Dossier : Le Grid Computing

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier : Le Grid Computing"

Transcription

1 Dossier : Le Grid Computing Rapport CGT INSA de Lyon 19 Novembre Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 1

2 Table des matières Introduction! 3 I - Historique! 4 L histoire du Grid computing 4 II - La Technique! 7 1) introduction à la technique du Grid computing 7 2) les différents types de grid Computing 8 3) Comparaison grid computing / cluster 10 4) Fonctionnement du middleware, Le coeur du grid computing 12 5) Les Problèmes technologiques des grilles informatiques 17 III-Marché & Droit! 18 Introduction 18 1) les raisons d un essor naissant 19 2) Les problèmes posés 22 Conclusion! 26 Bibliographie! 27 Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 2

3 Introduction Depuis quelques décennies, et notamment dans le domaine de l informatique, l Homme est en perpétuelle recherche de tout faire plus rapidement et de façon plus efficace. Des modélisations et des problèmes chaque fois plus complexes nous obligent à avoir une énorme capacité de stockage de données et une puissance de calcul colossale. Au cours des années, les ordinateurs ont pu se développer à un rythme extrêmement important mais le jour est arrivé où une telle puissance ne pouvait pas être produite par un seul et unique ordinateur standard. Une première solution a été de construire ce que l on appelle un «supercalculateur». Plusieurs ont été construits depuis les années 60 mais le coût des matériaux, des infrastructures et de l énergie électrique pour un tel calculateur est immense voire inabordable. On a également pensé à assembler dans un même lieu un ensemble d ordinateurs homogènes qui travailleraient en commun. C est la notion de «cluster». Ceci s avère être une solution peu efficace pour des projets de haute envergure par des raisons de coût et d espace. Peu de temps après et notamment grâce au développement d Internet qui a permis d atténuer les distances géographiques, l idée du cluster fut reprise mais sous une nouvelle forme. Pourquoi étions-nous obligés de tout localiser au même endroit? Pourquoi les machines devaient être homogènes? L idée du Grid était apparue : il s agissait maintenant de partager des ressources d'un grand nombre d'ordinateurs souvent différents, disséminés dans des lieux éventuellement très éloignés. Internet jouera un rôle clé dans la connexion de ces ressources et leur partage. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 3

4 I - Historique L HISTOIRE DU GRID COMPUTING Le terme anglais Grid désigne un système distribué d'électricité. Initialement, le concept de grille partait du principe d'un tel système : les ressources d'un ordinateur (processeur, mémoire, espace disque) étaient mises à la disposition d'un utilisateur aussi facilement que l'on branche un appareil électrique à une prise. Cette comparaison a été introduite par Ian Foster's et Carl Kesselman au début des années 90. Leur idée était de pouvoir accéder à la «grille» de la même manière qu'on accède à l'électricité. Ce sont eux qui ont donné le nom à cette technique : le Grid Computing. " Voici quelques dates importantes ayant marqué les grandes étapes du développement du Grid Computing." Beowulf : crée par Thomas Sterling et Donald Becker pour la NASA, il fut un des premiers ancêtres du Grid Computing. Il s agit, en réalité, d un cluster qui n est qu un réseau d ordinateurs à composants standards. Les PC possèdent un FOSS (Free and Open Source Software) de système d exploitation de type Unix, comme BSD, Linux ou Solaris. Les ordinateurs sont connectés dans un petit réseau TCP/IP et contiennent des librairies et des logiciels qui permettent de partager les processus. Les réseaux type Beowulf s utilisent encore de nos jours, principalement dans des laboratoires scientifiques I-WAY : I-WAY (Information Wide Area Year) fut un projet visant à relier des super-calculateurs en utilisant uniquement des réseaux existants. L idée, mise au point par Ian Foster (un des créateurs du mot grid ), était de mettre en commun un réseau de 17 super-ordinateurs, cinq centres de recherche sur la réalité virtuelle, et 60 autres centres de recherche de manière à créer un énorme réseau. Une des innovations de ce projet fut la mise au point d'un système de régulation du partage des ressources de calcul, conceptuellement très similaire aux courtiers en bourse, en cours de réalisation pour la grille. I-WAY a fortement influencé la conception du projet Globus, qui est à la base de la plupart des activités relatives à la grille. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 4

5 1996 Globus : Globus a été une grande avancé dans le domaine du «middleware». C est un software qui permet de connecter différentes applications dans un réseau de ressources délocalisées et hétérogènes qui se montrent comme une seule et unique machine virtuelle. A partir de Globus surgit Globus Toolkit, élément incontournable du Grid Computing de nos jours, qui permet de définir les services de base et les principales ressources dont il faut disposer pour construire une grille. Le Globus Toolkit gère les processus, mais aussi propose des solutions de stockage, de sécurité, de mouvement de données, de contrôle et une «trousse à outils» supplémentaire pour développer des services additionnels (négociation d accords, services de trigger...). Aujourd hui, il constitue la principale technologie de base des projets de Grid Computing CPU-scavenging : Ce type de grille introduisit l idée de diviser des tâches et de les exécuter en parallèle par un réseau d ordinateurs. Le plus important des projets CPUscavenging fut Ce projet avait comme but d utiliser la puissance CPU d un réseau de volontaires possédant une connexion Internet, dans le but de rechercher des indices d intelligences Extra-terrestre. Ce fut un échec pour cette découverte mais un énorme succès pour découvrir la force et l intérêt du Grid Computing The physiology of the Grid : Cet article, écrit par Ian Foster, Carl Kesselman, Jeffrey M. Nick et Steven Tuecke constitue une base fondamentale pour ce qui relève de la standardisation des grilles. Ils présentaient une architecture permettant de proposer des solutions aux principales préoccupations clés des systèmes de grilles. Le OGSA, développé par les groupes de travail de Global Grid Forum, représente un nouveau pas des systèmes de grilles qui introduit les concepts et les technologies du service WEB. Ceci fut complété par la création, en 2004, de WSRF (Web Services Ressource Framework) qui adapte les capacités du OGSA au web. Il s agit d une étape cruciale pour l entrée du Grid Computing dans la prochaine génération d Internet. " Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 5

