Les Végétaux. Cursus Environnement et Biologie subaquatiques 2016 Annick Lebreton

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Végétaux. Cursus Environnement et Biologie subaquatiques 2016 Annick Lebreton"

Transcription

1 Les Végétaux Cursus Environnement et Biologie subaquatiques 2016 Annick Lebreton

2 Les végétaux du plongeur : Algues Plantes à fleurs 2

3 Sommaire Embranchements et caractéristiques des végétaux Les Algues Les Plantes à fleurs Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 3

4 Sommaire Embranchements et caractéristiques des végétaux Les Algues Les Plantes à fleurs Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 4

5 Les végétaux : créateurs de matière organique Les végétaux sont des êtres vivants pourvus de chlorophylle et/ou d autres pigments contenus dans des chloroplastes. La chlorophylle permet la production de matière organique (glucose, amidon, cellulose, huiles) à partir de l eau, du gaz carbonique et des sels minéraux, grâce à l énergie lumineuse Photosynthèse Lumière Eau Eau Gaz carbonique Chlorophylle MATIERE ORGANIQUE Sels minéraux OXYGENE Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 6

6 Végétaux vs Animaux Les végétaux sont autotrophes : Ils peuvent se nourrir eux-mêmes grâce à la photosynthèse. Les animaux sont hétérotrophes : Ils doivent manger d autres animaux ou végétaux pour se nourrir. Les végétaux n ont pas d organes nerveux ni d organes de sens et de mouvement, contrairement aux animaux. Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 7

7 Chaîne alimentaire Energie solaire matière minérale phytoplancton décomposition de la matière organique par les bactéries (cadavres, déchets) zooplancton Petits poissons planctonophages chasseurs, prédateurs Pas de vie animale sur Terre sans les végétaux Le phytoplancton fournit entre 50-70% de l O2 sur Terre Les algues sont un maillon essentiel de la vie marine et terrestre Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 8

8 Sommaire Embranchements et caractéristiques des végétaux Les Algues Description Répartition Mode de vie Exemples d individu Les Plantes à fleurs Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 9

9 Caractéristiques des Algues Thallophytes thalle : cellules indifférenciées ni racine, ni tige, ni feuilles, ni fleurs, ni fruit pas de système circulatoire formes variées Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 10

10 Répartition des Algues Selon la lumière Jusqu à 100 m de profondeur Dépendance entre la lumière captée et la profondeur - 0m Spectre lumineux complet - 10m - 40m Algues vertes Algues brunes Algues rouges - 100m - 500m - absence totale de lumière (donc de couleur) Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 11

11 Répartition des Algues Selon Le substrat L hydrodynamisme Autres facteurs abiotiques Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 12

12 Mode de vie des Algues Algues pélagiques Phytoplancton : 99% de la biomasse végétale aquatique Algues unicellulaires invisibles à l œil nu Algues pluricellulaires comme les sargasses Algues symbiotiques Algues unicellulaires comme les zooxanthelles Algues benthiques Fixées au substrat Classification en fonction de la couleur de leur pigment principal : chlorophylle (verte), pigments jaunes ou rouges : Algues vertes, brunes, rouges Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 13

13 Phytoplancton Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 14

14 Zooxantelles Zooxanthelle sur anémone verte Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 15

15 Algues Vertes (chlorophycées) Acétabulaire espèces Teinte : couleur de la chlorophylle non cachée par d autres pigments. Captent la lumière rouge qui est absorbée dans les 10 premiers mètres zone 0 à 10m Laitue de mer, Ulve Codium en boule Codium fragile Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 16

16 Algues Vertes (chlorophycées) Udotée Palmophyllum crassum (sciaphile) Valonia Monnaie de Poséidon 17

17 Algues Brunes (phéophycées) 1500 espèces Teinte : chlorophylle +/- cachée par un pigment brun Captent la lumière jaune orangée zone 0 à 20m Algues pluricellulaires, plutôt grandes Padine Fucus vésiculeux Dictyote dichotome 19

18 Algues Brunes (phéophycées) Laminaires 20

19 Algues Brunes (phéophycées) Himanthale Sargasse Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 21

20 Algues Rouges (rhodophycées) 6000 espèces Teinte : chlorophylle cachée par un pigment rouge et/ou par dépôts calcaires aspect blanchâtre Captent la lumière jaune orangée zone 0 à 100m Algues pluricellulaires, taille petite à moyenne Sphaerococcus coronopifolius Fausse gorgone Coralline de Méditerranée 22

