ÉCOLE SECONDAIRE DU SOMMET

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉCOLE SECONDAIRE DU SOMMET"

Transcription

1 Nom : ÉCOLE SECONDAIRE DU SOMMET Cahier de l élève : Sciences de la nature 9e année par René-Christian Bouillon Ce document contient toutes les notes de cours, les exercices et autres activités pour l unité 2 du cours de sciences de la nature 9e année. Une copie de ce document est remise à chaque élève au début de l étude de l unité. C est la responsabilité de l élève d imprimer une nouvelle copie de ce document en cas de perte. Une copie électronique de ce document est disponible sur mon site web se trouvant sur la page web du Sommet.

2 Unité 2 : Plan général Description de l unité Liste des résultats d apprentissage spécifiques (RAS) de l unité Mur de mots (Unité 2)...3 Section 2.1 : Les symboles chimiques...5 Notes de cours Exercices Projet 1 : Recherche sur un élément chimique (Affiche)...9 Section 2.2 : Éléments et composés...13 Notes de cours Exercices Labo 2 : L électrolyse de l eau...16 Section 2.3 : Les éléments et les composés de la biosphère...17 Notes de cours Exercices Labo 3 : L extraction d un métal par électrolyse...22 Projet 2 : La chimie et l environnement (Affiche)...23 Journal de bord de l unité Questions d auto-évaluation de l unité Guide pour l étude du test de l unité Réponses aux questions d auto-évaluation de l unité

3 Description de l unité 2: Dans cette unité, les élèves apprendront à faire la distinction entre les éléments et les composés et commenceront à se familiariser à les représenter par des symboles et des formules. Par l expérimentation, ils étudieront la composition chimique de l eau et l extraction des métaux par électrolyse. De plus dans cette unité, les élèves vont découvrir la composition chimique des différentes composantes de la biosphère et des organismes vivants. Enfin, les élèves travailleront en équipes pour explorer le rôle de certains polluants chimiques et leurs effets sur la santé humaine. Liste des résultats d apprentissage spécifiques (RAS) de l unité 2 STSE S3.14 donner des exemples de technologies qui ont amélioré, favorisé ou rendu possible les recherches scientifiques; Habiletés H1.30 formuler des définitions opérationnelles de termes importants; H2.30 sélectionner et intégrer des renseignements de diverses sources imprimées ou électroniques ou de différentes parties d une même source ; H3.36 énoncer une conclusion fondée sur des données expérimentales et expliquer comment les données recueillies appuient ou réfutent une idée initiale; H3.37 identifier de nouvelles questions et de nouveaux problèmes découlant de ce qui a été appris; H3.38 identifier des sources d erreurs possibles dans les mesures et en déterminer le degré; H3.39 compiler et afficher des données et des informations sous divers formats, y compris des diagrammes, des tableaux et des graphiques ; H4.29 recevoir et comprendre les idées d autrui et les mettre en pratique; Connaissances P1.12 étudier des objets et des substances et les décrire en fonction de leurs propriétés physiques; P1.13 décrire des changements de propriétés d objets et de substances qui résultent d une certaine réaction chimique commune; P1.16 donner des exemples d éléments communs et comparer leurs caractéristiques et leur structure atomique; P1.17 identifier et écrire le symbole chimique ou la formule moléculaire d éléments et de composés communs. 2

4 Mur de mots (Unité 2) Voici la liste des concepts importants à l étude dans cette unité. Cette liste de concepts est affichée sur un mur de la salle de classe. Élément Symbole chimique Atome Composé Formule chimique Molécule Électrolyse Atmosphère Biosphère Hydrosphère Lithosphère 3

5 4

6 Section 2.1 : Les symboles chimiques Notes de cours 3.1 (Tu peux consulter la page 192 du livre Omnisciences 9 pour avoir de l information supplémentaire.) Élément Une substance pure (propre type de particules). Symboles chimiques Une façon de représenter un élément. Ex : hydrogène H oxygène O H 2 O une molécule d eau Voir : Annexe D : page 564 de votre manuel Les symboles chimiques sont universels. Ils sont les mêmes dans toutes les langues. Le symbole «Au» pour l élément or est le même dans toutes les langues. Les règles pour créer le symbole chimique des éléments Règle 1: utilisation de la 1 ère lettre du nom* de l élément (lettre majuscule) H = hydrogène Règle 2: Si la 1 ière lettre est déjà utilisée, prendre les 2 premières lettres du nom. (majuscule suivie d une minuscule) Cu = cuivre Règle 3: Si les 2 premières lettres sont déjà utilisées, prendre la première lettre et une autre lettre du nom. Bk = berkélium *On utilise le nom latin ou néolatin de l élément pour créer son symbole chimique. 5

7 6

8 Exercices 2.1 Question 1. Complète le tableau suivant en utilisant le tableau périodique des éléments présenté aux pages 562 et 563 du livre Omnisciences 9. Numéro atomique Élément Symbole État de la matière Hélium Gaz Li Bore C Solide Oxygène F Sodium Mg Silicium P Chlore Ar Ca 7

9 Question 2. a) Le système de symboles utilisé est un système international. Explique ce que cet énoncé signifie et l importance d un tel système. (page 192, Omnisciences 9) b) Donne un exemple qui illustre le caractère international des symboles chimiques. (page 192, Omnisciences 9) Question 3. Nomme le nom des éléments que l on retrouve dans les substances suivantes? a) sel de table (NaCl) b) gaz carbonique (CO 2 ) c) propane (C 3 H 8 ) d) bicarbonate de sodium (NaHCO 3 ) 8

