Activité 62 : les maladies nutritionnelles et certains cancers

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Activité 62 : les maladies nutritionnelles et certains cancers"

Transcription

1 Pierron SVT 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Responsabilité humaine en matière de santé et d environnement Pourcentage de la partie : 25% Du point de vue de la responsabilité individuelle et collective on aborde des questions relatives à l éducation à la santé et au développement durable dans les sujets suivants : - les maladies nutritionnelles et certains cancers Notions. contenus Certains comportements (manque d activité physique ; excès de graisses, de sucre et de sel dans l alimentation) peuvent favoriser l obésité et l apparition de maladies nutritionnelles (maladies cardiovasculaires, cancers). L exposition excessive au soleil peut augmenter le risque de cancer de la peau. Capacités déclinées en situation d apprentissage Observer, recenser et organiser des informations pour : - relier des excès alimentaires à des maladies (obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires ) ; - montrer les conséquences de l exposition aux rayons ultra violets sur un organisme vivant ; Commentaires L'éducation à la responsabilité en matière de santé et d'environnement constitue un des objectifs importants des programmes des sciences de la vie et de la Terre, de la classe de sixième à celle de troisième, dans la continuité des programmes de l école primaire. Cette partie doit aussi achever de donner aux élèves des arguments leur permettant de se forger un jugement sur des questions de société. Les sujets retenus permettent également une réflexion sur les enjeux de telle découverte ou de tel choix d aménagement à différentes échelles d étude (locale à planétaire) susceptible de donner un sens supplémentaires aux gestes individuels. 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION (La progression proposée est explicitée ici en mode interrogatif ou affirmatif le choix de l un ou de l autre se faisant pour l ensemble de la progression ou du moins pour l ensemble d un niveau de paragraphe) Ce chapitre est dissocié d une progression classique, car ce thème peut être ou non traité au cours de l année. Chapitre : Les maladies nutritionnelles et certains cancers I. L alimentation et ses impacts sur l organisme. 1. Les causes de l obésité et de certaines maladies nutritionnelles. Activité Lutter contre l obésité et certaines maladies nutritionnelles. II. Un facteur environnemental, le soleil et son impact sur l organisme. 1. Les différents rayonnements solaires 2. Les effets des rayonnements lumineux sur l organisme 3. Lutter efficacement contre les effets du rayonnement solaire sur l organisme. PIERRON 2008 page 1/5

2 Pierron SVT 3. PRESENTATION DE L ACTIVITE - Objectifs de connaissances Maladies cardiovasculaires, obésité mis en lien avec l alimentation - Objectifs méthodologiques et/ou techniques Extraire des informations Mettre en relation ces informations Restituer ces informations - Liste du matériel CD-Rom santé, L EDD par études de cas, Réf Fiche technique Installer le CD-rom sur les différents postes. - Intégration pédagogique Cette partie est à traiter de manière différente. En effet chaque élève, seul ou en groupe, s implique selon une démarche de projet. Ce travail aboutit à une production exploitable collectivement et pouvant intégrer l usage des technologies de l information et de la communication. L enseignant encadre le travail des élèves dans toutes les étapes de la démarche de projet. L ensemble des travaux de la classe sera l objet d une mutualisation PIERRON 2008 page 2/5

3 Fiche élève - 4 e Nom : Prénom : Classe : Date : Évaluation expérimentale de S.V.T. Comment l alimentation peut-elle influer sur le fonctionnement de l organisme? 1 ère étape : Lance le CD-rom et suis les instructions de la fiche méthodologique. Fiche méthodologique Lance le CD-ROM : L EDD par études de cas. Clique sur «collège» Puis «études de cas», puis «obésité aux Etats-unis» Lis l introduction et les parties signalées dans les questions. 2 ème étape : Réponds aux questions : 1. Préciser les deux principales causes d obésité aux Etats-Unis. 2. A partir du texte d introduction, indique le nombre d adultes touchés aux Etats-Unis par l obésité. Clique sur la partie III. Evolution des comportements alimentaires 3. Précise les comportements alimentaires développés chez les américains et qui sont notamment à l origine de l obésité. Le snacking et le grignotage Clique sur la partie IV. Obésité et risque pour la santé «A. Les maladies cardio-vasculaires», Puis clique sur texte «la plaque d athérome» se trouvant sous l image. Replace les légendes sur le schéma et valide pour vérifier la réponse. 4. Donne une définition de plaque d athérome. 5. Réalise un schéma annoté de la coupe d un vaisseau sanguin présentant une plaque d athérome Visionne l animation Puis reviens au plan. 6. Cite une autre maladie liée à l obésité. Conclusion : Précise les causes probables de l obésité et propose quelques moyens afin d y remédier. PIERRON 2008 page 3/5

