothalamus latéral: Neurones à hypocrétine/orexine: Pour Eveil cortical innervent tous les systèmes d éveil MECANISMES NEUROPHYSIOLOGIQUES DU SOMMEIL LENT 10

11 Genèse du sommeil lent: Mécanisme de l endormissement en SL: Décharge du Nx Raphé en Veille Projection de sérotonine sur Nx ventro-latéral-préoptique (VLPO) Stimulation du VLPO: - Inhibition descendante du réseau de veille SRAA Système cholinergique (SRAA) Autres systèmes de veille (Hypothalamus post ) - Activation ascendante des neurones réticulothalamique: GABA GABA = base de la grande majorité des hypnotiques (BZD et barbiturique) Destruction du Nx Raphé ou VLPO ou inhibiteur de synthèse de sérotonine = Insomnie + Origine de l activité corticale en sommeil lent Maintien du sommeil lent Désinhibition des neurones réticulothalamiques gabaergiques: Noyaux auto-rythmiques Transmission des hyperpolarisations rythmiques au cortex via les neurones thalamo-corticaux = Synchronisation thalamo-corticale Hyperpolarisation courte:fuseaux de sommeil Hyperpolarisation prolongée: Ondes Lentes Cortex Thalamus: PM de l activité corticale Si lésion du thalamus: Perte des ondes corticales Si lésion du cortex: Persistance de l oscillation thalamique Afférence thalamo-corticale Thalamus Neurones pyramidaux a A Neurones thalamo-corticaux Neurones réticulo-thalamiques (GABA) = Pacemaker 11

12 Oscillation thalamo-corticale: En présence d une excitation Neurones réticulo-thalamique excités Perte du caractère auto-rythmique Blocage des ondes corticales en surface = Arrêt de l oscillation thalamo-corticale = Rythme EEG désynchronisé MODELE FLIP-FLOP 12

13 Interaction Sommeil Lent/ Veille: Modèle Flip/ Flop VLPO TMN LC/ RD Sommeil Veille Saper et al 2003 VLPO «ON» TMN LC/ RD Sommeil Veille 13

14 Hypocrétine VLPO TMN LC/ RD Sommeil Veille Hypocrétine VLPO TMN LC/ RD «ON» Veille Sommeil 14

15 Narcolepsie : Modèle de dysrégulation du sommeil Pathologies génétiques Hypothalamus latéral Narcoleptiques Témoins VLPO Sommeil Hypocrétine TMN LC/ RD Veille Augmentation de pression du sommeil paradoxal MECANISMES NEUROPHYSIOLOGIQUES DU SOMMEIL PARADOXAL 15

16 Sommeil Paradoxal: Historique *Kleitman- Dement 1957 Observation de MOR pendant la nuit Correspondance avec phase d EEG activé: Désynchronisé Sommeil passif Sommeil Paradoxal: Historique *M.Jouvet 1959: Travaux chez le chat - Découverte d un nouveau stade de sommeil (Activation): = Sommeil Paradoxal: MOR + activation EEG (Désynchronisation) + Atonie musculaire + Activité Pointes Ponto-Géniculé-Occipitales PGO - Préparation pontique Découverte de l atonie musculaire chez chats «décérébrés» puis confirmation de la genèse du SP dans le pont SP: origine pontique 16

17 Sommeil paradoxal: Interaction de 2 réseaux de neurones Nx Raphé Locus coeruleus - Sommeil Paradoxal Nx pédunculo-pontin Locus coeruleus alpha Monoamines EVEIL - Cholinergique Système permissif Neurones SP off Système exécutif Neurones SP on Genèse du SP: Interaction des neurones monoaminergiques et cholinergiques Décharge neuronale - - Activité monoaminergique inhibitrice Activité cholinergique excitatrice Neurones aminergiques SP «off» Neurones cholinergiques SP «on» Activité neuronale Monoaminergique Cycles Veille-SP Cholinergique SP SP SP SP 17

18 Sommeil paradoxal: Composante tonique Activation ascendante thalamo-corticale via Nx pédunculo-pontin Désynchronisation de l EEG Inhibition descendante via Locus coeruleus alpha Atonie musculaire Quand lésion LC alpha: TCSP Sommeil paradoxal: Composante phasique Générateur des PGO: = Nx pédunculo-pontin - Activation des systèmes oculo-moteurs Mouvements oculaires rapides - Activation des Corps Genouillés Latéraux puis des systèmes visuels IMAGERIE visuelle 18