10 Projet 1 : Recherche sur un élément chimique (Affiche) Résultats d apprentissage spécifiques H3.39 compiler et afficher des données et des informations sous divers formats, y compris des diagrammes, des tableaux et des graphiques; P1.16 donner des exemples d éléments communs et comparer leurs caractéristiques et leur structure atomique. Description du projet Un élément chimique te sera assigné et tu devras produire une affiche sur une grande feuille de papier (11 17) à propos de l élément. Tu devras présenter ton information à l aide de notes écrites en style télégraphique et de dessins ou d images. Un modèle de l affiche est présenté sur la page suivante. La présentation devra comprendre l information suivante à propos de l élément : Nom de l élément et le symbole chimique. Qui a découvert l élément? Quand a-t-il été découvert? (date, année) 3 propriétés physiques quantitatives (avec les unités) de l élément. 3 propriétés physiques qualitatives de l élément. 3 propriétés chimiques de l élément. Sous quelle forme cet élément se trouve-t-il sur la Terre et où le retrouve-t-on? Comment cet élément est-il utilisé? Donne au moins trois utilisations. Bibliographie Source : (tu peux en chercher d autres) Wikipedia Note importante : Tu dois consulter la grille d évaluation de ce projet pour t assurer que ton projet soit complet. 9

11 10

12 Note : /30 Le nom de l élément et le symbole chimique Découverte de l élément Le nom de l élément ou le symbole chimique sont incorrects. Le nom de l élément et le symbole chimique sont corrects. Le nom de la personne qui a fait la découverte est correct et la bonne date est donnée. Le nom de la personne qui a fait la découverte ou la date de découverte manque. Le nom de l élément ou le symbole chimique manque. Un nom et une date sont donnés mais ne sont pas appropriés. Propriétés physiques quantitatives Propriétés physiques qualitatives 3 propriétés ont été nommées et les unités sont incluses. 3 propriétés ont été nommées. Manque une propriété ou une unité. Manque une propriété. Manque quelques propriétés et unités. Manque quelques propriétés. Propriétés chimiques Sous quelle forme cet élément se trouve-t-il sur la Terre et où le retrouvet-on? Utilisation Présentation de l affiche Au moins trois propriétés chimiques sont données. La forme sous laquelle on retrouve l élément et l endroit où on le retrouve sont donnés. Au moins trois utilisations de l élément sont données. La qualité de la présentation est excellente. Deux propriétés chimiques sont données. La forme ou l endroit où on retrouve l élément est manquant. Deux utilisations de l élément sont données. La qualité de la présentation est bonne. Une seule propriété chimique est donnée. Aucune forme et endroit ne sont donnés. Seulement une utilisation de l élément est donnée. La qualité de la présentation a été négligée. Images Trois photos pertinentes sont présentes. Deux photos pertinentes sont présentes. Une seule photo est présente. Bibliographie Une liste détaillée des références est fournie. Une liste partielle des références est fournie. Aucune liste de références n est fournie. 11

13 12

14 Section 2.2 : Les éléments et les composés Notes de cours 2.2 (Tu peux consulter les pages 192 et 194 du livre Omnisciences 9 pour avoir de l information supplémentaire.) Atome Plus petite particule qui participe à une réaction chimique (fait d un élément). Élément Substance avec un seul type d atome. Composé Substance ayant plusieurs types atomes (ex : eau hydrogène+oxygène). Formule chimique Formule qu on utilise pour représenter une substance (plusieurs éléments) On utilise les symboles chimiques des éléments contenus dans la substance. L indice (petit chiffre) qui vient après le symbole chimique indique combien il y a d atome de cet élément dans la molécule. S il n y a pas de chiffre, cela veut dire qu il y a qu un seul atome de cet élément dans la molécule. Ex : CO 2 (un carbone, 2 oxygène) Molécule Groupe d atomes liés ensemble. Ex : une molécule d eau (H 2 O) 13

15 Exercices 2.2 Question 1. Qu est-ce qu un atome? Question 2. Quelle est la différence entre un élément et un composé? Question 3. Qu est-ce qu une formule chimique? Donne deux exemples de formule chimique. Question 4. Quelle est la distinction entre symbole chimique et formule chimique? Question 5. Parmi les substances pures suivantes lesquelles sont des composés et lesquelles sont des éléments. Explique ta réponse Eau : H 2 O Calcium : Ca Peroxyde d hydrogène : H 2 O 2 Oxygène : O 2 Bioxyde de carbone : CO 2 Glucose : C 6 H 12 O 6 Question 6. Qu est-ce qu une molécule? 14

16 Question 7. Complète le tableau suivant en utilisant le tableau périodique des éléments présenté aux pages 562 et 563 du livre Omnisciences 9. Nom du composé Formule chimique Nom des éléments présents Eau H 2 O Combien d atomes de chaque élément Bioxyde de carbone CO 2 Propane C 3 H 8 glucose C 6 H 12 O 6 Peroxyde d hydrogène H 2 O 2 Butane C 4 H 9 Urée CH 4 N 2 O Hydrogène H 2 Hélium He Oxygène O 2 15

