Janvier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Janvier"

Transcription

1

2 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 Rappel de l année 1 : 18 s, 31 tués et 3 blessés dont 16 hospitalisés Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier Janvier Évolution Janvier 16 / 1 YONNE - % % - 7,1 % - 4,9 % Évolution Janvier 16 / 1 FRANCE +, % - 1,7 % + 8,7 % + 11,1 % Les chiffres mentionnés en rouge sont des chiffres provisoires Nombre de tués sur 1 s corporels (Tc) TAUX DE GRAVITE Nombre de tués par million d habitants (Th) YONNE 1 mois glissants 1 / 16 16,94 9,67 FRANCE 1 mois glissants 1 / 16 6,1 1,81 DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière /18

3 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 Accidents ( 1 / 16) Évolution Mensuelle 16/1 Évolution Glissant 16/1 Yonne - % - 1,6 % France +, % -, % Accidents 1 / 16 glissants Fév Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept Oct Nov Déc Janv Accidents sur année pleine Evolution des s sur 1 mois glissants Mars- Avril- Mai- Juin- Juill- Août- Sept- Oct- Nov- Déc- Janv- Févr- Févr Mars Avril Mai Juin Juill Août Sept Oct Nov Déc Janv Tués ( 1 / 16) Évolution Mensuelle 16/1 Évolution Glissant 16/1 Yonne % + 3,3 % France - 1,7 % +,8 % Tués 1 / 16 glissants Fév Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept Oct Nov Déc Janv Tués sur année pleine Evolution des tués sur 1 mois glissants Mars- Avril- Mai- Juin- Juill- Août- Févr Mars Avril Mai Juin Juill Sept- Oct- Nov- Déc- Janv- Févr- Août Sept Oct Nov Déc Janv Blessés ( 1 / 16) Évolution Mensuelle 16/1 Évolution Glissant 16/1 Yonne - 7,1 % - 1,4 % France + 8,7 % -,3 % Blessés 1 / 16 glissants Fév Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept Oct Nov Déc Janv Blessés sur année pleine Evolution des blessés sur 1 mois glissants Mars- Avril- Mai- Févr Mars Avril Juin- Juill- Août- Sept- Oct- Nov- Déc- Janv- Févr- Mai Juin Juill Août Sept Oct Nov Déc Janv Hospitalisés ( 1 / 16) Évolution Mensuelle 16/1 Évolution Glissant 16/1 Yonne - 4,9 % -,6 % France + 11,1 % -,4 % Blessés Hospitalisés 1 / 16 glissants Fév Mars Avril Mai Juin Juillet Août Sept Oct Nov Déc Janv Hospitalisés sur année pleine Evolution des Hospitalisés sur 1 mois glissants Mars- Avril- Mai- Juin- Juill- Août- Févr Mars Avril Mai Juin Juill Sept- Oct- Nov- Déc- Janv- Févr- Août Sept Oct Nov Déc Janv DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 3/18

4 Les causes des s corporels : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 CAUSES PRINCIPALES DES ACCIDENTS CORPORELS JANVIER 16 CAUSES PRINCIPALES DES ACCIDENTS CORPORELS GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 VITESSE % PERTE DE CONTRÔLE 19% AUTRES PERTES DE CONTRÔLE 3% 34 VEHICULE 1% (1) 19 INDETERMINE 1% 33 ALCOOL 18% 6 69 DROGUE 1% () NON RESPECT DES REGLES 7% NON RESPECT DES REGLES 37% VITESSE 11% Zone Gendarmerie => 6 s corporels => tués et 4 blessés dont 3 hospitalisés Zone Police => s corporels => blessés dont 1 hospitalisé DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 4/18