19 SYNTHESE Neuromédiateurs/ structures impliquées Origine EVEIL SOMMEIL ACH SRAA, TB, PPT + + (SP) Histamine Hy Post + Dopamine LN + Noradrénaline LC + Hypocrétine Hy lat + Sérotonine Raphé dorsal (SL) GABA VLPO + (SL) CONCLUSION Mécanismes neurophysiologiques de la veille, du sommeil lent et du sommeil paradoxal sont complexes Structures cérébrales impliquées dans la genèse des états de veille sont multiples et parfois redondantes avec des neuromédiateurs différents Rôle du système hypocrétinergique dans la veille Rôle du VLPO dans la genèse du sommeil lent Le sommeil paradoxal est issu de l interaction de neurones cholinergiques et monoaminergiques (localisés dans TC) Mots clés: Monoamines, cholinergique, désynchronisation, thalamus, hypocrétine, histamine, VLPO, flip-flop, activité phasique et tonique du SP 19

Objectifs du cours PLAN. Structure du sommeil normal. DFGSM3 UE Système Neurosensoriel - Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil

Objectifs du cours PLAN. Structure du sommeil normal. DFGSM3 UE Système Neurosensoriel - Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil DFGSM3 UE Système Neurosensoriel - Bases neurophysiologiques des états de veille et de sommeil Yves DAUVILLIERS Département de Physiologie Neurologie CHU Montpellier Objectifs du cours Décrire l organisation

Plus en détail

BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES DE L ALTERNANCE VEILLE-SOMMEIL

BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES DE L ALTERNANCE VEILLE-SOMMEIL BASES NEUROPHYSIOLOGIQUES DE L ALTERNANCE VEILLE-SOMMEIL DR PHILIP Explorations Fonctionnelles Système Nerveux, clinique du sommeil, CHU Bordeaux CNU section 4402 physiologie 1 Plan I) Historique, II)

Plus en détail

3 ème partie : Neurosciences cognitives

3 ème partie : Neurosciences cognitives 1 D après Cerveau & Psycho n 23 3 ème partie : Neurosciences cognitives CHAPITRE 7 - LE SOMMEIL (fascicule 1/4) Yves DAUVILLIERS, neurologue, maître de conférences universitaire et praticien hospitalier,

Plus en détail

EEG en Pédiatrie: ça bouge

EEG en Pédiatrie: ça bouge EEG en Pédiatrie: ça bouge A. Kaminska, P. Plouin, C. Soufflet NEM / Evolution EEG // maturation cérébrale rapide à cet âge, (croissance du PC, acquisitions psychomotrices) d autant plus rapides que l

Plus en détail

SOMMEIL INTRODUCTION STADES DE SOMMEIL

SOMMEIL INTRODUCTION STADES DE SOMMEIL SOMMEIL Introduction Stades de sommeil Nuit de sommeil type Sommeil chez le nouveau né Sommeil au cours de la vie Comparaison avec les autres animaux Fonctions du sommeil Neurobiologie du cycle veille

Plus en détail

These intro Dernière mise à jour : 29-01-2011

These intro Dernière mise à jour : 29-01-2011 These intro Dernière mise à jour : 29-01-2011 ContexteI. Le sommeiltous les animaux présentent un cycle d alternance entre l activité et le repos. Chez les mammifères, le cycle veille-sommeil est bien

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Neurobiologie des états de vigilance

Neurobiologie des états de vigilance DIU Le Sommeil et sa Pathologie 2007-2008 Neurobiologie des états de vigilance Dr. Joëlle ADRIEN Directeur de Recherches à l INSERM UMR 677 INSERM/UPMC Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière- Université

Plus en détail

VIGILANCE SOMMEIL - EPILEPSIE

VIGILANCE SOMMEIL - EPILEPSIE VIGILANCE SOMMEIL - EPILEPSIE Université de Namur P. LALOUX Introduction Le cerveau n est pas qu un organe associant diverses structures anatomiques les unes aux autres. Grâce à un réseau neuronal électrique,

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus

Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus Anatomie fonctionnelle du tronc cérébral Les systèmes modulateurs diffus Le tronc cérébral fait partie de l encéphale et donc du système nerveux central. Il est situé dans la fosse crânienne postérieur

Plus en détail

Activité électrique cérébrale

Activité électrique cérébrale Activité GENESE DE L ACTIVITE ELECTRIQUE CEREBRALE ELECTROENCEPHALOGRAMME MECANISMES NEUROBIOLOGIQUES DES CYCLES VEILLE-SOMMEIL Département de Neurologie Montpellier Technique de mesure de l activité corticale:

Plus en détail

Physiologie du Sommeil

Physiologie du Sommeil Physiologie du Sommeil Optionnel Neurobio/Neuropsychologie 2014-2015 Imad Ghorayeb imad.ghorayeb@u-bordeaux2.fr Le sommeil Le sommeil est un besoin physiologique, vital et fondamental qui occupe un tiers

Plus en détail

Neurobiologie du Sommeil. et de l'insomnie

Neurobiologie du Sommeil. et de l'insomnie DU Prise en charge de l'insomnie -2010 Neurobiologie du Sommeil et de l'insomnie Traitements antidépresseurs Joëlle Adrien UMRS 975 Inserm/UPMC - Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie, site Pitié-Salpêtrière,