17 Labo 2 : L électrolyse de l eau Résultats d apprentissage spécifiques H1.30 formuler des définitions opérationnelles de termes importants; H3.36 énoncer une conclusion fondée sur des données expérimentales et expliquer comment les données recueillies appuient ou réfutent une idée initiale; H3.38 identifier des sources d erreurs possibles dans les mesures et en déterminer le degré; H4.29 recevoir et comprendre les idées d autrui et les mettre en pratique; P1.13 décrire des changements de propriétés d objets et de substances qui résultent d une certaine réaction chimique commune; P1.17 identifier et écrire le symbole chimique ou la formule moléculaire d éléments et de composés communs. Description de l expérience : Dans ce laboratoire, les élèves doivent faire l électrolyse de l eau. Cette expérience aide les élèves à comprendre que l eau (un liquide à la température de la salle de classe) est une substance composée d hydrogène et d oxygène. Ces deux éléments sont des gaz à la température de la salle de classe. L électrolyse de l eau consiste à faire passer un courant électrique dans l eau afin de décomposer l eau en oxygène et en hydrogène. La description complète de ce laboratoire se retrouve dans le cahier de laboratoire de l élève. Le cahier de laboratoire contient le but de l expérience, le matériel, les procédures et les questions pour l analyse des résultats du laboratoire. Pour ce laboratoire, les élèves devront préparer un rapport de laboratoire de façon individuelle. Le rapport de laboratoire devra être conforme avec les directives du Guide de rédaction d un rapport de laboratoire. Ce guide est fourni à chaque élève au début de l année scolaire. Une copie du Guide se retrouve aussi sur mon site web. Le rapport de laboratoire doit comprendre les sections suivantes : Page titre Cadre théorique But(s) Matériels Procédures Résultats Analyse Conclusion Bibliographie La date de remise du rapport de laboratoire est communiquée aux élèves au début du laboratoire. La date de remise est aussi affichée sur mon site web. 16

18 Section 2.3 : Les éléments et les composés de la biosphère Notes de cours 2.3 (Tu peux consulter les pages 198 à 200 du livre Omnisciences 9 pour avoir de l information supplémentaire.) Dans cette section, on étudie les éléments et les composés que l on retrouve en plus grande quantité dans la biosphère et les organismes vivants. La biosphère : La biosphère est la mince portion de la surface de la terre où vivent les organismes vivants; la biosphère comprend l atmosphère (l air), l hydrosphère (l eau) et la lithosphère (le sol). 17

19 La composition chimique de l hydrosphère : L hydrosphère englobe toute l eau présente sur la Terre, y compris l eau des océans, des rivières et des lacs. Les océans et mers représentent 97,4 % des réserves d'eau présentes à la surface de la Terre. Les 4 principaux éléments et composés contenus dans l eau de mer sont présentés dans le tableau suivant : Substance Pourcentage Élément ou composé Eau (H 2 O) 96,5 % Composé Chlore (Cl - ) 1,9 % Élément Sodium (Na + ) 1,0% Élément Sulfate (SO -2 4 ) 0,3% Composé La composition chimique de la lithosphère : La lithosphère se définit comme la partie solide qui couvre la Terre, incluant le sol. Voici les principaux éléments de la lithosphère. Élément Pourcentage Oxygène (O) 49,5 % Silicium (Si) 25,7 % Aluminium (Al) 7,4 % Fer (Fe) 4,7 % À l état naturel dans le sol, le silicium, l aluminium et le fer sont presque toujours combinés avec l oxygène et d autres éléments. Les composés qui sont composés du silicium et de l oxygène sont appelés «silicates : SiO 4-4». Les silicates constituent 97% de la croûte terrestre. Tandis que le fer est combiné avec l oxygène pour former des composés tels que la magnétite (Fe 3 O 4 ) et l hématite (Fe 2 O 3 ). Enfin, l aluminium est souvent combiné avec l oxygène pour former des oxydes d aluminium (Al 2 O 3 ) 18

20 La composition chimique de l atmosphère : L atmosphère est la couche d air qui entoure à la fois l hydrosphère et la lithosphère. L atmosphère est surtout composée de gaz. Cependant, l atmosphère contient aussi une quantité variable de solide (par exemple : glace, poussières et aérosols). L atmosphère contient aussi des liquides, principalement de l eau. Voici les principaux gaz qui sont présents dans l atmosphère : Substance Pourcentage Élément ou composé Azote (N 2 ) 78,1 % Élément Oxygène (O 2 ) 20,9 % Élément Argon (Ar) 0,9% Élément Dioxyde de carbone (CO 2 ) 0,39% Composé Les vapeurs d eau (H 2 O) peuvent composer de 1 à 4% de l atmosphère dépendamment des conditions météorologiques. La composition chimique des organismes vivants : Les organismes vivants sont principalement composés de quatre éléments de base : l oxygène, l hydrogène, le carbone et l azote. Les principaux types de substances que l on retrouve dans les organismes vivants sont présentées dans le tableau suivant. Substances Éléments présents dans la substance Eau Glucides (sucres) Lipides (gras) Protéines ADN Hydrogène (H) et oxygène (O) Carbone (C), hydrogène (H) et oxygène (O) Carbone (C), hydrogène (H) et oxygène (O) Carbone (C), hydrogène (H), oxygène (O) et azote (N) Carbone (C), hydrogène (H), oxygène (O), azote (N) et phosphore (P) 19

21 Exercices 2.3 Question 1. Quelles sont les trois composantes de la biosphère? Question 2. Quel est l élément le plus commun de la biosphère? Question 3. Quel est le composé le plus commun dans la croûte terrestre? Question 4. Quel composé dans l atmosphère est le plus important pour la vie sur la Terre? Dans quel pourcentage retrouve-t-on cette substance dans l atmosphère? Question 5. Quel est le métal le plus commun dans a) l océan : b) la lithosphère Question 6. Quel est le composé qui se retrouve à la fois à l état solide, liquide et gaz dans l atmosphère? Question 7. Nomme une substance présente dans les organismes vivants qui contient du phosphore(p). Question 8. Nomme une substance présente dans les organismes vivants qui ne contient pas de carbone (C). 20

22 Question 9. Nomme deux substances présentes dans les organismes vivants qui contiennent de l azote (N). Question 10. Nomme 4 substances (autre que l eau) qui sont présentes dans le corps humain. Question 11. Dans quel type d écosystème ou d environnement la quantité de vapeur dans l atmosphère est a) 1% : b) 4% : Question 12. Complète le tableau des éléments ou composés les plus communs dans les 3 composantes de la biosphère. Hydrosphère (Océan Lithosphère Atmosphère H 2 O (96,5 %) Si (25,7 %) Ar (0,9%) CO 2 (0,39 %) 21