5 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 Les causes des s corporels impliquant au moins un blessé : ACCIDENTS CORPORELS CAUSES PRINCIPALES AFFECTÉES A CHAQUE BLESSÉ JANVIER 16 ACCIDENTS CORPORELS CAUSES PRINCIPALES AFFECTÉES A CHAQUE BLESSÉ GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 AUTRES PERTES DE CONTRÔLE % VEHICULE % (1) INDETERMINE 11% VITESSE 33% PERTE DE CONTRÔLE 18% ALCOOL 18% NON RESPECT DES REGLES 67% 4 NON RESPECT DES REGLES 37% 78 4 VITESSE 11% DROGUE % (1) Zone Gendarmerie => 4 s corporels : - s liés à un refus de priorité = blessés - s liés à la vitesse = blessés Zone Police => s corporels : - s liés à un refus de priorité = blessés DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière /18

6 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 Les causes des s corporels impliquant au moins un blessé hospitalisé : ACCIDENTS CORPORELS CAUSES PRINCIPALES AFFECTÉES A CHAQUE BLESSÉ HOSPITALISÉ JANVIER 16 ACCIDENTS CORPORELS CAUSES PRINCIPALES AFFECTÉES A CHAQUE BLESSÉ HOSPITALISÉ GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 AUTRES PERTES DE CONTRÔLE 6% INDETERMINE 11% NON RESPECT DES REGLES % VITESSE % PERTE DE CONTRÔLE 18% ALCOOL 18% DROGUE 1% (1) NON RESPECT DES REGLES 3% VITESSE 14% DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 6/18

7 Les causes des tués dans les s s : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 ACCIDENTS MORTELS CAUSES PRINCIPALES AFFECTÉES A CHAQUE TUÉ JANVIER 16 ACCIDENTS MORTELS CAUSES PRINCIPALES AFFECTÉES A CHAQUE TUÉ GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 PERTE DE CONTRÔLE 16% INDETERMINE 13% 4 tués NON RESPECT DES REGLES 9% 9 11 ALCOOL 36% 1 1 NON RESPECT DES REGLES 1% VITESSE 3% DROGUE 3% CHAMPS SUR YONNE, hors agglomération sur la RD66, le conducteur d un VL ne voit pas un piéton se trouvant sur la voie de circulation et le percute. 1 piéton tué (âgé de 8 ans) MICHERY, hors agglomération au carrefour de la RD976 et de la RD33, le conducteur d un cyclomoteur en provenance de la RD33, ne marque pas le temps d arrêt obligatoire au panneau stop. Il est alors percuté de plein fouet par un PL circulant sur la RD tué sur le cyclomoteur (âgé de 19 ans) DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 7/18

8 Ages des victimes dans les s s : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 3% % % 1% 1% % % 16.6% POURCENTAGE DE TUÉS / TRANCHE D'ÂGE DE LA POPULATION DE L'YONNE JANVIER %.%.%.% 6.9% 17.6% 13.7% 14.4% 1.%.%.%.%.%.% 1.% /13 ans 14/17 ans 18/4 ans /39 ans 4/49 ans /9 ans 6/69 ans + de 7 ans % 4% 3% % 1% % POURCENTAGE POPULATION POURCENTAGE TUES Sur 1 mois glissants : POURCENTAGE DE TUÉS / TRANCHE D'ÂGE DE LA POPULATION DE L'YONNE GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 4% 3% 3% % % 1% 1% % % 3.%.6% 16.1% 16.6% 17.6% 9.7% 9.7% 13.7% 14.4% 1.% 1.% 4.9% 6.9% 6.%.%.% /13 ans 14/17 ans 18/4 ans /39 ans 4/49 ans /9 ans 6/69 ans + de 7 ans 4% 3% 3% % % 1% 1% % % POURCENTAGE POPULATION POURCENTAGE TUES DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 8/18

