RESPONSIVE WEB DESIGN

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESPONSIVE WEB DESIGN"

Transcription

1 RESPONSIVE WEB DESIGN Enjeux, observations et préconisations Mémoire de Master 2 Web éditorial sous la direction de Yannis Delmas Maître de conférences en épistémologie-histoire des sciences et en informatique Enguerran Weiss Université de Poitiers /2012

2 Remerciements Cette dernière année de Master Web éditorial, vraisememblablement ma dernière année scolaire, a été doublement riche : du point de vue théorique, avec la formation dispensée au sein de l Université de Poitiers, et pratique avec l alternance au poste de webdesigner au sein de l agence web Milky Interactive, devenue récemment Milky Social Media Innovation. C est dans ce contexte que j ai donc dû réaliser ce mémoire, à cheval sur une chaise de classe et un fauteuil de bureau, sur un sujet qui me tient à coeur et que j espère ne pas avoir trop dénaturé. Je tiens donc à remercier en premier lieu Yannis Delmas, qui a su me conseiller et m encourager tout au long de la préparation et la rédaction de ce travail. De même, Olivier Pineda, directeur de création chez Milky, m a toujours soutenu dans mes recherches, et toujours apporté de précieux conseils et points de vues, dont certains sont retranscrits dans ce travail. Par ailleurs, j ai pu grâce à lui trouver assez de temps pour pouvoir rédiger ce mémoire selon les délais imposés par l Université. Il est donc évident que sans ses deux personnes, ce mémoire ne serait pas écrit. Par ailleurs, je tiens également à remercier Alex Roubinet, Samuel Laulhau (en qualité de co-auteur, évidemment) et Sébastien Poudat, de Milky, que je n ai pas hésiter à solliciter à chaque fois qu un problème lié au Responsive Web Design, ou au baby-foot, me trottait dans la tête. Toute l équipe de Milky, qui m a permis de travailler sur ces problématiques avec des projets et des problématiques concrètes, qui ont été au coeur de ma réflexion. Je tiens également à remercier Julie Métois, pour sa patience et sa relecture méthodique, sans laquelle ce mémoire aurait probablement été illisible. 1

3 A qui s adresse ce mémoire? Ce mémoire de Master Web éditorial vise à faire un état des lieux sur la mise en place du concept de Responsive web design. De ce fait, il traite plus particulièrement les problématiques de conception et de gestion de projet web, liées à la pratique assez récente de RWD proposée par Ethan Marcotte. En second lieu, il aborde des points essentiels d ergonomie des interfaces web, d expérience utilisateur et de technique web. De ce fait, ce mémoire s adresse : aux commerciaux qui veulent trouver des arguments de ventes, traiter des objections, pour proposer un produit avec de nouveaux standards de qualité aux chefs de projet qui se demandent comment concilier RWD, workflow d agence et discours avec le commanditaire aux concepteurs web qui cherchent quelques préconisations et guidelines ergonomiques pour différents supports aux directeurs artistiques et webdesigners qui veulent avoir une vue d ensemble sur la question et voir de quelle façon leur travail va, dans une certaine mesure, évoluer aux développeurs et intégrateurs qui veulent trouver quelques astuces Enfin, au final, aux agences web qui cherchent à créer des projets de qualité, respectueuses des standards comme de de leurs utilisateurs. 2

4 Table des matières Remerciements 2 A qui s adresse ce mémoire? 2 Introduction 7 I Terminaux alternatifs : historique, état des lieux et panorama technique 8 1 Historique et évolution des supports d accès au web Rappel historique des modes d accès au contenu web Tim Berners-Lee et l origine du web L arrivée de nouveaux terminaux : le web n est pas que fixe WI-FI, haut débit et guerre des navigateurs : les années 2000, un web à plusieurs vitesses Les années : les smartphones, Google et les standards web Les accès au web actuels et à venir Smartphones, tablettes et e-readers : l explosion des terminaux mobiles Les outsiders : TV connectées, consoles de jeux, etc Prospective : les nouveaux supports à venir Terminaux alternatifs : nouveaux supports et enjeux du web 21 3

5 2.1 Les terminaux alternatifs : définition et typologie Nouveaux supports : une diversité technique Responsive Web Design : un concept orienté utilisateur Le web est fluide par nature! Responsive Web Design : définition du concept Vers une définition générale Une définition technique : grille fluide, points de bascule, etc La sacro-sainte trinité : l importance de la grille fluide, des images fluides et des points de bascule Une question de ciblage Les conséquences, avantages et inconvénients du RWD Les conséquences du RWD Les points forts du RWD Les inconvénients identifiés Les possibilités du RWD L expérience utilisateur : le cadre de référence Expérience utilisateur (UX) : définition du concept Les enjeux de l UX dans le web RWD, une pratique orientée utilisateur II La question du Responsive web design aujourd hui 50 1 Un concept et une pratique encore marginaux Définition et définitions d un site web réactif Trente sites réactifs passés à la loupe Définition du corpus et de la grille d évaluation Analyse des données reccueillies

6 2 Les obstacles des sites RWD Du web fixe vers le web fluide Le client, envers et contre tout Un coût de réalisation plus important Refractaire à la flexibilité Un manque de pédagogie Un projet, plusieurs enjeux ergonomiques Les mythes mobiles Les utilisateurs sur mobile sont pressés et distraits Mobile = moins La complexité est à bannir Il faut éviter de faire faire des clics à l utilisateur Le site dédié au mobile est la meilleure solution Quel support privilégier? Mobile First : une méthode de conception adaptée au RWD Une méthode de conception adaptée au web Une expérience utilisateur harmonisée Les limites du Mobile First III Mise en place d un projet Responsive web design 80 1 Avant-vente L étude de la cible Exploitation des données existantes Analyse des besoins Explicitation de la solution choisie Conception Les smartphones

7 2.2 Les tablettes tactiles Les Smart TV Création 93 4 Développement du produit La définition technique de l appareil : viewport, device-width, etc la grille fluide, les images et éléments fluides La mise en place des points de rupture Les solutions de secours Les usages de Javascript Performances Evaluation du produit 105 Conclusion et discussion 111 A Annexe 1 : Grille d analyse 112 Bibliographie 113 Quatrième de couverture 122 6

8 Introduction Alors que l on spéculait sur l avenir du web mobile il y a encore quelques années, son explosion est aujourd hui une réalité bien affirmée. A titre indicatif, selon Médiamétrie 1, plus de vingt millions de Français se sont connectés au web depuis leur appareil mobile. Cela représente une progression très nette dans les usages du web en général : la possibilité d accéder à de l information et à du contenu média depuis n importe où implique que l ordinateur traditionnel, fixe, n est plus le seul support de visionnage du web. Les ventes de smartphones et tablettes sont en très forte progression, au détriment de celles d ordinateurs de bureau et d ordinateurs portables, les surpassant même pour l année A ce propos, Google, qui s est donné pour mission d évangéliser la population sur les bonnes pratiques en manière de web mobile fait de la prospective et annonce : «en 2013, il y aura plus d accès au web via un mobile que depuis un PC», «d ici 2015, il y aura un terminal mobile pour chaque personne sur terre» 2. Sans discuter ces estimations, il ne fait aucun doute que pour la firme de Mountain View, l avenir du web est sur terminal mobile. Si ces terminaux sont de plus en plus évolués et proposent un rendu des sites web qui se rapproche de celui d un ordinateur portable ou de bureau, la taille de l écran et les possibilités d interaction de l appareil sont très différentes des machines traditionnelles. Pour cette raison, et depuis maintenant environ cinq ans, certains sites se dotent de version mobile pour faciliter l accès depuis les appareils mobiles. 1. ZDNet. Les Français surfent presque 4 heures par mois sur leurs smartphones. Consulté le 7 septembre Disponible à l adresse : http ://www.businessmobile.fr/actualites/les-francais-surfentpresque-4-heures-par-mois-sur-leurs-smartphones htm#xtor=rss-1 2. Google. Reasons Mobile Matters. Novembre Consulté le 10 décembre Disponible à l adresse : http ://www.howtogomo.com/en/#reasons-mobile-matters 7