23 Labo 3 : L extraction d un métal par électrolyse Résultats d apprentissage spécifiques S3.14 donner des exemples de technologies qui ont amélioré, favorisé ou rendu possible les recherches scientifiques; H1.30 formuler des définitions opérationnelles de termes importants; H3.37 identifier de nouvelles questions et de nouveaux problèmes découlant de ce qui a été appris; H4.29 recevoir et comprendre les idées d autrui et les mettre en pratique; P1.13 décrire des changements de propriétés d objets et de substances qui résultent d une certaine réaction chimique commune; P1.17 identifier et écrire le symbole chimique ou la formule moléculaire d éléments et de composés communs. Description de l expérience : Dans ce laboratoire, les élèves vont utiliser l électricité pour décomposer un minerai contenant du cuivre. Ils vont découvrir comment l électricité peut être utilisée pour extraire le cuivre d une solution pour à la fin obtenir du cuivre solide. Ce processus est un exemple de techniques utilisées très couramment dans le domaine de la métallurgie. La description complète de ce laboratoire se retrouve dans le cahier de laboratoire de l élève. Le cahier de laboratoire contient le but de l expérience, le matériel, les procédures et les questions pour l analyse des résultats du laboratoire. Pour ce laboratoire, les élèves devront préparer un rapport de laboratoire de façon individuelle. Le rapport de laboratoire devra être conforme avec les directives du Guide de rédaction d un rapport de laboratoire. Ce guide est fourni à chaque élève au début de l année scolaire. Une copie du Guide se retrouve aussi sur mon site web. Le rapport de laboratoire doit comprendre les sections suivantes : Page titre Cadre théorique But(s) Matériels Procédures Résultats Analyse Conclusion Bibliographie La date de remise du rapport de laboratoire est communiquée aux élèves au début du laboratoire. La date de remise est aussi affichée sur mon site web. 22

24 Projet 2 : La chimie et l environnement (Affiche) Résultats d apprentissage spécifiques H2.30 sélectionner et intégrer des renseignements de diverses sources imprimées ou électroniques ou de différentes parties d une même source; H3.39 compiler et afficher des données et des informations sous divers formats, y compris des diagrammes, des tableaux et des graphiques; P1.12 étudier des objets et des substances et les décrire en fonction de leurs propriétés physiques. Description du projet Plusieurs polluants chimiques ont des effets néfastes sur notre environnement et la santé humaine. Ces polluants sont produits par différentes industries et jouent des rôles très importants dans la vie de tous les jours. Pour mieux évaluer le rôle et les impacts de ces substances chimiques dans notre santé, on doit comprendre leurs propriétés chimiques et physiques, leurs sources et connaitre où ces substances s accumulent et à quelles concentrations. Tu dois faire une recherche seul ou en équipe de deux sur cette substance chimique et communiquer tes résultats sous forme d une mini affiche. Tu dois choisir une substance chimique qui te semble importante ou qui t intéresse particulièrement. Tu peux choisir parmi la liste fournie dans ce document ou à ton choix (ton choix doit être approuvé par l enseignant). Tu dois produire une affiche sur une grande feuille de papier (11 17) à propos de cette substance. Tu dois présenter ton information à l aide de notes écrites en style télégraphique et de dessins ou d images. Un modèle de l affiche est présenté sur la page suivante. Ton mini affiche doit comprendre les points suivants : Nom de la substance 3 propriétés chimiques et physiques de la substance Présence dans l environnement (où et dans quels niveaux de concentrations) 2 sources industrielles 3 utilisations commerciales ou industrielles 3 effets et/risques sur la santé humaine 2 façons dont les humains sont exposés à cette substance (air, eau, nourriture ou autre) 3 références Note importante : Tu dois consulter la grille d évaluation de ce projet pour t assurer que ton projet soit complet. 23

25 24

26 Grille d évaluation Points évalués Propriétés chimiques et physiques de la substance 3 propriétés identifiées 2 propriétés identifiées Présence dans l environnement (où et dans quels niveaux de concentrations) Endroits et concentrations inclus Manque les endroits ou les concentrations Moins de 2 propriétés identifiées Manque les endroits et les concentrations Sources industrielles 2 sources identifiées 1 source identifiée Aucune source identifiée Utilisations commerciales ou industrielles 3 utilisations identifiées 2 utilisations identifiées Moins de 2 utilisations identifiées Effets et/risques sur la santé humaine 3 effets ou risques identifiés 2 effets ou risques identifiés Moins de 2 effets ou risques identifiés Façons dont les humains sont exposés 2 façons identifiées 1 façon identifiée Aucune façon identifiée à cette substance Référence Au moins 3 2 références Moins de 2 références références Qualité de l information L information est complète et exacte L information est incomplète ou L information est incomplète et inexacte Qualité de la présentation graphique et de l organisation Qualité du français Excellente qualité de la présentation graphique et de l organisation Aucune erreur de français inexacte Qualité satisfaisante de la présentation graphique et de l organisation Quelques erreurs de français Qualité de la présentation graphique et de l organisation négligée Plusieurs erreurs de français Note total : /20 points 25

27 Liste de substances chimiques Ozone DTT Mercure Plomb BPC Bisphénol A Triclosan Chlorofluorocarbones (CFC) Nitrates Phosphates Ammoniac Composés organochlorés (Organochloride) Composés organobromés (Organobromide) Composés organofluorés (Organofluorine) Produits pharmaceutiques Substances radioactives Autres à ton choix 26

28 Journal de bord de l unité 2. Section 1 : Explique dans tes mots et à l aide d exemples de la vie de tous les jours et de diagrammes 3 concepts ou notions que tu as appris dans l unité 2. 27

