Analyse et synthèses des réponses au questionnaire. L initiative Philanthropique Jerôme KOHLER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse et synthèses des réponses au questionnaire. L initiative Philanthropique Jerôme KOHLER"

Transcription

1 Analyse et synthèses des réponses au questionnaire L initiative Philanthropique Jerôme KOHLER

2 Quelques éléments préalables 47 réponses pour 93 questionnaires envoyés Base de réponse de 50% Les principaux éléments du questionnaire : Fiche d identité : date de création, statut juridique Les membres, la gouvernance, les bénévoles, les salariés La mission, les activités et les moyens mis en œuvre pour les poursuivre Les finances : budget, type de recettes (dons, adhésions ) et dépenses La communication : les différents outils mis en œuvre et plus spécifiquement de l outil internet (existence, fonction informative ou participative, bilinguisme, liens ) L utilité éventuelle de a création d un site répertoriant l ensemble des organisations et des activités franco-américaines implantées en France Les perspectives et besoins des associations Les attentes spécifiques par rapport à ce séminaire Un constat: un paysage contrasté avec beaucoup de petites associations ayant un objet restreint et peu de moyens pour quelques unes très importantes à la recherche de nouvelles ressources. Une vision très parcellaire de ce paysage associatif à la fois riche mais atomisé. 2

3 Fiche d identité Juridiquement A 6 exceptions près (5 American Friends et une association reconnue d utilté publique) nous avons affaire à des associations loi 1901 qui dispose dans leur grande majorité d une déduction fiscale sur les dons même si moins de 50% d entres elles l utilise. Les American Friends sont organisées en 501 ( c) 3 et bénéficient de l exemption fiscale aux Etats-Unis Il est à noter que plusieurs associations souhaitent voir évoluer leur statut vers celui de fondation. Historiquement Plus de 25% on été créées avant 1940, 25% avant 1980, 20% avant 1990; 20% avant 2000 et 10% depuis

4 Board, Membres, bénévoles et salariés 4 Board Ils sont composés en majorité de 10 à 20 membres, avec pour 15% des associations une tendance à avoir des conseil d administration pléthoriques (+ de 30 membres). Dans ceux ci il y a relativement peu d américains sauf si les statuts prévoient une double représentation ou, par définition, dans le cas des American Friends. Les mandats sont en moyenne de 3 ans sans limite. Membres 70% des associations ont entre 50 (30% entre 50 à 150) et 500 membres (40% entre 150 et 500), 4 associations ont plus de 1000 membres et 2 plus de Bénévoles: Il est très difficile d avoir une réponse précise sur le nombre de bénévoles. Les membres du CA sont bénévoles, certaines activités demandent du bénévolat ponctuellement et dans la plupart des associations le travail administratif est assuré bénévolement. Salariés : 50% des associations n ont pas de salariés, 40% un mi temps ou un plein temps et seule deux associations ont plus de 10 salariés

5 Mission et activités : un lien complexe Les missions permettent de souligner l extrême diversité du tissu associatif franco américain : Très générale : favoriser les liens transatlantiques, favoriser l amitié franco-américaine Viser un public particulier : anciens éléves, descendants de la guerre d indépendance Promouvoir une action spécifique : favoriser les échanges universitaires, protection d un patrimoine historique Rayonner à partir d un territoire: association de jumelage Les activités sont le reflet de cette diversité Elles vont de l humanitaire à des liens de coopérations universitaires de haut niveau en passant par des échanges, des bourses, des conférences, publications, voyages mais aussi accueil et développement de réseaux sociaux ou professionnels. La plupart des associations couvre un large spectre d activités et les questionnaires soulignent parfois leur difficulté à Faire le lien avec leur mission originelle Expliquer la façon dont ces activités touchent les membres ou les publics visés 5