6 " De nos jours, il existe une immense quantité de projets qui se déroulent, pour la plupart, dans des milieux universitaires ou des laboratoires de recherche. En voici quelquesuns : Développé par l'université de Stanford, ce projet étudie les interactions entre le génome et les protéines. Projet créé par IBM permettant l'identification de médicaments candidats pour bloquer la protéase du VIH. De nos jours plus de personnes se sont déjà inscrites. Décrypton : la première cartographie du protéome. Plusieurs autres projets se réalisent dans le cadre de la Globus Alliance : CMCS : Développement d une grille d'information concernant le domaine de la chimie. NEES : Outil qui permet de faire des simulations de tremblements de terre sur des infrastructures civiles. Permet également de mesurer les possibles dégâts provoqués. LEAD : Logiciel permettant l analyse d un grand nombre de données météorologiques. LTER : Recherche des solutions pour les principaux problèmes écologiques. BIRN : Mise en commun de ressources médicales et des données sur les traitements et diagnostiques médicaux. Et bien d autres... Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 6

7 II - La Technique 1) INTRODUCTION À LA TECHNIQUE DU GRID COMPUTING Grille informatique ( traduction de «grid computing») : Réseau d'ordinateurs formé dans le but d'effectuer des traitements de données complexes et volumineux, liés à l'exécution d'une tâche, en mettant à contribution leurs ressources inutilisées (Définition du grand dictionnaire). Cette grille est une infrastructure virtuelle composée d'un ensemble de ressources informatiques potentiellement partagées, distribuées, hétérogènes, délocalisées et autonomes. Cette infrastructure est qualifiée de virtuelle car les relations entre les entités qui la composent n'existent pas sur le plan matériel mais seulement d'un point de vue logique. Ces ressources sont donc qualifiées de : Partagées : elles sont accessibles aux différents consommateurs de la grille. Distribuées : les ressources peuvent appartenir à plusieurs sites, organisations, ou réseaux. Hétérogènes : toutes les machines sont sous des systèmes d'exploitation différents et avec des ressources de puissance et de type différents. Coordonnées : les ressources sont organisées, connectées et gérées en fonction de besoins (objectifs) et contraintes (environnements). Ces dispositions sont souvent assurées par un ou plusieurs agents, qu'ils soient centralisés ou répartis. Autonomes : les ressources ne sont pas contrôlées par une unité commune. Contrairement à un cluster, les ressources sont hors de la portée d'un moniteur de contrôle. Délocalisées : les ressources peuvent se situer à différents endroits géographiques. " Pour résumer, le grid computing est semblable aux clusters, à l'exception du fait que les ressources sont reliées entre elles, non par des câbles ultra rapide sur de courtes distances, mais par le réseau internet. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 7

8 II - La Technique 2) LES DIFFÉRENTS TYPES DE GRID COMPUTING Le Grid computing est une technique relativement vaste et applicable à beaucoup de domaines. Elle peut être appliquée de différentes manières pour s'adapter aux besoins. On note 4 grandes applications de cette méthode : " - Computational Grids : C'est le partage de la puissance de calcul de chaque ordinateur, par exemple le programme TeraGrid qui a une puissance de calcul de plus de 750 teraflops, ou encore le qui rassemble la puissance de calcul de plus de ordinateurs personnels. Le Sun Grid Compute Utility en est encore un exemple ; ce type de grid computing est en train de se multiplier, généralement pour la recherche (humanitaire, scientifique, ). " -Data Grids : Ce type de Grid computing est plutôt voué à échanger des données entre différents utilisateurs comme des résultats d'expériences. Typiquement, le «data grids» va brasser d'énormes quantités de données comme dans le projet LHC Computing Grid. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 8

9 " -Storage Grids : Ce type de grille est plutôt destiné aux utilisateurs ayant besoin d'avoir un énorme espace de stockage. Par exemple, l'un des plus gros et plus connu est le réseau Amazon S3. " -Equipment Grids : Les grilles peuvent aussi partager l'accès à du matériel (tel que des télescopes via le réseau estar Project). Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 9

10 II - La Technique 3) COMPARAISON GRID COMPUTING / CLUSTER " Cluster (Grappe): Ensemble d équipements de nature identique partageant les mêmes ressources et regroupés sur un même site, sous le contrôle d'une unité centrale. (Définition du grand dictionnaire) Nous avons vu que les clusters et le grid computing étaient relativement proches dans leurs utilisations. Nous allons donc voir quelles sont les différences qui peuvent les distinguer et comment les 2 systèmes cohabitent. " Tout d abord, on peut constater qu'au niveau des liens entre machine de calcul, les clusters de processeurs sont avantagés, toutes les machines étant au même endroit, elles peuvent être branchées entre elles avec des liens super rapides. De par ce fait, on adapte le travail qu'on donne aux grilles. On préfèrera donner des tâches facilement «parallélisables», permettant ainsi à chaque machine de travailler de son côté pour éviter d'être limitée par la vitesse des liens de connexion. " D'un autre côté, le Grid Computing permet d'avoir à un moindre coût la même puissance qu'un super-calculateur. En effet, rassembler énormément d'ordinateurs grand public revient moins cher que de créer un petit nombre de super-calculateurs (au niveau de la conception et des coûts de production, la production en masse y étant pour beaucoup). De plus, les clusters ne peuvent pas se séparer de leur design initial, contrairement aux grilles qui peuvent augmenter leur capacité de calcul avec le nombre de machines connectées, quelque soit le type de machine et le système d'exploitation installé dessus. " Également, nos ordinateurs ne sont, en général, pas utilisés à plus de 10% de leur capacité, alors que chaque seconde de calcul non utilisée est une seconde perdue à jamais. C'est pour cela qu'au lieu de louer (à un prix onéreux) du temps de calcul sur un supercalculateur, il est plus rentable (notamment pour les grandes firmes) de se servir de la puissance non utilisée de leur parc informatique. En effet, louer du temps sur un supercalculateur revient très cher, et ces machines, même si elles sont optimisées consomment Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 10