9 Détail des s s de l année en cours : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 N JOUR DATE MOIS HEURE J/N COMMUNE AGG ROUTE PK BRIGADE ou COMMISSARIAT VEHIC RESP AGE PR H/F Min DCD BL CAUSE TAUX ALCOOL DPT DOM TRA VAIL DC1 DC BL1 BL BL3 BL4 BH BL 1 JEU 7 JAN 6H4 N CHAMPS SUR YONNE RD GN AUXERRE VL 4 H 1 PIETON PRIORITE PIETON 89 T 8H MER JAN 16H J MICHERY RD976/ RD GN PONT SUR YONNE CYCLO 19 H 1CYCLO PRIORITE 89 19H DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 9/18

10 Victimes / Présumés Responsables d s s : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 ACCIDENTS MORTELS CATEGORIES DE VEHICULES VL VUL PL VELO CYCLO MOTO PIETON QUAD BUS,TRACTEUR ANNÉE 16 Impliqués dans Accidents s n impliquant qu un seul véhicule Responsabilité avérée pour 1 1 DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 1/18

11 Ages des présumés responsables sur 1 mois glissants : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 ACCIDENTS CORPORELS GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 TRANCHE D'AGE DES PRESUMES RESPONSABLES 6/69 9% 7 & + 14% 16 6 /13 14/17 1% (1) % /4 3% /9 1% 4/49 11% 1 /39 8% ACCIDENTS MORTELS - GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 TRANCHE D'AGE DES PRESUMES RESPONSABLES 7 & + % 18/4 18% 7 6/69 3% 1 /9 18% 4/49 18% /39 18% DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 11/18

12 Victimes par type d usagers sur 1 mois glissants : TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 ACCIDENTS CORPORELS - GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 REPARTITION PAR TYPE DE VEHICULES DU PRESUME RESPONSABLE NOMBRE A T BH BL PIETON VELO CYCLO MOTO QUAD VL VUL BUS,TRACTEUR PL NOMBRE 1 1 ACCIDENTS MORTELS - GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 REPARTITION PAR TYPE DE VEHICULES DU PRESUME RESPONSABLE A T BH BL PIETON VELO CYCLO MOTO QUAD VL VUL BUS,TRACTEUR PL DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 1/18

13 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 DDT de l Yonne S.I.D.D.S/ Unité Sécurité Routière 13/18

14 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 DDT de l Yonne S.I.D.D.S/ Unité Sécurité Routière 14/18

15 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 Répartition spatiale ACCIDENTS CORPORELS JANVIER 1 LOCALISATION PAR INFRASTRUCTURES Voies Communales Routes 1% Départementales 1 Secondaires 1% 1 3 Autoroutes 3% ACCIDENTS CORPORELS GLISSANT FEVRIER 14 A JANVIER 1 LOCALISATION PAR INFRASTRUCTURES Voies Communales 4% 44 Autoroutes 1% 3 18 Routes Nationales 1% Routes Départementales Principales 3% 3 Routes Nationales % Routes Départementales Secondaires 3% 6 4 Routes Départementales Principales 4% ACCIDENTS CORPORELS JANVIER 16 LOCALISATION PAR INFRASTRUCTURES ACCIDENTS CORPORELS GLISSANT FEVRIER 1 A JANVIER 16 LOCALISATION PAR INFRASTRUCTURES Voies Communales 38% 3 Routes Départementales Secondaires % 3 Routes Départementales Principales 37% Voies Communales 33% 9 Routes Départementales Secondaires 9% 3 Autoroutes 1% Routes Nationales 19 % 1 4 Routes Départementales Principales 3% DDT de l Yonne S.I.D.D.S/ Unité Sécurité Routière 1/18