9 Cette méthode de conception est encore très présente aujourd hui : le site mobile est un site à part entière, dédié aux appareils mobiles, ou plutôt à un appareil mobile. En effet, comme le met en évidence Ethan Marcotte 3, les entreprises voulant s implanter sur le web mobile énoncent leur besoin en disant : «Je veux un site pour iphone». C est donc là que réside le problème de ces sites mobiles : ce sont des sites adaptés et dédiés le plus souvent à un seul support de visionnage. A partir de ce constat, Marcotte problématise : comment fait-on si l entreprise veut un site pour ipad, pour Nokia N90, ou un tout autre modèle? Peut-on continuer à produire des pages web limitées à un appareil? Ce questionnement date de mai 2010, il est encore plus vrai aujourd hui : les ventes d appareils mobiles explosent, le nombre de modèles ne cesse de croître, et les tailles d écran mises sur le marché sont très variables : il n existe aucun standard. De plus, les types d appareils pouvant se connecter au web se diversifient : tablettes, e-readers, Smart TV, etc. Face à ce problème, Marcotte, en s inspirant de l architecture responsive, propose le concept de Responsive Web Design (RWD). Tout comme son homologue en architecture qui propose des édifices s adaptant à la taille et aux besoins des individus qui l occupent, le RWD consiste à proposer une page web qui s adapte au support de visionnage, en utilisant des grilles de conception et des images flexibles, appuyées par des points de bascule, les Media Queries. Ainsi, la structure de la page et ses éléments graphiques se conforment à son support de visionnage. Ce concept de RWD semble donc être le plus adapté à l évolution actuelle des terminaux pouvant se connecter au web. Une fois cet état des lieux de la question du RWD dressé, on est amené à se poser plusieurs questions. En effet, si les statistiques des ventes de terminaux dits alternatifs, pour reprendre l expression de F. Cavazza, sont aussi prometteurs et que la technique permet de mettre en place des sites web réactifs, où sont ces sites à l heure actuelle? Les méthodes de conception actuelles, les chaînes de production web et leur workflow sont-ils adaptés à la mise en place de projets RWD? Que va devenir le support standard sur lequel concevoir un produit web? Cette notion de RWD ne peut-elle pas évoluer? 3. MARCOTTE E. Responsive web design. Consulté le 9 novembre Disponible à l adresse : http ://www.alistapart.com/articles/responsive-web-design 8

10 A partir de l ouvrage d Ethan Marcotte intitulé Responsive web design, à l origine de cette proposition, nous allons analyser ce concept de RWD et le replacer dans le contexte plus large de l histoire du web et des enjeux actuels auquel le RWD est confronté. Nous verrons que le concept de RWD, qui n a évidemment pas été créé à partir de rien, est pleinement dans la continuité de l histoire du web et s insère parfaitement dans une logique de conception orientée utilisateur. En effet, face au développement et aux ventes massives de terminaux alternatifs, le RWD semble être une solution adaptée à la fois aux problématiques matérielles que les concepteurs de sites rencontrent, tout en se focalisant sur les besoins de l utilisateur. Après cette analyse théorique du concept, nous tenterons d expliquer dans quelle mesure cette solution et ses différents éléments sont mis en place sur le web actuellement. Deux ans après la parution du livre, on verra quel usage en fait la communauté web aujourd hui, en terme de publications et de produits. Nous étudierons donc des articles français et anglophones afin de déterminer comment a été assimilé ce concept en 2012, et quelles distances ont été prises vis-à-vis de lui. Nous analyserons ensuite, à l aide d une grille d évaluation, trente sites web présentés comme des projets RWD et nous essaierons d en dégager des tendances. Après avoir vu la façon dont le RWD est mis en place aujourd hui, à partir de cet échantillon, nous verrons quels possibles freins et obstacles peut rencontrer la mise en place d un projet RWD à l heure actuelle. Enfin, nous étudierons la méthode de conception Mobile First, apportée par Luke Wroblewski, ses limites, et surtout, les apports que cette méthode peut apporter à un projet RWD. Enfin, après avoir vu dans quel contexte a émergé cette solution et après avoir fait un tour d horizon de la mise en place de projets RWD actuellement, nous pourrons voir de quelle façon il est possible de créer un produit RWD en agence web afin de concilier la méthode proposée par Marcotte et les exigences de la chaîne de production web. Le but de ce mémoire n est donc pas d être exhaustif sur la question. D une part parce que cela paraît impossible, le sujet étant continuellement discuté à l heure actuelle. D autre part parce que les changements apportés en gestion de projet, en marketing, etc. par le RWD devraient faire l objet d une étude à part entière. Mais surtout parce que l objectif de 9

11 cette étude est de faire un état des lieux du concept de RWD aujourd hui et d apporter une vision générale sur la façon dont on peut mettre en place un projet RWD pour le moment. 10

12 Première partie Terminaux alternatifs : historique, état des lieux et panorama technique 11

13 Chapitre 1 Historique et évolution des supports d accès au web 1.1 Rappel historique des modes d accès au contenu web Tim Berners-Lee et l origine du web Mettons de côté les origines d Internet, pour nous concentrer sur celles du web. Il convient, pour aborder les usages du web actuel et ces différents modes d accès, de se pencher sur ses origines et donc sa nature. Le web et les principales technologies qui lui sont associées voient le jour au CERN en Sous l impulsion de Tim Berners-Lee, et sur les bases du protocole Internet, les URL / URI, le protocole HTTP, le langage balisé HTML et les liens hypertextes sont créés pour constituer le World Wide Web. Pour parcourir ces différents documents, le navigateur WorldWideWeb est mis au point. Même si ce web ne permet que de visionner du texte, ses fonctionnalités permettent aux utilisateurs de consulter et mettre en rapport des documents à distance, via des serveurs Internet. On peut dès lors échanger, 1. CERN. Le site Web du tout premier serveur Web du monde. Août Disponible à l adresse : http ://info.cern.ch/default-fr.html 12