6 Un point difficile : les finances 6 Le manque de personnel salarié et la difficulté à avoir un compte juste du nombre de bénévoles s impliquant dans les activités des associations étaent un indice d une gestion au plus juste en matière de ressources humaines Les finances éclairent cet aspect d un jour plus sombre avec deux extrêmes: 70% ont un budget < à euros et 20% un budget> à euros Les ressources proviennent essentiellement des adhésions et des subventions. Les recettes commerciales sont très peu développées tandis que la participation aux frais semblent la règle pour les associations organisant des évènements. Les dons sont la source quasi-unique du financement des American Friends mais semblent être difficile à obtenir du côté français. Près de 30% des associations dépendent pour une grande partie de leur budget de subventions publiques ou de mises à disposition de locaux ou de personnel or la tendance est à la réduction drastique de ce type de financement Presque toutes les associations soulignent la difficulté à maintenir un niveau d adhésion suffisant pour équilibrer leur budget et idéalement, développer leurs activités.

7 La communication : des outils à valoriser au service d une politique à mettre en place 7 Nombreuses sont les associations qui disent souhaiter mettre en place une véritable politique de communication pour répondre à des enjeux aussi divers que: Augmenter leur notoriété et promouvoir leur objet Favoriser le recrutement de nouveaux membres Informer un public, restreint ou large, de leurs actions et calendrier La plupart dispose d une plaquette de présentation, d un site internet et d une mailing list. Environ la moitié édite une newsletter. Les associations francoaméricaines organisent régulièrement des évènements réservés à leurs membres ou ouvert à un large public. Elle tente alors de communiquer par des affichettes, des mails voire des encarts dans la presse francoaméricaine(fusac, IHT). Le site internet focalise souvent les difficultés à mettre en place une politique permettant une visibilité lorsque celle-ci est souhaitée: Site peu référencé, informatif et non interactif, peu actualisé (manque de bénévole), monolingue ou partiellement bilingue, rare suivi de la fréquentation.

8 l idée d un site virtuel rassemblant les associations franco-américaines fait l objet d un large consensus La création d'un site répertoriant l'ensemble des organisations et des activités franco-américaines en France et permettant d'accéder à leur site vous paraîtelle utile? 90% Quelles sont les informations principales que vous en attendriez? i. Un répertoire des associations par nom, secteur d'activité 90% ii. Un classement par activités et moyens d'action (bourses, échanges)90% iii. Un lien avec votre site (70%) et notamment : 1. votre newsletter (50% réservée aux membres) 2. votre calendrier (50% réservé aux membres) La possibilité de s'appuyer sur une mailing list élargie (50% selon le souhait de se faire connaître ou pas). La possibilité de nouer des partenariats virtuels avec d'autres Associations (9O%) Serez-vous en mesure d'alimenter et d'actualiser les rubriques vous concernant sur ce site? (30%) 8

9 Attentes et restrictions la notion de site rassemblant les associations franco-américaines semble répondre à une vraie attente. De nombreuses associations y voient une possibilité de se faire connaître, de faciliter leur communication, d attirer des membres voire des dons. Néanmoins ce site devrait respecter l autonomie des associations et le statut privilégié de leurs membres notamment en termes d accès à certaines informations. Enfin, un petit nombre d association souligne qu un site collectif ne correspondrait pas à leur caractère très spécialisé et leur aspect professionnel sur un public déjà informé 9

10 Les besoins et attentes des associations au niveau global sont révélatrices des éléments précédents 10 Aujourd hui leurs besoins s articulent autour de: Le souhait de se faire connaître et faire connaître leurs activités dans une environnement associatif complexe La difficulté à recruter de nouveaux membres notamment des jeunes pour faire face au vieillissement des membres Nouer des liens avec de nouveaux publics y compris d autres associations Développer des ressources financières et humaines (recrutement et fidélisation des bénévoles Mieux communiquer pour accompagner la politique de développement Les attentes exprimées sur le séminaire traduisent concrètement ces besoins: Comment développer les activités, les adhérents et les bénévoles Les nouveaux dispositifs juridiques et fiscaux pour les associations Les problématiques de financement (gestion de la dotation, cotisation des membres, fundraising) Comment mettre en place une politique et des outils de communication La gestion d un site Internet et la mise en place d une plate-forme virtuelle des associations franco-américaines.