29 Faire la section 2 ou la section 3. Section 2 : Nomme 1 ou 2 concepts ou notions que tu as eu de la difficulté à comprendre dans cette unité. Explique le mieux possible pourquoi tu as de la difficulté à comprendre ces concepts ou notion. Section 3. Écris deux questions que tu as à propos des concepts ou notions que tu as appris dans cette unité. Explique le mieux possible pourquoi tu as des questions supplémentaires à propos ces concepts ou notion. 28

30 Grille d évaluation du journal de bord de l unité 2. Niveau de rendement en fonction des RAS Connaissance et compréhension Application des habiletés (voir note) Communication Ne réussit pas à montrer l atteinte des résultats d apprentissage visés. Fait preuve d une connaissance et d une compréhension limitée du contenu et des concepts. Applique de façon limitée les habiletés visées. A des difficultés à communiquer son raisonnement et ses procédures. Réussit à montrer partiellement l atteinte des résultats d apprentissage visés. Fait preuve d une connaissance et d une compréhension partielle du contenu et des concepts. Applique partiellement les habiletés visées. Communique son raisonnement et ses procédures avec une certaine clarté mais de façon incomplète. Réussit à montrer l atteinte des résultats d apprentissage visés. Fait preuve d une connaissance et d une compréhension du contenu et des concepts. Applique de façon appropriée les habiletés développées. Communique son raisonnement et ses procédures de façon claire et complète. Les erreurs ou omissions n entravent pas la communication. Réussit à montrer une connaissance approfondie des résultats d apprentissage visés en faisant des transferts dans une variété de contexte. Fait preuve d une connaissance et d une compréhension approfondies du contenu et des concepts. Applique avec beaucoup d efficacité les habiletés développées. Communique son raisonnement et ses procédures avec précision et justesse. Les habiletés à appliquer dans le journal de bord sont : réfléchir sur ses nouveaux acquis; connaître ses forces, ses faiblesses, ses intérêts et ses besoins faire des liens avec ses acquis antérieurs; clarifier ses pensées; évaluer son développement cognitif et affectif; formuler, organiser et assimiler des concepts et des notions scientifiques. Note finale : 29

31 30

32 Questions d auto-évaluation de l unité 2 Le but de cette auto-évaluation est de vérifier ta compréhension des concepts étudiés dans cette unité. Il est donc préférable de faire cette auto-évaluation sans l aide de tes notes de cours. Question 1. Quel énoncé est faux? a) He est le symbole chimique de l hélium. b) CA est le symbole chimique du calcium. c) Li est le symbole chimique du lithium. d) H est le symbole chimique de l hydrogène. Question 2. Quel énoncé est faux? a) L élément «C» est un solide à la température ambiante. b) L élément «Ar» est un gaz à la température ambiante. c) L élément «Cl» est un solide à la température ambiante. d) L élément «Na» est un solide à la température ambiante. Question 3. Quel énoncé est faux? a) Ar est un composé. b) H est un élément. c) CO est un composé. d) O 2 est un élément. Question 4. Associe les termes à la bonne définition. 1. Atome a) Substance avec un seul type d atomes. 2. Élément b) Substance ayant plusieurs types d atomes 3. Composé c) Formule qu on utilise pour représenter une substance (plusieurs éléments) 4. Formule chimique d) Plus petite particule qui participe à une réaction chimique (fait d un élément). Question 5. Quel énoncé est faux? a) Dans la substance H 2 O il y a 2 atomes d hydrogène et un atome d oxygène. b) Dans la substance CO 2 il y a 1 atome de carbone et 2 atomes d oxygène. c) Dans la substance C 3 H 8 il y a 8 atomes d hydrogène et 3 atomes de carbone. d) Dans la substance CH 3 Cl il y a 1 atome de chlore et 3 atomes de chrome. 31

33 Question 6. Quelle substance importante du corps humain contient les éléments suivants : C, H, O, N et P a) Glucides b) Lipides c) Protéines d) ADN Question 7. Quel énoncé est faux? a) Le sodium est le métal le plus abondant dans l océan. b) L aluminium est le métal le plus abondant dans la lithosphère. c) L oxygène est l élément le plus abondant dans la lithosphère. d) L oxygène est l élément le plus abondant dans l atmosphère. Question 8. Quel énoncé est faux? a) O, Si, Al et Fe sont les 4 éléments les plus abondants dans la lithosphère. b) H, O, N et Ar sont les 4 éléments les plus abondants dans l atmosphère. c) H, O, Na et Cl sont les 4 éléments les plus abondants dans l hydrosphère. d) H, C, N et P sont les 4 éléments les plus abondants dans les organismes vivants Question 9. Quel énoncé est faux? a) Toutes les protéines contiennent les éléments suivants : C, N, H et O. b) Tous les glucides contiennent les éléments suivants : C, H et O. c) Tous les lipides contiennent les éléments suivants : C, N, H et O. d) Tous les ADN contiennent les éléments suivants : C, N, H et O. Question 10. Quelle est la substance d importance majeure dans l atmosphère dont la concentration change selon les conditions atmosphériques. a) L argon b) L eau c) L azote d) L oxygène Les réponses de l auto-évaluation se retrouvent à la page suivante. 32

34 Guide pour l étude du test de l unité 2 Date : Contenu du test: (les numéros de page où l élève peut trouver l information sont indiqués) Élément (p. 5 et 13) Symboles chimiques (p. 5) Les règles pour créer le symbole chimique des éléments (p. 5) Atome (p 13) Composé (p 13) Formule chimique (p 13) Molécule (p 13) La biosphère (p. 17) La composition chimique de l hydrosphère (p. 18) La composition chimique de la lithosphère (p. 18) La composition chimique de l atmosphère (p. 19) La composition chimique des organismes vivants (p. 19) Note importante : Les questions sur le test de l unité 2 portent sur tout le contenu de ce cahier de l élève et seulement sur le contenu de ce cahier. 33