21 Algues Rouges (rhodophycées) Amphiroa cryptarthrodia Algue à crochets Mésophylle, Mesophyllum lichenoides 23

22 Les prédateurs des Algues Mollusques brouteurs Patelle Aplysie Littorines Ormeaux Echinodermes Oursins Poissons herbivores Saupes Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 24

23 Sommaire Embranchements et caractéristiques des végétaux Les Algues Les Plantes à fleurs Description Répartition Exemples d individu Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 25

24 Caractéristiques des Plantes à fleurs Cormophytes cellules différenciées système circulatoire (vascularisés) racines, tiges rampantes ou rhizomes, feuilles peuvent avoir des fleurs ou des fruits Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 26

25 Répartition des Plantes à fleurs Habitat De 0 à 40m, sur des substrats meubles : fonds sableux Rhizomes enfouis dans le substrat mattes Feuilles dressées en faisceaux à partir des rhizomes Espèces de nos régions Posidonies Zostères Cymodocées Peu d espèces mais essentielles pour la biodiversité Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 27

26 Posidonies Rôle essentiel dans l'écosystème : Production d'oxygène et de matière organique Fixation des fonds, maintien de la clarté des eaux Pôle de biodiversité : Lieu de reproduction Pouponnière Cachette Nourriture directe Support pour des épibionthes Espèce menacée : Aménagement anarchique du littoral Pollution, rejets de déchets Ancrage, chalutage Caulerpa Taxifolia Sur la liste des espèces menacées et est protégée par la loi en France et en Espagne 28

27 Zostères / Cymodocée Principalement en Atlantique Méditerranée, Atlantique du sud de l Espagne au Sénégal.

28 Points à retenir Les végétaux sont des êtres autotrophes pratiquant la photosynthèse (faible profondeur) Sans les végétaux, pas de vie possible (maillon essentiel de la chaîne trophique) Sous l eau, on distingue les algues et les plantes à fleurs Les algues sont classées en fonction de la couleur de leurs chloroplastes Les plantes à fleurs sont similaires à leurs homologues terrestres (fleur et fruit) Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 32

29 Références Bibliographiques Le monde sous-marin du plongeur biologiste en Méditerranée Jean Bonnefis et Michel Pathé Editions Gap Wikipédia Site web du projet DORIS (Données d'observations pour la Reconnaissance et l Identification de la faune et de la flore Subaquatiques) Site web de l Ifremer Embranchements Algues Plantes à fleurs CQFR Bibliographie 33

Végétaux Exemples d individus

Végétaux Exemples d individus Végétaux Formation Biologie 2011 2012 Végétaux Exemples d individus Végétaux Embranchement Classification Description Reproduction Mode de vie Exemples d individu Végétaux Règne > Etymologie «Végetaux»

Plus en détail

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles

THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles THEME N 2 ENJEUX PLANETAIRES CONTEMPORAINS : ENERGIE, SOL Sous thème A : De la lumière solaire aux combustibles fossiles Chap 1 - De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse L énergie

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un

29- Les chaines alimentaires commence toujours par un. et se termine par un Fiche de révision fin d'année 4 eme primaire Complète les phrases suivantes: 1- L'absorption des aliments digère à lieu à travers. 2- Les amidons sont digères par 3- La.. est la transformation des aliments.

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Plancton. Une sortie à la loupe. Sommaire. Sortie de classe. Bulletin de la classe de l Archet 2. Suivez-moi à la page

Plancton. Une sortie à la loupe. Sommaire. Sortie de classe. Bulletin de la classe de l Archet 2. Suivez-moi à la page 1 Sortie de classe Plancton Une demi-journée avec l association CDMM Juin 2014 Bulletin de la classe de l Archet 2 Une sortie à la loupe Par Isabel et Maria Sommaire «On voyait juste des tout petits trucs»

Plus en détail

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES

FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES FORFOR 2010 LA MISE EN ŒUVRE EXPERIMENTALE DE LA NUTRITION CHEZ LES AUTOTROPHES Formatrices : Anne Bauwens et Sandrine Kivits Lecture : Michel Edmond Ghanem www.uclouvain.be/scienceinfuse Scienceinfuse

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

Préparation des chantiers en zones humides

Préparation des chantiers en zones humides Fiche méthodologique n 1: Préparation des chantiers en zones humides? Introduction Les préconisations de cette fiche sont issues des réunions de concertations organisées à Auxonne et Villeneuve-lès- Maguelone