14 classer et structurer de l information à distance. Le web est donc, dès son origine, une technologie conçue pour mettre en rapport des informations, des données, des documents, entre des terminaux : ceux-ci sont au départ des stations fixes, sous différents systèmes d exploitation. Pour Tim Berners- Lee, l enjeu est alors de pouvoir faire communiquer des terminaux sensiblement différents 2, tant au niveau matériel que logiciel. En effet, à l époque, l essentiel du parc informatique mondial ne dispose pas de standard. Le grand public est tiraillé entre Apple et compatible PC, tandis que la recherche travaille essentiellement sous systèmes Unix. Le succès du World Wide Web doit donc reposer sur son universalité et son libre accès depuis n importe quel terminal : c est pour cette raison qu en avril 1993, le CERN et Berners-Lee rendent le web libre de droits. C est sur cette base que, le 22 avril , le premier navigateur web public voit le jour, sous la coupe de Marc Andreessen : Mosaic. Ce navigateur marque une évolution notable dans l usage du web, puisqu il introduit l affichage d images. Les premiers privilégiés ayant une connexion Internet peuvent désormais, via leur ordinateur, accéder aux contenus, textes mis en forme et images, du web. Cette technologie, complètement liée et dépendante des technologies informatiques, est au départ restreinte à un usage fixe : la taille des terminaux ne permet pas de les transporter (même si quelques ordinateurs portables font leur apparition comme le Macintosh Portable ou le Powerbook d Apple, respectivement en 1989 et 1991). Par ailleurs, la connexion au réseau nécessite de se brancher à une ligne téléphonique ou à un réseau local connecté à Internet. Le web à ses débuts est donc lié par la force des choses à une utilisation sédentaire, puisqu il faut une machine fixe reliée à un point d accès très localisé (une prise). Les débuts du web sont très enthousiastes et cette technologie bénéficie rapidement d apports extérieurs. Comme nous l avons dit précédemment, l arrivée de Mosaic marque l arrivée des contenus multimédias sur le web. Mosaic 2 ajoute une couche d interactivité 2. CERN. Le site Web du tout premier serveur Web du monde. Août Disponible à l adresse : http ://info.cern.ch/default-fr.html 3. NCSA. About NCSA Mosaic. Août Disponible à l adresse : http ://www.ncsa.illinois.edu/projects/mosaic.html 13

15 en proposant à l utilisateur d envoyer des requêtes au serveur via un formulaire. En 1994, Netscape pose sa pierre à l édifice en proposant des pages plus attractives, basées sur les CSS. Face à cette effervescence et la multiplication des propositions technologiques et formats associés, Berners-Lee, ayant quitté le CERN pour le MIT, fonde, le 1er octobre , le W3C afin de conserver un poids dans l évolution du web à venir en promouvant la compatibilité et l interopérabilité des technologies. Dans ce but, le W3C pose successivement ses recommandations pour le HTML 2.0 (1996), HTML3 et 4 (1997). Comme on peut le voir, depuis ses débuts et encore par la suite, le web se veut une technologie ouverte, libre et interopérable, grâce aux efforts de Tim Berners-Lee et, ensuite, du W3C L arrivée de nouveaux terminaux : le web n est pas que fixe Si le web est libre et se veut interopérable, les contraintes technologiques lui imposent cependant des limites pendant ses premières années puisqu il est restreint aux machines fixes 5. Il faut attendre 1997 pour voir se regrouper les principaux acteurs des télécommunications au sein du WAP 6 Forum. La problématique de ce forum est de proposer les solutions apportées par les différents acteurs et de les adapter à la mise en place d un protocole permettant d accéder aux contenus web depuis un téléphone portable. Cette initiative marque la première avancée pour le web mobile : on peut désormais, grâce au WAP 1.0, accéder à des contenus web via un autre terminal que l ordinateur. Le terminal mobile se connecte au serveur, qui le renvoie, s il existe, au document WML (dérivé de HTML, dédié au WAP) qui présente les mêmes informations que le do- 4. CONNOLLY D. A Little History of the World Wide Web. 2000, août Disponible à l adresse : http ://www.w3.org/history.html 5. On peut toutefois noter la tentative d Apple en 1994 avec le Newton (et son navigateur PocketWeb) pour offrir la possibilité d accéder au web de façon mobile. Mais l échec commercial de ce produit et son usage très marginal ne peuvent que constituer les prémices du web mobile. 6. Wireless Application Protocol 14

16 cument HTML original, optimisé pour appareils mobiles et leurs contraintes spécifiques : connexion lente (bi-bande, tri-bande, et plus récemment, 3G), affichage très divers, mais essentiellement noir et blanc et polices à chasse fixe. Le WAP étend donc le champ des terminaux ayant accès au web aux téléphones mobiles, assistants personnels, etc. Ce web est toutefois limité, puisqu il s agit de sites dédiés, et conçus pour les appareils mobiles. Le web mobile, à ses origines, est donc, pour des raisons techniques, un web limité aux pages WML et ne répond pas vraiment à l ouverture et l interopérabilité voulue par Tim Berners-Lee. En effet, le WAP a été une réponse technique à la problématique d affichage de contenus web sur des supports qui n y sont pas destinés (il s agissait avant tout de téléphones). Quoiqu il en soit, cette segmentation de web «fixe» et mobile va perdurer, si bien qu aujourd hui, pour beaucoup de professionnels, cette distinction est encore nette WI-FI, haut débit et guerre des navigateurs : les années 2000, un web à plusieurs vitesses L adoption du web par la population est rapide : entre mai 2001 et mai 2005, le nombre d internautes en France est multiplié par deux 7. Dans le même temps, un nouveau type d accès voit le jour : le haut débit. Jusque là, le débit moyen d une connexion Internet atteignait les 56kbit/s, et nécessitait l occupation d une ligne téléphonique. Désormais, les particuliers peuvent accéder au web plus rapidement (entre 512kbps et 1024kbit/s) et cette connexion est permanente. Cette évolution technologique est très vite adoptée par la population : en avril 2000, 3% des Français disposent d une connexion Internet dite haut-débit, 3 ans plus tard, ce chiffre s élève à 16% 8. Cette évolution du web haut débit est en partie portée par une innovation majeure : l Internet sans fil, le Wi-Fi, en et la création de Hotspots. Le web, à l origine bien fixé 7. Journal du Net. Nombre d internautes en France. 26 juillet 2012, Juillet Disponible à l adresse : http ://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/nombre-internautes-france.shtml 8. FLETY L. - PRADEL B. La diffusion du haut débit en France, disponible à l adresse : http ://www.cairn.info/revue-flux page-116.htm. Consulté en août ref? 15

17 au bureau, se détache d un premier joug : le câble de connexion Internet. Par ailleurs, les progrès de l industrie informatique permettent aux particuliers de disposer d ordinateurs vraiment portables. En 1999, Apple sort son ibook, qui intègre un équipement Wi-Fi, le Airport. Le web des années 2000 s émancipe donc de ses premières contraintes : débit, contraintes matérielles (câblage, taille du matériel, etc...) et contraintes logicielles. L accès au web est plus rapide, les professionnels s autorisent à proposer des contenus plus importants en terme de taille, de type de contenu (son et vidéos streamés, animations et jeux flash). Si le web connaît une grosse évolution entre 1997 et 2005, cette évolution ne touche toutefois qu une petite partie de la population. En avril 2004, seulement 16% des Français disposent d une connexion haut débit. Toutes les régions en France ne disposent pas d une couverture ADSL suffisante, les zones les plus reculées n y ayant pas accès. L accès au web est à plusieurs vitesses : tous les contenus ne sont pas accessibles par tous les internautes. Il n est pas rare à l époque de voir émerger plusieurs versions d un même site : HTML simplifié, Flash, etc. suivant les humeurs du concepteur et du budget de son client. Au début des années 2000, plusieurs types de web cohabitent : le wap, comme on l a vu précédemment, permet aux utilisateurs avec un téléphone mobile d accéder aux contenus web simples : informations pratiques (horaires, météo, informations, etc...) le web depuis une connexion bas débit : permet également d accéder à des contenus et services web simples (articles, infos, chat, mail, etc...) le web haut débit : permet d accéder à tous types de contenus web (animations flash, vidéos et radio streamés, etc...) En parallèle à cette augmentation d utilisateurs et ses différents types d accès, le début des années 2000 est aussi le théâtre de la première guerre des navigateurs. Vu le nombre d utilisateurs qui afflue sur le web, deux acteurs majeurs se battent pour promouvoir l accès web depuis leur navigateur : Microsoft avec Internet Explorer (versions 5 et plus), Netscape Communications avec Netscape Navigator. Entre 1999 et 2003, les connexions depuis ces navigateurs totalisent plus de 90% de l audience Internet mondiale. Le souci majeur 16