11 énormément d'énergie, alors que le parc informatique d'une entreprise consomme quasiment la même énergie qu'il soient utilisés à 10% ou 50%. " Au niveau des performances pures, on peut voir sur ce graphe que les supercalculateurs ont une capacité de calcul qui augmente de façon logarithmique, ce qui devrait, à terme, amener à la fin du développement de ce type de machine. On remarque aussi que les réseaux de machines (ici et ont des performances proches de meilleur calculateur (ici en 2007). " En conclusion, les super-calculateurs possèdent désormais une puissance de calcul plus élevée que les systèmes utilisant le grid computing (notamment pour les applications non facilement «parallélisables»). Par contre, le Grid Computing est économiquement plus intéressant, sans compter sa plus grande facilité d'implémentation et sa grande capacité d'évolution. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 11

12 II - La Technique 4) FONCTIONNEMENT DU MIDDLEWARE, LE COEUR DU GRID COMPUTING Le middleware est défini comme étant un «logiciel servant d'intermédiaire transparent entre des applications appartenant à des systèmes hétérogènes liés en réseau, lesquels entretiennent le plus souvent des relations basées sur le modèle clientserveur.» (Définition du Grand Dictionnaire). Voici une illustration de la place du middleware dans un système informatique. " Le middleware est non seulement un domaine en plein développement mais aussi une branche essentielle pour l'intégration des applications dans la grille informatique. Il a pour rôle essentiel d'assurer la stabilité des applications installées sur différents systèmes interconnectés par Internet. On parle ainsi d'abstraction du matériel. Il doit notamment régler les problèmes de sécurité, de gestion des ressources et des données. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 12

13 Remarque : Les grilles informatiques peuvent être conçues selon trois différentes approches : La virtualisation de super-calculateur a pour but de construire un super-calculateur virtuel sur internet en exécutant les applications sur des ressources distantes. L Internet computing a pour but d utiliser les ressources distantes uniquement si elles sont en veille. Le metacomputing a pour but «d acheter du service de calcul sur l Internet». (exemple : «plutôt que de demander de l énergie pour chauffer le café, acheter le café chaud»). Nous ne traiterons évidemment pas ces trois approches dans ce dossier car chacune d entre elles pourrait constituer un dossier en entier ; or le but de ce dossier est de présenter en général le grid computing. Pour illustrer le rôle du middleware, nous allons plutôt nous intéresser à l approche de virtualisation de super-calculateur grâce au Globus Toolkit. Le Globus Toolkit : un exemple de virtualisation de super-calculateur " Plusieurs «intergiciels» (middleware) ont été développés pour le grid computing mais le Globus Toolkit est celui qui est le plus cité. Nous nous intéresserons par conséquent uniquement à cet outil. " Globus est une VO (Virtual Organization) qui est composée de plusieurs centres de recherches situés aux Etats-Unis, en Suède et dans d'autres pays. Le Globus Toolkit est une librairie développée en C et en Java qui permet de «gridifier» une application, c'est-à-dire l'intégrer dans la grille informatique. Ce qui fait l'intérêt du Globus Toolkit, c'est qu'il est open source, donc utilisable par tout le monde. " Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 13

14 " Le Globus Toolkit est décomposé en plusieurs modules qui s'occupent chacun de gérer différents aspects, dont le middleware : Resource management : s'occupe principalement de la gestion des tâches et des ressources. Data management : transmet, stocke et gère les flux de données massifs. Information services : permet la découverte des ressources disponibles. GSI Security Layer : Gère les fonctionnalités fondamentales concernant la sécurité. GSI Security Layer " Le module Grid Security Infrastructure (GSI) permet l'authentification des utilisateurs de la grille et de la sécurisation des communications. Ce module est basé sur le SSL (Secure Sockets Layer), le PKI ( Public Key Infrastructure) et le X.509 Certificate Architecture. " Il doit permettre une confiance mutuelle entre l'utilisateur de la grille et les machines distantes. Cela se fait à travers des proxys et des certificats de confiances (certificates authorities ou CAs) qui donnent l'accès aux ressources à l'utilisateur. Ainsi, chaque Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 14

15 utilisateur se voit attribuer un compte et peut s'identifier d'une manière unique pour tous les services de la grille. Le GSI permet aussi le cryptage des données, l'autorisation d'accès aux ressources et la création d'organisations virtuelles. Les organisations virtuelles peuvent être créées justement avec ces certificats de confiance et peuvent permettre à un utilisateur donné d'accéder aux ressources si l'administrateur lui en donne la permission. Ressource Management " Ce module est composé de 2 packages : le Globus Resource Allocation Manager (GRAM) et le Globus Access to Secondary Storage (GASS). " Le GRAM est chargé de s'occuper de l'exécution des tâches sur la machine distante. Après une authentification réussie, le GRAM crée un gestionnaire des tâches qui contrôle et exécute les tâches en fonction du scheduler (ordonnanceur) local sur le système. " Le GASS est un mécanisme d'accès aux fichiers qui permet de «pré-charger» (fetch), ouvrir un fichier distant et écrire dessus. Il permet le transfert des exécutables (staging-in) sur les noeuds de la grille et de récupérer les résultats et les messages d'erreurs. Information Services " " Ce module donne des informations sur les ressources et services disponibles sur la grille dans un contexte volatile où les noeuds ne sont pas toujours présents. Pour cela, il existe un package appelé le Monitoring and Discovery Service (MDS). Il permet de découvrir les ressources faisant partie de l'organisation virtuelle et de les surveiller. Toutes ces informations sont indexées dans un fichier XML que peut voir l'administrateur, ce qui lui permet de mieux gérer la grille. Data Management " Il existe 2 packages au sein de ce module qui lui permettent de transmettre, stocker et gérer les données massives : le GridFTP et le Replica Location and Management (RLM). " Le GridFTP est une extension du protocole standard FTP mais avec l'intégration des services du GSI décrits plus haut. " Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 15

16 " Le RLM permet la duplication d'un fichier sur la grille et enregistre donc le lieu de chaque réplique afin de les créer ou de les effacer. " Nous avons vu ainsi un middleware particulier, le Globus Toolkit, qui propose une solution d'intégration des applications à une grille informatique. D'autres middlewares existent aussi tels que UNICORE, Legion... Le middleware règle beaucoup de problèmes liées à la «gridification» des applications. Pourtant, de nombreux problèmes persistent pour avoir des grilles informatiques stables. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 16

