V I. UN FOURNEAU ET D'UN POELE. pour épargner le bois. Avec figur. M 3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "V I. UN FOURNEAU ET D'UN POELE. pour épargner le bois. Avec figur. M 3"

Transcription

1 V I. D E S C R I P T I O N UN FOURNEAU ET D'UN POELE pour épargner le bois. Avec figur. M 3

2 ( 185 ) A ULTIMHEAT VIRTUAL MUSEUM Description d'un fourneau & d'un poêle, pour épargner le buis. L 'Oeconomie du bois, qui devient tous les jours plus cher, a mérité depuis quelque tems l'attention de plufieurs perfonnes. On a écrit fur cette matiere depuis environ vingt ans plufieurs traités ; & dans notre Journal de on trouve un Mémoire fur ce fujet, fait par Mr. E n g u e l, Ballif d'efchalens. Il a examiné les caufes de la cherté du bois, & les moyens de la prévenir. Dans ce mémoire il parle aulfi de plufieurs fourneaux, ou poêles, qui par leurs conftrudlions exigent moins de bois, que les fourneaux ou poeles ordinaires; mais il fe contente d'indiquer les Auteurs, qui les ont décrits. Notre Société, qui faifit toutes les occafions où elle croit pouvoir fe rendre utile au Public, a cru qu'elle devoir donner la defcription d'un fourneau, qui fert en même M 5 tems

3 m&6 D E S C R 1 P T 1 0 tems de poêle, dont Mr. T s c H lui a prcfenté le modelle. Ce four i eft connu dans quelques endroits canton, eft employé avec le plus grand luccès : Il réunit le double avantage d'épargner le bois fur le foyer de la cuifine, & de chauffer la chambre contigue, mieux qu'un poêle ordinaire. Aufti devient-il tous les jours plus commun. Pour employer ce fourneau avec fuccès, il faut avoir une cuifine, dont le contre-cœur réponde à une chambre. Il n'eft pas rare de trouver cette pofition, dans les maifons de la campagne, & même elle fe trouve quelque fois en ville. On établit fur l'atre, ou le foyer, un petit fourneau en forme de potager, qui eft apuié contre le contre-cœur. On peut voir ce fourneau dans la figure T & on en comprendra aifément Fufage, qui eft de pouvoir y placer les pots, poiles v & caiferoles, qu'on fera bouillir avec un très petit feu. On pourrait faire ce fourneau plus grand, pour y placer quatre pots, au lieu de deux. Le petit fourneau eft partagé en deux au milieu, afin que fi on ne vouloit faire du feu que fous un pot, la chaleur ne s'échapa pas par la porte de l'autre. On comprendra aifément qu'il faut que le pot foit fait exprès pour le trou du fourneau, ou les trous pour les pots, afin qu'ils s'ajuftent enfemble, & que la chaleur ne fe perde pas par les intervalles. Dans le contre - cœur on pratique deux trous, qui peuvent fe fermer, parle moyen de

4 L'UN FOURNEAU, &C. 187 de deux guichets de tole. Ces trous répondent au poêle de la chambre, lequel eft fait de pierre de taille, propre à réliiter au feu. Il eft conftruit comme on peut le voir par les figures ci-jointes, de façon que la fumée puitle circuler dans ce poêle, qui eft double, & le rechauffer de tout côté. Cette fumée après avoir circulé & s'être confumée, fort par un trou pratiqué en haut, qui rentre dans la cheminée de la cuifine. Dans la conftruéliou de ce poêle il faut prendre garde de faire bien joindre les pierres, pour que la fumée ne fe répande pas dans la chambre. Pour cet effet ou employera du plâtre fait avec le gyps,- au lieu de chaux. Chaque malîon intelligent comprendra la conftrudion de ce poêle par les figures. Ces poêles font, aufli bien que d'autres, fut ceptibles d'embellifîènients, foit en leur donnant des formes plus élegantes, foit en les ornant de fculpture, & en les faifant peindre. On pourtoit auffi placer ces poêles de façon à les chauffer par le feu d'une cheminée ordinaire. 11 n'y auroit qu'à percer un trou dans le contre-cœur, & puis fermer la plaque de la cheminée, ayant eu foin de faire au-deffus de la plaque un trou qui répondit au haut du poêle, par lequel la fumée, qui feroit entrée dans le poêle par le trou placé au contre - cœur fortiroit, après avoir chauffé & circulé dans le poêle. Quand le feu fera éteint, il faut fermer les guichets au bas & au haut du poêle, afin que la chaleur s'y conferve. Ixpli-

