Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les principes d'aménagement touristique sur le littoral Languedoc- Roussillon"

Transcription

1 Les principes d'aménagement touristique sur littoral Languedoc- Roussillon Raynaud P. La maîtrise s ressources naturel Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n pages Artic avaib on line / Artic disponib en ligne à l adresse : To cite this artic / Pour citer c artic Raynaud P. Les principes d' aménagement touristique sur littoral Languedoc-Roussillon. La maîtrise s ressources naturel. Paris : CIHEAM, p (Options Méditerranéennes; n. 17)

2 AMENAGEMENT TOURISTIQU E DU LITTORAL LANGUEDOCROUZ SILLON voie rapi... en cours création - en.cours d'amélioration 4 ouvert navigation en proj adction d'eau réalisée chantier reboisement 84 Options méditerranéennes

3 ~ I I l 1 1 Pierre RAYNAUD pour 1 Les principes d'aménagement 1 touristique sur littoral Languedoc-Roussillon I Le a décidé, en 1963, d'ani vacances s ce vaste ; il en a coníìé à un type nouveau que l'on a,appelé a A l'occasion taines conceptions nouvel ont 6té mises en méthos dans domaine nique, en tech novations exposées discutées en même qu'el ont b l'ensemb. En eff, s'il est diffici d'au dans pays que çon d' qui se dans un contexte politique donc difficiment solutions données à difficultés peuvent l'ex tous. SL'aménagement Languoute est compxe. El a commencé s étus géo- ; el a continué s acquisitions l'établissement pns mes d'eau d'assainissement. El a dû ssols, conditions d'exploitation s hôtels, publicité au ncement s stations, s clients. En on peut cte en- disant qu'el commence aux sondages géologiques se mine B boîte nuit )>. cte vaste gamme d'actions il est questions auxquel,.à l'occasion on a à s nouvel : 1. Comment site ou d' qualité d'un l'afflux s? Options méditerranéennes Comment obstac.à un aménagement dans me? : 3. Comment l'équipement, aux besoins clientè? 1" LA Le tourisme détruit sites qui l'attirent, c'est là qui, zones notamment bassin néen, est venue évince. Si l'on ne pas ment, si l'on l'occupation s sols, si l'on ne sztccès d'me régio?$ touristique porte en germe sa ruine. Et l'on peut que dans pays l'opinion est saisie d' véritabangoisse vant s visant.à beaux sites na ou montagne en y consscquipements qui défigu- El se man si tous ces js, si tous ces sont compatib avec maintien d' nie mon. Cte question s sites est Les menées en notamment, en Languedoc en Aquitaine, faites ont essayé solution à ce Ce qui Lanfaut : - discipline d'occupation,. - - Aussi bien dans sillon, en Aquitaine il est qu'il,n'était pas possib d'enun développement 85

4 dans sans au b option l'occupation sol. Cte option c'est essentielment zones,à zones où site doit dans son état sillon, dès 1964, pn adéfini c( sunités s :> c'est qui vaient aménagés, pés, quels on vait hôtels, vils, toutes instaltions à l'activité : pines jeux, détente. 200 km : 5 unités occupant 10 à 15 km ont été délimitées ; el sont s s 20 ou 30 km Cte option a 6té consultation s maisans déli comms ces options giona. Les comms ont.à d'un zonage l'impntation s équipements La succession zonesaménagées est, à sens, 'seu au tion développement mais c'est là solution insuffisante, il faut plus discipline d'occupation. sol dans zones amknagées. - discipline d'occupation s sols La pollution ssites sont liées,à capacité d'accueil site,à nsité d'occupation Selon l'activité site donné, il exige capacité d'accueil ciptimum. station vacances, au il ne faut pas plus mon que ne peuvent en s d'accès ou que quantités d'eau disponib ne d'a- c6te s ont 6té en ce qui conl'occupation s pges : 600 sonnes ha pges en limitant.à 50 m c'est ces possibilités qu'a été fixée capacité maximum s st,ations nouvel. La nsité d'occupation s est notion diffici confuse. On définit avec Tantôt on lôts : se à nsité d'i m' venes aux tôt à nsité : tand'unités tota au voies publiques à nsité moyenne vil : d'habitants baine donnée il est que ces questions soient avec beaucoup nuance. a ét6 dans Languedoc qui s'applique aux ces globa [à quel il a été décid6 ne pas auto qui plus 100 à l'ha on a convention capacité ception d' que l'on appel << un lit n,à 25 m' s',agit là d' moyenne ; el s plus ou moins nses mais vacances, d'espaces me station. - un qu'un climat call'ensemb La discipline d'occupation suppose aussi un minimum d'équipements. On ne peut d'un site si,,au vie que 6quipements anti-pollution, ne sont pas en pce : d'eau, &seau d'assainissement ou usine pntation s espaces publics, sation l'enlèvement.s cas s dans d'assainissement, notamment démoustication au b. s voies d'accès qui doivent stations aux,mes sans.dans station même soient gênés que ganisation s automobi piétonnièies, solution, s ont fait l'obj un pn Options méditerranéennes l'unité s stations nouvel. Ceséquipements viedoivents'acs équipements tion mise en s pges, paysagées, aménagées, point vue, sites La d'un site ne pas seument s étus nisme it intention qui peut mal ; il faut y action. Cte action c'est évimment déquipement mais c'est aussi s ce qui suppose ponsab politique 2" DES SOLS L'acquisition s sols est qui doit uxième dans d'aménagement. n'existe pas réalisation cohérente d'aménagement d'urbanisme sans maîtrise préab s terrains. c'est zones à cel qui doivent si l'on veut composition humaine, il faut que - chaque qui lui accueil cel voisins. Auc ne peut tel sition si sols tel compo mains La gmentation est ; el doit mêmes imà chacun : el s sols ou, si l'on ne nisme. donc pas il faut tab C'est s sols sont donc que h 'était consciente cte situation qu'el a d'attention aux dans d'aménagement décision fut d'amé nguedocien, l'etat savait que s'il dévoiit ses avant acquis il

