Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres)"

Transcription

1 Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Projet conduit selon la Démarche Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM) Validé au niveau «OR» au stade conception

2 Le site : - Un terrain vierge inséré dans une zone résidentielle - En contrebas du terrain un relais EDF devant lequel passe la RD4 - Terrain est constitué de restanques qui constituent une pente importante vers le nord.

3 Le site : vue SUD

4 choix du site de construction Un site imposé qui se révèle adapté favorable à la démarche BDM : Favoriser la densité urbaine une zone déjà construite une dent creuse dans un quartier Une double orientation SUD / NORD Mise à part un masque solaire spécifique - pas de masques solaires qui pourraient porter de l'ombre en hiver sur le bâtiment Permettre l'utilisation des transports doux et/ou collectifs Les transports en commun sont à moins de 10 minutes à pied du site Il existe des aménagements pour les vélos dans le quartier Avoir des commerces et des services à proximité Des commerces alimentaires sont à moins de 10 minutes à pied du site ( m) Des services de restauration sont à moins de 10 minutes à pied du site ( m)

5 S adapter au site S'adapter au site Limiter les travaux de terrassement Veiller à ne pas gêner le voisinage (masques solaires sur leurs façades sud...) Les eaux pluviales sont gérées (écoulement, bassin de rétention...) Respecter les règles de l'architecture bioclimatique en milieu méditerranéen Optimiser l'emplacement du bâtiment en fonction du terrain et de ses contraintes Optimiser la forme du bâtiment pour répondre aux exigences bioclimatiques Vérifier que les pièces à usage principal du bâtiment reçoivent du soleil en hiver et s'en protègent en été Vérifier que le bâtiment puisse être ventilé la nuit en été et protégé des vents en hiver

6 Plan de Masse paysager

7 Coupe Hôtel

8 Architectes : Mauro VENEZIANO Qualité environnementale et performance énergétique : CONCEPT BIO

9 choix du des matériaux Utiliser des matériaux sains et durables Privilégier des matériaux à faible impact sur la santé Privilégier des matériaux à faible énergie grise Privilégier la filière sèche Privilégier les matériaux issus de ressources renouvelables et durables Privilégier les matériaux pouvant être mis en œuvre par les entreprises régionales Privilégier l'utilisation des matériaux disponibles régionalement Favoriser la formation ou l'accompagnement technique des équipes sur le chantier Ossature bois Ouate de cellulose et fibre de bois Bardage en douglas et Foudermax les peintures, les lasures, les revêtements de sol, les boiseries et les autres matériaux utilisés dans les espaces intérieurs seront tous au minimum avec un Ecolabel européen.

10 Economie et sobriété Énergie Rechercher une performance énergétique supérieure aux normes en vigueur Utiliser un système de Utiliser un système de chauffage basse température Ne pas utiliser, à titre principal, de système de chauffage électrique par effet Joule

11 Economie et sobriété Énergie Rechercher une performance énergétique supérieure aux normes en vigueur Utiliser un système de chauffage basse température Ne pas utiliser, à titre principal, de système de chauffage électrique par effet Joule Valeurs rapportées à la surface de référence énergétique Maison C Surface de référence énergétique A RE : 303,3 m 2 Méthode utilisée: Méthode mensuelle Certification standard passif: Critères respectés? Besoin de chaleur de chauffage annuel: 11,33 kwh/(m 2 a) 15 kwh/(m 2 a) oui Résultat du test d'infiltrométrie: 0,6 h -1 0,6 h -1 oui Besoin en énergie primaire (eau chaude sanitaire, chauffage, électricité auxiliaire et domestique): Besoin en énergie primaire (eau chaude sanitaire, chauffage et électricité auxiliaire): 78 kwh/(m 2 a) 120 kwh/(m 2 a) oui 36 kwh/(m 2 a) Besoin en énergie primaire économisée par la production d'électricité photovoltaïque: 0 kwh/(m 2 a) Puissance de chauffage: 13 W/m 2 Surchauffe estivale: 4,6 % sup. à 25 C et surchauffe à 26 C 0,0% Besoin de refroidissement annuel: kwh/(m 2 a) 15 kwh/(m 2 a) Puissance de refroidissement: 5,6 W/m 2