5 < 188 ) m Cl M Explication des figures du fo & du poêle. ULTIMHEAT L^AL MUSEUM La ngure I. eft le plan du petit fourneau & du poêle. A. cuifine. B. chambre attenant à la cuifine, dans laquelle eft placé le poêle. C. foyer de la cuifine. D. le petit fourneau dans la cuifine, fait en forme de potager, & qui eft féparé au milieu par un petit mur, marqué par les lignes c. f. m. m. font deux trous, dans lefquels on place les pots, cafferoles &c. &c. Quand le feu eft fous les pots & qu'on veut chauffer le poêle, on tire les deux guichets, qui font devant les ouvertures g. h. & alors le feu & la fumée entrent par ces deux ouvertures, & circulent dans le poêle, fuivant les lignes tracées dans le plan. La fumée fort enfin par le trou q. de la fig. 2. & rentre dans la cheminée de la cuifine. ' 7 deux

6 n i ( 189 ) ï. /. deux guichets de tole, qui font ouverts, ULTIMHEAT VIRTUAL MUSEUM p. un trou, qui communique au foyer, en cas que Ton veuille faire du feu à la place y. foit pour rôtir, ou pour autre chofe. La fig. 2. préfente la coupe du foyer de la cuifine, du petit fourneau, & du poêle de la chambre. A. la hotte de la cheminée, qui joint le manteau au canal vers l'enchevêtrure. B. l'atre, ou le foyer. H. le petit fourneau, dans lequel on voit, /. le pot, & le feu qui eft deffous. m. une petite porte, par laquelle on fait le feu. 0. o. deux couliltes, dans lefquelles glillènt les guichets /. de la fig. I. h. trou par lequel le feu & la fumée entrent dans le poêle de la chambre. 1. trou par lequel la fumée fort, après avoir circulé autour de la niche. M. la niche. n. n. deux petites pierres quarrées fur lefquelles le derriere de la niche repofe; ces pieds font marqués dans la fig. i. par des lignes ponduées s. s. Fig. 3.

7 Fig. ( î5o ) 3. élévation du poêle, vu de la fig élévation du poêle, vû de la fig. 1. ' 1 1 é- VIL T A-

8 h a / / : ÉLU ULTIMHEAT VIRTUAL MUSEU

PASSAGE A NIVEAU HO/N

PASSAGE A NIVEAU HO/N PASSAGE A NIVEAU HO/N Description Ce passage à niveau en laiton est composé de deux demi-barrières, ainsi que de deux feux lumineux rouges. Vous pouvez utiliser ce PN sur un nombre quelconque de voie y

Plus en détail

UEO : Préparation au C2I Outil informatique Trouver des articles de périodiques

UEO : Préparation au C2I Outil informatique Trouver des articles de périodiques UEO : Préparation au C2I Outil informatique Trouver des articles de périodiques Rappel : Dans les catalogues ARCHIPEL et SUDOC, on ne trouve pas d'articles de périodiques mais uniquement des informations

Plus en détail

Spécifications techniques pour la création de vos fichiers

Spécifications techniques pour la création de vos fichiers Spécifications techniques pour la création de vos fichiers Choix des papiers : Le laser découpe par brûlure du papier. Il a donc tendance à brûnir les tranches mais peut aussi laisser des traces sur le

Plus en détail

.!i& (O/llJ~ j)~/)~i&j }{W)Ù:~ fje~tytullx; ; rjtjar-hjtl/l!l> tj au7olt@j;')ijfl!y a~tjliy ttz1yet

.!i& (O/llJ~ j)~/)~i&j }{W)Ù:~ fje~tytullx; ; rjtjar-hjtl/l!l> tj au7olt@j;')ijfl!y a~tjliy ttz1yet ... _'r ~ ~. _ \... 34783 (~. ( -0 U1.f attufl.treu1i11l ujl-j ut{..!i& (OllJ~ j)~)~i&j }{W)Ù:~ fje~tytullx; ; rjtjar-hjtll!l> tj au7olt@j;')ijfl!y a~tjliy ttz1yet!fvfg(. tjtljerafiue data &.conjej1 ckr)l~

Plus en détail

RUMFORD 1000 GUIDE DE CONCEPTION POUR ARCHITECTE

RUMFORD 1000 GUIDE DE CONCEPTION POUR ARCHITECTE RUMFORD 1000 GUIDE DE CONCEPTION POUR ARCHITECTE CE LIVRET EST UN SIMPLE GUIDE SERVANT À LA PLANIFICATION D UNE INSTALLATION ET NE DOIT PAS ÊTRE UTILISÉ EN REMPLACEMENT DU MANUEL D'INSTALLATION Le manuel

Plus en détail

2 Grad Info Soir Langage C++ Juin 2007. Projet BANQUE

2 Grad Info Soir Langage C++ Juin 2007. Projet BANQUE 2 Grad Info Soir Langage C++ Juin 2007 Projet BANQUE 1. Explications L'examen comprend un projet à réaliser à domicile et à documenter : - structure des données, - objets utilisés, - relations de dépendance