18 de cette guerre entre Netscape et Microsoft a surtout été ressenti par les utilisateurs car chacun proposait alors sa propre interprétation du code HTML et CSS, aucun des deux ne respectant les standards proposés par le W3C. Chacun des deux acteurs présentait son interprétation de balises HTML et de propriétés CSS, avec, en supplément, de nouvelles propriétés propres à leur navigateur. Le but de la manuvre était de tabler sur l échec de son concurrent tout en imposant ses propres contraintes. Chaque webmaster ressentait donc le besoin d optimiser son site pour l un, au détriment du rendu sur l autre. De ce fait, les utilisateurs, selon le navigateur qu ils utilisaient, n avaient pas toujours accès à une version lisible du contenu qu ils cherchaient. Le web de ses années-là est donc en pleine effervescence, bénéficiant d avancées technologiques considérables dues à des acteurs majeurs des télécommunications, de l industrie informatique et de l industrie du logiciel. Mais comme on a pu le voir, c est aussi un web très hétérogène, suivant le mode de connexion, le terminal, le navigateur, etc. On constate donc autant de web que de combinaisons possibles entre tous ces éléments, au détriment de la compatibilité et l interopérabilité des contenus entre le web et ses utilisateurs Les années : les smartphones, Google et les standards web Cette période "d anarchie" s achève avec le déclin très fort de Netscape, qui, périclitant, rend son code source libre. Cette dernière initiative est à l origine de la fondation libre Mozilla. Cette fondation, dès ses origines, a pour but de s «assurer qu Internet se développe d une manière qui bénéficie à tout le monde» 10. Après l éclatement de la bulle Internet, cette phrase a un double sens. Premièrement, Internet et le web n ont pas toujours profité à tout le monde, contrairement aux objectifs initiaux de Tim Berners-Lee et du CERN. Comme on a pu le voir précédemment, le web étant alors pour beaucoup de ses acteurs un nouveau marché avec de nouvelles opportunités de spéculation, chacun faisait la promotion de sa technologie au détriment d une autre, de son format au détriment d un 10. Mozilla. The Mozilla Manifesto. Juillet Disponible à l adresse : http ://www.mozilla.org/about/manifesto.fr.html 17

19 autre. Deuxièmement, il faut pour Mozilla s assurer activement que le développement du web profite à tous ses utilisateurs. Un des principes (le 8ème) à défendre pour Mozilla est le suivant : «La réalité d Internet en tant que ressource publique dépend de l interopérabilité (des protocoles, des formats de données, du contenu), de l innovation et d une participation décentralisée mondiale». Fin 2004, le navigateur tout récent de Mozilla, Firefox, est déjà en France à 12% d audience 11, avec une progression sur le mois de décembre de points. La vision du web selon Mozilla fait donc également beaucoup d adeptes parmi les utilisateurs du web. Cette initiative de Mozilla n est pas isolée : dans le même temps, d autres acteurs du monde informatique, à différentes échelles, en appellent à un web plus ouvert, plus homogène, plus standardisé. Apple délaisse Microsoft Internet Explorer et lance Safari, basé sur le moteur de rendu libre KHTML du projet KDE ; les Norvégiens d Opera Software se fient aux recommandations du W3C en matière de standards CSS et HTML et produisent un nouveau moteur de rendu : Presto. Ces différentes initiatives apportent plus de poids à la voix W3C qui travaille de façon indépendante à la définition et la recommandation de standards web, et, petit à petit, vont grignoter les parts d audience du navigateur numéro 1 du web : Internet Explorer. L arrivée et la progression d un nouvel acteur du web vont participer également à la promotion de ces standards. Google, qui voit le jour en 1998, devient entre 2000 et 2005 le moteur de recherche de référence dans la majorité des pays occidentaux 12. Son succès est, en majeure partie, dû à sa simplicité d utilisation (contrairement au portails de l époque : Lycos, Aol, etc...) et son algorithme qui propose des résultats bien plus pertinents que ses concurrents. Celui-ci se base au fur et à mesure sur le modèle de formatage des données spécifié par le W3C. Google recommande donc très rapidement les standards web proposés par le W3C, car ils lui permettent de travailler sur une base sémantique commune pour tous les documents web traités par ses robots. A partir de 2005, les smartphones, qui ont fait apparition sur le marché quelques années plus tôt avec des fabricants comme Nokia, LG ou Blackberry, commencent à trouver leur 11. DUFFEZ O. Baromètre moteurs de recherche Décembre janvier 2005, juillet Disponible à l adresse : http ://www.webrankinfo.com/actualites/ barometre-2.htm 12. BATTELLE J

20 public, d une part du fait de l évolution des télécomunications. En effet, en France, fin 2004, on assiste au déploiement du réseau 3G (UMTS). Utiliser un smartphone prend dès lors tout son sens : on peut accéder au web, ses contenus, ses services, en haut débit, comme sur un ordinateur. Vu la diversité des OS, des navigateurs disponibles, des différences de matériel, les mobiles embarquent très rapidement des navigateurs web basés sur des moteurs récents (Gecko, WebKit, Presto), et respectueux des standards web. Dans un secteur assez anarchique aux niveaux de l interopérabilité matérielle et logicielle, le web représente donc une plateforme commune de visualisation de contenus pour tous les supports mobiles. Les trois éléments que nous venons d aborder vont dans le même sens : le web des années est un web en pleine mutation. Les utilisateurs se retrouvent au centre de l attention des éditeurs, les supports d accès au web se multiplient, les anciens monopoles se désagrègent. Les vrais vainqueurs de cette période sont les standards web qui sont vus par les professionnels comme la seule façon de proposer du contenu en prenant en compte les enjeux à venir du web : terminaux alternatifs, web sémantique, etc. Ce bref historique nous a permis d y voir un peu plus clair sur les origines du web. Ses valeurs d origine (interopérabilité, technologie libre, etc.) ont su perdurer, malgré les tentatives de certains acteurs des années Ce sont ces valeurs qui sont à l origine de la popularité du web et qui ont fait que, progressivement, chaque appareil issu de l industrie informatique devaient y être rattaché : puisque le web est demandé par les utilisateurs, l industrie s adapte et propose aux consommateurs de multiples appareils connectés au web. Cette dynamique, on a pu le voir, a été présente très tôt dans l histoire du web (avec l Apple Newton, par exemple, dès 1993 / la création du WAP, etc.). La problématique de l accès à un même contenu depuis différents types de terminaux s est révélé très tôt, sans trouver de solution vraiment satisfaisante. Aujourd hui, la question est désormais cruciale : le web, après avoir pris petit à petit ses distances avec les terminaux fixes, ne semble désormais plus la technologie d un seul type d appareil, mais d un ensemble de dispositifs dont l utilisation, l usage et les dimensions tendent à évoluer complètement. 19