17 II - La Technique 5) LES PROBLÈMES TECHNOLOGIQUES DES GRILLES INFORMATIQUES Le premier problème auquel on est confronté lors de la mise en place d'une grille informatique est l'hétérogénéité des ressources. Cependant, nous avons vu que ce problème pouvait être réglé grâce au middleware. Il y a évidemment encore beaucoup d'efforts à faire pour avoir des structures réellement stables mais la recherche avance à grands pas avec une coordination des laboratoires internationaux et des universités (exemple : projet Globus). " Un autre problème qui se pose est la fiabilité des machines distantes. Comment faiton pour savoir qu'une ressource ne se trompe pas? Comment fait-on pour être sûr que les données renvoyées ne sont pas volontairement (acte de malveillance) erronées? Pour régler ce problème, il faut demander à plusieurs ressources d'effectuer la même tâche et confronter les résultats pour être sûr de l'exactitude de ces résultats. Cependant, cela contribue à une perte de performance qui n'est déjà pas très élevée comparée à celle des super-calculateurs. Il faut donc gérer tous ces problèmes qui ne font que diminuer la performance que la grille pourrait avoir. " Un autre problème majeur est lié à la sécurité. On peut imaginer que des pirates arrivent à réserver des ressources pour leurs propres fins et ainsi priver ce potentiel de ressources à l'utilisateur de la grille. Il faut donc réussir à détecter assez rapidement tout abus des utilisateurs de la grille et toute tentative de réservation des ressources extérieure à la grille. Par exemple, un hacker peut développer sa propre grille informatique en envoyant des worms à des utilisateurs non protégés, lui permettant ainsi de craquer des mots de passe (dans le commerce principalement) qui lui sont habituellement inaccessibles. Il est probable que les fabricants d'antivirus et de firewall, adapteront leurs produits (ou en créeront des nouveaux plus adaptés) afin de se protéger contre toute attaque éventuelle sur la grille. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 17

18 III-Marché & Droit INTRODUCTION!! Le Grid Computing est une technologie que l on peut encore qualifier de «jeune», bien que cette dernière soit déjà le sujet de discussions de chercheurs depuis plus d une vingtaine d années. Bio-Grid_Computing.htm De part sa propre définition, le Grid Computing nous oblige à nous poser un certain nombre de questions quant à sa possible réalisation, ainsi qu à son possible développement et sa commercialisation dans le monde entier.! Nous allons donc étudier les différents paramètres qui ont permis le développement ainsi que le début de l essor du Grid Computing, puis nous verrons les différents problèmes que pose l utilisation et l implantation de cette nouvelle technologie à travers le monde. Et enfin, nous citerons quelques cas concrets de l utilisation, déjà bien aboutie, du Grid Computing. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 18

19 III-Marché & Droit 1) LES RAISONS D UN ESSOR NAISSANT Comme expliqué dans les parties précédentes de ce dossier, le but originel du Grid Computing était de disposer de toutes les ressources informatiques dont nous avons besoin, simplement en nous connectant à un réseau, comme nous branchons nos appareils électriques à une prise afin de disposer de la quantité d électricité suffisante pour nous en servir. Un concept économiquement intéressant et bien fondé! Le Grid Computing pourrait permettre, à chaque personne se connectant à un réseau «Grid», de faire tout ce qu il souhaite avec sa machine, sans se sentir limité, que ce soit par la mémoire dont dispose son ordinateur, ou bien par la vitesse de calcul de son processeur, ou encore par les logiciels qu il possède. Ce dernier se connecte et peut lancer un logiciel qu il ne possède pas en passant simplement par la grille. Tout sera transparent, comme si l utilisateur en question possédait tout ce dont il a besoin. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 19

20 Rendre accessible à tous ce qui, autrefois, nous paraissait irréalisable est une vision utopique et nous en sommes encore loin aujourd hui.! De nos jours, c est dans la recherche qu est le plus implantée cette technologie du Grid Computing. En effet, la recherche a besoin de plus en plus de capacité de calcul, ainsi que de matériel à la pointe de la technologie. Or ces exigences ont un coût non négligeable. On peut prendre ici le cas des super-calculateurs qui non seulement coûtent chers à l achat, mais aussi à l utilisation et n est pas forcément facile à utiliser. A contrario, un ordinateur relié à un réseau «Grid» n a pas besoin d avoir une puissance de calcul phénoménale car ce dernier travaille en parallèle avec d autres ordinateurs. De plus, si un nombre suffisant d ordinateurs est connecté au réseau, il est alors possible de dépasser les performances d un super-calculateur malgré la lenteur relative de la connexion entre les différents ordinateurs par rapport à celle entre deux processeurs d un même super-calculateur. Certains intègrent des super-calculateurs et des «clusters» dans leur réseau «Grid» afin d'en accroître encore plus les performances. Un argument écologique non négligeable! L écologie est aujourd hui un sujet important, et tout projet ne respectant pas au mieux cette nouvelle règle, ne peut absolument pas voir le jour sur le marché mondial. Or, le Grid Computing permet d utiliser des ressources déjà disponibles dans le monde. Le supercalculateur est très gourmand en ressources électriques et les procédés utilisés pour le fabriquer ne sont pas des moins polluants. Cette technologie est donc un bon moyen pour s affranchir des problèmes matériels tout en pouvant continuer d augmenter les performances. Un véritable atout pour la science! Le Grid Computing n est pas suffisamment développé aujourd hui pour être utilisé par tout le monde. En revanche, les scientifiques l ont déjà adopté depuis plusieurs années et elle fait tous les jours de nouveaux adeptes. En effet, en 2008, «Le Consortium EGEE (Enabling Grids for E-sciencE) était constitué de plus de 90 contractants provenant de 32 pays, répartis en 12 fédérations, représentant ainsi pratiquement toutes les grandes initiatives nationales de grille en Europe ainsi que des projets de grille aux Etats-Unis et en Asie.» Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 20