Plus en détail

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION *

QUESTIONNAIRE/PROPOSITION * Cabinet : Date : DOMMAGES DIRECTS + PE QUESTIONNAIRE/PROPOSITION * *(faisant partie intégrante du contrat) RENSEIGNEMENTS GENERAUX NOM DE L ENTREPRISE : SIEGE SOCIAL : SITUATION DU RISQUE : - Nombre de

Plus en détail

Séquence 8 : lentilles et œil

Séquence 8 : lentilles et œil Séquence 8 : lentilles et œil Classe de quatrième Objectifs de la séquence 8 : Savoir que : - une lentille convergente permet d obtenir l image d un objet sur un écran - il existe deux types de lentilles

Plus en détail

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme

choisir H 1 quand H 0 est vraie - fausse alarme étection et Estimation GEL-64943 Hiver 5 Tests Neyman-Pearson Règles de Bayes: coûts connus min π R ( ) + ( π ) R ( ) { } Règles Minimax: coûts connus min max R ( ), R ( ) Règles Neyman Pearson: coûts

Plus en détail

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien GUIDE D INSTRUCTION Montage Entretien INSTRUCTIONS PARTICULIÈRES Dès réception des marchandises, veuillez vérifier le bon état de l'emballage. Veuillez mentionner tout dégât éventuel de transport sur le

Plus en détail

Programme d enseignement du Mastère Professionnel Finance- Assurance. SEMESTRE -1 (tronc commun)

Programme d enseignement du Mastère Professionnel Finance- Assurance. SEMESTRE -1 (tronc commun) Programme d enseignement du Mastère Professionnel Finance- Assurance SEMESTRE - (tronc commun) () Fondamentale Evaluation des actifs financiers Economie de l information et théorie des jeu Probabilité

Plus en détail

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale Législatives 2012 Le financement de la campagne électorale Quelques rappels : La campagne débutera après l investiture du nouveau Président de la République et la formation du nouveau gouvernement soit

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 8 JANVIER 2007 ADOPTÉ LE : 5 FÉVRIER 2007

MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 8 JANVIER 2007 ADOPTÉ LE : 5 FÉVRIER 2007 MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DE-LA-PAIX RÈGLEMENT NUMÉRO : SQ 06-007 AVIS DE MOTION : 8 JANVIER 2007 ADOPTÉ LE : 5 FÉVRIER 2007 PUBLICATION : 9 FÉVRIER 2007 ENTRÉE EN VIGUEUR : 9 FÉVRIER 2007 Avis de motion

Plus en détail

Comment isoler les murs intérieurs avec de la laine de verre? l assistance téléphonique 0810 634 634 N Azur (prix d un appel local), 7j/7 de 8h à 19h.

Comment isoler les murs intérieurs avec de la laine de verre? l assistance téléphonique 0810 634 634 N Azur (prix d un appel local), 7j/7 de 8h à 19h. Comment isoler les murs intérieurs avec de la laine de verre? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Mètre Crayon Règle Niveau à bulle Cutter Cordeau à tracer

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉ. Page 1 de 5

COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉ. Page 1 de 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE NOUVEAUTÉ Page 1 de 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE MARS-AVRIL 2009 Attachée de Presse : CAROLINE LANDAIS Email : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 LES RETOUCHES DE DERNIERE

Plus en détail

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013

INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 INTERVENTION AU COLLOQUE PRINTEMPS DE LA RECHERCHE A NANTES, 16 MAI 2013 Bonjour, je m appelle Gavin Killip, chercheur de l universite d Oxford. C est un grand honneur de faire cette intervention pour

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada

Antécédents de crédit Banque Bon d études canadien Calendrier des dépenses Carte de crédit Carte de débit CELI Chèque du Gouvernement du Canada Antécédents de crédit Les renseignements rassemblés qui montrent le temps que cela vous prend à payer l argent que vous avez emprunté. Banque Une institution financière qui dépose de l argent, prête de

Plus en détail

À LA RECHERCHE DU POÊLE PARFAIT? VOUS VOUS RÉCHAUFFEZ.

À LA RECHERCHE DU POÊLE PARFAIT? VOUS VOUS RÉCHAUFFEZ. À LA RECHERCHE DU POÊLE PARFAIT? VOUS VOUS RÉCHAUFFEZ. UNE CHALEUR ACHARNÉE La seule façon de bien travailler. Les tâches les plus difficiles sont souvent les plus valorisantes. Au bout de la ligne, c

Plus en détail

JUILLET/AOUT 13 Bimestriel OJD : 288858. Surface approx. (cm²) : 7247. Page 1/13 22 RUE LETELLIER 75739 PARIS CEDEX 15-01 43 23 45 72

JUILLET/AOUT 13 Bimestriel OJD : 288858. Surface approx. (cm²) : 7247. Page 1/13 22 RUE LETELLIER 75739 PARIS CEDEX 15-01 43 23 45 72 Page 1/13 Farniente à l'italienne La dolce vita s'apprécie près dè Florence, en plein coeur de la Toscane, derrière les murs de pierre des dépendances d'une ancienne abbaye datant du début du xvi e siècle.