35 Réponses de l auto-évaluation Question 1: b Question 2 : c Question 3 : a Question 4 : 1d, 2a, 3b et 4c Question 5 : a Question 6 : d Question 7 : d Question 8 : d Question 9 : c Question 10 : b 34

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4)

4 ème PHYSIQUE-CHIMIE TRIMESTRE 1. Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique. PROGRAMME 2008 (v2.4) PHYSIQUE-CHIMIE 4 ème TRIMESTRE 1 PROGRAMME 2008 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Les Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1

BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 BTS BAT 1 Notions élémentaires de chimie 1 I. L ATOME NOTIONS EÉLEÉMENTAIRES DE CIMIE Les atomes sont des «petits grains de matière» qui constituent la matière. L atome est un système complexe que l on

Plus en détail

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques

Physique Chimie. Utiliser les langages scientifiques à l écrit et à l oral pour interpréter les formules chimiques C est Niveau la représentation 4 ème 2. Document du professeur 1/6 Physique Chimie LES ATOMES POUR COMPRENDRE LA TRANSFORMATION CHIMIQUE Programme Cette séance expérimentale illustre la partie de programme

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

Enseignement secondaire

Enseignement secondaire Enseignement secondaire Classe de IIIe Chimie 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 1.5 Nombre minimal de devoirs: 4 devoirs par an Langue véhiculaire: Français I. Objectifs généraux Le cours de chimie

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses.

Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. Le monde nano et ses perspectives très prometteuses. I/ Présentation du monde nano. Vidéo «Science Suisse : Christian Schönenberger, nano-physicien», 12 min. «Christian Schönenberger conduit le Swiss Nanoscience

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2

Sommaire. Séquence 2. La pression des gaz. Séance 1. Séance 2. Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 Sommaire La pression des gaz Séance 1 Comprimer de l air Séance 2 Mesurer la pression d un gaz Séance 3 Peut-on comprimer de l eau? Séance 4 Je fais le point sur la séquence 2 24 Cned, Physique - Chimie

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Demande chimique en oxygène

Demande chimique en oxygène Table des matières Introduction Réactifs DCO Azote et phosphore HI 83214 HI 83099 HI 839800 HI 3898 Page J3 J5 J6 J7 J8 J10 J11 J1 Tableau comparatif Paramètre Photomètre Photomètre Thermo-réacteur Trousse

Plus en détail

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey

ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey ECO-PROFIL Production Stratifié HPL mince fabriqué par Polyrey Août 2009 modifié Avril 2013 1 : Feuille décor imprimée ou teintée dans la masse, imprégnée de résine mélamine 2 : Surface de protection imprégnée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES

CHAPITRE VI : HYBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES CAPITRE VI : YBRIDATION GEOMETRIE DES MOLECULES VI.1 : YBRIDATION DES ORBITALES ATOMIQUES. VI.1.1 : Introduction. La théorie d hybridation a été développée au cours des années 1930, notamment par le chimiste

Plus en détail

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules

CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules CHAPITRE 2 : Structure électronique des molécules I. La liaison covalente 1) Formation d une liaison covalente Les molécules sont des assemblages d atomes liés par des liaisons chimiques résultant d interactions

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles.

Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Présentation générale des principales sources d énergies fossiles. Date : 19/09/2012 NOM / Name SIGNATURE Etabli / Prepared Vérifié / Checked Approuvé /Approved G J-L & R-SENE R.SENE R.SENE Sommaire 1.

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Molécules et Liaison chimique

Molécules et Liaison chimique Molécules et liaison chimique Molécules et Liaison chimique La liaison dans La liaison dans Le point de vue classique: l approche l de deux atomes d hydrogd hydrogènes R -0,9-1 0 0,5 1 1,5,5 3 3,5 4 R

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES ~--------------~~-----~- ----~-- Session 2009 BREVET DE TECNICIEN SUPÉRIEUR QUALITÉ DANS LES INDUSTRIES ALIMENTAIRES ET LES BIO-INDUSTRIES U22 - SCIENCES PYSIQUES Durée: 2 heures Coefficient : 3 Les calculatrices

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS

ACIDES BASES. Chap.5 SPIESS ACIDES BASES «Je ne crois pas que l on me conteste que l acide n ait des pointes Il ne faut que le goûter pour tomber dans ce sentiment car il fait des picotements sur la langue.» Notion d activité et

Plus en détail

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux

Notes. Schéma général PRODUCTION ÉLECTROLYTIQUE Composés inorganiques, nonmétaux XXXX C25 PROCÉDÉS ÉLECTROLYTIQUES OU ÉLECTROPHORÉTIQUES; APPAREILLAGES À CET EFFET (électrodialyse, électro-osmose, séparation de liquides par l électricité B01D; usinage du métal par action d une forte

Plus en détail

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I

L École nationale des pompiers du Québec. Dans le cadre de son programme de formation Pompier I L École nationale des pompiers du Québec Dans le cadre de son programme de formation Pompier I QUATRIÈME ÉDITION MANUEL DE LUTTE CONTRE L INCENDIE EXPOSÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES POMPIER 1 SUJET 4 Énergie

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs

Rappels sur les couples oxydantsréducteurs CHAPITRE 1 TRANSFORMATIONS LENTES ET RAPIDES 1 Rappels sur les couples oxydantsréducteurs 1. Oxydants et réducteurs Un réducteur est une espèce chimique capable de céder au moins un électron Demi-équation

Plus en détail

LES ELEMENTS CHIMIQUES

LES ELEMENTS CHIMIQUES LES ELEMENTS CHIMIQUES.LA CLASSIFICATION PERIODIQUE DE MENDELEÏEV En 869, le chimisme russe Dimitri Ivanovitch Mendeleïev rangea les 63 éléments chimiques connus à son époque dans un tableau. Il les disposa