5 r spécution qu'il amené à aux dgcidés plus qu'ils ne vaient s tendance à vencomme s'ils étaient déjà équipés. C'est on a dans cte d'aménagement en &apes : 1. décision mais avant qu'el ne soit rene ptrblique, ont,ét6 effectuées,à l'amiab au nom l'etat qui ont à siteschoisis 1200 ha aux maux sitions ont s suite 2. Cte &ape a été suivie d' étape officiel. Le a été exposé aux colctivités loca au public zones à sa lisation ont &é déhit6es La d'utilité publique qui,à puissance publique a été l'etat a pu ainsi ses acquisitions s achés avec menace d'ex- 2 SOO ha ont été ainsi acquis, ce qui a poké l'ensemb achés 1'Etat à O00 ha. 3. voie d'exà eu ne pas s En eff, en cas l'etat c'est juge civil spécialisé, juge qui fixe s sols. juge fon son jugement en anaqui se sont efdans zone voisine. Si spécution s'est s zones voisines juge amené & donun plusévé. l'etat a usé s possibilités qui lui sont données puis 1962 loi e zones d'aménagement >>. Cte loi donne en eff.à l'an dans s zones définies Tous qui possènt un dans cte zone ne sont pas inquiétgs s'ils exploitent l'occupent eux-mêmesmaiss'ilsveunt ils doivent intention à 1'Etat ; celui-ci peut ce qui s'appel en >>. S'il n'y a pas c'est juge qui est saisi qui fixe comme en matout s il est possib mutations que s ventes se fassent là s spécutifs qui d'acquisition dans zones que 1'Etat En Languedoc, s zones à il a été ha zones, pendant toute péd'acquisition, dans 500 cas s'est s à s évés. a dépensé 1 million spécution. aux équipements aux dans d'aménagement est indispensab. 'C'est suffisant. faut, en plus, que qui doivent soient peu à peu acquis s sociétés ou s indivis qui ont l'intention La dont je viens est un moyen. existe moyens : d' où toute est dite, cssement zone à en application légistion sites, zone en cause comme zone non Edificandi un pn soumission au s boisées qui Boucan (vilge vacances). Tous ces moyens ont été utilisés zones amgnagées. C'est là un diffici mais qui facilités si conss fait dans bonnes conditions en à tous besoins qui ment 3" LE pnifiée d'aménagement comme Languedocqui domine qui a dominé en d'accueil, est qu'il aux besoins 8 l'ensemb popution Ià clientè qu'il faut donc caté- : hôtels, logements Ià vils à vacances, camafin un accueil adapté!à toutes catén'est pas possib, '. station Tous ni station vent donc gamme complète confort. Au dépak, il avait qu'il fau-. au moins 25 % lits ' d'hôtels, ' 25 -%-- lits. en--villägës - vacances, ' camping,.à stination so- Options méditerranéennes Février

6 cia, 25 % vils, 25 % dans s immeub colctifs. En fait, ont commencé plus vils à c investissement peut se avec s capitaux à 'égament campings puisque l'investissement est que dans années, h$tels ont fait défaut. Ce s'explique est difiici dans s stations au début sont à peu, hôtels se sont installés stations mais en insuffisant à man. au pit d'héen location qui, cependant, sont plus mandés, puisque plus clientè est à un sépendant 15, 20 ou 30 mais n'a pas moyens son logement, ux actions ont été On a essayé tout mos locations s acquis pendant non occupées ce but, suscité d'un agences location à national B s clients. Cte est en a déjà donné quelques in- On a ment ensuite en diminuant s hôtels Photo Pit 88 Options méditerranéennes Février

7 en essayant 1 es d'hôtels vaoances, que l'on peut apqui à c8t.é l'hôtel cssique nces peuvent cent à cent cinquante unités ux cuisine sal bains, d'un avec piscine enqui l'accueil, tien, l'animation tels h6tels, client peut, à sa guise, dans son logement ou pge ou dans station au n'y a pas pension complète est donc beaucoup plus clientè, aussi bien physique que économique, chacun son budg plus ment. en ce qui cond'accueil s tou stations a consisté 2 inté- grer vie touristique à vie loca. Cte est pn en s unitb qui faciment, à liaison l'unité stations anciennes stations nouvel s vil l'unité tou plus volonté dans chaque station nouvel, s activités vie manente. ce, s emplois sont : non seument emplois liés à station mais s emploisspécifiques : d'étus,pites liées au nautisme ou au, dans chaque sta- tion nouvel, a été cons logements sociaux nents bénéficiant l'ai l'etat : a été aussi ; sont pcés à qualité donc même s hé- ges vacances ou campings. Ainsi, vil se constitue, elt négation ghto à touque l'on souvent dans pays qui ont dans s sites isol& uniquement s a été dans Languedoc- Gran que d'aménagement était occasion toute à un d6veloppement.économique. El vait l'équipement gé : sites, d'eau, d'égouts, s vil nouvel un vie plus, ainsi, vel activités h nou nouvel poputions. Le d'équipement tou vient incitation L'activité n'est plus faite uniquement clientè mais éament popution Tels sont points qui cte d'aménagement tentée en Languedoc en sont ; 8 stations nouve vivent déjà d' ma- ; (60 O00 lits nouveaux Options méditerranéennes Février O00 l'" 9 nouveaux ont été à navigation pisance ; (4.500 pces B quai) ; vaux facilitent l'accès son aspect - ment - démoustication) poputions en vacances dans ce nouveau affluent é- quipé à intention. En 1966, début s nous avions pendant 4 mois d'été (juin, juill, août 660 O00 O00 sonnes plus 3 site. En 1972, dans même zone, même La on a compté 1300 O00 moyenne est 21 ~ nées passées d,ans dépasse déjà 35 millions. cte n'est pas minée ; il faut maintenant à bonne fin sans vue objectifs initiaux, c'est s années l à 89

8 .Options méditerranéennes

La formation agronomique au Liban

La formation agronomique au Liban La formation agronomique au Liban Hamze M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus; n. 1987-II 1987 pages

Plus en détail

Le marché et la formation des prix

Le marché et la formation des prix Le marché formation s prix Lucchti F. in Alya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988-V 1988 pages 99-105 Article avaible on line / Article disponible