12 Economie et sobriété Énergie Rechercher une performance énergétique supérieure aux normes en vigueur Utiliser un système de chauffage basse température Ne pas utiliser, à titre principal, de système de chauffage électrique par effet Joule Valeurs rapportées à la surface de référence énergétique HÔTEL Surface de référence énergétique A RE : 450,0 m 2 Méthode utilisée: Méthode mensuelle Certification standard passif: Critères respectés? Besoin de chaleur de chauffage annuel: 9 kwh/(m 2 a) 15 kwh/(m 2 a) oui Résultat du test d'infiltrométrie: 0,6 h -1 0,6 h -1 oui Besoin en énergie primaire (eau chaude sanitaire, chauffage, électricité auxiliaire et domestique): Besoin en énergie primaire (eau chaude sanitaire, chauffage et électricité auxiliaire): 95 kwh/(m 2 a) 120 kwh/(m 2 a) oui 38 kwh/(m 2 a) Besoin en énergie primaire économisée par la production d'électricité photovoltaïque: kwh/(m 2 a) Puissance de chauffage: 10 W/m 2 Surchauffe estivale: 5,0 % sup. à 25 C et surchauffe à 26 C 0,0% Besoin de refroidissement annuel: kwh/(m 2 a) 15 kwh/(m 2 a) Puissance de refroidissement: 5,9 W/m 2

13 Economie et sobriété Énergie Rechercher une performance énergétique supérieure aux normes en vigueur Utiliser un système de chauffage basse température Ne pas utiliser, à titre principal, de système de chauffage électrique par effet Joule Maison C HÔTEL BESOIN DE CHAUFFAGE kwh/(m²*a) BESOIN DE CHAUFFAGE kwh/(m²*a) Déperditions conductives QT 52,8 Déperditions aérauliques QL 3,1 Total des déperditions 55,9 Déperditions conductives QT 34,3 Déperditions aérauliques QL 2,3 Total des déperditions 36,6 Apports solaires 49,8 Apports internes 11,7 Total des apports pris à : 72% 44,5 Besoin de chauffage 11,3 Apports solaires 19,8 Apports internes 11,4 Total des apports pr 89% 27,9 Besoin de chauffage 8,7

14 Economie et sobriété Utiliser des énergies renouvelables Les besoins en eau chaude sanitaire sont produits majoritairement par des énergies renouvelables HÔTEL Au moins la moitié du chauffage est d'origine renouvelable Au moins la moitié de l'énergie consommée est d'origine renouvelable Maison C

15 Economie et sobriété Réduire la consommation électrique Équiper les points lumineux de lampes basse consommation Installer des équipements basse consommation pour la VMC Disposer, d'un système centralisé d'extinction de tous les circuits électriques Maîtriser les consommations Un compteur électrique spécifique pour l'éclairage est installé Un système spécifique pour le comptage de l énergie de chauffage est installé Un compteur électrique spécifique pour les équipements fortement consommateurs du bâtiment (bureautique, autres usages )

16 Confort et santé : Confort Thermique Stocker la chaleur en hiver et la fraîcheur en été, par l'inertie du bâtiment Les constructions à usage permanent sont isolées par l'extérieur ou dans la masse Les locaux à usage permanent sont à forte inertie Les locaux à usage intermittent sont à faible inertie, mais équipés d'un chauffage à régulation indépendante asservi à une présence Le bâtiment est équipé d'un ou plusieurs puits provençaux, adaptés aux besoins La construction dispose d'un système de surventilation de nuit en été La construction est équipée d'un système de ventilation double flux La construction ne nécessite pas de climatisation pour respecter la température maximale de confort en été Maîtriser les apports solaires

17 Confort et santé, suite Qualité acoustique et phonique Limiter les nuisances sonores du bâtiment Le bâtiment limite ses nuisances sonores vers l'extérieur Confort visuel (Favoriser la lumière naturelle et les vues) Toutes les pièces et locaux de jour disposent d'au moins une fenêtre donnant sur l'extérieur ou sur un puits de lumière Toutes les pièces et locaux de jour bénéficient d'un horizon supérieur à 10 mètres Qualité de l'air Le système de ventilation est équipé d'un filtre à pollen Le système de ventilation respecte le débit réglementaire

18 Siège Social 8 rue du moulin Grasse Tél : +33(0) Concept BIO à Aix 16 cours sextius Aix en Provence Tél : +33(0) Tél : +33(0) Fax : +33 (0)

Visite du Lycée du Pic Saint Loup

Visite du Lycée du Pic Saint Loup VAD - ENVIROBAT 8 Juillet 2005 Visite du Lycée du Pic Saint Loup Maîtrise d'ouvrage à Région Languedoc-Roussillon ADRET, AMO HQE S Maîtrise d'oeuvre t - C HYDRAP, paysagiste l TRIBU, BET HQE é MALIVER,

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Siège social de Sorea Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Concevoir ensemble Afin d appréhender toutes les dimensions de la performance énergétique et environnementale, cr&on,

Plus en détail

MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES

MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES CONSEIL GENERAL DE LA CHARENTE DIRECTION DE L AMENAGEMENT ET DE L EDUCATION SERVICE DES BATIMENTS MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES ANTENNE DE SOYAUX MAITRISE D ŒUVRE: ARCHITECTE: BUREAUX D ETUDES:

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif

Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Construction Bois & Logement Social : du passif au positif J.-M. Gremmel 1 Construction Bois & Logement Social : du passif au positif Dynamik der Niedrigenergiegebäude Perspektiven für den Holzsektor Jean-Marc

Plus en détail

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/12/2003 Date livraison fin 2005 Distribution des logements 10 log. ind. PLUS SH : 1021 m² SU : 1116 m² Label ou certification

Plus en détail

Atelier Transversal des Zones Pilotes Habitat. Intervention sur la ZPH des Bouquets commune de Volvic

Atelier Transversal des Zones Pilotes Habitat. Intervention sur la ZPH des Bouquets commune de Volvic 3bis rue des remises 94100 SAINT MAUR DES FOSSES Tel: 01 45 11 24 30 fax : 01 45 11 24 37 émail: ecosphere@ecosphere.fr 2 ème Atelier Transversal des Zones Pilotes Habitat Intervention sur la ZPH des Bouquets

Plus en détail

VILLE DE NARBONNE. un projet pilote véritable préfiguration du quartier durable du théâtre. DOSSIER DE PRESSE JEUDI 22 JUIN 2006

VILLE DE NARBONNE. un projet pilote véritable préfiguration du quartier durable du théâtre. DOSSIER DE PRESSE JEUDI 22 JUIN 2006 CRECHE ZERO ENERGIE un projet pilote véritable préfiguration du quartier durable du théâtre. DOSSIER DE PRESSE JEUDI 22 JUIN 2006 La crèche Zéro Energie dont l ouverture est prévue pour l été 2007 est

Plus en détail

Conception d une maison passive

Conception d une maison passive L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables ASDER LA MAISON DES ENERGIES Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés - Conseil en matière d énergie et habitat

Plus en détail

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö

fiche de synthèse Description du projet maison passive Misweb synthèse du bureau d'études Viheriö Depuis février 2010, le bureau d'études thermiques Viheriö accompagne le maître d'œuvre Evolia ainsi que les maîtres de l'ouvrage dans la conception du projet de maison passive certifiée MISWEB. Cette

Plus en détail

CHARTE POUR DES OPERATIONS D AMENAGEMENT ET DE CONSTRUCTION DURABLES

CHARTE POUR DES OPERATIONS D AMENAGEMENT ET DE CONSTRUCTION DURABLES CHARTE POUR DES OPERATIONS D AMENAGEMENT ET DE CONSTRUCTION DURABLES Objectif 1: Concevoir le plan masse selon une approche bioclimatique Mesure n 1: Le découpage des parcelles et le dessin des voiries

Plus en détail

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012

PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012. Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 PERFORMANCE THERMIQUE DES ENVELOPPES ÉTUDES DE CAS EN RT2012 Vincent BRAIRE Etats généraux du bois, Angers le 11 Octobre 2012 SOMMAIRE Les contours de la RT2012 Garantie de résultat VILLAVENIR + Atlantique

Plus en détail

Le nouveau bâtiment de Cugnaux : certifié HQE, Basse Consommation et à Énergie Positive

Le nouveau bâtiment de Cugnaux : certifié HQE, Basse Consommation et à Énergie Positive Le nouveau bâtiment de Cugnaux : certifié HQE, Basse Consommation et à Énergie Positive Dénomination sociale : Total Infrastructures Gaz France Adresse Postale siège social : 49, avenue Dufau - BP 522-64010

Plus en détail

Groupe Scolaire Nelson Mandela, Juvignac (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO QEB Ville de. Philippe Guigon. Stéphane Goasmat SAI

Groupe Scolaire Nelson Mandela, Juvignac (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO QEB Ville de. Philippe Guigon. Stéphane Goasmat SAI Commission d évaluation : Conception du 18/05/2016 Groupe Scolaire Nelson Mandela, Juvignac (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO QEB Ville de Juvignac (34) Stéphane Goasmat SAI Philippe Guigon

Plus en détail

SALLE MULTISPORT LA FARE LES OLIVIERS, (13)

SALLE MULTISPORT LA FARE LES OLIVIERS, (13) Candidature Off du Développement Durable Octobre 2014 SALLE MULTISPORT LA FARE LES OLIVIERS, (13) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO VILLE DE LA FARE LES OLIVIERS MONTECRISTO GRONTMIJ 1 La ville

Plus en détail

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion

Sommaire. L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE Sommaire L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Analyse du confort Conclusion EXEMPLAIRES NOVEMBRE 2 L opération étudiée Situation géographique 3857 Le cheylas Isère