4 FICHE ELEVE CORRIGEE Nom : Prénom : Classe : Date : Évaluation expérimentale de S.V.T. Comment l alimentation peut-elle influer sur le fonctionnement de l organisme? 1 ère étape : Lance le CD-rom et suivre les instructions de la fiche méthodologique. Fiche méthodologique Lance le CD-ROM : L EDD par études de cas. Clique sur «collège» Puis «études de cas», puis «obésité aux Etats-unis» Lis l introduction et les parties signalées dans les questions. 2 ème étape : Réponds aux questions : 1. Précise les deux principales causes d obésité aux Etats-Unis. La surconsommation et la sédentarisation. 2. A partir du texte d introduction, indique le nombre d adultes touchés aux Etats-Unis par l obésité. 30% Clique sur la partie III. Evolution des comportements alimentaires 3. Précise les comportements alimentaires développés chez les américains et qui sont notamment à l origine de l obésité. Le snacking et le grignotage Clique sur la partie IV. Obésité et risque pour la santé «A. Les maladies cardio-vasculaires», Puis clique sur texte «la plaque d athérome» se trouvant sous l image. Replace les légendes sur le schéma et valide pour vérifier la réponse. 4. Donne une définition de plaque d athérome : encrassement progressif des artères PIERRON 2008 page 4/5

5 5. Réalise un schéma annoté de la coupe d un vaisseau sanguin présentant une plaque d athérome Paroi de l artère Dépôt de graisse Lumière de l artère Visionne l animation Puis reviens au plan. 6. Cite une autre maladie liée à l obésité. Le diabète. Conclusion : Précise les causes probables de l obésité et propose quelques moyens afin d y remédier. Les causes probables de l obésité sont une mauvaise alimentation (snacking ; grignotage) et une sédentarisation. Afin de remédier à ces différentes causes, on pourrait proposer de veiller à avoir une alimentation saine et équilibrée, ainsi que la pratique d activités sportives. PISTES D EVALUATION Critères d évaluation J ai réussi Je n ai pas réussi Extraire des informations d un texte Restituer sous la forme d un schéma Légender un schéma Réaliser une synthèse PIERRON 2008 page 5/5

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique

Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique Fiche professeur - 4 e Activité 54 : Modélisation des phénomènes associés à la convergence au niveau d une fosse océanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe Connaissances

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques

- Objectifs méthodologiques et/ou technologiques Activité 42 : Découvrir des facteurs d érosion de la roche 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Géologie externe ; évolution des paysages Notions. contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR L ARTISAN ET SA COMPTABILITE

FICHE PROFESSEUR L ARTISAN ET SA COMPTABILITE FICHE PROFESSEUR L ARTISAN ET SA COMPTABILITE Objectifs pédagogiques : Evaluer l autonomie et la prise d initiative Les élèves doivent faire une recherche autour d un métier. En parallèle, des exercices

Plus en détail

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :..

Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. Test académique de Physique-Chimie 2014-2015 Partie Électricité Etude de documents Sujet zéro Nom :. Prénom :.. Classe :.. S APP ANA Compétences évaluées Extraire l information utile Exploiter l information

Plus en détail

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs.

L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE. Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion. www.hopitalvs.ch www.spitalvs. L athérosclérose LES FACTEURS DE RISQUE Service de cardiologie et chirurgie cardiaque Hôpital de Sion www.hopitalvs.ch www.spitalvs.ch SOMMAIRE LES FACTEURS DE RISQUE CARDIOVASCULAIRES 4 1. Le diabète

Plus en détail

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur Fiche professeur NIVEAU Classe de 6 ème MODALITES DE GESTION POSSIBLES Travail individuel ou en binôme 1 ère étape : distribution, lecture et compréhension du sujet 2 ème étape : temps de recherche des

Plus en détail

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs.

