MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques"

Transcription

1 Recherche & Développement MTO / OCP : un projet de recherche stratégique Mise en œuvre de procédés innovants pour produire la matière première des plastiques

2 Préparer l avenir énergétique Dans un contexte de demande énergétique croissante, de diminution des ressources pétrolières et d un changement climatique certain, des compagnies pétrolières comme Total ont une responsabilité supplémentaire : non seulement celle de répondre aux besoins actuels en matière d énergie, mais aussi celle de veiller à pouvoir répondre à ceux de demain d une manière durable. A cet égard, notre approche est triple : tout d abord, réduire nos propres émissions de CO 2 et participer au développement des technologies nécessaires pour capter et stocker le CO 2 en général. C est l objectif de notre projet pilote à Lacq, en France, le plus important projet de recherche du Groupe. Ensuite, participer au développement d énergies complémentaires comme le nucléaire, le photovoltaïque solaire ou la biomasse. Et enfi n, utiliser de manière la plus rationnelle qui soit les ressources restantes en pétrole et en gaz dans des applications où le recours à d autres ressources est moins effi cace, comme les combustibles pour moteurs et les produits pétrochimiques. Parallèlement à celà, nous recherchons de nouvelles solutions dans le domaine des combustibles pour moteurs (gaz vers liquides, biomasse vers liquides, éther diméthylique ainsi que la technologie hydrogène - pile à combustible) et des matières premières alternatives, comme l éthane, pour fabriquer nos produits pétrochimiques. Telle est la raison d être du deuxième plus important projet actuel de recherche du Groupe : l unité de démonstration du procédé Methanol-To-Olefi ns (MTO) / Olefi n-cracking-process (OCP) à Feluy en Belgique. Les nouvelles technologies mises en œuvre ici ont pour but de produire des oléfi nes et ensuite des plastiques à partir de méthanol pour diversifi er les sources d approvisionnement. Total est un acteur de pointe dans ce domaine et nous sommes persuadés que le procédé MTO / OCP est promis à un très bel avenir. Christophe de Margerie Directeur général, Total

3 L unité de démonstration MTO / OCP à Feluy : une première mondiale Partout dans le monde, l industrie chimique se base sur le pétrole ou le gaz naturel. Les oléfi nes, qui sont ensuite transformées en polyoléfi nes (matières premières des plastiques), sont produites à partir du naphta, un dérivé du pétrole brut, ou de l éthane, un dérivé du gaz naturel. Afi n de diversifi er la matière première en pétrochimie, l unité de démonstration de Feluy a été conçue afi n d évaluer, à une échelle semi-industrielle, la faisabilité technique et économique de deux procédés intégrés qui produisent les oléfi nes puis les polyoléfi nes à partir de méthanol, lui-même provenant du gaz naturel, du charbon ou de la biomasse. Technologie de pointe L unité de démonstration de Feluy combine le procédé Methanol-To-Olefi ns (MTO), développé par les sociétés UOP / Hydro, et le procédé Olefi n-cracking (OCP) développé conjointement par Total et UOP. L intégration de ces deux procédés et leur connexion à une unité pilote de polymérisation fait de l unité de Feluy une première mondiale. Le projet MTO/OCP en chiffres > Coût : 45 millions d euros > Construction : 3 ans > Equipe en charge du projet : 30 personnes > Nombre d ouvriers sur site : 200 au pic de construction > Heures de travail : heures travaillées > Sécurité : 0 accident avec arrêt (LTIR)