16 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 La vitesse : Infractions relevées par les radars automatiques fixes et mobiles : 14 1 Infractions relevées par les C.S.A. fixes 1/16 Nombre de radars : 31 radars fixes en service radars «feu rouge» Infractions relevées par les C.S.A. mobiles 1/16 Nombre de radars : 9 radars mobiles CSA fixes et mobiles par tranche de vitesse sur 1 mois glissants : < km/h Entre et 3 km/h Entre 3 et 4 km/h Entre 4 et km/h > km/h Total des infractions Février 14 à Janvier Février 1 à Janvier Évolution - 14 % - 16 % - % + 3 % - 7 % - 14 % Infractions relevées par les radars «feu rouge» du PN de Jonches : (mise en service le juillet 1) Jan Fév Mar Avr Mai Jui Juil Aoû Sep Oct Nov Déc Total Direction Auxerre - Troyes Direction Troyes - Auxerre Total 4 4 DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 16/18

17 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 Infractions relevées par les radars mobiles : Jan Fév Mar Avr Mai Jui Juil Aoû Sep Oct Nov Déc Total % km/h 7/9 km/h 11 km/h 13 km/h % % % % Total % Infractions relevées par les radars fixes : Jan Fév Mar Avr Mai Jui Juil Aoû Sep Oct Nov Déc Total % km/h 7/9 km/h 11 km/h 13 km/h % % % % Total % Remarque importante : Les chiffres mentionnés dans les deux tableaux ci-dessus sont alimentés depuis le portail «Infocentre ICARE» à la date du 9//16 et sont susceptibles d évoluer. Les comportements sur 1 mois glissants (selon les éléments des bilans consolidés au mois n-) : Année 14 Année 1 Évolution Nombre de dépistages d'alcoolémie positifs ,7 % Nombre d'infractions pour stupéfiants , % Nombre de P.V. établis pour excès de vitesse (hors CSA) Nombre d'infractions secondaires relevées (hors stationnement, priorité, ceintures, casques) ,1 % , % Les suspensions de permis de conduire sur 1 mois glissants : Alcoolémie Vitesse Stupéfiants Total Février 14 à Janvier Février 1 à Janvier Évolution - 1,9 % + 4, % + 18,1 % + 1,8 % DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 17/18

18 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER 16 DDT de l Yonne S.I.D.D.S / Unité Sécurité Routière 18/18

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013 Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 213 www.haute-savoie.gouv.fr Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Bilan

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015

SECURITE ROUTIERE TOUS RESPONSABLES. Réunion PDASR. Mardi 3 février 2015 Réunion PDASR Mardi 3 février 2015 1 Accidentologie Données 2014 et évolutions 2010/2014 (source ODSR de la Meuse, données consolidées) 2 3 Département de la Meuse Direction Départementale des Territoires

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle

DOSSIER DE PRESSE. Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction. Lundi 20 octobre 2014 à 15h00 Sur la RD 1120 dans le sens Naves - Tulle Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 24 DOSSIER DE PRESSE Opération de contrôles routiers alternatifs à la sanction Lundi 2 octobre 24 à 5h Sur la RD

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Les principales similitudes. Les principales différences

Les principales similitudes. Les principales différences BTS technico- rénové versus BTS technico- actuel Les principales similitudes Les principales différences Rénovation du BTS Technico- Les principales similitudes Cycle d études de 2 ans Heures hebdomadaires

Plus en détail

Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau

Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau Installations photovoltaïques - Systèmes raccordés au réseau Installation PV Raccordée au réseau Principe de l installation PV raccordée au réseau Une installation PV peut être connectée en parallèle avec

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIÈRE

COMMUNICATION FINANCIÈRE Titre 1 COMMUNICATION FINANCIÈRE B O U R S E D E S V A L E U R S M O B I L I È R E S D E T U N I S M e r c r e d i 0 7 / 0 5 / 2 0 1 4 1 Retour sur L année 2013 Contexte National et International Réalisations

Plus en détail

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015

Le centre sera fermé du 20 au 31 juillet 2015 Calendrier officiel des 2015-2016 Date des 2 premières Cours de jour : Mercredi 26 août 2015 Mardi 8 septembre 2015 du 1 e juin au 8 juillet ET du 3 au 5 août 2015 Cours de soir : Inscriptions les lundis