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Niveaux : quatrième, troisième, seconde et première S. Matériel : 2 capteurs piézométriques, Logiciel

Plus en détail

Bilan du Programme DPC ACFM 2011

Bilan du Programme DPC ACFM 2011 Bilan du Programme DPC ACFM 2011 Janvier 2012 Plan Contexte Méthodologie et déroulement Résultats du programme DPC Synthèse Participation Satisfaction Audits cliniques et mesure de l impact Annexe Exemple

Plus en détail

Séquence 6. Avant de continuer plus avant, rappelons le problème scientifique posé lors de la séance précédente :

Séquence 6. Avant de continuer plus avant, rappelons le problème scientifique posé lors de la séance précédente : Sommaire Séquence 6 Avant de continuer plus avant, rappelons le problème scientifique posé lors de la séance précédente : Comment expliquer l approvisionnement des organes en nutriments par le sang? Tu

Plus en détail

Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle

Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle PROJET VERSION DU 20-03-2009 Livret de suivi de la période de formation en milieu professionnel Certificat d Aptitude Professionnelle Réalisation en Chaudronnerie Industrielle MAI 2009 DIRECTION GÉNÉRALE

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation Fiche de présentation Classe : 1 ère ou Terminale Enseignement : Chimie-biochimie-sciences du vivant THEME du programme : 3 Sous-thème : 3.2 Les systèmes vivants utilisent deux grandes voies de communication

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Géologie externe, évolution des paysages (16 heures) Notions. contenus Compétences Exemples d activités L procure à l Homme des ressources. [Thèmes : Environnement,

Plus en détail

Le projet fédérateur et structurant. Réunion Référents culture 2013

Le projet fédérateur et structurant. Réunion Référents culture 2013 Le projet fédérateur et structurant Réunion Référents culture 2013 Le volet culturel du projet d établissement Il se fonde sur un état des lieux 1- Le profil des élèves de l'établissement (zone géographique,

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques)

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) TITRE: De la proportionnalité aux statistiques, pour une efficacité individuelle et collective. I Caractéristiques

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Séquence : La digestion

Séquence : La digestion Séquence : La digestion Objectifs généraux : Amener l élève à Faire les liens entre les savoirs acquis lors des séquences sur la circulation sanguine et la respiration et ceux présents dans cette séquence.

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 METIER DE LA FORME

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 METIER DE LA FORME GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 METIER DE LA FORME CONSIGNES DE LECTURE Ce tableau comporte de gauche à droite 4 colonnes: Colonne activités: Colonne tâches: il s'agit des activités professionnelles de référence

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

Dents saines Corps sain

Dents saines Corps sain OURIEZ Dents saines Corps sain Liens entre la santé buccodentaire et la santé générale Les bactéries qui se trouvent dans la plaque peuventelles vraiment affecter les poumons? Brossage, utilisation de

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine

MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine MUT @ctu.net La lettre d information électronique de la Mutualité Française Aquitaine N 13 : 30 mars 2011 Priorité Santé Mutualiste : un kit de communication pour permettre aux mutuelles de promouvoir

Plus en détail

Leçon 3.1 : Comment peut-on expliquer les inégalités devant l'accès à l'école dans le monde?

Leçon 3.1 : Comment peut-on expliquer les inégalités devant l'accès à l'école dans le monde? 5 ème Géographie Chapitre 3 : Les inégalités devant l'alphabétisation Leçon 3.1 : Comment peut-on expliquer les inégalités devant l'accès à l'école dans le monde? Comparer l'alphabétisation et l'accès

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première série sciences et technologies de laboratoire Chimie, biochimie, sciences du vivant Thème 2 Évaluation sommative

Plus en détail

Rapport statistique : Résultats du Programme de santé buccodentaire en milieu scolaire des Services de santé du Timiskaming

Rapport statistique : Résultats du Programme de santé buccodentaire en milieu scolaire des Services de santé du Timiskaming Rapport statistique : Résultats du Programme de santé buccodentaire en milieu scolaire des Services de santé du Timiskaming Publié en septembre 13 À propos du rapport Introduction Le présent rapport vise

Plus en détail

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE

IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde IMAGE SATELLITALE ET BIOSPHÈRE EXTRAIT DU BO: Planète Terre et environnement global La structure et l'évolution des enveloppes externes de la

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010. Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE

BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010. Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE BO spécial n 1 du 4 février 2010 BO spécial n 9 du 30 septembre 2010 Laurence Comte Conseillère pédagogique AEFE 1 1 CONTEXTE Horaires: 1 ère ES et L : 1h30 //1 ère S : 3h Permettre les réorientations

Plus en détail

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation.