4 Quatre étapes > Le méthanol, livré par camion sur le site de Feluy, est d abord transformé en oléfi nes légères (éthylène et propylène, ou C2 et C3 dans le jargon pétrochimique) au sein de l unité MTO. > Ce procédé produit aussi d autres oléfi nes plus lourdes, les C4 et C6, qui sont ensuite transformées en éthylène et propylène additionnelles via l unité OCP. > Toutes ces oléfi nes légères sont ensuite séparées et envoyées vers l unité pilote de polymérisation située au Centre de Recherche adjacent, afi n d y être transformées en polyéthylène et polypropylène. > Les polyoléfi nes ainsi produites sont ensuite testées afi n de s assurer qu elles répondent au niveau de qualité commerciale attendu. Quatre objectifs > Tester l intégration des procédés MTO et OCP. > Améliorer le rendement du procédé et des catalyseurs. > Démontrer, via l unité de polymérisation du Centre de Recherche, que les oléfi nes peuvent être purifi ées aux normes requises pour la polymérisation dans les unités industrielles du groupe Total. > Valider les conditions nécessaires d extrapolation du procédé à une taille industrielle mondiale. Les partenaires du projet MTO / OCP > Total Petrochemicals > UOP est un des plus importants fournisseurs de technologies pour les industries du raffi nage et de la pétrochimie. Cette société américaine, présente en Europe, en Asie et en Amérique du Nord, est spécialisée dans les procédés, les catalyseurs et les adsorbants. Le MTO / OCP et la Région wallonne Conformément à sa politique de soutien à l innovation et consciente du réel intérêt économique que représente le projet MTO/OCP, la Région wallonne a contribué à son coût à hauteur de 2,2 millions d euros. Le projet a fait appel, durant sa phase de construction, à plus de 100 entrepreneurs belges, pour la plupart situés en Wallonie. Gaz Méthanol C2 Polyéthylène Biomasse C4 C6 MTO C3 Polymérisation Polypropylèn Charbon C2 (Ethylène) C3 (Propylène) OCP

5 Défi et avantages Pour l équipe MTO / OCP, le principal défi réside dans le niveau de pureté des oléfi nes produites : du fait de la présence d oxygène dans le méthanol, les oléfi nes doivent être soigneusement purifi ées afi n de répondre à des normes de polymérisation de plus en plus strictes. L unité de Feluy comprend un train complet de purifi cation en aval du réacteur, ce qui représente une autre première mondiale. Parmi les avantages du projet, outre la valorisation de matières premières alternatives (gaz naturel, charbon et biomasse) pour la production de produits pétrochimiques, le procédé intégré MTO / OCP assure un rendement supérieur en oléfi nes légères de qualité. Il offre également un avantage par rapport aux attentes du marché : il produit, en effet, nettement plus de propylène que d éthylène, alors que le procédé naphta-to-olefi ns produit deux fois plus d éthylène que de propylène. Cela rend le procédé MTO / OCP très attrayant car la demande de polypropylène augmente plus rapidement que celle de polyéthylène, alors que la capacité de production de polyéthylène croît plus vite que celle de polypropylène, en raison des nouveaux projets au Moyen-Orient basés sur l éthane. Synergies sur le site de Feluy Lors de sa conception et de sa construction, l unité MTO / OCP a bénéfi cié de l expertise du Centre de Recherche de Feluy en matière d ingénierie des procédés. Elle bénéfi ciera aussi, lors de sa mise en œuvre, de la compétence de ses collaborateurs en matière d assistance technique dans les domaines de la polymérisation et de la catalyse, ainsi que de la disponibilité sur place de ses spécialistes lors de la phase de démarrage. Enfi n, le projet a pu tirer parti de synergies opérationnelles par l utilisation des compétences propres et des installations de l usine de production voisine qui en sera l opérateur : salle de contrôle, réseau de fournisseurs, torchère, service de maintenance et traitement des rejets à la station d épuration bio. Le Centre de Recherche de Feluy e > R&D en pétrochimie et raffi nage - recherche appliquée en catalyse - développement et ingéniérie de procédés > Assistance technique aux usines de production et aux clients > Synergie étroite avec l usine de production voisine de 500 hectares (polypropylène, polyéthylène, polystyrène) > Unités pilotes sur le site (polymères, produits chimiques de base / de raffi nage) > Budget : 84 millions d euros par an > Nombre de collaborateurs : 520 dont 350 en R&D / assistance technique