Plus en détail

Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle

Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle Fiche d animation n 1 : Pêle-mêle Cette animation permet au participants de découvrir les différents pièges du crédit à la consommation et plus particulièrement des ouvertures de crédit. Elle suscite également

Plus en détail

LISEZ D ABORD CECI CONTROLE DE FONCTIONNEMENT DU DETECTEUR

LISEZ D ABORD CECI CONTROLE DE FONCTIONNEMENT DU DETECTEUR B15AAA~1.EPS 5/12/06 10:17 AM Page 1 LISEZ D ABORD CECI CONTROLE DE FONCTIONNEMENT DU DETECTEUR LE TEMOIN D ALIMENTATION VERT EST ALLUME. LE BOUTON DE TEST FONCTIONNE SUR TOUS LES DETECTEURS. TOUS LES

Plus en détail

Utiliser Subversion (SVN) avec Tortoise

Utiliser Subversion (SVN) avec Tortoise Utiliser Subversion (SVN) avec Tortoise (source: Jonathan Petitcolas - http://www.jonathan-petitcolas.com/utilisersubversion-svn-avec-tortoise/) Initialement destiné à mes associés, j'ai décidé de vous

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Valeur à neuf Expertise d'un bâtiment existant avant et après travaux

Valeur à neuf Expertise d'un bâtiment existant avant et après travaux Gudrun Xpert - sa Avenue des Arts 50 BE - 1000 Bruxelles tel. 02/515 12 40 98951-11 /NBW Avenue des arts 50 BE - 1000 Bruxelles 11/123.45.67 99999 rue des Printemps/ BE - 5000 Namur Valeur à neuf Expertise

Plus en détail

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4

1. Création d'un état... 2. 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3. 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 1. Création d'un état... 2 2. Création d'un état Instantané Colonnes... 3 3. Création d'un état Instantané Tableau... 4 4. Création d'un état avec plusieurs tables... 9 5. Modifier la structure d'un état...11

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

Fabio PEIXOTO 4 3 Gürtner

Fabio PEIXOTO 4 3 Gürtner Fabio PEIXOTO 4 3 Gürtner Pontarlier Collège Philippe Grenier option alternance REMERCIEMENTS Je remercie ma maman de m'avoir trouvé mon stage dans son entreprise. Je remercie Monsieur Jacobée, qui est

Plus en détail

VIII. Relevés en plinthe

VIII. Relevés en plinthe VIII Relevés en plinthe 8. 1 A. OUTILS VIII. Relevés en plinthe En plus des outils généraux (couteaux, compas à pointes sèches, outil traceur rainuré, règles d ajusteur, rouleaux, truelles, etc.), d autres

Plus en détail

îundesdruokerei Berlin

îundesdruokerei Berlin Jtfk Europaisches Patentamt ^jll European Patent Office Numéro de publication: 0 295 972 Office européen des brevets A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 88401048.9 Int. Cl.4: G 05 B 19/10 @

Plus en détail

Genèse de l'édifice. Lieu :

Genèse de l'édifice. Lieu : Genèse de l'édifice. Ce chalet a été construit par Monsieur L. en 1962. Sur ce terrain n'était qu'un vaste champ. Cependant, cela fait environ 30 ans que Monsieur L n'y est point remonté. Seules Madame

Plus en détail

Dossier table tactile - 11/04/2010

Dossier table tactile - 11/04/2010 Dossier table tactile - 11/04/2010 Intro Je vais brièvement exposer dans ce document: Ce que j'ai fait, comment je l'ai fait, combien ça m'a couté, et combien de temps j'ai mis à fabriquer, dans le cadre

Plus en détail

FAQ pour CLAUSTROPHOBIA

FAQ pour CLAUSTROPHOBIA FAQ pour CLAUSTROPHOBIA Proposée par Fabien DELMAERE Le joueur humain Cartes de don Des dons en général Q : Une aura peut- elle s'appliquer à un personnage qui n'est pas sur la même tuile que le frère

Plus en détail

Une circulaire "Technique" sur la syndicalisation et la trésorerie mais qui ne concerne pas que les trésoriers

Une circulaire Technique sur la syndicalisation et la trésorerie mais qui ne concerne pas que les trésoriers Paris, le10/11/2009 46, avenue d Ivry 75647 PARIS cedex 13 01 40 63 27 31 Fax: 01 40 63 29 09 Secrétariat : Claudine CAUQUIS : 01 40 63 27 10 tresor.enretraite@snes.edu Aux secrétaires et Trésoriers de

Plus en détail

5. Étude de fonctions

5. Étude de fonctions ÉTUDE DE FONCTIONS 33 5. Étude de fonctions 5.1. Asymptotes Asymptote verticale La droite = a est dite asymptote verticale (A. V.) de la fonction f si l'une au moins des conditions suivantes est vérifiée