Plus en détail

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur

Jeu de l ingénierie écologique. mémo du joueur Jeu de l ingénierie écologique mémo du joueur Contexte Qu est-ce que l ingénierie écologique? L ingénierie écologique peut être définie par une action par et/ou pour le vivant. Plus précisément, le vivant

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

Les besoins d états de référence de l environnement littoral demandés par la Directive Cadre sur l Eau

Les besoins d états de référence de l environnement littoral demandés par la Directive Cadre sur l Eau Les besoins d états de référence de l environnement littoral demandés par la Directive Cadre sur l Eau La Directive cadre européenne Eau Méthode de qualification Les besoins de références Organisation

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Les vers marins. Deux embranchements représentent les vers marins de nos côtes littorales: les vers plats (plathelminthes) et les vers segmentés

Les vers marins. Deux embranchements représentent les vers marins de nos côtes littorales: les vers plats (plathelminthes) et les vers segmentés Les vers marins A partir des vers marins, les animaux se complexifient dans l organisation de leur tissus. Nous avons vu qu avec les coraux, les organismes possédaient deux feuillets séparés d une gelée.

Plus en détail

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2

CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 CORRIGÉS SCIENCES NATURELLES 2 LA MATIÈRE ET L ÉNERGIE /page 5/ Le mouvement Position initiale Position finale Déplacement 280 m 0 m - 280 m 25 m 525 m 500 m 125 m 150 m 25 m 200 m 125 m - 75 m 175 m 75

Plus en détail

Biologie et Physiologie Végétales

Biologie et Physiologie Végétales Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Biologie et Physiologie Végétales Autotrophie des organismes végétaux LA PHOTOSYNTHESE

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Structure de la base de données contenant la liste ASFIS des espèces

Structure de la base de données contenant la liste ASFIS des espèces Structure de la base de données contenant la liste ASFIS des espèces Champ Type Dimensions Notes ISSCAAP Texte 2 Les codes CSITAPA (ISSCAAP) ont récemment été assignés à toutes les catégories d'espèces

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

Chapitre 5 La vie de la plante

Chapitre 5 La vie de la plante Chapitre 5 La vie de la plante Les plantes sont fixées au sol par leur appareil racinaire. Elles ne peuvent donc se soustraire aux variations des contraintes du milieu (température, humidité, prédateurs,

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.

Au menu aujourd hui. Les éléments chimiques et l eau. http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2. La chimie de la vie Au menu aujourd hui Les éléments chimiques et l eau http://eau.tourdumonde.free.fr/image%20partie%20pedagogique/molecule%20etat%20de%20l'eau2.jpg Au menu aujourd hui Les éléments chimiques

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE

Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE Séminaire récifs artificiels en Languedoc : bilan et perspectives. 20 novembre 2008 Sète Thème 3. LA GESTION DES RECIFS ARTIFICIELS : CAS DU PARC MARIN DE LA COTE BLEUE Frédéric BACHET & Eric CHARBONNEL,

Plus en détail

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville

Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Toits verts et autres pratiques pour intégrer la nature en ville Juliette Patterson Architecte et architecte-paysagiste Catalyse Urbaine Architecture et Paysages FORUM ENVIRONNEMENT Fédération interdiscipinaire

Plus en détail

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus

Niveau CEl CE2. Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus Niveau CEl CE2 Le grand dauphin ou dauphin souffleur Tursiops truncatus INTRODUCTION: non un poisson. Le dauphin souffleur ou grand dauphin est un mammifère marin, et Comme tous les mammifères il suivantes

Plus en détail

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques

L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques L utilisation des micro-organismes pour la production de carburants et de produits (bio)-chimiques I R. A L I S O N B R O G N A U X U N I T É D E B I O - I N D U S T R I E S G E M B L O U X A G R O B I

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

OPTIQUE 2 La couleur des objets

OPTIQUE 2 La couleur des objets OPTIQUE 2 La couleur des objets ACTIVITES Activité 1 : Comprendre l origine de la couleur des objets Expérience A : Éclairer des écrans en lumière blanche Réponses aux questions 1. Le seul écran qui diffuse

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS

PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS BATEAU PERMIS Formation et suivi jusqu à obtention La conduite bateau? Votre moniteur agréé vous aide à obtenir votre permis facilement: La sécurité,la réglementation,

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables?

Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Letondu Noëmie Baudin Nathan 3 C Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? Quels sont les avantages et les inconvénients des énergies renouvelables? I. Ce qu'est une énergie

Plus en détail

Chapitre 2 : Organisation de la cellule

Chapitre 2 : Organisation de la cellule Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 2 : Organisation de la cellule La cellule est l unité de base des êtres vivants. Il existe

Plus en détail

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée).

Le N2 doit être autonome avant pendant et après la plongée et assister si nécessaire ses coéquipiers (membres de la palanquée). Sommaire Comportement Communication Orientation Protection du milieu COMPORTEMENT L obtention du Niveau 2 permet une autonomie relative (autonomie dans la limite des prérogatives N2 et des obligations

Plus en détail

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser.

Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. Réponses ENQUÊTE SUR L EAU Connaissez-vous les secrets de? Il est important de connaître l eau qui coule autour de chez nous et prendre conscience que cette ressource peut vite se fragiliser. La Lizaine

Plus en détail

Ce projet est conçu et réalisé par la Métropole Nice Côte d Azur Exposition photos gratuite

Ce projet est conçu et réalisé par la Métropole Nice Côte d Azur Exposition photos gratuite Ce projet est conçu et réalisé par la Métropole Nice Côte d Azur Exposition photos gratuite UNE EXPOSITION PHOTOS LA BIODIVERSITÉ LA MÉTROPOLE NICE CÔTE D AZUR S EXPOSE EN PHOTOS! A travers des photos

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

Santé et activité physique

Santé et activité physique Santé et activité physique J.P. Brackman médecin du sport P. Bruzac-Escanes diététicienne F. Saint Pierre biostatisticien Support d une conférence donnée à l auditorium de Balma le 16 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine. Bernard Capelle - Architecte Paysagiste

Les toitures vertes. Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine. Bernard Capelle - Architecte Paysagiste Les toitures vertes Un cocktail d'actions positives sur l'écologie urbaine Bernard Capelle - Architecte Paysagiste 1 Contexte historique; références des toitures naturellement végétalisées, comme ici en

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

L arbre près de chez moi

L arbre près de chez moi L arbre près de chez moi Module 3 Les arbres et le stress Résumé du module 3 Les élèves découvrent l influence de l environnement sur le développement de l arbre et les maladies qui peuvent l affecter.

Plus en détail

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES

NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES NUTRITION CHEZ LES VERTEBRES 1 Rappel du connu : Classification simplifiée des animaux en 5 classes. Description de l activité Matériel Organisation Liens interdisciplinaires 2 Mise en situation : "Vous

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s

Le s t hri p s du banani e r aux A nt i lle s Les thrips sont des insectes de petite taille (1 à 2 mm), allongés et qui possèdent des ailes étroites bordées de longs cils caractéristiques. Les dégâts majeurs résultent de l alimentation des adultes

Plus en détail

Comment planter un arbre *

Comment planter un arbre * Comment planter un arbre * 1. Avant la plantation Gardez la motte de racines humide. Gardez l arbre dans un endroit ombragé jusqu à la plantation. 2. Préparez le site pour la plantation Enlevez le gazon,

Plus en détail

Les parcs nationaux et régionaux

Les parcs nationaux et régionaux Les parcs nationaux et régionaux Page 1 sur 9 Sommaire LES PARCS NATIONAUX... 3 1.1. FONCTIONNEMENT D UN PARC NATIONAL... 4 1.2. LE PARC NATIONAL DES PYRENEES... 4 1.3. LE PARC NATIONAL DES ECRINS... 4

Plus en détail

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots

Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Chapitre 1 Natura 2000 en quelques mots Natura 2000, qu est ce que c est? Définition : Natura 2000 est un réseau européen de sites naturels résultant de l application de deux directives européennes : la

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien

Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Formation Bâtiment Durable: Toitures vertes : du concept à l entretien Bruxelles Environnement Biodiversité : Potentialité écologique des toitures vertes et autres dispositifs favorisant le développement

Plus en détail

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive

Les ensemencements de poissons et le développement durable. Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les ensemencements de poissons et le développement durable Un outil de mise en valeur pour la pêche sportive Les quatres principaux sujets 1. Le portrait des ensemencements dans la MRC des Laurentides

Plus en détail

N Etudiant:: Place : Filière :

N Etudiant:: Place : Filière : UNIVERSITE DE BOURGOGNE UFR SCIENCES DE LA VIE, DE LA TERRE ET DE L ENVIRONNEMENT L2, PHYSIOLOGIE VEGETALE : Examen du 08 janvier 2013 (A) Professeur D. REDECKER, Professeur D. WIPF N Etudiant:: Place

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis!

LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! LA BANANE : effaçons l injustice et préparons Marseille Cassis! 1.Banane : idées reçues négatives mais fausses! 2. Banane : idées reçues positives et vraies! 3. La banane face aux autres fruits, ça apporte

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle. Chap. 2: Les paramètres physicochimiques

Thème: La représentation visuelle. Chap. 2: Les paramètres physicochimiques Thème: La représentation visuelle Chap. 2: Les paramètres physicochimiques de la couleur I- Pigments et colorants 3 origines différentes : 1. Utilisation de produits minéraux: Oxyde de fer = rouille (Terres

Plus en détail

Livret d exploration de la faune et la flore du CESM

Livret d exploration de la faune et la flore du CESM Livret d exploration de la faune et la flore du CESM Guide d observation simplifié pour accompagner une promenade sur la voie polyvalente du Complexe environnemental de Saint-Michel Ce guide a été créé

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES

GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES GUIDE CONSO-CITOYEN : LES ESPÈCES PROFONDES CRIME EN EAUX PROFONDES LE MOBILE DU CRIME ET LE COMPLICE Parce qu on pêche trop, trop loin, trop profond, nos océans sont en train de mourir, tout spécialement

Plus en détail

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales...

Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot. Présentation des toitures végétales... Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990 Une philosophie passionnante... 1 La

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

physiologie Ludovic FAESSEL (K+S France), Jean-François MOROT-GAUDRY (INRA)

physiologie Ludovic FAESSEL (K+S France), Jean-François MOROT-GAUDRY (INRA) Avec la participation i de l Les stimulateurs de la nutrition et autres produits émergeants, à la lumière de la physiologie Ludovic FAESSEL (K+S France), Jean-François MOROT-GAUDRY (INRA) Plan Introduction

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE)

MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) MASTER (LMD) GESTION DE DONNEES ET SPATIALISATION EN ENVIRONNEMENT (GSE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : STIC POUR L'ECOLOGIE

Plus en détail

2. Les agents de maladies infectieuses

2. Les agents de maladies infectieuses 2. Les agents de maladies infectieuses 2a. Ce qui est un agent pathogène des plantes? Les organismes phytopathogènes sont pour la plupart les champignons, les bactéries, les nématodes, et les virus (il

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011

RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 RÈGLEMENT NUMÉRO 511-6-2011 DÉCRÉTANT UN CONTRÔLE INTÉRIMAIRE PROHIBANT UNE CONSTRUCTION, UN OUVRAGE OU DES TRAVAUX SUR DES TERRAINS COMPORTANT UN MILIEU HUMIDE SANS UNE CARACTÉRISATION

Plus en détail

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire)

Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire ou pluricellulaire) 4- Organisation structurale et fonctionnelle des cellules Organismes unicellulaires Organismes pluricellulaires cellule Cellules procaryotes (toujours unicellulaire) Cellules eucaryotes (unicellulaire

Plus en détail

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP)

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) École Secondaire But: Déterminer si un échantillon d'eau est dans la norme des recommandations canadiennes pour l'eau potable en ce qui concerne la croissance bactérienne.

Plus en détail

L élaboration du parfum.

L élaboration du parfum. L élaboration du parfum. Par Killian Bret Melody Martinez Kelly Guillot SOMMAIRE INTRODUCTION. PARTIE 1 : LES DIFFERENTS COMPOSITES A. LES DIFFERENTS COMPOSITES NATURELS, B. LES DIFFERENTS COMPOSITES SYNTHETIQUE.

Plus en détail

grande simple microscope microscope inventé années 1825. biologie = cellule) et (logos de plus en Anglais. Utilise un La microscopie, 1665,

grande simple microscope microscope inventé années 1825. biologie = cellule) et (logos de plus en Anglais. Utilise un La microscopie, 1665, Cours de Biologie Cellulaire Présentés par Mr CHELLI A. FSNV 2012/ /2013 CHAPITRE I : INTRODUCTION A LA BIOLOGIE CELLULAIRE A- Introduction et définitionn de la biologie cellulaire : Il était difficile

Plus en détail

Certification ISO 14001

Certification ISO 14001 Le SMAEL s engage en faveur de l écologie en s inscrivant dans une démarche environnementale dont les actions fondamentales sont : En matière de management environnemental : Certification ISO 14001 En

Plus en détail

Désherber sans détruire Comment désherber sans utiliser d'herbicides?