6 Sécurité et environnement La sécurité est une préoccupation constante du fait de la complexité de l ensemble du procédé et de la nature expérimentale des activités du site. La révision des risques opérationnels, les procédures de sécurité et la formation ont dès lors fait l objet d une attention particulière. Ainsi, au cours de la phase de construction, les panneaux de sécurité étaient en plusieurs langues et les formations également multilingues en raison des nombreuses nationalités impliquées dans le projet. Les objectifs du projet ont une composante environnementale : les eaux usées sont d abord traitées pour récupérer le méthanol non transformé et ensuite envoyées à la station de traitement bio de l usine de production pour y être purifi ées. Une équipe HSE établira l impact écologique d une unité industrielle et les modifi cations éventuelles à apporter au procédé MTO / OCP. Et ensuite? perspectives d avenir En toute logique, l étape suivante sera d appliquer le procédé à l échelle industrielle, probablement dans le cadre d un projet intégré sur un site d extraction de gaz ou de charbon. Ces ressources et, à un stade ultérieur, la biomasse (y compris les déchets issus de la biomasse) seraient transformées sur place en gaz de synthèse, puis en méthanol, ensuite en oléfi nes et enfi n en polymères. Un investissement stratégique Le projet MTO / OCP est une réussite technique dont nous pouvons être fi ers, ainsi qu un investissement stratégique. Ce projet de pointe rassemble l expertise de toutes les disciplines pétrochimiques et démontre notre capacité à développer de nouvelles technologies ainsi que notre expertise dans l intégration de procédés complexes. Le méthanol est aussi un complément inestimable au pétrole pour répondre à la demande croissante d éthylène et surtout de propylène. La technologie MTO / OCP devrait nous permettre de diversifi er notre approvisionnement et de renforcer notre position. Dans un contexte où la capacité de production de polyéthylène est grande mais où la demande la plus forte est celle du polypropylène, l expertise MTO / OCP donnera à Total un avantage de plus. Lorsqu il aura été démontré que le procédé combiné est opérationnel, nous serons en mesure de réaliser des projets intégrés à partir du méthanol dans de nombreuses parties du monde. François Cornélis Directeur général Chimie, Total

7 Total Petrochemicals Un acteur de rang mondial Total Petrochemicals, un des principaux pétrochimistes mondiaux, rassemble les produits de la chimie de base et les polymères qui en résultent polyéthylène, polypropylène et polystyrène. Avec un effectif de quelque collaborateurs, Total Petrochemicals, basé à Bruxelles, exerce ses activités en Europe, aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie. Nos produits sont principalement commercialisés sous forme de granulés et transformés ensuite en divers types de plastique. Ils couvrent de nombreux marchés domestiques et industriels, parmi lesquels l emballage, la construction et l automobile. 3 business > Chimie de base (oléfi nes, coupes C4, aromatiques) > Polyoléfi nes (polyéthylène, polypropylène) > Styréniques (styrène, polystyrène) 19 sites de production Europe, Etats-Unis, Asie, Moyen-Orient 4 centres de R&D/techniques Feluy (Belgique), La Porte (Etats-Unis), Mont/Lacq & Lyon (France) Que sont les produits pétrochimiques? Il s agit de produits chimiques dérivés d hydrocarbures tels que le pétrole (la plus importante matière première), le gaz naturel et le charbon. Les principaux produits pétrochimiques de base sont les oléfi nes (parmi lesquels l éthylène et le propylène) et les aromatiques (parmi lesquels le benzène, le styrène et les isomères xylène). Les oléfi nes sont essentiellement issues d un craquage catalytique ou d un vapocraquage tandis que les aromatiques proviennent d un reformage catalytique ou de procédés similaires. Ces produits chimiques de base sont ensuite transformés par étapes en adhésifs, solvants, détergents, résines, fi bres et bien sûr en plastiques.