Plus en détail

Plan de cours. généralités. 1. Le sommeil: définitions et. 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil

Plan de cours. généralités. 1. Le sommeil: définitions et. 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil Le sommeil VIDEO Plan de cours 1. Le sommeil: définitions et généralités 2. Physiologie du sommeil 3. Hygiène du sommeil 2 Plan de cours 1. Le sommeil: définition et généralités 2. Physiologie du sommeil

Plus en détail

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps

LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE. Plan du cours. B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps LA SOMESTHESIE : SENSIBILITES TACTILE, THERMIQUE ET DOULOUREUSE Plan du cours I LA SENSIBILITE TACTILE A/ Les mécanorécepteurs B/ Sensibilité différentielle de la surface du corps C/ Les voies somesthésiques

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

1 Diagnostic médical avec

1 Diagnostic médical avec 1 Diagnostic médical avec les signaux périodiques ACTIVITÉ PRÉLIMINAIRE : LE POULS Prenez votre pouls en chronométrant pendant une minute. Des battements s observent à un rythme régulier. Ils sont périodiques.

Plus en détail

SNP Physiologie du sommeil. Physiologie du sommeil

SNP Physiologie du sommeil. Physiologie du sommeil 25/10/2013 FONTANA Chloé L3 Système neurosensoriel et psychiatrie Dr Rey 20 pages Physiologie du sommeil Plan A) Définitions du sommeil et de sa physiologie B) Les différents états de vigilance chez les

Plus en détail

Fiche résumé sur les neurotransmetteurs

Fiche résumé sur les neurotransmetteurs Fiche résumé sur les neurotransmetteurs I. Origine et cible des neurones (Système nerveux central uniquement) et récepteurs Nom : Nom usuel du neurotransmetteur Régions d origine : Régions cérébrales (SNC)

Plus en détail

Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1

Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1 Un bon sommeil, un allié des saines habitudes de vie 1 Plan de présentation 2 Le sommeil Les rythmes Les besoins de sommeil Les méthodes d investigation Stades de sommeil Fonctions du sommeil Objectifs

Plus en détail

LES RYTHMES BIOLOGIQUES. Dr Nathalie Audubert Interne 6 ème semestre Concours E 2004 Faculté de Strasbourg

LES RYTHMES BIOLOGIQUES. Dr Nathalie Audubert Interne 6 ème semestre Concours E 2004 Faculté de Strasbourg LES RYTHMES BIOLOGIQUES Dr Nathalie Audubert Interne 6 ème semestre Concours E 2004 Faculté de Strasbourg 1 1- Introduction 2- Classification 3- Les mécanismes des rythmes circadiens A- Les bases anatomiques

Plus en détail

PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR

PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR PHYSIOPATHOLOGIE DE LA DOULEUR Comprendre «comment ça a marche» Distinguer les différents types de douleur par excès s de nociception par désaffd safférentation = neurogènes nes ou mixtes +++ Pour bien

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL. IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY

PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL. IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY PHYSIOLOGIE DU SOMMEIL IFMK. Septembre 2012 Dr. M. VIPREY PLAN Cycles du sommeil Polysomnographie Horloge interne Fonctions du sommeil Troubles du sommeil Introduction Sommeil : État physiologique temporaire

Plus en détail

Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal

Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal Les circuits neuronaux responsables du Sommeil paradoxal Pierre-Hervé Luppi DIU Physiologie et Pathologie du Sommeil, Lyon, Jeudi 18 Décembre 2014 Le sommeil paradoxal est présent chez le chat pontique

Plus en détail

2. www.expair-sante.fr

2. www.expair-sante.fr La luminothérapie L horlogerie pour comprendre les troubles du Sommeil Le corps humain possède une horlogerie minutieuse. Dans les couches profondes du cerveau se trouve une horloge biologique interne

Plus en détail

Psychopharmacologie essentielle. Chapitre 1. Anatomie et physiologie des neurones

Psychopharmacologie essentielle. Chapitre 1. Anatomie et physiologie des neurones Psychopharmacologie essentielle Stephen M. STAHL Traduction coordonnée par le Docteur Patrick Lemoine (1 132 pages, 926 illustrations en couleurs, 189 tableaux et index de 60 pages) Chapitre 1. Anatomie

Plus en détail

Sommeil normal. Isabelle Arnulf

Sommeil normal. Isabelle Arnulf Sommeil normal Isabelle Arnulf Unité des Pathologies du Sommeil Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris Centre de Recherche de l'institut du Cerveau et de la Moelle épiniere UPMC-Paris6 ; Inserm UMR_S 975; CNRS

Plus en détail

Prise en charge des troubles du sommeil chez la femme enceinte à l issue d une demande spontanée : intérêt du conseil officinal