Plus en détail

CFM. Extension Centre de Formation Multimétiers pour les jeunes apprentis L'ECOLOGIE POUR TOUS. l'intelligence agrèable

CFM. Extension Centre de Formation Multimétiers pour les jeunes apprentis L'ECOLOGIE POUR TOUS. l'intelligence agrèable CFM Extension Centre de Formation Multimétiers pour les jeunes apprentis L'ECOLOGIE POUR TOUS l'intelligence agrèable Emmanuelle JUTAN Ludovic LACHAVANNE Sirine TOUZANI Ferran YUSTA GARCIA - Producteur

Plus en détail

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie

CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie CHAUFFER SON EAU ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie 1/ Répartition des consommations d énergie dans un habitat moyennement isolé (années

Plus en détail

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Réunion d information à destination des maîtres d ouvrage Claire MENIGOZ - Chargée de mission QEB/Energie Ascomade La HQE dans les établissements scolaires,

Plus en détail

Performance énergétique et thermique des bâtiments

Performance énergétique et thermique des bâtiments Performance énergétique et thermique des bâtiments recueil sur CD-ROM Référence : 3135311CD ISBN : 978-2-12-135311- Année d édition : 2010 Analyse Un diagnostic de Performance Energétique (DPE) est désormais

Plus en détail

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement

L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Comment améliorer la performance énergétique chez vous? en LIMOUSIN L Espace INFO ÉNERGIE de Limousin Nature Environnement Emilie RABETEAU Anthony BROC Jean Jaques RABACHE Conseiller INFO ÉNERGIE Qu est

Plus en détail

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE

Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Performance énergétique des bâtiments neufs et labels HPE Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance énergétique

Plus en détail

Référentiel du label «Bâtiment Energie Environnement» RENOVATION

Référentiel du label «Bâtiment Energie Environnement» RENOVATION Référentiel du label «Bâtiment Energie Environnement» RENOVATION Etabli suivant l arrêté du 29 septembre 2009 relatif au contenu et aux conditions d attribution du label «haute performance énergétique

Plus en détail

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN

Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN RT2012 Jérôme Alba Président d EnR Concept Vice-président d ENERPLAN 100 Evolution des consommations d'énergie chauffage et ECS en résidentiel 90 80 EnR Gaz Nat. 70 Electricité 60 50 40 30 20 10 0 1950

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROJET

PRÉSENTATION DU PROJET IUT DE BÉZIERS PRÉSENTATION DU PROJET MAÎTRE D OUVRAGE Communauté d agglomération Béziers Méditerranée MANDATAIRE DU MAÎTRE D'OUVRAGE SEBLI PROGRAMME Construction d'un l IUT comprenant 4 départements,

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 6.4 Systèmes ATELIER Piotr Wierusz-Kowalski AUTOMNE 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be 2 TABLE DES MATIERES OBJECTIFS

Plus en détail

Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique. Répartition des surfaces vitrées selon les façades 0% 6% 12% 40%

Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique. Répartition des surfaces vitrées selon les façades 0% 6% 12% 40% RAPPORT Numéro du rapport : # 01 Titre : Présentation des résultats graphiques (intermédiaires) de l'étude thermique La présentation se porte sur la version 0 situation existante : Répartition des surfaces

Plus en détail

Une offre unique sur le marché au coeur des Landes de Gascogne

Une offre unique sur le marché au coeur des Landes de Gascogne Des maisons bois écologiques : Les Maisons seront entièrement réalisées en ossature bois en pins des Landes. Trois types de maisons sont proposés. Toutes seront à Très Hautes Performances Energétiques.

Plus en détail

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive

Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Les besoins énergétiques des bâtiments à basse consommation et à énergie positive Jean-Christophe VISIER, directeur Energie Santé Environnement, CSTB 26 juin 2009Date Energie Santé Environnement PAGE 1

Plus en détail

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE

AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE AMÉNAGER AVEC LE CLIMAT POUR MAITRISER L'ÉNERGIE pour un aménagement DURABLE Syndicat Départemental d'energie et d'equipement de la Vendée Avril I 2009 HABITAT ET CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Le contexte La

Plus en détail

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général

Réunion Conseil Régional île de France. Olivier Barry Directeur Général Olivier Barry Directeur Général 42 communes 6 500 logements 140 groupes Raréfaction des énergies Le contexte Gestion des ressources Prise de conscience politique à travers Le lancement du terme «facteur

Plus en détail

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA

CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée BBCA 7 e Forum International Bois Construction FBC 2017 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL E. Syriani 1 CONFORT & BIEN-ÊTRE des collaborateurs de la DREAL Zoom sur une écoconstruction labellisée

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S)