8 Total Un groupe énergétique mondial Total est l un des plus importants groupes pétroliers et gaziers au monde. Il exerce ses activités dans plus de 130 pays et couvre toute la chaîne pétrolière et gazière : > exploration et production de pétrole et de gaz; > activités gazières en aval; > raffi nage et marketing; > trading et transport de pétrole brut et de produits raffi nés. Total est également un producteur mondial de produits chimiques et détient des intérêts dans les mines de charbon et la production d électricité. Le Groupe participe aussi au futur de l énergie par son engagement dans le développement des énergies complémentaires (nucléaire, photovoltaïque solaire, biomasse). Total compte près de collaborateurs à travers le monde et a réalisé un chiffre d affaires de 131,3 milliards d euros en TOTAL PETROCHEMICALS Direction de la Communication PetroFina sa 52 rue de l Industrie 1040 Bruxelles - Belgique TOTAL PETROCHEMICALS RESEARCH FELUY Zoning Industriel, Zone C 7181 Feluy - Belgique 05/2010 H7834 Photo Collection Total Petrochemicals/Michel Clinck le/Entercom

La pétrochimie à Feluy De la recherche à la production

La pétrochimie à Feluy De la recherche à la production La pétrochimie à Feluy De la recherche à la production Le Centre de Recherche L excellence de la recherche, la performance du développement e-mail : research-feluy@total.com Total Petrochemicals Research

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients

Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner nos clients PROFIL DU GROUPE UNE MAJOR PÉTROLIÈRE AVEC UN MODÈLE INTÉGRÉ Production de pétrole et de gaz Gaz Pétrochimie Pétrole Trading Faire le lien entre nos productions et nos sites de transformation et approvisionner

Plus en détail

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet

3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet 3CB La Centrale à Cycle Combiné de Bayet Table des matières 07 3CB : une centrale nouvelle génération développée et exploitée par Alpiq 09 Historique du projet 11 Le cycle combiné : une technologie moderne,

Plus en détail

Règlement final concernant la garantie de disponibilité pour Amel II avec le constructeur principal.

Règlement final concernant la garantie de disponibilité pour Amel II avec le constructeur principal. 4Energy Invest présente ses résultats semestriels pour la période de six mois clôturée au 30 juin 2009 4Energy Invest, la société active dans le secteur des énergies renouvelables et de la valorisation

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS

Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Énergie, technologie et politique climatique : les perspectives mondiales à l horizon 2030 MESSAGES CLÉS Le scénario de référence L'étude WETO (World energy, technology and climate policy outlook) présente

Plus en détail

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 1 LE RÔLE DES HYDROCARBURES DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : «CONSOMMER MOINS - CONSOMMER MIEUX» Évolutions du mix énergétique (Monde / Europe /

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015

Energie Nucléaire. Principes, Applications & Enjeux. 6 ème - 2014/2015 Energie Nucléaire Principes, Applications & Enjeux 6 ème - 2014/2015 Quelques constats Le belge consomme 3 fois plus d énergie que le terrien moyen; (0,56% de la consommation mondiale pour 0,17% de la

Plus en détail

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie CO-CONSTRUIRE Le territoire de demain Consortium Equiénergie Une Implantation Industrielle Issue de La recherche 2 Produire une énergie propre A partir de la biomasse Le granulé de bois, aussi connu sous

Plus en détail

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014

ALBIOMA NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE. Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 NOTRE NATURE EST PLEINE D ÉNERGIE Conférence Mines Énergie 23 Septembre 2014 SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. STRATÉGIE EVOLUTION VERS UN MODÈLE 100% BIOMASSE LE BRÉSIL, PRIORITÉ D' À L'INTERNATIONAL PERSPECTIVES

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie 1 Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Leader mondial des matériaux de construction 16 milliards de CA en 2009 78 000 collaborateurs

Plus en détail

GREENETHE Entreprend et Innove. 16 Octobre 2012

GREENETHE Entreprend et Innove. 16 Octobre 2012 GREENETHE Entreprend et Innove 16 Octobre 2012 Greenethe SAS au capital de 80 k, née durant l été 2011 Basée près de Grenoble, avec sa production au sud de Lyon Conçoit, fabrique et commercialise des solutions

Plus en détail

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction

Quel rôle pour les biocarburants dans la demande globale d énergie. Introduction Revue n 425 Dossier : LES BIOCARBURANTS Traduction de l article What Role for Biofuels in the Global Energy Scene? de Claude MANDIL et Fatih BIROL de l Agence Internationale de l Energie (AIE/IEA) Quel

Plus en détail

PLAN SOLAIRE MAROCAIN

PLAN SOLAIRE MAROCAIN PLAN SOLAIRE MAROCAIN Mustapha Bakkoury, Président du directoire de MASEN Plan Solaire Marocain: Un projet intégré et structurant SOMMAIRE 1. Les énergies renouvelables, pilier de la vision énergétique

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Équipe #1. 4) Produit 100% vert pouvant être recyclé facilement 10 fois et qui est 100% biodégradable.