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE. UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 CONFÉRENCE TÉLÉPHONIE MOBILE UPDATE ASBL Michaël Barchy 21 mai 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution de la téléphonie mobile Mobilité Appareils Technologies Smartphones et «feature» phones Connexions

Plus en détail

Comment télécharger et

Comment télécharger et Dispositifs de lecture numérique Comment télécharger et lire un livre numérique sur tablette et liseuse? Par souci de synthèse nous retiendrons ici les modèles de tablettes et liseuses les plus utilisés

Plus en détail

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus

Bien choisir son smartphone. avec. Les prix bas, la confiance en plus Bien choisir son smartphone avec Les prix bas, la confiance en plus BIEN CHOISIR SON SMARTPHONE Comment bien choisir un Smartphone? Les systèmes d exploitation et les critères techniques à la loupe pour

Plus en détail

Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011. 28 avril 2011

Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011. 28 avril 2011 Solutions de paiement sur facture opérateur: bilan 2010 et perspectives 2011 28 avril 2011 Agenda Observatoire 2010 des solutions de paiement sur facture opérateur Internet+ / MPME: une proposition de

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec ! Objectif L ÉTUDE Ø Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

Routeur Gigabit WiFi AC 1200 Dual Band

Routeur Gigabit WiFi AC 1200 Dual Band Performance et usage AC1200 Vitesse WiFi AC1200-300 + 867 Mbps Couverture Wi-Fi dans toute la maison 1200 DUAL BAND 300+900 RANGE Idéal pour connecter de nombreux périphériques WiFi au réseau Application

Plus en détail

Présentation. Objectifs 1.1 QU Y A T IL DANS LA BOÎTE? 1.2 L OPEN HANDSET ALLIANCE

Présentation. Objectifs 1.1 QU Y A T IL DANS LA BOÎTE? 1.2 L OPEN HANDSET ALLIANCE 1 Présentation Objectifs Ce chapitre permet de faire connaissance avec Android. Il décrit l organisme chargé de son développement, sa licence, son environnement technologique, pour terminer avec les applications

Plus en détail

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID

LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID LA DIVERSITE DES SUPPORTS ANDROID Note : Cet article est la version SITE de la diversité des supports d Android. Les utilisateurs se rendant sur ce site ont donc une légère expérience d Android. Pour les

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS

LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS LES TABLETTES : GÉNÉRALITÉS Fonctionnement Qu est-ce qu une tablette tactile? Une tablette tactile est un appareil doté d'un écran qui permet d'interagir simplement en touchant l'écran ou à l'aide d'un

Plus en détail

Versus Etude Technologique

Versus Etude Technologique VS Versus Etude Technologique 1 VS Contents Introduction... 3 Présentation des technologies... 3 Phonegap... 3... 3 Pour quels besoins?... 4 Comment ça fonctionne? Les models... 4 Phonegap... 5... 6 Comparatif...

Plus en détail

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008

Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur. Octobre 2008 Internet en mobilité : scénarios de développement et propositions de valeur Octobre 2008 Contexte «Internet en mobilité» renvoie aujourd hui à un potentiel d usages d encore mal identifiés. Apple a proposé

Plus en détail

Application Web le Web Mobile

Application Web le Web Mobile Application Web le Web Mobile Hubert Segond Orange Labs ENSI 2015-16 Plan du cours Introduction Web mobile OS mobile Application native WebApp Développement applications mobiles Application mobile hybride

Plus en détail

CONFÉRENCE PRISE DE NOTES. UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014

CONFÉRENCE PRISE DE NOTES. UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014 CONFÉRENCE PRISE DE NOTES UPDATE ASBL Michaël Barchy 19 mars 2014 POINTS ABORDÉS Introduction Evolution des prises de notes Mobilité Différentes méthodes Prise de note dactylographiée Prise de note manuscrite

Plus en détail

Une tablette, oui mais laquelle? avec. Les prix bas, la confiance en plus

Une tablette, oui mais laquelle? avec. Les prix bas, la confiance en plus Une tablette, mais laquelle? avec Les prix bas, la confiance en plus Six raisons pour choisir une tablette plutôt qu un PC ou un smartphone! INDEX LA TABLETTE : UNE HISTOIRE DE LA MOBILITÉ. ----- LA TABLETTE

Plus en détail

E-Learning / Ergonomie :

E-Learning / Ergonomie : BARRAU Mathieu Licence Pro Communication Electronique GRUFFAZ Loic Université Lyon 2 E-Learning / Ergonomie : Cahier des charges, contenu et organisation du support de cours pour le programme de formation

Plus en détail

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ

LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Marketing Services LES ENTREPRISES A L HEURE DE LA MOBILITÉ Une étude réalisée en collaboration avec Objectif L ÉTUDE Faire le point sur l utilisation des terminaux mobiles en entreprise par des populations

Plus en détail

FORMATION «TABLETTES/SMARTPHONES» BÉNÉVOLES - RÉSEAU SOLID R NET 09 ET 18 DECEMBRE 2014

FORMATION «TABLETTES/SMARTPHONES» BÉNÉVOLES - RÉSEAU SOLID R NET 09 ET 18 DECEMBRE 2014 FORMATION «TABLETTES/SMARTPHONES» BÉNÉVOLES - RÉSEAU SOLID R NET 09 ET 18 DECEMBRE 2014 PROGRAMME DE LA JOURNEE Matinée : Rapide tour de table Présentation des différents OS + notion d anti-virus Guide

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Balises pour le choix d une tablette

Balises pour le choix d une tablette Balises pour le choix d une tablette Petit guide issu de nos tests et expériences sur les différents modèles de tablettes dans le cadre du handicap. N hésitez pas à approfondir le sujet sur le site http://lestactiles.be

Plus en détail

Performance et usage. 600 dual band 300 + 300. portée. La différence NETGEAR - WNDR3700

Performance et usage. 600 dual band 300 + 300. portée. La différence NETGEAR - WNDR3700 Performance et usage 600 dual band 300 + 300 portée Wifi rapide 300 + 300 Mbps - Vitesse jusqu à 600 Mbps Portée Wifi pour les grandes habitations Partage de périphériques de stockage USB en Wifi Application

Plus en détail

dossier de presse Lancement de la version pour mobiles du site web municipal

dossier de presse Lancement de la version pour mobiles du site web municipal dossier de presse Rencontre du vendredi 20 janvier 2012 à 10h, salle des adjoints, hôtel de ville de Rezé. Lancement de la version pour mobiles du site web municipal Contact presse Maxime Malette 02 40

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE PAR LA PRATIQUE

LA FORMATION CONTINUE PAR LA PRATIQUE Votre réseau DLNA Regarder un film ou des photos avec des amis agglutinés autour de votre ordinateur n est pas la solution la plus confortable. Aujourd hui, diffuser depuis votre téléviseur les photos

Plus en détail

L explosion du marketing multi-écrans

L explosion du marketing multi-écrans Chapitre 6 L explosion du marketing multi-écrans Vérifier la météo sur son smartphone tout en regardant les informations à la télévision dès le matin, puis recevoir une publicité sur son PC du bureau pour

Plus en détail

Sage Business Mobile Nouveautés 2013. Copyright 2013 1

Sage Business Mobile Nouveautés 2013. Copyright 2013 1 Sage Business Mobile Nouveautés 2013 Copyright 2013 1 Le saviez-vous? Depuis sa sortie en 2010, Sage Business Mobile a été téléchargé par Plus de 17,000 clients! Copyright 2013 2 Fonctionnalités majeures