Plus en détail

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

Dossier de Presse Présentation du bilan du

Dossier de Presse Présentation du bilan du Grand-Duché de Luxembourg Ministère des Transports Conférence de presse Dossier de Presse Présentation du bilan du Permis à points Présentation de la campagne de sensibilisation De Kick? Awer net op der

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Sommaire

SECURITE ROUTIERE. Sommaire SECURITE ROUTIERE Sommaire 1 BILAN DE L ACCIDENTOLOGIE 2 - ENGAGEMENT DES FORCES DE L ORDRE 3 LA PREVENTION ACCIDENTOLOGIE 30 tués (+2 par rapport à 2013) 119 accidents corporels 177 blessés dont 134 hospitalisés

Plus en détail

Marion Maestracci Alain Boulanger

Marion Maestracci Alain Boulanger Marion Maestracci Alain Boulanger La marche des seniors en milieu urbain dense : le cas de Paris Les éléments à connaître afin de promouvoir et sécuriser la marche Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route

Les grandes données de l accidentologie. Caractéristiques et causes des accidents de la route Les grandes données de l accidentologie Caractéristiques et causes des accidents de la route Mai 24 SÉCURITÉ ROUTIÈRE - LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE Préambule Ce document d information conçu

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

Bilan et évolution 2014

Bilan et évolution 2014 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 014 Direction départementale des territoires de la Marne Observatoire départemental de la sécurité routière Sommaire Note liminaire...5

Plus en détail

Conférence de presse du 12 mai 2015. Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015

Conférence de presse du 12 mai 2015. Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015 Conférence de presse du 12 mai 2015 Permis à points - Nouveau barème à partir du 1 er juin 2015 Nouveau barème du permis à points à partir du 1 er juin 2015 Contexte politique gouvernementale en matière

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS. Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE :

DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS. Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE : DOSSIER DE PRESSE INSTALLATION DU «VILLAGE SÉCURITE ROUTIÈRE» A PRIVAS Du 8 au 12 juin 2015 CONTACTS PRESSE : Préfecture de l Ardèche : Cabinet - Service départemental de la communication interministérielle

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

Bilan sécurité routière 2014

Bilan sécurité routière 2014 CABINET DU PREFET BUREAU DE LA COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE PREFECTURE DE L'AUDE Bilan sécurité routière 2014 Conférence de presse du 6 février 2015 Sommaire 1) L'accidentalité en 2014 2) Les actions

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

OPTIMISATION DES SYSTÈMES CLIENTÈLES (OSC)

OPTIMISATION DES SYSTÈMES CLIENTÈLES (OSC) OPTIMISATION DES SYSTÈMES CLIENTÈLES (OSC) Page 1 de 6 1 2 Conformément à la décision D-2011-058 1 rendue le 3 mai 2011, le Distributeur dépose le suivi 2012 du projet Optimisation des systèmes clientèles

Plus en détail

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015

Sécurité routière Communication. CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Sécurité routière Communication CEREMA Groupe de travail communication en Sécurité routière Rencontre du 05 mars 2015 Service DRGTS Unité Sécurité routière Intervenant Gaëlle Le Bars-Eslan Date 26 février

Plus en détail

Statistique vaudoise des accidents

Statistique vaudoise des accidents Statistique vaudoise des accidents 2013 Table des matières Page Page 1 Table des matières Influence de l'alcool 2 Légendes et abréviations 18 Ivresse et circulation Accidentologie dans le temps 19 Ivresses

Plus en détail

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière

Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Plan Pluriannuel Départemental de Sécurité Routière Période 2012-2014 Direction Principale des Routes Sous Direction des Politiques de l Entretien et de la Sécurité Routière CG 77 - SDPESR -SCSR Service

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE

BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE BANQUE NATIONALE DE ROUMANIE 1 La crise actuelle est caractéris risée e par le grand nombre de marchés affectés s et par la diversité des canaux de contagion Les principaux canaux de contagion pour l ECE: Canal informationnel (sentiment

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Sommaire. Éditorial. La mesure de réparation : une réponse adaptée pour les jeunes mineurs, auteurs de délits routiers.