Les médicaments : un médicament générique et un médicament «princeps» contiennent un même principe actif mais se différencient par leur formulation. Document du professeur 1/8 Niveau 2 nde THEME : LA SANTE Physique Chimie PRINCIPE DE LA CHROMATOGRAPHIE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 LA SANTE NOTIONS ET CONTENUS COMPETENCES ATTENDUES Les médicaments

Plus en détail

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : Consolidation de la notion de périmètre et d aire. MODALITES DE GESTION POSSIBLES Appropriation individuelle puis travail

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Objectif : le fonctionnement de la planète et une application (géothermie) - EXAO, tableur Observation : Quelle est la température moyenne au sol sur la terre? Comparer avec les données des documents suivants

Plus en détail

Risque cardiovasculaire sous contrôle

Risque cardiovasculaire sous contrôle beawolf Risque cardiovasculaire sous contrôle Tous concernés! De quoi s'agit-il? Les accidents cardiovasculaires sont dus, le plus souvent, à la formation d un caillot venant boucher une artère du cœur

Plus en détail

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience.

L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. 1 L attestation de compétences est une démarche qui vise à expliciter, formaliser et valoriser l expérience. Elle constitue un cadre utile pour : la construction d un projet professionnel l accès aux dispositifs

Plus en détail

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION BACHELIER EN INFORMATIQUE

Plus en détail

Agir pour le climat, c est respecter mes droits!

Agir pour le climat, c est respecter mes droits! Agir pour le climat, c est respecter mes droits! Juin 2015 Chaque jour, Solidarité Laïque agit pour que les droits des enfants soient mieux respectés en France et dans le monde et pour que tous les enfants

Plus en détail

Prévenir... le risque cardiovasculaire

Prévenir... le risque cardiovasculaire Prévenir... le risque cardiovasculaire 10 Les facteurs de risque favorisant les maladies cardiovasculaires Les facteurs que l on ne choisit pas... L âge : le vieillissement contribue à augmenter le risque

Plus en détail

RECUPERATION DES ADRESSES MAIL PARENTS DANS OUTLOOK

RECUPERATION DES ADRESSES MAIL PARENTS DANS OUTLOOK EXTRACTION DES ADRESSES MAIL PARENTS DU LOGICIEL ELEVES Lancez le programme Elèves. Cliquez sur le menu Import/Export, Extraction fichier texte 1 Cliquez sur Mode Expert 2 Cliquez dans la 1 ère colonne

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger

Prévention. santé du cœur. Guide d information et de prévention. Anticiper pour mieux vous protéger Prévention santé du cœur Guide d information et de prévention Anticiper pour mieux vous protéger Les ennemis de votre cœur TABAC : LAISSEZ VOTRE CŒUR RESPIRER L'ennemi n 1 de votre cœur Le monoxyde de

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012

LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Académie de la Réunion 2009 2012 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL POUR L EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Académie de la Réunion 2009 2012 PREFACE DE MONSIEUR L INSPECTEUR D ACADEMIE L Education Physique et Sportive, discipline d enseignement,

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

le développement durable

le développement durable le développement durable Des documents pédagogiques pour animer... comprendre... débattre agir en classe... Demain le monde... c/o : Solidarité Laïque : 22, rue Corvisart - 75013 PARIS - Tél. : 01 45 35

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D INSCRIPTION EN ACCUEIL DE JOUR POUR LES PERSONNES AGEES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU DE TROUBLES APPARENTES

DOSSIER DE DEMANDE D INSCRIPTION EN ACCUEIL DE JOUR POUR LES PERSONNES AGEES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU DE TROUBLES APPARENTES DOSSIER DE DEMANDE D INSCRIPTION EN ACCUEIL DE JOUR POUR LES PERSONNES AGEES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU DE TROUBLES APPARENTES Version n 1 du 13/08/2014 Centre Hospitalier Accueil de Jour 29,

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Accès des populations rurales au capital en Agroland

Accès des populations rurales au capital en Agroland PROGRAMME DE FORMATION AUX POLITIQUES DE LA FAO Programme de renforcement des capacités sur les politiques et les stratégies relatives à l'agriculture et au développement rural Ressources en ligne pour