Plus en détail

ORKCREATION créateur de fonds d écran

ORKCREATION créateur de fonds d écran Historique du projet En mai 2010, un projet de création de fonds d écrans pour les téléphones portables et les tablettes tactiles fût imaginé et conçu dans le seul but de faire connaître de nouveaux horizons

Plus en détail

Routeur intelligent Gigabit WiFi AC Dual Band R6250

Routeur intelligent Gigabit WiFi AC Dual Band R6250 Performance et usage AC1600 Vitesse Wi-Fi AC1600 300 + 1300 Mbps Meilleure couverture Wi-Fi pour les grandes maisons 1600 DUAL BAND 300 + 1300 portée Idéal pour les réseaux avec plus de 10 périphériques

Plus en détail

Créer un compte itunes Store

Créer un compte itunes Store P r o f i t e r d I n t e r n e t A t e l i e r 0 9 Créer un compte itunes Store en 4 étapes L ipad est un ordinateur aux nombreuses capacités dès la sortie du carton mais ses capacités ne sont rien face

Plus en détail

1 Se connecter au service

1 Se connecter au service Médiathèque Numérique, mode d emploi 1 Se connecter au service 1 2) Consulter une fiche d un programme 6 3) Visionner un film 8 3.1 Le mode streaming 9 3.2 Le mode téléchargement 10 3.3 Configurations

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE?

QU EST-CE QUE LA VISIOCONFERENCE? Cet équipement combine les technologies de l audiovisuel, de l informatique et des télécommunications pour permettre à des personnes situées dans des lieux différents de dialoguer, de se voir et éventuellement

Plus en détail

Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE... 1. Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE

Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE... 1. Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE Introduction : LES CHAMPS DU POSSIBLE DU MARKETING MOBILE....... 1 Partie I : ACTEURS, USAGES ET PARTICULARITÉS DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE Chapitre 1 : LES ACTEURS ET LES USAGES DE LA TÉLÉPHONIE MOBILE.....

Plus en détail

HTML5 Quels enjeux pour la mobilité et le RIA?

HTML5 Quels enjeux pour la mobilité et le RIA? HTML5 Quels enjeux pour la mobilité et le RIA? Julien Roche Philippe Guédez Ludovic Garnier 2 Sommaire Evolution des usages du Web Applications mobiles multiplateformes Contributions d HTML5 au RIA Conclusion

Plus en détail

Créer un site à l aide de Google Site

Créer un site à l aide de Google Site Créer un site à l aide de Google Site N Vanassche www.nathalievanassche.be Ifosupwavre Mise en contexte www.nathalievanassche.be Blog ou Google Site? La réalisation d un blog à l aide de Blogger (non traité

Plus en détail

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE

BYOD : LES TERMINAUX PERSONNELS AU SERVICE DE L ENTREPRISE Il est commun, pour un salarié, d utiliser son véhicule personnel pour ses déplacements professionnels. Et s il en était ainsi pour le matériel informatique? De nombreuses entreprises ont adopté ce concept

Plus en détail

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox.

L accès à Internet. Votre fournisseur d accès à Internet 1/2. Box internet. Box internet. Décodeur TV. Décodeur TV. Freebox. Livebox. # $ % "!" #! #&!' L accès à Internet Votre fournisseur d accès à Internet 1/2 Freebox Livebox Freebox Révolution Livebox Play Freebox Crystal Neufbox Bbox Boxde SFR / Neufbox Bbox Sensation Box Evolution

Plus en détail

jeux Développer des en HTML 5 & JavaScript Samuel Ronce Multijoueur temps-réel avec Node.js et intégration dans Facebook

jeux Développer des en HTML 5 & JavaScript Samuel Ronce Multijoueur temps-réel avec Node.js et intégration dans Facebook Développer des jeux en HTML 5 & JavaScript Multijoueur temps-réel avec Node.js et intégration dans Facebook Samuel Ronce Groupe Eyrolles, 2013, ISBN: 978-2-212-13531-2 Avant-propos Pourquoi concevoir un

Plus en détail

14 Le langage Java : concepts et pratique

14 Le langage Java : concepts et pratique Avant-propos Le langage Java, né en janvier 1995 chez Sun, est un langage à objets qui permet d écrire de façon simple et claire des programmes portables sur la majorité des plateformes. Lié à l essor

Plus en détail

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Puissance, facilité d utilisation et technologie adaptée aux besoins des entreprises font de Drupal 8 la plateforme de choix pour les Marketeurs

Plus en détail

Samsung LED ES7000 et ES8000

Samsung LED ES7000 et ES8000 Samsung LED ES7000 et ES8000 Les séries ES7000 et ES8000 de Samsung représente le fer de lance de la marque sud-coréenne en cette année 2012. Avec les modèles de ces deux séries vous pourrez désormais

Plus en détail

LA MOBILITE : ACTEURS, OUTILS,

LA MOBILITE : ACTEURS, OUTILS, LA MOBILITE : ACTEURS, OUTILS, DEVELOPPEMENT, CONCEPTION, GESTION DE PROJET INTERVENTION MASTER DILIPEM Pascal Moutet, iseeds Software, 02/02/2012 PARCOURS ET FONCTIONS OCCUPEES Parcoursuniversitaire Parcoursprofessionnel

Plus en détail

BIEN DÉCLINER SA PRÉSENCE DIGITALE MOBILE, TABLETTE, ORDINATEUR, NETBOOK

BIEN DÉCLINER SA PRÉSENCE DIGITALE MOBILE, TABLETTE, ORDINATEUR, NETBOOK BIEN DÉCLINER SA PRÉSENCE DIGITALE MOBILE, TABLETTE, ORDINATEUR, NETBOOK Pourquoi vouloir décliner? POURQUOI VOULOIR DÉCLINER? LES SUPPORTS DE VISUALISATION SE DIVERSIFIENT DES DEVICES VARIÉS DES RÉSOLUTIONS

Plus en détail

Solution de publication digitale sur smartphones et tablettes pour tous vos documents

Solution de publication digitale sur smartphones et tablettes pour tous vos documents 2013 Solution de publication digitale sur smartphones et tablettes pour tous vos documents Document édité par Forecomm - Août2013 SOMMAIRE Découvrir la solution Qu est-ce que mymozzo? Processus de création

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Le Web et Internet. A. Historique : B. Définitions : reliés entre eux via un système d interconnexion.

Le Web et Internet. A. Historique : B. Définitions : reliés entre eux via un système d interconnexion. Le Web et Internet Le terme Network désigne un réseau informatique composé d ordinateurs qui sont reliés entre eux via un système d interconnexion. Internet fait référence à l international. C est un entrelacement

Plus en détail

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on?

Définitions. Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Sites et applications mobiles : de quoi parle-t-on? Définitions Une application mobile est un programme téléchargeable conçu pour fonctionner sur un système d exploitation mobile donné. Adaptée aux téléphones

Plus en détail

L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015.