Sommaire. Éditorial. La mesure de réparation : une réponse adaptée pour les jeunes mineurs, auteurs de délits routiers. N 29 Février 2015 La lettre des acteurs de la sécurité routière Sommaire 2 Les chiffres de la sécurité routière 4 Les actions de sécurité Éditorial La mesure de réparation : une réponse adaptée pour les

Plus en détail

PREPARATION DETAILLEE DU PROJET «BETI»

PREPARATION DETAILLEE DU PROJET «BETI» 2 PREPARATION DETAILLEE DU PROJET «BETI» 1 AVERTISSEMENT Ce projet fictif a été conçu par l auteur pour illustrer son cours de Management et de Gestion de Projet. Il s agit d un sous-projet du Projet «SYLVAIN»

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

Conférence de presse «les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie 2012»

Conférence de presse «les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie 2012» Conférence de presse «les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie 2012» Contact : Service interministériel de la communication (SICOM) Hélène FOREAU : 04 50 33 61 82 ou 06 78 05 98 53 pref-communication@haute-savoie.gouv.fr

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Groupe AXOR inc. Début au plus tôt. ID tâche. Durée Restante. Fin au plus tôt. Description

Groupe AXOR inc. Début au plus tôt. ID tâche. Durée Restante. Fin au plus tôt. Description Annexe A Échéancier 1500 ÎLOT E 316 * 05 UL 04 08 NOV 05 + 1600 300 Viger 226 * 05 UL 04 14 UN 05 + 1700 333 Saint-Antoine 225 * 24 NOV 04 08 NOV 05 + 1900 1001 SAINT-DENIS 235 * 25 MAI 09 24 MAI 10 A

Plus en détail

Recueils des données et analyses sur les accidents de la route. Manuelle Salathé Secrétaire Générale de l ONISR

Recueils des données et analyses sur les accidents de la route. Manuelle Salathé Secrétaire Générale de l ONISR Recueils des données et analyses sur les accidents de la route Manuelle Salathé Secrétaire Générale de l ONISR La sécurité routière depuis 1970 Évolution de la mortalité routière en France métropolitaine

Plus en détail

12 mois pour un budget

12 mois pour un budget 12 mois pour un budget Mode d'emploi L'échéancier prévisionnel annuel Le budget mensuel avec sa feuille de route (janvier à décembre) Le bilan annuel La maîtrise du budget est indispensable pour réaliser

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation 1 2 3 4 5 6 Résultats Avancement de l'intégration Banque de Financement et d investissement Banque Privée et Gestion d'actifs Banque de Détail La révolution Internet 1 Une nouvelle

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Mastère Spécialisé MSI-PME/PMO. aitrise des ystèmes d nformation pour les

Mastère Spécialisé MSI-PME/PMO. aitrise des ystèmes d nformation pour les Mastère Spécialisé MSI-PME/PMO aitrise des ystèmes d nformation pour les 1 Objectifs Former : Des collaborateurs de PME/PMO, aptes à jouer un rôle de responsable des systèmes d information Des chefs de

Plus en détail

Baromètre mensuel avril 2014

Baromètre mensuel avril 2014 Meurthe-et-Moselle Observatoire Départemental de la Sécurité Routière Baromètre mensuel avril 214 www.meurthe-et-moselle.gouv.fr DONNÉES DÉPARTEMENTALES Bilan de l accidentologie par mois (provisoire)

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2

CAMPUS de MARSEILLE & TOULON PLANNING DES PERIODES DE STAGES 2015-2016. Cycle Bachelor. Cycle Master KEDGE BS. www.kedgebs.com 1/2 Bachelor KEDGE - Euromed Bachelor Campus Marseille et Toulon Sept 14. Oct Nov Dec Janv 15 Févr Mars Avril Mai Juin juil. Août. 1e année 2 mois minimum 2e année Obligatoire 4 à 6 mois à partir janvier Stage