Désherber sans détruire Comment désherber sans utiliser d'herbicides? Désherber sans détruire Comment désherber sans utiliser d'herbicides? On peut aimer les "mauvaises-herbes" sans pour autant se laisser envahir! Surtout si on possède un potager ou des massifs de fleurs

Plus en détail

Les effets des MAREES VERTES sur le fonc6onnement des PLAGES en Bretagne

Les effets des MAREES VERTES sur le fonc6onnement des PLAGES en Bretagne Rencontre inter- établissements ECOFLUX 13/02/2014 Les effets des MAREES VERTES sur le fonc6onnement des PLAGES en Bretagne Nolwenn Quillien Thèse en cotutelle UBO (France) & ÅAU (Finlande) 2012 2015 Encadrement

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre

Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre MANGOTECHNO Détection de Chlorophylle Réalisation d'un fluorimètre Frédéric BOUCHAR (TENUM Toulouse) Document de travail - Janvier 2012 Version 1.0 Table des matières 1.Introduction...3 2. La chlorophylle...3

Plus en détail

CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT

CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 8 PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 1 Relations alimentaires entre les êtres vivants 1 1 Les chaines alimentaires. Une chaine alimentaire est constituée par une succession d êtres vivants

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux

Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Chapitre 6 : coloniser de nouveaux milieux Comment font les végétaux pour s installer dans un nouveau milieu alors qu ils ne peuvent pas se déplacer? I/ L installation des végétaux dans un nouveau milieu

Plus en détail

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes

Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Lumière et couleurs CRDP de Poitou-Charentes Les ondes colorées de la lumière blanche La lumière est un rayonnement composé d ondes électromagnétiques qui se propagent dans le vide à la vitesse de 299

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. L état du milieu marin de Méditerranée «2 e Rencontre Agence de l eau et DIRM»

DOSSIER DE PRESSE. L état du milieu marin de Méditerranée «2 e Rencontre Agence de l eau et DIRM» DOSSIER DE PRESSE état du milieu marin de Méditerranée «2 e Rencontre Agence de l eau et DIRM» Vendredi 6 juillet 2012 Centre «e Mistral» - Marseille» SOMMAIRE Communiqué de presse Directive cadre européenne

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE

Schéma d Aménagement et de Gestion et de des. Bureau humides la» CLE Schéma d Aménagement et de Gestion et de des Gestion Eaux de Eaux du bassin du bassin du Loir du Loir Demi-journée d information et d échange sur la thématique «zones Bureau humides la» CLE Le 25 avril

Plus en détail

Un métier pour demain

Un métier pour demain Avril 2012 Version 2.1 Numéro #138 Cherchez-le!! L encre de Chine Calisph air campagne de mesure de printemps Un métier pour demain 1 Teinture et colorant L encre de Chine http://air.maintenon.free.fr

Plus en détail

Liste des recettes d alchimie

Liste des recettes d alchimie Table des matières Liste des recettes d alchimie Affinage et raffinage... 2 Extractions... 3 Distillat... 4 Récipient... 7 Encres... 8 Teintures... 11 Congloméra karmique... 12 Pierres de transmutation...

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques

Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E Campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques La Ville de Niort lance sa campagne 2011 de lutte contre les frelons asiatiques, espèce invasive qui s attaque

Plus en détail

L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE

L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE Acte photochimique Réactions chimiques L ACTE PHOTOCHIMIQUE DE LA PHOTOSYNTHESE I- La lumière et son énergie. A- Les radiations lumineuses Rappel : E = hν; h constante

Plus en détail

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot

UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013. Les toitures vertes. Présentation par la sa MEULEMAN JP. Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot UCM Château Tinlot - 27 novembre 2013 Les toitures vertes Présentation par la sa MEULEMAN JP Jean-Paul Meuleman - Hugues Michot Présentation des toitures végétales... Toiture à Tournai 1998 Maubeuge 1990

Plus en détail

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel

CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel CONCEPT DE PRODUCTION AU SENEGAL (suggestion) I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel I.S.F. - Agriculteurs Sans Frontière-confidentiel 2 Parc de Production Maraîchère «BIOPARC» A partir de la

Plus en détail