NOTICE DESCRIPTIVE DU PROJET DE CONSTRUCTION DE LOGEMENT(S) DURABLE(S) APPEL A PROJETS PERMANENT Documents à produire Les candidats constitueront un dossier comprenant : _ une copie du dossier de demande de permis de construire (la qualité du volet paysager sera déterminante)

Plus en détail

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation

CHAUFFER LE SOLEIL AVEC. Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation SON EAU CHAUFFER ET SA MAISON AVEC LE SOLEIL Devenez producteur d énergie renouvelable Baissez vos factures d énergie Profitez des aides de l Agglo en neuf et rénovation 1/ Répartition des consommations

Plus en détail

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE CONTRAINTES ET ATOUTS LES CONTRAINTES : - Un bâtiment existant : pas de liberté sur les orientations - Une parcelle contrainte -

Plus en détail

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Paris, le 19 Avril 2013 Introduction Ce document a pour but de

Plus en détail

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA

Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA Emmanuelle BRIERE Responsable technique Ventilation et traitement d air des bâtiments chez UNICLIMA 1 Sommaire - La profession au sein d UNICLIMA - La ventilation en France - Concilier efficacité énergétique

Plus en détail

L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE

L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE LA COLOMBIERE A CHALONS EN CHAMPAGNE (51) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/07/2004 Date livraison début 2007 Distribution des logements 9 log. col. PLUS SH :

Plus en détail

Le bâtiment des Energies Nouvelles a fait l objet d une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE) dans sa conception et sa réalisation. L objectif de cette démarche volontariste est de réaliser

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves choisi de la

Plus en détail

LE MONET. Saint Denis

LE MONET. Saint Denis LE MONET Saint Denis GUIDE PRATIQUE CE GUIDE EST À VOTRE DISPOSITION POUR PRENDRE EN MAIN LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES DU BATIMENT. CET IMMEUBLE DE BUREAUX EST CERTIFIÉ NF BATIMENT TERTIAIRE DÉMARCHE HQE. IL

Plus en détail

Présentation du suivi énergétique. 1 boulevard de Nancy Strasbourg Tel :

Présentation du suivi énergétique. 1 boulevard de Nancy Strasbourg Tel : Présentation du suivi énergétique solaresbauen SARL 1 boulevard de Nancy 67000 Strasbourg Tel : 03 88 30 97 74 www.solares-bauen.fr Moyens mis en œuvre : Architecture Moyens mis en œuvre : interface WEB

Plus en détail

Villa Cossus-Bay, Montpellier (34)

Villa Cossus-Bay, Montpellier (34) Commission d évaluation : CONCEPTION du 23 avril 2014 V3 Villa Cossus-Bay, Montpellier (34) Maître d Ouvrage Architecte BE Technique AMO A.Bay S.Cossus Gael Lhenry CAEP Philippe Guigon Accompagnateur :

Plus en détail

27 logements intermédiaires à ossature bois

27 logements intermédiaires à ossature bois 27 logements intermédiaires à ossature bois 25870, Auxon-Dessous Présentation Formes urbaines variées : habitat collectif, intermédiaire et individuel. La densité de l'habitat est devenue une préoccupation

Plus en détail

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française

Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Focus 2 L eau chaude sanitaire, Une particularité française Les solutions thermodynamiques dans l individuel et le collectif, Cédric BEAUMONT Directeur technique 2 Le poids de l eau (les enjeux de l ECS)

Plus en détail

Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes

Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes Le Bâtiment à Energie Positive du Centre Hospitalier de NIORT 1 er Bâtiment de santé à Energie Positive en Poitou-Charentes - Ce nouveau bâtiment est un hôpital de jour, composé de bureaux de consultations,

Plus en détail

Ventilation et bâtiment BBC

Ventilation et bâtiment BBC Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durable en Montagne Chambéry 28 avril 2011 Ventilation et bâtiment BBC julien.boxberger@allieair.fr Sommaire Contexte Le double flux Surventilation

Plus en détail

EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE

EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE Rénovation d un bâtiment de bureaux 154 avenue Thiers Lyon Pour le compte de SOFILO Contexte de l opération La maîtrise d ouvrage : Maître

Plus en détail

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Réunion d information à destination des maîtres d ouvrage Claire MENIGOZ - Chargée de mission QEB/Energie ASCOMADE Plan de l intervention 1. Eléments

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

Développement durable. Gestion durable de l hôpital

Développement durable. Gestion durable de l hôpital Développement durable Gestion durable de l hôpital Gestion - Durable Action de gérer - Administrer pour son propre compte ou le compte d un autre - Gouverner Pour l hôpital : - Assurer la pérénité de son

Plus en détail

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

La maison bioclimatique. Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires La maison bioclimatique Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr 03 83 37 25 87 1 Sommaire Introduction Le Plan Climat Énergie du Grand Nancy et de la ville de