Plus en détail

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Déjeuner du 5 mai 2015 Emmanuel Rivière Directeur de l unité Stratégies d Opinion TNS Sofres Pour mal commencer 2 Optimisme et pessimisme

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

Groupe utilisateurs -Solde n 26 10 juin 2015

Groupe utilisateurs -Solde n 26 10 juin 2015 Groupe utilisateurs -Solde n 26 10 juin 2015 Introduction et points d actualité Le Programme Source solde et retour atelier maquette BMS La communication Suivi des indicateurs Informations diverses Travaux

Plus en détail

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Retour d expérience des expertises demandées par les CHSCT François COCHET - SECAFI François COCHET Directeur des activités Santé au Travail - SECAFI 04.78.63.60.63

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 3 juillet 2012 Base de données accidents sur 6 années avec informations de géolocalisation Cette base est extraite du fichier national des

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011

Résultats du premier semestre 2011. Paris - 21 juillet 2011 Résultats du premier semestre 2011 Paris - 21 juillet 2011 Données de gestion et indicateurs d activité Zoom sur le 1 er semestre 2011 Compte d exploitation Indicateurs de marché Croissance organique Bilan

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

CE QUI A CHANGÉ DANS LE CODE DE LA ROUTE DEPUIS 5 ANS

CE QUI A CHANGÉ DANS LE CODE DE LA ROUTE DEPUIS 5 ANS Association reconnue d utilité publique, La Prévention Routière a pour mission de réduire le nombre et la gravité des accidents de la route. Grâce au soutien de 200 000 adhérents et donateurs (particuliers

Plus en détail

BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008

BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008 BILAN D ACTIVITÉD PLAN PARI 2008 Rédacteur : Coordinateur plan pari Hervé Vizioz 1 INTRODUCTION Ce bilan présente les résultats du plan PARI pour l année 2008 sur :! L accidentologie globale du réseau!

Plus en détail

PREFECTURE DE VAUCLUSE

PREFECTURE DE VAUCLUSE 1 PREFECTURE DE VAUCLUSE DGO rédigé en décembre 2008 par la coordination sécurité routière de Vaucluse 2 Page 3 : Préambule Page 5 : Les caractéristiques de l'insécurité routière du département de Vaucluse

Plus en détail

Cloud Computing, archivage électronique et valeur probante

Cloud Computing, archivage électronique et valeur probante 1 Cloud Computing, archivage électronique et valeur probante Jean-Marc Rietsch, Président de FedISA Mission / Objectifs / Actions Mission: «Garant de l état de l art dans le domaine du management des données

Plus en détail

BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE

BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE 1 CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE SOMMAIRE 2 Pages 3-7 Les atteintes aux biens Pages 8-10 Les atteintes volontaires

Plus en détail

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015 Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 7 Juin 215 I. Points saillants Deux (2) nouveaux cas confirmés ont été notifié ce jour dans les préfectures de Forécariah et de Kindia

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

... 11... 13... 16... 17...17...17...19...20...23...23...24...25...26...27... 30...30...34 35 36...36...37...40...40...41...42...42...46...47...47...48...49...49...49...53...53...57...66...72...74...76

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués Congrès Eurolog 21 juin 2006 Michel Fender Professeur Ecole nationale des ponts et chaussées Président Département Management Industriel, ENPC Co-directeur

Plus en détail

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème Au collège, les élèves doivent obtenir La partie théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Il est important de bien préparer cet

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière joue un rôle central dans l orientation et l évaluation de

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

EOLE TRADING INTEGRALE

EOLE TRADING INTEGRALE EOLE TRADING INTEGRALE Formation 100% en ligne Coaching Live d un an Accès à nos outils exclusifs 1- PRESENTATION Eole Trading Intégrale est une formation d une année composée en 3 phases. Elle est accessible