Prise en charge des troubles du sommeil chez la femme enceinte à l issue d une demande spontanée : intérêt du conseil officinal Année universitaire 2012-2013 THÈSE pour le DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Julie TAILLEZ née le 19 novembre 1988 à Senlis (60) ---------------- soutenue publiquement le 13 novembre 2013 ----------------

Plus en détail

Synapses non obligatoires :

Synapses non obligatoires : Synapses non obligatoires : Un seul PA arrivant en zone présynaptique ne peut déclencher un PA en zone post- synaptique - Un PA génère un potentiel post synaptique excitateur (PPSE) dure 15 msec; Si un

Plus en détail

Chapitre 6 Anatomie fonctionnelle du système nerveux. système nerveux. 1. Développement embryonnaire du. Embryon à 25 jours

Chapitre 6 Anatomie fonctionnelle du système nerveux. système nerveux. 1. Développement embryonnaire du. Embryon à 25 jours Chapitre 6 Anatomie fonctionnelle du système nerveux 1. Développement embryonnaire du système nerveux Embryon à 25 jours 1 2 3 4 Télencéphale Diencéphale Mésencéphale Pont de Varole (protubérance) Bulbe

Plus en détail

Noyaux gris centraux D. Hasboun 2006-2007 1

Noyaux gris centraux D. Hasboun 2006-2007 1 Noyaux gris centraux 2006-2007 1 IRM T1 Définitions Archéostriatum : amygdale Paléostriatum : pallidum Globus pallidus interne (GPi) Globus pallidus externe (Gpe) Néostriatum : Noyau caudé Putamen Corps

Plus en détail

Sommeil et rythmes circadiens et saisonniers

Sommeil et rythmes circadiens et saisonniers Sommeil et rythmes circadiens et saisonniers Images tirées de «Fundamental Neuroscience», Academic Press, 1999 Traduction et présentation, Claude Messier, 1999 Il y a deux stages principaux dans le sommeil:

Plus en détail

Bases Neurophysiologiques de l'alternance Veille/Sommeil

Bases Neurophysiologiques de l'alternance Veille/Sommeil UE : Neurologie Physiologie Date : 5/12/2011 Promo : DCEM 1 Plage horaire : 8h à 10h Enseignant : Dr. PHILIP Ronéistes : AH THIANE Laurent laurent.ah@hotmail.fr NATIVEL Mathilde thidou@msn.com Bases Neurophysiologiques

Plus en détail

La Physiologie du Sommeil

La Physiologie du Sommeil La Physiologie du Sommeil I- Les problèmes de définition Comment définir le sommeil? Le sommeil correspond à un état physiologique connu par tous à travers son vécu personnel mais dont la définition précise

Plus en détail

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX. Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL TRAITEMENT DE L INFORMATION SENSORIELLE : PRINCIPES GENERAUX Plan du cours I ORGANISATION GENERALE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1. Principe général du fonctionnement cérébral 2. Notions de base en physiologie

Plus en détail

Caractérisation des hypersomnies centrales chez l homme : approche clinique et électrophysiologique.

Caractérisation des hypersomnies centrales chez l homme : approche clinique et électrophysiologique. Thèse de doctorat de l université Pierre et Marie Curie Paris 6 Spécialité Neurosciences (École doctorale cerveau, cognition et comportement) Présentée par Cyrille VERNET Pour obtenir le grade de DOCTEUR

Plus en détail

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur Page1 Dr CAILLOCE Prépa IADE 2009 Les voies de la douleur La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C'est une expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes

Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes Neuromodulation de la douleur : place de la r-tms (repetitive Transcranial Magnetic Stimulation) Dr Denis VESVARD CETD du CHU de Rennes ST MALO Avril 2015 Deux notions importantes L intensité de la douleur

Plus en détail

«La psychothérapie des troubles du sommeil» Katerina Espa Cervena

«La psychothérapie des troubles du sommeil» Katerina Espa Cervena «La psychothérapie des troubles du sommeil» Katerina Espa Cervena «L agenda» de la présentation TCC- I: traitement de référence Rappel physiologie du sommeil Pathophysiologie de l insomnie Modèles de l

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions Malaises, épilepsie nocturne, narcolepsie Dr Michel Bureau Clinique Reine Astrid, Malmédy 1. «Malaises» du sommeil 2. Narcolepsie 3. Epilepsies nocturnes Où dans la classification des troubles du sommeil?