Plus en détail

PNUE. Secrétariat de l ozone Programme des Nations Unies pour l environnement

PNUE. Secrétariat de l ozone Programme des Nations Unies pour l environnement La Convention de Vienne pour la protection de la couche d ozone PNUE Secrétariat de l ozone Programme des Nations Unies pour l environnement Publication (novembre 2001) du Secrétariat de la Convention

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard

ACCREDITATION CERTIFICATE. N 1-1663 rév. 5. Satisfait aux exigences de la norme NF EN ISO/CEI 17025 : 2005 Fulfils the requirements of the standard Convention N 2393 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1663 rév. 5 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

C3. Produire de l électricité

C3. Produire de l électricité C3. Produire de l électricité a. Electricité : définition et génération i. Définition La matière est constituée d. Au centre de l atome, se trouve un noyau constitué de charges positives (.) et neutres

Plus en détail

La physique nucléaire et ses applications

La physique nucléaire et ses applications La physique nucléaire et ses applications I. Rappels et compléments sur les noyaux. Sa constitution La représentation symbolique d'un noyau est, dans laquelle : o X est le symbole du noyau et par extension

Plus en détail

1. Utilisation conforme à l usage prévu. 2. Propriétés. 3. Montage. Capteur de CO 2 AMUN 716 9 101

1. Utilisation conforme à l usage prévu. 2. Propriétés. 3. Montage. Capteur de CO 2 AMUN 716 9 101 310 164 01 Capteur de CO 2 AMUN 716 9 101 1. Utilisation conforme à l usage prévu Le capteur sert à la détection de dioxyde de carbone (CO 2 ) et de la température dans l espace d habitation. La teneur

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure?

Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Chapitre 1 : Qu est ce que l air qui nous entoure? Plan : 1. Qu est ce que l atmosphère terrestre? 2. De quoi est constitué l air qui nous entoure? 3. Qu est ce que le dioxygène? a. Le dioxygène dans la

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE

A retenir : A Z m n. m noyau MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE CP7 MASSE ET ÉNERGIE RÉACTIONS NUCLÉAIRES I) EQUIVALENCE MASSE-ÉNERGIE 1 ) Relation d'équivalence entre la masse et l'énergie -énergie de liaison 2 ) Une unité d énergie mieux adaptée 3 ) application 4

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

Séquence 4. Les liquides et la conduction électrique. 1 Qu est-ce qu une «solution aqueuse»? 2 Tous les liquides ne sont pas des solutions aqueuses.

Séquence 4. Les liquides et la conduction électrique. 1 Qu est-ce qu une «solution aqueuse»? 2 Tous les liquides ne sont pas des solutions aqueuses. Sommaire Les liquides et la conduction électrique Séance 1 Quels liquides utilisons-nous dans la vie quotidienne? 1 Qu est-ce qu une «solution aqueuse»? 2 Tous les liquides ne sont pas des solutions aqueuses.

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC

Lycée français La Pérouse TS. L énergie nucléaire CH P6. Exos BAC SVOIR Lycée français La Pérouse TS CH P6 L énergie nucléaire Exos BC - Définir et calculer un défaut de masse et une énergie de liaison. - Définir et calculer l'énergie de liaison par nucléon. - Savoir

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie

Q U E S T I O N S. 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 1 Q U E S T I O N S 1/ Le soleil est : Une étoile Une planète 2/ Le soleil nous procure (plusieurs réponses correctes) De la lumière De l énergie Du feu De la chaleur De la pluie 3/ Le soleil tourne-t-il

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON Sylvain BERNHARD - Marion DESRAY - A L G A D E Membre de l UPRAD, Union Nationale des Professionnels du Radon LES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

de suprises en surprises

de suprises en surprises Les supraconducteurs s de suprises en surprises titute, Japan hnical Research Inst Railway Tech Julien Bobroff Laboratoire de Physique des Solides, Université Paris-Sud 11 & CNRS Bobroff 2011 Supra2011

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Épreuve collaborative 1. Faire une présentation de quelqu idé fort relativ au mix énergétique (ou bouquet énergétique). (Exposé de 5 minut maximum) 2. Faut-il encore brûler le charbon?

Plus en détail

1 ère Partie : Concepts de Base

1 ère Partie : Concepts de Base 1 ère Partie : Concepts de Base 7 8 J-89 COURS 2. Qu est ce que la Chimie? Ce chapitre ainsi que le suivant sont des rappels de concepts que vous êtes censés avoir appris en Terminale S. Néanmoins, il

Plus en détail

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur

Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Compétence 3-1 S EXPRIMER A L ECRIT Fiche professeur Nature de l activité : Réaliser 3 types de productions écrites (réécriture de notes, production d une synthèse de documents, production d une argumentation)

Plus en détail

REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION

REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION CHIMIE 2 e OS - 2008/2009 : Cours et exercices -19- CHAPITRE 5 : REACTIONS D OXYDATION ET DE REDUCTION Chacun d entre nous a déjà observé l apparition de rouille sur un objet en fer, ou de «vert-degris»

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles

Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre. Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques Matériels de Formation du GCE Inventaires Nationaux de Gaz à Effet de Serre Secteur de l'energie Combustion de Combustibles Version du

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Qu'est-ce que la biométhanisation?