Plus en détail

Prenez votre santé bucco-dentaire en main

Prenez votre santé bucco-dentaire en main vous accompagner Prenez votre santé bucco-dentaire en main n Future maman www.msa.fr Les organismes d assurance maladie et les chirurgiens-dentistes ont souhaité placer les femmes enceintes au cœur d un

Plus en détail

Stratégie mondiale de l OMS pour l alimentation, l exercice physique et la santé CADRE DE SUIVI ET D ÉVALUATION DE LA MISE EN OEUVRE

Stratégie mondiale de l OMS pour l alimentation, l exercice physique et la santé CADRE DE SUIVI ET D ÉVALUATION DE LA MISE EN OEUVRE Stratégie mondiale de l OMS pour l alimentation, l exercice physique et la santé CADRE DE SUIVI ET D ÉVALUATION DE LA MISE EN OEUVRE Catalogage à la source: Bibliothèque de l OMS: Stratégie mondiale de

Plus en détail

Le VIH et votre cœur

Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Le VIH et votre cœur Que dois-je savoir au sujet de mon cœur? Les maladies cardiovasculaires représentent une des cause les plus courante de décès, elles incluent: les maladies coronariennes,

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Rapport de sondage Présenté à : Monsieur André Lortie Service des communications Office de la protection du consommateur Évaluation de l impact de la brochure «Vos

Plus en détail

L automatique du point de vue maintenance

L automatique du point de vue maintenance S6 L automatique du point de vue maintenance L enseignement de l automatique vise l acquisition des compétences nécessaires à : -la RÉALISATION des interventions de maintenance sur des Systèmes Automatisés

Plus en détail

Sensibiliser les étudiants infirmiers aux bonnes pratiques!

Sensibiliser les étudiants infirmiers aux bonnes pratiques! Session Qualité, gestion des risques, vigilance Sensibiliser les étudiants infirmiers aux bonnes pratiques!, (communication n 18) V. Villeneuve 1, E. Ledouget 2, S. Lemaître 3, S. Bréchet 2, G. Cance 2,

Plus en détail

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES

LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES THÈME : Planète Terre et son environnement Niveau : seconde LE RAYONNEMENT SOLAIRE ET LES PLANÈTES EXTRAIT DU BO: La Terre est une planète du système solaire L'énergie solaire reçue par les planètes varie

Plus en détail

Assurance qualité des programmes de dépistage

Assurance qualité des programmes de dépistage Assurance qualité des programmes de dépistage Séminaire des programmes de dépistage organisé des cancers 23 juin 2014 Contexte et objectifs de l étude Plans Cancer 2009-2013 et 2014-2019 Objectifs Optimiser

Plus en détail

Pistes concrètes pour la mise en place de l aide personnalisée

Pistes concrètes pour la mise en place de l aide personnalisée Pistes concrètes pour la mise en place de l aide personnalisée IEN Cahors Après une introduction permettant de fixer quelques éléments d information et repères théoriques sur la mémoire et les différentes

Plus en détail

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier?

Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? DISPOSITIFS MEDICAUX Révision des descriptions génériques Comment monter un dossier? Guide pour le dossier déposé par les fabricants/distributeurs Adopté en séance de la CEPP* le 13 juillet 2005 *CEPP

Plus en détail

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée

Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Actions prévues pour l année à venir & synthèse des actions menées durant l'année écoulée Fiche à envoyer pour le 31 décembre de chaque année à l Agence Régionale de Santé (ARS), à l attention du correspondant

Plus en détail

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette?

Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Le Tabac, Mon Cœur et la e-cigarette? Pr Alain FURBER Chef de Service de Cardiologie CHU Angers Président régional de la Fédération Française de Cardiologie Les Facteurs de risque essentiels des Maladies

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

Fiche: UTILISER UN LOGICIEL DE CARTOGRAPHIE EN LIGNE (STATPLANET)

Fiche: UTILISER UN LOGICIEL DE CARTOGRAPHIE EN LIGNE (STATPLANET) Fiche: UTILISER UN LOGICIEL DE CARTOGRAPHIE EN LIGNE (STATPLANET) Objectif : Réaliser une carte interactive et comprendre comment une carte représente des données statistiques et influence leur analyse.