Plus en détail

PHYSIOLOGIE ET PATHOLOGIE. ALAIN NICOLAS MD, PhD Unité d Exploration Hypnologique CNRS UMR 5167

PHYSIOLOGIE ET PATHOLOGIE. ALAIN NICOLAS MD, PhD Unité d Exploration Hypnologique CNRS UMR 5167 Certificat de Psychologie et Neurobiologie Lyon 12 novembre 2009 SOMMEIL PHYSIOLOGIE ET PATHOLOGIE ALAIN NICOLAS MD, PhD Unité d Exploration Hypnologique CNRS UMR 5167 Service Universitaire de Psychiatrie

Plus en détail

Les VOIES DE LA DOULEUR

Les VOIES DE LA DOULEUR Les VOIES DE LA DOULEUR D. CAILLOCE D. CAILLOCE 2013 1 / 28 DEFINITION Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque

Plus en détail

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007

LES TROUBLES DU SOMMEIL. A. Autret Septembre 2007 LES TROUBLES DU SOMMEIL A. Autret Septembre 2007 Trouble du sommeil : prévalence Au moins un trouble du sommeil : 28% Insomnie : 18% Syndrome des jambes sans repos : 5% Syndrome d apnées du sommeil : 5

Plus en détail

Index. Sommeil normal et neurobiologie Normal sleep and neurobiology INDEX INDEX DOSSIER THÉMATIQUE Neurobiologie des troubles du sommeil

Index. Sommeil normal et neurobiologie Normal sleep and neurobiology INDEX INDEX DOSSIER THÉMATIQUE Neurobiologie des troubles du sommeil DOSSIER THÉMATIQUE Sommeil normal et neurobiologie Normal sleep and neurobiology A. Bridoux*, C. Monaca* L e sommeil est un état particulier qui survient régulièrement toutes les 24 heures. Il est indispensable

Plus en détail

TROUBLE DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT PRÉSENTANT UNE ANOMALIE DE DÉVELOPPEMENT

TROUBLE DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT PRÉSENTANT UNE ANOMALIE DE DÉVELOPPEMENT TROUBLE DU SOMMEIL CHEZ L ENFANT PRÉSENTANT UNE ANOMALIE DE DÉVELOPPEMENT Hélène De Leersnyder Pédiatre Consultation «sommeil» Hôpital Necker. Paris Journées Internationales Jérôme Lejeune Familles et

Plus en détail

Ateliers de Paris. Physiologie et Exploration du sommeil

Ateliers de Paris. Physiologie et Exploration du sommeil Ateliers de Paris Physiologie et Exploration du sommeil Xuân-Lan Nguyên C.E.T.T.S.S.A. Hôpital Saint-Antoine, Paris L hypnogramme = une succession de cycles; chaque cycle = une succession de stades 1 Intégrer

Plus en détail

TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE

TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE Item 43 TROUBLES DU SOMMEIL DE L ENFANT ET DE L ADULTE MODULE 3. MATURATION ET VULNÉRABILITÉ N 43 - Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte Diagnostiquer les troubles du sommeil du nourrisson, de

Plus en détail

Physiologie et exploration du sommeil, bases physiopathologiques

Physiologie et exploration du sommeil, bases physiopathologiques 30/10/2015 Laure APRILE L3 SNP Dr I.LAMBERT CR : Sanaba NIARE 18 pages SNP - Physiologie et exploration du sommeil, bases physiopathologiques Physiologie et exploration du sommeil, bases physiopathologiques

Plus en détail

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr

Organisation du système nerveux. porcher@inmed.univ-mrs.fr Organisation du système nerveux porcher@inmed.univ-mrs.fr Plan du cours A. GENERALITES B. VOIES AFFERENTES OU DE LA SENSIBILITE VEGETATIVE C. CENTRES VEGETATIFS D. VOIES EFFERENTES E. PARTICULARITES DU

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

Analyse de l étude réalisée par Christopher Bowie Professeur et Chercheur à la Queens University

Analyse de l étude réalisée par Christopher Bowie Professeur et Chercheur à la Queens University Analyse de l étude réalisée par Christopher Bowie Professeur et Chercheur à la Queens University [Etude] «Amélioration des marqueurs neurophysiologiques et neuropsychologiques après un court entrainement

Plus en détail

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie?

6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? 6 Sommes-nous (les malades) tous égaux face à cette pathologie? Sans doute NON car la chronicisation des symptômes n est pas vécue de façon identique selon que le malade a en lui les ressources nécessaires

Plus en détail

Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012

Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012 Journée d'étude et de formation 22 novembre 2012 - LA GACILLY- SOMMEIL ET TRAVAIL DÉCALÉ Docteur Daniel Gloaguen QUELQUES NOTIONS IMPORTANTES 18 heures sans sommeil équivalent en terme de réflexes diminués

Plus en détail

Les antiépileptiques (anticonvulsivants)

Les antiépileptiques (anticonvulsivants) Pharmacologie du système nerveux Chapitre 6 Les antiépileptiques (anticonvulsivants) Antiépileptiques, anticonvulsivants 298 Epilepsie vs Crises épileptiques L épilepsie est une pathologie(un syndrome).