Équipe #1. 4) Produit 100% vert pouvant être recyclé facilement 10 fois et qui est 100% biodégradable. IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE Équipe #1 PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES DESCRIPTION DU PROJET Plasti-lignine : Usine de bois liquide, développé à partir du procédé Arboform (Allemagne). Le bois liquide

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Pensez durable. procédés de conversion thermochimique de biomasses et de déchets. torréfaction pyrolyse gazéification. www.biogreen-energy.

Pensez durable. procédés de conversion thermochimique de biomasses et de déchets. torréfaction pyrolyse gazéification. www.biogreen-energy. Pensez durable. procédés de conversion thermochimique de biomasses et de déchets torréfaction pyrolyse gazéification www.biogreen-energy.com Procédés de conversion thermochimique de biomasses et de déchets

Plus en détail

Demandons plus à la chimie

Demandons plus à la chimie Demandons plus à la chimie Réunion avec les investisseurs Luxembourg - 16 janvier 2014 Catherine Jouvet Responsable Relations Actionnaires Un acteur majeur de la chimie mondiale Nos atouts 90% du chiffre

Plus en détail

PRESENTATION SOMMAIRE DE NOTRE PROJET «VILLE VERTE»

PRESENTATION SOMMAIRE DE NOTRE PROJET «VILLE VERTE» PRESENTATION SOMMAIRE DE NOTRE PROJET «VILLE VERTE» FINAXO ENVIRONNEMENT est une société impliquée dans la recherche et le développement de nouvelles technologies pour répondre aux problèmes actuels concernant

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général

CONFÉRENCE DE PRESSE. 3 septembre 2015. Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général CONFÉRENCE DE PRESSE 3 septembre 2015 Jean-Bernard LÉVY Président-Directeur Général Xavier URSAT Directeur Exécutif Ingénierie et Projets Nouveau Nucléaire EDF, ÉLECTRICIEN RESPONSABLE CHAMPION DE LA CROISSANCE

Plus en détail

www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens

www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens www.xylowatt.com Présentation du procédé XYLOWATT et analyse de la rentabilité sur les principaux marchés européens COLLOQUE atee - CIBE du 18 et 19 septembre 2007 XYLOWATT, la société XYLOWATT a été crée

Plus en détail

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes AREVA Innovation pme Le site internet dédié aux PME françaises innovantes Nucléaire et renouvelables, deux énergies complémentaires pour fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre avec

Plus en détail

La carte «Biomethane»

La carte «Biomethane» Dans la semaine du développement durable: "jouons cartes sur tables " Atelier-Débat sur «l énergie à la carte» La carte «Biomethane» Arancha BODEN, Directeur Territoriale Régional Aquitaine Cadaujac, Mercredi

Plus en détail

Bienvenue sur la Plate-forme du Pont-de-Claix. www.plateformechimiquedupontdeclaix.com

Bienvenue sur la Plate-forme du Pont-de-Claix. www.plateformechimiquedupontdeclaix.com Bienvenue sur la Plate-forme du Pont-de-Claix www.plateformechimiquedupontdeclaix.com Visiteurs : principales règles et consignes à respecter sur la plate-forme Accès réglementé, les visiteurs doivent

Plus en détail

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production

SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU. Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production SOLUTIONS MOBILES DE TRAITEMENT DE L EAU Des solutions flexibles et économiques pour garantir la continuité de votre production Janvier 2013 SOMMAIRE Le savoir-faire de Degrémont Industry au service des