Qu'est-ce que la biométhanisation? Qu'est-ce que la biométhanisation? La biométhanisation consiste en une série d'opérations de dégradations biologiques de matières organiques qui se produisent en l'absence d'oxygène. Les produits résultants

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 Objet : Utilisation des fluides frigorigènes dans les installations de réfrigération A l'attention de(s) : Pour information : Monsieur l'administrateur général de l'administration

Plus en détail

Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale"

Stage : Développer les compétences de la 5ème à la Terminale Stage : "Développer les compétences de la 5ème à la Terminale" Session 2014-2015 Documents produits pendant le stage, les 06 et 07 novembre 2014 à FLERS Adapté par Christian AYMA et Vanessa YEQUEL d après

Plus en détail

A Spirit of Quality. Le système Qualité de Carbagas

A Spirit of Quality. Le système Qualité de Carbagas A Spirit of Quality Le système Qualité de Carbagas A Spirit of Quality La qualité : une obligation et une responsabilité. Un engagement basé sur la conviction et une tradition orientée vers le futur. L

Plus en détail

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007

Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Projet SENTINELLE Appel àprojets «CO 2»Déc. 2007 Philippe de DONATO Université de Lorraine/CNRS Co-auteurs: C. PRINET, B. GARCIA, H. LUCAS, Z. POKRYSZKA, S. LAFORTUNE, P. FLAMANT, F. GIBERT, D. EDOUART,

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc.

Le ph, c est c compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Le ph, c est c pas compliqué! Gilbert Bilodeau, agr., M.Sc. Conseiller en serriculture Des réponses r aux questions C est quoi et pourquoi c est c important? Conséquences d un d débalancementd? Comment

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS.

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS. Visite à l ICV Cette entreprise analyse les échantillons que les viticulteurs leur transmettent de toute la région PACA (départements 13, 83, 84 et un peu du 06, ce sont en général des coopératives viticoles

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement.

Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Chapitre 2 : Respiration, santé et environnement. Rappels : L air qui nous entoure contient 3 gaz principaux: 71% d azote, 21% d oxygène, 0,03 % de CO2 et quelques gaz rares. L eau de chaux se trouble

Plus en détail

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA

Professeur Eva PEBAY-PEYROULA 3-1 : Physique Chapitre 8 : Le noyau et les réactions nucléaires Professeur Eva PEBAY-PEYROULA Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Finalité du chapitre

Plus en détail

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre)

Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) Chapitre 10 : Radioactivité et réactions nucléaires (chapitre 11 du livre) 1. A la découverte de la radioactivité. Un noyau père radioactif est un noyau INSTABLE. Il se transforme en un noyau fils STABLE

Plus en détail

Capteur à CO2 en solution

Capteur à CO2 en solution Capteur à CO2 en solution Référence PS-2147CI Boîtier adaptateur Sonde ph Sonde température Sonde CO2 Page 1 sur 9 Introduction Cette sonde est conçue pour mesurer la concentration de CO 2 dans les solutions

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Développement du processus d extraction de l or Rapport de capacités

Développement du processus d extraction de l or Rapport de capacités Développement du processus d extraction de l or Rapport de capacités BONNES SOLUTIONS BON PARTENAIRE Aperçu de la Société Australian Laboratory Services (ALS) a débuté à Brisbane sous le nom d»australian

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S»

Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» Les Énergies Capter et Stocker le Carbone «C.C.S» La lutte contre le changement climatique Initiative concertée au niveau mondial Pour limiter à 2 à 3 C l élévation moyenne de la température, il faudrait

Plus en détail

Région du lac de Gras

Région du lac de Gras E. Davey and W. Puznicki le 3 août 1997 Division de la gestion des eaux Affaires indiennes et du Nord canadien, Yellowknife (T. N.-O.) Résumé Dans ce rapport, on présente les résultats d'une étude sur

Plus en détail

Vitesse d une réaction chimique

Vitesse d une réaction chimique Chimie chapitre itesse d une réaction chimique A. Avancement d un mobile et vitesse de déplacement Soit un mobile supposé ponctuel P se déplaçant le long d un axe x [Doc. ] : sa position instantanée est

Plus en détail

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007

Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 SENTINELLE. (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) Réf. : ANR-07-PCO2-007 Monitoring de surface de sites de stockage de CO 2 (Pilote CO2 de TOTAL Lacq-Rousse, France) SENTINELLE Réf. : ANR-07-PCO2-007 Ph. de DONATO (INPL-CNRS) (Coordonnateur) PARTENAIRES Durée : 3 ans + 7 mois

Plus en détail

RESULTATS FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX, GAZ DE LABORATOIRE ET GAZ INDUSTRIELS : BOUTEILLES et CENTRALES DE PRODUCTION

RESULTATS FOURNITURE DE GAZ MEDICAUX, GAZ DE LABORATOIRE ET GAZ INDUSTRIELS : BOUTEILLES et CENTRALES DE PRODUCTION Lot Sslot LIBELLE PU HT euros Fluides médicaux avec AMM AIR PRODUCTS Mélange Oxygène 0% + protoxyde d'azote 0% conditionné en bouteille avec et sans manodétendeur intégré - tous types de bouteille et toutes

Plus en détail

AA-SO5 KIDA/GSOV/VAMDC

AA-SO5 KIDA/GSOV/VAMDC AA-SO5 Centres de traitement et d archivage de données KIDA - 2 mars 2015 AA-SO5 KIDA/GSOV/VAMDC Contexte général L observation des molécules dans le milieu interstellaire, mais aussi dans les atmosphères

Plus en détail

Puissant et écologique à la fois

Puissant et écologique à la fois Puissant et écologique à la fois La technologie innovante de désinfection et d oxydation à l ozone économique et écologique www.prominent.com L ozone Un puissant désinfectant La plus-value à la clé : une

Plus en détail

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable PMI portatif PMIP Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable ORTABI Trois possibilités de transport...... pour répondre à vos besoins Portabilité et commodité Grâce à

Plus en détail

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE

INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE INTRODUCTION À LA SPECTROSCOPIE Table des matières 1 Introduction : 2 2 Comment obtenir un spectre? : 2 2.1 Étaller la lumière :...................................... 2 2.2 Quelques montages possibles

Plus en détail