Plus en détail

Le tourisme international : un état de fait colonial

Le tourisme international : un état de fait colonial Le tourisme international : un état fait colonial Zarka C. Tourisme et mon rural Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 3 1970 pages 26-29 Artic availab on line / Artic disponib en ligne l adresse

Plus en détail

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement

Les causes de l'inégalité de développement du territoire en Yougoslavie avec ses conséquences sur l'environnement Les causes l'inégalité développemt territoire Yougosvie avec ses conséquces sur l'vironnemt Vujanac Borovnica S. Espace développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 23 1973 pages 67-71 Artic avaib

Plus en détail

Le système national de formation agricole en Tunisie

Le système national de formation agricole en Tunisie système national formation agrico en Tunisie Tahar El Mili M in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans s pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etus n 1987II

Plus en détail

La formation agricole en Algérie

La formation agricole en Algérie La formation agricole en Algérie Ait Belkacem M. in Hervieu B. (ed.). La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier CIHEAM Options Méditerranéennes Série Etudes; n. 1987II

Plus en détail

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu

L'éducation pour certains groupes ou la formation de tout un milieu L'écation pour certains groupes ou formation tout un milieu Foreuil F. Formation Développemt Paris : CIHEAM Options Méditerranénes; n. 21 1973 pages 77-81 Artic avaib on line / Artic disponib ligne l adresse

Plus en détail

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir

La culture de la rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques à venir La culture rose sous serre : problèmes actuels et solutions techniques venir Scialom S.R. Les cultures floras Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 10 1971 pages 64-72 Artic avaib on line / Artic

Plus en détail

Le rôle de l'olivier en Grèce

Le rôle de l'olivier en Grèce Le rôle l'olivier en Grèce Papageorgiou C.L. in Allaya M. (ed.). L' économie l' olivier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série Etus; n. 1988V 1988 pages 4146 Article available on line / Article

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon N 13-8 La fréquentation dans les hébergements collectifs d'avril à septembre 7 Mireille LEFEBVRE- INSEE L'ensemble des hébergements collectifs (résidences de tourisme,

Plus en détail

Les autorisations d'urbanisme nécessaires pour l'hébergement lié à la LGV

Les autorisations d'urbanisme nécessaires pour l'hébergement lié à la LGV DDT 79 Février 2013 La présence du personnel sur chacun des sites est variable en fonction des missions dévolues (ouvrages d'art, terrassements...), et certaines personnes peuvent éventuellement être

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon Yves BOURGEAT- INSEE pour l économie du Languedoc-Roussillon L hôtellerie urbaine en Languedoc-Roussillon N : 6 - Septembre 2010 En Languedoc-Roussillon, l hôtellerie urbaine représente près de 280 hôtels

Plus en détail

Un littoral touristique aménagé et convoité

Un littoral touristique aménagé et convoité Un littoral touristique aménagé et convoité Le Cap d Agde Sophie Gaudelette (académie de Versailles) La Grande Motte 2 vidéos http://www.ina.fr/fresques/jalons/fichemedia/inaedu01076/une-realisation-importante-de-lamenagement-du-territoire-la-mise-en-valeur-dulanguedoc-roussillon.html

Plus en détail

TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES. Article 2 Portée respective du règlement à l'égard d'autres législations relatives à l'occupation des sols.

TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES. Article 2 Portée respective du règlement à l'égard d'autres législations relatives à l'occupation des sols. 3 Commune de JARRIE Plan d'occupation des sols TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Champ d'application territorial du plan Article 2 Portée respective du règlement à l'égard d'autres législations

Plus en détail

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen

La conception d'une architecture et d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen La conception d'une architecture d'un urbanisme adaptés au milieu méditerranéen Milieu vie, mo vie Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes; n. 13 1972 pages 94-102 Artic avaib on line / Artic disponib

Plus en détail

Saison hôtelière hiver en Midi-Pyrénées : la fréquentation repart à la hausse

Saison hôtelière hiver en Midi-Pyrénées : la fréquentation repart à la hausse Saison hôtelière hiver 2011-2012 en Midi-Pyrénées : la fréquentation repart à la hausse Auteur : Fabien Batlle (Insee Midi-Pyrénées) Au cours de la saison d'hiver 2011-2012, de novembre 2011 à avril 2012,

Plus en détail

Le système de l'enseignement supérieur agronomique au Maroc

Le système de l'enseignement supérieur agronomique au Maroc Le système l'enseignement supérieur agronomique au Maroc Firdawcy L in Hervieu B (ed) La formation agronomique dans les pays du bassin méditerranéen Montpellier : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série

Plus en détail

saison 2014 millions Avec 9% étrangères Part des nuitées 2015, 29% Durant la saison Février 2016 Evolution ,1% 6,8% 1,1% saison 2015

saison 2014 millions Avec 9% étrangères Part des nuitées 2015, 29% Durant la saison Février 2016 Evolution ,1% 6,8% 1,1% saison 2015 LA SAISON 2015 EN AQUITAINE UNE HAUSSE DE 5% DES NUITÉES DANS LES HÔTELS ET DANSS LES CAMPINGSS Nuitées en hotels et campings Ensemble France Etrangerr saison 2013 saison 2014 19 932 277 19 963 618 14

Plus en détail

Suivi de la Demande Touristique

Suivi de la Demande Touristique Suivi de la Demande Touristique Année 2013 Synthèse Aquitaine 1 Sommaire 1 Le marché touristique Français 3 2 L Aquitaine : les principaux enseignements 4 3 Synthèse 4 Tableaux de résultats 1.Profil sociodémographique

Plus en détail

DISPOSITIF DUFLOT. Réduire ses impôts grâce à l investissement locatif

DISPOSITIF DUFLOT. Réduire ses impôts grâce à l investissement locatif DISPOSITIF DUFLOT Réduire ses impôts grâce à l investissement locatif SOMMAIRE La loi Duflot remplace la loi Scellier Bénéficiaires de la loi Duflot Conditions liées à l'investissement immobilier Conditions