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES RYTHMES BIOLOGIQUES. Dr. Walter S. Marcantoni

LE SOMMEIL ET LES RYTHMES BIOLOGIQUES. Dr. Walter S. Marcantoni LE SOMMEIL ET LES RYTHMES BIOLOGIQUES Dr. Walter S. Marcantoni NOTIONS DE BASES Expliquer les changements électrophysiologiques et physiologiques associés avec les divers stades de sommeil Nommer les structures

Plus en détail

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010

Sommeil et sport Dr. Arnaud PRIGENT (Pneumologue à St LAURENT) sport et sommeil 01/06/2010 Sommeil et sport Structure du sommeil Au cours du sommeil, on repère 2 principaux types de sommeil : Le sommeil lent. Le sommeil paradoxal. Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus

Plus en détail

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC

Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Le fonctionnement neuromoteur inclue des réflexes situés au niveau de la moelle épinière mais modulé par le SNC Il existe 3 types de motoneurones dans la corne ventrale antérieure de la moelle épinière

Plus en détail

LES NEURONES : APPROCHES

LES NEURONES : APPROCHES LES NEURONES : APPROCHES STRUCTURELLE ET FONCTIONNELLE I Généralités Un neurone est une cellule dite «excitable» qui est la brique élémentaire du systèm nerveux. Ces cellules possèdent deux propriétés

Plus en détail

- La partie «Laboratoire du sommeil» montre les outils utilisés dans le domaine de la recherche ou pour un diagnostic médical du sommeil.

- La partie «Laboratoire du sommeil» montre les outils utilisés dans le domaine de la recherche ou pour un diagnostic médical du sommeil. LE LABORATOI RE DU SOMMEI L.. Objectifs pédagogiques : - Découvrir les moyens utilisées pour l étude du sommeil. - Caractériser les différentes phases du sommeil à partir d un hypnogramme. Pendant la visite

Plus en détail

Domaine 3 Soins et assistance

Domaine 3 Soins et assistance Domaine 3 Soins et assistance Compétence 3.8 Soutenir les clients.es dans leur besoin de sommeil & de repos http://www.youtube.com/watch?v=0quetgstloe c.f.plan de formation ASSC, OdaSanté, http://www.odasante.ch/telechargement_assistante_en_soins_et_sante_communautaire.html

Plus en détail

Régulations circadienne et homéostasique du sommeil

Régulations circadienne et homéostasique du sommeil Régulations circadienne et homéostasique du sommeil DIU Veille-Sommeil Novembre 2005 Processus de régulation 3 processus: - circadienne (processus C) - homéostasie (accumulation d une dette de sommeil)

Plus en détail

Vigilance, Sommeil, Processus mnésiques

Vigilance, Sommeil, Processus mnésiques PLAN Vigilance, Sommeil, Processus mnésiques N.Kubis - Faculté de médecine Lariboisière-Bichat 2008-2009 La vigilance Définitions Bases anatomiques EEG et rythmes cérébraux Le sommeil Les cycles Analyse

Plus en détail

Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant

Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant Un petit livret pour accompagner le cours Le sommeil et l enfant Pourquoi comprendre la physiologie du sommeil? Pour respecter le rythme et les besoins de chaque enfant de la naissance jusqu à l adolescence

Plus en détail

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires

Neurophysiologie. Dr P Sauleau. I. Somesthésie et nociception. II. Système nerveux périphérique. III. Réflexes médullaires Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E.

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Postures et respiration en relaxation Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Introduction «Les méthodes de relaxation sont des conduites thérapeutiques, rééducatives ou éducatives, utilisant des techniques

Plus en détail

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE

Neurologiques gq Centrales EMPR LE NORMANDY GRANVILLE La Marche dans les Affections Neurologiques gq Centrales S Injeyan JL Isambert Y Bebin S Le Doze M Cano P Fages W Loisel La Marche Fonction complexe Organisée hiérarchiquement au niveau spinal Contrôlée

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

L ACTION DES DROGUES SUR

L ACTION DES DROGUES SUR L ACTION DES DROGUES SUR 16 Système de recapture de la dopamine Neuromédiateur (dopamine) Récepteur spécifique à dopamine >>LA DOPAMINE ET LE «CIRCUIT DE LA RÉCOMPENSE» Les drogues qui agissent le plus

Plus en détail

7- Les Antiépileptiques

7- Les Antiépileptiques 7- Les Antiépileptiques 1 Définition L épilepsie est un trouble neurologique chronique caractérisé par la survenue périodique et imprévisible de crises convulsives dues à l émission de décharges électriques

Plus en détail

LE SOMMEIL DE LA P.A

LE SOMMEIL DE LA P.A LE SOMMEIL DE LA P.A I/ Les biorythmes Les rythmes biologiques ont une origine génétique, ce sont des rythmes endogè nes (horloge biologique) ; sous dépendance neuro- endocrinienne, l'hypothalamus en est

Plus en détail

HORLOGE BIOLOGIQUE ET RYTHME VEILLE/SOMMEIL

HORLOGE BIOLOGIQUE ET RYTHME VEILLE/SOMMEIL 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 HORLOGE BIOLOGIQUE ET RYTHME VEILLE/SOMMEIL Damien LEGER Centre du Sommeil, Hôtel-Dieu de Paris, 1pl du Parvis Notre Dame 75181 Paris Cedex 04, FRANCE. Résumé L horloge