21 De plus, les entreprises qui vendent ce service, ont tout intérêt à le vendre aux professionnels et aux scientifiques, car dans la plupart des cas, si ces derniers l adoptent, une vingtaine d années plus tard, le monde entier l adopte. C était par exemple le cas d Internet qui était au départ un réseau visant à relier les professionnels entre eux, et qui petit à petit a fini par se développer pour devenir un outil indispensable dans la vie de tous les jours. On peut alors se demander pourquoi cette technologie n est elle toujours pas implantée dans notre vie au quotidien. Son développement va-t-il suivre l exemple d Internet? Malgré ses aspects révolutionnaires, beaucoup de problèmes se posent au niveau de la sécurité, ainsi qu au niveau législatif. Il n est pas aisé de partager des données à travers internet en étant absolument sûr qu elles soient protégées, alors comment pouvons nous protéger des ressources partagées? Enfin, le problème majeur de la propriété intellectuelle se pose aussi, surtout dans le monde scientifique. Comment gérer ces problèmes? Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 21

22 III-Marché & Droit 2) LES PROBLÈMES POSÉS La propriété intellectuelle " Lorsqu un brevet est déposé par une entreprise X, c est parce qu un chercheur de cette entreprise a fait une découverte intéressante qui pourra, si le produit en découlant arrive à terme, devenir un gain économique important. Ainsi, le bénéficiaire est l entreprise X, et tous les noms sur le brevet sont ceux des personnes ayant activement participé à la recherche en question. Mais dans le cas d une recherche se servant d un réseau «Grid», à qui appartiennent les données? Chaque ordinateur ayant apporté sa contribution au calcul, chacun des possesseurs des ordinateurs est en droit de dire qu il a participé à l élaboration du brevet. Sur certains réseaux «Grid» (pour la recherche) déjà existant, la règle est que chacune des personnes reliée au réseau possède le droit d utiliser les données de la grille, mais elles ne leur appartiennent pas. Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 22

23 D autres grilles, très localisées, très petites, utilisent des règles plus simples, c est-à-dire que tout est basé sur la «confiance» entre les différents points qui constituent la grille. " Et dans le domaine publique? En effet, plusieurs applications au Grid Computing sont déjà existantes comme certains centres médicaux utilisent cette technologie pour faire des mammographies. Mais après que les tests aient-été fait, à qui appartiennent les résultats? Ils n appartiennent pas à la personne concernée, mais ils n appartiennent pas non plus aux médecins et encore moins aux chercheurs qui voudraient pouvoir utiliser ces derniers pour leurs recherches. La règle est ici, que le patient doit signer un papier, explicitant qu il accepte ou non que ses données soit utilisées à des fins de recherche. Et dans le cas mondial? " Nous avons vu jusqu ici des cas où la grille est utilisée à des fins de recherche seulement. Il est alors facile de trouver des compromis, ou bien des règles que chacun peut respecter. Mais que se passerait-il dans le cas où le réseau «Grid» serait mondial? Les intérêts des personnes utilisant la grille n étant plus simplement de faire avancer la science, des conflits apparaitraient. Il faudrait appliquer des «règles internationales» au réseau, or aujourd hui, même Internet n en possède pas réellement. Chaque problème est traité au cas par cas, mais pour une utilisation mondiale du service, il serait impossible de continuer ainsi. De plus, il ne serait pas possible de passer des accords avec le monde entier pour chaque projet ou chaque application produite sur la grille. Également, les taxes dans les différents pays étant différentes, comment seraient taxer les infrastructures? Si une seule entreprise possède différents noeuds du réseau dans des pays différents, comment seront taxés ces noeuds? Comment seront taxés les services d une entreprise, qui repose bien entendu sur la «technologie de grille», si cette dernière se situe dans un pays différent de l endroit où elle fournit le service? Alfaro Argenti Bruno Aurelle Lambert Baydoun Bilal Blanc Arnaud 23

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau 1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau Objectifs d examen de ce chapitre Ce premier chapitre, qui donne un aperçu des technologies impliquées par la conception d une infrastructure

Plus en détail

Angelcare. Étude de cas Consommateurs

Angelcare. Étude de cas Consommateurs Angelcare Étude de cas Consommateurs Angelcare et Mobilogie réinventent le moniteur pour bébé. Profil Angelcare offre aux parents la tranquillité d esprit en fabriquant des produits pour enfants novateurs

Plus en détail

Thibault Denizet. Introduction à SSIS

Thibault Denizet. Introduction à SSIS Thibault Denizet Introduction à SSIS 2 SSIS - Introduction Sommaire 1 Introduction à SQL Server 2008 Integration services... 3 2 Rappel sur la Business Intelligence... 4 2.1 ETL (Extract, Transform, Load)...

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux AUCUN DATACENTER n est à l abri d un éventuel problème, d une indisponibilité ou d un imprévu! La question est de savoir que faire pour protéger votre Datacenter

Plus en détail

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO?

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO? POURQUOI UNE VERSION SQL? Pour certains d entre vous, cette version est attendue depuis longtemps. Pour d autres, la version actuelle répond très bien à vos besoins. Alors pourquoi une version SQL? La

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

PPE 4 : Mise en œuvre d un réseau interne sécurisé ainsi que des outils de contrôle et de travail collaboratif SOMMAIRE

PPE 4 : Mise en œuvre d un réseau interne sécurisé ainsi que des outils de contrôle et de travail collaboratif SOMMAIRE PPE 4 : Mise en œuvre d un réseau interne sécurisé ainsi que des outils de contrôle et de travail collaboratif Objectifs du projet et du service à réaliser Dans le but de mettre en place un réseau interne

Plus en détail

Cette option est aussi disponible sur les clients Windows 7 sous la forme d un cache réparti entre les différentes machines.