Plus en détail

SECTION I - NATURE DE L'OCCUPATION ET DE L'UTILISATION DU SOL

SECTION I - NATURE DE L'OCCUPATION ET DE L'UTILISATION DU SOL CHAPITRE I REGLEMENT DE LA Caractère de la zone NA Il s'agit d'une zone naturelle non ou insuffisamment équipée, réservée à une urbanisation future. Cette zone ne peut être urbanisée qu'à l'occasion soit

Plus en détail

Etude BNP Paribas Notre Temps Retraités et l argent

Etude BNP Paribas Notre Temps Retraités et l argent Etude BNP Paribas Notre Temps Retraités et l argent L argent? Les retraités veulent plus de conseil! Comment mieux les accompagner? Conférence de presse Mardi 13 novembre 2012 INTERVENANTS Armand Sanchez

Plus en détail

CONSEIL D ORIENTATION Mardi 24 avril 2012

CONSEIL D ORIENTATION Mardi 24 avril 2012 CONSEIL D ORIENTATION Mardi 24 avril 2012 LOGEMENT DES SAISONNIERS CONTEXTE ENJEUX REGLEMENTATION EXPERIENCES NATIONALES EXPERIENCES LOCALES PISTES D ACTIONS RESSOURCES CONTEXTE 2 499 salariés d été pour

Plus en détail

LISTE DES INFRACTIONS AU CODE DE L'URBANISME ET TEXTES APPLICABLES

LISTE DES INFRACTIONS AU CODE DE L'URBANISME ET TEXTES APPLICABLES LISTE DES INFRACTIONS AU DE L'URBANISME ET S APPLICABLES LES CONSTRUCTIONS NOUVELLES HORS SECTEUR SAUVEGARDE NATURE DE Construction nlle avec SHOB >20 m² quelle que soit sa hauteur L 421-1 et R 421-1 L

Plus en détail

Tourisme en Indre et Loire

Tourisme en Indre et Loire Les Collections l OE2T Collection : Touraine au Jardin s Chiffres Edition Mars 2012 www.economie-touraine.com Tourisme en Indre Loire L Hôtellerie plein air Chiffres Clés Inventaire 2011 s établissements

Plus en détail

commune de Murviel-les-Béziers révision du PLU DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIÈRES

commune de Murviel-les-Béziers révision du PLU DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIÈRES commune de Murviel-les-Béziers révision du PLU DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIÈRES 101 zone N Dispositions applicables à la zone N Caractère de la zone Il s'agit d'une zone naturelle

Plus en détail

VILLE DE GLAND PLAN DE QUARTIER "LA LIGNIERE II" - SECTEUR SUD REGLEMENT

VILLE DE GLAND PLAN DE QUARTIER LA LIGNIERE II - SECTEUR SUD REGLEMENT VILLE DE GLAND PLAN DE QUARTIER "LA LIGNIERE II" - SECTEUR SUD REGLEMENT Seul le document officiel fait foi CHAPITRE I Périmètre Art. 1 Art. 2 Le périmètre du plan de quartier est défini en plan. Le périmètre

Plus en détail

Journée Sortir de l habitat indigne dans les copropriétés dégradées. Hélène Fouquet (Anah), Denis Arsac (DGALN/DHUP)

Journée Sortir de l habitat indigne dans les copropriétés dégradées. Hélène Fouquet (Anah), Denis Arsac (DGALN/DHUP) Outil statistique d ai au repérage s copropriétés fragiles Journée Sortir l habitat indigne dans les copropriétés dégradées Hélène Fouquet (Anah), Denis Arsac (DGALN/DHUP) L outil d ai au repérage s copropriétés

Plus en détail

2.1. PIECES AVANT MISE EN COMPATIBILITE

2.1. PIECES AVANT MISE EN COMPATIBILITE 2. MISE EN COMPATIBILITE DU PLAN LOCAL D URBANISME DE VALLON-PONT-D ARC 2.1. PIECES AVANT MISE EN COMPATIBILITE 2.1.1. Règlement des zones concernées par le projet d infrastructure routière porté par le

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE octobre 2015

NOTE DE CONJONCTURE octobre 2015 NOTE DE CONJONCTURE octobre 215 ENTREPRISES IMMATRICULATIONS & RADIATIONS (source CCI-CFE) Au 8 octobre 215 1996 Formalités dont 517 Créations d entreprises Dont 28 sociétés 236 entreprises individuelles

Plus en détail

Les locations de vacances en Pays basque

Les locations de vacances en Pays basque Les locations de vacances en Pays basque Eléments d'analyse du rapport qualité-prix Comité Départemental du Tourisme Béarn - Pays Basque 811 4, allée des Platanes 6418 Bayonne cedex 1 Préambule 1. La problématique

Plus en détail

Modification de la ZAC Pornichet Atlantique. Réunion publique n 2 du 3 mai 2016

Modification de la ZAC Pornichet Atlantique. Réunion publique n 2 du 3 mai 2016 Modification de la ZAC Pornichet Atlantique Réunion publique n 2 du 3 mai 2016 Modification ZAC Pornichet Atlantique Réunion de concertation n 2 03/05/2016 Modification de la ZAC Pornichet Atlantique Rappel

Plus en détail

Tourisme ; Service d'étude et d'aménagement touristique de l'espace rural ( ) Répertoire ( / /4)

Tourisme ; Service d'étude et d'aménagement touristique de l'espace rural ( ) Répertoire ( / /4) Tourisme ; Service d'étude et d'aménagement touristique de l'espace rural (1981-1988) Répertoire (19930556/1-19930556/4) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1993 1 https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/ir/fran_ir_022737

Plus en détail

Un nouvel acte de la décentralisation autour de trois textes majeurs. Novembre 2015

Un nouvel acte de la décentralisation autour de trois textes majeurs. Novembre 2015 Un nouvel acte de la décentralisation autour de trois textes majeurs Novembre 2015 2 Les trois textes 1. Loi n 2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l action publique territoriale et d affirmation

Plus en détail

Le tourisme des Français*

Le tourisme des Français* Indicateurs clés sur les voyages réalisés en France et l étranger En Europe Hors de l Europe Taux de départ en voyage (en %) 22 20 3 2 1-1 -1 0 0 0 Voyages 15,8 14,1 1,7 1,2 0,5 0 1-6 -8-1 67,0 56,2 10,8

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA SUBVENTION À L'ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ

RÈGLEMENT SUR LA SUBVENTION À L'ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 03-168 RÈGLEMENT SUR LA SUBVENTION À L'ACCESSION À LA PROPRIÉTÉ Vu l'article 82 de l'annexe C de la Charte de la Ville de Montréal (L.R.Q., chapitre C-11.4); Vu le programme

Plus en détail

PARTIE 2 LE TOURISME ET SES ESPACES

PARTIE 2 LE TOURISME ET SES ESPACES PARTIE 2 LE TOURISME ET SES ESPACES 1)- Un espace touristique au Maghreb: l oasis de Tozeur en Tunisie Problématique : - Quelles sont les transformations engendrées par le tourisme mondial dans l oasis

Plus en détail

Rappel : la politique foncière

Rappel : la politique foncière Rappel : la politique foncière Au delà de l'élaboration de documents d'urbanisme, la réalisation des objectifs des collectivités en matière d'aménagement ou d'habitat nécessite la mise en oeuvre d'une

Plus en détail

Dimension de l'espace agricole littoral et dévéloppement touristique

Dimension de l'espace agricole littoral et dévéloppement touristique Dimension de l'espace agricole littoral et dévéloppement touristique Mtimet A. in Camarda D. (ed.), Grassini L. (ed.). Coastal zone management in the Mediterranean region Bari : CIHEAM Options Méditerranéennes

Plus en détail

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays

L'élevage du lapin en Tunisie peut contribuer à résoudre le problème de déficit en viande du pays L'élevage du pin en Tunisie peut contribuer résoudre le problème déficit en vian du pays Bergaoui R. in Rouvier R. (ed.), Baselga M. (ed.). Rabbit production and genics in the Mediterranean area Zaragoza

Plus en détail

Dérogations existantes en matière de travail de nuit et de travail les dimanches et jours fériés : aucune

Dérogations existantes en matière de travail de nuit et de travail les dimanches et jours fériés : aucune Dérogations proposées à l'interdiction de stages la nuit et le dimanche pour les étudiants stagiaires dans l'enseignement secondaire ordinaire à temps plein et dans le module 4 de l'enseignement secondaire

Plus en détail

Le marché des résidences de tourisme

Le marché des résidences de tourisme Le marché des résidences de tourisme Importance et structure du marché des résidences de tourisme Le segment des résidences de tourisme a représenté de l ordre de 4 200-4 250 logements collectifs mis en

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple -Un But -Une Foi MINISTERE DE L'URBANISME ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DECRET N 2004-84 PORTANT ORGANISATION DU MINISTERE DE L'URBANISME ET DE L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme (P.L.U.)

Plan Local d Urbanisme (P.L.U.) Plan Local d Urbanisme (P.L.U.) PROJET DE MODIFICATION SIMPLIFIEE N 2 Zonage des parcelles LIDL Exposé des motifs et des modifications Avril 2015 En application des dispositions de l article L.123-13-3

Plus en détail

Prix de vente : Euros

Prix de vente : Euros Visite du bien : 840821 Localisation : La Livinière Ville proche : Carcassonne Autoroute : A 61 à 28 Km Aéroport : 30 Km Une propriété de charme de 600 m² avec une maison d hôtes + 3 appartements destinés

Plus en détail

G Gestion de structure de loisirs ou d'hébergement touristique

G Gestion de structure de loisirs ou d'hébergement touristique Appellations Directeur / Directrice de camping Directeur / Directrice de casino de jeux Directeur / Directrice de centre nautique Directeur / Directrice de centre sportif Directeur / Directrice de piscine

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon N : 6 - Août 2009

pour l économie du Languedoc-Roussillon N : 6 - Août 2009 Hébergements collectifs:hébergements collectifs.qxd 21/8/29 1:37 Page 1 pour l économie du Languedoc-Roussillon N : 6 - Août 29 Les hébergements collectifs touristiques en Languedoc-Roussillon : plus de

Plus en détail

Chapitre 20 Aire de stationnement hors-rue

Chapitre 20 Aire de stationnement hors-rue Chapitre 20 Aire de stationnement hors-rue Table des matières 20 AIRE DE STATIONNEMENT HORS-RUE... 20-3 20.1 RÈGLES GÉNÉRALES... 20-3 20.1.1 Certificat d'autorisation d'aménager un stationnement... 20-3

Plus en détail

SERVICE EDUCATIF DES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU LOT

SERVICE EDUCATIF DES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU LOT SERVICE EDUCATIF DES ARCHIVES DEPARTEMENTALES DU LOT LA RIVIERE LOT ET L EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE Pierrard Béatrice, professeur chargé du service éducatif Maury Emmanuel, animateur du patrimoine

Plus en détail

CHAPITRE 3 ZONE AU3 Caractère de la zone

CHAPITRE 3 ZONE AU3 Caractère de la zone CHAPITRE 3 ZONE AU3 Caractère de la zone Il s agit de la zone du Cantor destinées aux activités et équipements liés au tourisme et aux loisirs. Elle comprend un secteur h destinée à accueillir l hébergement

Plus en détail

La construction du produit touristique «Via Francigena» en Toscane

La construction du produit touristique «Via Francigena» en Toscane La construction du produit touristique «Via Francigena» en Toscane La transformation de la voie "Via Francigena" de curiosité historique ou chemin de quelques pèlerins, à véritable produit, passe principalement

Plus en détail

M O D E D' E M P L O I. La taxe de séjour pour les particuliers. Communauté d Agglomération Bergeracoise

M O D E D' E M P L O I. La taxe de séjour pour les particuliers. Communauté d Agglomération Bergeracoise La taxe de séjour pour les particuliers M O D E D' E M P L O I Communauté d Agglomération Bergeracoise Avant-propos de véritable outil, ur jo sé de La taxe ent au stinée uniquem de t es t, en notre financem

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon N 8 - Novembre 2011 LES MEUBLÉS LABELLISÉS EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

pour l économie du Languedoc-Roussillon N 8 - Novembre 2011 LES MEUBLÉS LABELLISÉS EN LANGUEDOC-ROUSSILLON pour l économie du N 8 - Novembre 211 LES MEUBLÉS LABELLISÉS EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Le repli de la durée des séjours se confirme en 21 Geneviève PAYEN- INSEE avec la collaboration de la Région En, 7 7

Plus en détail

Grand Poitiers. Exercice 2015

Grand Poitiers. Exercice 2015 Grand Poitiers Rapport annuel sur Prix et la Qualité du Service public de l assainissement non colctif Exercice 2015 Rapport annuel relatif au prix et à la qualité du service public de l'assainissement

Plus en détail

ZONE N. Il s agit d une zone dans laquelle aucune forme d urbanisation n est possible, du fait de la qualité des sites ou de leur caractère inondable.