Plus en détail

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices

Neurophysiologie Somesthésie et nociception II. Système nerveux périphérique III. Réflexes médullaires IV. Cortex moteur et voies motrices Neurophysiologie Dr P Sauleau I. Somesthésie et nociception II. III. IV. Système nerveux périphérique Réflexes médullaires Cortex moteur et voies motrices V. Noyaux gris centraux et cervelet VI. Audition

Plus en détail

Le cerveau Les relations structures fonctions

Le cerveau Les relations structures fonctions Le cerveau Les relations structures fonctions Laboratoire de Physiologie et de Psychophysiologie Université Victor Segalen Bordeaux 2 Annie Mac Leod C.H.U. Bordeaux 33 Service d Explorations Fonctionnelles

Plus en détail

NEURO-PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. La Transmission du Message Douloureux

NEURO-PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR. La Transmission du Message Douloureux NEURO-PHYSIOLOGIE DE LA DOULEUR Claude MANN, Centre anti-douleur CHU de Montpellier La Transmission du Message Douloureux Le message nociceptif part de la périphérie au niveau de nocicepteurs, chemine

Plus en détail

La Variabilité Cardiaque au Cours des Cycles de Sommeil chez l'homme: un Test d'evaluation de l'activité du Système Nerveux Autonome

La Variabilité Cardiaque au Cours des Cycles de Sommeil chez l'homme: un Test d'evaluation de l'activité du Système Nerveux Autonome UNIVERSITE LOUIS PASTEUR STRASBOURG Année 2004 N Thèse Pour obtenir le grade de Docteur de l'université de STRASBOURG Discipline: Sciences du Vivant Domaine : Physiologie Humaine Présentée et soutenue

Plus en détail

Le sommeil, le réveil, l éveil (cycle) Encyclopédie universalis

Le sommeil, le réveil, l éveil (cycle) Encyclopédie universalis Le sommeil, le réveil, l éveil (cycle) Encyclopédie universalis Le cerveau humain, comme celui de tous les Vertébrés supérieurs, subit l alternance de trois états : éveil, sommeil, rêve. Au cours de l

Plus en détail

Université de Montréal. par Julie Poulin. Programme Ph.D. en sciences biomédicales Faculté de Médecine

Université de Montréal. par Julie Poulin. Programme Ph.D. en sciences biomédicales Faculté de Médecine Université de Montréal Le sommeil des personnes atteintes de schizophrénie : résultats d études par questionnaire, polysomnographie et analyse spectrale de l EEG en sommeil paradoxal par Julie Poulin Programme

Plus en détail

Bases neurobiologiques de la récompense

Bases neurobiologiques de la récompense Bases neurobiologiques de la récompense Le système de récompense est la base neurobiologique de l'apprentissage. Il est indispensable à la survie, car il fournit la motivation nécessaire à la réalisation

Plus en détail

Audition. Plan du cours

Audition. Plan du cours Plan du cours Cochlée :...2 rappel anatomo-fonctionnel... 2 Rôle des cellules ciliées internes (CCI) : les "vraies" cellules sensorielles... 4 Rôle des cellules ciliées externes (CCE)... 5 Synthèse du

Plus en détail

Troubles moteurs centraux. - Physiopathologie - Carine Bécamel

Troubles moteurs centraux. - Physiopathologie - Carine Bécamel Troubles moteurs centraux - Physiopathologie - Carine Bécamel carine.becamel@igf.cnrs.fr 04 67 14 29 83 Vue d ensemble Les régions motrices du cortex et du tronc cérébral déclenchent le mouvement grâce

Plus en détail

NEURO-PSYCHOPHYSIOLOGIE

NEURO-PSYCHOPHYSIOLOGIE NEURO-PSYCHOPHYSIOLOGIE INTRODUCTION Définition : étude et analyse des mécanismes et des structures cérébrales qui permettent d approcher une explication des processus mentaux décrits par la psychologie

Plus en détail

HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL

HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL 1 HISTOLOGIE DU SYSTEME NERVEUX CENTRAL Première partie: HISTOLOGIE DU TISSU NERVEUX CENTRAL 1) Les cellules du système nerveux (rappel!) 2) Les tissus nerveux (Histologie

Plus en détail

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI

Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL. Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Présentation préparée par: Dr: S. DIFFALLAH biophysique médicale. Dr H.IBRAHIM ORL Service ORL,CHU Mustapha Pr DJENNAOUI Au quotidien: - enfants de différents âges. - Retard de langage. - Suspicion de

Plus en détail

18/11/2014. Structure, physiologie et exploration du sommeil. Pr J. Paquereau. Tendance au sommeil