Plus en détail

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017

SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 SALON RÉHABITAT 11 mars 2017 Le Cluster Eco-Energies Objectif: Favoriser le développement économique des entreprises Domaine d activité: La filière du bâtiment performant (maîtrise de l énergie, efficacité

Plus en détail

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes

Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Projet ISTHME Méthodologie de comparaison calculs mesures intégrant l analyse de sensibilité et la propagation d incertitudes Rofaïda Lahrech CSTB avec la contribution de : Jean Robert Millet et Laurent

Plus en détail

Tableaux récapitulatifs des données

Tableaux récapitulatifs des données Tableaux récapitulatifs des données Ce rapport récapitule les données techniques saisies dans le cadre d un projet existant et de projets simulés avec le logiciel Bati-Cube. Vous retrouverez l ensemble

Plus en détail

Première pierre Etablissement d Accueil. Dossier de presse. du Jeune Enfant rue d Artois. samedi 9 juillet Contacts. Image non contractuelle

Première pierre Etablissement d Accueil. Dossier de presse. du Jeune Enfant rue d Artois. samedi 9 juillet Contacts. Image non contractuelle Dossier de presse Image non contractuelle Première pierre Etablissement d Accueil du Jeune Enfant rue d Artois Contacts VILLE DE BESANÇON Direction Architecture Karine GUIPET 03 81 41 55 46 Aménagement

Plus en détail

EQUIPEMENT CONCERNÉ PAR LES TRAVAUX

EQUIPEMENT CONCERNÉ PAR LES TRAVAUX Formulaire : Appel à projets «Construction d équipements publics sportifs ou culturels» Date limite de réception des dossiers : 15 décembre 2011 12 h Bénéficiaire : Raison sociale :.. N SIRET : Code APE

Plus en détail

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons

Ventilation un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons un atout pour la performance thermique et la qualité de l air dans nos maisons Marie-Alix VIALLE Partenaires financiers L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Énergies Renouvelables Association

Plus en détail

«Garder son logement frais en été» Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires

«Garder son logement frais en été» Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires «Garder son logement frais en été» Espace INFO ÉNERGIE Nancy Grands Territoires nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE Les gestes à adopter pour un logement frais Les travaux améliorant le confort

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE

RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE RETOUR D EXPERIENCE SUR UNE MAISON PASSIVE Les ingénieurs conseil d HELIASOL ont fait une visite de 3 jours dans une maison passive dont ils ont fait l étude et l optimisation thermique. L objectif était

Plus en détail

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017

Rencontre du BTP sur la RT Rappels réglementaires. DREAL Occitanie. DDT de l Ariège. FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Rencontre du BTP sur la RT 2012 DREAL Occitanie DDT de l Ariège Rappels réglementaires Aurélie DEUDON Jean-Luc BERTOLA FOIX Préfecture 31 janvier 2017 Contexte et objectifs De la RT 2005 à la RT 2012 :

Plus en détail

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Sommaire 1 -Présentation n du CNIDEP 2 -Présentati ion du projet 3 -Les cibles de la HQE 4 -La gestion énergé

Plus en détail

Maison des énergies. rue Paul Vinot 70400, Héricourt

Maison des énergies. rue Paul Vinot 70400, Héricourt Maison des énergies rue Paul Vinot 70400, Héricourt Présentation La construction du Pôle Energie d Héricourt portée par les collectivités de Franche-Comté est destinée à former et sensibiliser tous les

Plus en détail

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif

Construction d'un bâtiment tertiaire neuf au standard BBC avec une démarche orientée bâtiment passif > Architecte / Bureau d'études Appel à projets bâtiments économes en énergie Cette fiche a été réalisée dans le cadre du deuxième appel à projets «bâtiments économes en énergie» lancé début 2009 par l

Plus en détail

MAISONS AUTONOMES PRÉFABRIQUÉES AU QUÉBEC

MAISONS AUTONOMES PRÉFABRIQUÉES AU QUÉBEC PRÉFABRIQUÉES AU QUÉBEC NOUS SIMPLIFIONS LA VOIE, DE LA CONSTRUCTION À L INSTALLATION www.iland-durabilite.ca PRÉSENTATION ILAND CANADA ILAND est une société qui a commencé ses activités en développant

Plus en détail

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie

SUCCESS STORY. Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie SUCCESS STORY Nouvelle cité administrative de Seraing : premier immeuble passif de bureaux en Wallonie Contexte Soucieuse de proposer à ses citoyens un service administratif efficace, moderne et regroupé,