ZONE N. Il s agit d une zone dans laquelle aucune forme d urbanisation n est possible, du fait de la qualité des sites ou de leur caractère inondable. ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Il s agit d une zone dans laquelle aucune forme d urbanisation n est possible, du fait de la qualité des sites ou de leur caractère inondable. Elle comprend la zone N proprement

Plus en détail

Les champignons parasites des racines de l'amandier

Les champignons parasites des racines de l'amandier champignons parasites s racines l'amandier Guillmin J.J. in Felipe A.J. (ed.), Socias R. (ed.). Séminaire GREMPA sur s portes-greffes l' amandier Paris : CIHEAM Options Méditerranéennes : Série A. Séminaires

Plus en détail

Mise en place du PLAN LOCAL D URBANISME

Mise en place du PLAN LOCAL D URBANISME Mise en place du PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINT-YVI Application de la Loi Littoral à la commune de Logonna-Daoulas Réunion publique du 15 octobre 2015 La Loi LITTORAL : Le cadre réglementaire

Plus en détail

Le crédit-bail en 1976 : retour à la normale

Le crédit-bail en 1976 : retour à la normale Monsieur Philippe Trogan Le en 1976 : rour à la normale In: Economie statistique, N 95, Décembre 1977. pp. 69-73. Citer ce document / Cite this document : Trogan Philippe. Le en 1976 : rour à la normale.

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Commune de la Tranche sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Présentation du Projet d Aménagement et de Développement Durables Réunion publique 06 août 2013 Commune de La Tranche sur Mer/ Citadia-Even / Août 2013

Plus en détail

EXTRAIT DE LA GRILLE DES SPÉCIFICATIONS (Annexe B du règlement de zonage no. 967)

EXTRAIT DE LA GRILLE DES SPÉCIFICATIONS (Annexe B du règlement de zonage no. 967) EXTRAIT DE LA GRILLE DES SPÉCIFICATIONS (Annexe B du règlement de zonage no. 967) USAGES ET CONSTRUCTIONS, NORMES DE LOTISSEMENT ET NORMES D'IMPLANTATION ZONE: 18-I USAGES ET CONSTRUCTIONS: Classe d usages

Plus en détail

QUAI N 1 : UN ESPACE DE SERVICE, LA STATION INTEGREE DE LA GRANDE PLAGNE. 1. Comment fonctionne une station touristique de montagne?

QUAI N 1 : UN ESPACE DE SERVICE, LA STATION INTEGREE DE LA GRANDE PLAGNE. 1. Comment fonctionne une station touristique de montagne? QUAI N 1 : UN ESPACE DE SERVICE, LA STATION INTEGREE DE LA GRANDE PLAGNE. 1. Comment fonctionne une station touristique de montagne? Un espace de service aménagé qui doit articuler développement économique,

Plus en détail

station balnéaire d'agay

station balnéaire d'agay Provence-Alpes-Côte d'azur, Var Saint-Raphaël Agay Références du dossier Numéro de dossier : Date de l'enquête initiale : 2002 Date(s) de rédaction : 2007 Cadre de l'étude : recensement du patrimoine balnéaire

Plus en détail

LE COUP DE FREIN SUR LES UN ATOUT POUR INVESTISSEUR. Particulier Immobilier (Le) N 250. N et date de parution : /02/2009 Diffusion : 35000

LE COUP DE FREIN SUR LES UN ATOUT POUR INVESTISSEUR. Particulier Immobilier (Le) N 250. N et date de parution : /02/2009 Diffusion : 35000 Particulier Immobier Le N 250 N date parution : 250-03/02/2009 Page : 18 Ta : 100 % Particul_250_19_302pdf LE COUP DE FREIN SUR LES UN ATOUT PRIX POUR INVESTISSEUR L' Copyright Particulier Immobier Le

Plus en détail

CHAPITRE IV - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES Ui

CHAPITRE IV - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES Ui 33 CHAPITRE IV - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES Ui NATURE DE L'OCCUPATION ET DE L'UTILISATION DU SOL La zone Ui est destinée aux activités professionnelles, industrielles, commerciales et artisanales de

Plus en détail

" 30 % des entreprises déclarent une hausse de leur activité (33 % en 2006)

 30 % des entreprises déclarent une hausse de leur activité (33 % en 2006) Les résultats de conjoncture touristique pour le mois de juin 2007 affichent une légère baisse par rapport à juin 2006. Au terme de l'enquête téléphonique, réalisée par le CRT et ses partenaires les 2

Plus en détail

DÉPARTEMENT DU RHÔNE 3 - LE RÈGLEMENT. Approuvé le : 13 Février Exécutoire à compter du: 17 Février atelier de l'a.r.u.e.

DÉPARTEMENT DU RHÔNE 3 - LE RÈGLEMENT. Approuvé le : 13 Février Exécutoire à compter du: 17 Février atelier de l'a.r.u.e. DÉPARTEMENT DU RHÔNE COMMUNE DE SAINT-DIDIER-SOUS-RIVERIE PLAN LOCAL D'URBANISME 3 - LE RÈGLEMENT Approuvé le : 13 Février 2009 Exécutoire à compter du: 17 Février 2009 atelier de l'a.r.u.e. Sommaire Notice

Plus en détail

Démographie Evolution de la population

Démographie Evolution de la population Démographie Evolution de la population 14 12 1 8 6 4 Evolution de la population 1968-26, et départements littoraux Indice 1 en 1968 2 sél. 1968 1975 1982 199 1999 26 source : Insee - recensements de la

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UV CARACTERE DE LA ZONE

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UV CARACTERE DE LA ZONE 92 DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UV CARACTERE DE LA ZONE La zone UV délimite les espaces verts des Zones d'aménagement Concerté (ZAC), conformément au b) de l'article L. 123-3 du code de l'urbanisme.