11 Conclusion Cette analyse souligne, de la part des associations interrogées, la volonté de s insérer de manière cohérente dans le tissu complexe des relations franco-américaines pour développer une notion de maillage d actions, de publics, de territoires Pour citer l une des réponses «How can franco-american associations work together to be more effective and fulfill their objectives?» Ce séminaire a pour but d aborder les différentes questions posées et de tenter d y répondre concrètement en développant la notion d un centre virtuel rassemblant les associations franco-américaines valorisant ainsi ce riche terreau. 11

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres

FIDELITY PERCO. Conférence de presse 22 mai 2008. Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FIDELITY PERCO Conférence de presse 22 mai 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres Fiche technique Échantillon : Cible : DRH et DAF en entreprises d au moins 200 salariés Échantillon

Plus en détail

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10

PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 Enquête de satisfaction pour le Syndicat 10 1 milliards Les courtiers grossistes souscripteurs en assurance : une force économique + de milliards 2 d euros de primes collectées

Plus en détail

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Nous avons envoyé nos questionnaires à 697 associations susceptibles de fournir une information ou un accompagnement aux personnes

Plus en détail

La visite d entreprise : outil de communication

La visite d entreprise : outil de communication La visite d entreprise : outil de communication au service de l économie et du territoire www.tistra.com www.visites-entreprises-rhone-alpes.fr Le réseau «TISTRA» Tourisme Industriel Scientifique et Technique

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne

Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Fiche Compétences en action : une boîte à outils en ligne Centre de formation communautaire de la Mauricie CFCM Depuis sa création en 1988, le Centre de formation communautaire de la Mauricie (CFCM) se

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL À PROJETS INTERRÉGIME 2013 LANGUEDOC-ROUSSILLON «Prévention des risques liés au vieillissement des seniors fragilisés» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Le dossier de demande de subvention est à retourner

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

LE SITE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. Des affaires qui nous sont moins étrangères...

LE SITE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. Des affaires qui nous sont moins étrangères... 147 SITE INTERNET DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES Des affaires qui nous sont moins étrangères... Benjamin BENOIT, Hien DO Mis en ligne en octobre 1995, le site Internet du ministère des Affaires étrangères

Plus en détail

N 1-2 février 2007. Un outil au service des clubs! SOMMAIRE

N 1-2 février 2007. Un outil au service des clubs! SOMMAIRE N 1-2 février 2007 Un outil au service des clubs! C est avec grand plaisir que nous vous présentons ce premier numéro de la newsletter Club FFVoile. Cet outil d information informatique s adresse à l ensemble

Plus en détail

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT

Analyse financière. + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés. L essentiel. 2 e ÉDITION LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Analyse financière 2 e ÉDITION Emmanuelle Plot-Vicard Madeleine Deck-Michon L essentiel + de 20 fiches de cours + de 160 QCM commentés + de 40 exercices corrigés Sommaire Mode

Plus en détail

Synthèse des résultats

Synthèse des résultats Enquête de Satisfaction 2014 Synthèse des résultats Janvier 2015 Retour Enquête de Satisfaction 2014 Ce document vous présente la synthèse des résultats de l Enquête de Satisfaction menée entre décembre

Plus en détail

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche Merci pour votre participation Enquête téléphonique menée par le cabinet G et A Links (niveau territorial et national) Questionnaire préparé

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés

Enquête nationale sur le développement commercial des PME. Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés Enquête nationale sur le développement commercial des PME Etude réalisée du 15 juin au 15 août 2009 sur un panel de 240 PME de moins de 250 salariés 1 Sommaire INTRODUCTION... 4 1. SYNTHESE DE L ENQUÊTE...