Cette option est aussi disponible sur les clients Windows 7 sous la forme d un cache réparti entre les différentes machines. Le BranchCache Cette fonctionnalité qui apparaît dans Windows 2008 R2 permet d optimiser l accès aux ressources partagées hébergées sur des partages de fichiers ou des serveurs webs internes de type documentaire

Plus en détail

GRID : Overview ANR-05-CIGC «GCPMF» 8 juin 2006 Stéphane Vialle

GRID : Overview ANR-05-CIGC «GCPMF» 8 juin 2006 Stéphane Vialle GRID : Overview ANR-05-CIGC «GCPMF» 8 juin 2006 Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Grid : Overview 1. Définition et composition 2. Exemple de Middleware 3. Interconnexion

Plus en détail

Exercices Active Directory (Correction)

Exercices Active Directory (Correction) Exercices Active Directory (Correction) Exercice : Scénarios pour l'implémentation de composants logiques AD DS Lire les scénarios suivants et déterminer les composants logiques AD DS à déployer dans chaque

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

La Solution Crypto et les accès distants

La Solution Crypto et les accès distants La Solution Crypto et les accès distants Introduction L'objectif de ce document est de présenter les possibilités d'accès distants à La Solution Crypto. Cette étude s'appuie sur l'exemple d'un groupement

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Gestion de documents. Découvrez HYDMedia. Système de gestion électronique de documents médicaux

Gestion de documents. Découvrez HYDMedia. Système de gestion électronique de documents médicaux Gestion de documents Découvrez HYDMedia Système de gestion électronique de documents médicaux Découvrez HYDMedia HYDMedia d Agfa HealthCare permet aux hôpitaux et aux établissements de soins de toute taille

Plus en détail

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases :

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases : Définition Le plan de continuité de service PCA est mis en place pour faire face à une situation de crise pouvant perturber ou interrompre l activité de l entreprise. Le PCA est donc l ensemble des procédures

Plus en détail

C2 ATOM Guide de démarrage

C2 ATOM Guide de démarrage C2 ATOM Guide de démarrage Créé par : C2 Innovations Version : 1.0 Dernière modification : 30/03/2015 FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION DE SERVICES FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION

Plus en détail

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services 1 Evolution des grilles de calcul (1) P E R F O R M A N C E

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

Plus d information : Téléphone : 09 72 19 85 01. Guide de la création de site E-commerce pour les débutants

Plus d information : Téléphone : 09 72 19 85 01. Guide de la création de site E-commerce pour les débutants Guide de la création de site E-commerce pour les débutants Introduction : Plus d information : Un aspect séduisant d internet, c est qu en partant de presque, rien nous pouvons accomplir de grandes choses.

Plus en détail

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO)

Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP. Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) LDAP Mise en place Introduction Limitation et Sécurité Déclarer un serveur MySQL dans l annuaire LDAP Associer un utilisateur DiaClientSQL à son compte Windows (SSO) Créer les collaborateurs DiaClientSQL

Plus en détail

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix

étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix étude de cas Intégration de la solution VMware VIEW CSSS de Charlevoix Intégration de la solution VMware VIEW au CSSS de Charlevoix Mise en situation Comme beaucoup d établissements et d organismes du

Plus en détail

SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO. Accès à Distance

SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO. Accès à Distance SCHMITT Année 2012/2014 Cédric BTS SIO Accès à Distance Description: Ce projet a pour but de définir différent logiciels d'accès à distance pour assister un utilisateur, de les installer et de les tester.

Plus en détail

Constat Actuel 1. TELECOLLECTES ET DEMANDES D AUTORISATIONS

Constat Actuel 1. TELECOLLECTES ET DEMANDES D AUTORISATIONS Constat Actuel 1. TELECOLLECTES ET DEMANDES D AUTORISATIONS Les transactions bancaires (demande d autorisation et télécollecte) via Internet (connections IP) transitent grâce à un opérateur monétique,

Plus en détail

1 sur 5 10/06/14 13:10

1 sur 5 10/06/14 13:10 Time Machine est un outil proposé par Mac OS depuis sa version 10.5 (Leopard) et qui permet d'effectuer des sauvegardes de votre disque dur de manière régulière. Mais au-delà de la simple sauvegarde périodique,

Plus en détail

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public CityTouch LightPoint / GESTION DU PATRIMOINE ECLAIRAGE PUBLIC 3 Un système intelligent pour

Plus en détail

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier:

La GEIDE. Dans une solution GEIDE, il est possible d'associer au sein même d'un dossier: La GEIDE Historique de La GEIDE Anciennement "Archivage électronique", La Gestion électronique de Documents "GED" est apparu dans les années 80. Mais le terme GED paraissait restrictif par rapport à ses

Plus en détail

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances.

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances. Vision io Center Vision Center une vue d'ensemble en toutes circonstances. L'automatisation moderne de bâtiments est de plus en plus complexe, mais grâce à Vision Center, la surveillance de votre installation

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016)

Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016) Programmation parallèle et distribuée (Master 1 Info 2015-2016) Hadoop MapReduce et HDFS Note bibliographique : ce cours est largement inspiré par le cours de Benjamin Renaut (Tokidev SAS) Introduction

Plus en détail

Consolidation Stockage. systemes@arrabal-is.com

Consolidation Stockage. systemes@arrabal-is.com Stockage systemes@arrabal-is.com Le stockage, un enjeu central pour les entreprises. Dans les petites et moyennes entreprises, les données sont souvent stockées de façon aléatoire sur des serveurs, des

Plus en détail

Découverte d UNET. 2.1. Le Network Manager

Découverte d UNET. 2.1. Le Network Manager 2 Découverte d UNET Avant l arrivée d UNET, les développeurs Unity devaient tout coder de A à Z lorsqu il s agissait de développer un jeu en réseau. Ils devaient créer des scripts pour gérer le serveur,

Plus en détail

Une protection antivirus pour des applications destinées aux dispositifs médicaux

Une protection antivirus pour des applications destinées aux dispositifs médicaux Une protection antivirus pour des applications destinées aux dispositifs médicaux ID de nexus est idéale pour les environnements cliniques où la qualité et la sécurité des patients sont essentielles. Les

Plus en détail

La situation de la sécurité des clés USB en France

La situation de la sécurité des clés USB en France La situation de la sécurité des clés USB en France Synthèse Sponsorisé par Kingston Technology Préparé indépendamment par Ponemon Institute LLC Date de publication : novembre 2011 Rapport d'étude du Ponemon

Plus en détail

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE Antoine CAMBIEN BTS SIO Option SISR Session 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2014 2015 Nom

Plus en détail

CRÉER SON SITE INTERNET. Créer son site Internet. Méd de Roanne. FG 16/09/08

CRÉER SON SITE INTERNET. Créer son site Internet. Méd de Roanne. FG 16/09/08 CRÉER SON SITE INTERNET 1 Tout d abord, nous allons réviser quelques notions de base permettant de comprendre ce qu est un site Internet, et ce que cela implique. Dans un second temps, le lien ci-après

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

Sécurisation des données

Sécurisation des données Sécurisation des données 1 Sommaire Introduction Les données informatiques et ce qu il faut savoir. Comment faire? Les solutions. Démo Présentation de deux logiciels Conclusion Pour conclure ce qu il faut

Plus en détail

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations.