Plus en détail

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005

LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 LABEL: Haute Performances Energétiques HPE 2005 Le label HPE à été mis en place dans le cadre de la Réglementation Thermique RT 2005 et est défini par l'arrêté du 8 mai 2007 relatif au contenu et aux conditions

Plus en détail

Un exemple de Mixité Bois-Béton

Un exemple de Mixité Bois-Béton Jean marie HAQUETTE Gilles Amblard Un exemple de Mixité Bois-Béton Résidence 'La Belle Estelle' à Candillargues Conception: Crouzet Jaumes Architectes Assistés de: Calder (structure bois béton) Alabiso

Plus en détail

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC

La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE. Part de l eau chaude sanitaire dans une maison individuelle rénovée BBC La clé INSTALLATION D EAU CHAUDE OPTIMISEE Dans les bâtiments performants, la quantité d énergie utilisée pour la production de l eau chaude représente une part importante des besoins d énergie et, si

Plus en détail

L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts

L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts L OPAC de PARIS C est quoi? L OPAC DE PARIS 120.000 logements 55.000 parkings 4.500 commerces 100 hectares d espaces verts C est qui? L OPAC DE PARIS 350.000 habitants 2.500 collaborateurs L OPAC DE PARIS

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

Présentation du logiciel. Kephi 2.2

Présentation du logiciel. Kephi 2.2 Présentation du logiciel Kephi 2.2 Ce logiciel de dimensionnement thermique utilise les algorithmes de calcul du PHI (Passiv Haus Institut) avec de nombreuses fonctionnalités en plus: Adaptation à la réglementation

Plus en détail

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS

COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS COLLOQUE PROFESSIONNEL ECOBAT PARIS ECOBAT - MARS 2010 1 ECOBAT Retour d experiences sur le label BBC-Effinergie Catherine BONDUAU Assises de l'énergie - Janvier 2010 2 Le niveau d exigence à atteindre

Plus en détail

Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme

Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme Aménagement de l espace rural et urbanisme durable Intervention du 23 avril 2008 Sylvain AVRIL - Aduhme Sommaire Pollution Economie et écologie Habitat et Environnement Urbanisme Durable s 1 Pollution

Plus en détail

Un projet à énergie positive

Un projet à énergie positive Reconstruction des Magasins des Archives Départementales du Nord Un projet à énergie positive Reconstruction des magasins des Archives Départementales du Nord Reconstruction des Magasins des Archives Départementales

Plus en détail

Projet de Permis de Construire M Rouquette / Mme Lafittau

Projet de Permis de Construire M Rouquette / Mme Lafittau Projet de Permis de Construire M Rouquette / Mme Lafittau Maître d ouvrage : M Rouquette L Lafittau Lieu d exécution Département : 46 Commune : Cahors Lieu dit : Côte d Arbouis Parcelle : DT Section :

Plus en détail

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex?

Quelle est la différence entre la méthode TH-C-E et TH-C-E ex? Glossaire BBC-Effinergie Qu est-ce que la méthode TH-C-E? La méthode de calcul utilisée par les certificateurs du label BBC-Effinergie, est la méthode réglementaire française TH-C-E établie par le CSTB.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z

Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Formation Bâtiment Durable : Bâtiment durable de A à Z Bruxelles Environnement Ilot Picard : présentation du projet Antoine HUPIN, Responsable du patrimoine URBANI s.a. Objectifs de la présentation/visite

Plus en détail

CONSTRUIRE PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE SUR 2 BÂTIMENTS. DES HABITUDES BOUSCULÉES

CONSTRUIRE PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE SUR 2 BÂTIMENTS. DES HABITUDES BOUSCULÉES CONSTRUIRE PASSIF RETOUR D EXPÉRIENCE SUR 2 BÂTIMENTS. DES HABITUDES BOUSCULÉES A I C V F P R E S E N T AT I O N D U 2 7 M A R S 2 0 1 7 1 SOMMAIRE Passif Quid? Changer son référentiel La Maison des Associations

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.1 Systèmes : Introduction PRINTEMPS 2016 Sur base de la présentation conçue par MK engineering Thomas LECLERCQ MATRIciel sa www.matriciel.be

Plus en détail

Les nouvelles règles Th C-E

Les nouvelles règles Th C-E Les Rendez-vous du CSTB Les nouvelles règles Th C-E Jean-Robert MILLET CSTB 16 mars 2006 Les Rendez-vous du CSTB PAGE 1 De 2000 à 2005 Que calcule-t-on? Quelles consommations? Quelle méthode(s) Les nouveautés

Plus en détail

Passeport énergétique

Passeport énergétique No. Passeport No. Expert Date d'établissement Mises à jour Date d'expiration 0 07 0/07/0 0/07/0 Indice de chaleur Consommation faible Indice de référence Consommation élevée ce bâtiment atteint 0% 0% 0%

Plus en détail

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau.