Plus en détail

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes :

Avant de commencer, merci de renseigner les données suivantes : Le questionnaire ci dessous a pour objectif de faire le point sur le RESSOL, sur notre dernière action à savoir le mois de l Economie Sociale et Solidaire et sur nos pistes d évolution. Ce questionnaire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES REALISATION DE SITE WEB

CAHIER DES CHARGES REALISATION DE SITE WEB CAHIER DES CHARGES REALISATION DE SITE WEB Nom de l entreprise : Nom du projet : Personne à contacter dans l entreprise : Adresse : Tel : Email : 1. PRESENTATION DE L ENTREPRISE Une présentation en quelques

Plus en détail

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire. CAHIER DES CHARGES - ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION Territoire concerné : Grand Villeneuvois Fumélois Lémance Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre création d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre création d entreprise en Ardèche 1 Etre un créateur dans l âme Créer puis gérer une entreprise demande de solides qualités personnelles : Désir d entreprendre Engagement fort

Plus en détail

Plan stratégique de Développement

Plan stratégique de Développement Plan stratégique de Développement Assemblée Générale du 24/06/2010 Qu attendent les anciens de la Cité d une association? Maintenir ou renouer des liens d amitié avec les anciens ayant résidé à leur époque

Plus en détail

Le recrutement des cadres :

Le recrutement des cadres : pour ACE Association des Conseils en Communication pour l Emploi animé par Le recrutement des cadres : réalités et perspectives des entreprises Le 24 Juin 2003 Sommaire 1. Note méthodologique 2. Structure

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse.

Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Résultats du sondage sur le bulletin ADPCR-INFOS : votre avis nous intéresse. Vous êtes 52 adhérents à avoir répondu à notre sondage. Votre réponse? Elle est nette, un bulletin informatif de qualité. Cette

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES

ACTIONS GLOBALES. Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES FICHE ACTIONS Réseau Coursiers ACTIONS GLOBALES Optimisation des trajets de véhicules de moins de 3,5 tonnes ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des clients aux risques de pollution liés aux

Plus en détail

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs

La mutualisation de l emploi. dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs La mutualisation de l emploi dans les champs du sport, de l animation socio-éducative et culturelle, du tourisme et des loisirs Définitions La mutualisation : néologisme, construit sur le terme de mutualité.

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs

Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Enquête de l Institut CSA pour le S10 auprès des courtiers de proximité sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes souscripteurs Du 28/01 au 22/02/2013 Pourquoi cette enquête? Les membres

Plus en détail

FORMATIONS. PROGRAMME Premier semestre 2012

FORMATIONS. PROGRAMME Premier semestre 2012 FORMATIONS A L'ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PROGRAMME Premier semestre 2012 Avec le soutien du Conseil régional de Bourgogne La Chambre Régionale de l'economie Sociale et Solidaire de Bourgogne La CRESS

Plus en détail

Le réseau régional des acteurs du paysage

Le réseau régional des acteurs du paysage Le réseau régional des acteurs du paysage Adrien COUTANCEAU / Geoffrey QUIGNON Service Nature Eau et Paysage Le 4 décembre 2014 www.picardie.developpementdurable.gouv.fr Déroulement Définitions Pourquoi

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP

Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes. Avec le concours du FUP Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Avec le concours du FUP 1 Evaluation du dispositif «VAE PUISSANCE 2» Conduite par AGEFOS PME Rhône-Alpes Introduction : les

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ACTIONS SPECIFIQUES EXERCICE N : ASSOCIATION :

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ACTIONS SPECIFIQUES EXERCICE N : ASSOCIATION : Document n 2 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ACTIONS SPECIFIQUES EXERCICE N : ASSOCIATION : Précisez sil s agit : D une première demande D un renouvellement INTITULE DE L ACTION Finalité d intérêt général

Plus en détail

Objectifs stratégiques Pays d Auge

Objectifs stratégiques Pays d Auge TBP du Pays d Auge Modèle général de présentation des objectifs s s s Pays d Auge 16 Elargir et fidéliser le public 17 Sensibiliser à la conservation du patrimoine 14 Développer le réseau des CIAP du territoire

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL À PROJETS INTERRÉGIME 2014 DU LANGUEDOC-ROUSSILLON «Prévention des risques liés au vieillissement des seniors fragilisés» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Le dossier de demande de subvention est

Plus en détail

Les Français et le financement des associations. - Sondage de l Institut CSA -

Les Français et le financement des associations. - Sondage de l Institut CSA - Les Français et le financement des associations - Sondage de l Institut CSA - N 0701388 Novembre 2007 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur?

Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. Comment nous retourner votre cahier d acteur? Participez à la démarche en rédigeant ce cahier d acteurs. C est simple, il suffit de remplacer les textes grisés à compléter par votre texte. Votre cahier d acteurs sera mis en forme avant publication

Plus en détail

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar

Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche de stage en entreprise. étude et la formation prépar En région Rhône-Alpes, les établissements préparant au BTS GPN rythment leur formation par des périodes de stages. Or, les étudiants semblent rencontrer des difficultés dans leurs démarches de recherche

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

(RE)DECOUVREZ! LE PREMIER EVENEMENT SPORTIF ETUDIANT D EUROPE!

(RE)DECOUVREZ! LE PREMIER EVENEMENT SPORTIF ETUDIANT D EUROPE! (RE)DECOUVREZ LE PREMIER EVENEMENT SPORTIF ETUDIANT D EUROPE AIDE AU DEMARCHAGE CALENDRIER SEPTEMBRE Formations de l équipe et répartition des tâches (trésorerie, subventions, logements, recherche de sponsors,

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Les Français et le financement des associations. - Sondage de l Institut CSA -

Les Français et le financement des associations. - Sondage de l Institut CSA - Les Français et le financement des associations - Sondage de l Institut CSA - N 0701388 Novembre 2007 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

FRANCE GESTION. Professions Libérales ASSOCIATION AGRÉÉE

FRANCE GESTION. Professions Libérales ASSOCIATION AGRÉÉE FRANCE GESTION Professions Libérales ASSOCIATION AGRÉÉE Association agréée par l'administration fiscale A été créée à l initiative de membres de l Ordre des Experts-Comptables le 17 décembre 1977. Notre

Plus en détail

Guide de la structure de stage

Guide de la structure de stage DEUST AGAPSC parcours ADECS Agent de Développement de Club Sportif Guide de la structure de stage Qu est-ce que le DEUST Agent de développement de club sportif? Les contenus de formations La place et le

Plus en détail

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH

ETUDE TPE Evolution de l emploi et pratiques RH VERS UNE GESTION PREVISIONNELLE TERRITORIALE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES Evolution de l emploi et pratiques RH Cellule de veille Aire Urbaine ORDRE DU JOUR Ordre du jour Ouverture par Gérard BAILLY

Plus en détail

la qualité de vie des salariés

la qualité de vie des salariés facilit Un service innovant pour améliorer la qualité de vie des salariés VIE FAMILIALE VIE PROFESSIONNELLE SANTÉ LOGEMENT Service gratuit réservé aux adhérents en Prévoyance de la mutuelle CHORUM S engager

Plus en détail

Dossier. Eovi Mcd mutuelle, AS Saint-étienne, ASSE Coeur-Vert

Dossier. Eovi Mcd mutuelle, AS Saint-étienne, ASSE Coeur-Vert Dossier de presse Eovi Mcd mutuelle, AS Saint-étienne, ASSE Coeur-Vert une démonstration de foot fauteuil pour promouvoir le handisport et sensibiliser chacun sur les différentes formes de handicap Communiqué

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 management et communication l entreprise le contexte externe la problématique les préconisations France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 France Télécom Orange, historique 1991:

Plus en détail

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle»

Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Résultats obtenus pour le questionnaire «Clientèle» Introduction Suite à l envoi du questionnaire «Clientèle», nous avons reçu un total de 588 réponses. Ce résultat nous semble tout à fait satisfaisant

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire du 11 avril 2012 RAPPORT FINANCIER

Assemblée Générale Ordinaire du 11 avril 2012 RAPPORT FINANCIER Assemblée Générale Ordinaire du 11 avril 2012 Association des diplômés d AgroParisTech et des écoles qui l ont précédé RAPPORT FINANCIER Comptes de l'exercice 2011 Proposition de budget 2012 Association

Plus en détail

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le

contrats en cours. 3 Les résultats présentés dans le présent rapport tiennent compte du chiffre d affaires des organismes sur le Améliorer la lisibilité des contrats d assurance complémentaire santé : Engagements pris, engagements tenus! Première évaluation du dispositif instauré par les Fédérations membres de l UNOCAM 5 mars 2012

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés?

Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés? by Quels outils pour un parrainage efficace? Quel est mon rôle dans le parrainage? Quels sont les projets parrainés? «Accompagner quelqu un, c est se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C est

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

Numéro 1 Mai 2009. Accéder à la partie réservée aux adhérents

Numéro 1 Mai 2009. Accéder à la partie réservée aux adhérents Numéro 1 Mai 2009 Accéder à la partie réservée aux adhérents Véritable lien entre les Français vivant à l étranger et ceux qui souhaitent partir, notre site offre des rubriques d information et de communication

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

1 ) Introduction : le secteur associatif en France. 3 ) Les référentiels de bonne gouvernance associative

1 ) Introduction : le secteur associatif en France. 3 ) Les référentiels de bonne gouvernance associative Institut des Réviseurs d'entreprises/instituut van de Bedrijfsrevisoren Vendredi 17 octobre 2008 -Bruxelles Membre du Comitéde pilotage de la commission «secteur public et non marchand» de la Compagnie

Plus en détail

ecrutement es bénévoles

ecrutement es bénévoles ecrutement es bénévoles Objectifs de l atelier Échanger sur les principaux constats de l étude en lien principalement avec les difficultés reliées au recrutement et la rétention des bénévoles. Réagir aux

Plus en détail

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine

La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux. une enquête en Alsace et en Lorraine La qualité de l emploi dans l économie sociale et solidaire: analyse et enjeux Les associations et la question de la qualité de l emploi: une enquête en Alsace et en Lorraine Etude réalisée pour la DIIESES

Plus en détail

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 %

Maladie de Parkinson. et prise en charge. La prise en charge à 100 % Actuellement, vous êtes près de 6,5 millions dans le monde et 150 000 en France à être atteints par la maladie de Parkinson. Vous pourrez avoir besoin d informations administratives, pratiques... ou tout

Plus en détail

Valoriser son parcours professionnel

Valoriser son parcours professionnel Module - 1 Valoriser son parcours professionnel Vous devez vous préparez à intégrer le marché du travail. Pour cela, vous allez devoir apprendre à parler de vos études en termes professionnels et non disciplinaires.

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Pour vous procurer le programme des formations l Accueil-Information

Plus en détail

La communication associative

La communication associative La communication associative Issy les Moulineaux Le 28 novembre 2009 Jean Dalichoux éditions juris associations 2009 1 La communication associative Plan de l intervention: Le plan de communication; La

Plus en détail

e ntretien professionnel côté E m P loye ur

e ntretien professionnel côté E m P loye ur e ntretien professionnel côté E m P loye ur des réponses pour bien l appréhender Collection Entreprise EntrE tie n profe ssionne l une étape clé P our construire l ave n i r Moment clé rythmant la vie

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE

LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE Synthèse de l étude LES BESOINS EN COMMUNICATION DES PETITES ASSOCIATIONS EN FRANCE Février 2013 Enquête réalisée en Juin 2012 par Econovia auprès des Chargés de mission DLA Avertissement : Questionnaire

Plus en détail

Développez votre activité grâce au digital

Développez votre activité grâce au digital FORMATION PROFESSIONNELLE Développez votre activité grâce au digital Diagnostiquez vos besoins et mettez en place une stratégie efficace de communication digitale & réseaux sociaux 2 jours de formation

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION. 1er trimestre 2014 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NETTE DÉGRADATION DE LA SITUATION L activité économique marque un véritable coup d arrêt sur ce 1 er trimestre pour l ensemble

Plus en détail

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher

Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher Le 1 er juin 2010, ouverture d AchatVille Loir-et-Cher le portail internet regroupant les commerçants du Loir-et-Cher Dossier de presse Sommaire : - Communiqué de presse p.2 - AchatVille, côté commerçant