Plus en détail

Nouvelle station d épuration par lagunage chez SCA Hygiene Products à Stembert

Nouvelle station d épuration par lagunage chez SCA Hygiene Products à Stembert Communiqué de presse Stembert, le 18 février 2009 Une première dans l industrie en Belgique Nouvelle station d épuration par lagunage chez SCA Hygiene Products à Stembert Le site de production belge, SCA

Plus en détail

L énergie nucléaire au Canada

L énergie nucléaire au Canada L énergie nucléaire au Canada Présenté par : Sylvana Guindon Ressources naturelles Canada Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le 2 décembre 2005 Le rôle du gouvernement Le Ministre

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Kim s Chocolates Fons Maex Sustainable Success Stories. Kim s Chocolates 43. Chocolat Vert. Fons Maex Cedric Vanaken

Kim s Chocolates Fons Maex Sustainable Success Stories. Kim s Chocolates 43. Chocolat Vert. Fons Maex Cedric Vanaken 43. Kim s Chocolates Chocolat Vert Fons Maex Cedric Vanaken 1 2 Fabriquer un délicieux chocolat de manière entièrement durable? C est possible. Le fabricant de chocolat Kim s Chocolates de Tirlemont a,

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle

Institut national de la. propriété. Rencontres INPI de l Innovation. 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs. industrielle Institut national de la propriété Rencontres INPI de l Innovation 4 février 2010 Salon des Entrepreneurs industrielle Institut national de la propriété L éco-innovation : tendances et enjeux économiques

Plus en détail

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES.

LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. LA SECURITEDE L APPROVISIONNEMENT ENERGETIQUE. REFLEXIONS QUANT A LA STRATEGIE ELECTRIQUE A SUIVRE CES 15 PROCHAINES ANNEES. STRUCTURE DE L EXPOSE : 1. QUID DE LA SECURITE D APPROVISIONNEMENT ELECTRIQUE

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde

La France, un pays où les cyberattaques ont davantage augmenté en 2015 que dans le reste du monde Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59 Communiqué de presse Contact : PwC, Hélène Coulbault, 01 56 57 88 26, helene.coulbault@fr.pwc.com Neuilly-sur-Seine,

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE

ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE ALONSO ELSA BRUNNER MORGANE FOLLET JEREMY LEMESLE JASON ENSAIT LE PETROLE L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE PLAN: I. L OR NOIR AU CENTRE DE L ECONOMIE 1) Production du pétrole 2) Consommation du pétrole

Plus en détail

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée

Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée Entreprises et marchés publics : des solutions énergétiques pour une gestion personnalisée eni.com/fr des solutions personnalisées... une relation client dédiée Pendant toute la durée de votre contrat,

Plus en détail

Matériel de soutien au sol (GSE) et réduction des émissions

Matériel de soutien au sol (GSE) et réduction des émissions Matériel de soutien au sol (GSE) et réduction des émissions Teresa Ehman - Air Canada pour Valerie Jones - American Airlines Groupe d experts des Opérations aériennes Partie 2 Montréal, les 20 et 21 septembre

Plus en détail

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Partie I Polluants organiques persistants soumis aux obligations énoncées à l article 5 La présente annexe s applique aux polluants organiques persistants suivants,

Plus en détail

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique.

Rébus : Question : Quel est le principe de fonctionnement d une pile à combustible? Question : On dit que l hydrogène est un énergétique. ompléter la définition. Un accumulateur c est : Une pile électrique rechargeable, qui accumule de l énergie... sous forme... pour la restituer sous forme de... On dit que l hydrogène est un énergétique.