Espace Info Energie. Sur-isolation. Facteur 4. Énergies renouvelables. étanchéité à l air. Gaz à effets de serre. Eco-matériau. Facteur 4 Énergies renouvelables Coût global Eco-matériau Santé. Humidité Matériau «puits de carbone» Eau chaude solaire Label BBC, Effinergie Sur-isolation VMC double flux Conception bioclimatique Développement

Plus en détail

Les performances des systèmes et leur appropriation

Les performances des systèmes et leur appropriation Les performances des systèmes et leur appropriation Constance Lancelle, Cerema Gaëtan Brisepierre, Bureau d études sociologiques GBS Les performances des systèmes et leur appropriation 1. Chauffage 2.

Plus en détail

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie

Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie Pierre RAYNAUD Responsable du pôle Performance Environnementale et Aménagement Durable ALTO Ingénierie ALTO Ingénierie : 50 collaborateurs Introduction 4 localisations (Paris, Bordeaux, Lyon, Nice) 2 activités

Plus en détail

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale Introduction Lors de l élaboration du programme de construction du futur collège de Carbon Blanc fin 2003, la Direction des Collèges a enrichi celui-ci des orientations et des objectifs de développement

Plus en détail

Résultats principaux RT2005

Résultats principaux RT2005 Résultats principaux RT2005 Conformité du bâtiment :NODA Condition Satisfaite Bâtiment Usage SHON Surf. utile Cep

Plus en détail

Logement social : les innovations au service de la performance énérgétique

Logement social : les innovations au service de la performance énérgétique Logement social : les innovations au service de la performance énérgétique Date d envoi : 09/02/2017 À QUELLE QUESTION DU GRAND DÉBAT SE RAPPORTE VOTRE CAHIER D'ACTEURS? Question 1 Quels modes de vie?

Plus en détail

Bâtiment économe en énergie et lieu référent des actions de préservation des vergers

Bâtiment économe en énergie et lieu référent des actions de préservation des vergers LA MAISON DES VERGERS - DAMASSINE Bâtiment économe en énergie et lieu référent des actions de préservation des vergers Maître d ouvrage Communauté d Agglomération du Pays de Montbéliard Contact : emmanuel.rho@agglo-montbeliard.fr

Plus en détail

Mesures incontournables pour un bâtiment à haute performance énergétique. Optimiser la ventilation et la récupération de chaleur

Mesures incontournables pour un bâtiment à haute performance énergétique. Optimiser la ventilation et la récupération de chaleur Mesures incontournables pour un bâtiment à haute performance énergétique. Présentation générale du bureaux d études Acteur des solutions basse-énergie et passif Bureau d études techniques spéciales Conseiller

Plus en détail

Concevoir une Maison Passive

Concevoir une Maison Passive Concevoir une Maison Passive OU «Comment réaliser un Habitat Ecologique sans système conventionnel de chauffage?» Adeline Guerriat Quincay Le 28 novembre 2008 1. Le standard passif 2. Aspect technique

Plus en détail

BALADE THERMOGRAPHIQUE

BALADE THERMOGRAPHIQUE BALADE THERMOGRAPHIQUE SEPTÈMES-LES-VALLONS QUARTIER DES GENÊTS Samedi 28 février 2015 Animée par l Espace Info-Energie SOMMAIRE 1. L ALEC, une Agence pour la transition énergétique du territoire 2. Retour

Plus en détail

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU PRET PARTICIPATIF POUR LA RENOVATION HOTELIERE Pour chaque «domaine», décrire

Plus en détail

Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants

Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Cadre réglementaire et contenu du certificat Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable benoit.fourez@spw.wallonie.be 1 Sommaire

Plus en détail

PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles

PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles VALIDEO Bulletin d attestation 20 juillet 2009, mise à jour le 15-05-2017 Lors de l audit de suivi

Plus en détail

Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable

Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable LA DEMARCHE 2 Bouygues Immobilier, Opérateur Urbain engagé dans le développement durable Coaching énergétique Mobilité verte Parking mutualisé Conciergerie de Quartier 3 , les enjeux partagés de la ville

Plus en détail

Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Installations de ventilation...

Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Installations de ventilation... Sommaire Annexe 18 Chauffage ventilation climatisation... 2 Installations de chauffage des locaux... 2 Exigences relatives aux installations de chauffage... 2 Limitation de la température du chauffage...

Plus en détail

L offre solaire thermique condensation

L offre solaire thermique condensation L offre solaire thermique condensation Une alliance naturelle pour une performance accrue DOMAINE D APPLICATION Toute application de chauffage ou production d eau chaude sanitaire avec une consommation

Plus en détail