18/11/2014. Structure, physiologie et exploration du sommeil. Pr J. Paquereau. Tendance au sommeil ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Structure, physiologie et exploration du sommeil Sommeil Normal et grandes règles de codage du sommeil Pr J. Paquereau 14 novembre 2014 FORMULAIRE

Plus en détail

Les Voies et Centres Visuels

Les Voies et Centres Visuels Les Voies et Centres Visuels La rétine projette vers des régions sous corticales du cerveau Les axones des neurones ganglionnaires rétiniens convergent vers les disques optiques où ils se myélinisent et

Plus en détail

Troubles érectiles et sommeil. Philippe Derambure Unité veille sommeil Service de Neurophysiologie Clinique

Troubles érectiles et sommeil. Philippe Derambure Unité veille sommeil Service de Neurophysiologie Clinique Troubles érectiles et sommeil Philippe Derambure Unité veille sommeil Service de Neurophysiologie Clinique Les érections nocturnes Mise en évidence en 1940 (Halverson et al.) 1965: érections nocturnes

Plus en détail

Le sommeil physiologique et pathologique du sujet âgé : impact sur la qualité du vieillissement et le vieillissement cognitif

Le sommeil physiologique et pathologique du sujet âgé : impact sur la qualité du vieillissement et le vieillissement cognitif Le sommeil physiologique et pathologique du sujet âgé : impact sur la qualité du vieillissement et le vieillissement cognitif Emilie Crawford Achour To cite this version: Emilie Crawford Achour. Le sommeil

Plus en détail

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS

DEFINITIONS DES MOUVEMENTS DEFINITIONS DES MOUVEMENTS L ostéopathe, qui se veut être un spécialiste du mouvement en restituant la mobilité des structures qu il traite quotidiennement, se doit de posséder la terminologie adéquate.

Plus en détail

Les troubles cognitifs alcoolo-induits

Les troubles cognitifs alcoolo-induits Les troubles cognitifs alcoolo-induits Diagnostics, étiologies, évolutions GRAA - LILLE 19 septembre 2013 Philippe TISON Docteur en Psychologie Psychologue clinicien, Neuropsychologue contact : philippe.tison@ch-carvin.fr

Plus en détail

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice.

Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Le contrôle moteur: mieux comprendre les contributions musculosquelettique et neurologique pour améliorer nos programmes de rééducation motrice. Laurent Bouyer, Ph.D. Professeur agrégé département de réadaptation

Plus en détail

La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est

La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est 1 La posture est un arrangement des segments corporels qui reflète la géométrie segmentaire à un temps donné. Chez l homme 60% de la musculature est dédiée à la résistance à la gravité. Tout mouvement

Plus en détail

DOULEUR, SOMMEIL, FIBROMYALGIE

DOULEUR, SOMMEIL, FIBROMYALGIE DOULEUR, SOMMEIL, FIBROMYALGIE Yves Dauvilliers Unité des Troubles du Sommeil Service de Neurologie CHU Montpellier Relation bidirectionnelle Douleur Sommeil Relation Douleur-Sommeil Contexte douloureux

Plus en détail

Université de POITIERS THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

Université de POITIERS THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE Université de POITIERS Faculté de Médecine et de Pharmacie 2014 Thèse n THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE (arrêté du 17 juillet 1987) présentée et soutenue publiquement le 21 mars 2014

Plus en détail

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision

Perception. Bases neurophysiologiques de la vision Perception Bases neurophysiologiques de la vision Anatomie de l œil Vaisseaux sanguins rétinaux Paupière Cornée Nerf optique Muscles extraocculaires Rétine Anatomie de l œil cornée Pupille Liquide aqueux

Plus en détail

Examen neurologique et crânien. Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices

Examen neurologique et crânien. Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices Examen neurologique de 0 à 2 ans 1ère partie : Examen neurologique et crânien 2ème partie : Installation progressive d une IMOC Catégorisation neuromotrice à 2 ans Spectrum des anomalies neuromotrices

Plus en détail

Acupuncture: mode d action

Acupuncture: mode d action Acupuncture: mode d action Dr Marc Petitpierre, Genève Premiers travaux occidentaux débutent dans les années 1950 Concernent exclusivement les effets antalgiques de cette thérapie Elaboration d un modèle

Plus en détail

Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux. Dr Valérie Cochen De Cock

Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux. Dr Valérie Cochen De Cock Contrôle de la motricité volontaire par le cervelet et les noyaux gris centraux Dr Valérie Cochen De Cock Introduction Cervelet et noyaux gris centraux Sont en dérivation des voies qui vont des aires corticomotrices

Plus en détail

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400

Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme. Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Régulation physiologique de l'axe gonadotrope chez l'homme Coupe de testicule de rat observée au microscope, grossissement x 400 Cortex cérébral Hypothalamus ige pituitaire Hypophyse antérieure Bulbe rachidien

Plus en détail