L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015. 1 L ORDINATEUR DE BUREAU L. THERMIDOR / UIAD-TIC / Octobre 2015. DEBUTER AVEC WINDOWS 10 / Partie-1 (en 12 points) L unité centrale, (boîtier) contient tous les composants électroniques permettant à l

Plus en détail

Le touristonaute en mobilité

Le touristonaute en mobilité COMPÉTENCES TOURISME 2011-2012 Les Rencontres Le touristonaute en mobilité Pierre Croizet Objet de l intervention Contexte de la mobilité en tourisme Benchmark des bonnes pratiques Recommandations stratégiques

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Les tablettes ipad / Androïd Mise à jour novembre 2014

Les tablettes ipad / Androïd Mise à jour novembre 2014 Réseau des médiathèques des Portes de l Essonne SÉANCE-DÉCOUVERTE À l INFORMATIQUE MÉDIATHÈQUE SIMONE de BEAUVOIR Les tablettes ipad / Androïd Mise à jour novembre 2014 La documentation des séances découverte

Plus en détail

Créer Un site Web pour la classe

Créer Un site Web pour la classe Créer Un site Web pour la classe Sommaire : P. 1 Introduction 1 Introduction Avec l avènement des nouvelles technologies de l information et de la communication, le Web est devenu un média incontournable

Plus en détail

Wethere JUSTINE GAUDIN & anis CHOUK DANS LE CADRE DU cours DE Webdesign de jonathan munn - 2014

Wethere JUSTINE GAUDIN & anis CHOUK DANS LE CADRE DU cours DE Webdesign de jonathan munn - 2014 Wethere JUSTINE GAUDIN & anis CHOUK DANS LE CADRE DU cours DE Webdesign de jonathan munn - 2014 Introduction Wethere est une application météorologique basé sur un support smartphone (mobile first). Elle

Plus en détail

Vidéosurveillance sur IP

Vidéosurveillance sur IP Vidéosurveillance sur IP Solutions de sécurité basées sur le protocole TCP/IP Pour des applications domestiques, Small Office, Professionnelles et à grande échelle. 1/12 Concept Les solutions de sécurité

Plus en détail

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1 JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE Jaspersoft et le paysage analytique 1 Ce texte est un résumé du Livre Blanc complet. N hésitez pas à vous inscrire sur Jaspersoft (http://www.jaspersoft.com/fr/analyticslandscape-jaspersoft)

Plus en détail

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 3 7. L'indispensable fonction «Paramètres du PC» (3/3) Nous voilà arrivé à la dernière étape de notre tour d horizon des nombreuses options du module Paramètres du PC. Cet outil permet

Plus en détail

Via emeeting & elearning Accéder à une séance virtuelle (en direct ou en différé)

Via emeeting & elearning Accéder à une séance virtuelle (en direct ou en différé) Via emeeting & elearning Accéder à une séance virtuelle (en direct ou en différé) Via emeeting & elearning (Via) est une application web qui permet de suivre des cours à distance en temps réel. Via permet

Plus en détail

Guide d utilisation Version 1.5. Par 1 Guide d utilisation de Via Mobile 1.5. www.sviesolutions.com

Guide d utilisation Version 1.5. Par 1 Guide d utilisation de Via Mobile 1.5. www.sviesolutions.com Guide d utilisation Version 1.5 Par 1 Guide d utilisation de Via Mobile 1.5 www.sviesolutions.com Table des matières Installation & accès... 3 Installation de l application Via Mobile... 4 Accéder à Via...

Plus en détail

Communiqué de lancement

Communiqué de lancement Communiqué de lancement Sage CRM Génération i7 Version 8.00 1 SAGE CRM V. 8.00 Compatibilité technique Page 2 Page 3 Page 4 L intégration Sage 100 CRM (Standard / Avancée / Express) 8.0 est compatible

Plus en détail

Processeur Dual Core 1 GHz

Processeur Dual Core 1 GHz Performance et usage Wi-Fi AC1900 - Vitesse 600Mbps (2.4GHz) + 1300 Mbps (5GHz) Processeur Dual Core 1GHz Fonctionnalités avancées pour le jeu en ligne sans latence Bande passante prioritaire pour les

Plus en détail

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour «Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour Table des matières I. Le sujet de l article... 2 II. Réflexion sur les nouvelles menaces technologiques d aujourd hui... 2 A. Android, victime

Plus en détail

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club

Atelier du 25 juin 2012. «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Club Atelier du 25 juin 2012 «Les bonnes pratiques dans l e-mailing» Agenda de l atelier Introduction et rappel des bonnes pratiques Exemple et retour d expérience Maison Tasset Partage d expérience entre les

Plus en détail

Médiathèque Numérique, mode d emploi

Médiathèque Numérique, mode d emploi Médiathèque Numérique, mode d emploi 1) Inscription Sur la page d accueil du site, cliquez sur «Inscrivez-vous» Sélectionnez votre médiathèque sur le menu déroulant 1 Remplissez le formulaire d inscription,

Plus en détail

Découvrir Internet et rechercher des informations

Découvrir Internet et rechercher des informations Module Internet Découvrir Internet et rechercher des informations Médiathèque de Haguenau - mediatheque.ville-haguenau.fr 1 Sommaire Sommaire 2 I. Internet 2 a. Définition 2 b. Quelles sont les utilisations

Plus en détail

Une application. pour votre établissement

Une application. pour votre établissement Une application pour votre établissement On consulte de plus en plus le web en situation de mobilité. Disposer de terminaux mobiles multi tâches nous a habitués à y avoir recours en de multiples situations

Plus en détail

Catalogue général 2013. Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités

Catalogue général 2013. Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités Catalogue général 2013 Solutions d intégration informatique pour l éducation, la formation & les collectivités Sommaire Catalogue classe numérique & collectivités naocart Gamme de mobiliers de stockage

Plus en détail

Guide de l utilisateur

Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Illico mobile Mobile Table des matières Introduction... 3 Description... 4 Guide de l utilisateur d (version enrichie)... 4 Guide de l utilisateur par le Portail Vidéotron... 12

Plus en détail

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB

VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB VOLUME 1 CRÉATION D UN SITE WEB Comprendre les principales étapes TABLE DES MATIÈRES PARTIE 1 - RENCONTRE DE DÉMARRAGE 03 PARTIE 2 - ANALYSE FONCTIONNELLE 03 PARTIE 3 - ARBORESCENCE 04 PARTIE 4 - MAQUETTES

Plus en détail

Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour

Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour Le saviez-vous? L optimisation Google Adwords est la Clé pour.......... échapper au piège de «Quality Score», l instrument qui détermine le coût au clic des annonces adwords. Autorisation de diffusion

Plus en détail

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration

Les tablettes. Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les Tablettes Les tablettes Présentation tablettes Descriptif Fournisseurs Caractéristiques Comparatifs Conseils Perspectives Démonstration Les tablettes Description: Appareil mobile positionné entre smartphone

Plus en détail

Informatique Mobile Offre technologique

Informatique Mobile Offre technologique Offre technologique Sommaire Introduction Informatique Mobile Définition Marché Tendance Présentation de l offre L offre Les avantages Valeur ajoutée Références Conclusion Annexe: Groupe GFI Informatique

Plus en détail

Présentation rapide. Intranet. Planning. Office 365. Mars 2015

Présentation rapide. Intranet. Planning. Office 365. Mars 2015 Présentation rapide Intranet Planning Office 365 Mars 2015 Informations Vous les utiliserez pour vous connecter : - A votre espace Intranet - A votre espace Office 365 - Au réseau Wifi de l IPAG - Aux

Plus en détail

1 Avant-Propos 5 Remerciements. 9 Usages, contraintes et opportunités du mobile. 33 Site ou application : quelle solution choisir? Table des matières

1 Avant-Propos 5 Remerciements. 9 Usages, contraintes et opportunités du mobile. 33 Site ou application : quelle solution choisir? Table des matières IX Table des matières 1 Avant-Propos 5 Remerciements Partie 1 7 Stratégie et conception des sites et applications mobiles Chapitre 1 9 Usages, contraintes et opportunités du mobile 11 Les usages spécifiques

Plus en détail

Une expérience d achat Paradyse!