Plus en détail

Tutoriel Toussou. Le Toussou vous permet d'emporter tous vos sous, pièces, billets, cartes de crédit, dans le même étui

Tutoriel Toussou. Le Toussou vous permet d'emporter tous vos sous, pièces, billets, cartes de crédit, dans le même étui Tutoriel Toussou Le Toussou vous permet d'emporter tous vos sous, pièces, billets, cartes de crédit, dans le même étui 7 étapes Matériaux : 1 morceau de cuir de 21x22 cm et 2mm d'épaisseur 1 morceau de

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

Présentation du projet Façade de salle de bain

Présentation du projet Façade de salle de bain Présentation du projet Façade de salle de bain 1. Mise en situation Du 9 septembre 2010 au 22 Octobre 2010, Vous allez fabriquer une façade de salle de bain. Ce travail se fera par groupe de deux. Au cours

Plus en détail

La pose d un plafond. La prise des mesures

La pose d un plafond. La prise des mesures La prise des mesures La prise des mesures, souvent contraignante chez nos confrères, même pour l établissement d un devis, est réduite à sa plus simple expression chez nous. Il suffit de prendre la plus

Plus en détail

Bien prendre vos dimensions

Bien prendre vos dimensions BRICOLAGE - CONSTRUCTION - DÉCORATION - JARDINAGE Changez vos fenêtres Très facilement! Point essentiel: Bien prendre vos dimensions 1 - la pose en rénovation Pose en laissant l ancien le bâti en place,

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant "La Réserve" Le Bureau des Douanes

DES STRUCTURES SPÉCIALES. Le Restaurant La Réserve Le Bureau des Douanes DES STRUCTURES SPÉCIALES En plus des types de bâtiments standard tels que ceux dont il est débattu dans les sections précédentes de ce chapitre, il y avait un certain nombre de constructions spéciales

Plus en détail

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i

A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i A FER ET ALLIAGES FERREUX (CRM-RM) A3-1 Aciers non alliés MASSIF IRSID -1- C S i M n P S Cr M o N i Massifs divers Epaisseur mini 30 IRS1636 0,47 0,40 0,78 0,029 0,037 (0,060)... 0,092 Acier non allié

Plus en détail

Nous souhaitons réaliser des travaux d aménagement et de décoration dans notre bâtiment.

Nous souhaitons réaliser des travaux d aménagement et de décoration dans notre bâtiment. CONSULTATION DANS LE CADRE DE L AMENAGEMENT DE LA SALLE DE REUNION DU 1 ER ETAGE AU CTIG (INRA DE JOUY EN JOSAS) 1 OBJET DE LA MISSION Nous souhaitons réaliser des travaux d aménagement et de décoration

Plus en détail

SECOND MÉMOIRE PHYSIQUE ET MÉDICINAL, MONTRANT DES RATTORTS ÉVIDENS ENTRE LES PHÉNOMÈNES DE LA BAGUETTE DIVINATOIRE, DU MAGNÉTISME

SECOND MÉMOIRE PHYSIQUE ET MÉDICINAL, MONTRANT DES RATTORTS ÉVIDENS ENTRE LES PHÉNOMÈNES DE LA BAGUETTE DIVINATOIRE, DU MAGNÉTISME SECOND MÉMOIRE PHYSIQUE ET MÉDICINAL, MONTRANT DES RATTORTS ÉVIDENS ENTRE LES PHÉNOMÈNES DE LA BAGUETTE DIVINATOIRE, DU MAGNÉTISME ET DE L'ÉLECTRICITÉ. Avec des éclaircijjemens fur (Fautres objets non

Plus en détail

13 février 2003 (Edition 2015) -1-

13 février 2003 (Edition 2015) -1- 13 février 2003 (Edition 2015) -1- Table des Matières B. Règlement Technique B.3. Open Class Article 1 Véhicules et moteurs autorisés Page 11 Article 2 Vêtements / Siège / Ceinture Page 11 Article 3 Renforcement

Plus en détail

Traduction : pjmmp@mailoo.org

Traduction : pjmmp@mailoo.org Traduction française des règle de Enemy Chocolatier. Un jeu de plateau James Ernest pour 2 à 6 joueurs édité en 2006 chez Cheapass Games. Traduction : pjmmp@mailoo.org Vous pouvez vous procurer ce jeu

Plus en détail

Détecteur de mouvement sans fil

Détecteur de mouvement sans fil Détecteur de mouvement sans fil Instructions d installation FU5110 497241 Fig. 1 : 2,4 m (maxi.) 15 m Fig. 2 : Zone de visée vers le bas Fig. 3: Ouverture du boîtier Vis Préface Chère cliente, cher client,

Plus en détail

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL

CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL CONVENTION DE SERVICE D'INSPECTION D'UN BÂTIMENT PRINCIPALEMENT RÉSIDENTIEL Numéro de dossier 120514B ENTRE : Nicole Leblanc Léo Ferré 4545 rue des Sitelles, Montréal, Qc, T.P.S. # : 145111191 T.V.Q. #