A. Introduction. Chapitre 4. - les entités de sécurité ; - les sécurisables ; - les autorisations. Chapitre 4 A. Introduction Le contrôle d'accès représente une opération importante au niveau de la gestion de la sécurité sur un serveur de bases de données. La sécurisation des données nécessite une organisation

Plus en détail

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs

Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Les cinq arguments de Drupal 8 pour séduire les Marketeurs Puissance, facilité d utilisation et technologie adaptée aux besoins des entreprises font de Drupal 8 la plateforme de choix pour les Marketeurs

Plus en détail

SISR 1. TP Antivirus DOGNY CHRISTOPHE

SISR 1. TP Antivirus DOGNY CHRISTOPHE SISR 1 TP Antivirus Table des matières Qu est-ce qu un Antivirus?... 2 Chiffre d affaire des Antivirus... 2 Fonctionnalités des antivirus... 3 Liste d antivirus... 4 Différence entre une solution «Autonome»

Plus en détail

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Médenine, Département TI L1 TI-Année 2014-2015 Système d exploitation Gestion de disques dans Windows

Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Médenine, Département TI L1 TI-Année 2014-2015 Système d exploitation Gestion de disques dans Windows Objectifs Savoir partitionner un disque Formater, défragmenter, nettoyer une partition Créer une image système de windows 1. Les disques durs Un disque dur est une mémoire de masse (de grande capacité,

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise?

Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Stratégie Tier 2 : Quels avantages pour votre entreprise? Les décideurs ont beaucoup à gagner de l intégration des données de gestion externes et internes, afin d assurer la disponibilité des informations

Plus en détail

Plan. Pourquoi Hadoop? Présentation et Architecture. Démo. Usages

Plan. Pourquoi Hadoop? Présentation et Architecture. Démo. Usages 1 Mehdi LOUIZI Plan Pourquoi Hadoop? Présentation et Architecture Démo Usages 2 Pourquoi Hadoop? Limites du Big Data Les entreprises n analysent que 12% des données qu elles possèdent (Enquête Forrester

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0 Introduction au développement SharePoint Version 1.0 Z 2 Introduction au développement SharePoint 09/05/09 Sommaire 1 SharePoint : les bases... 3 1.1 Débuter sous SharePoint... 3 1.2 Connaissances Requises...

Plus en détail

Desktop Subscription. Accès facturé à l utilisation Etre à jour en permanence Gestion des licences évolutive Avantages du cloud Autodesk 360

Desktop Subscription. Accès facturé à l utilisation Etre à jour en permanence Gestion des licences évolutive Avantages du cloud Autodesk 360 Le programme Autodesk Subscription offre la manière la plus pratique, moderne et flexible d acheter et de mettre à jour les derniers logiciels et services nécessaires au développement de votre entreprise.

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Projet E3 : Killer 2.0

Projet E3 : Killer 2.0 ESIEE PARIS Projet E3 : Killer 2.0 Programmation d une application pour Smartphone multiplateforme Edouard Fouché 3/26/2013 Sommaire I. Introduction... 2 II. Développements... 2 a. Rappel des règles du

Plus en détail

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée

4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée 4 conseils pour une production informatique multiplateforme et sécurisée Livre Blanc Les données présentes dans le datacenter peuvent contenir de nombreuses informations stratégiques sur l activité et

Plus en détail

Contrôler un ordinateur à distance avec Google Chrome

Contrôler un ordinateur à distance avec Google Chrome Contrôler un ordinateur à distance avec Google Chrome Lorsque l on a un minimum de connaissances en informatique, on nous demande souvent de résoudre des problèmes sur des PC à l autre bout de la France!

Plus en détail

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009» 3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Etude de cas" Note : 11/20 Thème : réseaux de télécommunication et équipements

Plus en détail

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles

Dissertation. Introduction. I - Les relations de sous-traitance traditionnelles Dissertation Introduction Les différents liens que les entreprises peuvent établir entre elles sont indispensables pour leur expansion et leur compétitivité. L organisation de tels liens est capitale et

Plus en détail

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs TÉMOIGNAGE DE CLIENT L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs PROFIL DE CLIENT Industrie : Gouvernement Ministère : Agence du revenu du Canada Employés : 44 000

Plus en détail

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS

GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS GÉRER LES ATTRIBUTS GRAPHIQUES DANS LES MURS ASTUCE DU MOIS Introduction Vous avez sûrement été confronté(e) à la question suivante : comment dois-je m y prendre pour associer des attributs graphiques

Plus en détail

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE Table des matières 1) Un serveur TSE, c est quoi?... 1 2) Prérequis technique... 1 3) Comment louer un serveur?... 1 4) Ou acheter des licences?...