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ

La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ L énergie... Naturellement! www.compagnieduvent.com Pionnière française de l énergie éolienne, La Compagnie du Vent, Groupe GDF SUEZ, est aujourd hui un acteur important

Plus en détail

Projet de cogénération de Bécancour

Projet de cogénération de Bécancour Projet de cogénération de Bécancour Mémoire présenté dans le cadre des audiences du Bureau d audiences publiques en environnement (BAPE) sur le projet de cogénération de Bécancour par TransCanada Energy

Plus en détail

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE

L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE L ÉNERGIE, ENJEU DE DÉFENSE Montpellier L énergie, enjeu national 2 Besoin d harmoniser les 3 piliers de l énergie : accès à l énergie, sécurité énergétique et lutte contre le changement climatique Lutte

Plus en détail

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport

Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié. Les technologies émergentes en transport Projet pilote de camion au gaz naturel liquifié Les technologies émergentes en transport La gestion de notre efficacité énergétique Une préoccupation constante depuis la fin des années 90 C est une question

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects

Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Les moyens de production d électricité 11/07 1 Répondre à la demande énergétique en conciliant 3 aspects Économique à des coûts acceptables dans des marchés de plus en plus ouverts Environnemental Social

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle

De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le 29 octobre 2015 De nouvelles chaudières sur la plateforme de Balan : conjuguer environnement et performance industrielle Le site KEM ONE de Balan a installé deux nouvelles chaudières de production de

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040

Les Perspectives Énergétiques à l horizon 2040 The Outlook for Energy: A View to 24 highlights Les Perspectives Énergétiques à l horizon 24 ExxonMobil vous présente dans ses Perspectives Énergétiques sa vision à long terme de notre avenir énergétique.

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

Nuclear trainees program

Nuclear trainees program engagement cohésion Nuclear trainees program audace exigence junior Obtenez en 1 an une formation de généraliste du nucléaire engagement GDF SUEZ / 2 nuclear trainees PROGRAM JUnIOR Vous êtes un jeune

Plus en détail

La performance, c est repousser les limites

La performance, c est repousser les limites La performance, c est repousser les limites ISOLATION thermique une solution pour chaque application IKO enertherm investit constamment dans l amélioration de ses produits. Notre département R&D travaille

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL

Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Améliorer l efficacité énergétique des utilités industrielles et des procédés chez TERREAL Thierry QUIQUANDON TERREAL 1 TERREAL : Présentation du groupe TERREAL: Fournit des solutions globales pour l enveloppe

Plus en détail

L énergie, des enjeux pour tous

L énergie, des enjeux pour tous L énergie, des enjeux pour tous Transformer le Système d'information EURIWARE conçoit, développe et met en œuvre des systèmes d information métiers en réponse aux enjeux majeurs de performance et de transformation

Plus en détail

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie

«La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie «La sécurité d investissement comme préalable à un approvisionnement fiable» Le 5 octobre 2011 Foire du Valais, Journée de l énergie Kurt Rohrbach, Président de l Association des entreprises électriques

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011

Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050. Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Pic du pétrole et énergies à l horizon 2050 Michel WAUTELET OLLN2050 23/03/2011 Le pétrole Le Pic du pétrole : quand? Au niveau mondial - entre pessimistes (2005) et optimistes (2030)? - on ne le saura

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE. Lire la suite

UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE. Lire la suite UNE LOGISTIQUE PUISSANTE POUR L INDUSTRIE SOLAIRE Lire la suite MATIÈRES Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Au cours de la dernière décennie, l industrie solaire a connu un développement sans

Plus en détail

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE

INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE INTRODUCTION A L INDUSTRIE NUCLÉAIRE L industrie nucléaire, définition (1) Ensemble des procédés de transformation qui utilisent les propriétés du noyau atomique Dans le domaine civil l exploitation des

Plus en détail

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014

LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie. DONNÉES au 30 juin 2014 LE Fonds EN EUROS DE Cardif assurance vie DONNÉES au 30 juin 2014 La garantie d un groupe solide AEP - Assurance épargne Pension AEP - Assurance épargne Pension, marque commerciale de BNP Paribas Cardif,

Plus en détail

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE

MANUEL SMI (QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT) Politique QSE Page 1 sur 10 Politique QSE Plaçant le respect du client, de la sécurité et de l environnement au cœur de ses préoccupations, la Régie Départementales des Transports des l Ain (RDTA) a volontairement entrepris,

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014 :

APPEL A PROJETS 2014 : APPEL A PROJETS 2014 : ASSAINISSEMENT ET ENERGIE REDUIRE L IMPACT ENERGETIQUE DES SYSTEMES D ASSAINISSEMENT DOMESTIQUES RÈGLEMENT Date d ouverture de l appel à projet : 20 janvier 2014 Date limite d envoi

Plus en détail

Le développement durable en action

Le développement durable en action Le développement durable en action Medline s engage! Notre mission est de fournir des produits et des services de qualité aux professionnels de santé ainsi qu aux utilisateurs finaux, optimiser la prise

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE.