Plus en détail

Enquête Médecine prédictive

Enquête Médecine prédictive Enquête Médecine prédictive Mars 2015 Version n 1-BJ11234 Date : 12 mars 2015 From: Nadia AUZANNEAU/ Claire URBAN To: Karim OULD-KACI OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

Procédure VAE pour le doctorat de recherche

Procédure VAE pour le doctorat de recherche Procédure VAE pour le doctorat de recherche Vu les articles L 613-3 et L 613-4 du code de l éducation, Vu le décret n 2002-590 du 24 avril 2002 pris pour l application du premier alinéa de l article L

Plus en détail

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE

6.1.- LA CIRCULATION PULMONAIRE 6.2.- LA CIRCULATION GENERALE Edwige TROHEL 1 SOMMAIRE 1.- DE QUOI EST COMPOSE LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE 2.- LE SYSTÈME CARDIO-VASCULAIRE EST SOLLICITE EN PLONGEE, POURQUOI? 3.-LE CŒUR 3.1.- DESCRIPTION et ROLE 3.2.- SON FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI

BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI BTS ASSISTANT DE GESTION PME-PMI LIVRET D'ACCOMPAGNEMENT DU TUTEUR DANS L'ENTREPRISE STAGE DE 2 ère Année LYCEE Catherine et Raymond JANOT- 1 place Lech Walesa - 89094 SENS CEDEX Tél. : 03.86.95.72.00

Plus en détail

Préparation au Concours de Recrutement de Professeurs des écoles CRPE. Externe public Externe privé 3ème voie. Maison fondée il y a 30 ans

Préparation au Concours de Recrutement de Professeurs des écoles CRPE. Externe public Externe privé 3ème voie. Maison fondée il y a 30 ans Préparation au Concours de Recrutement de Professeurs des écoles CRPE Externe public Externe privé 3ème voie Maison fondée il y a 30 ans LES FORCES DU COURS GALIEN L EXPéRIENCE Pourquoi nous faire confiance?

Plus en détail

DOCUMENTS A FOURNIR POUR VALIDER L INSCRIPTION

DOCUMENTS A FOURNIR POUR VALIDER L INSCRIPTION INSCRIPTION DOCUMENTS A FOURNIR POUR VALIDER L INSCRIPTION 1 fiche de renseignements 2015 complétée 1 autorisation de soins complétée et signée 1 copie de l attestation de la responsabilité civile 1 autorisation

Plus en détail

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus

1S2 Écran plat. Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo. Notions et contenus FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S2 Écran plat Type d'activité Utilisation d un logiciel de simulation / Exploitation d une vidéo Notions et contenus Synthèse additive. Vision des couleurs

Plus en détail

Prix Innovation formation digitale en Assurance

Prix Innovation formation digitale en Assurance Université de l Assurance Prix Innovation formation digitale en Assurance Règlement et cahier des charges de candidature Mars 2015 Table des matières 1. Le contexte général et les enjeux pour le secteur

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Chimie biochimie sciences du vivant Classe de première Ressources pour le lycée technologique Présentation Thème 3 du programme Les systèmes vivants maintiennent leur intégrité et leur identité

Plus en détail

NUTRIAWORK ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AGRÉÉ

NUTRIAWORK ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AGRÉÉ NUTRIAWORK ORGANISME DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE AGRÉÉ Action Santé & Bien-être Fruits & Formations La livraison de vos paniers de fruits frais bio au bureau éligible au cofinancement NutriAtWork

Plus en détail

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280

Document du 11 février 2014. Contacts : Dr. Sophie Dartevelle, Présidente de l UFSBD. sophiedartevelle@ufsbd.fr / 0144907280 Document du 11 février 2014. Contribution de l Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire à la réflexion préparatoire au projet de loi d adaptation de la société au vieillissement Contacts : Dr. Sophie

Plus en détail

Les nutriments cellulaires essentiels : une thérapie de prévention et de complémentation. L'hypertension - Percée de la Médecine Cellulaire

Les nutriments cellulaires essentiels : une thérapie de prévention et de complémentation. L'hypertension - Percée de la Médecine Cellulaire Hypertension4 Les nutriments cellulaires essentiels : une thérapie de prévention et de complémentation L'hypertension - Percée de la Médecine Cellulaire Comment une sélection de nutriments cellulaires

Plus en détail

L INSUFFISANCE CARDIAQUE

L INSUFFISANCE CARDIAQUE L INSUFFISANCE CARDIAQUE EXISTE-T-IL DES TRAITEMENTS À BASE DE CELLULES SOUCHES POUR L INSUFFISANCE CARDIAQUE? Bien qu aucun traitement à base de cellules souches pour l insuffisance cardiaque n ait encore

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN.

FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. FIBRILLATION AURICULAIRE : RYTHME IRRÉGULIER, CERVEAU EN DANGER. PARLEZ-EN À VOTRE MÉDECIN. Plus d informations sur : www.fa-avc.be Ligue Cardiologique Belge www.liguecardiologique.be FIBRILLATION AURICULAIRE

Plus en détail

ETUDE SANTE BUCCO- DENTAIRE

ETUDE SANTE BUCCO- DENTAIRE ETUDE SANTE BUCCO- DENTAIRE M.A. COSTA 1, M. GIRARD 2, M. HUMEL 3, DR S. MICHLOVSKY 4 1 LABORATOIRE - HYGIÈNE 2 DRD, 3 DIÉTÉTIQUE, 4 STOMATOLOGIE POURQUOI? SANTÉ MENTALE NUTRITION HYGIÈNE CORPORELLE OBJECTIFS

Plus en détail

Sport Link. Baby Link. work Link. Kids Link. Family Link. Écran solaire et soin solaire SunZone. www.sunzone.ca

Sport Link. Baby Link. work Link. Kids Link. Family Link. Écran solaire et soin solaire SunZone. www.sunzone.ca Family work Sport Baby Kids Écran solaire et soin solaire SunZone Protection UVA/UVB à large spectre Léger et non-graisseux Vaporisation ultra légère sous la forme d une pure bruine Résistant à l eau Sans

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Fondation Recherche Cardio-Vasculaire. Institut de France. Premier programme de recherche en France sur. le Cœur des femmes

Fondation Recherche Cardio-Vasculaire. Institut de France. Premier programme de recherche en France sur. le Cœur des femmes Fondation Recherche Cardio-Vasculaire Institut de France Premier programme de recherche en France sur le Cœur des femmes La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire La Fondation Recherche Cardio-Vasculaire

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS

EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS EN COLLABORATION AVEC LE SERVICE INFIRMIER DE LA SANTE SCOLAIRE DE L INSPECTION ACADEMIQUE DU DOUBS UN DISPOSITIF : 3 OBJECTIFS COMPLEMENTAIRES Apprendre... et habituer les enfants aux Apprendre... bonnes

Plus en détail

L éducation financière à l école : Les expériences étrangères

L éducation financière à l école : Les expériences étrangères L éducation financière à l école : Les expériences étrangères 21 novembre 2008 Journées de l Economie de Lyon Bernard Marx Institut pour l Education Financière du Public (IEFP) Tous droits réservés 2008

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

LA RESTAURATION SCOLAIRE

LA RESTAURATION SCOLAIRE LA RESTAURATION SCOLAIRE Note de Synthèse Introduction!: La restauration scolaire concerne environ 7 millions d'élèves, soit un élève sur deux. Les écoles maternelles et primaires en accueillent près de

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT?

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : mise en œuvre des notions de périmètre et d aire 5 e : réactivation des notions précédentes. MODALITES

Plus en détail

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE

COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE COURS : INFORMATION SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE EC 1 : Documentation scientifique et technique COURS N : 1 PAR : Sahbi SIDHOM MCF. Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI CONTENU PÉDAGOGIQUE DE L UE EC

Plus en détail

CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DU TRONC COMMUN DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ACADEMIE DE CRETEIL

CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DU TRONC COMMUN DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ACADEMIE DE CRETEIL CONSULTATION SUR LE PROGRAMME DU TRONC COMMUN DE SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE ACADEMIE DE CRETEIL Taux de participation : Les réponses ont été très majoritairement issues d un travail d équipes et

Plus en détail

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne

Devoir 7. Première partie Le thème de la première partie de ce devoir est l ouvrage suivant : le pont urbain de la ville de Compiègne Devoir 7 Page 1/8 Devoir 7 Ce devoir comporte huit exercices ainsi que trois documents à découper et à coller pour les joindre au devoir. Les exercices portent sur les séquences 6 et 7. Tu peux utiliser

Plus en détail