Une expérience d achat Paradyse! Une expérience d achat Paradyse! Objectif Concevoir une nouvelle version du site optimisée pour la transformation, répondant aux attentes des utilisateurs dans le respect des valeurs de marque Virgin Mobile.

Plus en détail

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET?

POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? 61 POURQUOI CONNECTER UNE ÉCOLE À L INTERNET? L école de Pinay est connectée depuis deux ans et demi à l Internet. Cela laisse suffisamment de recul pour une réflexion sur cette pratique. Il convient pour

Plus en détail

Accéder à la plate-forme Via. À partir du site Internet Via de HEC. À partir du courriel d invitation

Accéder à la plate-forme Via. À partir du site Internet Via de HEC. À partir du courriel d invitation Accéder à (ou revoir) une classe virtuelle Via Via emeeting & elearning (Via), de SVI esolutions, est une application web qui permet de suivre des cours à distance en temps réel. Via permet à l enseignant

Plus en détail

Mode d emploi d artishoc mobile

Mode d emploi d artishoc mobile Mode d emploi d artishoc mobile Version gratuite Version 4 Mise à jour le 05/01/2011 Ce mode d emploi est à l usage exclusif des utilisateurs de l offre mobile gratuite d artishoc mobile. Il n a pas de

Plus en détail

Club Idaho Consulting # 1

Club Idaho Consulting # 1 Club Idaho Consulting # 1 Jeudi 27 octobre 2011 à 19h 20h30 Eclairages et discussion autour de la TV connectée réalité, perspectives et impacts Ordre du jour - Tour de table - Présentation de la synthèse

Plus en détail

Améliorer sa visibilité avec Google My Business

Améliorer sa visibilité avec Google My Business Améliorer sa visibilité avec Google My Business On se présente! Au programme I. Contexte : Chiffres clés II. Google : moteur de recherche III. Google My Business IV. Intérêt pour vous V. A vous de jouer

Plus en détail

Votre réseau multimédia

Votre réseau multimédia Votre réseau multimédia Partie 2 Votre réseau multimédia Un réseau multimédia est constitué d appareils utilisés comme serveur ordinateurs équipés de logiciels serveurs, serveur sous Windows Home Server,

Plus en détail

IUT de Bobigny Paris XIII Pierre 2010-2011 SRC2. Analyse marketing : BlackBerry Torch

IUT de Bobigny Paris XIII Pierre 2010-2011 SRC2. Analyse marketing : BlackBerry Torch DOMINIQUE IUT de Bobigny Paris XIII Pierre 2010-2011 SRC2 Analyse marketing : BlackBerry Torch 1 Introduction Le marché des téléphones portables est en pleine restructuration depuis l'arrivée de l'iphone

Plus en détail

Médiathèque Numérique, mode d emploi

Médiathèque Numérique, mode d emploi Médiathèque Numérique, mode d emploi 1) Se connecter au service Il vous suffit de vous rendre sur le site Internet de votre médiathèque, de vous connecter avec l identifiant et le mot de passe délivrés

Plus en détail

Veille technologique - BYOD

Veille technologique - BYOD Veille technologique - BYOD Présentation : L acronyme BYOD signifie Bring Your Own Device. En fait, ce principe récent est de partager vie privée et professionnelle sur un même appareil mobile (Smartphone,

Plus en détail

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016 L informatique à l école Année scolaire 2015-2016 LE CHOIX DES ÉQUIPEMENTS L achat d équipements informatiques (ordinateur portable ou tablette) est obligatoire pour tous les élèves du secondaire de l

Plus en détail

CROSS PLATEFORM MOBILE DEVELOPMENT (Phonegap, RhoMobile)

CROSS PLATEFORM MOBILE DEVELOPMENT (Phonegap, RhoMobile) INGENIEUR EN SCIENCES INFORMATIQUES RAPPORT D ETUDE TECHNOLOGIQUE SUR LES SOLUTIONS WEB CROSS PLATEFORM MOBILE DEVELOPMENT (Phonegap, ) Student : Jiachen NIE Parcours: IHM Subject : Adaptation des Interfaces

Plus en détail

Avant-Propos Sencha Touch

Avant-Propos Sencha Touch Avant-Propos Développeurs web, vous qui souhaitez vous diversifier et appréhender simplement le développement mobile, mais redoutez un apprentissage long d un langage que vous ne connaissez pas, vous allez

Plus en détail

Guide d utilisation Version 1. Par Guide d utilisation de ViaMobile 1.0. www.sviesolutions.com

Guide d utilisation Version 1. Par Guide d utilisation de ViaMobile 1.0. www.sviesolutions.com Guide d utilisation Version 1 1 Par www.sviesolutions.com Table des matières Installation & accès... 3 Installation de l application Via Mobile... 4 Accéder à Via... 5 Application synchrone... 5 Les zones

Plus en détail

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew Les clients légers Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008 Pierre Verron CFAI Sommaire Définitions Objectifs Historique Les architectures Inventaire des avantages et des inconvénients

Plus en détail

Questions fréquemment posées.

Questions fréquemment posées. Questions fréquemment posées. Vous vous posez des questions concernant le passage à Windows 8, les nouveautés et la mise en route? Voici quelques réponses. Cliquez sur la question pour voir la réponse.

Plus en détail

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une

bookmark), sachant qu'à chaque favori est associée une adresse web ; o suivre un hyperlien, sachant qu'à chaque hyperlien est associée une Introduction : On appelle «Web», contraction de «World Wide Web» (d'où l'acronyme www), une des possibilités offertes par le réseau Internet de naviguer entre des documents reliés par des liens hypertextes.

Plus en détail

SYSTÈME DE SURVEILLANCE VIDÉO À DISTANCE

SYSTÈME DE SURVEILLANCE VIDÉO À DISTANCE SYSTÈME DE SURVEILLANCE VIDÉO À DISTANCE 1 CATALOGUE 2015 SOMMAIRE en bref... 3 Les services gratuits de la version standard Family... 4 Les différentes versions : les services supplémentaires par version...

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE

Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE Exemples de contenus non définitifs et non exhaustifs. MIEUX COMPRENDRE POUR MIEUX VENDRE 2011 Notre portail Smart TV a reçu la récompense «Best innovation» lors du CES 2011 en s appuyant sur son extrême

Plus en détail

FICHE PRODUIT Diagral connect. Nom :Diagral Connect. Marque :Diagral. Garantie :2 ans

FICHE PRODUIT Diagral connect. Nom :Diagral Connect. Marque :Diagral. Garantie :2 ans Réf produit : DIAG41BCF Désignation produit : Boîtier de pilotage à distance via ADSL de l alarme, des automatismes et des périphériques de confort Diagral Nom :Diagral Connect Marque :Diagral Garantie

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 5 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 5 13. Configurer sa messagerie à l aide de l application Courrier Windows 8 et Windows RT offrent un outil dédié à la messagerie. Cette application, appelée simplement Courrier, vous propose

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com

Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com Contact : Jennifer Hrycyszyn Greenough Communications 617.275.6519 jhrycyszyn@greenoughcom.com Optimisation de Numara Track-It!, la solution de Help Desk et de gestion des actifs informatiques de Numara

Plus en détail