Expérimentation d un Véhicule Electrique en. Le projet EVE. Expérimentation d un Véhicule Electrique en Nouvelle-Calédonie Le projet EVE. Comment se comporte le véhicule électrique sous le climat chaud et humide de la Nouvelle-Calédonie? Comment le système électrique

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

4Energy Invest présente ses résultats annuels pour la période de 12 mois clôturée au 31 décembre 2010

4Energy Invest présente ses résultats annuels pour la période de 12 mois clôturée au 31 décembre 2010 4Energy Invest présente ses résultats annuels pour la période de 12 mois clôturée au 31 décembre 2010 4Energy Invest, la société active dans le secteur des énergies renouvelables et de la valorisation

Plus en détail

Chaudières à biomasse

Chaudières à biomasse Chaudières à biomasse Pour Environnements domestiques Grandes espaces Chauffage à Granulés de bois Copeaux de bois Bois bûches énergies renouvelables L entreprise Leader de l industrie dans la technologie

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale

ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale ENERGIE SOLAIRE Une Ambition Nationale GRANDS AXES DE LA POLITIQUE ENERGÉTIQUE DU MAROC Le renforcement de la sécurité d approvisionnement en energies à travers la diversification des sources et ressources,

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013-2014. Thierry Rouaud GEP-AFTP

Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013-2014. Thierry Rouaud GEP-AFTP Enquête sur l activité de l industrie parapétrolière et paragazière française Résultats pour la période 2013- Thierry Rouaud GEP-AFTP L industrie parapétrolière et paragazière française Quel poids économique?

Plus en détail

Des technologies de pointe pour des énergies propres et préserver l environnement

Des technologies de pointe pour des énergies propres et préserver l environnement Des technologies de pointe pour des énergies propres et préserver l environnement novembre 2010 www.airliquide.com Sommaire Air Liquide, leader mondial des gaz pour l industrie, la santé et l environnement,

Plus en détail

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES Vendredi 2 juillet 2010 CREATION D UN RESEAU DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES LES ACTEURS DE LA RECHERCHE PUBLIQUE

Plus en détail

Les émissions de gaz carbonique (CO2)

Les émissions de gaz carbonique (CO2) Fiche 21 Les émissions de gaz carbonique (CO2) 1. Quelles émissions pour les différentes énergies fossiles? La quantité de CO2 produit par la combustion d une tep de combustible fossile dépend de sa composition

Plus en détail

FIABILITÉ PERFORMANCE

FIABILITÉ PERFORMANCE FIABILITÉ PERFORMANCE www. magotteaux. com STRATEGIEDESIGN 09/2006 En 1950, MAGOTTEAUX développe et commercialise les premiers boulets coulés au chrome dans sa fonderie de Vaux (Belgique). Aujourd hui,

Plus en détail

Annexe 5 TRICASTIN 1

Annexe 5 TRICASTIN 1 Annexe 5 TRICASTIN 1 COMURHEX II et la conversion de l uranium CIGEET- 4 juillet 2008 Pierre BOUZON, Maîtrise d ouvrage TRICASTIN 2 La conversion : un maillon indispensable au cycle du combustible Le minerai

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent.

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. Programme GAPEXPERT Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. AREVA, une électricité sûre, avec moins de CO 2 et compétitive Quelques chiffres clés 48 000

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte. Garantir la performance de vos investissements dans le temps

L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte. Garantir la performance de vos investissements dans le temps L exploitation-maintenance des centrales d électricité verte Garantir la performance de vos investissements dans le temps L exploitation-maintenance : assurer un fonctionnement durable de vos parcs la

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail