Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années).

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années)."

Transcription

1 Graffitis Cacher l histoire? Créé par Mélissa Duquette, chargée de projet à l animation au Musée de société des Deux-Rives, en lien avec le Programme du ministère de l Éducation du Québec. PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années). Le projet éducatif est composé de trois étapes réalisables en visitant l exposition virtuel «Salaberry-de-Valleyfield : au cœur de l histoire industrielle canadienne». Cette activité aborde le sujet en stimulant la curiosité de l enfant, ce qui permet de bien situer l action et le contexte de la thématique. Pour plus d information sur les activités culturelles qu offre la ville de Salaberry-de-Valleyfield, vous pouvez consulter le site Internet du Musée de société des Deux-Rives 1. Afin d amorcer l activité, il est possible d aller voir autour de l école s il y a des graffitis pour montrer aux enfants l importance de ne pas en faire n importe où. OBJECTIF GÉNÉRAL. Aborder le sujet avec une histoire et des éléments d information qui permettent de bien situer l action et le contexte chez l enfant. Supporter le discours avec un visuel attrayant et facilement identifiable pour l enfant. OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES. L enseignant aura quelques photos de murs d usines avec des graffitis. La discussion devra diriger les élèves vers une réflexion critique et une prise de conscience sur la richesse de l histoire des différentes usines. Derrière ces graffitis 1 1

2 se trouve un trésor historique qui nous permet notamment de comprendre pourquoi ces usines se sont installées dans la région. La proximité de l eau a encouragé leur construction pour plusieurs raisons. (Référence : Voir le document 1.1 en annexe) COMPÉTENCES. Compétences disciplinaires. Afin que les enseignants puissent adapter l activité aux compétences recherchées, nous vous les présentons de la façon suivante 2 : - Compétences dans le domaine de l univers social. - Compétences dans le domaine des arts. Domaine de l univers social. (Géographie, histoire, éducation à la citoyenneté). Compétences : - Lire l organisation d une société sur son territoire. -- Interpréter le changement dans une société et sur son territoire. - Ce domaine et ces compétences sont exploités par le sujet de l industrialisation, accentuée par l abondance des eaux au Québec. On fait également ici référence au patrimoine des villes et des usines ainsi qu aux changements qu elles ont apportés dans notre société. Domaine des arts. Compétence : - Réaliser des créations plastiques personnelles. Lors de l activité, les élèves se familiariseront davantage avec le domaine des arts plastiques. Compétences transversales. Compétences d ordre intellectuel.. - Exploiter l information. - Exercer son jugement critique. - Mettre en œuvre sa pensée créatrice.. Compétences d ordre méthodologique. - Exploiter les technologies de l information et de la communication. 2 Ministère de l éducation du Québec (MEQ), Programme de formation de l école québécoise, Québec, 2001, pages 165 à

3 Compétences d ordre personnel et social. - Coopérer. Compétence de l ordre de la communication. - Communiquer de façon appropriée. EXPÉRIENCES VISÉES ET COMPÉTENCES D ORDRE PERSONNEL ET SOCIAL - Réalisation de recherches en lien avec l histoire industrielle. - Réalisation d illustrations. - Réalisation d un travail d équipe valorisé par la présentation publique des résultats. LA PLANIFICATION DU PROGRAMME. Le programme se déroule en trois étapes : La découverte. - L histoire générale et les éléments d information donnés par l enseignant. - La découverte de l exposition virtuelle. La recherche. - La recherche d éléments significatifs pour les élèves. - La formation des équipes de 3 à 4 élèves. La synthèse de la matière reçue par la création d une présentation visuelle en groupe. - La discussion en groupe pour découvrir les préférences des autres. - La discussion pour produire une présentation de groupe. - La création de graffitis. L ACTIVITÉ. La découverte. - L histoire générale et les éléments d information donnés par l enseignant. 3 3 Sources : Graffiti DataBase (2004) Graffiti database V.2.8 [ En ligne ] Site consulté le 15 janvier Wikipédia (2008) Graffiti [En ligne] Site consulté le 15 janvier

4 Note : Le texte suivant a été rédigé à partir de trois principales sources, soit Wikipédia, Graffiti Database et le Multi Dictionnaire. (Voir notice complète en note de bas de page.) Il a aussi été revu par un graffiteur professionnel. Historique. Un graffiti est un dessin ou de l écriture sur un support qui n est normalement pas prévu à cet effet, comme les murs de l école, d une usine, des bancs de parc ou tout autre bien public. 4 Le nom graffiti vient du mot grec «graphein», qui veut dire écrire. Les auteurs des graffitis sont appelés graffiteurs ou graffiartistes dans d autres pays. Les graffitis permettent aux gens de laisser leurs traces, de manifester, de transmettre un message. Pour ce faire, il existe plusieurs types de graffitis. Le Tag est simplement la signature des auteurs. Ces derniers utilisent des courts surnoms pour s identifier. La pièce est quant à elle une œuvre qui peut être faite par un groupe ou par une seule personne, habituellement dans un lieu passant de la ville. La pièce est grosse et voyante. On y trouve un nom de groupe ou un tag et souvent des images peintes. Finalement, comme dernier type de graffiti, il y a les messages, la forme la plus courante de graffitis. Ils sont faits simplement d écriture et ont pour but de transmettre le message du graffiteur. Peu importe le type de graffitis utilisés, le but est principalement d attirer l attention des gens sur les idées de l auteur (ou sur son art quand il est réalisé sur un support légal). Le phénomène est né en Pennsylvanie, à Philadelphie, dans les années 60. Tout a commencé par ce qui était appelé «bombing». Deux messagers, Cornbread et Cool Earth, écrivaient leur nom partout dans la ville pour attirer l attention de la population et des médias locaux. Mais le premier graffiteur officiel vient de New York aux États-Unis. Son nom est TAKI 183. Il était surtout un taggeur, c est-à-dire qu il faisait des tags. Comme les graffitis étaient nouveaux pour la ville, tout le monde parlait de TAKI 183. Les jeunes ont donc voulu faire comme lui, le phénomène des graffitis a donc pris de l ampleur. Aujourd hui, les graffiteurs manifestent surtout contre le pouvoir en place. Il est donc possible de voir, au moment des campagnes électorales, des graffitis sur les pancartes. «Les graffitis ont une grande importance en archéologie : ils font partie [ ] des témoignages écrits aptes à nous révéler des aspects inédits des sociétés qui les ont produits.» (Wikipédia) Conséquences des graffitis. Les conséquences sont nombreuses pour les graffiteurs et pour la communauté. Tout d abord, les graffiteurs peuvent être arrêtés par la police (le vandalisme est un acte criminel) et avoir à assumer les conséquences de leurs actes (amendes, travaux communautaires, etc.). À la suite de vandalisme, la communauté doit payer pour faire enlever les graffitis. De plus, les élus municipaux peuvent être plus réticents à aménager des parcs, des œuvres d art publiques ou autre sachant qu ils peuvent être graffités. 4 Adaptation libre provenant du Multi Dictionnaire. DE VILLERS. Marie-Éva (2003) Multi Dictionnaire de la langue française, Québec Amérique, quatrième édition, 1542 pages. 4

5 Les graffitis qui cachent l histoire. Il n est pas rare de voir des graffitis sur les murs d anciens bâtiments. Ces gestes ne sont pas sans conséquence puisqu ils peuvent cacher l histoire, comme dans le cas des usines. Ces traces de notre patrimoine industriel ont une importance pour notre culture puisque par elles, nous pouvons reconstruire l histoire, parler de ceux qui étaient là avant nous. L industrialisation a transformé la façon de vivre de nos ancêtres en les faisant passer d un travail majoritairement rural, en campagne, à un travail à l usine, en ville, notamment grâce à l avènement du travail à la chaîne. Plusieurs monuments sont mis en place près des lieux historiques pour nous rappeler ces changements. Des lieux prévus pour les graffitis. À Salaberry-de-Valleyfield, il existe un événement spécial pour que les graffiteurs puissent partager leur art avec la population : le «graffit art» leur permet de s exprimer sans vandaliser les biens publics. Cette ville n est pas la seule à avoir créée des mesures pour mettre en valeur le côté artistique du graffiti. Il est possible de s informer auprès de sa municipalité afin de savoir si des endroits ont été aménagés pour les graffiteurs. - La découverte de l exposition virtuelle. Après la présentation du résumé de l histoire, les élèves sont prêts à découvrir l exposition virtuelle. La recherche. Une fois la matière enseignée, l enseignant donne un temps déterminé aux élèves afin qu ils identifient en petits groupes à l intérieur de la visite virtuelle, les éléments de l histoire qu ils voudraient représenter en graffitis. En plus de l exposition virtuelle «Salaberry-de-Valleyfield : au cœur de l histoire industrielle canadienne» l élève pourra consulter l exposition «Salaberry-de- Valleyfield, un héritage industriel et humain» disponible en inscrivant «Valleyfield» dans le moteur de recherche de la section Histoire de chez nous du Musée virtuel du canada (http://www.museevirtuel.ca/histoires.html) Étapes proposées - Parcourir les deux expositions virtuelles et le document 1.1 pour voir les photographies disponibles. - Toujours en petits groupes, choisir les éléments d information qui intéressent le plus l élève. - Donner des exemples de la présence de graffitis dans la ville. - Identifier les photographies relatives au thème choisi. - Former des équipes de 3 à 4 élèves. 5

6 La synthèse de la matière reçue par la création d une présentation visuelle en groupe. En petits groupes, les élèves seront invités à suivre les étapes suivantes : - Discussion pour répartir les graffitis à faire. - Discussion pour trouver un nom d équipe. - Réalisation des graffitis sur un carton posé au mur dans la classe. - Ajout du nom de l équipe aux graffitis sous forme de tag. - Présentation des graffitis aux autres élèves de la classe. - Discussion avec les autres élèves de la classe sur la signification des graffitis. 6

7 ANNEXE Vocabulaire 5. Communauté, graffiti, vandalisme, campagne électorale, industrialisation, monument, biens publics Biens publics : Campagne électorale : Communauté : Graffiti : Industrialisation : Monument : Vandalisme : Objets qui appartiennent à tous les habitants de la ville. Période de temps pendant laquelle des partis politiques tentent d avoir le plus de votes possibles. Groupe de personnes qui vivent ensemble. Par exemple, tous les habitants d une ville. Dessins ou écritures faits dans un endroit qui n est pas prévu pour ça, par exemple, un banc de parc ou un mur d usine. Par extension, cela peut aussi signifier un style de création artistique. Développement des industries dans un lieu. Oeuvre qui a pour but de conserver le souvenir de quelqu un, de quelque chose ou d un événement. Action de détruire ce qui ne nous appartient pas. 5 Adaptations libres provenant du Multi Dictionnaire. DE VILLERS. Marie-Éva (2003) Multi Dictionnaire de la langue française, Québec Amérique, quatrième édition, 1542 pages. 7

8 Document 1.1 (Reproduire sur acétate ou projeter au mur pour faciliter la diffusion en classe des images).) 8

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Ça va barder! BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA, E000760632 FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Programme scolaire en Univers social pour les élèves du 3 e cycle du primaire SVPM

Plus en détail

À la découverte de notre quartier

À la découverte de notre quartier Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique À la découverte de notre quartier 1/14 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Les élèves réalisent en équipe des affiches, murales

Plus en détail

PARTICIPER À UNE VENTE AUX ENCHÈRES D ŒUVRES D ART

PARTICIPER À UNE VENTE AUX ENCHÈRES D ŒUVRES D ART Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans PARTICIPER À UNE VENTE AUX ENCHÈRES D ŒUVRES D ART NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves observent

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES. 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES. 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Proposition de création : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration

Plus en détail

Réalisation d une bande dessinée en univers social

Réalisation d une bande dessinée en univers social Réalisation d une bande dessinée en univers social 2 e et 3 e cycles du primaire 1.3.7 fr Pour Windows Document pour l enseignant(e) Suzanne Harvey et Mireille Moyen Service locaux du RÉCIT Commission

Plus en détail

De sources. en ressources! SECONDAIRE

De sources. en ressources! SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique inspirée de la campagne «Recycler, ça rapporte!» de RECYC-QUÉBEC SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération

Plus en détail

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE

LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE LICENCE - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES MENTION HISTOIRE DE L'ART ET ARCHEOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation

Plus en détail

Français : écrire des textes variés. Arts plastiques : réaliser des créations plastiques personnelles.

Français : écrire des textes variés. Arts plastiques : réaliser des créations plastiques personnelles. Fiche pédagogique Magazine Les Débrouillards Conception: Marie-Claire Daneault Mai 2015 Titre : Rouler en banane Page : 48 Rubrique : Étonnant 100 % vrai Thème : Une voiture originale COMPÉTENCES : Français

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Primaire - autres matières

Primaire - autres matières 1 Primaire - autres matières PRIMAIRE autres matières La mission de l école s articule autour de trois axes : instruire, socialiser et qualifier. Instruire L école joue un rôle primordial en ce qui a trait

Plus en détail

ANALYSER LA PUBLICITÉ

ANALYSER LA PUBLICITÉ Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans ANALYSER LA PUBLICITÉ NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ L élève apprend à reconnaître une publicité et à

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication Activité : La musique qui anime Période : XX e siècle Technique : Pixilation Cycle : 3 e cycle primaire Site Web : www.cslaval.qc.ca/lignedutemps But du projet de la ligne du temps virtuelle Se renseigner

Plus en détail

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa]

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa] Livret scolaire Né(e) le [Académie] [École] [Adresse] [Code postal] [Ville] CP CM1 CE1 CM2 CE2 6 e [Logo/Visuel de l établissement] [Téléphone] [Courriel] 5 e 4 e 3 e Année scolaire [aaaaaaaa] Bilan des

Plus en détail

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ

DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 1954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ 7 COM CLT-/7.COM/CONF.0/5 Paris, le 7 novembre 0 Original anglais DEUXIÈME PROTOCOLE RELATIF À LA CONVENTION DE LA HAYE DE 954 POUR LA PROTECTION DES BIENS CULTURELS EN CAS DE CONFLIT ARMÉ COMITÉ POUR

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE joue la diversité Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Comité consultatif sur l application des droits

Comité consultatif sur l application des droits F WIPO/ACE/10/13 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Comité consultatif sur l application des droits Dixième session Genève, 23 25 novembre 2015 OUTILS PÉDAGOGIQUES POUR LA PROMOTION DU RESPECT

Plus en détail

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008

Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Inspection Académique des Pyrénées-Atlantiques Mission pour l'éducation artistique et l'action culturelle Bilan des projets culturels 2007-2008 Titre du projet : Nom de l'école : Classe concernée : Nom

Plus en détail

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE

Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE Scénario n 4 : RÉALISER UNE INFOGRAPHIE SUR LES MÉTIERS DE L IMAGE SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages

Culture et nature : du détail à l immensité des paysages L objectif de ce projet est d initier un groupe de jeunes (environ 10 de 14 à 17 ans) à la photographie à l occasion d un «stage photo» de quatre jours. L intérêt premier de ce stage est d utiliser les

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

ÉTUDIER L ÉVOLUTION DE LA MONNAIE

ÉTUDIER L ÉVOLUTION DE LA MONNAIE Activités éducatives pour les élèves de 8 à 9 ans ÉTUDIER L ÉVOLUTION DE LA MONNAIE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 8 À 9 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Les élèves étudient l évolution de la monnaie

Plus en détail

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL

A PATRIMOINE CULTUREL ET DEVELOPPEMENT LOCAL Pays : Nom de la personne de contact au sein de la mairie Nom de la Ville Fonction : Superficie de la Téléphone commune : Nb d habitants Email 1. Personnel de votre commune 1.1) Nb de conseillers municipaux?

Plus en détail

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE

PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE PREMIÈRE ANNÉE RELATIONS ET APPARTENANCE RELATIONS ET APPARTENANCE Aperçu de l année L élève de la première année explorera les liens et les relations qui existent au sein des groupes et des communautés.

Plus en détail

Mundaneum. Les collecteurs de mondes. RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web. Dossier du professeur

Mundaneum. Les collecteurs de mondes. RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web. Dossier du professeur Mundaneum RENAISSANCE 2.0: Voyage aux origines du Web Les collecteurs de mondes Dossier du professeur 1. Présentation de l animation Description Cet outil pédagogique a pour but de mettre l élève au centre

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION ET

POLITIQUE D ACQUISITION ET POLITIQUE D ACQUISITION ET DE GESTION D OEUVRES D ART VILLE DE LÉVIS RÉSOLUTION CV-2010-13-14 Le préambule Le 9 février 2004, le conseil de la Ville adoptait la nouvelle Politique culturelle de la Ville

Plus en détail

Section 3- Formation de base diversifiée

Section 3- Formation de base diversifiée Section 3- Formation de base diversifiée La FBD de A à Z La FBD, de multiples avantages Légende des couleurs pour les tableaux des programmes Domaine des langues Domaine de la mathématique, de la science

Plus en détail

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE 2012-2013 EN MILIEU SCOLAIRE PRIMAIRE OFFRE DE SERVICE - ENTREPRENEURIAT JEUNESSE EN MILIEU SCOLAIRE 1 OFFRE DE SERVICE 2012-2013 Écoles primaires Le

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS École secondaire Louis-Philippe-Paré 235, boulevard Brisebois, Châteauguay (Québec) J6K 3X4 Téléphone : 514 380-8899 Télécopieur : 450 692-0031 Site Web : http://lpp.csdgs.qc.ca/ Courriel : lpp@csdgs.qc.ca

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Septembre 2008 Cycle : 2e cycle du primaire Durée : 3 périodes de 60 minutes Résumé : En observant les œuvres de Georges

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

Pour l enseignant - Aperçu de l activité WEB «PAYSAGES D HIER ET D AUJOURD HUI»

Pour l enseignant - Aperçu de l activité WEB «PAYSAGES D HIER ET D AUJOURD HUI» Pour l enseignant - Aperçu de l activité WEB «PAYSAGES D HIER ET D AUJOURD HUI» Marie-Ève Bourget, 15 ans, Collège Durocher Saint-Lambert, 2005 1 Description: Photographier un paysage de sa région et lui

Plus en détail

Dossier de ligne du temps : la ligne du temps au primaire (3 e cycle)

Dossier de ligne du temps : la ligne du temps au primaire (3 e cycle) Nom de l élève : Dossier de ligne du temps : la ligne du temps au primaire (3 e cycle) Groupe : Dans cette situation d apprentissage tu devras : 1) construire une ligne du temps qui décrit la société québécoise

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Planning CM1-CM2. Progression Février Mars. Atelier 2 EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS. Lecture : EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS

Planning CM1-CM2. Progression Février Mars. Atelier 2 EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS. Lecture : EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS Progression Février Mars Semaines Planning CE2 Atelier 2 Planning CM1-CM2 EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS Du 03 au 08 Mars Du 10 au 15 Mars Du 17 au 21 Mars EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS recherche

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014

1 ère partie. Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 1 ère partie Isabelle MICHEL CPAIEN 2014 Cahiers de vie collectif ou cahier de vie de la classe, cahier mémoire de la classe Cahier de vie individuel et personnalisé «Support pour les apprentissages, il

Plus en détail

Communiqué Pour diffusion immédiate

Communiqué Pour diffusion immédiate La maison Merry deviendra un lieu de mémoire citoyen pour Magog Magog, le 18 septembre 2014 La Ville de Magog a présenté aujourd hui, en conférence de presse, le projet de mise en valeur de la maison Merry,

Plus en détail

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord Déclic Techno-Sciences est une série de Ressources naturelles Canada offrant de l information sur la recherche scientifique ainsi que sur la profession de chercheur. Autour de chaque vidéo, vous trouverez

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre : À vous les architectes! Thème : Technologie Niveau(x) scolaire(s) : 2 e cycle Durée : 4 heures Préalables : Matériel pour l ensemble de la problématique

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin.

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Type d outil : Activité d apprentissage visant le savoir faire : «reconstituer l ordre chronologique de l évolution

Plus en détail

Titre : Les courses les plus extrêmes Pages : 12-13

Titre : Les courses les plus extrêmes Pages : 12-13 Fiche pédagogique Magazine Sport Débrouillards Conception : Lynda Savard Mai 2015 Titre : Les courses les plus extrêmes Pages : 12-13 Dossier : Gros plan Thème : Épreuves d endurance COMPÉTENCES : Mathématique

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

CAHIER DE PRÉSENTATION DE LA TÂCHE

CAHIER DE PRÉSENTATION DE LA TÂCHE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Les enquêteurs du NET PRÉVENTION DE L AGRESSION SEXUELLE 3 e cycle du primaire CAHIER DE PRÉSENTATION DE LA TÂCHE Nom : Directions régionales de santé publique

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Pourquoi un vaccin contre le VPH?

Pourquoi un vaccin contre le VPH? F Pourquoi un vaccin contre le VPH? Niveaux visés Secondaire 1er cycle Disciplines Langue maternelle Science et technologie Disciplines de formation Santé et bien-être Médias Sujets Santé et sécurité Objectifs

Plus en détail

Formation continue en interprétation POUR

Formation continue en interprétation POUR Formation continue en interprétation FORMATIONS S COURTES PONCTUELLES POUR GUIDE- INTERPRÈTE P. Ferrer, LNH du Canada des Forges du Saint-Maurice Éric Lebel, RPN du Canada de l Archipel-de-Mingan GROUPE

Plus en détail

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP)

COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) COMITE DIRECTEUR DE LA CULTURE, DU PATRIMOINE ET DU PAYSAGE (CDCPP) CDCPP (2012) 9 le 20 mars 2012 lère Session Plénière Strasbourg, 14-16 mai 2012 CONVENTION EUROPEENNE DU PAYSAGE 10e Réunion du Conseil

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER Responsables : Université de Nice Sophia Antipolis - Monsieur Ricardo Gonzalez, Professeur d'histoire et Archéologie antiques. Lycée Technique de l Hôtellerie

Plus en détail

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 École de la Mosaïque 2264, rue Lemieux, Québec (Québec) G1P 2V1 Information aux parents DOCUMENT À CONSERVER Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 Classes

Plus en détail

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK)

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) Par Marie Nicollet Stratégie et Web Marketing PLAN DE LA FORMATION 1. Facebook: état des lieux 2. How-to ; créer une page Facebook 3. Comportements

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités

Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Module 4 Tablettes et lieux de culture, musées, bibliothèques, universités Titre de l atelier : Ecrire devant une œuvre d art avec la tablette Rappel de sa problématique : A la rencontre d une architecture

Plus en détail

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

UTOPIA MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN UTOPIA : MA VILLE HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Projet à destination des classes de cycle 3 des écoles élémentaires de Strasbourg Les objectifs : Permettre aux enfants de : Découvrir «activement» le Strasbourg

Plus en détail

De sources. en ressources! SECONDAIRE

De sources. en ressources! SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique inspirée de la campagne Recycler, ça rapporte! de RECYC-QUÉBEC SECONDAIRE Activité éducative sur la récupération

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

Pondération des compétences 2011-2012

Pondération des compétences 2011-2012 des compétences 2011-2012 Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Addenda au Programme de formation de l école québécoise Direction de l évaluation, MELS Document de travail

Plus en détail

BNLMTL 2014. Communiqué Pour diffusion immédiate. La Biennale de Montréal finaliste du 30e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal

BNLMTL 2014. Communiqué Pour diffusion immédiate. La Biennale de Montréal finaliste du 30e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal La Biennale de Montréal BNLMTL 2014 Communiqué Pour diffusion immédiate La Biennale de Montréal finaliste du 30e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal Montréal, mardi 13 janvier 2015 L année 2015

Plus en détail

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois?

Étape. avec le français? Option 1 : Le dictionnaire. Option 2 : La synthèse de texte. Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Étape 1 Comment aborder la philanthropie pour la première fois? Découvrir la philanthropie peut se faire de différentes façons : par le français, l art, la musique, le sport, ce thème touchant transversalement

Plus en détail

Éveil au Langage et. Ouverture à la Diversité Linguistique. La fleur des langues

Éveil au Langage et. Ouverture à la Diversité Linguistique. La fleur des langues Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique La fleur des langues MODULE La fleur des langues, 11 pages ÉLODiL Mai 2006 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Au cours de

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PARTICIPATION POUR LES ORGANISATEURS DE MANIFESTATIONS DE LA CAMPAGNE «ANNEE DU JARDIN 2016 ESPACE DE RENCONTRES»

CONDITIONS GENERALES DE PARTICIPATION POUR LES ORGANISATEURS DE MANIFESTATIONS DE LA CAMPAGNE «ANNEE DU JARDIN 2016 ESPACE DE RENCONTRES» GARTENJAHR ANNEE DU JARDIN ANNO DEL GIARDINO ONN DAL CURTIN 2016 RAUM FÜR BEGEGNUNGEN ESPACE DE RENCONTRES SPAZIO PER INCONTRI SPAZI PER INSCUNTERS CONDITIONS GENERALES DE PARTICIPATION POUR LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron

Logo Cg. Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE. Dossier pédagogique. Inspection académique de l Aveyron (groupe départemental EPS) & USEP Aveyron Logo Cg Groupe départemental EPS PRIM AIR NATURE Dossier pédagogique PRERARER LES RENCONTRES PRIM AIR NATURE Il s agit de rencontres inter-écoles de secteur organisées par l USEP en partenariat avec l

Plus en détail

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions

Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Exemples de questions Examen d analyse et de raisonnement déductif (A R D T - A R D P) Pour approfondir vos connaissances sur les emplois dans la fonction publique, consultez le site www.carrieres.gouv.qc.ca. Vous pouvez obtenir

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

Bilan du projet 2013/2014

Bilan du projet 2013/2014 Bilan du projet 2013/2014 et perspectives pour 2014/2015 Le bilan de l année a été réalisé le 25 juin 2014 par l ensemble du corps enseignant de l établissement. Il a été demandé à tous les enseignants

Plus en détail

Disciplines Langue maternelle Science et technologie. À la fin des activités, l élève sera capable de :

Disciplines Langue maternelle Science et technologie. À la fin des activités, l élève sera capable de : F iche pédagogique Les OGM dans le domaine de l agriculture Niveaux visés Secondaire 1er cycle 2e cycle Disciplines Langue maternelle Science et technologie Objectifs pédagogiques Disciplines de formation

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

Renforcer votre présence grâce aux Pages Facebook

Renforcer votre présence grâce aux Pages Facebook Pages 1 Renforcer votre présence grâce aux Pages Un guide pour les politiciens et les personnalités officielles Votre Page Chaque jour, des millions de personnes dans le monde utilisent pour entrer en

Plus en détail

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous

La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous Montrer ce qui existe ce qui n existe plus ce qui existera La rencontre des mondes virtuels et du web au service de puissantes applications accessibles à tous la-visite-virtuelle.immersivelab.fr Avec la

Plus en détail

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF.

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF. Séances objectifs Déroulement Autres propositions Séances en amont (sans connaître Kor Onclin et sans savoir que ses tableaux seraient bientôt dans la classe) Séance 1 Langage & sensibilisation Histoire

Plus en détail

Chapitre 4. Ressources et tableaux de correspondance. Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121

Chapitre 4. Ressources et tableaux de correspondance. Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121 RESSOURCES Chapitre 4 Ressources et tableaux de correspondance Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) 121 Ressources 122 Programme d études - Arts plastiques - 4 e Année (2010) RESSOURCES

Plus en détail

Blog de classe - Twitter. Des outils pour communiquer

Blog de classe - Twitter. Des outils pour communiquer Blog de classe - Twitter Des outils pour communiquer Créer, utiliser des Blogs et Twitter : pourquoi? Intérêts? Outils de travail au service des apprentissages Outils motivants et tenant compte de chacun

Plus en détail

Classe découverte à Paris

Classe découverte à Paris Classe découverte à Paris Projet à dominantes culturelle, scientifique et historique Du 21 mai aun 24 mai 2013 Ce que nous disent les programmes : «Ce séjour scolaire court doit permettre une rencontre

Plus en détail

Les lignes d édition de la Ville de Québec. Guide abrégé

Les lignes d édition de la Ville de Québec. Guide abrégé Les lignes d édition de la Ville de Québec Guide abrégé Les lignes d édition Les lignes d édition définissent les balises favorisant l harmonisation visuelle des publications de la Ville de Québec. Elles

Plus en détail

1% Artistique François Génot

1% Artistique François Génot Bilan d action 1% Artistique François Génot Journées du Patrimoine 20 et 21 Septembre 2014 Collège Vautrin Lud de Saint Dié des Vosges IUT de Saint Dié des Vosges en partenariat avec le Musée Pierre Noel

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Histoire huitième année SCO 1.1 L élève doit démontrer une bonne compréhension et une bonne appréciation de l histoire :

Histoire huitième année SCO 1.1 L élève doit démontrer une bonne compréhension et une bonne appréciation de l histoire : Niveau intermédiaire/ Premier cycle du secondaire Activité d apprentissage 3 : La continuité et le changement Une chronologie visuelle des événements survenus à Fort Point, Trinity, entre 1744 et 2012.

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art. Base CDOA

Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art. Base CDOA Commission de récolement des dépôts d oeuvres d art Base CDOA Mai 2012 1 2 Table des matières 1. Historique de la base...5 1.1 Pourquoi une base de données sur les dépôts...5 1.2 Mise en place de la base

Plus en détail

Dossier de presse Murale autoroute 10

Dossier de presse Murale autoroute 10 Dossier de presse Murale autoroute 10 Contact médias Marie Normandin 1 450 674-9544 marie.normandin@gmail.com SOMMAIRE COMMUNIQUÉ p. 3-4 LES ARTISTES p. 5 DOSE CULTURE p.6 DOSECULTURE.COM Dossier de presse

Plus en détail

Méthode d évaluation par animation de groupe (MÉAG)

Méthode d évaluation par animation de groupe (MÉAG) Méthode d évaluation par animation de groupe (MÉAG) FICHE 1 3-4 heures 5 à 15 personnes Faible RESSOURCES NÉCESSAIRES MATÉRIELLES Version électronique : - Petits cartons pour le vote (3 par participant);

Plus en détail

Justine Ludi. HEAD Genève

Justine Ludi. HEAD Genève Justine Ludi HEAD Genève Laura Wohlgehaben HEAD Genève Karine Laurence EAVM Montréal Projet Évolution chronologique du projet. Nos projets étaient quasi identiques lors de la formation des groupes. Dans

Plus en détail

Utilisation de documents audiovisuels dans la formation continue des enseignant-e-s à Genève

Utilisation de documents audiovisuels dans la formation continue des enseignant-e-s à Genève COLLOQUE MEMORIAV 2009 Utilisation de documents audiovisuels dans la formation continue des enseignant-e-s à Genève Jean-Claude Domenjoz Formation aux MITIC* à Genève formation initiale IFMES de 1999 à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Domaine d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire Compétence 3 : Apprécier des images Arts plastiques

Domaine d apprentissage Discipline Compétence disciplinaire Compétence 3 : Apprécier des images Arts plastiques Médias, Dans le but de créer une affiche ou une mascotte à partir de matériaux récupérés, afin de faire la promotion de gestes écologiques, visiter des sites Internet pour y observer et apprécier des images

Plus en détail