Plus en détail

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8 Les réseaux sociaux TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 LES RÉSEAUX SOCIAUX... 3 Gestion des contacts... 4 Comment fonctionnent les forums dans les réseaux sociaux?... 5 Pourquoi exploiter les réseaux

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

10 Prototypage rapide de logiciel pour les systèmes avioniques

10 Prototypage rapide de logiciel pour les systèmes avioniques Introduction Le contexte aéronautique 1 a depuis plusieurs années mis en évidence le besoin croissant de technologies de sécurité permettant d éviter des utilisations malveillantes des matériels ou services

Plus en détail

LA GESTION DES SOLUTIONS TECHNIQUES D ACCÈS

LA GESTION DES SOLUTIONS TECHNIQUES D ACCÈS LA GESTION DES SOLUTIONS TECHNIQUES D ACCÈS Pour les sources voir le cours LA PROBLEMATIQUE Parc informatique hétérogène compliquant la gestion des postes ; Mise à jour longue des applications ; Existence

Plus en détail

SmartCaisse, depuis 2005. Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse

SmartCaisse, depuis 2005. Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse SmartCaisse, depuis 2005 Prise de Commande IPhone, IPad (2, 3 et mini), IPod et tablette Android SmartCaisse Présentation : Les logiciels de prise de commande téléchargeables sur Android Market sous le

Plus en détail

Documentation Utilisateur

Documentation Utilisateur Documentation Utilisateur Accès au FTPS (Sécurisé) via FileZilla Fonctionnalités générales V1 22/04/2013 Conseil Régional de la Guyane - Plateforme régionale SIG - 2013 Plan I. Introduction... 3 II. Pré-requis

Plus en détail

Exemples d utilisation

Exemples d utilisation Exemples d utilisation Afin de vous donner une indication de la puissance de Librex, voici quelques exemples de la façon dont le logiciel peut être utilisé. Ces exemples sont des cas réels provenant de

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire

1. INTRODUCTION. Un peu d histoire 1. INTRODUCTION Avant de nous intéresser aux technologies des réseaux actuelles, il est important de retracer en quelques points l évolution de l outil informatique afin de nous permettre d appréhender

Plus en détail

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1 MACHINE VIRTUELLE VSPHERE Projet Personnalisé Encadré 1 Aymeric Blerreau 15/11/2013 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Description... 2 3 Contexte... 3 3.1 Contexte... 3 3.2 Objectifs... 3 3.3 Solution envisageable...

Plus en détail

Chiffrement et signature électronique

Chiffrement et signature électronique Chiffrement et signature électronique (basée sur le standard X509) Frédéric KASMIRCZAK 1 Sommaire I. La cryptologie base de la signature électronique... 3 1. Les systèmes symétriques à l origine de la

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

Description de la maquette fonctionnelle. Nombre de pages :

Description de la maquette fonctionnelle. Nombre de pages : Description de la maquette fonctionnelle Nombre de pages : 22/07/2008 STATUT DU DOCUMENT Statut Date Intervenant(s) / Fonction Provisoire 22/07/2008 Approuvé Validé HISTORIQUE DES MODIFICATIONSICATIONS

Plus en détail

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion

Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion. Année Universitaire: 2011-2012. L3 Economie et gestion Cours Magistral de Comptabilité de gestion ( Analytique) L3 Economie Gestion Année Universitaire: 2011-2012 L3 Economie et gestion 1 SEANCE 1 Introduction : Comptabilité de gestion : historique, définitions

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise

SUSE Cloud. Devenez le cloud provider de votre entreprise SUSE Cloud Devenez le cloud provider de votre entreprise Et si vous pouviez répondre plus rapidement aux demandes des clients et saisir immédiatement les opportunités commerciales? Et si vous pouviez améliorer

Plus en détail

Module 7 : Crashs d Excel

Module 7 : Crashs d Excel Module 7 : Crashs d Excel 7.0 Introduction La plupart des utilisateurs d Excel ont probablement été confrontés à des ralentissements ou à un blocage, accompagné du redoutable message «Microsoft Excel a

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

Configurer un environnement de travail informatisé

Configurer un environnement de travail informatisé Configurer un environnement de travail informatisé Ce diaporama présente une liste, non exhaustive, de ce qui peut être configuré, mais n explique pas comment le faire en pratique. Cet aspect est traité

Plus en détail

Le Raid c est quoi? Comment ca marche? Les différents modes RAID :

Le Raid c est quoi? Comment ca marche? Les différents modes RAID : Le Raid c est quoi? Redundant Array of Inexpensive Disks: ensemble redondant de disques peu chers. Le RAID est une technologie qui a été dévellopée en 1988 pour améliorer les performances des unités de

Plus en détail

Gestion complète des performances

Gestion complète des performances Gestion complète des performances Rétrocompatibilité Windows XP et Windows Vista 2013 Réglez et optimisez les performances de votre ordinateur à l aide d une application puissante et rapide. Téléchargement

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Projet Master 1ere année Sujet n 13 :

Projet Master 1ere année Sujet n 13 : BANON Daniel CAPON François CARRERE Jean-Charles IUP Avignon Master 1 TAIM Projet Master 1ere année Sujet n 13 : Interactions audio sur le site web du LIA A l attention de messieurs Nocéra, Favre et Larcher

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Point sur la virtualisation

Point sur la virtualisation Le 04/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Point sur la Objectif 04/03/2013 26/03/2013 virtualisation

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

Chapitre 5 La sécurité des données

Chapitre 5 La sécurité des données 187 Chapitre 5 La sécurité des données 1. Les risques de perte des données La sécurité des données La sauvegarde des données est essentielle pour une entreprise, quelle que soit sa taille, à partir du

Plus en détail

Qu est ce que le RAID?

Qu est ce que le RAID? LES SYSTEMES RAID PLAN Introduction : Qu est ce que le RAID? Quels sont les différents niveaux de RAID? Comment installer une solution RAID? Conclusion : Quelle solution RAID doit-on choisir? Qu est ce

Plus en détail

En 4 semaines seulement!

En 4 semaines seulement! Votre intranet prêt à l emploi En 4 semaines seulement! Innovate Communicate Collaborate Share Team room Team room est un système de gestion documentaire qui permet le contrôle des versions, des check

Plus en détail

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm LES COURS ONLINE P ar des étudiants our des étudiants Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm CAHIER DES CHARGES I - Préface...4 II - Introduction...5 III - Glossaire...6

Plus en détail

LE RESEAU GLOBAL INTERNET

LE RESEAU GLOBAL INTERNET LE RESEAU GLOBAL INTERNET 1. INTRODUCTION Internet est un réseau international, composé d'une multitude de réseaux répartis dans le monde entier - des réseaux locaux, régionaux et nationaux, ainsi que

Plus en détail