Plus en détail

ETUDE DU PROFIL DES VISITEURS ET DE LA FREQUENTATION EVALUATION DES RETOMBEES SOCIO-ECONOMIQUES DONNEES CONCLUSIVES

ETUDE DU PROFIL DES VISITEURS ET DE LA FREQUENTATION EVALUATION DES RETOMBEES SOCIO-ECONOMIQUES DONNEES CONCLUSIVES ETUDE DU PROFIL DES VISITEURS ET DE LA FREQUENTATION EVALUATION DES RETOMBEES SOCIO-ECONOMIQUES DONNEES CONCLUSIVES DES ETUDES, POUR QUOI FAIRE? Appartenant aux «Grands Sites» - ces paysages emblématiques

Plus en détail

Rapport de présentation du projet de modification simplifiée du PLU

Rapport de présentation du projet de modification simplifiée du PLU Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation du projet de modification simplifiée du PLU Commune de Saint-Cast-le-Guildo Hôtel de Ville 1 place de l Hôtel de Ville 22380 Saint-Cast le Guildo Atelier

Plus en détail

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total

Taux d occupation moyen de la saison d été (mois de mai à septembre) 20,0 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles total Direction du Tourisme Saison d été 2008 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Hôtellerie de plein air Résultats définitifs - Décembre 2008 Une bonne saison

Plus en détail

MINISTERE DE L'ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MINISTERE DE L'ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE MINISTERE DE L'ECOLOGIE ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE LA NATURE ET DES PAYSAGES Sous-direction de la chasse, de la faune et de la flore sauvages 20, avenue de Ségur 75302 PARIS 07 SP Tel. 01.42.19.20.21

Plus en détail

Démographie Evolution de la population

Démographie Evolution de la population Démographie Evolution de la population 14 12 8 6 4 Evolution de la population 1968-26, et départements littoraux Indice en 1968 2 sél. 1968 1975 1982 199 1999 26 source : Insee - recensements de la population

Plus en détail

CHAPITRE 9 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UV

CHAPITRE 9 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UV CHAPITRE 9 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE UV CARACTERISTIQUES GENERALES La zone UV est une zone destinée à l accueil et à l habitat des gens du voyage. Elle admet principalement l habitat constitué de

Plus en détail

PROJET DE RESTRUCTURATION DU SITE DE PLAGNE AIME 2000 (73) Réunion publique du 27 août 2015

PROJET DE RESTRUCTURATION DU SITE DE PLAGNE AIME 2000 (73) Réunion publique du 27 août 2015 PROJET DE RESTRUCTURATION DU SITE DE PLAGNE AIME 2000 (73) Réunion publique du 27 août 2015 ORDRE DU JOUR Le site aujourd hui Les objectifs du projet Les grandes étapes depuis 2011 Le choix d une Zone

Plus en détail

Canton de Montlouis sur Loire

Canton de Montlouis sur Loire Collection : Chiffres Clés des Cantons d'indre et Loire Source : BASILE (Base de données Economique sur l'indre et Loire) 4 bis rue Jules Favre B.P. 41028 37010 Tours Cédex 1 Tél : 02 47 47 20 45 Fax :

Plus en détail

Fiche pratique CAS GENERAL

Fiche pratique CAS GENERAL Fiche pratique Contenu du dossier de permis de construire CAS GENERAL l'imprimé de demande : identité du ou des demandeurs, localisation, superficie terrain, nature travaux, destination constructions,

Plus en détail

Etat des lieux de l offre touristique du territoire. de l Office Intercommunautaire de Tourisme. «Sud Cévennes»

Etat des lieux de l offre touristique du territoire. de l Office Intercommunautaire de Tourisme. «Sud Cévennes» 1 Etat des lieux de l offre touristique du territoire de l Office Intercommunautaire de Tourisme «Sud Cévennes» L offre touristique 2 STRUCTURES TOURISTIQUES 839 Les structures touristiques représentées

Plus en détail

Mieux habiter le bourg de Peyrelevade : synthèse de l'atelier d'urbanisme du 13 février 2016

Mieux habiter le bourg de Peyrelevade : synthèse de l'atelier d'urbanisme du 13 février 2016 Mieux habiter le bourg de Peyrelevade : synthèse de l'atelier d'urbanisme du 13 février 2016 Objet de la réunion : 1. identifier l'occupation du bâti en cœur de bourg et qualifier le bâti vacant, 2. prioriser

Plus en détail

Ville de GRIMAUD. Plan Local d Urbanisme

Ville de GRIMAUD. Plan Local d Urbanisme Ville de GRIMUD Plan Local d Urbanisme 2. PROJET D MENGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURBLE P..D.D. MRS 2012 PROCEDURES DTE PPROBTION DCM Plan d Occupation des Sols 7/01/1989 Modification POS n 1 30/03/2001

Plus en détail

Profil de la clientèle touristique de la montagne des Alpes-Maritimes Eté Manuel Harbreteau

Profil de la clientèle touristique de la montagne des Alpes-Maritimes Eté Manuel Harbreteau Profil de la clientèle touristique de la montagne des Alpes-Maritimes Eté 2009 Manuel Harbreteau Méthodologie Période : 1er juillet au 14 septembre 2009 Lieu : 5 vallées du département des Alpes-Maritimes

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-FLOUR DEPARTEMENT DU CANTAL

COMMUNE DE SAINT-FLOUR DEPARTEMENT DU CANTAL COMMUNE DE SAINT-FLOUR DEPARTEMENT DU CANTAL PLAN LOCAL D URBANISME Modification simplifiée n 3 En application du nouvel article L.153-36 et suivants du code de l urbanisme 2. Note de présentation PLU

Plus en détail

Règlement portant introduction d'une taxe annuelle sur certains immeubles bâtis inoccupés et sur certains terrains à bâtir