Plus en détail

Réussir la pose du carrelage mural

Réussir la pose du carrelage mural Réussir la pose du carrelage mural DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les outils nécessaires POUR LA PRÉPARATION cordeau à tracer niveau à bulle mètre règle crayon POUR LA POSE spatule crantée maillet

Plus en détail

PERICHON Yannick 2BTS SIO. Projet

PERICHON Yannick 2BTS SIO. Projet PERICHON Yannick 2BTS SIO Projet Sommaire 1 Téléchargements de la Debian 6.0.10...3 2 Création des disques durs virtuels sur machine Debian...3-7 3 Mise en place du partitionnement...7-16 4 Migration vers

Plus en détail

Présentation de texte adaptée

Présentation de texte adaptée Présentation de texte adaptée pour éviter les «inventions» dues à une lecture globale mal utilisée Titre : Approche adaptée d un texte pour un enfant qui ne fait appel qu à la méthode globale pour lire

Plus en détail

Navigation dans Windows

Navigation dans Windows Cours 03 Navigation dans Windows Comme je le disais en introduction, notre souris se révèle plus maligne qu'elle n'en a l'air. À tel point qu'il faut apprendre à la dompter (mais c'est très simple, ce

Plus en détail

www.systhag-online.cm PREINSCRIPTION EN LIGNE

www.systhag-online.cm PREINSCRIPTION EN LIGNE UNIVERSITE DE DOUALA THE UNIVERSITY OF DOUALA www.systhag-online.cm PREINSCRIPTION EN LIGNE Guide de l'utilisateur Part. 1 (Mise à jour: 26 septembre 2012) 1 TABLE DES MATIERES I- AVANT DE COMMENCER 3

Plus en détail

SOMMAIRE. MJC Jean Macé

SOMMAIRE. MJC Jean Macé MODELES Et PHOTOS SOMMAIRE 2 Sommaire Pourquoi? Où aborder/trouver un modèle? Comment aborder un modèle? Et vis à vis de la loi? Avant le shooting Pendant le shooting Questions? 3 POURQUOI? 4 Pourquoi?

Plus en détail

GESTION INFORMATISEE DE FILES D ATTENTE

GESTION INFORMATISEE DE FILES D ATTENTE GESTION INFORMATISEE DE FILES D ATTENTE Eviter les pièges et les fausses bonnes idées Des bornes d'accueil avec des sélections multiples présentées faussement comme étant des écrans tactiles De nombreuses

Plus en détail

manuel d installation Sirène flash extérieure

manuel d installation Sirène flash extérieure manuel d installation Sirène flash extérieure MANUEL D'INSTALLATI DE LA SIRENE FLASH EXTERIEURE Félicitations pour votre achat de la sirène flash extérieure Egardia. Site web d'egardia www.egardia.com

Plus en détail

Examen PPL(*) Présentation des papiers de l'avion

Examen PPL(*) Présentation des papiers de l'avion Examen PPL() Présentation des papiers de l'avion () à lire aussi pour le test du Brevet de Base Création octobre 2008 Modifiée : décembre 2008, mars 2009 Dernière mise à jour : octobre 2009 [Assurance]

Plus en détail

AdWords Guide de survie

AdWords Guide de survie AdWords Guide de survie Avril 2011 Guide de survie AdWords. Ce guide liste dix des astuces les plus utiles pour gérer une campagne AdWords efficacement, et sans gaspiller d argent. Plan de référencement

Plus en détail

Quelqu un de précieux

Quelqu un de précieux Quelqu un de précieux Introduction Le Mandala O n désigne par ce nom des images organisées autour d un point central, généralement à l intérieur d un cercle mais qui peuvent contenir de multiples formes

Plus en détail

Le DOCTEUR demeurant., qualifié en... inscrit au Tableau du Conseil départemental de... l Ordre des médecins sous le numéro...

Le DOCTEUR demeurant., qualifié en... inscrit au Tableau du Conseil départemental de... l Ordre des médecins sous le numéro... Adopté par le Conseil national décembre 2012 MODELE DE CONTRAT POUR UN COLLABORATEUR MEDECIN salarié d'un Service de santé au travail interentreprises conclu en application des articles R.4623-25 et R.4623-2

Plus en détail

Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets. Numéro de publication: 0 036 058 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets. Numéro de publication: 0 036 058 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN ê Europâisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 036 058 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 80420035.0 Int. Cl.3: B 60 J 1/20 Date de dépôt:

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL

ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL ACCORD D'ENTREPRISE SUR LES MODALITES D'APPLICATION DU TEMPS PARTIEL Entre les Organisations Syndicales représentées par : Pour la C.F.D.T., Monsieur Francis PELLETIER, Délégué Syndical Central Pour la