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

Séminaire Webhelp MAROC

Séminaire Webhelp MAROC Séminaire Webhelp MAROC 7 conseils indispensables pour mieux fidéliser vos collaborateurs! Décembre 2013 1 Pour démarrer POUR DEMARRER, lancer l audio via le bouton : مرحب ا! Bienvenue! Animé: Soumaya

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FUNDRAISING ET COMMUNICATION

QUESTIONNAIRE FUNDRAISING ET COMMUNICATION QUESTIONNAIRE FUNDRAISING ET COMMUNICATION 12 février 2014 OBJECTIF ET MÉTHODOLOGIE OBJECTIF Ce questionnaire avait pour objectif d établir un premier état des lieux de l organisation et des relations

Plus en détail

Entreprises de La filière numérique

Entreprises de La filière numérique Observatoire économique Entreprises de La filière numérique Bilan 2013 et anticipations 2014 L Espace Économie Emploi du Bergeracois a pour mission de développer des actions en faveur de l économie et

Plus en détail

Enquête sur les ressources propres des universités - Point d étape

Enquête sur les ressources propres des universités - Point d étape Enquête sur les ressources propres des universités - Point d étape KPMG S.A. 18 Juin 2008 1 Contexte de mise en œuvre de l enquête Les universités diversifient leurs ressources depuis fort longtemps :

Plus en détail

Votre appréciation sur l ensemble de la journée (accueil, pauses, déjeuner, organisation générale et appréciation générale)

Votre appréciation sur l ensemble de la journée (accueil, pauses, déjeuner, organisation générale et appréciation générale) FICHE D EVALUATION 5ème Forum Inter Consultants Grand Delta Conseils Vendredi 24 septembre 2004 A la Baume lès Aix Cette enquête est sur un effectif très réduit 24 réponses sur 35 présents.on ne peut pas

Plus en détail

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication.

Elle aboutira à la rédaction d un cahier des charges pour le lancement d une campagne de communication. Axe 1.1 : Création d une destination «Gironde» Action 1.1.1 : Lancement d une étude sur l image et le positionnement marketing de la Gironde La Gironde a des images, des sites touristiques Cependant, il

Plus en détail

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises

Réussir. tous vos recrutements. Services Entreprises conseil recherche sélection intégration www.pole-emploi.fr Pour connaître les coordonnées de nos sites. Pour plus d informations sur : Les services qui vous sont proposés Les mesures pour l emploi TBWA\CORPORATE

Plus en détail

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne

Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Etude réalisée en partenariat avec le réseau de CMA et la CRMA de Bretagne, le syndicat Mixte MEGALIS et la Région Bretagne Cet article présente les principaux résultats de l enquête OPSIS de Marsouin

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT, UN OBSERVATOIRE PRÉCURSEUR En 2014, l Observatoire des

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP)

-=-=- Alain Coulon, Chef du service : Stratégie de l enseignement supérieur et de la recherche (DGESIP) Conférence organisée par le CIEP, Sèvres, le 5 mai 2009 «LES SYSTEMES D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : COMPARAISONS INTERNATIONALES, COOPERATIONS UNIVERSITAIRES, POLITIQUE D ATTRACTIVITE» -=-=- Alain Coulon,

Plus en détail

Fiche d animation pédagogique. «Une classe, une entreprise»

Fiche d animation pédagogique. «Une classe, une entreprise» Fiche d animation pédagogique «Une classe, une entreprise» Niveau concerné : 2 nde 1 ère Terminale 2 nde pro 1 ère pro Terminale pro Objectif général : Valoriser et développer des actions en collaboration

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Rémunération des dirigeants et remboursement des frais des bénévoles

Rémunération des dirigeants et remboursement des frais des bénévoles Fiche actualisée le 27/02/2015 Rémunération des dirigeants et remboursement des frais des bénévoles Préambule Un dirigeant peut-il être rémunéré pour ses fonctions? Est-il possible de dédommager un bénévole

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et les fonctions publiques Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et

Plus en détail