Plus en détail

ANNEXE 4 CARTES DE CONTROLE DE VITESSE «TUES»

ANNEXE 4 CARTES DE CONTROLE DE VITESSE «TUES» ANNEXE 4 CARTES DE CONTROLE DE VITESSE «TUES» 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 ANNEXE 5 LES SCHEMAS DES STATIONS FIXES 98 N1 A7 R405 STATION FIXE DE PESAGE AL ARJAT 27 km P4268 28 km

Plus en détail

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements Monitoring de la performance acoustique d un d revêtement phonoabsorbant en milieu urbain François Aballéa, Pierre-Jean René a Olivier Schalbetter, Lucien Pignat b Daniel Vaucher de la Croix, Fabien Lassablière

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

L Atelier RegionsJob Des formations RH innovantes

L Atelier RegionsJob Des formations RH innovantes L Atelier RegionsJob Des formations RH innovantes DES FORMATIONS RH INNOVANTES Développer ses compétences RH DÉVELOPPER VOS COMPÉTENCES RH, management, web 2.0, l atelier RegionsJob propose des formations

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. E x c l u s i f d e t o u t l i e n d e subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle.

COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ. E x c l u s i f d e t o u t l i e n d e subordination. Possibilité de développer une clientèle personnelle. COLLABORATEUR LIBÉRAL / AVOCAT SALARIÉ LES FONDAMENTAUX CONTRAT DE COLLABORATION 1 CONTRAT DE TRAVAIL 2 LIEN DE SUBORDINATION E x c l u s i f d e t o u t l i e n d e subordination. Lien de subordination

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 396 Février 2013 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Quatrième trimestre 2012 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE Le parc éolien atteint une de 7 562 MW

Plus en détail

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI

L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI L2 A.E.S. Cours de M. Didier KLODAWSKI COMPTABILITÉ DE GESTION Méthode du coût variable Cas n 1 : une association décide de faire un voyage. La compagnie d autocars demande 400 par car quel que soit le

Plus en détail

Les services en ligne de l Assurance Maladie : une fréquentation en hausse et des services personnalisés enrichis en 2009

Les services en ligne de l Assurance Maladie : une fréquentation en hausse et des services personnalisés enrichis en 2009 Point d information 05 mars 2009 Les services en ligne de l Assurance Maladie : une fréquentation en hausse et des services personnalisés enrichis en 2009 Fin 2007, l Assurance Maladie met en ligne sur

Plus en détail

Surveillance des toxi infections alimentaires collectives

Surveillance des toxi infections alimentaires collectives Nombre de foyers Surveillance des toxi infections alimentaires collectives Données de la déclaration obligatoire, 2011 En 2011, 1 153 foyers de toxi infections alimentaires collectives (Tiac) ont été déclarés

Plus en détail

Mercredi 26 janvier 2010

Mercredi 26 janvier 2010 [ Bilan de la sécurité en 2010 ] Mercredi 26 janvier 2010 D é l i n q u a n c e S é c u r i t é r o u t i è r e L u t t e c o n t r e l a c l a n d e s t i n i t é Délinquance générale Délinquance Activité

Plus en détail

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT

GUIDE EN ENTREPRENEURIAT PLACE À LA JEUNESSE GUIDE EN ENTREPRENEURIAT Le document présent vous présente un aperçu général de ce qu est l entreprenariat. Certaines autres notions seront nécessaires à la complétion du cas académique

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives Séminaire

Plus en détail

Bulletin Immigration Evolution et tendances dans les domaines de l immigration et de la nationalité

Bulletin Immigration Evolution et tendances dans les domaines de l immigration et de la nationalité Département fédéral de justice et police DFJP Secrétariat d Etat aux migrations SEM Domaine de direction Immigration et intégration Division Admission Marché du travail Section Libre circulation des personnes

Plus en détail