Plus en détail

NEGOCIATION 27/09/2012 CONTENU

NEGOCIATION 27/09/2012 CONTENU CONTENU ETAT DES LIEUX: ENVIRONNEMENT LEGAL ET ECONOMIQUE MIP STRUCTURE MIP COMITE TECHNIQUE CONTRATS MIP ESSO EXISTANTS ELEMENTS DE COUTS OBJECTIFS DIRECTION NOTE: GRILLES DE REMBOURSEMENT CONTRAT OBLIGATOIRE

Plus en détail

Mise à jour Version 1.22

Mise à jour Version 1.22 Mise à jour Version 1.22 Publication le 30 Mai 2013 Sommaire 1. Module Vente... 3 1.1 «Opportunité» devient «Affaire»... 4 1.2 Configurateur de véhicule : Nouvelle présentation... 5 1.3 Processus création

Plus en détail

CONVENTION DE SUBORDINATION DE PRÊT

CONVENTION DE SUBORDINATION DE PRÊT Annexe I CONVENTION DE SUBORDINATION DE PRÊT Un exemplaire de la convention de subordination de prêt qui doit être présentée à l ACFM en trois copies si des créances de rang inférieur sont incluses dans

Plus en détail

Suite dossier d appel

Suite dossier d appel Suite dossier d appel Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. TRAITEMENT D'UN APPEL... 4 2.1. TRAITEMENT EN DIRECT... 4 2.2. TRAITEMENT DIFFERE... 4 2.3. MECANISME DU TRAITEMENT D'UN APPEL AU NIVEAU

Plus en détail

D'UN THÉORÈME NOUVEAU

D'UN THÉORÈME NOUVEAU DÉMONSTRATION D'UN THÉORÈME NOUVEAU CONCERNANT LES NOMBRES PREMIERS 1. (Nouveaux Mémoires de l'académie royale des Sciences et Belles-Lettres de Berlin, année 1771.) 1. Je viens de trouver, dans un excellent

Plus en détail

TACTIQUES DE PLACEMENT

TACTIQUES DE PLACEMENT TACTIQUES DE PLACEMENT Ce document a été réalisé à partir du site hallofgallery.com, hélàs aujourd'hui disparu. En ayant gardé une trace sur mon PC, j'ai pensé que cela vous intéresserez d'en avoir un

Plus en détail

Rapport d'architecture

Rapport d'architecture Romain Alexandre Cécile Camillieri Rapport d'architecture 1 / 12 Table des matières I) Description du projet p. 3 1) Canaux de communication p. 3 2) Diagrammes de cas d'utilisation p. 3 II) Gestion des

Plus en détail

Disposition Réglementaire du Chancelier

Disposition Réglementaire du Chancelier Disposition Réglementaire du Chancelier Catégorie : ÉLÈVES Publiée le : 26 JUIN 2009 Numéro : A-663 Objet : TRADUCTIONS Page : 1 sur 1 RÉSUMÉ DES MODIFICATIONS Cette disposition réglementaire met à jour

Plus en détail

Statuts de l association i-net innovation networks switzerland

Statuts de l association i-net innovation networks switzerland Statuts de l association i-net innovation networks switzerland 1. Nom et siège «i-net innovation networks switzerland» est une association régie par les présents statuts et subsidiairement par les articles

Plus en détail

Conception de Bases de Données Relationnelles

Conception de Bases de Données Relationnelles Conception de Bases de Données Relationnelles LA NORMALISATION DES RELATIONS Najib Tounsi Idée: Comment choisir une «bonne» structure logique de données. Quelles Relations avec quels Attributs? I. Exemple

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. 6Î) Int. Cl.5: E04D 13/04

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. 6Î) Int. Cl.5: E04D 13/04 Patentamt JEuropâisches European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 549 535 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt : 928112.1 6Î) Int. Cl.5: E04D 13/04 (22) Date

Plus en détail

EXTRACTION ET RÉINTÉGRATION DE COMPTA COALA DE LA PME VERS LE CABINET

EXTRACTION ET RÉINTÉGRATION DE COMPTA COALA DE LA PME VERS LE CABINET EXTRACTION ET RÉINTÉGRATION DE COMPTA COALA DE LA PME VERS LE CABINET Les extractions et réintégrations de fichiers permettent l'échange de comptabilité entre une PME et le Cabinet. Lorsque la comptabilité

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

DESCARTES (1648) TRAITÉ DE L HOMME

DESCARTES (1648) TRAITÉ DE L HOMME René DESCARTES (1648) TRAITÉ DE L HOMME Extraits Un document produit en version numérique par Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Courriel: jmt_sociologue@videotron.ca

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION CONTRAT DE DOMICILIATION La Société "LOCADRESS", S.A.R.L. au capital de 8.000 uros, dont le siège est fixé à SAINT-MARTIN (Antilles Françaises) Immeuble "Le Colibri", 5 rue du Général de Gaulle, Marigot,