Règlement portant introduction d'une taxe annuelle sur certains immeubles bâtis inoccupés et sur certains terrains à bâtir Introduction de la taxe communale spécifique sur certains immeubles prévue par la loi du 22 octobre 2008 portant promotion de l'habitat et création d'un pacte logement avec les communes Historique Version

Plus en détail

Robert Louis Stevenson, auteur de L île au trésor, écrit dans son essai de 1878, En canoë sur les rivières du nord de la France : «Il devrait y avoir

Robert Louis Stevenson, auteur de L île au trésor, écrit dans son essai de 1878, En canoë sur les rivières du nord de la France : «Il devrait y avoir 9 LE TOURISME FLUVIAL EN FRANCE (données 2010) Robert Louis Stevenson, auteur de L île au trésor, écrit dans son essai de 1878, En canoë sur les rivières du nord de la France : «Il devrait y avoir beaucoup

Plus en détail

L'Italie, un pays méditerranéen

L'Italie, un pays méditerranéen Chap. 3 L'Italie, un pays méditerranéen I. L'espace italien a. Une péninsule méditerranéenne - L'Italie c'est d'abord un massif montagneux, les Apennins, de 150 Km de large et qui s'étire jusqu'en Sicile.

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIERES N

DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIERES N PARTIE 4 DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIERES N PLU de REIMS Règlement 225 PLU de REIMS Règlement 226 DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Cette zone de protection

Plus en détail

GUIDE DES LABELS DES SITES PUBLICS

GUIDE DES LABELS DES SITES PUBLICS GUIDE DES LABELS DES SITES PUBLICS www.adt-herault.fr POURQUOI S ENGAGER DANS UNE DEMARCHE DE QUALIFICATION? Intégrer une démarche qualifiante, apporte dans un tout premier temps la reconnaissance de ce

Plus en détail

ANNEXE TEXTES RÉGLEMENTAIRES

ANNEXE TEXTES RÉGLEMENTAIRES ANNEXE TEXTES RÉGLEMENTAIRES Le Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée figure, dans ses aspects juridiques, à l intérieur du Code de l environnement (Articles L. 361-1 et L. 365-11

Plus en détail

Modification simplifiée n 2 du Plan Local d Urbanisme

Modification simplifiée n 2 du Plan Local d Urbanisme COMMUNE DE CUGAND Département de la Vendée Modification simplifiée n 2 du Plan Local d Urbanisme Août 2015 Pièce n 1) NOTICE EXPLICATIVE Réalisation : Direction des études et de l aménagement Procédures

Plus en détail

Cet hiver, accostez en montagne!

Cet hiver, accostez en montagne! Cet hiver, accostez en montagne! Brest - Alpe d Huez en 3 h 30 * Séjours groupes Tout compris *Temps moyen de trajet incluant le vol Brest Grenoble et transfert en autocar Aéroport - Station Alpe d'huez

Plus en détail

Démographie Evolution de la population

Démographie Evolution de la population Démographie Evolution de la population 5 4 3 Evolution de la population 1968-26, et départements littoraux Indice 1 en 1968 2 Indice 1 1 sél. 1968 1975 1982 199 1999 26 source : Insee - recensements de

Plus en détail

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès

Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue à chêne kermès Impact du pâturage hivernal par des brebis sur une végétation de garrigue chêne kermès Arnaud M., Molénat G., Vincent M. Systèmes sylvopastoraux. Pour un environnement, une agriculture une économie durabs

Plus en détail

Règlement de la zone AUC

Règlement de la zone AUC Règlement de la zone AUC Caractère de la zone : Il s'agit d'une zone destinée à permettre l'extension de l'urbanisation principalement d habitat, sous forme d'opération d'ensemble exclusivement et sous

Plus en détail

Conférence départementale de l eau des Deux-Sèvres

Conférence départementale de l eau des Deux-Sèvres Conférence départementale de l eau des Deux-Sèvres Action foncière du Département pour la protection de l eau Préfecture des Deux-Sèvres Niort, le 4 octobre 2016 04/10/16 Direction départementale des territoires

Plus en détail

O R D R E D U J O U R SEANCE DU CONSEIL DE TERRITOIRE. Hôtel de ville de CRETEIL

O R D R E D U J O U R SEANCE DU CONSEIL DE TERRITOIRE. Hôtel de ville de CRETEIL O R D R E D U J O U R SEANCE DU CONSEIL DE TERRITOIRE DU 1 er FÉVRIER 2017 Hôtel de ville de CRETEIL - 1 - Approbation du compte rendu du conseil de territoire du 14 décembre 2016. Communication des décisions

Plus en détail

Résidence de Tourisme**** ont du Gard

Résidence de Tourisme**** ont du Gard P Résidence de Tourisme**** ont du Gard Pont du Gard, l emblème du département A mi-chemin entre mer Méditerranée et montagne des Cévennes Parc National des Cévennes 50 min. Résidence de Tourisme ****

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE BELFORT

PLAN LOCAL D URBANISME DE BELFORT Annexe 7 COMMUNE DE BELFORT PLAN LOCAL D URBANISME DE BELFORT MODIFICATION DOSSIER D ENQUETE PUBLIQUE 2012 1 - NOTICE EXPLICATIVE Additif au rapport de présentation Modifié après enquête publique SOMMAIRE

Plus en détail

Géographie : chapitre 4 : Les mobilités de la population

Géographie : chapitre 4 : Les mobilités de la population Géographie : chapitre 4 : Les mobilités de la population Introduction En raison des mutations économiques et des transformations du mode de vie, la population française est de plus en plus mobile: -pour

Plus en détail

Réforme de la fiscalité de l aménagement

Réforme de la fiscalité de l aménagement Réforme de la fiscalité de l aménagement Direction départementale des Territoires Service prospective urbanisme risques décembre 2011 Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et

Plus en détail

Pays de Béziers Chiffres clés 2008/2009 OBSERVATOIRE DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE

Pays de Béziers Chiffres clés 2008/2009 OBSERVATOIRE DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE www.adt-herault.fr Pays de Béziers Chiffres clés 2008/2009 ) OBSERVATOIRE DE L ÉCONOMIE TOURISTIQUE Pays de Béziers Béziers Sérignan La destination en chiffres... 28 communes (Liste page 12) 1 communauté

Plus en détail