Plus en détail

Mode de pose et apprentissage de Verrou à pêne dormant électronique à pavé tactile. Manuel du propriétaire. Division d'électronique

Mode de pose et apprentissage de Verrou à pêne dormant électronique à pavé tactile. Manuel du propriétaire. Division d'électronique Division d'électronique Une compagnie de Black & Decker 2009 Weiser. Numéro de la pièce: 41635-01 3980 N. Fraser Way Burnaby (C.-B.) V5J 5K5 1-800-501-9471 www.powerbolt.com Mode de pose et apprentissage

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE BREVET TABLE DES MATIÈRES

CONTRAT DE CESSION DE BREVET TABLE DES MATIÈRES CONTRAT DE CESSION DE BREVET TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 4 0.00 INTERPRÉTATION... 5 0.01 Terminologie... 5 0.01.01 Activités... 5 0.01.02 Améliorations... 5 0.01.03 Brevet... 5 0.01.04 Cas de Défaut...

Plus en détail

Technologie sans fil facile à installer DÉTECTEUR D'INONDATION MODE D'EMPLOI. www.my-serenity.ch

Technologie sans fil facile à installer DÉTECTEUR D'INONDATION MODE D'EMPLOI. www.my-serenity.ch Technologie sans fil facile à installer DÉTECTEUR D'INONDATION MODE D'EMPLOI www.my-serenity.ch Que contient la boîte? 1 x détecteur d'inondation 2 x vis de fixation 2 x prises murales 1 x support de montage

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 29 décembre 2008

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 29 décembre 2008 Date de convocation :12/12/2008 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 29 décembre 2008 L an deux mil huit, le vingt neuf décembre à 18 heures, le Conseil Municipal de la commune de SAINT LAMBERT

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION?

QU'EST-CE QU'UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION? QU'EST-CE QU'UNE COOPÉRATIVE D'HABITATION? Une coopérative d'habitation, c'est un immeuble ordinaire, petit ou grand, neuf ou âgé - mais toujours rénové -, où habitent des personnes qui sont à la fois

Plus en détail

OPTIMISATION À UNE VARIABLE

OPTIMISATION À UNE VARIABLE OPTIMISATION À UNE VARIABLE Sommaire 1. Optimum locaux d'une fonction... 1 1.1. Maximum local... 1 1.2. Minimum local... 1 1.3. Points stationnaires et points critiques... 2 1.4. Recherche d'un optimum

Plus en détail

Prix Coup de Cœur 2011

Prix Coup de Cœur 2011 Prix Coup de Cœur 2011 Gîtes de France Manche Dossier de presse 8 mars 2012 Contact presse : Frédérique HEDOUIN - Gîtes de France Manche Tél. : 02 33 05 99 01 - mél : gites-de-france50@manche.fr Prix Coup

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. TD6 : Adressage IP. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. TD6 : Adressage IP. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE TD6 : Adressage IP A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 Adressage IP Objectifs Si l on veut interconnecter des réseaux, on ne peut pas

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage :

QUESTIONNAIRE PARTICULIER POUR DEMANDE D'AUTORISATION. BATIMENT SIS : Commune : Localité : Article cadastral : Rue et n : Affectation de l'ouvrage : Secteur prévention Etablissement cantonal d'assurance et de prévention Place de la Gare 4, Case postale, 2002 Neuchâtel Tél. 032 889 62 22 www.ecap-ne.ch Fax 032 889 62 33 ecap.prevention@ne.ch QUESTIONNAIRE

Plus en détail

THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226.

THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226. CEA-R 2419 - BUTAYE Michel ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RAJDIOCHIMIQUE DU RADIUM 226. 223 Sommaire.- Ce rapport décrit une méthode d'isolement du Ra à partir d'un minerai d'uranium et son utilisation

Plus en détail

PLATRIER - PLAQUISTE

PLATRIER - PLAQUISTE SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Mail : secretariat@mof.fr

Plus en détail

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée

Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Manuel d'utilisation du détecteur de fumée Détecteur de fumée photoélectrique alimenté par pile alcaline 9V. Introduction Merci d'avoir choisi notre produit pour vos besoin en détection de fumée. Vous

Plus en détail

Particularité : Possibilité d'échange : Non. Non. En vigueur 249 900 $ Taxes Municipal Scolaire Secteur Eau Autres Total

Particularité : Possibilité d'échange : Non. Non. En vigueur 249 900 $ Taxes Municipal Scolaire Secteur Eau Autres Total Jesse Martineau-Roberge, Agent immobilier affilié LA CAPITALE SÉLECT, Courtier immobilier agréé Pour me joindre : Site web : Source : 3826 Rue St-Maxime, G2A3S1 (Loretteville) (418) 627-3333 jesseroberge@hotmail.com

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

ISOLER LE PLANCHER DU GRENIER

ISOLER LE PLANCHER DU GRENIER Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE PLANCHER

Plus en détail